Principal

Oncologie

Augmentation de l'hormone de stimulation thyroïdienne

Le travail des organes internes humains est régulé par le système hormonal, qui est une structure extrêmement délicate - le moindre changement dans sa fonction entraîne de graves perturbations dans l'activité de tout le corps humain. Une petite zone du cerveau est responsable du fonctionnement du système hormonal - l'hypothalamus, auquel toutes les glandes endocrines obéissent.

Pour coordonner l'activité des organes internes et assurer l'adaptation de tout le corps humain aux conditions de l'environnement interne et externe, les cellules des glandes endocrines produisent des hormones qui sont libérées directement dans la circulation sanguine. Les impulsions aux organes endocriniens sont transmises par la glande pituitaire, un petit appendice du cerveau. Parmi les glandes endocrines, il occupe une place particulière, car il produit des hormones qui stimulent le bon fonctionnement de tout le système endocrinien, y compris la glande thyroïde..

Les substances biologiquement actives qu'il sécrète contrôlent de nombreux processus métaboliques et l'activité des systèmes nerveux, reproducteur, cardiaque, vasculaire et digestif. La fonction de la glande thyroïde, qui consiste en la production d'hormones thyroïdiennes - triiodothyronine et thyroxine, est régulée par la thyrotropine, qui est produite par l'hypophyse.

Un test sanguin pour la TSH est considéré comme une procédure nécessaire pour diagnostiquer les processus pathologiques dans la glande thyroïde - cette étude est réalisée simultanément avec un test sanguin pour T3 et T4. Dans cet article, nous voulons expliquer à nos lecteurs ce qu'est un test sanguin TSH, pourquoi il est prescrit, comment s'y préparer et ce que signifie déchiffrer les résultats de la recherche chez les enfants et les adultes..

Le rôle de l'hormone stimulant la thyroïde dans le corps humain

Cette substance biologiquement active contient deux chaînes:

  • α - sa structure ne diffère pas des gonadotrophines, qui sont sécrétées par le placenta et la glande pituitaire antérieure pour réguler le travail des gonades. La sous-classe des hormones tropiques comprend la follitropine, la lutéotrophine, la gonadotrophine chorionique.
  • β - n'affecte que les cellules de la glande thyroïde, activant leur croissance et augmentant la synthèse de ses hormones.

L'effet de la thyrotropine sur le corps humain est:

  • dans la régulation des processus métaboliques;
  • participation aux mécanismes d'échange de chaleur;
  • contrôler la production de globules rouges (érythrocytes);
  • soutenir la fonction des organes respiratoires;
  • assurer la respiration tissulaire (assimilation de l'oxygène par les cellules);
  • mouvement du glucose de la circulation sanguine dans les tissus et son traitement complet.

La synthèse de la thyrotropine est contrôlée par le système nerveux central et les cellules neurosécrétrices de l'hypothalamus. La combinaison morphofonctionnelle des structures de cette glande endocrine, qui est le centre végétatif le plus élevé, et de la glande pituitaire maintient des processus métaboliques stables dans le corps humain et un niveau constant d'hormones dans le sang circulant.

La violation de l'interconnexion du système hypothalamo-hypophysaire provoque un trouble de l'activité fonctionnelle des glandes endocrines - c'est la raison de ces situations où le niveau de TSH est augmenté à des concentrations élevées d'hormones thyroïdiennes. Les substances biologiquement actives produites par la glande thyroïde commencent leur activité au moment de la conception et se poursuivent jusqu'à la mort.

Ils remplissent des fonctions importantes et nombreuses dans le corps humain:

  • Responsable de la vitesse de réflexion.
  • Ils affectent l'état psycho-émotionnel, la croissance, les ressources énergétiques, le plein fonctionnement des organes de la vue et de l'audition, les systèmes cardiaque, vasculaire et nerveux.
  • Régule l'activité motrice des muscles lisses intestinaux et du cycle menstruel.
  • Affecte le métabolisme en synthétisant les éléments biochimiques les plus importants - protéides, lipides complexes, polynucléotides, glucides, lipovitamines.

