Principal

Oncologie

Hormone lutéinisante (LH) pendant la grossesse

Bonjour. J'ai 23 ans. Elle est mariée depuis 2 ans. Nous ne nous protégeons pas avec mon mari. Je ne peux pas tomber enceinte. A fait une échographie en octobre 2010: utérus 70-51-48, en forme de poire, position sur la ligne médiane, largeur de l'endomètre 10 mm., Ovaire droit aminci 37 * 32, follicules jusqu'à 6-8 mm, ovaire gauche 35 * 34, follicules jusqu'à 5-8 mm, du liquide a été trouvé dans le fornix postérieur. 14 d.m.c. Échographie de la glande thyroïde: située de manière atypique, plus près de l'épiglotte, les contours de la glande sont uniformes, les limites sont claires, la capsule est déterminée partout.La taille des lobes: largeur droite 15,4 mm, épaisseur 14,8 mm, longueur 51 mm., Gauche 15,3 mm., Épaisseur 13,7 mm, longueur 51 mm. Isthme 2,2 mm. Ganglions lymphatiques régionaux de structure inchangée. CONCLUSION: un noeud près de l'isthme à gauche 5,8 mm * 4,5 mm. L'hirsutisme est sur la ligne sous le nombril, autour des mamelons et sur le sternum. Les cheveux d'acné tombent pendant longtemps.
Ménarche à 12,5 ans Cycle 30-31. 3-4 jours, pas copieux. pas de douleur Récemment, il y a eu des douleurs au milieu du cycle Passé l'examen (novembre 2010): le spermogramme du mari est normal, la cuve de culture et l'oncocytologie, les frottis sont normaux. 0,86 (0-4,1), TSH 2,25 (0,4-4,0), T3 sv 5,13 (2,3-6,3), T4 sv 16,3 (10,3- 24,5), cortisol 502,0 (138-690), DHEA-S 5,1 (2,17-15,2), FSH 4,2 (2,8-11,3), LH 59,3 ( 1,1-11,6), estradiol 88,4 (jusqu'à 587,4), prolactine 388 (40,28-530), progestérone 4,48 (jusqu'à 3,6), le sang va bien, échographie pendant 22 jours. utérus mc, déplacé vers la gauche, 57 * 49 * 40, M-écho 0,4 d'épaisseur, la structure correspond à la phase 2 du cycle, col 22 * ​​20, ovaire gauche 36 * 25, il y a des formations fluides jusqu'à 3,7 * 3,3 mm, ovaire droit 37 * 28, conclusion kyste folliculaire, adhérences du petit bassin, ovaires polykystiques.nommé femoston, dyufaston avec connexion de stimulation.
J'ai bu 2 cycles de femoston 2 10 et duphaston de 11 à 25 jours du cycle. Le cycle s'est avéré être de 25 jours, 30. Au milieu du cycle, il y avait de fortes douleurs ovulatoires. BT au début du cycle était toujours élevé (faible estradiol), maintenant c'est normal. si cela ne fonctionne pas - stimulation (clostilbegit 0,5 t + Siofora 500 et dyufaston) Dites-moi qu'une grossesse est possible? Puis-je réduire Lg? Selon le GHA - les tuyaux sont praticables

Bonne après-midi ! La grossesse est possible dans votre cas.

Le taux d'hormone lutéinisante chez la femme

Pour le déroulement normal de la grossesse, le travail coordonné de nombreux organes est nécessaire. Il est également très important de produire des hormones qui participent à la création de conditions favorables à la grossesse. L'une des hormones les plus importantes de la grossesse est l'hormone lutéinisante. La glande pituitaire est responsable de sa production, par conséquent, la perturbation de la glande pituitaire conduit à l'infertilité. Chez les hommes, la quantité de cette hormone est constante; chez la femme, la quantité de LH dépend du stade du cycle menstruel.

Hormone lutéinisante et ses caractéristiques

L'hormone lutéinisante participe au travail des glandes sexuelles. C'est de son activité que dépend la production d'hormones sexuelles féminines (progestérone) et masculines (testostérone). La glande pituitaire, un appendice cérébral situé dans le cerveau humain dans une section appelée la selle turque, est impliquée dans la production de cette hormone..

