Principal

Pituitaire

Comment faire un don et ce que montre le test sanguin TSH?

Un test sanguin pour la TSH (hormone stimulant la thyroïde) est d'une grande importance dans le diagnostic des maladies thyroïdiennes, par conséquent, il est prescrit par un endocrinologue pour presque toutes les plaintes. Les symptômes externes des pathologies thyroïdiennes sont des yeux trop brillants, des mains tremblantes et une perte de poids rapide avec un bon appétit, les personnes présentant des manifestations similaires doivent penser à leur santé et consulter un spécialiste..

Dans cet article, nous découvrirons comment et où effectuer un test sanguin pour la TSH et ce que ses résultats indiquent. Cependant, même si vous connaissez les indicateurs de la norme, vous ne devez pas tirer de conclusions indépendantes, le diagnostic final ne peut être posé que par un spécialiste.

Lorsqu'un test sanguin TSH est prescrit?

La TSH, ou hormone thyréostimulante hypophysaire, est l'une des hormones les plus importantes affectant le fonctionnement du corps humain. La fonction principale de la TSH est de réguler l'activité de la glande thyroïde. Il stimule la synthèse des hormones T3 - triiodothyronine et T4 - thyroxine. T3 et T4, à leur tour, affectent le fonctionnement du système reproducteur et du tractus gastro-intestinal, les processus mentaux, le système cardiovasculaire et bien plus encore. L'hormone elle-même est produite dans l'hypophyse, cependant, comme nous l'avons déjà dit, elle affecte la glande thyroïde et est donc prescrite pour le diagnostic de ses maladies, ainsi que pour l'infertilité, la température corporelle régulièrement abaissée à 35 ° C, la dépression, l'impuissance, le retard du développement sexuel et mental chez les enfants. En règle générale, la TSH est administrée en association avec des tests de triiodothyronine et de thyroxine. Les indicateurs hormonaux sont mesurés en μU / ml ou miel / L. Dans le formulaire de test, il est parfois appelé non pas TSH, mais TSH (du nom latin "thyroïde stimulant hormone").

Il n'y a rien de compliqué dans le test TSH, mais de nombreux facteurs peuvent affecter son résultat, vous devez donc vérifier avec votre médecin à l'avance comment vous préparer à l'examen..

Préparation et analyse du niveau d'hormone thyréostimuline

Un test sanguin pour la TSH est effectué le matin à jeun. La veille du don de sang, vous devez vous abstenir de faire de l'activité physique et de consommer des boissons alcoolisées, ainsi que de fumer. En outre, dans un délai d'un mois avant la procédure, vous devez arrêter de prendre des médicaments hormonaux et quelques jours avant l'étude - des médicaments contenant de l'iode. Les experts conseillent également de s'asseoir tranquillement pendant 20 à 30 minutes juste avant de passer le test. Par conséquent, si, en retard, vous avez couru à la clinique à bout de souffle et en sueur, il vaut mieux attendre un peu dans le couloir, reprendre votre souffle - pour la fiabilité de l'analyse. Et puis passez directement au don de sang.

Le matériau est prélevé dans la veine ulnaire de la main droite ou gauche. La fréquence de la procédure dépend de la complexité de la maladie et est déterminée par le médecin traitant. Dans la pratique mondiale, il est recommandé que les femmes de plus de 50 ans subissent un test de TSH chaque année, car elles sont à risque de maladies thyroïdiennes. Les femmes en âge de procréer peuvent donner du sang n'importe quel jour de leur cycle menstruel. Les normes de l'hormone thyréostimulante de l'hypophyse chez les personnes de sexe et d'âge différents sont différentes, par conséquent, seul un spécialiste doit être engagé dans le décodage du résultat.

Décodage des résultats de recherche

Les taux normaux de TSH dans le sang dépendent du sexe, de l'âge du patient et de la méthode de laboratoire.Par conséquent, lors du décodage du résultat de l'analyse, l'endocrinologue prend en compte les valeurs indiquées sous la forme du laboratoire ou du centre comme référence.

La concentration de l'hormone est particulièrement importante dans le diagnostic de la thyrotoxicose, pour différencier la vraie thyrotoxicose lors du port d'un enfant, lors du suivi de l'utilisation de médicaments contenant du T3, lors de l'identification des pathologies intra-utérines et dans d'autres cas..

La «zone grise inférieure» est la situation où le niveau de TSH est de 0,1 à 0,4 mU / L. Dans ce cas, une étude supplémentaire est prescrite - un test sanguin pour le niveau d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine). La «zone grise supérieure» correspond à des indicateurs de 5 à 10 mU / L, et dans ce cas, il est nécessaire de passer le test TRH (en utilisant l'hormone de libération de la thyrotropine).

Taux de contenu TSH

Les normes du niveau d'hormone thyréostimulante de l'hypophyse dépendent, comme nous l'avons déjà dit, du sexe, de l'âge et de la méthode d'analyse. Par conséquent, s'il est nécessaire de donner du sang à une certaine fréquence, il est préférable de le faire dans la même clinique..

Les normes généralement acceptées pour le niveau de TSH dans le sang sont les suivantes:

  • chez les nouveau-nés - de 1,1 à 17 mU / l;
  • chez les nourrissons âgés de 2,5 mois - de 0,6 à 10 mU / l;
  • chez les enfants de 2,5 à 14 mois - de 0,4 à 7 mU / l;
  • chez les enfants de 14 mois à 15 ans - de 0,4 à 6 mU / l;
  • chez les hommes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez les femmes - de 0,4 à 4 mU / l;
  • chez la femme enceinte - de 0,2 à 3,5 mU / l.

Pendant la grossesse, la TSH est testée plusieurs fois, car c'est une méthode nécessaire pour détecter les maladies pouvant nuire gravement à la santé de la mère et de l'enfant. Une surveillance particulièrement attentive doit être effectuée au cours du premier trimestre, lorsque les organes vitaux et les systèmes du futur organisme sont posés. Étant donné que la glande thyroïde du fœtus ne fonctionne pas encore à ce moment, le fond hormonal de la mère devient la clé d'un avenir sain pour son enfant..

Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être influencé par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës, l'adhésion à long terme à des régimes hypocaloriques et d'autres indicateurs.

TSH élevée: qu'est-ce que cela signifie?

Une augmentation de la concentration de l'hormone dans le sang (hypothyroïdie) est indiquée par une peau sèche, une intolérance au froid, une perte de cheveux, une fatigue accrue et des irrégularités menstruelles chez la femme.

La raison des indicateurs surestimés peut être:

  • inflammation de la glande thyroïde;
  • tumeurs hypophysaires;
  • insuffisance surrénalienne primaire;
  • intoxication au plomb;
  • désordre mental;
  • chirurgie récente - ablation de la vésicule biliaire ou hémodialyse.

Les niveaux d'hormones sont faibles

Une diminution du niveau de TSH (hyperthyroïdie) se produit dans le contexte d'une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes. Indicateurs de faibles taux de l'hormone TSH dans le sang: palpitations cardiaques, nervosité, tremblements des mains, selles molles, perte de poids sur fond de bon appétit.

L'hyperthyroïdie peut être causée par:

  • goitre toxique diffus;
  • goitre monodose ou multidose;
  • Thyroïdite de Hashimoto au stade de la thyrotoxicose (inflammation de la glande thyroïde causée par des causes auto-immunes);
  • blessure à l'hypophyse;
  • maladie mentale;
  • prendre de la lévothyroxine (non contrôlée).

Habituellement, pour confirmer le diagnostic, le médecin envoie après un certain temps le patient pour un deuxième examen..

