Principal

Écrevisse

Névrose pharyngée: symptômes, traitement, causes

Le sentiment que quelque chose est dans la gorge et qu'il n'y a aucun moyen d'avaler normalement peut conduire à une véritable panique et à des pensées de cancer. Mais en fait, dans la plupart des cas, les causes d'une boule dans la gorge sont psychogènes et le traitement nécessite le recours à une psychothérapie. Puisque tout cela n'est que les symptômes d'une névrose du pharynx.

Panneaux

Les signes de névrose laryngée peuvent être divisés en deux groupes:

  • une sensation d'étouffement;
  • une sensation de corps étranger dans la gorge (une boule dans la gorge).

Une boule dans la gorge avec névrose peut être ressentie en permanence, ou elle peut être perceptible principalement lors de la déglutition. Dans le même temps, il est plus difficile d'avaler du liquide ou de l'air que des aliments solides..

Habituellement, la sensation d'une boule dans la gorge devient plus forte après avoir mangé. Parfois, il «grandit» et «bloque» littéralement toute la trachée.

La sensation d'étouffement se manifeste:

  • peur de la suffocation, qui devient souvent plus intense en mangeant;
  • une sensation d'oppression dans la gorge, s'étendant parfois jusqu'à la poitrine;
  • le désir de bâillonner;
  • le besoin de se forcer à avaler, car il semble que, sans effort supplémentaire, cela ne fonctionnera pas.

Tous ces symptômes peuvent être présents pratiquement au même moment ou se manifester seuls. Leur force peut aller d'un inconfort subtil à une panique généralisée associée à la peur de l'étouffement..

Très souvent, les symptômes de la névrose pharyngée n'apparaissent que dans un contexte d'excitation évidente. Cependant, parfois ils viennent littéralement de nulle part.

La même personne au cours de la journée peut avoir des périodes d’état normal, des symptômes légers et des épisodes de panique aiguë associés à un «halètement».

Le fait est qu'il n'y a pas autant de pathologies somatiques dans le monde qui provoquent un tableau clinique similaire. L'un d'eux est le cancer de la gorge, qui n'est heureusement pas si courant. Le deuxième est le reflux gastro-œsophagien, qui est également souvent associé à une anxiété chronique..

Par conséquent, si vous ne vous êtes pas réellement étouffé, mais qu'il vous semble tout le temps que quelque chose interfère dans votre gorge lorsque vous avalez, vous ne pouvez pratiquement pas douter qu'il s'agit de votre nervosité..

La nature psychogène de l'apparition des symptômes, en règle générale, est confirmée par la présence d'autres signes d'un trouble névrotique chez une personne. Donc, généralement, ceux qui ont peur d'étouffer et "ne peuvent pas avaler" souffrent d'attaques de panique, de dystonie végétative-vasculaire (VVD), d'états obsessionnels, de crises de colère, etc..

Causes de sensation de boule dans la gorge et d'étouffement

Avec l'anxiété et le stress, qu'il s'agisse d'un état d'excitation aigu ou d'anxiété chronique, les muscles se tendent. Ce qui est logique, car ils se préparent à «combattre ou fuir». Les muscles du cou et du pharynx ne font pas exception. Ils deviennent également hypertoniques. Cela provoque une sensation de tension dans le larynx. Et souvent - le sentiment que quelque chose obstrue la gorge en avalant.

La situation est aggravée par le fait que le pharynx est une zone très sensible du corps. Et un léger inconfort en elle est clairement perceptible même par les personnes mentalement stables.

Dans le même temps, lorsqu'il s'agit de névrosés, focalisés sur leur santé (et ce sont ces personnes qui manifestent les symptômes de la névrose de la gorge), l'inconfort de la gorge est particulièrement frappant. Du coup, l'alarmiste "haletant" ne peut plus penser à autre chose qu'à celui qu'il halete et ne peut plus avaler.

Comment soulager l'inconfort de la gorge et l'étouffement

Tout comme le traitement de toutes les autres manifestations corporelles de la névrose, le traitement d'une boule dans la gorge et de la suffocation psychogène nécessite une attention particulière au trouble névrotique sous-jacent..

Cependant, l'élimination de la névrose est une entreprise de longue haleine. Par conséquent, vous devez connaître les méthodes qui peuvent vous aider à vous débarrasser de l'inconfort rapidement, bien que temporairement..

  1. Si vous ressentez une sensation d'oppression dans le larynx et une boule dans la gorge, il est bon de boire de l'eau fraîche, qui s'apaise. Et, en plus, il inculque à une personne «incapable d'avaler» la confiance qu'une fois l'eau passée, cela signifie que tout n'est pas si mal..
  2. Le jogging. Cette méthode ne convient pas aux personnes souffrant d'attaques de panique. Cependant, si vous n'avez pas de panique extrême, le jogging peut vous aider à vous débarrasser d'un coma dans votre larynx..
  3. Décoctions d'herbes médicinales. La phytothérapie n'est pas souvent en mesure de soulager les symptômes physiques de la névrose. Mais juste avec la névrose de la gorge, elle réussit. Dans ce cas, des étalages de décoctions de valériane, passiflore et cava.

Par conséquent, moins vous vous concentrez sur vos sensations désordonnées dans le larynx, plus elles vous quittent rapidement. Et inversement, plus vous pensez qu'il y a quelque chose dans votre gorge, que vous avez une boule là-bas, que votre gorge est serrée et ne vous permet pas d'avaler, plus tous ces symptômes seront forts. Ils ne vous mèneront pas à des conséquences tragiques. Mais aggravera considérablement la qualité de vie.

Étouffement dans la gorge: causes, symptômes et traitement

L'un des phénomènes assez courants qui donnent à une personne beaucoup d'excitation et d'inconfort est sans aucun doute la sensation d'étouffement sévère dans le larynx et le cou. Cela peut être causé par un certain nombre de facteurs différents. Mais ignorer cette condition serait une décision irréfléchie, car elle peut entraîner de graves complications..

Étiologie et tableau clinique

En règle générale, les crises d'étouffement dans la gorge sont des symptômes d'asthme bronchique, une maladie chronique très grave caractérisée par une obstruction des voies respiratoires et une hyperréactivité bronchique. Le plus souvent, cette condition survient après une activité physique prolongée, un contact avec des allergènes, le soir ou la nuit. Presque toujours, la maladie s'accompagne d'autres signes typiques, par exemple une respiration sifflante dans la région de la poitrine, des épisodes périodiques d'essoufflement, une toux sèche. Il peut y avoir une douleur dans le bas de la poitrine, plus caractéristique des attaques prolongées.

En outre, les raisons qui peuvent provoquer des spasmes dans la gorge comprennent diverses infections virales et, si la maladie commence, leurs complications - rhinite, otite moyenne, pneumonie, névrite. Avec un traitement rapide de la maladie sous-jacente, ces manifestations disparaissent d'elles-mêmes et ne doivent donc pas conduire à une excitation indue..

Important! Mais si de tels symptômes étaient détectés chez un enfant d'âge préscolaire, une attention particulière devrait être accordée afin d'éviter des conséquences graves..

De plus, la diphtérie, une infection dangereuse qui affecte le larynx, les bronches, la peau et d'autres organes, peut entraîner une sensation d'étouffement. Il se propage par des gouttelettes en suspension dans l'air, bien que dans certaines situations, une forme de transmission contact-ménage soit possible. L'inconfort dans la région de la gorge est dû à la formation de films qui bloquent la lumière des voies respiratoires. Si une assistance médicale appropriée n'est pas fournie, la maladie peut provoquer une asphyxie ou une suffocation. La diphtérie est caractérisée par les symptômes suivants:

  • état général de faiblesse,
  • pâleur excessive de la peau,
  • chaleur,
  • gonflement sévère du cou,
  • gorge irritée,
  • légère hypertrophie des ganglions lymphatiques,
  • enrouement dans la voix,
  • déglutition douloureuse,
  • l'apparition d'une teinte grise pelliculaire qui recouvre les amygdales palatines.

