Principal

Pituitaire

Test sanguin pour TSH: décodage et correction

Le travail des organes internes humains est régulé par le système hormonal, qui est une structure extrêmement délicate - le moindre changement dans sa fonction entraîne de graves perturbations dans l'activité de tout le corps humain. Une petite zone du cerveau est responsable du fonctionnement du système hormonal - l'hypothalamus, auquel toutes les glandes endocrines obéissent.

Pour coordonner l'activité des organes internes et assurer l'adaptation de tout le corps humain aux conditions de l'environnement interne et externe, les cellules des glandes endocrines produisent des hormones qui sont libérées directement dans la circulation sanguine. Les impulsions aux organes endocriniens sont transmises par la glande pituitaire, un petit appendice du cerveau. Parmi les glandes endocrines, il occupe une place particulière, car il produit des hormones qui stimulent le bon fonctionnement de tout le système endocrinien, y compris la glande thyroïde..

Les substances biologiquement actives qu'il sécrète contrôlent de nombreux processus métaboliques et l'activité des systèmes nerveux, reproducteur, cardiaque, vasculaire et digestif. La fonction de la glande thyroïde, qui consiste en la production d'hormones thyroïdiennes - triiodothyronine et thyroxine, est régulée par la thyrotropine, qui est produite par l'hypophyse.

Un test sanguin pour la TSH est considéré comme une procédure nécessaire pour diagnostiquer les processus pathologiques dans la glande thyroïde - cette étude est réalisée simultanément avec un test sanguin pour T3 et T4. Dans cet article, nous voulons expliquer à nos lecteurs ce qu'est un test sanguin TSH, pourquoi il est prescrit, comment s'y préparer et ce que signifie déchiffrer les résultats de la recherche chez les enfants et les adultes..

Le rôle de l'hormone stimulant la thyroïde dans le corps humain

Cette substance biologiquement active contient deux chaînes:

  • α - sa structure ne diffère pas des gonadotrophines, qui sont sécrétées par le placenta et la glande pituitaire antérieure pour réguler le travail des gonades. La sous-classe des hormones tropiques comprend la follitropine, la lutéotrophine, la gonadotrophine chorionique.
  • β - n'affecte que les cellules de la glande thyroïde, activant leur croissance et augmentant la synthèse de ses hormones.

L'effet de la thyrotropine sur le corps humain est:

  • dans la régulation des processus métaboliques;
  • participation aux mécanismes d'échange de chaleur;
  • contrôler la production de globules rouges (érythrocytes);
  • soutenir la fonction des organes respiratoires;
  • assurer la respiration tissulaire (assimilation de l'oxygène par les cellules);
  • mouvement du glucose de la circulation sanguine dans les tissus et son traitement complet.

La synthèse de la thyrotropine est contrôlée par le système nerveux central et les cellules neurosécrétrices de l'hypothalamus. La combinaison morphofonctionnelle des structures de cette glande endocrine, qui est le centre végétatif le plus élevé, et de la glande pituitaire maintient des processus métaboliques stables dans le corps humain et un niveau constant d'hormones dans le sang circulant.

La violation de l'interconnexion du système hypothalamo-hypophysaire provoque un trouble de l'activité fonctionnelle des glandes endocrines - c'est la raison de ces situations où le niveau de TSH est augmenté à des concentrations élevées d'hormones thyroïdiennes. Les substances biologiquement actives produites par la glande thyroïde commencent leur activité au moment de la conception et se poursuivent jusqu'à la mort.

Ils remplissent des fonctions importantes et nombreuses dans le corps humain:

  • Responsable de la vitesse de réflexion.
  • Ils affectent l'état psycho-émotionnel, la croissance, les ressources énergétiques, le plein fonctionnement des organes de la vue et de l'audition, les systèmes cardiaque, vasculaire et nerveux.
  • Régule l'activité motrice des muscles lisses intestinaux et du cycle menstruel.
  • Affecte le métabolisme en synthétisant les éléments biochimiques les plus importants - protéides, lipides complexes, polynucléotides, glucides, lipovitamines.

Un changement dans la sécrétion de thyrotropine, qui régule la production de T3 et T4, indique une violation du fond hormonal. Une carence en TSH provoque le développement d'une hyperthyroïdie (ou thyrotoxicose), qui se manifeste par une diminution du travail de l'hypophyse et une augmentation de la fonction excrétrice de la glande thyroïde. Avec une diminution significative des indicateurs de l'analyse de l'hormone stimulant la thyroïde, on observe une prolifération des tissus de cet organe - une hyperplasie, ce qui entraîne une augmentation persistante de sa taille (goitre).

Le taux de TSH dans le sang

La sécrétion de thyrotropine dépend du rythme quotidien - la quantité maximale de cette hormone dans le corps humain est enregistrée la nuit (de 2 à 4 heures). Sa concentration diminue progressivement, le niveau minimum est observé dans la période de 17 h à 18 h. Des routines quotidiennes inappropriées et des quarts de nuit interfèrent avec la production de TSH. Les valeurs de référence de la Thyrotropine sont basées sur l'âge et le sexe:

  • chez les nouveau-nés - de 0,5 à 10,5 mU / l;
  • jusqu'à 2 mois - de 0,8 à 10,3;
  • jusqu'à 1 an - de 0,6 à 8,1;
  • jusqu'à 5 ans - de 0,4 à 7,2;
  • jusqu'à 15 ans - de 0,4 à 5,1;
  • chez les hommes - de 0,3 à 4,9;
  • chez les femmes - de 0,3 à 4,4.

Les spécialistes en exercice prescrivent toujours un test sanguin complet pour les hormones TSH, T3, T4 et la quantité de sucre. C'est pourquoi il est également important de noter les indicateurs normaux de ces substances:

  • triiodothyronine - de 1,1 à 3,15 nmol / l;
  • thyroxine totale - 62 à 150 nmol / l, libre - de 7,7 à 14,2 pmol / l;
  • glucose - de 2,72 à 6,11 mmol / l.

En fonction des changements périodiques dans le corps qui se produisent chez les femmes en âge de procréer, des écarts par rapport aux indicateurs normaux peuvent être observés dans son sang. Un changement significatif des paramètres indique l'évolution latente de divers processus pathologiques. La quantité de thyrotropine change pendant la période de gestation - au premier trimestre, sa quantité diminue et à partir du deuxième trimestre, elle augmente progressivement.

La norme pour les femmes pendant la grossesse varie entre 0,3 et 3,7 mU / l. Les fluctuations importantes de l'hormone nécessitent un examen supplémentaire de la femme enceinte - échographie et biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde.

