Principal

Glandes surrénales

Test sanguin ACTH

L'hormone du lobe antérieur de l'hypophyse dans le corps humain est l'hormone adrénocorticotrope, également connue sous le nom d'ACTH ou corticotropine. Avec son aide, la mobilisation a lieu dans le corps humain en cas de stress, le corps a la possibilité de s'adapter dans des situations critiques, les processus métaboliques et le travail de nombreuses glandes endocrines sont maintenus normaux. La fonction principale de la corticotropine est de stimuler la libération d'hormones surrénales, de corticostéroïdes tels que le cortisol, d'hormones sexuelles telles que les œstrogènes et les androgènes, les catécholamines telles que l'adrénaline et la noradrénaline.

L'hormone adrénocorticotrope dans la santé des femmes

La corticotropine est libérée dans le corps de manière cyclique tout au long de la journée. Sa plus petite concentration dans le sang se trouve à 6 heures du matin, et la plus élevée - de 18 heures à 23 heures. Les fluctuations de l'hormone pendant la journée dépendent directement du régime d'éveil de la femme. En outre, l'ACTH augmente considérablement avec un stress sévère et légèrement - pendant la grossesse et les menstruations..

Après 45 ans, 60% des personnes présentent des anomalies de la quantité normale d'ACTH dues aux fluctuations hormonales, ainsi que pendant la grossesse ou pendant la ménopause. Pour connaître avec précision la concentration de cette hormone, il est nécessaire de faire un don de sang veineux pour une analyse immunoradiométrique.

  • L'hormone adrénocorticotrope dans la santé des femmes
  • Indications pour tester l'hormone
  • Augmentation du nombre d'hormones
  • Diminution de l'ACTH
  • Préparation aux tests d'ACTH

En raison de la nature peptidique de l'hormone ACTH, elle est capable de produire de nombreux effets biologiques. Il se compose de 39 résidus d'acides aminés, ce qui détermine la complexité de sa structure. Parmi les principales fonctions de l'hormone, les experts appellent la stimulation de la formation de protéines et d'acides nucléiques surrénaliens, une augmentation de la synthèse du cortisol, un effet sur la synthèse des minéralocorticoïdes, l'activation des précurseurs androgènes, une augmentation de la synthèse du cholestérol, un effet stimulant les mélanocytes.

Une exposition à long terme à la corticotropine provoque la prolifération des glandes surrénales et de leur cortex, et par conséquent - une augmentation de la concentration de ces hormones produites par les glandes surrénales (testostérone, œstrogène, progestérone, cortisol). Lorsque la production de cortisol est mobilisée dans le corps humain, de tels processus sont déclenchés par une augmentation du flux sanguin dans la région musculaire, une augmentation de la glycémie qui favorise la fonction musculaire, le lancement d'effets antiallergéniques, des actions anti-inflammatoires et anti-stress.

En plus des qualités positives ci-dessus, le cortisol peut également avoir un effet négatif:

  • suppression de l'immunité en abaissant les anticorps et les lymphocytes dans le sang;
  • réduire la masse musculaire en augmentant les processus de dégradation des protéines;
  • ralentir les processus digestifs et inhiber la pensée cognitive.

En médecine, il est courant de désigner les minéralocorticoïdes comme des hormones capables de réguler les processus minéraux métaboliques. L'une de ces hormones - l'aldostérone - aide à développer une inflammation dans le corps, interfère avec l'excrétion des sels de potassium et de sodium dans l'urine, ce qui conduit souvent à l'hypertension. Le deuxième minéralocorticoïde, la désoxycorticostérone, a un effet similaire..

Lorsque l'androstendinone et la dihydroépiandrostènedione (précurseurs des androgènes) sont activées dans le corps, le niveau d'hormones mâles dans le corps féminin augmente, ce qui se manifeste souvent par des perturbations du cycle menstruel, une augmentation de la graisse cutanée, la croissance des cheveux dans des endroits atypiques, une fonction ovarienne perturbée.

Avec la synthèse améliorée du cholestérol dans le corps, les parois des cellules et des fibres nerveuses sont renforcées, le niveau de vitamine D augmente. L'effet stimulant les mélanocytes aide à la production de mélanine, ce qui conduit à une saturation de la couleur de la peau, des cheveux et de l'iris des yeux.

En plus de tout ce qui précède, l'hormone ACTH affecte les cellules cérébrales, améliorant la mémoire et la capacité de percevoir les informations..

Il doit également interagir de manière productive avec d'autres hormones:

  • la prolactine, responsable de la productivité et de la croissance de la glande mammaire, des menstruations et des organes génitaux secondaires;
  • la somatotropine, qui est responsable des processus d'élimination des graisses de la couche sous-cutanée, de leur oxydation, ainsi que de l'activation des processus de croissance chez les enfants;
  • vasopressine, qui augmente le volume vasculaire sanguin et affecte la pression artérielle et le tonus vasculaire.

Les cellules reproductrices féminines ne montrent pas de sensibilité à l'ACTH, mais l'hormone adrénocorticotrope améliore d'autres hormones de l'hypophyse antérieure, ce qui affecte le fonctionnement des ovaires, les processus d'ovulation et la régularité des menstruations.

Il est particulièrement important de surveiller le niveau d'ACTH chez les adolescents, car les fluctuations hormonales au cours d'une période donnée entraînent la formation d'un retard ou dépassent le développement physique des filles, l'apparition tardive des règles et d'autres pathologies. Une augmentation du niveau d'hormone adrénocorticotrope à l'âge adulte provoque une diminution du niveau de la femelle et une augmentation des hormones sexuelles mâles dans le corps, ce qui conduit à un dysfonctionnement ovarien et à l'infertilité.

Indications pour tester l'hormone

Les indications directes pour tester le niveau d'hormone adrénocorticotrope dans le corps féminin sont:

  • utilisation à long terme de divers glucocorticoïdes;
  • hypertension;
  • hyperplasie surrénale, surveillance du cours du traitement après une chirurgie de la glande surrénale ou de l'hypophyse;
  • syndrome de fatigue chronique;
  • adénomes surrénaliens;
  • puberté précoce;
  • insuffisance surrénalienne;
  • hyperpigmentation de la peau, acné à l'adolescence;
  • La maladie d'Itsenko-Cushing;
  • l'ostéoporose.

Augmentation du nombre d'hormones

Comme indiqué ci-dessus, avec une augmentation prolongée de la teneur en ACTH dans le corps, une hyperplasie du cortex surrénalien se produit et la sécrétion de leurs hormones augmente. Un excès d'hormones dans le corps peut entraîner de multiples changements dans tous les processus internes du corps, ainsi que dans l'apparence. Dans ce cas, le patient peut développer des couches graisseuses sur le visage et le cou, sur l'abdomen et le dos. Dans le même temps, des couches graisseuses sur le dos se forment dans la zone de la septième vertèbre, ce qui crée visuellement l'effet de la bosse dite climatérique chez une femme. Dans le même temps, les bras et les jambes du patient restent (ou deviennent) trop fins. Au cours de ce processus, la peau devient rouge et acquiert une teinte bleuâtre. Souvent, les femmes de plus de 25 ans commencent à surmonter l'acné, un motif de marbre devient clairement visible sur la peau. Des vergetures apparaissent sur l'abdomen et des varicosités apparaissent, et la peau des mains devient nettement plus fine.

