Principal

Goitre

17 OH-Progestérone. La norme chez la femme par âge, en phase folliculaire, chez la femme enceinte. Table

17 OH-Progestérone est une hormone stéroïde qui est synthétisée chez la femme par les tissus des gonades, du cortex surrénalien et du placenta pendant la période de gestation. Les taux de cette substance varient en fonction du jour du cycle menstruel, de l'âge et de la présence éventuelle de maladies du système reproducteur.

Fonctions dans le corps

17 OH-Progestérone est une hormone sexuelle qui affecte le fonctionnement des organes génitaux internes.

Si les indicateurs de ce stéroïde d'une femme sont dans les limites normales, il remplit pleinement les fonctions physiologiques suivantes:

  • régule les phases du cycle menstruel (à des jours différents, une concentration différente de l'hormone sexuelle est enregistrée, ce qui peut augmenter fortement, puis diminuer à nouveau aux indicateurs minimum);
  • participe au processus de la puberté (une augmentation du niveau d'hormone stéroïde chez les adolescentes, assure le plein développement des organes génitaux internes et la formation de la fonction reproductrice);
  • en combinaison avec l'activité biochimique d'autres hormones sexuelles, il favorise la maturation de l'ovule et sa libération dans la cavité utérine (c'est une fonction importante de l'hormone stéroïde, sans laquelle il est impossible de concevoir un enfant);
  • agit comme un régulateur du processus de mise bas du fœtus, de son développement stable dans l'utérus et de la naissance après 9 mois.
  • participe à des processus visant des réactions biochimiques de la 17 OH-Progestérone avec d'autres hormones stéroïdes nécessaires au maintien de la fonction stable du système reproducteur féminin.

Dans le cas où le corps n'aurait pas l'activité hormonale de la 17 OH-Progestérone, les femmes n'auraient pas un cycle menstruel stable, il serait impossible de concevoir, de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé à l'heure fixée.

Comment et dans quelles conditions est-il produit

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est déterminée par une étude biochimique du sang veineux) est une hormone sexuelle féminine, qui est un produit de la synthèse métabolique des stéroïdes progestérone et 17-hydroxypregénolone.

Dans les plus grandes quantités, la 17 OH-Progestérone est produite par les glandes surrénales et, avec le flux sanguin, se propage à travers les tissus des organes internes et assure également la régulation des fonctions des organes du système reproducteur.

Sous l'influence de processus métaboliques, la partie résiduelle de la 17 OH-Progestérone, qui est conservée dans les tissus des glandes surrénales, entre en interaction chimique avec la substance 21-hydroxylase et 11-b-hydroxylase. Ensuite, le stéroïde est converti en cortisol, qui est également utilisé par le corps féminin pour le fonctionnement stable des organes génitaux..

Selon l'état du corps féminin, la phase du cycle menstruel, la 17 OH-Progestérone peut également être convertie en une autre substance hormonale - l'androstènedione, qui est un précurseur de l'estradiol et de la testostérone.

En plus du tissu surrénalien, la 17 OH-Progestérone est produite par les ovaires. L'activité sécrétoire de ces glandes endocrines se produit dans les 1-2 premiers jours du cycle menstruel. Ensuite, les appendices arrêtent pratiquement la production de ce stéroïde, et sa synthèse principale est réalisée par les tissus des glandes surrénales.

Le matin, la concentration de l'hormone est la plus élevée. Tout au long de la journée, le niveau de stéroïdes diminue, mais reste stable. La nuit, la concentration de 17 OH-Progestérone est la plus faible en raison d'une diminution de l'activité des glandes surrénales et des organes du système reproducteur féminin.

Après la conception de l'enfant, le développement actif du fœtus a commencé, puis le placenta commence également à synthétiser l'hormone stéroïde. La concentration de 17 OH-Progestérone varie selon le trimestre de la grossesse. À différentes périodes du développement fœtal, le niveau de cette hormone est surveillé par les médecins lors des examens de routine d'une femme.

Une diminution de la concentration d'un stéroïde pendant la grossesse peut indiquer un état pathologique du placenta.

Les filles qui sont nées prématurément ont un taux élevé de 17 OH-Progestérone dans le sérum sanguin. Au cours des 7 premiers jours de la vie indépendante, la concentration du stéroïde revient à la normale et l'utilisation de médicaments spéciaux n'est pas nécessaire. Chez les enfants nés à temps, de telles réactions du corps ne se produisent pratiquement pas..

Avant la puberté, la 17 OH-Progestérone est produite en petites quantités. Sa concentration augmente considérablement lorsque la fille atteint l'âge de 11-12 ans.

C'est une période de formation active des organes génitaux internes, ainsi que l'acquisition de la fonction reproductrice. Le niveau maximal de stéroïdes est enregistré à l'âge adulte, lorsqu'une femme commence à avoir une vie sexuelle, a un cycle menstruel stable.

Le tableau des indicateurs est normal

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est établie par un examen complet dans un laboratoire biochimique) est une hormone sexuelle dont la concentration varie en fonction de l'âge du patient, de la phase du cycle menstruel, de la présence de maladies concomitantes du système reproducteur, du trimestre de la grossesse.

Le tableau ci-dessous montre les indicateurs du taux d'hormone stéroïde pour le corps féminin:

Âge, phase du cycle menstruel, période de développement fœtal pendant la grossesseIndicateurs de norme (unité de mesure ng / ml)
Enfant de moins de 2 mois.0,96 à 10,46
Enfants à partir de 2 mois jusqu'à 1 an0,66 à 2,81
Indicateurs pour un enfant âgé de 1 à 10 ans0,2 à 0,8
Indicateurs pour les filles âgées de 11 à 17 ans, prenant en compte la période de puberté sur l'échelle de Tanner1 stade de développement sexuel - de 0,03 à 0,9

2ème stade du développement sexuel - de 0,05 à 1,15

3 stades de développement sexuel - de 0,1 à 1,38

4 stades de développement sexuel - de 0,29 à 1,8

5 stade de développement sexuel - de 0,24 à 1,75

Femmes adultes âgées de 18 à 59 ans, en tenant compte de la phase du cycle menstruelPhase folliculaire - de 0,4 à 1,51

Phase lutéale 1,00 à 4,51

Indicateurs normaux pour les femmes âgées de 60 ans et plus qui sont en période postménopausique0,13 à 0,51
De 1 à 6 semaines de grossesse1,32 à 3,30
7-14 semaines de grossesse1,1 à 2,8
De 15 à 24 semaines de grossesse1,65 à 4,62
De 25 à 33 semaines de grossesse1,98 à 10,2
De 34 à 40 semaines de grossesse2,64 à 13,20

Les indicateurs ci-dessus de la norme du niveau de 17 OH-Progestérone sont caractéristiques pour les femmes d'un groupe d'âge particulier, de la phase du cycle menstruel et de la période de grossesse. Ils sont pris en compte par les médecins lors d'un diagnostic complet de l'organisme, déterminant les performances des tissus surrénaliens et le niveau des hormones sexuelles féminines.

