Principal

Goitre

Est-il possible de passer des tests pour les filles pendant la menstruation? Facteurs menstruels affectant les tests

Tout le monde sait que les hormones jouent un rôle important, mais tout le monde ne sait pas quelle fonction ces substances remplissent dans le corps. Parfois, ils nous font ressentir des sentiments et des émotions inexpliqués, parfois même des actes téméraires. Les œstrogènes et les progestérone sont responsables de toutes les fluctuations de notre humeur et de notre bien-être. L'essentiel est de remarquer à temps si quelque chose s'est égaré dans ce mécanisme compliqué. La question des hormones pendant la menstruation et l'ovulation est particulièrement aiguë..

Fonctions des hormones dans le corps féminin

Les substances spéciales qui régulent le travail de tous les systèmes sont des hormones. Ils fournissent un métabolisme biochimique correct, participent à la croissance des tissus et au développement des organes et soutiennent la fonction de reproduction. Les substances sont produites par la glande endocrine et des perturbations dans leur travail peuvent avoir des conséquences imprévisibles..

Les hormones sexuelles féminines sont produites par les ovaires et affectent les changements d'apparence, à savoir le développement de caractéristiques sexuelles secondaires, et normalisent également le cycle de décharge mensuelle et préparent le corps à l'accouchement.

Œstrogène

La substance est formée de plusieurs de ses prédécesseurs: la testostérone, l'androstérone et la dihydrotestostérone. Le processus de transition est contrôlé par une enzyme spéciale. Parfois, en raison d'un défaut pathologique ou héréditaire dans le corps de la femme, un syndrome se développe dans lequel il y a plus d'hormones mâles que nécessaire.

Les œstrogènes sont responsables des processus suivants:

  • la formation des glandes mammaires, le développement correct de l'utérus et des ovaires dans la première moitié de la puberté, la production d'hormone lutéinisante, l'ovulation et l'arrivée des menstruations dans la seconde;
  • croissance folliculaire et soutien du cycle menstruel chez les femmes âgées.

Une baisse du niveau de cette substance, en particulier pendant la période ménopausique, se caractérise par une diminution de la libido, de la dépression, des sautes d'humeur et d'autres troubles.

Progestérone

C'est une hormone stéroïde importante qui a un effet significatif sur le corps. Il est synthétisé par deux organes: le corps jaune, qui, en raison de la formation de nouveaux vaisseaux, amène la muqueuse utérine dans un état de préparation à la fécondation, et les glandes surrénales. Le placenta, formé pendant la grossesse, est également lié à la synthèse de l'hormone..

Les principales fonctions sont les suivantes:

  1. Système reproducteur: prépare l'utérus à la conception, aide le corps à ne pas rejeter l'embryon. Dans la période post-partum, en raison d'une diminution de sa synthèse, une femme a du lait pour nourrir son bébé.
  2. Hormonale: participe à la formation des hormones sexuelles et corticostéroïdes.
  3. Peau: une diminution du niveau de sa synthèse affecte l'élasticité du tégument, ce qui contribue à l'apparition de rides.
  4. Système nerveux: sa production est importante pour la formation de neurostéroïdes, qui affectent l'activité cérébrale.

En présence de taux élevés de progestérone, de l'acné, une croissance excessive des cheveux et une prise de poids rapide apparaissent, la fatigue augmente et des problèmes menstruels sont notés.

L'hormone folliculo-stimulante est produite dans le lobe antérieur de l'hypophyse et est libérée de manière impulsive dans la circulation sanguine de la femme. Un saut équivaut à 15 minutes et l'intervalle peut durer jusqu'à quatre heures. C'est une hormone gonadotrope qui affecte la conversion des testostérone en œstrogènes, ainsi que la croissance et la maturation des follicules..

Normalement, le niveau de cette substance augmente avant le début de l'ovulation. C'est ce saut qui provoque la libération de l'œuf. La perturbation du fonctionnement normal de la production d'une substance peut entraîner de graves problèmes dans le système reproducteur du corps..

Parfois, un saut brutal indique le développement d'un kyste endométrioïde ou d'une pathologie rénale. Dans le même temps, une diminution du niveau peut survenir avec l'obésité, l'utilisation fréquente de régimes alimentaires affamés ou indiquer un empoisonnement toxique au plomb..

