Principal

Glandes surrénales

Le rapport idéal de LH et FSH: la norme dans le tableau

Lors de l'identification des causes de l'infertilité, un test sanguin est toujours prescrit pour le rapport des hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes. Le rapport LH / FSH donne au médecin des informations sur les problèmes existants et aide à décider des actions futures. Deux tests doivent être effectués dans le même cycle menstruel. Les résultats obtenus doivent être considérés en combinaison. Ce type de recherche détermine si la quantité d'hormones est égale ou si l'une prévaut sur l'autre..

Le résultat de l'analyse du rapport LH et FSH est un indicateur de l'activité des organes du système reproducteur.

Hormone de stimulation de follicule

L'hormone folliculo-stimulante est également appelée follitropine. Cette substance est produite par la glande pituitaire antérieure. Remplit les fonctions les plus importantes en régulant le travail du système reproducteur féminin. La FSH soutient l'activité des gonades en les stimulant et en favorisant la croissance des vésicules de graaf, à partir desquelles les œufs matures sont ensuite libérés.

La concentration de follitropine augmente en quelques jours après la fin de la prochaine menstruation et détermine le follicule dominant. Cette substance est responsable du processus de sa maturation et de sa croissance..

Taux FSH

Le résultat du test FSH dépend du jour du cycle sur lequel le sang a été prélevé. Une augmentation du taux d'hormone folliculo-stimulante se produit après la fin des règles et jusqu'au moment où la vésicule dominante atteint une taille correspondant à 20-22 mm.

La norme pour l'ovulation est la FSH de 4,7 à 21,5 mMU / ml..

Le niveau de follitropine, de LH et d'autres hormones sexuelles varie tout au long du cycle. Chaque patient a ses propres indicateurs normaux, en fonction de l'âge, de l'état de santé, de l'humeur, du mode de vie et d'autres caractéristiques individuelles.

Le moment optimal pour effectuer un test de FSH est au début du cycle menstruel. La norme de FSH dans la phase folliculaire (folliculaire) est considérée comme étant de 3,5 à 12,5 mMU / ml. Veuillez noter que les valeurs de référence peuvent varier d'un laboratoire à l'autre..

Ce tableau montre les valeurs normales (de référence) de FSH pour les hommes et les femmes à différentes phases du cycle..

Hormone lutéinisante

Un autre nom pour l'hormone lutéinisante est la lutéotropine. Sa production est réalisée par les glandes endocrines et le cerveau. La substance régule l'activité des organes du système reproducteur féminin. Le but principal de la lutéotropine est de stimuler l'ovulation dans la période appropriée, ainsi que de créer des conditions optimales pour la fixation d'un ovule fécondé.

Chez les femmes, la lutéotropine stimule la synthèse des œstrogènes, et chez les hommes, elle améliore la production d'androgènes.

Norme LH

La première phase est caractérisée par des valeurs abaissées de LSH, correspondant à 2,4-12,6 mMU / ml. Ces paramètres fournissent la concentration nécessaire d'estradiol pour la prolifération des cellules de la couche endométriale. L'augmentation du taux de lutéotropine est notée plus près de l'ovulation et atteint un pic plusieurs heures avant son apparition. Ensuite, la teneur en hormones diminue progressivement. Dans le même temps, la source de progestérone est activée dans la phase lutéale.

Ce tableau présente les taux de LH chez les femmes (valeurs de référence) à différentes phases du cycle.

Niveau normal de LH pour les hommes 1,7 - 8,6 mUI / ml.

LH au-dessus de la normale: qu'est-ce que cela signifie

Un niveau élevé d'hormone lutéinisante dans la première phase indique souvent un ovaire appauvri ou un syndrome des ovaires polykystiques. Mais sachez qu'il est impossible de faire un diagnostic basé sur la seule analyse. Il est nécessaire d'examiner le patient en détail afin d'exclure ces pathologies..

Règles pour passer les tests de LH et FSH

Il est nécessaire de donner du sang pour la lutéotropine et la follitropine dans plusieurs cas:

  • Irrégularités menstruelles;
  • pathologies endocriniennes;
  • maladies du système reproducteur;
  • infertilité.

Les résultats de ces analyses, individuellement, ne sont pas très instructifs, il sera donc difficile de les utiliser pour déterminer quel est le problème. Pour cette raison, les médecins les considèrent ensemble. Il est nécessaire de se familiariser avec les règles de don de sang afin que les résultats soient les plus corrects possible. Les niveaux d'hormones changent constamment et vous devez savoir quel jour vous rendre au laboratoire. La période la plus appropriée est du troisième au cinquième jour du cycle menstruel. Sinon, le rapport sera déformé.

Pour que les tests montrent le résultat le plus précis, vous devez suivre strictement toutes les instructions avant de donner du sang..

Avant l'étude, vous devez adhérer à plusieurs recommandations:

  1. Ne buvez pas d'alcool une semaine avant le test.
  2. Ne mangez pas d'aliments gras, épicés, frits, salés.
  3. Évitez l'activité physique.
  4. N'ayez pas de rapports sexuels trois jours avant l'étude.
  5. Le jour du don de sang, ne fumez pas et restez calme, car le stress émotionnel peut fausser les résultats.
  6. Au moins six heures doivent s'écouler après le dernier repas avant de prendre du sang.

Pour la recherche, prélevez du sang dans une veine. Il est nécessaire de déchiffrer les résultats en fonction des normes du laboratoire dans lequel l'analyse a eu lieu.

Ratio normal d'hormones pour la conception

LH et FSH modifient leur ratio tout au long du cycle mensuel. La phase folliculaire commence immédiatement après la fin des règles. Pour cette période, la prédominance d'une substance chargée de stimuler l'activité des glandes sexuelles est caractéristique. Jusqu'à 6-9 jours du cycle, il y a une augmentation de la concentration de follitropine et une diminution du taux d'hormone lutéinisante. Lorsque l'ovulation se termine, la phase lutéale commence. A ce moment, au contraire, la quantité de FSH diminue et la LH augmente..

Le graphique montre comment la LH et la FSH augmentent au moment où l'ovule quitte le follicule à la fin de la phase folliculaire. Le rapport normal de ces hormones entre elles est indiqué à droite du graphique..

Jusqu'à l'adolescence, la production de ces hormones se produit dans la même quantité, par conséquent, leur rapport est égal à un. Après l'apparition de la première menstruation, le niveau de lutéotropine et de follitropine augmente progressivement. Après un an, le coefficient correspond à 1,5, et après une autre année - 2.

Si le système reproducteur fonctionne correctement, le rapport des hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes doit atteindre 2,5.