Après synthèse, l'hormone lutéinisante pénètre dans la circulation sanguine. Si une femme a beaucoup d'hormone lutéinisante dans son sang, cela indique qu'elle ovule. La libération de fortes doses de cette hormone dans le sang se produit généralement 14 jours après le début des règles (la phase lutéale du cycle). L'hormone lutéinisante se trouve également dans le sang masculin, mais normalement sa concentration est toujours constante. Dans le corps masculin, la LH stimule la production de testostérone, qui est impliquée dans la maturation du sperme.

La violation de la synthèse de l'hormone lutéinisante affecte directement la capacité de concevoir. Il est important de se rappeler que l'hormone lutéinisante se trouve à la fois dans le corps masculin et féminin (bien qu'elle ait des rôles différents). Le manque d'hormone lutéinisante dans le corps masculin conduit au fait que peu de spermatozoïdes de mauvaise qualité sont formés, ce qui réduit considérablement la capacité de concevoir..

Vous pouvez déterminer la quantité de LH dans le corps à l'aide de tests. Pour l'analyse, l'urine ou le sang sont généralement prélevés, après quoi la quantité d'hormone dans le corps est déterminée à l'aide de méthodes spéciales. Certaines personnes utilisent un test de concentration d'hormone lutéinisante pour déterminer le jour optimal pour la conception. Une telle analyse permet de planifier une grossesse..

Quantité normale de LH chez les femmes

Après la puberté, la quantité d'hormone lutéinisante dans le sang chez l'homme est toujours constante - 0,5-10 mU / l. Si la quantité de LH dans le sang des hommes est différente, cela peut indiquer la présence de maladies graves. En outre, les fluctuations de la quantité d'hormone lutéinisante dans le sang peuvent indiquer la présence de maladies chez les hommes. Chez la femme, la concentration de LH dans le sang n'est pas constante. Normalement, la concentration de LH chez les femmes devrait être la suivante:

  • 1 à 14 jours de règles (phase folliculaire) - 2 à 14 mU / l.
  • 14-16 jours de menstruation (phase d'ovulation) - 24-150 mU / l.
  • 16e jour de la menstruation - le début de la prochaine menstruation (phase du corps jaune) - 2-17 mU / l.

Comme vous pouvez le voir, le 14e jour de la menstruation, la quantité de LH dans le sang augmente beaucoup, ce qui sera montré par un test sanguin. Par conséquent, l'analyse de la concentration de LH vous permet de déterminer le jour optimal pour la conception. Vous devez également comprendre que la quantité de LH dans le sang chez les femmes dépend également de l'âge:

ÂgeQuantité de LH, miel / l
1 à 7 joursmoins de 0,7
8-15 joursmoins de 0,7
1-3 ans1-2
4-5 ans0,7-1
7-8 ans0,7-2
9-10 ans0,7-2,3
11 ans0,3 à 6,2
12 ans0,5-9,8
13 ans0,4-4,6
14 ans0,5-25
15 ans0,5-16
16 ans0,6-21
17 ans1.7-11

Après le début de la ménopause, la concentration de l'hormone lutéinisante se stabilise et est normalement de 14 à 53 mU / l.

Comment et quand un test sanguin est effectué pour déterminer la quantité de LH dans le corps?

Vous devez également comprendre que les données ci-dessus sont approximatives et ne reflètent souvent pas la réalité. De nombreuses études montrent que la concentration de LH est une caractéristique individuelle, par conséquent, une concentration élevée ou faible d'hormone lutéinisante dans le sang peut être la norme. C'est pourquoi le test de concentration de LH dans le sang doit être déchiffré non pas par le patient, mais par le médecin. Habituellement, les médecins prescrivent un test pour déterminer la concentration de LH dans le corps dans de tels cas:

  • Perturbation du cycle menstruel.
  • Manque de menstruation.
  • Infertilité ou présomption d'infertilité.
  • Fausse couche.
  • Retard de croissance.
  • Puberté prématurée.
  • Saignement de l'utérus.
  • L'endométriose.
  • Déficience sexuelle.
  • Syndrome des ovaires polykystiques.
  • Hirsutisme (une perturbation endocrinienne rare; excès de poils sur le menton, la poitrine, l'abdomen, etc.).
  • Un test de quantification de la LH peut être commandé pour déterminer la phase du cycle menstruel.
  • De plus, passer un test pour déterminer la quantité de LH dans le corps est obligatoire avant d'effectuer une fécondation in vitro (FIV).

