Principal

Oncologie

Hormone adrénocorticotrope (ACTH)

L'hormone adrénocorticotrope (ACTH) est une hormone de l'hypophyse antérieure, qui est le stimulant le plus important du cortex surrénalien..

ACTH, hormone adrénocorticotrope, corticotropine.

Méthode de recherche

PG / ml (picogrammes par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Éliminer l'alcool de l'alimentation 24 heures avant l'étude.
  • Ne pas manger pendant 12 heures avant l'examen.
  • Arrêtez complètement de prendre vos médicaments 24 heures avant l'étude (en consultation avec votre médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel dans les 24 heures précédant l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'hormone adrénocorticotrope (ACTH) est une hormone de l'hypophyse antérieure, qui est sécrétée sous l'influence du facteur de libération de corticotropine sécrété par l'hypothalamus et stimule la biosynthèse et la sécrétion de cortisol dans le cortex surrénalien. En plus du cortisol, dans une moindre mesure, l'ACTH assure la synthèse des androgènes et, à des concentrations physiologiques, n'affecte pratiquement pas la production d'aldostérone. Les niveaux d'ACTH sont fortement influencés par le stress, le sommeil et l'exercice, la grossesse.

Le syndrome d'Itsenko-Cushing se caractérise par la présence d'un corticostérome, ou cancer surrénalien, accompagné d'une surproduction de cortisol. Dans le même temps, la sécrétion d'ACTH est considérablement réduite.

La maladie d'Itsenko-Cushing est caractérisée par une activité fonctionnelle accrue de l'hypophyse due à une hypertrophie de ses cellules ou au développement d'un adénome hypophysaire, ce qui entraîne une production excessive d'ACTH et une hyperplasie du cortex des deux glandes surrénales; il y a une augmentation simultanée de la concentration d'ACTH et de cortisol dans le sang, ainsi qu'une augmentation de l'excrétion de cortisol libre et de 17-cétostéroïdes dans l'urine.

Le syndrome de production ectopique d'ACTH est une sécrétion anormale d'ACTH par une tumeur d'origine non hypophysaire (le plus souvent avec cancer bronchique ou thymome, parfois avec cancer médullaire de la glande thyroïde, cancer de l'ovaire, du sein, de l'estomac et du côlon), qui conduit à une augmentation du taux d'ACTH dans le sang et par conséquent à l'hyperplasie du cortex surrénalien et à l'augmentation de la sécrétion de cortisol.

Pour le diagnostic différentiel entre la maladie d'Itsenko-Cushing et la production ectopique d'ACTH, dans laquelle le taux d'ACTH dans le plasma sanguin est augmenté, un test avec l'hormone de libération de la corticotropine est utilisé. Chez les patients atteints de la maladie d'Itsenko-Cushing, la sécrétion d'ACTH après l'administration de cette hormone augmente considérablement, avec des tumeurs productrices d'ACTH de localisation non hypophysaire, le niveau d'ACTH ne change pas de manière significative, car les cellules de ces tumeurs ne possèdent pas de récepteurs pour l'hormone de libération de la corticotropine.

Dans le syndrome d'Addison - résultant de processus destructeurs d'insuffisance surrénalienne primaire - la production de glucocorticoïdes, de minéralocorticoïdes et d'androgènes diminue, en réponse à laquelle la sécrétion d'ACTH augmente et son rythme est perturbé.

L'insuffisance surrénalienne secondaire et tertiaire - conséquence d'une lésion de l'hypophyse ou de l'hypothalamus - s'accompagne respectivement d'une diminution de la concentration d'ACTH et d'une hypoplasie secondaire ou d'une atrophie du cortex surrénalien. Le test avec l'hormone de libération de la corticotropine permet d'évaluer la réserve résiduelle d'ACTH. Lorsque l'hypophyse est endommagée, la sécrétion d'ACTH n'augmente pas en réponse à l'administration de cette hormone, mais si l'hypothalamus est affecté (en raison de laquelle la production d'hormone de libération de corticotropine diminue ou s'arrête), l'administration de cette hormone entraînera une augmentation de la sécrétion d'ACTH et de cortisol.

Le syndrome de Nelson se caractérise par la présence d'une tumeur hypophysaire, une augmentation de la concentration d'ACTH et une insuffisance surrénalienne secondaire et se développe après l'ablation totale des glandes surrénales dans la maladie d'Itsenko-Cushing.

Ainsi, la détermination de la concentration d'ACTH dans le sang est nécessaire (en combinaison avec un test de cortisol) pour détecter des troubles du système hypothalamus-hypophyse-surrénalien.

À quoi sert la recherche?

  • Pour identifier un dysfonctionnement du cortex surrénalien (en conjonction avec la détermination du cortisol).
  • Pour le diagnostic différentiel de la maladie et de diverses formes de syndrome d'Itsenko-Cushing (en combinaison avec la détermination du cortisol).
  • Pour surveiller l'efficacité du traitement des tumeurs, y compris chirurgical.

Quand l'étude est prévue?

  • Lors de la réalisation d'un test d'hormone de libération de corticotropine.
  • Si une tumeur productrice d'ACTH est suspectée.
  • Avec des niveaux accrus et diminués de cortisol dans le plasma sanguin.
  • Après excision transsphénoïdale du corticotropinome (tumeur hypophysaire productrice d'ACTH).

Que signifient les résultats?

Valeurs de référence: 0 - 46 pg / ml.

Raisons d'une augmentation des niveaux d'ACTH:

  • Maladie d'Addison (insuffisance primaire du cortex surrénalien);
  • Hyperplasie surrénale congénitale;
  • La maladie d'Itsenko-Cushing;
  • syndrome de production ectopique d'ACTH;
  • Le syndrome de Nelson;
  • syndrome paranéoplasique;
  • conditions post-traumatiques et postopératoires;
  • virilisme surrénalien;
  • prendre ACTH, amphétamines, gluconate de calcium, métopyrone, insuline, vasopressine, éthanol, œstrogènes, corticostéroïdes, préparations de lithium, spironolactone;
  • stress.

Raisons d'une diminution des niveaux d'ACTH:

  • insuffisance surrénalienne secondaire;
  • cancer du cortex surrénalien ou corticostérome du cortex surrénalien (syndrome d'Itsenko-Cushing);
  • l'introduction de glucocorticoïdes;
  • l'utilisation de la cryptoheptadine;
  • tumeur produisant du cortisol.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

Cycle menstruel, grossesse, stress.

Le test avec l'hormone de libération de la corticotropine est réalisé selon la méthode suivante: le sang est prélevé à jeun le matin pour mesurer l'ACTH. Ensuite, 100 μg d'hormone de libération de corticotropine sont injectés par voie intraveineuse et le sang est repris après 30, 45 et 60 minutes pour déterminer le niveau d'ACTH. (Helix ne fournit pas le service pour l'administration de l'hormone de libération de la corticotropine).

  • Aldostérone
  • Cortisol
  • Cortisol dans l'urine
  • 17-cétostéroïdes (17-KS) dans l'urine
  • Androstènedione
  • Sulfate de déhydroépiandrostérone (DEA-SO4)

Qui commande l'étude?

Endocrinologue, thérapeute, chirurgien-oncologue, cardiologue.

Hormone adrénocorticotrope (ACTH)

L'hormone adrénocorticotrope, abrégée en ACTH, est une substance produite par l'hypophyse antérieure. Cette hormone est tropique, dans sa structure elle se réfère à un peptide. La sécrétion et la synthèse de l'hormone adrénocorticotrope sont régulées par l'hypothalamus. Sous l'influence de l'ACTH, les corticostéroïdes sont synthétisés, après quoi ils sont libérés dans le sang et, grâce à des relations spéciales, régulent la production ultérieure de l'hormone.

La sécrétion de cette hormone dans le sang dépend de l'heure de la journée: à 6 heures du matin, sa concentration maximale est observée et à 22 heures - le minimum. De plus, sa sécrétion est fortement influencée par le stress..

Le rôle de l'ACTH dans le corps:

  • Contrôle de la sécrétion et de la synthèse des hormones du cortex surrénalien
  • Capable d'influencer les processus d'apprentissage, la motivation, la mémoire
  • Interagit avec d'autres hormones telles que la vasopressine, la prolactine, les peptides opioïdes
  • A une activité stimulant les mélanocytes
  • Augmente l'apport d'acide pantothénique et ascorbique, ainsi que de cholestérol dans le cortex surrénalien
  • Active la conversion de la tyrosine en mélanine
  • Stimulation du cortex surrénalien
  • Améliore la sécrétion et la synthèse des catécholamines par les glandes surrénales

Test sanguin ACTH

L'analyse de cette hormone est effectuée, comme l'analyse de toute autre, en prélevant du sang dans une veine. Le matériau est du plasma sanguin. Le contenu est considéré comme étant de 8 à 53 pg / ml. L'analyse est donnée le matin, comme la plupart des analyses, - strictement à jeun, à l'exception des autres recommandations de l'endocrinologue. Pour une comparaison précise des données, l'analyse ultérieure doit être effectuée en même temps en raison des fluctuations quotidiennes du niveau d'hormone adrénocorticotrope. L'exclusion de l'activité physique et du tabagisme la veille du test est une condition préalable à l'exactitude des données. Pour les femmes en âge de procréer, une analyse est considérée comme optimale au 6ème jour du cycle menstruel..

Un niveau réduit de l'hormone peut être observé pendant la menstruation et pendant la grossesse, lors des examens radiographiques de la semaine dernière, si les exigences de l'étude ne sont pas respectées. Une augmentation des taux se produit généralement en raison de l'utilisation des médicaments suivants: insuline, amphétamines, pyrogènes, ainsi que l'hypoglycémie.

Une diminution du niveau d'hormone adrénocorticotrope peut être observée avec une insuffisance hypophysaire, avec des tumeurs surrénales, des pathologies de la glande pituitaire et de l'hypothalamus, des infections généralisées. Une augmentation de son niveau se produit avec l'adrénoleucodystrophie, le virilisme surrénalien, les conditions postopératoires, la maladie d'Addison, les tumeurs ectopiques produisant de l'ACTH, la maladie de Cushing, le syndrome CRH.

Indications pour un test sanguin pour l'hormone adrénocorticotrope:

  • Lors du diagnostic de tumeurs de l'hypophyse et du cortex surrénalien
  • Avec la maladie d'Addison
  • Avec le syndrome d'Itsenko-Cushing
  • Avec le syndrome de fatigue chronique
  • Avec une fatigue sévère à la suite d'un effort normal
  • Lors du diagnostic de l'hypertension artérielle
  • Pour la thérapie glucocorticoïde pour déterminer son efficacité, ainsi que dans le cas de son évolution prolongée

Formation: Diplômé de l'Université médicale d'État de Vitebsk avec un diplôme en chirurgie. À l'université, il a dirigé le conseil de la société scientifique étudiante. Formation continue en 2010 - dans la spécialité "Oncologie" et en 2011 - dans la spécialité "Mammologie, formes visuelles de l'oncologie".

Expérience professionnelle: Travail dans le réseau médical général pendant 3 ans en tant que chirurgien (hôpital d'urgence de Vitebsk, Liozno CRH) et à temps partiel en tant qu'oncologue et traumatologue régional. Travailler en tant que représentant pharmaceutique tout au long de l'année au sein de la société Rubicon.

Il a présenté 3 propositions de rationalisation sur le thème "Optimisation de l'antibiothérapie en fonction de la composition en espèces de la microflore", 2 travaux primés au concours républicain-revue des travaux de recherche d'étudiants (1 et 3 catégories).

Hormone adrénocorticotrope (ACTH)

Tous les processus du corps humain sont régulés par des hormones - des substances produites par les glandes endocrines et jetées dans le sang. Avec le flux sanguin, ils arrivent au bon endroit, la soi-disant cible, où ils ont un certain effet. En particulier, l'hormone adrénocorticotrope (le deuxième nom est la corticotropine) est produite dans le cerveau, dans l'hypophyse antérieure. Sa fonction dans le corps est d'influencer les glandes surrénales, qui, à leur tour, sont également des glandes endocrines, sécrétant des hormones très importantes pour la vie normale..

Fonctions de l'hormone adrénocorticotrope dans le corps

L'hormone adrénocorticotrope affecte la production des hormones surrénales suivantes:

Glucocorticoïdes, qui comprennent la corticostérone, la cortisone, le cortisol.
Les glucocorticoïdes sont des hormones anti-choc et anti-stress, ils peuvent être comparés au système d'urgence dans le corps, une sorte de service 911;

Hormones sexuelles: androgènes, œstrogènes, progestérone.
Ces hormones sont responsables de la puberté, des fonctions de reproduction du corps et de ce que nous définissons comme la masculinité ou la féminité;

Indirectement - sur la production de catécholamines, qui comprennent l'adrénaline bien connue.

Ainsi, la corticotropine est responsable de la survie dans des situations critiques, elle affecte la capacité à produire une progéniture, la masse musculaire, le métabolisme, la résistance du corps aux infections et la capacité à s'adapter à de nouvelles conditions en dépendent. Comme vous pouvez le voir, l'importance de l'hormone adrénocorticotrope dans le corps peut difficilement être surestimée..

Détermination du taux d'ACTH dans le sang: norme et pathologie

La teneur en hormone adrénocorticotrope dans le corps est variable. Son taux dans le sang dépend de l'heure de la journée, de l'état psychologique et de l'activité physique, et chez la femme également du cycle menstruel..

La quantité maximale d'ACTH s'accumule dans le sang le matin, atteignant son apogée vers 7-8 heures, et le soir, sa production diminue, à 21-23 heures tombant au minimum quotidien.

Dans la pratique médicale, la nécessité de déterminer le niveau d'hormone adrénocorticotrope dans le sérum sanguin se produit dans les situations suivantes:

  • Surveillance de l'état du corps pendant une thérapie glucocorticoïde à long terme;
  • Diagnostic différentiel de l'hypertension;
  • Diagnostic différentiel de l'insuffisance surrénale;
  • Diagnostics et diagnostics différentiels du syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • Augmentation de la fatigue, instabilité du stress, syndrome de fatigue chronique (SFC).

Une carence et un excès de cette hormone peuvent entraîner de graves perturbations dans l'organisme ou être la conséquence d'une maladie.

