Principal

Oncologie

Estradiol, E2

L'estradiol appartient aux hormones œstrogéniques et est nécessaire au corps pour la formation et le fonctionnement normaux du système reproducteur. La détermination du niveau de cette hormone fait partie de la compilation des niveaux hormonaux chez l'homme et la femme..

Cette analyse est le plus souvent prescrite aux femmes, car elle permet d'évaluer la fonction ovarienne, de diagnostiquer la puberté précoce chez les filles, de clarifier les causes de l'aménorrhée et également de suivre le développement du follicule dans l'ovaire avant d'utiliser les technologies de procréation assistée. En outre, les indications pour la nomination d'études sont considérées comme un certain nombre de symptômes, en particulier des douleurs pelviennes chez la femme, des irrégularités menstruelles et des saignements vaginaux de nature anormale, une infertilité, un développement trop précoce ou, au contraire, un développement tardif des organes génitaux. Aussi, une analyse peut être prescrite lorsque des symptômes de ménopause apparaissent, des problèmes de conception. Pour les hommes, un test de taux d'estradiol est prescrit en cas de symptômes de féminisation, en particulier de gynécomastie.

Pour l'analyse, le sang est prélevé dans une veine. Il doit être pris le matin à jeun. La veille de l'étude, vous ne devez pas boire d'alcool, vous devez également limiter l'activité physique et ne pas fumer pendant au moins une heure.

Le résultat de l'analyse est quantitatif. Il fournit des indicateurs du niveau détecté d'estradiol, ainsi que des indicateurs de la norme. Elles sont différentes pour les hommes et les femmes, et pour les femmes, les valeurs de référence dépendent de la phase du cycle..

Dans les ovaires, les glandes surrénales, le placenta chez la femme, l'hormone stéroïde œstrogène estradiol est produite. Il est nécessaire au fonctionnement normal du système reproducteur féminin et est également présent en quantité minimale dans le corps chez les hommes.

Les niveaux normaux de l'hormone estradiol sont responsables de la présence d'ovulation, d'une grossesse sans risque de fausse couche, ainsi que d'une ossature saine et d'une concentration optimale de cholestérol sanguin.

Qu'indique un test sanguin d'estradiol??

Le don de sang pour ce test de laboratoire permet:

  • diagnostiquer la puberté prématurée chez les filles et la gynécomastie chez les garçons;
  • déterminer les raisons de l'absence du cycle menstruel;
  • contrôler la maturation du follicule pendant la procédure de FIV.

Il est également recommandé aux hommes de subir un test de dépistage d'E2 s'ils présentent des symptômes de féminisation. Combien coûte cette procédure, vous pouvez le savoir auprès de nos employés par le numéro de téléphone indiqué sur le site.

Le sang est prélevé dans une veine à jeun le matin. Il n'est pas recommandé de fumer, de consommer des boissons alcoolisées et des hormones avant l'analyse. Dans notre clinique, toutes les procédures médicales sont effectuées rapidement et sans douleur - vous ne ressentirez rien et le coût de l'étude conviendra à tout le monde.

RÈGLES GÉNÉRALES DE PRÉPARATION AUX TESTS SANGUINS

Pour la plupart des études, il est recommandé de donner du sang le matin à jeun, ceci est particulièrement important si la surveillance dynamique d'un certain indicateur est effectuée. La prise alimentaire peut affecter directement à la fois la concentration des paramètres étudiés et les propriétés physiques de l'échantillon (augmentation de la turbidité - lipémie - après avoir mangé un repas gras). Si nécessaire, vous pouvez donner du sang pendant la journée après un jeûne de 2 à 4 heures. Il est recommandé de boire 1 à 2 verres d'eau plate peu de temps avant de prélever du sang, cela aidera à collecter le volume sanguin nécessaire à l'étude, à réduire la viscosité du sang et à réduire le risque de formation de caillots dans le tube à essai. Il est nécessaire d'exclure le stress physique et émotionnel, en fumant 30 minutes avant l'étude. Le sang pour la recherche est prélevé dans une veine.

Il est recommandé de donner du sang dans la première moitié de la journée, 3 à 4 heures après le réveil. Pour les femmes en âge de procréer avec un cycle menstruel préservé (28 jours), les études sont effectuées le 3-5ème jour du cycle, sauf prescription contraire du médecin traitant.

Estradiol

L'estradiol est une hormone stéroïde œstrogénique produite par les ovaires, le placenta, le cortex surrénalien, les tissus périphériques et les testicules chez l'homme. Joue un rôle important dans la formation et le fonctionnement corrects du système reproducteur.

Estradiol, 17-bêta-estradiol, E2.

Test immunologique par électrochimioluminescence (ECLIA).

Plage de détection: 5 - 30 000 pg / ml.

PG / ml (picogrammes par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  1. Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant l'étude, vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse.
  2. Arrêtez de prendre des hormones stéroïdes et thyroïdiennes 48 heures avant l'étude (en consultation avec votre médecin).
  3. Éliminez le stress physique et émotionnel dans les 24 heures précédant l'étude.
  4. Ne pas fumer 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'estradiol appartient au groupe des hormones stéroïdes œstrogéniques et est l'une des plus courantes et des plus actives d'entre elles. Il joue un rôle important dans la régulation du cycle menstruel et le fonctionnement du système reproducteur féminin..

L'estradiol est responsable du développement des organes génitaux féminins et des caractéristiques sexuelles secondaires et affecte le cycle menstruel et la grossesse. Il est considéré comme la principale hormone sexuelle chez les femmes et est présent en petites quantités chez les hommes. C'est l'un des principaux œstrogènes chez les femmes non enceintes..

Il est produit principalement dans les ovaires, mais également dans les glandes surrénales chez la femme et dans les testicules et les glandes surrénales chez l'homme..

Chez les femmes pendant le cycle menstruel, le niveau d'estradiol change tout au long du mois, augmentant et diminuant de concert avec la stimulation des follicules dans les ovaires avec l'hormone folliculo-stimulante, l'hormone lutéinisante et la progestérone, lors de la libération de l'ovule et l'utérus est prêt pour une grossesse potentielle. Le taux d'estradiol est le plus bas au début du cycle menstruel, et il monte au niveau le plus élevé juste au moment où l'ovule est libéré de l'ovaire (ovulation). Des taux normaux d'estradiol aident à assurer une ovulation, une fécondation et une grossesse des ovules appropriées, ainsi qu'une structure osseuse saine et des taux de cholestérol normaux..

À quoi sert la recherche?

  • La détermination du taux d'estradiol est utilisée pour évaluer la fonction ovarienne.
  • Pour le diagnostic de la puberté précoce (prématurée) chez les filles et de la gynécomastie chez les hommes.
  • Identifier les causes de l'aménorrhée (par exemple, pour déterminer si elle est causée par une grossesse ou une maladie).
  • Pour contrôler le développement du follicule dans l'ovaire dans les jours précédant la fécondation in vitro (dans les technologies de reproduction assistée).

Quand l'étude est prévue?

  • Femmes souffrant de douleurs pelviennes, de saignements vaginaux anormaux, d'irrégularités menstruelles, d'infertilité et lorsque le développement génital survient plus tôt ou plus tard qu'il ne le devrait.
  • Pour les symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes, l'insomnie et / ou l'aménorrhée.
  • Si une femme a des problèmes de conception (pour contrôler le degré de croissance d'un follicule particulier et la fécondation in vitro ultérieure).
  • Pour les symptômes féminisants chez les hommes, tels que la gynécomastie, qui peuvent être causés par une tumeur sécrétant des œstrogènes.

Que signifient les résultats?

Phase de cycle, grossesse

Estradiol, pg / ml

Causes d'une diminution des taux d'estradiol

  • Syndrome de Shereshevsky-Turner - une maladie chromosomique accompagnée d'anomalies du développement physique, de petite taille et d'infantilisme sexuel.
  • Hypopituitarisme (maladie de Simmonds, syndrome de Sheen) - diminution de la concentration d'hormones hypophysaires circulantes avec le développement ultérieur d'une hypofonction et d'une atrophie des glandes surrénales, de la thyroïde et des gonades.
  • L'hypogonadisme est une diminution de la fonction ovarienne due à un sous-développement congénital ou à des lésions pendant la petite enfance.
  • Anorexie mentale, se manifestant chez la femme par une aménorrhée.
  • Syndrome des ovaires polykystiques (syndrome de Stein-Leventhal) - un syndrome polyendocrinien accompagné d'une fonction ovarienne altérée (absence ou irrégularité de l'ovulation, augmentation de la sécrétion d'androgènes et d'œstrogènes), pancréas, cortex surrénalien, hypothalamus et glande pituitaire.
  • Exercice d'endurance extrême.
  • Post-ménopause.