Symptômes d'une thyrotropine élevée

Une augmentation de la sécrétion de TSH est le plus souvent détectée avec une activité fonctionnelle insuffisante de la glande thyroïde - cela signifie que le patient présente des signes d'hypothyroïdie:

  • une augmentation de l'indice de masse corporelle moyen - un ralentissement des processus métaboliques contribue à l'ajout d'une couche de graisse sous-cutanée;
  • gonflement des lèvres, des membres et des paupières, qui est facilité par la rétention d'eau entre les cellules du tissu conjonctif;
  • frissons (réaction anormale du corps à une température basse), difficile à réchauffer - ce phénomène est associé à un métabolisme lent et à une libération d'énergie insuffisante;
  • faiblesse musculaire sévère, qui se manifeste par des picotements et des engourdissements - cela est causé par une violation de la circulation sanguine;
  • troubles nerveux - insomnie, apathie, somnolence diurne, troubles de la mémoire;
  • ralentir la fréquence cardiaque en dessous de 55 battements en 1 minute;
  • sécheresse et diminution de la sensibilité de la peau;
  • fragilité des plaques à ongles;
  • alopécie - perte de cheveux pathologique;
  • dysfonctionnement des organes digestifs - hépatomégalie, diminution de l'appétit, sensation de lourdeur et de plénitude de l'estomac, constipation, mauvaise digestion;
  • absence de règles mensuelles;
  • perte de libido;
  • la survenue d'une mastopathie - une prolifération bénigne du tissu mammaire.

Les symptômes énumérés n'apparaissent pas tous ensemble - cela se produit avec une carence prolongée en hormones thyroïdiennes. Une augmentation modérée de la quantité de TSH n'est pas caractérisée par des manifestations cliniques sévères. Une augmentation de la thyrotropine peut être associée à une tumeur bénigne formée à partir des cellules de l'adénohypophyse - cette condition se manifeste par un mal de tête dans la région temporale, une altération de l'acuité visuelle, une perte de sensibilité aux couleurs et l'apparition de taches sombres dans le champ de vision.

Diminution de la quantité

L'hyperfonction de la glande thyroïde provoque une diminution de la production d'hormone stimulant la thyroïde. Les signes cliniques de sa carence coïncident avec les symptômes de la thyrotoxicose:

  • une diminution du poids corporel avec une alimentation régulière et une activité physique normale - cela est dû à un métabolisme accéléré;
  • l'apparition d'un renflement sur la surface avant du cou - goitre;
  • une sensation de chaleur, une température corporelle subfébrile, une transpiration excessive en l'absence de processus infectieux et inflammatoires;
  • selles fréquentes;
  • hypertension artérielle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • fragilité et fragilité des os associées à la perte de calcium due à une violation de l'équilibre des substances minérales dans le corps humain;
  • fatigue accrue;
  • états neurasthéniques - irritabilité, crises d'anxiété soudaine et forte et peur obsessionnelle, agitation, accès de rage;
  • atrophie des tissus musculaires;
  • symptômes oculaires de Delrimple (grande ouverture des fentes oculaires) et de Graefe (retard de la paupière supérieure lorsque le globe oculaire bouge);
  • amincissement de la peau;
  • croissance lente des ongles et des cheveux.

Quand il est nécessaire de donner du sang pour une hormone

La détermination du niveau de thyrotropine dans le corps peut être prescrite:

  • avec suspicion d'une évolution latente d'hypothyroïdie;
  • aménorrhée;
  • états dépressifs fréquents;
  • une diminution significative de la température corporelle d'étiologie inconnue;
  • le retard de l'enfant dans le développement mental et sexuel;
  • violation du rythme cardiaque en l'absence de pathologie myocardique;
  • fatigue rapide;
  • détérioration de la fonction de l'appareil musculaire;
  • impuissance;
  • infertilité;
  • diminution de la libido;
  • calvitie.

Les résultats de l'étude permettent au médecin traitant de choisir une tactique rationnelle de mesures de traitement et un cours optimal d'hormonothérapie. La préparation de l'analyse, correctement et raisonnablement effectuée par le patient, permet d'obtenir un résultat fiable et d'éviter des tests répétés. Vous pouvez en savoir plus sur la préparation d'un test TSH dans cet article..

Comment se situe la réponse d'analyse?

Seul un endocrinologue qualifié peut interpréter les résultats de la recherche! C'est lui qui procédera à une évaluation compétente des données d'essai finales, qui peuvent indiquer l'activité normale du système endocrinien ou indiquer de graves violations de leur fonction.

Le patient ne doit pas comprendre seul ce que montre le résultat du test - le plus souvent, ces tentatives conduisent à de fausses conclusions et à une anxiété inutile. Si un test sanguin pour les hormones a été effectué selon toutes les règles et que ses résultats contiennent un changement des indicateurs normaux, cela prouve la présence de processus pathologiques dans le corps du patient..

Une augmentation de la concentration de TSH dans le sang est observée:

  • avec la thyroïdite auto-immune de Hashimoto - une pathologie caractérisée par une «attaque» du système immunitaire sur les propres tissus du corps;
  • résistance généralisée ou hypophysaire aux hormones thyroïdiennes;
  • ablation de la vésicule biliaire;
  • processus tumoraux;
  • adénome hypophysaire;
  • fonction insuffisante des glandes surrénales;
  • empoisonner le corps avec des métaux lourds;
  • purification extrarénale du sang en cas d'insuffisance rénale - hémodialyse;
  • prendre des préparations d'iode, des antipsychotiques, de la prednisolone, des bêta-bloquants;
  • inflammation virale de la glande thyroïde;
  • hypothyroïdie primaire - un trouble congénital de la synthèse des hormones thyroïdiennes;
  • prééclampsie;
  • pathologies somatiques sévères;
  • maladie mentale.

Une diminution des niveaux de TSH est typique pour:

  • états de stress émotionnel accru;
  • restrictions sur la prise alimentaire;
  • goitre nodulaire toxique;
  • épuisement sévère du corps;
  • nécrose post-partum de l'hypophyse - mort de ses cellules à la suite d'un accouchement compliqué;
  • utilisation incontrôlée de médicaments hormonaux, anticonvulsivants et antihypertenseurs;
  • formations ressemblant à des tumeurs dans la glande thyroïde;
  • hyperthyroïdie physiologique pendant la grossesse;
  • hypofonction de la glande pituitaire.

En conclusion des informations ci-dessus, je voudrais une fois de plus attirer l'attention des lecteurs sur le fait qu'en cas de détérioration de la santé, vous devez consulter un médecin qualifié - cela évitera de nombreuses conséquences graves! Les stades initiaux des troubles hormonaux peuvent être facilement corrigés grâce aux méthodes de la médecine traditionnelle, de la pharmacothérapie simple et de la nutrition rationnelle. Les formes avancées de déséquilibre hormonal sont beaucoup plus difficiles à traiter!

