Principal

Glandes surrénales

RÉSERVE OVARIENNE (FSH, AMG, Inhibin B)

RÉSERVE OVARIALE
L'âge de la femme est l'un des facteurs importants affectant l'efficacité des méthodes de traitement antirétroviral, car ce paramètre est directement lié à la qualité des ovules dans les ovaires. Ce paramètre n'est pas absolu, car une femme de 45 ans peut avoir des œufs de bonne qualité et être encore fertile à ce stade - bien que cela soit plus inhabituel que d'habitude..
D'autre part, dans certains cas, il y a des femmes qui, même à 25 ans, ont des ovules de «mauvaise qualité», qui ont même besoin d'ovules de donneur..
Cependant, ces exemples extrêmes, tout à fait existants, ont conduit à la nécessité d'évaluer d'une manière ou d'une autre le nombre et la qualité des œufs chez les femmes de différents groupes d'âge. C'est à cette fin que le concept de «réserve ovarienne» a été introduit, car il est devenu nécessaire d'évaluer l'âge de procréation d'une femme, non pas en nombre absolu d'années à compter de la date de sa naissance, mais en tant que capacité réelle existante de devenir enceinte.
La réserve ovarienne est le nombre d'ovules chez la femme à un moment donné qui peuvent être utilisés pour la fécondation.
Mais comment les compter, sont-ils dans les ovaires? Pour cela, un certain nombre de tests fonctionnels ont été proposés, sur lesquels vous pouvez en apprendre un peu plus dans cette section..


1. COMPTER LE NOMBRE DE FOLLICLES ANTHRAUX
Les follicules antraux sont de petits follicules (2 à 8 mm de diamètre) que nous pouvons voir, mesurer et compter par échographie. L'échographie transvaginale est la meilleure méthode pour dénombrer ces petites structures..
Le fait est que le nombre de follicules antraux est directement lié au nombre de follicules primordiaux, visibles uniquement lors de l'examen microscopique, situés dans les ovaires. Chaque follicule primordial contient un précurseur d'un œuf, qui à l'avenir pourrait le devenir.
Ainsi, le décompte des follicules antraux, visible à l'échographie, remplace l'examen microscopique des ovaires pour estimer avec précision le nombre de progéniteurs d'ovules..
La numération des follicules antraux par échographie est une méthode simple et abordable pour évaluer la réserve ovarienne.
Combien de follicules antraux sont "bons"?
Selon un certain nombre d'études réalisées par des auteurs étrangers, le schéma suivant a été révélé:

Moins de 4 Très faible montant. Réponse faible ou nulle à la stimulation. Vous devriez sérieusement envisager la question de l'inclusion dans le programme de FIV. Très faible risque de grossesse.
4-7 Faible quantité. Réponse mineure possible à la stimulation. Avantageusement, de très fortes doses de FSH sont utilisées pour la stimulation. Tentatives ratées.
8-10 Montant légèrement réduit. Un grand nombre de tentatives infructueuses.
11-14 Montant normal (mais moyen). La réponse à la stimulation est réduite, mais généralement suffisante. Groupe avec un pronostic favorable pour la grossesse.

11-14 Montant normal (mais moyen). La réponse à la stimulation est réduite, mais généralement suffisante. Groupe avec un pronostic favorable pour la grossesse.
15-26 Bonne quantité normale. Excellente réponse à la stimulation de l'ovulation. De faibles doses de FSH sont préférées. Meilleure efficacité.
Plus de 26 Nombre élevé typique du syndrome des ovaires polykystiques. L'utilisation de faibles doses est nécessaire, en raison du risque de syndrome d'hyperstimulation. Dans certains cas, les œufs sont de mauvaise qualité, ce qui rend la grossesse moins probable.


2. CONTENU FSH PENDANT 2-3 JOURS DU CYCLE MENSTRUEL.
Cet indicateur est également un marqueur important de l'état de la réserve ovarienne..
Selon les données nationales, les limites de concentration suivantes sont distinguées:
• 3-8 UI / L - la norme, une bonne réponse à la stimulation est attendue;

• 8-10 UI / L - la réponse peut varier de normale à modérément réduite;

• 10-12 UI / l - réserve ovarienne faible, réponse réduite à la stimulation;

• 12-17 UI / l - mauvaise réponse à la stimulation et faible taux de grossesse;

• Plus de 17 UI / L - réponse très faible à la stimulation.

3. CALCUL DU VOLUME OVARIEN
La formule de calcul du volume ovarien est la suivante:
Volume ovarien = 0,532 x longueur x largeur x épaisseur.
Que peuvent dire les données sur le volume de l'ovaire? Si le volume ovarien d'une femme est inférieur à 8 cm³, une réserve ovarienne faible est supposée, si plus de 12 cm³ - une réserve ovarienne élevée.

4. CONTENU EN HORMONE ANTI-MULLER (AMH) ET EN INHIBINE B.
Le plus informatif est un test qui vous permet de déterminer la teneur en hormone anti-Müllérienne. Chez la femme, la production de cette hormone est réalisée dans les cellules de la granulosa et atteint un maximum dans les follicules pré-antraux et antraux de 4 mm de diamètre.
Dans les follicules plus gros, ainsi que dans les follicules de plus de 8 mm de diamètre, il n'y a pas de sécrétion de cette substance.

Sur la base d'un certain nombre d'études, il a été établi que la teneur en AMH dans le sérum sanguin est directement liée au contenu des follicules antraux, c'est-à-dire que sur la base des données d'analyse, il est possible d'évaluer l'état de la réserve ovarienne. Il a également été démontré que plus la teneur en cette hormone dans le sang est faible, plus la réponse des ovaires à la stimulation de l'ovulation est mauvaise..
Un fait intéressant est que l'hormone anti-mulllérienne peut être utilisée non seulement pour évaluer l'état de la réserve ovarienne, mais également pour évaluer l'état physiopathologique des ovaires, par exemple pour confirmer la présence d'un ovaire polykystique, car dans cette maladie, le pool de follicules antraux de petite taille est augmenté. Cet indicateur peut non seulement être un marqueur de la présence d'une maladie, mais aussi un critère qui nous permettra d'évaluer la gravité des troubles de l'ovaire polykystique.
L'étude de la teneur en hormone anti-mulllérienne peut être réalisée n'importe quel jour du cycle, car sa teneur ne change pratiquement pas au cours du cycle. Selon d'autres scientifiques, l'étude de la teneur en hormone anti-mulllérienne est mieux effectuée le 3 à 5 jour du cycle. Ces données peuvent être utilisées en préparation au TAR afin d'évaluer objectivement l'état des ovaires, ainsi que de choisir le bon protocole de stimulation..

Amg et inhibine b

La réserve ovarienne est l'état fonctionnel du système reproducteur, dont l'utilité assure la croissance, la maturation du follicule, la maturation de l'ovocyte dans le follicule dominant, l'ovulation et la fécondation d'un ovule à part entière. La détermination de la réserve ovarienne (RR) est importante pour prédire la réponse ovarienne et choisir un schéma de stimulation de l'ovulation dans le traitement de l'infertilité endocrinienne.