Prix ​​du test sanguin TSH

Le coût de l'analyse pour TSH dépend de l'emplacement de la procédure, des qualifications des spécialistes, ainsi que des réactifs utilisés dans l'étude. Par exemple, l'un des centres médicaux de Naberezhnye Chelny propose un service pour 200 roubles. Un test sanguin pour la TSH est légèrement plus cher à Kazan, le prix moyen dans la capitale du Tatarstan est de 250 roubles. À Saint-Pétersbourg, le niveau d'hormone thyréostimulante de l'hypophyse sera déterminé pour 450 roubles. Le test sanguin le plus cher pour la TSH coûtera à Moscou. Le coût dans la capitale varie de 500 à 2000 roubles. Le prix dépend du niveau de service et de l'état technique des laboratoires, ainsi que de l'emplacement des cliniques. Le service en centre-ville sera certainement plus cher que dans les chambres à coucher.

Où puis-je donner du sang pour l'analyse du taux d'hormones thyroïdiennes?

Le sang pour l'analyse du niveau d'hormones thyroïdiennes peut être donné loin de chaque clinique. Les réactifs coûteux requis pour l'étude ne permettent pas à toutes les cliniques municipales d'effectuer cette procédure. Cependant, dans chaque ville de Russie, il existe un laboratoire ou un bureau de représentation d'un grand centre médical, où le niveau d'hormones thyroïdiennes spécifiques sera déterminé rapidement et à un prix abordable..

L'un de ces centres est le laboratoire indépendant "INVITRO", qui a gagné la confiance de millions de personnes pendant vingt ans d'existence. Les bureaux de représentation du laboratoire sont situés dans de nombreuses villes de Russie, ainsi qu'au Kazakhstan et en Biélorussie. Les visiteurs du laboratoire seront satisfaits du service qualifié, de la commodité et du confort lors du prélèvement sanguin et lors de la réception du résultat - au bureau, par courrier ou sur votre compte personnel. Et le prix surprendra n'importe quel client: à Moscou, un test sanguin pour TSH coûte 510, à Nizhny Novgorod - 320 et à Volgograd - 300 roubles.

Permis d'exercer des activités médicales LO-77-01-015932 du 18/04/2018.

AVEC QUELLE FRÉQUENCE POUR CONTRÔLER LA TSH, UTILISER

Quelles hormones devez-vous prendre

L'examen de dépistage (préliminaire) de la glande thyroïde ne comprend que deux indicateurs - T4 et TSH. Pour un examen plus approfondi, d'autres tests seront également nécessaires. Leur combinaison peut différer dans l'enfance, pendant la grossesse..

Pour un enfant

Les nouveau-nés à la maternité subissent une étude de TSH et de T4 pour le diagnostic précoce de l'hypothyroïdie congénitale, qui conduit à un retard mental. Si la mère avait une thyrotoxicose pendant la grossesse, la liste des tests obligatoires comprend également la détermination des anticorps dirigés contre les récepteurs de la TSH. Il montre le risque de maladies auto-immunes, d'hyperthyroïdie, de maladie de Basedow.

Pour un homme

Lorsque des plaintes de perte de poids sans régime, de faiblesse générale, d'irritabilité, d'insomnie, de tremblements des mains, d'intolérance à la chaleur et à une lumière vive apparaissent, une hyperthyroïdie est probable. Les patients doivent déterminer: les fractions libres de T4, T3, TSH, les anticorps dirigés contre les récepteurs TSH et la peroxydase tissulaire.

Si le sujet est suspecté d'hypothyroïdie (œdème, somnolence, fatigue, obésité, constipation), les anticorps dirigés contre les récepteurs de la thyrotropine ne sont pas testés. Lorsque le traitement est déjà prescrit, seuls la T4 et la TSH sont surveillées.

Pour femme

Pendant la grossesse, la liste des tests obligatoires est: TSH, T3 et T4, anticorps anti-peroxydase tissulaire

En cas de suspicion de thyroïdite auto-immune, il est important de procéder à une étude des anticorps dirigés contre les hormones thyroïdiennes, la thyroglobuline et l'antigène colloïdal, les microsomes des thyrocytes. Dans toute autre situation, l'ensemble des tests pour les hommes et les femmes ne diffère pas

Regardez la vidéo sur la préparation au test des hormones thyroïdiennes:

Types, causes et symptômes de l'hypothyroïdie

Si nous parlons de la classification des processus pathologiques se produisant dans la glande thyroïde, elle est effectuée en tenant compte des principales raisons qui ont conduit à la perturbation de l'organe. L'hypothyroïdie primaire signifie des maladies associées à des pathologies de la glande endocrine elle-même.

Cela devrait inclure:

L'hypothyroïdie primaire est comprise comme des maladies associées à des pathologies de la glande endocrine elle-même. Cela devrait inclure:

  • troubles de la formation et du développement de la glande thyroïde de nature congénitale;
  • anomalies génétiques existantes;
  • le développement de processus inflammatoires et auto-immuns dans la glande endocrine;
  • manque d'iode dans le corps.

Les spécialistes appellent l'hypothyroïdie secondaire un tel trouble causé par des lésions de la glande pituitaire, à la suite de laquelle cette dernière cesse de produire l'hormone TSH. Ces lésions de la glande pituitaire comprennent:

  • sous-développement congénital de l'organe;
  • subi un traumatisme cérébral, entraînant des lésions de l'hypophyse;
  • saignement important;
  • formations malignes dans la glande pituitaire;
  • infections cérébrales.

En ce qui concerne les symptômes de la maladie, au stade initial de son développement, des signes généraux de pathologie apparaissent:

  • un état de léthargie et de somnolence;
  • apathie;
  • mémoire affaiblie;
  • l'apparition de constipation, qui est associée à une diminution de la sensibilité des tissus musculaires lisses du système digestif aux signaux de stimulation du système nerveux;
  • avec l'hypothyroïdie, une diminution de la libido se produit;
  • les femmes présentent des irrégularités menstruelles.

Des soupçons d'hypothyroïdie peuvent également apparaître s'il y a des changements dans le fonctionnement du système nerveux central, à la suite desquels:

  • une personne a un trouble du sommeil la nuit et un état de somnolence pendant la journée;
  • diminution des capacités intellectuelles et de la mémoire;
  • un état dépressif se développe;
  • les réflexes diminuent.

Pathologies entraînant une modification du taux d'hormone thyréostimuline

Après avoir compris ce que sont TSH, T3 et T4, leur relation et, surtout, comment effectuer une analyse pour qu'un traitement adéquat suive l'étude, la femme écoute son diagnostic. Il existe plusieurs pathologies dangereuses:

  1. Thyroïdite auto-immune. Cette maladie est caractérisée par la production d'anticorps dirigés contre les cellules thyroïdiennes et, par conséquent, contre la TSH.
  2. Thyroïdite. La glande thyroïde est également «à blâmer» pour cette maladie. Elle a très mal.
  3. La pathologie de déchiffrement peut être causée par une blessure banale de la glande thyroïde.
  4. Lors des tests d'hormones, une évaluation du taux d'iode dans le sang est effectuée, car souvent une carence en cette substance conduit à une faible production de T3 et T4.
  5. L'analyse doit être soumise pour insuffisance rénale chronique ou pathologies des glandes surrénales.
  6. Thyrotropinome. Souvent, la personne qui effectue l'analyse ne soupçonne pas qu'elle a une tumeur de l'hypophyse, de nature bénigne. Ce diagnostic est généralement suivi d'une chirurgie complexe..
  7. De faibles taux de testostérone dans le sang d'un homme peuvent être causés par une violation de l'hormone thyréostimulante, qui à son tour a été perturbée par le stress, une infection, un travail physique intense ou la vieillesse.
  8. Dans l'hypophyse, les cellules du système immunitaire détruisent les cellules de l'hypophyse.
  9. L'hypophyse peut devenir victime de blessures physiques à la suite d'un coup ou d'une chute, l'hormone ne reviendra à la normale qu'après la guérison.
  10. Nettoyez les tumeurs cérébrales à différents endroits, y compris l'hypothalamus. La compression sur le tissu cérébral dans ce cas, vient précisément du côté du néoplasme et appuie sur la glande pituitaire.

