Principal

Glandes surrénales

Adénome thyroïdien

Lors du diagnostic de la glande thyroïde, un adénome peut être trouvé. Dois-je m'inquiéter et que dois-je faire? Quand l'opération est-elle indiquée? Quelles sont les options de traitement? Un adénome peut-il changer, devenir malin? Vous trouverez des réponses à toutes ces questions et à d'autres dans cet article. Des connaissances réelles et non schématiques vous attendent.

Qu'est-ce que l'adénome? Définition

L'adénome de la glande thyroïde est une multiplication intensive du même type de cellules bénignes au sein du nœud, et correspond à la tumeur. Pourquoi une tumeur? Parce que tout développement de cellules dans les nœuds est un processus tumoral. La formation de tissu bénin se produit derrière les nœuds et à l'intérieur des nœuds. Dans le premier cas, ce processus est appelé régénération et dans le second, prolifération..

Il convient de prêter attention à deux caractéristiques clés de l'adénome identifiées par le Dr A.V. Ouchakov (2013): l'uniformité de la structure du tissu et son développement plus prononcé, en comparaison avec d'autres nœuds. Seuls ces deux critères constituent les principales caractéristiques distinctives dont dépendent toutes les autres caractéristiques des adénomes thyroïdiens..

Dans la plupart des ganglions thyroïdiens, la prolifération se produit à partir de différentes cellules. La multiplication des cellules à l'intérieur de l'adénome a une différence importante: les cellules de l'adénome ont la même structure, car elles sont le résultat du clonage. Étant donné que les cellules d'origine sont bénignes, la formation de tissu se produit dans une direction bénigne et le nœud lui-même est toujours bénin. Le processus de développement du même type de tissu est appelé adénomatose et sert de terme cytologique.

La deuxième caractéristique d'un adénome est la multiplication intense des cellules lors de la formation des tissus. En relation avec ce processus, la taille des ganglions adénomateux tend vers des paramètres moyens et grands. On peut soutenir que chaque gros nœud et la plupart des nœuds de taille moyenne sont des adénomes. En outre, un gros nodule dans la glande thyroïde, proche de la forme correcte, est toujours un adénome. En revanche, il ne faut pas penser qu'un petit nœud de la glande n'est pas un adénome, car au début de son développement, chaque gros nœud se développe à partir d'un petit.

Causes de l'adénome

Il est nécessaire de faire la distinction entre les causes et la prédisposition à la formation d'adénome. Il n'y a pas de raisons spécifiques à l'apparition d'un adénome. Toute cause qui sollicite excessivement le tissu thyroïdien peut déclencher le développement d'un adénome. Mais seules certaines circonstances de la structure du tissu et de son activité associées à ce dispositif deviennent la condition principale qui prédispose à l'apparition de la formation d'un adénome. Par conséquent, nous n'énumérons ici que les raisons pour lesquelles un adénome peut, mais n'est pas obligé, apparaître..

Les raisons de l'apparition de changements dans la glande thyroïde, incl. adénomes:

• Surcharge mentale importante,
• Activité physique prolongée très intense,
• Circonstances d’adaptation et de réadaptation,
• Grossesse (surtout deux ou plus, avec un court intervalle),
• Carence en iode importante (pas légère),
• Maladies des organes internes (en particulier des structures de l’oronopharynx),
• Anémie,
• Jeûne ou restriction alimentaire importante.

À l'essence de l'adénome thyroïdien

Prédisposition et mécanisme de formation d'adénome

Une prédisposition à la formation d'un adénome est une structure spéciale du tissu thyroïdien. Cet appareil est hérité. Par conséquent, nous pouvons dire que ce n'est pas l'obligation de former un adénome qui est héréditaire, mais le principe de la structure tissulaire.

Mécanisme de développement. L'adénome de la glande thyroïde a tous les signes d'un nœud, il apparaît donc et se développe selon les lois communes à tous les nœuds. De telles circonstances incluent l'approche de l'un des segments de la glande thyroïde de deux ou plusieurs vaisseaux principaux, et avec eux des nerfs, le long desquels de fortes irritations peuvent se propager au segment spécifié. Cette dernière condition est essentielle pour le début du développement intensif d'un tissu du même type dans un segment de tissu, qui devient un élément fonctionnel relativement isolé à l'intérieur de la glande..

Avec l'échographie de la glande thyroïde dans le cas d'un adénome, il est possible de déterminer l'adhésion à un tel nœud de deux ou plusieurs vaisseaux relativement grands. Par conséquent, l'une des variantes du dispositif vasculaire de l'adénome porte le nom figuratif de "panier de basket" (deux vaisseaux principaux créent l'apparence d'une colonne, à laquelle une zone de type sphéroïde ou ovoïde tressée par des vaisseaux est contiguë).

Le développement naturel de l'adénome dans un certain segment (une partie du lobe) s'exprime également dans le fait que l'échographie ne détecte qu'un (plus souvent) ou deux (moins souvent) gros (ou moyen) ganglion d'adénome dans le lobe.

Classification de l'adénome

Les variantes d'adénomes de la glande thyroïde diffèrent et sont combinées par des spécialistes selon certains critères. Par conséquent, les classifications histologiques et cliniques sont distinguées. De telles systématisations aident à naviguer dans la variété des adénomes et, conformément aux caractéristiques identifiées du dispositif et au fonctionnement de ces nœuds, à choisir le mode de traitement le plus rationnel.

Mais les rédacteurs sur Internet se permettent de combiner les adénomes en une seule série de classification selon des critères complètement différents. Ce faisant, ils créent de la confusion et rendent la compréhension difficile pour les lecteurs. Comment les adénomes diffèrent-ils dans la réalité?

Classification morphologique (histologique) des adénomes thyroïdiens:

1. Adénomes folliculaires.

1.1. Par structure tissulaire (normale, trabéculaire, tubulaire).

1.2. Par composition cellule-folliculaire (microfolliculaire, folliculaire normal, macrofolliculaire, mixte).

1.3. Par composition tissulaire (cellule claire, liposomale, mucineuse).

2. Adénome papillaire.

3. Adénomes oncocytaires (c'est-à-dire avec des cellules fluides bénignes d'Ashkinazi (Gyurtl)).

4. Adénomes atypiques.

Le tissu d'une glande thyroïde saine a une structure folliculaire. Au début du développement, il peut avoir une structure tubulaire et trabéculaire évoluant progressivement vers l'organisation tissulaire normale pour les adultes. Mais à l'intérieur de l'adénome, l'organisation structurelle du tissu peut se produire selon le type tubulaire et trabéculaire..

La taille des cellules et les follicules eux-mêmes déterminent leur taille et leur capacité à produire des hormones. Les adénomes microfolliculaires (signe morphologique) ne sont généralement pas capables de synthétiser les hormones dans la quantité requise, ils sont donc non producteurs ou peu productifs (signe clinique).

Il existe une organisation papillaire bénigne du tissu adénome, qui présente des différences prononcées en termes d'un ensemble de signes avec un processus malin de structure similaire (cancer papillaire). Par conséquent, dans le diagnostic de ces changements, des critères supplémentaires de cancer doivent être évalués très soigneusement pour exclure l'ablation déraisonnable de l'adénome..

Une caractéristique diagnostique similaire est associée à une variante d'adénomes constituée de cellules B bénignes. Ces cellules portent les noms de leurs chercheurs (Ashkinazi et Gürtl) et se retrouvent dans tout processus intensif du tissu thyroïdien, qui peut se produire à la fois avec bénignité et avec malignité..

La section «adénomes atypiques» mise en évidence par des spécialistes indique d'autres variations de l'adénomatose au niveau du nœud et ne sert pas de caractéristique de la malignité.

Classification clinique des adénomes thyroïdiens:

1. Par taille (petite, moyenne, grande).

2. Par stade (développement, émaciation (initiale, modérée, significative), cicatrisation).

3. En ce qui concerne le lobe (lobe bas, demi-lobe, lobe sous-total, processus nodal du lobe total).

4. En aval (régressif, peu, modéré et significativement progressif).

5. Par formation d'hormones (noeud hyperthyroïdien (petit, modéré, significatif) non producteur, à faible production, à production normale).

Les variantes cliniques des adénomes présentées dans la classification sont décrites en détail dans les sections «Classification des affections bénignes de la glande thyroïde» et «Nodules de la glande thyroïde».

Habituellement, parmi les adénomes, un très gros nœud est une hormone à faible production. En règle générale, seuls les nœuds de taille moyenne peuvent être hyperthyroïdiens.