Causes de l'augmentation des taux d'estradiol

  • Puberté précoce.
  • La gynécomastie est une hypertrophie mammaire bénigne chez les hommes atteints d'hypertrophie du tissu adipeux.
  • Tumeurs des ovaires, des testicules ou des glandes surrénales.
  • Hyperthyroïdie - une augmentation de la conversion des androgènes en œstrogènes dans les tissus et une augmentation du niveau de globuline circulante qui se lie aux hormones sexuelles, en raison de laquelle le rapport œstrogènes / androgènes augmente.
  • Cirrhose du foie.

Qu'est-ce qui peut influencer le résultat?

  • Les glucocorticostéroïdes, l'ampicilline, les médicaments contenant des œstrogènes, les phénothiazines, les tétracyclines peuvent augmenter les taux d'estradiol.
  • L'utilisation de l'herbe cascara sagrada conduit parfois à des résultats faussement élevés de cette analyse.
  • Un régime riche en glucides et pauvre en graisses comme les végétariens peut abaisser les niveaux d'estradiol.
  • Le test d'estradiol est une partie importante d'un diagnostic complet des maladies et n'est pas utilisé comme étude indépendante pour poser un diagnostic.

Qui commande l'étude?

Gynécologue, endocrinologue, reproductologue, thérapeute, oncologue.

Estradiol (E2)

Préparation à l'étude: à la veille de l'étude, exclure l'activité physique (entraînement sportif) et le tabagisme. Chez la femme, l'analyse est réalisée le 6-7ème jour du cycle menstruel, sauf si d'autres termes sont indiqués par le médecin traitant.

Matériel de recherche: sérum sanguin.

Méthode de détermination: test immuno-enzymatique (ELISA) ou test d'immunochimioluminescence.

L'étude est réalisée à l'aide d'un système de test produit par DRG (USA).

L'estradiol est l'hormone stéroïde sexuelle œstrogénique (féminine) la plus active. Il se forme principalement dans les ovaires. Sa synthèse est régulée par la production d'hormone folliculo-stimulante à partir de l'hypophyse. E2 est une hormone stéroïde d'un poids moléculaire de 272,4. Il circule dans le sang, principalement en association avec la globuline liant les stéroïdes sexuels (SHBG). La teneur en E2 dans le sang de la mère au début de la grossesse correspond à son niveau chez la femme non enceinte pendant l'ovulation. Avec une grossesse physiologiquement en cours, une forte augmentation de son niveau (12,5 fois) est notée à la 9-10ème semaine, puis elle augmente progressivement jusqu'à la fin de la grossesse avec trois pics de concentration plus élevée - à 23-24, 35-36 et 39-40 semaines.

Chez la femme, il est produit dans les ovaires, dans le placenta et dans le cortex surrénalien réticulaire sous l'influence de l'hormone lutéinisante (LH) et de la prolactine. De petites quantités d'estradiol se forment pendant la conversion périphérique de la testostérone.

Chez les hommes, l'estradiol se forme dans les testicules, dans le cortex surrénalien, mais principalement dans les tissus périphériques en raison de la conversion de la testostérone.

Chez la femme, l'estradiol assure la formation du système reproducteur féminin, le développement des caractères sexuels secondaires féminins à la puberté, la formation et la régulation de la fonction menstruelle, le développement de l'œuf, la croissance et le développement de l'utérus pendant la grossesse; responsable des caractéristiques psychophysiologiques du comportement sexuel. Fournit la formation de tissu adipeux sous-cutané de type féminin. En réduisant la résistance des vaisseaux de l'utérus, il augmente le flux sanguin et stimule l'hyperplasie de l'endomètre. L'estradiol a un effet anabolisant, améliore le métabolisme osseux et accélère la maturation des os du squelette. Favorise la rétention de sodium et d'eau dans le corps. Réduit le taux de cholestérol et augmente l'activité de coagulation sanguine. L'estradiol affecte la libération de neurotransmetteurs, contribuant à une augmentation de la tension nerveuse, de l'irritabilité.

Les fluctuations quotidiennes de la concentration sérique d'estradiol sont associées au rythme de sécrétion de LH (hormone lutéinisante): le maximum tombe sur la période de 15 à 18 heures, et le minimum se situe entre 24 et 2 heures. Chez les femmes en âge de procréer, le taux d'estradiol dans le sérum et le plasma dépend de la phase menstruelle cycle. Au début du cycle, la concentration d'estradiol augmente lentement. Le niveau le plus élevé d'estradiol est observé dans la phase folliculaire tardive. Après l'ovulation, le niveau de l'hormone diminue, une seconde augmentation d'amplitude plus petite se produit. Ensuite, il y a une baisse de la concentration de l'hormone, qui se poursuit jusqu'à la fin de la phase lutéale. Pendant la grossesse, la concentration d'œstradiol dans le sérum et le plasma augmente au moment de l'accouchement, et après l'accouchement, elle revient à la normale le 4ème jour. Avec l'âge, les femmes subissent une diminution de la concentration d'estradiol. La concentration d'estradiol postménopausique diminue aux niveaux observés chez les hommes.

Norme pour le dosage immunoenzymatique:
Hommes 10-36 pg / ml
Femmes: phase folliculaire - 30-120 pg / ml; pic ovulatoire - 130 - 370 pg / ml; phase lutéale - 70 à 250 pg / ml; postménopausique 11-65 pg / ml

Norme pour l'analyse immunochimioluminescente:

Hommes 15-56 pg / ml
Femmes: phase folliculaire - 15-160 pg / ml; pic ovulatoire - 34 - 400 pg / ml; phase lutéale - 27 à 246 pg / ml; postménopause 0 - 30 pg / ml

Augmentation des taux d'estradiol: avec la féminisation des enfants; tumeurs produisant des œstrogènes, gynécomastie, cirrhose du foie; kystes ovariens endométrioïdes.
Diminution des taux d'estradiol: dans l'hypogonadisme primaire et secondaire, syndrome de Shershevsky-Turner; féminisation testiculaire; hyperprolactinémie; nanisme hypophysaire; inflammation chronique des organes génitaux internes; la menace d'interruption de grossesse de la genèse endocrinienne; prostatite chronique.

Hormone E2 - qu'est-ce que c'est et quelles fonctions remplit-elle

Qu'est-ce qui cause les sentiments de faim et de satiété? Pourquoi les hommes et les femmes sont-ils différents? Qu'est-ce qui cause la perte de poids en consommant beaucoup de calories? Les hormones sont responsables de ces questions et de bien d'autres..

Que sont les hormones et d'où viennent-elles

Les hormones sont les liens de connexion entre les organes humains. Ils forcent les cellules à travailler, catalysent les processus dans le corps. Traduit du grec "hormone" signifie "induire", "exciter". C'est le déclencheur du développement de la plupart des processus physiologiques, du métabolisme à la reproduction..

Portées par le sang, les hormones atteignent divers organes et systèmes, régulant leurs fonctions vitales. Les hormones sont des substances biologiquement actives produites dans certaines cellules pour réguler le travail d'autres cellules du corps.

Les hormones comprennent certaines substances produites par les animaux et les plantes, mais les hormones humaines diffèrent par leur origine et par ce qui est transporté par le sang.

Principales sources d'hormones

  • Thyroïde,
  • glandes parathyroïdes,
  • glandes surrénales,
  • pituitaire,
  • pancréas,
  • glandes sexuelles (chez la femme - ovaires, chez l'homme - testicules).

Autres organes qui ont des cellules productrices d'hormones

  • Un rein,
  • foie,
  • placenta,
  • glande pinéale dans le cerveau,
  • placenta,
  • système digestif,
  • thymus (glande du thymus).

Coordonne la production d'hormones par l'hypothalamus.

Comment fonctionnent les hormones

L'hormone produite par l'organe responsable est déplacée par la circulation sanguine jusqu'à ce que sa présence soit détectée par la cellule sur le travail de laquelle cette hormone agit.

Le processus est similaire à celui d'arracher des portes. Le récepteur d'une cellule agit comme un verrou et une hormone agit comme une clé. En conséquence, une certaine fonction est activée.

Laquelle dépend de l'hormone et de la cellule dont nous parlons.

Caractéristiques de l'effet des hormones sur le corps

  • Les hormones humaines sont efficaces en très petites quantités.
  • Leur accomplissement de leurs fonctions est assuré à l'aide de récepteurs protéiques de médiateurs situés dans les cellules.
  • Le travail des hormones est contrôlé par le système nerveux central, qui, si nécessaire, provoque des changements hormonaux.
  • Les hormones avec les glandes qui les produisent constituent un système unique, entre elles directes et rétroactives.