Symptômes de haut en bas

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est déterminée par un test sanguin biochimique) est une hormone stéroïde dont une augmentation de la concentration se manifeste par les symptômes suivants:

  • diverses violations du cycle menstruel, qui peuvent se traduire par un écoulement trop abondant, des menstruations prolongées;
  • une sensation de douleur ou de tiraillement localisée dans le bas de l'abdomen;
  • inflammation des appendices utérins, dont le développement s'accompagne de douleurs de la colonne lombaire;
  • l'incapacité de concevoir un enfant (dans la pratique médicale, il existe des cas cliniques où une concentration trop élevée d'hormone stéroïde se manifestait exclusivement par ce symptôme);
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien, qui entraîne le développement d'autres maladies associées à une perturbation du travail de cet organe;
  • diminution de la libido, qui peut affecter les femmes de différents groupes d'âge.

Une diminution du taux de 17 OH-Progestérone s'accompagne de symptômes qui ressemblent extérieurement à ceux de la maladie d'Addison.

Une femme subit les conditions pathologiques suivantes du corps:

  • sensation de fatigue chronique, qui au fil du temps s'aggrave dans sa manifestation;
  • nausées et vomissements sévères;
  • une irritabilité accrue, des accès de rage et de colère déraisonnables;
  • hyperpigmentation de la peau avec la plus grande formation de taches dans les endroits exposés au soleil;
  • épisodes prolongés de dépression;
  • une sensation de soif persistante avec un apport hydrique abondant (ce symptôme est confondu à tort avec la manifestation des premiers signes de diabète);
  • faiblesse croissante des fibres musculaires, qui augmente après une tentative d'effectuer des actions énergivores;
  • perte de poids rapide;
  • manque d'appétit, qui se transforme périodiquement en une forte sensation de faim avec une envie d'aliments aigres et salés;
  • le développement d'une hypotension orthostatique, lorsqu'une femme souffre d'une pression artérielle trop basse, qui tombe encore plus bas après avoir tenté de se lever et de se mettre debout;
  • une augmentation de la concentration de potassium dans le sang;
  • diminution de la sensibilité des membres inférieurs, qui est une complication du déséquilibre hormonal;
  • violation de la fonction digestive du tube digestif et diarrhée;
  • tremblement récurrent des membres supérieurs et de la tête, qui s'intensifie au moment de l'excitation;
  • un sentiment inexpliqué d'anxiété et d'anxiété, qui survient soudainement, puis disparaît tout de même sans prendre de sédatifs;
  • violation de l'activité rythmique du cœur, qui se manifeste le plus souvent sous la forme d'une tachycardie;
  • une augmentation du taux d'éosinophiles dans le sang;
  • une augmentation de la quantité d'urine excrétée;
  • une diminution de la concentration de glucose dans le sang et l'apparition de signes d'hypoglycémie;
  • règles irrégulières ou disparition complète des règles;
  • violation de la fonction reproductrice du corps et incapacité de concevoir un enfant;
  • déshydratation du corps dans le contexte d'un apport hydrique abondant, qui est presque immédiatement excrété par les reins sous forme d'urine.

Tous les symptômes ci-dessus d'une diminution du niveau de 17 OH-Progestérone ont une gravité de manifestation différente en fonction de la faible concentration de l'hormone stéroïde. On pense que l'abaissement du niveau d'hormone stéroïde comporte beaucoup plus de dangers que l'augmentation de la concentration de 17 OH-Progestérone.

Raisons de la promotion et de la rétrogradation

17 OH-Progestérone (la norme chez la femme est établie en fonction des résultats du diagnostic du fond hormonal féminin) - une hormone stéroïde, dont une diminution du niveau peut être causée par la présence des maladies ou conditions pathologiques suivantes du corps:

  • insuffisance surrénalienne congénitale (cette pathologie est associée à des anomalies de la formation intra-utérine du fœtus, lorsque les tissus de l'organe ne se développent pas complètement et après la naissance de l'enfant, ils ne remplissent pas leurs fonctions physiologiques pour la synthèse de l'hormone 17 OH-Progestérone);
  • diagnostiquer la maladie d'Addison chez une femme, qui se déroule sous une forme chronique ou aiguë;
  • néoplasmes bénins et oncologiques localisés dans les tissus des glandes surrénales, perturbent le fonctionnement de l'organe, entraînent une absence complète ou une diminution significative de la production d'hormone stéroïdienne;
  • intoxication du corps par des sels de métaux lourds ou de composés chimiques dont les substances actives entraînent la destruction des tissus surrénaliens;
  • une caractéristique héréditaire du corps, lorsque les glandes endocrines ne fournissent pas au corps une quantité suffisante de l'hormone 17 OH-Progestérone (cette raison d'un taux réduit de stéroïdes est l'une des plus courantes).

Une augmentation de la concentration de l'hormone est également une pathologie qui nécessite une élimination par la prise de médicaments, un traitement chirurgical ou une correction du mode de vie.

Un niveau trop élevé de 17 OH-Progestérone peut être causé par les raisons suivantes:

  • infertilité primaire ou secondaire acquise à la suite de maladies précédemment transférées des organes du système reproducteur, qui ont provoqué leur dysfonctionnement;
  • tumeurs bénignes et cancéreuses des ovaires, ainsi que d'autres appendices utérins;
  • violation temporaire du cycle menstruel, en raison de l'influence de divers facteurs (en présence de cette raison, une augmentation du niveau d'hormone stéroïde est de nature à court terme et le problème lui-même est éliminé immédiatement après la stabilisation du cycle);
  • hyperplasie du cortex surrénalien, acquise au cours du développement intra-utérin du fœtus.