En plus des signes externes d'une surabondance de certaines hormones, des problèmes internes du corps peuvent également survenir, indiquant cela. Le patient développe une hypertension, la fréquence cardiaque augmente, des sensations douloureuses dans le cœur surviennent et des processus de dystrophie commencent dans les tissus musculaires. Le corps est affaibli et devient sensible aux maladies purulentes ou virales. Souvent, l'état pathologique est aggravé par des problèmes de tissu osseux, qui peuvent être exprimés par la destruction des dents, la survenue de fractures pathologiques de la colonne vertébrale, des douleurs osseuses.

Les tests sanguins montrent souvent une augmentation des taux de sucre dans ces cas, à mesure que la sensibilité à l'insuline des patients diminue. L'interaction de l'ACTH avec d'autres hormones surrénales entraîne une augmentation des hormones sexuelles mâles dans le corps ou une hyperandrogénie, ce qui, à son tour, entraîne un échec du cycle menstruel, une diminution de la libido, une absence totale de menstruation et l'infertilité.

Avec une faible concentration d'ACTH à l'adolescence, une puberté prématurée peut commencer, qui sera caractérisée extérieurement par l'apparition de poils aux aisselles et sur le pubis, l'atrophie des dents de lait, l'apparition des règles à l'âge de 8 ans, une croissance accélérée.

Si les lectures d'ACTH dans le corps ont augmenté pendant une courte période, cela n'affectera en aucune façon l'apparence ou la santé de la personne. Cependant, une forte augmentation à long terme de cette hormone peut indiquer la maladie d'Addison - un processus auto-immun de dommages aux glandes surrénales, lorsque le niveau de cortisol est considérablement réduit et que le niveau d'ATKG augmente de 2 à 2,5 fois. Dans le même temps, une femme devient irritable, elle n'a pas d'appétit, mais les nausées, les vomissements ne s'arrêtent pas, l'hypotension artérielle et les irrégularités menstruelles surmontées.

Une augmentation prolongée de l'hormone adrénocorticotrope peut également survenir en cas d'insuffisance du cortex surrénalien, lorsqu'ils perdent complètement leurs fonctions. La maladie est souvent congénitale. Dans le cas de l'adénome hypophysaire, une augmentation de l'ACTH entraîne une hypertension, une obésité du corps et du visage aux membres fins, des irrégularités menstruelles. Il y a une concentration d'hormone adrénocorticotrope dans le syndrome de Nelson (lorsque les glandes surrénales sont enlevées), dans le cas des tumeurs surrénales, du syndrome ectopique d'ACTH, ainsi que dans des situations stressantes pour le corps, par exemple:

  • grossesse;
  • infections sévères;
  • opérations chirurgicales;
  • blessures et brûlures;
  • saignements, hypothermie, syndromes douloureux;
  • états de peur, autres émotions fortes;
  • tout en prenant certains médicaments, en suivant un régime pauvre en glucides;
  • lors du changement de fuseau horaire.

Diminution de l'ACTH

Une diminution prolongée du taux d'hormone adrénocorticotrope indique un dysfonctionnement de la fonction hypophysaire et hypothalamique, une hypofonction des glandes surrénales et thyroïdiennes. Ces processus réduisent les fonctions métaboliques dans le corps, qui s'exprime à l'extérieur par une hyperpigmentation de la peau, une perte de poids nette et importante, des troubles des processus digestifs, une hypoglycémie (abaissement de la glycémie), une hypotension, une faiblesse, des troubles mentaux, un hypogonadisme (abaissement du niveau de hormones, accompagnées de l'absence de menstruation pendant plus de 6 mois, sous-développement des organes génitaux pendant la puberté).

Dans le même temps, si le taux d'hormone adrénocorticotrope dans le corps est abaissé pendant une courte période, cela n'affecte en rien la santé. Si le manque d'ACTH devient perceptible, les médecins commencent à diagnostiquer des maladies telles que des lésions infectieuses ou traumatiques de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, accompagnées d'une insuffisance surrénalienne, de processus inflammatoires dans l'hypophyse, de lésions auto-immunes de l'hypophyse, de tumeurs de la glande surrénale ou de l'hypophyse.

En outre, la production naturelle d'hormone adrénocorticotrope peut être supprimée par des médicaments tels que les amphétamines, le carbonate de lithium, la dexaméthasone, l'hydrocortisone, l'éthanol, la cryptoheptadine, le gluconate de calcium.

Préparation aux tests d'ACTH

  • Pourquoi vous ne pouvez pas suivre un régime vous-même
  • 21 conseils pour ne pas acheter un produit périmé
  • Comment conserver les légumes et les fruits frais: astuces simples
  • Comment vaincre vos envies de sucre: 7 aliments inattendus
  • Les scientifiques disent que la jeunesse peut être prolongée

L'influence externe sur le niveau de l'hormone en question est très forte, souvent diverses manifestations de l'extérieur peuvent contribuer au fait que l'ACTH temporairement n'est pas dans sa propre norme. Les augmentations d'ACTH sont causées par des situations stressantes, des changements de fuseaux horaires, une activité physique excessive, des traumatismes, le tabagisme et l'alcoolisme, des infections, des examens échographiques ou de la fluorographie. En présence de ces facteurs, il est préférable de ne pas passer de test ACTH pendant les 5 à 10 prochains jours.

De plus, à la veille de l'étude, il n'est pas recommandé de prendre des glucocorticoïdes, de la métopirone et de l'insuline. Il faut venir pour le test à 8 heures du matin, car l'hormone est dépendante de l'heure de la journée, et ses normes médicales étaient axées sur cette heure particulière. Il n'est pas recommandé de manger ou de fumer le jour du test, vous ne pouvez utiliser que de l'eau propre. Avant de prélever du sang directement dans une veine, le patient a besoin d'un repos de 30 minutes. Pour les femmes, il est important de faire un test d'hormone adrénocorticotrope 6 à 7 jours après le début des règles.

Si une femme est enceinte, ses indicateurs peuvent légèrement dépasser la norme généralement acceptée. Différents laboratoires peuvent détecter différents niveaux d'ACTH chez le même patient. Dans ce cas, un excès de la norme de 1,5 fois est considéré comme pathologique, mais le diagnostic final et la conclusion sur les normes ne peuvent être établis que par l'endocrinologue traitant, sur la base de l'image de la maladie.

Hormone adrénocorticotrope (ACTH)

L'hormone adrénocorticotrope (ACTH) est une hormone de l'hypophyse antérieure, qui est le stimulant le plus important du cortex surrénalien..

ACTH, hormone adrénocorticotrope, corticotropine.

Méthode de recherche

PG / ml (picogrammes par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Éliminer l'alcool de l'alimentation 24 heures avant l'étude.
  • Ne pas manger pendant 12 heures avant l'examen.
  • Arrêtez complètement de prendre vos médicaments 24 heures avant l'étude (en consultation avec votre médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel dans les 24 heures précédant l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'hormone adrénocorticotrope (ACTH) est une hormone de l'hypophyse antérieure, qui est sécrétée sous l'influence du facteur de libération de corticotropine sécrété par l'hypothalamus et stimule la biosynthèse et la sécrétion de cortisol dans le cortex surrénalien. En plus du cortisol, dans une moindre mesure, l'ACTH assure la synthèse des androgènes et, à des concentrations physiologiques, n'affecte pratiquement pas la production d'aldostérone. Les niveaux d'ACTH sont fortement influencés par le stress, le sommeil et l'exercice, la grossesse.

Le syndrome d'Itsenko-Cushing se caractérise par la présence d'un corticostérome, ou cancer surrénalien, accompagné d'une surproduction de cortisol. Dans le même temps, la sécrétion d'ACTH est considérablement réduite.