Les principaux effets des hormones

  • Croissance plus rapide ou plus lente.
  • Changements émotionnels.
  • Stimuler ou prévenir la dégradation cellulaire.
  • Renforcement ou suppression du système immunitaire.
  • Régulation du métabolisme.
  • Se préparer à l'activité, au stress, comme l'effort physique.
  • Ajuster le corps pour la prochaine étape de la vie - puberté, accouchement, ménopause.
  • Contrôle du cycle de reproduction.
  • Faire en sorte qu'une personne se sente rassasiée et affamée.
  • Réguler la libido.
  • Fournit l'équilibre, la cohérence du corps.

Types d'hormones

Les principaux types d'hormones selon leur composition chimique:

  • stéroïdes;
  • dérivés d'acides gras polyinsaturés;
  • dérivés d'acides aminés;
  • peptides (composés protéine-peptide).

Stéroïdes

Les stéroïdes anabolisants, par l'accélération de la synthèse des protéines, conduisent à une hypertrophie musculaire sévère

Ces hormones sont fabriquées à partir du cholestérol par les ovaires, les testicules et les glandes surrénales. Un représentant éminent de ce type est le cortisol, une hormone du stress. Il oblige le corps à accumuler toutes les forces nécessaires pour faire face au stress. Les stéroïdes sont responsables de la condition physique d'une personne, du changement des étapes de son développement, de la reproduction.

Dérivés d'acides gras

Ils sont également appelés eicosanoïdes. Les représentants de ce type sont les leucotriènes, les thromboxanes et les prostaglandines. Elles sont instables, ont un effet local sur les cellules proches de la source de ces hormones.

Dérivés d'acides aminés

La base de la production de ces hormones est principalement la tyrosine. Les glandes surrénales synthétisent l'adrénaline et la noradrénaline. La glande thyroïde produit la thyroxine.

Peptides

La fonction de ces hormones est en grande partie dans la régulation du métabolisme. Des protéines sont nécessaires pour fabriquer ces hormones. Les peptides typiques sont l'insuline et l'hormone de croissance. Le premier transforme le saccharose en énergie. Le second est responsable de l'augmentation de la masse musculaire et de la perte de masse grasse. Le pancréas produit de l'insuline et du glucagon. La glande pituitaire synthétise l'hormone de croissance et la corticotropine.

Contexte hormonal et ses troubles

Déséquilibre hormonal chez les hommes

Le fond hormonal humain est un système équilibré d'hormones dans le corps, affectant son état général, le travail de tous les organes et la qualité de tous les processus.

Sous l'influence de divers facteurs externes et internes, le fond hormonal peut changer.

  • Changements corporels dus à l'âge.
  • Maladies.
  • Troubles du développement.
  • L'état émotionnel d'une personne.
  • Climat.

Il existe des différences entre les sexes dans le système hormonal. Le fond hormonal masculin est plus stable. Chez la femme, différentes phases du cycle menstruel entraînent la production de différentes quantités d'hormones. Cela change également pendant la grossesse..

Les dysfonctionnements du corps causés par un déséquilibre hormonal peuvent être signalés par les signes suivants:

  • détérioration de la vision;
  • maux de tête, bourdonnements d'oreilles, convulsions, faiblesse;
  • transpiration excessive;
  • troubles de la mémoire, échecs, réactions retardées;
  • instabilité de l'état émotionnel, changements soudains d'humeur, dépression;
  • fortes fluctuations de poids sans changer de régime. Il peut y avoir à la fois un gain de poids et une perte de poids;
  • l'apparition de vergetures - vergetures sur la peau;
  • problèmes dans le travail du tractus gastro-intestinal;
  • hypertrichose - croissance excessive des poils du visage et du corps;
  • acromégalie - augmentation de la taille des membres et du crâne;
  • problèmes de peau - acné, acné, pellicules, augmentation de la teneur en graisse;
  • perturbations du cycle menstruel.

S'il y a des signes que le fond hormonal a changé, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin. La fourniture intempestive d'une assistance qualifiée peut entraîner de graves conséquences, y compris la mort..

Détermination des niveaux d'hormones

L'équilibre des hormones affecte considérablement le travail de tous les systèmes du corps, à la fois l'état physique et mental d'une personne. Les changements hormonaux peuvent causer des problèmes dans l'exécution de leurs fonctions par n'importe quel organe. Par conséquent, il sera utile de vérifier le fond hormonal à des fins préventives. Si des troubles physiologiques ou émotionnels sont apparus, il est nécessaire d'étudier l'effet des hormones sur eux.

L'endocrinologue vous expliquera comment vérifier le fond hormonal, les hormones pour lesquelles vous devez être testé et analysera leurs résultats. Il n'est pas nécessaire d'étudier le niveau de tous les types d'hormones lorsque la maladie est connue. Le spécialiste évaluera les plaintes, les symptômes, les antécédents médicaux du patient et déterminera le type de recherche à effectuer.

Distinguer les tests sanguins de ces types d'hormones.

  • Glande thyroïde.
  • Glande pituitaire.
  • Glandes surrénales.
  • Hormones sexuelles.
  • Marqueurs tumoraux.

En outre, les diagnostics prénataux sont distingués comme un type de diagnostic distinct. La recherche est effectuée dans les 1-2 jours. La durée des analyses express est calculée en heures et même en minutes.

Les conséquences des troubles hormonaux

Si vous ne faites pas attention aux signes de dysfonctionnement du système endocrinien en temps opportun, ignorez négligemment les symptômes selon lesquels le fond hormonal a changé, les violations s'aggraveront et pourraient devenir irréversibles..

Les principales conséquences d'une mauvaise exécution de leurs fonctions par les organes du système endocrinien sont les suivantes.

  • Incapacité de porter un enfant.
  • Infertilité (chez les hommes et les femmes).
  • Néoplasmes (bénins et malins).
  • Maladies des organes génitaux féminins (kystes, fibromes utérins, ovaires polykystiques).
  • Mastopathie.
  • Impuissance.
  • Diabète.
  • Troubles métaboliques.
  • Insuffisance rénale.
  • Anomalies dans la croissance et le développement du corps.
  • Avec des violations significatives de la performance des organes endocriniens, un résultat mortel est possible.

Moyens d'améliorer les niveaux hormonaux

Pour améliorer les niveaux hormonaux, il est nécessaire non seulement de prendre des médicaments spéciaux, mais également d'ajuster le mode de vie. Vous devez suivre quelques règles simples.

  • Régime quotidien.
    Pour que tous les systèmes du corps remplissent leurs fonctions au bon niveau, un équilibre entre le travail et le repos est nécessaire, un sommeil de haute qualité est indispensable.
  • Activité physique.
    Le corps a besoin de charges. Il peut s'agir d'aérobic, de musculation, de danse et de toute autre méthode d'activité physique..
  • Stabilité émotionnelle.
    Vous pouvez améliorer votre état psychologique en introduisant de nouveaux passe-temps dans votre vie, en participant à des formations, en acquérant des compétences et des connaissances, en améliorant la qualité de votre temps libre.
  • Alimentation équilibrée.
    Il est nécessaire d'assurer un équilibre dans l'alimentation en nutriments, éviter les excès.

La mise en œuvre de ces règles à titre préventif vous permettra de vous protéger des violations de l'exécution de ses fonctions par le système endocrinien.

L'hormone estradiol - fonctions, dont elle est responsable, où elle est contenue

L'estradiol appartient aux hormones stéroïdes (nom complet - 17β-estradiol), qui a l'activité la plus élevée. Le codage e2 signifie que la formule de l'estradiol contient deux groupes hydroxyle, c'est donc ainsi que l'estradiol est parfois marqué dans les transcriptions d'analyse.

Le reste des œstrogènes - estriol et estrone - sont désignés respectivement par e3 et e1. Ils ont un effet nettement moindre sur le fonctionnement du corps, ils ne sont donc pratiquement pas utilisés dans le diagnostic..

De quoi l'estradiol est responsable

L'hormone estradiol pour le type féminin, le cycle menstruel et la grossesse.

Il est produit par les follicules, le corps jaune et le placenta, et une régulation significative est due aux hormones de la glande pituitaire du cerveau.

Une petite quantité d'estradiol se trouve également chez les hommes, étant produite dans les canaux séminaux des testicules, régulant partiellement les niveaux de testostérone.

Chez les deux sexes, une petite quantité est produite par le cortex surrénalien. Par conséquent, avec des tumeurs ou un hyperfonctionnement de ces organes, l'équilibre de la production d'hormones sexuelles peut être perturbé.

Les fonctions

Pendant le cycle menstruel, l'estradiol est responsable de ce qui suit:

  • Forme un follicule et le prépare à l'ovulation. Par conséquent, en cas de violation du cycle ou de problèmes de fécondation, il est mesuré à différents jours du mois.
  • Stimule la rupture du follicule - l'ovulation.
  • Prépare l'épithélium utérin pour l'attachement et la rétention de l'embryon pendant la grossesse.
  • Participe à la mise en place de l'échange d'autres hormones (progestérone, prostaglandines, hormones hypophysaires).

