Principal

Oncologie

Que faire si la maladie de Graves est détectée?

Dans cet article, vous apprendrez:

De moins en moins souvent, nous remarquons les symptômes et les causes de la maladie de Graves, qui devient un diagnostic de plus en plus fréquent à notre époque. Les principaux signes de la maladie sont une augmentation de la glande thyroïde, une augmentation de la concentration de ses hormones dans le sang, une perte de poids sans raison apparente, de l'anxiété, de l'insomnie, une augmentation du rythme cardiaque, une augmentation de la pression artérielle..

Causes de la maladie

La maladie de Basedow est une activité hormonale accrue de la glande thyroïde, qui se développe en raison de sa stimulation excessive avec des anticorps. Normalement, la glande pituitaire sécrète une hormone thyréostimulante, qui fait fonctionner la glande thyroïde. Les anticorps sont formés dans les lymphocytes qui agissent sur la glande thyroïde exactement comme l'hormone stimulant la thyroïde.

En raison de l'excès d'hormones thyroïdiennes, une hyperthyroïdie se développe et, dans les cas graves, une thyrotoxicose. Une glande thyroïde hypertrophiée est le résultat d'une stimulation thyroïdienne accrue.

La cause de la maladie de Basedow est dans les anticorps qui stimulent la glande thyroïde. Pourquoi sont-ils formés?

  1. Selon les statistiques, 45 à 60% des cas de maladie de Basedow sont familiaux. Cependant, une prédisposition à la maladie est héréditaire, et non lui-même. Ce n'est qu'en présence des facteurs de désinhibition suivants qu'une personne tombera malade. La cause de la prédisposition héréditaire est un changement dans la structure de plusieurs gènes;
  2. Infection sévère, traumatisme du crâne - en général, tout choc corporel peut provoquer la réalisation d'une prédisposition héréditaire à la maladie;
  3. Parmi les personnes atteintes d'une autre maladie auto-immune, le nombre de patients atteints de la maladie de Basedow est significativement plus élevé. Cela est dû au fait qu'une violation du système immunitaire crée les conditions pour le développement d'une autre.

Les symptômes de la maladie

La maladie de Basedow peut commencer brusquement ou progressivement, et la deuxième option est maintenant plus courante. Les premiers symptômes sont oblitérés et non spécifiques:

  1. irritabilité,
  2. augmentation de l'appétit et perte de poids simultanée, moins souvent une personne va mieux,
  3. transpiration,
  4. mauvaise tolérance à la chaleur,
  5. faiblesse musculaire.

Parfois, les symptômes oculaires se rejoignent également: photophobie, gonflement des tissus autour des yeux, sensation de "sable sous les paupières". Le dernier symptôme est une manifestation de l'ophtalmopathie hyperthyroïdienne, due au clignotement plus rare, qui provoque le dessèchement de l'œil. Les patients n'attachent souvent pas d'importance aux symptômes énumérés ci-dessus et ne contactent un médecin que pour des douleurs aux yeux. Dans ce cas, toutes les mesures thérapeutiques seront inefficaces jusqu'à ce qu'elles établissent le diagnostic correct et commencent à traiter la maladie elle-même, et non les symptômes..

Le deuxième stade de la maladie est un tableau clinique détaillé. L'hyperthyroïdie gagne en force et affecte tous les systèmes du corps:

  • Cardiovasculaire - augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle. La charge sur le cœur augmente, une cardialgie apparaît (douleur dans le côté gauche de la poitrine). Ainsi, la maladie de Basedow peut provoquer une crise cardiaque ou même une rupture d'un anévrisme dans le cerveau, un accident vasculaire cérébral. Toutes ces pathologies sont potentiellement mortelles;
  • Digestif - l'appétit est augmenté, tout comme l'activité motrice des intestins, la diarrhée commence. La nourriture quitte rapidement le tractus gastro-intestinal et n'a donc pas le temps de s'assimiler - et la personne perd du poids;
  • Endocrinien - l'épaississement du cou est souvent perceptible en raison d'une hypertrophie de la glande thyroïde. Les signes indirects d'hypertrophie (hypertrophie) de la glande thyroïde sont les plis transversaux de la peau sur le cou. Si vous demandez au patient de lever le menton, les contours de la glande thyroïde seront devinés assez clairement à la surface du cou;
  • Nerveux - une personne devient distraite, nerveuse, son humeur est changeante et imprévisible, son sommeil est perturbé et son activité mentale diminue. Perturbé par une sensation passagère de chaleur, tremblant dans le corps;
  • Sexuel - une violation du cycle de la menstruation, un peu moins souvent, ils se plaignent de faiblesse sexuelle. L'hyperthyroïdie, y compris la maladie de Graves, est une cause fréquente de mariages stériles..

L'apparence d'une personne devient typique: une personne est agitée, ses yeux sont grands ouverts, les mouvements sont impétueux et irrationnels et ses mains tremblent.

La peau du patient est chaude et humide, chez un quart des patients, la pigmentation se propage dans tout le corps, surtout souvent sur les paumes, les aréoles des mamelons, les cicatrices et les sites de friction.

Caractéristiques chez les enfants et les personnes âgées

Si la maladie de Basedow se développe chez un enfant de moins de 4 ans, la croissance de son squelette et son développement psychomoteur sont altérés. L'enfant est de plus en plus en retard par rapport à ses pairs en matière d'intelligence et de précision des mouvements, ce qui est particulièrement perceptible avec de petits travaux comme le dessin.

Le plus souvent, la maladie est observée chez les enfants de plus de 10 ans, puis les symptômes correspondent à ceux des adultes. Cependant, les enfants ne développent presque jamais de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral, à moins, bien sûr, qu'il n'y ait pas de pathologie concomitante. Il n'est pas rare que la nervosité de la maladie de Graves soit confondue avec «l'adolescence» et que les tremblements des mains soient faux. Dans ce cas, une glande thyroïde hypertrophiée devient un symptôme d'une importance primordiale. Un test rapide des hormones thyroïdiennes et des anticorps permettra un diagnostic plus précoce.

La maladie de Graves est également dangereuse chez les personnes âgées: à cet âge, les problèmes cardiaques sont fréquents et l'hypothyroïdie ne fait que les aggraver. Les personnes âgées sont également caractérisées par une augmentation très modérée de la glande thyroïde; sa taille peut ne pas changer du tout.

Parfois, la maladie se manifeste par l'apathie au lieu de l'excitation. La combinaison de ce symptôme avec une perte de poids progressive allant jusqu'à la cachexie, la léthargie et la léthargie émotionnelle menace une mort prématurée..

Traitement thyroïdien

Le traitement de la maladie de Graves comporte trois étapes:

  1. Thérapie médicamenteuse;
  2. Traitement à l'iode radioactif;
  3. Chirurgie.

Chaque suivant est appliqué lorsque le précédent est inefficace..

La première étape du traitement comprend les groupes de médicaments suivants:

  • Les thyréostatiques suppriment l'activité hormonale de la glande thyroïde;
  • Les glucocorticoïdes ont un puissant effet anti-inflammatoire;
  • Les immunomodulateurs réduisent la production d'anticorps qui stimulent la glande thyroïde;
  • Les bêta-bloquants normalisent le travail du cœur et préviennent les complications associées à sa surcharge;
  • Les sédatifs font partie de la partie symptomatique de la thérapie. Ils n'affectent pas le résultat et la vitesse de récupération, mais ils améliorent la qualité de vie.

L'endocrinologue, en fonction de son expérience et d'éventuelles maladies concomitantes chez le patient, peut juger nécessaire d'élargir cette liste.

Après plusieurs mois, si aucun effet positif notable n'a été obtenu, ils passent à la deuxième étape du traitement. Après l'introduction d'un médicament contenant de l'iode radioactif, ce dernier s'accumule dans la glande thyroïde et le tue partiellement par rayonnement. Très rarement, les restes de la glande sont capables de provoquer une hyperthyroïdie répétée. La perte de la fonction des organes peut être une conséquence désagréable de cette thérapie. Ensuite, les hormones thyroïdiennes doivent être prises à vie..

La méthode chirurgicale est utilisée dans les cas graves, parfois en association avec des médicaments de premier stade.

Complications possibles du traitement chirurgical

Parésie nerveuse récurrente suivie d'une perte de voix.

L'hypoparathyroïdie se manifeste par des convulsions, des contractions musculaires et peut survenir au début de la période postopératoire en raison d'un gonflement des tissus du cou. Dans ce cas, l'hypoparathyroïdie est temporaire. Parfois, de petites glandes parathyroïdes sont accidentellement coupées pendant la chirurgie.

Une crise thyrotoxique se développe lorsque la glande thyroïde est endommagée lors d'une intervention chirurgicale. Une énorme dose d'hormone thyroïdienne est libérée dans la circulation sanguine, provoquant une augmentation rapide de la pression et une accélération du rythme cardiaque. Cette condition peut entraîner la mort sur la table d'opération, mais c'est assez rare..

Maladie de Basedow: causes, symptômes, traitement

La maladie de Basedow (goitre toxique diffus, maladie de Graves) est une maladie thyroïdienne auto-immune dans laquelle l'organe grossit activement (goitre) en association avec des troubles d'autres organes. Selon les statistiques, 3 à 4 personnes sur 10 souffrent de cette maladie.

Étiologie de la maladie de Basedow

La cause de la maladie est des maladies auto-immunes. Ces troubles surviennent lorsque le système immunitaire commence à attaquer la glande thyroïde avec des anticorps comme un tissu étranger. Pourquoi cela se produit n'est toujours pas connu. Il existe des théories selon lesquelles cela est dû à des virus, à l'iode radioactif et à une prédisposition génétique joue un rôle important, car cette maladie survient chez des parents proches. La maladie survient souvent chez les personnes atteintes d'autres maladies du système endocrinien: diabète sucré, maladie d'Addison, hypoparathyroïdie.

Mécanisme de développement

En raison de l'influence constante sur la glande thyroïde, l'organe commence à produire des quantités excessives d'hormones. Les hormones stimulant la thyroïde (hormones thyroïdiennes) sont normalement responsables de la croissance et du développement normaux du corps, affectant divers organes. Si leur niveau dépasse la norme, le corps commence à s'épuiser..

Symptômes cliniques

Il y a beaucoup de signes. Certains d'entre eux font référence à des symptômes généraux, c'est-à-dire à ceux qui peuvent accompagner des maladies d'autres systèmes (fatigue, nervosité, perte de poids). Et certains ne sont atteints que de la maladie de Basedow (une combinaison de goitre et d'exophtalmie). Ils sont tous divisés en plusieurs groupes:

  • Symptômes associés aux maladies cardiaques. Les hormones thyroïdiennes (thyroxine, triiodothyronine) accélèrent le travail du cœur (tachycardie), provoquant une défaillance de l'organe. Cela se manifeste par l'apparition d'arythmie, d'extrasystole, d'hypertension.
  • Signes de troubles endocriniens: adaptation altérée, intolérance à la chaleur, perte de poids dramatique.
  • Avec une maladie, une personne transpire, les ongles deviennent cassants et il peut y avoir un gonflement dans la région de la jambe.
  • Le système nerveux du robot est perturbé. Ces patients se fatiguent rapidement, ressentent une faiblesse, des douleurs musculaires discrètes. De plus, ils sont très agacés, pleurnichards. Ils ont souvent des troubles du sommeil et des changements d'humeur..
  • En cas de maladie, le tube digestif souffre également, du fait des robots actifs de l'estomac et des intestins. Cela se manifeste par de la diarrhée, des nausées, des vomissements..
  • Troubles ophtalmiques sous forme d'exophtalmie: yeux exorbités, brillance prononcée, gonflement des tissus mous autour d'eux, clignements rares, fermeture incomplète des paupières. Cela menace d'inflammation, de dessèchement et de cécité complète. Si d'autres conditions pathologiques sont survenues en raison de l'influence excessive des hormones thyroïdiennes, une ophtalmopathie due à l'attaque directe d'anticorps.

Stades de la maladie de Graves

Il y a trois étapes:

  • Poids léger;
  • Moyenne;
  • Lourd.

Première étape

Signes initiaux d'une glande thyroïde hypertrophiée. Fréquence cardiaque jusqu'à 100 battements par minute. Le patient perd du poids d'environ 5 à 10%.

Stade intermédiaire

Goitre exprimé. La fréquence cardiaque est supérieure à 100 battements par minute. L'hypertension apparaît. Perte de poids spectaculaire de 15 à 20%.

Stade sévère

La maladie a de nombreuses complications. Une glande thyroïde hypertrophiée peut rendre la respiration difficile pour une personne. La fréquence cardiaque est supérieure à 120. Les robots des autres systèmes échouent.

Diagnostique

L'examen de la glande thyroïde comprend:

  • Antécédents médicaux détaillés;
  • Palpation d'organe;
  • Test sanguin général et biochimique, analyse des hormones (hormone stimulant la thyroïde, T3, T4);
  • Échographie.

Une histoire clinique du sang montrera l'état général de la personne. Ceci est très important dans la prescription d'un traitement. Un test sanguin pour les hormones doit montrer leur concentration dans le sang. Le niveau de TSH doit être abaissé aux valeurs minimales. Les niveaux de la fraction libre des hormones T3 et T4 sont augmentés. En outre, nécessairement, le titre des anticorps contre la thyroperoxydase est effectué, il est généralement augmenté.

À la palpation, l'endocrinologue peut évaluer la taille de chaque lobe de la glande thyroïde. L'examen échographique est la dernière étape du diagnostic de la maladie de Graves. Sur celui-ci, vous pouvez voir l'état de l'organe, sa structure et sa taille. Le tissu organique devient hétérogène et plus dense. Dans le même temps, le système vasculaire de l'organe se développe.

Dans les cas difficiles, les médecins prescrivent en outre un scan de la glande thyroïde avec contraste. Ceci est fait pour différencier la maladie de Graves et la thyroïdite auto-immune. Dans le premier cas, l'isotope de l'iode est activement absorbé, et dans le second, la capture est réduite.

Traitement

Il existe différentes approches thérapeutiques, selon le stade de la maladie, les maladies concomitantes, l'âge et d'autres facteurs. Distinguer:

  • Thérapie médicamenteuse;
  • Intervention chirurgicale;
  • Thérapie à l'iode radioactif.

Thérapie médicamenteuse

Les thyréostatiques sont utilisés comme thérapie étiologique. Ce sont des médicaments qui empêchent la glande thyroïde de saisir l'iode. Sans cela, la synthèse hormonale ne se produira pas. Sur le marché intérieur, parmi les thyréostatiques, vous pouvez trouver du tyrosol, du mercazolil et d'autres. Quel médicament est préférable de choisir et le cours du traitement est prescrit par l'endocrinologue traitant. Le pronostic d'un tel traitement pour les patients est différent. Dans certains cas, ils guérissent, et dans d'autres, la maladie progresse et vous devez vous tourner vers d'autres méthodes de traitement..

En outre, si une personne présente des complications telles qu'un traitement pathogène, des sédatifs, des antiarythmiques, des antiémétiques et d'autres médicaments sont prescrits.

Les vitamines et les minéraux sont prescrits comme traitement symptomatique..

Intervention opératoire

Si la pharmacothérapie est inefficace, une partie de la glande est retirée, laissant jusqu'à 3 mm de tissu organique. Une opération épargnante et préservant les organes, dans la plupart des cas, provoque une rechute. Après l'opération, le traitement médicamenteux ne s'arrête pas, car la résection de la glande n'élimine pas la maladie elle-même. Tout le monde ne peut pas être opéré. Contre-indications:

  • Lésions hépatiques dans la période aiguë;
  • Forme sévère de la maladie;
  • Pathologies concomitantes sévères d'autres organes;
  • Âge avancé.

Le traitement chirurgical de la maladie de Basedow ne réussit pas toujours. De plus, il existe un certain nombre de complications. Le plus difficile est une crise thyrotoxique. Si vous effectuez la mauvaise préparation ou l'opération elle-même, une forte baisse de T3, T4 fait que l'hypophyse produit beaucoup de TSH. Il élève les niveaux d'hormones thyroïdiennes à une condition potentiellement mortelle.

La température d'une personne augmente, la pression artérielle et le pouls augmentent, la perte de conscience et d'autres troubles du système nerveux.

Une telle crise est traitée dans l'unité de soins intensifs sur les principes des conditions critiques.

Thérapie à l'iode radioactif

La méthode de traitement de la maladie de Graves consiste à injecter de l'iode radioactif dans le corps, ce qui endommagera les cellules de la glande, empêchant la production d'hormones. Il est prescrit en cas d'inefficacité de la pharmacothérapie et de contre-indications à la chirurgie..

Cette procédure est interdite aux enfants, aux mères enceintes et allaitantes. Il est principalement utilisé pour les personnes âgées. Le traitement comprend une alimentation pauvre en aliments contenant de l'iode.

Traitement pendant la grossesse

La grossesse étant une période spéciale pour une femme, il est nécessaire de la traiter d'une manière spéciale. Premièrement, vous ne pouvez pas prescrire une thérapie combinée, un seul médicament. La dose doit être minimale, de sorte que les hormones T3, T4 soient à la limite supérieure de la norme. Vous devez choisir un médicament afin qu'il ne traverse pas le placenta dans la circulation sanguine du bébé. Lorsque l'effet du traitement est atteint, vous devez consulter chaque semaine un médecin.

La prévention

Pour prévenir la maladie aidera:

  • Contrôlez votre santé;
  • Mode de vie sain;
  • Essayez de ne pas succomber au stress;
  • Traitement opportun des maladies associées au goitre toxique diffus.

En cas d'effet positif de la pharmacothérapie et ceux qui ont subi l'opération, il est impératif de consulter un endocrinologue au moins 2 fois par an.

Goitre à toxicité diffuse (maladie de Basedow)

informations générales

Le goitre à toxicité diffuse (d'autres noms pour cette maladie sont maladie de Graves, maladie de Graves) est un processus pathologique caractérisé par une augmentation de la glande thyroïde de nature diffuse, alors que le patient présente des symptômes de thyrotoxicose.

Officiellement, le goitre à toxicité diffuse a été décrit pour la première fois par l'Irlandais Robert James Graves (1835) et l'Allemand Karl Adolph von Basedow (1840). C'est par leur nom que cette maladie est appelée en médecine moderne..

Les raisons

Cette maladie est de nature auto-immune. Son principal symptôme est une fonction accrue de la glande thyroïde (hyperthyroïdie). Peu à peu, la taille de la glande thyroïde augmente, et elle produit beaucoup plus d'hormones thyroïdiennes que pendant le fonctionnement normal. Il est généralement admis que le mécanisme principal du processus auto-immun chez les patients atteints de goitre toxique diffus est la production d'anticorps spéciaux par le système immunitaire. En conséquence, la glande thyroïde humaine est constamment trop active. La conséquence en est une augmentation de la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang du patient..

Pourquoi la maladie de Graves conduit à l'apparition de tels anticorps, les scientifiques n'ont pas encore déterminé avec précision. Il existe une théorie selon laquelle les patients atteints de la maladie de Graves dans le corps ont de «mauvais» récepteurs pour la TSH. C'est leur système immunitaire qui définit les humains comme des «étrangers». Il existe également une version selon laquelle la principale raison pour laquelle une personne est vaincue par un goitre toxique diffus est la présence d'un défaut du système immunitaire. En conséquence, l'immunité humaine est incapable de restreindre la réponse immunitaire dirigée contre les tissus de son propre corps. Les médecins modernes sont engagés dans des recherches visant à déterminer le rôle de différents types de micro-organismes sur le développement de la maladie.

De plus, les causes de la maladie de Graves conduisant à sa progression sont le stress, les maladies infectieuses, les traumatismes mentaux..

Symptômes

La maladie de Graves chez l'homme se traduit par des signes caractéristiques de la thyrotoxicose. Les symptômes de la maladie de Graves sont déterminés par le fait que dans le corps du patient, il y a une accélération de tous les processus métaboliques. Il a un pouls rapide, de la diarrhée est souvent observée et la transpiration est très active. Il y a aussi une stimulation du système nerveux, ce qui conduit au fait qu'une personne devient très irritable, parfois ses mains tremblent. Un patient qui développe la maladie de Graves tolère très mal la chaleur et le soleil.

Souvent, en présence d'appétit, le patient perd du poids, car la nourriture qui pénètre dans son corps ne suit pas la dégradation trop rapide des protéines. De plus, la grande quantité d'hormones produites par la glande thyroïde entraîne une dégradation trop rapide des nutriments, ce qui entraîne des coûts énergétiques élevés. Mais chez les patients à un jeune âge, le poids corporel augmente souvent, bien que des signes d'augmentation du métabolisme soient observés. L'augmentation de la miction qui se produit avec cette maladie conduit souvent à une déshydratation. C'est pourquoi le traitement de la maladie de Graves doit être opportun et correct..

Souvent, avec la maladie de Graves, une ophtalmopathie endocrinienne est notée, caractérisée par un bombement. Le plus souvent, une ophtalmopathie de gravité variable se développe avec un goitre à toxicité diffuse. Dans la plupart des cas, les deux yeux sont touchés et les symptômes de cette maladie se développent généralement avec les principaux symptômes du goitre à toxicité diffuse. Mais parfois, l'ophtalmopathie se développe plus tôt ou plus tard que la maladie thyroïdienne.

L'augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes entraîne des changements de comportement, des changements d'humeur, il y a un fort ressentiment, une dépression. Des phobies se développent parfois et une période d'euphorie peut également survenir. Les troubles du sommeil accompagnent des réveils très fréquents, des rêves dérangeants.