Pour évaluer le RR, la détermination du volume total des ovaires en fonction des données échographiques, la détermination de la concentration de FSH (hormone folliculo-stimulante), d'AMG (hormone anti-mulllérienne), d'inhibine B au 3ème jour du cycle menstruel, qui reflètent le nombre exact de follicules fonctionnellement actifs dans les ovaires d'une femme, est utilisée; ainsi que le nombre de follicules antraux, qui varient normalement de 2 à 10 mm. de diamètre et plus de 10 dans chaque ovaire. Un RR complet fournit une réponse ovarienne adéquate à l'administration d'inducteurs d'ovulation. Plus le RR est élevé, plus les concentrations de FSH sont faibles pour induire un follicule dominant, plus les follicules peuvent se développer sous l'influence de fortes doses d'inducteurs d'ovulation.

Avec l'âge, la réserve folliculaire diminue, après 37 ans, l'élimination des follicules s'accélère fortement et au moment de la ménopause de 45 à 50 ans, les follicules ne sont ni détectés ni isolés. En général, l'âge peut être considéré comme un marqueur de la qualité des ovocytes et le taux de FSH est un marqueur de la réserve folliculaire proprement dite..

En plus de l'âge, les facteurs suivants affectent l'état du RR: génétique; chirurgie ovarienne; certaines maladies auto-immunes (thyroïdite auto-immune, diabète sucré); facteurs exogènes défavorables (tabagisme, risques professionnels).

Chez la femme, l'AMH est produite dans les follicules pré-antraux (d inférieur à 4 mm), dans les follicules plus gros, la production d'hormones diminue fortement et est presque indétectable lorsque le follicule atteint 8 mm ou plus. L'AMH est indépendante des taux de FSH, contrairement à l'inhibine B, et ne change pas pendant le cycle menstruel. L'AMH est un marqueur qui reflète la taille du pool de follicules primordiaux, c'est-à-dire le potentiel reproducteur d'une femme, qui diminue avec l'âge. La détermination du taux d'AMH peut être utilisée pour prédire la réponse «faible» dans les programmes de TAR, mais il est plus important de déterminer la durée de la période fertile, car, malheureusement, un nombre important de femmes reportent la procréation à une période ultérieure. Normalement, l'AMH varie de 1,0 à 2,5 ng / ml.

L'inhibine B (folliculostatine) est une hormone qui, chez la femme, est synthétisée dans les cellules de la granulosa des follicules antraux en croissance. L'inhibine B supprime la sécrétion de FSH sans affecter la sécrétion de LH. Dans un cycle menstruel ovulatoire normal, des concentrations élevées d'inhibine B et de faibles concentrations de FSH sont déterminées au début de la phase folliculaire. Il existe une relation inverse claire entre ces hormones: faibles taux de FSH - haute inhibine B, et vice versa. En périménopause, sa quantité diminue, tandis que la FSH augmente; dans des conditions normales, l'inhibine B varie de 40 à 100 pg / ml.

Un RR élevé est supposé si: le patient a moins de 30 ans; Niveau de FSH inférieur à 8 UI / L; le nombre de follicules antraux est inférieur à 10 mm. de diamètre, plus de 10 follicules dans chaque ovaire; le volume de l'ovaire est supérieur à 8 cm 3; Niveau d'AMH supérieur à 2,5 ng / ml; le niveau d'inhibine B est supérieur à 40 pg / ml. Les patients ayant un RR élevé sont appelés patients à «bonne réponse» qui ont besoin de faibles doses de gonadotrophines pour induire la croissance folliculaire. Ces patients ont une probabilité élevée de croissance folliculaire multiple et de survenue d'un SHO (syndrome d'hyperstimulation ovarienne) si la dose initiale est trop élevée..

Un RR faible est supposé si: le patient a plus de 35 ans; Niveau de FSH supérieur à 10 UI / L; le nombre de follicules antraux est inférieur à 5 dans chaque ovaire; le volume des ovaires est inférieur à 8 cm 3; AMG inférieure à 1 ng / ml; inhibine B inférieure à 40 pg / ml. Les patients ayant un faible RR ont besoin de doses plus élevées de gonadotrophines pour induire la croissance folliculaire. Ils ne doivent pas s'attendre à une croissance folliculaire multiple. Réduction du taux de grossesse.

Le but de notre étude était de déterminer la réserve ovarienne chez les femmes en âge de procréer, observée au Centre de Planification Familiale et de Reproduction du MUZ "Clinical RD No. 1" avec le diagnostic d'infertilité féminine.

Pour évaluer le RR, nous avons utilisé les types de recherche suivants: détermination de la concentration de FSH aux jours 2-3 du cycle menstruel, AMH, inhibine B, le nombre de follicules antraux et le volume total des ovaires selon l'échographie.

Au cours de nos travaux, nous avons évalué les résultats d'une étude portant sur 25 patients en âge de procréer, qui ont ensuite été conditionnellement divisés en deux groupes cliniques. Le premier groupe était composé de 8 femmes avec une réponse «faible» des ovaires à la stimulation gonadotrope, le second groupe - 17 femmes avec une réponse suffisante des ovaires à la stimulation gonadotrope. L'âge moyen des femmes du premier groupe était de 32 à 36 ans, le deuxième groupe de 25 à 28 ans.

Dans une analyse comparative de la teneur en FSH, il a été constaté que dans le groupe I, la concentration de FSH était plus élevée que dans le groupe II et variait de 9,8 à 10,7 UI / l, dans le groupe II - de 5,7 à 6,0 UI / l... Des différences fondamentales ont été établies dans une analyse comparative de la signification diagnostique de l'AMH et de l'inhibine B chez les patients présentant une réponse ovarienne normale et "faible" à la stimulation gonadotrope. La concentration d'AMH dans le groupe I était 3 fois inférieure et était en moyenne de 0,94 ng / ml, chez les sujets ayant une réponse ovarienne normale, elle était égale à 2,98 à 5,89 ng / ml. Dans le même temps, la teneur en inhibine B chez les femmes ayant une telle activité fonctionnelle inégale des ovaires ne présentait pas de différences statistiquement significatives: dans le groupe I de 119 à 125,0 pg / ml; dans le groupe II - de 98,3 à 106,5 pg / ml. Lors de l'examen échographique chez les patientes du groupe I, le volume de l'ovaire était en moyenne de 5 cm3, avec cela, le nombre de follicules antraux dans l'ovaire était inférieur à 5. Chez les femmes ayant un RR élevé, le volume de l'ovaire était de 9 à 11 cm3 et le nombre de follicules antraux dans chaque l'ovaire avait plus de 10-12.

En raison de l'induction de l'ovulation par les gonadotrophines, les résultats du traitement étaient la grossesse chez les femmes ayant une faible réserve ovarienne dans un cas et chez les femmes ayant une réserve ovarienne élevée dans cinq cas..

Ainsi, la détermination de la combinaison de marqueurs de l'inhibine B, de l'hormone anti-müllérienne et de l'hormone folliculo-stimulante est de loin le test le plus fiable pour évaluer la réserve ovarienne, reflétant le nombre exact de follicules fonctionnellement actifs dans les ovaires des femmes en âge de procréer. Une hormone anti-müllérienne, contrairement à l'inhibine B, est un marqueur plus précis du potentiel reproducteur d'une femme.