Un changement dans la sécrétion de thyrotropine, qui régule la production de T3 et T4, indique une violation du fond hormonal. Une carence en TSH provoque le développement d'une hyperthyroïdie (ou thyrotoxicose), qui se manifeste par une diminution du travail de l'hypophyse et une augmentation de la fonction excrétrice de la glande thyroïde. Avec une diminution significative des indicateurs de l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde, on observe une prolifération des tissus de cet organe - une hyperplasie, ce qui entraîne une augmentation persistante de sa taille (goitre).

Le taux de TSH dans le sang

La sécrétion de thyrotropine dépend du rythme quotidien - la quantité maximale de cette hormone dans le corps humain est enregistrée la nuit (de 2 à 4 heures). Sa concentration diminue progressivement, le niveau minimum est observé dans la période de 17 h à 18 h. Des routines quotidiennes inappropriées et des quarts de nuit interfèrent avec la production de TSH. Les valeurs de référence de la Thyrotropine sont basées sur l'âge et le sexe:

  • chez les nouveau-nés - de 0,5 à 10,5 mU / l;
  • jusqu'à 2 mois - de 0,8 à 10,3;
  • jusqu'à 1 an - de 0,6 à 8,1;
  • jusqu'à 5 ans - de 0,4 à 7,2;
  • jusqu'à 15 ans - de 0,4 à 5,1;
  • chez les hommes - de 0,3 à 4,9;
  • chez les femmes - de 0,3 à 4,4.

Les spécialistes en exercice prescrivent toujours un test sanguin complet pour les hormones TSH, T3, T4 et la quantité de sucre. C'est pourquoi il est également important de noter les indicateurs normaux de ces substances:

  • triiodothyronine - de 1,1 à 3,15 nmol / l;
  • thyroxine totale - 62 à 150 nmol / l, libre - de 7,7 à 14,2 pmol / l;
  • glucose - de 2,72 à 6,11 mmol / l.

En fonction des changements périodiques dans le corps qui se produisent chez les femmes en âge de procréer, des écarts par rapport aux indicateurs normaux peuvent être observés dans son sang. Un changement significatif des paramètres indique l'évolution latente de divers processus pathologiques. La quantité de thyrotropine change pendant la période de gestation - au premier trimestre, sa quantité diminue et à partir du deuxième trimestre, elle augmente progressivement.

La norme pour les femmes pendant la grossesse varie entre 0,3 et 3,7 mU / l. Les fluctuations importantes de l'hormone nécessitent un examen supplémentaire de la femme enceinte - échographie et biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde.

Symptômes d'une thyrotropine élevée

Une augmentation de la sécrétion de TSH est le plus souvent détectée avec une activité fonctionnelle insuffisante de la glande thyroïde - cela signifie que le patient présente des signes d'hypothyroïdie:

  • une augmentation de l'indice de masse corporelle moyen - un ralentissement des processus métaboliques contribue à l'ajout d'une couche de graisse sous-cutanée;
  • gonflement des lèvres, des membres et des paupières, qui est facilité par la rétention d'eau entre les cellules du tissu conjonctif;
  • frissons (réaction anormale du corps à une température basse), difficile à réchauffer - ce phénomène est associé à un métabolisme lent et à une libération d'énergie insuffisante;
  • faiblesse musculaire sévère, qui se manifeste par des picotements et des engourdissements - cela est causé par une violation de la circulation sanguine;
  • troubles nerveux - insomnie, apathie, somnolence diurne, troubles de la mémoire;
  • ralentir la fréquence cardiaque en dessous de 55 battements en 1 minute;
  • sécheresse et diminution de la sensibilité de la peau;
  • fragilité des plaques à ongles;
  • alopécie - perte de cheveux pathologique;
  • dysfonctionnement des organes digestifs - hépatomégalie, diminution de l'appétit, sensation de lourdeur et de plénitude de l'estomac, constipation, mauvaise digestion;
  • absence de règles mensuelles;
  • perte de libido;
  • la survenue d'une mastopathie - une prolifération bénigne du tissu mammaire.

