Principal

Goitre

Adénome hypophysaire pendant la grossesse, que faire?

La glande pituitaire est la glande centrale du corps qui produit plus de sept hormones différentes. Un petit organe du crâne affecte les glandes surrénales, la glande thyroïde et les organes génitaux. Mais, malheureusement, le microadénome hypophysaire n'est pas un diagnostic très rare, qui peut avoir un effet négatif sur les fonctions de la glande et de tout l'organisme..

Adénome chez la femme ↑

Le plus souvent, l'adénome est détecté entre 20 et 40 ans. Plus sensibles à l'apparition de néoplasmes, les femmes. Parmi tous les types de tumeurs cérébrales, l'adénome hypophysaire représente 20%. Dans la plupart des cas, la pathologie se déroule sans symptômes visibles. La déficience visuelle et les maux de tête ne surviennent que lorsque la taille de la tumeur augmente et dépasse un centimètre. L'adénome appartient à des formations bénignes et n'a pas d'évolution agressive.

Dans près de la moitié des cas, le microadénome chez la femme est un prolactinome. Ce type d'adénome hypophysaire fait référence à un néoplasme producteur d'hormones. Son apparition conduit à une sécrétion anormalement élevée de prolactine, une hormone responsable de la production de lait maternel et de l'apparition des douleurs du travail. Les conséquences d'une telle éducation peuvent être différentes, les plus graves d'entre elles étant l'infertilité ou l'incapacité de porter un fœtus en raison d'un avortement spontané à court terme. En outre, les femmes atteintes de microadénome rapportent souvent des conséquences telles que:

  • augmentation du poids corporel;
  • séborrhée du cuir chevelu;
  • diminution de la libido;
  • hypertrichose légère.

Les raisons pour lesquelles l'adénome se développe restent inexplorées jusqu'à la fin. La pathologie de l'hypophyse peut être influencée par:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • prendre des contraceptifs hormonaux;
  • maladies infectieuses affectant la muqueuse du cerveau.

Grossesse et néoplasme ↑

Chaque femme attend la grossesse et la naissance de son bébé avec inquiétude. Mais les femmes diagnostiquées avec un microadénome hypophysaire se méfient d'un événement aussi attendu et il y a des raisons à cela..

Le microadénome et la grossesse sont peu compatibles entre eux. Si une femme avec un microadénome parvient à devenir enceinte, la question de porter un fœtus devient. Dans de nombreux cas, l'avortement spontané se produit au cours du premier trimestre. Afin de réduire le risque de fausse couche, une femme atteinte d'une tumeur à l'hypophyse devrait prendre certains médicaments avant la grossesse. Ainsi, les femmes qui prenaient de la bromocriptine avant la conception ont réduit le risque de fausse couche de 20%.

En outre, la possibilité d'une fausse couche dépend également des facteurs négatifs qui l'accompagnent. Par exemple, avoir une tumeur dans la glande pituitaire depuis plus de cinq ans, une hypoplasie utérine ou une hypothyroïdie.

Un autre problème important qui se pose pendant la grossesse est l'augmentation naturelle du volume de la glande pituitaire de 45%. En conséquence, en raison de l'adénome, la taille de la glande pituitaire dépasse déjà la norme et, dans ce cas, elle commence à comprimer les tissus environnants et, par la suite, les symptômes s'aggravent. Les femmes souffrent de plus en plus de maux de tête, de perte d'acuité visuelle.

La taille de la tumeur elle-même augmente chez 5 à 20% des patients.

L'accouchement naturel est indiqué pour plus de 80% des patients et dans 90% des cas, ils commencent à l'heure. Les naissances prématurées chez les femmes enceintes atteintes d'adénome hypophysaire surviennent dans le même nombre que chez les patients en bonne santé.

En ce qui concerne l'allaitement, l'allaitement est déconseillé aux femmes atteintes de microadénome hypophysaire. Bien que l'effet négatif de la lactation sur l'évolution de la pathologie n'ait pas été prouvé, les femmes en travail se voient prescrire des médicaments qui suppriment la production de lait.

Traitement de l'adénome pendant la grossesse

En règle générale, presque toutes les femmes enceintes reçoivent un traitement conservateur. Seulement dans environ 2% des cas, il est nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, lorsque le risque pour la santé de la mère dépasse la menace de ne pas porter de fœtus. Il est nécessaire de recourir à la chirurgie dans les cas où la tumeur hypophysaire se développe et sa taille est critique pour la poursuite du cours normal de la grossesse. De plus, en cas de maladie subséquente, la femme souffre de maux de tête sévères et d'autres symptômes caractéristiques d'un néoplasme dans l'hypophyse.

Les prolactinomes, que l'on trouve le plus souvent chez les femmes, sont traités de manière conservatrice. En règle générale, les agonistes des récepteurs de la dopamine (parlodel, dostinex) sont prescrits. Recommandations sans ambiguïté des médecins - pour effectuer le traitement jusqu'au moment de la conception et de la grossesse.

Un point important est que pendant la grossesse, la taille de la tumeur peut augmenter, mais après l'accouchement, une diminution significative de la taille de l'adénome se produit souvent. Une situation similaire se développe à la suite d'une puissante poussée hormonale.

Prévision ↑

En général, le pronostic du microadénome est favorable, un traitement correctement prescrit conduit la femme à devenir enceinte et à porter un bébé. Si l'adénome mesure plus d'un centimètre de diamètre et entraîne l'infertilité d'une femme, après l'avoir retiré chirurgicalement, le problème disparaîtra, bien sûr, si le problème de l'infertilité ne réside que dans la tumeur hypophysaire, sans facteurs d'accompagnement.

L'intervention chirurgicale et l'ablation du néoplasme résout le problème non seulement du problème associé à la fertilité, mais vous permet également de restaurer la vision, dont la perte était une conséquence de la maladie. La normalisation de la vision dépend de la durée du processus pathologique et de la durée du globe oculaire.

De plus, la normalisation du taux d'hormones entraîne une amélioration de l'état général, la nervosité et l'anxiété disparaissent, l'état de la peau s'améliore, le poids est normalisé et la libido revient..

Il est important de noter que seul un médecin doit diagnostiquer la pathologie et gérer son traitement. Il est impossible d'établir un diagnostic sans passer des tests d'hormones et effectuer une IRM. L'automédication dans ce cas est catégoriquement inacceptable, la prise de tous les médicaments doit être strictement réglementée. Le bon déroulement du traitement permettra d'arrêter les symptômes de la maladie, d'améliorer l'état général et de faire face à l'infertilité.

Microadénome hypophysaire et grossesse

J'ai décidé d'écrire cet article pour les femmes enceintes, donc à un moment donné, je m'inquiétais de la compatibilité du microadénome hypophysaire et de la grossesse. Je dirai tout de suite qu'ici vous ne trouverez pas les définitions théoriques du microadénome et les raisons de son apparition, je vais seulement vous dire comment il a été découvert en moi et comment le microadénome hypophysaire a affecté mon accouchement.

Je traite mon infertilité depuis longtemps, ce que je n'ai tout simplement pas fait, j'ai passé un tas de tests, les hormones n'ont pas aidé. J'ai déjà écrit à ce sujet en détail dans le post "Que faire pour tomber enceinte". En bref, je dirai simplement que mon gynécologue m'a envoyé pour une IRM, malgré le fait que ma prolactine était normale (j'explique pour ceux qui ne sont pas dans le sujet, si, lors des tests d'hormones, une haute prolactine, alors cela, en règle générale, est expliqué la présence d'une tumeur dans l'hypophyse), j'ai quand même été envoyé pour une IRM, car dans certains cas, un microadénome peut produire non seulement de la prolactine, mais aussi d'autres hormones qui interfèrent avec le début de la grossesse.

J'ai fait une IRM avec contraste, cette méthode me permet de déterminer la présence même de la plus petite tumeur. En conséquence, un microadénome a été trouvé en moi, il s'est avéré être d'environ 4 mm. Elle était hormonalement inactive car toutes mes hormones étaient en ordre et elle ne produisait rien. L'endocrinologue m'a dit qu'il n'y avait rien à faire avec elle, il suffit de vérifier chaque année si elle grandit ou non.

Microadénome hypophysaire et grossesse

Mais revenons au sujet de mon article: «Microadénome hypophysaire et grossesse». Cela a-t-il affecté ma grossesse et, en général, est-il possible d'accoucher avec un macroadénome hypophysaire? Ma première grossesse s'est terminée par un échec, j'ai fait une fausse couche à environ 8 semaines. Très probablement, le microadénome n'en était pas la raison, car je n'étais pas au courant de ma grossesse et je mangeais des antibiotiques, depuis que je suis tombé malade de la grippe. Mais je ne connais pas la raison exacte de la fausse couche. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans mon article: "Fausse couche spontanée précoce". Je suis tombée enceinte à nouveau un mois plus tard.

La grossesse se passait bien. Mais à cause du microadénome, j'ai dû consulter plus souvent l'endocrinologue et l'ophtalmologiste. J'ai visité chacun de ces médecins cinq fois. Ma vue s'est légèrement détériorée. L'endocrinologue a répondu oui à ma question de savoir s'il est possible d'accoucher avec un macroadénome hypophysaire. Chacun a droit à la maternité et n'a peur de rien, pas besoin. Elle a même dit qu'il est possible qu'après l'accouchement, elle diminue ou disparaisse. En général, le microadénome hypophysaire n'a aucun effet sur ma grossesse. Tous les médecins ont insisté sur le fait qu'après la naissance de l'enfant, il suffit de refaire une IRM. Il y avait, bien sûr, des problèmes comme les oligohydramnios et le placenta praevia, mais ils ne sont pas associés à la tumeur.

Microadénome hypophysaire et accouchement

Microadénome hypophysaire et accouchement, l'un peut-il affecter l'autre? J'ai accouché moi-même, naturellement. La naissance a été longue et difficile. Je ne peux pas dire que ce soit une conséquence d'un microadénome hypophysaire. Plus probablement non que oui. Il n'y avait rien de vraiment terrible. J'ai donné naissance à un fils en bonne santé. Vous pouvez en savoir plus sur le déroulement de mon accouchement ici. J'ai allaité mon fils. Et ce n'est qu'alors que j'ai lu qu'avec le microadénome, il vaut mieux ne pas allaiter. Bien entendu, aucun argument n'a été avancé en faveur de cette déclaration. Mon fils va bien et se développe bien.

Et moi, à ma grande honte, je ne suis toujours pas allée à l'IRM. Depuis la dernière fois que je l'ai fait à mes frais, j'ai dû payer environ huit mille. Et maintenant, j'ai décidé de faire des recherches aux dépens de notre état. Mais c'est assez problématique, pour cela il faudra contourner environ trois médecins dans différentes parties de la ville, dont l'enregistrement est effectué en un mois. Une activité assez problématique lorsque vous avez un petit enfant dans les bras. Mais je vais certainement le faire. Et j'écrirai si la grossesse a affecté la croissance de la tumeur. J'espère que vous trouverez cet article utile. Bonne grossesse et accouchement facile!!

Microadénome hypophysaire et grossesse

La glande pituitaire est une glande située dans le système endocrinien. Sa fonction est de produire plus de sept hormones..

Au cours de son activité, la glande pituitaire influence le fonctionnement des organes génitaux, des glandes surrénales et de la glande thyroïde. Cependant, il existe des cas où un microadénome hypophysaire se développe. Au cours de sa croissance, l'adénome commence à serrer le nerf optique, respectivement, la vision diminue. De plus, tout l'organisme en souffre..

Important. Non seulement un adénome, mais toute tumeur qui se développe dans la glande pituitaire perturbe la production d'hormones. Dans le corps, les échecs de divers systèmes commencent. Même si la quantité d'hormones reste normale, en raison de la taille de l'adénome, des problèmes circulatoires et des troubles nerveux commenceront.

Classification des microadénomes

Les microadénomes de l'hypophyse sont divisés en deux types:

  1. Hormone-active.
  2. Hormone-passive.

Les formations qui n'affectent pas la production d'hormones peuvent être qualifiées de passives. Cependant, leur danger réside dans la grande taille du néoplasme, qui commence à exercer une pression sur les zones adjacentes du cerveau..

Ophtalmologistes, neurochirurgiens, neuropathologistes sont impliqués dans le traitement d'une telle pathologie..

Microadénomes passifs pouvant provoquer de graves maux de tête chez l'homme.

Les formations actives pendant la croissance augmentent la production d'hormones ou d'hormones. Par conséquent, ils peuvent être divisés en fonction du type d'hormone qu'ils produisent:

  • Prolactinomes. Une quantité accrue de prolactine affecte le poids d'une personne, l'apparence des cheveux dans des endroits indésirables, une diminution de la libido et l'infertilité. Ces symptômes sont caractéristiques de trente pour cent de tous les patients..
  • Somatotropinome. Il favorise la croissance des os, si la maladie a attaqué un adulte, alors l'augmentation sera en largeur, et si un enfant, alors en longueur. De plus, les lèvres, le nez et les oreilles deviennent plus gros..
  • Corticotropinome. Affecte négativement les glandes surrénales, la peau, l'état général d'une personne et provoque une faiblesse.
  • Thyrotropinome. Elle est rarement diagnostiquée et a un trouble thyroïdien.

Pour déterminer exactement de quelle tumeur il s'agit, vous devez consulter un médecin. Seul un spécialiste expérimenté vous aidera dans ce domaine. Après l'examen, il prescrira un examen, et après avoir étudié ses résultats, il sélectionnera un traitement efficace.

D'après ce qui précède, il est clair qu'un adénome hypophysaire est un néoplasme bénin qui se développe à partir du tissu glandulaire.

Les causes de l'apparition de la pathologie

Actuellement, les raisons exactes de son apparition n'ont pas été établies, cependant, les scientifiques ont quelques suggestions pour expliquer pourquoi un adénome hypophysaire se produit, et cela peut se produire en raison de:

  • Ecchymoses graves et sévères à la tête.
  • Maladies infectieuses qui ont englouti l'hypophyse.
  • Développement intra-utérin altéré.
  • Effets des médicaments contraceptifs.

Symptômes de la maladie

Malgré le fait que les raisons de l'apparition d'un adénome hypophysaire soient toujours différentes, il se manifeste toujours avec les mêmes symptômes. Par exemple, un mal de tête sévère qui apparaît sous forme de pression intracrânienne est augmenté. En raison de la pression du néoplasme sur le nerf optique, la vision diminue.

Tous les signes de la maladie peuvent être divisés en deux types:

  1. Troubles du plan métabolique endocrinien.
  2. Neurologique et ophtalmique.

Important. Le corticotropinome peut éventuellement dégénérer d'un néoplasme bénin en oncologie. Par conséquent, lorsque les premiers signes apparaissent, vous devez immédiatement demander l'aide d'un spécialiste. Un traitement commencé en temps opportun donne une chance à un résultat favorable.

Adénome diagnostiqué chez la femme

Fondamentalement, cette maladie touche les personnes âgées de vingt à quarante ans, et la plupart sont des femmes. Cette maladie se développe sans aucune manifestation et les premiers signes apparaissent lorsque la taille de la tumeur dépasse un centimètre..

La plupart de tous les microadénomes sont des prolactinomes, ce néoplasme est producteur d'hormones. Au cours du développement du prolactinome, la production de prolactine augmente, ce qui affecte la lactation de la femme et provoque également des contractions.

Les complications de ce type d'adénome peuvent être malheureuses. En relation avec ce qui précède, une femme aura des problèmes pour porter un bébé ou, en général, tout peut se terminer par une infertilité..

De plus, le microadénome peut provoquer:

  • Obésité.
  • Chute de cheveux sur la tête.
  • Diminution de la libido.

Développement de la pathologie et de la grossesse

Chaque femme attend toujours avec impatience la grossesse et après la naissance du bébé. Mais si une femme reçoit un diagnostic de microadénome hypophysaire et en même temps de grossesse, elle doit être très prudente. Parce qu'il y a de nombreuses raisons de s'inquiéter.

Cette pathologie et la grossesse sont pratiquement incompatibles, car un microadénome peut avoir un effet négatif sur le corps et la femme va commencer des contractions prématurées, ce qui peut conduire à un avortement spontané. Cela se produit au cours des trois premiers mois..

Si un microadénome est détecté avant même la grossesse, vous devriez commencer à prendre des médicaments. Par exemple, les femmes qui ont commencé à prendre de la bromocriptine avant la conception ont réduit leur risque d'accouchement spontané de vingt pour cent..

De plus, la possibilité d'une fausse couche peut également provoquer des maladies chroniques parallèles..

Il convient de noter que pendant la grossesse, l'hypophyse pour des raisons naturelles augmente, presque deux fois, et si cela se produit dans le contexte d'un microadénome, la compression commence dans les zones adjacentes du cerveau. Cela aggrave les symptômes. Les maux de tête s'aggravent et la vision diminue au point de devenir complètement aveugle. Pendant cette période, le néoplasme augmente de vingt pour cent..

Dans le cas où un adénome hypophysaire et une grossesse sont diagnostiqués en même temps, environ quatre-vingts pour cent des femmes sont autorisées à accoucher naturellement..

À propos du processus d'allaitement pour les femmes atteintes de cette pathologie, nous pouvons dire que les médecins recommandent de transférer le bébé vers une alimentation artificielle. Malgré le fait qu'il n'y ait aucune preuve clinique d'un effet négatif de la lactation sur le développement ultérieur de l'adénome, les femmes se voient toujours prescrire des médicaments qui réduisent la lactation.

Traitement du microadénome pendant la grossesse

Pendant la période de naissance d'un bébé, les femmes ne se voient pas prescrire de médicaments contre l'adénome. Il leur est conseillé de subir des examens IRM réguliers, des examens par un ophtalmologiste et un endocrinologue.

Important. Ne vous soignez pas et ne prenez pas diverses décoctions de plantes médicinales, car une fausse couche spontanée se produira. Il n'y a pas besoin de prendre de risques, il vaut mieux demander l'aide d'un spécialiste.

Seul un médecin expérimenté évaluera l'état du patient et sélectionnera individuellement le traitement approprié.

Une opération pour enlever la tumeur est prescrite s'il n'y a pas d'autre issue et que la femme a de graves maux de tête ou commence à devenir rapidement aveugle. Dans ce cas, la vie et la santé d'une femme sont au premier plan..

Il faut se rappeler qu'en suivant tous les conseils et recommandations du médecin traitant, vous pouvez donner naissance à un bébé en bonne santé sans aucun problème.

Fait intéressant. Après l'autorisation de grossesse de la femme, dans le contexte d'une poussée hormonale, le néoplasme peut diminuer ou disparaître complètement.

Après avoir étudié toutes les informations sur cette maladie, chaque femme doit décider indépendamment de sa grossesse dans le contexte d'un microadénome hypophysaire. Si la décision est prise en faveur du bébé, le médecin viendra toujours à la rescousse, mais le patient doit l'écouter sans hésiter et suivre toutes les recommandations. Ensuite, la naissance se déroulera sans problème sans complications majeures..

Pour chaque femme, son enfant est le plus cher et le plus désirable.

Donc, pour résumer, le microadénome hypophysaire est une maladie assez grave, mais elle peut être facilement traitée. L'essentiel est de comprendre que la vie ne s'arrête pas là et que la conception d'un bébé dans le contexte de cette maladie est tout à fait possible. Par conséquent, une femme devrait recevoir des conseils suffisants avant la conception et pendant la grossesse. Pour garder la mère et le bébé en bonne santé, vous devriez consulter régulièrement un médecin. Un travail bien coordonné du médecin et de la femme conduira à la naissance d'un bébé en bonne santé.

Pronostic de la maladie

On peut dire que le pronostic du microadénome hypophysaire est assez favorable. Si le médecin a choisi le bon traitement, la femme pourra non seulement concevoir un bébé, mais également le supporter avec succès. Avec un adénome de plus de dix millimètres, qui ne permet pas de tomber enceinte, une intervention chirurgicale doit être effectuée. Ce n'est qu'alors que tous les problèmes disparaîtront. Mais cela se produira s'il n'y a pas de maladies chroniques concomitantes affectant la fertilité..

Mais l'opération aidera non seulement à la conception, elle restaurera également la vision perdue en raison de la tumeur. Bien que cela dépende de la durée de la pression sur le nerf optique.

D'autres violations seront également récupérées, par exemple:

  • L'équilibre hormonal sera rétabli.
  • Améliorer la santé globale.
  • L'irritabilité disparaîtra.
  • La peau va s'améliorer.
  • Les kilos en trop disparaîtront.
  • Augmenter la libido.

La principale chose à retenir est que seul un spécialiste expérimenté peut et doit identifier la maladie et prescrire le traitement approprié. Un diagnostic précis ne peut être posé qu'après des tests de laboratoire et une imagerie par résonance magnétique.

Vous ne devez en aucun cas vous soigner vous-même, et les médicaments ne doivent être pris que conformément aux prescriptions d'un médecin. Le dosage et le traitement corrects aideront le patient à faire face à de nombreux problèmes.

Microadénome hypophysaire et grossesse

Si un microadénome hypophysaire est diagnostiqué et que la grossesse se déroule normalement avant cela, ne vous inquiétez pas, car avec un traitement approprié et en suivant certaines règles, vous pouvez donner naissance à un bébé en bonne santé. La décision doit être prise exclusivement par une femme, comprenant les difficultés auxquelles elle devra faire face pendant la grossesse dans le contexte d'un microadénome hypophysaire.

Ce que c'est?

Un microadénome hypophysaire est une tumeur bénigne dont la taille ne dépasse pas 1 cm, située sur le lobe antérieur de l'hypophyse. Le plus souvent, ces néoplasmes de la glande n'ont pas d'effet significatif sur la santé d'une femme, mais si tout est laissé au hasard, la pathologie peut nuire à la santé et au développement du bébé.

Souvent, le microadénome hypophysaire est détecté chez les femmes en âge de procréer de 20 à 40 ans. Le plus souvent, l'évolution de la maladie se produit sans symptômes évidents. Les maux de tête et les problèmes de vision commencent à apparaître lorsqu'une tumeur grossit de manière significative. Comme déjà noté, la pathologie se réfère à des formations bénignes et ne diffère pas par l'agressivité du cours.

Les conséquences de cette pathologie sont très différentes:

  • Le plus grave est la stérilité;
  • Fausse couche en début de grossesse;
  • Avortements spontanés et beaucoup de mauvaises choses.

Dans la plupart des cas, les femmes qui ont ce diagnostic présentent les changements suivants:

  • Séborrhée du cuir chevelu;
  • Une augmentation significative du poids corporel;
  • Diminution de la libido;
  • Hypertrichose légère.

Même aujourd'hui, les scientifiques n'ont pas été en mesure d'identifier pleinement quelle est la cause du développement de la pathologie. Il y a des suggestions que les éléments suivants peuvent affecter le développement d'une telle maladie:

  • Prendre des médicaments contenant des hormones;
  • Maladies infectieuses de la muqueuse du cerveau;
  • Lésion cérébrale traumatique.

Développement de la pathologie et de la grossesse

Chaque femme attend la naissance d'un enfant avec une grande appréhension. Mais si le diagnostic a établi un adénome hypophysaire pendant la grossesse, il y a des raisons importantes de s'inquiéter. Après tout, le développement de la pathologie peut avoir un impact négatif sur le développement de l'enfant. Par exemple, dans le contexte du développement d'une tumeur, des contractions précoces peuvent être déclenchées, ce qui entraînera une naissance prématurée. Cela se produit très souvent au cours des trois premiers mois de la grossesse..

N'excluez pas la possibilité que l'interruption de grossesse puisse provoquer des maladies chroniques qui se développent en parallèle..

Pendant la grossesse, la glande pituitaire elle-même augmente de taille jusqu'à deux fois. Et s'il y a un microadénome, alors compression des zones de l'âge de la tête, situées à proximité.

Par conséquent, les symptômes de la pathologie pendant la grossesse s'intensifient:

  • Les maux de tête s'aggravent;
  • La vue commence à baisser, parfois la cécité;
  • Le néoplasme augmente en taille, dans certains cas jusqu'à 20%.

Dans les cas où la pathologie et la grossesse sont diagnostiquées en même temps, la naissance avec un adénome hypophysaire de manière naturelle n'est autorisée que pour 80% des femmes. Il clôt également la question de l'allaitement. Il n'a pas encore été prouvé que l'allaitement affecte le développement de la tumeur, mais après l'accouchement, un traitement doit toujours être pris, ce qui peut réduire considérablement la lactation..

Thérapie pendant la grossesse

Naturellement, pendant la grossesse, le traitement médicamenteux n'est pas prescrit aux patients malades. Pendant toute la durée de la naissance d'un enfant, ils doivent suivre les procédures suivantes:

  • IRM;
  • Consultations d'endocrinologue;
  • Visite chez un ophtalmologiste.

Comme déjà noté, les symptômes de la maladie augmentent en proportion directe de la croissance de l'adénome. Par conséquent, il est nécessaire de suivre strictement toutes les recommandations des médecins..

Caractéristiques de l'accouchement

Comme déjà noté, dans de nombreux cas, l'accouchement des patients avec ce diagnostic est effectué naturellement. Le risque de naissance prématurée au cours des derniers mois de grossesse est le même que chez les autres patientes. Par conséquent, ne vous inquiétez pas trop, même avec un diagnostic tel que l'adénome hypophysaire, la grossesse se termine par la naissance d'un bébé en bonne santé et fort..

Par conséquent, en présence d'un adénome hypophysaire chez une femme, la décision d'avoir un enfant dépend entièrement d'elle. Si maman prend une décision en faveur du bébé, le médecin l'aidera à résoudre le problème. Il vous prescrira le traitement correct qui sera optimal pour la situation spécifique. Mais une femme doit comprendre que pour donner naissance à un bébé en bonne santé et fort, le strict respect de toutes les recommandations et le respect des rendez-vous seront nécessaires.

Pronostic de la maladie

Avec un diagnostic rapide et un traitement correctement sélectionné, une femme avec un tel diagnostic n'aura pas de problèmes d'accouchement. La grossesse avec adénome hypophysaire se produit non seulement, mais se poursuit également tout au long de la période.

Comme déjà noté, la chirurgie est effectuée si la tumeur est volumineuse (plus de 10 mm). Après l'ablation d'une tumeur bénigne, tous les problèmes disparaissent et, dans la plupart des cas, la vision revient. La restauration des capacités visuelles dépend entièrement de la durée de la pression de l'adénome sur le nerf correspondant. Mais un résultat aussi favorable dépendra de la question de savoir si la patiente a des maladies concomitantes pouvant affecter son état..

Il est à noter que le plus souvent, l'élimination de l'adénome restaure toutes les fonctions responsables de la conception d'un enfant..

De plus, les fonctions suivantes sont restaurées:

  • L'état général s'améliore considérablement;
  • Les kilos en trop vont au poids normal;
  • L'équilibre hormonal est rétabli;
  • L'état de la peau s'améliore;
  • La libido augmente.

Il est très important de se rappeler que seul un médecin professionnel doit être impliqué dans l'établissement du diagnostic et la prescription du traitement. Le diagnostic d'une telle pathologie n'est possible qu'après avoir effectué de nombreux tests de laboratoire et une imagerie par résonance magnétique. Seul un spécialiste expérimenté peut sélectionner individuellement le traitement le plus approprié pour une situation spécifique.
Il est important de se rappeler que vous ne devez en aucun cas vous auto-traiter..

Tout sur les glandes
et le système hormonal

Un microadénome hypophysaire est une tumeur bénigne de moins de 1 cm, située sur le lobe antérieur de l'hypophyse. Souvent, ces néoplasmes de la glande n'ont pas un effet important sur la santé et le bien-être général du patient. Mais une grossesse normale est-elle possible avec un microadénome hypophysaire??

Avoir un bébé fait partie intégrante du bonheur des femmes

Qu'est-ce que la glande pituitaire et en quoi ses violations sont-elles dangereuses?

La glande pituitaire est la glande du système endocrinien. C'est une extension du cerveau et est situé dans la selle turque du crâne. Responsable de la production de nombreuses hormones qui contribuent au bon fonctionnement du reste des glandes endocrines.

L'adénome hypophysaire, en augmentation, exerce une pression sur le nerf optique. C'est la cause de la déficience visuelle.

Important! Tout néoplasme qui apparaît dans la glande pituitaire entraînera une perturbation de la production d'hormones. Ceci est lourd de perturbations dans de nombreuses fonctions du corps (croissance, libido, accouchement, état de la peau). Même si le fond hormonal n'est pas perturbé, une augmentation de l'organe due à la formation d'une tumeur entraînera une compression des parties adjacentes du cerveau, une perturbation de l'apport sanguin, des problèmes de vision et divers troubles nerveux.

Classification des microadénomes hypophysaires

Tous les microadénomes hypophysaires peuvent être divisés en deux catégories principales:

  1. Formations hormono-actives;
  2. Adénomes hormonaux passifs.

La deuxième catégorie concerne les néoplasmes qui n'augmentent pas la production d'hormones pendant la croissance. Ils sont dangereux en augmentant la pression sur les zones voisines du cerveau et des terminaisons nerveuses en augmentant la taille de l'hypothalamus. Ils sont traités par des neurochirurgiens, des ophtalmologistes et des neuropathologistes. De tels changements occupent un quart du nombre total d'adénomes hypophysaires.

Les microadénomes hormono-inactifs provoquent de graves maux de tête, une déficience visuelle et des troubles neurologiques

En raison de leur croissance, les adénomes hormono-actifs produisent une production accrue d'une ou plusieurs hormones. En fonction de l'hormone produite, ils se divisent:

  • Prolactinomes. La production de prolactine entraîne une prise de poids, une pilosité accrue des parties indésirables du corps, une diminution de la libido, une altération de la fertilité et une fuite de colostrum du sein. Observé dans plus de 30% des cas.
  • Somatotropinome. Il provoque une augmentation de la croissance osseuse: chez l'adulte, en largeur, et chez l'enfant, en longueur. Le nez, les oreilles et les lèvres peuvent également s'agrandir..
  • Corticotropinome. Stimule excessivement les glandes surrénales, entraînant des problèmes de peau, une faiblesse et une diminution des performances.
  • Gonadotropinome. Conduit à l'infertilité.
  • Thyrotropinome. Extrêmement rare. Fonction thyroïdienne perturbée.

Seul un médecin peut déterminer correctement le type de tumeur à l'aide d'études spéciales (IRM, TDM, tests hormonaux). Une thérapie correctement sélectionnée aide à se débarrasser complètement de la maladie.

Avec l'aide de l'IRM, il est facile de déterminer la présence d'une tumeur, sa taille. En visitant régulièrement le médecin, il est nécessaire de surveiller le comportement du néoplasme.

Grossesse et microadénome hypophysaire

Une tumeur bénigne similaire affecte principalement les femmes âgées de 20 à 40 ans. Bien que le microadénome soit considéré comme une tumeur non agressive, le sexe faible s'intéresse à sa combinaison avec l'accouchement. Les enfants sont la principale richesse de toute femme.

Toutes les tumeurs et la grossesse ont une mauvaise compatibilité. En ce qui concerne l'adénome hypophysaire, une attention particulière doit être portée à un certain nombre de problèmes.

Infertilité

Près de la moitié de tous les cas de tumeurs sont des prolactinomes. Cette maladie est lourde de troubles de la fertilité. Un grand nombre de cas d'infertilité surviennent précisément chez les femmes sensibles à cette violation de l'hypophyse. Au départ, la question est de savoir comment tomber enceinte avec un microadénome. Si l'infertilité est causée par une maladie, alors après sa guérison (les adénomes sont traités dans 80% des cas), le pronostic est favorable.

Ne pas porter de fœtus

En cas de grossesse, la question de l’avortement spontané est aiguë. Ceci est particulièrement dangereux au premier trimestre. De nombreuses femmes qui prenaient des médicaments prescrits par un médecin ont pu porter et donner naissance à des enfants en bonne santé. Ceux qui n'étaient pas traités avant la conception avaient environ 30% de fausses couches..

Des visites régulières chez votre médecin sont essentielles pour une bonne issue de grossesse

Important! Presque toutes les préparations à base de plantes utilisées dans les traitements non conventionnels de l'adénome entraînent une fausse couche. Les femmes enceintes doivent faire très attention et moins expérimenter leur santé..

Thérapie pendant la grossesse

Pendant la grossesse, les femmes ne reçoivent généralement pas de médicaments. Ils devraient faire une IRM, consulter un endocrinologue et un ophtalmologiste.

Important! En raison de la position intéressante, l'hypothalamus double. Par conséquent, les conséquences telles que les maux de tête et la déficience visuelle peuvent également être doublées. Par conséquent, il est extrêmement important de consulter un médecin et de suivre strictement toutes ses recommandations..

Le médecin, en tenant compte de l'état de santé du patient, choisit personnellement la méthode de traitement

L'intervention chirurgicale n'est prescrite que dans les cas extrêmes: si le développement de la tumeur entraîne une douleur très intense ou affecte de manière catastrophique la qualité de la vision. La vie de la mère est une priorité lors du choix.

Le plus souvent, une femme malade en travail se résout naturellement. Le risque de naissance prématurée est le même que chez les femmes enceintes normales. En présence d'un microadénome, il est tout à fait possible de donner naissance à un enfant en bonne santé..

Croissance tumorale

Pendant la grossesse, la taille de la tumeur peut légèrement augmenter. Le médecin doit surveiller son état en permanence..

Important! Après l'accouchement, en raison d'une poussée hormonale, la tumeur peut rétrécir ou même disparaître complètement.

Alimentation bébé

Les médecins modernes ne recommandent pas d'allaiter les patientes malades. Mais nulle part il n'a été prouvé que l'allaitement maternel a un effet néfaste sur les microadénomes. L'exception concerne les cas où, en raison d'une augmentation de la taille de la tumeur, il est recommandé de prendre des médicaments.

Après avoir considéré tous les avantages et les inconvénients, chaque femme décide elle-même si elle peut devenir mère avec sa forme de maladie. Avec l'aide d'un médecin et sous sa direction, la naissance d'un enfant deviendra un événement heureux dans la vie et n'entraînera pas de complications de santé graves.

Il n'y a plus personne désirable et parents de votre propre enfant

Le microadénome de l'hypophyse est une maladie complexe, mais non critique. L'essentiel est qu'une grossesse avec un microadénome hypophysaire soit possible. Il est nécessaire de consulter un médecin avant la conception et pendant la grossesse. Une visite constante chez tous les spécialistes est une condition essentielle pour préserver la vie de la mère et de l'enfant. Les actions conjointes des médecins et du patient conduiront à la naissance d'un bébé en bonne santé sans nuire à la santé de la mère.

Adénomes hypophysaires chez la femme enceinte

. ou: tumeurs hypophysaires «cliniquement inactives», tumeurs hypophysaires «inactives», tumeurs hypophysaires «non fonctionnelles»

Les adénomes hypophysaires sont un terme collectif qui comprend divers types de tumeurs de l'hypophyse (une petite glande située à la base du cerveau). Avec eux, il n'y a pas de manifestations évidentes de troubles endocriniens - perturbation des glandes endocrines: la glande thyroïde, les glandes surrénales, les gonades.

  • Hommes
  • Femmes
  • Enfants
  • Enceinte
  • Promotions
  • Symptômes
  • Formes
  • Les raisons
  • Diagnostique
  • Traitement
  • Complications et conséquences
  • La prévention

Symptômes d'un adénome hypophysaire chez une femme enceinte

  • Déficience visuelle:
    • diminution de l'acuité visuelle;
    • limitation des champs visuels;
    • cécité;
    • vision double;
    • sensation de brûlure dans les globes oculaires;
    • larmoiement.
  • Troubles neurologiques:
    • maux de tête;
    • vertiges;
    • troubles du sommeil (insomnie la nuit, somnolence pendant la journée);
    • perte de mémoire.
  • Réclamations générales:
    • faiblesse, fatigue;
    • la soif;
    • polyurie (mictions fréquentes);
    • augmentation ou diminution du poids corporel.
Dans de rares cas, la première manifestation de la maladie est une hémorragie dans la tumeur..

Cette condition est caractérisée par:

  • mal de tête soudain et sévère;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • déficience visuelle (une forte diminution de l'acuité visuelle, vision double);
  • altération de la conscience à des degrés divers.

Parfois, il peut y avoir des plaintes caractéristiques de l'hypopituitarisme (une maladie qui se développe à la suite d'une violation de la sécrétion d'hormones hypophysaires (la zone du cerveau qui régule l'activité des glandes endocrines), qui se manifeste par une fonction insuffisante des organes du système endocrinien périphérique (glande thyroïde, glandes surrénales, gonades)):

  • sécheresse et pâleur de la peau;
  • diminution de la fréquence cardiaque;
  • perte de cheveux sur la tête;
  • une forte diminution de la pression artérielle (sanguine) lors du changement de position du corps;
  • étourdissements en se levant;
  • diminution de la croissance sexuelle des cheveux;
  • diminution de la masse musculaire et développement excessif de la graisse sous-cutanée.

Formes d'adénome hypophysaire chez une femme enceinte

Selon la taille de la tumeur, il y a:

  • microadénome - taille de la tumeur inférieure à 10 mm de diamètre;
  • macroadénome - la taille de la tumeur est de 10 à 30 mm de diamètre ou avec une propagation au-delà de la selle turque (formation dans l'os du crâne sous la forme d'une dépression);
  • mésoadénome - un type de macroadénome, taille de la tumeur de 10 à 20 mm de diamètre dans la selle turque;
  • adénome géant - taille de la tumeur de plus de 30 mm de diamètre.

Causes d'un adénome hypophysaire chez une femme enceinte

  • Prédisposition héréditaire (présence de formations tumorales chez des parents proches).

L'endocrinologue aidera au traitement de la maladie

Diagnostic d'un adénome hypophysaire chez une femme enceinte

Le diagnostic des tumeurs hypophysaires hormono-inactives aux stades précoces est difficile, par conséquent, ces néoplasmes sont détectés lorsqu'ils atteignent des tailles significatives (à partir de 10 mm de diamètre ou plus).

  • Analyse des plaintes et des antécédents médicaux.
    • Plaintes concernant la diminution de l'acuité visuelle et la limitation des champs visuels.
    • La présence de dysfonctionnements sexuels: diminution ou absence de désir sexuel.
    • Maux de tête.
  • Examen général: des symptômes d'hypopituitarisme sont possibles (une maladie qui se développe à la suite d'une violation de la sécrétion d'hormones hypophysaires (la zone du cerveau qui régule l'activité des glandes endocrines), qui se manifeste par une fonction insuffisante des organes du système endocrinien périphérique (glande thyroïde, glandes surrénales, gonades):
    • sécheresse et pâleur de la peau;
    • une diminution de la fréquence cardiaque, une perte de cheveux sur la tête;
    • une forte diminution de la pression artérielle (sanguine) lors du changement de position du corps, des étourdissements en se levant;
    • diminution de la croissance sexuelle des cheveux, gynécomastie (augmentation de la taille des glandes mammaires);
    • diminution de la masse musculaire et développement excessif de la graisse sous-cutanée.
  • Méthodes de recherche en laboratoire et instrumentale.
    • Imagerie par résonance magnétique (IRM) ou tomodensitométrie (TDM) du cerveau (les radiographies chez la femme enceinte ne sont effectuées que lorsqu'elles ne peuvent pas être retardées; sinon, elles sont effectuées après l'accouchement).
    • Pour clarifier ou exclure une production accrue d'hormones par l'hypophyse:
      • détermination de la libération de cortisol libre (hormone du cortex surrénalien) dans l'urine pendant la journée;
      • détermination du taux de cortisol dans le sang;
      • un petit test avec de la dexaméthasone (une préparation synthétique d'hormones surrénales) pour déterminer l'augmentation de la production d'hormones surrénales par l'organisme. Si la libération de cortisol après l'administration de dexaméthasone ne diminue pas de 50% ou plus par rapport au niveau initial, cela indique une production accrue de cortisol dans le corps;
      • détermination de la concentration du facteur de croissance analogue à l'insuline-1 et / ou détermination de la concentration de l'hormone somatotrope (hormone de croissance) dans les conditions d'un test avec une charge de glucose (mesure des taux indiqués à jeun et après prise d'une solution de glucose);
      • détermination de la concentration de prolactine (hormone hypophysaire);
      • détermination de l'activité des hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes (hormones nécessaires au maintien d'une fonction de reproduction normale);
      • détermination de la concentration des chromogranines A et B (marqueurs tumoraux).
  • La consultation d'un chirurgien, obstétricien-gynécologue est requise.

Traitement d'un adénome hypophysaire chez une femme enceinte

Lors du diagnostic d'un adénome hypophysaire hormonal inactif pendant la grossesse, une observation dynamique de la formation est montrée. La décision sur l'heure et les méthodes de traitement est prise par le médecin traitant.

Avant de prescrire un traitement, la consultation d'un obstétricien-gynécologue est requise.

  • Traitement non médicamenteux: observation dynamique - imagerie par résonance magnétique (IRM) du cerveau 1, 2 et 5 ans après la détection d'une tumeur jusqu'à 15 mm de diamètre.
  • Le traitement chirurgical est la principale méthode de traitement des tumeurs hypophysaires hormono-inactives, en particulier chez les patients jeunes présentant un risque élevé de progression tumorale ou présentant une dynamique négative (augmentation de la taille de la tumeur pendant l'observation). Indications du traitement chirurgical des tumeurs hypophysaires hormono-inactives.
    • Symptômes de compression du chiasme optique (intersection des voies optiques dans le cerveau):
      • perte de champs visuels;
      • diminution de l'acuité visuelle.
    • Hypopituitarisme développé (une maladie qui se développe à la suite d'une violation de la sécrétion d'hormones hypophysaires (une zone du cerveau qui régule l'activité des glandes endocrines), qui se manifeste par une fonction insuffisante des organes du système endocrinien périphérique (glande thyroïde, glandes surrénales, gonades)).
    • Troubles neurologiques:
      • vertiges;
      • mal de crâne;
      • nausées Vomissements.
  • La radiothérapie est utilisée dans les cas où la tumeur n'a pas pu être complètement éliminée, ou comme méthode de traitement indépendante (avec contre-indications au traitement chirurgical et en l'absence de troubles neurologiques ou visuels importants). L'efficacité d'irradiation n'est pas trop élevée.
  • Traitement médicamenteux - utilisé dans les cas où le traitement chirurgical n'est pas indiqué ou contre-indiqué. Il est considéré comme une méthode inefficace.
  • Correction de l'hypopituitarisme, pour lequel un traitement permanent avec des hormones des glandes périphériques est prescrit:
    • les hormones thyroïdiennes;
    • hormones sexuelles (œstrogènes, progestérone);
    • hormones surrénales - glucocorticoïdes, somatotropine (afin de normaliser les processus métaboliques).

Grossesse avec micro adénome hypophysaire.

Who B a accouché avec un adénome hypophysaire. Avez-vous eu des maux de tête. Comment vous êtes-vous sauvé? Qu'ont dit les médecins? Avez-vous contrôlé la prolactine pendant B. Avez-vous réduit la prolactine pendant B. que? J'ai un diagnostic d'adénome hypophysaire, maintenant B. au cours des 3-4 derniers jours, j'ai commencé à avoir des maux de tête, pas beaucoup, mais tout cela me fait néanmoins peur. L'endocrinologue a dit de remettre la prolactine, selon les normes de B., cela correspond à la fin du 2ème trimestre, ce qui veut dire beaucoup, mon courant est la fin du 1er trimestre. au médecin actuel la semaine prochaine. J'essaye de me contrôler, je sais que toutes mes expériences affectent ma nana, mais quelque chose tourne mal ((((

Les filles, veuillez répondre qui est tombé sur ça. Nous avons urgemment besoin de vos conseils, sinon je deviendrai bientôt fou, de l'expérience.

Commentaires des utilisateurs

salut! J'ai un microaden.hyp de taille 3mm trouvé en 2008. À partir de ce moment et jusqu'en 2011, je suis allé chez différents médecins, certains ont dit de faire l'opération, d'autres traitements avec des pilules, car ma vision est excellente. La décision était bien sûr la mienne et j'ai décidé de prendre des pilules. Scie année
La bromocriptine s'est alors arrêtée. et en 2015, le tomographe a également fait la taille sans changement. Elle n'est pas allée chez les médecins. Et en 2016, elle s'est mariée et a commencé à prendre des pilules une fois par jour, soit le matin, soit le soir, et parfois elle a oublié du tout). Je n'ai pas pu tomber enceinte pendant un an et maintenant Dieu nous a donné un miracle) pour le moment, à la 5e semaine de grossesse. Et il n'y a pas longtemps, je suis allée chez le gynécologue, elle m'a certainement déçu, elle a dit que j'avais 50-50 chance, que l'enfant survivrait ou non, et au fait, ma prolactine a beaucoup augmenté avant la grossesse 301010 miel / l le médecin était choqué, comment pourrais-je tomber enceinte avec une telle prolactine. Il y avait une question de savoir si je devais ou non continuer à prendre des pilules, pour le moment je ne bois pas. Mais je suis tourmenté par des maux de tête, je ne sais pas quoi faire pendant 4 jours. En plus de la prolactine, tous les tests sont excellents, le médecin a dit de prendre de la prolactine pour savoir combien en ce moment. 32353 miel / l pour aujourd'hui prolactine.

J'ai également trouvé un adénome hypophysaire de 8 mm de largeur 12 mm. Le médecin a dit peu. Mais elle m'a interdit de tomber enceinte pendant six mois. Elle a dit que nous serions traités. Auparavant, la prolactine était augmentée par Dostinex 2 fois par semaine 4/1 pendant environ un mois. La prolactine est tombée sous la normale. Maintenant, elle a prescrit une fois par semaine 4/1. Je lui ai demandé si elle tomberait enceinte, elle dit que mon adénome augmentera (((. Encore une demi-année à attendre (((donc nous voulons un enfant pour moi encore 30 ans. Elle a dit que vous pouvez tomber enceinte avec du dostinex, mais j'ai peur de la conséquence (((.

Mon diagnostic est un microadénome hypophysaire (prolactinome). Environ 6 mm. Mais cette perle m'a donné 2500 unités de prolactine! 4 ans d'absence de grossesse. Il y a deux ans, après une longue étude de cause à effet, j'ai commencé à prendre Dostinex. Médecin du principal centre endocrinologique de Moscou. J'ai résisté au traitement par pilule. J'ai abandonné, puis j'ai recommencé, à la recherche d'une alternative naturelle. Puis elle se résigna et commença à prendre Dostinex. Ma tante est l'endocrinologue en chef de la région sud d'Israël. Elle a dit que tout cela était insensé et que dans tout le monde civilisé, Dostinex n'était pas effrayant. Il a le moins d'effets secondaires de tous les médicaments possibles..

J'ai bu 3 comprimés par semaine! Et la prolactine était encore d'environ 800 unités. Et à un moment donné, je me suis mis en colère et désespéré en même temps, je me suis ressaisi et j'ai commencé à boire 4. Moins d'un mois plus tard, je suis tombée enceinte :-) c'est un miracle. Après tant d'années! Dostinex a été immédiatement annulé. Mais elle a posé les bougies parce que la progestérone était plus faible, bien sûr. Même si je me sens bien, il n'y a pas de toxicose, pas de tonus. Nous continuerons notre chemin de semaine en semaine ;-)

Un merci spécial à ceux qui ont partagé leur expérience après l'accouchement. Pour moi personnellement, c'est très précieux et important..

Bonne chance et amour à tout le monde!

Les filles, bonjour! J'attends moi-même mon destin. Un an et demi n'est pas sorti pour tomber enceinte... Quoi que j'aie vérifié. Et partout où elle ne conduisait pas son mari. Et il s'est avéré que la prolactine était surestimée (la première fois c'était 1300, la deuxième fois presque 2000)... et ils ont mis un kyste hypophysaire après IRM avec contraste. Nous étions enregistrés à la clinique Almazov (Saint-Pétersbourg). Je vais chercher NG. Une sorte de tristesse terrible. Près de 28 ans, et toujours aucun miracle ne se produira. Il n'y avait aucun soupçon. Des périodes comme sur des roulettes. Ovulation de manuel. Aucune infection.
Je souhaite à tous ceux qui attendent de réussir.

Bonjour tous le monde! J'ai un micro-adénome de la glande pituitaire avec un type de croissance suprasellaire, proche de la taille d'un macroadénome. Depuis 8 mois, je bois du Dostinex, 1 comprimé 2 fois par semaine. La prolactine a diminué, mais le mois dernier, elle bondit à nouveau. Il y a aussi des changements dans la glande thyroïde. Je pense peut-être à cause de ça. NOUS VOULONS TRÈS AVEC LE MARI DE L'ENFANT. J'ai essayé de tomber enceinte malgré l'interdiction des médecins, mais cela n'a pas fonctionné. Je ne sais plus quoi faire ((Donner des conseils sur ce qu'il faut faire?

J'ai aussi un microadénome de la glande pituitaire, ceux qui vous ont donné naissance ont fait Césorevo ou vous pourriez vous-même?

J'ai eu un macroadénome de la glande pituitaire. Je suis allé au centre de recherche scientifique de Moscou de l'Académie russe des sciences médicales. Je bois du Dostinex depuis trois ans. La tumeur a été réduite de moitié et un médecin de Moscou m'a permis de tomber enceinte. je suis enceinte.

Dans ma ville, un endocrinologue m'a dit de m'inscrire bien plus tard, car nos gynécologues vont immédiatement m'envoyer à un avortement, car ils ne sont pas compétents en la matière. Je suis juste choqué par l'ignorance de notre voache.

Je suis à perte.

Tout ira bien. Ne vous fâchez pas, surtout après l'examen. BONNE CHANCE!

Non, comme d'habitude. Le seul du centre prénatal régional a été enregistré en parallèle avec celui du district. Et à Ch. un endocrinologue doit aller pour une consultation. Mais j'étais avec elle une fois depuis le début de B.

Salut les filles! Je prévois également une grossesse avec un adénome hypophysaire. Je l'ai découvert assez récemment. Et avant cela, elle avait été traitée pour une infertilité présumée pendant un an, avait couru autour de tous les médecins de la ville. Parmi les symptômes, j'ai eu des règles rares avec de gros caillots, les six derniers mois n'ont pas été réguliers, la grossesse n'a pas eu lieu, les maux de tête dans les tempes et à l'arrière de la tête sont ternes, les pilules ne les aident pas, ça écrase et fait mal derrière les globes oculaires comme avec une pression élevée. A réussi les tests d'hormones, la prolactine a été augmentée (780 à la limite supérieure de 560). L'endocrinologue a fait passer une IRM - le diagnostic a été confirmé - la taille est de 6,8 sur 4 mm avec une pénétration dans le tissu osseux (ce qui est très mauvais). Je bois du Dostinex depuis déjà 2 mois (la posologie était au premier quart de comprimé 2 fois par semaine, la prolactine est tombée à 30. Maintenant, je bois 1/8 par semaine). Des améliorations sont déjà perceptibles, les yeux ont pratiquement cessé de faire mal et moins souvent les maux de tête. Mais j'ai toujours peur de tomber enceinte, soudain je deviens aveugle?

Avez-vous eu des problèmes de vision pendant la grossesse??

Je n'ai pas encore de problèmes de vision. mmm. mmm. il vaut mieux ne pas se précipiter avec B pour guérir complètement, faire une deuxième IRM, consultation avec un neurochirurgien et un endécrénologue, après leur approbation par ZB. Et donc un microadénome n'est pas une phrase. B. peut accoucher. Bonne chance à toi.

merci, dans deux semaines je vais au centre clinique régional, je pense que tout le monde le dira

La date des commentaires n'est pas écrite ici, je m'excuse si le sujet n'est pas pertinent.

Avez-vous fait une IRM avec contraste? Ou l'adénome a été vu ainsi?

Ici je suis enceinte et j'ai des maux de tête tous les jours, à chaque minute je ne sais pas où aller, j'ai fait une IRM sans contraste, l'hypophyse est propre, je ne sais pas où aller, c'est très effrayant

Anya, bonjour. Ils ont vu Adenoma sans courtrast. Mais l'IRM avec contraste a montré que l'adénome est beaucoup plus petit. Vous allez chez un neurologue (lorsque la quarantaine est terminée). Les maux de tête peuvent être liés à la grossesse elle-même et à bien d'autres facteurs. Et surtout, ne vous inquiétez pas trop, le bébé ressent tout. prenez soin de vous

Maria, tu comprends, a eu un mal de tête et une fièvre sous la poitrine pendant trois mois, a passé tous les tests, a fait un ecg, un écho de la tête, je ne sais pas quoi faire où aller déjà peur d'un accident vasculaire cérébral ou d'une crise cardiaque, j'ai lu sur un adénome hypophysaire qui n'est pas hormonalement actif tous les signes et rien ne s'est montré sur l'IRM

Si l'IRM est propre, le problème n'est pas là. Vous devez voir un bon neurologue. Pendant la grossesse, tout empire, tout fait mal. Surtout lors de la première grossesse. Tu vis dans quelle ville?

Bonjour tous le monde. Dis-moi s'il te plaît. J'ai un micro adénome hypophysaire de 4 mm. Le médecin n'a autorisé à devenir enceinte qu'après 6 mois. traitement avec Dostenex. Il se trouve que je suis tombée enceinte après 3 mois. après le traitement, j'ai maintenant une période de 16 semaines. La prolactine est actuellement de 3150, alors que la norme au deuxième trimestre est de 3550 (et je n'ai que le début du deuxième trimestre). Je suis très inquiet à ce sujet... Un médecin dit que ce n'est pas effrayant, que vous pouvez oublier la prolactine... et le second dit qu'il est trop grand avec un tel diagnostic! Alors je ne sais pas quoi penser... et les douleurs temporelles sont également devenues plus fréquentes.

Peut-être que quelqu'un est tombé sur ça. Partager votre opinion.

J'AI ÉGALEMENT UN MICROADÉNOME. JE SUIS ZAB. APRÈS 9 MOIS DE TRAITEMENT, BIEN QU'IL DEVRAIT ÊTRE DANS UN AN. LES MÉDECINS M'AI ÉGALEMENT PEUR. LE PLUS IMPORTANT EST DE NE PAS PANIQUER, TOUT SERA NORMAL. Et PROLACTIN NE VAUT PAS À CONTRÔLER, IL AUGMENTERA. BONNE CHANCE À NOUS.

Vos douleurs temporelles se sont probablement intensifiées parce que l'hypophyse elle-même grossit pendant la grossesse, et s'il y a un adénome, elle commence à appuyer sur le crâne ou la selle turque. allez voir votre endocrinologue, peut-être qu'elle pourra vous dire quelque chose

Mon examen au Centre Clinique Régional a révélé la vraie cause des maux de tête, un kyste dans le cerveau. Et le microadénome s'est avéré être beaucoup plus petit que la première IRM ne l'a montré. J'étais terriblement inquiète, puis j'ai tout abandonné et j'ai commencé à vivre pour mon propre plaisir. Et voilà, après 2 mois, j'ai découvert qu'elle était enceinte. Elle est tombée enceinte de Dostinex et a progressivement cessé de boire. La grossesse se passait bien, seulement à 9 mois des mouches blanches dans les yeux volaient. C'était une césarienne (bassin étroit) et maintenant j'ai un bébé merveilleux!

Et juste un bon repos et un sommeil réparateur m'aident à me débarrasser des maux de tête. Essayez))) Santé pour vous et le bébé tant attendu!

Merci pour le commentaire, j'ai déjà marqué sur tout, et je ne suis pas inquiet pour l'adénome. Alors j'ai décidé par moi-même. Tout ira bien avec moi.

Bonjour Aliya! Je vous félicite pour ce merveilleux événement dans la vie de chaque femme. J'ai aussi un microadénome hypophysaire de 7 mm. J'ai été diagnostiqué en 2011. Pendant tout ce temps, je prenais du Dostinex, je prenais des agalates, la bromocriptine ne convenait pas. J'étais avec de nombreux spécialistes dans ma ville et en Russie. J'étais en 2012 dans un neuroendocrinologue à l'Institut de recherche Burdenko, ainsi qu'au Centre de recherche endocrinienne. Avec le fait que pendant la grossesse, oublier l'adénome, je ne suis pas d'accord, car souvent l'hyperprolactinémie est une maladie secondaire, et si la prolactine est élevée, alors la raison n’est pas forcément l’adénome, il peut y avoir un problème avec la glande thyroïde. Par conséquent, un contrôle par un endocrinologue est nécessaire. En ce qui concerne les médicaments, malgré le fait que je ne prévois pas encore, mais j'ai demandé aux spécialistes, ils ont dit que Dostinex devrait être arrêté dans 1 mois. avant la conception prévue. et si une grossesse est survenue pendant la prise du médicament, annulez-la. De plus, de nombreux médecins ont déclaré qu'après la grossesse, l'adénome pouvait disparaître parce que le fond hormonal change. Je m'inquiète depuis longtemps des maux de tête, mais la cause des maux de tête ne peut pas être un MICROadénome Je vois un excellent endocrinologue à Orenburg, si cela vous intéresse, je peux alors vous dire ses données..

Merci pour le commentaire. Je me suis déjà calmé et tout ira bien pour moi. et j'ai oublié cette maladie. Bonne chance à toi!

Six mois de grossesse n'est pas

Je l'abaisse avec de la bromocreptine dans l'utérus borovaya de phase 2 et duphaston

On m'a dit que si je suis enceinte jusqu'à 4 mois, je bois de la bromocreptine à très petite dose et je regarde la prolactine. Si on ne l'abaisse pas, on peut geler.

Ils ne le regardent pas lorsque le placenta est déjà apparu et que l'enfant n'est pas dépendant de vos hormones

Vous ne pouvez pas tomber enceinte tout de suite avec Dostinex. Comme six mois plus tard. Pendant la prise, il est contre-indiqué. A un effet plus durable que la bromocreptine.

La bromocrétine a un effet de 4 jours, donc ils la boivent tous les jours. Et sa dose peut être contrôlée. Beaucoup n'ont aucun effet car ils ne boivent pas toujours (oubliés, etc.)

Après b, vous devez contrôler la prolactine. Puisque si vous allaitez, il augmente considérablement et l'adénome peut progresser.

C'est ce que je sais.

En général, vous avez besoin d'un médecin compétent.

Et la chose la plus importante. Ils (les médecins) vous assureront que vous ne pouvez pas vous nourrir. RACE COMPLÈTE. votre lait ira en litres))) c'est l'avantage du prolactinome, si je puis dire. Terminer l'alimentation - contrôle IRM. Dans mes six mois après avoir accouché, il n'a pas augmenté. Après un an et demi, le problème a été résolu. Il b. Cela a donc influencé. Bonne chance.

Si vous êtes intéressé à demander. J'ai tout traversé.

Je te demanderai maintenant aussi)

Oh merci pour la réponse, tu m'as rassuré. Le médecin est maintenant normal, jeune, elle est la seule à avoir soutenu mon B.Et puis tout le monde, d'une seule voix, n'arrêtait pas de répéter que B devait être interrompu, même l'endocrinologue en chef de la région a écrit que prolonger le vrai B. n'était pas sûr. Grâce aux dossiers de mon médecin, j'étais généralement inscrit. Ici, elle dit que c'est à moi de boire ou de ne pas boire de bromocreptine, mais c'est nocif pour l'enfant. Mais elle quitte maintenant notre clinique, je ne veux pas aller voir le vieil endocrinologue. Ils n’ont pas exigé un reçu du notaire indiquant que je n’ai pas de réclamation auprès des médecins, si quelque chose m’arrive pendant B et l’accouchement. Bonne chance à toi.

S'il vous plaît dites-moi, j'ai un microadénome 0,4 * 0,7 quelque part comme ça sur l'IRM, ils ont dit, maintenant je bois Dostinex pour le deuxième mois, je veux tomber enceinte quand je peux déjà commencer, ou seul le médecin peut donner la permission. Je suis juste très inquiet, je veux vraiment avoir des enfants, et le gynécologue a dit qu'il valait mieux reporter cela, aidez-moi avec des conseils s'il vous plaît