Amg et inhibine b

L'inhibine est un peptide composé de deux sous-unités. Il existe deux formes d'hormone - l'inhibine A et l'inhibine B. Chez la femme, l'hormone est synthétisée dans les follicules et chez l'homme - dans les tubules séminifères des testicules (cellules de Sertoli). Pendant la grossesse, le placenta est le principal organe producteur de l'inhibine A. Si l'inhibine A se trouve principalement chez la femme (sa fonction chez l'homme est inconnue), alors la principale forme d'inhibine circulant dans le sang chez l'homme est l'inhibine B.En pratique clinique, seuls les kits de diagnostic sont utilisés pour détecter les formes dimères d'inhibine A et B dans le sérum sanguin, car seules les formes dimères d'inhibine sont biologiquement actives. L'inhibine inhibe sélectivement la libération de FSH par l'hypophyse antérieure et a un effet paracrine sur les gonades.
Le taux d'inhibine A reste faible au début de la phase folliculaire, puis commence à monter vers la fin de la phase folliculaire et atteint un maximum au milieu de la phase lutéale. Les taux d'estradiol et d'inhibine A sont fortement corrélés entre eux pendant la phase folliculaire (du jour -14 au jour 2 du cycle menstruel). Environ une semaine après la formation du corps jaune, son développement inverse commence, tandis que moins d'estradiol, de progestérone et d'inhibine A sont sécrétés. Une baisse des niveaux d'inhibine A élimine son effet bloquant sur la glande pituitaire et la sécrétion de FSH. En réponse à une augmentation des taux de FSH, un pool de follicules antraux est finalement formé, à partir duquel un follicule dominant se développera à l'avenir..
Chez les femmes, avec le vieillissement, il y a une diminution de la concentration des inhibines A et B.Lorsque le nombre de follicules en cours de maturation dans les ovaires tombe en dessous d'un certain seuil, une diminution de la concentration d'inhibine est observée, ce qui conduit à une augmentation des taux de FSH.
Au cours des deux dernières années, un nouveau marqueur, l'inhibine B, a été utilisé dans les procédures de FIV pour évaluer la réserve ovarienne Réserve ovarienne - la capacité des ovaires à répondre à la stimulation par les gonadotrophines avec un nombre suffisant d'ovules matures adaptés à la fécondation en FIV. La concentration d'inhibine B, mesurée au 3ème jour du cycle, prédit la réponse des ovaires à la stimulation par les gonadotrophines dans les cycles de FIV. Chez les femmes ayant un taux réduit d'inhibine B, il est nécessaire d'augmenter la dose d'hCG exogène dans le cycle de stimulation de la superovulation, moins d'ovocytes obtenus, moins d'embryons transférés par cycle, moins de grossesse et une fréquence 11 fois plus élevée de fausses couches prématurées par rapport aux femmes qui ont de l'inhibine B était normal. La mesure de l'inhibine B permet une évaluation plus directe de la fonction ovarienne que la FSH.
L'inhibine B est un marqueur de la fonction cellulaire de Sertoli et de la fonction testiculaire exocrine (état de spermatogenèse). L'inhibine B est un marqueur direct de la spermatogenèse. Sa concentration chez les hommes en bonne santé est généralement inférieure à 480 pg / ml et, contrairement aux femmes, elle est constante (ne porte pas de fluctuations cycliques). Cependant, dans des situations pathologiques (infertilité), les taux d'inhibine B peuvent être réduits. Il a été montré que chez 100% de ceux examinés avec un nombre de spermatozoïdes dans le sperme inférieur à 20 millions / ml, la concentration sérique d'inhibine B était inférieure à 80,0 pg / ml et la FSH était supérieure à 10 U / L (voir figure). Chez les hommes traités pour la varicocèle, les taux sériques d'inhibine B ont augmenté de manière significative, tandis que les taux de FSH, de LH et de testostérone n'ont pas changé pendant toute la période d'observation. Cela prouve que l'inhibine B peut être utilisée pour surveiller le traitement des patients atteints de varicocèle. L'inhibine B prédit avec précision le succès de la procédure TESE dans l'azoospermie. Sa faible concentration indique une production de sperme inadéquate et peut empêcher une intervention chirurgicale (TESE) pour obtenir un sperme viable.
L'inhibine B est le principal indicateur du test EFORT (Exogenous FSH Ovarian Reserve Test - a test for Function ovarian reserve).

Test de réserve fonctionnelle ovarienne EFORT

(Test de réserve ovarienne FSH exogène)
Test essence: mesure de la réponse physiologique des ovaires à l'introduction de l'hormone folliculo-stimulante. Test de réserve fonctionnelle ovarienne rapide et précis.
Un test de réserve testiculaire similaire au test EFORT peut être effectué pour les hommes.
Les indications:

  • tentatives infructueuses de FIV, réponse insuffisante à la stimulation;
  • infertilité d'origine inconnue;
  • raccourcissement du cycle menstruel;
  • problèmes de fertilisation;
  • repérage à la fin du cycle;
  • préparation préopératoire (pour les opérations sur l'utérus et les ovaires);
  • valeurs FSH limites ou élevées;
  • préménopause.

Déterminer une diminution de la réserve ovarienne vous permet de déterminer:

  • Indications de la FIV
  • La nécessité d'accélérer la FIV
  • Indications de la FIV avec ovule de donneur
  • Le risque de développer une ménopause précoce (respectivement, le développement de l'ostéoporose, des complications cardiovasculaires)
  • La quantité de chirurgie sur les ovaires

Le test se décline en deux saveurs:
Test EFORT simple
Test EFORT étendu

Comment l'analyse est-elle donnée:
Le patient fait un don de sang deux fois pour l'inhibine B. La première fois - le jour du cycle, prescrit par le médecin (généralement - le 3ème jour du cycle). Dans le même cas, il est d'usage de prescrire la délivrance d'autres hormones: LH, FSH. Après avoir prélevé du sang pour analyse, une injection de Gonal-F est effectuée. La deuxième fois, le patient fait un don de sang après 24 heures. Ainsi, nous obtenons deux nombres d'inhibine B - avant et après stimulation avec Gonal-F. Les valeurs spécifiques des deux indicateurs nous permettent d'évaluer la réserve fonctionnelle des ovaires..

Premier jour de l'examen:

  • don de sang pour l'inhibine B
  • injection sous-cutanée de Gonal-F

Premier jour de l'examen:

  • don de sang pour l'inhibine B, LH, FSH, AMG
  • injection sous-cutanée de Gonal-F

  • don de sang pour l'inhibine B
  • don de sang pour l'inhibine B, AMG
Test EFORT simple
Test EFORT étendu

Lors de la planification d'une FIV (FIV), il est recommandé de déterminer le niveau d'AMH / MIS dans le test EFFORT (avec l'inhibine B avant et après la stimulation avec Gonal-F, respectivement le 3ème et 4ème jour du cycle menstruel). Dans le même temps, le niveau d'inhibine B augmente et le niveau d'AMH / MIS diminue..

Hormone anti-Müllerian (substance inhibitrice de Müller,
AMH / MIS, hormone anti-mullérienne / substance inhibitrice mullérienne)

INCLUS DANS LE TEST AVANCÉ EFORT - TEST FONCTIONNEL DE RÉSERVE OVAR
Test de réserve fonctionnelle ovarienne rapide et précis.