Plus tard, le patient développe un goitre - un élargissement de la glande ressemblant à une tumeur, qui est perceptible à l'œil nu. Dans ce cas, il y a un gonflement à la surface du cou devant, que le médecin peut facilement remarquer lors de l'examen.

Il est d'usage de distinguer trois degrés de gravité de la maladie. Si, avec un degré léger de thyréotoxicose, des symptômes modérés sont notés, alors avec une thyrotoxicose sévère, le rythme cardiaque d'une personne augmente, la perte de poids atteint le degré de catéchèse, une personne souffre de faiblesse. Si la maladie n'est pas traitée à temps, une crise thyrotoxique peut se développer..

Diagnostique

Si vous soupçonnez le développement de la maladie de Graves, vous devriez consulter un endocrinologue. La base d'un diagnostic complet est la présence de symptômes caractéristiques. Au cours de l'étude, un test sanguin de laboratoire est effectué pour déterminer la quantité d'hormones thyroïdiennes, ainsi que le titre des anticorps classiques et la fonction de stockage de l'iode de la glande thyroïde. Si le médecin détermine visuellement que la glande thyroïde est hypertrophiée, le patient subit une échographie.

Une autre étude, qui est pratiquée beaucoup moins fréquemment lorsqu'un goitre à toxicité diffuse est suspectée, est une biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde. Le spécialiste prélève des cellules de la glande thyroïde à l'aide d'une fine aiguille. Ensuite, les cellules sont examinées au microscope. Une telle procédure est conseillée si le médecin révèle une formation nodulaire dans la glande qui est facilement palpable ou si sa taille est supérieure à 1 cm de diamètre..

Dans le processus de diagnostic, le patient doit être conscient que l'élargissement de la glande thyroïde ne dépend pas de la gravité de la maladie..

Traitement

Jusqu'à présent, il n'y a pas de méthode thérapeutique spécifique pour les processus qui conduisent au développement de la maladie. Le goitre toxique diffus doit être traité de manière à réduire les signes de thyrotoxicose. Dans un premier temps, le traitement du goitre toxique diffus consiste à prendre un médicament thyréostatique, qui est sélectionné par le médecin traitant. Lors de la prise d'un tel médicament, les symptômes de la maladie chez de nombreux patients deviennent moins prononcés. Les médicaments qui réduisent la production d'hormones thyroïdiennes doivent être prescrits aux enfants et aux jeunes de moins de 25 ans. Ces médicaments sont également utilisés pour traiter les patients à un âge plus avancé et doivent également être pris pour réduire les symptômes de la maladie avant la chirurgie..

Cependant, le principal problème dans ce cas est le fait qu'immédiatement après le retrait d'un tel médicament, une rechute de la maladie est souvent notée, à la fois chez les adultes et chez les enfants. En cas de rechute, le patient subit une opération dans laquelle une partie de la glande est retirée. C'est ce qu'on appelle une thyroïdectomie. En plus de la chirurgie traditionnelle, la destruction des cellules glandulaires à l'aide d'iode radioactif est pratiquée.

Le patient prend de l'iode radioactif en capsules. La dose du médicament dépend de la taille du goitre. Peu à peu, l'iode s'accumule dans les cellules de la glande thyroïde, ce qui entraîne leur mort. Avant de prendre de l'iode, le patient arrête de prendre des médicaments thyréostatiques. Après un traitement à l'iode radioactif, les symptômes de la maladie disparaissent après quelques semaines. Dans certains cas, un traitement répété est prescrit. Parfois, la fonction thyroïdienne est complètement supprimée. Bien que ce traitement semble relativement simple et pratique, il est rarement utilisé pour traiter les enfants et les jeunes adultes. Les médecins se méfient de la probabilité d'un effet nocif d'un tel traitement sur le corps dans son ensemble. Bien que l'utilisation de cette méthode pendant une quarantaine d'années n'ait pas révélé d'effet nocif sur les autres systèmes corporels.

Le médecin traitant prend également en compte le fait que la grossesse améliore généralement l'état d'une patiente atteinte d'une maladie bénigne. Cependant, parfois chez une femme enceinte, la condition, au contraire, est aggravée..

Les symptômes de la maladie sont également efficacement réduits par des médicaments d'un autre groupe - les bêta-bloquants. Ils sont capables de bloquer l'effet de trop d'hormones sécrétées par la glande thyroïde sur le corps, mais ils n'agissent pas directement sur la glande thyroïde..

Le traitement chirurgical est pratiqué lorsque le goitre est trop gros, ainsi qu'en l'absence d'effet après la prise de médicaments. La thyroïdectomie est réalisée dans un hôpital, après quoi l'hospitalisation se poursuit pendant plusieurs jours supplémentaires.

Maladie de Basedow

La maladie de Basedow est un trouble endocrinien qui stimule la glande thyroïde. Les principaux symptômes de la maladie sont: augmentation de la productivité de la thyroxine, croissance du goitre (hypertrophie de la glande thyroïde). La maladie augmente la réactivité du système nerveux, améliore le métabolisme tissulaire, provoque diverses fluctuations de l'équilibre de nombreux mécanismes du corps.

Les raisons

  • La condition se détériore activement en présence de maladies auto-immunes, dans lesquelles le système immunitaire humain produit des substances qui peuvent endommager les cellules et les détruire complètement.
  • En outre, la maladie peut se développer pour d'autres raisons: sexe féminin, génétique, infection chronique, maladie d'Addison existante, amygdalite chronique, hypoparathyroïdie, maladies diabétiques, à la suite d'infections virales et de vitiligo.
  • La maladie de Basedow n'est pas entièrement comprise par les scientifiques, mais il a été cliniquement prouvé que sa forme aiguë peut se développer si une personne a subi un choc nerveux sévère..

Symptômes

En règle générale, la maladie ne devient pas perceptible immédiatement. Le patient peut être dérangé par des problèmes de sommeil, des sautes d'humeur, une transpiration excessive, des membres tremblants, de l'anxiété, des palpitations cardiaques. La perte de poids est un symptôme courant de la maladie de Graves (mais il y a des exceptions - le poids corporel peut augmenter). Le teint de la peau devient plus foncé, un œdème des membres inférieurs est observé, une augmentation de la glande thyroïde devient perceptible.

L'amélioration du fonctionnement de la glande thyroïde ne néglige pas tous les organes et systèmes du corps, dans lesquels les symptômes suivants commencent à apparaître:

1. SNC - étourdissements, maux de tête, anxiété, insomnie.

2. Système cardiovasculaire - hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque, crises de douleur au cœur.

3. Système digestif - sensation de nausée (moins souvent - vomissements), altération de la fonction hépatique, diarrhée, augmentation de la motilité gastro-intestinale.

4. Organes de la vision - yeux grands ouverts (exophtalmie), yeux exorbités. Les yeux sont agrandis et saillants, ont un lustre accru, il y a un gonflement des paupières, en regardant vers le bas, une bande blanche peut apparaître au-dessus de la pupille. Un apport sanguin perturbé au globe oculaire peut provoquer une conjonctivite et des lésions du nerf optique. Tous ces symptômes affectent négativement la vision et contribuent à sa diminution significative, et dans certains cas même la cécité peut survenir..

5. Processus métaboliques - altération du métabolisme des glucides, risque accru de diabète sucré.

6. Système endocrinien - il y a une diminution de la production d'hormones du cortex surrénalien et un dysfonctionnement des gonades (les hommes peuvent développer une impuissance, les femmes remarquent un dysfonctionnement du cycle menstruel et le risque d'infertilité augmente également).

Développement de la maladie

Dans le processus de développement de la maladie, les étapes suivantes peuvent être distinguées:

1. Degré de lumière. La maladie est pratiquement invisible, la santé du patient est satisfaisante. La fréquence cardiaque est d'environ 100 battements par minute, le poids corporel est réduit de pas plus de 10%.

2. Degré moyen. Une pression artérielle élevée est observée, la fréquence cardiaque dépasse déjà 100 battements par minute, le déficit de poids corporel est d'environ 20%.

3. Degré sévère. Vous pouvez remarquer une détérioration significative de l'état du corps, la fréquence cardiaque est supérieure à 120 battements par minute, la perte de poids est supérieure à 20%. Même au repos, les patients absorbent 80% plus d'oxygène que les personnes en bonne santé ayant les mêmes caractéristiques physiques..

Diagnostique

Le diagnostic de la maladie de Graves dans la plupart des cas n'est pas difficile. Lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devriez consulter un endocrinologue. La maladie peut être reconnue sur la base de symptômes prononcés, tels que: goitre élargi, bombement, tremblements et tachycardie, qui accompagnent presque toujours la maladie de Basedow.

Pour confirmer le diagnostic en fonction des symptômes externes et des plaintes du patient, les médecins prescrivent des radioisotopes et des examens échographiques, effectuent une biopsie de la glande thyroïde. En outre, pour déterminer la concentration d'hormones thyroïdiennes, un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est prescrit.

Traitement

Afin de déterminer la méthode de traitement appropriée, les spécialistes se basent sur les facteurs suivants:

  • taille du goitre;
  • l'âge du patient;
  • causes de la maladie;
  • la possibilité d'une intervention chirurgicale;
  • le désir du patient d'avoir des enfants dans le futur.

Il existe 2 méthodes de traitement de la maladie de Basedow: médicale et chirurgicale.

La première méthode est la principale. Au cours de son cours, les spécialistes effectuent les manipulations suivantes:

  • Prescrire des doses élevées de cyrostatiques (mercazolil et propylthiouracile) pour supprimer la fonction thyroïdienne. En règle générale, après avoir pris ces médicaments, les symptômes disparaissent après 1,5 à 2 mois, mais le traitement ne peut pas être arrêté. Il peut durer de 6 mois à 2 ans.
  • Afin d'éviter des effets secondaires désagréables tels que, par exemple, une augmentation de la fréquence cardiaque, de nombreux patients se voient également prescrire "Inderal".
  • Si la patiente est enceinte, la posologie du médicament est réduite au minimum pour éviter un manque d'hormones thyroïdiennes chez le fœtus. Puisqu'après l'accouchement, les jeunes mères peuvent surmonter une grave détérioration de leur santé, elles sont sous surveillance constante.
  • Pour les femmes qui ne prévoient pas d'avoir d'enfants à l'avenir, une autre méthode de traitement plutôt efficace est proposée - une prise unique d'iode radioactif 131 (par voie orale).

Si le traitement de la maladie de Basedow par les méthodes énumérées n'a pas aidé, le patient se voit proposer une opération au cours de laquelle une partie de la glande thyroïde est retirée, réduisant ainsi sa capacité à produire des hormones. Il convient de garder à l'esprit qu'une intervention chirurgicale n'éliminera pas la cause de la maladie..

  • Le résultat de la maladie de Graves peut être le développement d'une ophtalmopathie, qui peut être guérie avec une forte dose de corticostéroïdes ou de médicaments. Si le patient a les yeux exorbités, la pression sur son nerf optique augmente considérablement, ce qui peut nécessiter une intervention chirurgicale ou une radiothérapie pour soulager la pression..
  • Pour éliminer la crise thyrotoxique, des médicaments sont utilisés pour supprimer la synthèse des hormones thyroïdiennes.
  • Pour maintenir l'état du corps dans son ensemble, le patient se voit prescrire des complexes vitaminiques, des sédatifs et des nutriments.

La prévention

À des fins de prévention, il est recommandé:

  • éviter les situations stressantes et les surmenages nerveux;
  • traiter rapidement les infections virales;
  • mener une vie saine et observer l'hygiène;
  • prendre les préparations contenant de l'iode avec prudence, en ne dépassant en aucun cas la posologie recommandée par le médecin (la teneur en iodure de potassium de certains complexes peut provoquer la maladie de Basedow chez les personnes qui y sont prédisposées);
  • ne pas s'automédiquer.

Maladie de Basedow - causes, symptômes, traitement et prévention

La maladie de Graves (ou maladie de Graves, goitre toxique diffus) est une maladie caractérisée par une augmentation de l'activité de la glande thyroïde, une augmentation de la taille de cette glande due à des processus auto-immunes dans l'organisme.

Avec le goitre, une augmentation de la glande thyroïde est notée en raison de la multiplication rapide des cellules dans cette glande..

En règle générale, cette maladie est associée à un manque d'iode dans le corps..

La maladie de Basedow est l'une des maladies les plus courantes de la glande thyroïde. Bien que les cas de cette maladie soient moins fréquents que l'hypothyroïdie, elle occupe toujours la deuxième place après lui parmi les maladies thyroïdiennes..

La maladie de Basedow, dans de nombreux cas, est transmise héréditairement par la lignée féminine. Le plus souvent, la maladie se transmet à travers la génération - de grand-mère à petite-fille.

Les causes de la maladie de Graves

Comme mentionné ci-dessus, la maladie de Graves est une maladie auto-immune. C'est le résultat de défauts du système immunitaire, qui commence à produire des substances qui interfèrent avec le fonctionnement normal du corps. Le goitre diffus est caractérisé par le fait que les lymphocytes commencent à produire une forme anormale d'une protéine qui a un effet stimulant sur la glande thyroïde. Cette protéine est appelée «stimulant thyroïdien à action prolongée».

Le goitre toxique diffus est une maladie très courante (1 patient pour 100 personnes). Le plus souvent, il affecte les jeunes femmes et l'âge moyen.

Les causes de cette maladie peuvent être différentes:

  • infections chroniques à long terme dans le corps;
  • prédisposition héréditaire.

Infections virales

Le goitre toxique peut résulter de diverses infections virales.

Iode radioactif

L'iode radioactif (utilisé comme test) peut également provoquer cette maladie..

Autres raisons

Très souvent, l'apparition d'un goitre diffus est favorisée par une amygdalite chronique..

En outre, la maladie de Graves peut apparaître chez les patients:

  • diabète sucré;
  • La maladie d'Addison;
  • vitiligo;
  • hypoparathyrose.

Signes de goitre toxique diffus

Les symptômes de la maladie de Graves sont presque les mêmes que dans l'hypothyroïdie, qui dans de nombreux cas est la forme initiale de la maladie..

Symptômes courants

Le trouble est caractérisé par des symptômes tels que:

  • vomissement;
  • la nausée;
  • hypertrophie de la glande thyroïde.

Le patient a chaud même par temps froid..

Premiers symptômes de la maladie de Basedow

Aux premiers stades de la maladie, il n'y a presque aucun symptôme visible. La maladie de Graves (maladie de Graves) a dans de nombreux cas des symptômes individuels, ce qui rend difficile la détermination du diagnostic correct. Parmi les premiers symptômes, vous pouvez remarquer:

  • trouble du sommeil,
  • doigts tremblants,
  • palpitations,
  • transpiration excessive,
  • sautes d'humeur.

Les symptômes les plus courants sont:

  • mauvaise tolérance à la chaleur;
  • perte de poids (même avec un régime normal).

Changements au niveau des yeux

Un symptôme spécifique de la maladie de Graves est une modification du contour des yeux:

  • brillance prononcée des yeux;
  • clignotement rare;
  • Symptôme Dahlrymple (yeux grands ouverts).

D'autres signes peuvent apparaître, tels que des lésions oculaires:

  • élargissement et protrusion des yeux (bombement);
  • une sensation de "sable" dans les yeux, double vision.
  • en regardant vers le bas les yeux ouverts, une ligne blanche apparaît au-dessus de la pupille. Chez un patient en bonne santé, cela ne se produit pas, car les paupières, comme d'habitude, suivent le globe oculaire..
  • chez les patients, il y a une augmentation et une protrusion du globe oculaire.
  • parfois, les paupières sont caractérisées par un gonflement.
  • la malnutrition des yeux peut provoquer l'apparition de diverses infections oculaires - inflammation de la membrane muqueuse de l'œil (conjonctivite).
  • la nutrition du globe oculaire est perturbée, une névrite optique apparaît. En conséquence, le patient peut devenir aveugle..

Modifications de la peau

Avec l'évolution de la maladie, les frissons du patient deviennent plus visibles dans tout le corps. La peau devient humide et les patients sont difficiles. La peau de tout le corps prend un teint foncé, et plus prononcé au niveau des paupières. Dans certains cas, la peau est épaissie au niveau des jambes et des pieds sous la forme d'un œdème dense.

Le volume de la glande thyroïde augmente et devient plus visible. À la palpation, il a un caractère dense et aucune douleur n'est ressentie.

Troubles cardiovasculaires

Les troubles du système cardiovasculaire sont l'une des manifestations les plus graves du goitre toxique diffus. Le patient commence à avoir des problèmes tels que:

  • troubles du rythme cardiaque;
  • palpitations cardiaques (même pendant le sommeil).

De nombreux patients plus âgés subissent souvent des crises d'angor. Une augmentation de la pression artérielle est notée. Cette condition peut entraîner une insuffisance cardiaque mortelle..

Augmentation de la motilité du tractus gastro-intestinal

L'activité accrue de la glande thyroïde augmente la motilité du tractus gastro-intestinal. Les symptômes suivants apparaissent:

  • la nausée;
  • diarrhée et vomissements (moins fréquents).

Problèmes de foie

Avec un excès d'hormones thyroïdiennes, le foie peut être endommagé car elles ont un effet toxique sur cet organe. Dans certains cas, une dégénérescence graisseuse du foie se développe.

Perturbation du système nerveux

Une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes dans le sang peut affecter le fonctionnement du système nerveux central. Ainsi, des conditions telles que:

  • insomnie;
  • vertiges;
  • maux de tête;
  • états anxieux.

Impuissance et infertilité

Avec l'hyperactivité de la glande thyroïde, il y a également une violation de la fonction d'autres organes endocriniens et même des gonades.

Chez les hommes, la puissance diminue. Pour les femmes, la situation peut devenir plus difficile car on constate des irrégularités menstruelles et même une infertilité..

Trouble du métabolisme du sucre

Il y a une diminution de la production d'hormones par le cortex surrénalien et une altération du métabolisme du glucose. En raison de ce dernier, le patient risque de développer un diabète..

Stades de la maladie de Graves

Il existe trois stades de la maladie de Graves:

  • facile;
  • moyen;
  • lourd.

Première étape

Au cours de la première étape, le patient se sent bien.

  • La fréquence cardiaque ne dépasse pas 100 battements par minute.
  • Le patient a une perte de poids de 10%.

Stade intermédiaire

  • En cas de détresse modérée, le pouls monte au-dessus de 100 battements par minute.
  • Il augmente également la pression artérielle et réduit le poids de 20%..

Stade sévère

  • Le stade sévère est caractérisé par une perte de poids de plus de 20%, le pouls s'élève au-dessus de 120 battements par minute, des effets secondaires de la maladie sur d'autres organes sont remarqués.

Diagnostic de la maladie de Basedow

Le diagnostic de la maladie de Graves repose sur:

  • image clinique;
  • examen échographique;
  • palpation de la glande thyroïde;
  • analyse de la concentration d'hormones thyroïdiennes dans le sang.

Traitement de la maladie de Graves

Traitement médical

La maladie de Graves est traitée avec des médicaments.

Les principaux médicaments prescrits qui suppriment l'activité de la glande thyroïde sont les thyrostatiques:

  • propicil;
  • carbimazole;
  • thiamazole.

Au début de la maladie, des doses élevées de médicaments sont utilisées, qui diminuent avec le temps. Le traitement de la maladie est effectué en surveillant le taux d'hormones thyroïdiennes dans le sang jusqu'à ce que tous les signes de la maladie de Graves disparaissent (au moins un an).

  • les bêta-bloquants;
  • glucocorticoïdes;
  • immunocorrecteurs;
  • lévothyroxine.

Intervention chirurgicale

Si le traitement médical n'aide pas, un traitement chirurgical est effectué. Ainsi, une partie de la glande thyroïde est retirée.

Le retrait d'une partie de la glande thyroïde n'élimine pas la cause du trouble.

Traitement à l'iode radioactif

Une autre méthode de traitement de la maladie de Graves, avec l'inefficacité des médicaments, est le traitement à l'iode radioactif.

Cette technique est inacceptable pour les jeunes en âge de procréer, mais idéale pour les personnes âgées..

L'iode radioactif, entrant dans le corps, endommage les cellules de la glande thyroïde et, par conséquent, l'activité de cette glande diminue.

Lors du traitement de la maladie, il est nécessaire de réduire la quantité d'aliments riches en iode et de ne pas prendre de sel iodé. Les bains de soleil pendant le traitement sont également déconseillés, car il existe un risque de rendre le traitement inefficace.

Prévention du goitre toxique diffus

La prévention de la maladie consiste en les mesures suivantes:

  • contrôle du mode de vie;
  • Surveillance de la santé;
  • traitement rapide des infections chroniques et virales.

Ils peuvent, dans de nombreux cas, devenir la cause de la maladie de Graves.

Vous ne pouvez pas être nerveux et prendre le soleil.

Le stress ne peut que blesser.

La maladie de Graves se manifeste le plus souvent à l'âge de 30 à 40 ans, c'est pourquoi il est recommandé à cet âge d'aller plus souvent chez un endocrinologue.

Symptômes, diagnostic et méthodes de traitement du goitre toxique diffus

Le goitre toxique diffus (maladie de Graves, maladie de Graves) est une pathologie auto-immune qui se produit en raison d'une hyperfonction et d'une hypertrophie de la glande thyroïde. En même temps que la maladie, la thyrotoxicose se développe. La maladie s'exprime cliniquement avec les symptômes suivants:

  • irascibilité;
  • agitation excessive;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • perdre du poids;
  • transpiration;
  • température subfébrile;
  • dyspnée.