Il existe les règles suivantes pour le don de sang à des fins d'analyse:

  • Pendant 3 jours, il est nécessaire d'exclure les charges sportives.
  • Arrêtez de fumer dans 60 minutes.
  • Vous pouvez prendre le sang des hommes n'importe quel jour.
  • Il est nécessaire de prélever du sang chez les femmes le 7ème jour du cycle menstruel (parfois les médecins prescrivent une période différente).
  • La présence de maladies endocriniennes peut fausser le résultat du test.
  • Quelques jours avant l'analyse, vous devez exclure la prise de médicaments pouvant affecter la concentration de LH dans le corps..

Faible concentration de LH

Une faible quantité de LH dans le sang se produit dans de tels cas:

  • Échec de la phase lutéale.
  • Fumer (c'est pourquoi vous ne devez pas fumer avant de donner du sang).
  • Prendre des médicaments qui affectent la concentration de LH dans le corps.
  • Manque de menstruation.
  • Syndrome de Sheehan.
  • Syndrome de Denny Morphan.
  • Maladie de Simmonds.
  • Nanisme.
  • Hypogonadisme hypogonadotrope.
  • Hyperprolactinémie.
  • Aménorrhée hypothalamique secondaire.
  • Troubles endocriniens.
  • Grossesse. Il est important de comprendre que lors du port d'un enfant, la concentration de LH sera maintenue à un niveau bas. Après l'accouchement, la concentration de LH dans le sang reviendra à la normale après 2 semaines.

Concentration élevée de LH

Si l'analyse montre qu'une femme a une quantité élevée d'hormone lutéinisante dans son sang (plus de 20 mU / L), cela signifie que l'ovulation a déjà eu lieu ou aura lieu dans les 24 heures suivantes. Après l'ovulation, des concentrations élevées de LH peuvent durer environ 36 heures. Une augmentation de la quantité de LH dans le sang peut être causée par les raisons suivantes:

  • Insuffisance rénale.
  • Prendre des médicaments qui affectent la concentration de LH dans le corps.
  • Tumeur hypophysaire.
  • L'endométriose.
  • Troubles endocriniens.
  • La fonction des glandes sexuelles est altérée.
  • La LH dans le sang augmente avec une activité sportive intense (c'est pourquoi, avant de donner du sang pour analyse, vous ne devez pas faire de sport pendant les 3 prochains jours).
  • LH augmente également avec le jeûne et le stress.

Échec de la phase lutéale

En cas de dysfonctionnement des ovaires, une défaillance de la phase lutéale (LF) peut survenir. La principale caractéristique de cette maladie est une violation de la fonction du corps jaune, qui se produit en raison d'un manque de progestérone dans le corps. En NLF, l'utérus n'a pas le temps de se préparer à la grossesse. Cela conduit à la mort d'un ovule fécondé, ce qui signifie l'infertilité..

Vous pouvez découvrir l'insuffisance de la phase lutéale à partir de l'analyse du graphique de température basale. Un test sanguin peut être nécessaire pour confirmer le NLF. Vous devez également vous rappeler que si la phase lutéale est insuffisante, l'intervalle de temps entre l'ovulation et le début d'une nouvelle menstruation diminue. En d'autres termes, si moins de 10 jours s'écoulent entre l'ovulation et une nouvelle période, vous devriez consulter votre médecin. Le traitement de ce trouble est un médicament qui réduit la prolactine et les androgènes..

Utilisation de l'hormone lutéinisante comme médicament

L'hormone lutéinisante artificielle a trouvé son chemin dans la médecine. Par exemple, l'hormone lutéinisante associée à l'hormone folliculaire fait partie des gonadotrophines pergonales et de certaines autres gonadotrophines urinaires (les gonadotrophines hautement purifiées contiennent généralement de petites doses de LH). Il existe également une lutropine-alpha recombinante, qui est utilisée dans le traitement de l'infertilité (le plus souvent, elle est utilisée dans la FIV pour stimuler la croissance ovarienne). En tant que médicament contre l'infertilité, au lieu de la LH, la gonadotrophine chorionique peut être utilisée, qui est associée aux mêmes récepteurs que l'hormone lutéinisante..

Synthèse de LH

Pour une grossesse normale, le travail coordonné de nombreux systèmes organiques est nécessaire. La synthèse des hormones, qui jouent un rôle important dans la grossesse, est d'une grande importance. L'une des hormones les plus importantes est la LH (hormone lutéinisante). Il est synthétisé par la glande pituitaire dans le corps féminin et masculin. L'hormone lutéinisante est impliquée dans la synthèse de la progestérone et de la testostérone.

La LH est synthétisée par l'hypophyse, une glande spéciale située dans le cerveau. Après synthèse, l'hormone pénètre dans la circulation sanguine. Il faut comprendre que dans le corps masculin, la quantité d'hormone dans le sang est toujours constante (0,5 à 10 mU / l). Si un homme a une quantité différente d'hormone lutéinisante ou si sa concentration change constamment, cela peut indiquer la présence de maladies. Chez la femme, la quantité de LH dépend du stade du cycle menstruel. Pendant les phases folliculaire et lutéale (phases 1 et 3), la concentration de LH est d'environ 2-15 mU / l; pendant la phase 2 (ovulation), la concentration augmente fortement et se situe dans la plage de 24 à 150 mU / l.

LH et planification de la grossesse

Grâce à cet effet, la grossesse peut être planifiée. Ainsi, les couples mariés passent un test rapide pour la concentration d'hormone lutéinisante dans le sang; si l'analyse montre une concentration élevée de LH dans le sang, cela signifie que la femme a déjà commencé ou est sur le point de commencer l'ovulation (la meilleure période pour la conception). Cependant, il faut se rappeler que les chiffres ne reflètent pas toujours la réalité, car la concentration d'hormone lutéinisante est une caractéristique individuelle. C'est pourquoi le médecin doit être engagé dans le décodage de l'analyse de la concentration de LH..

Dans certains cas, la concentration de LH dans le corps peut augmenter. Cela indique généralement la présence de maladies graves - endométriose, syndrome des ovaires polykystiques, tumeur hypophysaire, syndrome de fonte ovarienne et autres. De plus, la concentration de LH augmente avec les activités sportives intenses, le stress, le tabagisme, la prise de certains médicaments et le jeûne..

Il peut également y avoir une concentration réduite de LH dans le corps. Cela peut indiquer la présence de maladies graves telles que le syndrome des ovaires polykystiques, le syndrome de Sheehan, la maladie de Simmonds, le syndrome de Denny-Morphan, etc. De plus, la concentration de LH diminue avec l'obésité, le stress et la prise de certains médicaments. Vous devez également vous rappeler que la concentration de LH dans le sang diminue pendant la grossesse. Si les tests ont montré qu'il y a peu d'hormone lutéinisante dans le sang, cela peut indiquer la présence d'une grossesse et non de maladies. Après l'accouchement, la concentration de LH reviendra à la normale avec le temps..

Échec de la phase lutéale

Une autre raison importante pour une diminution de la quantité de LH dans le corps est NLF (insuffisance de la phase lutéale). Le NLF est une maladie dans laquelle la fonction du corps jaune est altérée (cela est dû à un manque de progestérone). En raison du NLF, l'œuf fécondé ne peut pas se fixer à l'utérus et est évacué du corps, conduisant à l'infertilité.

La LH est également utilisée pour fabriquer des médicaments qui peuvent aider à lutter contre la grossesse. En règle générale, ces médicaments sont une combinaison d'hormone lutéinisante et d'hormone folliculaire. Les médicaments les plus populaires de cette classe sont le pergonal et la lutropine-alpha. Cependant, récemment sur le marché du médicament LH, la gonadotrophine chorionique, qui remplit des fonctions similaires dans le corps humain.

Pour déterminer la concentration de LH dans le corps, vous devez faire un don de sang pour analyse. Avant de prélever du sang, vous ne devez pas faire de sport pendant les 3 jours suivants et ne pas fumer pendant les 60 prochaines minutes. En outre, pendant quelques jours, vous devez exclure la prise de médicaments pouvant affecter la concentration de LH dans le sang. Chez les hommes, les prélèvements sanguins peuvent être effectués n'importe quel jour, et chez les femmes - le 7ème jour des règles ((parfois les médecins prescrivent une période différente). Vous devez également vous rappeler que la présence de maladies endocriniennes peut fausser le résultat du test.

Qu'est-ce qui est responsable et quels sont les taux de LH pendant la grossesse? Essayons de le comprendre

L'hormone lutéinisante est un type d'hormone sexuelle qui est produite par l'hypophyse et aide le corps de la femme à se préparer au déroulement normal de la grossesse. Il est important pour les femmes enceintes de maintenir des performances normales, en particulier dans les premiers stades..

De quoi est responsable?

Lorsque la phase lutéale du cycle commence, les niveaux de LH sont élevés. Il s'agit généralement de 12 à 15 jours à compter du début de la dernière période menstruelle. Après la fécondation de l'œuf, la concentration d'hormone lutéinisante diminue progressivement.

Dès le moment de la conception, LH est responsable du processus de production de la quantité correcte de progestérone. L'hormone lutéinisante diffère dans la structure des protéines, sa synthèse se produit dans l'une des régions du cerveau - la glande pituitaire.

Les ovaires sont particulièrement sensibles à l'influence de cette hormone, avec le début de la grossesse, le besoin d'ovulation disparaît et le taux de LH diminue progressivement.

Si l'hormone est en excès, elle entraîne le développement de processus pathologiques dans le corps. Une pénurie aiguë est également dangereuse, car le fœtus en développement a un besoin urgent de progestérone.

Quelles sont les normes aux premiers stades?

Les lectures normales de LH varient en fonction de divers facteurs:

  • âge;
  • phases du cycle menstruel;
  • conditions de santé.

Dans les premiers stades, le niveau d'hormone lutéinisante ne sera pas plus que pendant la phase lutéale - de 2 à 17 mU / l.

Raisons du rejet

Le corps féminin est individuel, donc des écarts mineurs par rapport à la norme ne sont pas encore préoccupants. Mais avec tout changement à une date précoce, vous devez absolument consulter un médecin.

Les indices LH s'écartent de la norme sous l'influence des facteurs suivants:

  • après avoir pris des pilules contraceptives, qui comprenaient de la progestérone;
  • de fumer;
  • avec un stress fréquent;
  • avec un gain de poids rapide ou une perte de poids spectaculaire.

Renforcement

La LH est normalement élevée au moment de l'ovulation. Après le début de la grossesse, une telle déviation a déjà des causes de nature pathologique. Il peut être associé aux conditions médicales suivantes:

  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • une tumeur pituitaire;
  • déplétion ovarienne;
  • l'endométriose;
  • insuffisance rénale;
  • faible travail des glandes sexuelles.

En outre, une augmentation des niveaux d'hormones lutéinisantes peut être le résultat d'une activité physique intense ou d'un jeûne..

Diminution

Si les tests montrent une faible concentration de LH, les raisons peuvent être:

  • le développement de kystes ovariens;
  • retard de croissance du corps - avec nanisme;
  • absence prolongée de menstruation avant la grossesse;
  • travail limité de l'hypothalamus et de la glande pituitaire;
  • prendre des médicaments puissants;
  • mauvaise alimentation;
  • une augmentation de la concentration de prolactine dans le sang.

En début de grossesse, les valeurs de LH doivent être légèrement inférieures à la normale. S'il y a des écarts importants par rapport à celui-ci, c'est déjà une raison sérieuse de contacter un médecin..

grossesse avec une LH élevée

Les filles, en général, c'est toute la question. Quelqu'un est tombé enceinte avec une LH élevée. Peut-être qu'il y a de tels exemples?

Ou comment l'abaisser, que faire? Et l'ovulation peut-elle être stimulée? b

Avez-vous votre propre O? En général, la LH élevée n'est abaissée que par les OK (si elle est grandement surestimée et dépasse le terrier), et là, lors de l'annulation de B, ou ils font une stimulation afin que B se révèle probablement, sinon considérablement augmenté, alors ils stimulent simplement. En raison de la LH surestimée, la testostérone est souvent augmentée, une capsule dense peut se former sur le I, ce qui ne permet pas à l'ovule de sortir et de mettre le SOPK sous?

Je viens de m'améliorer avec les COC (

L'ovulation est devenue irrégulière ou tardive. La testostérone est normale. Et cela signifie que vous pouvez stimuler avec une lg accrue?

Je l'ai augmenté et j'étais sous stimulation pour la première fois de ce cycle, mais je n'avais pas au moins six mois au moins O, mais j'étais sous le stimulateur, alors j'attends le résultat))

Darina, partage le schéma de stimulation?

Donc, mes parents en général grandissent bien par eux-mêmes et l'endic est toujours bon, mais on m'a quand même attribué un clou de girofle de 5 à 9 jours et de 15 jours un duff, mais je connaissais déjà presque tout la stimulation sur le caillot (grâce aux filles et à diverses communautés similaires) et agi un peu différemment. J'ai vu un clost, comme ils l'ont dit, je suis allé à l'échographie les jours 9 et 11 du cycle endic 6mm, F 15, j'étais tendu par un petit endik, je ne sais pas, peut-être qu'il serait devenu O, mais j'ai décidé de jouer prudemment et j'ai enduit le Divigel pendant 4 jours la nuit pour 1 g. et à 15 C. J'ai F 20 mm, E11 mm. Le même jour, dans la soirée, j'ai injecté 10000 hCG, hier, j'étais sur une échographie, Oh était.

Autrement dit, un caillot de 5 à 9 puis un luffa, et lorsque le follicule est prêt, une injection de hCG? Faites l'injection vous-même?

oui caillot avec 5-9, le dufa seulement après O (suivi selon le calendrier BT) l'injection est injectée lorsque F 18-21mm. Ma belle-mère l'a fait pour moi, il n'y a rien de compliqué là-dedans. L'essentiel sur l'échographie est de surveiller le tout.

Et sans injection, le follicule lui-même n'est pas capable d'éclater ?. Désolé pour un tas de questions stupides (.

Je n'ai pas eu au moins six mois Oh, les follicules ont poussé, mais n'ont pas éclaté, apparemment ils manquaient de LH. C'est bon, demandez ce qui vous intéresse))

Comment se fait-il que le mensonge accentué ne soit pas loué? Ou s'agit-il du ratio lg / fsg?

Hormone LH

eh bien, parfois ils disent que le problème est dans ma tête :) dyufaston a aussi bu, n'a pas aidé: (au fait, je vais aussi chez un gynécologue rémunéré et elle m'a conseillé un neurologue de l'hôpital 40, une femme miracle, ils disent que beaucoup d'entre elles tombent enceintes :) assurez-vous d'aller à la mer, c'est le plus efficace méthode :) et sur l'annulation de OK aussi, beaucoup tombent enceintes, pendant ces trois mois les hormones devraient revenir à la normale! bonne chance à toi!

Le message a été modifié par l'utilisateur le 07/06/2011 à 10h24 Le message a été modifié par l'utilisateur le 07/06/2011 à 10h25

Augmentation de la LH, je ne peux pas tomber enceinte

salut! Je ne peux pas tomber enceinte pendant un an. Avant cela, il n'y avait pas de grossesse, le cycle était irrégulier. Il y a environ 3 ans, elle a commencé à être traitée pour une testostérone élevée, a vu ok (Diane35, Jess), prêt Femoston 2/10. Annulé son admission en septembre 2014. Au cours du premier mois. Un gros kyste est apparu. Nommé à nouveau pour 5 mois (regividone). Le kyste avait disparu, annulé en février 2015. Dyufaston a été prescrit de 15 à 25 DC. Et donc la grossesse est arrivée. Hier à 2 heures, j'ai fait des tests d'hormones. Voici les résultats:
Unités de résultat des hormones tour. Norme de laboratoire
TSH ultrasensible 1,0775 pmol / l 0,35-4,94
T4 gratuit 11.81 pmol / l 9-19.05
Sans T3 3.46 pmol / l 2.63-5.7
FSH 7,97 mUI / L 7,97
LH 11,96 mUI / L 2,39-6,6
Prolactine 297,87 mUI / L 108,78-557,13
Estradiol 139 pmol / l 77.07-921
Total de testostérone 0,26 ng / ml 0,13-1,08 ng / ml
Cortisol 10 μg / dL 3,7-19,4

Veuillez aider avec des conseils! Merci beaucoup pour votre travail, c'est tellement important pour les gens!

Questions connexes et recommandées

1 réponse

Votre niveau d'hormones thyroïdiennes et surrénales est tout à fait normal, de ce côté, il n'y a aucun obstacle à concevoir et à mener une grossesse.
Quant au niveau d'hormones sexuelles, il serait plus correct de consulter un gynécologue à ce sujet.

Meilleures salutations, Nadezhda Sergeevna.

Recherche du site

Et si j'ai une question similaire mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations dont vous avez besoin parmi les réponses à cette question, ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une question supplémentaire au médecin sur la même page si elle est liée à la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question, et après un certain temps, nos médecins y répondront. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher des informations pertinentes dans des questions similaires sur cette page ou via la page de recherche du site. Nous vous serons très reconnaissants si vous nous recommandez à vos amis sur les réseaux sociaux..

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales en mode de correspondance avec les médecins du site. C'est là que vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans leur domaine. En ce moment, sur le site, vous pouvez obtenir des conseils dans 50 domaines: allergologue, anesthésiste-réanimateur, vénéréologue, gastro-entérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, dermatologue, gynécologue pédiatrique, neurologue pédiatrique, urologue pédiatrique, chirurgien endocrinien pédiatrique, chirurgien endocrinien pédiatrique, spécialiste des maladies infectieuses, cardiologue, cosmétologue, orthophoniste, ORL, mammologue, avocat médical, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, nutritionniste, oncologue, oncourologue, traumatologue orthopédique, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, rhumatologue, psychologue, radiologue, sexologue-andrologue, dentiste, trichologue, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 96,76% des questions.

Hormone lutéinisante chez la femme: valeurs normales, raisons de l'augmentation et de la diminution

L'hormone lutéinisante chez la femme est produite tout au long de la vie, mais atteint ses valeurs les plus élevées pendant la fertilité, au milieu du cycle menstruel. La concentration de LH détermine directement la probabilité de conception. Si la synthèse de l'hormone diminue, l'ovulation ne se produit pas. Une concentration accrue entraîne également des problèmes: des perturbations dans le cycle se produisent, ce qui entraîne l'infertilité. Le traitement consiste en des changements de mode de vie et une hormonothérapie.

  • 1 Description
  • 2 Indications et procédure
  • 3 Valeurs normales
  • 4 Augmentation des niveaux d'hormones
  • 5 Symptômes de faibles niveaux de LH
  • 6 Traitement

L'hormone lutéinisante (LH) est sécrétée par l'hypophyse et régule l'activité des gonades et la production de progestérone et de testostérone. Il est produit chez les femmes et les hommes. Dans le corps masculin, le niveau de LH est constant. Il est responsable de la synthèse de la testostérone, qui est impliquée dans le processus de spermatogenèse.

Une concentration accrue de l'hormone dans le sang d'une femme est le principal symptôme du début de l'ovulation. Le pic de sa production est noté le 12ème - 16ème jour du cycle, en phase lutéale.

Les tests d'ovulation sont basés sur l'évaluation du taux de cette hormone dans le sang. Son ascension signifie que l'ovule sera libéré du follicule dans les prochaines 24 à 36 heures. Lors de la planification d'une grossesse, cette période est la plus propice aux rapports sexuels..

Indications pour les tests:

  • infertilité;
  • hirsutisme (poils excessifs sur le menton, la poitrine, le dos);
  • violation des périodes de la puberté;
  • retard de croissance;
  • l'endométriose;
  • recherche pendant la FIV;
  • évaluation de l'efficacité du traitement hormonal;
  • ménorragie et métrorragie (saignement utérin);
  • détermination d'une période favorable pour la conception;
  • manque de menstruation;
  • fausse couche habituelle;
  • menstruations rares et courtes;
  • diminution de la libido;
  • ovaire polykystique.

Un test sanguin est effectué à jeun. Il est nécessaire de réduire l'activité physique et le stress quelques jours avant l'accouchement, de manger des aliments légers la veille de l'intervention. L'utilisation de médicaments et le tabagisme sont interdits le jour du prélèvement sanguin.

En présence d'une maladie aiguë, une étude doit être menée au cours du cycle suivant. Pendant une semaine, les médicaments hormonaux sont arrêtés. Si des médicaments vitaux sont pris, vous devez en informer le médecin qui a ordonné le test.

Les femmes sont testées pour les hormones certains jours du cycle. Pour la lutéotropine, ceux-ci sont considérés comme du 3e au 7e ou du 19 au 22.

Après la puberté, chez les femmes en bonne santé, le taux d'hormones fluctue tout au long du cycle:

PériodeIntervalle de tempsNiveau LH (mU / l)
Phase folliculaireDu début du cycle jusqu'au 12ème - 14ème jour3-15
Période d'ovulation12ème - 16ème jour25-151
Phase lutéale du cycle menstruelDe l'ovulation au début de la prochaine période3-17

Chez les hommes en bonne santé, la quantité de LH est comprise entre 0,5 et 10 mU / l.

À différentes périodes de la vie, les valeurs normales de l'hormone peuvent également différer:

Années d'âge)Concentration en LH, mU / l
1-30,90-1,85
4-50,70-0,90
7-80,70-2,05
9-100,70-2,30
Onze0,30 à 6,20
120,50 à 9,81
130,40-4,60
14-160,50-25,1
171,70-11,2
18-192,30-11,2

Le niveau de lutéotropine pendant la ménopause est de 14,2 à 52,3 mU / l. Une augmentation des résultats d'analyse ne doit pas conduire à des conclusions prématurées. Un décryptage correct ne peut être effectué que par un médecin.

Lors du diagnostic de l'absence de grossesse ou de maladies du système reproducteur, le rapport LH et FSH est pris en compte. C'est cela qui peut indiquer aux médecins la présence de problèmes dans le corps féminin..

Pendant l'ovulation, il y a une augmentation significative de la concentration de LH (d'un ordre de grandeur). Cela se produit pendant toute la période de fertilité, à l'exception de la grossesse. En dehors de l'ovulation avant la ménopause, des taux élevés de LH peuvent indiquer ce qui suit:

  • fonte des ovaires;
  • perturbation des glandes sexuelles et des reins;
  • prolifération pathologique de la muqueuse utérine (endométriose);
  • néoplasmes hypophysaires.

Une augmentation de la LH à un niveau constant conduit à une anovulation, une modification de la nature du flux menstruel (abondant, maigre, coagulé, douloureux). Le manque d'ovulation conduit à l'incapacité de tomber enceinte avec des rapports sexuels réguliers.

Souvent, une augmentation des niveaux de LH est provoquée par des régimes basés sur le jeûne. Il y a une augmentation de la concentration de l'hormone et avec une activité physique accrue, un stress sévère.

Des taux bas se trouvent normalement chez les femmes enceintes. Cette période s'accompagne d'une absence naturelle d'ovulation, lorsqu'il n'y a pas besoin de niveaux élevés d'hormone. En dehors de la grossesse, cette condition peut conduire à diverses pathologies..

De faibles niveaux de LH provoquent des perturbations du cycle menstruel chez les femmes. De nombreuses maladies infectieuses, telles que l'hépatite B, la gonorrhée, la pyélonéphrite, les oreillons, etc., sont considérées comme les raisons de sa diminution..

Il existe d'autres facteurs qui conduisent à une carence en LH:

  • Maladie de Simmonds;
  • aménorrhée secondaire;
  • l'abus d'alcool;
  • fumeur;
  • médicaments non contrôlés (pilules contraceptives);
  • en surpoids;
  • opérations;
  • formation de la glande pituitaire;
  • aménorrhée;
  • retard de croissance;
  • maladie des ovaires polykystiques;
  • stress;
  • augmentation de la prolactine.

Pour normaliser le contenu en lutéotropine, une maladie est traitée qui provoque un écart par rapport à la norme:

  • Si une production insuffisante de LH par la glande pituitaire est détectée, le traitement est effectué en la stimulant avec des médicaments à base d'autres hormones. Des pilules ou des injections d'œstrogènes, de progestérone ou d'androgènes sont utilisées. Le médicament est prescrit par un médecin, l'automédication est exclue.
  • La tumeur qui produit l'hormone est enlevée chirurgicalement. Après l'opération, un traitement conservateur supplémentaire est effectué.
  • L'hypoplasie endométriale est éliminée avec des médicaments hormonaux. Parfois, cela conduit à des résultats positifs pendant une courte période ou sans effet du tout. Dans ce cas, un dispositif intra-utérin est placé: il a moins d'effet pathologique sur le foie et le tractus gastro-intestinal que les contraceptifs oraux combinés (COC).
  • Les kystes ovariens sont éliminés avec des COC, ils sont également capables de réduire la lutéotropine. Le médicament choisi par le médecin est prescrit pendant 3 mois. Si nécessaire, un cours supplémentaire est donné après une courte pause. Tout changement de posologie ou de médicament doit être discuté avec le gynécologue.
  • Si la diminution de la LH est associée à un stress persistant, il est conseillé à la femme de consulter un psychologue.