  • échec des tentatives de FIV, réponse insuffisante à la stimulation
  • infertilité d'origine inconnue
  • problèmes de fertilisation
  • valeurs FSH limites ou élevées

La substance inhibitrice de Müller MIS (également connue sous le nom d'hormone anti-Müllerian - AMH) est une glycoprotéine dimère qui appartient à la famille des facteurs de croissance transformants. Au cours du développement embryonnaire, il est sécrété par les cellules de Sertoli et est responsable de la régression des canaux de Müller chez l'homme. Avant la puberté, l'AMH est produite par les testicules, puis son niveau diminue progressivement pour atteindre des valeurs post-pubertaires résiduelles. Le dysfonctionnement de l'hormone anti-müllérienne entraîne la persistance de dérivés des canaux müllériens chez l'homme. Cette condition se manifeste cliniquement par une cryptorchidie, des hernies inguinales et une altération de la fonction de reproduction et est appelée syndrome de persistance du canal de Müller (syndrome du canal de Müller). Le SPMP est une forme rare de faux hermaphrodisme masculin. Malgré le fait que la différenciation testiculaire n'est pas altérée chez les patients atteints de SPMP, l'infertilité y est souvent notée. L'infertilité chez les patients atteints de SPMP peut être due à une cryptorchidie qui est éliminée tardivement par des méthodes chirurgicales, entraînant une atrophie des tubules séminifères et une insuffisance androgénique secondaire. L'émergence du SPMP peut être due à des mutations à la fois du gène AMH et du gène récepteur AMH (AMHRII). Chez la femme, du moment de la naissance au début de la ménopause, l'AMH est produite en petites quantités par les cellules de la granulosa ovarienne et ses taux les plus élevés sont observés dans les cellules de la granulosa tumorale.

La définition d'AMN est utilisée:

  • pour détecter une puberté prématurée ou retardée,
  • pour établir le sexe en cas de doute,
  • lors du diagnostic de cryptorchidie et d'anorchisme,
  • pour évaluer la fonction sexuelle masculine à tout âge,
  • dans l'étude de la réserve ovarienne et des changements préménopausiques chez la femme,
  • dans le diagnostic et le contrôle du cancer de l'ovaire à cellules de la granulosa.

Lors de la planification d'une FIV (FIV), il est recommandé de déterminer le niveau d'AMH / MIS dans le test EFFORT (avec l'inhibine B avant et après la stimulation avec Gonal-F, respectivement le 3ème et 4ème jour du cycle menstruel). Dans le même temps, le niveau d'inhibine B augmente et le niveau d'AMH / MIS diminue..
Diminution des niveaux basaux d'AMH / MIS Autres dans cette catégorie: Anticorps anti-CCP dans le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde Protéine cationique éosinophile

Comment identifier l'hormone anti-müllérienne

Fonctions hormonales anti-Müllériennes

Hormone de santé reproductive - AMH

L'hormone anti-Müllérienne (AMH) est l'un des représentants des facteurs de croissance transformants, sans lesquels une croissance et une différenciation adéquates des structures tissulaires du corps, en particulier du système reproducteur des femmes et des hommes, sont impossibles. La signification principale de l'AMG est de freiner les processus de croissance excessive des cellules gonadiques chez les deux sexes, et c'est de l'équilibre de l'AMH et d'autres hormones sexuelles (FSH, androgènes, œstrogènes) que dépendent le développement sexuel adéquat d'une personne et sa capacité à reproduire la postérité..

Dans le corps féminin, la synthèse d'AMG se produit dans les cellules de la granulosa des jeunes formes de follicules ovariens, dont le diamètre ne dépasse généralement pas 4-8 mm. La croissance de follicules plus tardifs et plus gros est associée à l'effet de la FSH sur eux. Ainsi, la fonction principale de l'AMG dans les ovaires d'une femme est la préparation des follicules, leur sélection et leur recrutement. Une quantité adéquate d'AMH indique une bonne réserve ovarienne, c'est-à-dire un approvisionnement suffisant en follicules dans les ovaires de la femme, qui, à maturité, donneront un ovule fonctionnel. Il est particulièrement important de considérer cette réserve dans le domaine des technologies de procréation assistée. La concentration de l'hormone chez la femme est visiblement associée au développement sexuel, à la floraison et à l'extinction de leurs fonctions reproductives: elle augmente à la puberté, reste à un niveau élevé pendant la période de reproduction, diminue à la ménopause.

Les taux d'AMH diminuent pendant la puberté chez les garçons

Chez les hommes, l'AMH se forme dans des cellules spéciales des tubules séminifères des testicules. Dès 9 semaines de développement intra-utérin, l'AMH favorise la résorption partielle du canal de Müller chez l'embryon mâle, l'organe à partir duquel presque tous les organes génitaux sont formés chez l'embryon féminin. La concentration la plus élevée d'AMH chez les hommes est observée pendant la période néonatale et pendant la période prépubère, lorsque la quantité de testostérone est encore faible. Les androgènes et les spermatozoïdes en développement inhibent l'AMH, donc chez les hommes adultes sa quantité diminue. Ainsi, l'AMH chez l'homme est un indicateur de la formation de la fonction testiculaire; par sa quantité, il est possible de diagnostiquer un retard ou un développement sexuel prématuré. Elle favorise également la formation d'épididyme et le prolapsus de ce dernier dans le scrotum..

Taux d'AMH chez les femmes

Périodes de vie, âgeNormes, ng / ml
Période prépubère (0-12 ans)

Quelle analyse aide à déterminer le niveau d'AMH: l'essence de la méthode

Le niveau d'AMH est déterminé dans le sérum

La concentration d'hormone anti-müllérienne est mesurée dans le sérum veineux du patient. Pour cela, le sang prélevé dans la veine est placé dans une centrifugeuse spéciale, qui sépare la partie liquide du sang des éléments formés. Le sérum est soumis à un test immuno-enzymatique (ELISA), qui utilise un conjugué spécial marqué par une enzyme et un chromogène. Ces substances, ainsi que les unités de l'hormone, modifient la couleur du matériau pris pour la recherche. La dernière étape de l'étude est la spectrophotométrie de l'échantillon et les calculs mathématiques des appareils qui fournissent des informations sur la concentration de l'hormone dans le sang..

La méthode la plus complète pour examiner le statut hormonal, qui est particulièrement importante avant la procédure de FIV, est le test EFORT. Il s'agit d'une étude de deux jours qui comprend:

  • prendre du sang le premier jour pour déterminer la quantité d'hormones AMH, FSH, LH et inhibine B - qui affectent la maturation des follicules et leur réserve dans les ovaires;
  • administration sous-cutanée de FSH humaine recombinante;
  • prendre du sang le deuxième jour pour réétudier les concentrations d'AMH et d'inhibine B.

Normalement, une bonne réserve folliculaire ovarienne sera indiquée par une augmentation de l'inhibine B et une diminution de l'AMH dans le deuxième test.

Habituellement, un test sanguin pour AMG (y compris EFORT) prend 2-3 jours ouvrables en laboratoire. La recherche est coûteuse, elle est donc extrêmement rare dans les hôpitaux publics, généralement les patients recourent aux services de laboratoires privés.

Indications et préparation à l'analyse

La recherche sur l'AMG est utilisée dans la pratique gynécologique

Indications d'analyse pour AMG:

  • diagnostic de la puberté prématurée;
  • diagnostic du développement sexuel retardé;
  • diagnostic de la cryptorchidie et de l'anorchie, évaluation de la fonction sexuelle chez l'homme;
  • détermination de la réserve ovarienne chez la femme à la veille de la procédure de FIV, insémination artificielle, en particulier chez les patientes en période de reproduction tardive;
  • antécédents de tentatives infructueuses de FIV, réponse ovarienne insuffisante à la stimulation;
  • infertilité ou problèmes de conception d'une origine implicite;
  • diagnostic du cancer de l'ovaire à cellules de la granulosa, surveillance de l'état pendant le traitement;
  • diagnostic du syndrome des ovaires polykystiques;
  • augmentation des niveaux de FSH;
  • diagnostic de troubles intersexes (différenciation insuffisante des caractéristiques sexuelles);
  • diagnostic complexe des changements de la ménopause;
  • résultats de la thérapie antiandrogénique.