Un faible taux d'ACTH dans le sang peut être le signe des pathologies suivantes:

  • Diminution de la fonction hypophysaire (insuffisance hypophysaire);
  • Diminution de la fonction du cortex surrénalien (insuffisance surrénalienne);
  • Tumeurs des glandes surrénales.

En outre, un faible taux d'adrénocorticotropine se produit pendant la thérapie glucocorticoïde.

Une augmentation des taux sériques d'ACTH peut indiquer les problèmes suivants:

  • La maladie d'Itsenko-Cushing;
  • La maladie d'Addison;
  • Tumeur hypophysaire;
  • Insuffisance surrénalienne congénitale;
  • Adrénoleucodystrophie;
  • Le syndrome de Nelson;
  • Virilisme surrénalien;
  • Syndrome ectopique d'ACTH;
  • Syndrome de CRH ectopique;
  • État du corps après des blessures ou des interventions chirurgicales.

En outre, une augmentation du taux d'ACTH se produit lors de la prise de certains médicaments (insuline, métopirone, injections d'ACTH).

Test sanguin ACTH

Pour étudier la teneur en corticotropine dans le sérum sanguin, le sang est prélevé dans une veine.

Étant donné que le niveau de l'hormone dépend de nombreux facteurs, il est nécessaire de se préparer à l'analyse - il y aura donc confiance que le résultat n'est pas déformé.

La préparation de l'analyse est effectuée comme suit:

  1. 24 heures avant le don de sang pour analyse, vous devez arrêter de prendre tous les médicaments;
  2. Essayez d'éliminer tout stress physique et psycho-émotionnel en 24 heures;
  3. 12 heures avant l'étude, pas plus tard - le dernier repas avant l'analyse;
  4. Ne pas fumer 3 heures avant l'examen.

La valeur ACTH normale ou de référence lorsqu'elle est mesurée dans des conditions de laboratoire est un indicateur de 9 à 52 pg / ml (picogrammes par millilitre).

Hormone adrénocorticotrope en thérapie

L'ACTH est obtenue à des fins médicales à partir de l'hypophyse de porcs ou de bovins.

Il arrive dans les pharmacies en flacons sous forme de poudre légère. Ce médicament est pris sous forme d'injections intramusculaires, pour lesquelles la poudre est dissoute avant utilisation. La concentration, ainsi que le dosage, sont choisis en fonction des indications.

L'ACTH est utilisé dans le traitement des maladies suivantes:

  • Syndrome de fatigue chronique;
  • Insuffisance surrénale;
  • Rhumatisme;
  • Polyarthrite;
  • Goutte;
  • L'asthme bronchique;
  • Maladies de la peau à composante allergique ou auto-immune (dermatite, eczéma, neurodermatite);
  • Allergie;
  • Tuberculose;
  • Leucémie.

L'utilisation de la corticotropine est contre-indiquée dans l'hypertension, l'athérosclérose, l'insuffisance cardiaque, l'ulcère gastrique et l'ulcère duodénal, les formes sévères de diabète sucré, la psychose. Pour les personnes âgées, les injections d'hormones sont prescrites avec prudence et réalisées sous surveillance médicale.

Les informations sur le médicament sont généralisées, fournies à titre informatif uniquement et ne remplacent pas les instructions officielles. L'automédication est dangereuse pour la santé!

Test sanguin pour l'ACTH (hormone adrénocorticotrope)

Qu'est-ce que l'hormone ACTH?

L'ACTH (hormone adrénocorticotrope, ou aussi corticotropine, adrénocorticotropine, hormone corticotrope) est une hormone produite par l'hypophyse, une glande située près du cerveau et responsable du contrôle du système endocrinien, c'est-à-dire d'un ensemble de structures qui traitent de la régulation de diverses fonctions du corps par la production et le flux d'hormones dans le sang.

En particulier, l'ACTH (hormone adrénocorticotrope) survient souvent en réponse à toute forme de stress, et sa fonction est d'augmenter la production de cortisol, la principale hormone stéroïde pour:

  • régulation du métabolisme;
    • glucose;
    • les protéines;
    • lipides;
  • pour supprimer la réponse immunitaire;
  • pour réguler la pression artérielle.

Le cortisol est également l'une des hormones qui aident le corps à gérer le stress, et les niveaux ont tendance à être élevés le matin puis à diminuer le soir, et la même tendance est généralement observée avec l'hormone adrénocorticotrope, qui montre:

  • valeur élevée vers 6-8 heures du matin,
  • valeur minimale à environ 23h00 la nuit.

Lorsque l'ACTH est libérée, elle stimule une zone du cortex surrénalien, qui à son tour produit du cortisol et d'autres hormones:

  • Lorsque les niveaux de cortisol augmentent, les niveaux d'ACTH diminuent.
  • Lorsque les niveaux de cortisol diminuent, les niveaux d'ACTH augmentent.

Ainsi, il est utile d'avoir des informations sur d'éventuels problèmes de l'hypophyse ou des glandes surrénales, qui peuvent augmenter ou diminuer la quantité d'hormones produites par les glandes, et perturber le mécanisme de régulation. Le patient peut commencer à souffrir de signes et symptômes associés à un excès ou une carence en cortisol.

Même certaines tumeurs qui affectent des zones autres que l'hypophyse, comme les poumons, peuvent produire de l'ACTH et ainsi augmenter les niveaux de cortisol..

Valeurs ACTH normales

Le tableau ci-dessous présente les normes de l'ACTH chez l'adulte et l'enfant:

Unités communes: pg / mlUnités SI: pmol / l
Adultes
Femmes5 à 27 pg / ml1,11 à 6 pmol / l
Hommes7 à 50 pg / ml1,55 à 11,1 pmol / l
Enfants
Avant la puberté7 à 28 pg / ml1,55 à 6,2 pmol / l
Les jeunes années2 à 49 pg / ml0,44 à 10,78 pmol / l

(Attention, les intervalles de contrôle peuvent différer d'un laboratoire à l'autre, donc, dans le cas des analyses de sang et d'urine, faites attention aux intervalles indiqués dans le rapport).

Interprétation - Causes des valeurs ACTH élevées et basses

Les niveaux varient en fonction de l'heure de la journée à laquelle la collecte a lieu: dans des conditions normales, les concentrations les plus élevées se trouvent le matin et les plus faibles le soir.

La situation et l'interprétation peuvent être compliquées par le fait que la production se produit par intermittence, de sorte que les niveaux peuvent varier d'une minute à l'autre..

Les tests sont généralement effectués en conjonction avec des tests de cortisol, et l'interprétation doit prendre en compte les deux facteurs:

MaladiesCortisolHormone adrénocorticotrope (ACTH)
Maladie de Cushinggrandgrand
Tumeur surrénalegrandfaible
Syndrome ACTH-ectopiquegrandgrand
Maladie d'Addisonfaiblegrand
Hypopituitarismefaiblefaible
  • Maladie de Cushing. L'excès de cortisol est causé par une tumeur de l'hypophyse (généralement bénigne) qui produit l'hormone.
  • Tumeur de la glande surrénale, le type le plus courant est une tumeur bénigne appelée adénome surrénalien; augmente les niveaux hormonaux si le type «sécrétant».
  • Syndrome ACTH-ectopique, dans lequel le terme «ectopique» indique une production tissulaire attribuée à tort à la sécrétion d'ACTH (généralement des tumeurs).
  • Maladie d'Addison ou insuffisance surrénalienne primaire. Diminution de la production de cortisol causée par des dommages aux glandes surrénales.
  • Hypopituitarisme: dysfonctionnement ou lésion de la glande pituitaire qui diminue ou arrête la production d'hormones hypophysaires telles que l'ACTH.

Un excès de cortisol provoque le syndrome de Cushing (photo ci-dessous), un terme utilisé pour définir les signes et symptômes suivants; elle peut être causée par la maladie de Cushing ou une tumeur surrénalienne, une hyperplasie surrénalienne congénitale, l'utilisation de stéroïdes ou une tumeur ectopique sécrétant de l'ACTH localisée, par exemple, dans les poumons.

Une valeur d'ACTH normale ou élevée chez les patients atteints du syndrome de Cushing ne permet pas de distinguer la cause entre:

  • adénome hypophysaire;
  • et production ectopique.

... Et par conséquent, d'autres tests de diagnostic sont nécessaires:

  • Test de suppression de l'ACTH;
  • Test de stimulation ACTH;
  • méthodes de visualisation;
  • etc...

... Déterminer l'origine de la production d'hormones.

Le test de stimulation nécessite que la concentration de cortisol dans le sang soit mesurée avant et après l'injection de synthèse d'ACTH. Si les glandes surrénales fonctionnent normalement, les niveaux de cortisol augmenteront après la stimulation. Inversement, l'incapacité d'augmenter l'hormone cortisol peut indiquer une insuffisance surrénalienne, qui survient avec la maladie d'Addison ou un hypopituitarisme..

Dans le test de suppression, au lieu de cela, un échantillon de sang est prélevé pour évaluer la concentration de cortisol; le patient reçoit de la dexaméthasone (un glucocorticoïde synthétique) et le cortisol est à nouveau mesuré à des intervalles prédéterminés. La dexaméthasone supprime la production d'ACTH et devrait diminuer la production de cortisol si la cause de l'excès est l'hypophyse.

Valeurs faibles:

  • Hypopituitarisme;
  • Syndrome de Cushing;
  • Cancer surrénalien.

Valeurs élevées:

  • Adénome hypophysaire;
  • Insuffisance surrénale;
  • La maladie de Cushing;
  • La maladie d'Addison;
  • stress.

(Attention, liste non exhaustive.) Il est également souligné que souvent de petits écarts par rapport aux intervalles de référence peuvent ne pas être cliniquement significatifs.)

Facteurs influençant l'analyse

La sécrétion de l'hormone peut augmenter dans les situations de stress et pendant la grossesse et est physiologiquement plus élevée chez l'homme que chez la femme; cependant, chez les femmes, la concentration peut augmenter pendant la menstruation.

Des valeurs plus élevées peuvent être trouvées si l'examen est effectué après une blessure grave ou même dans le cas d'une nuit de repos avant l'analyse..

Les valeurs changent considérablement au cours de la journée.

Une augmentation des taux d'hormone ACTH peut être causée par divers médicaments tels que les amphétamines, l'insuline, la lévodopa, le métoclopramide et la mifépristone.

Parmi les médicaments qui abaissent le niveau d'ACTH, les médecins notent la dexaméthasone et d'autres stéroïdes synthétiques qui imitent l'action du cortisol, tels que la prednisone, l'hydrocortisone, la prednisolone, la méthylprednisolone et l'acétate de mégestrol..

Lorsqu'un test ACTH est requis

Un test d'hormone adrénocorticotrope est indiqué en cas de suspicion de problèmes au niveau des glandes surrénales ou de l'hypophyse, qui surviennent généralement avec des symptômes typiques d'excès ou de carence en cortisol.

Parmi les symptômes causés par un excès de cortisol, les médecins notent:

  • obésité avec concentration de graisse corporelle dans le tronc;
  • hypertension artérielle (hypertension artérielle);
  • arrondi du visage;
  • faibles niveaux de potassium;
  • niveaux élevés de bicarbonate;
  • valeurs de glucose élevées (et possible diabète sucré);
  • sensibilité cutanée;
  • lignes rougeâtres sur le ventre;
  • faiblesse musculaire;
  • mal au dos;
  • des changements d'humeur;
  • diminution de la libido;
  • menstruations irrégulières;
  • l'ostéoporose;
  • soif excessive;
  • acné;
  • rétention d'eau;
  • hirsutisme.

Ceux qui souffrent d'une carence en cortisol peuvent avoir les caractéristiques suivantes:

  • faiblesse et douleurs musculaires;
  • fatigue;
  • douleur musculaire;
  • perte de poids involontaire;
  • douleur abdominale;
  • diarrhée et / ou constipation;
  • augmentation de la pigmentation de la peau, même dans les endroits non exposés au soleil;
  • diminution de la pression;
  • nausée et vomissements;
  • un désir constant de manger des aliments salés;
  • Irrégularités menstruelles;
  • Je ressens de l'apathie;
  • diminution de l'appétit.

Si le patient souffre d'une tumeur bénigne de l'hypophyse, des symptômes causés par la compression des cellules et des nerfs près de l'hypophyse peuvent survenir..

La tumeur peut affecter les nerfs qui contrôlent la vision, provoquant des symptômes tels qu'une vision tunnel (c'est-à-dire un rétrécissement du champ visuel juste à la région centrale), des problèmes de champ visuel dans des zones bien définies ou une vision double (diplopie). Des changements dans le comportement des maux de tête peuvent également survenir.

Préparation aux analyses

Les tests sanguins nécessitent un prélèvement sanguin normal, le patient doit donc jeûner; généralement, le test doit être fait le matin, lorsque le taux d'hormones est à son maximum (vers 08h00).

Fonctions de l'hormone adrénocorticotrope (ACTH), analyse et taux

L'hormone adrénocorticotrope (ACTH ou ACTH en lettres latines) fait référence à des substances polypeptidiques, est produite par l'hypophyse du cerveau et affecte la réponse au stress d'une personne. En outre, il affecte le système immunitaire, la fonction reproductrice, l'adaptation aux circonstances changeantes de l'existence, stimule l'activité du cœur, favorise la production de diverses hormones dans le corps. C'est une hormone très importante. De quelle substance est responsable, quelle valeur de l'hormone adrénocorticotrope ACTH est considérée comme la norme, à quoi conduit son excès et sa carence, quel traitement est utilisé dans ces cas, parlons-en plus en détail.

Fonctions ACTH

Générée par l'hypophyse, ses cellules éosinophiles, la corticotropine pénètre dans les reins et le foie. Les glandes surrénales fonctionnent en fonction de sa production. Le mécanisme d'action est le suivant - si la production de l'hormone est normale, la réaction de réponse fournit un afflux de sang vers les glandes surrénales et elles fonctionnent activement. Avec un manque d'hormone de fer, il peut s'atrophier.

La production de corticotropine est influencée par les substances actives produites par le cerveau de la tête; glucocorticostéroïde produit par les glandes surrénales; corticolibérine, générée par la partie hypothalamique du cerveau.

