Principal

Goitre

L'hormone progestérone dans le corps d'une femme pendant la grossesse

Malgré le fait que la progestérone soit une hormone inhérente à la fois au corps masculin et féminin, elle est toujours considérée comme féminine. Il est responsable de la régulation et de la normalisation du cycle menstruel, du processus de conception, contribue au développement de votre futur bébé, est responsable de la relaxation des muscles lisses et prévient l'apparition d'une hypertonicité utérine..

Si la quantité de progestérone dans le corps dépasse la norme, cela ne préoccupe pas les médecins. Mais son manque dans le corps peut entraîner des conséquences graves, même aussi graves que la perte d'un enfant..

Déterminer la présence d'un déficit en progestérone peut être très difficile. Cela se produit généralement lors du diagnostic et du traitement d'autres maladies. Cependant, l'infertilité, l'ovulation irrégulière ou absente, les fausses couches, les ballonnements, les maladies du sein et une diminution de la température peuvent indiquer qu'une femme a un déficit en progestérone..

Progestérone pendant la grossesse, qu'est-ce que c'est?

"Hormone de grossesse" - comme on l'appelle, soulignant l'importance de la progestérone. Sa présence est nécessaire lors de la conception, au moment où l'ovule est attaché à la paroi de l'utérus. Il affecte le système nerveux d'une femme enceinte, prépare les organes et les systèmes pour porter un enfant à l'accouchement et à l'allaitement.

Si le ratio de progestérone dans le corps d'une femme est faible, cela peut indiquer un risque d'interruption de grossesse, car c'est lui qui est responsable de la stimulation de la croissance de l'utérus. C'est lui qui empêche sa réduction prématurée, prépare le système immunitaire pour empêcher le rejet du fœtus.

Si les taux de progestérone sont faibles, la grossesse peut être interrompue prématurément.

Les ovaires et les glandes surrénales sont responsables de la production de progestérone. Son niveau chez une femme en bonne santé fluctue. Mais lorsque la grossesse survient, les fluctuations doivent être absentes et le degré de l'hormone doit correspondre à la période.

Le niveau de progestérone pendant la grossesse dans le corps féminin doit augmenter en fonction de la durée de la grossesse. Pour chaque période, les médecins ont établi un certain taux. Elle est différente pour chaque femme..

Tableau du taux de progestérone pendant la grossesse par semaine

Comment se faire tester pour la progestérone pendant la grossesse?

Le taux de progestérone est déterminé par un test sanguin. Si une femme en début de grossesse n'a pas besoin de l'établir (les fausses couches, les maladies chroniques des organes génitaux ne sont pas indiquées dans le dossier médical), alors dans la seconde moitié du trimestre, les médecins recommandent fortement que cette analyse soit soumise. Cela est nécessaire pour diagnostiquer l'état du placenta et du fœtus..

Deux jours avant le test, les médicaments hormonaux sont annulés. Pendant la journée, vous ne devez pas fumer, ne pas forcer, ne pas être nerveux. L'analyse est prise à jeun.

Anomalies: progestérone élevée et faible pendant la grossesse

Un degré réduit de progestérone pendant la grossesse peut indiquer une menace de fausse couche, un retard du développement intra-utérin du fœtus ou une grossesse non en développement. De plus, ce phénomène indique une grossesse post-terme ou avec sa complication. En outre, un faible niveau de cette hormone peut indiquer une grossesse extra-utérine..

Dans le cas où le degré de progestérone augmente fortement, ce n'est pas moins dangereux: il peut y avoir des violations du placenta, avec une insuffisance rénale, des problèmes avec l'activité des glandes surrénales, une grossesse multiple, etc..

Certains médicaments et hormones pris par une femme enceinte peuvent également affecter le résultat du test - vous devriez consulter votre médecin à ce sujet..

Une analyse pour déterminer le niveau de progestérone est une étude très importante sur une femme, qui permet d'identifier des anomalies dans le développement du fœtus et de la grossesse en général, pour éviter les conséquences. Par conséquent, un test sanguin pour le degré de progestérone est obligatoire au cours des deuxième et troisième trimestres. Les conclusions ne peuvent être tirées que par un spécialiste.

Signes et symptômes d'un manque de progestérone pendant la grossesse?

Il existe plusieurs raisons courantes pour lesquelles une carence en progestérone peut survenir pendant la grossesse. considérons.

  1. Lorsque les fonctions du placenta ou du corps jaune sont altérées, une carence en progestérone ne prendra pas longtemps..
  2. Si une fille a atteint l'âge de la puberté et qu'elle n'ovule pas, il est nécessaire de consulter un médecin - cela peut être le premier signe d'une maladie.
  3. Avec grossesse prolongée.
  4. Un échec peut également survenir en raison d'un retard de croissance intra-utérin de l'embryon.
  5. Avortement infructueux, déséquilibre hormonal ne sont pas des raisons moins graves de l'apparition d'un déficit hormonal.
  6. Saignements utérins importants récurrents.
  7. Dans le cas d'un cycle menstruel perturbé, une femme doit se rappeler que de telles déviations nécessitent un traitement. Sinon, cela entraînera une carence en progestérone..
  8. Insuffisance rénale.
  9. Maladies chroniques des systèmes reproducteurs féminins de nature infectieuse et inflammatoire.
  10. Maladies oncologiques.
  11. Prendre des médicaments puissants sur une longue période.

Comment traiter une carence en progestérone pendant la grossesse?

Tout d'abord, si vous avez pu diagnostiquer une carence en progestérone, vous devez immédiatement contacter votre médecin. Il peut commander des tests supplémentaires pour vous. Le traitement est sélectionné en tenant compte de votre état de santé général, de votre âge gestationnel, des caractéristiques individuelles du corps. Il n'y a pas de méthode unique, comme une panacée unique pour une carence en progestérone..

N'oubliez pas que cette maladie n'a une grande importance que dans les cas où il existe une menace réelle de fausse couche dans la période précédant la seizième ou la vingtième semaine. Dans cette situation, vous devrez subir un deuxième examen, passer des tests d'urine, de sang et de frottis vaginaux, éventuellement des tests supplémentaires visant à déterminer la teneur en progestérone dans le sang.

Les progestatifs sont utilisés pour traiter de tels cas. Surtout, n'essayez pas de vous soigner vous-même, en suivant les conseils de grands-mères progressistes de la cour et d'amis. Seuls vous et votre gynécologue traitant pouvez résoudre ces problèmes..

Faites des diagnostics de routine et n'oubliez pas de signaler à votre médecin les moindres écarts du cycle menstruel. Tout cela devrait se produire même au stade de la planification de la grossesse, puis, avec un traitement accepté en temps opportun, vous serez en mesure de porter un bébé en bonne santé et fort..

Comment normaliser les niveaux de progestérone pendant la grossesse?

Dans le cas où le degré d '«hormone de grossesse» ne rentre pas dans les indicateurs normaux, le gynécologue prescrit un traitement hormonal - il s'agit généralement de pilules et d'injections.

Lorsque le taux est très bas, la femme est hospitalisée d'urgence pour éviter une interruption de grossesse.

Après avoir terminé le traitement complet, la femme enceinte peut reprendre son mode de vie normal, mais n'oubliez pas de surveiller en permanence le taux de progestérone jusqu'à la naissance..