Avant de faire des recherches, il est important de se rappeler les caractéristiques du régime

La préparation de l'analyse est effectuée de manière générale. Habituellement, le sang pour la recherche est prélevé le matin, à jeun, après 8 à 14 heures de jeûne nocturne. Cependant, s'il est impossible de se conformer à cette condition, le sang peut être donné à tout moment de la journée, mais pas plus tôt que 3-4 heures après avoir mangé. 2-3 jours avant l'analyse, il est recommandé d'observer un régime alimentaire doux (réduire la consommation d'aliments gras, difficiles à digérer, sucrés, exclure l'alcool), réduire l'activité physique, le stress et essayer de normaliser les habitudes de sommeil. Fumer et manger doivent être exclus le matin de l'analyse, mais vous pouvez boire de l'eau propre.

La prise de médicaments et les périodes du cycle menstruel n'affectent pas la quantité d'hormone, de sorte que l'analyse peut être effectuée n'importe quel jour qui convient. Cependant, en présence de maladies inflammatoires aiguës (par exemple, infections respiratoires aiguës, pneumonie, maladies du tractus gastro-intestinal, des voies urinaires et génitales), il convient de reporter l'analyse jusqu'à la guérison ou à un état de rémission stable.

AMH et grossesse

Les fluctuations des niveaux d'AMH peuvent entraîner l'incapacité de concevoir

Des problèmes de conception peuvent survenir à des concentrations faibles et élevées de cette hormone.

Une augmentation de l'AMH peut indiquer une maladie des ovaires polykystiques ou une tumeur à cellules de la granulosa de ces glandes. Les deux pathologies peuvent entraîner des menstruations et une ovulation irrégulières, une détérioration du bien-être général d'une femme, le processus oncologique peut menacer la vie de la patiente. Par conséquent, ces processus dans le corps sont une contre-indication relative à la grossesse. Cependant, avec un fort désir d'une femme, il est possible de planifier une grossesse, y compris en utilisant des méthodes artificielles de fécondation, mais toute cette activité ne doit être effectuée qu'après avoir corrigé l'état de la patiente, par exemple après un traitement pour un cancer.

Une diminution de l'AMH dans le corps d'une femme pour des raisons naturelles se produit pendant la ménopause, lorsque la fonction des ovaires diminue progressivement. La grossesse dans ce cas, bien sûr, est peu probable. Cependant, si une femme proche de la ménopause souhaite devenir enceinte, mais éprouve des difficultés de conception naturelle, diverses techniques de reproduction peuvent être utilisées. C'est dans ce cas qu'il est logique d'étudier les réserves des follicules dans le tissu ovarien, comme en témoigne le taux d'AMH dans l'organisme..

L'obésité est un facteur affectant les niveaux d'AMH

L'âge le plus optimal pour concevoir un enfant est de 20 à 35 ans. Une diminution de l'AMH chez une femme en âge de procréer peut être une obésité sévère, des maladies de l'hypothalamus et de l'hypophyse, un développement insuffisant des ovaires, des anomalies anatomiques et physiologiques congénitales, une défaillance de la fonction ovarienne après une chimiothérapie, une radiothérapie, des opérations avec prélèvement de cet organe en tout ou en partie. Dans certains de ces cas, une correction médicale de l'état du patient est nécessaire, après quoi la fonction reproductrice peut être restaurée. Cependant, l'atrophie ou l'ablation de l'organe conduit à une infertilité complète de la femme..

La concentration d'hormone anti-mulllérienne la plus favorable pour la grossesse à l'âge de 22 à 30 ans est de 3,0 à 4,5 ng / ml. Le niveau adéquat d'AMH dans la FIV est de 0,1 à 1,0 ng / ml. Il convient de rappeler qu'avec une concentration d'AMH de 0,1 ng / ml ou moins, la FIV est plus susceptible d'être inefficace..

Inhibine B et AMG

Les filles, aidez! Inhibine B 37,57 à un taux de 40-100, AMG 6,98 à un taux de 1-2,5. Qu'est-ce que ça veut dire?

hormone anti-mullérienne (AMH, AMH, hormone anti-mullérienne) - un représentant de la famille des facteurs de croissance transformants impliqués dans les processus de croissance et de différenciation tissulaires.

Hommes. Chez l'homme, l'AMH est produite dans les tubules séminifères par les cellules de Sertoli. Pendant la période de développement embryonnaire, l'AMH, avec la testostérone, est nécessaire à la formation normale des organes reproducteurs internes: l'hormone anti-müllérienne provoque une réduction de l'embryon mâle des canaux müllériens (les rudiments de l'appareil reproducteur féminin). La sécrétion d'AMH chez l'homme commence pendant l'embryogenèse et se poursuit tout au long de la vie. Normalement, l'AMH est constitutivement élevée dans le sérum des hommes prépubères. La concentration d'AMH diminue pendant la puberté, puis chez l'homme adulte l'AMH est maintenue à un niveau relativement bas tout au long de la vie. Après la période néonatale, la concentration d'AMH chez l'homme est inversement proportionnelle à la concentration de testostérone.

Les androgènes et les spermatocytes en développement inhibent la sécrétion d'AMH. En l'absence d'androgènes et de cellules germinales (ou en cas de résistance aux androgènes), les effets de l'hormone folliculo-stimulante (FSH) augmentent l'expression de l'AMH. Les études AMG peuvent être utiles dans le diagnostic différentiel des troubles intersexes, le diagnostic de la puberté prématurée (l'AMH est abaissée par rapport à l'âge) ou, au contraire, le retard du développement sexuel (l'AMH est augmentée par rapport à l'âge), et l'évaluation de la fonction testiculaire. Dans l'enfance, l'AMH peut être un véritable marqueur de la présence de tissu testiculaire dans des conditions où la concentration de testostérone est très faible.

Femmes. Chez les femmes, les AMH produisent des cellules de la granulosa ovarienne. Le niveau d'AMH chez les femmes avant la puberté, contrairement aux hommes, est faible (presque indétectable), pendant la puberté il grandit, puis il est maintenu à un niveau relativement bas, diminuant progressivement jusqu'à la ménopause, au cours de laquelle il redescend à des valeurs indétectables. Il a été montré que l'expression de l'AMG commence dans les cellules de la granulosa des follicules primaires après leur différenciation des cellules prégranulaires des follicules primordiaux, est maximale dans les cellules de la granulosa des follicules pré-antraux et antraux, puis diminue progressivement aux stades suivants du développement folliculaire, se perdant pratiquement à plus de 8 mm de follicules. ET

La MG n'est pas exprimée pendant les stades finaux de croissance folliculaire dépendants de la FSH. On pense que les changements dans l'expression de l'AMH jouent un rôle important dans les mécanismes de recrutement et de sélection des follicules, car en l'absence d'AMH, les follicules sont plus sensibles à la FSH. Un certain nombre d'études ont montré que l'AMG est un marqueur quantitatif de la réserve ovarienne et peut être utilisé lors de l'utilisation de technologies de procréation assistée dans un complexe d'examens pour évaluer la réserve ovarienne et prédire la réponse ovarienne à la stimulation de l'ovulation. Il a été démontré que l'étude de l'AMG a une valeur prédictive supérieure par rapport aux autres tests (FSH, inhibine B, estradiol); la valeur prédictive négative de ce test est particulièrement notée. L'intérêt pour cet indicateur est également associé au fait que l'AMH n'est pas contrôlée par les gonadotrophines, mais ne reflète que la population folliculaire. Il n'est pas impliqué dans la boucle de rétroaction classique (contrairement à la FSH, l'estradiol et l'inhibine B), ne dépend pas du cycle, n'agit pas comme un facteur systémique, mais plutôt comme un facteur de régulation paracrine.