La maladie d'Itsenko-Cushing est caractérisée par une activité fonctionnelle accrue de l'hypophyse due à une hypertrophie de ses cellules ou au développement d'un adénome hypophysaire, ce qui entraîne une production excessive d'ACTH et une hyperplasie du cortex des deux glandes surrénales; il y a une augmentation simultanée de la concentration d'ACTH et de cortisol dans le sang, ainsi qu'une augmentation de l'excrétion de cortisol libre et de 17-cétostéroïdes dans l'urine.

Le syndrome de production ectopique d'ACTH est une sécrétion anormale d'ACTH par une tumeur d'origine non hypophysaire (le plus souvent avec cancer bronchique ou thymome, parfois avec cancer médullaire de la glande thyroïde, cancer de l'ovaire, du sein, de l'estomac et du côlon), qui conduit à une augmentation du taux d'ACTH dans le sang et par conséquent à l'hyperplasie du cortex surrénalien et à l'augmentation de la sécrétion de cortisol.

Pour le diagnostic différentiel entre la maladie d'Itsenko-Cushing et la production ectopique d'ACTH, dans laquelle le taux d'ACTH dans le plasma sanguin est augmenté, un test avec l'hormone de libération de la corticotropine est utilisé. Chez les patients atteints de la maladie d'Itsenko-Cushing, la sécrétion d'ACTH après l'administration de cette hormone augmente considérablement, avec des tumeurs productrices d'ACTH de localisation non hypophysaire, le niveau d'ACTH ne change pas de manière significative, car les cellules de ces tumeurs ne possèdent pas de récepteurs pour l'hormone de libération de la corticotropine.

Dans le syndrome d'Addison - résultant de processus destructeurs d'insuffisance surrénalienne primaire - la production de glucocorticoïdes, de minéralocorticoïdes et d'androgènes diminue, en réponse à laquelle la sécrétion d'ACTH augmente et son rythme est perturbé.

L'insuffisance surrénalienne secondaire et tertiaire - conséquence d'une lésion de l'hypophyse ou de l'hypothalamus - s'accompagne respectivement d'une diminution de la concentration d'ACTH et d'une hypoplasie secondaire ou d'une atrophie du cortex surrénalien. Le test avec l'hormone de libération de la corticotropine permet d'évaluer la réserve résiduelle d'ACTH. Lorsque l'hypophyse est endommagée, la sécrétion d'ACTH n'augmente pas en réponse à l'administration de cette hormone, mais si l'hypothalamus est affecté (en raison de laquelle la production d'hormone de libération de corticotropine diminue ou s'arrête), l'administration de cette hormone entraînera une augmentation de la sécrétion d'ACTH et de cortisol.

Le syndrome de Nelson se caractérise par la présence d'une tumeur hypophysaire, une augmentation de la concentration d'ACTH et une insuffisance surrénalienne secondaire et se développe après l'ablation totale des glandes surrénales dans la maladie d'Itsenko-Cushing.

Ainsi, la détermination de la concentration d'ACTH dans le sang est nécessaire (en combinaison avec un test de cortisol) pour détecter des troubles du système hypothalamus-hypophyse-surrénalien.

À quoi sert la recherche?

  • Pour identifier un dysfonctionnement du cortex surrénalien (en conjonction avec la détermination du cortisol).
  • Pour le diagnostic différentiel de la maladie et de diverses formes de syndrome d'Itsenko-Cushing (en combinaison avec la détermination du cortisol).
  • Pour surveiller l'efficacité du traitement des tumeurs, y compris chirurgical.

Quand l'étude est prévue?

  • Lors de la réalisation d'un test d'hormone de libération de corticotropine.
  • Si une tumeur productrice d'ACTH est suspectée.
  • Avec des niveaux accrus et diminués de cortisol dans le plasma sanguin.
  • Après excision transsphénoïdale du corticotropinome (tumeur hypophysaire productrice d'ACTH).

Que signifient les résultats?

Valeurs de référence: 0 - 46 pg / ml.

Raisons d'une augmentation des niveaux d'ACTH:

  • Maladie d'Addison (insuffisance primaire du cortex surrénalien);
  • Hyperplasie surrénale congénitale;
  • La maladie d'Itsenko-Cushing;
  • syndrome de production ectopique d'ACTH;
  • Le syndrome de Nelson;
  • syndrome paranéoplasique;
  • conditions post-traumatiques et postopératoires;
  • virilisme surrénalien;
  • prendre ACTH, amphétamines, gluconate de calcium, métopyrone, insuline, vasopressine, éthanol, œstrogènes, corticostéroïdes, préparations de lithium, spironolactone;
  • stress.

Raisons d'une diminution des niveaux d'ACTH:

  • insuffisance surrénalienne secondaire;
  • cancer du cortex surrénalien ou corticostérome du cortex surrénalien (syndrome d'Itsenko-Cushing);
  • l'introduction de glucocorticoïdes;
  • l'utilisation de la cryptoheptadine;
  • tumeur produisant du cortisol.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

Cycle menstruel, grossesse, stress.

Le test avec l'hormone de libération de la corticotropine est réalisé selon la méthode suivante: le sang est prélevé à jeun le matin pour mesurer l'ACTH. Ensuite, 100 μg d'hormone de libération de corticotropine sont injectés par voie intraveineuse et le sang est repris après 30, 45 et 60 minutes pour déterminer le niveau d'ACTH. (Helix ne fournit pas le service pour l'administration de l'hormone de libération de la corticotropine).

  • Aldostérone
  • Cortisol
  • Cortisol dans l'urine
  • 17-cétostéroïdes (17-KS) dans l'urine
  • Androstènedione
  • Sulfate de déhydroépiandrostérone (DEA-SO4)

Qui commande l'étude?

Endocrinologue, thérapeute, chirurgien-oncologue, cardiologue.

Test sanguin pour l'ACTH (hormone adrénocorticotrope). Signes d'augmentation et de diminution de l'hormone, norme pour l'âge, méthode de détermination. Comment se préparer au test?

Hormone adrénocorticotrope (corticotropine ou ACTH) de la glande pituitaire antérieure. Il affecte la mobilisation de l'organisme lors du stress, l'adaptation aux situations critiques, le métabolisme et le travail des autres glandes endocrines.
La fonction principale de l'ACTH est de stimuler la libération d'hormones surrénales - les corticostéroïdes, dont le plus actif est le cortisol, les hormones sexuelles (œstrogènes et androgènes) et les catécholamines (adrénaline et noradrénaline).
La libération d'hormone adrénocorticotrope se produit de manière cyclique tout au long de la journée. La concentration la plus faible de l'hormone dans le sang est observée à 6 heures du matin, la plus élevée entre 18 et 23 heures. Les fluctuations quotidiennes dépendent du sommeil et de l'état de veille. La concentration sérique d'ACTH augmente fortement en cas de stress. Le cycle menstruel et la grossesse d'une femme ont un léger effet sur les niveaux d'ACTH..

Environ 60% des personnes de plus de 45 ans présentent des anomalies de concentration d'ACTH. En raison des fluctuations hormonales pendant la grossesse et la ménopause, les femmes sont deux fois plus susceptibles de souffrir d'un excès ou d'une carence en cette hormone.
Pour l'analyse de l'ACTH, le sang est prélevé dans une veine. Pour déterminer le niveau de l'hormone dans le sérum sanguin, un test immunoradiométrique est utilisé. La durée de l'analyse est de 1 à 4 jours ouvrés, selon le laboratoire.