Les symptômes énumérés n'apparaissent pas tous ensemble - cela se produit avec une carence prolongée en hormones thyroïdiennes. Une augmentation modérée de la quantité de TSH n'est pas caractérisée par des manifestations cliniques sévères. Une augmentation de la thyrotropine peut être associée à une tumeur bénigne formée à partir des cellules de l'adénohypophyse - cette condition se manifeste par un mal de tête dans la région temporale, une altération de l'acuité visuelle, une perte de sensibilité aux couleurs et l'apparition de taches sombres dans le champ de vision.

Diminution de la quantité

L'hyperfonction de la glande thyroïde provoque une diminution de la production d'hormone stimulant la thyroïde. Les signes cliniques de sa carence coïncident avec les symptômes de la thyrotoxicose:

  • une diminution du poids corporel avec une alimentation régulière et une activité physique normale - cela est dû à un métabolisme accéléré;
  • l'apparition d'un renflement sur la surface avant du cou - goitre;
  • une sensation de chaleur, une température corporelle subfébrile, une transpiration excessive en l'absence de processus infectieux et inflammatoires;
  • selles fréquentes;
  • hypertension artérielle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • fragilité et fragilité des os associées à la perte de calcium due à une violation de l'équilibre des substances minérales dans le corps humain;
  • fatigue accrue;
  • états neurasthéniques - irritabilité, crises d'anxiété soudaine et forte et peur obsessionnelle, agitation, accès de rage;
  • atrophie des tissus musculaires;
  • symptômes oculaires de Delrimple (grande ouverture des fentes oculaires) et de Graefe (retard de la paupière supérieure lorsque le globe oculaire bouge);
  • amincissement de la peau;
  • croissance lente des ongles et des cheveux.

Quand il est nécessaire de donner du sang pour une hormone

La détermination du niveau de thyrotropine dans le corps peut être prescrite:

  • avec suspicion d'une évolution latente d'hypothyroïdie;
  • aménorrhée;
  • états dépressifs fréquents;
  • une diminution significative de la température corporelle d'étiologie inconnue;
  • le retard de l'enfant dans le développement mental et sexuel;
  • violation du rythme cardiaque en l'absence de pathologie myocardique;
  • fatigue rapide;
  • détérioration de la fonction de l'appareil musculaire;
  • impuissance;
  • infertilité;
  • diminution de la libido;
  • calvitie.

Les résultats de l'étude permettent au médecin traitant de choisir une tactique rationnelle de mesures de traitement et un cours optimal d'hormonothérapie. La préparation de l'analyse, correctement et raisonnablement effectuée par le patient, permet d'obtenir un résultat fiable et d'éviter des tests répétés. Vous pouvez en savoir plus sur la préparation d'un test TSH dans cet article..

Comment se situe la réponse d'analyse?

Seul un endocrinologue qualifié peut interpréter les résultats de la recherche! C'est lui qui procédera à une évaluation compétente des données d'essai finales, qui peuvent indiquer l'activité normale du système endocrinien ou indiquer de graves violations de leur fonction.

Le patient ne doit pas comprendre seul ce que montre le résultat du test - le plus souvent, ces tentatives conduisent à de fausses conclusions et à une anxiété inutile. Si un test sanguin pour les hormones a été effectué selon toutes les règles et que ses résultats contiennent un changement des indicateurs normaux, cela prouve la présence de processus pathologiques dans le corps du patient..

Une augmentation de la concentration de TSH dans le sang est observée:

  • avec la thyroïdite auto-immune de Hashimoto - une pathologie caractérisée par une «attaque» du système immunitaire sur les propres tissus du corps;
  • résistance généralisée ou hypophysaire aux hormones thyroïdiennes;
  • ablation de la vésicule biliaire;
  • processus tumoraux;
  • adénome hypophysaire;
  • fonction insuffisante des glandes surrénales;
  • empoisonner le corps avec des métaux lourds;
  • purification extrarénale du sang en cas d'insuffisance rénale - hémodialyse;
  • prendre des préparations d'iode, des antipsychotiques, de la prednisolone, des bêta-bloquants;
  • inflammation virale de la glande thyroïde;
  • hypothyroïdie primaire - un trouble congénital de la synthèse des hormones thyroïdiennes;
  • prééclampsie;
  • pathologies somatiques sévères;
  • maladie mentale.