Si vous pensez que le système endocrinien fonctionne, vous devriez consulter un médecin. Il vous expliquera comment préparer au mieux l'analyse. Doit-il être pris à jeun ou non, et quel jour. Le résultat est décodé uniquement par un spécialiste. La TSH en tant qu'oligo-élément est très importante pour tout l'organisme. Par conséquent, il est recommandé de le prendre non seulement en cas de maladie, mais également en prophylaxie.

SUV2014: TTG Labs

SUV2014: TTG Labs

Sondage

Le but de l'examen est de déterminer le niveau d'hormones thyroïdiennes et de diagnostiquer la maladie sous-jacente. L'examen primaire est prescrit par le médecin vers qui le patient s'est tourné. Il s'agit généralement d'un test sanguin pour la T4 et la TSH gratuites. Si un écart est détecté, des analyses complémentaires sont prescrites par l'endocrinologue.

Il est courant de rechercher des T4 généraux et gratuits. La détermination de la T3 n'est pas essentielle au diagnostic, elle est donc rarement examinée. Il est également impératif de mener une analyse pour TSH. C'est une hormone stimulant la thyroïde qui est produite dans la glande pituitaire. Son augmentation conduit à une stimulation de la synthèse des hormones dans la glande thyroïde.

Si la quantité d'hormones dans le sang diminue, la quantité de TSH augmente. Avec une grande quantité de thyroxine dans le sang, la valeur de TSH diminue. Autrement dit, ils fonctionnent sur le principe du "feedback".

La détermination de la TSH en cas de suspicion d'hypothyroïdie doit être effectuée. Avec l'hypothyroïdie latente ou subclinique, la quantité de thyroxine dans le sang est normale ou à la limite inférieure de la norme et la TSH devient déjà élevée. Autrement dit, il stimule la glande thyroïde à travailler activement. Par conséquent, il n'y a jamais aucun signe au début de la maladie. Mais alors la glande thyroïde est épuisée, ce qui conduit à l'apparition d'un tableau clinique vif.

Avec l'hypothyroïdie, les résultats du test doivent être les suivants:

La T4 est inférieure à la normale (la norme T4 totale est de 58-161 nmol / l, la norme T4 libre est de 10,3-24,5). TSH au-dessus de la normale (norme TSH 0,4 - 4 μIU / ml).

Vous devez également donner du sang pour les anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne. Normalement, leur valeur doit être inférieure à 35 UI / ml. Si les résultats des tests sont plus élevés, cela indique la présence d'un processus auto-immun dirigé contre le tissu thyroïdien. Dans de tels cas, le diagnostic principal du patient est la thyroïdite auto-immune chronique (AIT).

Comment se préparer à l'analyse

Pour que les données de la recherche soient fiables, le patient doit s'abstenir de fumer, de boire de l'alcool et de pratiquer une activité physique intense la veille. Vous ne devez pas vous appuyer sur des aliments gras et épicés un jour ou deux avant le test sanguin. Il est préférable d'essayer d'être en équilibre émotionnel à ce moment, car même un stress mineur peut affecter les résultats..

Si le patient prend déjà des pilules hormonales ou, au contraire, des médicaments qui inhibent la production d'hormones, le médecin conseillera d'interrompre leur utilisation dans les 2 semaines précédant l'analyse. Si le médecin traitant n'a pas jugé nécessaire de le mettre en garde, les hormones doivent être prises selon le calendrier habituel..

Vous devez être plus prudent avant de faire un test sanguin en prenant des complexes vitaminiques et des préparations à base d'iode. Le fait est que l'iode a un effet direct sur le fonctionnement de la glande thyroïde, de ce fait, les résultats de l'étude peuvent être faussés.

Etude de la prolactine et des hormones sexuelles

La prolactine et les hormones sexuelles (œstrogènes, androgènes, gonadotrophines) sont sensibles aux stimuli sexuels. Il est conseillé de refuser les rapports sexuels la veille de l'étude.

Chez les femmes, les niveaux d'hormones sont étroitement liés au jour du cycle reproducteur. L'estradiol, la testostérone, l'hormone folliculo-stimulante, l'hormone lutéinisante sont généralement conseillés de prendre 6 à 7 jours après le début des règles. Il est recommandé de tester la progestérone les jours 22 à 23 du cycle.

La prolactine peut être mesurée n'importe quel jour du mois. La veille de l'analyse de cette hormone, il est nécessaire de limiter les procédures thermiques (bain, sauna, douche chaude).

Tests d'hormones sexuelles

Les stéroïdes sexuels masculins et féminins sont des androgènes, des œstrogènes, des gestagènes. Ces hormones déterminent la structure des organes reproducteurs internes et externes, la fertilité, la libido, le physique, la croissance des poils sur le visage et le corps, le métabolisme, etc. Les hormones sexuelles sont produites sous le contrôle de la région hypothalamo-hypophysaire. L'effet sur les ovaires et les testicules est exercé par les gonadotrophines LH et FSH (lutéotrophine, follitropine).

Chez les enfants, les femmes ménopausées et les hommes, les taux de LH et de FSH sont relativement stables. En outre, leurs stéroïdes sexuels sont sécrétés à peu près dans les mêmes volumes. Par conséquent, un test sanguin pour les hormones sexuelles peut être effectué n'importe quel jour..

Chez les femmes en âge de procréer, la LH et la FSH sont synthétisées avec un certain rythme. Les indicateurs varient considérablement au cours du mois. Ce sont ces fluctuations qui déterminent le travail cyclique de tout le système reproducteur. En raison des effets de différentes doses de FSH et de LH, une femme subit une maturation folliculaire, une ovulation, une prolifération et une sécrétion de l'endomètre et des menstruations par mois. Tous ces processus favorisent la fertilité et s'accompagnent d'une modification de la concentration d'androgènes, d'œstrogènes et de gestagènes dans le sang. Par conséquent, toutes les femmes dont le cycle menstruel est préservé doivent prendre des hormones sexuelles certains jours. Des dates précises sont recommandées par le gynécologue.

Sauf indication contraire, alors:

  • la testostérone est prise dans la phase folliculaire (les jours 2-5 ou 2-7 du cycle);
  • 17-OH progestérone - de 3 à 5 jours;
  • FSH et LH - les jours 2 à 7;
  • LH pour détecter l'ovulation - tous les jours 18-8 jours avant la date prévue de la prochaine menstruation;
  • estradiol - pendant 2 à 7 jours;
  • progestérone - en phase lutéinisante (aux jours 22-23).

Si une femme présente des irrégularités menstruelles (aménorrhée), des tests peuvent être effectués n'importe quel jour.

Etude des taux de prolactine

La prolactine est l'une des hormones tropiques de l'hypophyse. Il détermine le fonctionnement du système reproducteur, affecte la lactation, augmente le poids corporel et affecte l'état du système nerveux central. Une analyse de l'hormone est prescrite par les gynécologues, les urologues, les endocrinologues. Les niveaux de prolactine varient considérablement en fonction de l'état psychologique. En outre, des facteurs physiques affectent la concentration de l'hormone..

Pour bien se préparer à l'étude:

  • abandonner les procédures thermiques la veille de l'analyse;
  • éviter les sous-vêtements serrés affectant la zone du sein;
  • s'abstenir de toute activité sexuelle la veille;
  • essaie de bien dormir.

Le jour du diagnostic, rendez-vous au laboratoire un peu plus tôt que l'heure fixée. Détendez-vous devant le bureau pendant 15 à 20 minutes. Et seulement après cela - allez vous faire tester. Au moment du prélèvement sanguin, il est conseillé de ne pas s'inquiéter (si vous réagissez émotionnellement, essayez de vous distraire avec des pensées agréables).

