Principal

Écrevisse

Alopécie androgénique: causes et symptômes

Des boucles bien entretenues et saines sont le rêve de chaque représentant de la belle moitié de la société. L'absence de plaques chauves, des cheveux sains est un signe de la bonne santé d'un homme. Stress, déséquilibre hormonal, soins inappropriés, utilisation inappropriée de médicaments, alimentation déséquilibrée, présence de dépendances - tout cela peut nuire à l'état des cheveux, ainsi que conduire à un amincissement significatif des cheveux.

Pas une seule personne n'est à l'abri de la survenue d'une maladie telle que la perte de cheveux. Cette pathologie apporte un énorme inconfort esthétique à la vie d'une personne, car l'apparition de plaques chauves n'est pas un ornement. L'amincissement des cheveux, qui conduit à la calvitie, est douloureusement perçu par des personnes de différentes catégories d'âge. Chez les hommes, à environ 35 ans et chez les femmes à 50 ans, une forme androgénique d'alopécie est souvent diagnostiquée.

Dans la lutte contre une maladie grave, les gens utilisent une variété de médicaments, mais comme la pathologie est provoquée dans la plupart des cas par un déséquilibre hormonal, de nombreuses méthodes de traitement se révèlent tout simplement inefficaces. Le traitement de la maladie doit être complet et opportun. Lorsque les premiers symptômes d'une maladie apparaissent, vous devez immédiatement consulter un spécialiste. L'alopécie androgénique est l'une des formes les plus graves de la maladie avec des causes spécifiques, et donc une approche particulière du traitement.

Ce qui provoque l'apparition de la pathologie

L'alopécie androgénétique est une forme particulière dont l'apparence est due à la haute sensibilité des ampoules à la dihydrotestostérone - un type d'hormone sexuelle masculine - la testostérone. Sous l'influence de la dihydrotestostérone, un spasme prolongé des capillaires se produit.

La violation de la microcirculation est lourde de:

  • dystrophie des follicules pileux;
  • amincissement, affaiblissement;
  • arrêt de la croissance;
  • décoloration des boucles;
  • nécrose et chute de cheveux.

Une sensibilité élevée à l'hormone est transmise génétiquement. L'alopécie androgénétique est considérée comme une maladie hormonale avec une prédisposition héréditaire. La pathologie chez l'homme selon le type androgéno-dépendant se développe avec un amincissement des cheveux dans les zones frontales et pariétales. Chez les femmes atteintes d'alopécie androgénique, l'amincissement des boucles commence par la séparation, puis la couronne. L'amincissement des cheveux est un processus lent mais progressif.

Tout d'abord, les boucles perdent leur brillance, deviennent sans vie, puis deviennent plus minces. La première symptomatologie de la pathologie peut être vue de plus près et après dix à quinze ans, la formation de zones visibles de calvitie est notée. Une caractéristique de cette forme d'alopécie est la préservation du volume et du nombre de poils dans la région occipitale. Cela est dû au manque de sensibilité des follicules pileux de cette zone à la dihydrotestostérone.

La survenue d'une alopécie androgénique peut être causée par les raisons et les facteurs suivants:

  1. Diminution ou augmentation du fonctionnement des testicules ou des ovaires avec des affections telles que l'orchite, les appendices polykystiques, ovariens, sclérocystiques.
  2. La présence de néoplasmes dans les glandes surrénales ou une augmentation de la fonction des organes due à des maladies.
  3. Hypo- et hyperfonction de la glande pituitaire.
  4. La présence de néoplasmes dans les glandes, qui sont responsables de la production d'hormones sexuelles ou les endommagent.
  5. Prédisposition génétique. Si l'un des parents du sang reçoit un diagnostic d'alopécie androgénétique, le risque de pathologie chez la jeune génération augmente automatiquement.
  6. Déséquilibre hormonal. Porter un fœtus, la ménopause et d'autres périodes de changements hormonaux dans le corps féminin, ainsi que prendre des médicaments contenant des hormones mâles - tout cela peut entraîner l'apparition de plaques chauves. Chez les hommes, l'apparition de l'alopécie est généralement provoquée par l'utilisation de médicaments qui stimulent la production de testostérone.
  7. Exposition au stress.
  8. La présence de pathologies gastro-intestinales.

Selon les statistiques médicales, les hommes sont plus sensibles à la survenue de la maladie. Chez eux, contrairement aux femmes, l'alopécie androgénique se développe cinq fois plus souvent.

Après 50 ans, des manifestations d'alopécie androgénétique sont détectées chez chaque seconde représentative du sexe fort et chez chaque femme.

Les premiers signes de calvitie sont l'amincissement, la sécheresse accrue, les cheveux cassants et les pellicules. Les symptômes de l'alopécie androgénétique masculine et féminine sont quelque peu différents.

Manifestations de pathologie chez la femme

En plus de la perte de boucles dans la région de la couronne et du front, la pathologie chez la femme s'accompagne de:

  • changements pathologiques dans le cycle menstruel;
  • l'apparition de l'acné;
  • l'apparition de cheveux dans les zones atypiques - dans la zone des glandes mammaires, du dos, du visage.

L'alopécie peut être de plusieurs types:

  1. Rayures. Tout d'abord, l'amincissement des cheveux se produit dans la zone de séparation. En outre, la propagation du processus pathologique à la région temporelle est notée..
  2. Nids. Les boucles minces dans la zone de séparation, mais contrairement à la perte de boucles sous forme de bande, les dommages aux follicules pileux se produisent au niveau du front, ainsi que de la couronne.
  3. Type masculin. L'un des types les plus rares de perte de cheveux. Elle s'accompagne d'abord d'un amincissement des cheveux, puis de l'apparition de plaques chauves. Le flux de ce formulaire est assez rapide. Ignorer la maladie entraîne une perte de cheveux complète en trois mois..

Manifestations de la calvitie masculine

La calvitie masculine s'accompagne d'une perte de cheveux exclusivement dans les zones pariétales et frontales. Il y a plusieurs étapes dans le développement de l'alopécie androgénétique.

  1. Première étape. Accompagné de l'apparition d'une légère dépression sur la ligne de front du cheveu.
  2. Second degré. Elle se caractérise par l'acquisition d'une zone fronto-temporale de forme triangulaire, ainsi que par une chute de cheveux au sommet de la tête.
  3. Troisième étape. Accompagné de la propagation des plaques chauves frontotemporales à plus de deux centimètres de la racine des cheveux.
  4. Degré 3b. Caractérisé par l'apparition d'un amincissement important de la chevelure au niveau de la couronne.
  5. Quatrième étape. Elle se caractérise par un amincissement des cheveux au niveau du front, ainsi que la poursuite de la chute des cheveux au niveau de la couronne. Les deux zones touchées sont séparées par une section de cheveux sains.
  6. Le cinquième degré. On note la propagation du processus pathologique, la poursuite de la chute des cheveux, ainsi qu'une réduction de la zone de croissance normale des cheveux.
  7. Sixième étape. Il se caractérise par la connexion des régions frontotemporale et pariétale, ainsi que par la propagation du processus à la région occipitale.
  8. Degré septième. Les cheveux ne restent que dans la zone des oreilles et un peu dans la région occipitale - sur une étroite bande de derme.

Chute de cheveux androgénique: comment y faire face avec différentes méthodes

La calvitie, même insignifiante, chez la femme comme chez l'homme, s'accompagne d'une violente réaction émotionnelle.

Il faut comprendre que la perte de cheveux androgénique est une maladie incurable. La seule chose qui peut être faite dans ce cas est de ralentir la propagation du processus pathologique dans les premiers stades, ainsi que de restaurer la croissance des boucles.

Le traitement de cette forme d'alopécie devra être effectué tout au long de la vie. L'arrêt de la prise de médicaments entraîne non seulement la progression de la maladie, mais également une perte complète de cheveux sur la tête..

Les médecins ne recommandent pas l'automédication et la prise de médicaments douteux ou recommandés par des parents ou amis qui n'ont aucune formation médicale dans la lutte contre la chute des cheveux androgènes. Cela peut avoir des conséquences désastreuses. Pour le traitement de la maladie, des médicaments spéciaux et des vitamines, la thérapie au laser, la chirurgie de transplantation de végétation et des compositions de médecine alternative sont utilisés aujourd'hui. Divers dispositifs pour masquer les plaques chauves sont également populaires aujourd'hui..

Thérapie médicamenteuse

Pour le traitement de la pathologie, l'utilisation des médicaments suivants est prescrite.

  1. Bloqueurs de la dihydrotestostérone: Finastéride.
  2. Antiandrogène: Spironolactone.
  3. Préparations pour stimuler la croissance des cheveux: Minoxidil.

Ces médicaments sont très efficaces. Leur utilisation aide à arrêter la progression de la chute des cheveux androgènes, à stimuler la croissance de nouveaux cheveux. Vous devez les emmener tout au long de votre vie..

Souvent, l'utilisation de peptides de cuivre est prescrite: Folligen, Tricomin. Ces formulations, après avoir pénétré les follicules pileux, aident à stimuler la production de protéines nécessaires à la croissance des cheveux, ainsi qu'à bloquer la 5-alpha réductase, qui convertit la testostérone en dihydrotestostérone. Ces produits sont fabriqués sous forme de shampooing et de spray. Ils peuvent être utilisés par les femmes et les hommes.

Thérapie au laser

Dans la lutte contre les pathologies telles que la perte de cheveux androgénique, la thérapie au laser est utilisée depuis longtemps. L'utilisation d'un faisceau laser améliore la microcirculation dans les zones touchées, stimule le métabolisme cellulaire dans les ampoules, ainsi que renforce les boucles affaiblies, leur donnant volume, santé et brillance.

La procédure est effectuée dans des cliniques médicales. L'apparence du système laser est similaire à celle d'une hotte avec un grand nombre d'émetteurs. La durée d'une procédure est d'un quart d'heure.

Un tel traitement est effectué deux fois par semaine. La durée du cours est d'un an. À la fin du traitement, il suffit d'effectuer une procédure d'entretien tous les 30 jours. L'effet du traitement est perceptible après un mois. La thérapie au laser aide à arrêter la chute des cheveux et à stimuler la croissance des cheveux.

Chirurgie de greffe de cheveux

Si toutes les méthodes utilisées pour traiter l'alopécie échouent, une intervention chirurgicale est prescrite. Cette technique est assez ancienne. Son essence est la greffe de cheveux d'une zone saine à la zone touchée. Le succès de l'intervention, ainsi que l'efficacité, sont influencés par les caractéristiques individuelles de l'organisme. Aussi, le résultat dépendra de la zone de la lésion, de la zone, de l'âge du patient, du degré de densité des cheveux.

Masquage des plaques chauves

Certaines personnes utilisent des perruques et des postiches pour cacher les plaques chauves. Souvent, les zones touchées sont cachées avec le style, ainsi que les coupes de cheveux. Une autre option pour masquer les taches chauves est l'utilisation d'épaississants capillaires - des produits cosmétiques spéciaux dotés de microfibres de coton, de kératine ou de viscose. Les fibres collent aux boucles et donnent le volume des cheveux qui cache les zones translucides du derme.

L'utilisation de la médecine alternative

Des compositions à partir d'ingrédients naturels peuvent être utilisées comme méthode de thérapie auxiliaire. Ces fonds apporteront des bénéfices exceptionnels aux cheveux, ils contribueront à nourrir les follicules pileux, à éliminer les pellicules, à normaliser le fonctionnement des glandes sébacées, à cicatriser, à renforcer et à améliorer l'apparence des mèches..

Voici quelques recettes efficaces:

  1. Il est recommandé de frotter le gruau d'oignon dans le derme de la tête, les racines des cheveux. Cette procédure aidera à améliorer le flux sanguin vers les follicules, ainsi qu'à stimuler la croissance des cheveux. Il vous suffit de hacher un oignon avec une râpe fine, puis de frotter la masse sur le cuir chevelu.
  2. La composition suivante est assez efficace. Il est nécessaire de mélanger une cuillère à café d'huile d'argousier avec six gouttes de pamplemousse, 1 ml de vitamine A et E. La masse est chauffée, puis mélangée avec Dimexide - 10 ml, puis frottée dans le derme de la tête avec des mouvements de massage. Après une heure, vous devez vous laver les cheveux.
  3. De bons résultats peuvent être obtenus avec de la teinture de poivre. Vous devez moudre un piment, puis le verser avec de la vodka - un demi-verre. La composition doit être infusée dans les 24 heures. Le produit préparé est frotté dans le derme de la tête une fois par jour. Une heure après la procédure, vous devez vous laver les cheveux.

La perte de cheveux androgénétique est un problème courant et grave. La pathologie est incurable. Mais ne vous fâchez pas et n'abandonnez pas. Si vous prenez des médicaments prescrits par votre médecin et que vous utilisez des méthodes thérapeutiques auxiliaires, la progression de la maladie peut être suspendue. L'essentiel est de ne pas ignorer les symptômes de la maladie et de ne pas refuser le traitement.

Un nouveau problème du monde moderne - l'alopécie androgénique chez la femme: symptômes et cause

Après avoir franchi la limite d'âge à 30 ans, une femme commence à remarquer les premiers signes du vieillissement: peau sèche, apparition de rides mimiques sur son visage, ralentissement du métabolisme.

Certaines femmes ont un changement notable dans leur coiffure: les cheveux deviennent plus fins, perdent leur volume d'origine et commencent à tomber en grande quantité.

La perte de cheveux prématurée chez les femmes est appelée alopécie androgénique et survient chez les personnes ayant une prédisposition héréditaire. Plus en détail, qu'est-ce que la perte de cheveux androgénique chez la femme, ses symptômes et ses causes, nous examinerons plus en détail.

Qu'est-ce que l'alopécie androgénique chez la femme?

Alopécie androgénique chez la femme - qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'une calvitie progressive causée par l'action des hormones mâles (androgènes) sur les follicules pileux..

Il y a quelques 10 ans, les hommes étaient plus sensibles à cette pathologie. Aujourd'hui, l'incidence de l'alopécie androgénétique chez la femme augmente chaque année. Cela est dû à la détérioration de la situation environnementale, au mauvais style de vie, au stress - des facteurs qui affectent directement la violation du fond hormonal féminin.

Le phénomène de la chute des cheveux est étudié par des médecins, des dermatologues, des trichologues. L'alopécie androgénique étant une maladie hormonale, une consultation avec un endocrinologue est également nécessaire. Après avoir établi les causes de la calvitie et réussi les tests, un traitement approprié sera prescrit.

À quoi ressemble l'alopécie androgénique (calvitie) chez la femme: voir la photo ci-dessous.

Causes d'occurrence

Chez l'homme, on distingue 2 types de cheveux: le vellus (sur le corps, le visage) et le terminal (sur le cuir chevelu). En raison de l'influence des androgènes, les follicules pileux terminaux se régénèrent et commencent à produire des cheveux plus fins et plus courts, similaires aux cheveux vellus. Au fil du temps, ces follicules s'atrophient et ne produisent plus de poils.

La sensibilité des follicules pileux terminaux à l'action des androgènes est due à un facteur génétique, c'est-à-dire qu'elle est héréditaire. C'est la principale raison de l'apparition de l'alopécie androgénétique chez une personne en bonne santé..

Les troubles endocriniens sont la deuxième cause de perte de cheveux chez les femmes, mais dans ce cas, le processus de perte de cheveux lui-même est un peu différent. Il est également impossible d'exclure les facteurs qui accélèrent le processus de vieillissement du corps dans son ensemble - ce sont les conditions de vie, la nature de la nutrition, les troubles mentaux, le stress et les mauvaises habitudes. En savoir plus sur la relation entre la perte de cheveux et la psychosomatique ici.

Symptômes

Symptômes de l'alopécie androgénique chez la femme: le premier signe d'apparition de la calvitie est une perte de cheveux intense dans la région pariétale, des deux côtés de la raie centrale. Si vous divisez les cheveux en 2 parties dans la partie centrale de la tête, vous pouvez remarquer visuellement l'expansion de la ligne de séparation.

Les cheveux sur la couronne d'une femme perdent leur couleur, deviennent plus fanés, visiblement plus fins, à la suite de quoi ils se cassent. Souvent, dans le contexte de la calvitie, une maladie concomitante se produit - la dermatite séborrhéique, qui se traduit par les symptômes suivants: pellicules, cheveux gras, apparition d'acné sur le cuir chevelu et la région frontale.

Il est également possible de déterminer l'alopécie androgénique chez la femme par les symptômes de l'hyperandrogénie. Parallèlement à la calvitie chez une femme en âge de procréer, les menstruations disparaissent, l'apparition de poils durs sur le corps et le visage (moustache, barbe) est notée et l'acné du visage apparaît..

Les symptômes d'alopécie ci-dessus indiquent des troubles endocriniens et nécessitent une consultation avec un endocrinologue. De côté, les cheveux de la femme semblent négligés: ternes et gras, une lumière est déterminée visuellement au niveau de la couronne.

Stades de la maladie

Les stades de développement de l'alopécie androgénique dépendent de la cause de son développement. Chez les femmes en bonne santé qui ne souffrent pas de maladies endocriniennes, la calvitie se développe comme suit (classification de Hamilton):

  1. Perte de cheveux le long du bord avant de la ligne de croissance.
  2. L'apparition de plaques chauves sur le front.
  3. Amincissement de la région pariétale.
  4. Calvitie progressive sur le front et la couronne de la tête, se terminant par la fusion des foyers et la formation d'une grande racine des cheveux en retrait.

Chez les femmes atteintes de troubles endocriniens, il y a une perte de cheveux intense et un amincissement uniforme immédiatement sur une grande zone de la tête:

  • augmentation de la perte de cheveux dans la zone de séparation centrale;
  • la propagation de la calvitie dans toute la région pariétale;
  • la formation d'un grand foyer de calvitie sur la zone pariétale;
  • l'alopécie progresse très lentement et dure des objectifs et des décennies.

Traitement de la maladie

Dans le traitement de la calvitie chez les femmes, des médicaments sont utilisés pour supprimer l'effet des androgènes. Parmi les moyens à usage externe, les lotions aux herbes sont très efficaces: «Chronostim», «Tricostim».

Une amélioration clinique significative chez les femmes est causée par la solution de Minoxidil, dont l'application topique ralentit le processus de perte de cheveux et, dans la plupart des cas, rétablit la croissance des cheveux..

La solution de Minoxidil est vendue en pharmacie sous les noms commerciaux Alerana, Generolon, Kosilon.

L'acétate de cyprotérone est efficace pour le traitement général de la calvitie courante chez les femmes. Le médicament doit être utilisé en association avec des agents contenant des œstrogènes, car il supprime la production d'œstrogènes.

À cet égard, une attention particulière doit être accordée aux contraceptifs oraux combinés «Diane-35», «Silest». Si les zones de calvitie sont trop grandes, la greffe chirurgicale de cheveux a du sens. Vous pouvez en savoir plus sur les méthodes de transplantation modernes, y compris la technique non chirurgicale et le prix de cette procédure, sur notre site Web..

Malheureusement, la perte de cheveux androgénétique chez les femmes ne peut pas être complètement guérie. L'utilisation topique de sprays, lotions et shampooings anti-calvitie aidera à préserver les cheveux et à prévenir la chute des cheveux, cependant, ils devront être utilisés à vie..

  • les principales causes de la perte de cheveux diffuse chez les femmes;
  • les principales causes et types d'alopécie chez les femmes, ainsi que les méthodes de traitement de la perte de cheveux;
  • perte de cheveux inattendue - alopécie chez la femme (focale);
  • perte de cheveux chez les femmes - il est temps d'aller chez le médecin et de se familiariser avec les remèdes efficaces contre la calvitie;
  • créé par la nature: les meilleurs masques de calvitie faits maison pour les femmes;
  • petites astuces ou recettes de remèdes populaires pour la perte de cheveux chez les femmes.

Vidéo utile

Pour plus d'informations sur l'alopécie androgénétique chez la femme, voir la vidéo ci-dessous:

Perte de cheveux due à un excès d'hormones androgènes

L'alopécie androgénique est la cause la plus fréquente de perte de cheveux chez l'homme, tant chez l'homme que chez la femme. Ce type de perte de cheveux est également connu sous le nom de calvitie masculine..

Chez l'homme, un symptôme de l'alopécie androgénique est une perte de cheveux progressive à partir des tempes. Au sommet de la tête, les cheveux deviennent plus fins et au fil du temps, seule une ceinture de cheveux sur les côtés et dans le dos peut subsister. Il arrive rarement à une calvitie complète. Chez les femmes, les cheveux deviennent plus fins uniformément sur toute la tête..

Causes de l'alopécie androgénique

La calvitie est une perte de cheveux temporaire ou permanente sur une zone limitée qui recouvre le cuir chevelu. La cause la plus fréquente de perte de cheveux est l'alopécie androgénique. Il représente environ 95% de tous les cas.

L'apparition de cette maladie est influencée à la fois par des facteurs génétiques et par l'environnement. Cependant, l'alopécie androgénique n'est pas entièrement comprise et de nombreux facteurs n'ont pas encore été découverts..

Alopécie androgénique typique chez un homme

Avec le catagène, les processus métaboliques dans les cheveux diminuent et, en particulier, la connexion avec le follicule est perturbée. La phase catagène dure plusieurs semaines. Les cheveux entrent alors dans la phase télogène, au terme de laquelle les cheveux tombent. Cela dure plusieurs mois. Ces phases chez une personne passent de manière asynchrone.

Chez une personne en bonne santé, 85% des cheveux sont au stade anagène, environ 15% au stade télogène et 1% au stade catagène. Chez une personne atteinte d'alopécie androgénique, la phase télogène est allongée, ce qui dans le trichogramme se manifeste par une augmentation du pourcentage de cheveux télogènes jusqu'à 30%, ainsi qu'une réduction de la phase anagène.

Des études ont montré que les hormones appelées androgènes jouent un rôle important dans la perte de cheveux. Ils sont importants pour le développement sexuel des hommes. Les androgènes sont également responsables de fonctions importantes chez les femmes et les hommes, telles que la régulation des performances sexuelles et la croissance des cheveux. Chez l'homme, la calvitie est également associée à la sensibilité génétique des follicules pileux à la DHT, ce qui entraîne un affaiblissement des cheveux et raccourcit leur durée de vie..

Bien que les facteurs génétiques aient le plus grand impact sur l'état des cheveux et la perte potentielle de cheveux, il ne faut pas oublier l'importance d'un mode de vie sain. Les conditions de vie difficiles et le stress contribuent à une augmentation du nombre de personnes souffrant de perte de cheveux, comme en témoigne le Japon après la Seconde Guerre mondiale.

Des études ont montré que dans la période d'après-guerre, le nombre de cas de calvitie masculine augmentait considérablement. Des études récentes ont montré un plus grand risque de perte de cheveux chez les personnes qui utilisent des charges élevées pendant l'exercice. Ceci est associé à une augmentation significative des niveaux de testostérone.

Causes de l'alopécie androgénique chez la femme

L'apparence, en particulier pour une femme, est très importante et les cheveux sont l'un de ses éléments les plus importants. Tout changement dans la quantité et la qualité des cheveux peut être un problème psychologique grave et causer de nombreux problèmes..

La calvitie est une maladie qui affecte non seulement les hommes, mais aussi les femmes. On estime que la maladie affecte 20 à 60% des femmes de moins de 60 ans.

Parmi les causes de l'alopécie androgénique chez la femme, comme chez l'homme, les facteurs génétiques viennent en tête. Parmi les gènes dont les mutations peuvent conduire à la formation de plaques chauves se trouvent les gènes responsables de la production d'androgènes et les gènes de codeurs des récepteurs aux androgènes. Les mutations des gènes récepteurs peuvent entraîner une hypersensibilité à l'hormone.

Une autre cause possible d'alopécie androgénique est l'hyperandrogénie. Elle peut être associée, par exemple, au syndrome des ovaires polykystiques, ainsi qu'à l'utilisation de progestérone de synthèse contenus dans la contraception. L'hyperandrogénie conduit à la miniaturisation du follicule pileux, entraînant des cheveux plus courts, plus fins et plus brillants.

Le deuxième mécanisme d'action des niveaux élevés d'androgènes est de raccourcir la durée de la phase anagène, c'est-à-dire la croissance des cheveux, ainsi que d'allonger la période pendant laquelle le follicule pileux produit de nouveaux cheveux après la chute des cheveux..

Signes d'alopécie androgénique

Les premiers signes d'alopécie androgénique apparaissent chez les hommes de 20 à 30 ans, chez les femmes un peu plus tard - après 30 ans. La calvitie commence par une augmentation des angles de transition du front aux tempes, puis des cheveux clairsemés se produisent sur le dessus de la tête. Ce type de calvitie est appelé calvitie masculine. Les femmes peuvent développer une calvitie masculine et féminine..

Les premiers signes d'alopécie androgénique chez la femme se manifestent par l'expansion de la séparation formée lors du peignage. Des symptômes typiques de l'alopécie androgénique masculine, c'est-à-dire un approfondissement des angles de transition du front aux tempes, sont observés chez environ 30% des femmes, principalement pendant la ménopause.

L'alopécie androgénique chez la femme consiste en un amincissement diffus des cheveux sur le dessus de la tête. Très rarement, chez le type féminin, une perte de cheveux complète se produit au niveau du cuir chevelu.

Diagnostic de l'alopécie androgénique

Le diagnostic de la calvitie masculine est assez simple et ne nécessite pas de recherche supplémentaire. La reconnaissance est basée sur un examen clinique.

La première étape pour établir un diagnostic d'alopécie androgénique est une discussion précise et approfondie avec le patient sur le processus de perte de cheveux, sa durée, le traitement utilisé jusqu'à présent, sur des cas similaires dans la famille..

La deuxième étape est un examen physique, dans lequel il est nécessaire d'évaluer la progression du processus de perte de cheveux, ainsi que la présence de changements qui accompagnent souvent l'alopécie androgénique, tels que: acné, séborrhée, hirsutisme. Ces changements, comme la perte de cheveux, sont causés par des taux élevés d'androgènes dans le sang..

Le diagnostic d'alopécie androgénique chez une femme, en plus du médecin prenant une anamnèse, nécessite des études supplémentaires des cheveux. Un élément important est un trichogramme, c'est-à-dire une évaluation de l'apparence des racines des cheveux et la détermination du nombre de cheveux à certaines étapes du cycle de vie du follicule pileux. Une étude du niveau de testostérone libre et totale, de dihydrotestostérone, d'œstrogène, du niveau de TSH, d'hormone thyroïdienne et de ferritine, une protéine impliquée dans le stockage du fer dans l'organisme.

Dans la plupart des cas, le diagnostic d'alopécie androgénique chez la femme est posé après les résultats de la trichoscopie, mais une biopsie peut être nécessaire pour avoir une confiance totale dans le diagnostic. Dans le même temps, sur la base de ces études, il sera possible d'exclure d'autres causes de chute de cheveux..

Traitement de l'alopécie androgénique

Le traitement de l'alopécie androgénique n'est pas toujours nécessaire. De nombreuses personnes, en particulier les hommes, acceptent les changements d'apparence de leurs cheveux et ne prennent aucune mesure pour changer la situation..

Pour le reste des personnes atteintes d'alopécie androgénique, divers traitements sont disponibles pour arrêter ou au moins limiter la chute des cheveux..

On a constaté que la repousse des cheveux s’accélérait chez les patients hypertendus traités par un médicament appelé minoxidil. Ce médicament est susceptible de dilater les vaisseaux sanguins de la peau et d'améliorer la circulation locale, ce qui inhibe la progression de la chute des cheveux et provoque une croissance partielle des cheveux. Il est appliqué localement sur le cuir chevelu. L'effet du traitement apparaît après quelques mois et ne dure que pendant l'utilisation du médicament. Les cheveux tombent à nouveau après l'annulation.

Chez les femmes qui ont un taux accru d'androgènes, des médicaments sont utilisés qui affectent le niveau et l'activité des androgènes. Les plus couramment utilisés sont l'acétate de cyprotérone et les œstrogènes. On les trouve dans diverses pilules contraceptives.

L'acétate de cyprotérone bloque la liaison des androgènes aux récepteurs. Les œstrogènes augmentent le niveau de la protéine SHBG, qui se lie aux androgènes. Les hormones associées à cette protéine deviennent inactives, ce qui entraîne une diminution de leur effet sur l'organisme.

Cependant, si la maladie a entraîné la destruction des follicules pileux, les traitements non invasifs de la calvitie ne sont pas efficaces. Une greffe de cheveux peut être nécessaire pour couvrir les zones dénudées.

Le traitement de la calvitie masculine est nécessaire principalement pour des raisons psychologiques. Peu de personnes âgées se sentent attirantes et la perte de cheveux peut augmenter le déclin de l'estime de soi.

Traitement de la perte de cheveux androgénique chez la femme

Qu'est-ce que l'alopécie androgénique? La maladie tire son nom d'une substance appelée «androgène», cette hormone est considérée comme masculine, mais une petite quantité est présente dans le corps d'une femme.

Taux et écart

Si l'hormone androgène dans le corps est normale, elle est responsable de la normalisation de la quantité de sucre dans le sang, améliore le métabolisme et a un effet positif sur la croissance des cheveux. S'il est en excès, les follicules commencent à être endommagés au niveau cellulaire et la calvitie commence..

Les causes de l'alopécie androgénétique sont le plus souvent associées à d'autres troubles:

  • perturbations hormonales;
  • les maladies endocriniennes;
  • problèmes avec le tube digestif;
  • stress chronique, manque de sommeil, dépression, nervosité;
  • lésions inflammatoires sur le cuir chevelu;
  • dysfonctionnement du système immunitaire.

Les cheveux s'amincissent avec le temps, se tachent, s'amincissent et des pellicules apparaissent. Une telle violation inquiète les femmes âgées de 30 à 50 ans, et la maladie progresse à 60-70 ans.

Attention! Il y a eu des cas où la calvitie complète est survenue en seulement 2 mois, mais le plus souvent, il s'agit d'un processus chronique qui dure des années..

Les symptômes peuvent être exprimés de différentes manières, mais la principale manifestation de la maladie est la perte rapide des brins. Le plus souvent, il part de la zone frontale et s'étend jusqu'à la couronne. De nouveaux follicules peuvent apparaître à la place d'une racine des cheveux en recul, mais ils meurent également avec le temps..

Traitement de la perte de cheveux androgénique chez la femme

Le processus de traitement commence par l'examen de la femme et l'identification de la cause de la calvitie. La thérapie complexe comprend l'utilisation de médicaments, de méthodes folkloriques, de procédures de physiothérapie pour stimuler la croissance des bulbes. Dans les cas graves, seule la greffe de cheveux.

Remèdes de base pour le traitement de la maladie:

  • Minoxidil - injections pour restaurer la croissance des brins;
  • Spironolactone - traitement des troubles hormonaux, bloquant l'action des androgènes;
  • Cimétidine - une diminution de la production d'acide gastrique;
  • Oestrogène et progestérone - pour normaliser le niveau d'hormones féminines et masculines;
  • Contraceptifs oraux - pour réduire la production d'androgènes par les ovaires.

Il est impossible de guérir complètement la maladie, seule l'utilisation de sprays de pharmacie, de shampooings, de méthodes folkloriques et de produits de soins capillaires cosmétiques aidera à maintenir la densité des mèches et à arrêter leur perte ultérieure..

De plus, de telles méthodes de traitement de l'alopécie chez les femmes sont utilisées:

  • appliquer des huiles végétales et essentielles sur les mèches;
  • prendre des complexes multivitaminés;
  • l'utilisation de préparations à base de jus et d'extraits d'aloès, de calendula, de chélidoine, de palmier sabal;
  • botox;
  • en utilisant un shampooing au kétoconazole;
  • corticostéroïde topique.

Les procédures physiothérapeutiques comprennent - l'exposition au laser, l'ultraphonorèse, la mésothérapie, le massage de la tête, qui stimule la microcirculation tissulaire et réveille les ampoules dormantes.

De plus, il est recommandé d'élaborer le bon régime nutritionnel, saturant le corps d'oligo-éléments utiles. Il est interdit de manger des plats gras, frits, salés, épicés, diverses sortes de viandes fumées et des conserves. Alcool et tabac strictement interdits.

Plats et produits recommandés:

  • fruits et légumes frais;
  • fruits secs;
  • produits laitiers fermentés;
  • aliments protéinés - œufs, poisson, viande rouge.

Assurez-vous de boire beaucoup de liquides, au moins 2 litres par jour, afin d'éviter la déshydratation. Il existe d'autres traitements non conventionnels pour l'alopécie chez la femme. Il s'agit d'un effet mécanique sur le cuir chevelu avec le peigne Hair Max pour améliorer la circulation sanguine dans les tissus.

L'utilisation d'agents anti-séborrhéiques pour éliminer les démangeaisons, les irritations et les pellicules sur la tête. Les lotions capsiques ont des effets anti-inflammatoires et stimulants, aidant à restaurer des cheveux sains et brillants.

Remèdes populaires

L'utilisation de formulations naturelles dans le traitement de la chute des cheveux est sans aucun doute efficace, en particulier dans les premiers stades de la maladie. Pour renforcer les cheveux, on utilise du henné incolore, du basma, des décoctions et des infusions de plantes médicinales (sauge, calendula, camomille, genévrier, agripaume), ainsi que des masques au miel, à l'oignon et à la levure.

Appliquez des formulations nutritives sur les cheveux avant d'aller vous coucher, pendant 20 à 40 minutes, en enveloppant votre tête dans du plastique et une serviette douce. Rincer à l'eau courante, rincer avec une décoction de camomille ou d'écorce de chêne.

Recommandations pour le traitement de la perte de cheveux chez la femme

  1. Lorsque vous vous lavez les cheveux, utilisez de l'eau bouillie purifiée, sans agent de blanchiment ni autres irritants. Au lieu du shampoing, il est préférable d'utiliser du savon à lessive ou au goudron, à la demande de l'utilisateur.
  2. Il est utile d'introduire dans l'alimentation du chou de mer, de l'aspic, de la viande en gelée, des légumes de saison et des fruits à forte teneur en gélatine. Il est important de protéger les cheveux des effets négatifs des facteurs météorologiques, de les cacher sous un couvre-chef.
  3. Le Botox aide à lutter contre la chute des cheveux; le produit cosmétique contient des vitamines, des protéines, des acides aminés, des extraits d'aloès et de thé vert. Les nutriments agissent au niveau cellulaire pour prévenir la chute des cheveux.

Attention! Facteurs de risque - hérédité, grossesse et allaitement, ménopause, problèmes de thyroïde, stress sévère, médicaments à long terme, cancer.

Prenez soin de vos cheveux et, au moindre écart par rapport à la norme, consultez un médecin spécialisé. Il est difficile de déterminer indépendamment les symptômes de l'alopécie androgénique. Avec une perte de plus de 150 cheveux par jour, le processus de calvitie commence..

Soyez de bonne humeur et ne vous soignez pas!

Alopécie androgénétique chez la femme

  • Voir toute la gamme HairFood


L'alopécie androgénétique (AGA) est l'une des causes les plus courantes de perte de cheveux chez les hommes et les femmes. Cependant, il existe de nombreux mythes autour de l'AGA. Qu'est-ce que l'AGA en réalité et pourquoi ce n'est pas une maladie - nous analyserons dans cet article.

Qu'est-ce que l'AGA?


L'alopécie androgénétique est une perte de cheveux chronique causée par les androgènes (en particulier, l'hormone dihydrotestostérone) chez les hommes et les femmes génétiquement prédisposés. Le plus souvent, l'AGA est héritée: dans 75% des cas de la mère, dans 20% - du père. Dans 5% des cas, une personne prédisposée à l'AGA est la première de la famille.

Le mécanisme d'apparition de l'AGA


Des cheveux de deux types peuvent pousser sur notre tête: ordinaires et dépendants des androgènes, qui meurent sous l'influence de la forme active de l'hormone sexuelle masculine testostérone - la dihydrotestostérone (DHT). La DHT, à son tour, se forme sous l'influence de l'enzyme 5-alpha-réductase, qui se trouve dans les follicules pileux et les glandes sébacées. C'est la dihydrotestostérone intrafolliculaire qui est à l'origine de la perte: elle provoque un spasme fort et prolongé des vaisseaux alimentant les follicules, perturbe la synthèse des protéines et, par conséquent, provoque une dystrophie du bulbe et des cheveux. Dans le même temps, le niveau de testostérone dans le corps peut être normal, voire abaissé. Parce que l'AGA n'est pas une maladie, mais une caractéristique du corps.

Le corps féminin contient également de la testostérone et de la 5-alpha réductase, mais en moins grande quantité que le mâle. De plus, les œstrogènes prédominent et si l'équilibre hormonal n'est pas perturbé, la manifestation de l'AGA ne deviendra perceptible chez une femme que pendant la ménopause. Si la perte de cheveux a commencé avant la ménopause et à un jeune âge, cela est souvent associé à un déséquilibre hormonal (avec des maladies des glandes surrénales, des ovaires, de l'hypophyse).

Cependant, les hormones sexuelles ne suppriment pas ou n'améliorent pas toujours la croissance des cheveux. L'effet des androgènes ou des œstrogènes sur les cheveux est déterminé par la présence de récepteurs spéciaux à la surface des cellules du follicule pileux. Ces récepteurs sont activés par les hormones sexuelles pour stimuler ou bloquer la croissance des cheveux. La principale cause de perte de cheveux dans l'AGA est soit une augmentation de l'activité de la 5-alpha-réductase, soit une sensibilité accrue des récepteurs des cellules du follicule pileux à la DHT. Par conséquent, il n'y a pas de relation directe entre l'âge et l'AGA. Les trichologues notent qu'au cours des dernières années, l'âge du principal flux de patients n'est pas de 50 à 60 ans, mais de 25 à 35 ans. De plus, il y a des cas plus fréquents d'adolescents des deux sexes âgés de 15 à 18 ans présentant des signes évidents d'alopécie androgénétique..

Caractéristiques de l'AGA chez les femmes


L'AGA progresse plus lentement chez la femme que chez l'homme et est plus facile à traiter. L'alopécie féminine est caractérisée par un amincissement général des cheveux sur la tête et non par une calvitie à certains endroits, il est donc plus difficile de la détecter aux premiers stades - le volume total diminue simplement.
En effet, les femmes de la région frontale ont 40% moins de récepteurs aux androgènes que les hommes, ainsi que beaucoup plus d'enzyme aromatase, qui convertit la DHT en testostérone et en œstrogènes. C'est un antagoniste de la 5-alpha réductase et réduit le niveau de DHT dans les follicules pileux. Cela explique le modèle moins prononcé de perte de cheveux chez les femmes. De plus, les follicules de l'occiput chez les femmes sont plus résistants à la DHT. Et, en général, le niveau de 5-alpha-réductase dans le cuir chevelu chez les femmes est environ 3 fois inférieur à celui des hommes, et le niveau de testostérone est également plus bas - par conséquent, moins de dihydrotestostérone se forme dans les tissus cibles.

Cependant, avec l'AGA, les femmes peuvent également avoir une calvitie par rapport à la séparation centrale, les tempes - cela dépend du type spécifique d'AGA..

Types AGA


1. Amincissement diffus de la zone de la couronne tout en maintenant la racine des cheveux frontale (modèle de Ludwig);
2. Amincissement et étalement sur la partie centrale du cuir chevelu en violation de la racine des cheveux frontale (modèle d'arbre de Noël);
3. Amincissement associé aux plaques chauves bitemporelles (modèle de Hamilton). Plus fréquent chez les femmes ménopausées et chez les femmes atteintes d'hyperandrogénie.

Comment diagnostiquer l'AGA?


Selon les observations des trichologues, aujourd'hui, l'alopécie androgénétique se trouve chez presque une personne sur deux, elle peut simplement se manifester à des rythmes et à une intensité différents. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement l'état de vos cheveux afin de ne pas manquer l'apparition de l'AGA..

Comment l'AGA est-elle diagnostiquée? Un test sanguin ne donnera pas de résultat, car les hormones et autres indicateurs de l'AGA peuvent être normaux et, dans plus de 50% des cas, l'AGA se produit dans le contexte de la santé absolue du corps. Nous vous rappelons que la question ne concerne pas les hormones en soi, mais le degré de sensibilité des follicules à celles-ci. Par conséquent, le meilleur diagnostic est un examen par un trichologue expérimenté, une trichoscopie et un phototrichogramme.

Options et procédure de thérapie AGA.


1. Identification de l'hyperandrogénie et, le cas échéant, sa correction. Cela nécessitera la participation d'un gynécologue-endocrinologue, car la cause la plus fréquente est l'ovaire polykystique.
Cependant, rappelez-vous que les hormones peuvent être normales..

2. Protection des follicules pileux contre l'action destructrice de la dihydrotestostérone (bloquant l'enzyme 5-alpha réductase). Important! Ce qui fonctionne pour les hommes (généralement le finastéride est prescrit) ne fonctionne pas pour les femmes! Dans le traitement de l'AGA chez la femme, la spironolactone (veroshpiron) a fait ses preuves - c'est un diurétique conservant le potassium et le magnésium avec une bonne capacité à bloquer la 5-alpha réductase. Diane-35 est également souvent prescrit, qui est également utilisé comme contraceptif oral - ici, vous devez vérifier individuellement si cette méthode de traitement vous convient. Les produits à base de plantes peuvent aider - zinc, vitamine B6, extrait de fruit de palmier nain.

3. La thérapie AGA doit nécessairement inclure la prévention et le traitement de la fibrose, car l'AGA développe une inflammation chronique à l'intérieur des follicules. À la suite de l'inflammation, le tissu conjonctif se développe et des microscars apparaissent sur le cuir chevelu. Le cuir chevelu devient inactif, rugueux, la peau est épaisse et dense. Pour démarrer une thérapie de qualité pour la repousse des cheveux, une thérapie anti-inflammatoire et la lutte contre la fibrose sont une étape nécessaire. À la maison, ce sont des peelings acides, l'utilisation d'anti-inflammatoires sous forme de shampooings, masques et lotions spéciaux. Dans les cliniques, c'est aussi la physiothérapie utilisant l'échographie, le laser, l'électropharesie et d'autres procédures.

4. Débloquer les follicules qui ne fonctionnent pas - en utilisant des stimulants de croissance des cheveux. Le minoxidil est généralement prescrit, mais on connaît depuis longtemps un grand nombre d'effets secondaires et de contre-indications de ce médicament: un syndrome de sevrage prononcé, des complications du système cardiovasculaire, des démangeaisons fréquentes et une irritation du cuir chevelu. De nombreux trichologues disent que l'inclusion du minoxidil dans le schéma thérapeutique de l'AGA n'est plus pertinente aujourd'hui. Moyens nettement plus efficaces, y compris externes, avec des acides aminés, des peptides, du zinc, des œstrogènes, des herbes, des extraits de plantes, ainsi que l'utilisation de la thérapie par plasma, de la thérapie à l'ozone, de la mésothérapie, de l'exposition à un appareil fractionné, du massage trichologique. Le meilleur effet est obtenu par une combinaison de plusieurs techniques..

5. Création des conditions nécessaires à la croissance et à la restauration des cheveux - élimination des carences en micronutriments, fourniture d'un apport sanguin de haute qualité. Ceci est très important car les follicules pileux sont extrêmement sensibles à ces deux facteurs..
En conclusion, nous ajoutons que seul un trichologue expérimenté doit diagnostiquer l'AGA et prescrire un traitement spécifique. Par conséquent, si vous craignez une perte, nous vous recommandons de contacter immédiatement un spécialiste..

Alopécie androgénétique chez les femmes atteintes de SOPK: symptômes, traitement

L'alopécie androgénétique est une maladie génétique chronique qui conduit à une alopécie causée par la contraction des follicules pileux. C'est la cause la plus fréquente de perte de cheveux chronique. On estime que, selon l'âge, ce type de trouble touche 10 à 60% des femmes. Pour le traitement de la calvitie, des médicaments locaux et généraux doivent être utilisés..

Contenu:

Alopécie androgénétique chez la femme - qu'est-ce que c'est

Bien que certaines femmes aient des poils sur le visage et le corps plus épais que les filles sans SOPK, le SOPK a des problèmes d'amincissement des cheveux du cuir chevelu, connus sous le nom d'alopécie androgénétique. Cela est généralement dû à des niveaux élevés d'androgènes, que l'on trouve chez les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques..

La perte de cheveux chez la femme est caractérisée par une perte de densité capillaire dans les zones frontale et apicale de la tête (en haut). Les cheveux finissent par devenir plus fins et plus courts dans ces zones - il n'y a pas de calvitie complète comme chez les hommes.

La grande différence entre la perte de cheveux chez l'homme et l'alopécie androgénétique dans le syndrome des ovaires polykystiques est que le follicule pileux chez la femme reste en vie. La bonne nouvelle est que cela augmente la probabilité que le traitement contre la perte de cheveux réussisse et entraîne une nouvelle croissance des cheveux..

Il est important de noter que bien que l'alopécie androgénétique ou la perte de cheveux puisse survenir chez les femmes souffrant d'affections caractérisées par des niveaux élevés d'androgènes dans le corps, tels que le SOPK, ce type de perte de cheveux est plus fréquent chez les femmes ménopausées - bien que les niveaux androgènes soient généralement normaux. Ainsi, il est probable que le développement de la chute des cheveux chez la femme soit associé à une interaction hormonale complexe impliquant à la fois les androgènes et les œstrogènes (œstrogènes en baisse après la ménopause). D'autres facteurs peuvent également jouer un rôle, comme les gènes.

L'alopécie androgénétique est le résultat d'une concentration excessive d'androgènes dans le sang. L'hormone impliquée dans le processus de calvitie est la testostérone - chez les femmes, produite dans les ovaires et le cortex surrénalien.

Chez les femmes, la perte de cheveux est le résultat d'une enzyme 5-réductase hyperactive responsable de la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone. En outre, une activité réduite de l'aromatase - l'enzyme qui convertit l'androstènedione en œstrone - peut entraîner une perte de cheveux et une perte de cheveux..

L'effet de l'augmentation de l'activité androgénique est la miniaturisation des follicules pileux. De plus, le cycle de croissance des cheveux est dérégulé - sa phase de croissance est raccourcie. Ces processus conduisent à la formation de cheveux avec des tiges plus fines et plus courtes. Ces cheveux tombent plus rapidement et sont remplacés par de nouveaux plus tard..

Alopécie androgénétique - causes

L'alopécie androgénique chez la femme apparaît généralement après 30 ans et est beaucoup moins fréquente que chez l'homme. La principale cause de la calvitie masculine est des troubles androgéniques (conduisant à l'hyperandrogénie), ainsi que des facteurs génétiques.

La cause de l'hyperandrogénie est des troubles endocriniens tels que:

  • syndrome de Cushing,
  • syndrome des ovaires polykystiques,
  • tumeurs surrénales et ovariennes.

Un excès d'hormones mâles et d'androgènes peut également résulter de l'utilisation de progestérone synthétiques (ingrédients contraceptifs) et de médicaments androgènes. Chez les femmes ayant une prédisposition génétique, une alopécie peut survenir à la suite de l'action des détergents contenus dans les vernis, shampooings et peintures.

La perte de cheveux chez les femmes se produit également avec des maladies de la glande thyroïde, des maladies chroniques de divers organes et de l'anémie. Il a été démontré que les personnes atteintes d'alopécie androgénétique sont plus susceptibles de souffrir d'une maladie cardiaque. La calvitie avant 35 ans est un facteur de risque important de maladie coronarienne.

Alopécie androgénétique - symptômes

Selon le type de perte de cheveux, une perte de cheveux excessive peut affecter différentes parties du cuir chevelu. Les cheveux tombent également à des rythmes différents. Les premiers symptômes de l'alopécie androgénétique sont assez fréquents. La calvitie commence par des plaques, initialement de petite taille, qui apparaissent dans la zone frontale. Ce n'est pas votre perte de cheveux typique. Ils présentent une perte d'épaisseur au sommet de la tête sans déplacement de pousse des poils (au milieu, sur le dessus de la tête). La racine des cheveux sur le front est bien préservée. La densité est sensiblement amincie de plusieurs centimètres vers le haut.

C'est pourquoi il a été comparé à la calvitie masculine. La perte de cheveux sur le front est typique de la population masculine et dépend également des hormones.

Diagnostic de l'alopécie androgénétique

Le diagnostic de la maladie n'est pas difficile. Les médecins utilisent des programmes spéciaux pour évaluer le degré de changement. L'une des méthodes est l'échelle de Ludwig à trois niveaux. Il existe également l'échelle de Sinclair, qui est utilisée pour évaluer la gravité de la calvitie féminine. Le diagnostic est très important pour le diagnostic des maladies chroniques, en particulier hormonales.

Lors du diagnostic de la perte de cheveux excessive chez les femmes, des tests de laboratoire sont effectués pour mesurer les niveaux d'hormones pendant le cycle menstruel. La calvitie chez les jeunes femmes, surtout avant 30 ou même 20 ans, nécessite une prise de sang. Ainsi que des informations nutritionnelles, car certaines filles perdent du poids à un jeune âge.

En règle générale, les cliniques effectuent des tests informatiques, des trichogrammes ou le Trichoscan (analyse capillaire informatisée) de plus en plus populaire. Un spécialiste de la perte de cheveux (trichologue) peut ordonner une biopsie du cuir chevelu avec examen microscopique des tissus prélevés.

Traitement de la perte de cheveux pour les femmes

L'efficacité du traitement de l'alopécie androgénique chez la femme dépend de nombreux facteurs, notamment la détermination du diagnostic correct et l'identification de la condition sous-jacente qui peut entraîner la perte de cheveux. Le statut hormonal du patient (principalement la concentration d'androgènes dans le sang), ainsi que la possibilité d'utiliser une contraception hormonale, affectent l'efficacité du traitement.

La perte de cheveux androgénique est principalement traitée localement. L'utilisation du meilleur shampooing de la pharmacie annoncé comme renforçant, épaississant ou rétablissant la croissance des cheveux ne fonctionnera pas. La calvitie nécessite un traitement avec un médicament qui peut être utilisé pour traiter l'alopécie androgénétique chez la femme - le minoxidil. Ce médicament stimule la croissance des cheveux, allonge les follicules pileux et a un fort effet stimulant sur la croissance des cellules folliculaires en phase de croissance. Il est disponible en vente libre sous le nom commercial Piloxidil.

Les préparations à base de plantes sous forme de sérums sont largement utilisées. Cependant, le shampooing d'alopécie androgénétique n'est pas aussi efficace que les sérums. Certains de ces agents contiennent des ingrédients qui retardent la disparition du follicule pileux et inversent les effets de la DHT. Si tout ce qui précède ne fonctionne pas, vous pouvez recourir à la mésothérapie - une ponction du cuir chevelu et une inhibition de l'action de la dihydrotestostérone.

Bien sûr, lors du traitement de la perte de cheveux androgénique, vous pouvez utiliser toutes sortes de nutriments renforçant la racine des cheveux. Habituellement, les cosmétiques sous forme de sérum fonctionnent bien, les ingrédients renforcent et régénèrent intensément les cheveux.

Médicaments pour le traitement de l'alopécie androgénique

Des agents locaux et généraux doivent être utilisés dans le traitement. Chez les femmes présentant des symptômes cliniques d'hyperandrogénie, des médicaments régulant les hormones androgènes sont utilisés. Le traitement de la perte de cheveux chez la femme est une thérapie qui comprend généralement l'utilisation de pilules contraceptives contenant des substances agissant sur un antiandrogène (acétate de cyprotérone, spironolactone, flutamide) ainsi que sur des œstrogènes..

Il existe maintenant un traitement topique pour la perte de cheveux chez les femmes appelé Rogaine (minoxidil topique). La rognure ne guérira pas la perte de cheveux associée au SOPK, mais elle aidera à la gérer temporairement. Sachez que dès que vous arrêtez de l'utiliser, la perte de cheveux peut se reproduire..

D'autres médicaments agissant directement sur les hormones sexuelles peuvent parfois aider, surtout si Rogaine n'a pas fonctionné ou si le patient a des taux élevés d'androgènes dans le sang. Ces médicaments comprennent:

  1. L'acétate de cyprotérone est un puissant antagoniste des récepteurs aux androgènes, ce qui signifie qu'il interagit avec le même récepteur que les androgènes naturels.
  2. Spironolactone, un diurétique qui possède également des propriétés antiandrogéniques. Il est couramment utilisé en association avec des pilules contraceptives chez les femmes atteintes de SOPK et peut être utilisé avec Rogaine. La spironolactone est un antagoniste des récepteurs aux androgènes qui diminue la synthèse de la testostérone.
  3. Le finastéride, le médicament le plus couramment prescrit pour inhiber la croissance de la prostate chez les hommes plus âgés, est souvent utilisé pour la perte de cheveux chez les femmes non marquées. Il agit en interférant avec la liaison de la testostérone aux récepteurs sur les follicules pileux. Il est impératif de prendre le finastéride en plus des contraceptifs oraux en raison des effets nocifs potentiels sur une éventuelle grossesse..
  4. Le flutamide est également un médicament antiandrogène qui empêche les androgènes d'interagir avec leurs récepteurs sur les follicules pileux. Ne doit pas être pris si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.
  5. Les œstrogènes augmentent la protéine de liaison aux androgènes (SHBG). Par conséquent, si la synthèse de SHBG est augmentée, la quantité d'androgènes circulant dans le sang diminuera, ce qui entraînera une diminution de la testostérone dans les tissus. Ce phénomène a un effet significatif sur le ralentissement du processus de calvitie..

Certaines personnes choisissent également des méthodes chirurgicales - la greffe de cheveux, surtout si l'effet cosmétique est alarmant et que les médicaments ne sont pas assez efficaces.

Si vous perdez vos cheveux, parlez-en à votre médecin ou à votre endocrinologue. Il peut vous aider à trouver des traitements qui minimisent la perte de cheveux. Votre médecin peut confirmer le diagnostic d'alopécie androgénétique. Parfois, cependant, il existe d'autres causes de perte de cheveux, comme une carence de la glande thyroïde ou une mauvaise alimentation. Ou, votre médecin peut vous référer à un dermatologue pour une évaluation et un traitement plus poussés.

Les informations sur ce site sont uniquement à des fins éducatives. Veuillez consulter votre médecin pour le diagnostic et le traitement de tout symptôme ou état de santé.