Les glandes sexuelles fonctionnent correctement avec le rapport optimal de ces substances. Lors de la détection d'écarts, en particulier avec une augmentation de la production de ces hormones, il est très important de prendre des mesures appropriées en temps opportun pour réduire la concentration. Les méthodes de résolution du problème dépendent des facteurs qui sont devenus les causes des violations..

Que signifie le mauvais ratio?

Pour établir le rapport de la follitropine et de la LH, les indicateurs de lutéotropine sont divisés par la FSH. Les résultats obtenus doivent être compris entre 1 et 2,5. Un coefficient accru indique toujours la présence de processus pathologiques dans le système reproducteur.

Causes courantes de déséquilibre:

  • L'apparition de la ménopause précoce.
  • Tumeurs bénignes.
  • Manque de follicules dans les ovaires.
  • Syndrome de résistance androgénique.
  • Kystes de l'ovaire.
Il est important de comprendre que l'humeur du patient, la prise de médicaments, la surmenage physique, etc. affectent grandement les résultats du test..

Les valeurs sous-estimées indiquent généralement l'absence de processus ovulatoires. Si un coefficient augmenté est noté après le début de la ménopause, c'est la norme.

Normalisation des niveaux hormonaux avant la conception

La préparation d'une grossesse à venir implique un examen approfondi de la patiente, y compris des tests sanguins pour les hormones. La méthode de correction dépend de l'écart entre le coefficient entre la follitropine et l'hormone lutéinisante des valeurs normales. Avec des taux excessivement augmentés, des méthodes modernes et efficaces de traitement de l'infertilité sont utilisées.

Lors de la planification de la conception, le système hormonal est mis en ordre en utilisant les moyens suivants:

  1. Diminution de l'activité physique.
  2. L'utilisation d'agents hormonaux pour réguler le travail des ovaires.
  3. Améliorer les habitudes de sommeil.
  4. Mesures de perte de poids (en cas d'excès).
  5. Élimination des conditions et situations stressantes.
L'obésité est l'un des pires ennemis de l'équilibre hormonal dans le corps, vous devez donc maintenir une forme physique normale, bien manger.

De plus, en l'absence de sommeil la nuit, des déséquilibres se produisent souvent, car la plupart des hormones sont synthétisées pendant la nuit. Inévitablement, le processus de production de FSH et de LH est perturbé, leur ratio ne change pas pour le mieux..

Le rapport LH / FSH chez les hommes

Ces substances sont produites non seulement dans le corps féminin, mais également chez l'homme. Mais chez les hommes, ces hormones remplissent différentes fonctions:

  • LH est impliquée dans la production de testostérone et est également responsable de la production de sperme.
  • La FSH chez l'homme assure le fonctionnement normal des testicules, favorise le développement du sperme.

Le rapport entre la follitropine et l'hormone lutéotrope chez l'homme n'a pas beaucoup d'importance. Cela n'est important que dans le corps féminin, en particulier lors de la planification d'une grossesse. La concentration de FSH et de LH chez les hommes est déterminée individuellement.

Le niveau de follitropine dans le sexe fort doit correspondre à la gamme de 1,5 à 12 mU / l, et la lutéotropine - de 0,5 à 10 mU / l.

Ecrivez dans les commentaires vos indicateurs de LH et FSH, nos experts vous donneront leurs recommandations. Posez des questions, partagez des expériences et des conseils. N'oubliez pas de noter l'article à l'aide des étoiles ci-dessous. Merci de votre visite. Que vos hormones soient toujours normales et saines!

Hormone folliculo-stimulante (FSH)

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone glycoprotéique produite et stockée dans l'hypophyse antérieure et qui affecte le fonctionnement des gonades.

FSH, follitropine, gonadotrophine hypophysaire.

Synonymes anglais

Hormone folliculo-stimulante, follitropine, FSH, gonadotrophine hypophysaire.

mUI / ml (millilitre international par millilitre).

Plage de détection: 0,1 - 200 mUI / ml.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment bien se préparer à l'étude?

  • Ne mangez pas pendant 2-3 heures avant le test (vous pouvez boire de l'eau propre non gazeuse).
  • Arrêtez de prendre des hormones stéroïdes et thyroïdiennes 48 heures avant l'étude (en consultation avec le médecin).
  • Éliminez le stress physique et émotionnel 24 heures avant l'étude.
  • Ne pas fumer pendant 3 heures avant l'examen.

Informations générales sur l'étude

L'hormone folliculo-stimulante (FSH), associée à l'hormone lutéinisante (LH), est produite dans l'hypophyse antérieure sous l'influence de l'hormone hypothalamique de libération de gonadotrophine. La sécrétion de FSH se produit en mode pulsé à des intervalles de 1 à 4 heures. Lors d'une éjection d'une durée d'environ 15 minutes, la concentration de FSH dépasse la moyenne de 1,5 à 2,5 fois et est régulée par le taux d'hormones sexuelles selon le principe de rétroaction négative. De faibles niveaux d'hormones sexuelles stimulent la libération de FSH dans le sang, tandis que des niveaux élevés inhibent. La protéine inhibine B, synthétisée dans les cellules ovariennes chez la femme et dans les cellules tapissant les tubules séminifères (cellules de Sertoli) chez l'homme, inhibe également la production de FSH..

Chez les enfants, le taux de FSH augmente brièvement après la naissance et diminue très fortement à 6 mois chez les garçons et à 1-2 ans chez les filles. Ensuite, il augmente avant le début de la puberté et le début des caractères sexuels secondaires. L'un des premiers indicateurs de laboratoire de l'apparition de la puberté (puberté) chez les enfants est une augmentation de la concentration de FSH la nuit. Parallèlement à cela, la réponse des gonades augmente et le niveau des hormones sexuelles augmente..

Chez les femmes, la FSH stimule la maturation des follicules ovariens, les prépare aux effets de l'hormone lutéinisante et améliore la libération d'œstrogènes. Le cycle menstruel se compose de phases folliculaire et lutéale. La première phase du cycle se déroule sous l'influence de la FSH: le follicule se développe et produit de l'estradiol, et à la fin, une forte augmentation des niveaux d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes provoque l'ovulation - une rupture d'un follicule mature et la libération d'un ovule. Vient ensuite la phase lutéale, au cours de laquelle la FSH favorise la production de progestérone. La rétroaction d'estradiol et de progestérone régule la synthèse de la FSH par l'hypophyse. Pendant la ménopause, les ovaires cessent de fonctionner et la diminution de la sécrétion d'estradiol entraîne une augmentation des concentrations d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes.

Chez les hommes, la FSH affecte le développement des tubules séminifères, augmente la concentration de testostérone, stimule la formation et la maturation des spermatozoïdes dans les testicules et favorise la production de protéines de liaison aux androgènes. Après la puberté, les niveaux de FSH chez les hommes sont relativement constants. L'échec testiculaire primaire entraîne une augmentation de sa quantité..