Une diminution des niveaux de TSH est typique pour:

  • états de stress émotionnel accru;
  • restrictions sur la prise alimentaire;
  • goitre nodulaire toxique;
  • épuisement sévère du corps;
  • nécrose post-partum de l'hypophyse - mort de ses cellules à la suite d'un accouchement compliqué;
  • utilisation incontrôlée de médicaments hormonaux, anticonvulsivants et antihypertenseurs;
  • formations ressemblant à des tumeurs dans la glande thyroïde;
  • hyperthyroïdie physiologique pendant la grossesse;
  • hypofonction de la glande pituitaire.

En conclusion des informations ci-dessus, je voudrais une fois de plus attirer l'attention des lecteurs sur le fait qu'en cas de détérioration de la santé, vous devez consulter un médecin qualifié - cela évitera de nombreuses conséquences graves! Les stades initiaux des troubles hormonaux peuvent être facilement corrigés grâce aux méthodes de la médecine traditionnelle, de la pharmacothérapie simple et de la nutrition rationnelle. Les formes avancées de déséquilibre hormonal sont beaucoup plus difficiles à traiter!

Hormone TSH - qu'est-ce que c'est, comment faire un don de sang pour analyse correctement

L'hormone de stimulation thyroïdienne (TSH, thyrotropine) est une hormone sécrétée par l'hypophyse antérieure et est le principal régulateur du fonctionnement normal de la glande thyroïde. Un déséquilibre hormonal peut entraîner un certain nombre de troubles physiques ou mentaux graves. Il est recommandé que l'étude ait lieu régulièrement chaque année, car de nombreuses maladies ont une longue évolution latente. De plus, beaucoup d'entre eux sont détectés au stade où la pharmacothérapie est déjà inefficace..

Important: s'il est nécessaire de contrôler l'efficacité de la tactique de traitement choisie, une seconde analyse est réalisée au moins 2 mois après son achèvement. Ce fait est dû au fait que l'analyse TSH montre la situation dans le système glande pituitaire-thyroïde au cours des 4-6 dernières semaines.

Méthode de recherche: immunochimioluminescente. Durée: 1 jour excluant le jour de prise du biomatériau. Prix: 450 roubles.

Test sanguin pour l'hormone TSH - qu'est-ce que c'est?

L'hormone TSH est une hormone tropique synthétisée par l'hypophyse antérieure. Le rôle de la TSH dans le corps d'une femme et d'un homme est de maintenir et de réguler la synthèse des hormones thyroïdiennes: T3 et T4.

Le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde appartient aux serpentines (récepteurs à sept bobines). Leur fonction est de transmettre un signal intracellulaire pour activer la réponse de la cellule, qui s'accompagne d'une augmentation de la consommation d'iode. Dans ce cas, l'enzyme adénylate cyclase commence à catalyser de manière intensive le processus de conversion de l'adénosine triphosphate (une source d'énergie) en adénosine monophosphate cyclique (AMPc). L'accumulation d'AMPc conduit au fait que la TSH augmente la production de triiodothyronine (T3) et de thyroxine (T4). Le temps de synthèse est réduit à 1 minute.

La régulation de la commande est effectuée selon le principe du «feedback». En d'autres termes, plus la concentration de T3 et T4 dans le sang est faible, plus la quantité de TSH est élevée.

Quelles hormones TSH et T4 libre affectent?

L'importance de T3 et T4 pour le développement normal de l'organisme humain est difficile à surestimer. Leurs principales fonctions comprennent:

  • régulation du métabolisme et maintien de l'homéostasie;
  • normalisation du métabolisme de l'oxygène dans les tissus;
  • maintenir la pression artérielle;
  • régulation de la thermorégulation;
  • participation à la régulation du système cardiovasculaire;
  • stimulation des processus d'érythropoïèse dans la moelle osseuse;
  • le contrôle du processus de biosynthèse des protéines - le principal matériau de «construction» des organismes vivants;
  • stimulation de la croissance.

Ainsi, le taux de production de T3 et T4 dépend du niveau de l'hormone thyréostimuline (TSH), qui, à son tour, est directement impliquée dans la croissance et le développement de tout l'organisme..

Quand l'étude est prévue?

Une référence à un patient peut être ordonnée par un médecin généraliste, un pédiatre, un endocrinologue, un neurologue ou un chirurgien. L'indication principale de l'étude est une augmentation de la taille de la glande thyroïde, diagnostiquée par échographie. La pathologie peut être accompagnée d'une hyper- (excessive) ou d'une hypothyroïdie (production insuffisante d'hormones).

Symptômes indiquant une hyperthyroïdie:

  • tachycardie fréquente;
  • perte de poids inexpliquée;
  • insomnie;
  • diarrhée d'étiologie inconnue;
  • maux d'estomac;
  • instabilité émotionnelle, anxiété, agressivité;
  • mauvaise tolérance à la chaleur;
  • détérioration de la vision;
  • tremblement de la main;
  • apathie, dépression et faiblesse.

Les signes d'hypothyroïdie comprennent:

  • menstruations irrégulières chez les femmes;
  • impuissance chez les hommes;
  • diminution de la libido;
  • perte de cheveux excessive;
  • troubles dépressifs;
  • léthargie;
  • diminution de la mémoire;
  • problèmes de selles (constipation);
  • peau sèche;
  • gonflement.

Pour les nouveau-nés à risque de maladies thyroïdiennes, l'étude est obligatoire immédiatement après la naissance, pour exclure l'hypothyroïdie congénitale.

Comment se faire tester pour la TSH, à jeun ou non?

La préparation à l'analyse TSH est d'une importance décisive pour la fiabilité des résultats obtenus..

Les études hormonales de la TSH dans le sang sont effectuées strictement à jeun. Pour les enfants, un intervalle après le dernier repas de 4 heures est autorisé, pour les adultes il est d'au moins 8 heures. Boire beaucoup d'eau propre et plate.

Lors de la préparation d'un test sanguin pour la TSH, il est nécessaire de ne pas fumer pendant 3 heures avant de collecter le biomatériau et, en accord avec le médecin, d'exclure tout médicament pendant 2 jours. L'importance de la règle est due au risque d'obtenir de faux résultats positifs en raison de la capacité de certains médicaments à augmenter ou diminuer la sécrétion de l'hormone.

L'alcool est exclu quelques jours avant l'étude.

On sait que l'indicateur est caractérisé par des fluctuations quotidiennes. Ainsi, ses valeurs maximales sont notées dans l'intervalle entre 2 et 4 heures du matin, et le minimum - de 17 à 19 heures. De 6 à 8 heures du matin, la concentration est légèrement réduite, de sorte que le moment optimal pour un test sanguin de TSH est considéré comme étant de 9 à 11 heures du matin..

De plus, l'indicateur est extrêmement sensible au stress physique et émotionnel. Sa sécrétion est perturbée lorsqu'il est éveillé la nuit avant le don de sang. L'entraînement physique la veille de la visite au service laboratoire devra également être reporté.

Les règles ci-dessus sont identiques pour les deux sexes et tous les âges. Cependant, des questions se posent souvent - comment apporter correctement la TSH aux femmes et le stade du cycle menstruel est-il important? Le personnel du laboratoire peut interroger le patient sur la phase du cycle ou l'âge gestationnel.

Ces informations sont nécessaires pour la sélection des valeurs de référence (normales). Cependant, la patiente peut passer un test de TSH n'importe quel jour du cycle menstruel, à moins que le médecin n'ait préalablement indiqué la phase nécessaire à l'accouchement.

TSH normal dans l'analyse

Il a été constaté que la teneur en TSH dans le sang de patients d'âges différents est différente. Lors de la sélection des valeurs normales, le médecin prend en compte l'âge de la patiente, ainsi que la présence et la durée de la grossesse. Les unités de mesure standard sont μIU / ml, dans lesquelles toutes les valeurs seront données ci-dessous..

La valeur normale pour les nouveau-nés jusqu'à 4 mois est comprise entre 0,7 et 11. Les valeurs sont similaires pour les bébés nés à terme et prématurés..

À l'âge de 4 mois à 1 an, la norme est de 0,7 à 8,5, puis jusqu'à 7 ans de 0,7 à 6.

Les valeurs acceptables pour les enfants de 7 à 12 ans sont comprises entre 0,6 et 5.

La puberté d'un adolescent s'accompagne de changements hormonaux importants. Ainsi, la valeur de la thyrotropine de 12 à 20 ans devrait être comprise entre 0,5 et 4,4.

Pour les personnes de plus de 20 ans, les valeurs standard sont de 0,3 à 4,2. Après 60 ans, il y a une légère augmentation de la concentration de thyrotropine. Cela est dû à une diminution physiologique de la quantité de T3 et T4.

Articles sur les normes et le décodage de TSH: chez les femmes et les enfants, incl. chez la femme enceinte, chez l'homme

Norme et écart après le retrait de la glande thyroïde

Après l'ablation chirurgicale de la glande thyroïde, la sécrétion de T3 et T4 cesse et la glande pituitaire essaie de maximiser leur contenu par une production excessive de thyrotropine pour cela. Pour compenser le manque de T3 et T4, les médicaments basés sur eux sont prescrits à vie..

Le taux de thyrotropine après chirurgie est de 0,3 à 4,0 mU / ml.

Dans les premiers jours, le patient présente un taux élevé de TSH après l'ablation de la glande thyroïde, qui est une variante de la norme physiologique. Cependant, par la suite, sa valeur doit revenir à la plage normale. Il est important de bien se préparer à la collecte des biomatériaux, car de nombreux médicaments conduisent à des résultats faussement positifs.

De faibles valeurs de thyrotropine après une chirurgie indiquent une surdose de médicaments hormonaux ou une pathologie dans le travail de la région hypophyso-hypothalamique du cerveau.

Pourquoi l'hormone stimulant la thyroïde augmente-t-elle??

Des niveaux élevés de TSH chez les enfants et les adultes peuvent indiquer un certain nombre de conditions:

  • l'hypothyroïdie est un manque à long terme d'hormones thyroïdiennes. Le dernier stade de la pathologie chez les enfants s'accompagne de crétinisme et chez les adultes - myxœdème (gonflement sévère des muqueuses). La prévalence élevée (20 cas pour 1000 personnes) s'accompagne souvent d'une détection tardive. La situation s'explique par la faible spécificité des symptômes à un stade précoce. Dans ce cas, le niveau de TSH dans l'hypothyroïdie augmente fortement et la valeur de T3 et T4 diminue proportionnellement à la gravité de la pathologie;
  • L'adénome hypophysaire est une tumeur du tissu glandulaire d'étiologie inconnue. La pathologie représente un sixième de tous les cas de tumeurs cérébrales. Le danger est un cours asymptomatique prolongé. Par conséquent, souvent au stade de la détection, la pharmacothérapie ne donne pas l'effet souhaité, une ablation chirurgicale est nécessaire;
  • la thyroïdite auto-immune (thyroïdite de Hashimoto) est une inflammation chronique du tissu thyroïdien. Plus l'inflammation est prononcée, plus le manque de T3 et T4 est important. La prévalence chez les enfants ne dépasse pas 1,5% et 11% chez les adultes. Les femmes tombent malades 4 à 8 fois plus souvent que les hommes. Des soins médicaux adéquats et opportuns déterminent un pronostic favorable;
  • dans le syndrome de sécrétion incontrôlée de la thyrotropine, il existe une absence de mécanismes inhibiteurs de sa synthèse par l'hypophyse. De plus, son augmentation ne dépend pas de la teneur en hormones thyroïdiennes dans le sang;
  • oncologie de la thyroïde ou du sein, ainsi que des poumons;
  • divers troubles mentaux;
  • insuffisance surrénalienne primaire;
  • hypothyroïdie juvénile;
  • les thyrotropinomes;
  • intoxication au plomb;
  • pathologies somatiques sévères.