L'augmentation du niveau de 17 OH-Progestérone est plus dangereuse car la substance hormonale peut provoquer un développement sexuel précoce chez les filles, entraînant des perturbations dans le fonctionnement du système reproducteur. Déterminer les causes du déséquilibre hormonal est la tâche principale de la période d'organisation d'un traitement de qualité..

Indications pour la recherche

Une analyse du niveau de 17 OH-Progestérone est indiquée pour les femmes qui ont les problèmes de santé suivants:

  • violation du cycle menstruel;
  • tous les types de tumeurs surrénales;
  • hirsutisme;
  • impossibilité de concevoir un enfant;
  • déficit en substances 11-hydroxylase et 21-hydroxylase;
  • manifestations d'un déséquilibre des hormones sexuelles féminines;
  • diminution de la libido.

Les indications pour tester le niveau d'hormone stéroïde sont déterminées par un gynécologue ou un endocrinologue qui examine et traite le patient.

Comment déterminer

La détermination du niveau de 17 OH-Progestérone est effectuée dans un laboratoire, qui est équipé de tout le matériel nécessaire et de la base technique pour ce type de recherche. Le sang veineux est utilisé comme matériel biologique soumis à une analyse biochimique..

La durée moyenne de la procédure de diagnostic est de 3 à 8. Ce type de recherche est réalisé dans des établissements de santé privés et publics. Le coût moyen de l'analyse est de 1500 à 2000 roubles.

Préparation et analyse

L'étude du sang veineux pour le niveau de 17 OH-Progestérone ne nécessite pas de procédures de préparation complexes. La règle principale pour collecter du matériel biologique et obtenir les données les plus fiables est la sélection du sang veineux le 3 à 5 jour du cycle menstruel..

Pendant cette période, la concentration de l'hormone stéroïde est optimale et tout changement de son niveau vers une diminution ou une augmentation sera déterminé à l'aide d'une étude de laboratoire..

Le don de sang veineux est effectué le matin entre 8 et 11 heures.Le dernier repas doit avoir lieu au plus tard 8 heures avant la visite du laboratoire.

À la veille de l'analyse, il est interdit de consommer des boissons alcoolisées, des drogues et des médicaments à base d'hormones. Si une femme prend d'autres médicaments, elle doit en informer son médecin traitant et le spécialiste qui sélectionne le sang..

Décoder les résultats

Afin de déchiffrer indépendamment les résultats de l'analyse biochimique du sang veineux au niveau de 17 OH-Progestérone, vous devez mettre la main sur les résultats de la recherche en laboratoire et comparer son contenu avec la norme.

Dans ce cas, il faut tenir compte de la phase du cycle menstruel au cours de laquelle le sang a été prélevé, de l'âge de la femme, de la présence ou de l'absence de grossesse. Une diminution ou une augmentation de la concentration d'hormone stéroïde est une raison de consulter un endocrinologue, un gynécologue, un examen complet des glandes surrénales, des ovaires et d'autres organes du système reproducteur féminin.

Comment rebondir

La restauration du niveau normal de 17 OH-Progestérone implique l'utilisation d'un traitement symptomatique. Il consiste à éliminer les causes qui provoquent un déséquilibre hormonal.

Médicaments

L'utilisation d'un traitement médicamenteux n'est indiquée qu'en cas de diminution du taux d'hormone stéroïde.

Pour cela, les remèdes suivants sont utilisés pour compenser le dysfonctionnement des glandes surrénales:

  • Dexaméthasone - injecté une fois par jour par voie intraveineuse à l'aide d'un compte-gouttes, en ajoutant 0,5 à 9 mg du médicament à une solution de chlorure de sodium à une concentration de 0,9% (le coût du médicament est de 45 roubles par 1 ampoule);
  • Radeau est une solution injectable, qui est injectée par voie intraveineuse à raison de 8 à 10 mg par jour, mais à la discrétion du médecin, la posologie peut être augmentée (le prix du médicament est de 380 roubles par paquet de 10 ampoules);
  • Betaspan depot est un médicament injectable qui est injecté profondément dans le muscle fessier, 1 à 2 ml par jour (le coût du médicament est de 350 roubles);
  • Dépôts - le médicament est destiné à être injecté, il est prescrit sous forme d'injections intramusculaires de 1 à 2 ml par jour (le coût moyen du médicament est de 850 roubles).

La durée d'utilisation des médicaments ci-dessus et la posologie sont déterminées par le médecin traitant, en fonction de la gravité du dysfonctionnement surrénalien, ainsi que du taux de 17 OH-Progestérone dans le sang de la femme..

Méthodes traditionnelles

Les thérapies alternatives ne sont pas utilisées pour traiter les maladies surrénales, qui peuvent diminuer ou augmenter la synthèse des hormones stéroïdes. L'utilisation de décoctions et de teintures à base de plantes médicinales peut ne pas apporter d'effet positif, ainsi que provoquer une détérioration du bien-être.

Autres méthodes

Dans les cas où la pharmacothérapie n'apporte pas de résultat positif ou si des maladies sont diagnostiquées qui excluent l'utilisation de médicaments, une intervention chirurgicale est utilisée.

L'opération est indiquée pour les néoplasmes tumoraux dans les glandes surrénales et les tissus ovariens. L'ablation des néoplasmes bénins ou oncologiques est réalisée sous anesthésie locale à l'hôpital du service chirurgical. Les indications de la chirurgie sont déterminées individuellement par le médecin traitant sur la base des résultats d'un examen diagnostique.

17 OH-Progestérone est une hormone stéroïde qui régule le fonctionnement du système reproducteur féminin, participe au maintien de la stabilité du cycle menstruel.

Si la concentration de cette substance dans le corps d'une femme est normale, l'équilibre optimal des hormones sexuelles est maintenu. Une diminution ou une augmentation de la concentration du stéroïde entraîne l'infertilité, l'apparition d'une sensation de fatigue chronique et une violation des processus métaboliques dans le corps.

Conception de l'article: Vladimir le Grand

Progestérone 17 op - écarts et norme

La progestérone 17 OH est un élément généré par le cortex surrénalien et les ovaires (testicules chez l'homme). Il est utilisé par le corps pour produire de la testostérone et du cortisol.

L'intermédiaire prend une part active au cycle menstruel. Si sa concentration s'écarte de la norme, des pathologies commencent à se développer chez les femmes.

Conclusion

  1. 17 OH progestérone - un élément impliqué dans la génération d'hormones.
  2. La valeur normale du composant garantit une conception réussie.
  3. Un changement de concentration indique le développement de processus pathologiques.
  4. Il sera possible de stabiliser le fond hormonal grâce à la pharmacothérapie, aux recettes folkloriques.