Le rôle de l'ACTH dans le corps d'une femme

Fonctions ACTH

  1. Stimule la formation de cellules protéiques et d'acide nucléique des glandes surrénales avec une exposition prolongée à l'ACTH. Cela conduit à la croissance des glandes surrénales et à la prolifération de leur cortex. Étant donné que les glandes surrénales produisent un certain nombre d'hormones importantes (cortisol, hormones sexuelles progestérone, œstrogènes, testostérone), leur prolifération entraîne une augmentation de la concentration de ces substances.
  2. Augmente directement la synthèse du cortisol avec une exposition à court terme à l'ACTH. Le rôle principal du cortisol est de mobiliser les ressources de l'organisme dans une situation stressante. Le cortisol fournit:
  • un afflux de sang vers les muscles, ce qui permet d'activer le réflexe «combat ou fuite» sous stress;
  • une augmentation de la glycémie, nécessaire pour améliorer la fonction musculaire;
  • a un effet antiallergique;
  • a des effets analgésiques, anti-inflammatoires et anti-stress.

Les propriétés négatives du cortisol

  • suppression de l'immunité - réduit la production de lymphocytes et d'anticorps;
  • diminution de la masse musculaire due à une dégradation accrue des protéines;
  • ralentissement de la digestion, diminution de la motilité intestinale;
  • détérioration des capacités cognitives - réflexion, mémoire, compréhension, apprentissage, motivation.
  1. Affecte la synthèse des minéralocorticoïdes - hormones qui régulent le métabolisme minéral (aldostérone, désoxycorticostérone). L'aldostérone favorise l'inflammation et affecte la fonction rénale en augmentant l'excrétion urinaire de potassium et en diminuant l'excrétion de sodium. Ces minéraux sont responsables de la capacité des tissus à retenir l'eau, à augmenter la quantité de sang en circulation et à augmenter la pression artérielle. La désoxycorticostérone a des propriétés similaires, mais moins puissante.
  2. Active les précurseurs des androgènes - dihydroépiandrostènedione et androstendinone. Cela conduit à une augmentation du taux d'hormones sexuelles mâles et peut se manifester par la croissance des poils du visage et du corps, de l'acné, du dysfonctionnement ovarien et des irrégularités menstruelles..
  3. Augmente la synthèse du cholestérol nécessaire à la construction des parois cellulaires, des nerfs, à la formation de vitamine D et à la protection des érythrocytes contre les effets nocifs.
  4. Il a un effet stimulant sur les mélanocytes. Fait en sorte que les mélanocytes produisent plus de mélanine pigmentaire, ce qui détermine la couleur de la peau, des cheveux et de l'iris.
  5. Affecte les cellules cérébrales. Les processus de motivation et d'apprentissage affectent la mémoire. Une carence en ACTH entraîne une indifférence à l'environnement, une dépression, des troubles de la mémoire, une psychose.
  6. Interagit avec d'autres hormones peptidiques - elles augmentent mutuellement l'influence l'une de l'autre sur le corps:
  • prolactine - est responsable de la croissance des glandes mammaires, de la formation de lait en elles, de l'inhibition du cycle menstruel et réduit également le niveau d'œstrogène; affecte le développement des organes génitaux secondaires;
  • somatotropine - avec un excès chez les enfants, une croissance corporelle active peut être observée et, chez les adultes, elle aide à éliminer les graisses des dépôts graisseux (tissu adipeux sous-cutané) et leur oxydation;
  • vasopressine - affecte le tonus vasculaire et la pression artérielle, augmentant le volume sanguin dans les vaisseaux.

Effets de l'ACTH sur le système reproducteur des femmes

Régulation de la synthèse d'ACTH

L'hormone adrénocorticotrope est produite par une glande à la base du cerveau, la glande pituitaire, mais sa synthèse est influencée par l'hypothalamus et les glandes surrénales. Ces trois glandes constituent le système hypothalamo-hypophyso-surrénalien, qui est responsable de la production et du maintien du niveau d'hormones requis.

Le taux sérique d'ACTH est régulé par rétroaction. Schématiquement, ce mécanisme ressemble à ceci:

  • L'hypothalamus analyse le niveau des hormones surrénales - corticostéroïdes.
  • L'hypothalamus améliore le travail de l'hypophyse et la synthèse de l'ACTH à l'aide de l'hormone corticolibérine.
  • L'ACTH agit sur les récepteurs situés sur la membrane des cellules du cortex surrénalien, activant la synthèse des corticostéroïdes.
  • Des niveaux élevés d'hormones corticostéroïdes sont analysés par l'hypothalamus et suppriment la production d'ACTH dans l'hypophyse.
Un dysfonctionnement de ce système entraîne une violation de l'équilibre hormonal, qui se traduit par diverses maladies.

Pourquoi un test ACTH est-il prescrit?

Les indications pour la nomination d'une analyse pour l'ACTH sont:

  • hyperplasie surrénale;
  • adénomes surrénaliens;
  • insuffisance surrénale - diagnostic différentiel de l'insuffisance primaire et secondaire;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • pigmentation excessive de la peau, générale ou dans certaines zones;
  • suspicion de syndrome ou de maladie d'Itsenko-Cushing;
  • puberté précoce;
  • signes de troubles hormonaux - acné chez les adultes, poils excessifs sur le visage et le corps;
  • faiblesse osseuse - ostéoporose, fractures fréquentes ou pathologiques;
  • syndrome de fatigue chronique;
  • surveillance de l'efficacité du traitement après l'ablation d'une tumeur de l'hypophyse ou des glandes surrénales;
  • utilisation à long terme de glucocorticoïdes.

Signes d'augmentation de l'ACTH

  • rougeur de la peau du visage avec une teinte cyanosée et bleuâtre;
  • acné;
  • amincissement de la peau des mains;
  • motif en marbre de la peau - les vaisseaux sanguins sont visibles;
  • "vergetures" violettes sur l'abdomen;
  • veines araignées.
  • La perturbation du système cardiovasculaire est le résultat d'une altération de la fonction d'excrétion rénale, ce qui entraîne une diminution du sodium et un excès de potassium dans le corps. Manifestations:
  • augmentation de la pression artérielle;
  • Palpitations cardiaques;
  • douleur dans la région du cœur;
  • dystrophie musculaire.
  • Suppression de l'immunité, maladies virales fréquentes et inflammation purulente.
  • Perte de calcium osseux:
  • carie;
  • douleur osseuse;
  • fractures vertébrales pathologiques.
  • Augmentation de la glycémie associée à une diminution de la sensibilité à l'insuline.
  • Hyperandrogynie - un excès d'hormones sexuelles mâles avec une carence en œstrogènes et en progestérone:
  • excès de poils sur la lèvre supérieure, le menton, le cou, la poitrine, l'abdomen, les bras, les jambes;
  • Irrégularités menstruelles;
  • manque de menstruation;
  • infertilité;
  • diminution de la libido.
  • Le développement sexuel prématuré est causé par des niveaux élevés d'hormones gonadotropes avec un déficit en ACTH dans l'enfance. Il semble:
  • atrophie des glandes mammaires
  • réduction des lèvres;
  • élargissement du clitoris;
  • pilosité des aisselles et du pubis;
  • croissance accélérée;
  • début précoce des règles chez les filles de moins de 8 ans.

Une augmentation à court terme de l'ACTH est une réaction normale du corps aux influences extérieures et ne provoque pas de symptômes caractéristiques.