L'hormone adrénocorticotrope affecte la production de glucocorticoïdes, en particulier, sous son action, il se forme de la corticostérone, de la cortisone et du cortisol. La fonction de l'hormone est de stimuler la formation d'adrénocorticostéroïdes. Le mécanisme est tel que la substance affecte indirectement la formation d'adrénaline. Toutes ces hormones affectent la façon dont le corps exécute ses fonctions au niveau cellulaire. Sous l'influence de la corticotropine, des hormones sexuelles sont produites. Les hormones humaines activent le travail des glandes les plus importantes. Dans le corps féminin, l'humeur et le bien-être dépendent du niveau d'ACTH. Chez les hommes, la substance affecte la fonction sexuelle et la libido..

Le mécanisme des glandes surrénales est inversement lié à la production de corticotropine. La glande pituitaire dans chaque état du corps produit une telle quantité de corticotropine qui fournira le niveau nécessaire d'hormones produites par les glandes surrénales.

Étant donné que l'hormone adrénocorticotrope est responsable de la synthèse de diverses substances biologiquement actives dans le corps, elle affecte les fonctions corporelles suivantes:

  • L'état du système immunitaire (résistance aux maladies);
  • Adaptabilité aux changements de circonstances externes;
  • La réponse nécessaire aux situations stressantes;
  • Diminution des réactions allergiques;
  • Augmentation du seuil de douleur dans une situation critique;
  • Offrir des opportunités de fertilité.

Toutes ces fonctions sont prévues pour les femmes et les hommes. La quantité de corticotropine dans le corps dépend de l'heure de la journée. Sa valeur la plus élevée est atteinte à 7 heures du matin, la plus basse à 23 heures. C'est le temps moyen haut et bas. Le chiffre exact dépend du sommeil et de l'état de veille.

En plus de ces mécanismes biologiques, l'ACTH affecte le poids et le volume musculaire d'une personne. Il participe au processus de combustion des graisses et de saturation du sang en acides aminés et en glucose.

Lorsqu'un test de corticotropine est prescrit?

L'étude de l'adrénocorticotropine dans le sang est prescrite par un spécialiste. Elle est souvent associée à la détermination de la teneur en cortisol et du volume d'autres substances tropiques..

Le médecin recommandera de faire un test sanguin pour l'hormone dans de telles situations:

  • Plaintes du patient de fatigue et sensation persistante de fatigue;
  • L'incapacité du patient à subir une activité physique modérée;
  • Augmentation fréquente de la pression artérielle;
  • Augmentation de la teneur en glucose;
  • Augmentation du cholestérol;
  • Augmentation de la pigmentation de la peau;
  • Début précoce de la puberté;
  • Une augmentation de la taille des glandes surrénales;
  • Traitement avec des glucocorticostéroïdes pendant une longue période;
  • Signes de perturbations hormonales, exprimés dans l'acné, les poils du corps;
  • Ostéoporose;
  • Diagnostic de l'adénome de la partie pituitaire du cerveau.

La présence de ces symptômes indique qu'une femme doit être testée le plus tôt possible afin d'identifier la maladie à temps et de commencer le traitement à un stade précoce. Pour clarifier le diagnostic, le médecin prescrit souvent, simultanément à l'étude de l'hormone adrénocorticotrope, de faire des analyses de prolactine, thyrotropine, FSH, LH, somatotropine.

Environ 60% des personnes âgées de plus de 45 ans souffrent d'anomalies de l'ACTH. Les modifications liées à l'âge sont prises en compte par le médecin pour déterminer la valeur normale de l'hormone. La concentration de l'hormone étant influencée par l'état de procréation et le début de la ménopause, les femmes sont plus souvent soumises à des fluctuations de l'indicateur.

Valeurs normales des indicateurs

Pour les femmes, l'ACTH, la norme, quel que soit l'âge, chez les enfants et les adultes est déterminée par des chiffres - la valeur minimale est de 9 pg / ml, le maximum est de 52 pg / ml. Pour les femmes enceintes, une augmentation de la valeur maximale est autorisée, c'est-à-dire que la norme pour les femmes n'est pas strictement fixée. La valeur optimale de l'ACTH dans le sang chez les deux sexes est considérée comme inférieure à 46 pg / ml, compte tenu de l'âge. Un score plus élevé indique des problèmes temporaires. Le tableau peut contenir des valeurs différentes selon la méthode de recherche. Les nombres dépendent des réactifs utilisés dans un laboratoire particulier. Une augmentation de la valeur d'une fois et demie est considérée comme une pathologie..

Lorsque l'indicateur est augmenté?

Si l'ACTH est élevée en raison de la présence d'un adénome hypophysaire ou en raison de dommages à l'interconnexion de la partie hypothalamus-hypophyse des glandes cérébrales-surrénales, la conséquence est la prolifération des glandes surrénales avec une augmentation de la production de substances hormonales par elles, entraînant une perturbation de nombreuses fonctions corporelles importantes. L'excès de cortisol et d'autres corticostéroïdes dans leur volume normal provoque des conséquences désagréables dans l'organisme. Un volume élevé d'ACTH indique indirectement que le cortisol est augmenté - il s'agit d'une augmentation dépendante de l'ACTH. Une indication d'une production accrue d'ACTH est:

  • La formation de dépôts graisseux dans le cou, la taille, le dos et le visage;
  • Augmentation de la pression artérielle;
  • Amincissement des bras et des jambes
  • Rougeur de la peau du visage et sa cyanose;
  • Acné sur le visage et le dos;
  • Minceur de la peau sur les mains;
  • Translucidité des vaisseaux sanguins à travers la peau;
  • La formation de vergetures dans l'abdomen;
  • L'apparition d'une "bosse climatérique" - dépôts graisseux sur le cou à partir du dos dans la région de la 7ème vertèbre;
  • Rythme cardiaque augmenté;
  • Douleur dans la région du cœur;
  • Modifications musculaires dystrophiques;
  • Mauvaise dent;
  • Douleurs osseuses squelettiques;
  • Augmentation de la teneur en sucre;
  • Un excès de substances hormonales purement mâles, dont un signe est la croissance de la végétation au-dessus de la lèvre supérieure, sur le menton;
  • Violation du cycle mensuel ou absence complète de menstruation;
  • Infertilité diagnostiquée;
  • Diminution de la libido.

Parallèlement à une augmentation de la teneur en corticotropine chez les filles, la production d'hormones sexuelles mâles augmente. Cela conduit à une augmentation de la hauteur, une expansion de la ceinture scapulaire, un développement mammaire insuffisant, la formation d'un bassin étroit.

Chez un enfant, un symptôme d'une ACTH élevée est le développement prématuré de caractères sexuels secondaires. Une enfant de sexe féminin acquiert un sein tôt, chez les garçons, le pénis grossit, des plis du scrotum apparaissent, les enfants augmentent en taille. L'enfant doit être montré au médecin.

S'il y a eu une brève augmentation de l'ACTH, cela peut être la réponse du corps à une situation stressante et ne peut pas être traité.

Les raisons de l'augmentation de l'hormone peuvent être les situations suivantes:

  • Rejet des changements de circonstances externes;
  • Forte activité physique;
  • Dépression, peurs;
  • Agitation récurrente;
  • État stressant.

Un cas plus complexe est le syndrome de production ectopique d'ACTH, c'est-à-dire une situation dans laquelle la tumeur formée produit une quantité supplémentaire de l'hormone. Dans cette situation, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Le syndrome de production ectopique est une maladie grave. La génération d'hormones ectopiques peut indiquer une tumeur maligne. Le médecin peut également prescrire des médicaments afin d'abaisser l'hormone, dans le cadre d'un traitement complexe. Prendre soi-même des drogues est dangereux pour la santé.

Chez la femme, des fluctuations des taux d'hormones sont possibles en fonction du jour de la menstruation. L'hormone adrénocorticotrope augmente pendant la grossesse et l'allaitement.

Symptômes d'une diminution de l'ACTH

Si l'hormone est abaissée en raison d'un dysfonctionnement de l'hypothalamus et de la glande pituitaire, c'est la raison d'une diminution de l'activité des glandes surrénales. La conséquence d'un faible taux d'ACTH est un ralentissement des processus métaboliques dans le corps. Les signes que l'indicateur est abaissé sont moins prononcés que lorsqu'il est augmenté. Symptômes d'une hormone ACTH abaissée:

  1. Pigmentation excessive due à une production accrue de mélanine. Le début de la pigmentation se produit à partir de la zone autour des mamelons, dans la région génitale, à l'intérieur des plis cutanés.
  2. Perte de poids inexpliquée. Le patient peut perdre 3 à 10 kg.
  3. Perte d'appétit.
  4. Constipation persistante.
  5. Réduction de la production des hormones féminines progestérone et œstrogène. Cela se traduit par l'arrêt de la menstruation pendant plus de six mois, le sous-développement des organes génitaux féminins externes et internes.
  6. Diminution des niveaux de glucose. Il se fait sentir comme une détérioration du bien-être 2 à 3 heures après avoir mangé.
  7. En raison de l'échec du métabolisme des minéraux dans le corps, la pression diminue. Cela se remarque dans l'état de faiblesse, l'apparition de nausées, des vertiges palpables.
  8. Faiblesse musculaire.
  9. Dépression, apathie.
  10. Déficience de mémoire.
  11. Mauvaise mobilité.
  12. Développer des psychoses.
  13. Nausées et douleurs dans la région de l'estomac.

Si le volume de l'hormone dans le corps est abaissé pendant une courte période, cela n'a pas d'effet négatif sur le corps. Un indicateur longtemps abaissé est une raison de consulter un spécialiste. Des analyses de substances hormonales et des traitements ultérieurs sont présentés. Prendre des médicaments pour corriger la situation sans consulter un médecin peut être nocif pour la santé.

Préparation à l'analyse

Comment se faire tester correctement? À la veille de l'analyse, vous devez vous protéger du stress, réduire l'activité physique. Si une femme a récemment changé de fuseau horaire, elle doit d'abord s'acclimater puis donner du sang. Vous ne devriez pas vous rendre au laboratoire après une infection ou une blessure récente. La veille, vous devez exclure l'alcool, prendre des médicaments (surtout hormonaux). Vous ne devez pas faire de test sanguin le jour des autres examens - échographie, rayons X ou endoscopie. Il est préférable de ne pas fumer le jour de l'étude. Un comportement correct avant la recherche fournira le résultat correct.

Les femmes devraient venir au laboratoire le matin à jeun. Les femmes demandent quand faire un test sanguin, quel jour du cycle. En réponse à cette question, nous pouvons dire que le meilleur moment pour donner du sang est de 6 à 8 jours du cycle mensuel..

À quelles maladies les écarts par rapport à la norme de l'ACTH peuvent-ils entraîner chez les femmes à l'adolescence et à l'âge adulte??

Endocrinologue en exercice (10 ans d'expérience). Possède une vaste expérience dans les cliniques privées et publiques en Russie.

Dernière mise à jour le 9 avril 2020 à 06:30

Une substance produite par l'hypophyse antérieure est appelée hormone ACTH. Ce que c'est? Chez la femme, l'ACTH (hormone adrénocorticotrope) agit comme un "contrôleur" de l'activité de plusieurs glandes et est impliquée dans de nombreux processus.

Description générale et signification de l'analyse

Un test sanguin pour l'hormone adrénocorticotrope ACTH est un test spécifique qui vérifie le fonctionnement des glandes surrénales. L'évaluation de l'état de ces organes repose sur la détermination du taux de cortisol dans le sang, qui est effectuée avant et après l'introduction d'un substitut artificiel d'ACTH..

À des fins de diagnostic, les médecins utilisent deux types de tests:

  • Rapide. Elle est réalisée en cas de suspicion de dysfonctionnement du cortex surrénalien. L'étude est programmée avant l'injection de l'analogue d'hormone, et après cela.
  • Longue. Il peut être prescrit si la norme ACTH n'est pas observée dans les résultats de l'examen initial, mais des écarts sont indiqués. Pour l'analyse, 4 échantillons sont prélevés. La première fois, cela est fait avant l'administration de l'hormone, et le reste - après 4, 6 et 8 heures.

Quel rôle joue l'hormone?

En réponse à la question, qu'est-ce que c'est - l'hormone adrénocorticotrope, il faut immédiatement déterminer son rôle dans le corps. Il régule l'activité du cortex surrénalien, favorise la production d'hormones telles que les glucocorticoïdes, en particulier - corticostérone, cortisone, cortisol. Ces substances affectent directement le fonctionnement des cellules du corps et contrôlent également le travail de plusieurs glandes importantes..

De plus, cette hormone affecte directement l'apport et la dépense d'énergie par le corps, la synthèse des hormones stéroïdes, qui comprennent: le cortisol - l'hormone de la mort ou du stress, l'œstrogène - l'hormone sexuelle féminine, androgène - l'hormone sexuelle chez l'homme.

Ainsi, l'ACTH affecte directement les indicateurs les plus importants suivants du corps humain:

  • poids;
  • la masse musculaire et la force de leurs réactions;
  • la capacité des tissus à être invulnérables dans des situations extrêmes.

Il convient de noter que l'ACTH peut encore affecter le processus au cours duquel les graisses sont décomposées et le sang est saturé d'acides aminés et de glucose..

Indications d'analyse

L'étude de la teneur en hormone adrénocorticotrope est réalisée sur recommandation du médecin traitant. Il est presque toujours prescrit en conjonction avec la détermination du cortisol. Dans certains cas, des tests supplémentaires peuvent être nécessaires pour déterminer d'autres hormones tropiques.

L'étude est prescrite dans les cas où une personne:

  • ressent une fatigue constante et une fatigue excessive;
  • ne peut pas pratiquer une activité physique modérée;
  • souffre d'une pression artérielle basse ou élevée;
  • est sous traitement à long terme avec des glucocorticostéroïdes;
  • a une glycémie élevée;
  • a un taux de cholestérol sanguin élevé;
  • souffre d'adénome hypophysaire.

Si les femmes présentent ces manifestations, il est nécessaire de passer une analyse de l'ACTH dès que possible, ce qui permettra de commencer le traitement en temps opportun, lorsque la pathologie n'est pas encore allée trop loin..

Maladie d'Itsenko-Cushing

Si la corticotropine est doublée, il existe un risque de maladie d'Itsenko-Cushing. Les symptômes de cette maladie, comme on dit, sont généralement là. Le plus grand risque de développer la maladie chez les femmes présentant les symptômes suivants:

  • degré élevé d'obésité;
  • amas graisseux chaotiques dans tout le corps (sur le visage, le dos, l'abdomen);
  • membres minces avec une obésité accrue;
  • le développement de cheveux masculins chez les femmes;
  • infertilité;
  • violation du cycle menstruel;
  • manque de libido et de fonction érectile chez les hommes;
  • hypertension artérielle.

Interprétation des résultats d'analyse

Le taux d'ACTH est compris entre 9 et 52 pg / ml. S'il est observé que son niveau est diminué ou augmenté, cela indique des violations dans le corps.

Si le niveau est augmenté

Les pathologies suivantes peuvent augmenter le contenu de l'hormone:

  • Maladie d'Itsenko-Cushing. Dans la plupart des cas, il se développe à la suite d'un néoplasme bénin de l'hypophyse, en raison duquel la taille de la glande augmente et une production accrue d'ACTH commence. L'hormone produite, à son tour, stimule la formation de cortisol dans le cortex surrénalien..
  • Syndrome de production ectopique d'ACTH. Idéalement, seule la glande pituitaire devrait synthétiser l'hormone. Cependant, il arrive qu'un néoplasme commence à le produire, qui est apparu dans les organes internes. En conséquence, l'ACTH est augmentée. Les cellules hypophysaires ont une forte sensibilité à cette hormone, contrairement aux cellules tumorales..
  • Maladie d'Addison (hypocorticisme) ou hyperplasie surrénalienne congénitale. Cette pathologie est caractérisée par le manque de capacité des glandes surrénales à produire du cortisol. En conséquence, la glande pituitaire essaie de créer autant d'hormones que possible..
  • Le syndrome de Nelson. Ce trouble est observé chez certaines personnes souffrant de la maladie d'Itsenko-Cushing et subissant une intervention chirurgicale pour enlever les glandes surrénales. Il diffère en ce que, en même temps, une insuffisance surrénalienne chronique se développe et une tumeur hypophysaire se forme. Ces pathologies conduisent au fait que l'ACTH augmente.
  • Syndrome paranéoplasique. Cette déviation est caractérisée par le fait que l'hypophyse a une réaction non spécifique à l'apparition d'un néoplasme malin dans tout autre organe. Habituellement, les tumeurs se trouvent dans le thymus ou le pancréas, ainsi que dans les poumons et le système nerveux.

L'hormone peut être augmentée non seulement en raison de la présence des pathologies ci-dessus. Le résultat de l'analyse à la hausse est également influencé par la prise de certains médicaments, tels que l'insuline, l'amphétamine, le gluconate de calcium, l'éthanol et autres..

Si le niveau est abaissé

Un manque d'ACTH est observé avec les troubles suivants:

  • Syndrome d'Itsenko-Cushing. La cause de la pathologie est un néoplasme malin qui se développe dans les glandes surrénales. Mais il convient de le distinguer de la maladie du même nom, car il y a une sécrétion excessive de cortisol, ce qui réduit considérablement le contenu de l'hormone dans l'hypophyse.
  • Néoplasme surrénalien à évolution bénigne. Pas toutes, mais de nombreuses tumeurs sont capables de produire du cortisol, abaissant ainsi les niveaux d'ACTH.
  • Hypocorticisme secondaire. Cette déviation se développe en raison de perturbations du travail de la glande pituitaire, caractérisées par une atrophie du cortex surrénalien. Cela se produit car, en raison de la faible teneur en hormone dans le sang, la synthèse complète du cortisol n'est pas fournie. La déviation est souvent accompagnée d'une insuffisance d'autres glandes endocrines.

Une diminution de l'hormone, comme une augmentation, peut être observée lors de la prise de certains médicaments. Un médicament hormonal tel que la cryptoheptadine, par exemple, peut réduire les niveaux d'ACTH..

Sulfate de déhydroépiandrostérone DHA-S DHEA-S

Le DHA-S (DHEA-S) est une hormone sexuelle masculine synthétisée dans le cortex surrénalien. Déterminé à diagnostiquer l'origine de l'hyperandrogénie (excès d'hormones sexuelles mâles) chez la femme.

Préparation à l'analyse de DGA-S

: À la veille de l'étude, il est nécessaire d'exclure les médicaments qui affectent les taux plasmatiques de DEA-C, l'exercice, le tabagisme, l'administration et la prise de glucose.

Chez les nouveau-nés, en particulier les prématurés, la concentration de DEA-C dans le plasma est augmentée, puis diminue fortement au cours de la première semaine de vie. Plusieurs années avant la puberté et pendant cette période, la concentration de DEA-C dans le plasma augmente. De plus, avec l'âge, on observe une diminution progressive du DEA-C chez les hommes et les femmes. Aucun rythme circadien défini n'a été trouvé pour cette hormone. Pendant la grossesse, sa concentration dans le plasma diminue.

L'alcoolisme, l'apport de 75 g de glucose, les maladies graves entraînent une diminution du DEA-C. Exercice, jeûne, tabagisme - augmentation.

Les raisons de l'augmentation du niveau de DHA-S:

hyperandrogénie surrénalienne (hyperplasie du cortex surrénalien, tumeurs, maladie de Cushing)

Les raisons du faible niveau de DHA-S:

Les 17-cétostéroïdes sont des produits métaboliques des hormones sexuelles mâles. Cette analyse vous permet d'évaluer le niveau total de toutes les hormones mâles par jour. C'est son avantage par rapport à un test sanguin d'hormones individuelles, qui détermine le niveau d'hormones individuelles à un certain moment et est donc moins sensible. L'urine quotidienne à 17-KS vous permet d'attraper toutes les fluctuations par jour de toutes les hormones mâles. Cette méthode serait plus informative qu'un test sanguin pour les hormones, si tout était collecté et préparé correctement pour l'analyse. Dans les conditions modernes, si le laboratoire détermine la 17-hydroxyprogestérone dans le sang, il est préférable de donner du sang.

Chez les nouveau-nés et les enfants âgés de 15 ans, la teneur en 17-KC dans les urines est inférieure à celle des adultes. L'excrétion de 17-KS augmente avec l'âge. Après 30 à 40 ans, il y a une diminution progressive de la concentration de 17-KC dans l'urine. Chez les hommes, l'excrétion de 17-KS est plus élevée que chez les femmes. L'excrétion augmente pendant la grossesse. Le pic d'excrétion est observé le matin et l'excrétion minimale est observée la nuit. En hiver, la teneur en 17-KC dans l'urine est plus élevée qu'en été.

3 jours avant la collecte et le jour de la collecte, les aliments colorants (jaune, orange, rouge) sont exclus de l'alimentation: carottes, betteraves, pommes rouges, agrumes (tous y compris jus, salades, sauces, soupes, etc.), vitamines. Sinon, l'indicateur sera surestimé. A la veille de l'étude, l'activité physique, le tabagisme, le stress sont exclus.

Le jour de la collecte, la première urine du matin n'est pas collectée. De plus, toute la journée, toute la nuit et la première partie du matin du lendemain (à la même heure, même la veille, c'est-à-dire exactement 24 heures s'écoulent entre deux parties du matin) - sont collectées dans un grand récipient. En outre, le volume d'urine quotidien est soigneusement mesuré avec une tasse à mesurer (la précision de l'analyse dépend de la précision du volume) et est enregistré sur un morceau de papier avec le nom complet. Le contenu du récipient est mélangé et versé dans un petit pot, comme une analyse d'urine normale. Le niveau de 17-KS sera recalculé pour le volume quotidien total indiqué sur la feuille de papier.

La sous-unité bêta de la gonadotrophine chorionique. La gonadotrophine chorionique est synthétisée par les cellules du chorion - la coquille de l'embryon. Sa détermination dans le sang ou l'urine signifie la présence de tissu chorionique dans l'organisme: grossesse, restes de membranes après la fin de grossesse, tumeur du tissu chorionique (vésicule biliaire, carcinome chorionique). Juger du bien-être de la grossesse, de la viabilité de l'embryon, etc. sur hCG, il est impossible directement, car il est sécrété par les cellules non pas de l'embryon, mais des membranes, qui peuvent continuer à se développer même après la mort de la grossesse. HCG se compose de deux sous-unités, c'est la sous-unité bêta qui est spécifique, et c'est sur sa définition que repose le diagnostic de grossesse. Cependant, il a également plus de la moitié de la composition de la LH de la glande pituitaire..

Dépassement de la norme pour un âge gestationnel donné:

  • dérive kystique, carcinome chorionique
  • grossesse multiple

Diminution, dynamique de croissance insuffisante de l'hCG:

  • avortement menaçant
  • grossesse extra-utérine
  • insuffisance placentaire

Comment la recherche est effectuée?

Pour l'analyse de l'ACTH, le sang veineux agit comme un biomatériau, à partir duquel un spécialiste de la recherche s'intéresse au plasma ultrafiltré ou centrifugé. Le prélèvement sanguin est effectué par une infirmière dans une salle spécialement aménagée à cet effet. Tout d'abord, elle utilise un garrot, puis perce la veine cubitale, située juste en dessous du coude du coude, et aspire le matériau dans une seringue..

L'étude doit être réalisée au plus tard 3 heures après la prise de sang. Par conséquent, il est prescrit tôt le matin ou le soir. Le temps de réussite de l'analyse dépend également de la raison pour laquelle il est nécessaire de déterminer le contenu d'ACTH dans le corps. Par exemple, chez les femmes souffrant de la maladie d'Addison et d'autres formes d'insuffisance surrénalienne, le biomatériau est pris le matin de 6 à 8 heures. Et pour ceux qui ont une maladie ou le syndrome de Cushing, il est préférable de donner du sang le soir - de 18 à 21 heures.

Virilisme surrénalien

Il est caractéristique des personnes dont la fonction corticotropine est augmentée jusqu'à 2 fois. Les signes caractéristiques d'une telle maladie peuvent se manifester par un développement assez précoce de caractères sexuels secondaires, lorsque les hormones sexuelles mâles sont excessivement produites par le cortex surrénalien..

  • faiblesse musculaire importante;
  • violation de l'équilibre des muscles et de la masse grasse du corps;
  • la formation de graisse corporelle chez les femmes selon le type masculin;
  • trouble du sommeil.

Le niveau de concentration de l'hormone dans le corps humain est clairement montré par un test sanguin. Le moment du prélèvement sanguin est important, car les fluctuations quotidiennes de l'hormone présentent de grands écarts dans la norme autorisée.

Le taux de concentration de l'hormone dans le sang a un indicateur clair: le taux du matin n'est pas supérieur à 25 unités, le taux du soir n'est pas supérieur à 18 unités. Pour l'étude, le sang du patient prélevé dans une veine est utilisé.

Avec un manque d'hormones chez un adulte, les processus pathologiques progressent en raison de la perte de caractères sexuels secondaires. Une diminution du désir sexuel, la capacité générale de travailler devient perceptible, de l'apathie apparaît, une sensation de fatigue constante, d'impuissance et même lorsque l'activité physique est complètement absente.

Comment se préparer à un test ACTH?

Pour poser un diagnostic précis et prescrire le bon traitement, il est important d'obtenir des résultats de laboratoire fiables. Malheureusement, certains facteurs peuvent affecter l'exactitude de l'analyse. L'un d'eux est le manque de préparation d'une personne à prendre du sang pour l'hormone ACTH.

Ainsi, les patients sont tenus de respecter les règles suivantes pour se préparer à l'analyse:

  • La veille de l'étude, ne buvez pas de boissons alcoolisées, même en petites quantités..
  • Ne rien manger 12 heures avant le prélèvement sanguin.
  • Pendant 24 heures avant l'accouchement, négliger la prise de médicaments, si une telle décision a été prise par le médecin traitant.
  • La veille de l'examen, vous ne devez pas faire d'exercice physique, ni vous exposer à des situations stressantes.
  • Vous ne devez en aucun cas fumer 3 heures avant l'analyse, idéalement une journée.


Il est conseillé de ne pas fumer pendant 24 heures avant de passer des tests d'ACTH
Les mesures préparatoires peuvent entraîner des difficultés pour le patient, mais il ne faut pas oublier que la fiabilité des résultats passe avant tout..

Quels autres facteurs peuvent affecter le résultat?

Non seulement une mauvaise préparation des prélèvements sanguins peut fausser les résultats des tests de laboratoire, mais également d'autres facteurs. La production de l'hormone ACTG est subordonnée au rythme de sécrétion de la corticolibérine, qui, à son tour, dépend du rythme circadien. La corticotropine peut être significativement augmentée de 6 à 8 heures du matin, diminuée de 6 à 23 heures.

En outre, le niveau d'ACTH peut être augmenté ou diminué pour des raisons telles que:

  • changer le fuseau horaire;
  • phase du cycle menstruel;
  • interventions chirurgicales récentes;
  • la présence de stress sévère;
  • augmentation de la température corporelle;
  • grossesse;
  • l'état mental du patient.

Maladie d'Addison

Avec une production accrue de corticotropine (1,5 à 2 fois), une maladie rare mais très complexe, la maladie d'Addison (maladie du bronze), peut survenir. Dans ce cas, le cortex surrénalien produit une quantité insuffisante de cortisol. Les symptômes sont les suivants:

  • augmentation de la sensation de fatigue;
  • perte de poids;
  • diminution de l'appétit;
  • sensation constante de nausée;
  • vomissement;
  • maux d'estomac et intestins sévères;
  • Pression artérielle faible;
  • irritabilité notable;
  • se sentir seul;
  • états obsessionnels;
  • conflit avec les autres;
  • insatisfaction constante avec tout le monde et tout.

Dans le contexte de ces symptômes, il y a une dépression prolongée, une déconnexion avec la réalité actuelle, une discorde dans la vie de famille, des problèmes dans le travail collectif. Les femmes ont souvent des irrégularités menstruelles, les hommes ont soudainement des problèmes de puissance.