Symptômes d'augmentation des taux d'hormones stimulant la thyroïde

Un test sanguin pour les hormones est effectué lorsqu'une personne présente les symptômes suivants:

  1. Surpoids causé par la rétention de tissu adipeux dans le corps.
  2. Œdème sur les paupières, la langue, les mains et les pieds.
  3. Taux de TSH violé, conduit à un ralentissement du métabolisme et, par conséquent, à l'apparition de frissons.
  4. Les personnes souffrant de faiblesse musculaire chronique et de fatigue rapide doivent être testées pour la TSH
  5. Les perturbations hormonales entraînent souvent des troubles de l'état psychologique d'une personne - dépression, troubles du sommeil, nervosité et anxiété.
  6. Réduit le nombre de battements de cœur par minute, jusqu'à 55 battements.
  7. Les indications de l'hormone sont évaluées pour l'augmentation de la peau sèche, la perte de cheveux, l'amincissement des ongles.
  8. La perturbation de la glande thyroïde, le déficit en TSH, s'accompagne de perturbations du tractus gastro-intestinal. Cela se traduit par l'apparition de constipation, une hypertrophie du foie, une sensation chronique de lourdeur dans les intestins et l'estomac..
  9. Et le symptôme le plus important est tout écart par rapport à la régularité établie du cycle menstruel..

Étant donné que la cause la plus dangereuse de perturbation hormonale est l'adénome hypophysaire, il convient de prêter attention aux manifestations de cette pathologie:

  1. Céphalée sévère localisée dans le lobe temporal du cerveau.
  2. Une forte détérioration de la vision.
  3. Perte de discrimination des couleurs du patient.
  4. Vision périphérique perdue.
  5. L'apparition de taches sombres dans la ligne de mire.

Articles populaires sur le thème des indicateurs TTG dans l'hypothyroïdie

Endocrinologie. Diabète

Normes de niveau TSH: des changements sont-ils nécessaires? Essai clinique

Parler de vérités déjà banales, par exemple, sur la façon de traiter l'hypothyroïdie, n'est en quelque sorte pas solide et il est peu probable qu'il captive le public..

Endocrinologie. Diabète

Étiopathogenèse, tableau clinique, diagnostic et traitement de l'insuffisance somatotrope de l'enfance

La pathologie de la croissance occupe l'une des premières places parmi toutes les maladies endocriniennes de l'enfance.

Endocrinologie. Diabète

Masques rhumatismaux de pathologie endocrinienne

Ces dernières années, l'endocrinologie moderne a fait des progrès significatifs dans la compréhension des diverses manifestations de l'influence des hormones sur les processus d'activité vitale du corps..

Obstétrique, gynécologie, médecine de la reproduction

Infertilité endocrinienne

Le mariage infertile est l'absence de grossesse pendant 1 an chez les conjoints en âge de procréer, à condition qu'ils aient une vie sexuelle régulière sans utiliser de contraceptifs.

Endocrinologie. Diabète

Échec de croissance: les possibilités de la pédiatrie moderne

La petite taille est la marque d'un certain nombre de maladies héréditaires et de syndromes qui surviennent dans l'enfance. Les troubles de la croissance et du développement chez les enfants sont des problèmes extrêmement pressants en pédiatrie..

Endocrinologie. Diabète

Lignes directrices de pratique clinique de l'American Thyroid Association pour le diagnostic et le traitement du goitre nodulaire

Le numéro de février de la revue THYROID a publié une révision des recommandations cliniques de l'American Thyroid Association (ATA) pour le diagnostic et le traitement du goitre nodulaire et du cancer de la thyroïde hautement différencié.

Approches modernes du diagnostic et du traitement des tumeurs malignes de la glande thyroïde

Les problèmes de diagnostic rapide et de sélection de la méthode optimale de traitement des néoplasmes malins de la glande thyroïde en Ukraine restent d'actualité et concernent non seulement les endocrinologues, les oncologues, mais également l'ensemble de la communauté médicale..

Endocrinologie. Diabète

Maladies par carence en iode: le traitement principal est la prévention

Le goitre endémique peut être retiré de la liste des maladies humaines dès que la société décide de faire les efforts nécessaires dans ce sens..
D. Marine, années 20 du XXe siècle

Un rôle important dans une alimentation rationnelle et saine appartient à...

Endocrinologie. Diabète

Caractéristiques de la clinique, diagnostic et traitement du goitre toxique diffus au stade actuel

24-26 juin 2003 Institut des problèmes de pathologie endocrinienne nommé d'après V. Ya. Danilevsky AMS d'Ukraine et l'Université de médecine d'État de Kharkov ont tenu la 47e conférence scientifique et pratique intitulée "Problèmes réels...

Symptômes de l'hypothyroïdie

Le tableau clinique dépend de la gravité de l'hypothyroïdie, c'est-à-dire de la diminution du taux d'hormones. De plus, certains patients se plaignent davantage du cœur, d'autres du tube digestif..

De nombreuses filles examinent la glande thyroïde en raison de l'absence de grossesse pendant une longue période. Mais en interrogeant soigneusement le patient et en prenant une anamnèse, vous pouvez voir que toutes les plaintes sont chez une seule personne, elles ont juste différents degrés de gravité. Il y a principalement des plaintes concernant:

Troubles de la mémoire, diminution des performances, somnolence constante pendant la journée. La réaction motrice ralentit et les émotions deviennent très rares. Ce sont des signes de troubles du système nerveux..

Des troubles du rythme cardiaque, un essoufflement, une pression artérielle basse et une bradycardie surviennent toujours avec l'hypothyroïdie

Le plus souvent, les personnes matures habituées à contrôler leur tension artérielle et leur fréquence cardiaque y prêtent attention.

La digestion change. La principale plainte est la constipation. En outre, de nombreux patients notent une diminution de l'appétit, une lourdeur dans l'estomac après avoir mangé, des éructations.

Gain de poids. Ce symptôme apparaît en raison de la rétention d'eau dans l'espace intercellulaire. Le ralentissement du métabolisme, qui se produit toujours avec l'hypothyroïdie, affecte également. La diminution du désir sexuel et l'infertilité sont des signes courants d'hypothyroïdie chez les jeunes. Changement d'apparence. La peau devient sèche, les cheveux et les cils tombent, les ongles se cassent rapidement.

Le visage gonfle et devient rond

Les filles et les femmes y accordent plus d'attention.

L'hypothyroïdie chez les hommes présente les mêmes symptômes, mais ils consultent rarement un médecin immédiatement. Mais lorsque l'impuissance ou l'infertilité se développe, les hommes commencent à être examinés. Un urologue expérimenté n'oublie pas les problèmes éventuels de la glande thyroïde et dirige les patients vers des tests. La diminution de l'endurance chez les hommes, l'essoufflement lors de l'exercice ou le levage de charges lourdes sont également des raisons de consulter un médecin..

Parfois, l'hypothyroïdie est asymptomatique ou avec peu de manifestations. Dans le même temps, le patient ne présente pas de plaintes vives. Cette condition est la plus dangereuse pour les femmes qui envisagent une grossesse. Dans ce cas, l'œuf peut mûrir et la fécondation aura lieu. Mais le corps n'est pas prêt à porter une grossesse, ce qui conduit à une fausse couche..

En outre, l'hypothyroïdie chez une femme enceinte peut entraîner une altération du développement du système nerveux central. Un enfant naît avec des anomalies irréparables qui auraient pu être évitées grâce à un traitement rapide.

Traitement de l'hypothyroïdie avec des remèdes populaires

Le traitement de l'hypothyroïdie consiste à utiliser des préparations de lévothyroxine pour un traitement hormonal substitutif. C'est une hormone synthétique de structure similaire aux hormones thyroïdiennes. Il a la capacité de se lier aux récepteurs de la thyroxine, donc il a le même effet. L'état du patient s'améliore au début du traitement.

L'essoufflement passe, le poids diminue, le rythme cardiaque se normalise, les plaintes du tube digestif disparaissent. Les filles récupèrent le cycle menstruel, la capacité de concevoir apparaît.

L'hypothyroïdie ne doit pas être traitée sans hormonothérapie, car seuls les médicaments peuvent restaurer les niveaux d'hormones. Ils doivent être pris tout au long de la vie. Mais avec les méthodes de la médecine traditionnelle, vous pouvez utiliser le traitement de l'hypothyroïdie avec des remèdes populaires..

Les recettes populaires sont:

La poudre à base d'algues séchées est infusée dans un rapport de 1 cuillère à café pour un verre d'eau bouillante. Prenez deux fois par jour pendant un mois. Les herbes médicinales aident à combattre l'hypothyroïdie. Utilisez l'herbe de chélidoine, le fruit d'aneth, la racine d'élecampane, le fruit de cocklebur.

Mélangez dans des proportions égales, prenez 2 cuillères à soupe de la collection, insistez dans 0,5 litre d'eau bouillante. Prenez pendant longtemps pour Ѕ verre trois fois par jour. Pour le traitement de l'hypothyroïdie, un mélange d'ail bouilli 50 g, de noix 150 g, de graines d'aneth 5 cuillères à soupe et 500 g est utilisé. mon chéri. Tous les composants sont mélangés, ont insisté pendant une journée au réfrigérateur. Prendre une demi-heure avant les repas, une cuillère à soupe trois fois par jour.

Les médicaments traditionnels peuvent être associés à des médicaments, mais ils ne peuvent pas remplacer l'hormonothérapie. Le traitement combiné aidera à éliminer rapidement les symptômes de la maladie. Régulièrement, vous devez passer des tests de contrôle, qui confirment l'efficacité du traitement. L'hypothyroïdie, détectée au début de la maladie, est bien compensée et les patients commencent à mener le même mode de vie. Mais vous devez prendre des hormones le matin tous les jours, alors tout ira bien.

Auteur de l'article: endocrinologue Monakova Ekaterina

Quel indicateur est déjà dangereux

Lors de la distribution d'un formulaire de test sanguin pour l'hypothyroïdie, différentes options sont présentées dans le tableau.

Forme d'hypothyroïdieNiveaux hormonaux
Option subclinique en l'absence de signes évidents de la maladieTSH est augmenté;
T3 et T4 sont normaux
PrimaireTSH est 10 fois plus que la normale;
Le contenu T4 est réduit
SecondaireTSH - quantité normale;
T4 gratuit réduit
Forme manifesteTSH dépasse la limite supérieure de la norme, c'est-à-dire> 4,0 mU / l;
T3 t T4 abaissé

Des niveaux élevés de TSH sont détectés dans l'hypothyroïdie également d'origine postopératoire. Si l'indicateur augmente au cours du traitement, il est nécessaire d'augmenter la dose de remplacement hormonal.

Parfois, une augmentation de l'hormone stimulant la thyroïde signale le développement de la maladie de Hashimoto. Dans de rares cas, une augmentation de la TSH est due à une tumeur hypophysaire.

Les niveaux de TSH augmentent après une chirurgie d'ablation de la vésicule biliaire. La prise de β-bloquants, d'antipsychotiques, d'iodures entraîne également une augmentation.

Conséquences de l'hypothyroïdie

Avec un manque d'hormones thyroïdiennes, les vaisseaux et le cœur souffrent et la fonction des ovaires se détériore. Cela entraîne les conséquences suivantes:

  • ostéoporose - les os deviennent cassants;
  • les jambes sont enflées à cause d'un œdème;
  • visage bouffi;
  • la fonction cardiaque s'aggrave, ce qui se manifeste par une arythmie, une bradycardie;
  • difficulté à respirer.

Avec une fonction thyroïdienne réduite, l'endocrinologue prescrit un apport à vie de substituts artificiels de l'hormone thyroxine.

Symptômes de faibles niveaux d'hormones stimulant la thyroïde

Les signes d'un faible taux de TSH sont des manifestations de la nature suivante:

Perte de poids humain, cela signifie une augmentation du métabolisme.
L'apparition d'une grosse boule sur la gorge - goitre.
Haute température, à moins de 37 degrés.
Appétit élevé avec selles fréquentes.
Rythme cardiaque rapide, qui augmente également la pression artérielle dans les artères.
La perturbation du métabolisme du calcium dans les os et les dents entraîne leur fragilité et leur fragilité.
Si l'oligo-élément n'est pas normal, la personne subit le développement d'une neurasthénie

Son attention est distraite, il est plein de peurs et de phobies.
Une personne éprouve une sensation désagréable de "sable dans les yeux", en relation avec cela, ses yeux acquièrent un élargissement caractéristique.
La peau devient jaune, humide et fine.
Le patient peut tomber en marchant, car ses muscles sont extrêmement faibles et se fatiguent rapidement.

Interprétation des résultats de recherche

La TSH dans l'hypothyroïdie interagit étroitement avec les hormones T3 et T4. Lorsque la production d'hormone stimulant la thyroïde par l'hypophyse est réduite, la glande thyroïde ne synthétise pas suffisamment ses propres secrets de T3 et T4.

Une faible TSH se produit avec une hypothyroïdie d'origine centrale. L'hypothalamus, s'il est endommagé lors d'un accident vasculaire cérébral, ne produit pas d'hormone et ne peut donc pas stimuler l'hypophyse..

Par conséquent, dans l'hypothyroïdie secondaire, la TSH est faible ou normale et la glande thyroïde produit des quantités réduites de T3 et T4. Une TSH basse avec une T4 normale survient avec ou chez les personnes âgées.

Les tests hormonaux T3 n'ont aucune valeur diagnostique dans l'hypothyroïdie, car l'indicateur reste normal même avec une forme prononcée de la maladie. Cela est dû au fait que la TSH stimule, tout d'abord, la production de triiodothyronine T3.

Les tests montrent de faibles niveaux de thyroxine T4 totale et libre dans l'hypothyroïdie. Au stade initial, le niveau de TSH est augmenté et la T4 libre est maintenue dans les limites normales. Le ratio des indicateurs est le contraire.

Pour obtenir des données fiables, des analyses sont effectuées plusieurs fois afin d'exclure les erreurs de laboratoire.

Préparation et analyse

Un médecin ou un endocrinologue peut prendre rendez-vous pour un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde.

Les indications pour cela seront:

  • la présence d'un goitre;
  • suspicion d'hyper- ou d'hypothyroïdie;
  • infertilité;
  • fausse couche;
  • problèmes de puissance;
  • l'utilisation de médicaments hormonaux;
  • problèmes cardiaques;
  • diminution de la température corporelle d'étiologie inexpliquée;
  • myopathie;
  • changements dans le contexte émotionnel, irritabilité ou dépression;
  • calvitie chez l'homme ou la femme;
  • croissance des cheveux de modèle masculin chez les femmes:
  • violations du développement intellectuel ou sexuel chez un enfant.

Pendant la grossesse, à des fins préventives, cette analyse est toujours présente dans les contrôles programmés..

Avant de prélever du sang dans le but de tester l'hormone stimulant la thyroïde, la T3 totale et la T4 totale, ainsi que la T3 libre et la T4 libre, une certaine préparation est souhaitable.

2-3 jours avant les tests, vous ne devez pas prendre de médicaments à base d'iode, vous devez arrêter de fumer, de boire de l'alcool et essayer d'éviter le stress physique et émotionnel.

Un test sanguin pour l'hormone stimulant la thyroïde doit être effectué à jeun, par conséquent, la préparation de la procédure comprend une petite grève de la faim - vous ne pouvez rien manger pendant 8 à 12 heures avant de passer les tests..

Lors de la prise de médicaments hormonaux, afin de bien se préparer à la procédure, une consultation médicale est nécessaire. Pour la pureté des résultats, il est recommandé d'arrêter de prendre de tels médicaments un mois avant l'étude..

Il est important que les femmes sachent que les tests pour la T3 totale, la T4 totale, l'hormone stimulant la thyroïde, la T3 libre ou la T4 libre peuvent être effectuées n'importe quel jour du cycle. Cela signifie que le décryptage des données ne dépend pas du fait que les menstruations se poursuivent ou sont déjà terminées.

Cela signifie que le décryptage des données ne dépend pas du fait que les menstruations se poursuivent ou sont déjà terminées..

Pour l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde, le sang est prélevé dans une veine. Pour étudier des échantillons, un dosage radio-immunologique (RIA) ou un dosage immunoenzymatique (ELISA) est utilisé.

Lors de la recherche par différentes méthodes, les indicateurs de la norme changeront quelque peu. Dans une clinique conventionnelle, le test d'immunosorbant lié à une enzyme est plus souvent utilisé.

Décoder les résultats

Le taux d'indicateurs varie selon les laboratoires, il est donc recommandé de mener des recherches dans une seule institution. Les valeurs acceptables sont indiquées sur le formulaire. Une augmentation ou une diminution de la concentration d'hormones qui dépasse les limites admissibles est le signe d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Pour confirmer le diagnostic, il est nécessaire de consulter un endocrinologue.

Si un test sanguin pour la TSH a révélé un excès de T3 et T4 et que les hormones stimulant la thyroïde sont abaissées, cela indique le développement d'une thyrotoxicose. Les patients se plaignent des symptômes suivants:

  • irritabilité accrue;
  • fièvre, transpiration sévère;
  • tremblement de la main;
  • insuffisance cardiaque.

Si, dans un contexte de faible TSH, le niveau de T3, T4 est élevé, il s'agit d'une hypothyroïdie évidente, et une diminution des taux d'hormones thyroïdiennes indique une forme latente (subclinique) de la maladie. La diminution de la TSH chez la femme enceinte n'est pas une pathologie.

Avec un faible taux d'hormones, l'hypothyroïdie se développe, les fonctions de la glande thyroïde diminuent. Les signes caractéristiques de la pathologie sont:

  • apathie, léthargie;
  • augmentation de la fatigue, de la somnolence;
  • gonflement;
  • perte de cheveux sévère, ongles cassants;
  • fraîcheur;
  • violation du cycle menstruel chez les femmes;
  • détérioration de la puissance chez les hommes.

Une augmentation de la T4 totale indique une inflammation de la glande thyroïde, la formation de tumeurs, un goitre diffus et une résistance des tissus à la thyroxine. Pour confirmer le diagnostic, plusieurs études sont menées, des méthodes de diagnostic supplémentaires sont prescrites.

  1. Dreval A.V. Maladies de la glande thyroïde et grossesse / A.V. Dreval, T.P. Shestakova, O.A. Nechaev. - L.: Médecine, 2007.-- 625 p..
  2. Maladies de la glande thyroïde chez les femmes en âge de procréer. Un guide pour les médecins. - M.: GEOTAR-Media, 2013 - 487 s.
  3. Ivanova V. Maladies de la glande thyroïde et diabète / V. Ivanova. - M.: Gazetny mir, 2013.-- 128 p..
  4. Kazmin, V.D. Maladies de la thyroïde et des glandes parathyroïdes / V.D. Kazmin. - M.: Phoenix, 2009 - 256 s.
  5. Petunina N.A. Maladies de la glande thyroïde: monographie. / SUR. Pétunina, L.V. Trukhin. - M.: GEOTAR-Media, 2011.-- 222 p..
  6. Pinsky S. B. Diagnostic des maladies thyroïdiennes / S. B. Pinsky. Pinsky, A.P. Kalinin, V.A. Beloborodov. - L.: Médecine, 2005.-- 192 p..

Test de la présence d'anticorps anti-TPO

En plus de ces tests, les patients donnent du sang pour évaluer le niveau d'anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (TPO). La TPO est une enzyme et est nécessaire pour synthétiser les hormones T3 et T4 (thyroxine). Les anticorps, à leur tour, détruisent cette enzyme. Par conséquent, avec le développement du processus auto-immun qui a provoqué l'hypothyroïdie, la présence d'anticorps anti-TPO est révélée. À son tour, le processus auto-immun est compris comme le développement de phénomènes inflammatoires dans le sang..

Comme pour toute pathologie, le diagnostic et le traitement d'une affection telle que l'hypothyroïdie sont très interdépendants. Après tout, ce n'est qu'après que le médecin a posé un diagnostic que le patient peut se voir prescrire un traitement. Sans diagnostic adéquat, aucune mesure thérapeutique n'apportera le résultat escompté. Ainsi, dans un processus pathologique tel que l'hypothyroïdie, le diagnostic précède nécessairement le traitement..

Le moyen le plus simple de vérifier votre thyroïde!

Table ronde sur l'hypothyroïdie

Quels tests sont effectués pour l'hypothyroïdie (sang pour les hormones)

Avis du médecin le matin à 7 heures. Hypothyroïdie. Méthodes de diagnostic

Séance en petits groupes 1. Fadeev V.V., "Diagnostics and treatment of hypothyroidism"

Le moyen le plus simple de vérifier votre thyroïde!

Table ronde sur l'hypothyroïdie

Quels tests sont effectués pour l'hypothyroïdie (sang pour les hormones)

Avis du médecin le matin à 7 heures. Hypothyroïdie. Méthodes de diagnostic

Séance en petits groupes 1. Fadeev V.V., "Diagnostics and treatment of hypothyroidism"

Se préparer à un test sanguin TSH

L'équilibre des substances biologiquement actives et vitales dans le corps humain est une structure unique. Chaque composant minimum de ce système remplit le nombre maximal de fonctions, affecte tous les types de processus métaboliques et autres organes. Aujourd'hui, les spécialistes en exercice constatent une augmentation du nombre de maladies associées à une violation de l'activité des glandes endocrines..

Ce phénomène est facilité par des facteurs génétiques, des produits alimentaires de mauvaise qualité et une situation environnementale défavorable. Il est possible de diagnostiquer les troubles hormonaux en temps opportun à l'aide de tests sanguins de laboratoire appropriés - leurs résultats permettront au médecin d'évaluer le niveau de substances biologiquement actives dans la circulation sanguine et d'effectuer un traitement compétent.

Le principal organe du système endocrinien est la glande thyroïde - ses hormones (T3 et T4) affectent absolument tous les tissus du corps humain. Très souvent, les patients sont confrontés au fait qu'ils ne sont pas seulement prescrits pour déterminer la quantité d'hormones thyroïdiennes, mais qu'il leur est également recommandé de donner du sang pour la TSH (hormone stimulant la thyroïde) - elle est produite par l'hypophyse pour réguler la fonction de sécrétion de la glande thyroïde.

Il est nécessaire d'aborder la livraison de l'analyse avec l'entière responsabilité et d'effectuer toutes les mesures préparatoires recommandées par le médecin traitant! Dans notre article, nous voulons fournir des informations détaillées sur les diagnostics de laboratoire effectués, sur les manifestations cliniques du déséquilibre hormonal, les exigences standard pour un test sanguin immunochimique et comment effectuer correctement le test.

Pourquoi le corps a-t-il besoin d'une hormone??

La thyrotropine est sécrétée par l'hypophyse (une minuscule glande endocrine située dans la «poche» osseuse de la surface inférieure du cerveau - la sella turcica) avec la participation de cellules neurosécrétrices du centre végétatif supérieur - l'hypothalamus. Cette hormone a les effets suivants sur le corps humain:

  • active le métabolisme;
  • participe à l'échange de chaleur et à la conversion du glucose;
  • contrôle l'érythropoïèse - l'un des processus de l'hématopoïèse, au cours duquel la formation et la maturation des globules rouges se produisent.

La détermination de la quantité d'hormone stimulant la thyroïde est nécessaire pour identifier les anomalies du fonctionnement de la glande thyroïde et diagnostiquer les pathologies endocriniennes. Un test sanguin pour la TSH est prescrit en association avec d'autres hormones qui reflètent le travail de la glande thyroïde, notamment:

  • thyroxine;
  • triiodothyronine totale - non associée aux molécules de protéines;
  • triiodothyronine libre - liée aux protéines.