Enfin, la cause des sensations désagréables peut être des processus pathologiques de nature oncologique. La formation d'une tumeur cancéreuse, à la fois dans la gorge elle-même et dans les organes voisins, peut perturber la pleine déglutition et la fonction respiratoire, surtout s'il y a un développement malin du néoplasme. Le cancer est diagnostiqué chez des personnes de tout sexe, âge, statut social et richesse. Malheureusement, le maintien d'un mode de vie sain ne garantit pas une protection complète contre la maladie, même s'il réduit considérablement le risque de cancer. Son principal danger réside dans le fait que la maladie est pratiquement asymptomatique. Il n'est possible de l'identifier que dans les derniers stades, lorsque tout effet thérapeutique devient inutile..

L'étouffement dans la région du cou et de la gorge peut être accompagné de certains symptômes:

  1. La peau a une couleur blanc-gris, et dans une situation d'état spasmodique prolongé, elle commence à acquérir une teinte bleuâtre.
  2. Difficulté à respirer et à expirer. Du bruit extérieur peut également être présent.
  3. Tension musculaire dans le cou causant de la douleur.
  4. Sensation de boule dans la gorge.
  5. Transpiration excessive.
  6. Le processus de déglutition s'accompagne de sensations douloureuses.

Une attaque spasmodique, caractérisée par un degré léger, disparaît en quelques minutes sans aucune mesure. La fonction respiratoire est restaurée naturellement. Si le spasme acquiert une nature sévère du cours, une attention médicale immédiate sera nécessaire. Avec une condition similaire, des symptômes supplémentaires apparaissent:

  • des crampes musculaires spontanées se produisent,
  • évanouissement soudain,
  • écoulement abondant de mousse de la bouche.

La conséquence d'une telle attaque est une perturbation du fonctionnement des organes du système circulatoire, l'apparition de divers changements pathologiques qui causent des dommages irréparables au corps, voire la mort. Bien entendu, il est plus facile d'établir la cause du spasme causé par une obstruction mécanique (ingestion d'un corps étranger dans les voies respiratoires). Cependant, si diverses maladies sont devenues la source de maux de gorge, seule une étude approfondie du tableau symptomatique aidera à déterminer leur nature..

Diagnostics, méthodes de traitement et de prévention

Si les crises deviennent plus fréquentes et que le mécanisme de leur développement n'a rien à voir avec des stimuli externes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le médecin procédera à un examen complet, diagnostiquera le possible coupable de cette condition et prescrira un traitement.

Important! Tout d'abord, le patient doit consulter un thérapeute ou un oto-rhino-laryngologiste qui, après un examen diagnostique, le dirigera vers d'autres spécialistes étroits..

Aujourd'hui, les principales méthodes de détection sont:

  1. Examen échographique du larynx. La numérisation n'a pas de contre-indications, elle est totalement indolore, et en plus, elle est incroyablement informative et précise.
  2. La pharyngoscopie est un examen visuel de la gorge. Produit sous éclairage artificiel à l'aide d'un réflecteur frontal, d'une spatule et d'un spéculum nasopharyngé d'une taille de cinq à dix millimètres.
  3. Livraison de tests pour identifier le niveau d'hormones.
  4. Prenant un frottis pour la flore pathogène de la cavité buccale. Effectué à jeun, avant les repas, les liquides ou les médicaments.
  5. En outre, le médecin peut envoyer un test sanguin général et biochimique.
  6. L'endoscopie est une méthode d'examen des organes internes à l'aide d'un endoscope, qui est un appareil optique spécialisé.
  7. Dans certains cas, ils se tournent vers le FGDS. La technique est basée sur l'utilisation de l'optique en fibre de verre.

Le choix de telle ou telle méthode de diagnostic dépend du type de pathologie qui se développe dans le corps du patient et provoque des crises spasmodiques constantes dans la gorge.

Tout d'abord, si le spasme est déjà arrivé et que la personne a commencé à s'étouffer, suivre quelques recommandations simples aidera à surmonter cela:

  • un patient présentant de telles manifestations doit créer les conditions d'un repos émotionnel et physique complet,
  • lorsque le patient s'évanouit, il doit être amené à prendre conscience en apportant un coton-tige imbibé d'ammoniaque au nez pendant une courte période,
  • après avoir repris ses esprits, on devrait lui offrir une boisson abondante.

Dans une situation où ces conseils n'ont pas eu l'effet escompté, retenez votre souffle pendant quelques secondes, puis expirez lentement. De plus, un moyen assez efficace d'éliminer cette condition est de prendre un bain chaud pendant dix à quinze minutes..

Remarque! Une mesure d'urgence est l'appel du réflexe nauséeux de manière artificielle, qui consiste à appuyer sur la racine de la langue.

Si un objet étranger, par exemple des particules de nourriture, pénètre dans la gorge, vous devez essayer de l'enlever vous-même ou demander l'aide d'un chirurgien. La nature allergénique des spasmes implique une exposition à des médicaments tels que Suprastin, Aleron, Diazolin.

Les mesures thérapeutiques pour les symptômes déclenchés par l'asthme bronchique comprennent l'utilisation de divers bronchodilatateurs - Foradil, Ephedrine, Mogular. Si les crises ont été causées par un néoplasme malin, le traitement dépend en grande partie du degré de développement et de la négligence de la maladie. En règle générale, un cours de chimiothérapie et de radiothérapie est prescrit, ainsi que divers médicaments qui aident à éliminer les manifestations symptomatiques..

Les mesures de prévention comprennent:

  1. Le sommeil doit durer au moins huit heures par jour.
  2. Il est recommandé d'abandonner les mauvaises habitudes telles que fumer et boire.
  3. Si possible, évitez les situations stressantes qui entraînent un stress émotionnel excessif.
  4. Adhérez à une activité physique et physique modérée, reposez-vous plus souvent.
  5. Le régime alimentaire quotidien doit contenir des légumes frais et des fruits riches en fibres, ainsi que des protéines animales et des glucides simples.
  6. Si un trouble névrotique survient, vous devez commencer à prendre des sédatifs ou des psycholeptiques. Ils aident à se calmer et à soulager le stress émotionnel excessif..

Les crampes dans la gorge entraînent non seulement de l'inconfort et de l'inconfort, mais peuvent également nuire gravement à la santé et à la vie d'une personne qui s'étouffe. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin qualifié..

Sentiment d'étouffement. Attaques suffocantes dans le cou et la gorge. Quelles raisons peuvent causer ce symptôme

L'un des problèmes qui peuvent causer de l'anxiété et même de l'anxiété chez une personne est l'étouffement dans la gorge. Dans cette condition pathologique, les muscles du pharynx ou du larynx sont fortement réduits, ce qui provoque un rétrécissement des voies respiratoires ou même leur chevauchement complet. Une personne ressent un manque d'air, l'inconfort peut se propager aux muscles environnants.

L'étouffement dans la région du cou et de la gorge peut avoir différentes causes. Si une telle condition s'est produite, vous ne devez pas l'ignorer, car elle peut indiquer la présence d'un problème grave..

Ce qui se passe dans le corps

Qu'est-ce que l'étouffement? C'est une difficulté dans le processus de respiration. Cette condition peut se développer pour un certain nombre de raisons, de l'innocuité à la nécessité de soins médicaux urgents. La cause de l'étouffement peut être des problèmes de l'extérieur:

  • voies respiratoires,
  • du système cardio-vasculaire,
  • glande thyroïde,
  • système nerveux.

Une sensation d'étouffement dans la gorge se produit en raison d'une irritation sévère de certains groupes de nerfs situés dans le larynx.