Pendant la grossesse:

  • Permet au fœtus de se fixer normalement à la paroi de l'utérus et d'y rester.
  • Stimule la circulation sanguine et la nutrition à travers le placenta jusqu'au fœtus.
  • Avant l'accouchement, prépare les os pelviens pour le passage de l'enfant.
  • Augmente la sensibilité du corps aux hormones nécessaires à l'accouchement (par exemple, l'ocytocine).
  • Prépare le sein pour la lactation, avec la progestérone, inhibe la production de lait jusqu'à l'accouchement.

Chez les enfants au stade prépubère, le taux d'hormones est inférieur à 30 pgmol. Les changements commencent pendant la puberté et touchent principalement les filles. Des changements visibles sous l'influence de l'estradiol surviennent à l'âge de 8 à 14 ans.

L'estradiol diminue légèrement avec l'activité physique, car un exercice excessif chez les filles peut abaisser l'hormone dans le sang et retarder le développement sexuel.

Pendant la puberté, l'hormone fournit:

  • Développement des organes génitaux et des glandes mammaires. Une raison courante de se référer à un endocrinologue dans l'enfance est auparavant la larche. C'est la formation (gonflement) du sein avant 8 ans.
  • Développement du squelette et croissance des cheveux de modèle féminin. Et aussi en influençant la distribution du tissu adipeux, il assure la proportionnalité de la taille et des hanches pour un port normal du bébé à l'avenir..
  • Accélère la formation du corps et du squelette, donc les filles, dans une période antérieure, sont rapidement «étirées» par rapport aux garçons.

De plus, l'estradiol remplit des fonctions telles que:

  • Un certain nombre d'autres hormones sont stimulées par l'estradiol - l'ocytocine, la somatotropine, l'aldostérone, la corticotropine.
  • Améliore le métabolisme du tissu osseux et réduit leur affaiblissement. Ce qui explique pourquoi une maladie telle que l'ostéoporose se développe à un âge avancé après la production de moins d'estradiol.
  • Stimule le dépôt de graisse. Un régime riche en glucides et pauvre en graisses abaisse l'estradiol dans une boucle de rétroaction qui peut arrêter les menstruations.
  • Réduit l'appétit et le taux de cholestérol.
  • Retient l'eau et le calcium dans le corps. Son augmentation conduit à un œdème.
  • Empêche le développement de la maladie coronarienne chez la femme en améliorant le métabolisme sur les parois des vaisseaux sanguins.
  • Il a un effet déprimant sur l'érythropoïèse (un type d'hématopoïèse), réduisant son intensité. Par conséquent, après la puberté, les femmes ont des valeurs érythrocytaires et d'hémoglobine inférieures à celles des hommes..
  • A un effet immunostimulant.
  • Joue un rôle dans la fonction oncoprotectrice du cancer du côlon.
  • L'hormoneestradiol est impliqué dans la protection du tissu nerveux dans la maladie d'Alzheimer, les lésions cérébrales et les lésions ischémiques dans les accidents vasculaires cérébraux.
  • Participe à la formation de la mémoire.
  • Il est considéré comme une hormone de la sexualité et de la bonne humeur chez les femmes.

Sur l'humeur, les œstrogènes influencent davantage l'harmonisation, le cœur tendre, que dans une bataille optimiste, comme la testostérone. Par conséquent, son effet est différent, en fonction de la quantité dans le sang.

La meilleure condition dure de la fin des règles jusqu'à l'ovulation - les sautes d'humeur sont rares, l'appétit sexuel normal. Pendant la période ovulatoire, il peut y avoir une certaine anxiété et à faible nombre, avant et pendant la menstruation, l'irritabilité et l'irritabilité augmentent.

Au début de la ménopause, dans le contexte d'une diminution de l'estradiol, l'insatisfaction, les sautes d'humeur et la détérioration de la santé peuvent se développer - bouffées de chaleur, fluctuations de pression, faiblesse. Lorsque le corps s'habitue aux nouvelles valeurs de l'hormone dans le sang, l'état de santé et l'état se normalisent et deviennent plus uniformes.

Norme et analyse de l'estradiol

Le taux d'hormones change à des moments différents. Dans le cycle menstruel, des fluctuations se produisent de 12,5-166 pgmol au début du cycle, à 85-498 pgmol pendant la période de pré-ovulation et à la fin du cycle, elle diminue à 43-211 pgmol.

Chez les femmes ménopausées, il se maintient entre 19 et 80 pgmoll.

La libération d'estradiol augmente pendant la grossesse, surtout si le fœtus est gros ou s'il y en a plusieurs. L'estradiol dans le sang varie de 215 à 4300 pgmol au premier trimestre à 1810,0 à 13 900 pgmol au dernier trimestre et avant l'accouchement.

Une augmentation ou une diminution de la concentration normale de l'hormone à différentes périodes du cycle signale des violations possibles.

Fondamentalement, l'estradiol est testé à différents jours de la première moitié du cycle pour suivre le succès de l'ovulation. Mais il peut également être vérifié pour un kyste du sein, le diagnostic de tumeurs des ovaires et de l'utérus, une grossesse problématique.

Fonctions et norme de l'hormone de croissance de l'hypophyse

L'un des principaux produits produits par l'organe endocrinien est l'hormone de croissance; ce que c'est et à quoi cela sert, nous examinerons plus en détail.

La STH est une substance biologiquement active qui est présente dans le corps de chaque personne à un degré ou à un autre..

Ces fonctions vous permettent d'augmenter le corps et ses composants en longueur (principalement). Cette caractéristique de la STH a permis de lui donner un autre nom de droit - l'hormone de croissance.

De nombreuses fonctions de l'hormone

L'hormone de croissance est une hormone de l'hypophyse, le principal centre du cerveau. Sans cela, l'enfant ne pourra pas grandir et se développer normalement..

Il est produit dans le lobe antérieur de l'hypophyse sous l'influence de certaines impulsions.

En plus de la tâche principale (influencer la croissance et le développement d'une personne), STG remplit également d'autres fonctions importantes, notamment:

Contrôle de la quantité de cholestérol. Un manque d'hormone dans le sang peut provoquer le développement de l'athérosclérose, des accidents vasculaires cérébraux et d'autres pathologies du cœur et des vaisseaux sanguins.

La production de collagène est une substance qui assure un bon état cutané et prévient le vieillissement précoce. Si l'hormone n'est pas suffisamment formée, les tissus commencent à s'user rapidement, perdent leur élasticité et leur fermeté.

Maintenir un poids normal. La nuit, lorsqu'une personne dort, l'hormone de croissance (STH), en cours de production active, favorise la dégradation des graisses.

Avec une diminution de cette substance, le processus est perturbé et une personne peut rapidement prendre du poids..

Dans l'enfance, l'hormone est responsable de l'augmentation du tissu osseux, ce qui permet à l'enfant de se développer bien et rapidement..

Chez l'adulte, il contribue à renforcer les os. Lorsque l'hormone de croissance est produite normalement, les os et les muscles d'une personne sont solides et durables..

L'hormone affecte également le bien-être général: lorsque sa production est perturbée, tout le corps en souffre, si tout est normal, alors la personne est de bonne humeur, pense positivement et agit énergiquement.

Quelle est la norme

Le corps humain fonctionne de telle manière qu'il est important pour le fonctionnement normal de tous les organes et systèmes qu'ils fassent leur travail de manière optimale.

Cette règle se reflète particulièrement dans le travail des organes endocriniens qui produisent des hormones, pour lesquelles une fonction diminuée et augmentée est nocive..

Cela vaut également pour l'hormone de croissance, qui doit être produite en une certaine quantité, c'est-à-dire ni plus ni moins.

L'hormone de croissance peut avoir un taux différent, en fonction de l'âge de la personne:

  1. Lors de la naissance d'un bébé, pendant les premiers jours, le taux d'hormone de croissance est de 6 à 54 mcg / l. Et dans les 7 premiers jours après la naissance, la norme de somatotropine chez les enfants est de 6 à 26 μg / l. Tout ce qui est inférieur ou supérieur à ces marques est considéré comme une violation..
  2. Dès la première année de vie, l'hypophyse cesse de produire beaucoup d'hormone de croissance, réduisant sa production à 11 μg / l.
  3. La population masculine est caractérisée par la production de l'hormone de 1 à 5 μg / l.
  4. La norme chez les femmes est de 0 à 17 mcg / l.
  5. Pour les hommes d'âge mûr, qui sont dans leur septième décennie, des niveaux de 2 à 10 μg / l sont considérés comme normaux.
  6. L'hormone de croissance normalement chez une femme après 59 ans ne devrait pas avoir plus de 17 μg / l.