Signes de diminution de l'ACTH

  • constipation;
  • manque d'appétit;
  • perte de poids;
  • la nausée;
  • maux d'estomac.
  • L'hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang) est associée à une sensibilité accrue des tissus à l'insuline. Il s'accompagne d'épisodes de mauvaise santé 2-3 heures après avoir mangé.
  • La diminution de la pression artérielle est causée par une violation du métabolisme minéral. Est accompagné de nausées et de vertiges.
  • La faiblesse est causée par une diminution du taux métabolique. Manifestations:
  • faiblesse musculaire sévère;
  • douleur musculaire.
  • Les troubles des fonctions mentales surviennent lorsque le système hypothalamus-hypophyse est insuffisant et que le niveau de T3 et T4 diminue;
  • la dépression
  • déficience de mémoire;
  • indifférence, apathie;
  • léthargie, inactivité;
  • psychose.
  • Hypogonadisme. Une production insuffisante d'ACTH et d'autres hormones de l'hypophyse, qui contrôlent le travail des gonades, entraîne une carence du brouhaha génital féminin en œstrogènes et en progestérone. Manifestations:
  • absence de menstruation pendant 6 mois ou plus;
  • sous-développement des organes génitaux externes (lèvres) et internes (utérus, ovaires) avec des troubles hormonaux survenus dans l'enfance.
La diminution à court terme de l'ACTH n'a aucun effet négatif sur la santé.

Comment se préparer à un test ACTH

Valeurs normales d'ACTH chez les femmes par âge

Norme (valeurs de référence) ACTH pour les femmes

Test sanguin pour l'ACTH (hormone adrénocorticotrope)

Qu'est-ce que l'hormone ACTH?

L'ACTH (hormone adrénocorticotrope, ou aussi corticotropine, adrénocorticotropine, hormone corticotrope) est une hormone produite par l'hypophyse, une glande située près du cerveau et responsable du contrôle du système endocrinien, c'est-à-dire d'un ensemble de structures qui traitent de la régulation de diverses fonctions du corps par la production et le flux d'hormones dans le sang.

En particulier, l'ACTH (hormone adrénocorticotrope) survient souvent en réponse à toute forme de stress, et sa fonction est d'augmenter la production de cortisol, la principale hormone stéroïde pour:

  • régulation du métabolisme;
    • glucose;
    • les protéines;
    • lipides;
  • pour supprimer la réponse immunitaire;
  • pour réguler la pression artérielle.

Le cortisol est également l'une des hormones qui aident le corps à gérer le stress, et les niveaux ont tendance à être élevés le matin puis à diminuer le soir, et la même tendance est généralement observée avec l'hormone adrénocorticotrope, qui montre:

  • valeur élevée vers 6-8 heures du matin,
  • valeur minimale à environ 23h00 la nuit.

Lorsque l'ACTH est libérée, elle stimule une zone du cortex surrénalien, qui à son tour produit du cortisol et d'autres hormones:

  • Lorsque les niveaux de cortisol augmentent, les niveaux d'ACTH diminuent.
  • Lorsque les niveaux de cortisol diminuent, les niveaux d'ACTH augmentent.

Ainsi, il est utile d'avoir des informations sur d'éventuels problèmes de l'hypophyse ou des glandes surrénales, qui peuvent augmenter ou diminuer la quantité d'hormones produites par les glandes, et perturber le mécanisme de régulation. Le patient peut commencer à souffrir de signes et symptômes associés à un excès ou une carence en cortisol.

Même certaines tumeurs qui affectent des zones autres que l'hypophyse, comme les poumons, peuvent produire de l'ACTH et ainsi augmenter les niveaux de cortisol..

Valeurs ACTH normales

Le tableau ci-dessous présente les normes de l'ACTH chez l'adulte et l'enfant:

Unités communes: pg / mlUnités SI: pmol / l
Adultes
Femmes5 à 27 pg / ml1,11 à 6 pmol / l
Hommes7 à 50 pg / ml1,55 à 11,1 pmol / l
Enfants
Avant la puberté7 à 28 pg / ml1,55 à 6,2 pmol / l
Les jeunes années2 à 49 pg / ml0,44 à 10,78 pmol / l

(Attention, les intervalles de contrôle peuvent différer d'un laboratoire à l'autre, donc, dans le cas des analyses de sang et d'urine, faites attention aux intervalles indiqués dans le rapport).

Interprétation - Causes des valeurs ACTH élevées et basses

Les niveaux varient en fonction de l'heure de la journée à laquelle la collecte a lieu: dans des conditions normales, les concentrations les plus élevées se trouvent le matin et les plus faibles le soir.

La situation et l'interprétation peuvent être compliquées par le fait que la production se produit par intermittence, de sorte que les niveaux peuvent varier d'une minute à l'autre..

Les tests sont généralement effectués en conjonction avec des tests de cortisol, et l'interprétation doit prendre en compte les deux facteurs:

MaladiesCortisolHormone adrénocorticotrope (ACTH)
Maladie de Cushinggrandgrand
Tumeur surrénalegrandfaible
Syndrome ACTH-ectopiquegrandgrand
Maladie d'Addisonfaiblegrand
Hypopituitarismefaiblefaible
  • Maladie de Cushing. L'excès de cortisol est causé par une tumeur de l'hypophyse (généralement bénigne) qui produit l'hormone.
  • Tumeur de la glande surrénale, le type le plus courant est une tumeur bénigne appelée adénome surrénalien; augmente les niveaux hormonaux si le type «sécrétant».
  • Syndrome ACTH-ectopique, dans lequel le terme «ectopique» indique une production tissulaire attribuée à tort à la sécrétion d'ACTH (généralement des tumeurs).
  • Maladie d'Addison ou insuffisance surrénalienne primaire. Diminution de la production de cortisol causée par des dommages aux glandes surrénales.
  • Hypopituitarisme: dysfonctionnement ou lésion de la glande pituitaire qui diminue ou arrête la production d'hormones hypophysaires telles que l'ACTH.

Un excès de cortisol provoque le syndrome de Cushing (photo ci-dessous), un terme utilisé pour définir les signes et symptômes suivants; elle peut être causée par la maladie de Cushing ou une tumeur surrénalienne, une hyperplasie surrénalienne congénitale, l'utilisation de stéroïdes ou une tumeur ectopique sécrétant de l'ACTH localisée, par exemple, dans les poumons.

Une valeur d'ACTH normale ou élevée chez les patients atteints du syndrome de Cushing ne permet pas de distinguer la cause entre:

  • adénome hypophysaire;
  • et production ectopique.

... Et par conséquent, d'autres tests de diagnostic sont nécessaires:

  • Test de suppression de l'ACTH;
  • Test de stimulation ACTH;
  • méthodes de visualisation;
  • etc...

... Déterminer l'origine de la production d'hormones.

Le test de stimulation nécessite que la concentration de cortisol dans le sang soit mesurée avant et après l'injection de synthèse d'ACTH. Si les glandes surrénales fonctionnent normalement, les niveaux de cortisol augmenteront après la stimulation. Inversement, l'incapacité d'augmenter l'hormone cortisol peut indiquer une insuffisance surrénalienne, qui survient avec la maladie d'Addison ou un hypopituitarisme..

Dans le test de suppression, au lieu de cela, un échantillon de sang est prélevé pour évaluer la concentration de cortisol; le patient reçoit de la dexaméthasone (un glucocorticoïde synthétique) et le cortisol est à nouveau mesuré à des intervalles prédéterminés. La dexaméthasone supprime la production d'ACTH et devrait diminuer la production de cortisol si la cause de l'excès est l'hypophyse.

Valeurs faibles:

  • Hypopituitarisme;
  • Syndrome de Cushing;
  • Cancer surrénalien.

Valeurs élevées:

  • Adénome hypophysaire;
  • Insuffisance surrénale;
  • La maladie de Cushing;
  • La maladie d'Addison;
  • stress.