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne, synthétisée par l'hypophyse, une petite glande située sur la surface inférieure du cerveau. Sa fonction principale est de maintenir une concentration constante d'hormones thyroïdiennes - hormones thyroïdiennes, qui régulent la formation d'énergie dans le corps. Lorsque leur taux sanguin diminue, l'hypothalamus libère une hormone qui stimule la sécrétion de TSH par l'hypophyse..

Hormone de stimulation thyroïdienne, thyrotropine, TTU.

Synonymes anglais

Hormone stimulant la thyroïde (THS), Thyrotropine.

Plage de détection: 0,005 - 1000 μIU / ml.

ΜIU / ml (unité micro-internationale par millilitre).

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test (vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse).
  • Évitez de prendre des hormones stéroïdiennes et thyroïdiennes 48 heures avant l'étude (en consultation avec votre médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel 24 heures avant l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est produite par l'hypophyse, une petite glande située sur la surface inférieure du cerveau derrière la cavité sinusale. Il régule la production d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine) selon un «système de rétroaction» qui permet de maintenir une concentration stable de ces hormones dans le sang. Avec une diminution de la concentration d'hormones thyroïdiennes, la sécrétion de l'hormone thyréostimulante augmente et leur production est stimulée par la glande thyroïde, et vice versa - avec une augmentation de la concentration de thyroxine et de triiodothyronine, la sécrétion d'hormone thyroïdienne diminue. Les hormones thyroïdiennes sont les principaux régulateurs de la dépense énergétique dans le corps et le maintien de leur concentration au niveau requis est extrêmement important pour le fonctionnement normal de presque tous les organes et systèmes..

Le dysfonctionnement hypophysaire peut entraîner une augmentation ou une diminution des taux d'hormones stimulant la thyroïde. Avec une augmentation de sa concentration, les hormones thyroïdiennes sont libérées dans le sang en quantités anormales, provoquant une hyperthyroïdie. Avec une diminution de la concentration d'hormone thyroïdienne, la production d'hormones thyroïdiennes diminue également et des symptômes d'hypothyroïdie se développent.

Les raisons de la violation de la production d'hormone stimulant la thyroïde peuvent être des maladies de l'hypothalamus, qui commence à produire des quantités accrues ou réduites de thyrolibérine, un régulateur de la sécrétion de TSH par l'hypophyse. Les maladies de la glande thyroïde, accompagnées d'une violation de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes, peuvent indirectement (par un mécanisme de rétroaction) affecter la sécrétion de l'hormone thyréotrope, provoquant une diminution ou une augmentation de sa concentration dans le sang. Ainsi, l'étude de la TSH est l'un des tests les plus importants pour les hormones..

À quoi sert la recherche?

  • Pour déterminer l'état de la glande thyroïde, évaluer indirectement la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Surveiller le traitement des maladies thyroïdiennes.
  • Pour diagnostiquer un dysfonctionnement thyroïdien chez les nouveau-nés.
  • Diagnostiquer l'infertilité féminine et suivre son traitement.

Quand l'étude est prévue?

  1. Avec une glande thyroïde hypertrophiée, ainsi qu'avec des symptômes d'hyper- et d'hypothyroïdie.
    • Symptômes d'hyperthyroïdie:
      • Palpitations cardiaques,
      • anxiété accrue,
      • perte de poids,
      • insomnie,
      • poignée de main,
      • faiblesse, fatigue,
      • la diarrhée,
      • intolérance à la lumière vive,
      • diminution de l'acuité visuelle,
      • poches autour des yeux, leur sécheresse, hyperémie, bombement.
    • Symptômes d'hypothyroïdie:
      • peau sèche,
      • constipation,
      • intolérance au froid,
      • gonflement,
      • chute de cheveux,
      • faiblesse, fatigue accrue,
      • violation du cycle menstruel chez les femmes.
  • À intervalles réguliers, des tests peuvent être demandés pour surveiller l'efficacité du traitement thyroïdien. Les niveaux de TSH sont souvent évalués chez les nouveau-nés à risque de maladie thyroïdienne.

Que signifient les résultats?

Valeurs de référence (norme TSH):

ÂgeValeurs de référence
20 ans0,3 à 4,2 μUI / ml

Les raisons de l'augmentation de la concentration d'hormone stimulant la thyroïde:

  • hypothyroïdie (primaire et secondaire),
  • tumeur hypophysaire (thyrotropinome, adénome basophile),
  • Thyroïdite de Hashimoto,
  • syndrome de sécrétion non régulée de TSH,
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine,
  • insuffisance surrénalienne,
  • prééclampsie,
  • empoisonnement au plomb,
  • maladie mentale.

Les raisons de la diminution de la concentration de l'hormone thyréostimuline:

  • goitre toxique diffus,
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH,
  • adénome thyrotoxique (maladie de Plummer),
  • hyperthyroïdie des femmes enceintes,
  • thyroïdite auto-immune avec manifestations de thyrotoxicose,
  • maladie mentale,
  • cachexie.

Une augmentation et une diminution du niveau d'hormone stimulant la thyroïde indique des violations de la régulation de la glande thyroïde, cependant, il est souvent impossible d'en déterminer la cause exacte par le niveau de TSH seul. Habituellement, pour cela, le niveau de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3) est en outre déterminé..

  • Les médicaments suivants peuvent entraîner une surestimation de la concentration d'hormones stimulant la thyroïde: phénytoïne, aténolol, clomifène, motilium, métoprolol, acide valproïque, propranolol, amiodarone, calcitonine, prednisolone, morphine, dérivés de phénothiazine, bensérazide, aminoglulosémidine, diamide de pêche, i.r., diphénine, rifampicine.
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde reflète la situation dans le système de la glande pituitaire-thyroïde au cours des 3-6 dernières semaines, par conséquent, il est conseillé d'effectuer une détermination de contrôle de la concentration de TSH dans le sang 2 mois après l'ajustement de la dose de médicaments qui affectent le niveau de l'hormone.
  • Le niveau d'hormone stimulant la thyroïde peut être influencé par le stress physique et émotionnel, les maladies infectieuses aiguës.
  • Certaines études ont montré des changements dans les niveaux de TSH tout au long de la journée. Par conséquent, afin de surveiller la concentration de TSH, il est recommandé de faire le test au même moment de la journée..
  • Les taux de TSH chez les femmes enceintes au troisième trimestre peuvent être élevés.

Qui commande l'étude?

Endocrinologue, thérapeute, pédiatre, gynécologue, neurologue, chirurgien.

Hormone stimulant la thyroïde (TSH)

Synonymes: TSH, thyrotropine, thyrotropine, thyrotropine, hormone stimulant la thyroïde, TSH

La glande thyroïde est une glande endocrine en forme de papillon située au bas de l'avant du cou. Le travail de la glande thyroïde est de produire des hormones qui sont libérées dans la circulation sanguine, puis transportées vers toutes les cellules du corps. Ces hormones aident le corps à utiliser l'énergie, à rester au chaud et à maintenir le cerveau, le cœur, les muscles et les autres organes en bon état de fonctionnement..

Qu'est-ce que TSH?

L'hormone de stimulation thyroïdienne (TSH) est produite par l'hypophyse (ou plutôt son lobe antérieur - l'adénohypophyse), située à la base du cerveau. La TSH contrôle le fonctionnement de la glande thyroïde, à savoir la production de ses principales hormones: la thyroxine (T4) et la triiodothyronine (T3). Il existe une relation inverse entre la concentration de TSH et la concentration de T4 dans le sang. Si la glande thyroïde produit trop peu de T4, le taux de TSH dans le sang augmentera. Inversement, si la quantité de T4 est trop élevée, le niveau de TSH diminuera..

Cependant, si la glande pituitaire ne fonctionne pas correctement, elle ne produit pas suffisamment de TSH. Dans ce cas, même si la thyroïde est saine, elle ne reçoit pas suffisamment de TSH et produit donc trop peu de T4. Heureusement, ce trouble est rare..

L'analyse TSH est réalisée en cas de suspicion de maladie thyroïdienne (thyroïdite auto-immune chronique, goitre toxique diffus, hypothyroïdie postopératoire, goitre nodulaire) ou d'adénohypophyse. Dans le cas de maladies de l'adénohypophyse, une augmentation isolée de l'hormone thyréostimuline peut être observée avec des taux normaux d'hormones thyroïdiennes.

La TSH est l'une des hormones à réaction la plus rapide et est donc utilisée pour dépister le dysfonctionnement thyroïdien.

Taux TSH

La TSH peut être mesurée en mUI / L (milli unités internationales dans 1 litre), miel / L (identique à mUI / L, mais au lieu d'unités internationales, unité d'action, U), μIU / ml (micro unités internationales par millilitre), mU / L (milliunités par litre). Facteur de conversion: μIU / ml = mIU / L = miel / L = mU / L.

Norme et écarts par rapport à la norme du brouhaha thyroïdien (TSH)
chez l'adulte selon l'American Thyroid Association (ATA) (mUI / L)

Selon une étude de 2013, la plage de référence TSH augmente avec l'âge, tandis que la T4 libre diminue. À l'âge de 60 à 79 ans, le niveau normal de TSH est de 0,4 à 5,8 mUI / L, à partir de 80 ans et plus - 0,4 à 6,7 mUI / L. L'utilisation de normes TSH basées sur l'âge, en particulier chez les personnes de plus de 70 ans, permet d'éviter un diagnostic erroné de l'hypothyroïdie infraclinique et un traitement inutile.

Un niveau de TSH normal indique le fonctionnement normal de la glande thyroïde, mais ne peut exclure la présence de maladies inflammatoires de la glande thyroïde (pour cela, des tests AT-TPO, une échographie de la glande thyroïde sont effectuées).

Lors du décodage de l'analyse pour TSH, il est nécessaire de s'appuyer sur l'intervalle de référence du laboratoire où l'analyse a été soumise.

Taux de TSH pendant la grossesse

L'hormone thyroïdienne est essentielle au développement normal du cerveau du bébé pendant la grossesse. Au cours du premier trimestre, le bébé reçoit des hormones thyroïdiennes de la mère. Au cours du deuxième trimestre de la grossesse, la glande thyroïde en développement de l'enfant commence à produire elle-même des hormones.

Si la mère n'a pas suffisamment d'hormones thyroïdiennes, le bébé peut naître avec un QI inférieur à la fonction thyroïdienne normale, mais le bébé ne présente pas un risque accru de malformations congénitales..

Pendant la grossesse, il y a une diminution à la fois de la limite inférieure des valeurs normales (diminue d'environ 0,1-0,2 mUI / L) et de la limite supérieure (diminue d'environ 0,5-1,0 mUI / L) par rapport aux normes normales en dehors de la grossesse.

Au cours du premier trimestre de la grossesse, il y a une diminution du taux de TSH dans le sang en raison de la croissance de la gonadotrophine chorionique (hCG). L'hormone hCG provoque une augmentation des taux d'hormones thyroïdiennes, supprimant ainsi la TSH. Puis, progressivement, le niveau TSH revient à des niveaux normaux. Étant donné que la concentration d'hCG est plus élevée dans les grossesses multiples, le taux de TSH diminue plus que dans une seule grossesse.

Taux TSH chez les enfants

Selon une étude qui a mesuré les niveaux de TSH chez les enfants de la naissance à 18 ans, les niveaux d'hormones stimulant la thyroïde varient un peu en fonction de l'âge de l'enfant..

Pour les nouveau-nés nés à terme, la plage des valeurs normales de TSH est assez large et peut être de 0,7 à 16 mUI / L. Peu à peu, le niveau de TSH commence à diminuer et il est d'environ 0,4 à 8,8 mUI / L, de 1 an à 6 ans - 0,4 à 6,5 mUI / L, de 7 à 14 ans - 0,4-5 mIU / L. Le taux de TSH dans le sang diminue progressivement, se rapprochant des valeurs adultes, tandis que la thyroxine libre (T4 libre) restera assez stable à ce moment.

TSH élevée (hypothyroïdie)

L'hypothyroïdie est l'un des troubles thyroïdiens les plus courants. Dans l'hypothyroïdie, la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d'hormones, ce qui entraîne un ralentissement du métabolisme. L'hypothyroïdie peut se développer à tout âge, mais le risque de la développer augmente avec l'âge.

Le dysfonctionnement thyroïdien peut causer un certain nombre de problèmes de santé tels que les maladies cardiaques, l'obésité, l'infertilité et les douleurs articulaires.

Il existe une étude qui examine la prévalence du dysfonctionnement thyroïdien et de la dépression chez les personnes atteintes d'obésité centrale (abdominale). Les participants à l'étude atteints d'obésité centrale avaient une prévalence plus élevée d'hypothyroïdie et de dépression que les témoins non obèses. Les T4 et TSH gratuits sont importants pour la gestion du poids. La dépression est positivement corrélée à l'obésité.

