Principal

Pituitaire

Pourquoi des douleurs thyroïdiennes surviennent-elles??

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants du corps humain, car elle lui fournit des hormones essentielles. Tout le monde ne sait pas que les problèmes de thyroïde peuvent ne pas apparaître immédiatement. Et parfois, le petit homme ne comprend tout simplement pas que c'est la glande thyroïde qui en souffre. Lorsqu'un tel symptôme apparaît, une douleur dans la glande thyroïde, cela ne peut qu'être alarmant. Certaines maladies qui méritent d'être examinées plus en détail peuvent provoquer l'apparition de ce symptôme désagréable..

1. Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie (ou thyrotoxicose) est un syndrome clinique qui se développe en raison d'une augmentation de l'activité de sécrétion d'hormones thyroïdiennes. En conséquence, il y a une libération excessive d'hormones du groupe thyroïdien (T3-triiodoronine et T4-thyroxine). De grandes quantités de ces hormones entrant dans la circulation sanguine provoquent l'accélération de la plupart des processus dans le corps (par exemple, il y a une forte accélération du métabolisme).

Les raisons du développement de l'hyperthyroïdie:

  • à la suite d'autres maladies de la glande thyroïde;
  • goitre toxique diffus;
  • inflammation de la glande thyroïde de nature virale;
  • goitre nodulaire (induration locale);
  • tumeurs hypophysaires;
  • adénomes thyroïdiens;
  • à la suite de la prise d'hormones d'origine synthétique en quantités excessives;
  • hérédité.

Symptômes d'hyperthyroïdie

La symptomatologie de cette maladie dépend directement du stade de développement de la maladie et de sa gravité. L'hyperthyroïdie peut se manifester par les symptômes suivants:

  • l'apparition de troubles du système nerveux central;
  • l'apparition de troubles du système cardiovasculaire (modifications de la fréquence cardiaque et augmentation de la fréquence cardiaque);
  • développement de problèmes ophtalmiques (déplacement des globes oculaires vers l'avant, gonflement et douleur des paupières, bifurcation d'objets, etc.);
  • modifications des processus métaboliques (perte de poids brutale, transpiration, modifications des propriétés de la peau);
  • l'apparition de difficultés à marcher et de douleurs pendant le mouvement;
  • développement de troubles génitaux (chez les femmes - une modification du cycle menstruel, chez les hommes - une diminution de la puissance).

Traitement de l'hyperthyroïdie

Après un examen complet et un diagnostic précis, le traitement correct peut être prescrit, qui peut être effectué par les méthodes suivantes:

  • traitement médical;
  • intervention chirurgicale (ablation complète ou partielle de la glande thyroïde);
  • traitement à l'iode radioactif.

Le choix de telle ou telle méthode de traitement se fait exclusivement sur une base individuelle, en fonction de la cause profonde du développement de la maladie et du stade de son développement, lorsque la glande thyroïde peut ne pas faire mal immédiatement.

2. Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est un syndrome clinique de la maladie thyroïdienne, qui se caractérise par une diminution du niveau de production d'hormones thyroïdiennes, et est également l'exact opposé de l'hyperthyroïdie..

Les raisons du développement de cette maladie peuvent être des changements pathologiques de la glande thyroïde, ainsi qu'une prédisposition héréditaire.

Symptômes de l'hypothyroïdie:

  • troubles du système nerveux central, exprimés par le développement d'un état dépressif, une fatigue élevée, une faiblesse, une insomnie, un affaiblissement de la concentration et une perte de mémoire;
  • intolérance au froid;
  • faiblesse musculaire et douleur;
  • augmentation de la peau sèche des coudes et des genoux;
  • perte de cheveux et ongles cassants;
  • gonflement des mains et du visage;
  • l'apparition d'un excès de poids, dont il est assez difficile de se débarrasser;
  • angine de poitrine et essoufflement;
  • diminution de l'appétit;
  • chez les femmes - perturbations du cycle menstruel, infertilité, début précoce de la ménopause.

Traitement de l'hypothyroïdie

Le traitement de cette maladie, en règle générale, se déroule en deux étapes:

  • Traitement médicamenteux - restauration des niveaux hormonaux en prenant des médicaments contenant des hormones. Un tel traitement peut provoquer certains effets secondaires (maux de tête, hypertension artérielle, troubles nerveux), conséquence de l'action des hormones artificielles.
  • Thérapie de rééducation - visant à éliminer les effets secondaires après un traitement médicamenteux (utilisé pour soulager la douleur et éliminer les processus inflammatoires dans la glande thyroïde), ainsi que le traitement des maladies survenues dans le contexte de l'hypothyroïdie.

Un résultat positif du traitement n'est possible que si l'hypothyroïdie est commencée à temps. Aux stades avancés, il est presque impossible de restaurer le fond hormonal à la normale, ce qui est associé à une atrophie de la glande thyroïde.

3. Thyroïdite lymphomateuse (auto-immune)

Cette maladie est caractérisée par une nature inflammatoire, à la suite de laquelle commence le processus d'endommagement des tissus de la glande thyroïde. Avec la thyroïdite lymphomateuse, des anticorps apparaissent dans le corps, ce qui contribue à la destruction des cellules folliculaires thyroïdiennes.

Les raisons du développement de la thyroïdite lymphomateuse:

  • hérédité;
  • autres anomalies du système endocrinien (hypophysite, goitre toxique, myasthénie grave);
  • blessures et opérations dans la région du cou;
  • d'autres processus inflammatoires et infections survenant dans le corps;
  • à la suite d'une prise incontrôlée de médicaments contenant de l'iode;
  • foyers infectieux chroniques dans la cavité nasale et la bouche;
  • apparition fréquente de rhumes (avec immunité affaiblie).

Symptômes de la thyroïdite lymphomateuse

Au stade initial du développement de la maladie chez les patients, l'évolution de la maladie peut être asymptomatique, mais après un certain temps, les symptômes suivants peuvent apparaître:

  • la faiblesse;
  • sensation constante de fatigue;
  • douleur articulaire;
  • perte de poids;
  • douleur dans le cou en tournant la tête;
  • instabilité émotionnelle;
  • augmentation de la transpiration;
  • tremblement de la main.

Traitement de la thyroïdite lymphomateuse

Après avoir effectué les tests de diagnostic nécessaires, le médecin traitant peut correctement prescrire le traitement nécessaire, qui peut inclure:

  • bêta-bloquants (prescrits en cas de développement de déviations prononcées dans le fonctionnement des organes du système cardiovasculaire);
  • médicaments thyroïdiens (utilisés comme thérapie de substitution);
  • médicaments glucocortistiroïdes (en cas de transition de la maladie vers une sous-forme);
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • complexes de vitamines et adaptogènes (prescrits pour augmenter et maintenir l'immunité).

Avec des changements dans la taille de la glande thyroïde et son influence négative, d'autres organes sont indiqués pour une intervention chirurgicale.

4. Thyroïdite granulomateuse (subaiguë)

La thyroïdite subaiguë est une maladie inflammatoire de la glande thyroïde, qui s'accompagne de sensations douloureuses dans la glande thyroïde et dans la région du cou, causées par une augmentation du taux d'hormone sécrétée par elle dans le sang..

Causes de la thyroïdite granulomateuse (subaiguë)

En médecine, les causes spécifiques de cette maladie n'ont pas été identifiées. Les médecins ont tendance à croire que la maladie peut se développer en raison de l'action de virus qui pénètrent dans le corps directement sur les cellules thyroïdiennes. De plus, l'une des raisons de la progression de la maladie peut également être une prédisposition héréditaire..

Symptômes de la maladie:

  • douleur dans la glande thyroïde et le cou;
  • douleur en tournant la tête, ainsi qu'à la palpation;
  • chaleur;
  • malaise général;
  • augmentation de la transpiration;
  • manque d'appétit;
  • irritabilité;
  • tremblement de la main.

Traitement de la thyroïdite granulomateuse:

  • en l'absence d'intoxication, mais en cas de douleur dans le cou, les symptômes peuvent souvent disparaître spontanément et un traitement peut ne pas être nécessaire;
  • en présence de tous les symptômes, des médicaments non stéroïdiens sont prescrits, visant à soulager l'inflammation de la glande thyroïde;
  • en cas de diminution de la fonction thyroïdienne, un traitement substitutif est indiqué par la prise de médicaments contenant des hormones.

5. Thyroïdite fibreuse (chronique)

Cette maladie est de nature inflammatoire chronique et se caractérise par des modifications destructrices de la glande thyroïde et la formation de tissus fibreux et de phoques (une inflammation peut également se développer dans la glande thyroïde). Cette forme de la maladie est rare aujourd'hui, ce qui s'explique par l'utilisation généralisée des antibiotiques..

La cause de cette maladie est d'autres maladies en développement de la glande thyroïde, ainsi que des maladies virales et infectieuses précédemment transférées..

Symptômes de la thyroïdite fibreuse:

  • douleur au cou en avalant;
  • sensation de boule constante dans la gorge;
  • occasionnellement, une toux sèche peut apparaître;
  • la voix peut devenir plus rugueuse et un enrouement apparaît;
  • troubles respiratoires.

Traitement de la maladie

Tout d'abord, le traitement de la thyroïdite chronique vise à soulager l'inflammation et à arrêter les changements destructeurs de la glande thyroïde. Dans le cas d'une augmentation critique de la glande thyroïde et de son impact négatif sur d'autres organes, la seule méthode de traitement est la chirurgie.

6. Euthyroïdie

L'euthyroïdie est une maladie thyroïdienne dans laquelle le niveau de sécrétion d'hormones thyroïdiennes est normal et le patient n'a aucun soupçon, ce qui rend cette maladie très dangereuse.

Les raisons de l'apparition de l'euthyroïdie:

  • manque d'iode dans le corps;
  • une augmentation de la glande thyroïde et des sensations douloureuses;
  • la formation de kystes colloïdes;
  • grossesse (lorsque des changements hormonaux se produisent);
  • hérédité;
  • état défavorable de l'environnement;
  • autres maladies thyroïdiennes.

Symptômes de l'euthyroïdie

S'il n'y a pas de changement dans la glande thyroïde et que sa taille ne change pas, la maladie est absolument asymptomatique. En cours de développement, en raison d'une augmentation de la glande thyroïde, qui exerce une pression sur d'autres organes, les signes suivants peuvent être observés:

  • mal de gorge et mal de gorge;
  • toux;
  • difficulté à avaler;
  • nervosité;
  • la faiblesse;
  • fatiguabilité rapide;
  • gonflement de la région thyroïdienne du cou (la glande thyroïde fait mal).

Traitement de l'euthyroïdie

Pour déterminer cette maladie, lorsqu'il n'y a pas de symptômes prononcés et que les sensations douloureuses n'apparaissent pas, cela n'est possible que grâce à une étude échographique, qui peut révéler la présence de changements pathologiques.

Avec une définition précise de cette maladie, en règle générale, des médicaments sont prescrits, visant à soulager l'inflammation de la glande thyroïde, à réduire sa taille et à soulager les symptômes désagréables..

Dans le cas d'une augmentation critique de la taille de la glande thyroïde, une opération est indiquée, ce qui implique la prise obligatoire d'une analyse pour une biopsie ou une ponction.

Quel médecin aidera?

Un endocrinologue s'occupe du traitement des maladies thyroïdiennes. En cas de suspicion de fonctionnement instable de la glande thyroïde en cas de symptômes caractéristiques, vous devez immédiatement demander conseil à ce spécialiste, qui saura choisir le traitement nécessaire et identifier les causes des douleurs thyroïdiennes. De plus, avec l'apparition de néoplasmes dans la glande thyroïde, vous devrez peut-être également consulter un oncologue..

Autres causes de douleur thyroïdienne

  • Cancer de la thyroïde. Diagnostiquer le développement de cette maladie est souvent assez difficile, car elle présente des symptômes similaires à ceux des maladies infectieuses. En règle générale, la douleur après une ponction de la glande thyroïde ne se produit pas, mais avec cette maladie oncologique, elle cause beaucoup de problèmes au patient. En cas de nomination en temps voulu du traitement correct, la probabilité de guérison complète est très élevée..
  • Goitre endémique. Le principal symptôme de cette maladie est une glande thyroïde hypertrophiée, qui n'accompagne pas les maux de gorge. Cette maladie se développe en raison d'un manque dans l'alimentation des aliments contenant la quantité requise d'iode. La solution au problème doit être traitée immédiatement lors de la première détection, sinon cela peut entraîner des conséquences graves (augmentation de la tumeur) et des problèmes de santé.

Résumer

La douleur thyroïdienne peut agir comme un symptôme de diverses maladies, et en même temps, il est important d'identifier à temps les raisons pour lesquelles la glande thyroïde fait mal et des symptômes désagréables sont apparus, ainsi que de commencer un traitement approprié. Le fonctionnement normal de la glande thyroïde joue un rôle essentiel dans la vie de tout le corps. Par conséquent, il ne s'agit en aucun cas de laisser l'évolution des maladies thyroïdiennes suivre son cours, car cela peut entraîner de graves conséquences et des problèmes de santé..

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Douleur thyroïdienne: causes et méthodes pour les éliminer

La douleur dans la glande thyroïde peut être vive, constante, uniquement lorsqu'elle est pressée, lors de la déglutition, et elles indiquent toutes un état malsain de cet organe.

Comment la glande thyroïde peut faire mal?

Comment déterminer que la douleur est survenue dans la glande thyroïde? L'organe endocrinien est situé dans la région du larynx et est associé à d'autres systèmes corporels importants. En partie, les signes sont similaires à un mal de gorge et les gens ne comprennent pas immédiatement que la douleur provient de la glande thyroïde..

Quelles douleurs faut-il méfier?

  • Douleur dans le larynx lorsqu'une grande portion est avalée.
  • Des sensations désagréables sont observées en appuyant sur le cou du côté de la pomme d'Adam.

Mais le plus souvent, il y a des problèmes de déglutition. Cela vaut la peine d'écouter vos sentiments. Il vaut la peine de se méfier si disponible:

  • oppression dans le larynx;
  • il est difficile d'avaler de gros morceaux;
  • brûle dans la gorge après avoir mangé.

Si les douleurs décrites sont présentes, vous devez vous rendre chez l'endocrinologue.

Symptômes d'une thyroïde malade

Symptômes d'une mauvaise production d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie):

  • fatiguabilité rapide;
  • sifflement, douleur en avalant;
  • cheveux et ongles cassants;
  • gonflement du visage et des membres;
  • gain de poids.

Signes de surproduction d'hormones (hyperthyroïdie):

  • douleur en avalant, en essayant de bouger le cou;
  • dépression fréquente, irritabilité, névrose;
  • transpiration abondante;
  • perte de poids avec un bon appétit;
  • tachycardie et autres troubles cardiovasculaires.

Si vous ressentez une simple douleur dans la glande thyroïde (par exemple, lorsque vous marchez ou courez activement) et que vous n'observez en même temps aucun des symptômes ci-dessus, la raison réside peut-être dans autre chose..

Formes de la maladie et leurs symptômes

Les symptômes de la douleur dépendent de la forme de la maladie:

  1. Tranchant. Dans le corps, l'inflammation se développe déjà, la température augmente, la tête commence à faire mal et les mains tremblent. Difficulté à avaler, du pus s'accumule dans le larynx.
  2. Subaigu. Douleur dans la glande thyroïde, des bosses denses sur le cou sont ressenties, la douleur est transmise à la mâchoire et aux oreilles. Certains patients confondent ces signes avec une otite moyenne, mais si de telles manifestations sont ignorées, de gros problèmes peuvent survenir. Il est préférable de consulter un spécialiste pour éliminer les doutes..
  3. Chronique. Les symptômes de la maladie sont bénins, ils se font sentir pendant une longue période.

Quelle est la différence entre la douleur thyroïdienne et l'angine de poitrine? La glande s'inquiète à la fois en essayant d'avaler quelque chose et dans un état calme, et lorsque vous appuyez sur l'organe, la douleur ne fera que s'intensifier. Les vagues de perception de la douleur se transforment constamment: de douloureuse à aiguë avec des crises d'étouffement.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur les causes et les méthodes de traitement des maladies thyroïdiennes, vous devriez lire la vidéo suivante:

Causes de douleur et maladies possibles de la glande thyroïde

Quelle est la raison de la douleur dans les maladies thyroïdiennes? La réponse est la suivante: l'organe commence à se développer, appuie sur la trachée et l'œsophage, ce qui provoque les symptômes caractéristiques de la maladie.

Les raisons de la manifestation de maladies thyroïdiennes:

  • manque d'iode dans les aliments;
  • hérédité;
  • mauvaise écologie;
  • médicaments à long terme;
  • maladies chroniques, etc..

Une manifestation caractéristique des problèmes de fonctionnement de la glande thyroïde est la thyroïdite - un processus inflammatoire:

  1. Thyroïdite non suppurée. La tête fait mal, le larynx se contracte, un gonflement apparaît sur le cou. Dans un état négligé, la décomposition peut apparaître.
  2. Thyroïdite lymphomateuse de Hashimoto. Il se manifeste souvent chez les femmes plus âgées. Signes évidents - la douleur "pousse" en essayant d'avaler de la nourriture, il y a des phoques près du larynx.
  3. Thyroïdite fibreuse de Riedel. Ça fait mal de bouger le cou et d'avaler. La dureté apparaît sur le site de l'organe malade.
  4. Thyroïdite auto-immune. Les anticorps produits par le système immunitaire endommagent le tissu thyroïdien. À cet endroit, du tissu conjonctif fibreux apparaît. Le goitre grandit progressivement.

Les médecins classent également les maladies thyroïdiennes telles que:

  1. Écrevisse. Les douleurs ne s'arrêtent pas, elles deviennent plus fortes non seulement lorsque vous essayez d'avaler et de tourner la tête, mais aussi avec une respiration active. Souvent diagnostiqué chez les femmes de plus de 35 ans.
  2. Goitre diffus. La température augmente, l'appétit augmente, mais en même temps, le poids diminue, une arythmie, un gonflement du visage, un mal de gorge et un étouffement sont observés. Une caractéristique commune est les yeux exorbités.

Que faire si la glande thyroïde fait mal?

Dès que la douleur dans la glande thyroïde apparaît, vous devez immédiatement prendre rendez-vous. En plus de la palpation, un spécialiste expérimenté doit prescrire:

Le patient a le droit d'insister pour des examens complémentaires, même si le médecin n'en voit pas la nécessité. En effet, souvent, en raison d'une cyphose de la colonne cervicale ou d'un gonflement des muscles cervicaux, un scellement ou une hypertrophie de la glande thyroïde n'est pas palpable.

Comment se débarrasser de la douleur?

Les experts recommandent: en cas de crises de douleur sévères, prenez un analgésique, mais pas pour longtemps, car le médicament noie les symptômes et n'élimine pas la cause du développement de la maladie.

Plusieurs traitements des maladies thyroïdiennes sont envisagés aujourd'hui:

  1. Médicament. Si la glande thyroïde sécrète peu d'hormones, prescrivez de la L-thyroxine, de l'iodothyrox, de la thyroïde. Ils sont acceptés toute ma vie. Il est dangereux de choisir les médicaments vous-même, car la posologie et le médicament lui-même dépendent du diagnostic. Par exemple, pour l'hyperthyroïdie, les médecins prescrivent des médicaments complètement différents: tyrosol, propicil et diiodotyrosine.
  2. Chirurgical. Il est utilisé si la déformation de l'organe malade est trop évidente ou le risque de tumeur.
  3. Radiothérapie. Utilisé pour le cancer de la thyroïde, le plus souvent associé à d'autres traitements.

La prévention

Pour vous protéger des problèmes de glande thyroïde et éviter l'apparition de douleurs, les mesures préventives suivantes doivent être prises:

  1. Mangez des repas variés et équilibrés. En été, il est recommandé de saler les salades de légumes frais avec du sel iodé, et en hiver, il est recommandé de manger des algues.
  2. Surveiller le fond hormonal, effectuer régulièrement des diagnostics.
  3. Surveillez votre poids et prévenez l'obésité.
  4. Essayez d'être moins nerveux, soulagez le stress et ne vous surmenez pas.

Lorsque des sensations désagréables apparaissent dans la glande thyroïde, vous ne devez pas laisser la maladie suivre son cours, ou vice versa - panique. La principale chose à retenir est que la douleur dans la région de la gorge est un signal important du corps, et il est préférable de jouer la prudence et de procéder à un examen pour exclure la pathologie.

Douleur dans la glande thyroïde: causes, maladies, thérapie

La douleur dans la glande thyroïde peut être aiguë, à long terme, uniquement lorsqu'elle est pressée, lors de la déglutition, et sans exception, elles indiquent toutes un état malsain de cet organe. Les causes de la douleur dans la glande thyroïde et dans sa région sont décrites plus en détail.

Comment la glande thyroïde peut faire mal?

Comment établir que la douleur est apparue directement dans la glande thyroïde? L'appareil endocrinien réside dans la région de la gorge et est associé à d'autres systèmes corporels importants. En partie, les caractéristiques sont similaires à l'angine de poitrine et les gens n'impliquent pas immédiatement que la douleur passe de la glande thyroïde. Quelles douleurs devez-vous surveiller:

  • L'apparition d'un mal de gorge en avalant une grande portion. Des sentiments désagréables sont observés en appuyant sur le cou à partir du bord de la pomme d'Adam. Les sentiments désagréables ont toutes les chances de s'exprimer de temps en temps, d'augmenter ou de rouler avec des crises.
  • Cependant, surtout, il y a des difficultés à avaler. Vous devez écouter vos propres sentiments. Méfiez-vous s'il y a une sensation d'oppression dans la gorge; Difficulté à avaler de gros morceaux de nourriture brûle après avoir mangé. Si les douleurs décrites existent, dans ce cas, vous devriez consulter un endocrinologue.

Symptômes d'une thyroïde malade

Signes de faible production d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie):

  • Perte de poids rapide.
  • Sifflement, douleur thyroïdienne lors de la déglutition.
  • Cheveux et ongles cassants.
  • Gonflement du visage et des membres.
  • Diminution de la puissance (hommes), irrégularités menstruelles (femmes).

Signes de production excessive d'hormones (hyperthyroïdie):

  • douleur dans la glande thyroïde lors de la déglutition, en essayant de bouger le cou;
  • dépression fréquente, nervosité, névrose;
  • transpiration abondante;
  • perte de poids avec un excellent appétit;
  • tachycardie et autres pathologies cardiovasculaires.

Si vous ressentez une douleur élémentaire dans la sphère de la chaîne thyroïdienne (par exemple, avec une marche ou une course intense) et que vous ne remarquez pas en même temps les autres signes énumérés ci-dessus, dans ce cas, il est permis que la cause fondamentale soit cachée dans autre chose, pour plus de détails sur les causes de la douleur dans la glande thyroïde, lire le lien: http://fb.ru/article/396091/bolit-schitovidnaya-jeleza-simptomyi-diagnostika-i-osobennosti-lecheniya.

Formes de la maladie et leurs symptômes

Les symptômes de la douleur dépendent de la forme de la maladie:

  1. Tranchant. Dans le corps, la suppuration se développe plus tôt, la température augmente, la tête fait mal et les mains tremblent. Difficulté à avaler, le pyosalpinx s'accumule dans la gorge.
  2. Subaigu. Douleur dans la glande thyroïde, de fortes bosses dans le cou sont ressenties, la douleur va à la mâchoire et à l'oreille. De nombreux patients confondent ces propriétés avec une otite moyenne, cependant, si ces manifestations sont négligées, des difficultés majeures peuvent survenir. Il est préférable de consulter un professionnel pour éviter les hésitations.
  3. Chronique. Les symptômes de la maladie se manifestent faiblement, ils se font sentir pendant une longue période. Les premières caractéristiques des dysfonctionnements de la glande thyroïde sont difficiles à percevoir, car il n'y a pas de signes clairement manifestés. L'apparition de la douleur indique le passage de la maladie à un autre stade (le plus significatif), c'est pourquoi il est risqué de les éviter.

En quoi la douleur thyroïdienne diffère-t-elle de l'angine de poitrine??

La glande thyroïde dérange à la fois en essayant d'avaler quelque chose et en séjour modéré, et lorsque vous appuyez sur l'appareil, la douleur ne fait qu'augmenter. Les vagues de douleur dans la glande thyroïde lorsqu'elles sont pressées changent régulièrement: de la douleur à la douleur aiguë avec des crises d'étouffement.

Thyroïdite

La thyroïdite est un processus auto-immun inflammatoire aigu, accompagné d'une sensation de pression. Une infection aiguë ou persistante est considérée comme un facteur de formation de thyroïdite et de strumite (goitre). La thyroïdite ou la strumite tendue se produit avec les symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle;
  • crampes dans la tête;
  • douleur dans la glande thyroïde.

La douleur irradie vers la région occipitale et les oreilles. Il y a un gonflement dans le plan antérieur du cou qui se déplace lors de la déglutition.

Une complication grave du mal de gorge dans la glande thyroïde est la formation d'une médiastinite aiguë (avec du pus). Dans certains cas, une intoxication sanguine se produit. C'est pourquoi absolument tous les patients sont autorisés à être transportés à la clinique à des fins de traitement intensif..

La thyroïdite non suppurée est déterminée par une infection virale. La maladie est similaire dans les manifestations médicales au type aigu, se manifestant par une douleur gênante dans la glande thyroïde. La thyroïdite lymphomateuse persistante (Hashimito) est classée comme un état de maladie auto-immune spécifique à un organe, dans lequel les anticorps qui apparaissent dans le corps sont inhabituels par rapport aux composants de l'organe.

Avec la thyroïdite de Hashimoto, sous l'influence de facteurs inconnus, la glande thyroïde commence à produire des iodoprotéines hormono-inactives modifiées libérées par la thyroglobuline. Passant dans le sang, ils deviennent des antigènes et forment des anticorps malgré les cellules acineuses de la chaîne thyroglobuline et la thyroglobuline. Cela conduit à une perturbation de la synthèse des hormones thyroïdiennes standard, ce qui explique l'augmentation de la sécrétion de TSH par l'hypophyse et l'hyperplasie de la glande thyroïde. Aux stades avancés de la maladie, la fonction thyroïdienne de l'organe est réduite, l'accumulation d'iode dans celui-ci diminue

La thyroïdite de Hashimoto est plus prononcée chez les femmes de plus de 50 ans. La maladie met beaucoup de temps à se développer (1 à 4 ans). Le seul signe sur une longue période est la croissance de la chaîne en forme de bouclier. Il est compacté au toucher, mais non soudé à la matière environnante et est mobile à la palpation. Par la suite, il y a une gêne dans la glande thyroïde, caractéristique de l'hypothyroïdie (manque d'hormones). Les zones lymphoïdes régionales ne sont pas élargies.

La thyroïdite fibreuse chronique de Riedel est caractérisée par la prolifération du tissu conjonctif dans la glande thyroïde, remplaçant son parenchyme, et l'implication des tissus environnants dans le processus. La cause de la maladie n'a pas été déterminée. La glande thyroïde est augmentée de manière diffuse, il y a une légère douleur dans la glande thyroïde, des adhérences aux tissus environnants. De petites caractéristiques de l'hypothyroïdie apparaissent. L'effet sur le tube digestif, la trachée, les artères et les nerfs commence, ce qui explique les symptômes appropriés.

Tumeur

Les principaux symptômes de la douleur thyroïdienne dans le cancer:

  • maux de gorge et de cou;
  • douleur en avalant et en respirant.

Il arrive également que ces signes soient expliqués par des maladies infectieuses, pour cette raison, dans certains cas, le diagnostic est compliqué. Chaque année, les médecins enregistrent plus de 11 000 cas de cancer de la thyroïde, principalement chez les femmes. Les patients de plus de 30 ans, et en particulier la ménopause, sont plus à risque de contracter la maladie. La possibilité de guérison à plus de 95% lors du diagnostic de la maladie à un stade précoce.

Hyperthyroïdie

Augmentation de l'activité de la chaîne thyroïdienne - hyperthyroïdie. Il s'agit d'une maladie dans laquelle le corps produit un nombre excessif d'hormones, ce qui entraîne en outre une augmentation de leur nombre et entraîne une perte de poids soudaine, de la fièvre et une forte transpiration..

  • mains tremblantes;
  • irritabilité et rythme cardiaque rapide;
  • inconfort et douleur dans la glande thyroïde.

Chez les patients souffrant d'hyperthyroïdie, la durée et l'intensité des règles diminuent.

Hypothyroïdie

La situation inverse se produit si les hormones thyroïdiennes synthétisent très peu. En conséquence, le patient devient apathique, lent. Un indicateur significatif de la maladie est la perte de cheveux des coins externes des sourcils. La cause de l'hypothyroïdie peut être à la fois une maladie distincte, par exemple un goitre endémique, et une suppuration constante de la glande.

Euthyroïdie

Mais même la teneur habituelle en hormones révélée lors de l'analyse n'est pas une raison pour se détendre. Dans certains cas, il ne s'agit que d'une affection à court terme avant le début de l'hyperthyroïdie ou de l'hypothyroïdie.

En outre, certains néoplasmes dangereux de la glande thyroïde apparaissent dans le contexte de son fonctionnement normal. Par conséquent, même si les signes externes et internes selon les résultats des diagnostics de laboratoire ont une image positive, il est important de subir un examen complet afin de détecter la pathologie avant que la maladie ne devienne un stade sévère..

Comment se débarrasser des douleurs thyroïdiennes?

Les experts conseillent: en cas de crises de douleur importantes, utilisez un analgésique, mais pendant une courte période, car le médicament noie les symptômes et ne soulage pas la formation de la maladie. Aujourd'hui, un certain nombre de moyens de guérir la glande thyroïde sont envisagés:

  1. Médicament. Si la glande thyroïde sécrète un peu d'hormones, ils prescrivent l'hormone L, «Iodtirox», «Thyroid». Ils sont pris tout au long de la vie. Il est risqué de choisir les médicaments personnellement, car la dose et le produit lui-même dépendent du diagnostic. Par exemple, avec l'hyperthyroïdie, les médecins prescrivent des médicaments complètement différents: «Tyrosol», «Propicil» et «Diiodotyrosine».
  2. Chirurgical. Il est utilisé s'il y a une déformation évidente de l'organe malade ou la menace d'une tumeur.
  3. Traitement par rayonnement. Utilisé pour le cancer de la thyroïde, il est le plus souvent associé à d'autres types de thérapie.

La prévention

Afin de vous protéger des problèmes de glande thyroïde et d'éviter l'apparition d'une maladie, les mesures préventives suivantes doivent être prises:

  • Mangez varié et équilibré. En été, il est recommandé de saler les salades de légumes frais avec du sel iodé et en hiver, il y a des algues.
  • Surveillez le fond hormonal, subissez constamment des examens. Surveillez votre propre poids. Essayer de moins vous inquiéter, de soulager le stress et de ne pas vous surmener.

Lorsque des sensations désagréables surviennent dans la glande thyroïde, vous n'avez pas besoin de laisser la maladie suivre son cours ou, au contraire, de paniquer. Il vous suffit de subir un diagnostic et une consultation avec un médecin.

Causes de la douleur dans la glande thyroïde

La glande thyroïde est un organe important du corps humain situé dans la zone du larynx. Cela est dû au fait que la douleur dans la glande thyroïde est souvent perçue comme un mal de gorge, donc pendant longtemps, il n'y a pas de traitement spécifique commencé en temps opportun. La connaissance des principaux signes de processus pathologiques se développant dans la glande thyroïde, qui seront discutés dans l'article, aide à éliminer une telle illusion..

Causes de la douleur dans la glande thyroïde

La glande thyroïde peut-elle faire mal? Naturellement, car il contient des récepteurs de la douleur qui signalent les processus pathologiques en cours. La douleur peut être aiguë et persistante, se produire lorsque la pression sur le cou ou l'ingestion de nourriture.

L'apparition de sensations douloureuses à l'emplacement de la glande thyroïde est associée à de nombreuses raisons. Ils ne sont pas toujours causés par des pathologies de l'organe lui-même, ce qui s'explique par la proximité de l'emplacement des structures adjacentes - la trachée et le larynx.

Le mal de gorge est l'une des causes de l'inconfort, qui se manifeste dans la région de la glande thyroïde. Il peut être provoqué par des processus inflammatoires ou la formation de néoplasmes d'étiologies diverses. Les maladies de la gorge ou de la trachée sont généralement accompagnées de fièvre avec manifestation d'intoxication, des douleurs irradient vers les oreilles. Une rougeur dans le nasopharynx, une plaque blanche sur les amygdales et leur hypertrophie indiquent clairement que la douleur n'est pas causée par des changements pathologiques dans l'organe endocrinien, bien qu'elle s'étende à la zone de son emplacement.

Les manifestations douloureuses caractéristiques des maladies thyroïdiennes sont de nature légèrement différente. Ils se produisent en caressant ou en appuyant sur le devant du cou. Ils peuvent être ressentis en avalant un gros morceau de nourriture..

La cause de ces sensations douloureuses est le processus pathologique qui se développe dans la glande thyroïde. Le mécanisme de développement de la douleur dans la glande thyroïde est directement lié aux maladies de cet organe, telles que:

  • hypothyroïdie;
  • hyperthyroïdie;
  • euthyroïdie;
  • thyroïdite;
  • goitre diffus ou nodulaire;
  • inflammation de la glande thyroïde d'étiologie virale ou bactérienne;
  • oncologie.
Goitre diffus - une cause possible de douleur dans la glande thyroïde

Il est presque impossible de déterminer par vous-même à quelles maladies de quel système (respiratoire ou endocrinien) l'apparition de sensations douloureuses dans la glande thyroïde est associée. La détermination de la maladie spécifique qui a causé la douleur thyroïdienne nécessite un examen diagnostique approfondi.

Symptômes de manifestation et pathologies possibles

Parmi les symptômes généraux de la douleur dans la glande thyroïde, qui permettent de les distinguer des maladies de la gorge et de la trachée, il existe certaines caractéristiques des symptômes qui l'accompagnent. Parmi eux:

  • sensations inconfortables survenant lors de la déglutition;
  • augmentation de la douleur en appuyant sur la pomme d'Adam et même en caressant légèrement cette zone;
  • démangeaisons et rougeurs sur la peau au niveau de l'organe;
  • sensations de douleur et de picotement dans cette zone;
  • douleur qui survient avec tout mouvement de la tête;
  • perte d'appétit;
  • attaques de nausées et de vomissements;
  • diminution des performances;
  • irritabilité;
  • trouble du sommeil;
  • perte de poids drastique.

Ce n'est pas une liste complète des signes qui apparaissent dans des conditions pathologiques de changements dans l'organe endocrinien. Tous provoquent une gêne dans la zone de son emplacement..

Pathologies bénignes

Les symptômes caractéristiques des maladies thyroïdiennes sont caractérisés par une grande variété de manifestations, en fonction des dommages spécifiques aux organes. Par exemple:

  • Thyroïdite. Sa cause est une forme chronique d'inflammation des tissus de la glande ou des nœuds du goitre euthyroïdien. L'état du patient s'accompagne de lectures à haute température. La douleur est présente non seulement dans le cou, elle est ressentie dans les parties occipitale et temporale de la tête et peut être transmise à l'oreille. Un gonflement de la région antérieure du cou apparaît. Le manque de traitement rapide de la thyroïdite constitue une menace pour le développement de la septicémie.
  • Thyroïdite de Kerven-Krayla. Les symptômes sont similaires à ceux du goitre euteroïde et se caractérisent par des sensations douloureuses aiguës dans le cou.
  • Thyroïdite de Hashimoto. Il s'agit d'une maladie auto-immune de la glande, accompagnée de changements morphologiques dans les cellules de l'organe. Faiblesse, douleurs dans les articulations, irritabilité, transpiration, bouffées de chaleur, tremblements des membres, perte de poids sans cause sont des signes brillants d'une maladie qui se développe sur fond de prédisposition héréditaire.
  • Hyperthyroïdie. La pathologie est caractérisée par une production excessive d'hormones thyroïdiennes, ce qui conduit à une intoxication du corps. Douleur dans la région du cœur, augmentation de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle, excitabilité, irritabilité, perte de poids brutale avec le même appétit - manifestations vives de la maladie.
  • Hypothyroïdie Une production insuffisante d'hormones et leur carence dans le corps entraînent somnolence, apathie, faiblesse et fatigue. Le patient prend rapidement un excès de poids, bien qu'il mange très peu.
  • Thyroïdite fibreuse. Une maladie rare, accompagnée d'une augmentation significative de l'organe thyroïdien avec un syndrome douloureux prononcé dans la zone touchée. Symptômes similaires à l'hypothyroïdie.
  • Euthyroïdie. Le caractère insidieux de la maladie réside dans le fait que la glande peut ne pas faire mal tant que le niveau de production de ses hormones correspond à la norme. Cependant, le processus se développant sans symptômes expressifs est particulièrement dangereux, car il est possible de suspecter la présence de la maladie déjà à un stade avancé de développement avec une augmentation significative de la glande thyroïde. Dans ce cas, des maux de gorge, de la toux, un gonflement du cou et d'autres symptômes généraux apparaissent..

La variété des manifestations symptomatiques ne permet pas toujours de déterminer le type de pathologie. Pour déterminer un diagnostic précis, des mesures de diagnostic sont effectuées, sur la base desquelles un diagnostic précis est posé et une thérapie efficace est sélectionnée.

Modifications malignes de la glande thyroïde

La présence d'un syndrome douloureux chez un patient avec détection d'une tumeur maligne est la condition la plus dangereuse, indiquant le stade II ou III du cancer de la thyroïde. Le fait est qu'au stade initial, les sensations douloureuses ne surviennent pas..

Une tumeur cancéreuse de la glande thyroïde se développe en raison d'une exposition aux radiations, d'une carence en iode dans le corps, d'un manque de traitement pour l'adénome et les nodules thyroïdiens.

Les symptômes de la maladie ne diffèrent pratiquement pas des manifestations des pathologies bénignes. Il:

  • faiblesse transpiration;
  • inconfort en avalant de la nourriture;
  • douleur intense, serrant le cou et irradiant dans l'oreille;
  • dyspnée;
  • violation épisodique des indicateurs de température;
  • toux constante;
  • augmentation rapide du compactage;
  • perte de poids notable.
Faiblesse, transpiration - symptômes possibles du cancer de la thyroïde

Ignorer de telles manifestations est inacceptable. Plus le traitement est commencé tôt, plus il y a de chances de guérison..

Diagnostique

Les moindres manifestations négatives de la glande thyroïde sont une raison de consulter un médecin. Le diagnostic, en plus de la palpation primaire de la zone douloureuse, prévoit:

  • examen du sang pour les hormones d'un organe malade;
  • Ultrason;
  • scintographie;
  • biopsie par ponction.

Sur la base des résultats de l'examen, l'endocrinologue prescrira un traitement. Une visite précoce chez un médecin est la clé d'un rétablissement complet..

Thérapies

Essayer de soulager la douleur thyroïdienne avec des analgésiques masquera le symptôme, mais ne traitera pas la cause sous-jacente. Seul un traitement adéquat avec l'une des méthodes efficaces garantira la victoire sur la maladie et la douleur:

  • Thérapie médicamenteuse. En cas de déficit hormonal, le médecin vous prescrit Thyrotome, Iodtirox ou L-thyroxine. L'hyperthyroïdie peut être traitée avec Tyrozol, Propicil, Diiodotyrosine. Tous les médicaments sont prescrits pour un usage continu. Leur posologie et leur fréquence sont sélectionnées individuellement pour chaque patient..
  • Intervention chirurgicale. L'indication de la chirurgie est l'absence de dynamique positive dans le traitement avec des médicaments, une déformation importante des organes et un risque élevé de transformation de la formation en une forme maligne. Le tissu d'organe pathologiquement altéré est excisé ou retiré complètement.
  • Radiothérapie. La méthode est sélectionnée pour le cancer en combinaison avec d'autres traitements.

Complications possibles

Le manque de correction appropriée des problèmes de thyroïde entraîne le développement de complications graves. Parmi les conséquences les plus courantes d'une maladie négligée:

  • insuffisance cardiaque;
  • violation des processus métaboliques;
  • détérioration de la vision;
  • dystrophie ou obésité;
  • coma hypothyroïdien;
  • crise thyrotoxique.
Déficience visuelle - une complication possible de la maladie thyroïdienne

Ces conditions comportent un risque élevé de développement de processus irréversibles et de mortalité. Par conséquent, le traitement des maladies thyroïdiennes est une nécessité qui prolonge la vie..

Mesures de prévention

Il n'y a pas de méthodes préventives spéciales. Par conséquent, il est recommandé:

  • Mange correctement.
  • Utilisez du sel iodé dans les aliments.
  • Manger des plats d'algues.
  • Faites systématiquement des tests pour les hormones thyroïdiennes.
  • Contrôle du poids.
  • Élimine le stress, la surcharge.
  • Refuser des mauvaises habitudes.

Plus important encore, la détection des premières manifestations de douleur et d'inconfort dans la glande thyroïde doit être un signal d'examen et (si nécessaire) d'un traitement adéquat. Les ignorer entraîne des conséquences irréversibles..

Douleur thyroïdienne qu'est-ce que c'est

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants de notre corps. En tant que principale source d'hormones, il est responsable du métabolisme, des systèmes nerveux et reproducteur. La moindre anomalie d'organe peut entraîner de graves conséquences. Pour éviter cela, vous devez connaître les symptômes et «vous écouter» attentivement, car la plupart des gens ne perçoivent pas la douleur dans la glande thyroïde comme une raison de consulter un médecin. Mais en vain.

Comment comprendre exactement ce qui fait mal à la glande thyroïde

La douleur dans la glande thyroïde est un appel au réveil. Cependant, identifier les douleurs thyroïdiennes n'est pas toujours une tâche facile. Parfois, les sensations sont si faibles qu'elles peuvent facilement être confondues avec la fatigue ordinaire, le surmenage ou le manque de sommeil. Pour identifier la maladie à un stade précoce, il est nécessaire de comprendre clairement les symptômes et les caractéristiques des processus se produisant dans le corps..

La première étape consiste à gérer l'emplacement de l'orgue. La glande thyroïde est située sur le cou, en face d'elle, ressemble à deux lobules reliés l'un à l'autre, comme un papillon. De l'extérieur, l'organe protège le cartilage thyroïdien.

Il est extrêmement difficile de déterminer indépendamment la cause de la douleur dans la glande thyroïde. Un spécialiste non qualifié peut difficilement distinguer la maladie thyroïdienne de la douleur dans le larynx ou la trachée. Dans les premiers stades de la maladie, l'organe n'est pas du tout ou très faiblement ressenti. Et si le moment est manqué, il sera beaucoup plus difficile de se débarrasser des violations sans chirurgie..

Sans tests appropriés, découvrez la cause exacte de la maladie et les changements dans le corps. Par conséquent, l'échographie de la glande thyroïde est une procédure obligatoire avant de prescrire un traitement. C'est la seule façon de dire avec précision comment les changements pathologiques se développent..

Alors, comment la glande thyroïde fait-elle mal? Avec les troubles fonctionnels, le patient est dérangé par des sensations désagréables au visage et à l'avant du cou, le syndrome douloureux est d'intensité variable, il y a de la douleur lors de l'ingestion de gros aliments. De plus, pour une description détaillée du portrait de la maladie, il convient de souligner quelques symptômes supplémentaires:

  • Perturbations de sommeil;
  • Anxiété et agitation (dans de rares cas);
  • Faim irrépressible;
  • Problèmes de concentration;
  • Changements soudains de poids;
  • Gorge enflée;
  • Yeux exorbités;

Avec tous les symptômes ci-dessus, les échecs de la fonction thyroïdienne conduisent finalement à la formation du soi-disant «goitre». Dans les premiers stades, il peut ne pas être du tout perceptible, se manifestant progressivement, il commence à bloquer le réflexe de déglutition, puis il peut être ressenti lorsqu'il est pressé. Consultez votre médecin dès que vous constatez des symptômes suspects, sinon même le meilleur médecin pourrait ne pas être à temps ou ne pas être en mesure de vous aider.

Traitement thyroïdien

Que faire si la glande thyroïde fait mal? Si vous vous rendez compte que la douleur survient précisément dans la région de la glande, rendez-vous immédiatement à la clinique pour obtenir des conseils. Il est nécessaire de déterminer pourquoi la glande thyroïde fait mal, la méthode de traitement en dépend. Raisons les plus probables:

  • Hypothyroïdie - une diminution de la concentration des hormones T3 et T4. Les principaux signes sont: prise de poids, apathie, somnolence;
  • Hyperthyroïdie - la concentration d'hormones est dépassée, le patient perd du poids considérablement, il y a des sautes d'humeur fréquentes, une hyperactivité;
  • Thyroïdite - inflammation de nature infectieuse;
  • Nœuds - leur apparition provoque un manque d'iode dans le corps. La principale source est l'eau et la nourriture;

Si la glande thyroïde fait mal, vous ne devez pas augmenter de toute urgence la consommation d'aliments contenant de l'iode. Il est nécessaire de mener une étude détaillée et d'identifier la vraie raison pour laquelle la glande thyroïde fait mal. Certaines formes peuvent conduire à l'oncologie, par exemple, adénoïde, qui a des nœuds. Certaines formes peuvent conduire à l'oncologie, par exemple, un cancer adénoïde avec des ganglions. Méthodes de traitement de base:

  • Traitement à l'iode radioactif;
  • Intervention chirurgicale;
  • Thérapie hormonale;

Il convient de souligner que les anomalies thyroïdiennes chez les femmes peuvent être détectées plus souvent que dans le sexe fort. Cela est dû à des facteurs physiologiques et à l'abondance de changements hormonaux survenant dans le corps d'une femme en bonne santé.

Auto-examen

Comment se comporter si la glande thyroïde fait mal? Il est important de comprendre exactement où ça fait mal, quelles sensations surviennent. Ensuite, palper, c'est-à-dire sentir l'organe ou la zone perturbatrice. Si le fer est normal, vous ressentirez:

  • Aucun sceau ou saillie trouvé;
  • La symétrie et l'uniformité sont observées;
  • Il n'y a pas d'inconfort lorsqu'il est pressé;

La glande thyroïde peut-elle faire mal périodiquement? Oui, chez les femmes, il est possible de modifier l'état de la glande thyroïde au cours du cycle mensuel et, à différentes étapes, vous pouvez obtenir des résultats différents..

À la palpation, les mouvements doivent être lisses, sans pression vive. Poussez la zone d'intérêt uniformément.

Conclusion

Alors, si votre glande thyroïde vous fait mal, que faire? Bien sûr, rendez-vous chez un spécialiste compétent pour un examen et une échographie. Analysez votre état et écoutez attentivement les recommandations du médecin. Il est important d'effectuer régulièrement un bilan de santé à domicile pour éliminer les risques inutiles. Surtout, restez positif. N'oubliez pas que la douleur dans la glande thyroïde lors de la déglutition ne signifie pas toujours une pathologie, mais cela en vaut toujours la peine pour être en sécurité.

Si une personne sent que sa glande thyroïde lui fait mal, en aucun cas elle ne doit prendre de mesures elle-même et essayer de guérir la maladie par elle-même. Si la glande thyroïde fonctionne mal, le système endocrinien est perturbé, le métabolisme ralentit, la vie sexuelle d'une personne en souffre et l'état psycho-émotionnel s'aggrave. Par conséquent, c'est le médecin qui doit déterminer pourquoi la glande thyroïde fait mal et prescrire le traitement approprié..

Causes de la pathologie

Une glande thyroïde hypertrophiée se produit pour diverses raisons, mais les plus élémentaires sont:

  1. abus de mauvaises habitudes;
  2. maladies chroniques non traitées;
  3. environnement pollué;
  4. mauvaise nutrition.

Chez les femmes, la principale raison des changements dans la glande thyroïde est les changements hormonaux, de sorte que la belle moitié de l'humanité a beaucoup plus souvent des problèmes avec cet organe. Les principales étapes auxquelles la glande thyroïde est la plus exposée au stress sont la puberté, la conception et la grossesse, l'accouchement et la ménopause. Chacun de ces processus provoque un dysfonctionnement grave dans le corps, ce qui entraîne une diminution de l'immunité et un affaiblissement du corps. Les hommes souffrent beaucoup moins souvent de maladies thyroïdiennes, mais si le travail de l'organe est altéré, un excès de poids et des problèmes d'activité sexuelle apparaissent.

Symptômes de la maladie

Au tout début, dès qu'une personne a des problèmes de glande thyroïde, les symptômes caractéristiques et la douleur ne surviennent pas. En cas de dysfonctionnement du travail d'un organe, le poids corporel du patient peut commencer à croître ou à baisser sans raison, perturber les sensations de chaleur et de transpiration, insomnie, maux de tête fréquents, nervosité, irritabilité.

De plus, la personne commence à ressentir une gêne dans la glande thyroïde, comme si elle y appuyait et qu'il y avait une boule dans la gorge. Une glande thyroïde hypertrophiée entraîne des problèmes de respiration et de déglutition, et comme les vaisseaux sanguins sont comprimés et ne fournissent pas suffisamment d'oxygène au cerveau, les maux de tête et la perte de conscience sont souvent gênants. Lors de la déglutition, la nourriture sèche peut rester coincée dans l'œsophage et la nuit, le mal de gorge est plus souvent inquiet, tandis que la voix de la personne change - elle devient rugueuse et enrouée.

Que faire quand ça commence à faire mal?

Pour comprendre ce qui arrive réellement à une personne et dans quel état se trouve la glande thyroïde, vous devez demander conseil à un endocrinologue. Si le médecin voit que le patient a un cou élargi, lorsqu'il est pressé, la grande taille de la glande thyroïde est ressentie, la personne se plaint que quelque chose l'étouffe et s'inquiète d'une toux déraisonnable, c'est une preuve directe que la glande thyroïde est altérée.

Traiter le problème

Le traitement pour le traitement d'une glande thyroïde hypertrophiée est prescrit par un endocrinologue, qui a reçu les données de l'étude diagnostique et a confirmé le diagnostic. L'automédication avec un tel problème est inacceptable, car elle est lourde de conséquences graves et potentiellement mortelles. Tout d'abord, le traitement de la glande thyroïde commence par une prise de médicaments hormonaux, qui sont identiques en effet aux hormones thyroïdiennes. Si l'hormonothérapie n'a pas donné de résultats positifs, la glande thyroïde continue de faire mal et de presser, une opération chirurgicale est prescrite pour retirer la glande. Après l'opération, des complications surviennent, car ce type de thérapie est complexe et un grand nombre de vaisseaux sanguins sont affectés lors de la résection. Perturbation possible des cordes vocales et des glandes parathyroïdes.

Après l'ablation de la glande thyroïde, le patient devra prendre tout au long de sa vie des hormones spécifiques, qui remplaceront les hormones produites par la glande thyroïde. Dans la période postopératoire, une rééducation et des soins compétents de la suture sont importants. La suture reste toujours dans la région du cou et sa taille dépendra de l'étendue de la résection et de l'alphabétisation de l'opération. Au cours des 1-2 premiers mois, la couture doit être traitée avec un antiseptique, essayez de toujours la garder propre, si des signes d'inflammation apparaissent, consultez immédiatement un médecin.

Autres remèdes

D'autres thérapies peuvent également être appliquées, qui ont également bien fonctionné. Ainsi, pour soigner la glande thyroïde, des préparations à base de l'élément iode sont utilisées. À une certaine concentration, l'iode détruit les tissus envahis de la glande thyroïde, mais la difficulté réside dans le fait qu'il n'est pas toujours possible de connaître le dosage exact et sûr qui apporterait l'effet recherché. Avec un tel traitement, le médecin recommande de prendre le médicament «Yodomarin», cependant, acheter et boire le médicament vous-même est dangereux, car il présente un certain nombre d'effets secondaires.

Nutrition pour la maladie

En cas de maladie thyroïdienne, il est important de suivre les principes d'une bonne nutrition, en excluant les aliments lourds, gras et malsains, l'alcool et les cigarettes du menu. Pour que la glande thyroïde se rétablisse, il est recommandé de manger principalement des aliments végétaux, des noix et des fruits de mer contenant l'élément iode. Pendant le traitement, il est important de respecter un régime de boisson qui aidera à améliorer le métabolisme, à réduire l'appétit et à éviter les problèmes digestifs..

La prévention

En cas de problèmes avec la glande thyroïde, il est important de prévenir la récidive de la maladie, pour cela, vous devez respecter des mesures préventives. Tout d'abord, il s'agit de la consommation d'une quantité suffisante de produits contenant l'élément iode. Il s'agit principalement de fruits de mer, de sel enrichi en iode, de noix et de complexes vitaminiques, qui sont sélectionnés individuellement par le médecin, en fonction de la gravité de la pathologie. Il vaut également la peine de se débarrasser des mauvaises habitudes, si des conditions de travail stressantes sont à l'origine du dysfonctionnement de la glande thyroïde, vous devez changer le domaine d'activité pour un plus calme. En adhérant à toutes les règles de prévention et aux recommandations du médecin, vous pouvez vivre une vie bien remplie et ne pas avoir de problèmes de glande thyroïde.

Pronostic pour une cure réussie

Si une personne a demandé une aide médicale à temps et que la maladie a été diagnostiquée au stade initial, le patient a toutes les chances de se rétablir complètement et de mener une vie normale. Si la maladie est négligée et que des processus destructeurs irréversibles ont commencé dans le corps, les chances de guérison complète sont faibles. Par conséquent, si une personne ressent une gêne et une pression dans la région du cou, alors que le poids corporel a fortement augmenté ou diminué et sans raison, le sommeil est perturbé et le bien-être général s'est détérioré, un besoin urgent de consulter un médecin, alors les chances d'être complètement guéri sont beaucoup plus grandes..

La glande thyroïde est un organe endocrinien important qui régule les processus métaboliques et est responsable du fonctionnement normal des systèmes nerveux, digestif, cardiovasculaire et reproducteur chez l'homme et la femme. Maladies inflammatoires, une augmentation diffuse de la taille de la glande thyroïde provoque une gêne chez l'homme.

La douleur dans la glande thyroïde se manifeste à divers degrés d'intensité, a un caractère douloureux ou aigu, s'intensifie lorsque la nourriture est avalée.

Causes du syndrome douloureux

La douleur dans la glande thyroïde provoque le plus souvent le développement de la thyroïdite - il s'agit d'une maladie inflammatoire causée par des infections bactériennes, virales et des processus auto-immuns. La cause peut également être une prolifération pathologique du tissu glandulaire et un hyperfonctionnement de la glande thyroïde - thyrotoxicose. Dans le même temps, une augmentation du volume de l'organe entraîne une compression du larynx, de la trachée, des terminaisons nerveuses, donc une douleur apparaît, une sensation de coma dans la gorge.

Pourquoi la glande thyroïde fait-elle mal?

  • thyroïdite chronique de Hashimoto;
  • thyroïdite granulomateuse de de Quervain;
  • la strumite;
  • thyroïdite chronique de Riedel;
  • la thyrotoxicose;
  • cancer de la thyroïde.

L'intensité de la douleur dans la glande thyroïde dépend du type et de la gravité de la maladie. Dans certains cas, l'inconfort survient uniquement en mangeant ou en parlant et ne pose pas de problèmes particuliers. Dans un processus inflammatoire aigu, une personne ressent un malaise sévère, une douleur intense dans le bas du cou, la peau au-dessus de l'organe est chaude au toucher, hyperémique. À la palpation, l'inconfort augmente.

Le goitre fibro-invasif ou thyroïdite de Riedel est caractérisé par le remplacement des tissus parenchymateux de la glande thyroïde par des cellules conjonctives. La plupart des femmes âgées de 30 à 60 ans souffrent de la maladie. La raison du développement de la pathologie n'est pas entièrement comprise, mais il existe une hypothèse selon laquelle la thyroïdite subaiguë peut se transformer en maladie de Riedel.

  • sensation de boule dans la gorge;
  • limitation de la mobilité linguistique chez les femmes;
  • induration de la pomme d'Adam chez les hommes;
  • enrouement de la voix;
  • toux sèche;
  • respiration difficile;
  • durcissement de la partie inférieure du cou antérieur.

La douleur survient lorsque la nourriture est avalée. La glande thyroïde hypertrophiée comprime la trachée, l'œsophage et les terminaisons nerveuses. Il est difficile pour une personne de parler, des crises d'asthme peuvent survenir. De tels symptômes sont diagnostiqués aux derniers stades de la maladie..

Thyroïdite de Hashimoto

Le goitre de Hashimoto se développe lorsque la glande thyroïde est auto-immune. Le système immunitaire commence à percevoir l'organe endocrinien comme un corps étranger et produit activement des anticorps. Les lymphocytes T détruisent les follicules thyroïdiens et provoquent le développement d'une hyperplasie, un processus inflammatoire chronique. Par la suite, les cellules affectées meurent et la glande ne peut pas suffisamment synthétiser les hormones, une hypothyroïdie est diagnostiquée.

Symptômes de la thyroïdite auto-immune:

  • faiblesse, malaise;
  • sautes d'humeur, dépression;
  • somnolence;
  • chute de cheveux;
  • altération de la mémoire et de la concentration;
  • gonflement du visage.

La maladie progresse lentement, l'augmentation des symptômes se produit dans les 2 à 4 ans. La douleur dans la glande thyroïde se manifeste modérément, se produit avec une augmentation significative de l'organe causée par un processus inflammatoire aigu. La glande thyroïde se dilate, devient dense, noueuse au toucher.

La thyroïdite subaiguë de Kerven-Crayl a une étiologie virale, caractérisée par la formation de granulomes dans la glande thyroïde. La pathologie se développe après une infection, a une évolution chronique et des réactions auto-immunes peuvent survenir. Le plus souvent, les femmes de plus de 30 ans sont malades.

Symptômes de la thyroïdite subaiguë:

  • augmentation de la température corporelle;
  • frissons, malaise;
  • douleur dans la glande thyroïde, aggravée par la palpation, les mouvements du cou;
  • irritabilité;
  • minceur.

Comment la glande thyroïde fait-elle mal avec la thyroïdite de Quervain? La douleur est localisée dans la partie antérieure du cou, elle peut être donnée à l'oreille ou à la mâchoire inférieure, l'inconfort augmente lorsque la tête est tournée. Il est difficile pour les patients de mâcher et d'avaler des aliments solides. À l'examen, le médecin note un épaississement prononcé de la glande thyroïde..

Strumite

Il s'agit d'une thyroïdite purulente aiguë. Le processus inflammatoire se développe dans le contexte d'une infection bactérienne, les agents responsables de la pathologie peuvent être des streptocoques, Staphylococcus aureus, Escherichia coli. Les micro-organismes pénètrent dans les tissus de la glande thyroïde à partir de foyers chroniques (caries, amygdalite, otite moyenne) avec l'écoulement du sang ou de la lymphe. La glande thyroïde devient plus dense, des abcès se forment dans ses follicules, la synthèse hormonale est perturbée.

Signes cliniques de la strumite:

  • température corporelle élevée (jusqu'à 40 ° C);
  • tachycardie;
  • des frissons;
  • mal de crâne;
  • douleurs articulaires et musculaires;
  • une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux;
  • la glande thyroïde fait mal, une gêne irradiant vers le cou, l'arrière de la tête, l'oreille, la mâchoire inférieure, la langue.

Comment la glande thyroïde fait-elle mal avec les symptômes de la strumite? La peau de la glande thyroïde devient rouge et devient chaude. À la palpation, la douleur s'intensifie; la toux, l'alimentation, la parole et les mouvements brusques de la tête peuvent affecter l'intensité du syndrome douloureux. Dans les premiers stades, la glande thyroïde a une consistance dense, une suppuration ultérieure se produit, les tissus deviennent plus élastiques.

Après la percée de l'abcès, des masses nécrotiques s'écoulent dans les organes voisins (œsophage, trachée, médiastin), dans certains cas une septicémie se développe, ce qui constitue une menace pour la vie du patient.

La glande thyroïde peut-elle être douloureuse avec des tumeurs malignes? Dans la plupart des cas, la maladie thyroïdienne thyroïdienne est asymptomatique, une caractéristique est la formation d'un ganglion à croissance rapide et une inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux. La douleur apparaît dans les derniers stades, peut être causée par des dommages aux organes voisins, aux terminaisons nerveuses.

Symptômes du cancer de la thyroïde:

  • enrouement de la voix;
  • difficulté à avaler de la nourriture;
  • toux sèche non liée au rhume;
  • dépression respiratoire;
  • douleur dans la glande thyroïde, irradiant vers l'oreille;
  • expansion des veines dans la région de la poitrine;
  • la formation de tubérosité sur la face avant du col, le joint augmente rapidement en taille;
  • intoxication générale du corps, perte de poids dramatique.

Des symptômes similaires peuvent être causés par des métastases dans la région péri-trachéale, dans la zone du faisceau neurovasculaire, des tissus mous du cou avec un cancer de la thyroïde papillaire et anaplasique.

Goitre toxique diffus

C'est une maladie auto-immune caractérisée par une prolifération anormale du tissu thyroïdien et sa sécrétion excessive. Une augmentation du niveau d'hormones thyroïdiennes entraîne une intoxication du corps et le développement d'une thyrotoxicose.

Le travail des systèmes cardiovasculaire, digestif, reproducteur et nerveux est perturbé. Il y a un gonflement des yeux, un gonflement du visage. Le patient est très maigre, mange mal, souffre d'insomnie, de migraines.

Une boule dans la gorge avec une glande thyroïde sont des symptômes de prolifération diffuse des tissus de l'organe endocrinien. Dans ce cas, les structures environnantes sont comprimées, une parésie du nerf récurrent se produit, la voix disparaît ou s'assoit. Le patient ne peut pas avaler de nourriture sèche et solide. La douleur apparaît lorsque les terminaisons nerveuses sont endommagées.

Les maladies inflammatoires et certaines formes de goitre thyroïdien peuvent provoquer des douleurs. La gravité dépend du stade de la pathologie et de la présence de complications. Pour établir un diagnostic et prescrire un traitement, il est nécessaire de consulter un endocrinologue. Le médecin procédera à un examen, le dirigera vers des études de laboratoire et instrumentales. Sur la base des résultats obtenus, le médecin sélectionnera une thérapie adéquate.

Il semble toujours que guérir la glande thyroïde n'est pas facile.?

Considérant que vous lisez maintenant cet article, nous pouvons conclure que cette maladie vous hante toujours.

Vous avez probablement aussi pensé à la chirurgie. C'est clair, car la glande thyroïde est l'un des organes les plus importants dont dépend votre bien-être et votre santé. L'essoufflement, la fatigue constante, l'irritabilité et d'autres symptômes interfèrent clairement avec votre plaisir de vivre..

Mais, voyez-vous, il est plus correct de traiter la cause, pas l'effet. Nous vous recommandons de lire l'histoire de notre lectrice Irina Savenkova sur la façon dont elle a réussi à guérir la glande thyroïde.

Les maladies de la glande thyroïde constituent une liste assez impressionnante. Ils diffèrent par le mécanisme et la symptomatologie. Une gorge peut-elle faire mal avec une glande thyroïde? Cette question est posée par beaucoup, et la réponse est généralement oui..

Naturellement, les processus aigus qui s'y déroulent se manifestent dans le quartier. La question de savoir si une gorge peut faire mal avec une glande thyroïde et comment elle se manifeste ne peut être envisagée qu'en analysant différents types de maladies de cette glande..

Caractéristiques de la glande thyroïde

La glande thyroïde fait partie intégrante du système endocrinien humain et est située dans la région antérieure du cou, recouvrant le larynx inférieur et la trachée supérieure de l'avant et du côté. Il se compose de 2 lobes et a une masse chez un adulte jusqu'à 30 g, chez un nouveau-né - environ 1 g.

La fonction principale de la glande est la production des hormones les plus importantes du type thyroïdien (thyroxine et triiodothyronine) et de la calcitonine.

En sécrétant ces hormones, il coordonne le métabolisme du corps, ce qui donne le ton au cœur et au système nerveux central et influence la maturation et le développement mental. La glande thyroïde est la seule source d'hormones contenant de l'iode.

Maladies de la glande thyroïde

Lorsque l'expression «la thyroïde fait mal» est utilisée dans la vie de tous les jours, cela signifie généralement des maladies de la glande thyroïde, qui ont plusieurs variétés de pathogenèse. Les maladies les plus courantes sont: l'hypothyroïdie, l'hyperthyroïdie, la thyroïdite, la thyrotoxicose et le goitre endémique..

L'hyperthyroïdie est une augmentation anormale de l'activité de la glande thyroïde, entraînant une sécrétion hormonale excessive et une accélération excessive du processus métabolique dans le corps, perturbant le fonctionnement d'un certain nombre d'organes internes. Avec cette maladie, on observe une excitabilité, une insomnie, une perte de poids avec un bon appétit, mais des sensations douloureuses dans la gorge n'apparaissent pas.

L'hypothyroïdie se traduit par la suppression de la fonction sécrétoire de la glande, entraînant une carence en hormones et un ralentissement des processus métaboliques. La consommation d'oxygène par l'organisme diminue et il y a un manque d'énergie. Les principaux symptômes sont la faiblesse, les frissons, la peau sèche, la somnolence. Les maux de gorge ne se produisent pas, ils ne peuvent devenir des effets secondaires qu'en cas de perturbation du fonctionnement d'autres organes.

Le goitre endémique se manifeste par une augmentation de la taille de la glande thyroïde et est causé par le manque d'iode dans l'eau et les aliments consommés. Une importante carence en iode entraîne des troubles fonctionnels de la glande et une augmentation de son volume provoque la croissance de l'éducation sous la forme d'une tumeur (goitre). La thyréotoxicose, exprimée en excès de sécrétion de thyroxine, conduit également à l'apparition de goitre (goitre toxique). De plus, ses symptômes sont: transpiration, palpitations cardiaques, perte de poids, gonflement.

La thyroïdite est causée par une inflammation de la glande thyroïde.

Compte tenu du développement de la maladie, plusieurs variétés se distinguent par leur manifestation: les types aigus, subaiguës, chroniques (fibreux) et auto-immuns. Les causes de la maladie peuvent être des infections virales, des traumatismes, une prédisposition héréditaire. Ce type de maladie thyroïdienne se caractérise par une douleur importante, un goitre ou des ganglions lymphatiques enflés, de la fièvre, des frissons. La maladie est souvent associée à des maladies de la gorge: amygdalite, etc..

Hypertrophie thyroïdienne

Les principales sensations anormales dans la gorge avec une maladie thyroïdienne sont associées à une augmentation de la taille de la glande thyroïde. Une telle pathologie se développe comme une formation de tumeur sous la forme d'un goitre. L'élargissement de la thyroïde est subdivisé en goitre diffus et nodulaire. Le type diffus implique une augmentation de la taille de la glande entière et le type nodal - seulement certaines de ses sections sous la forme de l'apparition de nodules. Par la nature de la structure de la formation, on distingue le goitre toxique (avec un changement dans la composition des hormones) et non toxique (sans changement dans la composition). Selon le degré de développement, le goitre est subdivisé en étapes:

Selon le type de goitre et le stade de développement, son effet sur la gorge se traduit par différentes sensations. Le goitre nodulaire, en particulier dans la thyroïdite aiguë, se caractérise par l'apparition de petites formations pointues qui provoquent une sensation douloureuse et une sensation de corps étrangers (grumeaux) à l'intérieur de la gorge. Une forte manifestation du type «boule dans la gorge» se produit avec des spasmes provoqués par le stress, une infection, la température ou des effets toxiques.

Le goitre diffus dans les premiers stades de développement provoque un léger mal de gorge et des sensations désagréables de nature floue. Au stade 3, une boule dans la gorge se manifeste déjà clairement, difficulté à avaler; et en avalant, la gorge peut faire mal. À un stade avancé de la maladie, le goitre resserre la gorge et cette pression devient constante et rend difficile la respiration normale. La douleur lors de la déglutition ou de la respiration violente après l'exercice est assez courante.

Des études montrent que la taille du goitre, c'est-à-dire le degré de son effet sur la gorge, dépend des paramètres de poids d'une personne: avec la prise de poids, la croissance du goitre augmente, ce qui conduit à un concept tel que «goitre de graisse».

Une modification de la composition hormonale de la sécrétion dans l'hypothyroïdie ou l'hyperthyroïdie entraîne une augmentation du taux et du volume de formation de goitre - «goitre du mucus» ou «goitre de la bile».

La sensation de bosses dans la gorge se produit lors de la formation de nodules thyroïdiens, qui sont de petites formations denses sur le tissu de la glande. Ce type de maladie thyroïdienne est assez courant, en particulier chez les personnes âgées. Il peut ne pas apparaître à l'extérieur, mais il y a un mal de gorge et une sensation d'être frappé par un corps étranger.

Mal de gorge et thyroïdite

Les symptômes les plus évidents de la maladie thyroïdienne apparaissent dans la gorge si la maladie se développe sous la forme de tout type de thyroïdite.

Ainsi, dans le type aigu de la maladie, les ganglions lymphatiques du cou augmentent et la douleur lors de la déglutition, un virage brusque de la tête ou une palpation dans la glande thyroïde répond à la fois dans la gorge et dans la mâchoire.

De plus, des frissons et de la fièvre apparaissent..

Dans la forme subaiguë de la thyroïdite, un mal de gorge assez grave apparaît lors de mouvements de déglutition ou de mastication pendant 15 à 20 jours. Avaler est très difficile, il faut littéralement pousser la nourriture à l'intérieur. Tout cela se produit dans un contexte de température élevée, de transpiration accrue, d'irritabilité, d'excitabilité, de rougeur de la peau cervicale..

La forme auto-immune de la maladie se développe avec le développement de l'hyperthyroïdie et une altération de la sécrétion hormonale. Le goitre est visuellement visible dans la région thyroïdienne. Une augmentation significative du volume de la glande entraîne une constriction de la gorge, une difficulté importante à avaler. La sensation de constriction dans la gorge et le cou devient permanente.

Les symptômes les plus graves de la maladie thyroïdienne se manifestent sous la forme fibreuse de la thyroïdite. La sensation de "boule dans la gorge" accompagne une personne en permanence, la déglutition est très difficile, un enrouement apparaît. Le goitre est de taille considérable, de texture dense et de surface inégale. Les dommages aux organes peuvent être à la fois diffus et nodulaires. La maladie se déroule dans le contexte de l'hypothyroïdie avec une violation des fonctions sécrétoires de la glande. Le goitre peut serrer la gorge si fort que la respiration est difficile, bien que le syndrome douloureux ne se manifeste pas clairement.

Si la glande thyroïde fonctionne bien, la personne se sent en bonne santé. Sous l'influence d'une infection virale, les gens commencent à se plaindre de maux de gorge. Quand - les symptômes peuvent être confondus avec les conséquences d'un mal de gorge. Ils apparaissent un peu plus tard: le cou augmente de taille et une production excessive d'hormones est observée..
La douleur thyroïdienne peut être causée par trop peu ou trop d'hormones. Cela explique la manifestation des principaux symptômes.

Symptômes d'une glande thyroïde enflammée: fonction diminuée

La gorge peut faire mal avec une fonction réduite. Le principal signal pour contacter un endocrinologue est une difficulté à avaler, un enrouement de la voix (dû à un œdème des cordes vocales), une pression artérielle basse et d'autres symptômes:

Fonction augmentée

Une douleur dans la glande thyroïde avec une fonction accrue s'accompagne des symptômes caractéristiques:

Maladies qui provoquent des douleurs dans la glande thyroïde

Si la gorge est sévèrement douloureuse lors de la déglutition, la cause peut être l'évolution d'une thyroïdite (strumite) causée par une attaque infectieuse. Les symptômes qui signalent une maladie aiguë comprennent:

  • migraine;
  • mal de gorge, qui peut irradier vers l'arrière de la tête et de l'oreille.

Un gonflement se forme sur la gorge, qui est déplacé par la déglutition. Une forme sévère de la maladie se manifeste sous la forme d'une inflammation du médiastin. Le développement de la septicémie n'est pas exclu.

Si des symptômes de maladie aiguë sont détectés, les patients doivent être hospitalisés pour une exposition clinique.

apparaît sous l'influence d'une infection virale. Les symptômes de la maladie coïncident avec les manifestations de la strumite purulente, accompagnées d'un mal de gorge.

Quand la maladie devient chronique?

Le goitre de Hashimoto se développe à la suite d'une production anormale d'anticorps auto-immunes. Au cours de l'évolution de la maladie, sous l'influence de raisons inconnues, l'organe endocrinien produit des protéines d'iode hormono-désactivées modifiées qui ne sont pas similaires à la thyroglobuline. Lorsqu'ils pénètrent dans le système circulatoire, ils se transforment en antigènes et créent des anticorps contre les tissus acineux et les TG (protéines).

L'inactivation de la thyroglobuline explique la perturbation de la production de T3 et T4, cela peut affecter l'augmentation de la productivité de la TSH et l'hyperplasie thyroïdienne. Au dernier stade de la maladie, la fonction thyroïdienne de la glande thyroïde est réduite, la concentration d'iode est réduite.

Habituellement diagnostiqué chez la moitié féminine des patients de plus de 50 ans. La maladie se manifeste lentement (sur 1 à 4 ans). Le principal symptôme apparaît pendant une longue période. Il est dense au toucher et flexible au toucher. En outre, il existe des sensations inconfortables et douloureuses dans la glande thyroïde, des symptômes d'hypothyroïdie. Les ganglions lymphatiques sont normaux.

La maladie est caractérisée par une augmentation du tissu conjonctif, remplaçant les cellules environnantes dans le processus. La glande thyroïde est agrandie, des zones pierreuses se forment, soudées aux cellules environnantes. Les symptômes de l'hypothyroïdie apparaissent.

Cancer du système endocrinien

Les sensations douloureuses lors de la déglutition et de la respiration sont attribuées à des signes de maladies infectieuses, ce qui peut entraîner des difficultés dans le diagnostic correct. La moitié féminine de l'humanité âgée de 30 ans et plus risque de se blesser.