Qu'est-ce que la progestérone 17 OH et ses normes d'âge

La progestérone 17 OH est un élément essentiel non seulement pour le cycle menstruel, mais aussi pour la conception. La substance est interdéterminable avec la phase folliculaire.

Dans le corps d'une femme en bonne santé, la concentration de l'hormone stéroïde est normale. Cela signifie qu'elle est prête pour la grossesse. Les gynécologues prescrivent une analyse de la progestérone OH aux patientes qui envisagent de concevoir, car pendant la période de gestation, elle perd son contenu informatif.

Il existe de telles normes pour la progestérone OH (nmol / l):

  1. Nouveau-nés: 0,23 à 0,75 0,70 à 2,30.
  2. Enfants (pré-pubertaire, puberté précoce): 0,03 à 0,90; 0,10 à 2,70.
  3. Public masculin: de 0,07 à 1,70 (13-17 ans); de 0,20 à 5,30 (à partir de 17 ans).
  4. Femmes: de 0,03 à 2,30 de 0,10 à 7,00 (13-17 ans); de 0,07 à 2,90 de 0,20 à 8,70 (à partir de 17 ans).
  5. Femmes enceintes: 0,66 à 4,00 2,00 à 12,00.
  6. Phase lutéale: 0,90 à 8,70.

Lorsque des tests sanguins de progestérone 17 OH sont prescrits

Le besoin de recherche en laboratoire se fait sentir dans de tels cas:

  • la conception est planifiée;
  • l'infertilité est diagnostiquée;
  • anomalies des glandes surrénales, des ovaires;
  • violation du cycle menstruel;
  • processus tumoraux.

Le prélèvement de matériel biologique est effectué le matin à jeun. Pendant deux jours, vous devez exclure la consommation de boissons alcoolisées, le tabagisme, la prise de médicaments, les situations stressantes.

Causes des écarts hormonaux par rapport à la norme

Des facteurs externes et internes peuvent provoquer un écart par rapport à la norme dans la concentration d'hormone synthétique:

  • prendre des médicaments contenant des hormones;
  • dysfonctionnement des ovaires, des glandes surrénales;
  • Déséquilibre hormonal;
  • contraintes transférées;
  • une mauvaise nutrition;
  • obésité;
  • violation du cycle menstruel.

Attention! L'écart des indicateurs par rapport à la norme sera observé après un repas, un repos nocturne, une conception réussie. Dans ce cas, la fluctuation de la concentration de progestérone OH est considérée comme un processus naturel.

Niveaux élevés de progestérone 17 OH

Lorsque l'hormone synthétique sanguine d'une femme dépasse la norme, la raison peut alors résider dans les processus tumoraux. Les néoplasmes sont localisés dans les glandes surrénales ou dans les ovaires.

Avec un léger excès de la norme de 17 OH progestérone, le patient développera une infertilité, le cycle menstruel sera perturbé. Lorsque la concentration d'une substance dans le sang augmente considérablement, vous devez immédiatement contacter un gynécologue-endocrinologue pour une consultation.

Diminution du taux de progestérone 17 OH

Si une concentration d'une substance détectée dans le sang de la patiente est inférieure à la normale, cela signifie qu'elle a une insuffisance surrénalienne acquise ou congénitale. Mais la raison peut aussi résider dans la progression de la maladie d'Addison..

Chez un public masculin, une modification du taux d'hormone synthétique indique la survenue d'un hermaphrodisme (faux).

Activités de guérison

Pour ramener la concentration de progestérone OH à la normale, les gynécologues prescrivent un traitement médicamenteux aux patients. Le cours du traitement est développé sur une base individuelle, en tenant compte des facteurs suivants:

  • résultats de test;
  • tranche d'âge;
  • état général du corps;
  • la présence de pathologies concomitantes;
  • planification de la grossesse.

Attention! Parallèlement à la pharmacothérapie, les femmes peuvent utiliser des recettes folkloriques. Avant de les utiliser, ils doivent consulter des gynécologues pour les contre-indications.

Thérapie médicamenteuse

Pour ramener la concentration de progestérone OH à la normale, les gynécologues prescrivent des médicaments:

  1. Comprimés Metipred. Ils contiennent de la méthylprednisolone. Cette substance dans le cytoplasme interagit avec les récepteurs (stéroïdes).
  2. Solution injectable et comprimés de prednisolone. La composition contient des éléments qui abaissent le niveau hormonal: hydrocortisone, cortisone (synthétique).
  3. Comprimés de dexaméthasone et solution injectable. Le médicament supprime les processus inflammatoires, a un effet immunosuppresseur.
  4. Contraceptifs oraux: "Diane3", "Jess", "Yarina".

Méthodes traditionnelles

Vous pouvez réduire l'indicateur d'un élément synthétique en utilisant des recettes folkloriques (infusions):

  • des feuilles de sorbier, menthe;
  • à partir de graines de carottes sauvages;
  • des tiges de l'utérus des hautes terres;
  • d'un œillet;
  • de baies de sorbier.

La progestérone 17-OH est élevée chez une femme

Lorsque, lors de la vérification du fond hormonal, une augmentation de la progestérone 17 OH est constatée, cela est préoccupant, en particulier chez la femme enceinte. Cette étude est également prescrite à ceux qui ne peuvent concevoir un enfant. Qu'est-ce que la progestérone 17 OH et comment la ramener à la normale?

Qu'Est-ce que c'est?

Les hormones stéroïdes sont synthétisées dans le corps à partir des acides biliaires. Leur synthèse est une chaîne de transformations chimiques à régulation complexe. Les femmes connaissent probablement une hormone sexuelle telle que la progestérone. Son effet sur le système reproducteur est l'un des mécanismes contribuant à la préparation à la conception et à la préservation de la grossesse. La progestérone est produite dans les ovaires, pendant la grossesse et dans le placenta.

Le métabolisme de la progestérone se produit dans les ovaires et le cortex surrénalien, pendant la grossesse et dans le placenta. Lorsqu'il est hydroxylé, c'est-à-dire que le groupe OH est lié au 17e atome de carbone, il se forme 17 oh de progestérone, ou hydroxyprogestérone (17 OP). C'est une substance hormonale qui est convertie en cortisol, testostérone ou estradiol par une série de réactions chimiques..

Normalement, une augmentation de la synthèse de cortisol à partir d'hydroxyprogestérone se produit dans des situations stressantes, lorsqu'un sentiment de peur apparaît. Son rôle est de préparer le corps à "repousser une attaque".

Cortisol - une hormone du stress qui se forme pendant le métabolisme du 17 OP, provoque une augmentation de la pression artérielle, du flux sanguin vers le cœur et les muscles, la libération d'une grande quantité d'énergie, en raison de la saturation du sang en glucose.

Une modification de la quantité d'hydroxyprogestérone dans la phase folliculaire du cycle menstruel indique une perturbation de la production d'autres hormones (progestérone, cortisol, testostérone). Cet indicateur est utilisé pour détecter les troubles hormonaux, pour clarifier le diagnostic.

Pour cela, le taux d'une substance dans le sang est déterminé dans la phase folliculaire chez la femme et à tout moment chez l'homme. En comparant les indicateurs à la norme, ils déterminent la présence de changements dans le fond hormonal.

Une augmentation de la concentration d'hydroxyprogestérone se produit avec une augmentation de sa production à partir de progestérone ou une diminution de la formation de cortisol. De plus, le taux de synthèse des hormones sexuelles (androgènes) reste généralement le même.

Une telle violation du fond hormonal provoque l'infertilité chez les femmes et, en cas de conception, le développement d'une grossesse gelée, d'une fausse couche et d'une insuffisance placentaire est possible. De plus, il peut affecter le processus de gestation et provoquer des pathologies chez le fœtus..

Cela est dû au fait que si la progestérone 17 OH est élevée, il y a une violation du fond hormonal dans le corps, le plus souvent exprimée par une violation du rapport des hormones sexuelles et de l'hyperandrogénie. L'hyperandrogénie est la formation excessive d'androgènes (hormones sexuelles mâles). Cette condition affecte la maturation des ovocytes dans la phase folliculaire et le maintien de la grossesse..

Normes à différentes périodes de la vie

Chez un nouveau-né, dans les premiers jours de la vie, 17 oh, la progestérone est normalement augmentée. Cela est particulièrement évident chez les bébés prématurés. Puis dans les 5 à 7 jours, il diminue et reste faible jusqu'à la puberté. Lors de la formation des caractères sexuels, une augmentation du niveau de l'hormone dans le sang est observée.

À l'âge de procréation chez les hommes, la quantité de 17 OP dans le sang est de 1,55 à 6,4 nmol / l, et les indicateurs dans différents laboratoires peuvent différer. Habituellement, lors de la réalisation d'analyses, avec le résultat, des valeurs de référence (valeurs normales) sont données à des fins de comparaison.

Chez la femme, avec l'apparition des règles, on observe une modification cyclique de l'hydroxyprogestérone, elles correspondent au niveau d'hormone adrénocorticotrope (ACTH), responsable de la synthèse du cortisol. Les valeurs normales en nmol / L tout au long du cycle sont:

  • phase folliculaire - 1,25–8,3;
  • dans la phase d'ovulation - 0,9-4,3;
  • phase lutéale - 0,85-8,6.

Normalement, la progestérone 17 OH dans la phase folliculaire doit avoir des valeurs faibles. Il monte légèrement avant l'ovulation. Le pic de la hausse correspond au niveau maximal d'hormone lutéotrope dans le sang. Ensuite, les indicateurs diminuent jusqu'à un certain niveau. Ils le restent jusqu'à la fin du cycle menstruel, si la conception n'a pas eu lieu..

Dans le cas de la fécondation et de l'implantation des ovules, en raison du fonctionnement du corps jaune, la quantité d'hydroxyprogestérone augmente. Son augmentation se produit tout au long de la grossesse et varie de 3,35 à 33,5 nmol / l. Une diminution répétée de la substance hormono-active est observée avant l'accouchement.

Le tableau montre les valeurs normales de 17 DO en ng / ml.

Autrement dit, l'hydroxyprogestérone augmente progressivement dans la phase folliculaire, puis son niveau reste stable jusqu'au début des règles..

Comment se faire tester

Vérifiez la progestérone 17 oh à la fois lorsque des plaintes, certains symptômes apparaissent, et à des fins prophylactiques ou lorsque certaines maladies sont suspectées.

Les indications aux fins de l'analyse sont les suivantes:

  • hirsutisme;
  • acné;
  • saignements intermenstruels;
  • aménorrhée, autres irrégularités menstruelles;
  • douleur des glandes mammaires;
  • infertilité;
  • fausse couche;
  • suspicion de syndrome adrénocortical, dysfonctionnement congénital;
  • tumeurs des ovaires, des glandes surrénales.

Étant donné que le niveau d'hydroxyprogestérone change tout au long de la journée - il est augmenté à l'aube et diminue le soir, puis le sang est prélevé pour analyse jusqu'à 10 heures, à jeun. Il est important d'éviter le stress, la tension nerveuse et physique la veille et le jour de l'examen, car cela peut conduire à un faux résultat positif..

Les hommes peuvent être dépistés n'importe quel jour. Les femmes doivent être testées pour 17 progestérone dans la phase folliculaire du cycle menstruel le 3 à 5 jour. Vous pouvez vérifier la concentration d'hydroxyprogestérone dans la phase lutéale, ainsi que d'autres hormones, car il existe des tableaux spéciaux avec des données moyennes, qui déterminent le taux à n'importe quel jour du cycle. Mais si une femme tombe enceinte et ne le sait pas encore, les indications seront différentes, car pendant la grossesse, 17 OP se développent. Par conséquent, il est préférable de passer le test dans la première phase ou de s'assurer qu'il n'y a pas de grossesse..

Si l'hydroxyprogestérone est élevée, vous devrez peut-être vérifier d'autres hormones (progestérone, DHEA, testostérone), subir un examen instrumental (échographie, tomodensitométrie, IRM).

Raisons de l'augmentation

Si la 17 OH progestérone est élevée dans la phase folliculaire, cela peut indiquer différentes pathologies, il est donc nécessaire de déchiffrer l'analyse, en tenant compte non seulement des plaintes et de l'anamnèse du patient, mais également des indicateurs d'autres hormones. Le plus souvent, l'hydroxyprogestérone augmente avec les pathologies suivantes:

Dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien

Elle se produit en raison d'un manque d'enzymes impliquées dans la synthèse du cortisol. À l'heure actuelle, des cas de carence en 7 enzymes différentes ont été décrits, mais les carences les plus courantes sont la 21-hydroxylase et la 11-bêta-hydroxylase. La cause de la pathologie est une mutation génétique. Le manque de l'enzyme conduit à une diminution du cortisol dans le sang et, par rétroaction, à une production accrue d'ACTH, qui stimule la production d'hydroxyprogestérone et son accumulation dans le corps. Dans le même temps, la production d'androgènes se poursuit, entraînant une hyperandrogénie. Il y a des signes de virilisation, d'acné, d'hirsutisme - pousse des cheveux, alopécie - perte, fragilité, finesse des cheveux sur la tête. Pour clarifier le diagnostic, les niveaux hormonaux sont déterminés, des tests de stress pour la progestérone 17 OH sont effectués, des études génétiques.

Syndrome des ovaires polykystiques

Une maladie associée à des troubles métaboliques dus à une instabilité du système endocrinien. Chez les patients, il y a une modification du rapport FSH et LH, augmentation de la sécrétion de testostérone, d'insuline. L'ovulation ne se produit pas dans les ovaires, les follicules se transforment en de nombreuses formations kystiques qui soutiennent le processus inflammatoire et provoquent un durcissement de la membrane. Ce sont les caractéristiques de la pathologie que l'on retrouve à l'échographie.

Syndrome d'Itsenko-Cushing

Un groupe de maladies dans lequel il existe un effet à long terme des glucocorticoïdes sur le corps. La pathologie est causée par une production accrue d'AHTC, ce qui peut entraîner une augmentation de 17 OP dans le sang.

Les tumeurs

Tumeurs des glandes surrénales, des ovaires, des kystes producteurs d'hormones. Ils conduisent également à un déséquilibre hormonal par rétroaction..

Syndrome hypothalamique

Il survient à la suite d'un traumatisme de l'hypothalamus, de troubles psychogènes, lors de la restructuration du corps pendant la grossesse. Peut provoquer le développement de la maladie d'Itsenko-Cushing.

Prendre des médicaments à base de progestérone

Ceci est pertinent pour les femmes souffrant d'infertilité qui ont un comportement de FIV.

Il peut y avoir d'autres raisons à l'augmentation de l'hydroxyprogestérone, par conséquent, lors du choix d'une méthode de traitement, le patient doit être soigneusement examiné pour établir un diagnostic précis.

Complications

Lorsque la progestérone 17 OH augmente, l'une des principales complications de cette maladie est l'infertilité. De plus, même l'utilisation des techniques de procréation assistée peut être inutile, car il y a une interruption précoce de la grossesse (fausse couche, décoloration). Souvent, ce sont les fausses couches précoces ou une grossesse gelée qui deviennent l'appel des femmes pour un examen. Et quand on constate que 17 OP dans la phase folliculaire est augmentée, ils commencent à rechercher la cause de la pathologie afin de mener un traitement approprié.

Des niveaux élevés de cette hormone peuvent également affecter d'autres systèmes du corps. Par exemple, il provoque une surcharge du système cardiovasculaire, et si le problème n'est pas éliminé à temps, le risque de développer un infarctus du myocarde augmente.

En raison de l'effet de la substance sur le tissu cérébral, en particulier sur l'hypothalamus, les patients remarquent souvent des troubles de la mémoire, des oublis. Une exposition à long terme peut entraîner des troubles de l'activité cérébrale, l'apparition de troubles mentaux, car l'hormone affecte les récepteurs responsables des sensations gustatives, de la joie, du plaisir. Les patients ont des changements d'humeur, une dépression apparaît.

Vous devez être très prudent lorsque vous prenez des médicaments contenant de la progestérone (Utrozhestan, Proginorm, etc.). Ils sont utilisés dans le traitement de l'infertilité, la FIV. La posologie doit être strictement observée, car la teneur excessive en progestérone dans le sang a un effet immunosuppresseur. Si, pour l'implantation d'un embryon, il est nécessaire de réduire l'immunité de la femme afin que le corps ne rejette pas l'ovule en tant qu'agent étranger, alors l'excès de teneur en hydroxyprogestérone conduit à une absence de défense contre les infections.

Quand un traitement est nécessaire

Même si la progestérone 17 OH s'avère élevée, le traitement n'est pas toujours nécessaire. Si une seule analyse est réalisée, en phase folliculaire, une concentration accrue d'hydroxyprogestérone peut être associée aux situations suivantes:

  • Les réactifs utilisés en laboratoire sont plus sensibles, vous devez donc comparer les indicateurs avec des valeurs de référence, et non avec le tableau des normes, qui sont généralement indiqués à côté du résultat.
  • Avant de prendre l'analyse, le patient était nerveux, et la peur provoque une augmentation de la sécrétion de cortisol et 17 OP.
  • Le sujet prend des progestérone.

Dans de tels cas, ne vous inquiétez pas, vous devez reprendre l'analyse, après vous être bien préparé. Lors d'un don de sang pendant la phase lutéale, une concentration élevée peut indiquer qu'une femme est enceinte, ce qui doit être clarifié. Pendant la grossesse, il est plus difficile de déterminer si la progestérone 17 OH est augmentée, par conséquent, le traitement n'est effectué que si ses valeurs dépassent la norme de 2 à 3 fois.

Si un traitement a été prescrit pour l'infertilité, les femmes sont souvent intéressées à savoir s'il doit être poursuivi après la grossesse. Dans une telle situation, le médecin est guidé par le degré d'augmentation des indicateurs et le sexe de l'enfant. Étant donné qu'un taux élevé d'hydroxyprogestérone dans l'hyperplasie congénitale des surrénales provoque une virilisation, le niveau de sulfate de déhydroépiandrostérone (DHEA-S) doit également être vérifié. Et s'il est élevé, le traitement n'est prescrit qu'à des taux élevés, pour les femmes enceintes porteuses d'un fœtus féminin afin d'éviter la virilisation et l'hermaphrodisme.

Comment abaisser

Avant de commencer le traitement, la cause de l'état pathologique doit être établie. Cela peut nécessiter des études cliniques supplémentaires sur le niveau de progestérone, de testostérone et d'autres hormones. Ils réalisent également des tests de stress spéciaux pour détecter une insuffisance corticosurrénale congénitale, des diagnostics échographiques, une imagerie par résonance magnétique calculée. Après avoir établi le diagnostic final, un plan de traitement est élaboré.

Diminution de la progestérone dans le SOPK et les tumeurs

L'infertilité dans le contexte du SOPK nécessite une thérapie complexe. Pour cela, des contraceptifs oraux combinés (COC) sont prescrits, qui ajustent le cycle menstruel et le taux d'hydroxyprogestérone. Si, après correction, la grossesse ne se produit pas, d'autres méthodes de traitement sont utilisées - stimulation de l'ovulation ou traitement chirurgical avec dissection de la membrane ovarienne sclérosée.

Les tactiques de traitement des kystes producteurs d'hormones, des tumeurs ovariennes ou des néoplasmes surrénaliens, généralement opérationnelles. Le foyer pathologique est enlevé chirurgicalement. Avec un kyste du corps jaune, dans certains cas, un traitement conservateur avec des COC est possible. Ce n'est qu'après cela qu'elles prévoient de tomber enceinte.

Diminution de l'hormone avec dysfonctionnement surrénalien

La dysfonction surrénalienne congénitale est traitée avec des glucocorticoïdes. Le médicament, la posologie et la durée d'administration sont choisis par le médecin. Habituellement, des comprimés de dexaméthasone ou de méthylprednisolone sont prescrits. La dose du médicament est divisée en 2-3 doses par jour. Le traitement est effectué jusqu'à ce que la progestérone 17 OH diminue, puis progressivement la posologie du médicament est réduite et une grossesse est planifiée.

Pendant la gestation, la femme enceinte est sous la surveillance d'un médecin. La décision de poursuivre le traitement pendant la grossesse est prise au cas par cas. Si le niveau d'hydroxyprogestérone reste élevé et dépasse la norme de 2 à 3 fois, un traitement hormonal est à nouveau prescrit, en particulier lorsque le sexe féminin du fœtus est confirmé. Dans les cas graves, le médicament peut être nécessaire tout au long de la vie.

Traitement du syndrome d'Itsenko-Cushing

Elle peut également être traitée de manière conservatrice (hormonothérapie) et opératoire. Par exemple, avec les tumeurs hypophysaires, une irradiation de la zone affectée ou l'élimination de la formation est possible.

Étant donné que des médicaments hormonaux sont utilisés pour réduire le niveau de 17 OP, le médecin doit prescrire et surveiller le traitement. Il est impossible d'ajuster le fond hormonal par d'autres moyens, mais ils peuvent être utilisés comme facteur supplémentaire.

Nutrition avec une progestérone élevée

Des moyens de la médecine traditionnelle, des infusions de fleurs de sorbier, d'œillets (fleurs, bourgeons), de graines de carottes, de la tige de l'utérus des hautes terres et d'autres sont utilisées. Mais vous ne pouvez les prendre qu'après avoir consulté un médecin..

Une nutrition diététique correcte peut également accélérer le traitement. Le régime alimentaire pour une telle pathologie doit inclure une quantité minimale de produits protéiques et être saturé de légumes et de fruits. Les plats à base de carottes, pommes de terre, betteraves, oignons, légumineuses (pois) sont utiles. Il est également nécessaire de saturer le corps en vitamine C, qui est abondante dans les agrumes, les herbes fraîches, les baies d'argousier, les framboises.

Une augmentation du taux d'hydroxyprogestérone indique des troubles hormonaux associés à diverses pathologies nécessitant un traitement et une correction. Cela peut provoquer une infertilité et une fausse couche. Le traitement est choisi en fonction de la cause du changement des niveaux hormonaux.

17-OH-progestérone: qu'est-ce que c'est, la norme et les écarts

La 17-OH-progestérone est une hormone stéroïde qui est synthétisée à partir de la progestérone et de la 17-hydroxypregnénolone. Il est produit par le corps jaune des ovaires et du cortex surrénalien. Cette hormone est un intermédiaire dans la synthèse du cortisol..

La quantité de 17-OH-progestérone augmente dans le corps humain pendant le stress, la tension mentale, la peur ou la colère. Dans une situation dangereuse, c'est cette hormone qui contribue au fait que le sang se précipite vers les muscles et le cœur. Il est également responsable de l'hypertension artérielle et des arythmies..

Taux de 17-OH-progestérone

La concentration de 17-hydroxyprogestérone dans le corps fluctue au cours de la journée. La plus grande quantité d'hormone est notée le matin. De plus, sa valeur dépend de l'âge de la femme et de la période du cycle menstruel..

La norme de la 17-OH-progestérone chez les femmes:

  • phase folliculaire: de 1,25 à 8,25 nmol / l;
  • période d'ovulation: de 0,9 à 4,25 nmol / l;
  • phase lutéale: 1,0 à 11,5 nmol / l.

Pendant la grossesse, la quantité d'hormone dans le corps augmente:

  • I - II trimestre: l'indicateur peut varier de 3,55 à 20 nmol / l;
  • Trimestre III: le niveau de l'hormone augmente et varie de 3,75 à 33,3 nmol / l.

Chez les hommes, la norme de 17-He-progestérone est comprise entre 1,5 et 6,35 nmol / l.

Analyse de la 17-OH-progestérone

Afin de déterminer la quantité de 17-OH-progestérone dans le corps, une analyse spéciale est attribuée. Le prélèvement sanguin est effectué le matin. 8 heures avant l'analyse, vous devez exclure l'utilisation de la nourriture, du thé, du café. Il est recommandé d'arrêter de fumer au moins 2 heures avant l'heure fixée. Vous pouvez boire de l'eau plate, mais pas plus de deux verres.

Les femmes doivent faire un don de sang pour la 17-OH-progestérone le 3 à 5 jour du cycle. La recherche dans la deuxième phase n'est pas pratique, car pendant cette période, la quantité d'hormone diminue naturellement.

Indications pour l'analyse de la 17-hydroxyprogestérone:

  • Irrégularités menstruelles;
  • fausse couche habituelle;
  • infertilité primaire ou secondaire;
  • planification de la grossesse;
  • saignements utérins;
  • syndrome prémenstruel;
  • croissance des cheveux de modèle masculin;
  • douleur dans les glandes mammaires;
  • hyperplasie du cortex surrénalien;
  • contrôle du traitement des maladies surrénales;
  • néoplasmes dans la région ovarienne.

Pour les nouveau-nés, un test hormonal est prescrit si une hyperplasie surrénale est suspectée. Avec cette pathologie, l'enfant a une augmentation des organes génitaux..

Si le niveau de l'hormone est légèrement abaissé, il peut être ajusté en normalisant le mode de vie. Tout d'abord, vous devez bien manger et introduire dans votre régime des aliments contenant une grande quantité de zinc..

Les méthodes de recherche supplémentaires comprennent:

  • Échographie (examen échographique) des organes pelviens;
  • Échographie des reins et des glandes surrénales;
  • imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie.

Niveaux élevés de 17-OH-progestérone

Les causes des niveaux élevés de 17-hydroxyprogestérone comprennent:

  • hyperplasie surrénale;
  • tumeurs surrénales;
  • néoplasmes dans la région ovarienne;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • adhésion à un régime strict;
  • l'utilisation de médicaments contenant de la progestérone.

Le fait que le niveau de 17-OH-progestérone soit augmenté peut indiquer l'apparition d'une acné, dont la quantité ne diminue pas après l'utilisation de produits cosmétiques. L'éruption disparaît d'elle-même après le retour à la normale des taux d'hormones. En outre, les symptômes d'un excès de 17-OH-progestérone comprennent des irrégularités menstruelles, des saignements menstruels rares ou inexistants..

Une femme développe une croissance des cheveux de type masculin. Les poils du corps deviennent épais, sombres, commencent à pousser dans la poitrine, l'abdomen et le visage. Il y a une sensation de gonflement des glandes mammaires et de douleur à la palpation. La femme prend du poids rapidement, elle a des problèmes avec les intestins. De plus, les membres inférieurs gonflent souvent..

Une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone peut également être indiquée par une glycémie élevée. Une fatigue rapide, des crises de migraine et des étourdissements surviennent. Des sautes d'humeur, de l'anxiété, des crises de panique apparaissent, la mémoire et la concentration sont altérées.

Conséquences des niveaux élevés d'hormones

Si le niveau de l'hormone diffère de la norme pendant longtemps, les conséquences suivantes peuvent se développer:

  • diabète sucré de type 2;
  • l'athérosclérose;
  • maladies du cœur et des vaisseaux sanguins;
  • conditions dépressives;
  • les troubles mentaux;
  • ulcère peptique;
  • encéphalopathie;
  • violation de la circulation cérébrale.

Un excès d'hormone a un effet négatif sur l'activité cérébrale. Il inhibe les récepteurs responsables de la perception du goût, ainsi que de certains autres sens..

Abaissement des niveaux de 17-OH-progestérone

Les causes les plus courantes de diminution des taux de 17-hydroxyprogestérone dans le corps sont:

  • La maladie d'Addison;
  • pseudohermaphrodisme chez les hommes;
  • insuffisance surrénalienne.

Ce trouble est plus fréquent chez les femmes que chez les hommes. Les symptômes suivants peuvent indiquer un faible taux de 17-hydroxyprogestérone:

  • processus inflammatoires chroniques dans la région génitale;
  • Irrégularités menstruelles;
  • manque d'ovulation;
  • infertilité;
  • un changement brusque d'humeur;
  • saignement utérin.

La quantité de 17-OH-progestérone augmente dans le corps humain pendant le stress, la tension mentale, la peur ou la colère.

Dans le cas où le niveau de l'hormone est abaissé chez une femme enceinte, cela peut entraîner les symptômes suivants:

  • douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen;
  • augmentation du tonus utérin;
  • écoulement vaginal;
  • rupture du placenta.

Si le traitement n'est pas commencé à temps, un manque d'hormones peut entraîner une fausse couche..

Comment augmenter les niveaux de 17-OH-progestérone

Afin de restaurer l'hormone 17-OH-progestérone, des médicaments contenant de la progestérone sont utilisés. Il peut s'agir de médicaments pour administration orale (sous forme de comprimés) ou pour application topique (sous forme de suppositoires). Il n'est pas recommandé de les utiliser seuls, car une dose mal sélectionnée peut provoquer l'apparition d'autres troubles. Le médicament et le schéma thérapeutique doivent être prescrits par un médecin après une consultation en personne et la réception des résultats des tests.

Si le niveau de l'hormone est légèrement abaissé, il peut être ajusté en normalisant le mode de vie. Tout d'abord, vous devez bien manger et introduire dans votre régime des aliments contenant une grande quantité de zinc:

  • des haricots;
  • son de blé;
  • viande de lapin et de poulet;
  • riz;
  • agrumes;
  • quelques baies - cassis, framboise;
  • figues.

Il faut également renoncer à l'alcool et au tabac. Un exercice modéré et un sommeil sain sont recommandés.

Comment réduire les niveaux de 17-OH-progestérone

Avec un taux d'hormones élevé, le traitement dépend de la cause du trouble. Afin de réduire la 17-OH-progestérone par des médicaments, des médicaments du groupe des corticostéroïdes sont utilisés. La durée du traitement peut être de 3 à 6 mois. Afin de contrôler le traitement et de déterminer la quantité d'hormone dans le sang pendant la période spécifiée, il est nécessaire de reprendre l'analyse.

Une augmentation de la quantité de 17-hydroxyprogestérone peut également être indiquée par une glycémie élevée. Une fatigue rapide, des crises de migraine et des étourdissements surviennent.

Dans le cas où des néoplasmes dans les glandes ovariennes ou surrénales ont conduit à des anomalies, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. À l'avenir, il est possible de prescrire des médicaments hormonaux.

Pendant la période de traitement et à l'avenir, afin d'éviter une augmentation répétée du niveau de l'hormone, il est nécessaire de suivre un régime. Le régime doit contenir des aliments contenant une grande quantité d'acide ascorbique:

  • baies (fraises, cerises, cynorrhodons, cassis);
  • fruits (abricots, pommes);
  • légumes (tomates, choux, radis);
  • agrumes (citrons, mandarines, oranges).

Il est possible de réduire le niveau de l'hormone à l'aide de plantes médicinales. Le fond hormonal des femmes est influencé par:

  • l'utérus de bore;
  • fleurs et baies de rowan;
  • fleurs et bourgeons d'oeillets;
  • graines de carottes.

Des décoctions et des teintures sont préparées à partir d'eux, qui doivent être prises pendant une longue période..

Une augmentation à court terme du taux de 17-He-progestérone rend le corps plus fort et plus résilient, en raison du fait que le flux sanguin augmente. Mais un déséquilibre hormonal à long terme a un effet néfaste. Par conséquent, si vous identifiez des symptômes indiquant un taux d'hormone bas ou trop élevé, vous devriez consulter un endocrinologue..