L'analyse des hormones gonadotropes permet de déterminer le niveau de troubles de la régulation hormonale - primaires (dépendants des gonades elles-mêmes) ou secondaires (associés à l'axe hypothalamo-hypophysaire). Chez les patients dont la fonction testiculaire (ou ovarienne) est altérée, de faibles valeurs de FSH indiquent un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Une augmentation de la FSH indique une pathologie primaire des gonades..

Des tests simultanés d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes sont utilisés pour diagnostiquer l'infertilité masculine et féminine et pour déterminer les tactiques de traitement.

À quoi sert la recherche?

  • Identifier les causes de l'infertilité (avec un test pour d'autres hormones sexuelles: lutéinisante, testostérone, estradiol, progestérone).
  • Pour déterminer la phase du cycle menstruel (ménopause).
  • Pour diagnostiquer les causes des troubles de la spermatogenèse, réduire le nombre de spermatozoïdes.
  • Identifier les causes primaires ou secondaires de dysfonctionnement sexuel (pathologie des gonades ou troubles hypothalamo-hypophysaires).
  • Pour le diagnostic du développement sexuel précoce ou tardif.
  • Pour surveiller l'efficacité de l'hormonothérapie.

Quand l'étude est prévue?

  • Avec l'infertilité.
  • Si une pathologie de l'hypophyse et un dysfonctionnement sexuel sont suspectés.
  • En cas de violation du cycle menstruel (son absence ou son irrégularité).
  • Lorsqu'un patient a un trouble congénital avec des anomalies chromosomiques.
  • Pour les troubles de croissance et de maturation chez les enfants.
  • Lors de l'utilisation de médicaments hormonaux.

FSH et LH, leur rapport

La capacité de concevoir un enfant est déterminée par le travail coordonné des trois niveaux du système endocrinien. Au deuxième niveau - la glande pituitaire - la FSH et la LH sont produites. Le fonctionnement des ovaires dépend du rapport de ces hormones. Le niveau d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes est examiné pour déterminer les causes de l'infertilité. Après cette procédure, les médecins peuvent prescrire un traitement approprié..

Qu'est-ce que la FSH et la LH

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone produite par l'hypophyse. Il influence la formation (maturation et croissance) des follicules féminins et du sperme masculin.

L'hormone lutéinisante (LH) est une hormone impliquée dans le processus d'ovulation. Il stimule le développement des organes génitaux. Chez l'homme, il favorise le développement du sperme. L'hormone lutéinisante est produite dans la glande pituitaire. La FSH et la LH sont appelées hormones gonadotropes, car elles sont produites par des gonadotrophes (cellules de l'hypophyse antérieure).

Ratio FSH / LH

Les niveaux d'hormones sont constamment variables. Il change à la fois tout au long de la vie et pendant un cycle menstruel. Le ratio d'indicateurs peut être soumis à de légères fluctuations.

Les niveaux de FSH chez les filles sont très bas. Sa norme est de 0,4 à 6,6 mUI / ML. Après la première menstruation (ménarche), le taux d'hormone folliculo-stimulante est établi dans les limites caractéristiques d'une femme adulte.

Le niveau de LH chez les filles avant la puberté est de 0,05 à 3,7 unités. Il est installé après la ménarche.

Le taux de FSH et de LH dépend de la phase du cycle menstruel:

  • pendant la première phase du cycle (folliculaire), le taux de FSH atteint ses valeurs maximales. Sa norme est de 1,4 à 11,0 unités. À ce stade, plusieurs follicules commencent à se développer activement, mais après 5-6 jours, un seul follicule domine. Il pousse plus vite que les autres, le reste réduit considérablement leur développement. Pendant cette phase, l'hormone lutéinisante stimule la production d'œstrogènes. Le taux de LH varie de 1,4 à 8,6;
  • pendant la phase ovulatoire, l'hormone folliculo-stimulante augmente au maximum, allant de 4,8 à 20,5 mUI / ml. La LH stimule le processus d'ovulation. Sa concentration augmente considérablement, allant de 14,3 à 75,8 unités;
  • dans la phase lutéale, le niveau de l'hormone diminue nettement, allant de 1 à 9 unités. Pendant cette période, l'œuf quitte le follicule, à sa place un corps jaune apparaît. Le corps n'a pas besoin de FSH car il s'attend à une grossesse. Si la conception ne se produit pas, l'hormone prépare le follicule suivant et prépare le corps à un nouveau cycle menstruel. Le niveau de l'hormone lutéinisante diminue, sa concentration varie de 1 à 14 mUI / ML.

Ratio FSH / LH

Pendant l'enfance, les deux hormones sont produites dans un rapport de un pour un. Après le début de la première menstruation, le niveau de LH prévaut sur la FSH, s'arrête à une valeur de 1,5 à 1. À la fin de la puberté avant le début de la ménopause, l'indicateur de l'hormone folliculo-stimulante est systématiquement inférieur à l'hormone lutéinisante d'une fois et demie ou deux fois.

Si le rapport des deux hormones dépasse 2,5, il s'agit d'un signe important des maladies suivantes:

  • émaciation ovarienne,
  • ovaire polykystique,
  • tumeur hypophysaire.

Avec une grande différence dans le rapport hormonal, un examen complet et un traitement approprié sont nécessaires.

La norme des hormones chez les hommes

Les indicateurs de FSH et de LH chez les hommes ne sont pas soumis à des fluctuations. L'hormone folliculo-stimulante favorise la production de testostérone, est responsable de la croissance des tubules séminifères. L'hormone lutéinisante crée les conditions nécessaires à la croissance et au développement du sperme, affecte la perméabilité du tissu testiculaire.

Le niveau de FSH est de 1,1 à 11,1 mUI / ML, le taux de LH varie de 0,9 à 8,8 unités. FSH sera toujours légèrement supérieur à LH.

Comment se faire tester

Le rapport des hormones dépend entièrement de la phase du cycle menstruel. Ce moment est fondamentalement important, il permet d'évaluer le taux d'hormones à un certain jour du cycle..

Une analyse qui détermine la FSH doit être effectuée du troisième au cinquième jour de la menstruation. Ces jours correspondent au début de la phase folliculaire. L'analyse, qui détermine le niveau de LH, est généralement effectuée du sixième au septième jour du cycle menstruel. Les hommes peuvent passer les deux tests à tout moment.

Règles relatives au don de sang:

  • le sang doit être donné à jeun, l'échantillon est prélevé dans une veine.
  • les patients doivent s'abstenir de s'entraîner ou de faire un effort physique pendant trois jours avant de passer des tests.
  • il est interdit de fumer une heure avant le prélèvement sanguin.
  • il est nécessaire d'informer l'infirmière du jour du cycle ou de la semaine de grossesse.