Si l'étouffement dans la gorge a des causes associées au système respiratoire, il commence le plus souvent par un gonflement de la membrane muqueuse, qui peut être déclenché par divers facteurs. Les plus courantes sont les maladies inflammatoires de la gorge, les allergies, l'irritation due à l'air pollué. Les réactions allergiques sont particulièrement dangereuses. Le laryngospasme peut être très grave, en outre, il existe une possibilité de développer un œdème de Quincke avec une obstruction complète des voies respiratoires.

Le plus souvent, une sensation d'étouffement dans la gorge apparaît en relation avec des maladies inflammatoires. Cela peut être un mal de gorge, une pharyngite ou une laryngite. Le gonflement qui accompagne ces maladies rétrécit la lumière des voies respiratoires et il devient difficile pour une personne de respirer.

L'inflammation peut irriter les nerfs responsables de la contraction musculaire, puis un spasme se développe, ce qui perturbe également le libre passage de l'air, et il y a une sensation d'étouffement.

Symptômes accompagnant les processus inflammatoires

  • Un mal de gorge,
  • Nez qui coule, toux,
  • Augmentation de la température corporelle,
  • Faiblesse générale,
  • Ganglions lymphatiques éventuellement élargis.

Des spasmes récurrents de la gorge, accompagnés d'étouffements, peuvent être un signe d'infarctus du myocarde. La glande thyroïde peut provoquer une suffocation dans la gorge. Cela se produit avec des troubles endocriniens, accompagnés de son augmentation. En règle générale, ce n'est plus le stade initial de la maladie, par conséquent, des symptômes caractéristiques de la défaite de cet organe sont également présents:

  • irritabilité accrue,
  • dysfonctionnement cardiaque,
  • problèmes dans le tube digestif,
  • perte ou gain de poids,
  • détérioration de la peau, des ongles et des cheveux.

L'étouffement dans la gorge avec la glande thyroïde peut être causé non seulement par la pression de la glande hypertrophiée elle-même sur le larynx, mais également par des réactions inadéquates du système nerveux, car avec les maladies de cet organe, le système nerveux est le premier à être touché.
Les causes d'étouffement dans la gorge peuvent être associées à une surcharge, à la fois physique et psychologique. À tout surmenage, le corps réagit par des spasmes musculaires. Si ces spasmes surviennent dans la gorge, ils sont souvent accompagnés d'étouffement. La sensation d'étouffement est également dangereuse car elle peut provoquer chez une personne une grande peur, entraînant le développement d'une crise de panique, ce qui conduit à des spasmes musculaires encore plus importants..

Les femmes sont plus sensibles aux crises de panique, ainsi que les personnes au caractère anxieux et méfiant. Tout stress, surcharge au travail, conflit peut conduire au fait que la réaction émotionnelle d'une telle personne se traduira par une attaque de panique et de graves spasmes musculaires..

Comment se manifeste l'étouffement dans la gorge

Il est impossible de ne pas remarquer les signes d'étouffement dans la gorge, car le processus respiratoire est perturbé. Une telle condition pathologique peut durer très peu de temps, littéralement quelques minutes, mais elle peut s'éterniser..

Symptômes

  • Difficulté à respirer avec peu de bruit,
  • Tension musculaire du cou,
  • Sensation de boule dans la gorge,
  • Difficulté à avaler.

Avec une violation légère, la restauration de la fonction de respiration et de déglutition se produit indépendamment et assez rapidement. Si une maladie spastique sévère se développe, les symptômes suivants d'étouffement dans la gorge sont ajoutés:

  • blanchiment ou décoloration bleue de la peau,
  • sueur froide,
  • perte de conscience,
  • la libération de mousse de la bouche.

Ces symptômes sont causés par une grave privation d'oxygène due à une sténose des voies respiratoires. Si une personne n'est pas aidée dans les cas graves d'étouffement, le cœur et le cerveau en souffriront, il y a un risque de mort..

Les manifestations d'étouffement lors d'une crise de panique peuvent être assez prononcées. Ces réactions ne mettent généralement pas la vie en danger, mais elles sont très effrayantes pour les patients et peuvent les empêcher d'aider..

Symptômes d'attaque de panique

  • Gorge irritée,
  • Rythme cardiaque augmenté,
  • Vertiges,
  • Engourdissement dans les membres,
  • Douleur thoracique,
  • Vagues de chaleur,
  • Transpiration excessive,
  • Un fort sentiment de terreur.

De telles attaques surviennent soudainement, elles durent jusqu'à une demi-heure.

Comment aider

Si cette condition survient une fois dans le contexte d'une réaction allergique, d'une exposition à des substances nocives ou d'une infection, les mesures urgentes seront simples. Il est nécessaire d'assurer la paix, d'éliminer l'effet d'un allergène ou d'une substance nocive, vous pouvez boire de l'eau tiède et retenir votre souffle. Très probablement, cela suffira pour détendre les muscles, arrêter les spasmes et la suffocation..

Si les crises d'étouffement se répètent, un examen est nécessaire, qui en révélera la cause. Ensuite, il est possible de trouver un traitement adapté. Si la suffocation se produit dans le contexte d'attaques de panique, en plus du traitement permanent général, des mesures urgentes peuvent être nécessaires.

Étant donné que la raison de ces réactions réside dans des facteurs psychogènes, la maladie aiguë peut être soulagée à l'aide de tranquillisants à base de benzodiazépine prescrits par le médecin traitant..

La sensation d'étouffement dans la gorge peut ne pas constituer une menace du tout. Dans de tels cas, l'attaque passe rapidement et aucune assistance médicale n'est requise. Cependant, cette condition peut être le signe d'un problème grave et constituer en elle-même un danger pour la santé ou la vie. Pour connaître exactement la cause d'une telle pathologie, il vaut la peine de demander de l'aide et de suivre un cours de recherche pour poser un diagnostic..

Les contractions musculaires douloureuses et brusques, appelées spasmes, sont sûrement familières à beaucoup. En règle générale, le plus souvent les jambes "se rapprochent". Cependant, le problème est parfois beaucoup plus grave. Ce sont des crampes laryngées. Ils apparaissent soudainement, ils sont accompagnés d'un certain nombre de symptômes désagréables, parfois sévères. Les raisons de ce phénomène sont multiples. Disons les choses dans l'ordre.

Symptômes

Avec un développement aigu d'un spasme dans la gorge:

  • l'inhalation devient bruyante et difficile;
  • la peau devient bleue / pâle;
  • le cou est tendu;
  • la sueur froide sort.

Les spasmes dans la gorge peuvent entraîner un arrêt respiratoire, une suffocation. Certes, après un certain temps, l'attaque (si elle n'est pas forte) diminue sans interférence extérieure, l'inhalation est allongée et la fonction de déglutition est rétablie. Dans les cas particulièrement graves, une personne perd connaissance, elle a des convulsions, de la mousse sort de la bouche et l'activité cardiaque s'affaiblit. Plus l'attaque est longue, plus la probabilité d'asphyxie et, par conséquent, de mort est grande..

Certaines des principales causes de crampes à la gorge comprennent:

  • irritants dans l'air;
  • certains médicaments;
  • inflammation;
  • maladie thyroïdienne;
  • sur une base nerveuse;
  • avec névrose;
  • oncologie;
  • anévrismes aortiques.

Si le spasme dans la gorge est causé par un stimulus externe (comme la nourriture), la cause est facile à déterminer. Dans d'autres cas, vous devez analyser attentivement les symptômes qui l'accompagnent:

  1. Les infections des voies respiratoires (amygdalite, laryngite, pharyngite) peuvent provoquer des spasmes dans la gorge. Dans ce cas, ils s'accompagnent d'une déglutition douloureuse, d'une voix rauque, de douleurs, de transpiration..
  2. Avec la nature allergique des spasmes, les crises sont souvent précédées d'autres manifestations allergiques: démangeaisons, maux de gorge, qui provoquent toux, écoulement nasal, éternuements et crampes dans les yeux.
  3. En cas de dysfonctionnements du tractus gastro-intestinal, la crise est précédée d'une sensation de coma.

Problèmes liés aux repas

Des crampes dans la gorge peuvent être associées aux repas - se produisent immédiatement pendant ou après un repas. La nourriture peut les provoquer - de petits morceaux peuvent simplement rester coincés dans la gorge, ils réduisent la perméabilité du tube digestif et des voies respiratoires. Probablement, nous connaissons tous la sensation lorsqu'un arête de poisson se coince dans la gorge, parfois, pour l'extraire, les médecins ont même recours à une intervention chirurgicale urgente..

Pathologies endocriniennes

Des spasmes fréquents du larynx peuvent indiquer des maladies endocriniennes. Le patient a du mal à respirer, il lui devient difficile d'avaler de la nourriture. De tels symptômes nécessitent une consultation et un examen immédiats par un endocrinologue..

Certaines pathologies ou dysfonctionnements du système endocrinien provoquent souvent des crampes atroces dans la gorge. Dans ce cas, le diagnostic est effectué par un endocrinologue, après quoi le médecin prescrit un traitement.

Psychoneurologie

Certains troubles neuropsychiatriques provoquent également des spasmes de la gorge. Pour confirmer ou infirmer de tels soupçons, le médecin effectuera les diagnostics nécessaires.

La fatigue chronique, les situations stressantes, la fatigue physique sévère favorisent le développement d'anomalies neuropsychiatriques graves qui conduisent à des crampes qui se propagent à la gorge. Souvent, un spasme dans la gorge accompagne une sensation de sécheresse dans la bouche, la respiration devient difficile, le larynx devient engourdi. La voix peut disparaître, la personne devient hystérique, le schéma de son comportement change, la nervosité et l'irritabilité apparaissent.

Crampes musculaires chez les enfants

Le développement est formidable, qui n'a pas encore eu cinq ans. Cela est dû à l'innervation spéciale du larynx et du pharynx, ainsi qu'au fait que les muscles respiratoires chez les enfants sont très faibles.

Les spasmes dans la gorge chez les enfants ont un tableau clinique plus prononcé, l'inhalation devient un sifflement et la toux devient un aboiement. De telles conditions sont le résultat d'une forte peur des miettes, il se met à pleurer, le résultat est, qui se termine souvent par une sténose et une insuffisance respiratoire aiguë.

Parmi les facteurs provocateurs:

  • réponse émotionnelle à quelque chose;
  • peur, pleurs, rires;
  • toux (allergique ou froide);
  • les allergènes;
  • les médicaments;
  • maladies infectieuses;
  • une carence en calcium;
  • manque de vitamines D.

Mesures diagnostiques

Dans le cas où les crises sont des compagnons fréquents, mais ne sont certainement pas associées à des effets chimico-mécaniques, ne dépendent pas des antécédents émotionnels du patient, le médecin prescrira nécessairement un examen complet.

Il vaut mieux ne pas plaisanter avec des spasmes, il est impossible de poser un diagnostic seul, seul un spécialiste étroit peut le faire.

Parmi les principales méthodes de diagnostic:

  1. Pharyngoscopie. À l'aide d'un examen visuel du pharynx, d'un prélèvement de gorge et de tests spéciaux, le médecin déterminera les processus inflammatoires possibles qui ont affecté la gorge..
  2. Endoscopie et fibroesophagogastroduodénoscopie. Obligatoire si vous soupçonnez des maladies gastro-intestinales.
  3. La palpation aidera à déterminer la pathologie de la glande thyroïde. Si tel est le cas, le patient est référé pour une échographie, des études hormonales sont effectuées.
  4. L'azophagogastroduodénoscopie aidera à identifier une hernie diaphragmatique.
  5. CT, biopsie, marqueurs tumoraux - mesures de détection du cancer.

Traitement

En cas de spasme laryngé, il est important de pouvoir prodiguer correctement les premiers soins. Et aussi - appelez une ambulance en temps opportun. Avant l'arrivée des médecins, vous devez ouvrir les fenêtres pour la ventilation afin que l'air frais apparaisse dans la pièce; mettre le patient dans une position confortable, lui apporter la paix, lui donner un peu d'eau. S'il est inconscient, laissez le patient inhaler la vapeur d'ammoniaque..

Parfois, une gifle dans le dos, retenir votre souffle ou des nausées artificielles peuvent aider à soulager un spasme dans la gorge. Si l'attaque est trop longue, apportez de l'eau tiède dans la salle de bain et faites prendre un bain au patient - l'eau soulagera la tension, détendra et aidera à calmer la gorge.

Un traitement ultérieur doit être effectué sous la surveillance d'un médecin. Il est prescrit en fonction de la cause qui a conduit au spasme. En cas de troubles de l'innervation, vous devriez consulter un neurologue. Les pathologies hormonales nécessitent l'intervention d'un endocrinologue, les maladies gastro-intestinales - la consultation d'un gastro-entérologue. Pour les manifestations hystériques, consultez un psychiatre.

Mesures préventives

Personne ne peut être complètement assuré contre l'apparition de spasmes. Néanmoins, le respect des règles de base réduira les risques au minimum:

  • marchez régulièrement au grand air;
  • mangez bien et rationnellement;
  • observer le mode de travail, de repos, d'éveil;
  • n'abandonnez pas les procédures de relaxation;
  • traiter les maladies existantes à temps, ne pas ignorer les symptômes qui apparaissent.

Une sensation désagréable, lorsqu'un obstacle apparaît soudainement dans la gorge qui vous empêche de respirer à fond, peut être le symptôme de nombreuses pathologies différentes. Dans certains cas, il disparaît également soudainement, comme il a commencé, dans d'autres, au contraire, il s'intensifie et se développe en une maladie vraiment grave..

Que cette sensation s'accompagne ou non d'autres symptômes désagréables, cette condition est toujours effrayante et provoque une anxiété intense. Souvent, une telle anxiété est justifiée, car certaines maladies qui provoquent un étouffement dans la gorge peuvent être très dangereuses pour la vie et la santé humaines..

Dans cet article, nous vous dirons quelle maladie provoque le plus souvent un étouffement dans la gorge et dans quelles circonstances la survenue de ce symptôme nécessite une attention médicale urgente..

Quelles sont les causes de l'étouffement dans le cou et la gorge?

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent provoquer des crises d'étouffement dans la gorge. Vous pouvez lister les principaux:

Dans la très grande majorité des cas, une telle sensation est un symptôme d'asthme bronchique - une maladie chronique assez sévère caractérisée par une obstruction des voies respiratoires et une hyperactivité des bronches. En règle générale, les crises d'asthme associées à cette maladie surviennent principalement la nuit..

L'asthme bronchique est presque toujours accompagné d'autres symptômes, par exemple, comme une respiration sifflante caractéristique, qui peut être entendue même à une assez grande distance, une toux improductive et un essoufflement de gravité variable.

De plus, une sensation d'étouffement légère ou modérée dans la région de la gorge peut apparaître avec tout rhume, par exemple le SRAS, la pharyngite, le mal de gorge et autres. Lorsque vous vous remettez de la maladie sous-jacente, cette sensation désagréable disparaît presque toujours d'elle-même, elle ne devrait donc pas vous inquiéter. Dans le même temps, si une condition similaire est observée chez un petit enfant de moins de 5 ans, elle nécessite une attention accrue, car elle peut provoquer un spasme et un gonflement du larynx.

En outre, la cause d'une telle maladie chez les adultes et les enfants à tout âge peut être une maladie aussi grave et dangereuse que la diphtérie. Avec cette maladie, une sensation d'étouffement se développe en raison du chevauchement de la lumière du tube respiratoire avec des films. En l'absence de soins médicaux qualifiés, une telle situation peut provoquer l'apparition d'asphyxie, ou d'étouffement.

En règle générale, les symptômes suivants accompagnent également la diphtérie:

  • pâleur de la peau, engourdissement des membres supérieurs et inférieurs;
  • augmentation significative de la température corporelle;
  • douleur légère à modérée dans la gorge et en avalant;
  • faiblesse générale et malaise;
  • gonflement excessif du cou;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques cervicaux;
  • toux aboyante rugueuse;
  • voix rauque.

La sensation lorsque quelque chose se presse dans la gorge et ne permet pas une respiration et une déglutition complètes peut être causée par un néoplasme de la gorge elle-même ou des tissus et organes voisins, à la fois malins et bénins. En particulier, dans l'écrasante majorité des cas, la cause d'une telle pathologie est l'apparition de kystes ou de nœuds de la glande thyroïde, ainsi que son hypertrophie. Les tumeurs de la gorge peuvent apparaître chez les femmes et les hommes de tout âge, statut et statut social..

Contrairement à la croyance assez répandue, même les personnes qui mènent une vie saine et n'ont pas de mauvaises habitudes ne sont pas à l'abri de ces maladies. Malheureusement, très souvent, les néoplasmes tumoraux ne présentent aucun symptôme pendant une longue période et les patients ne les apprennent qu'au dernier stade..

Dans le même temps, le développement d'une telle maladie peut être suspecté par les symptômes suivants:

  • difficulté à avaler;
  • voix rauque;
  • fatigue rapide des ligaments en chantant ou en parlant;
  • odeur putride de la bouche;
  • douleur lancinante dans une ou les deux oreilles;
  • difficulté à respirer;
  • incapacité à respirer à fond;
  • l'apparition d'expectorations avec des stries de sang.

Lorsque les premiers soupçons de développement d'un néoplasme tumoral surviennent, vous devez consulter un médecin dès que possible et subir un examen détaillé, car la probabilité d'une guérison réussie dépend directement du stade auquel la maladie est détectée..

Une sensation de crampes et d'étouffement dans la gorge peut également survenir lorsqu'un corps étranger pénètre dans le pharynx ou le larynx. En règle générale, un objet étranger qui pénètre de manière inattendue dans la gorge lors de l'inhalation provoque non seulement une suffocation et des difficultés respiratoires, mais également une douleur intense, des spasmes et une toux spastique. S'il n'est pas possible d'éliminer vous-même ce corps étranger, il est nécessaire d'appeler une ambulance le plus rapidement possible, car une telle condition peut menacer la vie du patient..

Des symptômes d'étouffement d'intensité variable peuvent également apparaître dans les troubles neurologiques, en particulier la dépression sévère, la neurasthénie, les crises de panique, le syndrome d'hyperventilation et d'autres maladies. Souvent, avec de telles affections, une personne ressent un manque d'oxygène, des douleurs thoraciques, une augmentation du rythme cardiaque et du pouls, des étourdissements, des acouphènes, un engourdissement des membres et d'autres signes. Les crises d'asthme dans la plupart des cas ne surviennent pas trop souvent et ne durent pas plus de 30 minutes, cependant, pendant ce temps, elles provoquent une très forte anxiété chez le patient.

Enfin, l'étouffement dans la gorge est une conséquence directe de l'œdème laryngé, qui n'est pas une maladie distincte, mais un symptôme de certaines maladies. En particulier, les causes d'un tel œdème peuvent être des lésions infectieuses (mal de gorge, grippe, scarlatine, rougeole), des traumatismes et lésions mécaniques (compression ou ecchymoses du larynx), des brûlures thermiques ou chimiques graves, ainsi que la pénétration de divers allergènes, par exemple, poils d'animaux, pollen plantes et autres.

Y compris l'œdème laryngé se développe souvent avec une réaction allergique grave et potentiellement mortelle sous forme de choc anaphylactique.

Comment traiter correctement un étouffement dans la gorge?

Il faut comprendre que les crises d'asthme ne sont pas une maladie distincte, il n'est donc pas correct de les traiter, mais la maladie qui les a provoquées. Tout traitement médicamenteux ne peut viser qu'à leur soulagement temporaire, mais pas à se débarrasser de la maladie sous-jacente. Pour soulager votre état, vous devez absolument consulter un médecin qui procédera à un examen détaillé et identifiera les véritables causes de la suffocation.

En fonction des facteurs à l'origine de ce symptôme, ainsi que de l'état général du patient, un traitement conservateur ou chirurgical peut être prescrit. Dans les cas graves, il peut être nécessaire d'admettre le patient dans un hôpital pour une surveillance médicale 24h / 24 et la mise en œuvre des procédures médicales nécessaires.

Il est catégoriquement impossible de s'automédiquer en cas d'étouffement dans le cou et la gorge, en particulier chez les jeunes enfants de moins de 5 ans, car cela peut entraîner des conséquences irréversibles, allant jusqu'à une invalidité grave et la mort.

À la première apparition de telles attaques, il est nécessaire d'appeler une ambulance dès que possible et de suivre strictement toutes les recommandations des professionnels de la santé.

Il y a deux organes importants dans la gorge - le larynx et le pharynx..

Leur mouvement est facilité par les muscles.

Pour diverses raisons, la fréquence de leur contraction peut augmenter, provoquant ainsi des crampes et des douleurs dans la gorge..

La personne ressent de l'inconfort, de l'inconfort, il devient difficile de respirer.

Afin d'éliminer les symptômes désagréables, vous devez trouver la raison de leur apparition..

La maladie peut survenir indépendamment du sexe et de l'âge.

Causes d'occurrence

Une situation dangereuse peut provoquer un contact prolongé avec de l'eau froide, autrement appelé «noyade sèche». Les voies respiratoires supérieures deviennent irritées après avoir été exposées à un liquide. Le résultat est une réaction immédiate du nerf laryngé supérieur, ainsi qu'un spasme des cordes vocales. Il s'agit d'une réaction protectrice du corps à la pénétration d'eau froide à l'intérieur. Une fois les cordes vocales fermées, le cœur s'arrête par réflexe. Cette condition peut entraîner la mort du patient. Mais heureusement, dans la plupart des cas, les médecins parviennent à aider les patients à temps, et tout se termine bien..

Mais on note surtout des spasmes moins dangereux, dont les causes sont des maladies ou un état pathologique:

1. Inflammation purulente. Cela conduit à des sensations désagréables dans la gorge, accompagnées de douleurs intenses..

2. Spasme des muscles à mâcher. Leur travail est assuré par le nerf trijumeau. Avec son inflammation, la mâchoire et l'anneau pharyngien se contractent convulsivement.

3. Lésion du nerf glossopharyngé. Une personne peut s'étouffer non seulement à la salive, mais même à l'air. Cette condition est toujours accompagnée d'une toux sévère..

4. Maladies du système endocrinien. La glande thyroïde grossit et commence à appuyer sur le larynx.

5. Maladies du tractus gastro-intestinal. La membrane muqueuse du patient n'est pas capable de percevoir l'acide chlorhydrique, donc quand il y pénètre, il y a un spasme dans la gorge, ce qui est une réaction protectrice.

Outre des raisons gênantes, il existe plusieurs facteurs fonctionnels. Ils n'apparaissent pas constamment, mais ils ne disparaissent pas d'eux-mêmes sans l'intervention de spécialistes. Un exemple est l'ingestion d'un corps étranger dans la gorge..

Par exemple, en arête de poisson, il irrite les fibres nerveuses. De ce fait, provoquant une contraction des muscles pharyngés. Ou après qu'une personne a avalé une pilule, elle ressent un spasme prolongé, comme s'il était coincé dans la gorge. Cela est dû au fait que lors de la déglutition, peu de salive a été libérée, ce qui a entraîné une irritation des récepteurs de l'anneau pharyngien. Une telle bosse peut tomber, peut-être en quelques heures. Mais pendant tout ce temps, une personne ressentira un inconfort sévère, rarement accompagné de douleur..

Spasme dans la gorge: diagnostic de maladies possibles

L'apparition de crampes dans la gorge peut indiquer la présence de nombreuses conditions médicales graves. Par conséquent, pour éliminer les causes d'une maladie désagréable, vous devez savoir ce qui a causé son apparition:

1. Si vous ressentez un mal de gorge en avalant, votre voix devient rauque, alors vous avez probablement une infection virale ou bactérienne. Le spasme peut être déclenché par des maladies virales telles que l'amygdalite, la pharyngite, la laryngite, etc. Dans ce cas, vous ne pouvez ni fumer ni boire de boissons alcoolisées. Puisque tout cela irrite davantage la membrane muqueuse, augmentant les symptômes. Les experts prescrivent de se gargariser avec de la sauge ou de la camomille et de boire de l'eau chaude. Bains de pieds et compresses utiles.

2. Maladies du tractus gastro-intestinal, accompagnées non seulement de brûlures d'estomac, mais également de l'apparition de spasmes. L'acide de l'estomac retourne dans l'œsophage car les muscles du sphincter ne se contractent pas normalement. Une visite chez un médecin ne peut être évitée. Puisque vous devez choisir le bon traitement pour aider à réguler le mouvement des aliments dans le tractus gastro-intestinal. Il est également recommandé de manger plus souvent, mais de réduire les portions. Excluez les aliments qui peuvent irriter la membrane muqueuse de la gorge - épices, citron, tout ce qui est épicé et très salé.

3. Y a-t-il des spasmes dans la gorge avec difficulté à avaler la salive? De plus, cette condition ne se produit même pas au moment de manger. Les symptômes indiquent le stress ou l'anxiété. Dans cette situation, un bon massage, de l'exercice et des exercices de respiration vous aideront. Le stress sévère ou la dépression peuvent être soulagés avec des médicaments - novopassit, valocordin, teinture d'agripaume. Essayez de vous distraire des problèmes, ne vous inquiétez de rien. Il est possible qu'avec le retrait du stress émotionnel, le symptôme de la maladie disparaisse. Si, après toutes les tentatives pour se débarrasser du spasme, cela ne fonctionne pas seul, vous devez consulter un spécialiste dès que possible.

4. En plus des spasmes, il y a une douleur thoracique intense, surtout en se penchant. Il est possible que vous ayez une hernie diaphragmatique. Le surpoids peut provoquer son apparition. Par conséquent, si le patient est obèse, vous devez diriger tous les efforts pour vous en débarrasser. Votre santé s'améliorera avec chaque kilogramme perdu. Vous n'avez pas besoin d'exclure tous les aliments de votre alimentation. Il suffit que la fréquence des repas soit augmentée, mais son volume est réduit. Si la hernie est à un stade sévère, elle ne peut être retirée que chirurgicalement.

5. Le patient se plaint qu'il lui est constamment douloureux d'avaler et qu'en même temps, le poids disparaît rapidement. Une personne peut perdre plus de 5 kilogrammes en une semaine. Très probablement, le patient a une tumeur dans l'œsophage. En aucun cas vous ne devez hésiter, lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devez vous rendre chez le médecin. Un traitement opportun commencé lui sauvera la vie. Le médecin prescrira une radiographie au baryum, une biopsie muqueuse et une endoscopie. Le traitement ultérieur sera basé sur les résultats.

6. Un accident vasculaire cérébral récent peut provoquer des crampes à la gorge. Ce n'est un secret pour personne qu'au début d'un AVC, le patient ne peut pratiquement pas avaler. Les symptômes disparaîtront rapidement avec un traitement approprié.

Traiter un spasme dans la gorge

Pour que le traitement d'un spasme de la gorge soit efficace, il n'est pas facile de soulager les symptômes, mais de traiter tout le corps dans son ensemble. Il serait souhaitable de combiner une approche systémique visant à traiter les zones touchées.

Méthodes de traitement de base

Le traitement général se concentre sur le soulagement de la douleur et la relaxation musculaire. Une approche intégrée comprend les méthodes suivantes:

1. Traitement médicamenteux.

2. Traitement alternatif.

4. Récupération complète du corps grâce à une bonne nutrition.

Les médicaments sont sélectionnés en fonction de l'étiologie du spasme. Les médicaments peuvent être divisés en plusieurs groupes:

Les médicaments myotropes peuvent détendre les fibres musculaires et les médicaments neurotropes peuvent affecter la transmission correcte de l'influx nerveux. Vasodilatateurs - rétablissent la circulation sanguine normale.

Le plus souvent, des médicaments locaux sont prescrits pour les spasmes de la gorge. Si la cause de la maladie est des processus inflammatoires, des médicaments doivent être pris pour éviter les complications. À partir de préparations locales, les experts prescrivent et recommandent ce qui suit:

Les médicaments peuvent avoir un effet anti-inflammatoire et ramollir la membrane muqueuse de la gorge. Si le spasme s'accompagne d'une toux sévère, le traitement comprendra la prise d'antitussifs. Ce sont des médicaments à base de codéine, de glaucine. Et ce sont aussi les médicaments suivants:

Si vous suspectez une infection bactérienne, vous devez prendre Bioparox.

L'inhalation a un bon effet thérapeutique. Si un spasme de la gorge est associé à des pathologies neurologiques, il est impératif de se faire examiner par un neurologue.

Prévention des maladies

Si vous ressentez un spasme dans la gorge, vous pouvez prendre quelques mesures simples pour soulager votre état général:

1. En cas de spasme dans la gorge, le patient doit assurer un état de repos. La pièce dans laquelle il se trouve doit être constamment alimentée en air pur. Essayez de le protéger de toute information négative..

2. Il doit y avoir de l'ammoniac dans la maison, il pourra bien soulager ces spasmes.

3. Essayez de boire un verre d'eau. Sa température doit être la température ambiante. De plus, la boisson doit être abondante et fréquente. N'oubliez pas de contrôler la température, car l'eau froide déclenchera plus de symptômes..

Si rien de ce qui précède ne vous aide, essayez de retenir votre souffle pendant un moment. Ou que quelqu'un te tape légèrement dans le dos.

Cela se produit rarement, mais il arrive que les vomissements causés par des moyens artificiels puissent soulager les symptômes du spasme. Si l'attaque dure longtemps, vous pouvez essayer de prendre un bain pour réchauffer le corps..

Une fois l'attaque éliminée, vous devez constamment respecter plusieurs règles pour que cela ne se reproduise plus:

Les procédures de relaxation doivent être régulières;

Il est important d'assurer un sommeil sain et satisfaisant. Si le corps est constamment fatigué, ne dort pas suffisamment, le spasme peut réapparaître;

Vous devez planifier votre journée. Il devrait y avoir suffisamment de temps pour se reposer. Il est préférable que le travail alterne avec lui, par exemple, vous travaillez pendant 2 heures, vous vous reposez simplement pendant 15-20 minutes;

Nutrition adéquat. Fournissez à votre alimentation une quantité suffisante de vitamines et de nutriments;

Marchez plus souvent au grand air. Il est particulièrement important de le faire avant de se coucher..

Chaque type de spasme peut être caractérisé par une contraction musculaire qui, par conséquent, ne peut tout simplement pas se détendre. Dans tous les cas, ce phénomène s'accompagne de sensations douloureuses que tout le monde ne peut tolérer..

Boire beaucoup de thé chaud est une autre bonne méthode pour soulager un spasme dans la gorge. Caressez fréquemment votre gorge avec des médicaments prescrits par un spécialiste.

Surveillez votre santé. Même les petits symptômes doivent être pris en compte. Ils ne disparaîtront jamais d'eux-mêmes, mais ne feront qu'augmenter, offrant ainsi un inconfort encore plus grand..

Souvent, derrière le spasme apparemment habituel de la gorge, il y a une maladie grave. Le corps essaie donc simplement de vous faire savoir que quelque chose ne va pas avec lui..

Il est important de ne pas s'automédiquer, c'est-à-dire de ne pas se prescrire de médicaments. Depuis, avant de les prescrire, vous devez procéder à un examen complet du corps. Peut-être que quelque chose d'autre vient à la lumière qui affecte l'apparence du spasme. Par conséquent, consultez un médecin en temps opportun. Toute votre vie dépend de la rapidité avec laquelle l'examen a été effectué et le traitement a été prescrit..

Une sensation d'oppression (suffocation) dans la gorge: causes et traitement

En médecine, il existe de nombreuses maladies de natures diverses qui peuvent entraîner l'apparition de symptômes tels que l'étouffement ou une sensation d'oppression dans la gorge..

La raison peut résider à la fois dans une pathologie infectieuse simple, qui a conduit à un œdème tissulaire et à un rétrécissement de la lumière du larynx, et dans des maladies plus graves, telles que des néoplasmes malins.

Différents patients viennent souvent chez le médecin, unis par une plainte d'apparition d'étouffement. Dans ce cas, il est important d'évaluer clairement toutes les causes possibles, de trouver le facteur principal et de commencer à l'influencer. Une mise en œuvre minutieuse des mesures de diagnostic aidera à soulager le patient d'un symptôme désagréable.

Dans cet article, nous parlerons des causes possibles d'étouffement dans la gorge et des mesures que le patient doit prendre pour traiter un tel symptôme..

Une sensation d'oppression dans la gorge - causes possibles

Il existe un grand nombre de facteurs qui peuvent provoquer une constriction de la gorge, une sensation d'étouffement désagréable pour toute personne. Les raisons les plus courantes sont:

  • maladies infectieuses aiguës,
  • dommages aux articulations du cou avec arthrite,
  • nerfs pincés dans le cou,
  • diverses pathologies de la glande thyroïde,
  • blessure traumatique à la région du cou,
  • développement de pathologies tumorales,
  • certaines maladies du système respiratoire, etc..

Dans certains cas, un effet stressant sur le corps peut conduire à l'apparition d'un symptôme désagréable caractéristique. Avec le développement d'un symptôme dans le contexte du stress transféré, il ne faut pas s'inquiéter de la fonctionnalité des organes: la sensation de constriction disparaîtra dès que la personne se calmera, éliminant ainsi l'action du facteur de stress.

Chez les jeunes enfants, une sensation d'étouffement se développe souvent en raison d'une variété d'objets étrangers pénétrant dans les voies respiratoires. Dans ce cas, l'enfant commence également à tousser en essayant de libérer la trachée. Une telle situation met la vie en danger, car une structure étrangère piégée dans les voies respiratoires peut bloquer complètement la respiration, entraînant une suffocation et la mort. Se débarrasser du symptôme dans ce cas est assez simple: il est nécessaire de fournir une assistance pour dégager les voies respiratoires.

Parfois, l'habitude de porter des vêtements serrés bien ajustés autour de la gorge conduit à se plaindre d'une sensation d'oppression au niveau de la gorge. Dans ce cas, il est conseillé à la personne de refuser de porter de tels vêtements. Dans la plupart des cas, l'apparition d'un symptôme dû aux vêtements signifie uniquement que la région du cou d'une personne est très sensible, mais cela n'est pas considéré comme une pathologie.

Une sensation d'oppression dans la gorge - symptômes supplémentaires

La sensation d'étouffement est rarement un seul symptôme. Dans la plupart des cas, cette plainte est accompagnée d'un large éventail de signes supplémentaires d'une maladie, ce qui aide le médecin à diagnostiquer.

De plus, en raison du petit espace du cou, qui contient un grand nombre d'organes vitaux, plusieurs pathologies différentes qui se développent en même temps deviennent souvent la cause de la suffocation. Une personne peut également se plaindre des symptômes suivants:

  • l'apparition d'un sentiment d'inconfort lors d'une conversation ou d'un tel sentiment qui apparaît si vous devez parler trop longtemps,
  • sensation comme si une boule s'est formée dans la gorge, ce qui interfère non seulement avec le processus respiratoire, mais également l'acte d'avaler, il n'est pas possible de se débarrasser de la boule,
  • des sensations douloureuses peuvent également accompagner l'acte de déglutition, ce qui est particulièrement fréquent dans les maladies inflammatoires de la membrane muqueuse,
  • en raison d'un manque d'oxygène lors d'un traumatisme aux artères, des plaintes de lourdeur à l'arrière de la tête, des maux de tête peuvent apparaître; dans les troubles circulatoires sévères, des épisodes de perte de conscience sont également possibles,
  • une sensation d'engourdissement dans les membres, qui peut être de nature neurologique ou se développer en raison d'une circulation sanguine insuffisante.

La présence de symptômes supplémentaires, dont le patient se plaint, aide dans la plupart des cas le médecin à affiner la recherche des causes. L'essentiel est que lors du rendez-vous avec un spécialiste, le patient doit parler le plus complètement possible de ce qui l'inquiète exactement.

En quoi les différentes maladies diffèrent-elles dans le diagnostic et le traitement?

Lorsqu'une sensation de pincement dans la gorge apparaît lorsqu'un patient demande de l'aide, il effectue un diagnostic différentiel entre diverses maladies. Sur la base des résultats du diagnostic, le patient commence une thérapie, qui devrait soulager son état et se débarrasser des symptômes désagréables..

Selon le type de pathologie, le traitement peut être à la fois conservateur et opérationnel. Il est important de ne pas essayer de traiter vous-même la sensation d'étouffement, car sans diagnostic précis, au mieux, une personne perdra simplement du temps à lutter contre le symptôme, et non avec sa cause, et dans le pire des cas, provoquera une aggravation de son propre état..

Pathologies neurologiques

Les pathologies neurologiques et mentales d'un spectre différent provoquent souvent l'apparition d'étouffements. Ce symptôme accompagne souvent les états dépressifs, le syndrome d'hyperventilation, la neurasthénie et diverses crises de panique..

Il est intéressant de noter qu'en raison de la plus grande labilité du système nerveux chez les femmes, ces problèmes surviennent plus souvent que chez les hommes. La gravité de la suffocation chez le beau sexe est également souvent plus sévère.

La sensation d'étouffement dans les troubles neurologiques est souvent accompagnée de symptômes supplémentaires tels qu'une sensation aiguë de peur, l'apparition de palpitations et de crises de vertige et une accélération de la fréquence cardiaque. Tous ces phénomènes sont la conséquence d'une forte surcharge du système nerveux humain..

Les neurologues, psychothérapeutes et psychiatres sont impliqués dans le traitement de ces pathologies. Les patients se voient prescrire des médicaments qui ont un effet sédatif (en fonction de la gravité de la maladie et de son type, des décoctions simples d'herbes sédatives et des médicaments plus graves peuvent être prescrits), des médicaments du spectre des antidépresseurs.

De nombreux médicaments utilisés pour traiter les pathologies neurologiques ne sont délivrés que sur ordonnance, il est donc impossible de les obtenir sans consulter un médecin..

Comment traiter l'essoufflement

Néoplasmes de diverses natures

Les tumeurs de nature bénigne et maligne sont une autre cause fréquente de sensation de constriction dans la gorge. Cette raison de l'apparition du symptôme est de nature complètement mécanique. Le fait est qu'il y a peu de place dans le cou, ce qui signifie qu'il est très facile de provoquer une sensation de constriction dans les structures voisines..

Plus la tumeur se développe, plus les symptômes de compression seront prononcés, auxquels, en plus de l'étouffement, il est habituel d'inclure une sensation de boule dans la gorge, un affaiblissement ou une perte complète de la voix, son enrouement, des difficultés à avaler.

L'approche du traitement d'une maladie tumorale dépendra de sa nature et de son taux de croissance. Si un patient reçoit un diagnostic de formation bénigne qui ne se développe pas du tout et ne cause pas de désagréments graves, il lui sera alors conseillé d'observer régulièrement un spécialiste. Des observations sont nécessaires pour suivre le développement de la tumeur et, s'il y a un risque de dégénérescence, pour l'enlever chirurgicalement.

Si la tumeur est maligne, elle devra probablement être enlevée chirurgicalement. Une fois la tumeur retirée, la personne sera recommandée, selon le stade du processus, une radiothérapie ou une chimiothérapie pour éviter les rechutes. Des médicaments du groupe des cytostatiques peuvent également être prescrits. En outre, le patient devra être surveillé pendant une longue période par des oncologues, dont la tâche est de détecter en temps opportun de nouvelles tumeurs et de commencer leur traitement si le besoin s'en fait sentir..

En fonction des symptômes supplémentaires, le patient peut être recommandé des complexes de vitamines, des sédatifs, des analgésiques de différents degrés d'effet.

Œdème muqueux

Les poches qui affectent la membrane muqueuse ne sont pas considérées comme un type indépendant de maladie, mais agissent comme un symptôme supplémentaire. Comme dans le cas des tumeurs, la cause de l'étouffement est mécanique: un gonflement de la membrane muqueuse se développe, ce qui conduit à un rétrécissement de la lumière du larynx, ce qui signifie que moins d'oxygène pénètre dans le corps.

Un gonflement de la membrane muqueuse de la gorge peut survenir en raison d'un traumatisme, après des brûlures, à la suite de maladies infectieuses graves ou de réactions allergiques. En fonction de la cause de l'œdème, le traitement sera sélectionné.

Très souvent, l'œdème laryngé s'accompagne d'un syndrome douloureux, qui apparaît soit en réponse à la déglutition, soit en parlant. Cela est dû au fait que la membrane muqueuse devient particulièrement sensible aux irritants et que tout mouvement agit comme un facteur irritant supplémentaire..

Le gonflement de la membrane muqueuse se développe rarement à la vitesse de l'éclair (cela se produit principalement lors d'une violente réaction allergique). Le plus souvent, les plaintes du patient apparaissent assez lentement, par étapes..

Le choix de la méthode de traitement dépend de la cause principale du développement de l'œdème. Ainsi, par exemple, si un virus est devenu un facteur déclencheur, le patient se voit prescrire des médicaments antiviraux et des médicaments fortifiants, des complexes vitaminiques. S'il y a une température, elle est ramenée à des valeurs normales ou légèrement élevées..

Si une suffocation et une sensation de constriction dans la gorge sont provoquées par l'angine, le patient doit se voir prescrire des médicaments du groupe des antibiotiques et des antiseptiques. Le traitement avec des antibiotiques est considéré comme obligatoire pour l'angine de poitrine, il ne faut pas le négliger, afin de ne pas faire face à d'éventuelles complications.

S'il n'est pas possible d'établir immédiatement la cause de l'œdème muqueux, des anti-inflammatoires peuvent être prescrits au patient. Ces médicaments aident à soulager le gonflement de la gorge, et donc à soulager le symptôme de suffocation..

Diphtérie

La diphtérie est une maladie infectieuse complexe et potentiellement mortelle, souvent accompagnée d'étouffement. Il nécessite une mention distincte, car il est assez difficile à diagnostiquer et affecte souvent les jeunes enfants..

Le bacille diphtérique, pénétrant dans la gorge, provoque non seulement une suffocation, mais également l'apparition d'une toux, de la fièvre, un gonflement du cou et d'autres symptômes. Le tableau clinique de la diphtérie ressemble à de nombreuses autres maladies, ce qui complique considérablement la recherche diagnostique et ne permet pas un diagnostic aux premiers stades de la maladie.

La diphtérie n'est pas diagnostiquée comme diagnostic tant qu'un prélèvement pharyngé n'est pas obtenu. Dès que le médecin voit un bacille diphtérique dans les résultats du frottis, il a le droit de commencer le traitement.

La base du traitement de la diphtérie est l'introduction d'un sérum antitoxique spécial avec une activité anti-diphtérique. Naturellement, l'introduction de sérum ne se fait pas à domicile, mais dans un hôpital infectieux spécialisé, où une personne peut être aidée en cas de réaction inattendue..

Si le patient a une telle difficulté à respirer qu'il n'a pas le temps d'attendre l'action du sérum, il subit une trachéotomie. Cette manipulation vous permet de fournir un processus de respiration contournant les zones touchées..

Komarovsky sur la diphtérie

Autres pathologies possibles

En plus des maladies déjà mentionnées, d'autres pathologies peuvent entraîner des difficultés respiratoires et une compression dans la gorge..

Par exemple, un étouffement et une sensation d'oppression dans la gorge sont souvent le résultat d'une réaction allergique grave. Dans ce cas, il est recommandé au patient de prendre des médicaments à action antihistaminique. En fonction des symptômes allergiques supplémentaires, des gouttes nasales et oculaires peuvent également être prescrites en cas d'écoulement nasal sévère ou de larmoiement.

Le choc anaphylactique est une variante d'une réaction allergique avec suffocation sévère. Cette condition nécessite une assistance urgente de spécialistes qui seront en mesure de prendre toutes les mesures nécessaires. Le choc anaphylactique met la vie en danger et est une condition urgente, par conséquent, lorsqu'il se développe, ils appellent une ambulance sans essayer de faire face au problème par eux-mêmes.

Une autre cause fréquente d'étouffement et de sensation d'oppression dans la gorge est diverses pathologies de la glande thyroïde, accompagnées de son élargissement. La prolifération du tissu thyroïdien conduit à un clampage des structures les plus proches, ne posant pas de menace grave pour la vie, mais provoquant une gêne sévère pour le patient.

Le traitement des maladies thyroïdiennes sera choisi par le médecin en fonction de la variété. Ainsi, par exemple, en cas d'hypothyroïdie (manque d'hormones organiques), un traitement hormonal substitutif et des préparations d'iode peuvent être prescrits, et avec l'hyperthyroïdie (un excès d'hormones produites), des anti-inflammatoires, des médicaments anti-thyroïdiens sont utilisés (neutralisent l'effet de l'excès d'hormones). Si la glande thyroïde atteint une taille énorme, la question de l'ablation de la glande thyroïde est décidée.

Dans certains cas, la suffocation se produit en raison d'une crise d'asthme bronchique. Une telle attaque nécessite l'utilisation d'inhalateurs bêta-adrénomimétiques à courte durée d'action. Si une personne souffre d'asthme bronchique sévère, des médicaments à base de glucocorticoïdes sont sélectionnés pour lui, arrêtant les processus négatifs dans les poumons. Si vous ne pouvez pas faire face à une crise d'asthme bronchique en utilisant des moyens conventionnels, vous devez également appeler une ambulance, qui fournira une aide d'urgence aux patients..

Mesures diagnostiques

Les mesures diagnostiques des plaintes de constriction de la gorge sont souvent décisives. Le médecin est obligé de faire attention aux plaintes du patient, aux antécédents médicaux, au moment de l'apparition des premiers symptômes.

En fonction des symptômes supplémentaires, des examens seront également prescrits. En cas de suspicion de diphtérie, le médecin doit prescrire un prélèvement de gorge. Pour les blessures de la colonne cervicale, une radiographie est recommandée, la tomodensitométrie et l'IRM sont possibles. Si une biopsie est effectuée si une tumeur est suspectée pour déterminer le type de tumeur.

Sur la base du résultat des examens diagnostiques, un diagnostic est posé et ce n'est qu'alors que les mesures de traitement commencent. Un traitement basé uniquement sur les symptômes n'aura qu'un effet temporaire, sans protéger une personne des conséquences possibles des maladies.

Le traitement d'un symptôme à domicile sans diagnostic bien établi est inacceptable. Cela peut être dangereux dans le cas d'affections aiguës telles que la diphtérie à un stade sévère, un choc anaphylactique et une crise d'asthme bronchique sévère. Soyez vigilant lorsqu'un symptôme survient et consultez un médecin!