Nous recommandons de connaître: Fonctions et caractéristiques des hormones de l'hypophyse antérieure

  1. S'il y a des signes caractéristiques, il est important de donner du sang pour analyse afin de déterminer la quantité d'hormone de croissance.
  2. Lorsqu'il monte ou descend, un diagnostic complet sera attribué, ce qui aidera à déterminer la cause de la violation.
  3. Sur cette base, la personne se verra offrir un traitement approprié utilisant divers moyens et techniques..

Détermination des niveaux d'hormones

La production d'hormone de croissance se produit sous l'influence de certaines impulsions. Pour obtenir des résultats corrects de la teneur en STH dans le sang, il est important de savoir comment se préparer au test.

Habituellement, un spécialiste attribue un contrôle complet de la teneur en hormones dans le sang, y compris somatotropes, en présence de certains signes dans l'apparence ou le bien-être de la personne.

Cela aidera à vérifier la fonction complexe de la glande pituitaire. Lors de la prescription d'une telle enquête, il est interdit:

  • subir une radiographie une semaine avant l'examen;
  • 24 heures avant l'analyse, mangez des aliments denses et abondamment riches en calories et trop gras;
  • manger quelque chose 10 heures avant le contrôle;
  • il est recommandé d'arrêter de fumer avant de prendre du sang.

Le café, l'alcool et les autres boissons ne peuvent pas être consommés la veille de la livraison. Le prélèvement sanguin est effectué le matin et à jeun.

Si une personne suit un traitement systémique sous forme de pilules ou d'injections, elle doit en informer le médecin..

Augmentation et diminution de l'hormone

  • Les hormones ne sont pas toujours produites en quantités suffisantes, ce qui peut affecter l'état mental et physique d'une personne.
  • Cela s'applique à la STH, dont le niveau peut augmenter ou diminuer sous l'influence de divers facteurs..
  • Si l'hormone de croissance est élevée, cela peut être dû à une tumeur de l'hypophyse d'origine bénigne et maligne..
  • En conséquence, cela peut conduire au développement du gigantisme - une maladie caractérisée par une augmentation rapide des os et une croissance chez les enfants..
  • Ces filles et ces garçons sont nettement en avance sur leurs pairs en taille et atteignent parfois des niveaux records..
  • Ceci est très mauvais pour tout le corps et, par conséquent, peut entraîner de graves perturbations dans le travail des organes internes et une mort prématurée..
  • Chez les femmes et les hommes de plus de 25 ans et qui ne peuvent pas grandir, une augmentation de l'hormone de croissance menace avec une augmentation significative de la largeur osseuse.

Cette maladie a un nom: l'acromégalie. Les personnes atteintes ont de gros membres supérieurs et inférieurs, des oreilles et un nez élargis..

Dans le corps, les processus métaboliques sont perturbés, le cœur et les vaisseaux sanguins commencent à souffrir considérablement.

La maladie se manifeste chez les adultes de cette manière:

épaississement et épaississement des tissus;pilosité excessive;transpiration abondante;
augmentation de la peau grasse;excès de cholestérol dans le sang avec le développement ultérieur de l'athérosclérose;
diabète sucré;pathologies du système nerveux central;les migraines;
diminution de la vision;épilepsie;gynécomastie;
un cycle menstruel irrégulier chez les femmes;dysfonction sexuelle.

Une augmentation de l'hormone de croissance dans l'enfance ne peut pas toujours être considérée comme une pathologie.

Parfois, ce phénomène est de nature à court terme, dans le contexte de la prédominance des aliments protéinés dans le menu, d'un effort physique intense, de la famine, d'un sommeil excessif.

Les situations stressantes peuvent provoquer la production active de STH. Pour identifier la cause, vous aurez certainement besoin d'une consultation spécialisée.

  1. Pour abaisser l'hormone, des médicaments sont prescrits qui ralentissent l'augmentation de la fonction hypophysaire..
  2. En présence d'une grosse tumeur, une intervention chirurgicale est prescrite, au cours de laquelle la formation (parfois avec une partie de l'organe) est supprimée.
  3. Si le traitement chirurgical est contre-indiqué pour diverses raisons, la tumeur est irradiée.
  4. Avec un manque d'hormone, les processus opposés se produisent: une personne grandit et se développe lentement, en retard de croissance par rapport à ses pairs de plusieurs dizaines de centimètres.
  5. Tous les processus métaboliques sont perturbés, le développement sexuel s'arrête.
  6. La raison en est souvent la pathologie des organes du système endocrinien, dont une partie est l'hypophyse, responsable de la production de STH..

Comment booster l'hormone

Avec une diminution de l'hormone de croissance, le corps humain cesse de fonctionner normalement. Pour éviter cela, les experts recommandent de prendre "l'hormone de croissance", un médicament qui aidera à augmenter le niveau de STH dans le sang..

Le médicament est produit sous la forme d'une poudre blanche. Il est introduit dans le corps en une certaine quantité, préalablement dilué avec de l'eau.

  • Il existe une autre forme de libération du médicament - les comprimés, qui étaient auparavant utilisés pour traiter un manque d'hormones, puis ont commencé à être utilisés comme additif pour une croissance musculaire rapide..
  • Cela a conduit au fait que le médicament a commencé à être contrefait par des fabricants peu scrupuleux..
  • Les médecins conseillent de n'utiliser que de la poudre injectée dans le corps pour le traitement des maladies associées à un manque d'hormone de croissance.
  • Grâce à la "Somatotropine", la masse musculaire commence à augmenter rapidement, mais les cellules lipidiques, au contraire, diminuent, se dissolvent.
  • Les processus métaboliques dans le corps sont restaurés, les organes et les systèmes commencent à fonctionner harmonieusement.
  • Parfois, le médicament est prescrit aux patients qui souhaitent rester jeunes le plus longtemps possible, avoir une peau saine et tonique..
  • Avec l'âge, la production de l'hormone diminue, et son analogue synthétique aidera à combler cette carence, empêchant l'apparition de changements physiologiques de la peau.
  • Cependant, les médecins préviennent qu'un tel traitement peut être dangereux et entraîner diverses pathologies, en particulier avec l'automédication..

Indications et contre-indications

Il est possible et nécessaire d'augmenter l'hormone de croissance à l'aide de «l'hormone de croissance», mais seulement s'il y a des indications et sous la stricte surveillance d'un spécialiste.

Il est prescrit aux enfants dont la croissance et le développement sont lents et ne correspondent pas à leur âge, ainsi qu'aux adolescents souffrant d'insuffisance rénale et de problèmes de croissance dus à une maladie.

Pour les femmes et les hommes plus âgés, le médicament peut être prescrit avec un manque d'hormone, qui est causé par des troubles congénitaux ou acquis.

Il est interdit de prendre le produit si vous avez:

  • grossesse;
  • pendant l'allaitement;
  • lésion intracrânienne;
  • hypersensibilité aux composants du médicament.

Si le niveau de l'hormone est normal, les médecins ne conseillent pas de prendre son analogue synthétique à des fins de croissance musculaire rapide ou de rajeunissement..

Les conséquences peuvent être les plus imprévisibles. Il est interdit d'utiliser tout médicament hormonal pour les personnes qui ont eu un cancer.

Effets secondaires

Les médicaments hormonaux, y compris «l'hormone de croissance», doivent être pris avec beaucoup de précautions afin d'éviter le développement d'effets secondaires.

Recommandé de savoir: Le rôle des hormones dans le lobe postérieur, antérieur et moyen de l'hypophyse

Il est nécessaire de suivre strictement les instructions et les recommandations médicales, sinon des effets secondaires peuvent se développer sous la forme de:

  • maux de tête;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • la nausée;
  • troubles du développement de la glande thyroïde;
  • œdème, etc..
  • En fonction de la raison du manque d'hormone de croissance, le spécialiste peut prescrire d'autres moyens, qui devront être pris dans un certain cours..
  • Le manque d'hormone de croissance dans le corps est un phénomène dangereux, et plus tôt il est éliminé, plus une personne a de chances d'éviter le développement de pathologies graves.
  • À l'avenir, après le traitement, le niveau de l'hormone devra être périodiquement surveillé à l'aide d'un test sanguin..
  • Cette procédure ne prendra pas beaucoup de temps, mais elle aidera à identifier les écarts par rapport à la norme en temps opportun..

Augmenter les niveaux d'hormone de croissance sans médicaments

L'hormone de croissance est très importante pour une personne de tout âge, car elle aide à paraître et à se sentir bien pendant de nombreuses années..