Les taux d'AMH sont élevés dans le syndrome des ovaires polykystiques, ce qui suggère l'importance potentielle de ce test dans le diagnostic de laboratoire de cette pathologie. Un autre domaine d'utilisation possible de l'AMG est la détection des tumeurs des cellules de la granulosa des ovaires, en présence desquelles le taux d'AMH augmente considérablement.

Interprétation des résultats (regardez les normes de votre laboratoire):

1. infertilité anovulatoire normogonadotrope, syndrome des ovaires polykystiques;
2. tumeurs à cellules granuleuses des ovaires.

1. développement sexuel retardé (niveau élevé ou normal);
2. thérapie antiandrogénique;
3. défauts de synthèse des androgènes, résistance aux androgènes;
4. hypogonadisme hypogonadotrope;

1. diminution de la réserve ovarienne liée à l'âge;
2. obésité;
3. échec ovarien (y compris après chimiothérapie).

1. mutation du gène AMG (syndrome de persistance des canaux de Müller);
2. pendant la puberté - développement sexuel prématuré;
3. une augmentation du niveau d'androgènes;
4. anarchisme;
5. azoospermie non obstructive.

Inhibine B

Inhibine B

Synonymes russes: inhibiteur de la sécrétion de l'hormone folliculo-stimulante.

Synonymes anglais: Inhibin B.

Méthode de recherche: dosage immunoenzymatique (ELISA).

Unités de mesure: pg / ml (picogrammes par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche? Sang veineux.

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse.
  • Évitez de prendre des œstrogènes et des androgènes dans les 48 heures précédant l'étude.
  • Il est recommandé de réaliser l'étude le 3-4ème jour du cycle menstruel..
  • Élimine le stress physique et émotionnel la veille de l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

L'inhibine B est une glycoprotéine qui est synthétisée dans les cellules de Sertoli des tubules séminifères des testicules des hommes et les cellules de la granulosa des follicules ovariens des femmes. Appartient à la superfamille des facteurs de croissance transformants B.La forme active de l'hormone se compose de sous-unités alpha et bêta unies par des liaisons disulfure.

À quoi sert la recherche?

  • Pour le diagnostic des cellules de la granulosa et des tumeurs ovariennes mucineuses.
  • Pour le suivi des patientes atteintes de néoplasmes ovariens.
  • Pour évaluer la réserve ovarienne ovarienne.
  • Pour prédire le résultat de l'insémination artificielle.
  • Pour évaluer la fonction testiculaire et la spermatogenèse.
  • Pour le diagnostic différentiel de la cryptorchidie et de l'anorchie.
  • Pour le diagnostic des troubles du développement sexuel.

Quand l'étude est prévue?

  • En cas de suspicion de cancer de la granulosa ou de l'ovaire mucineux.
  • Avant, pendant et après le traitement des néoplasmes ovariens.
  • Avec puberté prématurée (ou puberté retardée).
  • Pour les troubles de la spermatogenèse chez l'homme.
  • Avec l'infertilité chez les hommes et les femmes.
  • Avec des anomalies dans le développement des glandes sexuelles chez les garçons.
  • Lors de la planification d'une insémination artificielle.
  • Avec des caractéristiques sexuelles ambiguës chez les enfants (l'analyse peut être prescrite en conjonction avec la détermination du niveau d'autres hormones sexuelles et des méthodes de diagnostic instrumentales).

Que signifient les résultats?

Valeurs de référence

  • Femmes, 0-18 ans:
  • Femmes> 18 ans:
  • Femmes, 3e jour du cycle:

Non utilisé pour l'évaluation chez les femmes ménopausées.

  • Hommes, 0-18 ans: 4 - 352 pg / ml.
  • Hommes> 18 ans: 25 - 325 pg / ml.

Raisons de l'augmentation des niveaux d'inhibine B.

Chez les femmes:

  • tumeur à cellules granulosa des ovaires (dans 89 à 100% des cas avec une augmentation de la quantité d'inhibine B 60 fois ou plus);
  • tumeur ovarienne mucineuse (dans 55 à 60% des cas);
  • tumeurs ovariennes épithéliales non mucineuses (15 à 35%);
  • syndrome d'hyperstimulation ovarienne.

Raisons d'une diminution des niveaux d'inhibine B.

Chez les femmes:

  • diminution liée à l'âge de la réserve ovarienne et de la fonction ovarienne;
  • insuffisance ovarienne prématurée;
  • ménopause;
  • ablation des ovaires (ovariectomie);
  • chimiothérapie anticancéreuse;
  • anorexie.

Chez les hommes:

  • anorchie;
  • troubles de la spermatogenèse;
  • hypogonadisme (sous-développement des glandes sexuelles);
  • les conséquences des rayonnements, de l'exposition à des agents toxiques et infectieux.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

  • sexe et âge;
  • prendre des médicaments radio-isotopiques;
  • prendre des médicaments hormonaux oraux;
  • administration d'anticorps hétérophiles (y compris monoclonaux);
  • la résonance magnétique nucléaire, menée peu de temps avant l'étude;
  • tabagisme et abus d'alcool (peut-être une diminution des taux d'inhibine due à un effet négatif sur la réserve ovarienne).
  • Peut-être un changement indirect de la quantité d'inhibine B dans le sang lors de la prise de médicaments qui affectent les niveaux de FSH et d'androgènes.

L'inhibine B inhibe la formation de l'hormone folliculo-stimulante (FSH) dans l'hypophyse selon le principe de la rétroaction négative et exerce un effet paracrine local dans les testicules et les ovaires.

La synthèse des inhibines est réduite par l'action de la gonadolibérine.

Les androgènes, la FSH et le facteur de croissance analogue à l'insuline 1 augmentent les niveaux.

Chez les filles, la concentration d'inhibine B dans le sang augmente avec la puberté. La détermination du niveau de cette hormone est importante dans le diagnostic de la puberté prématurée et dans l'évaluation de la maturité des gonades..

La concentration d'inhibine B chez la femme varie avec le cycle menstruel. Il commence à monter dans la phase folliculaire précoce, atteint un maximum en son milieu et reste bas dans la phase lutéale. Il y a également une augmentation à court terme de la concentration d'inhibine B 2 jours après l'augmentation maximale de la quantité d'hormone lutéinisante au milieu du cycle, ce qui correspond à la période d'ovulation.

L'inhibine B est d'une grande importance dans la régulation des taux de FSH au début et au milieu de la phase folliculaire.

Avec l'âge, le nombre de follicules dans l'ovaire d'une femme diminue et la synthèse de l'inhibine B diminue..

Au début de la période préménopausique, le niveau d'inhibine B diminue dans la phase folliculaire du cycle, ce qui peut indiquer le début imminent de la ménopause..

Dans la période postménopausique, l'hormone est déterminée à une concentration très faible (moins de 5 pg / ml).

Des concentrations élevées d'inhibine B chez les femmes ménopausées nécessitent l'exclusion des cellules de la granulosa ou du carcinome ovarien mucineux, pour lesquels cette hormone est un marqueur spécifique. Avec les néoplasmes ovariens ci-dessus, un excès de plus de 60 fois la concentration d'inhibine B est possible.

Des analyses combinées pour le CA 125 et l'inhibine B avec des méthodes de recherche instrumentales supplémentaires permettent d'identifier la tumeur et de suivre le processus de traitement.