Que faire avec une FSH élevée

Une augmentation du taux d'hormone folliculo-stimulante est observée chez les femmes présentant les symptômes suivants:

  • manque de menstruation,
  • avec des saignements utérins (mais ils ne sont pas associés à la menstruation).

Si une femme en âge de procréer a une FSH élevée, cela indique la présence des maladies suivantes:

  • dysfonctionnement des glandes sexuelles,
  • augmentation des niveaux de testostérone,
  • émaciation ovarienne,
  • insuffisance rénale,
  • alcoolisme,
  • Résultats radiographiques.

Des niveaux élevés d'hormone folliculo-stimulante ne sont pas une maladie, mais seulement un symptôme d'une autre maladie qui doit être traitée. Si la FSH atteint le niveau de 40 unités, la conception devient alors impossible, malgré l'âge de la femme.

Habituellement, l'insuffisance ovarienne doit être traitée si les taux de FSH sont élevés. Dans la phase primaire, les niveaux de FSH seront plus élevés que la normale, pendant la phase secondaire, la FSH et la LH seront abaissées. La thérapie est réalisée avec des médicaments hormonaux - les œstrogènes. La posologie est choisie par le médecin, elle est individuelle pour chaque femme. Après l'hormonothérapie, le patient passe à un régime de traitement cyclique. Après avoir obtenu son diplôme, une femme peut essayer de tomber enceinte..

Niveaux de FSH réduits

Avec un faible taux, une femme peut ne pas ovuler et il peut y avoir une atrophie mammaire. Les femmes ont généralement de rares règles et ne peuvent pas tomber enceintes.

Une diminution de l'hormone est associée aux maladies suivantes:

  • ovaire polykystique,
  • dysfonctionnement de l'hypothalamus,
  • obésité,
  • troubles du fonctionnement de la glande pituitaire (uniquement chez les hommes).

Chez les femmes et les hommes, la libido est considérablement réduite, la croissance des cheveux diminue, les rides apparaissent tôt.

Avec une FSH faible, il est nécessaire d'identifier la maladie sous-jacente et de la guérir. Après cela, l'indice de l'hormone folliculo-stimulante atteindra les valeurs acceptées.

LH élevée

L'hormone lutéinisante peut être dépassée dans les situations suivantes:

  • insuffisance rénale,
  • l'endométriose,
  • tumeur hypophysaire,
  • jeûne prolongé,
  • émaciation ovarienne,
  • fonctionnement insuffisant des gonades,
  • ovaire polykystique,
  • entraînement physique intense.

Faible LH

Les principales causes de faibles niveaux d'hormones lutéinisantes comprennent:

  • prendre des médicaments,
  • manque de menstruation,
  • aménorrhée,
  • grossesse,
  • avec une activité altérée de la glande pituitaire,
  • avec une augmentation de la prolactine dans le sang,
  • obésité,
  • insuffisance de la phase lutéale.

Des niveaux faibles ou élevés de l'hormone dans le corps sont un symptôme d'autres maladies ou conditions (telles que le jeûne ou la grossesse). Pour normaliser l'hormone, la maladie sous-jacente doit être déterminée et un traitement approprié doit être prescrit..

Avec une diminution ou une augmentation des hormones dans le sang, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Il vaut la peine de consulter un médecin pour obtenir le traitement nécessaire.

Si vous souhaitez avoir un bébé, mais que vous ne pouvez pas tomber enceinte, la clinique du Centre FIV d'Arkhangelsk vous attend. Nos experts sauront vous conseiller, procéder à un examen complet. Une fois le diagnostic posé, vous suivrez un traitement conservateur. Si nécessaire, nos médecins effectueront la procédure de FIV. Nous vous aiderons à ressentir toute la joie de la maternité.

Publications connexes

  • Analyse FSH - quand prendre, résultats

L'analyse FSH est un test pour vérifier la santé du système reproducteur, le bon développement d'un garçon ou d'une fille, la santé de la région génitale d'une femme en période postménopausique.

De nos jours, de nombreux couples mariés rêvent d'avoir des enfants, mais ils ne peuvent pas réaliser leur rêve. Le terrible diagnostic «d'infertilité» se fait de plus en plus souvent entendre. Heureusement, les méthodes modernes de traitement utilisées en médecine de la reproduction viennent en aide aux familles infertiles..

Lozovitsky Dmitry Vitalievich, médecin du centre de FIV d'Arkhangelsk, parle des principales causes d'infertilité chez la femme:

Arkhangelsk, rue Voskresenskaya, 87k2 / tél: +7 (8182) 46-41-17

Nous attirons votre attention sur le fait que ce site Web est à titre informatif uniquement et en aucun cas une offre publique n'est déterminée par les dispositions de l'art. 437 du Code civil de la Fédération de Russie. Pour des informations détaillées sur le coût des services, veuillez contacter les administrateurs de la clinique médicale.

Copyright © 2015-2020 LLC "ECO CENTER ON VOSKRESENSKAYA" Tous droits réservés.
Plan du site | politique de confidentialité

Statut hormonal féminin (LH, FSH, prolactine, testostérone, estradiol, sulfate de DHEA), sang

Statut hormonal (femme) - une étude du niveau d'hormones dans le sang, qui est recommandée chez les femmes pour les irrégularités menstruelles, l'infertilité, l'hirsutisme (croissance des cheveux de type masculin), le surpoids, l'acné (acné), la prise de contraceptifs oraux. Les principaux indicateurs permettant de juger du statut hormonal d'une femme sont l'hormone lutéinisante (LH), l'hormone folliculo-stimulante (FSH), la prolactine, la testostérone, l'estradiol et le sulfate de déhydroépiandrostérone (sulfate de DHEA).

La LH (hormone lutéinisante) est une hormone produite dans l'hypophyse (une glande endocrine située à la base du cerveau).

Chez la femme, la LH est impliquée dans le processus d'ovulation et dans la production d'hormones sexuelles féminines dans les ovaires. Les niveaux de LH restent faibles jusqu'au milieu du cycle menstruel (période d'ovulation), lorsque sa concentration augmente plusieurs fois. L'ovulation se produit dans les 24 heures après avoir atteint la concentration maximale de LH. Une augmentation significative de la LH est observée pendant la ménopause (2 à 10 fois par rapport à l'âge de procréer).

La FSH (hormone folliculo-stimulante) est une hormone produite par l'hypophyse. Dans le corps féminin, la FSH participe à la maturation des cellules germinales dans les ovaires et améliore la libération des hormones sexuelles féminines (œstrogènes). La concentration la plus élevée de FSH est observée au milieu du cycle menstruel, pendant l'ovulation et également pendant la ménopause. La détermination du niveau de FSH dans le sang avec dysfonctionnement ovarien vous permet de déterminer la cause de l'échec hormonal. Une concentration réduite de FSH dans le sang indique un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Une concentration accrue de FSH dans le sang indique une pathologie ovarienne..

La prolactine est une hormone produite par l'hypophyse. Responsable du développement normal et de la fonction des glandes mammaires, assure le processus de lactation. Cette hormone est présente en petites quantités dans le sang des hommes et des femmes non enceintes. Sa concentration augmente considérablement pendant la grossesse et pendant la période post-partum jusqu'à l'arrêt de l'allaitement. Une autre raison d'une augmentation de la concentration de prolactine dans le sang est une tumeur hypophysaire qui produit de la prolactine - prolactinome. Il s'agit le plus souvent d'une tumeur bénigne, qui survient dans la plupart des cas chez la femme. S'il n'est pas traité, le prolactinome peut se développer, provoquant des maux de tête et une vision trouble. En outre, la tumeur envahie affecte la production d'autres hormones, ce qui peut conduire à l'infertilité..

La testostérone est la principale hormone sexuelle masculine. Responsable de la fonction sexuelle et de la formation de caractères sexuels secondaires chez les hommes. Dans le corps féminin, cette hormone est produite par les glandes surrénales et en petites quantités par les ovaires. Normalement, chez les femmes, la concentration de cette hormone est très faible. Une augmentation de la concentration de testostérone peut être à l'origine de l'apparition de caractères sexuels secondaires chez la femme (hirsutisme (pilosité masculine), grossissement de la voix, élargissement du clitoris, acné (acné), augmentation de la masse musculaire). De plus, une augmentation des taux de testostérone chez les femmes peut provoquer des irrégularités menstruelles et une infertilité. D'autres raisons d'une augmentation de la testostérone dans le sang sont les tumeurs ovariennes ou surrénales qui produisent cette hormone, ainsi que le syndrome des ovaires polykystiques (une augmentation de la taille des ovaires et la formation d'un grand nombre de kystes).

L'estradiol est une hormone sexuelle féminine produite chez la femme par les ovaires, le placenta et le cortex surrénalien. Il participe à la formation et au fonctionnement corrects du système reproducteur féminin, est responsable du développement des caractères sexuels féminins secondaires et participe à la régulation du cycle menstruel. Une augmentation des taux d'estradiol se produit au milieu du cycle menstruel, pendant l'ovulation (en même temps, la teneur en FSH et LH augmente). Le taux normal d'estradiol dans le sang assure l'ovulation, la fécondation de l'ovule et le déroulement de la grossesse.

Le sulfate de déhydroépiandrostérone (DEA-SO4, DEA-S, DEA-S, DHEA-S, DHEA-S, DEA-sulfate, DHEA-sulfate) est une hormone sexuelle masculine (androgène) produite par le cortex surrénalien. Il est présent dans le sang des hommes et des femmes. Participe au développement des caractères sexuels masculins secondaires pendant la puberté. C'est un androgène faible, mais au cours du processus de métabolisme (transformations) dans le corps, il est converti en androgènes plus forts - testostérone et androstènedione, dont l'excès peut provoquer l'hirsutisme (croissance des cheveux de type masculin) et la virilisation (l'apparition de caractères sexuels masculins secondaires).

La détermination de la déshydroépiandrostérone est utilisée pour identifier la source de l'augmentation de la production d'androgènes chez les femmes. Étant donné que la production de DEA-SO4 ne se produit pas dans les ovaires, une augmentation du niveau de cette hormone indique une production accrue d'androgènes par les glandes surrénales et les maladies associées (tumeurs surrénales produisant des androgènes, hyperplasie surrénalienne, etc.)

L'analyse détermine la concentration d'hormones LH, FSH, prolactine, testostérone, estradiol, sulfate de DHEA dans le sang.

Méthode

Les principales méthodes utilisées pour déterminer la concentration d'hormones dans le sang sont l'IHLA (analyse d'immunochimioluminescence) et ELISA (dosage immunoenzymatique).

La méthode IHLA (analyse immunochimioluminescente) est l'une des méthodes les plus modernes de diagnostic de laboratoire. La méthode est basée sur une réaction immunologique dans laquelle, au stade final d'identification de la substance souhaitée, des luminophores y sont attachés - des substances qui brillent dans l'ultraviolet. Le niveau de luminescence est proportionnel à la quantité de substance identifiée et est mesuré sur des appareils spéciaux - luminomètres.

ELISA (dosage immuno-enzymatique) vous permet de détecter la substance désirée, grâce à l'ajout d'un réactif marqué (conjugué), qui, se liant spécifiquement à cette substance, se colore. L'intensité de la couleur est proportionnelle à la quantité d'analyte.

Valeurs de référence - norme
(Statut hormonal féminin (LH, FSH, prolactine, testostérone, estradiol, sulfate de DHEA), sang)

Les informations concernant les valeurs de référence des indicateurs, ainsi que la composition des indicateurs inclus dans l'analyse, peuvent différer légèrement selon les laboratoires.!

Norme:

Phase de cycleValeurs de référence
Période pré-productive0,01 à 6,0 mUI / ml
Menstruel (1-6ème jour)1,9 à 12,5 mUI / ml
Folliculaire (prolifératif) (3-14ème jour)1,9 à 12,5 mUI / ml
Ovulatoire (13-15ème jour)8,7 à 76,3 mUI / ml
Luteal (15ème jour - le début des règles)0,5 à 16,9 mUI / ml
Grossesse0,01 à 1,5 mUI / ml
Post-ménopause15,9 à 54 mUI / ml

Hormone folliculo-stimulante (FSH):

Phase de cycleValeurs normatives
Menstruel (1-6ème jour)2,5 à 10,2 mUI / ml
Folliculaire (prolifératif) (3-14ème jour)2,5 à 10,2 mUI / ml
Ovulatoire (13-15ème jour)3,4 à 33,4 mUI / ml
Luteal (15ème jour - le début des règles)1,5 à 9,1 mUI / ml
Grossesse0 à 0,3 mUI / ml
Préménopause23 à 116,3 mUI / ml
Post-ménopause23 à 116,3 mUI / ml
Phase de cycleValeurs normatives
Menstruel (1-6ème jour)59 à 619 μIU / ml
Folliculaire (prolifératif) (3-14ème jour)59 à 619 μIU / ml
Ovulatoire (13-15ème jour)59 à 619 μIU / ml
Luteal (15ème jour - le début des règles)59 à 619 μIU / ml
Préménopause59 à 619 μIU / ml
Post-ménopause38 à 430 μIU / ml
Grossesse205,5 à 4420 μIU / ml
ÂgeValeurs normatives
Moins de 2 ans0 à 39,8 nmol / l
2-4 ans0 à 1,6 nmol / l
4-6 ans0 à 2 nmol / l
6-8 ans0 à 0,9 nmol / l
8-10 ans0 à 0,8 nmol / l
10-12 ans0 à 2,4 nmol / l
12-14 ans0 à 2,1 nmol / l
14-16 ans0 à 3 nmol / l
16-18 ans0 à 4,1 nmol / l
18-20 ans0 à 4,1 nmol / l
20-30 ans0 à 2,3 nmol / l
30 à 40 ans0 à 2,7 nmol / l
40-50 ans0 à 2,5 nmol / l
50 à 60 ans0 à 2,1 nmol / l
60 à 70 ans0 à 2,8 nmol / l
Plus de 70 ans0 à 1,8 nmol / l
Phase de cycleValeurs normatives
Menstruel (1-6ème jour)19,5 à 144,2 pg / ml
Folliculaire - prolifératif (3-14ème jour)19,5 à 144,2 pg / ml
Ovulatoire (13-15ème jour)63,9 à 356,7 pg / ml
Luteal (15ème jour - le début des règles)55,8 à 214,2 pg / ml
Post-ménopause0 à 32,2 pg / ml