Causes des faibles niveaux de thyrotropine

Un écart par rapport à la norme vers le bas est observé dans le goitre toxique diffus, qui appartient aux pathologies auto-immunes. La condition est caractérisée par une sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes (hyperthyroïdie), qui s'accumulent et présentent des effets toxiques. Selon la règle de la «régulation inverse» dans ce cas, le niveau de TSH dans l'hyperthyroïdie diminue considérablement.

Le pronostic du goitre à toxicité diffuse est favorable en cas de diagnostic rapide et de nomination d'un traitement adéquat. Les patients doivent éviter une exposition excessive au soleil, le stress, le surmenage, un effort physique excessif, ainsi que la prise de médicaments et d'aliments contenant de l'iode..

Une diminution similaire de l'indicateur est caractéristique de la maladie de Plummer - il s'agit d'une tumeur bénigne de la glande thyroïde. Les femmes sont plus susceptibles de contracter la maladie, les hommes tombent malades 4 à 6 fois moins souvent. La raison en est une mutation génétique qui conduit à une synthèse à long terme et constamment élevée de T3 et T4. Le pronostic de l'issue est souvent favorable, même une guérison spontanée n'est pas exclue. Cependant, il existe des cas isolés de dégénérescence de la pathologie en un malin.

Une déplétion critique de l'organisme (cachexie) conduit également à une inhibition de la sécrétion de thyrotropine. Dans ce cas, la personne perd considérablement du poids. En règle générale, la cachexie est une maladie secondaire dans la pathologie sous-jacente. Dans ce cas, le traitement se réduit à l'identification et à l'élimination de la cause profonde, puis à la thérapie symptomatique pour restaurer le corps humain.

Un faible indice TSH avec une valeur normale de T4 libre est observé chez les patients âgés et les femmes enceintes, chez les patients présentant une nécrose hypophysaire post-partum, un adénome thyrotoxique, un traumatisme hypophysaire, une thyrotoxicose latente, ainsi qu'en automédication T4.

Qu'est-ce que cela signifie - La TSH est augmentée et la T4 est normale?

Un taux élevé de TSH avec une valeur T4 normale indique une hypothyroïdie latente (subclinique). Il s'agit de la première étape de la forme clinique de la maladie, caractérisée par des lésions de la glande thyroïde et une perturbation de son fonctionnement normal. Le tableau clinique ne présente aucun signe pathologique prononcé.

La maladie est diagnostiquée chez 20% des femmes de plus de 50 ans. Le diagnostic différentiel consiste à déterminer la valeur des hormones thyroïdiennes et hypophysaires. Les raisons sont:

  • développement d'organes intra-utérins pathologiques;
  • carence en iode;
  • ablation de la glande thyroïde;
  • blessure à la glande thyroïde;
  • la nécessité d'un traitement médicamenteux à long terme avec des médicaments qui inhibent le travail de la glande thyroïde;
  • inflammation ou cancer de la glande.

Le traitement de l'hypothyroïdie latente consiste en l'utilisation de médicaments hormonaux, de vitamines et d'un régime. Dans le même temps, le sucre, les types gras de poisson et de viande, le beurre et les produits à base de soja sont complètement exclus de l'alimentation..

Après le traitement complet, le patient est réexaminé. S'il y a une augmentation constamment élevée de la TSH et que le niveau de T3 et T4 se situe également dans la plage normale, une conclusion est tirée sur l'inefficacité des méthodes sélectionnées. La question de la correction ou du transfert vers des méthodes thérapeutiques alternatives est en cours de résolution.

  • A propos de l'auteur
  • Publications récentes

Spécialiste diplômée, elle a obtenu en 2014 un diplôme en microbiologie de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral de l'Université d'État d'Orenbourg. Diplômé de l'étude de troisième cycle de l'établissement d'enseignement supérieur budgétaire de l'État fédéral Orenburg GAU.

En 2015. à l'Institut de Symbiose Cellulaire et Intracellulaire de la Branche de l'Oural de l'Académie des Sciences de Russie a réussi un programme de formation avancée dans le cadre du programme professionnel supplémentaire "Bactériologie".

Lauréat du concours panrusse pour le meilleur travail scientifique dans la nomination "Sciences biologiques" 2017.