Mythes (idées fausses) sur les adénomes

Les spéculations mythiques sur les adénomes thyroïdiens n'ont aucune confirmation scientifique. Ils sont liés à des suppositions basées uniquement sur des hypothèses et des preuves empiriques non étayées par la recherche. Nous listons et commentons plusieurs vues erronées sur les adénomes.

1. Les adénomes peuvent-ils devenir cancéreux? En réalité, la probabilité de malignité tissulaire dans l'adénome thyroïdien tend à zéro. Si dans la glande thyroïde il y a un nœud de forme ovoïde moyen ou grand avec un contour de bordure clair presque le long du périmètre entier, alors ce nœud est bénin dans 99,99% des cas. La pratique montre que tous les adénomes hyperthyroïdiens sont bénins. Si les données de l'échographie et du diagnostic cytologique indiquent une bonne qualité et qu'aucune tumeur maligne n'a été détectée, le ganglion de l'adénome ne doit pas être à nouveau perforé..

2. La capsule est-elle un signe d'adénome? Aux stades de développement et d'épuisement, il n'y a généralement pas de capsule dans les ganglions de l'adénome. La capsule est un épaississement du tissu conjonctif (fibreux) autour du nœud, qui ressemble à un contour blanc (hyperéchogène) à l'échographie. En réalité, tous les adénomes sont entourés d'un contour échographique noir (hypoéchogène) constitué d'un système vasculaire. De nombreux médecins ne réfléchissent pas à la signification du terme «capsule» et attribuent donc automatiquement ce signe à l'adénome de la glande et de tous les autres nœuds.

3. L'adénome produit-il souvent un excès d'hormones (hyperthyroïdie, thyrotoxicose; adénome toxique)? Au contraire, la plupart des adénomes sécrètent le plus souvent peu d'hormones et sont décrits à la scintigraphie comme des zones «froides» dans les lobes de la glande..

4. Adénome - s'agit-il d'un nœud de la glande thyroïde? Non, l'adénome a certaines caractéristiques. L'adénome est un terme morphologique (histologique). Tous les nœuds du tissu de la glande thyroïde ne se développent pas de manière monoclonale et intensive.

5. L'adénome est-il soumis à une ablation chirurgicale? Seules certaines variantes cliniques de la chirurgie des adénomes sont indiquées. Même dans de tels cas, les lectures peuvent être relatives (dans lesquelles l'opération n'est souvent pas nécessaire), et non absolues. Il existe des technologies et des techniques modernes qui permettent la destruction des tissus dans les nœuds sans endommager la peau, tout en préservant les tissus autour des nœuds.

6. Est-il possible de retirer le nœud et de préserver le tissu qui l'entoure (énucléation)? Malheureusement, le réseau vasculaire abondant et ramifié dans les lobes de la glande thyroïde ne permet pas dans la plupart des cas de limiter l'ablation d'un seul nœud, tout en préservant les tissus utiles et inchangés autour de lui. Habituellement, les chirurgiens enlèvent l'adénome (au milieu et, de plus, un gros nœud) avec le lobe.

7. Un gros adénome provoque-t-il une sensation d'oppression, une boule dans la gorge et de la douleur? En réalité, les gros nœuds de la glande thyroïde (lorsqu'ils sont situés dans le cou) ne peuvent déplacer que les organes les plus proches sans exercer de compression (compression) importante qui perturbe l'activité de ces structures (vaisseaux, œsophage, nerfs, trachée). Le symptôme d'une constriction ou d'une boule dans la gorge n'est pas causé par des modifications de la glande thyroïde, mais par l'excitation de certains centres nerveux dans le cou. Ces sensations ne sont pas une indication chirurgicale. Aucun nodule thyroïdien ne provoque de douleur. Vous pouvez en savoir plus sur ce mythe dans l'article spécial "Masse dans la gorge et la glande thyroïde".

8. La tumeur folliculaire est-elle une indication chirurgicale? Dans certains cas, l'examen cytologique après biopsie par ponction de l'adénome révèle une "tumeur folliculaire". Conformément à cette constatation, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale. En fait, la conclusion sur une tumeur folliculaire n'est pas une indication sans ambiguïté pour la chirurgie. Pour en savoir plus, consultez l'article "Tumeur folliculaire thyroïdienne: sortir de l'impasse".

Les symptômes de l'adénome

Dans la plupart des cas, un adénome de la glande thyroïde est découvert par hasard avec une échographie. Le médecin identifie le nœud avec une échographie de taille moyenne ou grande. Parfois, les patients eux-mêmes ou leurs proches voient une zone saillante sur le cou dans la projection de la glande thyroïde. C'est la saillie de l'adénome, lorsqu'il atteint une certaine taille, qui sert de symptôme principal et donc fréquent.

Parfois, avec un état kystique du nœud, en raison du flux rapide d'une partie de sang dans l'espace kystique, la taille du nœud peut augmenter fortement. Dans de tels cas, les patients découvrent une apparition relativement rapide (en quelques heures) d'un renflement dans le cou. Par type "jour suivant".

Les symptômes de la maladie associés à un excès d'hormones thyroïdiennes dans un nœud hyperthyroïdien font référence à une thyrotoxicose et ne sont donc pas des symptômes directs d'adénome. Ce sont des manifestations d'hyperthyroïdie dans le soi-disant. adénome toxique (également appelé maladie de Plamer). L'ampleur de l'hyperthyroïdie est différente, ce qui se reflète dans la manifestation de la maladie.

Diagnostic de l'adénome

Expérience pratique et connaissance de la «Thyroid Clinic» du Dr A.V. Ouchakov montre que le diagnostic de l'adénome thyroïdien doit viser:

1) Evaluation de bonne qualité (échographie avec élastographie, examen cytologique *),

2) Stade du nœud (échographie),

3) L'intensité du processus nodal (échographie, scintigraphie),

4) Structure interne du nœud (échographie),

5) La quantité de formation d'hormones dans le tissu ganglionnaire (test sanguin, scintigraphie, partiellement - échographie),

6) La quantité de tissu complet derrière le nœud dans le lobe et sa relation quantitative et qualitative avec le reste du tissu thyroïdien (échographie),

7) Le rapport de la quantité de formation d'hormones entre un lobe avec un nœud et un lobe sans nœud (scintigraphie),

8) L'état du métabolisme hormonal thyroïdien (test sanguin),

9) L'état du système nerveux périphérique associé à la glande thyroïde (thermographie, CRG - rythmographie cardiaque),

10) Autres circonstances cliniques.

* entre parenthèses, les méthodes de diagnostic.

Pour résoudre ces problèmes cliniques, les études suivantes sont nécessaires:
• examen échographique (échographie) de la glande thyroïde,
• scintigraphie thyroïdienne,
• test sanguin hormonal,
• thermographie de la glande thyroïde,
• diagnostic cytologique de la biopsie ganglionnaire.

D'autres études (IRM, TDM, test sanguin biochimique, etc.) ne sont prescrites que si elles sont indiquées. Par exemple, si un nodule thyroïdien s'étend de manière significative au-delà de la clavicule dans la poitrine (intrathoracique ou rétrosternale), un scanner de la thyroïde est indiqué.


Figure 1. Thermographie du cou. Une augmentation modérément prononcée de la stimulation nerveuse à gauche est déterminée.

Figure 2. Scintigraphie thyroïdienne. Une zone avec une faible fixation RFP (froide) a été révélée dans la partie crânienne (supérieure) du lobe droit de la glande thyroïde (signe d'un adénome à faible production d'hormones).


Figure 3. Échographie, lobe subtotal gros ganglion (adénome) dans le lobe gauche de la glande thyroïde.

Figure 4. Échographie, gros nœud (adénome) dans le lobe gauche de la glande thyroïde (mode ED). Le nœud occupe la majeure partie du partage. Le flux sanguin (y compris la tension tissulaire) est augmenté dans une faible mesure. Transition du stade de développement au stade d'épuisement initial.

Le diagnostic de l'adénome thyroïdien ne doit pas être formel, mais clinique, c'est-à-dire individuel, avec un choix de tactiques de traitement spécifiques.

Traitement de l'adénome thyroïdien

Le traitement du nœud adénome dépend de l'état du nœud. Les critères importants pour choisir un traitement sont:
• étape de nœud,
• état du nœud,
• taille du nœud,
• quantité et état des tissus à l'extérieur du nœud,
• intensité du processus dans le nœud,
• formation d'hormones nodulaires.

Il existe trois options de tactiques de traitement en relation avec le nœud (elles ne doivent pas être confondues avec les tactiques cliniques générales de traitement):
• en attente,
• auxiliaire,
• destructif (c'est-à-dire destructif, y compris la salle d'opération).