Une caractéristique distinctive est le bombement prononcé des yeux. Le patient développe une insuffisance surrénalienne ou cardiaque, des changements se produisent dans le système cardiovasculaire et le système nerveux présente des «surprises» désagréables.

À l'avenir, la maladie peut se transformer en une forme compliquée - une crise thyrotoxique, qui est lourde d'une menace sérieuse.

Qu'est-ce que le goitre toxique diffus

Selon la classification internationale approuvée, cette maladie a reçu le code ICD-10 E05.0. - thyrotoxicose avec goitre diffus, en abrégé DTZ. La pathologie est causée par une production excessive d'hormones contenant de l'iode, qui sont produites par une glande thyroïde hypertrophiée.

La classification divise les maladies thyroïdiennes diffuses en plusieurs types:

  • en tenant compte de la gravité de l'évolution de 3 degrés: I - léger, II - moyen, III - sévère;
  • combien de fer a augmenté - du stade 0 au stade V.

La forme de la maladie peut être diffuse ou se mélanger lorsque, en plus d'une prolifération uniforme des tissus, la formation de nœuds se produit - un tel DTZ est appelé nodulaire.

Moins souvent, un goitre multinodulaire se produit, dans lequel les formations ont différentes tailles et origines, se composent de follicules, de tissu kystique ou colloïdal.

La forme de la maladie peut être diffuse ou se mélanger lorsque, en plus de la prolifération uniforme des tissus, la formation de nœuds se produit - un tel DTZ est appelé nodulaire.

Prévision et mesures préventives

Lorsqu'aucun traitement n'a été effectué, faire des prédictions est une tâche ingrate. Après tout, la thyrotoxicose provoque une déplétion du corps, la survenue d'une insuffisance cardiovasculaire, une contraction rapide des oreillettes sur une base irrégulière. Avec la normalisation de la glande thyroïde à la suite du traitement de la thyrotoxicose, le pronostic de la maladie peut déjà être plus favorable. La plupart des patients reviennent à une fréquence cardiaque normale et aggravent la cardiomégalie..

Après avoir éliminé la maladie par chirurgie, il existe une possibilité de formation d'un état d'hypothyroïdie. Il n'est pas recommandé aux patients atteints de thyrotoxicose de consommer des préparations pharmaceutiques et des aliments contenant de l'iode. Ils doivent également s'abstenir de la lumière directe du soleil sur le corps..

Afin de prévenir le développement d'un degré sévère de thyrotoxicose, il est nécessaire d'effectuer une surveillance dispensaire des patients présentant une hypertrophie de la glande thyroïde sans perturber ses fonctions. Dans le cas où il y a des indications d'une forme familiale d'une telle pathologie dans l'anamnèse, il est également nécessaire d'observer les enfants. À des fins de prévention, il est important de désinfecter les zones infectées permanentes, de surveiller et de renforcer votre santé.

Les raisons

L'étiologie exacte du goitre toxique diffus n'a pas encore été clarifiée. Les scientifiques associent son développement à une prédisposition génétique. On pense que les caractéristiques du système immunitaire se forment chez les enfants même pendant le développement intra-utérin..

Mais en présence d'une prédisposition, la maladie ne se produit pas dans tous les cas. Il existe un certain nombre de facteurs provoquant le goitre diffus:

  • fumer (augmente le risque de développer un goitre de 2 fois);
  • toxicomanie ou alcoolisme;
  • stress psycho-émotionnel sous forme aiguë et chronique;
  • dommages aux os et aux tissus mous du crâne;
  • inflammation de l'encéphalite;
  • d'autres maladies associées au système endocrinien, ainsi que des maladies auto-immunes.

Une prolifération de tissu est possible après le retrait des nœuds de la glande thyroïde.

Le stress psycho-émotionnel sous forme aiguë et chronique font partie des facteurs provoquant le goitre diffus.

Quelle est la maladie de Basedow?

La maladie de Basedow est une maladie auto-immune qui se développe à la suite d'une activité accrue de la glande thyroïde. Il commence à produire des hormones thyroïdiennes à un rythme accéléré, ce qui conduit à une intoxication du corps (thyrotoxicose).

Une maladie auto-immune ou une inflammation chronique peut provoquer une synthèse excessive d'hormones: dans ce cas, les lymphocytes synthétisent une protéine anormale, qui est le signal de la production active de thyroïdes.

L'étiologie de la maladie n'est pas entièrement comprise. Elle survient le plus souvent entre 30 et 40 ans. Pendant cette période, le corps peut mal fonctionner, ce qui conduit à l'apparition de cette maladie grave. De nombreuses études ont confirmé que cette maladie se développe chez les personnes qui ont des antécédents familiaux de diverses pathologies thyroïdiennes. Cependant, les personnes en bonne santé avec une bonne hérédité peuvent également tomber malades.

Le premier complexe de symptômes de la maladie de Basedow a été décrit en 1802 par l'Italien Flyani, qui a noté le lien entre le goitre et les symptômes du cœur et des yeux. Puis la maladie fut décrite par le scientifique anglais Parry en 1825 et Greves en 1835; Le médecin de Merseburg Basedow en 1840 a décrit plus précisément la triade des symptômes, par son nom cette maladie est encore appelée dans notre pays et en Allemagne. En Angleterre, on l'appelle maladie de Grevs, en France et aux USA - goitre exophtalmique.

En raison de l'influence constante sur la glande thyroïde, l'organe commence à produire des quantités excessives d'hormones. Les hormones stimulant la thyroïde (hormones thyroïdiennes) sont normalement responsables de la croissance et du développement normaux du corps, affectant divers organes. Si leur niveau dépasse la norme, le corps commence à s'épuiser..

À l'heure actuelle, la maladie de Basedow est considérée en partie comme une hyperfonction de la glande thyroïde, en partie comme un dysfonctionnement, accompagné d'un remplissage sanguin accru et accru, qui provoque un certain nombre de phénomènes, parmi lesquels les phénomènes vasculaires, puis oculaires, les tremblements et l'augmentation du métabolisme sont en premier lieu. De nombreux phénomènes peuvent s'expliquer par une excitation accrue du système nerveux sympathique..

  • Code CIM 10: E05.0

Symptômes

Le stade initial du goitre diffus est asymptomatique, car la taille de la glande thyroïde augmente à mesure qu'elle progresse. La pathogenèse est telle que l'organe, qui a une masse de 20 g, augmente 2,5 fois et devient clairement visible sur le cou.

Les symptômes du DTZ sont nombreux, les principaux signes sont:

  • le renflement empêche de manger et de boire;
  • constamment inquiet de la pression dans le cou;
  • une personne commence à respirer bruyamment, sa tête est souvent étourdie;
  • des symptômes oculaires apparaissent - en raison de l'inflammation et de l'œdème des tissus, les yeux deviennent plus grands et commencent à faire saillie au-delà des limites de l'orbite;
  • les modifications de l'état des yeux entraînent le développement d'une conjonctivite chronique;
  • des troubles du rythme cardiaque se produisent - il devient plus fréquent jusqu'à 120 battements par minute ou plus;
  • la peau gonfle, une croûte se forme à la surface;
  • il y a une augmentation de la pression pulsée;
  • la maladie aggrave l'état des ongles, des cheveux, éventuellement l'apparition du vitiligo;
  • la transpiration augmente.

Le goitre toxique diffus s'accompagne d'une diminution de l'activité physique, le patient ressent de l'anxiété et de la nervosité. Il commence à manger plus, mais son poids diminue..

Le goitre toxique diffus s'accompagne d'une diminution de l'activité physique, le patient ressent de l'anxiété et de la nervosité.

Les symptômes de la maladie

La maladie de Basedow peut commencer brusquement ou progressivement, et la deuxième option est maintenant plus courante. Les premiers symptômes sont oblitérés et non spécifiques:

  1. irritabilité,
  2. augmentation de l'appétit et perte de poids simultanée, moins souvent une personne va mieux,
  3. transpiration,
  4. mauvaise tolérance à la chaleur,
  5. faiblesse musculaire.

Parfois, les symptômes oculaires se rejoignent également: photophobie, gonflement des tissus autour des yeux, sensation de "sable sous les paupières". Le dernier symptôme est une manifestation de l'ophtalmopathie hyperthyroïdienne, due au clignotement plus rare, qui provoque le dessèchement de l'œil. Les patients n'attachent souvent pas d'importance aux symptômes énumérés ci-dessus et ne contactent un médecin que pour des douleurs aux yeux. Dans ce cas, toutes les mesures thérapeutiques seront inefficaces jusqu'à ce qu'elles établissent le diagnostic correct et commencent à traiter la maladie elle-même, et non les symptômes..

En passant, nous vous recommandons de lire l'article Quel traitement est nécessaire pour l'hypoparathyroïdie?

Le deuxième stade de la maladie est un tableau clinique détaillé. L'hyperthyroïdie gagne en force et affecte tous les systèmes du corps:

  • Cardiovasculaire - augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle. La charge sur le cœur augmente, une cardialgie apparaît (douleur dans le côté gauche de la poitrine). Ainsi, la maladie de Basedow peut provoquer une crise cardiaque ou même une rupture d'un anévrisme dans le cerveau, un accident vasculaire cérébral. Toutes ces pathologies sont potentiellement mortelles;
  • Digestif - l'appétit est augmenté, tout comme l'activité motrice des intestins, la diarrhée commence. La nourriture quitte rapidement le tractus gastro-intestinal et n'a donc pas le temps de s'assimiler - et la personne perd du poids;
  • Endocrinien - l'épaississement du cou est souvent perceptible en raison d'une hypertrophie de la glande thyroïde. Les signes indirects d'hypertrophie (hypertrophie) de la glande thyroïde sont les plis transversaux de la peau sur le cou. Si vous demandez au patient de lever le menton, les contours de la glande thyroïde seront devinés assez clairement à la surface du cou;
  • Nerveux - une personne devient distraite, nerveuse, son humeur est changeante et imprévisible, son sommeil est perturbé et son activité mentale diminue. Perturbé par une sensation passagère de chaleur, tremblant dans le corps;
  • Sexuel - une violation du cycle de la menstruation, un peu moins souvent, ils se plaignent de faiblesse sexuelle. L'hyperthyroïdie, y compris la maladie de Graves, est une cause fréquente de mariages stériles..

L'apparence d'une personne devient typique: une personne est agitée, ses yeux sont grands ouverts, les mouvements sont impétueux et irrationnels et ses mains tremblent.

La peau du patient est chaude et humide, chez un quart des patients, la pigmentation se propage dans tout le corps, surtout souvent sur les paumes, les aréoles des mamelons, les cicatrices et les sites de friction.

Diagnostique

Pour établir un diagnostic de DTZ, le spécialiste s'appuie sur les données obtenues:

  • évalue les symptômes existants visibles lors de l'examen;
  • écoute les plaintes des patients et les caractéristiques de la manifestation de la maladie;
  • reçoit les résultats des tests de laboratoire, des examens et des tests spéciaux qui complètent le tableau général de la maladie.