DHEA - sulfate: 35-430 μg / dL

Les indications

  • Irrégularités menstruelles
  • Infertilité
  • Examen avant de prescrire des contraceptifs hormonaux
  • Surpoids chez les femmes

Augmentation des valeurs (résultat positif)

Une augmentation du niveau des hormones étudiées est observée dans les maladies et conditions suivantes:

Hormone lutéinisante (LH):

  • Dysfonctionnement hypophysaire
  • Diminution de la fonction ovarienne
  • Aménorrhée (absence de règles)
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Lors de la prise de médicaments (clomifène, spironolactone)

Hormone folliculo-stimulante (FSH):

  • Ménopause
  • Diminution de la fonction génitale
  • Certaines tumeurs (en particulier des poumons)
  • Hyperfonction hypophysaire
  • L'endométriose
  • Lors de la prise de médicaments (clomifène, lévodopa)
  • tumeurs hypophysaires
  • Irrégularités menstruelles, infertilité
  • Manque de fonction thyroïdienne
  • Insuffisance rénale
  • Traumatisme, chirurgie
  • Zona
  • Hypoglycémie post-insuline (diminution de la concentration de sucre après l'administration d'insuline)
  • Lors de la prise de médicaments (phénothiazine, chlorpromazine, halopéridol, œstrogènes, contraceptifs oraux, alpha-méthyldopa, histamines, arginine, opiacés (morphine, héroïne), antidépresseurs (imizine))
  • Le stress causé par une blessure, une maladie ou la peur des tests peut entraîner une légère augmentation des taux de prolactine
  • Syndrome des ovaires polykystiques (dégénérescence du tissu ovarien en plusieurs kystes)
  • Le lutéome est une tumeur ovarienne hormonalement active qui sécrète de la testostérone
  • Tumeurs du cortex surrénalien
  • Arrhénoblastome (une tumeur de l'ovaire féminin, caractérisée par la présence de composants structurels du testicule masculin)
  • Hirsutisme (cheveux à motifs masculins)
  • Prise de médicaments (barbituriques, clomifène, œstrogènes, gonadotrophine, contraceptifs oraux, bromcrypton)
  • Puberté précoce
  • Tumeurs des ovaires ou des glandes surrénales
  • Hyperthyroïdie
  • L'utilisation de médicaments tels que les lucocorticostéroïdes, l'ampicilline, les médicaments contenant des œstrogènes, les phénothiazines, les tétracyclines
  • Cirrhose du foie
  • Tumeur du cortex surrénalien
  • Puberté prématurée
  • Hyperplasie surrénale

Valeurs décroissantes (résultat négatif)

Une diminution du niveau des hormones étudiées est observée dans les maladies et conditions suivantes:

Hormone lutéinisante (LH):

  • Dysfonctionnement hypophysaire.
  • Atrophie testiculaire chez l'homme après inflammation testiculaire à la suite d'infections antérieures (oreillons, gonorrhée, brucellose)
  • Augmentation de la libération de prolactine par l'hypophyse
  • Anorexie mentale (refus délibéré de manger)
  • Retard de croissance et puberté
  • Lors de la prise de médicaments (digoxine, mégestrol, phénothiazine, progestérone, œstrogènes)

Hormone folliculo-stimulante (FSH):

  • Diminution de la fonction hypophysaire
  • Nanisme
  • Hémochromatose (maladie héréditaire dans laquelle l'échange de fer dans le corps est altéré)
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Anorexie et famine
  • Lors de la prise de médicaments contenant des œstrogènes, de la progestérone
  • Ablation chirurgicale de la glande pituitaire
  • Thérapie aux rayons X
  • Traitement à la bromocriptine
  • Prendre de la thyroxine
  • Syndrome de Shereshevsky-Turner (maladie chromosomique caractérisée par des déviations du développement physique, une petite taille et une immaturité sexuelle)
  • Hypopituitarisme (une maladie dans laquelle il y a une diminution ou un arrêt complet de la production d'hormones par l'hypophyse)
  • Hypogonadisme (diminution de la fonction ovarienne due à un sous-développement congénital ou à des lésions pendant la période néonatale)
  • Anorexie mentale (refus délibéré de manger)
  • Syndrome des ovaires polykystiques
  • Post-ménopause
  • Puberté retardée
  • Dysfonctionnement surrénalien
  • Hypopituitarisme

Lorsqu'il est prescrit de prendre de la FSH et de la LH, les règles de prise et les méthodes de recherche

De nombreuses maladies et troubles du développement surviennent en raison de perturbations dans la production de certaines hormones. Mais pour connaître leur niveau exact de concentration, vous devez suivre plusieurs règles de base, y compris des jours spéciaux..

Quels sont les risques d'écarts par rapport à la norme de LH et FSH

Le médecin peut prescrire une analyse pour l'administration de LH et de FSH pour diverses raisons. Chaque organisme produit constamment différents niveaux d'hormones qui contribuent au bon fonctionnement de tous les organes et systèmes humains. Mais, parfois même un facteur insignifiant peut provoquer un échec de sa production dans le volume requis. Et cela, à son tour, provoque une diminution de la production d'autres hormones, créant ainsi de graves perturbations dans le travail de tout l'organisme..

Il convient de savoir qu'une analyse de la LH et de la FSH est le plus souvent prescrite par les médecins en cas de suspicion d'infertilité chez un homme ou une femme.

L'échec qui en résulte dans le niveau de production de LH et de FSH peut se manifester sous la forme de:

  • Un développement sexuel inapproprié de l'enfant, c'est-à-dire qu'il peut être accéléré ou, au contraire, ralenti;
  • Un décalage important dans la taille de l'enfant;

Chez les femmes sous la forme;

  • Périodes irrégulières, leurs échecs et autres violations;
  • L'endométriose;
  • Fausses couches fréquentes;
  • Tentatives infructueuses de tomber enceinte;
  • Maladie des ovaires polykystiques;
  • Saignement qui n'est pas lié aux menstruations;
  • Augmentation de la croissance des cheveux dans différentes parties du corps;

Chez les hommes, sous la forme;

  • Diminution de la libido;
  • Infertilité suspectée.

S'il y a même un des symptômes ou de la maladie indiquant un échec de la production de ces hormones, le médecin prescrira certainement une analyse pour déterminer avec précision le niveau de leur production.

La FSH et la LH sont des hormones importantes; la probabilité d'avoir une progéniture dépend de leur niveau de production dans le corps. Ainsi, chez les femmes, la FSH favorise la production de la principale hormone - les œstrogènes. C'est lui qui participe activement à la création de follicules et d'un ovule. La LH est une sorte d'élément régulateur qui maintient la fonction de reproduction sous contrôle. Une forte augmentation de cette hormone se produit chez une femme pendant l'ovulation, au même moment que la FSH subit une diminution temporaire.

Le niveau en constante évolution de ces hormones contribue au bon fonctionnement du système reproducteur. C'est pour cette raison, en cas de suspicion d'infertilité, que le médecin, après des tests standards, prescrit toujours l'administration de FSH et de LH..

Quel jour est-il correct de passer le test

Pour les hommes, le test peut être effectué n'importe quel jour. Pour les femmes, pour réduire le risque de recevoir un faux test, vous devez tout d'abord calculer correctement le jour où vous pouvez passer le test..

Le fait est que cette hormone dans le corps d'une femme subit des changements périodiques de concentration. Un tel changement est un processus naturel, mais c'est pour cette raison qu'un jour mal choisi peut entraîner un résultat erroné..

Lire aussi sur le sujet

Pour calculer correctement quand il sera correct de prendre la FSH ou la LH, vous devez utiliser les jours du cycle menstruel. Une période appropriée au cours de laquelle le test réussi aura probablement la bonne interprétation est les 6 à 7 jours du cycle. Mais cet intervalle de cycle n'est pas critique pour les femmes qui n'ont pas de cycle régulier. Il n'y a pas d'exigences de jour spécifiques. Par conséquent, quand faire un test hormonal, ils décident eux-mêmes.

Il convient de savoir qu'une femme ne peut pas toujours faire un test hormonal exactement pendant la période qui a été sélectionnée en tenant compte du cycle menstruel. Dans certaines situations, lorsqu'une analyse doit être effectuée, le médecin décide personnellement, et dans ce cas, n'importe quel jour peut être choisi.

Si l'hormone a été détectée en dessous de la norme, il sera alors nécessaire de repasser cette analyse pour éliminer la probabilité d'un résultat erroné. Le fait est que la libération de l'hormone a une sorte de nature impulsive, par conséquent, un test unique n'est pas toujours en mesure de refléter pleinement son activité réelle..

Normalement, la FSH délivrée les 6-7 jours calculés du cycle menstruel devrait normalement être de 3,5 à 12,5 mUI \ ml chez une femme. Mais si, pour une raison quelconque, le médecin prescrit de prendre l'hormone à une période différente, la concentration normale de l'hormone dépend du jour du cycle choisi par lui. Chez un homme, la norme de la FSH est de 1 à 12 Miel \ ml.

Selon le jour où le test de LH a été effectué, le taux de sa quantité, ainsi que dans le cas de la FSH, peut être différent. Mais si l'analyse a été effectuée le 6ème au 7ème jour du cycle, le résultat est normal chez la femme sera de 2,4 à 12,6 mUI \ ml. Pour les hommes, le résultat sera de 1,7 à 8,6 mUI \ ml.

Préparation à la livraison de l'analyse et méthodes de sa recherche

Quel que soit le jour où l'hormone est administrée, la préparation de cette procédure commence deux jours avant le début de l'étude. La suspension de la consommation d'hormones stéroïdes et théroïdes est effectuée et tous les types de boissons alcoolisées sont également éliminés. Parmi les interdictions figurent tous les médicaments contenant de l'alcool dans la composition..

24 heures avant le moment où le test hormonal est effectué, la surcharge physique et émotionnelle est exclue. 3 heures immédiatement avant la procédure, arrêter de fumer et manger, l'eau non gazeuse est autorisée.

Il convient de savoir que les hommes peuvent être testés n'importe quel jour, mais à condition qu'ils ne souffrent pas de maladies infectieuses ou d'autres maladies exacerbées.

Si le patient, en raison de certaines circonstances, ne peut pas arrêter d'utiliser certains médicaments pouvant affecter le résultat, dans ce cas, le prélèvement sanguin est débogué pendant une certaine période..

Pour détecter la concentration du niveau d'hormones dans le sang, 2 méthodes sont activement utilisées:

  • IKHLA. Comme base, il utilise une réaction immunologique qui se produit au moment de sa combinaison avec des substances rayonnant de lumière ultraviolette. Le degré de luminescence ainsi obtenu reflète pleinement le niveau de concentration des hormones. Ils sont comptés à l'aide d'un luminomètre;
  • ELISA. Pour identifier la substance requise, il utilise un réactif étiqueté - conjugué, qui change de couleur lorsqu'il est combiné avec la substance requise.

Le rapport FSH et LH: la norme dans le tableau

Le rapport des hormones FSH et LH affecte la fonction reproductrice de la femme. Ce sont des hormones qui déterminent la fonction endocrinienne, la capacité de concevoir. La probabilité de devenir enceinte diminue avec une violation du rapport LH et FSH. Si une femme est soupçonnée d'infertilité, d'une absence prolongée de grossesse, le médecin prescrit un test pour déterminer la LH et la FSH. Il vous dira quand passer le test et comment vous y préparer..

Qu'est-ce que l'hormone folliculo-stimulante

L'hormone folliculo-stimulante est une substance d'origine gonadotrope qui apparaît dans le lobe antérieur de l'hypophyse. Il est produit par l'hypothalamus. La production de FSH chez une femme se produit par cycles, à partir de 13 ans. Par conséquent, le résultat obtenu de l'analyse de l'analyse de la FSH dépend de l'âge de la fille..

Les principales fonctions de l'hormone folliculo-stimulante:

  • stimulation de la croissance des follicules dans l'ovaire;
  • production d'oestrogènes;
  • stimulation de la croissance des tubules séminifères, spermatogenèse chez l'homme.

Le pic de FSH chez la femme se situe au 28ème jour du cycle. Ensuite, il diminue progressivement, atteignant un minimum de 14 à 15 jours. Grâce à lui, se forment des œufs capables de concevoir..

Il est recommandé de donner du sang pour la FSH 2 fois, uniquement certains jours du cycle:

  • 10-13 jours;
  • 20-22 jours.