Il existe plusieurs façons d'augmenter votre STH et de le maintenir élevé:

  1. Avant d'aller à la salle de sport pour vous entraîner, vous devez manger des aliments riches en glucides complexes. On les trouve dans les flocons d'avoine, les pâtes, le pain complet, les pois, les haricots colorés, le riz brun, les jus de fruits, les produits laitiers.
  2. Vous devez dormir suffisamment pendant une longue période. Un sommeil sain et complet doit durer au moins 7 heures, donc pour une bonne production de STH et le travail de tout le corps, vous devez vous coucher tôt.

Selon les experts, si une personne ne se couche pas avant 22h00, toutes les heures suivantes seront extrêmement difficiles pour le corps, affectant le bien-être général..

Les heures normales de sommeil sont donc de 22h à 5h-6h.

  1. Vous ne pouvez pas manger la nuit. L'hormone de croissance commence à être produite 50 à 60 minutes après le coucher. Lorsque la nourriture est consommée en grande quantité, de l'insuline commence à être produite - un antagoniste de la somatotropine.
  2. Pour la croissance de la masse musculaire et la production active de STH, les experts conseillent d'enrichir le corps en acides aminés contenus dans la viande et les produits laitiers.

Vous pouvez trouver des acides aminés utiles en vente sous forme de suppléments.

  1. Vous devez manger de manière fractionnée, en évitant de trop manger.
  2. Il est important d'équilibrer votre alimentation de manière à ce que la majorité des aliments contiennent des glucides sains - au moins 50%, des protéines - jusqu'à 35% et des graisses - jusqu'à 20%.
  3. Il est utile de visiter les bains publics s'il n'y a pas de problèmes de santé.
  4. Les hommes qui vont au gymnase doivent accorder une attention particulière à la musculation. Il est recommandé de s'accroupir avec une barre, de tirer vers le haut, de faire de l'exercice sur les barres asymétriques.

Les exercices de force aideront à la production non seulement d'hormone de croissance, mais également d'hormones sexuelles responsables de la force masculine dans le plan sexuel, la fonction de reproduction, etc..

  1. Si possible, vous devriez vous reposer pendant 1 heure pendant la journée..

Ces règles simples aideront à maintenir le bon fonctionnement des organes endocriniens sans médicaments anabolisants..

À son tour, cela aidera à avoir un corps beau et fort, une endurance pendant de nombreuses années..

Assurez-vous d'ajouter à cela tout l'arrêt du tabac et de l'alcool, le maintien d'un mode de vie sain, le fait d'avoir 1 partenaire sexuel.

Si une personne commence à prendre soin de sa santé dès son plus jeune âge, elle n'aura pas besoin pendant longtemps de penser aux médicaments, y compris les médicaments hormonaux..

Les hormones thyroïdiennes

Parmi les dizaines de substances biologiquement actives produites par les glandes endocrines, les hormones thyroïdiennes jouent le rôle le plus important, car elles sont vitales pour toutes les cellules du corps. La synthèse continue de ces secrets dans des proportions optimales est une condition indispensable à la santé humaine. Ils activent et coordonnent l'activité de tous les organes internes..


Parmi les dizaines de substances biologiquement actives produites par les glandes endocrines, les hormones thyroïdiennes jouent le rôle le plus important, car elles sont vitales pour toutes les cellules du corps..

Quelles hormones la glande thyroïde produit-elle?

Les principales hormones thyroïdiennes qui assurent l'équilibre physiologique de l'organisme:

  • thyroxine (T4);
  • la triiodothyronine (T3);
  • calcitonine.

La production de sécrétions thyroïdiennes (contenant de l'iode) T4 et T3 en quantités normales est possible avec un apport quotidien de 150-200 mcg d'iode.

Ce micro-élément pénètre dans le corps principalement avec de la nourriture végétale (environ 60%) et animale (environ 30%). L'eau et l'air représentent jusqu'à 10%.

Bien que la glande thyroïde chez l'homme soit légèrement plus grosse que chez la femme, les hormones sanguines T4 et T3 sont contenues dans les mêmes quantités.

La particularité de la triiodothyronine est qu'elle agit 5 ​​à 10 fois plus active que la thyroxine, car elle pénètre plus rapidement dans les cellules à travers les membranes, mais en même temps elle est consommée plus rapidement. Lorsque les réserves de triiodothyronine sont épuisées, elles sont immédiatement reconstituées grâce aux enzymes qui convertissent la T4 en T3.

Régule la production de ces secrets contenant de l'iode, des hormones thyréostimulantes (TSH). Dès que la concentration de T3 et T4 dans le sang baisse, l'hypophyse commence à produire plus de TSH, et vice versa. La TSH est un moyen par lequel cette partie du cerveau stimule ou inhibe l'activité de la glande thyroïde.

En plus des sécrétions contenant de l'iode, l'organe produit la calcitonine, une hormone peptidique (protéique). Leur objectif est de réduire le taux de calcium dans le plasma sanguin et de stimuler ainsi son accumulation dans les tissus osseux. Un test sanguin pour la calcitonine est essentiel pour diagnostiquer le cancer de la thyroïde.

Une autre substance importante de nature peptidique est impliquée dans le métabolisme du calcium - l'hormone parathyroïdienne (PTH), qui est produite par les glandes parathyroïdes..

Lorsque le niveau d'ions calcium dans la circulation sanguine diminue fortement, les hormones parathyroïdiennes activent les ostéoclastes. Ces cellules commencent à détruire le tissu osseux et à libérer les macronutriments qu'elles contiennent, qui pénètrent dans la circulation sanguine. Hormone parathyroïdienne - antagoniste de la calcitonine.

Structure

La glande thyroïde est enfermée dans une capsule située des deux côtés du larynx et ressemble à un papillon aux ailes déployées. L'organe endocrinien se compose de 2 lobes reliés par un isthme.

Le volume normal de la glande est de 18 ml chez la femme et de 25 ml chez l'homme. Ses lobes sont constitués de follicules microscopiquement petits - des vésicules qui produisent une thyroglobuline liquide contenant de l'iode colloïdal.

Les hormones T4 et T3 sont synthétisées dans ses molécules.

La sécrétion de la glande thyroïde est un processus neuroendocrinien complexe, qui est régulé par l'hypothalamus. Cette partie du cerveau contrôle la concentration des hormones T4, T3, calcitonine. De plus, l'hypothalamus produit des substances biologiquement actives qui accélèrent ou, au contraire, ralentissent la production de TSH par l'hypophyse..


La TSH cesse presque d'être produite uniquement pendant le sommeil.

La régulation hormonale est influencée par de nombreux facteurs environnementaux et l'état du corps. La TSH cesse presque d'être produite uniquement pendant le sommeil.

Fonctions des hormones thyroïdiennes

Le complexe de secrets produit par ce corps effectue les actions suivantes:

  • affecte le métabolisme basal, c'est-à-dire la quantité d'énergie vitale dont le corps a besoin dans un état de repos psychophysique;
  • augmente la consommation d'oxygène par les cellules;
  • participe à la formation des érythrocytes;
  • stimule le développement des tissus musculaires et osseux, la croissance du corps;
  • affecte la formation des organes génitaux, aide à produire des hormones sexuelles;
  • améliore l'absorption et l'utilisation du glucose;
  • favorise un métabolisme optimal de l'eau et des électrolytes;
  • active la production de protéines pour la formation cellulaire;
  • aide à décomposer les aliments en protéines, glucides et graisses facilement digestibles (la violation de cette fonction entraîne une augmentation du poids corporel);
  • régule les contractions myocardiques, le travail du système cardiovasculaire, immunitaire;
  • fournit une activité nerveuse plus élevée.


Le complexe de sécrétions produit par cet organe régule le système immunitaire.

Diagnostique

Pour déterminer s'il existe des anomalies dans la glande thyroïde, l'endocrinologue doit savoir combien d'hormones il produit. Leur excès provoque le développement de la thyrotoxicose, une carence - l'hypothyroïdie. Étant donné que les sécrétions circulent dans le sang, il est nécessaire de mener une étude. Cependant, l'analyse générale ne permet pas de déterminer leur concentration. Pour cela, des tests sanguins pour les hormones sont effectués..

Les fluctuations de T3, T4, PTH dues aux processus métaboliques, les biorythmes du corps se produisent plusieurs fois au cours de la journée. Les niveaux de TSH changent beaucoup plus lentement - sur 3-6 semaines. Par conséquent, un test sanguin pour la thyréostimuline permet d'évaluer avec plus de précision l'état de la glande thyroïde. Si l'analyse TSH montre un écart par rapport à la norme, des études supplémentaires sont prescrites.


Un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde vous permet d'évaluer avec plus de précision l'état de la glande thyroïde.

En cas de suspicion de thyrotoxicose, les taux de T4, T3 libres et d'anticorps dirigés contre les récepteurs TSH sont vérifiés. Si le médecin soupçonne le développement d'une hypothyroïdie, il peut prescrire une analyse pour déterminer la concentration de T4 libre et totale.