Une analyse des hormones produites par la glande thyroïde est obligatoire. Si le taux d'anticorps contre les récepteurs TSH dépasse 35%, il existe un risque de récidive de DTG.

Il est à noter qu'avec une maladie de grade 0-1, les signes externes sont pratiquement invisibles, il est préférable de subir une échographie pour détecter la présence de goitre diffus.

Une analyse des hormones produites par la glande thyroïde est obligatoire..

À 2 degrés de maladie thyroïdienne diffuse, les signes externes sont plus prononcés et les résultats des tests signalent des troubles plus graves..

La prévention

Pour la prévention de la maladie, il est nécessaire de déterminer le taux de plaquettes et de leucocytes une fois par mois. Pour prévenir les formes sévères de la maladie, l'observation du dispensaire à la clinique est recommandée. Si elle n'est pas traitée, une complication grave de la maladie de Basedow peut se développer - une crise thyrotoxique ou un coma. Cette complication peut être fatale..

L'une des mesures préventives consiste à effectuer une thérapie réparatrice et à assainir les foyers inflammatoires - l'élimination de toutes les infections possibles. Le patient doit suivre un régime hygiénique, gérer le stress et mener une vie saine..

Traitement

Les directives cliniques comprennent la prise de médicaments, les procédures avec des médicaments contenant de l'iode radioactif et la chirurgie. Le traitement vise à réduire la concentration de thyroxine et de triiodothyronine dans le sang. La durée de la prise de médicaments est de 1,5 mois.

Dans les cas graves, des bêtabloquants et des glucocorticostéroïdes sont également prescrits. L'utilisation d'iode irradié donne des résultats positifs: il s'accumule dans la glande affectée et détruit partiellement les cellules qui produisent un excès d'hormones.

Dans les cas graves, des bêtabloquants et des glucocorticostéroïdes sont également prescrits.

Tests d'hormones et autres méthodes de diagnostic

Le médecin peut suspecter l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde par l'apparence du patient, la manière de son comportement, lors de la mesure de la pression artérielle et du pouls. En présence de signes oculaires, l'hyperthyroïdie se retrouve dans la grande majorité des cas.

Ces patients doivent être testés pour la TSH et les hormones thyroïdiennes. Le critère diagnostique est une diminution de la TSH inférieure à 0,1 mU / l avec une thyroxine et une triiodothyronine élevées. Si les changements n'affectent que la TSH, un diagnostic de thyrotoxicose subclinique est posé. Les anticorps anti-rTTG sont détectés chez 99% des patients.

Signes de laboratoire et instrumentaux supplémentaires:

  • biochimie du sang - le cholestérol et les triglycérides sont abaissés, les enzymes hépatiques, le sucre et le calcium sont augmentés;
  • Échographie - la structure est homogène, augmentation uniforme, augmentation du flux sanguin, échogénicité réduite;
  • scintigraphie avec radio-isotopes - amélioration de la capture de la glande entière (avec une thyrotoxicose évidente et une ophtalmopathie non requise);
  • La tomodensitométrie et l'IRM permettent de détecter le goitre rétrosternal et le degré de compression du cou par la glande thyroïde;
  • une biopsie tissulaire est réalisée lorsque des nodules sont détectés pour exclure leur dégénérescence en tumeur;
  • réflexométrie (mesure du temps réflexe tendineux) - raccourcie pour l'hyperthyroïdie (signe indirect).

Regardez la vidéo sur les tests sanguins à effectuer pour l'hyperthyroïdie:

Nourriture

Les patients souffrant de thyrotoxicose ont besoin d'un régime riche en calories pour aider à reconstituer la dépense énergétique accrue. Le régime alimentaire quotidien doit dépasser la norme de 25%.

Le goitre diffus s'accompagne d'une dégradation accrue des composants protéiques et d'une perte de masse musculaire.Par conséquent, la quantité d'aliments protéinés (produits d'origine animale) doit être augmentée.

Les experts recommandent de consommer régulièrement des légumes, des herbes, des baies et des fruits. Cet aliment est riche en vitamines et autres oligo-éléments bénéfiques. Cependant, des sources supplémentaires de vitamines A, C, B sont également nécessaires et les médecins prescrivent des remèdes complexes. Leur réception élimine non seulement le manque d'un certain nombre de composants, mais prévient également les complications possibles - lésions du foie, du myocarde, des muscles et des tissus osseux.

Les plats ne nécessitent pas de traitement culinaire spécial, mais il est préférable de faire bouillir la viande et les produits à base de poisson afin de se débarrasser des composants extractifs, puis de les faire frire ou cuire au four.

Étapes

Il y a 3 étapes de la maladie, chacune accompagnée de ses propres symptômes.

ÉtapePremiers signes
1Au cours de la première étape, le patient se sent bien.
  • La fréquence cardiaque ne dépasse pas 100 battements par minute.
  • Le patient a une perte de poids de 10%.
2
  • En cas de détresse modérée, le pouls monte au-dessus de 100 battements par minute.
  • Il augmente également la pression artérielle et réduit le poids de 20%..
3Lourd. Perte de poids de plus de 20%. Signes de tachycardie (fréquence cardiaque supérieure à 120 battements / min), le fonctionnement de nombreux organes et systèmes diminue. La zone du cou est agrandie et déformée car le goitre fait saillie vers l'avant. Le patient est diagnostiqué avec une arythmie (fibrillation auriculaire); une crise thyrotoxique se développe; il y a des perturbations dans l'innervation du nerf optique; des changements de nature pathologique dans la structure du foie sont notés; des problèmes de respiration et d'élocution commencent, ce qui est associé à une prolifération de la taille du goitre.

Complications

Les formes sévères de maladie thyroïdienne diffuse, un traitement inapproprié ou intempestif entraînent un certain nombre de complications dangereuses. Les patients peuvent montrer:

  • fibrillation auriculaire ou fibrillation auriculaire;
  • insuffisance cardiaque (avec la maladie de Basedow, la fréquence cardiaque augmente, ce qui entraîne souvent une surcharge importante);
  • insuffisance hépatique;
  • psychoses - elles sont causées par une augmentation des hormones thyroïdiennes dans le sang, la conscience est perturbée, sa perte est possible, un comportement inapproprié, souvent agressif, des hallucinations et d'autres phénomènes de nature neurologique apparaissent; troubles psycho-émotionnels - dépression, névroses.

Une complication désagréable supplémentaire du goitre diffus est l'ophtalmopathie endocrinienne accompagnée d'exophtalmie, c.-à-d. globes oculaires bombés.

C'est une erreur de croire qu'il ne s'agit que d'une manifestation d'un goitre toxique diffus. Il s'agit d'un processus auto-immun indépendant qui se produit souvent dans le contexte de pathologies endocriniennes. Mais dans 25% des cas, la maladie évolue sans ophtalmopathie..

Une complication désagréable supplémentaire du goitre diffus est l'ophtalmopathie endocrinienne accompagnée d'exophtalmie, c.-à-d. globes oculaires bombés.

Traitements alternatifs à domicile

Le traitement à domicile de la maladie thyroïdienne de Graves est acceptable, mais l'automédication peut être inefficace et même mortelle. Avant de commencer le traitement à domicile, dans tous les cas, il est nécessaire de subir l'ensemble des examens et de suivre strictement les recommandations cliniques du médecin traitant.

Nourriture

En raison du goitre toxique diffus, le corps humain perd très rapidement les réserves nécessaires de phosphore, de glucides, de potassium, de tissu adipeux, de calcium et d'autres composants essentiels. Avec cette maladie, il y a un changement clair dans le métabolisme, de sorte que le corps a besoin d'un apport en nutriments. Le régime alimentaire des patients doit être amélioré. Le régime est préparé individuellement par un nutritionniste. Une augmentation équilibrée de tous les principaux nutriments est nécessaire - protéines, glucides et graisses.

La liste des aliments les plus utiles pour le goitre toxique diffus comprend: le poisson de mer, les produits laitiers, le foie, les fruits de mer, les légumes et les fruits. Vous devez également prendre un complexe vitaminique spécial. En raison de la pathologie chez l'homme, une excitabilité excessive du système nerveux central se produit, il est donc nécessaire d'abandonner les bouillons forts, le thé, le café, etc. Les produits pouvant être consommés par les patients comprennent:

  • riz, sarrasin et flocons d'avoine;
  • légumes: pommes de terre bouillies, carottes, tomates, oignons, ail;
  • la viande et le poisson sont mieux utilisés bouillis ou cuits. La viande doit être sélectionnée variétés faibles en gras: poulet, lapin, ragondin, veau;
  • jaunes d'œufs de poule;
  • baies et fruits: fraises, agrumes, fraises des bois, pommes, ananas, bananes.

Ces aliments aideront à renforcer le corps, les tissus musculaires, à améliorer le fonctionnement du muscle cardiaque et à reconstituer la quantité de glycogène dans le foie..

Avec la maladie de Graves, vous ne devez pas manger les aliments suivants:

  • produits de boulangerie à base de farine blanche;
  • sucre;
  • thé et café forts;
  • boissons alcoolisées;
  • produits semi-finis, conservation;
  • boissons hautement gazeuses;
  • pois, haricots, haricots, lentilles;
  • radis, betteraves;
  • champignons.

Tous les produits ci-dessus irritent la muqueuse intestinale, ce qui interfère grandement avec le fonctionnement de l'estomac. Vous devez également arrêter complètement de fumer..

Les repas doivent être divisés en cinq fois par jour, les portions ne doivent pas être grandes.

Remèdes populaires

Il est possible de guérir le goitre toxique diffus en utilisant des méthodes alternatives, mais tout doit être convenu avec le médecin traitant. Pour le traitement des remèdes populaires contre la maladie, les recettes suivantes sont utilisées:

  1. Sanguine blanche. Versez 10 grammes d'une plante sèche avec un verre d'eau bouillante et laissez infuser dans un thermos pendant une nuit. Boire une décoction d'un demi-verre trois fois par jour 30 minutes avant les repas. Progressivement, la posologie doit être augmentée jusqu'à un verre plein. La durée du traitement est de 10 mois;
  2. Teinture d'agripaume. Cela aidera à calmer le système nerveux central. Vous pouvez acheter un remède dans une pharmacie, mais vous pouvez aussi le fabriquer à la maison: versez 15 grammes de feuilles d'agripaume sèches avec un verre d'eau bouillante. Laisser infuser 15 minutes Presser, filtrer et prendre 1 cuillère à soupe trois fois par jour.
  3. Noix. Versez 300 grammes de cloisons en noyer avec 1 litre d'alcool (60%). Mettez dans un endroit sombre pendant deux semaines. Filtrer l'infusion et boire une cuillère à café trois fois par jour 20 minutes avant les repas. Le cours dure 3 semaines;
  4. Décoction de cocktail. 2 cuillères à soupe d'herbes versez 500 ml d'eau bouillante, laissez infuser 30 minutes. Après avoir filtré et pris 1 cuillère à soupe 6 fois par jour;
  5. Poudre d'algues. Prendre trois fois par jour 25 minutes avant les repas. Durée du cours 1 mois.

Exercice physique

La maladie thyroïdienne de Basedow endommage la solidité des os. Des exercices physiques spéciaux sont recommandés pour soutenir le système musculo-squelettique. Il faut éviter les activités physiques intenses et brusques. Le yoga et la méditation sont les meilleurs. En aucun cas, vous ne devez prendre de sulfure d'hydrogène, de soleil et de bains de mer.

Prévention du goitre toxique diffus

La maladie de Basedow est plus facile à prévenir qu'à guérir. Pour éviter le développement de goitre diffus, il est recommandé:

  • maintenir l'équilibre mental, avec anxiété, anxiété, vous pouvez prendre des préparations à base de plantes à effet sédatif, des bains aux huiles essentielles, boire des tisanes ou des infusions;
  • maintenir l'immunité: prendre des complexes vitaminiques, tempérer, marcher plus souvent à l'air frais, faire des exercices;
  • si vous avez une prédisposition héréditaire, vous devez faire plus attention à votre santé et subir des examens préventifs réguliers de la glande thyroïde.

Les experts disent que la prise de préparations d'iode n'est pas une mesure préventive ou thérapeutique pour le goitre toxique diffus. Un excès de ce composant peut provoquer une thyrotoxicose..

La DTZ est une maladie courante qui touche 1 personne sur 100. Pour toute manifestation de la maladie, vous devez consulter un médecin et suivre les recommandations reçues.

Le strict respect des recommandations du médecin, une alimentation équilibrée et un mode de vie sain peuvent sauver le patient des symptômes du goitre diffus et améliorer la qualité de vie.

Traitement du goitre diffus

Le but de toute intervention thérapeutique au cours de la maladie est de ramener les paramètres hormonaux à la normale. Les médecins prescrivent divers agents hormonaux et médicaments contenant de l'iode. Parfois, la chirurgie et l'utilisation d'iode radioactif sont prescrites.

La méthode de traitement est choisie par le médecin. Le choix est soumis à certains facteurs, par exemple, la gravité de la maladie, l'âge du patient, la présence simultanée d'autres maladies, etc..

Au cours du traitement par DTZ, des préparations médicinales contenant de l'iode sont utilisées, ce qui permet de compenser son manque dans l'organisme et d'arrêter l'élargissement des organes. Mais néanmoins, il est recommandé de prendre ces fonds avec la nomination d'un médecin traitant. Le fait est qu'avec ce type de goitre, les préparations contenant de l'iode peuvent provoquer l'épaississement et la croissance de la glande.

Un médicament tel que la diiodotyrosine contient de l'iode nécessaire à la glande thyroïde, ainsi qu'un acide aminé et de la tyrosine. Son absorption par l'organisme favorise la neutralisation de l'excès de thyroxine et l'amélioration de l'état du patient. Le médicament est utilisé avec un manque d'iode dans le corps, bien qu'il soit rarement utilisé comme méthode de traitement indépendante. Cours de traitement prescrits.

Afin de réduire la production d'hormones thyroïdiennes, des médicaments thyrostatiques sont utilisés. Ceux-ci incluent Tyrozol, Propitsil, Mitesol, Tiamazole. Le mercazolil est prescrit pour DTZ trois fois par jour. Il est interdit de mâcher le comprimé. Il doit être lavé avec beaucoup d'eau. Avec une évolution sévère de la maladie, une augmentation progressive de la posologie est recommandée, et lorsque la condition revient à la normale, la dose commence à être réduite tous les cinq jours.

Lors de l'élaboration d'un schéma thérapeutique, une approche compétente est très importante afin d'éviter les complications de la maladie. Le refus des médicaments antithyroïdiens ne doit survenir qu'en cas de normalisation du pouls, d'absence de symptômes de toxicose, de prise de poids du patient, après l'arrêt du tremblement des membres. Pour chaque patient, l'approche du traitement du goitre toxique diffus doit être personnelle.

Le traitement au mercazolil peut être instauré quel que soit le stade de la maladie..

La durée totale du traitement médicamenteux pour cette maladie peut être de 1 à 1,5 an. S'il est impossible d'annuler les fonds après la période spécifiée, le patient est référé pour une thérapie à l'iode radioactif ou pour une opération chirurgicale. Si le patient a de fréquentes rechutes, il ne peut pas être traité par Mercazolil en permanence. Sinon, il peut développer un cancer de la thyroïde..

Dans le cas où la maladie de Graves est détectée chez une femme enceinte à court terme (jusqu'à 3 mois), elle devra alors se faire avorter. Si la maladie de tombes est à un stade précoce de développement, des médicaments antithyroïdiens sont prescrits au patient. La dose doit être maintenue au minimum. Si une femme allaite, seul Propicil peut être pris. Dans une évolution pénible de la maladie, seule l'opération reste.

Les corticostéroïdes sont souvent utilisés pour traiter le goitre. Ils affectent le travail des glandes surrénales, la production continue d'hormones et ont la propriété de suppression artificielle de l'immunité. Les sédatifs aideront à normaliser le sommeil, à soulager l'anxiété. Pour cela, le patient se voit prescrire du phénobarbital. De plus, le médicament affecte les niveaux d'hormones..

L'intervention chirurgicale devient inévitable avec les indications claires suivantes:

  • évolution sévère de la maladie;
  • goitre du troisième degré avec anomalies visuelles prononcées et compression du larynx;
  • interdiction de territoire de prendre des médicaments antithyroïdiens en raison d'allergies à ces derniers;
  • absence d'effet du traitement médicamenteux pendant six mois;
  • fibrillation auriculaire;
  • récidives fréquentes de la maladie.

Il n'est pas recommandé d'effectuer une opération en cas de maladies du foie et des reins, ainsi que dans d'autres conditions qui empêchent l'utilisation de l'anesthésie générale. Le plus souvent, presque tout l'organe doit être retiré. Cette opération est appelée «thyroïdectomie». Elle n'est effectuée que lorsque tous les indicateurs reviennent à la normale. La maladie de Graves après la chirurgie est traitée par un traitement pharmacologique, qui assume la fonction de produire des hormones au lieu d'une glande. Le patient est libéré après 5 jours.

Radiothérapie pour formation diffuse

Iode-131 en ampoules
Le goitre toxique diffus est souvent traité avec de l'iode radioactif. Contrairement à la chirurgie, la méthode ne nécessite aucune pénétration dans le corps en endommageant la peau et constitue une bonne alternative à la chirurgie. Il s'avère relativement bon marché et efficace et ne crée pas les complications pouvant résulter d'une chirurgie thyroïdienne..

Les seules limites à la thérapie à l'iode radioactif sont le port d'un bébé et l'allaitement. Un isotope de l'iode radioactif (I 131) s'accumule dans les cellules de la glande thyroïde. Ensuite, le processus de sa désintégration commence, qui fournit une irradiation locale et une destruction des thyrocytes.

La thérapie à l'iode radioactif est utilisée exclusivement en cas d'hospitalisation dans des services spéciaux. L'état d'hypothyroïdie se forme dans les six mois suivant la fin du traitement à l'iode.

Traitement d'autres maladies avec la lettre B

Traitement de la vaginose bactérienne
Traitement de la balanoposthite
Traitement de la bartholinite
Traitement de la rage
Traitement de la cirrhose biliaire
Traitement de la sclérose latérale amyotrophique
Traitement de la maladie d'Alzheimer
Traitement de la spondylarthrite ankylosante
Traitement de la maladie de Wilson-Konovalov
Traitement de la maladie de Koenig de l'articulation du genou
Traitement de la maladie de Crohn
Traitement de la maladie de Lyme
Traitement de la maladie de Parkinson
Traitement de la maladie de La Peyronie
Traitement de la maladie de Fabry
Traiter les verrues
Traitement du botulisme
Traitement de l'asthme bronchique
Traitement de la bronchite
Traitement de la bronchectasie
Traitement de la brucellose
Traitement de la fièvre typhoïde
Traitement de la bursite du genou

Les informations sont uniquement à des fins éducatives. Ne vous soignez pas; pour toutes questions concernant la définition de la maladie et les méthodes de traitement, contactez votre médecin. EUROLAB n'est pas responsable des conséquences causées par l'utilisation des informations publiées sur le portail.

Quand voir un médecin

Le manque de traitement rapide pour cette maladie peut entraîner de graves complications. Par conséquent, si vous présentez au moins 3 des signes énumérés ci-dessus en même temps, vous devez contacter un thérapeute. Sur la base de l'examen externe et du résultat du test, il se référera à un endocrinologue.

La thyréotoxicose de la glande thyroïde peut être légère, sans perturber le travail des autres organes et les manifestations cliniques. Dans ce cas, l'observation dynamique est effectuée pendant 4 à 6 semaines, au cours desquelles des tests périodiques sont prescrits.

Si la dynamique de détérioration des paramètres de laboratoire persiste, le traitement médicamenteux commence. Dans les formes plus légères de thyrotoxicose auto-immune, sa rémission spontanée est possible..

Causes et facteurs de développement

Jusqu'à il y a quelques décennies, des scientifiques de premier plan pensaient que la principale cause de la maladie de Graves était un excès initial de l'hormone hypophysaire TSH. Cependant, la recherche moderne a montré une nature différente de la maladie. Dans la plupart des cas, les performances des mini-usines chimiques thyroïdiennes renforcent le système immunitaire.


L'ADN contient toutes les informations sur le corps

Sous l'influence d'un défaut génétique, les lymphocytes des cellules immunitaires forment des protéines anticorps. Ils ont un puissant effet stimulant sur les follicules de la glande. Dans une telle situation, une forte augmentation de la quantité d'hormones est inévitable. Les anticorps dans ce cas font un excellent travail avec le rôle de TSH. Le résultat est un véritable feu hormonal.

DNA Mystery - vidéo

Le premier objectif est l'échange de composés chimiques (protéines, graisses, glucides). Dans des conditions d'hyperthyroïdie, la destruction et la décomposition des réserves d'énergie accumulées se produisent. Tout d'abord, il s'agit du tissu adipeux qui enveloppe les organes et joue le rôle d'amortisseur sous-cutané. T3 et T4 font dépenser le corps et les réserves de glucose s'accumulent dans les greniers du foie. Le cœur et les vaisseaux sanguins sont gravement affectés par un excès d'hormones. T3 et T4 font fonctionner le muscle cardiaque en mode «usure». Le myocarde devient rapidement mou, le cœur grossit et perd sa capacité à pomper le sang à travers les vaisseaux. Un état d'insuffisance cardiaque se produit.


Avec le goitre toxique, l'effet des hormones sur le corps est extrêmement prononcé.

L'excès d'hormones a un effet extrêmement négatif sur le système nerveux. Le cerveau, la moelle épinière et les terminaisons nerveuses sont constamment en état de stress et de vigilance excessive. L'excitabilité nerveuse est transmise aux muscles squelettiques. De plus, le goitre toxique provoque des changements d'humeur et de comportement de la personne malade. Les anticorps, produits par les lymphocytes, ont une influence croisée sur l'organe de la vision. Sous leur influence, une inflammation immunitaire et un œdème puissant apparaissent dans les tissus adipeux et les muscles qui maintiennent le globe oculaire en place. Les muscles sont flasques, la fibre augmente de volume et commence littéralement à faire sortir l'œil de son réceptacle osseux - l'orbite. Une bonne lubrification des larmes de la cornée transparente est rapidement perturbée, provoquant des yeux secs et des troubles de l'acuité visuelle.


Avec DTZ, l'organe de la vision souffre

Le tractus gastro-intestinal devient également une cible pour le goitre toxique. Le traitement chimique et l'absorption des nutriments sont modifiés dans la mesure où ils entraînent de graves troubles digestifs. Le système reproducteur ne reste pas non plus à l'écart. Le malheur survient à la fois dans le corps féminin et masculin.

Goitre toxique - vidéo

Régime

La maladie de Graves étant accompagnée de troubles métaboliques, le patient doit suivre un régime spécial visant à reconstituer régulièrement l'apport nutritionnel du corps. Le régime alimentaire doit contenir une grande quantité de vitamines et d'acides aminés, et la base de la nutrition doit être un aliment glucidique. Pour normaliser le poids, la valeur énergétique des repas doit être augmentée de 30% par rapport à l'alimentation habituelle..

Les personnes souffrant de la maladie de Graves sont bonnes pour les aliments riches en fibres (fruits, baies, légumes), les fruits de mer, les céréales (riz, sarrasin, flocons d'avoine), les jaunes d'œufs de poule. Il est préférable de choisir de la viande maigre, alors qu'elle doit être bouillie, cuite, cuite au four, cuite à la vapeur, mais pas frite. La même chose s'applique à tous les autres plats..

Pour les patients atteints de la maladie de Graves, des repas fractionnés sont affichés - au moins 5 fois par jour. Les portions doivent être petites mais riches en calories.

S'il n'est pas possible de compenser la carence en nutriments à l'aide d'une correction du régime alimentaire, il est nécessaire de consulter votre médecin au sujet de la prise de vitamines..

Les personnes atteintes de la maladie de Graves sont bonnes pour les aliments riches en fibres (fruits, baies, légumes), les fruits de mer, les céréales (riz, sarrasin, flocons d'avoine), les jaunes d'œufs de poule.

Thérapie à l'iode radioactif

Cette méthode consiste à ce que le patient prenne de l'iode liquide ou des capsules le contenant.

La dose de rayonnement requise est choisie par le médecin, en tenant compte du degré de lésion thyroïdienne. Pour cela, un certain test est effectué à l'avance, ce qui permet d'identifier comment l'organe est capable «d'absorber» l'iode.

Lorsque l'iode radioactif pénètre dans le corps du patient, il s'accumule dans la glande, ce qui entraîne une diminution de son fonctionnement et la mort des cellules pathologiques.

Cette méthode se caractérise par une dynamique positive et de bons résultats. Après avoir traversé plusieurs procédures, le patient aura une diminution du degré de manifestations symptomatiques inhérentes à la pathologie.

Mais même compte tenu de la grande efficacité du traitement effectué et de sa courte durée, il est important de comprendre qu'il s'agit de rayonnement. Par conséquent, traitez cette procédure très soigneusement. Si la maladie de Basedow est diagnostiquée chez l'enfant ou l'adolescent, il est conseillé de ne pas la réaliser. Dans ce cas, les conséquences peuvent être les plus imprévisibles..

Activités de guérison

Lors du choix d'une méthode de traitement de la maladie de Basedow, le médecin est guidé par le sexe, l'âge et les caractéristiques physiques du patient. En outre, le désir des femmes d’avoir des enfants à l’avenir mérite une attention particulière. S'il n'y a pas un tel besoin, elle peut se voir attribuer n'importe quelle option de traitement..

Il existe trois traitements:

  • conservateur;
  • chirurgical;
  • thérapie à l'iode radioactif.

La méthode la plus populaire est la méthode conservatrice ou médicamenteuse. Cela implique la nomination de personnes malades avec des médicaments cytostatiques qui empêchent la poursuite de la croissance du tissu thyroïdien diffus.

Ce traitement peut réduire la fréquence cardiaque, augmenter le poids corporel, éliminer les tremblements des mains et la transpiration anormale et normaliser la pression artérielle. En plus des médicaments cytostatiques, les patients devront prendre d'autres médicaments hormonaux pendant ½ à 2 ans, ainsi que des médicaments qui éliminent d'autres manifestations de la maladie.

Traitement de la maladie de Graves pendant la grossesse

Lorsque la grossesse survient dans le contexte de la maladie de Basedow, il est recommandé d'effectuer une monothérapie - les médicaments thyrostatiques sont prescrits à la dose minimale nécessaire pour maintenir la concentration de T4 dans la région de la limite supérieure de la norme ou légèrement supérieure. Le médicament de choix est le plus souvent le propylthiouracile, qui a la pire pénétration à travers le placenta. Avant de prescrire des thyréostatiques, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin général et de déterminer l'activité du γ-GTP et de l'ALT. La première étude de contrôle de la fonction thyroïdienne après la prise de thionamides et jusqu'à atteindre l'état euthyroïdien est réalisée toutes les 2 semaines, puis toutes les 6-12 semaines jusqu'à la fin du traitement thyrostatique.

Maladie de Graves: traitement médicamenteux

L'âge optimal pour cette méthode de traitement est l'adolescence (jusqu'à 25 ans).

Lorsque la maladie est au stade initial de son développement, l'endocrinologue, après avoir mené certaines études (prise de sang pour les hormones thyroïdiennes, examen visuel du patient, réalisation d'une échographie), prescrit l'utilisation de médicaments thyréostatiques (Tyrozol, Mercazolil, Propitsil).

Grâce à leur effet, l'hypersécrétion dans la glande est supprimée. Ces médicaments soulagent également les symptômes de la pathologie (à tout âge), leur utilisation est indiquée avant d'effectuer une opération chirurgicale.

La posologie des thyréostatiques est choisie uniquement par un médecin, en tenant compte des modifications diffuses de la glande thyroïde, de la gravité de la pathologie.

Les bêta-bloquants sont un autre agent efficace utilisé pour traiter la pathologie. Grâce à leur action, la tachycardie diminue, cela se produit lorsqu'une quantité élevée d'hormones produites par la glande (thyroïde) est bloquée sur le muscle cardiaque.

Dans la plupart des cas, cette méthode de traitement est suffisante pour réduire les manifestations symptomatiques et empêcher le développement ultérieur de la pathologie. Mais cela ne se produit pas toujours..

Parfois, une fois que les indicateurs de test se sont améliorés et que le médicament a été annulé, une rechute de la maladie se produit. Cela signifie que le traitement médicamenteux dans ce cas était inefficace. Dans de tels cas, une intervention chirurgicale est prescrite, qui consiste en une résection de la glande thyroïde (tout ou partie de celle-ci, tout dépend du degré de lésion de l'organe et de sa structure glandulaire).

Il peut également être prescrit pour mener des séances de thérapie à l'iode radioactif, qui visent à détruire les cellules glandulaires pathologiquement modifiées..

Diagnostic

Avec la forme complète de la maladie de Graves, tous les principaux symptômes: tachycardie, goitre, bombement et tremblement sont si prononcés qu'ils ne laissent aucun doute sur le diagnostic de la maladie.

Les formes effacées et incomplètes, au contraire, peuvent donner lieu à un mélange avec la tuberculose en présence d'une température élevée, d'une augmentation du rythme cardiaque, d'une perte de poids générale notable, d'une faiblesse musculaire, d'une insomnie, d'une transpiration et d'une perte d'appétit. Un examen approfondi des poumons dans ces cas aide à découvrir la vraie maladie. Confusion possible avec la chlorose chez les sujets jeunes, les femmes au visage pâle et au goitre mou, fatigue, palpitations et excitabilité végétative.

Prévoir

Le pronostic est fait dans chaque cas individuel, en fonction de la durée de la maladie, de la gravité des phénomènes et de l'état général du patient. Avec un traitement approprié et rapide, il est bénéfique.

Il est important de noter qu'avec la maladie de Basedow pendant une longue période, la plupart des changements dans les organes et les tissus internes sont de nature fonctionnelle, c'est-à-dire qu'avec l'initiation rapide d'un traitement adéquat, il est possible de normaliser la fonction de la glande thyroïde et d'éliminer tous les symptômes de la maladie. Dans le même temps, en cas de pathologie évolutive à long terme, ainsi qu'en cas de traitement inadéquat (par exemple, si le patient interrompt spontanément la prise d'antithyroïdiens), le pronostic est moins favorable..

Prévention de la thyrotoxicose de la glande thyroïde

Les mesures préventives visant à prévenir le développement de la thyrotoxicose comprennent:

    Manger des fruits de mer contenant une quantité accrue d'iode, ainsi que du sel iodé. Le besoin quotidien de cet oligo-élément pour un adulte est d'environ 150 mcg. Selon des recherches médicales, en Russie, la consommation d'iode avec de la nourriture est 2 à 3 fois inférieure à la norme. Si une carence en oligo-éléments est détectée, il est nécessaire de prendre périodiquement des médicaments.

  • Utilisation d'agents hormonaux et contenant de l'iode uniquement selon les directives d'un médecin, avec surveillance périodique de la concentration de substances bioactives dans le sang.
  • Rechercher une aide médicale en temps opportun en cas de signes de problèmes de santé.
  • Mode de vie sain, renforcement de l'immunité générale, prévention des maladies infectieuses.
  • Grossesse dans le contexte de DTZ

    Il est possible pour une femme atteinte de thyrotoxicose de porter et de donner naissance à un enfant en bonne santé, ce qui nécessite une attention particulière d'un spécialiste. Dans ce cas, les thyrostatiques sont prescrits en premier lieu, mais leur dose est limitée au minimum. Une dose élevée affectera négativement la glande thyroïde du fœtus et sa croissance intra-utérine. La thérapie à l'iode radioactif n'est pas utilisée pendant la grossesse. Une excision thyroïdienne sous-totale peut être réalisée au cours du deuxième trimestre. Après l'opération, la thyroxine est immédiatement prescrite. Le maintien de niveaux élevés d'hormones est une indication d'interruption artificielle de grossesse.


    La thyroxine est prescrite après un traitement chirurgical du goitre

    Après la naissance de l'enfant, le traitement du goitre toxique se poursuit, il est possible de combiner l'utilisation du mercazolil et un traitement par iode radioactif (après l'arrêt de la lactation). Avec un traitement par thyroxine, l'allaitement peut être poursuivi. Le spécialiste sélectionne la dose du médicament individuellement.