(Attention, liste non exhaustive.) Il est également souligné que souvent de petits écarts par rapport aux intervalles de référence peuvent ne pas être cliniquement significatifs.)

Facteurs influençant l'analyse

La sécrétion de l'hormone peut augmenter dans les situations de stress et pendant la grossesse et est physiologiquement plus élevée chez l'homme que chez la femme; cependant, chez les femmes, la concentration peut augmenter pendant la menstruation.

Des valeurs plus élevées peuvent être trouvées si l'examen est effectué après une blessure grave ou même dans le cas d'une nuit de repos avant l'analyse..

Les valeurs changent considérablement au cours de la journée.

Une augmentation des taux d'hormone ACTH peut être causée par divers médicaments tels que les amphétamines, l'insuline, la lévodopa, le métoclopramide et la mifépristone.

Parmi les médicaments qui abaissent le niveau d'ACTH, les médecins notent la dexaméthasone et d'autres stéroïdes synthétiques qui imitent l'action du cortisol, tels que la prednisone, l'hydrocortisone, la prednisolone, la méthylprednisolone et l'acétate de mégestrol..

Lorsqu'un test ACTH est requis

Un test d'hormone adrénocorticotrope est indiqué en cas de suspicion de problèmes au niveau des glandes surrénales ou de l'hypophyse, qui surviennent généralement avec des symptômes typiques d'excès ou de carence en cortisol.

Parmi les symptômes causés par un excès de cortisol, les médecins notent:

  • obésité avec concentration de graisse corporelle dans le tronc;
  • hypertension artérielle (hypertension artérielle);
  • arrondi du visage;
  • faibles niveaux de potassium;
  • niveaux élevés de bicarbonate;
  • valeurs de glucose élevées (et possible diabète sucré);
  • sensibilité cutanée;
  • lignes rougeâtres sur le ventre;
  • faiblesse musculaire;
  • mal au dos;
  • des changements d'humeur;
  • diminution de la libido;
  • menstruations irrégulières;
  • l'ostéoporose;
  • soif excessive;
  • acné;
  • rétention d'eau;
  • hirsutisme.

Ceux qui souffrent d'une carence en cortisol peuvent avoir les caractéristiques suivantes:

  • faiblesse et douleurs musculaires;
  • fatigue;
  • douleur musculaire;
  • perte de poids involontaire;
  • douleur abdominale;
  • diarrhée et / ou constipation;
  • augmentation de la pigmentation de la peau, même dans les endroits non exposés au soleil;
  • diminution de la pression;
  • nausée et vomissements;
  • un désir constant de manger des aliments salés;
  • Irrégularités menstruelles;
  • Je ressens de l'apathie;
  • diminution de l'appétit.

Si le patient souffre d'une tumeur bénigne de l'hypophyse, des symptômes causés par la compression des cellules et des nerfs près de l'hypophyse peuvent survenir..

La tumeur peut affecter les nerfs qui contrôlent la vision, provoquant des symptômes tels qu'une vision tunnel (c'est-à-dire un rétrécissement du champ visuel juste à la région centrale), des problèmes de champ visuel dans des zones bien définies ou une vision double (diplopie). Des changements dans le comportement des maux de tête peuvent également survenir.

Préparation aux analyses

Les tests sanguins nécessitent un prélèvement sanguin normal, le patient doit donc jeûner; généralement, le test doit être fait le matin, lorsque le taux d'hormones est à son maximum (vers 08h00).

Analyse ACTH. Qu'est-ce que cela signifie et pourquoi est-il réalisé?

L'analyse ACTH est prescrite pour diagnostiquer des pathologies qui dépendent directement du fonctionnement du cortex surrénalien, lors de l'observation du patient après une chirurgie pour réséquer la tumeur.

Dans quels cas l'analyse ACTH est-elle prescrite??

La production d'hormone adrénocorticotrope se produit dans l'hypophyse, à savoir dans son lobe antérieur. Grâce à la présence d'ACTH, le travail des glandes endocrines est stabilisé, les processus métaboliques sont régulés et l'état d'une personne est maintenu pendant le stress, dans des situations critiques. Pour plus d'informations sur les hormones hypophysaires, consultez l'article.

La tâche principale de la corticotropine est de stimuler la production d'hormones:

  • Surrénale (cortisol).
  • Génital (œstrogène, androgène).
  • Catécholamines.

Un test sanguin ACTH est recommandé pour la surveillance médicale après une chirurgie surrénalienne ou pour l'ablation de corticotropinomes (tumeurs telles qu'un adénome hypophysaire).

L'étude aidera au diagnostic (type différentiel), qui est effectué pour identifier le patient atteint du syndrome d'Itsenko-Cushing ou d'une tumeur productrice d'ACTH.

Un médecin (cardiologue, thérapeute, oncologue) peut envoyer une personne en recherche si:

  • sauts réguliers de la pression artérielle, des taux accrus sont plus souvent notés;
  • anomalies des taux de cortisol sanguin;
  • signes d'ostéoporose;
  • augmentation de la pigmentation de la peau, apparition de l'acné, déjà notée chez l'adulte;
  • taux de cholestérol élevé;
  • DAKOTA DU SUD;
  • insuffisance surrénalienne, présence d'adénome dans la glande;
  • la puberté, qui peut être appelée précoce;
  • fatigue rapide;
  • thérapie à long terme avec des glucocorticoïdes.

Il est important de contrôler les taux de corticotropine chez les adolescentes. à cet âge, il y a de fréquents «sursauts» hormonaux qui peuvent provoquer un retard ou une avance dans le développement sexuel. Lorsque le niveau de l'hormone est augmenté chez l'adulte, cela entraîne une diminution de la concentration d'hormones féminines et une augmentation des hormones mâles, le résultat peut être une infertilité et un dysfonctionnement ovarien..

Entraînement

Avant la procédure, il faut rester calme, à la fois physique et psycho-émotionnel. Il est interdit de consommer de l'alcool, des aliments frits, épicés et fumés 24 heures avant l'analyse. Il n'est pas recommandé de manger 12 heures avant le test.

Le moment optimal pour donner du sang d'une veine pour analyse est le matin à 8 heures et uniquement à jeun. S'il y a un soupçon qu'une personne a la maladie d'Itsenko-Cushing, le sang est prélevé le soir.

Norme d'analyse ACTH (pg / ml):

  1. Matin - 25;
  2. Soir - jusqu'à 18.

Les tests peuvent être de deux types:

  1. Rapide. L'analyse est effectuée deux fois. La première fois avant l'introduction d'un substitut d'ACTH, puis, après un certain temps, vous devrez à nouveau donner du sang.
  2. Longue. Se compose de 4 échantillons. Le premier - avant l'introduction de l'analogue, 2,3 et 4 - après 4,6,8 heures (respectivement).

Corticotropine, c.-à-d. ses indicateurs chez une femme enceinte peuvent être supérieurs à la norme. En outre, le niveau d'ACTH peut différer lorsqu'il est analysé dans différents laboratoires..

Une analyse est considérée comme pathologique lorsque le résultat est 1,5 fois supérieur à la norme, mais seul un médecin peut poser un diagnostic et des conclusions sur la santé d'une personne, après avoir évalué l'ensemble de la maladie..

Important! Avant de procéder à l'analyse, vous devez avertir l'assistant de laboratoire ou le médecin des médicaments que vous prenez.

Test sanguin élevé d'ACTH, qui montre?

Si les écarts par rapport à la norme sont à court terme, cela ne sera accompagné d'aucune manifestation.

Que montre l'analyse ACTH? Une augmentation de ses indicateurs standards peut indiquer qu'une personne a:

  • Hyperplasie.
  • La maladie d'Itsenko-Cushing, le plus souvent elle est provoquée par un adénome hypophysaire. Avec une augmentation de la concentration d'ACTH, l'obésité, l'hypertension, des perturbations du cycle se produisent.
  • Syndrome de Nelson.
  • Maladie d'Addison (hypocorticisme).
  • Syndrome d'ACTH paranéoplasique ou ectopique.
  • Situations stressantes, par exemple grossesse, traumatisme, brûlures, avec infection grave du corps.

Lors d'une analyse, les patients sont souvent diagnostiqués avec une augmentation du sucre, ce qui est associé à une diminution de la sensibilité à l'insuline. Lorsque d'autres hormones surrénales interagissent avec l'ACTH, la concentration d'hormones sexuelles mâles augmente, ce qui entraîne une diminution de la libido, une infertilité, un dysfonctionnement du cycle ou même un arrêt complet des règles..

Panneaux

Si le niveau de l'hormone est supérieur à la normale, cela se traduit par les signes externes suivants:

  • excès de graisse dans l'abdomen, le cou, le dos, tandis que les membres inférieurs et supérieurs sont assez minces;
  • amincissement de la peau à travers laquelle les vaisseaux sanguins sont visibles;
  • "Astérisques" rouges et stries (le plus souvent sur l'abdomen et les hanches).

En plus des signes externes, avec une concentration accrue de l'hormone chez une personne, divers problèmes internes surviennent:

  • pathologie dans le travail du système cardiovasculaire;
  • maladies fréquentes (virales ou purulentes);
  • douleur et "craquement" dans les articulations;
  • changements dystrophiques dans les muscles;
  • fragilité des cheveux, destruction et violation de la structure des dents, douleur dans les os, fractures de la colonne vertébrale;
  • hypertension.

Si un adolescent a un faible taux d'ACTH, cela peut conduire à:

  • maturation précoce (puberté);
  • poils du pubis et des aisselles;
  • le début des règles chez les filles de moins de 8 ans;
  • croissance rapide.

ACTH faible

La présence d'un patient chez un patient peut entraîner une diminution de la concentration de l'hormone:

  • Syndrome d'Itsenko-Cushing. Il est noté avec un corticostérome. Provoque un excès de cortisol et une diminution de la production d'ACTH dans l'hypophyse.
  • Tumeurs des glandes surrénales. Cela conduit à la production de cortisol et, par conséquent, à une modification du niveau d'ACTH (à la baisse).
  • Hypocorticisme (type secondaire). Il se forme avec des pathologies de l'hypophyse, à la suite desquelles une atrophie du cortex surrénalien se produit, car en raison du faible niveau d'ACTH, la production complète de cortisol ne se produit pas. D'autres glandes endocrines échouent fréquemment.

Une diminution des taux de l'hormone ACTH peut entraîner une utilisation à long terme de glucocorticoïdes ou de Cryptoheptadine.

Si vous présentez un ou plusieurs symptômes alarmants, vous devez contacter un spécialiste spécialisé. Avec la normalisation opportune du niveau d'ACTH, il sera possible d'éviter d'éventuelles conséquences négatives pour la santé et le corps entier..

Quelle est l'hormone ACTH chez la femme, l'effet de la sécrétion d'adrénocorticotropine sur le corps

Le dysfonctionnement de la région hypothalamo-hypophysaire du cerveau affecte négativement la synthèse des hormones, les processus métaboliques et le système reproducteur. L'excès ou la carence de substances provoque souvent le développement de pathologies endocriniennes.

Un régulateur important de l'hormone ACTH. Ce que c'est? Chez la femme, la corticotropine affecte plusieurs parties du corps. Dans la plupart des cas, des processus négatifs se développent après 4045 ans, à l'approche de la ménopause. Si des signes de déséquilibre hormonal sont détectés, vous devez consulter un médecin en temps opportun.

Adrénocorticotropine: qu'est-ce que c'est

La sécrétion de l'hormone polypeptidique (constituée de 39 acides aminés) se produit dans la glande pituitaire antérieure. La production de corticotropine est influencée par l'hormone de libération. Un régulateur important affecte également le fonctionnement du système endocrinien: avec un déficit en ACTH, une insuffisance surrénalienne se développe.

Les rythmes circadiens internes régulent la sécrétion de corticotropine: le pic de synthèse hormonale est de 6 à 8 heures, le soir (de 21 à 22 heures), la production d'ACTH diminue au minimum. Dans le contexte de l'hypercortisolisme, la fréquence de production d'hormones est perturbée.

Dans les situations de stress, sous l'influence du système nerveux central et de facteurs humoraux, les systèmes hypothalamo-hypophyso-surrénalien sont activés: le taux de cortisol augmente fortement, des réactions d'adaptation sont observées dans différentes parties du corps. Une concentration excessive de l'hormone du stress ralentit la sécrétion de corticotropine. La vasopressine, en revanche, augmente le niveau d'adrénocorticotropine.

Le rôle de l'hormone ACTH dans le corps féminin

Une carence et une concentration accrue de la sécrétion des glandes endocrines affectent négativement le fonctionnement du corps. La corticotropine ne fait pas exception. Dans le contexte de perturbations hormonales en préménopause et ménopause, les processus métaboliques sont souvent perturbés, le travail du cœur et des organes endocriniens se détériore, la régulation neuro-humorale échoue, des pathologies métaboliques se développent.

Lisez des informations utiles sur les phases du cycle menstruel et la relation avec les hormones.

En savoir plus sur l'alimentation et les habitudes nutritionnelles pour le diabète de type 2 en surpoids dans cet article..

Dans le corps féminin, l'adrénocorticotropine régule le déroulement optimal des processus physiologiques:

  • affecte la production d'œstrogènes et de cortisol,
  • active le processus de lipolyse,
  • garantit la capacité des tissus à conserver leurs propriétés lorsqu'ils sont exposés à des facteurs négatifs,
  • contrôle l'absorption du glucose,
  • stabilise le gain musculaire et le poids,
  • régule le fonctionnement du cortex surrénalien et la synthèse des hormones: corticostérone, cortisone, glucocorticoïdes, sans lesquels le bon déroulement de nombreux processus est impossible.

Les points importants:

  • lorsque le niveau de l'hormone tropique est perturbé, les femmes sont confrontées à des manifestations négatives, mais beaucoup ne soupçonnent pas que la raison des écarts réside dans la concentration incorrecte d'ACTH. Accumulation de graisse dans la poitrine, l'abdomen, le dos, la mollesse musculaire, la fatigue, l'amincissement des cheveux, les états dépressifs, l'irritabilité, les troubles de la mémoire premiers symptômes de l'insuffisance hypothalamo-hypophysaire,
  • une déviation à long terme du taux de corticotropine entraîne une altération du bien-être, de la nervosité, des problèmes dans la famille et l'activité professionnelle, le détachement et l'apathie. Les sentiments de solitude, d'insatisfaction face à la vie sont souvent associés à des perturbations hormonales,
  • en plus de la pharmacothérapie, l'aide d'un psychologue est nécessaire. Le refus d'une approche intégrée du traitement peut entraîner une inadaptation sociale, de graves problèmes dans diverses sphères de la vie.

Indications pour les tests

Une femme reçoit une référence pour examen par un gynécologue ou un endocrinologue. En plus de la prise de sang veineux, le médecin prescrit d'autres types de tests pour les hormones, une IRM pour clarifier l'état du système hypothalamo-hypophysaire, une échographie Doppler des vaisseaux cérébraux, d'autres études.

La détermination du niveau d'ACTH est requise dans les cas suivants:

  • une forte augmentation de la glycémie,
  • la femme se plaint constamment d'une fatigue accrue, d'une faiblesse sans cause,
  • une femme souffre de pics périodiques de pression artérielle,
  • adénome hypophysaire tumoral détecté,
  • le patient prend des médicaments hormonaux pendant une longue période, des glucocorticostéroïdes,
  • l'apparition de signes indiquant un manque ou un excès d'adrénocorticotropine,
  • l'activité physique conduit rapidement à une panne,
  • les tests montrent un excès de cholestérol dans le corps.

Préparation à la collecte de sang

Pour des résultats fiables, les femmes devraient consulter un médecin. Il est important de clarifier toutes les nuances, en particulier lors de la prise de plusieurs types de médicaments différents pour le traitement d'entretien des maladies chroniques.

Recommandations:

  • faire une analyse du taux d'adrénocorticotropine à une certaine période (le 67e jour du cycle), sauf indication contraire du médecin traitant,
  • l'abolition des médicaments qui affectent la sécrétion d'ACTH est effectuée selon les directives d'un endocrinologue ou d'un gynécologue. Pour chaque femme, le médecin sélectionne l'intervalle optimal avant l'étude, pendant lequel vous ne pouvez pas prendre de gluconate de calcium, de formulations hormonales et d'autres médicaments,
  • pendant la journée, comme pour préparer des tests pour d'autres types d'hormones, vous ne pouvez pas effectuer de travail physique intense, prendre tous les types d'alcool. Il est conseillé de ne pas s'inquiéter pour que le stress n'affecte pas la production de corticotropine,
  • la prise alimentaire est autorisée 810 heures avant l'échantillonnage du biomatériau. Dans la soirée, vous devez manger librement, assurez-vous d'exclure les plats et les plats frits, fumés et gras,
  • ne pas fumer pendant quatre à six heures avant de visiter le laboratoire,
  • si vous avez soif le matin, puis une heure avant l'étude, vous pouvez boire un peu d'eau propre non gazeuse, les autres types de boissons sont interdits,
  • tous les médicaments pour maintenir le déroulement optimal des processus physiologiques (diurétiques, comprimés pour stabiliser la tension artérielle, médicaments pour le cœur) doivent être pris après le don de sang.

Sur une note! L'amphétamine, l'insuline, le gluconate de calcium et d'autres noms augmentent la sécrétion d'adrénocorticotropine chez la femme. Avant de procéder à une analyse de l'ACTH, vous devez informer votre médecin de la prise de tous les types de médicaments. Souvent, le médecin vous recommande d'arrêter d'utiliser ces médicaments pendant une certaine période. Si l'annulation du traitement est impossible pour les indicateurs vitaux, lors de l'évaluation des résultats du test, le médecin prend en compte l'effet possible des médicaments sur le niveau de corticotropine.

Comment la recherche est effectuée

Le médecin propose deux types de recherche:

  • test express. Avec la méthode rapide, l'analyse est effectuée à l'aide d'une substance synthétique d'action similaire à l'ACTH. Tout d'abord, le sang est prélevé, le niveau d'adrénocorticotropine est spécifié, puis un composant supplémentaire est introduit, et plus tard le test est effectué une deuxième fois. La technique est utilisée pour les symptômes indiquant un dysfonctionnement du cortex surrénalien,
  • la deuxième variante de l'étude est nécessaire pour détecter des écarts dans les résultats du premier test. L'analyse prend plus de temps, il faut 4 portions de sang, l'utilisation d'un substitut synthétique d'ACTH. Tout d'abord, les médecins prescrivent un prélèvement de biomatériau sans introduction de corticotropine, les échantillons suivants sont prélevés après l'administration d'un analogue de l'adéronocorticotropine. Intervalle 4,6 et 8 heures.

Décoder les résultats: norme et écarts

Les valeurs de référence de l'ACTH pour les femmes ne sont ni inférieures à 9 ni supérieures à 52 mg / mol. Pour le prélèvement sanguin, il est important de se présenter au laboratoire à une certaine heure: le matin, au plus tard 78 heures. Si le patient suit un traitement hospitalier ou s'il existe une forte probabilité de développer une pathologie chronique (syndrome d'Itsenko Cushing), un prélèvement sanguin est également effectué tard dans la soirée à 2223 heures..

Le résultat du test est influencé par:

  • stress aigu et chronique,
  • anxiété, dépression, états obsessionnels, déséquilibre psycho-émotionnel,
  • surcharge physique,
  • période de lactation,
  • phase de cycle,
  • grossesse,
  • crises de panique.

Renseignez-vous sur les symptômes typiques et le traitement du microadénome hypophysaire chez la femme, ainsi que sur le pronostic de guérison.

Ethinylestradiol: quelle est cette hormone et quelles sont ses propriétés? Lisez la réponse dans cet article.

Allez sur https://fr-dc.ru/zabolevaniya/simptomy/giperandrogeniya.html et lisez les informations sur ce qu'est l'hyperandrogénie ovarienne et comment traiter la maladie.

Diminution des performances

Facteurs provoquant une sécrétion insuffisante d'adrénocorticotropine:

  • processus tumoral bénin dans les glandes surrénales,
  • développement du syndrome d'Itsenko Cushing dans la détection des oncopathologies,
  • prendre certains types de médicaments hormonaux (Cryptoheptaline),
  • hypocorticisme secondaire identifié.

Augmentation des niveaux d'hormones

Une augmentation de la concentration de l'hormone tropique se développe dans le contexte de pathologies:

  • Maladie d'Addison, Itsenko Cushing,
  • Syndrome de Nelson,
  • syndrome paranéoplasique.

Correction des violations

Si des anomalies dans les résultats du test pour le niveau d'ACHT sont détectées, vous devez consulter à nouveau le médecin qui les a renvoyées pour analyse. Il est important de découvrir le facteur contre lequel se développe le déséquilibre hormonal. L'élimination des violations et du régime de traitement dépend de la nature des processus pathologiques dans le corps. En fonction de la gravité de la pathologie, la nature du processus tumoral, un traitement médicamenteux ou une intervention chirurgicale est prescrit.

Dans la plupart des cas, une femme doit reconsidérer son attitude face à la vie, changer son alimentation et son niveau d'activité physique. Un point important est de maintenir l'équilibre mental, de réduire les niveaux de stress, de normaliser la routine quotidienne, d'allouer suffisamment de temps pour dormir et se reposer. Sans remplir ces conditions, il est difficile de stabiliser le fond hormonal, pour éviter la récidive du processus tumoral..

Il faut se rappeler que la sécrétion d'adrénocorticotropine affecte la fonction du cortex surrénalien. Avec les pathologies endocriniennes, l'état du patient devient souvent plus grave, de graves problèmes de fonction reproductrice, du système nerveux central, du cœur apparaissent et des troubles végétatifs apparaissent.

Les médecins conseillent aux femmes de prêter plus d'attention à l'étude de la littérature sur les fonctions et les écarts dans le travail du système endocrinien. Il est important de reconnaître la symptomatologie à temps, indiquant une diminution ou une augmentation du taux d'hormone ACTH, de consulter un gynécologue et un endocrinologue à temps. Vous ne devez pas paniquer et vous attribuer les manifestations de pathologies inexistantes, mais vous ne pouvez pas fermer les yeux sur la progression des troubles hormonaux. Vous devez savoir: dans le contexte d'une sécrétion incorrecte des régulateurs à l'âge de la procréation, des problèmes de fertilité apparaissent souvent, les femmes matures souffrent de manifestations du syndrome climatérique.