Si un examen complet du patient est nécessaire, du sang est également donné pour les hormones: T3 libre et totale, thyroglobuline, calcitonine, AMC (anticorps antimicrosomaux), AT-TPO (anticorps anti-thyroperoxydase).

Si l'hypothyroïdie est traitée avec la L-Thyroxine, seules la TSH et la T4 libre sont analysées.

La concentration d'hormones thyroïdiennes dépend du sexe et de l'âge. Normalement, leur contenu dans le sang est:

  • TSH - 0,4 à 4 μIU / ml;
  • T3 libre - 2,6-5,7 nmol / l;
  • T4 libre - 9,0-22,0 nmol / l;
  • calcitonine - 0,07-12,97 pg / ml chez la femme, 0,68-32,26 pg / ml chez l'homme, jusqu'à 79 pg / ml chez l'enfant.

Les hormones parathyroïdiennes sont normales chez les femmes et les hommes:

  • moins de 20 ans - 12,0 à 95,0 pg / ml;
  • 20 à 70 ans - 9,5 à 75,0 pg / ml;
  • plus de 70 ans - 4,7-117,0 pg / ml.

Pour que les analyses reflètent des données fiables, 1 jour avant l'étude, ne pas:

  • boire de l'alcool;
  • fumeur;
  • soulever des poids;
  • être stressé.

Ne prenez pas de préparations contenant de l'iode 3-4 jours avant le prélèvement sanguin. Les femmes doivent se rendre au laboratoire au plus tôt 3 à 4 jours après la fin de leurs règles..

Vous devez donner du sang le matin à jeun. Il est recommandé de rester calme pendant 20 à 30 minutes avant de le ramasser..

Sang d'estradiol (E2)

Préparation à la recherche:

  • À la veille de l'étude, excluez l'activité physique (entraînement sportif) et le tabagisme
  • Chez la femme, l'analyse est réalisée le 6-7ème jour du cycle menstruel, sauf si d'autres termes sont indiqués par le médecin traitant

Matériel d'essai: prise de sang

L'estradiol (E2) est une hormone stéroïde avec une activité œstrogénique maximale, la plus active des hormones sexuelles féminines (œstrogènes). Circule dans le sang principalement associé à la globuline liant les hormones sexuelles (SHBG).

Chez la femme, il est produit principalement dans les ovaires, ainsi que dans la zone réticulaire du cortex surrénalien, en petites quantités, il se forme lors de la transformation périphérique des hormones androgéniques.

La sécrétion est contrôlée par l'hormone folliculo-stimulante (FSH), l'hormone lutéinisante (LH) et la prolactine; pendant la grossesse, la gonadotrophine chorionique a un effet activateur.

Chez l'homme, l'estradiol se forme dans les testicules, dans le cortex surrénalien, une partie importante dans les tissus périphériques en raison de la conversion des androgènes.

Dans le corps féminin, l'estradiol assure la formation du système reproducteur féminin, le développement des caractères sexuels secondaires féminins pendant la puberté, la formation et la régulation de la fonction menstruelle, et assure la formation de tissu adipeux sous-cutané selon le type féminin. L'estradiol est associé à la formation de caractéristiques psychophysiologiques du comportement sexuel féminin. Pour la manifestation des effets de l'estradiol, son rapport avec la testostérone est essentiel.

L'augmentation de la concentration d'estradiol a un effet prononcé sur la teneur en protéines plasmatiques, y compris le transport.

Il augmente le niveau de SHBG, globuline liant les corticostéroïdes, globuline liant la thyroxine, ce qui entraîne une augmentation de la concentration plasmatique totale des hormones correspondantes pendant la grossesse.

Les œstrogènes augmentent la concentration de protéines qui lient le cuivre et le fer, les lipoprotéines de haute densité et augmentent la coagulation sanguine. Ils ont un effet sur le métabolisme osseux, accélèrent la croissance linéaire chez les filles et réduisent la résorption osseuse. Au niveau rénal, les œstrogènes contribuent à la rétention de sodium et d'eau dans le corps.

Les fluctuations quotidiennes de la concentration sérique d'estradiol sont associées au rythme de la sécrétion de LH: le maximum tombe sur la période de 15,00 à 18,00, et le minimum se situe entre 24,00 et 2,00.

Dans l'enfance, l'estradiol est sécrété en petites quantités, son contenu augmente pendant la puberté. Chez les femmes en âge de procréer, les taux sériques et plasmatiques d'estradiol dépendent de la phase du cycle menstruel..

Au début du cycle, la concentration d'estradiol augmente lentement.

Le niveau le plus élevé d'estradiol est observé dans la phase folliculaire tardive. L'ovulation se produit 24 à 36 heures après le début d'un niveau supraleuil d'estradiol. Après l'ovulation, le niveau d'hormone diminue, une seconde, plus petite en amplitude, augmente.

Ensuite, il y a une baisse de la concentration de l'hormone, qui se poursuit jusqu'à la fin de la phase lutéale. Pendant la grossesse, la concentration d'estradiol dans le sérum et le plasma augmente au moment de l'accouchement et, après l'accouchement, revient à la normale le 4ème jour. Avec l'âge, les femmes subissent une diminution de la concentration d'estradiol.

La concentration d'estradiol postménopausique diminue aux niveaux observés chez les hommes.

Ce test vous permet de déterminer la quantité d'estradiol (E2) dans le sang. L'analyse permet d'évaluer l'état du fond hormonal d'une femme.

Test immunologique par chimiluminescence en phase solide.

Les informations concernant les valeurs de référence des indicateurs, ainsi que la composition des indicateurs inclus dans l'analyse, peuvent différer légèrement selon les laboratoires.!

  • Diagnostic des irrégularités menstruelles et de la fertilité chez la femme adulte (en combinaison avec le dosage des gonadotrophines!)
  • Aménorrhée et oligoménorrhée
  • Anovulation
  • Hypogonadisme
  • Trouble de la puberté
  • Saignement utérin
  • Ostéoporose chez la femme
  • Hirsutisme
  • Infertilité
  • Syndrome prémenstruel
  • Suivi du traitement de l'infertilité
  • Évaluation du fonctionnement du complexe fœto-placentaire en début de grossesse
  • Signes de féminisation chez les hommes
  • Diagnostic des tumeurs productrices d'œstrogènes
  • Féminisation chez les enfants
  • Persistance folliculaire (hyperestrogénie)
  • Kystes ovariens endométrioïdes
  • Tumeur ovarienne sécrétant des hormones
  • Tumeur testiculaire sécrétant des œstrogènes
  • Cirrhose du foie
  • Hyperthyroïdie
  • Gynécomastie
  • Prise de médicaments tels que les stéroïdes anabolisants, la carbamazépine, la cimétidine (chez les hommes et les femmes ménopausées lorsqu'ils sont traités avec des doses de 2,4 g / jour pendant 1 mois), le clomifène (chez les femmes ménopausées), le kétoconazole (chez les femmes hyperandrogènes), la mifépristone (chez les patients atteints de méningiomes), nafaréline (administrée par voie sous-cutanée pour le syndrome des ovaires polykystiques), phénytoïne, tamoxifène, troléandomycine, acide valproïque
  • Hypogonadisme primaire et secondaire (y compris le syndrome de Turner)
  • Activité physique intense chez les femmes non entraînées ayant une perte de poids importante, une alimentation riche en glucides et faible en gras, végétariennes
  • Prise de médicaments tels que l'aminoglutéthimide, la buséréline, les agents de chimiothérapie, la cimétidine, la cyprotérone, le danazol, la dexaméthasone, l'épostan, le mégestrol, la mifépristone (pour une fausse couche), le moclobémide, la nafaréline, la nandrolone, l'octréotide, les contraceptifs oraux

Tests d'hormones: indications et types

Une analyse des hormones est une méthode de diagnostic spécifique qui vous permet d'identifier de nombreuses maladies même aux premiers stades de développement et en l'absence de manifestations cliniques. Mais les tests hormonaux ne sont pas systématiquement effectués, en règle générale, le médecin prescrit de telles études si une pathologie endocrinienne est suspectée pour clarifier le diagnostic et le confirmer.

Les hormones sont des substances spécifiques impliquées dans la régulation des processus vitaux, en maintenant la constance de l'environnement interne et en fournissant également la réponse du corps en réponse à des facteurs défavorables..

En raison du changement du niveau d'hormones, les forces sont mobilisées lors du stress, de la croissance, du développement et du vieillissement des cellules et des tissus.

Les réactions les plus complexes du système endocrinien offrent la possibilité d'une nouvelle vie, d'un accouchement et de la capacité de produire du lait (lactation).

La plupart des hormones se forment dans les glandes endocrines et pénètrent immédiatement dans le système circulatoire, puis sont transportées vers les organes et les tissus.