Hypothyroïdie subclinique

L'hypothyroïdie subclinique est une condition dans laquelle le taux d'hormone thyréostimuline (TSH) est supérieur à la normale, tandis que le taux de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3) reste dans les valeurs de référence. L'hypothyroïdie subclinique est généralement asymptomatique et est donc diagnostiquée par un test sanguin lorsque les taux de TSH dépassent 4,0 mUI / L. Des études ont montré que l'apparition de symptômes et de complications est plus fréquente chez les patients dont le taux de TSH est supérieur à 10,0 mUI / L. Par conséquent, il est recommandé de commencer un traitement de substitution lorsque le taux de TSH est supérieur à 10,0 mUI / L. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour déterminer comment l'hypothyroïdie subclinique affecte la santé et si elle doit être traitée. Dans l'intervalle, lorsque les valeurs de TSH sont inférieures à 10,0 mUI / L, l'introduction d'un traitement substitutif doit être envisagée en présence de symptômes généraux, d'anticorps dirigés contre la glande thyroïde, d'une augmentation des taux de lipides et d'autres facteurs de risque, ainsi qu'en présence de goitre, de grossesse, de dysfonctionnement ovarien et d'infertilité. Autrement dit, en cas d'hypothyroïdie subclinique, le traitement n'est pas obligatoire, la décision de nomination du traitement est prise sur une base individuelle..

Symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie ne provoque aucun symptôme unique. Il peut se développer lentement sur plusieurs années, rendant les symptômes moins visibles ou ignorés. Plus les taux d'hormones thyroïdiennes sont bas, plus les symptômes seront graves: l'hypothyroïdie infraclinique peut provoquer des symptômes légers ou aucun symptôme, tandis que l'hypothyroïdie sévère provoque généralement des symptômes sévères.

Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie sont:

  • faiblesse, fatigue, somnolence
  • hypersensibilité au froid
  • peau sèche, cheveux et ongles cassants
  • perte d'appétit
  • gain de poids et difficulté à perdre du poids
  • déficience de mémoire
  • dépression, irritabilité
  • menstruations irrégulières
  • crampes musculaires et douleurs articulaires
  • hypertrophie de la glande thyroïde (goitre)

Étant donné que les symptômes n'apparaissent pas toujours, un test sanguin des hormones thyroïdiennes doit être effectué pour confirmer le diagnostic..

Hypothyroïdie chez les enfants

L'hypothyroïdie chez les enfants peut être congénitale ou peut se développer plus tard (hypothyroïdie acquise). En général, les enfants et les adolescents présentent les mêmes symptômes que les adultes. De plus, les enfants peuvent présenter d'autres symptômes importants:

  • croissance lente
  • puberté retardée
  • retard du développement des dents permanentes
  • mauvais développement mental

Chez de nombreux enfants, l'hypothyroïdie subclinique se résout d'elle-même sans traitement et la fonction thyroïdienne revient à la normale..

Causes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie peut être causée par un certain nombre de facteurs:

  • Une maladie auto-immune connue sous le nom de thyroïdite de Hashimoto est la cause la plus fréquente. Les maladies auto-immunes surviennent lorsque le système immunitaire produit des anticorps qui attaquent ses propres cellules. Dans ce cas, les anticorps affectent la capacité de la glande thyroïde à produire des hormones..
  • La chirurgie thyroïdienne réduit ou arrête la production d'hormones.
  • Réponse excessive au traitement de l'hyperthyroïdie. Parfois, la correction de l'hyperthyroïdie peut entraîner une réduction trop importante de la production d'hormones thyroïdiennes, conduisant à une hypothyroïdie permanente.
  • Un certain nombre de médicaments peuvent contribuer à l'hypothyroïdie. Un de ces médicaments est le lithium, qui est utilisé pour traiter certains troubles mentaux..

Moins fréquemment, l'hypothyroïdie peut résulter des facteurs suivants:

  • Maladie congénitale. Certains bébés naissent avec un défaut ou sans glande thyroïde.
  • Trouble de la glande pituitaire. Une cause relativement rare est l'incapacité de la glande pituitaire à produire suffisamment de TSH (généralement due à une tumeur bénigne de l'hypophyse).
  • Grossesse. Certaines femmes développent une hypothyroïdie pendant ou après la grossesse (hypothyroïdie post-partum) en raison de la production d'anticorps contre leur propre glande thyroïde. Non traitée, l'hypothyroïdie augmente le risque de fausse couche, de naissance prématurée et de prééclampsie (gestose).
  • Carence sévère en iode.

Traitement de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie doit être traitée sous surveillance médicale. Il n'existe aucun médicament qui puisse guérir l'hypothyroïdie. Le traitement consiste à combler le déficit en hormones thyroïdiennes dans le corps avec des médicaments réguliers..

Les herbes chinoises, le sélénium, les compléments alimentaires en iode, les algues marines et autres remèdes à base de plantes riches en iode ne peuvent pas guérir l'hypothyroïdie. Lorsque la glande thyroïde ne fonctionne pas correctement, la prise d'iode supplémentaire ne l'aidera pas à mieux fonctionner. Trop d'iode dans le corps peut aggraver à la fois l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie. La prise de ces médicaments et le manque de traitement adéquat peuvent nuire à la santé.

TSH faible (hyperthyroïdie, thyrotoxicose)

L'hyperthyroïdie est une affection caractérisée par une production excessive d'hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3) par la glande thyroïde. La thyréotoxicose est une affection caractérisée par un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps, quelle que soit leur origine. Autrement dit, la thyrotoxicose est un concept plus large qui comprend l'hyperthyroïdie.

Avec l'hyperthyroïdie, il est nécessaire de contrôler la quantité d'hormones thyroïdiennes dans le corps, car souvent avec le traitement de l'hyperthyroïdie, l'hypothyroïdie se développe éventuellement. Mais dans l'hypothyroïdie, une carence hormonale peut être facilement compensée par des médicaments, tandis que l'hyperthyroïdie non traitée entraîne de graves problèmes de santé..

Hyperthyroïdie subclinique

Dans l'hyperthyroïdie subclinique, la glande thyroïde produit des quantités normales d'hormones T4 et T3, mais en même temps, les taux d'hormone thyréostimuline (TSH) sont inférieurs à la normale. La nécessité d'un traitement de l'hyperthyroïdie subclinique reste sujette à caution et est décidée sur une base individuelle. Dans l'hyperthyroïdie subclinique, les faibles taux de TSH dans le sang reviennent spontanément à des valeurs normales chez près de 50% des personnes. Il est recommandé de surveiller régulièrement le taux de TSH dans le sang et de prescrire un traitement si nécessaire.

Symptômes d'hyperthyroïdie (thyrotoxicose)

Avec la thyrotoxicose, le métabolisme est accéléré. Plus il y a d'hormones T3 et T4 dans le sang, plus le métabolisme est rapide. Les symptômes sont souvent confondus avec le stress ou d'autres problèmes de santé:

  • nervosité, irritabilité
  • perte de poids
  • Palpitations cardiaques
  • poignée de main
  • violation du cycle menstruel
  • fatigue, faiblesse
  • augmentation de la transpiration
  • selles fréquentes
  • chute de cheveux

Causes de l'hyperthyroïdie

La cause la plus fréquente d'hyperthyroïdie est la maladie de Graves (maladie de Graves, goitre toxique diffus). Il s'agit d'une maladie auto-immune dans laquelle les cellules du corps attaquent la glande thyroïde, la faisant grossir et produire trop d'hormones. La maladie de Graves survient plus fréquemment chez les jeunes femmes et est héréditaire.

L'hyperthyroïdie peut également être causée par des nodules thyroïdiens qui produisent des quantités accrues d'hormones..

Autres causes d'hyperthyroïdie:

  • La thyroïdite est une inflammation de la glande thyroïde qui entraîne la libération de trop d'hormones dans la circulation sanguine. Au fil du temps, la thyroïdite conduit à l'hypothyroïdie.
  • Un apport accru en iode peut entraîner une glande thyroïde hyperactive. L'utilisation régulière de certains médicaments (comme l'amiodarone) et de compléments alimentaires avec une augmentation de l'iode peut y contribuer..
  • Surdosage d'hormones thyroïdiennes dans le traitement de l'hypothyroïdie.

Hyperthyroïdie chez les enfants

L'hyperthyroïdie est moins fréquente chez les enfants que chez les adultes. Il est souvent difficile pour les parents de distinguer les symptômes de l'hyperthyroïdie des autres problèmes physiques et émotionnels. Les enfants reçoivent souvent un diagnostic de TDA ou de TDAH. Ce diagnostic ne peut être exclu que par un test sanguin qui montre des niveaux élevés d'hormones thyroïdiennes et de faibles niveaux d'hormone thyréostimuline (TSH).

En général, les enfants et les adolescents présentent les mêmes symptômes que les adultes. Il peut également y avoir une baisse des performances scolaires, une diminution de la capacité de concentration, une mauvaise mémoire, de la fatigue, des difficultés à s'endormir et / ou un mauvais sommeil.

Traitement de l'hyperthyroïdie

Le but du traitement est de ramener les niveaux d'hormones thyroïdiennes à des niveaux normaux, de prévenir les problèmes de santé qui peuvent être causés par l'hyperthyroïdie et de soulager les symptômes désagréables. Les choix de traitement dépendent de l'âge, de la cause de l'hyperthyroïdie, de la gravité de l'hyperthyroïdie, de l'état de santé général et d'autres conditions qui peuvent affecter le traitement. Il existe plusieurs façons de traiter l'hyperthyroïdie:

  • Prescrire des médicaments qui suppriment l'activité de la glande thyroïde.
  • Thérapie à l'iode radioactif. Le traitement consiste en une capsule d'iode radioactif. L'iode radioactif pénètre dans la circulation sanguine et est absorbé par la glande thyroïde, qui détruit ses cellules. L'hypothyroïdie se développe souvent après le traitement. Cette méthode est utilisée depuis plus de 60 ans et constitue un traitement sûr et efficace..
  • Chirurgie. Tout ou partie de la glande thyroïde est enlevée. Dans la plupart des cas, l'hypothyroïdie se développe.

Test sanguin pour l'hormone TSH - vérifier la glande thyroïde

Un test sanguin pour la concentration de l'hormone TSH dans le corps est une partie obligatoire d'un examen complet, qui est prescrit par un médecin si un patient est suspecté d'avoir des maladies thyroïdiennes. Le test sanguin pour l'hormone TSH est l'étude la plus importante en endocrinologie.

La sortie du taux d'hormone thyréostimuline en dehors de la plage normale (diminution ou augmentation), qui sera montrée dans les résultats de l'étude, permettra au spécialiste de confirmer le diagnostic présomptif ou de le faire.

test sanguin pour l'hormone TSH

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?fit= 418% 2C300 & ssl = 1? V = 1572898754 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na -gormon-TTG.jpg? fit = 767% 2C550 & ssl = 1? v = 1572898754 "src =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/ analiz-krovi-na-gormon-TTG-767x550.jpg? resize = 767% 2C550 "alt =" test sanguin pour l'hormone TSH "width =" 767 "height =" 550 "srcset =" https: //i0.wp. com / medcentr-diana-spb.ru / wp-content / uploads / 2017/03 / analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg? w = 767 & ssl = 1 767w, https://i0.wp.com/medcentr -diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?w=418&ssl=1 418w, https://i0.wp.com/medcentr-diana- spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?w=768&ssl=1 768w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru /wp-content/uploads/2017/03/analiz-krovi-na-gormon-TTG.jpg?w=915&ssl=1 915w "tailles =" (largeur max: 767px) 100vw, 767px " data-recalc-dims = "1" />

Informations générales sur TSH

L'hormone stimulant la thyroïde est produite par une petite glande sur la surface inférieure du cerveau appelée la glande pituitaire. Il contrôle la formation des hormones thyroïdiennes (T3, T4) grâce à la technologie «feedback», assure une concentration stable de ces substances dans le sang. Les hormones thyroïdiennes sont considérées comme les principaux contrôleurs de la dépense énergétique qui se produit dans le corps humain. Garder leurs niveaux normaux est très important pour le bon fonctionnement de presque tous les systèmes et organes..

Pourquoi un test sanguin pour l'hormone TSH est-il effectué?

Le médecin peut prescrire au patient de faire un test sanguin pour la thyréostimuline dans les situations suivantes.

  • La nécessité de vérifier l'état de la glande thyroïde, la suspicion du développement chez une personne de maladies associées à cet organe.
  • La nécessité de contrôler le traitement des maladies thyroïdiennes.
  • Pour identifier l'infertilité féminine, sélectionnez la méthode optimale de traitement de ce problème.

Un test sanguin pour l'hormone TSH peut être prescrit par un gynécologue ou un endocrinologue.

Indications pour un test TSH

En règle générale, le médecin recommande au patient de faire un test sanguin pour l'hormone TSH avec une augmentation de la taille de la glande thyroïde, s'il y a des signes d'hypothyroïdie, d'hyperthyroïdie.

Les symptômes de l'hyperthyroïdie peuvent inclure:

  • augmentation de l'anxiété;
  • Palpitations cardiaques;
  • réduction du poids corporel;
  • serrer des mains;
  • insomnie;
  • fatigabilité rapide, faiblesse chronique;
  • intolérance à la lumière vive;
  • la diarrhée;
  • sécheresse, poches autour des yeux, bombement, hyperémie;
  • diminution de l'acuité visuelle.

En outre, une analyse de la TSH est nécessairement effectuée s'il y a des signes chez un patient souffrant d'hypothyroïdie:

  • constipation;
  • peau sèche;
  • intolérance au froid;
  • chute de cheveux;
  • fatigue accrue, faiblesse constante;
  • perturbations du cycle menstruel (chez les patientes).

L'étude du taux d'hormone thyréostimulante dans l'organisme du patient est un élément obligatoire de contrôle de l'efficacité du traitement choisi pour les maladies thyroïdiennes. Les nouveau-nés peuvent également être testés pour la TSH s'ils sont à risque. Un test sanguin pour l'hormone TSH n'est pas effectué pour les enfants dans la clinique Diana - il doit être fait dans la clinique pour enfants!