Comme toutes les hormones précédentes, la lutéinisation est également impliquée dans le travail de la fonction reproductrice. Avec ses valeurs élevées dans le sang, l'ovulation se produit. La concentration de la substance dépend de l'âge et varie en fonction de la phase du cycle menstruel.

Au moment où le follicule mûrit et que l'hormone lutéinisante est libérée, la libération de l'œuf est observée et ses restes se transforment en un corps jaune, qui produit de la progestérone pour préparer l'endomètre à la fécondation. La libération de LH est contrôlée par l'hypothalamus.

Comment les niveaux d'hormones changent pendant la menstruation

En règle générale, le cycle menstruel dure de 27 à 34 jours et les saignements prennent de 3 à 7 jours. Le volume de saignement approximatif est de 35 ml. Tout cela est un indicateur de la norme et un écart ou une irrégularité à la hausse indique une pathologie..

Les menstruations complètes sont dues à l'interaction de la glande pituitaire, des ovaires et de l'hypothalamus. Le cycle entier est divisé en quatre phases, chacune ayant son propre but, sa durée et sa concentration de la substance dans le sang. Par exemple, au stade de l'ovulation, la quantité d'estradiol ne doit pas dépasser 35-420 ng / l et à la ménopause - 5-50 ng / l.

Phase folliculaire

Le but de cette période est d'assurer la formation d'au moins un follicule mature et la libération de l'ovule. Avec la quantité requise de FSH dans les cellules matures, les substances sont transférées aux hormones lutéinisantes. La durée du processus varie de 7 à 20 jours et dépend des caractéristiques individuelles du corps féminin.

Le début de la phase est caractérisé par la fin du repérage. À ce moment, il y a une production intensive de substances qui ont l'effet nécessaire sur les ovaires. Le principal est la FSH, qui provoque une croissance active d'un petit nombre de follicules. Les appendices sont occupés par leur travail - ils synthétisent des œstrogènes. L'ensemble du processus prend environ 14 jours et se termine généralement à un moment où des substances sont libérées dans le sang qui suppriment l'activité de l'hormone folliculo-stimulante. Vient ensuite la prochaine étape.

Stade d'ovulation

La phase commence au moment où la LH est à son apogée - au milieu du cycle. Ce produit chimique contribue non seulement à la libération d'un ovule mature du follicule, mais affecte également les muqueuses du col de l'utérus, créant un environnement favorable au passage des cellules germinales mâles.

Le gamète fini monte dans la trompe de Fallope et continue de se déplacer lentement dans l'utérus - c'est l'ovulation. C'est là que la fécondation a lieu. Ensuite, le zygote se fixe à la paroi de l'organe.

Parfois, il arrive qu'il n'y ait pas d'ovulation. Cela peut se produire pour les raisons suivantes:

  • troubles du travail du système d'approvisionnement en sang du cerveau;
  • stress sévère;
  • surpoids ou insuffisance pondérale;
  • la présence de processus inflammatoires, de traumatismes ou de maladies chroniques des organes pelviens;
  • ménopause précoce;
  • maladies endocriniennes;
  • utilisation incontrôlée de contraceptifs hormonaux.

Puisque la conception survient pendant l'ovulation, en son absence, une femme ne peut pas devenir enceinte.

Phase lutéale

C'est la dernière étape d'un cycle mensuel qui dure environ 15 jours. La LH cesse d'être produite, ce qui contribue au fait que le mucus utérin devient une barrière au mouvement des spermatozoïdes.

Sous l'influence de la progestérone, le corps jaune devient actif. L'endomètre de l'utérus est en cours de préparation pour la fixation d'un ovule fécondé. Si la conception n'a pas eu lieu, la menstruation commence. La LH normale est de 1,1 à 8,9 UI / ml.

Pourquoi est-il nécessaire de se faire tester pour les hormones

La détermination du niveau de substances vous permet d'identifier les troubles provoqués par un déséquilibre hormonal. La pathologie est primaire (lorsque le travail des gonades est perturbé) et secondaire (des problèmes de fonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse sont révélés). Faire un test sanguin pour les hormones est nécessaire pour atteindre les objectifs suivants:

  • guérir l'infertilité;
  • déterminer la période du cycle menstruel ou de la ménopause;
  • identifier les maladies des organes génitaux;
  • contrôler le processus de la puberté;
  • surveiller l'efficacité de l'hormonothérapie;
  • reconnaître les maladies de la glande pituitaire à temps;
  • comprendre les raisons de la violation de la période menstruelle.

En règle générale, des tests sanguins sont prescrits lorsque des plaintes concernant des échecs de cycle sont reçues, en présence de pertes abondantes ou, au contraire, rares, avec des fausses couches involontaires et pour une portance à part entière du fœtus..

Analyses sanguines non recommandées pour les menstruations

Étant donné que la composition chimique du plasma change pendant la menstruation, les gynécologues ne conseillent pas:

  1. Analyse sanguine générale. L'apparition des jours critiques affecte les globules rouges: ils augmentent, ce qui peut indiquer la présence de processus inflammatoires et affecter le diagnostic correct.
  2. Marqueurs oncologiques. Le résultat peut être faux positif.
  3. Diagnostics PCR. La méthode est basée sur la détection d'une molécule d'ADN spéciale parmi tant d'autres.
  4. Analyse des infections sexuellement transmissibles.
  5. Tests allergiques, car il peut y avoir un résultat peu fiable.
  6. Test de glucose.
  7. Recherche immunologique.

Il faut se rappeler que parfois la prise d'une analyse peut mettre un stress supplémentaire sur les systèmes du corps et conduire à une détérioration de l'état général.

Ce qu'il est recommandé de faire pendant la menstruation

Pendant la menstruation, des résultats fiables seront montrés par des tests pour identifier le niveau des hormones suivantes:

  • lutéinisation;
  • la testostérone;
  • prolactine;
  • stimulant les follicules;
  • cortisol;
  • thyrotrope;
  • estradiol.

Il convient de prêter une attention particulière au fait que l'étude de la LH doit être effectuée le 3 à 5 jour du cycle et à la détermination du niveau de testostérone - à 8-10. Il est recommandé de faire un test de progestérone les jours 21-22.

À la veille de l'examen, en l'absence d'instructions particulières du médecin traitant, il est nécessaire de refuser de prendre tout médicament pouvant affecter les résultats ou les fausser. Il est recommandé de respecter les règles générales de préparation: effectuer un examen à jeun, ne pas consommer de boissons alcoolisées un jour avant le test.

Comme en témoigne la non-conformité

Un écart par rapport aux valeurs admissibles indique que des processus pathologiques se produisent dans le corps. Par exemple, si le niveau d'hormone folliculo-stimulante diffère des valeurs normales, cela indique le développement des maladies suivantes:

  • processus tumoraux dans le cerveau;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • alcoolisme;
  • obésité;
  • anorexie;
  • nanisme;
  • hyperprolactinémie;
  • l'endométriose.

Si les résultats sont inférieurs à la normale, l'analyse doit être reprise, car la libération de cette hormone peut être impulsive et un seul écart est considéré comme non fiable.

Les perturbations de la production d'œstrogènes, responsables du déroulement normal de la grossesse, peuvent être le signe de:

  • fibromes ou fibromes;
  • cancer des ovaires;
  • maladie des glandes surrénales;
  • le début de la période postménopausique;
  • hypogonadisme;
  • la cirrhose du foie.

Conclusion

Le fond hormonal normal devient la base de la santé et de la longévité active. Lorsque des symptômes désagréables apparaissent, il est nécessaire de passer des tests pour déterminer le niveau d'hormones sexuelles féminines. En cas d'écarts par rapport à la norme, il est recommandé de suivre un traitement prescrit par un spécialiste.

Est-il possible de donner du sang pour les hormones pendant la menstruation

Quand se faire tester

Le fond hormonal chez les hommes est plus stable. En revanche, le corps féminin doit souvent subir des fluctuations des niveaux d'hormones tout au long de la vie, qui sont causées par divers facteurs, notamment la phase du cycle menstruel, le stress et diverses maladies, y compris le rhume. Cependant, une diminution ou une augmentation persistante du taux d'hormones peut entraîner le développement de maladies gynécologiques et même d'infertilité. De plus, un manque ou un excès d'hormones sexuelles entraîne une violation de l'état émotionnel et des changements d'apparence..

Les symptômes suivants indiquent la nécessité de consulter un spécialiste et de passer une analyse des hormones:

  • faible résistance au stress;
  • les troubles du sommeil;
  • une sensation incessante de fatigue et de faiblesse;
  • diminution des fonctions de protection du corps;
  • sensibilité aux maladies virales;
  • changements liés à l'âge;
  • sautes d'humeur sans cause;
  • transpiration excessive;
  • violation du cycle menstruel et aménorrhée;
  • gonflement;
  • une augmentation ou une diminution déraisonnable du poids corporel;
  • retard du développement sexuel;
  • fausse couche répétée;
  • maladie des ovaires polykystiques;
  • néoplasmes dans les ovaires;
  • problèmes de peau;
  • perte de cheveux ou croissance excessive des cheveux aux mauvais endroits.

Comment faire un don de sang pour les hormones?

Il est nécessaire de bien se préparer à la livraison des tests. Par exemple, les hormones thyroïdiennes sont très sensibles à divers facteurs.Par conséquent, pour éliminer les erreurs de diagnostic, il est nécessaire de suivre les recommandations des spécialistes..

Les tests des hormones thyroïdiennes doivent être effectués à jeun. À partir du dernier repas, cela devrait prendre de 8 à 12 heures. Pendant ce temps, vous ne pouvez pas boire de jus, thé, café et chewing-gum. Les boissons alcoolisées ne doivent pas être consommées le soir précédant l'étude. Il existe d'autres recommandations des médecins que vous ne devriez pas manger avant de donner du sang afin d'obtenir le résultat le plus fiable..

Vous devez également respecter les règles suivantes:

  • il vaut mieux donner du sang avant 10 heures;
  • Vous ne devez pas fumer une heure avant le test;
  • des pilules hormonales peuvent être prises après le prélèvement sanguin;
  • le matin avant l'analyse, vous ne pouvez pas subir d'ECG, de radiographie, d'échographie ou de physiothérapie;
  • avant le test sanguin, le patient doit se reposer pendant 10 à 15 minutes.

Les fonctions des œstrogènes dans le corps des femmes

Les œstrogènes sont plusieurs types d'hormones que l'on trouve chez les femmes et les hommes. C'est beaucoup plus difficile pour les femmes, car leur corps est attaqué par trois de leurs représentants à la fois:

  • l'estradiol;
  • estriol;
  • estrone.

Les œstrogènes sont produits par les ovaires et les glandes surrénales. Et la principale hormone qui remplit les fonctions les plus importantes de la puberté à la ménopause est l'estradiol. Sa compétence comprend environ 400 fonctions.

La synthèse d'estradiol diminue de manière significative avec le début de la ménopause, après quoi sa production s'arrête progressivement. En outre, certaines des fonctions de l'estradiol vont à l'estrone, et le reste est assuré par l'estradiol, qui continue d'être produit par les glandes surrénales..

L'estérone est la principale hormone qui soutient le corps féminin pendant la ménopause. Et si avant la ménopause, sa production est réalisée par les ovaires, le foie, les glandes surrénales et le tissu adipeux, avec le début de la ménopause, il est synthétisé exclusivement dans le tissu adipeux.

L'œstrone est un précurseur de l'estradiol, mais sa surproduction avant la ménopause conduit au développement de maladies hormono-dépendantes, notamment le cancer du sein et le cancer de l'utérus..

L'œstriol est l'œstrogène le plus faible et sa concentration dans le sang des femmes est donc minime. Sa partie principale est synthétisée exclusivement pendant la grossesse..

Tout au long de tous les cycles de vie, les œstrogènes remplissent les fonctions les plus importantes qui font d'une fille une femme..

  • La production active d'œstrogènes se produit pendant l'adolescence. Au cours de cette période, sous leur influence, des caractères sexuels secondaires commencent à se former chez les filles, notamment une augmentation des glandes mammaires et l'acquisition d'une figure de rondeur..
  • Les œstrogènes façonnent la fonction de reproduction en augmentant le nombre de cellules épithéliales et de mucus dans le vagin, créant ainsi un environnement favorable à la survie des spermatozoïdes. Pendant la grossesse, ces hormones favorisent une augmentation du tissu glandulaire du sein, le préparant ainsi à la lactation..

Les autres caractéristiques sont les suivantes:

  • stimuler le développement des organes génitaux et des glandes mammaires;
  • participer au processus de pigmentation des organes génitaux et des halos;
  • former des caractères sexuels féminins secondaires;
  • réguler la croissance des os longs;
  • participer à la fermeture opportune des zones de croissance des os longs;
  • favoriser le rejet de la couche interne de l'utérus, qui est un processus naturel pendant la menstruation;
  • empêcher la formation de caillots sanguins;
  • augmenter la coagulation sanguine, empêchant la transition de la menstruation au saignement;
  • empêcher la formation de dépôts de cholestérol dans les vaisseaux sanguins;
  • augmenter la sensibilité des récepteurs cellulaires à la progestérone.

Comment les niveaux d'hormones changent pendant la menstruation

Des indicateurs de substances hormonales permettent d'identifier la présence de certaines pathologies. Par exemple, lorsque l'ovulation se produit, les tests hormonaux montrent la norme d'estradiol - 35-420 ng / l, les données pendant la ménopause tombent à une valeur minimale et ne dépassent pas 5-50 ng / l. Des niveaux d'hormones réduits pendant la menstruation entraînent une desquamation de l'endomètre. La pathologie peut être suggérée par la progestérone et les œstrogènes.

Phase folliculaire

Elle est caractérisée par la maturation du follicule et la libération de l'œuf. Les substances sont transférées aux hormones lutéinisantes et, pour que cette période se passe sans perturbations, une quantité suffisante de FSH est nécessaire. Si ses données sont dans les limites normales, le processus de décollement de la muqueuse aura lieu dans les 2 semaines. Les indicateurs d'oestrogène et de progestérone au cours de cette période sont abaissés et les FG sont augmentés..

Stade d'ovulation

Le début de cette période dépend du pic de l'hormone lutéinisante. Une quantité suffisante contribue à la libération rapide de l'œuf et au fonctionnement normal de la membrane muqueuse du col de l'utérus. Une faible teneur en LH peut entraîner un manque d'ovulation et, par conséquent, des difficultés à concevoir un enfant.

Informations importantes: Comment le taux d'hCG augmente de jour en jour après l'implantation (tableau)

Phase lutéale

Il est caractérisé par l'implantation d'un ovule fécondé, un résultat favorable viendra avec la quantité optimale d'hormones nécessaires. La LH cesse d'être produite et la progestérone est activée, dont le contenu affecte l'activité du corps jaune. Les valeurs de LH requises pour cette phase sont de 1,1 à 8,9 UI / ml. Les niveaux normaux de progestérone soutiennent la synthèse d'autres hormones, affectent la santé globale de la peau, la croissance de l'endomètre et le poids de la grossesse.

Progestérone et sa fonction

La progestérone est l'une des hormones stéroïdes féminines produites par les glandes surrénales et le corps jaune des ovaires. Le taux d'hormones féminines dépend de la phase au cours de laquelle le cycle menstruel se produit. La fonction principale de la progestérone est de préparer l'utérus à la consolidation d'un ovule fécondé et de créer des conditions favorables à la poursuite de la gestation. Les autres caractéristiques sont les suivantes:

  • la progestérone aide à augmenter la taille de l'utérus et à détendre ses muscles;
  • crée un apport de nutriments en raison de la formation de graisse sous-cutanée;
  • prépare les muscles et les ligaments pour l'accouchement;
  • supprime certaines fonctions du système immunitaire, empêchant le rejet du fœtus;
  • favorise la production de lait en activant la lactation post-partum.

En cas de menace de mastopathie, la progestérone neutralise les œstrogènes, qui sont à l'origine de son développement.

Lorsqu'un examen des hormones en gynécologie est prescrit

L'examen hormonal des femmes est prescrit lorsque les symptômes apparaissent:

  • manque de menstruation;
  • anémie;
  • fatiguabilité rapide;
  • problèmes de peau (acné, psoriasis);
  • problèmes de cheveux (sécheresse excessive ou perte de cheveux gras);
  • prendre un excès de poids;
  • insuffisance rénale;
  • gonflement du corps et des membres;
  • maux de tête fréquents;
  • douleur dans le bas du dos et l'abdomen;
  • menstruations douloureuses abondantes;
  • sautes d'humeur fréquentes;
  • transpiration abondante;
  • les troubles du sommeil;
  • gonflement et douleur des glandes mammaires;
  • absence prolongée de grossesse;
  • fausses couches répétées;
  • poils corporels excessifs;
  • perte d'intérêt pour le sexe.
  • Les principaux symptômes du SPM chez les filles. Comment soulager la condition?

    Les examens et tests gynécologiques peuvent détecter de nombreuses maladies à un stade précoce. Ils sont également utilisés en préparation à la grossesse, pour la diagnostiquer, surveiller le développement fœtal, avant de prescrire des contraceptifs et certains médicaments..

    Le sang devient la base de l'examen. Après son analyse en laboratoire, un diagnostic par ultrasons est effectué. La laparoscopie ou l'hystéroscopie peuvent être indiquées.

    Hormones hypophysaires et thyroïdiennes

    Un certain nombre d'autres hormones produites par l'hypophyse et la glande thyroïde sont également très importantes pour le corps féminin..

    Les hormones hypophysaires qui sont importantes pour la préservation de la fonction de reproduction et du corps dans son ensemble sont les suivantes:

    • l'hormone folliculo-stimulante (FSH);
    • l'hormone lutéinisante (LH);
    • thyrotrope;
    • somatotrope;
    • ocytocine.

    Parmi les hormones produites par la glande thyroïde, la thyroxine est la plus précieuse pour le corps féminin..

    Indications pour le diagnostic des perturbations hormonales

    Il est recommandé d'être testé pour les œstrogènes dans les cas suivants:

    • cycle menstruel perturbé;
    • infertilité;
    • acné;
    • surpoids;
    • pathologie mammaire.

    Les hommes sont testés pour les androgènes dans le développement d'un processus tumoral, le dysfonctionnement des ovaires, l'infertilité, l'obésité. Pendant la grossesse, il est recommandé de subir un test d'œstrogène si une portance anormale du fœtus est suspectée. À l'aide d'une analyse de l'hCG, le médecin détecte la conception.

    Le plus souvent, les gynécologues examinent les indicateurs de la FSH, de la LH, de l'estradiol, de la prolactine, de la progestérone, de la TSH. Au cours du premier trimestre de la grossesse, il est nécessaire d'étudier les substances biologiquement actives de la glande thyroïde, de la progestérone et de l'hCG. Après la 5ème semaine de grossesse, une attention particulière est portée à la valeur du lactogène placentaire. Cette hormone est produite par le placenta de l'embryon. Il favorise la maturation et le développement des glandes mammaires de la femme enceinte, ainsi que les prépare à la lactation.

    Le lactogène placentaire et la prolactine soutiennent le travail du corps jaune des ovaires chez la femme enceinte, augmentant la sécrétion de progestérone. À l'aide de ces indicateurs, le gynécologue surveille l'évolution de la grossesse. Avant d'utiliser la technologie de la reproduction, les médicaments hormonaux sont indiqués..

    Il est recommandé de diagnostiquer les substances biologiquement actives du système reproducteur certains jours du cycle. Une préparation est requise au préalable. Avant de faire un test sanguin pour la prolactine, une femme doit renoncer à l'activité physique et aux rapports sexuels. Une telle étude est réalisée le matin (à jeun). Si ces conditions sont respectées, alors les indicateurs pour les substances dans le matériau seront objectifs..

    Dans la première phase du cycle, la prolactine, l'estradiol, la FSD, l'hypophyse, la LH sont examinées. Les 22-24 jours du cycle, vous pouvez donner du sang pour la progestérone. Pour évaluer la cyclicité de la reproduction, ils sont testés pour la LH et la FSH (au 14e jour du cycle). L'insuline et le glucose nécessitent un régime alimentaire spécifique avant le test. Pour évaluer le niveau de certaines hormones, l'urine est testée. Une technique similaire est utilisée pour ajuster la thérapie..

    Normes d'hormones dans le sang chez les femmes

    Un test sanguin pour les hormones est effectué selon trois approches. La raison en est que, dans le corps féminin, leur niveau change constamment en fonction de la phase du cycle menstruel..

    Actuellement, une technique spéciale est utilisée, sur la base de laquelle un don de sang est fourni pour déterminer le niveau d'hormones chez les femmes trois fois par cycle. Les cycles sont calculés à partir du premier jour de vos règles. Cette règle ne s'applique pas aux filles en dessous de l'âge de la puberté et aux femmes ménopausées..

    En général, le tableau des hormones chez les femmes devrait être comme ça.

    NomFillesFemmes en âge de procréerFemmes pendant la ménopause
    FSHde 0,3 à 6,7de 1 à 11,8de 31 à 130
    LHde 0,03 à 3,9de 1 à 8,8de 18,6 à 72
    Prolactine91 à 52667 à 72667 à 726
    Testostéronede 0,1 à 1,12de 0,45 à 3,75de 0,1 à 1,42
    DHEA-sde 0,025 à 1,45de 35 à 430de 0,1 à 0,6
    Estradiolde 5 à 2143,8 à 211de 5 à 46
    Progestéronenon définide 5,3 à 86non défini

    Hormone folliculo-stimulante ou FSH

    L'hormone folliculo-stimulante est produite dans la partie antérieure de l'hypophyse à l'aide de la gonadolibérine, une hormone de l'hypothalamus. Si les hormones sont normales, un follicule se forme dans l'un des ovaires du corps féminin, dans lequel l'œuf mûrit. En cas d'ovulation, le follicule se rompt et l'ovule est libéré. Le reste du follicule est converti en corps jaune, qui produit de la progestérone pendant la grossesse. En cas de non-fécondation de l'ovule, le corps jaune est détruit, provoquant des menstruations.

    Une augmentation des niveaux d'hormones peut indiquer les conditions suivantes:

    • dysfonctionnement des ovaires;
    • formations bénignes ou malignes dans l'hypophyse;
    • alcoolisme;
    • Irradiation aux rayons X.

    Une diminution des taux de FSH peut être présente en cas de polykystose ovarienne et de surpoids, ainsi qu'en présence de maladies génétiques.

    L'hormone lutéinisante est produite en conjonction avec l'hormone précédente. Et sa fonction principale est d'influencer le follicule en cours de maturation. LH est activement impliquée dans l'ovulation et la production d'œstrogènes.

    Un excès de la norme LH peut être observé avec les pathologies suivantes:

    • dysfonctionnement des ovaires;
    • néoplasmes dans la glande pituitaire;
    • stress fréquent;
    • jeûne prolongé;
    • activité physique intense.

    Prolactine

    Pendant l'adolescence, la production de prolactine favorise la croissance mammaire chez les filles. À l'avenir, seule la grossesse peut augmenter son niveau. Et après l'accouchement, sa fonction principale est de produire du lait. Dans d'autres périodes de la vie, son taux dans le sang des femmes est très bas..

    Un excès de la norme de prolactine indique les conditions suivantes:

    • sur la grossesse;
    • la présence d'une tumeur dans l'hypophyse;
    • sur l'aménorrhée;
    • sur l'hypothyroïdie;
    • à propos de l'ovaire polykystique;
    • sur l'utilisation de médicaments hormonaux.

    Une diminution des taux de prolactine est possible avec une fonction hypophysaire défectueuse.

    Testostérone et sulfate de dihydroépiandrostérone ou DHEA-c

    La testostérone et la DHEA sont des hormones mâles, dont la production dans le corps chez l'homme est effectuée par les testicules et chez la femme - par les ovaires et le cortex surrénalien..

    Les maladies suivantes entraînent une augmentation du taux sanguin de testostérone chez les femmes:

    • les maladies du système reproducteur, y compris les fibromes utérins, les ovaires polykystiques;
    • facteurs héréditaires;
    • hyperfonction des glandes surrénales;
    • tumeur hypophysaire.

    La DHEA-s est un précurseur de la testostérone, à savoir sa forme de réserve, qui est libérée en cas de besoin. Compte tenu des particularités de l'emplacement de l'hormone, la cause de l'augmentation de la testostérone est déterminée sur la base de cette analyse. Si une faible concentration de DHEA est diagnostiquée avec un taux de testostérone élevé, cela signifie que la cause réside dans la pathologie des ovaires. Si, à la suite de l'analyse, un indicateur élevé a été trouvé dans les deux hormones, une maladie surrénalienne est diagnostiquée.

    Estradiol et progestérone

    Les tests qui indiquent des niveaux élevés d'hormones dans le sang peuvent être dus à la présence d'une tumeur dans les ovaires ou les glandes surrénales. Le taux d'hormones féminines augmente également avec un excès de tissu adipeux, car les cellules graisseuses sont activement impliquées dans la production d'œstrogènes.

    La progestérone est activement produite dans la deuxième phase du cycle menstruel. Il n'est pas étonnant qu'un excès de sa norme n'indique qu'une grossesse. Cependant, dans certains cas, une augmentation de l'indicateur peut être à l'origine d'une tumeur des ovaires ou des glandes surrénales..

    Normes d'analyses pour les hormones

    Les niveaux normaux d'hormones dans le sang peuvent varier en fonction de l'âge et de la période du cycle menstruel de la femme. Donnons des données générales sur ce à quoi ressemble le décodage des indicateurs de test sanguin pour les hormones pour un corps sain.

    1. Prolactine: 130-540mcg / L pendant la grossesse, 107-290mcg / L pendant la ménopause.
    2. Hormone stimulant la thyroïde: 0,2-3,2 mUI / L.
    3. Hormone folliculo-stimulante: 6,7 +/- 2,7 mU / ml en phase folliculaire, 25,0 +/- 7,6 mU / ml en période ovulatoire, 4,1 +/- 2,1 mU / ml en phase lutéale et 54,9 +/- 29,6 mU / ml pendant la ménopause.
    4. Hormone lutéinisante: 4,66 +/- 3,3 mU / ml en phase folliculaire, 52,9 +/- 18,2 mU / ml en période ovulatoire, 2,57 +/- 1,54 mU / ml en phase lutéale et 43,9 +/- 29,7 mU / ml à la ménopause.
    5. Progestérone: 1,0 à 2,2 nM / L dans la phase folliculaire, 23,0 à 30,0 nM / L dans la phase lutéale et 1,0 à 1,8 nM / L pendant la ménopause.
    6. Estradiol: 198-284 pM / L dans la phase folliculaire, 439-570 pM / L dans la phase lutéale et 51-133 pM / L pendant la ménopause.
    7. Testostérone: 0,2-1,0 ng / ml.
    8. Thyroxine: 9,0-22,0 mmol / L.
    9. Triiodothyronine: 2,6-5,7 mmol / L.
    10. Anticorps contre la thyroperoxydase: pas plus de 5,6 U / ml.
    11. Anticorps contre la thyroglobuline: 0-18 U / ml.

    Seul un spécialiste expérimenté est en mesure de déterminer si votre test sanguin pour les hormones est normal ou non. En même temps, il prend en compte votre situation individuelle et les caractéristiques de votre corps..

    Comment bien se préparer à l'étude?

    La préparation d'un test sanguin pour les hormones doit nécessairement l'être, car la fiabilité du résultat obtenu en dépend directement. Les recherches en laboratoire sont effectuées dans le cabinet médical approprié, strictement à jeun. Après tout, n'importe quel repas, même boire de l'eau ordinaire, peut changer considérablement les résultats. Lorsque vous décidez de faire cette analyse, rappelez-vous ce que vous devez faire:

    - Au moins un jour avant, ne pas avoir de relations sexuelles, ne pas faire de sport actif.

    - Débarrassez-vous des mauvaises habitudes pendant une courte période: ne buvez pas de boissons alcoolisées (un jour avant l'analyse) et ne fumez pas (environ 1 heure).

    - Si vous prenez ou utilisez des préparations topiques contenant des hormones, assurez-vous de coordonner cela avec le médecin qui vous a prescrit cette étude. Ils peuvent être annulés pour une courte période, ou leur réception simplement ajustée..

    - Assurez-vous de discuter avec votre médecin de la durée et de la régularité de votre cycle menstruel, car l'analyse des hormones sexuelles féminines est effectuée un certain jour.

    Si ces conseils ne sont pas suivis, la situation suivante peut en résulter: les résultats de l'étude seront grandement déformés, les mauvais médicaments sont prescrits, par conséquent, le traitement sera inutile. Et ça deviendra incroyablement insultant pour l'argent et le temps gaspillés.

    Dépistage hormonal chez les femmes

    Pour identifier les pathologies endocriniennes chez les femmes, la méthode de dépistage hormonal est utilisée. Le but de ces diagnostics est de déterminer le niveau de sécrétion basale d'hormones stéroïdes et tropiques dans le plasma sanguin. L'étude est réalisée au cours de la phase précoce du cycle de la patiente, c'est-à-dire le 2ème après le début des règles. Si le cycle est interrompu et que la femme a une oligoménorrhée, le jour de l'analyse est compté à partir de la réaction de type menstruel, qui a été causée par des gestagènes (le 2ème ou 3ème jour depuis le début). Dans le même temps, une attention particulière est portée au contenu de ces hormones: LH, FSH, prolactine, estradiol, cortisol, DHAES, testostérone, TSH, fractions libres d'hormones thyroïdiennes, révélant l'indice AT de la thyroglobuline et de la peroxydase thyroïdienne.