Le travail des glandes est régulé par les structures du système nerveux central, en particulier l'hypothalamus et la glande pituitaire. Ces formations sécrètent des substances spéciales qui stimulent la sécrétion d'hormones ou suppriment leur formation..

L'exception est le pancréas et le cortex surrénalien, qui contrôlent eux-mêmes leur activité..

La régulation hormonale est effectuée selon le principe de la rétroaction: s'il y a une grande quantité d'hormones dans le sang, l'hypophyse supprime leur formation; si le niveau d'hormones dans le sang diminue, alors l'hypophyse stimule au contraire leur sécrétion.

Tests hormonaux: indications pour la recherche

Les tests hormonaux sont une méthode spécifique d'examen du corps, qui est prescrite pour certaines indications..

Indications de la recherche hormonale chez l'homme:

  • Infertilité;
  • Néoplasme testiculaire suspecté;
  • Pathologie des reins et des glandes surrénales;
  • Obésité;
  • Acné multiple sur le corps;
  • Accélération de la croissance ou ralentissement du développement;
  • Gonflement dans la région des glandes mammaires.

Indications de la recherche hormonale chez la femme:

  • Dysfonctionnement menstruel;
  • Infertilité;
  • Obésité;
  • Fausse couche de grossesse;
  • Acné;
  • Maladies des glandes mammaires;
  • Néoplasmes génitaux;
  • Définition de la grossesse.

Aujourd'hui, les tests hormonaux sont une partie importante de la planification de la grossesse..

Bien qu'étant donné les conditions environnementales défavorables, le mauvais mode de vie, la malnutrition, le stress et d'autres facteurs, les femmes et les hommes doivent périodiquement subir des études hormonales.

Après tout, les hormones sont des marqueurs spécifiques qui caractérisent l'état de notre corps. Par conséquent, ils peuvent révéler des troubles métaboliques, donner une idée de la nature des processus pathologiques, établir leur cause et également empêcher leur développement..

Se préparer aux tests hormonaux

Il est nécessaire de se préparer aux analyses des hormones, car les résultats de l'étude et la fiabilité des données obtenues dépendent des actions du patient:

  • Dans la plupart des cas, l'étude est réalisée le matin à jeun, vous ne pouvez même pas boire, car cela peut changer les résultats;
  • Les relations sexuelles et les sports sont exclus par jour;
  • Vous n'avez pas besoin de prendre de l'alcool la veille des tests, il est recommandé de ne pas fumer au moins une heure avant les tests;
  • Il est nécessaire d'avertir le médecin des médicaments que vous prenez, en particulier des médicaments hormonaux.

Pendant la journée, la concentration d'hormones change. Bien sûr, le taux d'hormones basales est le plus souvent examiné le matin (à 8h-9h), mais parfois la dynamique quotidienne de certaines substances est vérifiée: cortisol, prolactine, etc..

La norme et la pathologie lors de l'interprétation des résultats dépendent du sexe et de l'âge du patient..

Le niveau d'hormones sexuelles est influencé par la phase du cycle menstruel, par conséquent, la mesure de la quantité d'hormones spécifiques est effectuée certains jours.

De plus, la grossesse, la puberté, les maladies concomitantes, les médicaments, la pathologie infectieuse, le changement climatique, l'avortement, un régime strict, la malnutrition, les compléments alimentaires, le stress affectent la concentration d'hormones..

Types de tests pour les hormones

Couples diagnostiques. Si vous soupçonnez une pathologie des glandes endocrines, des tests sont prescrits non seulement pour les hormones produites dans ces organes, mais également pour les hormones hypophysaires qui stimulent leur formation..

Si une augmentation du niveau d'hormones hypophysaires et une diminution des glandes périphériques sont détectées, une lésion primaire de la glande endocrine est diagnostiquée. Si une diminution de toutes les hormones est enregistrée, une condition pathologique secondaire est détectée.

En cas d'augmentation du taux d'hormones à la périphérie et de diminution des hormones hypophysaires, un néoplasme hormono-actif est enregistré.

Tests fonctionnels. De tels tests d'hormones sont effectués avec suspicion de pathologie autonome (indépendante du système nerveux central). Ils peuvent être stimulants et suppressifs. Des tests de stimulation sont prescrits pour l'hypofonctionnement des glandes, ils consistent en l'introduction dans le corps de substances qui activent le travail des tissus affectés.

Si, en réponse au test, la concentration de l'hormone augmente, la pathologie est causée par l'absence de régulation centrale rationnelle. Si rien ne change, la maladie est associée à des dommages à l'organe lui-même. Les suppressifs sont réalisés avec hyperfonction, tandis que les bloqueurs de l'activité glandulaire sont injectés dans le sang.

Si cela fonctionne de manière autonome, la concentration ne changera pas, sinon il y aura des changements dans leur niveau.

Tests d'hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la constance de l'environnement interne et régulent le métabolisme, leur niveau change au cours de la journée. Une surabondance d'entre eux conduit à une accélération de tous les processus, et leur manque conduit à un ralentissement. Étant donné que ces hormones affectent tous les tissus et organes, la pathologie provoque des manifestations générales négatives.

  • TSH (hormone stimulant la thyroïde): Il s'agit d'une hormone hypophysaire qui a un effet direct sur la glande thyroïde. Son débit est de 0,4 à 4 mU / l;
  • T3 libre: responsable du métabolisme, normes 2,6-5,7 pmol / l;
  • T3 général: responsable du travail des glandes à la périphérie, la norme est de 1,3-2,7 nmol / l;
  • T4 libre: l'hormone contrôle les protéines de transport et maintient leur concentration, la norme est de 12-22 pmol / l;
  • T4 totale: la principale hormone thyroïdienne, la norme est de 58-161 nmol / l;
  • TSH: glycoprotéine, un élément fonctionnel de la glande, la norme est de 259-573,5 nmol / l;
  • Anticorps contre la thyroglobuline: un indicateur de troubles dans le corps, la norme va jusqu'à 40 UI / ml;
  • Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne: la norme est de 0 à 35 UI / l;
  • Thyroglobuline: un marqueur des néoplasmes, la norme est de 1,7 à 56 ng / ml.
  • Analyse des hormones hypophysaires
  • La glande pituitaire est une glande neuroendocrine qui régule l'activité des organes sécrétoires périphériques.
  • STH (hormone somatotrope): affecte le développement du système musculo-squelettique, la norme va jusqu'à 10 ng / ml;
  • ACTH (hormone adrénocorticotrope): stimule le cortex surrénalien, la norme va jusqu'à 50 pg / ml;
  • TSH;
  • Prolactine: régule le fonctionnement de la prostate et des glandes mammaires, la norme est de 130-540 mcg / l;
  • FSH (hormone folliculo-stimulante): stimule la folliculogenèse et la spermatogenèse, la norme pour la ménopause est de 29,5 à 55 UI / l, la période de reproduction est de 2,7 à 6,7 UI / l, chez les hommes de 1,9 à 2,4 UI / l;
  • LH (hormone lutéinisante): stimule la production de testostérone et d'œstrogène, la norme chez les hommes est de 2,12-4 UI / ml, chez les femmes ovulées 18-53 UI / ml, dans la phase lutéale 1,54-2,56 UI / ml, en phase folliculaire 3,3-4,66 UI / ml, avec ménopause 29,7-43,9 UI / L.

Tests d'hormones sexuelles

Les hormones sexuelles sont responsables de l'état psychoémotionnel, du métabolisme, de la libido, du développement de caractéristiques sexuelles secondaires, de l'état du système musculo-squelettique, de la fonction reproductrice et d'autres processus dans le corps

  • Testostérone: pour les hommes, la norme est de 2 à 10 ng / ml, pour les femmes, de 0,2 à 1 ng / ml;
  • Estradiol: une hormone féminine qui régule la grossesse et la maturation des ovules, la norme dans la phase folliculaire est de 200-285 pm / l, dans la phase lutéale 440-575 pm / l, avec la ménopause 50-133 pm / l;
  • Progestérone: la norme dans la phase folliculaire est de 1-2,2 nm / l, dans la phase lutéale 23-30 nm / l, avec la ménopause 1-1,8 nm / l.

Tests pour les hormones surrénales

Les hormones surrénales sont responsables du métabolisme, en particulier des glucides, de la réponse du corps aux situations stressantes, de l'immunité et d'autres processus.

  • Cortisol: affecte la sensibilité aux allergènes, la réponse immunitaire, la norme est de 230-750 nm / l;
  • La noradrénaline et l'adrénaline: responsables du travail des systèmes cardiovasculaire et digestif, du métabolisme, la norme est respectivement de 1,92-2,46 nm / l et 0,62-3,23 nm / l;
  • Aldostérone: régule le métabolisme eau-sel, la norme en position couchée est de 30-65 pg / ml, en position debout 58-172 pg / ml.