Ce que disent les résultats

Les valeurs de la norme dépendent des indicateurs utilisés dans un laboratoire particulier, par conséquent, seul un médecin peut interpréter les résultats des tests. Le test peut montrer une diminution ou une augmentation anormale du taux de TSH du patient.

Les indicateurs d'analyses de la TSH, hormone thyréostimulante, peuvent tomber sous la normale dans les situations suivantes:

  • cachexie;
  • hyperthyroïdie chez les femmes enceintes;
  • maladie mentale, écarts;
  • thyroïdite auto-immune avec des signes de thyrotoxicose;
  • La maladie de Plummer (adénome thyrotoxique);
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH;
  • goitre toxique diffus.

En outre, les niveaux de TSH peuvent augmenter, dépassant la norme. L'augmentation des résultats des tests de TSH peut indiquer que le patient a les problèmes suivants:

  • prééclampsie;
  • maladie mentale, troubles;
  • empoisonnement au plomb;
  • insuffisance surrénalienne;
  • tumeurs pulmonaires (sécrétant de la thyrotropine);
  • hypothyroïdie secondaire ou primaire;
  • syndrome de sécrétion non régulée de l'hormone thyréostimulante;
  • Thyroïdite de Hashimoto;
  • tumeur hypophysaire (adénome basophile, thyrotropinome).

Une augmentation et une diminution des indices d'hormones stimulant la thyroïde indiquent un dysfonctionnement du fonctionnement de la glande thyroïde chez le patient. Néanmoins, il n'est souvent pas possible de déterminer avec précision et correctement la cause des écarts en utilisant une seule analyse du degré de concentration de TSH dans le corps. Par conséquent, avec cette étude, les médecins recommandent souvent que les patients subissent des tests de triiodothyronine (T3), thyroxine (T4).

Combien coûte un test TSH?

Le coût du test de l'hormone stimulant la thyroïde dépend du laboratoire dans lequel il est soumis. À la clinique Diana, un test sanguin de TSH, hors coût de la réduction, est:

[08-118]Hormone stimulant la thyroïde (TSH)400 rbl.

Le coût des tests pour d'autres hormones peut être trouvé dans le prix ICI. Dans la section "Hormones sanguines".

Rendez-vous gynécologue

La gynécologie est un domaine de la médecine qui traite de l'étude de la santé sexuelle et reproductive du beau sexe, et aide également les femmes pendant la période de procréation et de naissance d'un enfant. L'accueil d'un gynécologue fait partie intégrante de la vie de chaque femme.

Accueil d'un endocrinologue à Saint-Pétersbourg

L'endocrinologie est une science visant à diagnostiquer et à traiter les maladies des glandes endocrines, qui produisent les produits chimiques régulateurs les plus importants - les hormones. L'accueil d'un endocrinologue est une condition préalable au traitement réussi de toute pathologie endocrinienne.

Comment se préparer à un test TSH

Une diminution ou une augmentation des taux d'hormones stimulant la thyroïde dans le corps du patient indique un dysfonctionnement de la glande thyroïde.Par conséquent, un test sanguin de TSH est souvent effectué si le médecin soupçonne une maladie thyroïdienne. Pour que les résultats de l'étude soient aussi précis que possible, le patient doit adhérer aux règles de base de sa préparation..

Ce qui peut affecter les résultats de l'analyse

Dans le cadre de la préparation correcte pour la livraison d'un test sanguin pour TSH, le patient doit exclure les facteurs qui peuvent fausser les résultats, conduire à leur interprétation incorrecte.

  • Le niveau de concentration de la substance TSH dans le corps reflète l'image dans le système "glande thyroïde - glande pituitaire" en moyenne au cours des 5-6 dernières semaines. Par conséquent, un diagnostic de contrôle des paramètres d'hormones stimulant la thyroïde dans le sang doit être effectué 2 mois après l'ajustement posologique des médicaments susceptibles de modifier le taux d'hormones. Bien entendu, cet ajustement est effectué en collaboration avec le médecin traitant..
  • Les médicaments suivants peuvent entraîner une augmentation de la concentration de TSH dans le corps et un excès de la norme dans les résultats des tests: aténolol, motilium, phénytoïne, acide valproïque, amiodarone, propanolol, prednisolone, ainsi que méthimazole, lovastatine, rifampicine, métoclopramide, iodures, etc. La faisabilité de les refuser doit être discutée avec le médecin..
  • Le niveau de concentration de l'hormone TSH dans le corps peut changer si le patient subit un choc émotionnel, subit un stress sévère. En outre, les indicateurs peuvent être déformés en raison d'une activité physique importante..
  • Les maladies infectieuses dont le patient a récemment souffert peuvent modifier les indicateurs de cette substance. Il est impératif que vous en informiez votre médecin..
  • La concentration de TSH dans le corps peut varier au cours de la journée. Par conséquent, si la concentration de l'hormone stimulant la thyroïde est surveillée, il est important d'être testé pour l'hormone TSH au même moment de la journée..
  • Si le but de l'analyse est de contrôler l'efficacité de la thérapie, la prise de médicaments prescrits par le médecin est suspendue immédiatement le jour de l'étude..
  • Les niveaux de TSH peuvent augmenter chez les femmes au troisième trimestre de la grossesse.

Autres règles importantes pour préparer un test sanguin pour l'hormone TSH

  • Le sang pour toute analyse hormonale, y compris la TSH, est hautement souhaitable de donner le matin, toujours à jeun. S'il n'est pas possible de soumettre du matériel biologique à la recherche le matin, cela doit être fait au moins 5 heures après avoir mangé.
  • Il est recommandé d'améliorer le confort physique et psycho-émotionnel un jour avant le prélèvement sanguin. Vous ne pouvez pas faire de sport (même léger), soyez nerveux.
  • Les médecins ne recommandent pas de visiter des bains et un sauna, de prendre un bain chaud en préparation de l'analyse de l'hormone thyréostimulante, la surchauffe peut fausser les résultats de l'étude. De plus, l'hypothermie du corps est interdite, de sorte que les actions telles que visiter la pêche d'hiver, nager dans un trou de glace ne sont pas autorisées.
  • La consommation de boissons alcoolisées est exclue 48 heures avant l'analyse. Idéalement, vous devez vous abstenir de fumer pendant la veille de l'étude, si cela est difficile, vous ne devez pas fumer pendant 2-3 heures avant de prendre du sang.
  • Il n'est pas recommandé de donner du sang pour analyse en laboratoire immédiatement après un examen instrumental, des procédures de physiothérapie, des examens échographiques et radiographiques, des massages et d'autres procédures médicales.

Un test sanguin pour l'hormone TSH ne peut être effectué que dans une bonne clinique!