La détermination de la quantité d'inhibine B et d'autres hormones sexuelles peut être utile pour examiner la réserve ovarienne (réserve folliculaire / ovarienne).

Plus il y a de follicules dans l'ovaire, plus le niveau d'inhibine B est élevé.

Avec une déplétion ovarienne naturelle (due à des changements liés à l'âge) ou prématurée, la capacité d'ovulation complète, de grossesse naturelle et de port normal du fœtus est perdue.

Le niveau d'inhibine B est souvent déterminé pour évaluer la possibilité d'une grossesse normale chez une femme d'âge plus mûr et / ou pour prédire l'efficacité et la faisabilité des technologies de procréation assistée (fécondation in vitro - FIV, insémination avec sperme de donneur).

Recherche: le troisième jour du cycle menstruel FSH, inhibine B et hormone anti-mulllérienne.

eleshu

AMH et inhibine B (hormones). Retour au combat!

Entrée publiée par eleshu 5 mars 2013

2,514 vues

J'ai une question.

Au début du cycle, je veux faire un don d'hormones (maintenant je vais écrire ici quoi et comment // pour moi plus, car pour me souvenir du chokchie plus tard).

Il y a eu une interruption d'un an dans la planification, car je me suis lassé de toutes les pilules et j'ai arrêté de tout boire il y a plus d'un an.

Un an s'est écoulé... et j'ai décidé d'aller à nouveau chez le médecin pour qu'elle me réfère à Lapara (pour faire une résection, puis retirer quelque chose de fil "supplémentaire", le cas échéant). Et quelques jours avant d'aller la voir, M "ae!"

J'ai décidé d'observer ces deux cycles par moi-même, j'ai recommencé à lire les forums, qui boit quoi et comment il est traité. J'ai décidé de boire l'homéopathie. J'attends maintenant le début du 2ème cycle de mon homéopathie (je boirai de l'ovariamine 3m * 2p - 10 jours). J'ai commencé à faire de la folliculométrie, bref, je regarde mon corps!

Le plan est de transmettre les hormones suivantes:

p.s. Maintenant l'homéopathie (3 cycles avec une dose croissante s'il n'y a pas de réponse folliculaire). Au cycle 4, je vais faire une pause. À 5,6,7 cycles, je veux me percer avec Ovarium et au 7ème cycle le stimulant avec un grattoir - tout cela, bien sûr, est sous contrôle par ultrasons. Si tout le reste échoue, alors à l'automne je m'allongerai sur un lapar.

Ne pensez pas que je fais tout pour le plaisir. Depuis tant d'années, je suis déjà fatigué des médecins qui, en principe, s'en foutent et tergiversent les mêmes schémas thérapeutiques, qui, personnellement, ne me conviennent pas et me bourrent de Duphaston de 14 DC - mais je n'avais pas O! et ils ont bourré.

Qu'est-ce que l'inhibine B chez la femme: l'effet des niveaux de glycoprotéine sur la fertilité et la fertilité

En cas de tentatives infructueuses de tomber enceinte, de déviations du moment de la puberté, d'avortements spontanés, d'échec de la FIV, de violation du cycle, les médecins prescrivent une série d'études. Pour évaluer l'état du système reproducteur, vous devez passer une analyse de l'inhibine B.

Il est important de savoir comment les niveaux de glycoprotéines affectent la fertilité chez les femmes. Si indiqué, vous devez donner du sang un certain jour du cycle après une préparation appropriée. L'évaluation de la réserve ovarienne en association avec la FSH et les niveaux d'hormones anti-mulllériennes démontre la capacité fonctionnelle ovarienne et la possibilité d'une conception réussie..

Inhibin B: qu'est-ce que c'est

La glycoprotéine chez la femme est produite par les cellules de la granulosa dans les follicules secondaires (antraux). La forme active du régulateur est constituée de et -sous-unités, entre lesquelles existent des liaisons disulfure. La sécrétion d'hormone hétérodimérique dans les ovaires se produit tout au long de la vie, pendant que les gonades fonctionnent. À mesure que le fonctionnement des ovaires s'estompe, avec une diminution de l'activité hormonale des organes, le niveau du régulateur diminue progressivement.

À quoi sert l'inhibine B? La rétroaction glycoprotéique inhibe la production de FSH dans les cellules hypophysaires. La régulation la plus active de la concentration d'hormone folliculo-stimulante se produit dans la phase folliculaire (stade précoce et intermédiaire). Un régulateur important affecte localement les glandes sexuelles. Une carence en glycoprotéine affecte négativement la régulation de la sécrétion des hormones hypophysaires. Aux faibles valeurs de la catégorie d'inhibine B, la concentration de FSH augmente.

La sécrétion d'hormone hétérodimérique est augmentée sous l'influence du facteur de croissance 1 analogue à l'insuline, de la FSH et des hormones sexuelles mâles. La GnRH diminue la production de glycoprotéines.

Pendant la puberté, les valeurs d'inhibine B augmentent progressivement. Ce n'est pas un hasard si un test du niveau de glycoprotéine est souvent prescrit en cas de violation des termes de la puberté, avec suspicion d'immaturité des gonades ou de début prématuré de la fonction ovarienne..

En âge de procréer, les valeurs des glycoprotéines fluctuent à différentes phases du cycle. Le niveau maximal est noté plus près du début de l'ovulation. Le troisième jour après le début de la prochaine menstruation, les indicateurs de glycoprotéine changent, avec un niveau suffisant de régulateur, les ovaires sont stimulés pour la maturation réussie des follicules et la conception complète.

L'inhibine B est un marqueur de la réserve ovarienne ovarienne. La concentration de glycoprotéine favorise l'état fonctionnel des gonades depuis le début de la période prépubère jusqu'à l'apparition de la préménopause. Les tests aident à surveiller la fertilité chez les femmes.

Pour évaluer la réserve ovarienne du nombre de follicules restants, au cours de la maturation desquels la fécondation est possible, trois types de tests sont utilisés: pour l'AMH, la FSH et l'inhibine B.

L'hormone hétérodimérique, sécrétée dans les ovaires, est également un marqueur du carcinome à cellules de la granulosa des glandes sexuelles. Si un processus malin se produit dans les cellules ovariennes, le niveau d'inhibine B augmente fortement.

Renseignez-vous sur les causes du développement de l'hyperandrogénie chez la femme, ainsi que sur les méthodes de traitement de l'état pathologique.

Des directions générales de thérapie et des traitements efficaces pour le diabète insipide chez les enfants sont rassemblées dans cet article..

À quoi sert l'analyse

L'étude permet d'évaluer plusieurs indicateurs:

  • dynamique de la thérapie pour les pathologies ovariennes,
  • réserve ovarienne,
  • écarts chez les filles pendant la puberté,
  • résultats de FIV prévus,
  • dynamique du processus malin dans les ovaires.