La détérioration du bien-être général et l'apparition de signes de malaise peuvent être provoquées par des quantités insuffisantes ou excessives de thyrotropine et de dérivés iodés de l'acide aminé tyrosine. Après tout, ce sont eux qui régulent l'activité des organes des systèmes reproducteur et digestif, affectent les processus métaboliques, sont responsables de l'état psycho-émotionnel, de l'équilibre énergétique, de l'acuité visuelle et de l'audition..

Les signes suivants indiquent des perturbations hormonales:

  • se sentir essoufflé;
  • inconfort lors de la déglutition;
  • gonflement du visage et du corps;
  • changement de poids corporel;
  • trouble du sommeil;
  • apathie;
  • fatiguabilité rapide;
  • dépression prolongée;
  • tremblement dans le corps;
  • diminution de la libido;
  • impuissance;
  • infertilité;
  • myopathie musculaire;
  • alopécie;
  • diminution de la température corporelle;
  • chez les femmes - violation du cycle des saignements mensuels.

Si le patient a les plaintes ci-dessus, l'endocrinologue suppose l'existence d'un processus pathologique dans la glande thyroïde et prescrit de donner du sang pour une étude hormonale complète. Afin d'obtenir les résultats les plus fiables permettant à des spécialistes qualifiés d'obtenir les informations nécessaires, le patient doit se préparer correctement à l'étude en effectuant plusieurs mesures simples..

Règles de préparation du diagnostic

Quelle est la préparation pour un test sanguin pour TSH? À la veille de l'étude hormonale, le patient doit prendre avec une extrême prudence des médicaments et des complexes vitaminiques, qui contiennent de l'iode - cela affecte la fonction sécrétoire de la glande thyroïde et peut fausser les résultats de l'analyse..

Les praticiens conseillent d'arrêter de prendre des médicaments qui inhibent la production de substances biologiquement actives 2 semaines avant le moment où le patient est testé pour les hormones. Si cela ne peut être fait, le médecin de laboratoire doit être averti des médicaments utilisés. Pour passer correctement un échantillon de matériel biologique, se préparer à la procédure doit être trois jours à l'avance.

Afin d'obtenir les données de test finales correctes, il est conseillé au patient de:

  • Refusez de boire des boissons gazeuses alcoolisées et sucrées, des aliments gras, épicés et frits.
  • Limiter le tabagisme et le stress psycho-émotionnel.
  • Évitez toute activité physique excessive (y compris l'entraînement sportif, les cours de fitness et le yoga).
  • Évitez les situations stressantes.
  • Dîner au plus tard à 20h00.

Un test sanguin doit être effectué strictement à jeun (il est permis de boire un verre d'eau purifiée sans gaz), avant d'effectuer d'autres procédures médicales et diagnostiques:

  • injection intraveineuse et intramusculaire;
  • massage;
  • procédures de physiothérapie;
  • fluoroscopie;
  • échographie.

Quel est le meilleur moment pour les femmes pour étudier?

La détermination de la concentration de thyrotropine est effectuée selon les indications médicales et dans le cadre de l'examen préventif annuel. Un homme peut à tout moment donner du sang pour des tests hormonaux. Une femme doit se rappeler que la fiabilité des résultats de l'analyse dépend de la phase des changements périodiques dans le corps. Les praticiens recommandent des tests hormonaux du cinquième au huitième jour du cycle menstruel..

Où l'échantillon de biomatériau est-il prélevé et combien d'analyses sont effectuées?

Une étude de laboratoire, avec laquelle vous pouvez déterminer la concentration de TSH, est réalisée à la fois dans une institution médicale budgétaire et dans un centre de diagnostic clinique privé. Le patient doit venir au laboratoire 15 à 20 minutes avant l'intervention - cela normalisera la respiration, la fréquence cardiaque, s'échauffera (s'il fait froid dehors) ou se refroidira (s'il fait très chaud).

Un échantillon de matériel biologique est prélevé dans les veines périphériques de l'avant-bras - dans cette partie, les vaisseaux sanguins sont inactifs et sont situés sous la surface de la peau. Les veines radiale, ulnaire et médiane sont les plus couramment utilisées. Afin d'éviter la pénétration de l'infection dans le corps du patient, l'infirmière se conforme à toutes les exigences aseptiques et antiseptiques nécessaires en effectuant les étapes suivantes:
met des gants;

  • choisit le site d'injection;
  • applique et fixe un garrot;
  • demande au patient de faire des mouvements avec la brosse (pour remplir le vaisseau de sang);
  • palpe soigneusement une veine à partir de laquelle un échantillon sera prélevé pour analyse;
  • le site d'injection est traité avec un coton-tige avec 70% d'alcool;
  • insère l'aiguille obliquement vers le haut à un angle de 45 ° par rapport à la peau de 1/3 dans la lumière du vaisseau sanguin;
  • après avoir prélevé une quantité suffisante de liquide biologique, enlève le garrot, enlève l'aiguille et applique un antiseptique sur le site d'injection;
  • demande au patient de plier le bras au niveau du coude et d'appuyer sur le site d'injection.

La concentration de TSH est déterminée en utilisant la méthode d'analyse par immunochimioluminescence, basée sur la formation d'un complexe antigène-anticorps. Le terme de l'étude est de 1 jour. Dans les centres de laboratoire, divers réactifs et équipements peuvent être utilisés, c'est pourquoi toutes les informations nécessaires sur l'étude sont indiquées sur les formulaires de réponse d'analyse. À la fin du traitement, répétez l'analyse dans le même centre de laboratoire.

En conclusion de notre article, je voudrais apporter une réponse exhaustive à la question qui est très souvent posée par les patients qui ont reçu une référence pour un test sanguin de TSH: "Est-il nécessaire de subir une étude à jeun ou pas?" Toute procédure de diagnostic réalisée à partir d'un échantillon de sang veineux est réalisée à jeun! Même une petite tasse de thé ou de café le matin peut fausser les résultats de votre test..

La mise en œuvre précise de toutes les recommandations ci-dessus permettra au médecin d'obtenir les informations les plus précises sur l'état hormonal du patient, de diagnostiquer les maladies des organes endocriniens en temps opportun et de choisir les tactiques appropriées pour mener des mesures thérapeutiques et préventives.

Test sanguin pour TSH - comment faire un don correctement, taux de TSH

Le sang pour TSH est donné pour identifier les raisons du dysfonctionnement de la glande thyroïde. Il est important de savoir comment donner correctement du sang pour l'analyse de la TSH. La production de l'hormone dépend du mode de vie, de la nutrition, des médicaments pris, par conséquent, si les règles de livraison sont violées, des distorsions importantes du résultat apparaissent.

Qu'est-ce que la TSH et son importance dans le corps

La TSH est une hormone stimulant la thyroïde qui contrôle la fonction de la glande thyroïde. L'hormone TSH est produite dans la glande pituitaire antérieure. Le taux de sa production dépend de la quantité d'hormones de la glande thyroïde elle-même - thyroxine et triiodothyronine. La libération de TSH a un rythme pulsé, la plus grande quantité se forme la nuit. Le contenu maximal est déterminé le matin..

La fonction de l'hormone stimulant la thyroïde est de maintenir le bon fonctionnement de la glande thyroïde. Ses actions:

  • améliore l'apport sanguin à la glande;
  • favorise la libération d'iode du sang dans le tissu glandulaire;
  • stimule la production de thyroxine (T4), triiodothyronine (T3);
  • accélère la dégradation des graisses.

Une petite quantité de thyrotropine est produite si l'hypothalamus supprime l'activité de la glande pituitaire ou s'il y a des dommages à la glande pituitaire elle-même. En outre, la production est inhibée par la libération excessive de T3 et T4 dans le sang. Une grande quantité de thyrotropine est produite si l'hypothalamus stimule l'hypophyse ou s'il y a une quantité insuffisante de T3, T4 dans le corps.

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la croissance du squelette, de la formation des caractères sexuels. Ils affectent le travail du cœur, du système nerveux et du métabolisme des glucides. Lorsque leur contenu change, le fonctionnement de tout l'organisme est perturbé. Ceci est particulièrement dangereux dans l'enfance..

Indications pour un test sanguin pour la TSH

Le don de sang pour TSH est recommandé pour le diagnostic:

  • hypothyroïdie primaire;
  • hyperthyroïdie primaire;
  • goitre.

Un test sanguin pour la TSH est également effectué chez les patients atteints de maladies thyroïdiennes chroniques pour surveiller l'efficacité du traitement hormonal substitutif. Il est démontré qu'il donne du sang pour la TSH et les femmes enceintes pour détecter l'hypothyroïdie primaire, qui menace le fœtus.

Les maladies de la glande thyroïde sont accompagnées des symptômes suivants:

  • fatigue non motivée;
  • irritabilité;
  • trouble du sommeil;
  • les fluctuations de la température corporelle;
  • conditions dépressives;
  • chute de cheveux;
  • chatouillement, sensation de boule dans la gorge;
  • changement de voix;
  • gonflement;
  • fluctuations de la pression artérielle;
  • perte de poids ou gain de poids non motivé;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • infertilité féminine et masculine.

Pour les enfants, un test sanguin de TSH est prescrit afin de déterminer la cause du retard dans le développement mental et sexuel. Ces violations sont souvent associées à une teneur excessive ou insuffisante en thyroxine..

Se préparer à un test d'hormone thyroïdienne

La veille du don de sang, vous devez arrêter de prendre tous vos médicaments. Si cela n'est pas possible, vous devez informer votre médecin de tous les médicaments que vous prenez à l'avance. Lors de la préparation du test, vous devez éviter le stress mental et physique, le stress. Vous ne devez ni fumer ni boire d'alcool avant de donner du sang. Vous pouvez prendre des médicaments hormonaux un jour avant l'étude ou après un don de sang.

Vous pouvez faire un don de sang pour TSH pendant vos règles. Les femmes n'ont pas besoin de calculer le jour du cycle pour passer le test.

Le sang pour TSH est-il donné à jeun ou non? L'analyse est prise strictement à jeun, vous ne pouvez boire qu'une petite quantité d'eau pure. Lors de la préparation d'un test TSH, le régime alimentaire doit être suivi. Il n'est pas souhaitable de manger des aliments gras, épicés, marinés ou fumés.

Immédiatement avant de donner du sang pour TSH, il sera correct de s'asseoir tranquillement pendant quelques minutes, pour uniformiser la respiration. L'excitation provoque une libération massive d'hormones, le résultat sera déformé.

Test sanguin pour TSH

Quand se faire tester est crucial pour poser un diagnostic. Le sang est prélevé avant midi - à ce moment, la teneur en TSH est maximale. L'analyse doit être effectuée à jeun et avant de prendre des médicaments hormonaux. Le sang pour la recherche est prélevé dans une veine. L'analyse est réalisée par la méthode chimioluminescente.

Lors de l'analyse du sang pour la TSH en dynamique, le sang doit être donné strictement en même temps. Les taux de thyrotropine changent rapidement au cours de la journée, donc si le délai n'est pas respecté, il est impossible d'interpréter avec précision la dynamique de la maladie ou l'efficacité du traitement. Le contrôle de l'efficacité du traitement est effectué au plus tôt un mois après le début de la prise de médicaments.

Il est possible de faire un test sanguin de TSH pour les femmes, quelle que soit la phase du cycle menstruel. L'ovulation et la menstruation n'affectent pas la teneur en thyrotropine dans le corps. Cependant, pendant ses règles, une femme peut être trop irritable. Par conséquent, la meilleure période pour passer le test est le milieu du cycle menstruel..

Décodage du résultat d'un test sanguin pour TSH

La norme de l'hormone TSH dans le tableau:

Sexe, âgeNiveau hormonal, mUI / litre
Adultes et enfants à partir de 7 ans0,4 - 4,2
Enfants de moins de 4 mois0,72 - 11
Enfants de moins d'un an0,7 - 8,3

Le résultat de l'analyse de l'hormone TSH dépend de la bonne préparation et du don de sang. Il peut être déformé par la consommation d'alcool, le tabagisme, un sommeil nocturne insuffisant. Dans de tels cas, le résultat est généralement décrit comme discutable, à la limite supérieure ou inférieure de la norme. Vous devez à nouveau faire un don de sang pour la TSH, tout en vous préparant soigneusement pour éviter une distorsion du résultat.

Causes des écarts dans le niveau de l'hormone TSH

La quantité de thyrotropine peut être inférieure ou supérieure à la norme pour diverses maladies. L'augmentation des taux est associée à:

  • hypofonction primaire de la glande thyroïde - une affection congénitale dans laquelle peu de thyroxine et de triiodothyronine sont produites;
  • cancer de la thyroïde;
  • thyroïdite auto-immune;
  • récupération après thyroïdite aiguë;
  • goitre endémique;
  • les tumeurs hypophysaires impliquant des cellules qui produisent la TSH;
  • tumeurs pulmonaires;
  • cancer du sein;
  • consommation à long terme de médicaments contenant de l'iode;
  • maladie mentale grave;
  • empoisonnement au plomb.

Le niveau de thyrotropine augmente pendant le traitement avec des anticonvulsivants, des bêtabloquants, de la prednisolone.

Une quantité insuffisante est observée lorsque:

  • Maladie de Graves - lorsque la glande thyroïde produit beaucoup de thyroxine et de triiodothyronine;
  • dysfonctionnement de l'hypothalamus;
  • goitre nodulaire toxique;
  • nécrose hypophysaire post-partum;
  • thyroïdite lente;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing;
  • blessures de la glande pituitaire;
  • jeûne prolongé;
  • stress sévère.

Les stéroïdes anabolisants, les cytostatiques, certains antihypertenseurs réduisent le niveau de thyrotropine.

Dans le même temps, il est recommandé de donner du sang pour les anticorps anti-TSH, T3 et T4. Le diagnostic repose toujours sur un examen complet.

Analyse de la TSH pendant la grossesse

Toutes les femmes enceintes ne sont pas prescrites pour être testées pour la TSH. L'étude n'est indiquée qu'en cas de suspicion d'une pathologie de la glande thyroïde, accablée par l'hérédité, ou de maladies déjà existantes. La teneur en thyrotropine varie selon le trimestre:

  • le premier - 0,33 à 4,5 mUI / litre;
  • le second - 0,3 à 4,1 mUI / litre;
  • troisième - 0,2-3,15 mUI / litre.

Se préparer à donner du sang est facile. Les mêmes règles s'appliquent que pour les autres personnes. Ils prennent l'analyse une fois par trimestre, selon les indications - plus souvent. En plus de l'analyse de TSH, T3, T4, des anticorps anti-TPO sont prélevés.

Vous pouvez faire un test sanguin de TSH dans la polyclinique en direction du médecin traitant.

Tous les laboratoires privés proposent également des tests sanguins pour la TSH. Le coût d'une recherche payante est de 400 à 900 roubles. Il est conseillé de passer chaque examen dans le même laboratoire. Les réactifs varient d'un laboratoire à l'autre, les résultats peuvent donc varier.

Le test d'hormone de stimulation thyroïdienne est la méthode la plus précise pour diagnostiquer un dysfonctionnement thyroïdien. Cependant, le résultat fluctue considérablement sous l'influence de facteurs externes. Par conséquent, il est important de savoir comment se préparer à l'analyse, quelles sont les règles de don de sang. S'il est impossible de respecter pleinement les règles de préparation, vous devez en avertir le médecin traitant..