Avant le test TSH

Il est conseillé de se présenter au laboratoire environ une heure ou au moins une demi-heure avant de prélever du sang. Le patient doit s'asseoir, se reposer, se détendre. Il peut être nécessaire de faire simultanément des tests pour les hormones T4, T3 et TSH pour obtenir au médecin une image complète de la maladie, les règles de préparation à ces études sont pratiquement les mêmes.

Les femmes peuvent donner du sang pour la TSH quelle que soit la phase du cycle menstruel, sauf indication contraire du médecin traitant. Vous pouvez savoir dans quel délai l'analyse des hormones est effectuée dans un laboratoire spécifique..

Comment déchiffrer le test TSH

L'hormone stimulant la thyroïde est connue comme le principal régulateur de la glande thyroïde, si un patient est suspecté d'une maladie qui lui est associée, une analyse est nécessaire. L'interprétation des résultats de l'analyse doit être confiée à un spécialiste, cependant, la connaissance des valeurs de base de la norme permettra au patient de se faire une idée de son problème de manière indépendante..

"data-medium-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg?fit=450%2C268&ssl= 1? V = 1572898754 "data-large-file =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg?fit = 900% 2C537 & ssl = 1? V = 1572898754 "src =" https://i2.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg-900x537. jpg? resize = 790% 2C471 "alt =" analyse sur TTG "width =" 790 "height =" 471 "srcset =" https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/ uploads / 2017/03 / analiz-na-ttg.jpg? w = 900 & ssl = 1 900w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz -na-ttg.jpg? w = 450 & ssl = 1 450w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg? w = 768 & ssl = 1 768w, https://i0.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2017/03/analiz-na-ttg.jpg?w=1167&ssl=1 1167w " tailles = "(largeur maximale: 790px) 100vw, 790px" data-recalc-dims = "1" />

Comment déchiffrer les tests sanguins TSH

La norme de l'hormone TSH dans les résultats des tests ne dépend pas du sexe du patient. Cependant, les indicateurs changent en fonction de la norme, la présence d'une grossesse, le trimestre affecte également. Les résultats normaux pour chaque groupe d'âge sont exprimés en μUI / ml.

  • Le taux d'hormone stimulant la thyroïde chez les nouveau-nés est de 0,7 à 15,2.
  • Les valeurs normales pour les enfants âgés de 6 jours à 3 mois sont de 0,72 à 11,0.
  • Pour les enfants âgés de 4 à 12 mois, le taux de concentration de TSH dans le corps peut être de 0,73 à 8,35.
  • Les valeurs normales de l'hormone thyréostimulante pour les enfants de un à six ans sont comprises entre 0,7 et 5,97.
  • Si un enfant est âgé de 7 à 11 ans, les taux normaux d'hormones TSH pour lui sont de 0,6 à 4,84.
  • Pour les adolescents âgés de 12 à 18 ans, le taux de concentration de cette substance dans le corps est de 0,5 à 4,3.
  • Pour les personnes de plus de 18 ans, les indicateurs de la norme de l'hormone stimulant la thyroïde sont compris entre 0,27 et 4,2.

Décryptage des analyses et grossesse

La concentration d'hormone stimulant la thyroïde dans le corps de la femme peut changer en raison de la grossesse, ce qui doit être pris en compte lors de l'interprétation des résultats d'un test sanguin pour la TSH.

  • Les taux normaux de TSH avant 12 semaines de gestation sont de 0,35 à 2,5 μUI / ml.
  • Le taux de cette substance dans le sang d'une femme enceinte entre 12 et 24 semaines de grossesse est compris entre 0,35 et 3 μUI / ml..
  • À 24-42 semaines de grossesse, les indicateurs sont similaires - 0,35 - 3 μUI / ml. Pendant cette période, un certain excès des résultats normaux est également possible..

Que signifie l'excès de la norme TSH?

Si les indicateurs obtenus à la suite d'un test sanguin pour la TSH dépassent la norme, cela peut indiquer que le patient souffre de maladies graves. La concentration d'hormone stimulant la thyroïde peut augmenter dans les cas suivants:

  • tumeur hypophysaire (par exemple, adénome basophile, thyrotropinome);
  • hypothyroïdie primaire et secondaire;
  • syndrome de sécrétion non régulée de l'hormone TSH;
  • Thyroïdite de Hashimoto;
  • insuffisance surrénalienne;
  • empoisonnement au plomb;
  • prééclampsie;
  • tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine
  • troubles mentaux, maladies.

Il convient également de rappeler que la concentration de TSH dans l'organisme peut augmenter dans les résultats du test si le patient prend les médicaments suivants dans le cadre du traitement: rifampicine, diphénine, méthimazole, iodures, furosémides, métoclopramides, aminoglutéthimide, bensérazide, dérivés de phénothiazine, morphine, prednisolone, calcitonine ainsi que l'amiodarone, la propranolone, l'acide valproïque, le métoprolol, le motilium, le clomifène, l'aténolol et la phénytoïne.

Que dit la baisse du taux de TSH?

Si l'interprétation des résultats du test pour l'hormone TSH montre des résultats inférieurs à la normale, le patient peut supposer qu'il a les problèmes et maladies suivants:

  • hyperthyroïdie chez les femmes enceintes;
  • adénome thyrotoxique (également appelé maladie de Plummer);
  • goitre toxique diffus;
  • thyroïdite auto-immune avec des signes de thyrotoxicose;
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH;
  • cachexie;
  • maladie mentale, troubles.

Comment déchiffrer les résultats de plusieurs tests pour l'hormone TSH

Les écarts dans le niveau de concentration de l'hormone thyréostimulante dans le corps du patient par rapport à la norme dans un sens ou dans un autre n'indiquent directement que des dysfonctionnements dans le fonctionnement de la glande thyroïde. Pour déterminer la cause exacte de tels échecs, le médecin, dans la plupart des cas, prescrit, avec le test TSH, les études de patients au niveau T3, T4..

  • L'hypothyroïdie primaire est définie par une T3 et une T4 normales ou faibles, une augmentation de la TSH.
  • L'hypothyroïdie secondaire est diagnostiquée avec des indicateurs réduits de T3, T4, TSH.
  • L'hyperthyroïdie est définie par une augmentation de T3, T4, faible TSH.

Pour un diagnostic précis de l'hypothyroïdie ou de l'hyperthyroïdie, des tests pour AT-TPO, AT-TG peuvent également être nécessaires, le dépassement de la norme indique une thyroïdite subaiguë ou auto-immune.

Où se faire tester pour les hormones TSH

Vous pouvez vous faire tester pour TSH sans faire la queue à la clinique privée Diana à Saint-Pétersbourg. Nos endocrinologues déchiffreront l'analyse et vous prescriront un traitement compétent.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée