Principal

Pituitaire

Peut-on traiter la thyroïdite auto-immune chronique??

Bonjour chers consultants! Je m'appelle Svetlana.

Tout à fait par accident (en raison de la peau sèche), j'ai été référé pour une échographie de la glande thyroïde, où le résultat est le suivant:

lobe gauche: 1,8 * 5,8 * 1,9 Volume = 9,5
lobe droit: 2,0 * 6,3 * 2,1 Volume = 12,7
isthme: 0,35
Volume de la glande = 22,2
L'emplacement est typique
Les contours sont inégaux
L'échogénicité est réduite
La structure est hétérogène en raison des zones hypoéchogènes
Formations focales: échantillons arrondis hypoéchogènes avec contours indistincts 0,9 * 0,8 cm dans le lobe droit
Dans le v / z du lobe gauche, échantillon similaire 1,0 * 0,6
L'intensité CDC du flux sanguin dans le parenchyme de la glande n'est pas à. (pas clairement écrit)

Conclusion: goitre nodulaire diffus (mixte (je ne semble pas comprendre)). Modifications diffuses de la structure de la glande thyroïde.

A réussi l'analyse des hormones:
TSH: 3,4
Libre T3: 5,4
Libre T4: 15,1

Avec tout cela, aujourd'hui, je suis allé chez l'endocrinologue qui m'a diagnostiqué:
Thyroïdite auto-immune chronique. Sam hypothyroïdie.

Le médecin a prescrit le traitement suivant: boire 0,25 mg d'eutirox par jour, après 2 mois, faire une deuxième analyse pour la TSH, et après 6 mois - échographie de la glande thyroïde.

J'ai essayé de découvrir de quel type de maladie il s'agit via Internet, mais peu de choses sont claires, et le sentiment est que rien de bon = (
Demain, je commencerai le traitement. Et les questions sont:

1.Est-il possible de guérir complètement cette thyroïdite??
2. N'est-il pas dangereux de prendre des hormones (vais-je me reconstituer?)
3.Je n'ai pas encore accouché, mais mon mari et moi prévoyons un bébé dans l'année à venir - puis-je tomber enceinte et avoir un bébé en bonne santé?
4.Si la maladie est pour la vie, alors comment cela se passera-t-il pour moi, ce qui menace?

Merci d'avance pour la réponse détaillée!

1. Non, la thyroïdite auto-immune ne peut être guérie.

Habituellement, le diagnostic est posé par la présence de trois signes: certains changements dans l'échographie (vous avez), une augmentation significative des anticorps dirigés contre la glande thyroïde (vous avez), des plaintes caractéristiques (une sensation de boule dans la gorge qui apparaît sur fond de stress, par exemple - vous ne décrivez aucune plainte ). Donc pour l'instant, nous pouvons seulement dire que le diagnostic de thyroïdite auto-immune est probable, mais vous ne pouvez pas le dire.

On peut dire la même chose de l'hypothyroïdie subclinique: vous ne pouvez pas la mettre, car votre TSH est normal.

Maintenant, bien que vous ayez un certain risque de développer une hypothyroïdie primaire, vous êtes formellement en bonne santé. D'un point de vue formel, vous pouvez être diagnostiqué avec un goitre euthyroïdien mixte. Mixte - parce que il y a une augmentation du volume de la glande thyroïde (vous avez 22 ml à un débit allant jusqu'à 18 ml) et il y a au moins 1 nœud cliniquement significatif - celui qui est de 1,0 * 0,6 cm. Votre TSH est normale, c'est-à-dire que la fonction thyroïdienne est préservée.

2. Non, pas dangereux. C'est juste qu'il y a des indications pour un traitement ou non. Dans ce cas, les indications sont déterminées par les résultats des analyses pour TSH et T4 free. Les hormones thyroïdiennes ne provoquent pas de prise de poids. Plutôt le contraire.

3. Oui. Au moins, votre maladie thyroïdienne ne l'empêche pas..

4. Oui, pour la vie. À très long terme, hypothyroïdie primaire. Il est assez facile de le compenser en prenant la même lévothyroxine..

Maintenant, quelques commentaires sur votre situation:

5. Si vous n’aviez pas planifié de grossesse, vous pourriez, en principe, vous passer d’examen et de traitement supplémentaires..

6. La grossesse impose un cadre plus strict aux normes de l'échographie et des analyses. D'où les objectifs: 6.1) s'assurer que les formations 1.0 * 0.6 et 0.9 * 0.8 cm sont bénignes = effectuer une perforation de ces nœuds, 6.2) réduire la TSH à

Si vous ne comprenez pas ma réponse, considérez-la comme incomplète ou avez des questions supplémentaires - écrivez dans les commentaires de votre question sur le site et j'essaierai de vous aider (veuillez ne pas les écrire dans des messages privés).

Si vous souhaitez clarifier quelque chose, mais que vous n'êtes pas l'auteur de cette question, écrivez votre question sur la page https://www.consmed.ru/add_question/, sinon votre question restera sans réponse. Les questions médicales dans les messages privés resteront sans réponse.

Divulgation de conflits d'intérêts potentiels: je reçois une compensation financière sous la forme de subventions de recherche indépendantes de Servier, Sanofi et du ministère de la Santé RF.

Avis sur le traitement de la thyroïdite auto-immune

Dans une maladie auto-immune comme la maladie de Hashimoto, le système immunitaire agit contre son propre corps. Le corps entier est souvent affecté. La maladie s'exprime de manière très différente et peut se dérouler en deux phases. Au début, l'inflammation entraîne une augmentation de la production d'hormones dans la glande thyroïde. Cela peut entraîner un hyperfonctionnement et une augmentation du métabolisme. Les symptômes typiques de cette phase sont la nervosité, la hâte et des sentiments constants d'anxiété..

Certains patients souffrent d'arythmies cardiaques et de stress. Ce n'est que dans la deuxième phase que les symptômes changent radicalement et que l'hypofonction de la glande se développe. Les conséquences possibles sont alors des troubles mentaux allant jusqu'à la dépression, des problèmes circulatoires, un manque de motivation, une prise de poids incontrôlée et des cheveux cassants..

Beaucoup de patients ne se rendent pas compte qu'un dysfonctionnement de la glande thyroïde est à blâmer pour leurs problèmes, mais... je souligne... tout le monde avec Aitis se sent plus mal que dans des conditions plus complexes. " Les 20% de patients restants, malgré le traitement, doivent faire face à de nombreuses plaintes. "MAIS NON NA T3 BEAUCOUP DE SYMPTÔMES DISSOLVENT

Elena, j'ai montré vos tests à un endocrinologue, avec une grande expérience. pour tirer des conclusions sur votre état, ces tests ne suffisent pas pour un diagnostic.
dis moi quoi faire. et vous pensez.
Trouvez un dispensaire d'endocrinologie et prenez rendez-vous. sur le bouche à oreille, renseignez-vous sur les médecins. Demande autour de toi. eh bien, je ne sais pas... n’essaie pas d’atteindre les éminents, ils ont des oeillères. parfois de jeunes médecins, parfois de meilleurs professeurs. décrivez vos plaintes, tout ce qui précède, en particulier -grande, la soi-disant. Vérifiez le panneau pancréas ENTIER.... Votre insuline est intéressante HÉMOGLOBINE GLYCOSYLÉE. est-ce que maman a le diabète? que maman a une maladie?
Les flashs de chaleur sont EVD et peuvent parler de tout. tractus gastro-intestinal, glande thyroïde, gynécologie. mais. il est nécessaire de vérifier le sujet de la ménopause précoce. nous allons voir un gynécologue-endocrinologue intelligent.
3. gastrite? pourquoi pas guéri. JE NE COMPRENDS PAS Il existe un schéma à 100%, évitant la gastrite. 3 médicaments + régime. acidité-? augmenté diminué?
4.. RHUMATOLOGUE
À VOTRE ÂGE, LES JAMBES NE DOIVENT PAS ÊTRE MALADES. votre description correspond à la description de la goutte, la classique qui se traduit par «piège à pied». sensations - chaînes aux jambes.. les tests prescrits par un rhumatologue DOIVENT faire la lumière. bien que, dans ma ville, ces études soient complètes, il vaut mieux le faire à l'institut orthopédie, lorsqu'il s'agit de plaintes de douleurs articulaires.
5. veuillez. test sanguin clinique, FER. hémoglobine. échographie du foie et de la bile, biochimie. et profil lipidique. sans ces analyses en aucune façon. est thérapeute
______________________________________________________________________________
Pourquoi vous êtes-vous senti mieux avec une thérapie avec 25 mcg? Il me semble que c'est subjectif.25 mcg de thyroxine ne fonctionne pas dans le corps d'un adulte.

Qui a une thyroïdite auto-immune? Que les médecins vous traitent?

Rien.
At-tpo toujours 150-200.
Mais ttg 1-2.

Et ainsi depuis 10 ans.

J'allais voir des tas de médecins.
Ils ont tous dit qu'il n'était pas traité, et avec des hormones normales, le corps ne souffrait pas et l'hormonothérapie n'était pas indiquée.
Il suffit d'attendre que le système immunitaire ait terminé la thyroïde.
Par complaisance, parfois je bois de l'albu.

  • Thanksgiving 2
  • Thanksgiving 3
  • Thanksgiving 1

Il ne peut pas être guéri, - tous nos médecins le disent, parce qu'ils n'ont pas de nouvelles connaissances plus profondes ou ne veulent pas les avoir. Il est beaucoup plus facile pour eux de mettre une personne sur l'hormone à vie ou de couper la glande thyroïde.

Il existe maintenant des médecins intégratifs qui savent comment travailler avec les maladies auto-immunes. Le travail commence par la nutrition - en éliminant les aliments qui causent la perméabilité intestinale. Le protocole auto-immun (AIP) est suivi. Les gens entrent en rémission permanente.

Température basale de A à Z

Nos dirigeants sont des planificateurs. Essayez-le et donnez votre avis! ->

* Chers amis! Oui, c'est de la publicité, tourne comme ça!

Mes antécédents de maladie thyroïdienne (thyroïdite auto-immune - maladie de HaShimoto)

Le symptôme le plus courant est une bosse dans le cou (goitre, prolifération de la glande thyroïde). Les symptômes des premières années de la maladie sont: fatigue chronique, maux de tête persistants et exposition à des rhumes fréquents. De plus, une variété de symptômes sont observés en fonction de la fonctionnalité excessive (hyperfonction) ou insuffisante (hypofonction) de la glande thyroïde:

- Rythme cardiaque rapide même au repos;
- Petits tremblements des doigts et parfois même du corps;
- Sensibilité accrue à la chaleur, augmentation de la consommation d'eau et transpiration excessive;
- Frissons et hypersensibilité au froid;
- Perte de poids malgré un bon appétit;
- Prise de poids malgré un manque d'appétit;
- Constipation fréquente;
- Irritabilité et excitabilité (agressivité);
- Dépression et parfois manque d'intérêt pour la vie;
- Peau sèche et rugueuse;
- Ongles cassants et qui pèlent;
- sensation de lourdeur et de léthargie;
- gonflement du visage ou des mains, en particulier des doigts (sensation de "gant de boxe") le matin après le sommeil;
- Douleur dans les articulations et les muscles pendant l'effort et l'activité physique;
- Fatigue inhabituelle et somnolence pendant la journée;
- Pouls lent et faible;
- Veines saillantes et tubercules veineux;
- Menstruations irrégulières (cycle raccourci, douleur et sang noir);
- Gonflement assez notable du cou (sensation de coma et de douleur, douleur au cou et au larynx).

Les causes de la maladie: stress et manque de repos adéquat, inquiétudes et perception au cœur de tous les problèmes, rhumes fréquents avec une immunité affaiblie, mauvaise alimentation (y compris des habitudes alimentaires excessives), allergies et abus fréquent de médicaments contre les allergies. Facteur psychologique - faible estime de soi.

Lire 97 commentaires:

Le résultat de la maladie est l'incapacité de tomber enceinte pendant dix ans

À l'âge scolaire, on m'a également diagnostiqué une hypertrophie de la glande thyroïde dans une certaine mesure (et le médecin m'a toujours examiné au toucher), m'a prescrit de boire de la L-thyroxine et d'autres pilules, je les ai bu pendant 2 ans... puis je l'ai jeté moi-même... En 2011, j'ai fait une échographie de la glande thyroïde, et elle est 2 fois inférieure à la norme.Je pense donc que maintenant que j'étais guérie dans mon enfance...

Svetlana82, purement au toucher, c'est un non-sens complet et ce n'est qu'ici, dans la CEI, qu'ils le font probablement: (. Ici au Japon, ils ont fait un tas de tests, même s'il était clair que j'avais une glande thyroïde. On m'a diagnostiqué la maladie de hasimoto - lorsque la glande thyroïde attaque ses propres cellules, c.-à-d. e. Perce les cellules du corps comme des anticorps. Mon goitre est hypertrophié, parfois réduit.

Svetlana82, Distinguer la thyroïdite aiguë, subaiguë et chronique.
Aigu, à son tour, peut être purulent et non purulent..
La thyroïdite subaiguë est aussi appelée thyroïdite de Quervain.
Chronique peut être fibreuse (goitre de Riedel) et auto-immune (thyroïdite de Hashimoto).
La thyroïdite purulente aiguë se développe dans le contexte d'un processus infectieux aigu ou chronique (amygdalite, pneumonie, septicémie, etc.).
Une thyroïdite aiguë non suppurative peut se développer après un traumatisme, une hémorragie dans la glande thyroïde, une radiothérapie.
La thyroïdite subaiguë se développe après des infections virales (ARVI, Coxsackie, parotidite infectieuse, etc.). Plus souvent, les femmes âgées de 30 à 50 ans tombent malades.
La thyroïdite chronique auto-immune est une maladie basée sur des lésions auto-immunes de la glande thyroïde, des anticorps dirigés contre divers composants de la glande thyroïde se forment (normalement, les anticorps dans le corps humain ne sont produits que pour une substance étrangère). C'est le trouble thyroïdien inflammatoire le plus courant. Le plus souvent, la thyroïdite auto-immune survient chez les patients âgés de 40 à 50 ans et chez les femmes, elle est dix fois plus fréquente que chez les hommes. Et récemment, de plus en plus de jeunes patients et d'enfants souffrent de thyroïdite auto-immune..
La cause de la thyroïdite fibreuse chronique est inconnue. Il existe une version selon laquelle le goitre de Riedel est la dernière étape de la thyroïdite auto-immune. Les personnes qui ont eu la maladie de Graves ou toute forme de goitre endémique risquent de développer la maladie.

Svetlana82, le plus souvent l'état d'hyperthyroïdie survient au début de la maladie. Par la suite, la fonction de la glande thyroïde peut être normale ou quelque peu réduite (hypothyroïdie). L'hypothyroïdie survient généralement 5 à 15 ans après le début de la maladie et son degré augmente dans des conditions défavorables. Avec des maladies virales respiratoires aiguës, avec surcharge mentale et physique, exacerbation de diverses maladies chroniques.

Tout est à propos de moi...

Svetlana82, je suggère qu'il se transforme avec vous. Bien qu'ici, ils m'ont dit qu'il y a une forte probabilité que ma maladie se transforme également.

Svetlana82, je pense que vous avez besoin de voir un bon endocrinologue. Obtenez le bon diagnostic. Si vous êtes auto-immune, vous devez commencer le traitement de toute urgence. Mais en aucun cas, ne buvez ou arrêtez de boire vous-même. Considérant que nos médecins ne sont pas si chauds, faites l'analyse dans plusieurs cliniques à la fois.

Marishka28, ces symptômes peuvent être présents dans d'autres maladies. Par conséquent, vous devez vous assurer en passant l'analyse.

Euh, j'ai des erreurs dans mes messages, j'espère que personne ne condamnera la frappe sur un iPhone dur

Dia, non, j'ai confirmé que HAIT, j'ai été juste surpris de lire l'article à quel point la description est précise... Maintenant sur Tyroxin, toutes les règles.

Dia, dans le sens de l'impossibilité, mais à la fin ça a marché? J'ai aussi la même maladie. Jusqu'à présent, pas une seule grossesse

Marishka28, j'ai été examinée dans cinq cliniques jusqu'à ce que je la voie moi-même dans le miroir et que je me rende chez un endocrinologue. Malheureusement, ces symptômes sont abstraits, ce qui est plus souvent perçu par nous comme un rhume..

Ksyushkin, non, ça n'a pas marché... Je suis traité pour une maladie... Ils m'ont dit de prendre des pilules toute ma vie. Et au détriment de la grossesse, cette maladie a un impact et conduit parfois à l'infertilité. Par exemple, mes règles ne durent que 1, 5 ou 2 jours et puis elles s'arrêtent.. Le sang est encore noir et ces derniers temps avec des douleurs... Mais je pense que ma maladie a commencé en 2006 et a progressivement augmenté... J'ai révélé Toko cette année... Je n'ai pas pu tomber enceinte depuis 2006. Malgré le fait que dans deux cliniques japonaises, on m'a dit qu'il n'y avait pas de problèmes avec l'utérus, exactement la même chose avec les virus et les bactéries dans la partie féminine.. Maintenant, je fais des horaires, mais quelque chose est inutile... Il n'y a pas de grossesse.. Peut-être mentalement et mentalement je ralentis... Pleurer et la dépression

Dia, dis-moi, quel est l'intérêt de découvrir la nature de l'événement? Ait, l'hypothyroïdie est toujours traitée avec un eutirox.
Je suis sous hormones depuis 2007, je ne suis même plus prescrit une analyse pour ATPO, le médecin dit pourquoi? Ils n'iront nulle part de toute façon.
Environ 10 ans d'infertilité due à la maladie: si j'étais vous, je chercherais d'autres raisons. Laissez-moi vous expliquer: mon hypothyroïdie s'est développée de manière aiguë après l'accouchement, après 3 mois, tout était comme un manuel. Mais je suis sûr à 1000% que je suis tombé malade beaucoup plus tôt, car maintenant je comprends que tous les symptômes sont apparus progressivement au cours de plusieurs années. Et pourtant, j'ai réussi à tomber enceinte, à endurer et à donner naissance à un enfant en bonne santé, et alors seulement le corps a abandonné.
Il m'a fallu beaucoup de temps pour au moins stabiliser mes hormones, mon métabolisme, il y a eu une grossesse infructueuse, et la prochaine grossesse réussie a eu lieu 5 ans plus tard, et après cela, la glande thyroïde a semblé être cachée et je suis tombée enceinte à nouveau sans problèmes. Tous les endocrinologues m'ont dit que si le TTG est normalisé, les problèmes de conception ne sont plus à eux, mais aux gynécologues.
Et il y a aussi un exemple de mon amie, sa glande thyroïde est complètement enlevée, mais avec une supervision adéquate et une dose complète d'eutirox, elle a déjà donné naissance à 2 enfants.

Dia, mais comment commencer à être traité.. Je me suis bien remis de la tyrokchine.. Maintenant je suis assise sur eutirox.. Mais il n'y a toujours pas de grossesse

Marishka28, bravo, et il y a une grossesse?

Dia, je vous comprends très bien, je me suis aussi diagnostiqué moi-même, si à ce moment-là vous étiez en Asie du Sud-Est comme moi, alors ici ils sont un peu malades avec cela, et personne ne pouvait me diagnostiquer à propos de ((même les psychologues ont été envoyés, ils ont dit, vous souffrez de dépression)))

Cherie, en raison du fait que vous avez cette maladie avant la grossesse c'est sûr, et la grossesse est un fardeau pour un "corps faible". Divers facteurs peuvent être à l'origine de la maladie. Mais il est nécessaire d'identifier s'il s'agit d'un autoimm. T. Ici, on m'a dit que, selon le stade de la maladie, les méthodes de traitement sont différentes. Eh bien, dans le cas de l'autoimm. T. Alas Toko pilules. Concernant mon infertilité, apparemment ma santé (système immunitaire) est faible dès la naissance et en plus c'est une maladie.. Ce qui a conduit à..

Cherie, :) Je veux rire et pleurer. Là aussi, ils m'ont regardé étrangement... Jeune, prétendument, et déjà malade ou faisant semblant... Les Japonais tombent rarement malades, je pense.. Dans les cliniques, seules les personnes âgées et je suis seul parmi eux

Ksyushkin, malheureusement la thyroïdite auto-immune ne peut pas être guérie, elle est seulement "bloquée" ou, pour ainsi dire, soutenue par des pilules, m'a-t-on dit ici. Il peut y avoir des périodes de récupération mais temporaires. Mais je pense qu'il est nécessaire d'améliorer l'immunité, les vitamines et une approche psychologique - ne vous inquiétez pas, ne soyez pas nerveux, ne soyez pas déprimé. J'ai eu des difficultés avec ce dernier ces dernières années car je ne peux pas tomber enceinte. Avant, il y avait des problèmes familiaux... Cela a laissé sa marque. Mais ne vous inquiétez pas, vous pourriez aller mieux. J'ai besoin de penser pour croire

Les filles, j'ai une question pour tout le monde, j'ai déjà 2-2 ans, 5 échographies de la glande thyroïde ont cessé d'être prescrites même.
Et comment vas-tu?

Ksyushkin, je ne sais pas avec certitude, mais je pense que vous vous améliorez probablement pas avec les pilules. J'ai aussi récupéré, parfois je me décharge facilement, mais ensuite je grossis à nouveau. Cela est dû au fait que le métabolisme de cette maladie ne fonctionne pas bien. En conséquence, vous vous améliorez... Le corps ne fait pas face à ses fonctions, bien que peu de nourriture pénètre dans le corps

Dia, je suis guérie de lui. Lui-même.

Ksyushkin, c'est étrange à propos de la prise de poids, au contraire, quand j'ai finalement découvert ce qui n'allait pas avec moi et que j'ai commencé à prendre de la L-thyroxine (je la prends sous forme d'eutirox), j'ai finalement commencé à perdre du poids.

Cherie, dans mon cas, ils ont dit tous les 6 mois une échographie (biopsie) et une prise de sang.

Quand j'étais dans ma 5e année, j'avais des problèmes de glande thyroïde. Hyperthyroïdie. Tout d'abord, ils ont essayé de traiter avec des thyrostatiques (mercazolil, qui, d'ailleurs, est contre-indiqué pendant la grossesse), puis une opération a été réalisée pour enlever une partie de la glande. Cependant, les rechutes ont vite recommencé... Tout cela a duré cinq ans... A un moment pas très merveilleux, quand les médecins m'ont unanimement assuré que j'avais besoin d'une deuxième opération (après laquelle je ne pourrais probablement plus devenir mère), j'ai signé une décharge de cette opération et a décidé de prendre soin d'elle-même. Je me suis arrêté devant un petit livret de KEHO "Le subconscient peut tout faire", je l'ai lu et j'ai commencé à agir. La condition PRINCIPALE, j'ai compris cela et je suis sûr à 100% - est de rendre ces activités simples et peu chronophages HABITATIQUES. Il dit que l'effet se produit après au moins 20 jours, et pour la majorité - quelque part dans 40, et certains prennent plus de temps pour que quelque chose commence à changer. J'ai donc fait de la visualisation tous les jours et plus d'une fois (prendre une douche, être dans les transports, m'endormir, faire de la gymnastique, marcher quelque part). Premièrement, je me visualisais en bonne santé et plein d'énergie, et deuxièmement, j'ai composé toutes sortes de poèmes, discours et chansons comme: JE SUIS EN SANTÉ, JE SUIS EN SANTÉ, POUR ÊTRE EN SANTÉ EN SANTÉ! Je suis également allé à une session de formation où j'ai étudié la respiration holotropique. Il s'agit d'une puissante pratique de respiration inventée par les yogis il y a des milliers d'années. Et elle m'a permis de prendre conscience de mon problème et de me nettoyer émotionnellement, de vivre une sorte de catharsis. Je recommanderais cette technique à tous ceux qui veulent être en bonne santé.!
Du point de vue de la psychosomatique, les problèmes de thyroïde sont, tout d'abord, un sentiment accumulé de culpabilité ou de ressentiment, et le plus souvent ils sont identiques, mais mélangés les uns aux autres. Ainsi, pendant la respiration holotropique, j'ai vécu de telles émotions qui m'ont permis de laisser aller ces mauvais sentiments. Et la vie est devenue plus facile.
J'ai oublié les problèmes de thyroïde.

Dia, quand je suis allée chez l'endocrinologue pour un bilan de santé en 2011, elle a aussi ressenti «l'horreur! Votre glande thyroïde est hypertrophiée. Urgent pour l'échographie, des tests urgents pour les hormones! " au final: d'après les analyses, mes hormones sont toutes normales, mais à l'échographie c'est moins que la normale. Après cela, elle-même était confuse, ne m'a vraiment rien expliqué et n'a rien nommé, elle est passée en douceur à ma glycémie (5, 5), disent-ils, elle est trop élevée, déjà au bord du diabète, il faut suivre un régime. Bref, j'ai craché sur tous ses mots et je suis partie, puis j'ai repris le sucre et c'était 5, 2. À Almaty, je ne trouve toujours pas de bon gynécologue-endocrinologue, et dans le temps, il est limité (((

Thyroïdite auto-immune. Comment vivre avec: '(

Normalisez TTG, attendez l'amélioration ATTPO - et continuez. Vous devrez faire des compromis avec l'iode, bien sûr.

Avez-vous au moins lu quelque chose sur votre maladie et le travail de la glande thyroïde en général. Et puis vous écrivez un non-sens si dense:

la norme de TTG chez la femme enceinte est de 2 untel, pas de 6.

auteur, ne paniquez pas. rien de fatal ni même de dangereux, ni même de terrible.
La TSH au dosage correct reviendra TRÈS rapidement à la normale, peut-être même dans quelques mois. puis, quand B arrive, vous continuerez à surveiller la TSH et ajusterez le dosage si nécessaire.

AIT / Hashimoto, lien de fertilité, nouveau regard sur les causes et le traitement

Cet article intéressera ceux qui ont des problèmes de thyroïde tels que l'AIT ou l'hypothyroïdie. Si vous vivez avec ça depuis longtemps, et comme moi (jusqu'à récemment) pensez que vous savez tout à ce sujet, et que tout ce que vous avez à faire est de prendre L-thyroxine / eutirox, alors je vous invite fortement sous le chat :) Il y en aura beaucoup d'intéressants, et parfois inattendu. Et aussi où poussent les jambes et comment cela est lié aux problèmes de fertilité.

Alors, je vais commencer de loin, avec un arrière-plan. Je n'aurais probablement pas su depuis longtemps que j'ai des questions avec la glande thyroïde, si je n'avais pas commencé à me préparer à la FIV il y a 3 ans et à subir des tests de base. Parmi lesquels se trouvaient la TSH et la prolactine. À ce moment-là, ma TSH était de 6-8 (j'ai réessayé plusieurs fois), la prolactine était également supérieure à la normale. Ici, le spécialiste de la reproduction me dit "bien, bien sûr, comment voulons-nous tomber enceinte avec de tels indicateurs" et prescrit de la l-thyroxine à une dose de 50 mcg. Je remets les anticorps AT-TPO - pour la première fois, ils sont à la limite supérieure de la norme (30 à un taux allant jusqu'à 34), la deuxième fois pendant environ 60 (maintenant 150). Selon l'échographie, la structure de la glande thyroïde est hétérogène, la glande thyroïde dans le volume est inférieure à la norme selon l'âge (et inférieure à celle selon l'échographie réalisée plusieurs années auparavant). Conclusion - «changements caractéristiques de l'AIT». C'est ainsi que nous l'avons rencontré, avec une thyroïdite auto-immune avec le beau nom Hashimoto.

Google a publié que le médicament n'a pas encore trouvé les causes exactes de l'événement, le corps détruira lentement et méthodiquement sa propre cause thyroïdienne en raison d'une défaillance incompréhensible du système immunitaire, cela n'est pas guéri, il est héréditaire et conduira tôt ou tard à une hypothyroïdie.

Car TSH est augmenté et T4 de St. est normal, alors mon diagnostic a été élargi à "hypothyroïdie subclinique", subclinique signifie qu'en termes de taux de TSH, l'hypothyroïdie est déjà là, mais en termes de symptômes cela ne semble pas encore être, bien que qui les a évalués, ce sont mes symptômes? L'hypothyroïdie est généralement une chose tellement intéressante, la moitié des symptômes peuvent être confondus avec des traits de caractère, par exemple, «lenteur», «distraction», «somnolence», «apathie», «tendance à la dépression et aux dépressions nerveuses», «l'oubli», «le refus de faire quoi que ce soit à faire "(c'est trop paresseux!), etc. etc.

Voyant une TSH élevée, le médecin de la reproduction a déclaré que pour tomber enceinte, il ne devrait pas dépasser 2-2,5, et j'ai vécu avec ce mantra pendant 3 ans, prenant de la l-thyroxine tous les matins et prenant de la TSH tous les mois pour la contrôler. et se tenir en échec, car lui, un tel salaud, ne voulait pas être stable, et la dose devait être périodiquement ajustée. Mais quand même, j'ai réussi à faire face à la tâche de le maintenir entre 2 et 2,5 et j'ai soupiré de soulagement, sentant que j'avais trouvé et vaincu l'une des raisons de l'absence de grossesse.

L'avis du Dr Sher, spécialiste de la reproduction aux États-Unis spécialisé dans l'infertilité immunologique, a brisé cette confiance. Il a expliqué que selon ses données, jusqu'à 70% des femmes atteintes d'AIT ont un dysfonctionnement d'implantation immunologique. Ceux. que les anticorps antithyroïdiens interfèrent avec l'implantation de l'embryon, et tout cela parce qu'ils provoquent un déplacement de l'équilibre des cytokines vers Th1, alors que pendant la grossesse, ils se déplacent normalement vers Th2 (les Th1 sont responsables de la réponse inflammatoire et de l'activation du système immunitaire avec tous les anticorps et cellules - tueurs, alors que pour que l'embryon, à moitié «étranger» au corps de la mère, s'attache, la nature prévoit une diminution de l'immunité et de la réponse immunitaire pendant la grossesse). Et avec Th1, les cellules tueuses et les lymphocytes T immunotoxiques sont armés et dangereux et interfèrent avec la fixation de l'embryon. Et là, si l'homocystéine est également légèrement / pas légèrement élevée et que des micro-caillots sanguins se forment dans les microcapillaires du placenta en développement, alors tout est parti. (pour une explication détaillée du solde Th1 / Th2, voir les commentaires ci-dessous le post).

Une autre citation de l'article Quel est le danger de la thyroïdite auto-immune pendant la grossesse?: L'exacerbation des maladies thyroïdiennes auto-immunes qui surviennent pendant la grossesse peut provoquer son évolution pathologique. Avec l'AIT, il existe un risque élevé de fausse couche, de faible poids fœtal et de malformations fœtales.

En présence d'AIT, le risque de fausse couche est le plus élevé au cours du premier trimestre de la grossesse. Selon les statistiques, une fausse couche se termine dans près de 50% de toutes les grossesses chez les femmes atteintes d'AIT. Cela est dû au fait que les anticorps auto-immunes traversent librement le placenta et provoquent une insuffisance placentaire. En outre, la plupart des femmes enceintes diagnostiquées avec AIT souffrent de toxicose sévère. (Je pense, puis-je encore essayer la plasmaphérèse pour me débarrasser des anticorps? J'ai lu cela avec, une fille, après les vols écologiques, a commencé à avoir des grossesses indépendantes).

Cet été, j'ai décidé d'appliquer une approche holistique au problème de l'absence de grossesse (c'est-à-dire de regarder le corps dans son ensemble, dans lequel tout est interconnecté) et d'analyser tous les symptômes de santé que j'ai et d'identifier ce qui les unit. J'ai fait un travail titanesque, fait un énorme tableau des symptômes et des conditions pour lesquelles ils sont caractéristiques, et j'ai commencé à noter ce que j'avais. Une image intéressante a commencé à émerger, lorsque les mêmes symptômes parlent de problèmes différents, puis j'ai regardé pour voir lequel des problèmes prendrait le plus de poids. Par exemple, le «défaut de phase lutéale» est devenu évident, même si aucun des gynécologues ne me l'a jamais dit, mais je l'ai longtemps soupçonné par des signes circonstanciels, puis j'ai vu ces signes, rassemblés très clairement. Et la plus grande révélation a été que l'hypothyroïdie a obtenu la note la plus élevée et la présence de 80% de symptômes sur 100 possibles. Comment ça, je pense? Je bois régulièrement de la L-thyroxine, j'ai une TSH idéale depuis 3 ans (je l'ai gardée encore plus proche de 1, en soustrayant que c'est encore mieux que 2-2,5). Et puis une série de révélations a commencé.

J'ai trouvé de nombreuses sources en anglais sur ce sujet et j'ai commencé à faire la lumière sur de nombreuses questions. Eh bien, oui, seulement jusqu'à 2 peuvent être considérées comme une TSH normale (malgré toutes les normes de laboratoire jusqu'à 4, voire jusqu'à 6!), Et pas seulement pour celles qui planifient une grossesse, mais pour tout le monde en général, tout ce qui est plus élevé est l'hypothyroïdie latente. En présence d'anticorps AT-TPO, AT-TG, TSH en général devrait être d'environ 1.

Cette TSH, étant une hormone hypophysaire, reflète la suffisance des hormones thyroïdiennes uniquement pour l'hypophyse, mais cela ne signifie pas que les cellules d'autres organes de ces hormones thyroïdiennes sont suffisantes! Laissez-moi vous expliquer en d'autres termes - l'hypophyse voit la T4 synthétique (L-thyroxine / eutirox) et donne l'ordre de réduire la TSH. Nous voyons de beaux chiffres dans les analyses, et nous pensons que tout va bien pour nous, et les médecins, d'ailleurs, pensent la même chose. Lorsque les patients commencent à leur dire que malgré la thérapie, ils ont encore tout le bouquet de l'hypothyroïdie, les médecins disent: «Ne vous réconfortez pas, c'est nerveux, allez voir un psychothérapeute. Cependant, des millions de patients sur les portails en anglais et en russe continuent de dire le contraire - la TSH est belle et les symptômes de l'hypothyroïdie ne sont pas partis (juste en dessous, je vais donner un lien vers la communauté VKontakte, où il y a beaucoup de patients comme moi, pour qui T4 n'a pas fonctionné). Et le fait est que la T4 est une hormone thyroïdienne inactive, qui dans le corps doit être convertie en T3 active, qui fait en fait tout le travail. Le mot-clé DOIT. UNE CANETTE". En fait, tout le monde ne le peut pas. Par exemple, il ne peut pas en raison d'un manque de sélénium, de fer (faible teneur en ferritine) - je l'ai eu, et en général, c'est un symptôme très caractéristique de l'hypothyroïdie, un manque de zinc (je l'ai aussi eu!), Encore un symptôme caractéristique, un manque de vitamine D - par De nombreuses études étrangères ont révélé un lien entre un manque de vitamine D et des maladies thyroïdiennes, ainsi qu'un manque de vitamine D et des problèmes de fertilité. Il en va de même pour le zinc et le fer, j'ai écrit à ce sujet plus tôt - un manque de fer réduit les chances de tomber enceinte de 60% et l'importance du zinc. une certaine relation commence déjà à émerger vaguement - l'hypothyroïdie (AIT) est caractérisée par un manque de ces nutriments, et le même manque est impliqué en l'absence de grossesse!

Revenons à la conversion de T4 en T3. Il m’a été très facile de comprendre qu’une telle conversion peut être difficile, en utilisant un exemple similaire de conversion de l’acide folique ordinaire «inactif» (provenant de la nourriture ou de médicaments tels que «l’acide folique», «l’angiovite», la «folacine») en forme active de méthyltétrahydrofolate qui fonctionne dans le corps. Chez les porteurs de mutations du gène MTHFR (et un tel total d'homozygotes + hétérozygotes pour près de 50% de la population), cette transformation «DOIT être» également, mais en fait elle est difficile en raison du manque d'enzyme méthyltétrahydrofolate réductase. Les médecins, en passant, se comportent exactement comme décrit ci-dessus - ils prescrivent PLUS, PLUS d'acide folique / angiovite / folacine habituels, où la dose de folate est de 5000 mcg (12 fois plus élevée que celle recommandée), au lieu de rendre la vie plus facile pour le corps et de le préparer pour l'assimilation du produit, c'est-à-dire dans le cas de Folk, méthylfolate à une dose de 400 à 800 μg, et dans le cas de la glande thyroïde, des préparations de l'hormone T3. Et plus tôt, en passant, ils le traitaient comme ça, mais tout récemment, sous l'influence du lobby pharmaceutique, les médicaments T3 ont commencé à être exclus du marché. En effet, l'hypothyroïdie nourrira les médecins de tous bords: endocrinologues, psychothérapeutes, cardiologues (les problèmes cardiaques commencent par une monothérapie T4 à long terme), gynécologues et spécialistes de la reproduction (car le problème de l'hypothyroïdie, dont les conséquences, entre autres, est "l'infertilité", "la fausse couche est prématurée accouchement, décollement placentaire "," irrégularités menstruelles ", ne disparaît pas) et pharmaciens (besoin à vie de prendre du T4 avec une augmentation progressive de la dose).

J'ai d'abord trouvé un blog incroyable par la pharmacienne américaine Isabella Wentz, qui a également AIT Hashimoto et qui prétend de façon sensationnelle qu'il est curable! Qu'elle-même a traversé tout ce qui a été décrit, tous les symptômes de l'hypothyroïdie, mais maintenant elle est en rémission depuis 7 ans. Et explique la principale cause de l'AIT / hypothyroïdie - parce que L'AIT est une maladie du système immunitaire, et la maison du système immunitaire est le tractus gastro-intestinal, alors l'AIT est «né» dans le tube digestif, pas dans la glande thyroïde! Ceux. accumulation d'un certain nombre de problèmes avec le tractus gastro-intestinal - intolérance à certains aliments + faibles niveaux d'acide dans l'estomac (également caractéristique de l'hypothyroïdie, interfère avec l'absorption des nutriments - le fer même, le zinc, B12, avec une faible teneur en ferritine, la fonction immunologique de la glande thyroïde est perturbée) + parasites / candida / Helicobacter pilori, conduire à l'apparition de maladies auto-immunes, dans notre cas, AIT.

I.Vents n'est pas la première à écrire à ce sujet, elle était juste la première à qui j'en ai lu. Puis de nombreux articles similaires ont afflué. Un facteur très important dans le développement de maladies auto-immunes est le syndrome de l'intestin qui fuit, ou en d'autres termes, le syndrome de l'intestin qui fuit. Afin de ne pas expliquer avec mes propres mots, je citerai la traduction d'un article du maître étranger en endocrinologie, le Dr Holtorf:

Saviez-vous que votre glande thyroïde est reliée aux intestins? Pour les patients atteints de maladies auto-immunes telles que la thyroïdite de Hashimoto, un intestin sain est très important car la santé intestinale a un effet significatif sur l'auto-immunité..
Comment une mauvaise santé intestinale affecte la santé de votre thyroïde?
Votre intestin abrite 70% du système immunitaire de votre corps. Le tissu intestinal stocke les cellules immunitaires qui attaquent et produisent des anticorps contre des substances étrangères telles que des virus ou des bactéries. Un épithélium intestinal sain filtre les oligo-éléments et autres substances biologiques qui seront utilisés par le corps. Il sert également de barrière pour empêcher les substances nocives de se propager à l'extérieur des intestins, notamment les bactéries, les toxines, les levures, les protéines et les graisses non digérées et d'autres toxines..
Lorsque l'épithélium intestinal devient enflammé et poreux, ces toxines peuvent passer, ou «fuir», à travers la muqueuse de l'intestin grêle dans une circulation sanguine stérile. Cela déclenche une réponse immunitaire qui crée une inflammation dans tout le corps..
Des études ont montré que l'intestin qui fuit peut jouer un rôle dans le développement de maladies auto-immunes comme la thyroïdite de Hashimoto. Lorsque la santé intestinale se détériore, les maladies auto-immunes peuvent progresser.

Qu'est-ce qui cause un intestin qui fuit?

Divers facteurs peuvent entraîner des fuites intestinales, notamment une mauvaise alimentation, un stress chronique, des infections, une dysbiose (un déséquilibre des bactéries intestinales), des parasites, des levures, des médicaments et une exposition à des toxines environnementales.

Un intestin sain nécessite une alimentation saine. Manger des aliments riches en sucre et transformés peut augmenter le risque de fuite intestinale.

Les carences en nutriments peuvent également contribuer à des fuites intestinales, en particulier une carence en vitamine D. Les autres nutriments importants pour la santé intestinale comprennent le zinc et la vitamine B-6, qui préservent l'intégrité de la paroi intestinale et la production d'acide chlorhydrique. La vitamine A aide à construire des muqueuses saines, y compris la muqueuse intestinale. Et l'acide aminé L-glutamine, joue un rôle important dans le processus normal de réparation intestinale.
De faibles niveaux de glutathion peuvent également être un facteur de fuite intestinale. Le glutathion est souvent appelé un antioxydant. Il est nécessaire pour réparer et protéger la muqueuse intestinale.
Alors que Leaky Gut peut causer des maladies auto-immunes comme la thyroïdite de Hashimoto, les maladies auto-immunes peuvent également causer des fuites intestinales.
Quels sont les symptômes?
Malgré son potentiel de causer de graves problèmes de santé, l'intestin qui fuit peut avoir des symptômes très vagues. Les patients se plaignent souvent de douleurs articulaires, d'enflure ou d'arthrite et peuvent ressentir un brouillard cérébral ou de la fatigue. Les allergies alimentaires ou la congestion des sinus et du nez peuvent également être des symptômes, surtout si elles apparaissent peu de temps après avoir mangé. D'autres signes peuvent inclure une mauvaise cicatrisation (coupures), une mauvaise mémoire et des sautes d'humeur, une inflammation chronique et une maladie intestinale telle que la maladie de Crohn et la maladie cœliaque.
Comment pouvez-vous réparer votre intestin??
L'une des causes les plus courantes de fuite intestinale est le gluten (gluten), une protéine présente dans les céréales telles que le blé, l'orge et le seigle. De nombreuses études ont lié la thyroïdite de Hashimoto à l'intolérance au gluten. L'élimination du gluten de l'alimentation peut être très bénéfique pour réduire l'inflammation et permettre à l'intestin de guérir et de se réparer..
Les compléments alimentaires bénéfiques pour favoriser la guérison intestinale comprennent la L-glutamine, la quercétine, la bromélaïne, le curcuma et le chardon-Marie. Ces suppléments peuvent favoriser la guérison de la muqueuse intestinale et réduire l'inflammation.
(note: lors du choix des suppléments, faites attention à ce qu'ils soient sans stéarate de magnésium, car selon certains rapports, cela aggrave la perméabilité intestinale).
Les enzymes digestives peuvent faciliter la digestion et l'absorption des aliments, créant un pH sain dans l'intestin.
Enfin, de nombreux patients bénéficient d'un régime anti-inflammatoire. Bien que ces régimes varient, ils ont tous tendance à se concentrer sur les aliments naturels, avec un accent sur les fruits et les légumes à feuilles vertes. Certains régimes nécessitent l'élimination des allergènes alimentaires courants, notamment les produits laitiers, le soja, les œufs et les noix.
Une stratégie importante dans la gestion des maladies auto-immunes comme la thyroïdite de Hashimoto consiste à restaurer votre santé intestinale. Si vous présentez des symptômes vagues ou des problèmes digestifs, il est peut-être temps de parler de votre intestin à votre médecin. (Lien vers la source)

Voici à quoi ressemble schématiquement un intestin perméable:

(la figure montre comment à travers les pores de l'intestin, les toxines, les microorganismes et le gluten pénètrent dans la circulation sanguine, ce qui provoque une réponse immunitaire (Ig A, Ig G, augmentation des lymphocytes B et T. Ci-dessous, sur les flèches jaunes, de gauche à droite: malabsorption des vitamines, maladies auto-immunes, Intolérance alimentaire, violation de la barrière hémato-encéphalique, inflammation systématique).

Maintenant que vous savez ce qu'est Leaky gut, je vais vous donner un diagramme que j'ai moi-même dessiné afin de décrire plus clairement comment cela est lié à la fertilité..

Tout ce qui est décrit dans le diagramme était déjà mentionné ci-dessus dans le texte. La glande thyroïde affecte la production d'hormones sexuelles, leur déséquilibre conduit souvent à l'infertilité. Le manque de chacun des nutriments peut provoquer une infertilité / une fausse couche, que puis-je dire, quand il y a un manque de tout à la fois, comme cela arrive souvent, et comme c'était, par exemple, avec moi.

Maintenant, mon objectif principal est de réparer l'intestin qui fuit. Pour ce faire, je vais continuer à suivre un régime sans gluten (voir lien), boire des probiotiques pour le bon équilibre de la flore (Isabela Wentz conseille Bullardi saccharomyces), boire de la glutamine pour restaurer la paroi intestinale. Aussi, pour soutenir le fonctionnement de la glande thyroïde et pour la fertilité, les mêmes micro-éléments sont nécessaires: un complexe de vitamines B sous forme active (méthylfolate, méthylcobalamine-B12, B1, B2, B6 - 1 capsule par jour), fer (fait un 2 mois une pause dans la prise, et pendant ce temps la ferritine est à nouveau tombée à 42), le zinc, le sélénium (abaisse AT-TPO, AT-TG, aide à la conversion de T4 en T3), le magnésium et la vitamine D (chez 92 à 94% des patients atteints de 98% des patients atteints d'hypothyroïdie subclinique ont une carence en vitamine D. 93% des femmes souffrant d'infertilité ont également une carence en vitamine D. Article sur le sujet: la vitamine D et l'issue de la FIV et la grossesse). La vitamine D est un régulateur essentiel du système immunitaire. Sans vitamine D, le système immunitaire peut devenir trop actif et déséquilibré. Une carence en vitamine D peut conduire à une attaque auto-immune prononcée sur les tissus. Si vous portez le gène Hashimoto et êtes déficient en vitamine D, votre gène peut s'allumer et le système immunitaire commencera à attaquer la glande thyroïde. Au fil du temps, vous aurez une fonction thyroïdienne faible et des symptômes d'hormone thyroïdienne insuffisante (lien). Récemment, on a découvert que la vitamine D réduisait la perméabilité altérée de l'épithélium de la paroi intestinale (intestin qui fuit). En conséquence, la porte se ferme en cas de «fuite» dans la circulation sanguine de protéines, de toxines et de microbes non digérés.

Dans les commentaires de cet article, il y a aussi quelques autres articles sur le sujet..

Ressources d'auto-lecture hautement recommandées:

autres liens intéressants:

© Lors de l'utilisation du contenu du message ou des commentaires sur celui-ci, de la copie, de la citation de ce message ou d'une partie de celui-ci, un lien vers cette page est nécessaire.

Sujet: thyroïdite auto-immune

Options du thème
  • version imprimée
  • Afficher
    • Vue linéaire
    • Vue combinée
    • Vue arborescente
  • Thyroïdite auto-immune

    À 20 ans, il a commencé violemment. Supprimé avec des médicaments. Ensuite, il y a eu 2 autres petites exacerbations. Depuis 5 ans, les anticorps sont maintenus à un niveau supérieur à 900, mais T3 et T4 ne s'écartent pas loin de la norme. L'échographie ne montre aucune détérioration. Mais des crises d'asthme ont commencé à apparaître.

    mamarina!
    Vous pouvez le découvrir plus en détail: comment a-t-il été diagnostiqué? Quels médicaments avez-vous / prenez-vous? Avez-vous pris des hormones pendant la grossesse?
    Comment se déroulent les exacerbations?

    Ma fille a 10 ans est suspectée de thyroïdite auto-immune. Des modifications de l'échographie thyroïdienne ont été trouvées par hasard. Bien que l'endocrinologue ait déclaré que c'était la maladie auto-immune la plus «inoffensive», j'aimerais tout de même en savoir plus.

    Diagnostiqué avec des tests sanguins pour T3 (gratuit), T4 (gratuit), TSH, ATk TG, ATk TPO et échographie.
    La toute première exacerbation a été la plus forte: tachycardie, bouffées de chaleur, tremblements, humeur instable.
    Filmé d'abord avec du mercazolil, puis restauré avec de la L-thyroxine.
    Pendant les deux grossesses, l'état était stable, puis après l'accouchement, une exacerbation s'est produite et s'est à nouveau atténuée.
    La thyréotoxicose est désormais remise en question.
    Les anticorps ont décuplé.
    Maintenant, le médecin suggère soit l'ablation chirurgicale de u. glandes ou iode radioactif. Ensuite, dans tous les cas, la thérapie de substitution à vie brille, et étant donné que je suis déjà en thérapie pour l'asthme, je n'aime pas cette idée. Tant que les hormones sont stables et que le bien-être général n'en souffre pas beaucoup, j'essaierai de le faire avec des médicaments.

    mamarina, merci beaucoup pour le programme éducatif!
    Je vous souhaite une stabilité à vie, et mieux encore, une meilleure santé, quoique de manière miraculeuse!

    Alexia, merci!
    J'espère que le diagnostic de ma fille ne sera pas confirmé. Et aussi, j'ai entendu ce qui se passe lors des changements hormonaux, des perturbations de la glande thyroïde. Mais elle-même est ensuite restaurée.

    Et merci pour vos voeux! Nous suivrons la dynamique. Les prochains tests et échographie seulement en septembre, mais nous n'irons pas à l'hôpital pour l'instant.

    Thyroïdite auto-immune avec des symptômes d'hypothyroïdie

    On m'a diagnostiqué une thyroïdite auto-immune avec des symptômes d'hypothyroïdie en 1992, j'avais 13 ans. Ensuite, je n'ai même pas compris exactement ce que c'était. J'ai juste commencé à faire des tests souvent, à faire des échographies et à prendre des pilules.

    Comment est-ce maintenant? Avez-vous été traité avec quelque chose? Je veux demander à tous ceux qui connaissent cette maladie, comment se déroule l'exacerbation? Tout est clair avec la CU et la CD, mais qu'en est-il de la thyroïdite auto-immune?

    L'exacerbation se déroule comme suit: tachycardie à l'improviste (120 ou plus sans charge), bouffées de chaleur (c'est quand il fait soudainement chaud, la transpiration pénètre, puis après quelques minutes, elle peut devenir froide pour frissonner), tremblements de la main (enfin, c'est quand les mains tremblent), et il peut se manifester dans tout le corps, et l'humeur change très brusquement sans raison apparente (soit tout va bien, puis tout à coup on a envie de crier)

    À Saint-Pétersbourg, la thyroïdite est traitée avec beaucoup de succès par le professeur de pharmacie Elena Evgenievna Lisiovskaya. Et pas avec des harmonies, mais avec l'homéopathie, le régime et l'alimentation. Et en général, elle en sait beaucoup sur les auto-immunes, ils se rendent à la réception de Vladivostok. Une très bonne femme, elle est membre de la commission de certification des médecins de l'Académie russe des sciences

    Informations sur le sujet

    Utilisateurs qui consultent ce sujet

    Ce sujet est vu par: 1 (membres: 0, invités: 1)

    Thyroïdite auto-immune

    Des observations cliniques et des études théoriques nous permettent d'affirmer: l'AIT n'est pas une inflammation, pas une maladie, un processus réversible!

    Plusieurs signes cliniques principaux sont révélés qui indiquent la présence de maladies auto-immunes de la thyroïdite auto-immune:
    1) libération excessive d'anticorps par le système immunitaire contre la structure de la glande thyroïde (selon des tests sanguins),
    2) modifications diffuses (généralisées) ou locales (locales) du tissu thyroïdien, sous forme de destruction (c.-à-d. Épuisement et mort) du tissu glandulaire et formation de tissu conjonctif sur le site des follicules glandulaires détruits (selon l'échographie),
    3) pénétration d'un grand nombre de cellules immunitaires dans le tissu glandulaire (selon analyse cytologique après biopsie).

    Les deux premières caractéristiques sont les plus importantes. Les trouver chez un patient permet au médecin d'évaluer la condition en tant que thyroïdite auto-immune..

    Deux points de vue sur le développement de la maladie

    I. Une hypothèse courante du développement de la thyroïdite auto-immune offre une idée de l'agressivité des anticorps dirigés contre le tissu thyroïdien.

    On pense que ses propres anticorps ont un effet néfaste sur les composants de la glande thyroïde. Cela provoque la mort cellulaire et le développement du tissu conjonctif. On pense que la thyroïdite auto-immune est la condamnation de la glande thyroïde au changement. Par conséquent, l'AIT est également appelé chronique.

    Pour caractériser cet effet agressif des anticorps, des termes associés au processus infectieux sont utilisés. Par exemple, "portage d'anticorps" ou propriétés "cytotoxiques" (c'est-à-dire destructrices) et "antithyroïdiennes" (c'est-à-dire contre la glande thyroïde) des anticorps.

    Mais de nombreux faits contredisent cette hypothèse! Les chercheurs identifient de nombreuses circonstances conflictuelles. Ils sont constamment ignorés, car il existe une théorie faisant autorité largement répandue.

    II. Théorie

    prend en compte le caractère protecteur et réversible de la thyroïdite auto-immune!

    Le développement de cette maladie réside précisément dans la participation protectrice adaptative du système immunitaire (à l'aide d'anticorps) à la préservation des cellules et des follicules de la glande thyroïde.

    Les anticorps eux-mêmes ne sont pas capables de détruire les cellules thyroïdiennes et les follicules! Les anticorps ne bloquent que ses cellules. C'est ainsi qu'une protection contre l'épuisement et la mort des cellules glandulaires surchargées de travail excessif se produit..

    En attirant les cellules du système immunitaire, les anticorps peuvent participer à l'utilisation des cellules et du tissu conjonctif (cicatrice) qui sont morts de surmenage et d'épuisement. Cela fait partie de l'auto-guérison du corps!

    Il s'avère que lorsque les conditions de la glande thyroïde s'améliorent, la quantité d'anticorps diminue aux valeurs standard et le tissu de la glande est restauré! Le tissu conjonctif (c'est-à-dire cicatriciel) est éliminé!

    Des études expérimentales de l'effet des anticorps sur la glande thyroïde des animaux ont montré que relativement tôt dans la plupart d'entre eux, le processus auto-immun prend un développement inverse vers la restauration du tissu thyroïdien et une diminution de la quantité d'anticorps.!

    Pourquoi cela arrive-t-il? Parce que la glande thyroïde et le corps de ces animaux ne sont pas épuisés! Des conditions favorables pour la glande thyroïde dans le corps des animaux non épuisés contribuent à la réversibilité des processus auto-immunes.

    Les anticorps n'ont pas d'effet agressif et le développement de l'inflammation! Avec un processus auto-immun dans la glande thyroïde, il n'y a aucun signe d'inflammation!

    Traitement de la thyroïdite auto-immune

    La médecine moderne dispose d'un énorme arsenal d'anti-inflammatoires et de remèdes. Pourquoi n'utilise-t-elle pas ces médicaments pour la thyroïdite auto-immune??

    L'AIT a été déclarée une maladie «déterminée génétiquement» (autrement - nécessairement héréditaire). Mais le traitement «génétique» de la thyroïdite auto-immune n'a pas été proposé.

    Dans le même temps, de nombreux faits sont connus indiquant une diminution significative des anticorps et une restauration du tissu thyroïdien, avec un traitement approprié..

    L'examen et le diagnostic permettent d'identifier d'importantes sources clés d'influences sur la glande thyroïde et les organes associés. Conformément à ces circonstances, un traitement de rééducation est effectué.

    Patients, médecins et

    Thyroïdite auto-immune

    Lorsqu'un patient apprend pour la première fois la thyroïdite auto-immune, il évalue souvent cette nouvelle sous forme de phrase. Inutile de dire que même les médecins qui montrent des signes d'un processus auto-immun éprouvent une anxiété mentale importante. Eux aussi sont confrontés à «une agression anticorps impitoyable et implacable». Ils apprennent également l'absence de traitement spécifique pour cette maladie et rencontrent pour la plupart des mots indifférents et peu prometteurs de la bouche de leurs collègues..

    «Parmi tous les médecins que j'ai consultés», m'a confié l'un des patients lors de la consultation, «un seul médecin m'a inspiré confiance. Il s'est avéré qu'elle souffre également de thyroïdite auto-immune et d'hypothyroïdie. Elle a dit qu'elle essayait de trouver une issue. J'ai essayé d'être traité avec des herbes, de l'homéopathie, des sangsues. Mais elle a été forcée de recommencer à prendre des pilules hormonales, au fil du temps, et rien n'a changé pour le mieux - le test sanguin est resté le même. À son exemple, j'ai également pris des hormones pendant plusieurs années. Mais comme vous pouvez le voir, après avoir tenté de l'annuler moi-même, deux mois plus tard, j'ai à nouveau ressenti le retour de la fatigue et vu une détérioration de l'analyse. Alors je suis venu vers toi.

    - De telles tentatives de mes collègues pour "trouver un moyen de sortir de la maladie" peuvent être qualifiées d'empiriques, c'est-à-dire menées par essais et erreurs, presque au hasard, sinon - avec l'aide de leur propre expérience ordinaire, en s'appuyant sur la foi. Tout à coup ça va aider... Comme on dit, essayez par vous-même, et même sur vous-même, - répondis-je alors, - Ce chemin n'est pas digne d'un médecin. Contrairement au patient, le spécialiste est obligé d'appliquer ses connaissances, pas sa foi! Le médecin doit théoriquement comprendre le «quoi» et le «pourquoi» auquel il peut s'attendre suite à l'application d'une méthode et d'une méthode particulières.

    - Un médecin, continuai-je, ne devrait pas se limiter aux manuels, manuels et manuels, les utilisant comme un aveugle complètement dépendant d'un guide. Un vrai spécialiste n'a pas le droit de prendre des rendez-vous en se fondant uniquement sur ce qui est écrit dans les instructions du médicament. Il doit savoir comment cela affecte et à quoi cela mène.

    Le médecin est obligé, de manière indépendante, sur la base de la connaissance des lois biologiques, et en se concentrant uniquement sur les nombreuses connaissances merveilleuses déjà accumulées à partir de monographies et de dissertations fondamentales, de manière indépendante, comme le capitaine d'un navire dans une mer sans fin, de donner un cours de traitement, en prévoyant comment, quand et avec quelle efficacité l'objectif peut être atteint. Dans ce cas - durcissement, ne pas maintenir un état de santé satisfaisant.

    Mais revenons à la thyroïdite auto-immune. L'attitude à l'égard de cet état est ambiguë. Cette différence a principalement deux pôles de perception des manifestations du processus auto-immun. Pas une interprétation commode des faits au nom de l'hypothèse de l'agressivité des anticorps, qui est à la mode depuis les années 50. Et la théorie partant de la connaissance vérifiée par la pratique des lois générales sur les processus pathologiques.

    Ces connaissances, malheureusement, sont peu connues des spécialistes, en raison du manque presque complet de formation appropriée des spécialistes dans la plupart des universités médicales (selon les principaux universitaires du pays). Par conséquent, nous sommes presque seuls à notre pôle de connaissances sur le processus auto-immun. Mais la vérité est plus chère ici! Sa valeur est la santé.

    Vérité et hypothèse

    Il est courant pour nous de percevoir au départ tout spécialiste ne faisant pas partie de son domaine de connaissances comme un professionnel très digne. Mais plus tard, au fur et à mesure que nous nous familiarisons avec ce domaine de connaissance (plus souvent de notre propre expérience), nous devenons souvent convaincus qu'en réalité de nombreux «spécialistes» sont très médiocres.

    En médecine, comme dans de nombreuses sciences, seuls quelques professionnels choisissent indépendamment la direction de la recherche de la connaissance, une direction qui nous rapproche de la vérité, et ne nous égare pas. Dans le même temps, tous les grands experts ne vont pas dans le sens de la vérité, même s'ils le souhaitent. Le reste - avec conviction, suivez le chef. La plupart des spécialistes ne pensent pas à comprendre l'essence et à pénétrer ses origines. Cette majorité se contente de peu. Explication minimale et conviction que "tout le monde ne peut pas se tromper".

    Récemment, j'ai été «content» d'un incident raconté par un patient lors d'une consultation. À ma question sur les raisons pour lesquelles l'état fonctionnel de la glande thyroïde a été évalué si différemment dans les protocoles de tests sanguins, elle a répondu:
    - Vous ne pouvez même pas imaginer! Un autre endocrinologue, que j'ai vu, a déclaré qu'en dehors de la TSH, il n'est pas nécessaire de faire un test sanguin pour ces indicateurs (T3sv., T4sv., T3bs., T4bs.), Parce que, comme elle l'a dit, «je ne suis toujours rien dans ce domaine Je vois".

    Ils font confiance aux autorités et sont convaincus que l'opinion exprimée par un expert faisant autorité est absolument correcte. Ils croient que la prévalence et le soutien faisant autorité pour toute connaissance (hypothèse, malgré l'inexactitude de ses preuves), la traduit en vérité. C'est ainsi que les hypothèses sont canonisées.

    L'hypothèse de l'agression de la thyroïdite auto-immune n'est pas du tout vraie. Ceci est convaincu par de nombreux faits, par commodité ou par ignorance, non remarqués par la «majorité» et ses autorités.

    Mais pour comprendre cela, un médecin doit avoir des qualités importantes - indépendance de pensée et de jugement, connaissance des lois générales de la nature en général et en médecine en particulier, observation et désir de résoudre un problème, qu'il s'agisse d'un cas diagnostique et thérapeutique avec un patient ou d'une compréhension théorique générale du processus pathologique.

    C'est ainsi que le fondateur de la pathologie humaine générale, professeur à l'Université de Moscou, Justin Evdokimovich Dyadkovsky, a résumé la nécessité d'une réflexion indépendante il y a près de 200 ans: son utilisation, et donc libre de toute dépendance à l'érudition étrangère, si souvent logiquement absurde, moralement laide, physiquement inapte à l'usage, depuis vingt ans je prouve que les médecins russes, avec leurs vraies informations, ont toute la possibilité de renverser le joug d'eux-mêmes imiter les enseignants étrangers et devenir distinctif; et je prouve non seulement en paroles, mais aussi en actes, révélant une vaste série de nouvelles vérités, sans précédent en médecine, avec leur application complète et claire aux questions pratiques ".

    Thyroïdite auto-immune

    La thyroïdite signifie une inflammation de la glande thyroïde. De nombreuses publications étrangères, et après elles nos publications nationales, convainquent de nombreux praticiens de l'inflammation du tissu glandulaire du processus auto-immun..

    Les manifestations cliniques (symptômes) de la thyroïdite auto-immune ne sont pas caractéristiques d'une véritable inflammation qui se produit lorsqu'une infection pénètre dans la glande (c'est-à-dire pour un processus aigu). Cependant, le processus auto-immun dans la glande thyroïde est généralement à long terme. Et les réponses immunitaires elles-mêmes sont caractéristiques de l'inflammation. Par conséquent, des experts faisant autorité ont décidé de considérer cette thyroïdite comme chronique. C'est comme ça qu'ils l'appellent - la thyroïdite chronique. Comment pourrait-il en être autrement? Après tout, s'il existe une thyroïdite aiguë et subaiguë, elle doit être chronique. Laissez-les être des événements auto-immunes dans la glande. Mais y a-t-il une inflammation chronique de la glande thyroïde??

    Tenez compte des circonstances importantes qui échappent aux médecins biaisés ou incompétents. Passons pour des explications à l'une des principales disciplines de la médecine, qui connaît les processus essentiels et réguliers du corps - à la «pathologie humaine générale». Voici quelques-unes de ses dispositions.

    1. Toute inflammation est toujours aiguë. L'inflammation chronique est un ensemble de phénomènes inflammatoires aigus qui ne se terminent pas complètement et qui ont donc une évolution périodique, progressive et ondulante. Il s'intensifie et disparaît.
      Vous savez probablement quelque chose sur les exacerbations et la décoloration dans la bronchite chronique, lorsque la toux du patient augmente pendant un certain temps, puis la toux diminue et même s'arrête. Certains d'entre vous remarquent une cyclicité similaire (la durée des phases-cycles, bien sûr, diffère) dans la gastrite chronique, la sinusite, la cystite... C'est-à-dire de véritables maladies inflammatoires, est-ce le cas de la glande thyroïde? Où et par qui, dans certains travaux littéraires scientifiques, ces phénomènes cycliques d'inflammation chronique de la glande thyroïde sont décrits? Probablement parce qu'ils ne sont pas là?
    2. La connaissance de l'inflammation est l'une des plus anciennes en médecine. De nombreux ouvrages ont été écrits sur ce processus. Il a été étudié, analysé. Ils se sont disputés à son sujet. Et quoi. Seules les principales caractéristiques de l'inflammation ont été identifiées. Mais certaines des complexités de la perception des médecins de l'inflammation continuent de résider dans l'esprit de leurs adeptes. Cela se produit dans les endroits où le passé scientifique, les lois générales sont mal connus, se précipitant, à la recherche de détails.
      Depuis plus de 200 ans en médecine, une direction clairement définie est apparue dans le monde scientifique "pour voir l'inflammation partout et en tout" (Académicien IV Davydovsky, 1969). Même Nikolai Ivanovich Pirogov (1865) avait à dire ceci: «N'appelons-nous pas du même nom plusieurs processus qui ne se ressemblent que d'un seul côté ou qui sont similaires en ce que tous les processus organiques se ressemblent? Ou, au contraire, ne distinguons-nous pas sous le nom d'inflammation inutilement et sans aucune base logique un processus essentiellement identique à de nombreux autres processus organiques? Cette citation du grand scientifique N.I. Pirogov, si importante pour comprendre l'essence des événements dans le corps, remarquée par le fondateur de la pathologie générale moderne I.V. Davydovsky, a été utilisée pour la dernière fois dans un manuel sur l'inflammation en 1995 par les académiciens V.V. Serov et D.S..Sarkisov. Voici leurs paroles qui caractérisent nos contemporains: «Formalisme et morphologisme, spéculation, acceptation d'une partie pour un tout (pars pro toto) - telles sont les erreurs fondamentales révélées par l'esprit brillant de Pirogov, mais continuent à faire pression sur notre conscience maintenant. ".
      Le corps est universel en ce qu'il applique essentiellement les mêmes processus pour différents événements. Laissez-moi vous donner un exemple abstrait. Quand je faisais mon service militaire il y a de nombreuses années, j'ai appris à manger non seulement de la soupe ou du bortsch avec une cuillère à soupe. En l'absence d'un couteau, d'une fourchette et d'une cuillère à café, une cuillère à soupe pourrait servir de chacun des éléments énumérés. Elle pouvait mélanger du sucre dans le thé, étaler du beurre sur du pain. N'est-ce pas cette polyvalence? Et combien les bocaux en verre de conserves ont été ouverts, fermés avec les couvercles "roulés" à l'aide d'une tasse en émail inversé! C'est aussi la polyvalence.
      Vaut-il la peine de parler de la polyvalence du système immunitaire? Doit être!
      Avec la thyroïdite auto-immune, les cellules du système immunitaire pénètrent dans les tissus de la glande thyroïde. Il est également considéré comme un signe d'inflammation. En effet, "une autre caractéristique du processus est la présence dans les tissus d'infiltrats cellulaires diffus, constitués de lymphocytes, de plasmocytes, d'histiocytes, d'éosinophiles", écrit IV Davydovsky (1969). Mais sur une autre page IV Davydovsky poursuit: «Des infiltrats diffus provenant de cellules lymphoïdes, d'histiocytes, d'éosinophiles peuvent être observés dans les tissus en dehors de toute inflammation. De tels «infiltrats de cellules rondes», souvent considérés comme des signes d'inflammation chronique, sont souvent témoins de processus métaboliques complètement différents associés, par exemple, à des troubles de la sécrétion des organes endocriniens... Les mêmes infiltrats sont observés lors de différentes restructurations d'organes, qu'ils soient associés ou non à des moments physiologiques, par exemple,... dans une glande thyroïde atrophie... Des infiltrats diffus de cellules rondes avec une participation importante de cellules plasmatiques sont caractéristiques des réactions auto-immunes. De tels infiltrats accompagnent souvent le déplacement du parenchyme d'organe, par exemple dans la glande thyroïde... La prolifération du tissu conjonctif, même cicatriciel, n'indique pas non plus en soi une inflammation antérieure. ".
      Le corps applique universellement l'un de ses processus pour différents besoins physiologiques. Nous n'interprétons que les phénomènes naturels, en fonction de l'étendue et de la rigueur de nos connaissances. Dans cette évaluation, nous pouvons être plus proches ou plus éloignés de la vérité..

    Continuation

    Saviez-vous que les principaux spécialistes (endocrinologues) ont des difficultés à classer les manifestations auto-immunes dans la glande thyroïde? Est-ce parce qu'une erreur fondamentale s'est glissée dans la compréhension de ce processus? Êtes-vous conscient du fait qu'aucune direction de traitement spécifique pour la thyroïdite auto-immune n'a été créée? Cela est peut-être dû à la non-spécificité de cette condition, car ce n'est pas une maladie?

    Pourquoi est-il généralement "silencieux" dans la littérature scientifique que dans des circonstances favorables (y compris des mesures thérapeutiques) la quantité d'anticorps (et c'est le critère et signe le plus important de la thyroïdite auto-immune) diminue... et même à la "norme"? Ou contredit-il l'agressivité? Qui parmi les médecins s'est demandé pourquoi le corps, même dans la «norme», devrait avoir une certaine quantité d'anticorps «agressifs»??

    Voici un message relativement récent d'un patient (qui n'a strictement suivi nos recommandations que pendant environ un mois et demi) intitulé «Les anticorps s'en vont! Se. ":

    Les arguments présentés et indiqués ne sont que quelques-uns des arguments les plus intéressants qui nous convainquent de l'erreur de l'hypothèse répandue d'agressivité, d'inflammation, de chronicité et d'irréversibilité dans la glande thyroïde dans une réaction auto-immune.

    PS Je m'excuse pour l'énorme article, mais il m'a en quelque sorte encouragé. Et puis je viens de recevoir les résultats du test pour g

    elle a eu les hormones et s'est déjà blessée. Peut-être que quelqu'un sera utile :)

    PPS Si quelqu'un a quelque chose de positif à dire pour un pauvre écureuil avec une augmentation de TSH et AT à TPO (bien qu'il soit légèrement augmenté, mais toujours «mauvais»), je serai très très reconnaissant