Les tactiques attendues sont appliquées aux nœuds avec un cours régressif au stade de l'épuisement. Cette tactique peut être appliquée aux nœuds au stade de développement de petite à moyenne taille. Surtout à ceux d'entre eux qui fournissent au corps une quantité complète d'hormones.

Une tactique attentiste permet d'évaluer la nature du processus intra-nodal. Si après six mois ou un an, une échographie de contrôle révèle un élargissement significatif (progressif) du nœud, alors, en fonction de la taille du nœud et d'autres circonstances, une tactique destructrice ou une autre option est choisie.

Avec des adénomes de taille moyenne qui produisent des quantités excessives d'hormones (selon les données de scintigraphie), c.-à-d. chaud (ou tiède), en l'absence de signes d'hyperthyroïdie (d'après les analyses de sang), l'ablation chirurgicale ou la destruction intra-nodale des tissus est contre-indiquée. Ce n'est qu'en cas d'hyperthyroïdie modérée et particulièrement significative (c'est-à-dire d'adénome toxique) que la destruction des tissus à l'intérieur du nœud est montrée. Cette approche peut être comparée à l'ablation d'un lobe avec un nœud hyperthyroïdien.

Il n'est pas nécessaire d'appliquer des tactiques destructrices (opération) à chaque adénome d'affilée, sans indication adéquate. Mais l'opération (par exemple, ablation d'un lobe avec un nœud) est indiquée pour un goitre nodulaire de très grand lobe total (de manière planifiée), en particulier avec une localisation intrathoracique d'un gros nœud (IMPORTANT: si seule une petite partie du nœud avec un lobe est derrière la clavicule, alors les indications absolues de la chirurgie, en connexion avec localisation intrathoracique, non).

Il n'y a aucune indication pour une intervention chirurgicale en raison d'une suspicion d'une future probabilité de malignité (malignité, transformation, «dégénérescence» en cancer). Il n'y a aucune indication pour une intervention chirurgicale pour les nœuds, en cas de symptômes de compression, d'étouffement, de boule dans la gorge, de toux, etc. Tous ces symptômes ne proviennent pas du nœud et non de la glande thyroïde, quelle que soit sa taille (ce fait est confirmé par la recherche scientifique).

Des tactiques auxiliaires sont utilisées dans l'état kystique des nœuds, lorsqu'un liquide est chauffé dans la cavité formée à l'intérieur du nœud. Dans ce cas, il convient de procéder à l'extraction (aspiration) du fluide de la cavité (kyste), suivie d'un traitement de cette cavité kystique avec de l'alcool. Cette procédure est appelée sclérotisation alcoolique. Avec son aide, la transformation d'étape des nœuds est améliorée..

Les procédures destructives comprennent l'ablation par radiofréquence et laser, ainsi que la destruction par ultrasons du tissu intra-nodal. Il existe certaines indications pour chacune de ces manipulations, qui sont déterminées par un médecin compétent à la suite du diagnostic..

Destruction des tissus par ultrasons

La méthode de destruction la plus efficace, avec le moins de contre-indications, est, à notre avis, la destruction par ultrasons des tissus à l'intérieur des nœuds. A cet effet, des spécialistes français ont créé le dispositif Echopulse®, capable de détruire un site tissulaire à l'intérieur du nœud sans endommager la peau, qui subit ensuite des cicatrices..

Des études pratiques avec cet appareil ont été menées pendant environ 10 ans et ont montré une grande efficacité (Il est important de se rappeler que tous les adénomes ne nécessitent pas de destruction. Il n'y a pas lieu de craindre un nœud de la glande thyroïde, mais si indiqué, son tissu peut être détruit en toute sécurité). En Russie, en 2017, seuls des documents sont en cours de préparation permettant l'utilisation de cet appareil. Suivant →


Vous pouvez réaliser un diagnostic professionnel à part entière à la "Thyroid Clinic" du Dr A.V. Ouchakov pour choisir le traitement le plus rationnel dans votre cas spécifique.

Traitement de l'adénome thyroïdien avec des remèdes populaires

Phytothérapie pour l'adénome thyroïdien.

Bonjour chers lecteurs! Aujourd'hui, je veux vous parler de l'adénome, mais pas de la prostate, mais de la glande thyroïde, comment vivre avec, et des méthodes de sa phytothérapie complexe.

Qu'est-ce que l'adénome?

L'adénome thyroïdien est une tumeur bénigne dans la partie inférieure du cou qui est composée presque entièrement de cellules glandulaires. Chez l'homme, toute formation bénigne sur la glande thyroïde peut être appelée adénome, mais ce n'est pas tout à fait correct. Le diagnostic final n'est posé par le médecin qu'après examen histologique..

La maladie survient chez les femmes plusieurs fois plus souvent que chez les hommes, surtout après 40 ans, par conséquent, à cet âge, une visite annuelle chez un endocrinologue est obligatoire.

L'adénome de la glande thyroïde peut avoir une forme nodulaire ou kystique, les informations les plus précises ne sont données que par l'examen des tissus au microscope.

Signes d'un adénome thyroïdien.

Étant donné qu'un adénome se déroule le plus souvent dans le contexte d'une augmentation du niveau de thyroxine et de triiodothyronine, sa caractéristique est des signes similaires à un état thyrotoxique:

  • Palpitations cardiaques
  • Transpiration
  • Fatigue rapide et, par conséquent, augmentation du syndrome de fatigue chronique
  • Changements d'humeur soudains
  • Augmentation de l'anxiété
  • La faiblesse
  • Insomnie

L'adénome commence à produire de la thyroxine et de la triiodothyronine en grande quantité et la glande pituitaire cesse de participer au métabolisme hormonal. Cette condition nécessite une correction urgente, sinon tous les systèmes corporels seront bientôt impliqués dans le processus pathologique..

Adénome thyroïdien - méthodes et principes de traitement.

L'option la plus populaire offerte par la médecine traditionnelle est la chirurgie. Mais ce n'est pas une panacée, il y a un risque de se condamner à une prise à vie de médicaments de substitution hormonale, et il est tout simplement impossible de procéder à une opération tant que le taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang n'est pas normalisé..

Comment le faire sans charge toxique sur le foie et les reins?

Puisque je suis phytothérapeute, les méthodes de ma lutte contre cette condition sont associées à la prise complexe de plantes médicinales. Et un bon chirurgien compétent peut lui-même proposer de soutenir le corps avec des phytopréparations lors de la préparation de l'opération..

Plus le nœud est petit, plus il y a de chances d'obtenir un résultat favorable.

Les herbes fonctionnent particulièrement bien pour la prévention ou la maladie précoce..

Dans tous les cas, la tâche principale de l'herboriste est d'améliorer la qualité de vie du patient, de normaliser les processus métaboliques, d'activer l'activité de l'hypophyse, de soulager le processus inflammatoire, d'empêcher la tumeur de dégénérer en une forme maligne et de réduire le taux d'hormones thyroïdiennes..

Ainsi, mon schéma recommandé de phytothérapie de l'adénome et des formations toxiques diffuses de la glande thyroïde dans le contexte de l'hyperthyroïdie ressemble à ceci:

Pommade linaire.

La pommade de linaire est un remède universel pour les tumeurs bénignes de la glande thyroïde de toute nature, elle est également utilisée pour les adénomes de goitre et thyroïde à toxicité diffuse, elle doit être régulièrement appliquée sur la glande thyroïde pendant au moins 2 mois.

Vous ne pouvez pas réchauffer, frotter et envelopper votre cou, la pommade est rapidement absorbée par elle-même. Idéalement, répétez la procédure toutes les 3 heures. Après 1,5 mois de traitement, vous devez faire une échographie. Il est préférable de prendre au moins 2 flacons de 80 ml pour le cours du traitement.

Teinture de zyuznik européen.

En phytothérapie pour la thyrotoxicose et les nodules thyroïdiens, on ne peut pas s'en passer. Grâce à l'acide lithospermique dans sa composition, le zyuznik bloque la production excessive d'hormones thyroxine et triiodothyronine, normalisant progressivement le processus métabolique et réduisant la fréquence cardiaque. Autrement dit, l'effet de la teinture est similaire à celui du tyrosol, uniquement sans charge toxique sur le foie et les reins et sans effets secondaires sous forme de troubles métaboliques et d'excès de poids.

Pour une durée d'application de 3 mois, 6 flacons de 100 ml sont nécessaires. La teinture de Zyuznik se prend en 40 gouttes diluées dans une petite quantité d'eau, 3 fois par jour une demi-heure avant les repas..

Teinture de Potentilla blanche.

Pour l'hyperthyroïdie et les tumeurs associées à cette condition, y compris l'adénome, je recommande également la teinture de Potentilla. C'est un bon agent stimulant la thyroïde qui stabilise la glande thyroïde. Pour un mois d'admission, vous aurez besoin de 2 bouteilles de 100 ml. La teinture de potentille se prend 30 gouttes 3 fois par jour avant les repas, après un zyuznik. Stage d'accueil 30 jours.

Collecter des herbes pour l'hyperthyroïdie.

La collecte d'herbes pour l'hyperthyroïdie est utilisée pour augmenter la fonction de la glande thyroïde, le goitre à toxicité diffuse, l'adénome et d'autres formations bénignes du corps thyroïdien. Il normalise le niveau des hormones thyroïdiennes et la fréquence cardiaque, a des effets anti-inflammatoires, antitumoraux, obscurcissants, antitoxiques. Pour un mois d'admission, vous aurez besoin d'un paquet de collecte de 200 grammes. Pour 1 jour d'admission, une cuillère à café de la collection est nécessaire, qui est brassée avec un verre d'eau bouillante, infusée et bue pendant la journée pour 3-4 doses.
Vous pouvez prendre tous les fonds du complexe ou quelque chose séparément. Mais je recommanderais d'abord la teinture de zyuznik.
J'adhère à ce schéma de phytothérapie pour l'adénome et d'autres tumeurs thyroïdiennes dans le contexte d'une augmentation des hormones thyroïdiennes depuis de nombreuses années. Bien sûr, il est possible et nécessaire d'apporter de petits changements, en sélectionnant la composition des plantes médicinales individuellement pour les caractéristiques d'un patient particulier.

Mais en général, le schéma le plus complexe et le plus efficace ressemble à ceci. Toutes les herbes fonctionnent bien avec une thérapie conservatrice.

Et n'oubliez pas que la phytothérapie n'est conseillée que pendant la période de rémission, et certainement pas une panacée pour l'exacerbation de la maladie et pas une alternative à une intervention chirurgicale dans le cas où la tumeur rend déjà difficile la respiration et la déglutition!

Mais tout cela peut être évité si vous vous liez d'amitié avec les herbes au stade de la prévention et faites de leur consommation régulière votre bonne habitude..

Vous pouvez aider considérablement votre corps non seulement avec des herbes, mais aussi en observant un régime de sommeil et de repos, une nutrition adéquate avec une prédominance de produits protéinés, en évitant de prendre des boissons alcoolisées, des lits de bronzage et des bains de soleil.

Adénome thyroïdien

Une tumeur dans les tissus de la glande thyroïde appartient aux maladies endocriniennes. Une femme est plus sensible à la maladie qu'un homme. Elle survient généralement après 40 ans. Le type de tissu glandulaire est impliqué dans la formation. La tumeur appartient à des formations bénignes, mais les cellules peuvent se transformer en cellules malignes. La pathologie provoque de graves perturbations de l'activité du système endocrinien. Le traitement de la maladie prend une longue période de temps, suivi d'une rééducation.

Caractéristiques de la maladie

L'adénome de la glande thyroïde est une tumeur dans la formation de laquelle le tissu glandulaire est impliqué. La maladie est bénigne. Si elle n'est pas traitée, une cellule d'adénome peut se transformer en cancer et présenter de graves conséquences. Le néoplasme se développe lentement, du moment de la formation au diagnostic, cela peut prendre plusieurs années.

La maladie se manifeste par une augmentation de la taille, lorsque les organes et les tissus les plus proches sont comprimés. La glande thyroïde fonctionne avec des déficiences, ce qui affecte négativement l'activité du corps.

L'anatomie de la pathologie est exprimée par un nœud ovale ou rond allongé. Le néoplasme est constitué de cellules de la couche glandulaire de l'organe. Le nœud est situé dans une capsule spécifique qui n'affecte pas les tissus sains.

La maladie appartient au système endocrinien et provoque de graves déséquilibres hormonaux. Chez la femme, l'adénome est généralement diagnostiqué après 40 ans. Une diminution de la production de thyrotropine s'accompagne de perturbations dans le travail de l'hypophyse.

L'éducation est bénigne, mais les médecins insistent sur un traitement urgent. Au cours du développement, les cellules atypiques peuvent se transformer en une espèce maligne. Cela se produit en l'absence de traitement pour la maladie pendant une longue période et il est dangereux de développer des complications pour le bien-être du patient.

Code CIM-10 pour la pathologie D34 "Néoplasme bénin de la glande thyroïde".

Les raisons du développement de la maladie

La raison exacte de la formation de la tumeur n'est pas encore connue des médecins. La pathologie commence souvent à se développer pendant la période de restructuration interne du corps associée à un déséquilibre hormonal. Le corps féminin est particulièrement sujet à des restructurations fréquentes qui peuvent provoquer des maladies.

Les médecins identifient les facteurs suivants qui peuvent provoquer le développement d'un adénome:

  • augmentation de l'activité de la glande pituitaire, accompagnée d'une augmentation du niveau de mtg;
  • être dans une situation stressante pendant une longue période;
  • vivant dans une zone contaminée par des substances chimiques et cancérigènes;
  • alimentation déséquilibrée - carence en iode;
  • prédisposition héréditaire;
  • blessure à la colonne cervicale avec capture de la glande thyroïde;
  • période de ménopause chez les femmes;
  • âge après 40 ans.

L'un des facteurs externes ou des perturbations internes dans le travail du système endocrinien peut provoquer l'éducation. Parfois, il y a un adénome thyroïdien toxique, qui provoque une production agressive de TTG.

Signes de la maladie

Le premier symptôme se manifeste par une augmentation de la taille du néoplasme jusqu'à 30 mm. Au stade initial, la maladie se développe secrètement. Les signes de pathologie sont exprimés de la même manière chez les personnes d'âge mûr et chez les adolescents. Les femmes attribuent souvent les symptômes à l'instabilité du contexte émotionnel, à la dépression, au cycle menstruel, à la ménopause ou à l'épuisement nerveux.

Les patients présentent ces signes lors de la formation d'un néoplasme:

  • une personne devient irritable, nerveuse avec des signes d'agression;
  • fatigue excessive avec peu d'effort physique;
  • la fréquence cardiaque augmente à 100 battements par minute;
  • un essoufflement accru se développe;
  • augmentation de la transpiration;
  • la masse musculaire diminue fortement;
  • une insomnie ou, au contraire, une somnolence accrue peuvent survenir;
  • chaleur inconfort avec étouffement.

S'il n'est pas traité, le patient développe des troubles de l'activité du tube digestif, la température corporelle augmente à 39 degrés dans le contexte de l'hypertension artérielle. Une toux thoracique se développe avec des signes d'inconfort lors de la déglutition avec inhalation d'air. Il y a une douleur dans la glande thyroïde. Le ton de la voix peut changer. Aux derniers stades de la maladie, des pathologies du système cardiovasculaire sont diagnostiquées.

Variétés de pathologie

La pathologie peut être localisée dans différentes parties de l'organe:

  • La défaite du lobe droit de la glande thyroïde par adénome est diagnostiquée plus souvent. Diffère par la grande taille de la tumeur nodulaire. Le principal symptôme est considéré comme une gêne douloureuse lors de la déglutition..
  • Dans le lobe gauche de l'organe, le néoplasme forme généralement de petites tailles. Facilement ressenti à la palpation.
  • L'isthme de la glande thyroïde affecte un nœud qui peut progressivement dégénérer en cancer.

Selon la composition structurelle, ces types d'adénomes se distinguent:

  • La forme folliculaire peut être constituée de nombreux follicules hypertrophiés. Extérieurement, il ressemble à une capsule en forme de boule avec une surface lisse et une structure dense. En outre, d'autres types de cellules sont probablement dans la composition, donnant un nom distinct pour la pathologie - forme fœtale, trabéculaire, simple ou colloïdale. Les cellules sont capables de se transformer en cellules cancéreuses. Au cours des fonctions motrices du larynx, la tumeur est déplacée. Les premiers symptômes apparaissent dans les derniers stades de la pathologie..
  • L'adénome papillaire est une congestion kystique contenant un liquide brunâtre à l'intérieur. Formé à l'intérieur des parois de l'organe, ressemblant à de petites papilles.
  • La forme toxique, ou maladie de Plummer, se produit avec un déséquilibre hormonal. Un ou plusieurs nœuds producteurs de thyroïde peuvent se former. Le joint est formé en une petite boule ou forme ovale. Peut être détecté par palpation. Avec la consommation d'aliments riches en iode, le gonflement augmente rapidement, le niveau de thyroïde dans le sang augmente. Dans les premiers stades, ils sont traités avec un traitement médicamenteux. Si le volume du nœud dépasse 20 mm, il est nécessaire de le retirer de toute urgence avec une intervention chirurgicale..
  • La forme oncocytaire est constituée des pathogènes Gürtle. Il est diagnostiqué chez les jeunes âgés de 20 à 30 ans. Le néoplasme est caractérisé par une teinte brun jaunâtre et des saignements à court terme. Considéré comme un néoplasme bénin, mais souvent confondu avec des espèces malignes.
  • L'adénome atypique ou pathologique est constitué d'agents pathogènes folliculaires et proliférants. Il peut prendre différentes formes - un ovale, une boule, une broche ou un nœud allongé. Les cellules sont capables de se transformer en un type malin, un retrait urgent est nécessaire.
  • L'adénome oxyphilique dégénère souvent en une formation cancéreuse, il est donc considéré comme le plus dangereux pour l'homme. Il se forme dans les cellules de Gürtle et se distingue par la présence de cytoplasme éosinophile à gros noyaux sans colloïde.

Chaque type de pathologie nécessite un traitement urgent afin de prévenir le développement d'un cancer dangereux.

Diagnostic de pathologie

Pour déterminer le type de néoplasme et déterminer le cours du traitement, il est nécessaire de subir un examen du corps. Le diagnostic comprend un certain nombre de procédures:

  • Le sang est testé pour la présence d'hormones et le niveau est évalué par rapport à la norme.
  • Au cours de l'étude, l'urine aide à identifier une augmentation des leucocytes et à déterminer les processus inflammatoires.
  • L'examen échographique (échographie) permet d'examiner les limites et les tailles du nœud dans la glande thyroïde afin de le distinguer d'une formation kystique. Ce type de diagnostic convient à l'examen des femmes enceintes, car les autres méthodes ne peuvent pas être utilisées. À l'échographie, vous pouvez surveiller le processus de croissance tumorale et planifier d'autres actions.
  • La tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique permettent une étude détaillée de l'adénome pour sa composition structurelle, sa taille et son emplacement. L'étude aide à obtenir une image avec des formes de tumeur claires.
  • Pour clarifier le diagnostic, une ponction de matériel biologique est réalisée pour l'histologie et la biopsie pour la malignité cellulaire.

Après avoir reçu les résultats du test, le médecin a le droit de déterminer le type de pathologie et de décider si une opération urgente est nécessaire ou non.

Traitement de la maladie

Après avoir déterminé le type d'adénome, le médecin prescrit un traitement. Dans certaines situations, il est possible de se passer de l'opération, mais le plus souvent l'opération de suppression du nœud est utilisée.

Le traitement médicamenteux est utilisé en présence de pathologie chez les femmes enceintes, les personnes majeures et avec la présence de types de maladies incurables. La posologie des médicaments est calculée individuellement pour chaque patient. Une tumeur sans signes visibles de croissance ne nécessite pas de traitement actif; elle est principalement surveillée par des examens réguliers.

Pour la pharmacothérapie, des médicaments suppressifs sont utilisés, par exemple la lévothyroxine. La substance réduit la production de l'hormone et permet au niveau thyroïdien de revenir à la normale. Mais un tel traitement n'aide pas toujours à se débarrasser de la tumeur, une excision chirurgicale est donc utilisée.

L'adénome toxique est traité avec de l'iode radioactif ou par chirurgie. L'iode radioactif est injecté dans le corps dans le volume requis, qui est accumulé par les cellules malades. Lorsque la quantité requise est atteinte, l'iode commence à détruire activement les agents pathogènes atypiques. Avec un résultat positif du traitement, le patient se rétablit complètement et un examen annuel par un endocrinologue est nécessaire.

Pour les nœuds de grande taille, une résection chirurgicale partielle ou complète est utilisée. Les grandes tailles sont retirées en petites pièces avec de petits intervalles de temps entre les opérations. Le patient sort de l'hôpital le 5ème jour après l'ablation de la tumeur.

Après avoir pris les mesures nécessaires pour le traitement de l'adénome, le patient se voit prescrire un traitement par L-Thyroxine. Vous devrez prendre le médicament constamment. Le respect de toutes les recommandations du médecin vous permet de récupérer en 1 à 2 mois et de commencer une vie bien remplie.

Traitement avec la médecine traditionnelle

Une tumeur de la glande thyroïde peut se former, selon la théorie de Luula Viilma, en raison de l'accumulation d'émotions négatives et de stress. Par conséquent, le guérisseur conseille de ne pas garder les mauvaises émotions et pensées en vous. Accumuler la lumière et l'amour - cela aidera à guérir de toutes les maladies.

Dans les premiers stades, les médecins autorisent l'utilisation de recettes de médecine traditionnelle:

  • Le jus de feijoa fraîchement pressé a des propriétés anti-inflammatoires. Vous devez prendre 100 ml 2 à 3 fois par jour dans les 7 jours.
  • La fraise des bois est riche en substance antithyroïdienne. Par conséquent, l'utilisation de baies fraîches aide à maintenir l'hormone dans la bonne quantité, sans dépasser les indicateurs.
  • La teinture d'écorce de chêne est souvent utilisée pour les maladies thyroïdiennes. L'adénome est traité avec des compresses de nuit pendant 21 jours.
  • Broyer le sarrasin (verre) et les noix (verre) en une fraction fine et bien mélanger avec l'ajout de miel de sarrasin (verre). Mettez le mélange dans un endroit frais et sombre pendant 7 jours. Prenez le mélange prêt à l'emploi tous les jours pendant 1 c. par jour, lavé avec du thé chaud ou de l'eau.

Manger des aliments à forte teneur en iode est considéré comme un bon remède, mais il est nécessaire de réduire le volume sous forme toxique de pathologie. Avant d'utiliser la médecine traditionnelle, vous devez consulter votre médecin pour éviter le développement de complications.

Pronostic de la maladie

Le pronostic de la vie avec des lésions de la glande thyroïde par adénome est majoritairement favorable. Avec de petits volumes de nœud, les médecins préfèrent surveiller l'état du patient et contrôler le processus de croissance. L'opération est nécessaire lorsque la pathologie progresse pour éviter les conséquences négatives.

Le traitement aux premiers stades de la maladie évite la chirurgie d'ablation. Vous pouvez guérir la maladie avec des médicaments. Il vous suffit de prendre les pilules correctement et de suivre les recommandations du médecin.

Les patients récupèrent généralement rapidement après un traitement ou une intervention chirurgicale. Le patient revient au rythme de vie habituel. Mais après le traitement, il est nécessaire d'être régulièrement observé par un endocrinologue et de passer des tests - sang et urine. Le contrôle de l'équilibre hormonal vous permet d'éviter les rechutes et de commencer un traitement en temps opportun.

La pathologie thyroïdienne fait référence à des formations bénignes, mais l'absence de traitement est dangereuse pour le développement du cancer. Par conséquent, un traitement opportun et correct vous permet de vivre une longue vie familière..

Prévention de la pathologie

Pour la prévention des adénomes, les médecins conseillent de mener une vie saine avec une bonne alimentation équilibrée. Cela vaut la peine d'éliminer le stress et les autres émotions négatives. Une consommation excessive d'alcool et de nicotine est également dangereuse pour l'homme, vous devez donc limiter la consommation.

Une visite annuelle au bord de la mer a un effet bénéfique sur la santé du patient. Le corps est saturé d'iode de mer, la stimulation des fonctions protectrices du corps se fait de manière naturelle. Mais vous ne pouvez pas rester longtemps sous l'influence de la lumière directe du soleil..

Adénome thyroïdien. Causes, symptômes, diagnostic et traitement

L'adénome thyroïdien est une tumeur bénigne qui provient des cellules glandulaires. Il peut être de différentes tailles. Le néoplasme est souvent accompagné d'une fonction thyroïdienne accrue et est capable de se transformer en une tumeur maligne..

La maladie survient chez les femmes 3 à 4 fois plus souvent que chez les hommes, généralement après 40 ans.

Souvent, le terme «adénome thyroïdien» fait référence à tout néoplasme nodulaire dans l'épaisseur de l'organe. Ce n'est pas vrai. L'adénome est un diagnostic histologique, ce terme désigne un nœud constitué d'un certain type de cellules. Le diagnostic final ne peut être établi qu'après une biopsie et un examen du matériel au microscope.

Caractéristiques de l'anatomie de la glande thyroïde

La glande thyroïde fait partie du système endocrinien, elle produit des hormones qui ont certains effets.

L'organe est adjacent à l'avant et aux côtés du cartilage thyroïdien du larynx. La glande thyroïde est petite et douce en consistance, mais peut toujours être ressentie sous la peau en demandant au patient d'incliner la tête vers l'avant.

Le poids de la glande est en moyenne de 50 grammes. Il a la forme d'un fer à cheval et se compose de deux lobes - droit et gauche. Il y a un isthme entre eux.

Les cellules qui composent le tissu thyroïdien:

  • Une cellule. Ils sont basiques. Ils produisent des hormones triiodothyronine, thyroxine. Dans l'épaisseur de la glande, il y a un grand nombre de cavités (follicules), qui sont entourées de cellules A. Les follicules contiennent une masse sous forme de gel - il sert de réservoir pour les réserves d'hormones.
  • Cellules B. Ils sont également appelés cellules de Gürtle. Leur rôle n'est pas encore bien compris, mais on pense qu'ils produisent des substances biologiquement actives.
  • Cellules C. Responsable de la production d'une hormone qui régule le taux de calcium sanguin.

Les principales hormones thyroïdiennes sont la triiodothyronine et la thyroxine.

Effets des hormones thyroïdiennes:

  • Accélération du métabolisme.
  • Accélération de la dégradation de diverses substances et de la production d'énergie.
  • Augmentation de la glycémie.
  • Régulation de l'excitabilité du système nerveux.
  • Régulation du rythme des contractions cardiaques (augmentation, augmentation).
  • Augmenter la sensibilité des cellules aux hormones de stress.
  • Accélération de la formation et de la destruction des globules rouges.
  • Renforcement des contractions des parois intestinales, augmentation de la fréquence des selles.

La régulation des fonctions de la glande thyroïde est assurée par l'hypophyse, une glande située dans le cerveau. La glande pituitaire sécrète des hormones qui améliorent la fonction de la glande thyroïde. Le système fonctionne selon le principe de rétroaction. Moins il y a d'hormones thyroïdiennes dans le sang, plus la glande pituitaire sécrète activement des hormones régulatrices. Une augmentation des niveaux de thyroxine et de triiodothyronine supprime l'activité de la glande pituitaire.

L'iode est nécessaire à la formation des hormones thyroïdiennes. Le corps doit en avoir assez.

Classification de l'adénome de la glande thyroïde

L'adénome de la glande thyroïde est un néoplasme nodulaire bénin qui provient du tissu glandulaire (aden - «glande» grecque). Il peut être composé de différentes cellules:

  • Adénome folliculaire. C'est un nœud arrondi recouvert d'une capsule.
  • Adénome papillaire. Ressemble à une cavité - kystes.
  • Adénome des cellules de Gürtle. Se compose de cellules thyroïdiennes B (voir ci-dessus).
  • Adénome toxique de la glande thyroïde (synonymes: adénome fonctionnel, maladie de Plummer). Cette tumeur sécrète une grande quantité d'hormones et s'accompagne des symptômes les plus sévères..
  • Autres variétés.

Il est possible de distinguer un type d'adénome d'un autre uniquement en examinant un fragment du néoplasme au microscope. Seul l'adénome toxique de la glande thyroïde se distingue des autres variétés par ses symptômes.

Le plus souvent, avec un adénome, un nœud se trouve dans l'épaisseur de la glande. Plusieurs nœuds moins courants.

Causes de l'adénome de la glande thyroïde

Les causes du développement de la maladie ne sont pas bien comprises..

Facteurs contribuant à l'apparition d'un adénome thyroïdien:

  • Augmentation de l'activité de la glande pituitaire. Les adénomes surviennent souvent à la suite d'un effet excessif sur le tissu glandulaire des hormones produites dans l'hypophyse.
  • Dysfonctionnement du système nerveux autonome, qui régule le travail des organes internes.
  • Écologie défavorable.
  • Hérédité. S'il y a des parents proches avec un adénome diagnostiqué, la probabilité de développer la maladie est plus élevée.
  • L'effet sur le corps de diverses substances toxiques.
  • Risques professionnels.
  • Déséquilibre hormonal général.
  • L'adénome toxique de la glande thyroïde peut se développer à partir d'un nœud non toxique ou dans le contexte d'un goitre nodulaire.

Symptômes de l'adénome thyroïdien

Si l'adénome ne s'accompagne pas d'une production accrue d'hormones thyroïdiennes, il n'y a aucun symptôme de la maladie pendant une longue période. Un néoplasme est détecté par hasard, lors d'examens de routine par un endocrinologue.

Symptômes courants pouvant survenir aux premiers stades de l'adénome thyroïdien:

  • perte de poids;
  • mauvaise tolérance aux températures élevées;
  • augmentation de l'anxiété, de l'irritabilité;
  • transpiration excessive;
  • fatigue rapide, mauvaise tolérance à l'exercice;
  • Palpitations cardiaques.

Symptômes d'un gros adénome thyroïdien:

  • néoplasme visuellement perceptible, déformation du cou;
  • douleur;
  • trouble de la déglutition;
  • inconfort dans la gorge;
  • toux;
  • trouble respiratoire;
  • changement de voix.

Symptômes d'un adénome thyroïdien toxique

Avec un adénome toxique de la glande thyroïde, des symptômes d'hyperthyroïdie sont notés - un état pathologique associé à une production accrue d'hormones.

Qu'arrive-t-il à la glande thyroïde et à l'hypophyse avec un adénome toxique?

Dans la glande thyroïde, un nœud (le plus souvent unique) apparaît, qui produit de grandes quantités de triiodothyronine et de thyroxine. Ils pénètrent dans la circulation sanguine et commencent à exercer leurs effets..

Avec un niveau accru d'hormones, un mécanisme de rétroaction est déclenché - l'activité de la glande pituitaire diminue. Il arrête de stimuler la glande thyroïde.

En conséquence, l'activité du tissu glandulaire diminue. Mais le nœud continue de produire de grandes quantités d'hormones..

Symptômes:

Description du symptômeCause de l'événement
Symptômes du système nerveux:
  • augmentation de l'excitabilité, de l'irritabilité, de l'émotivité;
  • anxiété et anxiété sans cause;
  • craintes déraisonnables;
  • mains tremblantes (parfois tremblantes sur tout le corps);
  • trouble du sommeil;
  • discours rapide.
Ces symptômes sont une conséquence de l'effet activateur des hormones thyroïdiennes sur le système nerveux. Dans leurs effets, la triiodothyronine et la thyroxine sont quelque peu similaires à l'adrénaline et à d'autres hormones du stress. Ils activent le corps, le préparent à réagir au danger.
Symptômes du cœur et des vaisseaux sanguins:
  • augmentation de la fréquence cardiaque, même au repos;
  • fibrillation auriculaire;
  • insuffisance cardiaque;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • rythme cardiaque augmenté.
Les hormones thyroïdiennes activent le système cardiovasculaire, augmentent la fréquence cardiaque et la force.
Symptômes oculaires:
  • protrusion du globe oculaire par rapport à l'orbite ("bombé"), réduction de l'amplitude de ses spires;
  • vision double des objets dans les yeux;
  • clignotement rare;
  • yeux secs;
  • sensibilité accrue à la lumière;
  • larmoiement;
  • déficience visuelle.
En raison d'une fonction hormonale excessive, un œdème et une prolifération de tissu adipeux à l'intérieur de l'orbite se produisent. Il déplace le globe oculaire vers l'extérieur, comprime le nerf optique et conduit à l'apparition des symptômes énumérés.
Symptômes du système digestif:
  • une forte augmentation ou diminution de l'appétit, jusqu'à une perte complète;
  • douleur abdominale sous forme de convulsions;
  • selles molles fréquentes.
Les hormones thyroïdiennes augmentent la contraction de la paroi intestinale, ce qui accélère le passage des aliments dans l'intestin.
Symptômes osseux et musculaires:
  • réduction de la taille des muscles;
  • faiblesse musculaire, fatigue accrue;
  • fatigue musculaire constante;
  • trouble du mouvement;
  • Difficulté à marcher pendant une longue période, en particulier dans les escaliers, lors de la levée de poids;
  • parfois, avec une évolution sévère de la maladie, une paralysie se développe.
Les hormones thyroïdiennes activent les processus de dégradation de diverses substances avec la libération d'énergie. En conséquence, le tissu musculaire est également détruit..
Symptômes respiratoires:
  • essoufflement qui persiste même au repos;
  • se sentir essoufflé.
Une fonction thyroïdienne excessive entraîne le développement d'un œdème pulmonaire.
Symptômes du système reproducteur:
Chez les hommes:
  • infertilité;
  • hypertrophie des glandes mammaires;
  • diminution de la puissance.
Chez les femmes:
  • infertilité;
  • violation de la régularité des menstruations;
  • douleur pendant la menstruation;
  • écoulement rare;
  • détérioration prononcée pendant la menstruation: maux de tête, évanouissements.
Ces symptômes sont dus à une diminution de la production d'hormones sexuelles féminines et masculines.
Symptômes courants:
  • augmentation de la température corporelle et transpiration;
  • augmentation de la glycémie, diabète sucré;
  • une augmentation de la quantité d'urine;
  • soif intense;
  • amincissement de la peau, des cheveux, des ongles;
  • apparition précoce de cheveux gris;
  • gonflement dans différentes parties du corps.
Ces symptômes sont liés aux effets directs des hormones thyroïdiennes.


L'ensemble et la gravité des symptômes de l'adénome thyroïdien toxique dépendent de la taille, de l'activité et de la durée du nœud.

Diagnostic de l'adénome thyroïdien

Examen endocrinologue

Si vous soupçonnez un nœud dans la glande thyroïde, vous devez consulter un endocrinologue. Mais même les personnes en parfaite santé, en particulier les femmes, sont recommandées de consulter un spécialiste une fois par an pour un examen préventif et une détection précoce des maladies..

Comment le médecin examine le patient:

  • Enquête. Le médecin essaie de connaître tous les détails qui pourraient indiquer les causes de la maladie, les facteurs prédisposants, la nature de l'évolution de la maladie.
  • Examen de la région du cou. La déformation est visuellement perceptible aux grandes tailles du nœud.
  • Sensation du cou. Le médecin se tient derrière le patient et lui demande d'incliner un peu la tête en avant. Puis il pose ses doigts sur le devant du cou et essaie de trouver la glande, les nœuds qui s'y trouvent. Dans ce cas, l'endocrinologue demande au patient d'avaler de la salive.

Après examen, le médecin ne peut diagnostiquer que la présence d'une formation nodulaire dans l'épaisseur du tissu thyroïdien. Par des signes extérieurs et des données obtenues lors de l'interrogatoire, on peut comprendre s'il y a une fonction accrue de la glande. A ce stade, il est encore impossible d'affirmer que le nœud détecté est un adénome..

Diagnostics instrumentaux

Titre de l'étudeLa descriptionComment est?
ÉchographieL'examen échographique permet de visualiser un nœud dans l'épaisseur de la glande thyroïde sur le moniteur de l'appareil. Le médecin peut évaluer sa forme, sa taille, sa consistance, sa position. Lors de l'utilisation du Doppler et du balayage duplex, il est possible d'évaluer le flux sanguin dans la glande et le nœud, les structures adjacentes.L'étude est réalisée en position assise ou couchée. Le médecin demande au patient d'incliner sa tête et place un capteur sur son cou. L'examen dure généralement de 15 à 20 minutes. Après l'étude, une conclusion est émise, qui décrit le tissu de la glande et les formations qu'il contient..
Balayage radio-isotopique de la glande thyroïdeL'étude est basée sur la capacité de la glande thyroïde à absorber l'iode.
Au cours de l'étude, de l'iode radioactif (123 I ou 131 I) est introduit dans l'organisme. La dose de rayonnement est sans danger pour l'homme, mais un équipement spécial peut l'enregistrer. Une partie de l'iode est absorbée par la glande thyroïde, car elle est nécessaire à la synthèse des hormones. Une absorption excessive d'iode indique une augmentation de la fonction thyroïdienne.
  • Le dernier repas doit être avant minuit la veille de l'étude.
  • Le patient reçoit une capsule ou une solution iodée, qu'il doit prendre. La dose d'iode est égale à celle qu'une personne reçoit habituellement avec de la nourriture. En outre, la solution peut être administrée par voie intraveineuse.
  • Après 2 heures après avoir pris le médicament, vous pouvez prendre un repas léger.
  • 24 heures après la prise du médicament, des images de la glande thyroïde sont prises et une image est obtenue dans laquelle la teneur en iode dans les tissus est affichée en utilisant différentes couleurs.
  • Si le nœud est actif et sécrète une grande quantité d'hormones, alors beaucoup d'iode s'y accumule et sa couleur diffère de celle du tissu environnant.
Biopsie par ponctionAprès une biopsie, vous pouvez déterminer exactement quelles cellules font partie du nœud. Le diagnostic ne laisse alors aucun doute. De plus, une tumeur maligne de la glande peut être détectée à un stade précoce. La précision de la méthode est de 80%.
Lors de l'examen, le médecin insère une aiguille dans le nœud et reçoit un morceau de tissu. Le matériel est envoyé au laboratoire pour étudier la composition cellulaire.Technique de biopsie par ponction:
  • Le patient est couché sur le dos.
  • Le médecin injecte un anesthésique sur le site où l'étude sera menée.
  • Un capteur de machine à ultrasons est placé sur la zone de la glande thyroïde et une image est obtenue sur le moniteur.
  • Sous contrôle échographique, une aiguille est insérée dans la glande thyroïde et un fragment du nœud est obtenu.
  • Pour une plus grande précision de l'étude, l'aiguille est insérée plusieurs fois à différents endroits.
Les sentiments lors de l'examen ressemblent à une injection intraveineuse.Tomodensitométrie de la glande thyroïde (TDM)L'étude est rarement réalisée, car la glande thyroïde est très sensible à l'exposition aux radiations (bien qu'elle soit minime avec CT).
Indications du scanner de la glande thyroïde:
  • Informativité de l'échographie: lors d'un examen échographique, il n'est pas possible d'évaluer l'état de la glande et des ganglions.
  • L'emplacement d'une partie de la glande thyroïde en dessous de l'endroit habituel, derrière le sternum.
Le patient est placé sur la table d'un tomographe et des photos sont prises. L'étude vous permet d'obtenir des sections couche par couche de la glande, de construire son modèle tridimensionnel.Imagerie par résonance magnétique (IRM) de la glande thyroïdeL'imagerie par résonance magnétique est une étude plus informative et plus sûre que la tomodensitométrie, car elle suppose l'absence de rayonnement de la glande thyroïde.
Les indications sont les mêmes que pour la tomodensitométrie.L'étude est réalisée sur des équipements spéciaux. Pendant un certain temps, le patient doit rester immobile à l'intérieur de l'appareil.
Avant l'examen, il est nécessaire de retirer tous les objets métalliques de vous-même, car l'étude est basée sur l'utilisation d'un champ magnétique puissant.Etude du taux d'hormones thyroïdiennes dans le sangLe taux d'hormones thyroïdiennes (triiodothyronine, thyroxine) dans le sang reflète l'activité fonctionnelle de la glande. L'étude est réalisée pour identifier les adénomes thyrotoxiques.Pour déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes, le sang est prélevé dans une veine. Idéalement, 1 à 3 semaines avant l'étude, vous devez arrêter de prendre des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes, des complexes vitaminiques-minéraux avec de l'iode.Etude du taux d'hormone thyréostimulante de l'hypophyse
L'hormone stimulant la thyroïde, sécrétée par l'hypophyse, augmente la fonction de la glande thyroïde. S'il y a un nœud thyrotoxique, alors l'excès d'hormones thyroïdiennes supprime la fonction de l'hypophyse (voir ci-dessus). La teneur en hormone thyréostimulante dans le sang diminue. Pour les autres types d'adénomes, il n'y a pas de changement.L'étude est généralement réalisée le matin à jeun. Le sang est prélevé dans la veine du patient. 2 à 4 semaines avant l'étude, vous devez arrêter de prendre des médicaments hormonaux, après avoir consulté votre médecin.Chimie sanguineLes indicateurs biochimiques reflètent des troubles métaboliques qui se produisent dans le corps avec une fonction thyroïdienne accrue. L'étude est réalisée pour confirmer l'adénome thyrotoxique et évaluer le degré de troubles.Pour l'étude, le sang est prélevé le matin, à jeun..
Écarts dans l'analyse biochimique de l'adénome thyrotoxique:
  • Diminution de la teneur en lipides (graisses).
  • Propension à l'hyperglycémie.


Un examen complémentaire est prescrit dans le cas où les fonctions des organes sont altérées dans l'adénome thyrotoxique. Le plan d'enquête est sélectionné individuellement.

Traitement

Thérapie médicamenteuse

Indications du traitement médicamenteux pour l'adénome thyroïdien:

  • Adénome colloïdal, en particulier pendant la grossesse.
  • Préparation à la chirurgie d'un adénome thyrotoxique.

Préparation à la chirurgie pour adénome thyrotoxique

L'intervention chirurgicale pour l'adénome thyrotoxique est effectuée uniquement dans le contexte de l'euthyroïdie - une condition lorsqu'une quantité normale d'hormones est présente dans le sang. Avant l'opération, le patient doit suivre un traitement visant à réduire la production d'hormones par la glande.

Nom du médicamentLa descriptionMode d'application *
CarbimazoleBloque l'incorporation d'iode dans les hormones thyroïdiennes, empêchant ainsi leur formation excessive. Le carbimazole est efficace pour augmenter la fonction des glandes quelle que soit la maladie.Le médicament n'est prescrit qu'après l'examen et une augmentation du taux d'hormones dans le sang est prouvée..
Il est utilisé strictement selon la prescription du médecin.

Contre-indications:

  • réactions allergiques au médicament;
  • lésions hépatiques sévères.
Dosages:
  • La dose initiale pour les adultes est de 20 à 60 mg par jour.
  • Ensuite, la posologie est ajustée en fonction du niveau d'hormones dans le sang..
  • La dose d'entretien habituelle est de 5 à 15 mg par jour..
ThiamazoleBloque l'attachement de l'iode aux hormones thyroïdiennes et inhibe leur synthèse. Accélère l'excrétion de l'iode de la glande thyroïde.Le médicament est pris strictement selon la prescription du médecin. Le traitement ne commence qu'après la réalisation des tests de laboratoire, une augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang a été prouvée.
Dosages:
  • La posologie initiale pour les adultes est de 20 à 40 mg par jour. Cette dose est prise 1 fois par jour ou divisée en 2 à 3 doses.
  • Ensuite, les doses sont ajustées en fonction du taux d'hormones dans le sang..
  • Après normalisation du taux d'hormones dans le sang, ils passent généralement à une dose quotidienne de 5 à 20 mg.
Contre-indications:
  • réactions allergiques aux composants du médicament;
  • une diminution du nombre de leucocytes dans le sang;
  • stagnation de la bile.
PropicilLe médicament perturbe la formation d'hormones dans la glande thyroïde, principalement en raison d'une violation de l'ajout d'iode. Aide à réduire l'iode dans la glande thyroïde.Le médicament n'est prescrit que si une augmentation des hormones thyroïdiennes dans le sang est clairement identifiée. Prendre uniquement selon les directives d'un médecin.
Dosage:
  • La dose initiale pour les adultes et les enfants de plus de 10 ans est de 75 à 100 mg par jour. Dans les cas graves, le médecin peut prescrire 300 à 600 mg par jour..
  • À l'avenir, la dose est ajustée en fonction des besoins individuels.
  • Avec la normalisation du taux d'hormones dans le sang, le traitement d'entretien est poursuivi avec des doses de 25 à 150 mg par jour.
Contre-indications:
  • hypersensibilité, réactions allergiques au médicament;
  • Maladies du foie: cirrhose, hépatite, dysfonctionnement des organes;
  • Diminution du taux de leucocytes dans le sang.

* Les informations sur les médicaments sont présentées à titre informatif uniquement. Leur réception ne doit être effectuée que sur prescription d'un endocrinologue. L'automédication peut avoir des conséquences négatives.

Traitement chirurgical de l'adénome thyroïdien

Le traitement chirurgical est le principal traitement de l'adénome thyroïdien.

Types d'opérations:

Type d'opérationLa description
Énucléation des nœuds.Ce type d'intervention chirurgicale est pratiqué plus souvent que d'autres. L'énucléation implique l'élimination de la formation avec la capsule. Le tissu glandulaire environnant reste intact.
Conditions requises pour ce type d'intervention:
  • Il n'y a aucun signe de malignité dans le nœud.
  • Le reste du tissu thyroïdien est normal.
Progression de l'opération:
  • Le chirurgien fait une incision, accède au kyste et le retire avec la capsule. Le tissu thyroïdien environnant reste intact.
  • Le nœud distant est envoyé au laboratoire pour une biopsie.

Chirurgie lorsqu'une partie importante de la glande thyroïde est endommagée ou que des signes de malignité sont présents.
Hémithyroïdectomie.Ablation de la moitié de la glande thyroïde.
Progression de l'opération:
  • Le chirurgien fait une incision et accède à la glande thyroïde.
  • Ensuite, la ligature des vaisseaux alimentant la moitié de la glande thyroïde est effectuée. Il est séparé du nerf du larynx, des glandes parathyroïdes.
  • La moitié de la glande et sa partie étroite, l'isthme, sont retirées. L'incision est suturée.
Complications possibles:
  • saignement dans la période postopératoire;
  • lésions nerveuses et dysfonctionnement du larynx;
  • fonction thyroïdienne insuffisante.
Résection thyroïdienne sous-totale.La majeure partie de la glande thyroïde est retirée pendant la chirurgie. Ne laissez que de petites parties des lobes droit et gauche pesant 4-6 grammes.
Après l'opération, la fonction de la glande thyroïde est toujours fortement réduite. Par conséquent, le médecin prescrit des médicaments hormonaux au patient..
ThyroïdectomieAblation complète de toute la glande thyroïde. Il est rarement effectué, en règle générale, lorsque des signes de malignité de l'adénome sont détectés.
Après une telle opération, le corps cesse de produire ses propres hormones. Un apport continu de médicaments hormonaux est nécessaire.
Le risque de complications est relativement élevé:
  • dommages aux glandes parathyroïdes et altération du métabolisme du calcium;
  • lésions des nerfs laryngés et dysfonctionnement du larynx, de la voix.

Autres méthodes si le traitement chirurgical est impossible

Ces méthodes de traitement de l'adénome de la glande thyroïde sont généralement utilisées chez les personnes âgées, qui ont des contre-indications à la chirurgie:

  • Préparations d'iode radioactif. Tout comme l'iode ordinaire, l'iode radioactif s'accumule dans la glande thyroïde. Il l'irradie de l'intérieur et supprime ses fonctions, détruit les cellules d'adénome.
  • Parfois, le nœud est détruit en y injectant de l'alcool éthylique à l'aide d'une aiguille. L'éthanol cautérise les cellules tumorales et elles meurent.

Recommandations de style de vie pour les patients atteints d'adénome thyroïdien

Habituellement, les médecins donnent ces recommandations avant le traitement chirurgical:

  • Éviter les situations stressantes.
  • Nutrition adéquate, apport de protéines et de vitamines en quantité suffisante.
  • Un bon sommeil.
  • Réception des phytopréparations.
  • Éviter une exposition prolongée au soleil et au solarium.

Traitement avec des remèdes populaires

Lors de la préparation de l'opération, le médecin peut prescrire des plantes médicinales au patient - en prenant des plantes médicinales qui suppriment la fonction de la glande thyroïde:

Plantes médicinalesComment faire?
  • Tsétraria islandaise;
  • cresson médicinal;
  • teinture d'ajonc.
Ces plantes contiennent un analogue des hormones thyroïdiennes. Ils n'ont pas les mêmes effets sur le corps, mais ils sont capables de supprimer l'hypophyse - cela arrête de stimuler la production d'hormones dans la glande thyroïde..
  • bœufs communs;
  • moineau à racines rouges;
  • ecchymose commune;
  • racine noire commune;
  • consoude officinalis.
Ces plantes contiennent des substances qui agissent sur la glande pituitaire et suppriment la production de ses hormones qui activent la glande thyroïde..


Les remèdes à base de plantes énumérés ne doivent être pris que selon les directives d'un médecin..

Aucune méthode traditionnelle de traitement ne peut assurer à elle seule la guérison d'un adénome thyroïdien. Ils ne peuvent être utilisés qu'en complément du traitement primaire. Avant d'utiliser ces méthodes ou ces méthodes alternatives, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Une mauvaise automédication peut être nocive.

Quelles sont les prédictions?

Le pronostic de l'adénome thyroïdien est favorable si le traitement est effectué correctement et en temps opportun. La plupart des patients guérissent. Si la totalité ou la majeure partie de la glande a été retirée, un traitement hormonal à vie est prescrit.

Recommandations généralement données après le traitement:

  • visite annuelle chez l'endocrinologue;
  • surveillance périodique du taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang;
  • Bonne nutrition;
  • arrêter de fumer, boire de l'alcool;
  • éviter une exposition prolongée au soleil.

La prévention

Il est recommandé aux personnes de plus de 40 ans, en particulier aux femmes, de consulter un endocrinologue chaque année pour des examens préventifs, de faire un don de sang pour le contenu des hormones thyroïdiennes. Il est nécessaire de surveiller l'état de santé général, en particulier le système endocrinien, une fois par an, faire un don de sang pour l'analyse biochimique.