Principal

Écrevisse

Atlas d'anatomie humaine
Larynx

En passant par les ouvertures nasopharyngées, l'air pénètre dans la partie supérieure du tube respiratoire, qui est appelée le larynx (larynx) (Fig.156, 194, 202) et se situe à l'avant du cou, sous l'os hyoïde, au niveau des vertèbres cervicales IV-VII. Le larynx est partiellement couvert à l'avant par les muscles sous-hyoïdiens, la glande thyroïde lui est adjacente sur les côtés et partiellement à l'avant, et la partie laryngée du pharynx est derrière lui. Le larynx se connecte à l'os hyoïde au moyen de la membrane thyrohyoïdienne (membrana thyrohyoidea) (Fig.196, 197, 200) et est déplacé avec la membrane lorsque les muscles supra et sous-hyoïdiens se contractent.

Le squelette du larynx est formé de cartilages, qui sont divisés en paires et non appariées. Le cartilage non apparié comprend:

1) cartilage cricoïde (cartilago cricoideae) (Fig. 157, 195, 196, 197, 198, 199, 200), qui est la base du larynx et est relié par le bord inférieur avec le premier anneau cartilagineux de la trachée à l'aide d'un ligament;

2) le cartilage thyroïdien (cartilago thyroidea) (Fig.194, 195, 196, 197, 198, 199, 201), qui est situé au-dessus de l'arc du cartilage thyroïde et se compose de deux larges plaques, reliées en angle, ouvertes en arrière. Cet angle est appelé protrusion laryngée (proéminence laryngée) (Fig. 198, 201), pomme d'Adam ou pomme d'Adam et se fait sentir librement à travers la peau;

3) le cartilage de l'épiglotte (cartilago epiglottis) (Fig.194, 195, 197, 198, 199), ou l'épiglotte, il recouvre l'entrée du larynx en avalant de la nourriture, fait saillie au-dessus du cartilage thyroïdien, se fixant à la face arrière de son coin à l'aide de son ligament l'extrémité inférieure, et a la forme d'une feuille. Sa partie supérieure est située derrière et vers le bas à partir de la racine de la langue.

Le cartilage apparié comprend:

1) cartilage aryténoïde (cartilagines aryténoïdes) (Fig. 197, 200), qui ont la forme d'une pyramide irrégulière à trois côtés et sont reliés par des articulations à la plaque de cartilage cricoïde. Sur eux se trouve le lieu d'attache d'une partie des muscles du larynx, du muscle vocal et de la corde vocale;

2) les cartilages cartilagineux (cartilagines corniculatae) (Fig. 197), de forme conique et situés à l'apex des cartilages aryténoïdes dans l'épaisseur du pli aryépiglottique (plica aryepiglottica) (Fig. 152, 195);

3) les cartilages en forme de coin (cartilagines cunéiformes), qui sont situés en avant et au-dessus des cartilages cartilagineux et ont une forme en forme de coin, parfois absents.

Tous les cartilages sont reliés les uns aux autres en utilisant les articulations et les ligaments du larynx. L'espace entre les cartilages est rempli de membranes de liaison. Lors du déplacement dans les articulations, la tension des cordes vocales change. La membrane hyoïde, qui relie le larynx à l'os hyoïde, est une large plaque de tissu conjonctif située entre l'os hyoïde et le bord supérieur du cartilage thyroïde. Le bord épaissi de chaque côté, tendu entre la corne supérieure du cartilage thyroïdien et l'os hyoïde, est appelé ligament thyroïde-hyoïde (lig. Thyrohyoideum) (Fig. 196, 197, 198, 200). Il contient un petit cartilage sésamoïde, qui dans sa forme est appelé cartilage granulaire (cartilago triticea) (Fig. 196, 197, 198, 200). Dans la partie médiane, la membrane est compactée et forme le ligament thyrohyoïdien médian (lig. Thyrohyoideum medianum) (Fig. 196, 198).

Le cartilage cricoïde est relié à la thyroïde par le ligament cricothyroïdien (lig. Cricothyroideum) (Fig. 195, 196, 198, 201) et l'articulation cricoïde (articulatio cricothyroidea) (Fig. 197, 200). Lorsque l'articulation tourne autour de l'axe transversal, les cordes vocales (ligg.vocalia), situées entre le processus vocal du cartilage aryténoïde et la surface interne du cartilage thyroïdien, sont étirées. Les cordes vocales sont constituées de tissu élastique et participent à la formation de la glotte. Le cricoïde est connecté au cartilage aryténoïde au moyen de l'articulation cricoïde (articulatio cricoarytenoidea), dans laquelle le cartilage aryténoïde se déplace, grâce à quoi les cordes vocales s'approchent et s'éloignent les unes des autres. Le cartilage cricoïde est relié à l'anneau supérieur de la trachée (trachée) par le ligament cricoïde (lig. Cricotracheale) (Fig. 196, 198, 201). Le cartilage supraglottique est relié au cartilage thyroïde par le ligament thyroïde-adglottique (lig. Thyroepiglotticum) (Fig.197), avec le corps de l'os hyoïde - le ligament hyoïde-épiglotte (lig. Hyoepiglotticum) (Fig.195, 198), et avec la surface de la racine laryngée-langue épiglotte les plis médian et latéral de la membrane muqueuse (plicae glosssoepiglotticae mediana et laterales) (Fig.199). Le cartilage carotidien est relié au cartilage cricoïde, au cartilage aryténoïde et à la muqueuse pharyngée au moyen du ligament cricoïde (lig.cricopharyngeum). En plus des ligaments vocaux, les ligaments vestibulaires (ligg.vestibularia), constitués de fibres fibreuses et partiellement élastiques, appartiennent aux ligaments internes.

Le mouvement du larynx dans son ensemble et de son cartilage individuel est déterminé par les muscles du larynx. Les muscles du groupe cervical antérieur sont responsables du mouvement de tout le larynx. Les muscles qui déplacent les cartilages individuels sont divisés en muscles de l'appareil valvulaire, qui changent la position du cartilage supraglottique pendant les actes de respiration et de déglutition, et les muscles de l'appareil vocal, qui changent la position des cartilages thyroïdiens et aryténoïdes, modifiant ainsi le degré de tension des cordes vocales..

Les muscles de l'appareil à valve comprennent:

1) muscle aryépiglottique (m. Aryepiglotticus) (Fig.199), qui rétrécit l'entrée du larynx et tire vers l'arrière et vers le bas le cartilage supraglottique, fermant ainsi l'entrée du larynx pendant l'acte de déglutition. Son point d'origine se trouve sur le processus musculaire du cartilage aryténoïde, et le point d'attache se trouve à l'apex du cartilage aryténoïde du côté opposé, d'où il va vers l'avant et est tissé dans les bords latéraux du cartilage épiglotte. Sur la face postérieure du cartilage aryténoïde, les muscles des deux côtés se croisent. L'entrée du larynx est limitée par les plis laryngés scapulaires formés par le muscle et la membrane muqueuse qui le recouvre;

2) le muscle laryngé thyroïdien (m. Thyroepiglotticus), qui soulève le cartilage de l'épiglotte et ouvre l'entrée du larynx lors des actes de respiration et de parole. Le muscle commence sur la surface interne de l'angle du cartilage thyroïdien et se fixe à la surface antérieure du cartilage de l'épiglotte.

Les muscles de l'appareil vocal comprennent:

1) muscles qui détendent les cordes vocales:

- le muscle vocal (m. vocalis), qui, en plus de détendre les cordes vocales, participe au rétrécissement de la glotte et se situe dans l'épaisseur des cordes vocales, en partant de la surface interne du cartilage thyroïdien et en se fixant au processus vocal et au cartilage aryténoïde;

- le muscle thyroïdien (m. thyroarytenoideus), il prend naissance sur la surface interne du cartilage thyroïde et se fixe à la surface antérolatérale du cartilage aryténoïde;

2) muscles qui sollicitent les cordes vocales:

- muscle cricothyroïdien (m. crirothyroideus), qui incline le cartilage thyroïdien vers l'avant, l'éloignant du cartilage aryténoïde. Il est situé sur la surface antérolatérale du larynx, part de l'arc cricoïde et se fixe au bord inférieur du cartilage thyroïdien;

3) muscles rétrécissant la glotte:

- muscle cricoïde latéral (m. cricoarytenoideus lateralis) (Fig. 200), qui tire le cartilage aryténoïde sur le côté, rassemblant les processus vocaux du cartilage aryténoïde. Le muscle commence sur la surface latérale du cartilage cricoïde et se fixe au processus musculaire du cartilage aryténoïde;

- muscle aryténoïde transverse (m. arytenoideus transversus) (Fig. 157, 199), rapprochant les cartilages aryténoïdes, s'étendant entre leurs faces postérieures;

4) muscles qui dilatent la glotte:

- muscle cricoïde postérieur (m. cricoarytenoideus posterior) (Fig.157, 199), qui fait tourner le cartilage aryténoïde, éliminant les processus vocaux du cartilage aryténoïde l'un de l'autre. Le point d'origine du muscle se trouve sur la face postérieure du cartilage cricoïde, et le point d'attache est sur le processus musculaire du cartilage aryténoïde.

La membrane muqueuse du larynx (tunica muqueuse laryngis) se connecte au cartilage par la membrane fibro-élastique du larynx (membrana fibroelastica laryngis). La membrane muqueuse (à l'exception des cordes vocales) est tapissée d'épithélium prismatique cilié à plusieurs rangées. Les plis de la membrane muqueuse forment la paire supérieure de plis du vestibule (plicae vestibulares) (Fig.152, 194, 195, 200) et une paire de cordes vocales (plicae vocalis) (Fig.152, 194, 195, 200). La dépression entre les cordes vocales et le vestibule s'appelle le ventricule du larynx (ventricule laryngis) (Fig.194, 195), et l'espace entre les cordes vocales s'appelle la glotte (rima glottidis) (Fig.152). Lorsque les muscles du larynx se contractent, la taille de l'écart change, ce qui, à son tour, modifie la hauteur du son conduit par l'air à travers le larynx. La zone des cordes vocales, la surface postérieure du cartilage de l'épiglotte et la surface interne du cartilage aryténoïde sont tapissées d'épithélium squameux non kératinisant multicouche. La membrane muqueuse, à l'exception des bords des cordes vocales, contient un grand nombre de canaux excréteurs des glandes laryngées (glandulae laryngeae).

La membrane fibro-cartilagineuse du larynx est formée par des cartilages hyalins et élastiques, qui sont entourés de tissu conjonctif fibreux dense et représentent le cadre de support du larynx.

Figure: 152. Langue:

1 - glotte; 2 - corde vocale; 3 - pli du vestibule; 4 - pli laryngé creusé; 5 - la racine de la langue;

6 - amygdales palatines; 7 - trou borgne de la languette; 8 - rainure de bordure; 9 - papilles en forme de feuille;

10 - papilles entourées d'une tige; 11 - papilles de champignons; 12 - corpus de langues; 13 - papilles filiformes; 14 - arrière de la langue; 15 - haut de la langue

Figure: 156. Cavité pharyngée:

1 - le vestibule de la bouche; 2 - la partie nasale du pharynx (nasopharynx); 3 - cavité buccale; 4 - amygdale palatine;

5 - muscle menton-lingual; 6 - la bouche du pharynx; 7 - muscle sublingual;

8 - partie laryngée du pharynx; 9 - larynx; 10 - œsophage; 11 - trachée

Figure: 157. Muscles du pharynx:

1 - choanas; 2 - muscle ptérygoïdien latéral; 3 - muscle soulevant le rideau palatin;

4 - muscle tendant le rideau palatin; 5 - muscle stylopharyngé; 6 - muscle stylohyoïdien;

7 - muscle ptérygoïdien médial; 8 - muscle digastrique; 9 - luette; 10 - la racine de la langue;

11 - épiglotte; 12 - muscle palatopharyngé; 13 - muscle aryténoïde oblique; 14 - muscle aryténoïde transverse;

15 - muscle cricoïde postérieur; 16 - cartilage cricoïde

Figure: 194. Appareil respiratoire:

1 - cavité nasale; 2 - pharynx; 3 - cavité buccale; 4 - cartilage d'épiglotte; 5 - pli du vestibule; 6 - le ventricule du larynx;

7 - corde vocale; 8 - cartilage thyroïdien; 9 - larynx; 10 - trachée; 11 - bifurcation de la trachée; 12 - la bronche principale droite;

13 - la bronche principale gauche; 14 - le lobe supérieur du poumon droit; 15 - le lobe supérieur du poumon gauche; 16 - le lobe moyen du poumon droit;

17 - le lobe inférieur du poumon gauche; 18 - lobe inférieur du poumon droit

Figure: 195. Cavité laryngée:

1 - langue; 2 - la racine de la langue; 3 - muscle menton-lingual; 4 - cartilage d'épiglotte; 5 - muscle sublingual;

6 - ligament sublingual-épiglotte; 7 - ligament laryngé écopé; 8 - pli du vestibule; 9 - le ventricule du larynx;

10 - corde vocale; 11 - cartilage thyroïdien; 12 - ligament cricothyroïdien; 13 - cartilage cricoïde; 14 - trachée;

15 - cartilage trachéal arqué; 16 - œsophage

Figure: 196. Ligaments et cartilages du larynx (vue de face):

1 - ligament thyroïde-hyoïde; 2 - cartilage granulaire; 3 - ligament thyrohyoïdien médian; 4 - membrane thyroïdienne-hyoïde;

5 - cartilage thyroïdien; 6 - ligament cricothyroïdien; 7 - cartilage cricoïde; 8 - ligament cricotrachéal;

9 - ligaments circulaires de la trachée; 10 - Cartilage trachéal arqué

Figure: 197. Ligaments et cartilages du larynx (vue arrière):

1 - cartilage d'épiglotte; 2 - cartilage granulaire; 3 - ligament hyoïde thyroïdien; 4 - membrane thyroïdienne-hyoïde;

5 - le ligament ligamentaire; 6 - cartilage en forme de corne; 7 - cartilage thyroïdien; 8 - cartilage aryténoïde; 9 - articulation cricothyroïdienne;

10 - cartilage cricoïde; 11 - paroi membraneuse de la trachée; 12 - cartilage trachéal arqué

Figure: 198. Ligaments et cartilages du larynx (vue de côté):

1 - cartilage d'épiglotte; 2 - ligament thyroïde-hyoïde; 3 - cartilage granulaire; 4 - ligament sublingual-épiglotte;

5 - ligament thyroïde-hyoïde médian; 6 - cartilage thyroïdien; 7 - protrusion laryngée (pomme d'Adam); 8 - ligament cricothyroïdien;

9 - cartilage cricoïde; 10 - ligament sceau-trachéal; 11 - cartilage trachéal arqué; 12 - ligaments circulaires de la trachée

Figure: 199. Muscles du larynx (vue arrière):

1 - langue; 2 - amygdale palatine; 3 - la racine de la langue; 4 - cartilage d'épiglotte; 5 - pli latéral de la membrane muqueuse; 6 - muscle laryngé scapulaire;

7 - muscle aryténoïde transverse; 8 - cartilage thyroïdien; 9 - cartilage cricoïde; 10 - muscle cricoïde postérieur;

11 - paroi membraneuse de la trachée

Figure: 200. Cavité laryngée (vue arrière):

1 - cartilage granulaire; 2 - ligament thyroïde-hyoïde; 3 - membrane thyroïdienne-hyoïde; 4 - le seuil du larynx;

5 - pli du vestibule; 6 - cartilage aryténoïde; 7 - corde vocale; 8 - articulation cricothyroïdienne;

9 - muscle cricoïde latéral; 10 - cartilage cricoïde; 11 - trachée

Figure: 201. Trachée et bronches:

1 - protrusion laryngée (pomme d'Adam); 2 - cartilage thyroïdien; 3 - ligament cricothyroïdien; 4 - ligament chevalière-trachéale;

5 - cartilage trachéal arqué; 6 - ligaments circulaires de la trachée; 7 - œsophage; 8 - bifurcation de la trachée;

9 - la bronche principale droite; 10 - la bronche principale gauche; 11 - aorte

Figure: 202. Poumons:

1 - larynx; 2 - trachée; 3 - apex du poumon; 4 - surface des nervures; 5 - bifurcation de la trachée; 6 - le lobe supérieur du poumon;

7 - fente horizontale du poumon droit; 8 - fente oblique; 9 - encoche cardiaque du poumon gauche; 10 - le lobe moyen du poumon;

11 - le lobe inférieur du poumon; 12 - surface diaphragmatique; 13 - base du poumon

Voir aussi: Système respiratoire

En passant par les ouvertures nasopharyngées, l'air pénètre dans la partie supérieure du tube respiratoire, qui s'appelle le larynx (larynx) (Fig.156, 194, 202) et est situé à l'avant du cou, sous l'os hyoïde, au niveau des vertèbres cervicales IV-VII. Le larynx est partiellement couvert à l'avant par les muscles sous-hyoïdiens, la glande thyroïde lui est adjacente sur les côtés et partiellement à l'avant, et la partie laryngée du pharynx est derrière lui. Le larynx est relié à l'os hyoïde au moyen de la membrane thyrohyoïdienne (membrana thyrohyoidea) (Fig.196, 197, 200) et est déplacé avec la membrane lorsque le nadi des muscles sous-hyoïdiens se contracte.

Le squelette du larynx est formé de cartilages, qui sont divisés en paires et non appariées. Le cartilage non apparié comprend:

1) cartilage cricoïde (cartilago cricoideae) (Fig. 157, 195, 196, 197, 198, 199, 200), qui est la base du larynx et est relié par le bord inférieur avec le premier anneau cartilagineux de la trachée à l'aide d'un ligament;

2) le cartilage thyroïdien (cartilago thyroidea) (Fig.194, 195, 196, 197, 198, 199, 201), qui est situé au-dessus de l'arc du cartilage thyroïde et se compose de deux larges plaques, reliées en angle, ouvertes en arrière. Cet angle est appelé protrusion laryngée (proéminence laryngée) (Fig. 198, 201), pomme d'Adam ou pomme d'Adam et se fait sentir librement à travers la peau;

3) le cartilage de l'épiglotte (cartilago epiglottis) (Fig.194, 195, 197, 198, 199), ou l'épiglotte, il recouvre l'entrée du larynx en avalant de la nourriture, fait saillie au-dessus du cartilage thyroïdien, se fixant à la face arrière de son coin à l'aide de son ligament l'extrémité inférieure, et a la forme d'une feuille. Sa partie supérieure est située derrière et vers le bas à partir de la racine de la langue.

Le cartilage apparié comprend:

1) cartilage aryténoïde (cartilagines aryténoïdes) (Fig. 197, 200), qui ont la forme d'une pyramide irrégulière à trois côtés et sont reliés par des articulations à la plaque de cartilage cricoïde. Sur eux se trouve le lieu d'attache d'une partie des muscles du larynx, du muscle vocal et de la corde vocale;

2) les cartilages cartilagineux (cartilagines corniculatae) (Fig. 197), de forme conique et situés à l'apex des cartilages aryténoïdes dans l'épaisseur du pli aryépiglottique (plica aryepiglottica) (Fig. 152, 195);

3) les cartilages en forme de coin (cartilagines cunéiformes), qui sont situés en avant et au-dessus des cartilages cartilagineux et ont une forme en forme de coin, parfois absents.

Tous les cartilages sont reliés les uns aux autres en utilisant les articulations et les ligaments du larynx. L'espace entre les cartilages est rempli de membranes de liaison. Lors du déplacement dans les articulations, la tension des cordes vocales change. La membrane hyoïde, qui relie le larynx à l'os hyoïde, est une large plaque de tissu conjonctif située entre l'os hyoïde et le bord supérieur du cartilage thyroïde. Le bord épaissi de chaque côté, tendu entre la corne supérieure du cartilage thyroïdien et l'os hyoïde, est appelé ligament thyroïde-hyoïde (lig. Thyrohyoideum) (Fig. 196, 197, 198, 200). Il contient un petit cartilage sésamoïde, qui dans sa forme est appelé cartilage granulaire (cartilago triticea) (Fig. 196, 197, 198, 200). Dans la partie médiane, la membrane est compactée et forme le ligament thyrohyoïdien médian (lig. Thyrohyoideum medianum) (Fig. 196, 198).

Figure: 195.

2 - la racine de la langue;

3 - muscle menton-lingual;

4 - cartilage d'épiglotte;

5 - muscle sublingual;

6 - ligament sublingual-épiglotte;

7 - ligament laryngé écopé;

8 - pli du vestibule;

9 - le ventricule du larynx;

10 - corde vocale;

11 - cartilage thyroïdien;

12 - ligament cricothyroïdien;

13 - cartilage cricoïde;

15 - cartilage trachéal arqué;

16 - œsophage

Le cartilage cricoïde est relié à la thyroïde par le ligament cricothyroïdien (lig. Cricothyroideum) (Fig. 195, 196, 198, 201) et l'articulation cricoïde (articulatio cricothyroidea) (Fig. 197, 200). Lorsque l'articulation tourne autour de l'axe transversal, les cordes vocales (ligg.vocalia), situées entre le processus vocal du cartilage aryténoïde et la surface interne du cartilage thyroïdien, sont étirées. Les cordes vocales sont constituées de tissu élastique et participent à la formation de la glotte. Le cricoïde est connecté au cartilage aryténoïde au moyen de l'articulation cricoïde (articulatio cricoarytenoidea), dans laquelle le cartilage aryténoïde se déplace, grâce à quoi les cordes vocales s'approchent et s'éloignent les unes des autres. Le cartilage cricoïde est relié à l'anneau supérieur de la trachée (trachée) par le ligament cricoïde (lig. Cricotracheale) (Fig. 196, 198, 201). Le cartilage supraglottique est relié au cartilage thyroïde par le ligament thyroïde-adglottique (lig. Thyroepiglotticum) (Fig.197), avec le corps de l'os hyoïde - le ligament hyoïde-épiglotte (lig. Hyoepiglotticum) (Fig.195, 198), et avec la surface de la racine laryngée-langue épiglotte les plis médian et latéral de la membrane muqueuse (plicae glosssoepiglotticae mediana et laterales) (Fig.199). Le cartilage carotidien est relié au cartilage cricoïde, au cartilage aryténoïde et à la muqueuse pharyngée au moyen du ligament cricoïde (lig.cricopharyngeum). En plus des ligaments vocaux, les ligaments vestibulaires (ligg.vestibularia), constitués de fibres fibreuses et partiellement élastiques, appartiennent aux ligaments internes.

vue de face

1 - ligament thyroïde-hyoïde;

2 - cartilage granulaire;

3 - ligament thyrohyoïdien médian;

4 - membrane thyroïdienne-hyoïde;

5 - cartilage thyroïdien;

6 - ligament cricothyroïdien;

7 - cartilage cricoïde;

8 - ligament cricotrachéal;

9 - ligaments circulaires de la trachée;

10 - Cartilage trachéal arqué

vue arrière

1 - cartilage d'épiglotte;

2 - cartilage granulaire;

3 - ligament hyoïde thyroïdien;

4 - membrane thyroïdienne-hyoïde;

5 - le ligament ligamentaire;

6 - cartilage en forme de corne;

7 - cartilage thyroïdien;

8 - cartilage aryténoïde;

9 - articulation cricothyroïdienne;

10 - cartilage cricoïde;

11 - paroi membraneuse de la trachée;

12 - cartilage trachéal arqué

Le mouvement du larynx dans son ensemble et de son cartilage individuel est déterminé par les muscles du larynx. Les muscles du groupe cervical antérieur sont responsables du mouvement de tout le larynx. Les muscles qui déplacent les cartilages individuels sont divisés en muscles de l'appareil valvulaire, qui changent la position du cartilage supraglottique pendant les actes de respiration et de déglutition, et les muscles de l'appareil vocal, qui changent la position des cartilages thyroïdiens et aryténoïdes, modifiant ainsi le degré de tension des cordes vocales..

Les muscles de l'appareil à valve comprennent:

1) muscle aryépiglottique (m. Aryepiglotticus) (Fig.199), qui rétrécit l'entrée du larynx et tire vers l'arrière et vers le bas le cartilage supraglottique, fermant ainsi l'entrée du larynx pendant l'acte de déglutition. Son point d'origine se trouve sur le processus musculaire du cartilage aryténoïde, et le point d'attache se trouve à l'apex du cartilage aryténoïde du côté opposé, d'où il va vers l'avant et est tissé dans les bords latéraux du cartilage épiglotte. Sur la face postérieure du cartilage aryténoïde, les muscles des deux côtés se croisent. L'entrée du larynx est limitée par les plis laryngés scapulaires formés par le muscle et la membrane muqueuse qui le recouvre;

2) le muscle laryngé thyroïdien (m. Thyroepiglotticus), qui soulève le cartilage de l'épiglotte et ouvre l'entrée du larynx lors des actes de respiration et de parole. Le muscle commence sur la surface interne de l'angle du cartilage thyroïdien et se fixe à la surface antérieure du cartilage de l'épiglotte.

Les muscles de l'appareil vocal comprennent:

1) muscles qui détendent les cordes vocales:

- le muscle vocal (m. vocalis), qui, en plus de détendre les cordes vocales, participe au rétrécissement de la glotte et se situe dans l'épaisseur des cordes vocales, en partant de la surface interne du cartilage thyroïdien et en se fixant au processus vocal et au cartilage aryténoïde;

- le muscle thyroïdien (m. thyroarytenoideus), il prend naissance sur la surface interne du cartilage thyroïde et se fixe à la surface antérolatérale du cartilage aryténoïde;

La pomme d'Adam);

8 - ligament cricothyroïdien;

9 - cartilage cricoïde;

10 - ligament sceau-trachéal;

11 - cartilage trachéal arqué;

12 - ligaments circulaires de la trachée

2) muscles qui sollicitent les cordes vocales:

- muscle cricothyroïdien (m. crirothyroideus), qui incline le cartilage thyroïdien vers l'avant, l'éloignant du cartilage aryténoïde. Il est situé sur la surface antérolatérale du larynx, part de l'arc cricoïde et se fixe au bord inférieur du cartilage thyroïdien;

3) muscles rétrécissant la glotte:

- muscle cricoïde latéral (m. cricoarytenoideus lateralis) (Fig. 200), qui tire le cartilage aryténoïde sur le côté, rassemblant les processus vocaux du cartilage aryténoïde. Le muscle commence sur la surface latérale du cartilage cricoïde et se fixe au processus musculaire du cartilage aryténoïde;

- muscle aryténoïde transverse (m. arytenoideus transversus) (Fig. 157, 199), rapprochant les cartilages aryténoïdes, s'étendant entre leurs faces postérieures;

4) muscles qui dilatent la glotte:

- muscle cricoïde postérieur (m. cricoarytenoideus posterior) (Fig.157, 199), qui fait tourner le cartilage aryténoïde, éliminant les processus vocaux du cartilage aryténoïde l'un de l'autre. Le point d'origine du muscle se trouve sur la face postérieure du cartilage cricoïde, et le point d'attache est sur le processus musculaire du cartilage aryténoïde.

La membrane muqueuse du larynx (tunica muqueuse laryngis) se connecte au cartilage par la membrane fibro-élastique du larynx (membrana fibroelastica laryngis). La membrane muqueuse (à l'exception des cordes vocales) est tapissée d'épithélium prismatique cilié à plusieurs rangées. Les plis de la membrane muqueuse forment la paire supérieure de plis du vestibule (plicae vestibulares) (Fig.152, 194, 195, 200) et une paire de cordes vocales (plicae vocalis) (Fig.152, 194, 195, 200). L'approfondissement entre les cordes vocales et la corde vestibulaire s'appelle le ventricule du larynx (ventricule laryngis) (Fig.194, 195), et l'espace entre les cordes vocales s'appelle la corde vocale (rima glottidis) (Fig.152). Lorsque les muscles du larynx se contractent, la taille de l'écart change, ce qui, à son tour, modifie la hauteur du son conduit par l'air à travers le larynx. La zone des cordes vocales, la surface postérieure du cartilage de l'épiglotte et la surface interne du cartilage aryténoïde sont tapissées d'épithélium squameux non kératinisant multicouche. La membrane muqueuse, à l'exception des bords des cordes vocales, contient un grand nombre de canaux excréteurs des glandes laryngées (glandulae laryngeae).

vue arrière

2 - amygdale palatine;

3 - la racine de la langue;

4 - cartilage d'épiglotte;

5 - pli latéral de la membrane muqueuse;

6 - muscle laryngé scapulaire;

7 - muscle aryténoïde transverse;

8 - cartilage thyroïdien;

9 - cartilage cricoïde;

10 - muscle cricoïde postérieur;

11 - paroi membraneuse de la trachée

La membrane fibro-cartilagineuse du larynx est formée par des cartilages hyalins et élastiques, qui sont entourés de tissu conjonctif fibreux dense et représentent le cadre de support du larynx.

Anatomie musculaire du larynx

Les muscles du larynx, mettant en mouvement le cartilage du larynx, modifient la largeur de sa cavité et de la glotte, limitée par les cordes vocales, ainsi que la tension des cordes vocales. Par conséquent, en fonction de leur fonction, ils peuvent être divisés en groupes suivants: 1) constricteurs, 2) dilatateurs, 3) muscles qui modifient la tension des cordes vocales. Certains muscles peuvent être affectés à l'un ou l'autre des groupes en raison de leur nature mixte. Tous sont construits à partir de tissu musculaire volontaire strié. Les muscles du premier groupe comprennent:

m. cricoarytenoideus lateralis; commence sur l'arc du cartilage cricoïde, monte et recule et se fixe au processus muscularis du cartilage aryténoïde. Tire le processus muscularis vers l'avant et vers le bas, à la suite de quoi le processus vocalis tourne médialement, les cordes vocales se rapprochent et l'espace entre elles se rétrécit (les cordes vocales sont quelque peu tendues);

m. thyroarytenoideus est un muscle de forme carrée. Il part de la surface interne des plaques du cartilage thyroïdien et se fixe au processus musculaire ramassé. Lorsque les muscles des deux côtés se contractent, une partie de la cavité laryngée immédiatement au-dessus des cordes vocales, regio supraglottica, se rétrécit, en même temps le processus vocalis est tiré vers le haut dans la direction ventrale, à la suite de quoi les cordes vocales se détendent quelque peu;

m. arytenoideus transversus - muscle non apparié, se trouve sur les surfaces concaves dorsales du cartilage aryténoïde, projeté de l'un à l'autre. Lorsqu'il se contracte, il rapproche les cartilages aryténoïdes et rétrécit ainsi la partie postérieure de la glotte;

mm. arytenoidei obliqui représentent une paire de faisceaux musculaires situés directement en arrière de m. transversus et se croisant à un angle aigu. Dans le prolongement du muscle oblique à partir de l'apex du cartilage aryténoïde, de nouveaux faisceaux musculaires commencent, qui, se fixant au bord de l'épiglotte, forment m. aryepiglotticus. Mm. arytenoidei obliqui et aryepiglottici, se contractant en même temps, rétrécissent l'entrée du larynx et le vestibule du larynx. M. aryepiglotticus tire également l'épiglotte vers le bas.

Le groupe d'extensions comprend:

m. cricoarytenoideus posterior, se trouve sur la surface dorsale de la plaque de cartilage cricoïde et se fixe au processus muscularis. Lorsqu'il est contracté, il tire le processus musculaire en arrière et en dedans, à la suite de quoi le processus vocalis se tourne vers le côté latéral et la glotte se dilate;

m. thyroepiglotticus, se trouve sur le côté de lig. thyroepiglotticum. Il part de la surface interne de la plaque du cartilage thyroïdien, se fixe au bord de l'épiglotte, une partie passe dans la plica aryepiglottica. Agit comme un dilatateur de l'entrée et du vestibule du larynx.

Un groupe de muscles qui modifient la tension des cordes vocales comprend:

m. cricothyroideus, part de l'arc du cartilage cricoïde et se fixe à la plaque du cartilage thyroïde et à sa corne inférieure. M. cricothyroideus sollicite les cordes vocales, car il tire le cartilage thyroïdien vers l'avant, de sorte que la distance entre le cartilage thyroïde et le processus vocalis du cartilage aryténoïde augmente;

m. vocalis réside dans l'épaisseur de la plica vocalis, étroitement adjacente au lig. vocale. Ses fibres se confondent latéralement avec les fibres m. thyroarythenoideus. Il part de la partie inférieure de l'angle du cartilage thyroïdien et, en reculant, se fixe à la surface latérale du processus vocalis. Tire vers l'avant pendant la contraction du processus vocalis, à la suite de quoi les cordes vocales se détendent.

Parmi les muscles qui contrôlent les cordes vocales, m. vocalis, etc. thyroarytenoldeus les détendre, un m. souches cricothyroïdiennes, et toutes sont innervées de la même manière, mais à partir de nerfs laryngés différents: relâchement - de la partie inférieure, tension - des nerfs laryngés supérieurs.

Anatomie musculaire du larynx

Le larynx, le larynx, un organe creux de structure complexe, qui est suspendu au sommet de l'os hyoïde, et en dessous va dans la trachée. Avec sa partie supérieure, le larynx s'ouvre dans la bouche du pharynx. Derrière le larynx se trouve la partie laryngée du pharynx. En tant qu'organe de formation de la voix, le larynx a: 1) une charpente cartilagineuse, constituée de cartilage s'articulant les uns avec les autres; 2) les muscles qui provoquent le mouvement du cartilage et la tension de la corde vocale; 3) membrane muqueuse.

Cartilage laryngé. La charpente cartilagineuse du larynx est représentée par 3 cartilages non appariés - cricoïde, thyroïde et épiglotte et 3 paires - aryténoïde, en forme de corne et en forme de coin (Fig.123).


Fig. 123. Cartilage, ligaments et articulations du larynx. a - vue de face: 1 - os hyoïde; 2 - cartilage granulaire; 3 - corne supérieure du cartilage thyroïdien; 4 - la plaque gauche du cartilage thyroïdien; 5 - la corne inférieure du cartilage thyroïdien; 6 - l'arc du cartilage cricoïde; 7 - cartilage trachéal; 8 - ligaments circulaires de la trachée; 9 - articulation cricoïde-thyroïdienne; 10 - ligament cricoïde-thyroïdien; 11 - encoche thyroïdienne supérieure; 12 - membrane thyroïdienne-hyoïde; 13 - ligament thyroïde-hyoïde médian; 14 - ligament thyroïde-hyoïde. b - vue arrière: 1 - épiglotte; 2 - grande corne de l'os hyoïde; 3 - cartilage granulaire; 4 - la corne supérieure du cartilage thyroïdien; 5 - la plaque droite du cartilage thyroïdien; 6 - cartilage aryténoïde; 7, 14 - articulations annulaire-aryténoïdes droite et gauche; 8, 12 - articulations cricoïdes thyroïdiennes droites et gauches; 9 - cartilage trachéal; 10 - paroi membraneuse de la trachée; 11 - plaque de cartilage cricoïde; 13 - la corne inférieure du cartilage thyroïdien; 15 - processus musculaire du cartilage aryténoïde; 16 - le processus vocal du cartilage aryténoïde; 17 - ligament thyroïdien épiglottique; 18 - cartilage cartilagineux; 19 - ligament thyroïde-hyoïde; 20 - membrane thyroïdienne-hyoïde

1. Le cartilage cricoïde, cartilage cricoïde, hyalin, forme la base du larynx. De forme, il ressemble à un anneau et se compose d'une plaque, lamina cartilaginis cricoideae, tournée vers l'arrière, et d'un arc, arcus cartilaginis cricoideae, tournée vers l'avant. Aux coins supérieurs-extérieurs de la plaque, il y a des surfaces articulaires aryténoïdes, s'estompe articulares arytenoideae pour l'articulation avec des cartilages aryténoïdes, et sur les surfaces postéro-latérales de l'arc - surfaces articulaires thyroïdiennes, s'estompe articulares thyreoideae.

2. Le cartilage thyroïdien, cartilago thyreoidea, hyalin, le plus grand, se compose de deux plaques - droite et gauche, laminae dextra et sinistra, se connectant en avant à un angle de 60-70 °. Au milieu des bords supérieur et inférieur du cartilage, il y a des encoches: supérieure, incisura thyreoidea supérieure, et inférieure, incisura thyreoidea inférieure. Le bord postérieur épaissi de chaque plaque continue de haut en bas avec la formation de saillies - les cornes supérieures et inférieures, cornua superiores et inferiores. Les cornes inférieures ont des surfaces articulaires de l'intérieur pour l'articulation avec le cartilage cricoïde. Sur la surface externe des deux plaques, de la corne supérieure vers le bas et vers l'avant, il y a une ligne oblique, linea obliqua, - le lieu de fixation des muscles sterno-thyroïdiens et hyoïdes. La connexion des plaques au sommet de l'encoche supérieure forme une saillie laryngée, proéminence laryngée, qui est mieux exprimée chez les hommes.

3. L'épiglotte, l'épiglotte, est constituée de cartilage élastique et est en forme de feuille. Sa face avant, tournée vers la base de la langue, est reliée au corps et aux cornes de l'os hyoïde, et les bords latéraux sont reliés aux cartilages aryténoïdes. La face postérieure fait face à l'entrée du larynx. En bas, l'épiglotte se rétrécit sous la forme d'une tige, petiolus epiglottidis, qui se fixe à la surface interne du bord supérieur du cartilage thyroïdien. La partie inférieure de la surface dorsale de l'épiglotte forme une saillie vers l'arrière, appelée tubercule, tuberculum epiglotticum.

4. Cartilage aryténoïde, cartilagines aryténoïdes, élastiques, appariés, de forme similaire à une pyramide trièdre, dont la base, base, est reliée au bord supérieur-postérieur de la plaque de cartilage cricoïde, et l'apex, apex, est dirigé vers le haut. Il y a trois surfaces - antérolatérale, médiale et postérieure. La surface médiale est la plus petite, la surface postérieure est concave, la surface antérolatérale est la plus large. Un peigne arqué, partant d'un monticule, un colliculus, le traverse, divisant cette surface en deux fosses: la supérieure est triangulaire, fovea triangularis, et la inférieure est oblongue, fovea oblonga, à laquelle m est attaché. vocalis. À la base du cartilage, il y a deux processus: latéral - musculaire, processus muscularis, sur lequel les muscles sont attachés, et antérieur - vocal, processus vocalis, où la corde vocale est attachée.

5. Cartilage de carbose, cartilagines corniculées, élastiques, appariés, situés aux sommets du cartilage aryténoïde, de forme conique.

6. Cartilages en forme de coin, cartilagines cunéiformes, appariés, en forme de bâtonnet, se situent dans le ligament de l'épiglotte écopée.

Articulations du cartilage et des ligaments du larynx. Un certain nombre d'articulations se forment entre les cartilages du larynx, qui déterminent leur mobilité et, par conséquent, un changement de la tension de la corde vocale (voir Fig.123).

1. Articulation cricoïde-thyroïde, articulatio cricothyreoidea, appariée, entre les cornes inférieures du cartilage thyroïdien et les surfaces articulaires thyroïdiennes du cricoïde. Les mouvements articulaires provoquent un mouvement du cartilage thyroïde par rapport à l'aryténoïde et une tension ou un relâchement des cordes vocales.

2. Articulation chevalière-aryténoïde, articulatio cricoarytenoidea, appariée, entre les surfaces articulaires du cartilage aryténoïde et de la cricoïde. Les mouvements de l'articulation se produisent autour de l'axe vertical, qui s'accompagne de la rotation du cartilage aryténoïde, s'éloignant ou rapprochant les processus vocaux. De plus, les cartilages aryténoïdes peuvent glisser l'un vers l'autre et vice versa. En plus des articulations, il existe des synchondroses scoop-cornées, des synchondroses arycorniculatae, des connexions du cartilage en forme de corne avec l'apex de l'aryténoïde.

La connexion du cartilage, ainsi que du larynx avec les organes voisins, est également réalisée à l'aide des membranes et ligaments suivants.

1. Membrane bouclier-hyoïde, membrana thyreohyoidea, formée par le ligament thyroïde-hyoïde médian non apparié, lig. thyreohyoideum medianum, s'étendant entre le bord supérieur du cartilage thyroïde dans l'encoche supérieure et le corps de l'os hyoïde, et les ligaments latéraux thyroïdiens-hyoïdes appariés, ligg. thyreohyoidei laterales, courant entre le bord supérieur des plaques du cartilage thyroïdien, y compris les cornes supérieures, et les grandes cornes de l'os hyoïde. Dans leur épaisseur se trouve le cartilage granulaire, cartilago triticea.

2. Ligament sublingual-supraglottique, lig. hyоepiglotticum. - entre le milieu de la face antérieure de l'épiglotte, le corps et les cornes de l'os hyoïde.

3. Ligament bouclier-épiglotte, lig. thyreoepiglotticum, - entre le cartilage thyroïdien et la tige de l'épiglotte.

4. Ligament cricoïde-thyroïdien, lig. cricothyreoideum, - entre l'arc du cartilage cricoïde et l'encoche inférieure du cartilage thyroïde. Le ligament est composé de fibres élastiques.

5. Ligament scie-trachéal, lig. cricotracheale, - entre le bord inférieur de l'arc cricoïde et le premier anneau cartilagineux de la trachée.

6. Ligament signal-pharyngé, lig. cricopharynx, - entre la surface latérale de la plaque de cartilage cricoïde et le pharynx.

7. Ligaments aryténoïdes en anneau de chevalière postérieure, ligg. cricoarytenoidei posteriores, appariés, - entre les cartilages cricoïdes et aryténoïdes. C'est une continuation dans la direction latérale du ligament cricoïde-thyroïdien.

8. Cordes vocales, ligg. vocales, appariées, entre les processus vocaux du cartilage aryténoïde et le milieu de la surface interne de la thyroïde. Les ligaments sont constitués de fibres élastiques. Les deux ligaments restreignent la glotte, rima glottidis.

9. Ligaments vestibulaires, ligg. vestibulares, appariés, situés au-dessus des cordes vocales dans l'épaisseur du repli du même nom.

Les muscles du larynx. Les muscles du larynx sont fonctionnellement subdivisés en: 1) rétrécissement de la cavité laryngée ou de la glotte (constricteurs); 2) expansion de la cavité et de la glotte (dilatateurs); 3) changer la tension des cordes vocales (Fig.124).


Figure: 124. Muscles du larynx. a - vue arrière: 1 - épiglotte; 2 - grande corne de l'os hyoïde; 3 - ligament hyoïde thyroïdien; 4 - membrane hyoïde cousue; 5 - la corne supérieure du cartilage thyroïdien; 6, 8 - muscle épiglotte écopée; 7 - cartilage aryténoïde; 9 - muscle aryténoïde transverse; 10 - le processus musculaire du cartilage aryténoïde; 11 - cartilage cricoïde; 12 - la corne inférieure du cartilage thyroïdien; 13 - muscle annulaire postérieur aryténoïde; 14 - trachée. b - vue de côté: 1 - épiglotte; 2 - cartilage thyroïdien (disséqué); 3 - le muscle thyroïdien aryténoïde; 4 - muscle cricoïde latéral; 5 - ligament cricoïde-thyroïdien; 6 - cartilage cricoïde; 7 - trachée; 8 - surface articulaire aryténoïde; 9 - muscle annulaire postérieur aryténoïde; 10 - le processus musculaire du cartilage aryténoïde; 11 - muscle épiglotte écopée; 12 - cartilage de caroube

Constricteurs musculaires. 1. Muscle annulaire-aryténoïde latéral, m. cricoarytenoideus lateralis, hammam, commence sur l'arc du cartilage cricoïde et se fixe au processus musculaire de l'aryténoïde. Lors de la contraction, tire le processus musculaire vers l'avant, en tournant la corde vocale et en rapprochant les cordes vocales.

2. Muscle bouclier-aryténoïde, m. thyreoarytenoideus, hammam, provient de la surface interne des plaques du cartilage thyroïdien et s'étire jusqu'au processus musculaire de l'aryténoïde. Avec une contraction musculaire simultanée, rétrécit la cavité du larynx au-dessus des cordes vocales.

3. Muscle aryténoïde transverse, m. arytenoideus transversus, non apparié, situé entre les cartilages aryténoïdes et, lorsqu'il est contracté, rétrécit la glotte en arrière, rapprochant les cartilages aryténoïdes.

4. Muscle aryténoïde oblique, m. arytenoideus obliquus, hammam, commence sur le processus musculaire du cartilage aryténoïde, va obliquement vers le haut et se fixe à l'apex du cartilage aryténoïde opposé. Fonctionne simultanément avec le muscle précédent, provoquant un rétrécissement de la glotte derrière.

5. Muscle épiglotte écopée, m. aryepiglotticus, hammam, prend sa source à l'apex du cartilage aryténoïde à côté du précédent, monte et avance dans la plica aryepiglottica et se fixe au bord latéral de l'épiglotte. Rétrécit l'entrée du larynx et tire l'épiglotte vers le bas.

Les dilatateurs musculaires. 1. Muscle bouclier-épiglotte, m. thyreoepiglotticus, hammam, part de la surface interne de la plaque du cartilage thyroïdien et est attaché au bord de l'épiglotte, passant partiellement dans le pli de l'épiglotte creusée. Élargit l'entrée du larynx et son vestibule.

2. Muscle de la chevalière postérieure, m. cricoarytenoideus posterior, hammam, prend naissance sur la face arrière de la plaque cartilagineuse cricoïde et se fixe au processus musculaire de l'aryténoïde. Lorsqu'il est contracté, il déplace le processus musculaire en arrière et en dedans, à la suite de quoi le processus vocal tourne latéralement et vers le haut, ce qui provoque une expansion de la glotte.

Muscles qui modifient la tension des cordes vocales. 1. Muscle vocal, m. vocalis, hammam, commence en face sur la surface interne du cartilage thyroïde au milieu de l'encoche inférieure et se fixe au processus vocal. Le bord médial du muscle vocal est fusionné avec la corde vocale et le bord latéral est adjacent au muscle aryténoïde thyroïdien. Détend les cordes vocales et rétrécit la glotte.

2. Muscle crico-thyroïdien, m. cricothyreoideus, hammam, prend sa source au milieu de l'arc du cartilage cricoïde, va latéralement et vers le haut, se fixe au bord inférieur du cartilage thyroïde et à sa corne inférieure. Lors de la contraction, tire le cartilage thyroïdien vers l'avant, provoquant une tension sur les cordes vocales et un rétrécissement de la glotte.

Paroi laryngée. La paroi du larynx est formée: 1) par son cartilage, réuni en un tube au moyen de ligaments et de muscles; 2) membrane fibreuse-élastique; 3) membrane muqueuse; 4) gaine de tissu conjonctif externe.

1. Le cartilage et les muscles du larynx sont décrits ci-dessus..

2. La membrane fibro-élastique du larynx, membrana fibroelastica laryngis, est une couche de tissu conjonctif fibro-élastique qui se trouve directement sous la membrane muqueuse du larynx. Sur la surface interne du cartilage thyroïde entre son encoche inférieure et les processus vocaux du cartilage aryténoïde et le bord supérieur de l'arc cartilagineux cricoïde se trouvent des faisceaux denses de fibres élastiques qui forment un cône élastique, le cône élastique.

3. La membrane muqueuse est tapissée, à l'exception de ses cordes vocales, d'un épithélium cilié à plusieurs rangées. Les cordes vocales sont recouvertes d'épithélium squameux stratifié. L'épiglotte est tapissée d'un épithélium épidermoïde à plusieurs rangées, car ici la membrane muqueuse du larynx passe dans la membrane muqueuse du tube digestif.

La couche appropriée de la membrane muqueuse est représentée par un tissu conjonctif non formé avec de nombreuses fibres élastiques. Il est étroitement lié aux membranes fibro-élastiques du larynx et contient des glandes laryngées mixtes, des glandules laryngées et des follicules lymphatiques laryngés, folliculi lymphatici laryngei. La membrane muqueuse limite la cavité laryngée.

4. La gaine externe du tissu conjonctif, tunica adventitia, entoure le cartilage du larynx. Il contient de nombreuses fibres élastiques et forme une couche fasciale autour du larynx (couche viscérale du quatrième fascia du cou (voir la section Éléments de topographie du cou, cette édition).

Cavité laryngée. La cavité laryngée, cavum laryngis, est un tube avec deux extensions et un rétrécissement au milieu. En haut, la cavité laryngée s'ouvre avec l'entrée du larynx, aditus laryngis, qui est délimitée en avant par l'épiglotte, en arrière par les sommets des cartilages aryténoïdes et sur les côtés par des plis épiglottiques creusés, plicae aryepiglotticae, formés par la membrane muqueuse.

La section supérieure, élargie, du larynx forme son vestibule, vestibulum laryngis, qui est situé dans la zone allant de l'entrée du larynx aux plis du vestibule de la membrane muqueuse, plicae vestibulares, limitant la fente du vestibule, rima vestibuli. La membrane muqueuse du vestibule du larynx est très sensible et son irritation s'accompagne d'une toux réflexe.

La section médiane, rétrécie, du larynx s'étend de l'ouverture du vestibule à la glotte, rima glottidis, formée de deux cordes vocales, plicae vocales. Les cordes vocales contiennent les cordes vocales et les muscles. Entre le vestibule et les cordes vocales, une dépression se forme de chaque côté - le ventricule du larynx, ventricule laryngis. La glotte est la partie la plus étroite du larynx. Il comporte deux sections, l'intermembraneuse, pars intermembranacea, formée par les cordes vocales, et l'interchondral, pars inter cartilaginea, limitée par les processus vocaux du cartilage aryténoïde. L'oscillation des cordes vocales lors du passage d'un courant d'air lors de l'expiration se produit sous l'influence des muscles du larynx, tendant et relaxant les cordes vocales. L'oscillation des ligaments provoque l'apparition d'ondes vibratoires de l'air expiré, qui provoquent l'apparition d'un son. Le son généré dans le larynx est amplifié et acquiert une couleur supplémentaire sous l'influence du système résonateur, qui comprend les voies respiratoires supérieures, la cavité buccale et les sinus paranasaux.

Section inférieure, élargie, du larynx - cavité sous-glottique, cavum infraglotticum, se rétrécissant vers le bas, passe dans la trachée.

Chez une personne vivante, la cavité laryngée peut être examinée au laryngoscope (laryngoscopie). Avec la laryngoscopie, le vestibule et les cordes vocales, la membrane muqueuse du larynx, l'état de la glotte est visible. Lors de la respiration, la glotte est élargie et lors du sondage, elle est rétrécie voire fermée. Les cordes vocales sont roses, les vestibules sont rougeâtres. La surface de la membrane muqueuse est lisse, rose.

Topographie du larynx. Le larynx est situé au niveau IV-VI des vertèbres cervicales. Derrière le larynx se trouve la partie laryngée du pharynx, sur les côtés des faisceaux neurovasculaires du cou et des lobes de la glande thyroïde. En face, le larynx est recouvert de muscles commençant à l'os hyoïde.

Caractéristiques d'âge du larynx. Chez les nouveau-nés, le larynx est court et large. Il est situé 3 vertèbres plus haut que chez l'adulte et atteint sa position finale à l'âge de 13 ans. Le cartilage cartilagineux est absent. L'entrée du larynx est large. Les ligaments thyroïdiens hyoïdes sont absents. Les années suivantes, la taille du larynx augmente. À l'âge de 7 ans, toutes les formations anatomiques du larynx apparaissent. Chez les garçons âgés de 12 à 15 ans, une croissance particulièrement importante du larynx se produit. Sa cavité s'agrandit, les cordes vocales s'allongent, et donc la voix change (mutation vocale). Chez les filles, la croissance du larynx se produit plus progressivement..

Anatomie radiographique du larynx. L'examen radiographique en projection latérale en raison de la présence de la colonne d'air montre les contours des parois antérieure et postérieure du larynx et du pharynx, les ventricules du larynx, l'épiglotte, les ombres des cordes vestibulaires et vocales, les contours supérieur et postérieur du cartilage cricoïde, la trachée. Dans la projection sagittale, les parois latérales du larynx sont révélées. Une ombre faiblement profilée de l'épiglotte, des ombres des plis de l'épiglotte écopée, des cordes vestibulaires et vocales, les ventricules du larynx sont visibles.

L'apport sanguin au larynx se fait par les artères laryngées supérieures et inférieures (à partir de la thyroïde correspondante). Les veines sont formées à partir des plexus veineux de la membrane muqueuse et drainent le sang dans les veines du même nom avec les artères, qui s'écoulent dans la thyroïde.

Les vaisseaux lymphatiques transportent la lymphe vers les ganglions cervicaux profonds.

Les nerfs vagues envoient les nerfs laryngés supérieurs et récurrents vers le larynx. Les fibres sympathiques proviennent des nœuds cervicaux du tronc sympathique.

Anatomie du larynx

Information clé

  1. L'anatomie humaine du larynx est un complexe complexe de tissus musculaires et cartilagineux, de vaisseaux sanguins et lymphatiques et de terminaisons nerveuses. De l'intérieur, il est recouvert d'épithélium et de membrane muqueuse.
  2. Le larynx remplit plusieurs fonctions: déglutition, respiration, participation à l'appareil vocal.
  3. Les personnes qui ont subi une laryngectomie doivent développer des compétences compensatoires pour retrouver les fonctions corporelles perdues.
  4. Dans notre centre, vous pouvez obtenir des conseils détaillés sur la rééducation après des maladies graves, des blessures et l'ablation du larynx.
  5. Nous vendons également des produits de qualité pour les personnes ayant subi une laryngectomie.

Voulez-vous comprendre plus en détail la structure du larynx? Demandez à nos consultants!

Caractéristiques de la structure du larynx

L'anatomie du larynx humain est assez complexe et, de ce fait, lui permet d'accomplir de nombreuses fonctions physiologiques. Cet organisme se compose de:

  • Épiglotte
  • Cartilage hyalin
  • Appareil musculo-ligamentaire
  • Vaisseaux sanguins
  • Amygdales laryngées
  • Épithélium
  • Membrane muqueuse

La partie supérieure du larynx se connecte au pharynx, la partie inférieure à la trachée. L'œsophage le rejoint derrière, et autour se trouve un faisceau de vaisseaux sanguins et de terminaisons nerveuses.

L'anatomie du larynx et du pharynx permet une déglutition sans entrave, le passage de l'air pendant la respiration et la génération de sons. C'est un instrument habile complexe donné à l'homme par la nature. Chacun de ses «rouages» est important et joue un rôle fonctionnel énorme.

  • L'épiglotte est une plaque élastique en forme de feuille qui se connecte à la base de la langue
  • Cartilage thyroïdien - appartient à la catégorie des hyalines, se compose de 2 plaques d'accrétion, situées à un angle
  • Cartilage cricoïde - se compose de tissu hyalin, se connecte par le bas à la trachée et est donc la base du larynx, par le haut est attaché au cartilage thyroïdien
  • Cartilage aryténoïde - a une forme pyramidale triangulaire avec des processus auxquels les cordes vocales sont attachées

À l'exception de l'épiglotte, tout le cartilage de cet organe est hyalin. Après 30 ans, des dépôts de sels de calcium s'y produisent, ce qui provoque une ossification et une perte de mobilité. Cela entraîne une détérioration des capacités vocales - la parole devient sourde et tremblante..

Appareil ligamento-musculaire

Muscles externes du larynx:

  • Sterno-thyroïde
  • Hyoïde thyroïde
  • Compresseurs pharyngés inférieurs

Ce groupe musculaire aide à abaisser le larynx lors de la parole ou de la respiration, ainsi qu'à le relever lors de la déglutition..

Fibres musculaires internes:

  • Dilatation de la glotte - muscle cricoïde postérieur apparié
  • Rétrécissement - cricothyroïde latéral apparié et en forme de thyroïde, plus scooper-aryténoïde transverse non apparié
  • Étirement des cordes vocales - cricothyroïde et thyroïde appariés

La musculature laryngée travaille étroitement avec les plis:

  1. Les cordes vocales du larynx sont deux plis denses situés à un angle l'un par rapport à l'autre au sommet et se connectant par le bas avec les processus du cartilage aryténoïde
  2. Plis du vestibule - situés au-dessus des cordes vocales

De plus, les vestibules, les ventricules et l'espace sous-glottique sont situés dans le larynx. Ensemble, tous ces éléments forment un appareil complexe qui fonctionne parfaitement chez une personne en bonne santé. Les mouvements des ligaments et des muscles se produisent à un niveau réflexe, excités par des impulsions émanant du cerveau.

Apport sanguin au larynx

Les vaisseaux suivants sont impliqués dans l'approvisionnement en sang du larynx:

  • Artère laryngée postérieure
  • Artères thyroïdiennes inférieures et supérieures
  • Artère laryngée inférieure
  • Veines jugulaires

De plus, il y a pas mal de vaisseaux lymphatiques et de terminaisons nerveuses dans le larynx. Ensemble, tout cet appareil vous permet d'assurer la fonctionnalité de l'orgue.

En raison de maladies inflammatoires ou de tumeurs malignes, l'anatomie et la physiologie du larynx sont perturbées. Cela entraîne des difficultés à respirer et à avaler, une perte partielle ou complète des fonctions vocales. Aux premiers symptômes d'un dysfonctionnement d'un organe, vous devriez consulter un médecin. Le cancer du larynx se développe souvent de manière imperceptible, mais à ses débuts, l'organe peut être préservé en retirant un seul ligament et en prescrivant une chimiothérapie. Dans les cas avancés, vous devez recourir à la laryngectomie.

Voulez-vous comprendre plus en détail les caractéristiques anatomiques du larynx? Les consultants de notre centre sont prêts à répondre à toutes vos questions. Nous aidons également les personnes ayant subi une laryngectomie à s'adapter à une nouvelle condition, à choisir des méthodes de rééducation. Vous pouvez acheter des appareils de formation de la voix, des accessoires pour une trachéotomie, suivre une formation.

Des informations détaillées peuvent être obtenues par numéros de téléphone à Kiev:
(067) 239-69-18 (centre ORL sur Saksaganskogo),
(096) 634-48-48 (centre ORL sur Nivki),
(050) 035-87-17 (centre ORL de Darnitsa),
(098) 636-89-79 (centre ORL à Obolon).




vue arrière

1 - cartilage granulaire;

2 - ligament thyroïde-hyoïde;

3 - membrane thyroïdienne-hyoïde;

4 - le seuil du larynx;

5 - pli du vestibule;

6 - cartilage aryténoïde;

7 - corde vocale;

8 - articulation cricothyroïdienne;

9 - muscle cricoïde latéral;

10 - cartilage cricoïde;

11 - trachée