En comparant les résultats, le médecin peut déterminer les fluctuations des substances en fonction de la phase du cycle menstruel..

Concept d'hormone lutéinisante

L'hormone lutéinisante est une substance peptidique synthétisée dans la glande pituitaire antérieure. Il interagit avec l'hormone folliculo-stimulante, normalisant le système reproducteur des femmes.

Principales fonctions de LH:

  • stimulation de la production d'oestrogène dans les ovaires;
  • développement de l'ovulation.

La LH chez la femme contribue au développement normal du cycle menstruel, au cours duquel les ovules se forment. La concentration de LH est déterminée uniquement en conjonction avec l'hormone folliculo-stimulante, le test est donc effectué dans la même période.

Études pour déterminer la LH et la FSH

Si une femme se plaint d'irrégularités menstruelles, d'un manque de fertilité, elle prescrira un test sanguin pour les hormones. La liste des substances déterminées comprend nécessairement des composants qui régulent la fonction de reproduction.

L'endocrinologue est obligé d'avertir le jour où prendre la FSH et la LH. Si un test sanguin pour les hormones est effectué dans une traduction incorrecte, un mauvais diagnostic sera posé. Aucune préparation spécifique n'est requise, car le rapport correct des hormones LH et FSH ne dépend pas de l'action de facteurs indésirables.

Cependant, les assistants de laboratoire donnent plusieurs conseils sur la façon de procéder correctement à l'analyse:

  • ils viennent au laboratoire le matin immédiatement après leur réveil;
  • vous ne pouvez pas manger de nourriture avant l'étude;
  • vous ne pouvez pas boire d'alcool, utilisez de la nicotine pendant 1 jour;
  • il est interdit d'utiliser de nouvelles substances médicamenteuses sans l'autorisation d'un médecin, notamment à caractère hormonal.

Avant de vous inscrire au test, assurez-vous de vérifier auprès du thérapeute le jour du cycle pour faire un don de sang.

Norme de rapport FSH et LH

Le rapport FSH et LH dépend du taux de concentration de chaque substance séparément. Ils sont indiqués dans le tableau ci-dessous.

SolPériode du cycle menstruelValeur FSH, mIU / ml
Masculin1,6-12,3
Femelle1-5 jours
6-13 jours
13-15 jours
15 jours - avant le début des règles
Post-ménopause
Préménopause
3,3-12 4
3,3-12,4
4,5-21,7
1,5 à 7,9
25,6-139,9
1,6-22,4
Jours du cycle menstruelIndicateurs de niveau de LH, mUI / ml
1-5 jours2,3-12,8
6-14 jours2,5-12,3
14-15 jours14-96
15 jours - avant le début des règles1.1-11.6
Post-ménopause7,8-59,3

Si la femme est en parfaite santé, le rapport FSH / LH doit être approximativement égal à 2,5 unités.

Si les valeurs normales se décalent d'une petite fraction d'unités, le patient peut être considéré comme sain. La concentration d'hormones change constamment, par conséquent, de petites fluctuations du taux de FSH et de LH sont possibles. Le tableau montre que l'hormone lutéinisante et la FSH diminuent au maximum pendant la ménopause. Leur pic se forme au milieu du cycle menstruel pour que l'œuf mûrisse et sorte..

En plus de la FSH et de la LH, le médecin peut prescrire une étude d'autres substances hormonales afin de poser un diagnostic précis..

Indicateurs excessifs des hormones LH et FSH

La LH et la FSH augmentent avec le développement de la pathologie du système reproducteur. La raison de l'augmentation peut être les pathologies suivantes:

  • déséquilibre endocrinien;
  • l'épuisement des ovaires, c'est-à-dire que le nombre de follicules qu'ils contiennent diminue fortement;
  • saignement de l'utérus;
  • violation du cycle menstruel;
  • aménorrhée - absence complète du cycle menstruel;
  • développement de néoplasmes bénins et malins dans n'importe quelle partie du système reproducteur;
  • hyperplasie de l'endomètre;
  • infertilité;
  • fausse couche chronique.

Si les indicateurs sont surestimés chez les hommes, cela indique une violation de la fonction endocrinienne. La spermogenèse dans les organes génitaux diminue, ce qui peut également conduire à l'infertilité.

Dans tous ces cas, il est nécessaire de contacter un gynécologue ou un reproductologue afin de démarrer rapidement le traitement de l'infertilité.

Indicateurs abaissés des hormones LH et FSH

Une diminution des taux de FSH et de LH indique également des anomalies dans la fonction du système reproducteur. Cela peut être dû aux raisons suivantes:

  • livraison incorrecte d'un test de laboratoire, lorsque le patient choisit les mauvais jours;
  • diminution de la libération de sang utérin pendant le cycle menstruel;
  • anovulation;
  • violation de la maturation folliculaire;
  • infertilité ou fonction réduite à l'apparition de la conception;
  • sous-développement des glandes mammaires;
  • anomalies dans le développement des organes génitaux externes et internes;
  • diminution de la libido.

Si un test sanguin pour les hormones révèle des anomalies de la FSH et de la LH chez les hommes, cela peut indiquer une diminution de la production de spermatozoïdes. L'infertilité avec diminution de la libido est possible. Chez ces patients, la fonction sexuelle est insuffisamment développée, donc la quantité de poils est réduite.

Comme en témoigne la déviation des hormones LH et FSH

Le rapport LH / FSH doit toujours être d'environ 2,5 unités. Si l'indicateur change considérablement, cela indique un processus pathologique de production d'hormones sexuelles, la capacité de concevoir. Il n'y a pas assez de progestérone dans le corps du patient. Par conséquent, l'utérus a une capacité réduite à se préparer à la conception. Elle ne pourra pas garder l'embryon sur le mur, le fœtus ne se développera donc pas.

Cependant, il existe des phénomènes normaux qui contribuent à une diminution du rapport LH / FSH. Ceci est observé lors de la grossesse.

Si une augmentation du niveau d'hormone lutéinisante est à blâmer pour la violation du rapport, cela peut être dû à des ovaires polykystiques et à une diminution des follicules à l'intérieur..

Avec une hormone folliculo-stimulante accrue, le travail de tout le système reproducteur et des glandes qui y sont incluses est perturbé. Le cycle menstruel est instable, donc la quantité de saignement change.

Lorsqu'un patient effectue un test sanguin pour déterminer le rapport entre les hormones FSH et les médicaments, il est recommandé de déterminer les phases exactes du cycle menstruel. Un test sanguin pour les hormones sexuelles ne peut être effectué à aucun moment, il est déterminé uniquement par des endocrinologues, des gynécologues, qui évaluent le fait de l'ovulation. Le diagnostic et le traitement ultérieur de la maladie dépendent des données obtenues..