Indications pour les tests

Les femmes se voient prescrire un test pour clarifier le niveau de glycoprotéine:

  • si vous soupçonnez une infertilité,
  • pour le diagnostic d'un processus tumoral dans les ovaires. L'analyse est très informative chez les femmes pendant la ménopause, lorsque le niveau naturel de glycoprotéine est significativement réduit et qu'une augmentation des valeurs de l'hormone hétérodimérique indique souvent la formation de néoplasmes,
  • clarifier la période de transition vers le TAR pendant le traitement de l'infertilité,
  • dans la planification de l'insémination artificielle,
  • pour prédire la stimulation des fonctions ovariennes dans les cycles de la procédure de FIV,
  • avec des symptômes indiquant le développement d'un cancer des cellules mucineuses ou granuleuses dans le corps des ovaires. La meilleure option est de passer une analyse non seulement pour le niveau d'hormone hétérodimérique, mais aussi pour l'antigène cancéreux CA 125,
  • en violation de la formation des caractéristiques sexuelles dans l'enfance,
  • dans le traitement des tumeurs ovariennes malignes, pour évaluer l'efficacité de la chimiothérapie. Une analyse est également nécessaire avant et après le traitement..

Sur une note! La clarification du niveau d'hormone hétérodimérique est prescrite non seulement aux femmes, mais également aux hommes souffrant d'hypogonadisme, d'infertilité, de production inappropriée de spermatozoïdes, d'anorchie. Les valeurs acceptables sont plus élevées que pour les femmes de 147 à 364 pg / ml. Le test est utile pour évaluer les effets sur le système reproducteur des substances toxiques, des radiations, des infections bactériennes et virales. Pendant la FIV, l'homme fait également un don de sang pour clarifier le niveau de glycoprotéine.

Préparation à la recherche

Qu'est-ce qui influence le résultat de la recherche? Cette question est posée par de nombreuses femmes avant de donner du sang veineux. Les médecins indiquent les facteurs sous l'influence desquels des écarts sont possibles.

Des valeurs inexactes de l'hormone hétérodimérique se produisent dans les cas suivants:

  • femme prenant des contraceptifs oraux,
  • le patient boit souvent de l'alcool, fume pendant une longue période,
  • reçu une thérapie à l'iode radioactif,
  • peu avant l'étude, une scintigraphie squelettique à l'aide de radio-isotopes a été réalisée,
  • l'administration d'anticorps monoclonaux et d'autres types d'anticorps hétérophiles est prescrite,
  • thérapie avec l'utilisation de médicaments qui réduisent ou augmentent la concentration d'androgènes et d'hormone folliculo-stimulante.

Règles de préparation de l'analyse du niveau d'inhibine B:

  • il est interdit d'utiliser des préparations hormonales à base d'œstrogènes et d'androgènes deux jours avant le prélèvement sanguin,
  • vous ne pouvez pas manger pendant 45 heures,
  • interdire de fumer au moins 3 heures avant la visite au laboratoire,
  • le test est effectué le 3ème ou 4ème jour du cycle, toujours le matin,
  • la meilleure option est de dîner léger le soir; le matin, si vous avez très soif, vous pouvez boire de l'eau plate,
  • vous ne pouvez pas faire d'exercices matinaux, il est conseillé de ne pas être nerveux. Une demi-heure avant le test, vous devez vous calmer, vous reposer.

Taux d'indicateurs

Au cours du cycle menstruel, le niveau de glycoprotéine change: les médecins fixent la concentration maximale au 3ème jour du cycle. Des taux élevés persistent presque jusqu'au début de l'ovulation, à la fin de la phase folliculaire, le niveau de glycoprotéine diminue. Après le pic d'hormone lutéinisante (après 2 jours), les valeurs d'inhibine B diminuent. Pendant la deuxième phase du cycle, les valeurs sont faibles.

Avec un cancer de l'ovaire granulomateux (dans presque 100% des cas) et mucineux (chez 55% des patients), le taux de glycoprotéine augmente fortement. En période climatérique, lorsque les indicateurs d'une hormone importante ne sont pratiquement pas déterminés ou ne dépassent pas 17,5 pg / ml, les médecins sont toujours alarmés par un niveau élevé de glycoprotéine: les ovaires fonctionnent mal, l'hormone hétérodimérique doit être à un niveau minimum.

La norme d'inhibine B pour les femmes en âge de procréer au 5ème jour du cycle est de 45 à 120 pg / ml. Chez les femmes ménopausées, les valeurs sont inférieures à 17,50 pg / ml.

Voir une sélection de méthodes efficaces de traitement de la prostate chez les hommes avec des remèdes populaires.

Les règles d'utilisation du complément alimentaire Indol Forte pour le traitement des maladies des glandes mammaires sont décrites sur cette page.

Suivez le lien https://fr-dc.ru/vnutrennaja-sekretsija/shhitovidnaya/tireotoksicheskij-kriz.html et découvrez comment fournir correctement des soins d'urgence en cas de crise thyrotoxique.

Raisons des écarts

La diminution naturelle de la sécrétion d'hormone hétérodimérique commence avec le début de la ménopause avec l'extinction de la fonction ovarienne. Un excès de glycoprotéine indique souvent une hyperstimulation des gonades dans le traitement de l'infertilité ou le développement d'un processus tumoral. Pour clarifier les facteurs provoquant des écarts, il sera nécessaire d'étudier l'histoire, d'évaluer l'efficacité du traitement, de mener d'autres tests et études.

Inhibin B réduit les raisons:

  • chimiothérapie dans le traitement des tumeurs,
  • l'apparition de la ménopause,
  • diminution de la réserve ovarienne et de l'activité hormonale des ovaires,
  • développement de l'anorexie,
  • ovariectomie (résection ovarienne),
  • déplétion ovarienne prématurée.

Causes élevées d'inhibine B:

  • surstimulation des ovaires en préparation de la conception dans le traitement de l'infertilité,
  • tumeur maligne à cellules de la granulosa. Le niveau d'inhibine B augmente de 5060 fois ou plus,
  • tumeurs non mucineuses dans les cellules épithéliales ovariennes (15 à 35% des cas),
  • cancer mucineux des organes génitaux chez la femme (le taux de glycoprotéine dans ce type de processus malin est plus élevé que la normale chez plus de la moitié des femmes).

Dosage de l'inhibine B de la FIV

Le nombre de follicules antraux jusqu'à 8 mm de diamètre au stade de la maturation active affecte les paramètres de l'hormone hétérodimérique. Le maintien de niveaux optimaux d'inhibine B indique une bonne réserve ovarienne et de fortes chances de succès de la FIV..

Les résultats de certaines études indiquent des valeurs similaires de glycoprotéine chez les femmes pour qui la fécondation in vitro s'est terminée par la naissance d'un enfant et par des tentatives infructueuses de conception. Malgré ces résultats, dans la plupart des cas, un niveau réduit d'hormone hétérodimérique affecte négativement le résultat de la FIV. Le risque d'avortement spontané est plus élevé par rapport aux patientes chez qui les valeurs de glycoprotéines étaient optimales.

En cas de déficit en inhibine B, les médecins augmentent la dose d'hCG pour stimuler la superovulation. Il est important de stimuler la sécrétion de l'hormone hétérodimérique pour augmenter les chances de maturation des œufs et de grossesse..

Pendant les cycles de FIV, un test EFORT spécifique est prescrit pour des résultats plus précis de l'évaluation du stock ovarien. La méthode de recherche moderne donne plus de détails que l'analyse de l'AMH, de la glycoprotéine et de la FSH.

En cas d'altération de la fonction de reproduction, de suspicion de déficit de la réserve ovarienne, une femme doit faire un don de sang pour clarifier les indicateurs de l'inhibine B.L'hormone hétérodimérique est également utilisée comme marqueur tumoral des processus tumoraux des cellules mucineuses et granuleuses dans les ovaires. Selon les résultats de l'étude, les médecins évaluent la dynamique des processus pathologiques et l'efficacité de la thérapie. Le test de l'inhibine B est utile pour évaluer les chances d'insémination artificielle.