Principal

Oncologie

Analyse des hormones thyroïdiennes: transcription

Le test de l'hormone thyroïdienne est l'un des tests de laboratoire les plus importants et les plus fréquemment prescrits. La glande thyroïde est un organe du système endocrinien humain. Ses cellules produisent des hormones qui participent à la régulation des processus de maintien de l'environnement interne du corps (homéostasie). Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffre de maladies thyroïdiennes, et des dysfonctionnements sont constatés, selon divers auteurs, chez 15 à 40% des personnes.

Les hormones thyroïdiennes

Une étude sur les hormones thyroïdiennes comprend généralement la détermination des indicateurs suivants:

  • thyroxine (T4, tétraiodothyronine);
  • triiodothyroronine (T3);
  • l'hormone stimulant la thyroïde (TSH);
  • anticorps contre la thyroperoxydase (Ab-TPO);
  • anticorps contre la thyroglobuline (Ab-TG, anti-TG);
  • anticorps dirigés contre le récepteur de l'hormone thyréostimuline (AT-rTTG).

La calcitonine est une autre hormone thyroïdienne dont la fonction n'est actuellement pas entièrement comprise..

Les principales hormones thyroïdiennes sont la thyroxine et la triiodothyronine. Le reste des indicateurs ne les concerne pas en termes de nature physiologique, cependant, ils sont inclus dans le test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, car ils jouent un rôle important dans l'évaluation des fonctions et de l'état du système endocrinien..

Indicateurs déterminés lors de l'analyse et leurs valeurs normales

Hormone stimulant la thyroïde

L'hormone stimulant la thyroïde est sécrétée par les cellules de la glande pituitaire, une petite glande située dans l'épaisseur de la substance cérébrale. La fonction de l'hormone thyréotrope est de réguler l'activité de sécrétion de la glande thyroïde, c'est-à-dire la production d'hormones thyroïdiennes par ses cellules. Les limites de la norme de cette hormone dépendent de l'âge de la patiente, de la femme enceinte et du trimestre de la grossesse.

Taux TSH en fonction de l'âge

Niveau de TSH, miel / l

6 mois à 14 ans

14 à 19 ans

Valeurs limites des taux de TSH chez la femme enceinte:

  • I trimestre - de 0,1 à 2,5 mU / L;
  • II trimestre - de 0,2 à 3 mU / l;
  • Trimestre III - de 0,3 à 3 mU / l.

Une augmentation du taux de TSH dans le sang est observée dans les cas suivants:

  • hypothyroïdie primaire d'origines diverses (hypoplasie ou ablation chirurgicale de la glande thyroïde, carence en iode, violation héréditaire de la synthèse des hormones thyroïdiennes, thyroïdite auto-immune);
  • certaines tumeurs du sein ou des poumons;
  • adénome hypophysaire;
  • résistance des tissus aux hormones thyroïdiennes;
  • maladies somatiques sévères en phase de récupération;
  • cancer de la thyroïde.

Les raisons du faible taux de TSH dans le sang peuvent être:

  • hyperthyroïdie primaire due à diverses causes (goitre toxique diffus, goitre nodulaire toxique, adénome toxique);
  • hyperthyroïdie transitoire;
  • surdosage de préparations de thyroxine;
  • hyperthyroïdie chez les femmes enceintes;
  • famine;
  • stress;
  • blessures et tumeurs de l'hypophyse;
  • insuffisance hypothalamo-hypophysaire;
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing.

Lors de la détermination du T total3 IL4 prendre en compte à la fois leur forme liée et leur forme libre. Actuellement, la préférence est donnée à la détermination du niveau de thyroxine et de triiodothyronine libres, car elle a une valeur diagnostique significativement plus élevée..

Anticorps contre la thyroperoxydase

Les anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne sont des immunoglobulines spéciales qui détruisent une enzyme contenue dans les cellules de la glande thyroïde et sont responsables de la transition des molécules d'iode vers la forme active nécessaire à la synthèse des hormones thyroïdiennes. Ce sont des marqueurs spécifiques des maladies thyroïdiennes auto-immunes. Normalement, leur teneur dans le sang varie de 0 à 34 mU / ml. Une augmentation du niveau d'At-TPO est observée dans les cas suivants:

  • thyroïdite auto-immune (maladie de Hashimoto);
  • cancer de la thyroïde;
  • diabète sucré et certaines maladies systémiques du tissu conjonctif (vascularite systémique, rhumatisme, lupus érythémateux disséminé).

La détection d'un taux accru d'AT-TPO chez la femme enceinte indique un risque élevé de développer une hypothyroïdie chez un enfant (congénitale ou en développement immédiatement après la naissance).

Dans certains cas, plus souvent chez les femmes d'âge moyen et mature, un niveau accru d'AT-TPO est observé chez les personnes sans aucune maladie..

Thyroxine et triiodothyronine

Les principales hormones thyroïdiennes, comme mentionné ci-dessus, sont la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). En pénétrant dans le sang, ils se lient très rapidement aux protéines et passent sous une forme inactive. Une fois que ce complexe atteint l'organe cible, il se décompose et les hormones redeviennent actives (libres)..

Lors de la détermination du T total3 IL4 prendre en compte à la fois leur forme liée et leur forme libre. Actuellement, la préférence est donnée à la détermination du niveau de thyroxine et de triiodothyronine libres, car elle a une valeur diagnostique significativement plus élevée..

Valeurs normales de T libre4 se situent dans la gamme de 9 à 19 pmol / l, et T libre3 - 2,62 à 5,69 pmol / l.

Une augmentation du taux de triiodothyronine est observée dans l'hyperthyroïdie, la thyrotoxicose, la grossesse, les maladies du foie.

Seul un endocrinologue peut interpréter correctement les résultats d'un test de laboratoire pour les hormones thyroïdiennes.

Causes des faibles niveaux de T3 hypothyroïdie, thyroïdite, une famine prolongée peut devenir.

Une augmentation des taux de thyroxine se produit chez les patients atteints de thyroïdite subaiguë. D'autres causes de cette maladie peuvent être un excès d'iode dans le corps, une grossesse et certains types de tumeurs malignes..

L'hypothyroïdie et le jeûne prolongé entraînent une diminution de la concentration en T4 en sang.

Anticorps contre la thyroglobuline

La thyroglobuline est une protéine spéciale qui est un précurseur des hormones thyroïdiennes. Normalement, il n'entre pas dans la circulation sanguine. Dans certaines maladies de la glande thyroïde (maladie de Hashimoto, goitre toxique diffus), la thyroglobudine pénètre dans la circulation sanguine, entraînant la formation d'anticorps contre elle. Normalement, le contenu de ces anticorps dans le sang ne doit pas dépasser 115 UI / ml..

Anticorps contre le récepteur de l'hormone stimulant la thyroïde

Sur les membranes des thyrocytes (cellules thyroïdiennes), il existe des structures spéciales qui peuvent se lier à l'hormone thyréostimulante de l'hypophyse. Ils sont appelés récepteurs TSH. Une augmentation du taux d'anticorps dirigés contre eux est observée chez les patients atteints de la maladie de Graves (goitre toxique diffus), de la maladie de Hashimoto (thyroïdite auto-immune).

Indications pour l'analyse des hormones thyroïdiennes?

Les principales indications pour prescrire une analyse des hormones thyroïdiennes sont les maladies et affections suivantes;

  • perte de cheveux importante;
  • troubles du sommeil (difficulté à s'endormir, insomnie, réveils fréquents la nuit);
  • diminution des capacités mentales, troubles de la mémoire;
  • suspicion d'une tumeur hypophysaire;
  • perdre du poids ou prendre du poids sans raison apparente;
  • une augmentation de la taille de la glande thyroïde et / ou de sa sensibilité à la palpation;
  • maladies du système cardiovasculaire (hypertension artérielle, arythmie);
  • maladies du foie de nature non infectieuse;
  • Irrégularités menstruelles;
  • diminution de la puissance;
  • infertilité masculine et féminine;
  • maladies auto-immunes systémiques (dermatite, lupus érythémateux, rhumatisme);
  • retard du développement psychomoteur chez les enfants.

Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffre de maladies thyroïdiennes et des troubles de ses fonctions sont notés, selon divers auteurs, chez 15 à 40% des personnes.

En outre, des tests pour les hormones thyroïdiennes sont parfois nécessaires pour évaluer l'efficacité du traitement..

Règles d'analyse

Pour que les résultats de l'étude en laboratoire soient aussi précis et corrects que possible, il est important de suivre les règles:

  • donner du sang le matin à jeun;
  • 24 heures avant le prélèvement sanguin, vous devez arrêter de fumer, de boire de l'alcool et de faire un effort physique important;
  • les médicaments hormonaux sont annulés un mois avant l'étude;
  • arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode 72 heures avant le test.

Le patient doit se présenter au laboratoire 20 à 30 minutes avant l'heure fixée et s'asseoir tranquillement dans le hall. Ce n'est qu'après un repos aussi court que l'assistant de laboratoire procède à la procédure de prélèvement de sang de la veine cubitale pour analyse.

Décoder l'analyse des hormones thyroïdiennes

Seul un endocrinologue peut interpréter correctement les résultats d'une étude de laboratoire sur les hormones thyroïdiennes. Dans le même temps, il prend en compte tous les indicateurs, le degré de leur écart par rapport à la norme, ainsi que les signes cliniques d'une maladie particulière disponibles chez un patient particulier.

Changements de niveau T3, T4 et TSH et sa relation avec le dysfonctionnement thyroïdien

Diminué ou normal

Diminué ou normal

Diminué ou normal

Diminué ou normal

Cependant, seul un spécialiste peut établir quel type de maladie est à la base du développement d'un état hypothyroïdien ou hyperthyroïdien..

Le patient doit se présenter au laboratoire 20 à 30 minutes avant l'heure fixée et s'asseoir tranquillement dans le hall. Ce n'est qu'après un repos aussi court que l'assistant de laboratoire procède à la procédure de prélèvement de sang de la veine cubitale pour analyse.

Ce que vous devez savoir lorsque vous effectuez une analyse des hormones thyroïdiennes

Le coût du dépistage des hormones thyroïdiennes est assez élevé. Cependant, si vous connaissez certaines des règles, la recherche sera moins chère..

  1. Niveau AT-TPO. Les anticorps de la peroxydase thyroïdienne ne sont déterminés qu'une seule fois. Cela est dû au fait que la valeur de cet indicateur peut changer indépendamment de l'état du patient et ne convient donc pas pour évaluer l'efficacité de la thérapie..
  2. Général et gratuit T3 et T4. Pour diagnostiquer et surveiller l'efficacité du traitement, il suffit de déterminer le taux d'hormones thyroïdiennes uniquement libres ou liées. Il convient de garder à l'esprit que les tests diagnostiques les plus précieux sont la thyroxine libre et la triiodothyronine libre. Il n'est pas nécessaire de définir une forme commune et associée en même temps..
  3. Thyroglobuline. Il n'est pas nécessaire de déterminer cet indicateur lors de l'examen initial des patients. Les indications pour son examen sont les conditions après l'ablation de la glande thyroïde, le cancer papillaire de la thyroïde.
  4. At-rTTG. Ce test n'est pas non plus prescrit aux patients lors de l'examen initial, sauf dans les cas où ils présentent des signes de thyrotoxicose sévère. Il est assez coûteux et est nécessaire exclusivement pour évaluer l'efficacité du traitement des patients atteints de thyrotoxicose..
  5. La calcitonine est une autre hormone thyroïdienne dont la fonction n'est actuellement pas entièrement comprise. Il est généralement remis une fois. Un réexamen n'est indiqué qu'en cas d'apparition de nouveaux ganglions dans la glande thyroïde, ainsi que chez les patients ayant subi une résection ou une ablation de la glande thyroïde pour un cancer médullaire.

Le taux d'hormones thyroïdiennes

Temps de lecture: min.

  1. Les hormones thyroïdiennes
  2. Hormones thyroïdiennes chez la femme
  3. Hormones thyroïdiennes chez les hommes

Un petit organe situé dans la gorge de notre corps appelé la glande thyroïde est le plus important dans le travail de tout le corps..

Nom du servicePrix
Consultation initiale avec un gynécologue2300 frotter.
Expert gynécologique en échographie3 080 RUB.
Prenant un frottis (grattage) pour un examen cytologique500 RUB.
«Potentiel reproductif» complexe Evaluation hormonale de la réserve folliculaire ovarienne (AMG, FSH, LH, estradiol)1 900 frotter.
Détermination de la réserve testiculaire, test avec stimulation de la FSH avec le coût du médicament5000 roubles.
FSH650 rbl.
FSH (CITO)950 rbl.
FSH (express)650 rbl.

Les hormones thyroïdiennes, produites par la glande thyroïde, sont impliquées dans le travail des systèmes nerveux et cardiovasculaire, affectent les fonctions sexuelles et de nombreux autres processus vitaux du corps humain. Le taux d'hormones dans la glande thyroïde est un indicateur qui doit être surveillé. Parfois, se sentant mal, une personne ne se rend même pas compte que tout est dans la glande thyroïde.

Vous pouvez lire ci-dessous quels symptômes surviennent en cas de dysfonctionnement de cet organe, quels indicateurs d'hormones thyroïdiennes sont la norme (tableau) et comment se faire tester correctement..

Symptômes de dysfonctionnement thyroïdien

Considérez les principaux symptômes précoces et les plus courants qui signalent un déséquilibre hormonal:

  • fatiguabilité rapide;
  • larmoiement, humeur dépressive ou changements soudains de celui-ci;
  • trouble du sommeil;
  • tremblement des membres, en particulier des mains;
  • augmentation de l'anxiété;
  • diminution de la libido;
  • essoufflement;
  • tachycardie, arythmie;
  • problèmes gastro-intestinaux;
  • perte de cheveux, peau sèche;
  • altération de la mémoire et de la concentration.

Dans les cas plus graves et avancés, lorsque les normes d'hormones de la glande thyroïde sont violées, il existe de tels symptômes:

  • retard de développement chez les enfants;
  • l'infertilité chez les femmes;
  • une augmentation du cou, des difficultés à avaler;
  • changements de poids (forte prise de poids ou, au contraire, sa diminution);
  • yeux exorbités;
  • immunité réduite en raison de laquelle une personne souffre souvent de rhumes et de maladies infectieuses.

Hormones thyroïdiennes: normes

Avant de passer à la table des normes, nous apprenons quelles hormones la glande thyroïde produit et quel rôle elles jouent dans le corps..

La TSH (hormone thyréostimulante) est l'hormone la plus importante produite par l'hypophyse. Il est responsable du fonctionnement normal de toutes les parties de la glande. Son augmentation peut signaler une hypothyroïdie. Il augmente souvent pendant le surmenage d'une personne et pendant la grossesse. Les maladies surrénales déclenchent également une augmentation de la TSH. Une diminution de l'hormone peut être le résultat d'une thyrotoxicose (sécrétion excessive d'autres hormones par la glande thyroïde). La norme de l'hormone thyréostimulante est particulièrement importante pour le bon fonctionnement de l'ensemble du système associé à l'organe..

T3 (triiodothyronine libre) - participe à l'échange et à l'absorption d'oxygène par les cellules du corps. Elle peut diminuer en raison d'un manque de protéines, d'une utilisation prolongée de contraceptifs oraux et d'anti-inflammatoires, ainsi que d'une hypothyroïdie. Un niveau accru se produit dans les processus inflammatoires dans le corps, les tumeurs, le goitre thyrotoxique.

T4 (thyroxine libre) - participe aux processus métaboliques des protéines dans le corps. L'hormone augmente avec une diminution de l'immunité, de l'obésité et des processus inflammatoires. Diminution avec thyroïdite auto-immune, carence en iode, troubles des organes reproducteurs de la femme, utilisation prolongée de thyréostatiques (médicaments), régimes alimentaires déséquilibrés.

Les AT-TG ne sont plus des hormones, mais des protéines qui sont des anticorps contre la thyroglobuline, la thyroperoxydase. L'analyse est souvent prescrite en combinaison pour identifier les processus auto-immuns dans la glande thyroïde.

Tableau de la norme des hormones thyroïdiennes chez la femme:

  1. TSH - de 0,4 à 4 mU / l;
  2. T3 - en moyenne 2,6 - 5,7 pmol / l;
  3. T4 - cet indicateur est considéré comme normal de 9 à 22 pmol / l;
  4. Anticorps anti-TPO - l'indicateur doit être inférieur à 5,6 U / ml;
  5. Les anticorps anti-TG doivent être compris entre 0 et 18 U / ml.

Il convient de garder à l'esprit que l'indicateur de chaque hormone est dynamique et peut varier dans les normes établies. Un léger écart par rapport à ces limites n'indique pas encore de graves violations. Souvent, le niveau d'hormones est affecté par l'état émotionnel général du patient avant le test. De plus, les indicateurs dépendent de l'âge et du sexe de la personne. Seul un médecin peut déchiffrer correctement les analyses et identifier l'état général de l'organe. Pour un diagnostic plus précis, une échographie est attribuée.

Le résultat de l'analyse est classé selon l'une des trois définitions suivantes:

  • Les hormones thyroïdiennes sont trop élevées (hyperthyroïdie).
  • Hormones thyroïdiennes basses (hypothyroïdie).
  • Toutes les hormones sont normales.

Tout trouble thyroïdien peut être primaire ou secondaire. Autrement dit, un dysfonctionnement hormonal peut survenir sous l'influence d'autres maladies et leur traitement conduira à la normalisation du travail de l'organe. Et, à l'inverse, le travail perturbé de la glande risque de provoquer des maladies dans d'autres organes.

Comment bien se préparer aux tests d'hormones thyroïdiennes?

Le diagnostic de la glande thyroïde nécessite une préparation obligatoire. Les analyses peuvent être fausses si, avant la reddition, la personne est simplement très nerveuse, inquiète, effrayée. Les hormones thyroïdiennes, dont la norme dépend de nombreux facteurs, sont très sensibles à l'état émotionnel.

Pour la recherche hormonale, le sang est prélevé dans une veine à l'aide d'une seringue conventionnelle. L'analyse est effectuée le matin à jeun.

Avant de soumettre, il est recommandé:

  • ne consommez pas d'aliments gras, d'alcool la veille;
  • dormez bien;
  • ne faites pas d'activité physique intense;
  • mettez-vous dans un état de repos (l'analyse elle-même est indolore et toute violation peut être corrigée, vous ne devriez donc pas vous retrouver à l'avance).

Si vous prenez des médicaments, parlez-en à votre médecin, ils devront peut-être être annulés plusieurs jours avant le test pour que les lectures soient plus précises..

Pour toutes les affections, même si elles semblent mineures, il vaut mieux ne pas retarder une visite chez le médecin. Pour commencer, vous pouvez consulter un thérapeute, qui vous orientera ensuite vers d'autres spécialistes en fonction des plaintes et des symptômes identifiés..

N'oubliez pas que dans toute maladie, l'attitude positive du patient envers le rétablissement est déjà à 80% d'un résultat de traitement favorable.

Hormones thyroïdiennes chez la femme

Quelle est la norme des hormones thyroïdiennes chez la femme et quelles sont les fonctions des hormones thyroïdiennes?

La glande thyroïde est l'un des maillons centraux du système neuroendocrinien, dont les dysfonctionnements entraînent de graves conséquences pour la plupart des systèmes du corps et pour tout l'organisme dans son ensemble. Chez la femme, il est particulièrement important pour le bon fonctionnement de la glande thyroïde et la sécrétion d'hormones par celle-ci dans la bonne quantité, car il existe une relation très étroite entre les hormones thyroïdiennes et la santé reproductive féminine..

La glande thyroïde produit 2 types d'hormones qui sont sécrétées directement par les cellules thyroïdiennes et sont appelées iodothyronines - ce sont la thyroxine et la triiodothyronine. En général, la glande thyroïde est la seule glande du corps qui sécrète des hormones avec la participation d'iode. Il existe également dans la glande thyroïde des groupes de cellules qui synthétisent la calcitonine. Ce sont les soi-disant cellules parafolliculaires ou C..

La fonction principale de la thyroxine et de la triiodothyronine est la régulation du métabolisme dit basal, c'est-à-dire le niveau de consommation d'énergie nécessaire pour maintenir toutes les fonctions de base du corps pendant la période de repos, ainsi que la participation au métabolisme, l'influence sur d'autres hormones, etc., et la calcitonine est la participation à régulation du métabolisme du calcium et du phosphore avec les hormones des glandes parathyroïdes, effet sur le développement du tissu osseux.

La norme d'un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes chez la femme montre que la glande thyroïde fonctionne normalement, que la fonction de l'hypophyse sécrétant l'hormone thyréostimulante n'est pas altérée, le métabolisme basal est normal.

Si nous parlons de la norme des hormones thyroïdiennes à la ménopause, alors à cette période de la vie, les normes ne diffèrent pas des normes standard. Cependant, c'est la glande thyroïde qui est l'une des premières à subir des modifications pendant la période climatérique. À cet âge, le risque de développer une insuffisance thyroïdienne est très élevé. C'est pourquoi il est très important au début de la ménopause d'être très prudent pour sa santé et lorsque les premiers symptômes de dysfonctionnement corporel apparaissent, contactez un spécialiste spécialisé afin d'éviter le développement de complications sévères..

Avec une condition physiologique telle que la grossesse, le taux d'hormones thyroïdiennes pendant la grossesse change en raison d'une augmentation du besoin en elles. Les hormones thyroïdiennes sont produites en plus grande quantité pendant la gestation, car elles sont nécessaires à la formation normale du fœtus, son système nerveux, au bon fonctionnement du placenta. Une carence en hormones thyroïdiennes pendant la grossesse peut entraîner des pathologies graves, parfois irréversibles chez le fœtus, ainsi qu'une détérioration significative de la santé de la mère.

Ainsi, la norme des indicateurs des hormones thyroïdiennes chez la femme est largement déterminée par son âge, son état physiologique. Pour exclure les erreurs de diagnostic, des tableaux spéciaux de normes ont été créés, qui prennent en compte tous les facteurs permettant l'interprétation la plus correcte des résultats de l'examen des hormones.

La norme des hormones thyroïdiennes chez la femme (tableau 1).

Thyroxine générale62 à 141 nmol / l
Thyroxine gratuite1,5 à 2,9 nmol / l
Triiodothyronine totale1,17 à 2,18 nmol / l
Triiodothyronine libre0,4 ng / 100 ml
Calcitonine5,5 à 28 pmol / l

Hormones thyroïdiennes chez la femme enceinte - la norme (tableau 2)

Thyroxine générale1 trimestre - 100-209 pmol / l2,3 trimestre - 117-236 pmol / l
Thyroxine gratuite1 trimestre - 10,3-24,5 pmol / l2,3 trimestre - 8,2-24,7 pmol / l
Triiodothyronine totale2,3 à 6,3 pmol / l
Triiodothyronine libre0,4 ng / 100 ml
1,65 à 9,1 U / l

La glande thyroïde est assez sensible aux changements des facteurs environnementaux et de l'environnement interne du corps. Par exemple, selon des études, le niveau d'activité des cellules thyroïdiennes dépend même des conditions météorologiques et du changement de saison..

Ainsi, sachant comment fonctionne la glande thyroïde, les hormones, la norme chez les femmes de ces hormones, nous pouvons supposer quels changements dans son travail peuvent entraîner divers types de conséquences pour le corps. Seul un travail bien coordonné et correct de tous les liens du système neuroendocrinien peut assurer l'état de santé générale et reproductive de chaque femme à différentes périodes de sa vie..

Hormones thyroïdiennes chez les hommes

Les normes d'hormones chez les hommes diffèrent généralement des niveaux de ces mêmes hormones dans le corps féminin. Cependant, selon les statistiques, le sexe masculin est beaucoup moins sensible aux maladies de la glande thyroïde et, par conséquent, au dysfonctionnement des hormones thyroïdiennes. Habituellement, jusqu'à l'âge de 40 ans, les hommes ne consultent pas un spécialiste pour un examen des hormones thyroïdiennes. Cependant, après 40-45 ans, il est préférable de subir un examen préventif par un endocrinologue afin de pouvoir identifier la pathologie aux premiers stades, lorsque le traitement est plus efficace et moins agressif. Le médecin palpera visuellement et palpera la glande thyroïde, identifiera les symptômes possibles de la pathologie, si nécessaire, effectuera des examens supplémentaires, prescrira également des tests d'hormones, puis analysera leurs résultats.

La norme des hormones thyroïdiennes chez la femme: table, manque d'hormones ou augmentation du taux, traitement de la glande thyroïde

Les hormones thyroïdiennes affectent le fonctionnement du cœur, les processus métaboliques, le taux de cholestérol et un certain nombre d'autres indicateurs vitaux. Un écart par rapport à la norme peut conduire au développement d'un certain nombre de pathologies. La détermination du niveau d'hormones thyroïdiennes est effectuée à l'aide d'une analyse spéciale.

Maintenant, nous allons nous attarder sur cela plus en détail..

Hormones thyroïdiennes chez la femme

La glande thyroïde est l'organe de sécrétion interne, qui régule l'équilibre eau-sel dans le corps. Il est situé sur la face antérieure de la trachée supérieure et du cartilage thyroïdien. C'est pourquoi l'organe porte un tel nom. Dans les pays occidentaux, on l'appelle la glande thyroïde..

L'organe est constitué d'un grand nombre de vésicules microscopiques. Il y a une masse colloïdale à l'intérieur. Il se compose de toute une liste de protéines. Il est dominé par les composés iodés triiodothyronine T3 et tétraiodothyronine - thyroxine T4.

Si le patient a un sous-développement de la glande thyroïde, ou pour une raison quelconque, elle doit être retirée, une apathie est observée. L'intelligence d'une personne diminue. La fréquence cardiaque ralentit. Un processus similaire se produit avec la croissance et l'ossification. Des poches apparaissent. La croissance des ongles et des cheveux est altérée.

S'il y a un hyperfonctionnement de la glande thyroïde, cela conduit à une accélération du métabolisme. La température de la personne augmente et la fréquence cardiaque s'accélère. L'émaciation apparaît dans le contexte des processus ci-dessus. La glande thyroïde régule la glande pituitaire. C'est un appendice du cerveau dont le lobe antérieur produit l'hormone thyréostimuline.

La glande thyroïde est associée à plusieurs hormones à la fois. La liste comprend:

  1. T3 et T4. Ils sont responsables du fonctionnement normal d'une personne. Leur production est réalisée sous l'effet de la thyrotropine. Les hormones sont nécessaires pour activer le processus de pensée et le développement physiologique d'une personne.
  2. TSH. Hormone stimulant la thyroïde. Sa production est réalisée dans la glande pituitaire. Il agit comme le principal composant responsable de l'activité de la glande thyroïde..
  3. TPO. C'est le nom donné aux anticorps immunitaires. Ils sont créés par le corps spécifiquement contre les enzymes anti-TPO.
  4. AT-TG. Un autre type d'anticorps. Ils sont impliqués dans le processus de détection des troubles des processus auto-immunes..

Les hormones T3 et T4 se lient aux molécules de protéines de transport dans la circulation sanguine de la femme. Le transfert a lieu dans les organes et tissus qui en ont besoin. En petite quantité, les hormones sont présentes sous forme moléculaire libre. La quantité totale de l'hormone de liaison aux protéines et de la thyroxine libre est définie comme totale. Si le résultat du test est discutable, ce nombre est indicatif..

Indications d'analyse

La femme elle-même peut lancer des tests pour le niveau d'hormones. Le spécialiste peut prescrire qu'il soit effectué dans les situations suivantes:

  • la femme a une glande thyroïde hypertrophiée;
  • le cycle menstruel est perturbé;
  • la femme éprouve des frissons ou une transpiration excessive;
  • un renflement apparaît;
  • il y a un gain ou une perte de poids brutal;
  • l'état émotionnel d'une femme est perturbé sans raison;
  • tachycardie est présente.

Les symptômes ci-dessus ne peuvent être attribués à une fatigue émotionnelle et physique. Voilà à quoi ressemblent les premiers signes de perturbations endocriniennes. S'ils apparaissent, vous devez consulter un spécialiste. Plus tôt le traitement commence, plus il y a de chances que l'état du corps puisse se normaliser complètement..

Si le fond hormonal n'est pas en ordre, la patiente peut rencontrer des problèmes pendant la grossesse. Lors de la planification, le médecin recommandera certainement à la femme de prendre de la TSH. Pendant tout le processus de portage d'un enfant, les niveaux hormonaux seront sous contrôle. Cela signifie que vous devez passer à plusieurs reprises le test des hormones.

La norme des hormones thyroïdiennes chez la femme (tableau)

Près de 90% de la sécrétion de la glande thyroïde est de la T4. Cette hormone est principalement composée de protéines et d'iode. C'est un dépôt d'iode nécessaire pour construire l'hormone T3 active. C'est lui qui influence l'addition du fonctionnement de tout l'organisme..

Il existe une relation inverse entre les hormones T4 et TSH. S'il y a une diminution de certains, la concentration des autres augmente. Au départ, il y a une diminution de l'hormone T4. Si une femme porte un enfant, la quantité d'hormones thyroïdiennes s'approche de la limite maximale autorisée. En raison des processus physiologiques qui se produisent pendant cette période dans le corps, une augmentation de la thyroxine est observée. Cela conduit à son tour à une diminution des niveaux de TSH..

Chaque hormone a sa propre valeur normale. Vous pouvez déterminer son niveau pour la substance souhaitée en lisant le tableau ci-dessous.

Nom de l'hormoneValeur normale
T3 gratuit2,63 - 5,68
T3 général1,08 - 3,14
T4 gratuit9 - 21,0
T4 général4,910 - 12,2
Thyroglobulinethyroïdectomie 100 - résultat positif 30-100 - valeur limite

Une analyse

Pour que l'étude montre le résultat le plus précis, il est nécessaire de se préparer à la livraison de l'analyse. Pour cela, il faut limiter l'activité émotionnelle et physique de la veille. Avant de passer l'analyse, il n'est pas recommandé d'utiliser:

  • salé;
  • fumé;
  • aigu.

Le dernier repas doit être pris au plus tôt 8 heures avant le test. Une attention particulière doit être portée à la prise de contraceptifs hormonaux et de médicaments contenant de l'iode. Pour que le résultat du test soit correct, la dernière utilisation des médicaments ci-dessus doit être effectuée 30 jours avant le don de sang pour la recherche. Il est nécessaire de limiter la consommation de boissons alcoolisées, ainsi que le tabagisme. Il faut renoncer aux mauvaises habitudes pendant au moins une journée.

Le médecin prélèvera une petite quantité de sang veineux pour le test. Le matériel sera placé dans un tube à essai spécial et envoyé au laboratoire. L'analyse peut être effectuée pour déterminer le niveau de plusieurs hormones à la fois. L'étude exacte dépend de la prédisposition de la femme à une maladie particulière et des symptômes présents. Les experts conseillent de toujours passer les tests dans le même laboratoire.

Écarts possibles

Le métabolisme énergétique dans le corps est réalisé avec la participation directe des hormones T3 et T4. Ils contribuent à la mise en œuvre de fonctions importantes du cerveau, du système nerveux central et du système cardiovasculaire. Si leur production échoue, la femme peut développer une hypothyroïdie ou une hyperthyroïdie. Les deux conditions entraînent un certain nombre de conséquences négatives et nécessitent un traitement immédiat..

Excès d'hormones

La quantité d'hormone T3 peut augmenter en raison de sa sécrétion excessive, de l'apparition d'un goitre, qui à son tour s'est développé en raison d'une carence en iode, ou de l'utilisation d'agents hormonaux. Ceux-ci peuvent être des contraceptifs oraux, des œstrogènes ou d'autres médicaments. S'il y a trop d'hormones, le patient souffrira d'insomnie. Une excitabilité accrue et des sautes d'humeur sont souvent observées. Des troubles des selles et des mictions fréquentes ont lieu. Il y a une augmentation de la pression artérielle et de la température corporelle. Les ongles s'écaillent et se cassent. Les règles deviennent irrégulières. Lors de leur passage, le patient s'inquiète de la douleur.

Une augmentation de la quantité d'hormone T4 affecte également négativement le corps. Cet état conduit au fait que le processus de libération d'énergie des réserves du corps est plus intensif. Cela signifie que la graisse est décomposée plus rapidement et que l'énergie devient abondante. En conséquence, le patient devient trop irritable. Son pouls augmente. La réaction des nerfs peut atteindre des valeurs excessives. À la suite de l'incident, les doigts du patient commencent à trembler. Si une valeur accrue de l'hormone T4 persiste dans le corps pendant une longue période, cela peut provoquer le développement de l'ostéoporose, un affaiblissement du tissu osseux et, par conséquent, l'apparition de fractures avec des charges mineures.

S'il y a une augmentation des niveaux de TSH, cela indique qu'il y a un problème dans le corps de la femme. Souvent, l'indicateur augmente en raison d'un mauvais état mental, d'un dysfonctionnement de la thyroïde et des glandes surrénales, ainsi que du développement de divers types de tumeurs. L'utilisation d'un grand nombre de médicaments contenant de l'iode peut également entraîner une augmentation des niveaux de TSH. Une augmentation ponctuelle de l'indicateur peut être provoquée par des médicaments pour les convulsions ou une activité physique intense.

Manque d'hormones

Le manque d'hormones s'accompagne également de symptômes visibles. Un dysfonctionnement de la glande thyroïde peut entraîner une diminution du niveau de T3, à la suite de laquelle une hypothyroïdie se développe. Un phénomène similaire provoque une inflammation des organes, appelée thyroïdite. À la suite d'une diminution du niveau de T3, les éléments suivants sont observés:

  • l'apparition de nausées et de selles irrégulières;
  • diminution de l'appétit;
  • une faiblesse musculaire se produit;
  • pendant une longue période, la température corporelle est inférieure à la normale;
  • la vitalité diminue;
  • il y a un gonflement du visage et des jambes.

Si le niveau de l'hormone T4 est faible, les médecins parlent également de l'apparition d'une hypothyroïdie. Avec la pathologie, un ralentissement du métabolisme se produit. Cela provoque une augmentation du poids corporel. Cependant, ce n'est qu'un des signes de la maladie. L'ablation de la glande thyroïde, le traitement à l'iode radioactif, le développement d'une thyroïdite auto-immune ou une surdose de thyréostatiques peuvent entraîner une diminution des taux de T4.

Si une femme jeûne pendant une longue période ou se trouve dans une situation de stress sévère, elle peut constater une diminution de la quantité de TSH dans son sang. Une situation similaire est observée dans le cas de la prise de médicaments entraînant une diminution de l'activité de la glande thyroïde. Si les facteurs de provocation ci-dessus sont absents, une situation similaire peut indiquer un dysfonctionnement de l'hypophyse ou le développement d'une tumeur thyroïdienne.

Hormones thyroïdiennes et grossesse

Si une femme est enceinte, une surveillance de routine de la quantité de TSH et de T4 est effectuée. Lors du portage d'un enfant, les indicateurs augmentent de 1,5 fois. C'est parce que le système endocrinien du fœtus n'est pas encore développé. Les 12 premières semaines, il peut y avoir une diminution significative des niveaux de TSH. Ce n'est pas une déviation. Cependant, en raison d'une diminution trop importante de l'hormone, une thyrotoxicose peut survenir. Dans ce contexte, des abruptions placentaires, des fausses couches, un retard du développement fœtal ou l'apparition de défauts se produisent souvent.

Après la 12e semaine, une augmentation progressive de la valeur de l'hormone thyréostimulante est observée. Cependant, dans cette situation, le médecin s'assurera que l'indicateur ne dépasse pas la norme. Cela entraînera une baisse des niveaux T3 et T4. Dans cette situation, une carence en iode sera traitée. Les patients se voient prescrire des préparations contenant de l'iode.

Traitement de pathologie

Un endocrinologue s'occupe du traitement des maladies thyroïdiennes. Le médecin effectuera un examen visuel, puis enverra des tests sanguins et un examen échographique des organes. Si les modifications pathologiques du fonctionnement de la glande thyroïde sont confirmées, un traitement complexe sera prescrit. Il consiste généralement à prendre un médicament hormonal. Si le patient a des stades avancés de la maladie, une intervention chirurgicale peut être effectuée.

Les anomalies du fond hormonal peuvent désormais être traitées avec succès. Il vous suffit de le démarrer à temps. Pour cela, il est nécessaire de subir périodiquement des tests de diagnostic et de donner du sang pour les hormones. Il est recommandé d'effectuer une analyse préventive tous les 3 mois. Un examen complet doit être effectué au moins une fois par an. Il est préférable d'augmenter la fréquence de visite d'un spécialiste jusqu'à 1 fois tous les six mois.

Hormones thyroïdiennes: normes et pathologie

Les troubles hormonaux de la glande thyroïde sont le signe du développement de pathologies graves dans le corps. Selon les statistiques, de telles perturbations du système endocrinien occupent la deuxième place au monde après le diabète. Par conséquent, il est important de consulter régulièrement un endocrinologue pour surveiller les niveaux d'hormones et diagnostiquer en temps opportun les pathologies thyroïdiennes..

COÛT DE CERTAINS SERVICES D'ENDOCRINOLOGIE DANS NOTRE CLINIQUE À SAINT-PÉTERSBOURG

thérapie hormonale pour les hommes

"data-medium-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1.jpg?fit= 450% 2C300 & ssl = 1? V = 1572898575 "data-large-file =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u -muzhchin-1.jpg? fit = 824% 2C550 & ssl = 1? v = 1572898575 "src =" https://i1.wp.com/medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/ gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1-824x550.jpg? resize = 500% 2C425 "alt =" hormones thyroïdiennes "width =" 500 "height =" 425 "srcset =" https://i1.wp.com/ medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1.jpg?zoom=2&resize=500%2C425&ssl=1 1000w, https://i1.wp.com /medcentr-diana-spb.ru/wp-content/uploads/2018/03/gormonalnaya-terapiya-u-muzhchin-1.jpg?zoom=3&resize=500%2C425&ssl=1 1500w "tailles =" (largeur max: 500px) 100vw, 500px "data-recalc-dims =" 1 "/>

Appelez gratuitement: 8-800-707-1560

* La clinique est autorisée à fournir ces services

Quelles hormones la glande thyroïde produit-elle et pourquoi sont-elles nécessaires

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants du système endocrinien. Cette glande papillon est située sur le devant du cou, juste en dessous de la pomme d'Adam. Il a deux pétales reliés par un isthme mince et, en réponse à l'hormone hypophysaire stimulant la thyroïde, produit ses propres hormones qui remplissent la fonction de régulation et de coordination des organes humains..

Les hormones thyroïdiennes, les soi-disant peptides contenant de l'iode, sont la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). Ces hormones jouent un rôle important dans la vie humaine et ont un effet décisif sur le métabolisme (métabolisme), la croissance et le développement du corps de toute personne.

T3 et T4 sont produits par les cellules folliculaires thyroïdiennes en réponse à l'hormone hypophysaire TSH. Pour leur production, deux composants principaux sont nécessaires - l'iode et l'acide aminé tyrosine, qui pénètrent généralement dans le corps avec de la nourriture et de l'eau, il est donc important qu'ils soient présents en quantité suffisante dans l'alimentation..

Lors de la synthèse des hormones, la cellule thyroïdienne (thyrocyte) produit une substance glycoprotéique (thyroglobuline), qui s'accumule dans la cavité du follicule thyroïdien et sert en quelque sorte de "réserve" pour la synthèse rapide des hormones.

En plus des hormones T3 et T4, la glande thyroïde produit, avec les cellules C, une autre hormone appelée calcitonine, qui intervient dans la régulation du métabolisme du calcium et du phosphore et dans le développement osseux..

  • La production d'hormones thyroïdiennes est régulée par un mécanisme qui, en présence de concentrations élevées d'hormones circulantes, diminue le taux de production et l'augmente lorsque la concentration d'hormones dans le sang diminue.
  • La régulation est effectuée par l'hypothalamus-hypophyse par un mécanisme de rétroaction négative.

La glande pituitaire synthétise l'hormone thyréostimulante, qui améliore la synthèse et la libération de T3 et T4 dans le sang. La sécrétion de TSH, à son tour, est régulée par la fonction de l'hypothalamus, qui produit l'hormone de libération de la thyrotropine. Ainsi, l'équilibre hormonal est maintenu qui est adéquat aux besoins du corps..

L'importance des hormones thyroïdiennes

Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle fondamental dans le bon fonctionnement des processus de métabolisme, de croissance et de développement:

  • Métabolisme. Les hormones thyroïdiennes augmentent à la fois le métabolisme basal et l'activité métabolique de tous les tissus. Le métabolisme de base fait référence à la dépense énergétique d'une personne en état de repos et d'éveil. Par exemple, une personne dont le taux d'hormones thyroïdiennes est élevé aura un apport énergétique accru. Les hormones thyroïdiennes affectent également le métabolisme du glucose et des lipides, augmentent la synthèse des protéines, augmentent la contractilité cardiaque et augmentent la fréquence cardiaque. Ainsi, avec l'hyperthyroïdie, l'un des principaux symptômes est la tachycardie..
  • Croissance. Les hormones thyroïdiennes sont essentielles à la croissance humaine normale, comme en témoigne son ralentissement en cas de déficit hormonal.
  • Développement. Une expérience classique en endocrinologie était une démonstration que les têtards dépourvus d'hormones thyroïdiennes ne pouvaient pas être transformés en grenouilles. Cela confirme le fait que les niveaux normaux d'hormones jouent un rôle fondamental dans le développement du cerveau du fœtus et du nouveau-né..

Influence supplémentaire des hormones

Les hormones thyroïdiennes ont un effet profond sur presque tout le corps:

Système nerveux central. Un niveau adéquat d'hormones thyroïdiennes dans la dernière phase du développement du fœtus et du nouveau-né est une condition importante pour le développement normal du système nerveux central. La perturbation hormonale de la glande thyroïde pendant cette période délicate conduit au crétinisme ou à un retard mental irréversible. Un diagnostic précoce et une thérapie de remplacement adéquate au cours de la troisième semaine de vie peuvent éviter des conséquences graves et indéniables..

Chez un adulte, une diminution et une augmentation de la concentration d'hormones thyroïdiennes entraînent des modifications de l'état mental. Une diminution des taux d'hormones thyroïdiennes rend une personne léthargique, tandis qu'un excès d'hormones provoque de l'anxiété et de la nervosité.

Système nerveux sympathique. Les hormones thyroïdiennes augmentent le nombre de récepteurs spécifiques avec lesquels les catécholamines interagissent (des substances chimiques telles que l'adrénaline qui transmettent l'influx nerveux au niveau des terminaisons nerveuses sympathiques). Il survient principalement dans le cœur, les muscles squelettiques, le tissu adipeux et les lymphocytes.

Le système cardiovasculaire. Les hormones thyroïdiennes augmentent la contractilité myocardique, la fréquence cardiaque et le retour veineux vers le cœur, améliorant considérablement la fonction cardiaque. Ils favorisent également la vasodilatation, ce qui entraîne une augmentation du flux sanguin vers de nombreux organes..

Système respiratoire. Les hormones thyroïdiennes affectent la réponse des centres nerveux à un stimulus respiratoire. En pratique, ils remplissent une fonction irremplaçable - une réponse efficace des poumons (faisant varier la fréquence et l'amplitude des mouvements respiratoires) à divers facteurs (par exemple, une carence en oxygène). Cela explique également l'hyperventilation et la déficience fonctionnelle des muscles respiratoires qui surviennent avec l'hypothyroïdie..

Appareil squelettique. La glande thyroïde est fondamentale pour le développement et la formation du squelette: une production inadéquate d'hormones thyroïdiennes pendant le développement fœtal et l'enfance provoque un retard de croissance osseuse, qui peut conduire au nanisme. La mise en œuvre d'un traitement hormonal substitutif garantira un développement squelettique normal, mais uniquement si le problème est diagnostiqué et traité avant la puberté.

Système digestif. La mobilité des muscles lisses de l'estomac et des intestins est facilitée par les hormones thyroïdiennes.Par conséquent, dans des conditions d'hyperthyroïdie, une diarrhée est observée et dans des situations d'insuffisance hormonale (hypothyroïdie), une constipation peut survenir. Dans ce dernier cas, l'activité du système digestif dans son ensemble diminue et le métabolisme ralentit avec une augmentation ultérieure du poids.

Le système reproducteur. Un excès ou une carence en hormones thyroïdiennes peut entraîner l'infertilité et des problèmes du système reproducteur, en particulier chez les femmes. Chez les femmes atteintes d'hypothyroïdie, il y a une augmentation de la production de prolactine (une hormone sécrétée par l'hypophyse). Cela peut provoquer des irrégularités menstruelles voire une aménorrhée (absence totale de règles). Chez les hommes, un dysfonctionnement de la glande thyroïde peut entraîner des problèmes d'érection, dans des cas extrêmement rares - infertilité.

Appareil pour l'hématopoïèse. Les hormones thyroïdiennes affectent la production de globules rouges (érythropoïèse) qui se produisent dans la moelle osseuse. Dans le cas de l'hypothyroïdie, une anémie survient souvent, tandis qu'en présence d'une activité hormonale accrue, la production de globules rouges est stimulée en raison d'une demande accrue d'oxygène dans les tissus..

Déséquilibre hormonal

Il existe plusieurs maladies associées au taux d'hormones thyroïdiennes:

  • hyperthyroïdie - augmentation des taux d'hormones. Ils affectent les processus biochimiques dans le corps;
  • l'hypothyroïdie est une condition causée par une glande thyroïde inefficace. La glande est incapable de synthétiser la quantité d'hormones T3 et T4, adéquate aux besoins du corps, et cela détermine la diminution de tous les processus métaboliques;
  • une maladie associée à des modifications anatomiques de la glande thyroïde, dans laquelle le taux d'hormones est normal.

Hypothyroïdie

Une carence en hormones thyroïdiennes provoque les symptômes suivants, qui sont la raison d'une visite urgente chez l'endocrinologue:

  • Dépression et fatigue, en particulier au réveil et au repos, perte de mémoire, de concentration et de capacité d'apprentissage, somnolence, apathie, désintérêt, diminution de la vitesse de pensée et de parole, alternant avec nervosité et hyperactivité;
  • Peau sèche et pâle, chute des cheveux et sécheresse, amincissement de la face externe des sourcils, ongles cassants avec rainures, constipation, mauvaise digestion, température corporelle basse, mauvaise transpiration par la chaleur;
  • Risque élevé de contracter des infections, affaiblissement des défenses immunitaires et prédisposition au cancer;
  • Diminution de la sensibilité à l'insuline, syndrome métabolique, rythme cardiaque lent, augmentation du cholestérol et de la pression diastolique, athérosclérose, risque accru de décès par maladie cardiaque (insuffisance cardiaque, coronaropathie, arythmies);
  • Crampes musculaires nocturnes, myalgies, douleur et raideur (surtout le matin), maux de tête, irrégularités menstruelles, saignements utérins, infertilité, tendance à interrompre la grossesse, diminution des réflexes tendineux, hypertrophie de la glande thyroïde (goitre endémique).

Une fonction thyroïdienne diminuée aura des implications pour de nombreux autres domaines hormonaux. En particulier, l'hypothyroïdie crée une situation stressante qui stimule les glandes surrénales, contribue à son développement vers la décompensation. «Fatigue surrénalienne» et hypothyroïdie sont souvent associées (dans 80% des cas) et s’exacerbent.

Les causes les plus courantes d'hypothyroïdie sont les maladies auto-immunes (thyroïdite de Hashimoto), la carence en iode et les problèmes d'hypothalamus et de l'hypophyse (l'hypothèse la plus rare).

L'hypothyroïdie est une pathologie irréversible. Cela signifie que la glande thyroïde ne peut pas reprendre sa fonction normale. Pour cette raison, la thérapie prise est définie comme «de remplacement» en ce sens qu'elle doit remplacer les hormones que la thyroïde ne peut plus produire..

Hyperthyroïdie

Une glande thyroïde hyperactive provoque principalement des symptômes opposés:

  • goitre endémique - la taille de la glande thyroïde a augmenté;
  • les cheveux ont commencé à tomber intensément et les ongles se sont cassés;
  • des yeux exorbités sont apparus;
  • explosions soudaines d'agression, de nervosité, d'anxiété;
  • l'irritabilité est remplacée par des larmes;
  • tremblements dans les mains;
  • transpiration excessive;
  • perte de poids rapide;
  • fatigue et faiblesse sans cause, insomnie;
  • augmentation de la température corporelle (à basse température, une personne n'a pas froid);
  • augmentation de la fréquence cardiaque (tachycardie);
  • tourmenté par la diarrhée;
  • changements dystrophiques dans le foie (avec une longue évolution de la maladie);
  • dans les cas graves, les femmes présentent des saignements utérins et chez les hommes, des modifications des testicules et de la prostate, une diminution de la libido.

L'une des causes les plus courantes de la maladie est la maladie de Basedow-Graves, une maladie auto-immune qui pousse le corps à produire des autoanticorps qui activent la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. En outre, une glande hyperactive peut provoquer une thyroïdite de Hashimoto, toxique, la prise de certains médicaments ou suppléments à forte teneur en iode, etc..

L'hyperthyroïdie peut généralement être diagnostiquée et traitée dans une clinique sans nécessiter d'hospitalisation. Différents types de traitement sont possibles: pharmacologiques, chirurgicaux, à l'iode radioactif et, en cas d'adénome toxique, par alcoolisation. Le médecin prescrit le traitement le plus approprié en fonction de la pathologie spécifique.

Analyse des hormones

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est nécessaire si les symptômes ci-dessus sont présents. Le sang est prélevé dans la veine cubitale à jeun le matin. Avant cela, vous devez être au repos pendant une demi-heure..

La préparation à l'analyse implique le respect des règles suivantes:

  • abandonner le tabagisme, l'alcool et les substances psychostimulantes (caféine) par jour;
  • exclure les aliments frits, épicés, épicés et autres aliments lourds de l'alimentation en 2-3 jours;
  • éviter le stress physique et émotionnel pendant 12 heures;
  • arrêtez de prendre des médicaments qui affectent le niveau des hormones thyroïdiennes en un mois;
  • exclure de l'alimentation les produits contenant de l'iode (algues, poisson, sel iodé) en 3-4 jours.

Une étude biochimique complète et détaillée comprend l'évaluation des indicateurs suivants:

Le prix d'un examen détaillé des hormones thyroïdiennes (8 tests)5020 rbl.
Rendez-vous endocrinologue1000 frotter.
Échographie thyroïdienne1000 frotter.
IndiceNorme
Hormone stimulant la thyroïde (TSH)0,4 à 4,0 mU / l
Sans triiodothyronine T32,6 à 5,7 pmol / l
T3 général1,3 à 2,7 nmol / l
Thyroxine T4 gratuite9,0 - 22,0 pmol / l
T4 général58 à 161 nmol / l
Anticorps contre la thyroglobuline (AT-TG)0 à 18 U / l
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT-TPO)Pas plus de 5,6 U / l
CalcitonineChez les hommes: 0-2,46 pmol / l.

Chez la femme: 0-1,46 pmol / l.

Le taux d'hormones est largement déterminé par l'intensité de l'activité physique, l'état émotionnel et la saison. Pour certaines catégories de personnes, le taux d'hormones peut également différer..

Ceux-ci inclus:

  • personnes de plus de 50 ans;
  • les adolescents;
  • enfants de moins de 12 ans;
  • les enfants d'âge «critique»;
  • femmes enceintes.

Le médecin peut prescrire une définition de certains de ces indicateurs seulement. Ainsi, pour le traitement de la glande thyroïde, il suffit de déterminer seulement deux indicateurs - la T4 libre et la TSH. Pendant la grossesse, 4 indicateurs sont déterminés - TSH, T3 libre, T4 libre et AT-TPO. Compte tenu de la lourdeur et du coût élevé de la procédure de détermination de chaque indicateur, il est recommandé d'étudier uniquement ces indicateurs, dont un changement peut provoquer les symptômes correspondants.

Qu'indique un changement des niveaux d'hormones?

L'endocrinologue, sur la base des résultats de l'analyse, détermine le diagnostic ou l'état du corps.

ViolationT3, T4TSH
Hypothyroïdie primaireDiminué ou normalGrand
Hypothyroïdie secondaireFaibleGrand
HyperthyroïdieÉlevéRéduit
Les deux dysfonctionnements peuvent être le signe de certains dysfonctionnements du corps. Ainsi, par exemple, une augmentation du niveau de thyroxine est observée avec l'obésité, un goitre diffus et une diminution du niveau avec le jeûne, pendant la grossesse et la prise de certains médicaments.
HormoneRenforcementDiminution
TSHhypothyroïdie;
insuffisance surrénalienne;
excitation psycho-émotionnelle;
tumeur;
pathologie non thyroïdienne grave;
conséquence de la prise de morphine et d'autres médicaments.
hyperthyroïdie primaire;
thyrotoxicose
T4 gratuithyperthyroïdie;
obésité;
troubles somatiques et mentaux;
perturbation des glandes surrénales.
ІІІ trimestre de grossesse;
hypothyroïdie;
famine;
activité physique élevée.
T4 généralobésité;
forme aiguë d'hépatite;
phase inactive du VIH;
porphyrie;
hyperbilirubinémie;
pendant la grossesse.
famine;
maladie du rein;
maladies gastro-intestinales;
de nombreuses pathologies somatiques.
T3 généralexcès de fonction thyroïdienne;
hépatite;
grossesse;
SIDA;
porphyrie.
hypothyroïdie;
famine;
hémolyse;
maladies du tractus gastro-intestinal, des reins et du foie.
  • TG. Un niveau accru de l'hormone est un signe de goitre non toxique, endémique, multinodulaire ou diffus, de cancer de la thyroïde, de thyroïdite;
  • AT-TPO. Le dépassement de la norme indique le développement d'une tumeur maligne;
  • Calcitonine. Est l'un des marqueurs tumoraux de base, indique la présence d'un processus malin.
  • AT-TG. Le dépassement de la norme de l'indicateur peut indiquer une maladie de Graves, une thyroïdite, un myxœdème idiopathique, une anémie pernicieuse, un carcinome (cancer) de la glande thyroïde ou d'autres pathologies auto-immunes et chromosomiques.

La prévention

Afin de prévenir les maladies thyroïdiennes associées à un déséquilibre hormonal ou d'éliminer les perturbations mineures, il est nécessaire de s'assurer qu'une quantité suffisante de tyrosine et d'iode est fournie au corps avec de la nourriture..

Les principaux produits iodés sont l'huile de tournesol, le sel iodé, les algues varech, les crabes, les poissons (océaniques), les crevettes, les calmars, etc. La tyrosine se trouve dans les œufs, le lait, les arachides, les pois et les haricots. Le maintien de l'équilibre hormonal est la clé d'une glande thyroïde saine. Et tout ce qu'il faut pour cela, c'est une alimentation complète et équilibrée. N'oubliez pas non plus les visites régulières chez l'endocrinologue. Un contrôle une fois tous les 3 mois suffit..

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée