Principal

Oncologie

Symptômes de la trachéite des voies respiratoires - quel traitement aidera

La trachéite est un trouble typique de la saison hivernale qui prend de nombreuses formes pour diverses raisons. Chacune des formes de trachéite diffère par ses symptômes et ses signes..

Qu'est-ce que la trachéite

La trachéite est une inflammation des muqueuses qui tapissent l'intérieur de la trachée, qui peut être causée par de nombreuses raisons différentes.

La forme la plus courante de trachéite est associée à une infection par le virus de la grippe et / ou le rhinovirus, ou le rhume. La trachéite affecte souvent les jeunes enfants et les personnes âgées en raison de la faiblesse de leur système immunitaire, qui chez les enfants n'est pas encore complètement formé, et chez les personnes âgées, elle est affaiblie par d'autres maladies.

Symptômes et signes d'inflammation trachéale

Les symptômes de la trachéite sont:

  • Brûlure ou juste une sensation d'inconfort et de mal de gorge (comme la présence d'un corps étranger). La sensation est aggravée le soir ou lorsque vous respirez de la poussière, l'air est trop sec ou contient des irritants.
  • Douleur dans la poitrine et le sternum.
  • Sensation d'essoufflement et oppression thoracique.

Signes supplémentaires (changements physiologiques objectifs dans le corps):

  • Fièvre. Peut ou non, peut atteindre des températures élevées, supérieures à 38 ° C.
  • Toux irritante, généralement sans mucosités. Elle est exacerbée par des changements soudains de l'environnement extérieur (inhalation inattendue d'air chaud ou froid).
  • Siffler en respirant.
  • Respiration difficile.
  • Enrouement.
  • Sang dans les expectorations - en raison d'un œdème de la membrane muqueuse, lorsqu'une complication se développe - trachéite hémorragique

Les symptômes s'aggravent à mesure que l'inflammation progresse vers le bas. Les complications les plus courantes sont la bronchite et la pneumonie..

Causes et facteurs de risque de la trachéite

Les causes les plus courantes de trachéite sont les infections virales.

Les virus qui causent le plus souvent la trachéite sont:

  • Virus grippal de types A, B, C et leurs sous-types.
  • Virus de type grippal.
  • Adénovirus.
  • Rhinovirus.

Infections bactériennes. Les bactéries qui sont généralement responsables des infections sont:

  • Streptococcus pneumoniae.
  • Staphylococcus piogene.
  • Haemophilus influenzae.

Reflux gastro-oesophagien. Conduit à l'ingestion des sucs digestifs dans l'œsophage puis dans les voies respiratoires. Il se développe en raison de déficiences de la valve gastrique, qui, dans des conditions physiologiques, assure l'étanchéité de l'estomac. La muqueuse de la trachée, comme l'œsophage, n'est pas capable de résister à l'action des acides gastriques, par conséquent, une irritation et une inflammation apparaissent..

Exposition aux irritants et aux polluants, qui peuvent être des gaz, des substances industrielles, des chlorates, etc..

Facteurs de risque

Il existe certaines conditions qui prédisposent le corps au développement de la trachéite et, par conséquent, sont des facteurs de risque.

Les principaux sont:

  • Fumer des cigarettes. La fumée de cigarette irrite la membrane muqueuse et bloque le mouvement des cils, contribuant à l'accumulation de mucus, qui devient un environnement favorable aux virus et aux bactéries.
  • Air excessivement sec. La sécheresse des muqueuses de la trachée perturbe le travail des mécanismes de protection.
  • Coup de chaleur. Inhibe le mouvement des cils.
  • Restez dans des pièces poussiéreuses, enfumées et / ou sales. En raison d'une irritation chronique, le fonctionnement du mécanisme de nettoyage des arbres respiratoires est perturbé.

Comment diagnostique-t-on la trachéite?

Le diagnostic de la trachéite repose sur:

  • Analyse anamnestique. Étudier les antécédents médicaux du patient, décrire les situations dans lesquelles le problème est exacerbé. Description des conditions et des situations qui améliorent les symptômes.
  • Analyse des symptômes et des signes. Il est difficile de diagnostiquer la trachéite si elle est causée par une infection virale ou bactérienne. En général, la présence de mucus jaune verdâtre épais et offensif suggère une infection bactérienne. Pour détecter un virus ou une bactérie à l'aide d'un écouvillon, un échantillon de cellules muqueuses est prélevé, sur la base duquel une culture de micro-organismes est produite, qui sont ensuite analysés pour identifier avec précision le pathogène..

Si une trachéite est suspectée, sur la base des manifestations cliniques, une trachéoscopie peut être réalisée. Cette méthode diagnostique est basée sur l'introduction d'un instrument optique dans la trachée pour examiner les parois internes. Ainsi, une rougeur, une accumulation de mucus, des stries de sang, etc. peuvent être détectées..

Traitement de la trachéite - médicaments et remèdes naturels

La trachéite, en règle générale, a une tendance favorable et entre en rémission 4 à 5 jours après le début des procédures de traitement:

  • Reposez-vous dans un environnement uniformément chauffé avec une bonne humidité. Le choc thermique doit être évité car il aggrave la situation.
  • Réception d'antipyrétiques. Ils sont utilisés en cas de fièvre et sont généralement à base de paracétamol, qui, en plus de réduire la fièvre, apaise la douleur.
  • Inhalation d'anti-inflammatoires et de décongestionnants. Il existe des aérosols qui, lorsqu'ils sont inhalés, tombent directement sur la membrane muqueuse, réduisent l'inflammation et l'œdème et rétablissent le mécanisme d'élimination du mucus..

Si la trachéite est au stade initial ou en cas de suspicion d'infection bactérienne (fièvre sévère qui ne régresse pas, écoulement verdâtre-purulent avec une odeur désagréable), il est nécessaire de recourir à un traitement antibiotique, qui est effectué sous la surveillance d'un médecin.

Remèdes naturels

Certains remèdes naturels peuvent calmer les symptômes, mais surtout en cas de trachéite bactérienne, ils ne peuvent pas remplacer la pharmacothérapie.

Les principaux sont:

  • Hydratation abondante. L'eau aide à garder les muqueuses humides et claires.
  • Boissons chaudes sucrées au miel, comme la camomille. Il a un effet apaisant et anti-œdème, aide à éliminer le mucus accumulé.
  • Fumigation avec de l'eau et du sel. Augmente l'hydratation des muqueuses et a un effet désinfectant.
  • Infusion de mauve, qui possède d'excellentes propriétés émollientes.
  • Argile verte. Réduit l'acidité gastrique excessive et, par conséquent, peut être dans le cas de la trachéite causée par le reflux.
  • Se gargariser avec des décoctions de certaines herbes: thym, laurier et origan, qui ont des effets antiseptiques et analgésiques.
  • Compresse de graines de lin. Il est appliqué sur la poitrine et a un effet relaxant sur les muscles de la trachée, qui sont tendus en raison du processus inflammatoire.

Douleur trachéale

La trachée fait partie du système respiratoire et est considérée comme l'une des voies respiratoires inférieures. Il s'agit d'un tube de 9 à 12 cm de long, formé d'anneaux cartilagineux reliés par des ligaments fibreux. L'apparition de sensations douloureuses dans la région de la trachée peut être expliquée par diverses raisons - dans ce cas, le plus souvent, il existe généralement des pathologies infectieuses et inflammatoires. La douleur peut déranger les patients de différents groupes d'âge - hommes et femmes. Si la trachée fait mal, il est important de diagnostiquer et de commencer le traitement dès que possible..

Le contenu de l'article

Les raisons

La douleur trachéale est un symptôme qui ne peut être considéré comme le signe d'une maladie particulière, car elle est assez non spécifique. La trachée est une formation anatomique qui a plusieurs départements. Il est important de différencier la douleur dans la trachée de l'inconfort dans l'œsophage, qui est situé à proximité. Il est également nécessaire de faire la distinction entre les plaintes de douleur dans la trachée et la douleur dans les maladies coronariennes..

Pourquoi la trachée peut-elle faire mal? Il y a plusieurs raisons principales:

  1. Trachéite infectieuse.
  2. Corps étranger trachéal.
  3. Inflammation du cartilage du larynx
  4. Thyroïdite aiguë et subaiguë.
  5. Médiastinite.

La cause de la douleur peut également être une ostéochondrose de la colonne cervicale et / ou thoracique. La trachée étant située dans l'espace anatomique à côté d'autres structures, il est souvent difficile, sur la seule base de plaintes, de différencier les lésions trachéales d'autres processus pathologiques dans lesquels elle n'est pas affectée..

La douleur avec lésion de la trachée est localisée derrière le sternum, ainsi que dans le larynx.

Pour établir un diagnostic, vous avez besoin d'un examen complet. Vous ne pouvez pas vous passer d'un examen objectif - dans certains cas, des techniques de visualisation sont utilisées, y compris la trachéobronchoscopie.

Trachéite infectieuse

L'inflammation de la muqueuse trachéale est fréquente. La trachéite devient souvent une composante du syndrome respiratoire dans diverses maladies infectieuses. Il est à noter que dans la plupart des cas, il est provoqué par des virus, bien que le processus pathologique puisse également être de nature bactérienne. La trachéite est observée isolément ou comme un signe d'IRA (infection respiratoire aiguë).

Quelles sont les caractéristiques du syndrome douloureux dans la trachéite infectieuse aiguë??

  1. Manque de sensations douloureuses au repos.
  2. Provocation de la douleur par la toux.
  3. Localisation derrière le sternum, ainsi que dans la face antérieure du cou.

Respirer, surtout en inspirant profondément, peut provoquer une toux - et donc des douleurs. Parfois, les patients essaient de vérifier leurs propres sentiments en appuyant sur le cou. Cela peut également augmenter la douleur, surtout lorsque vous essayez d'avaler pendant que la pression est appliquée. Cependant, cette manifestation ne peut être considérée comme un symptôme à part entière et significatif pour le diagnostic..

Corps étranger trachéal

Plus de 90% des cas de corps étrangers pénétrant dans la trachée sont enregistrés chez des patients de moins de 5 ans. Les enfants peuvent par inadvertance inhaler de petits objets: graines de tournesol, graines de citrouille, grains de maïs, écailles de poisson. Dans l'enfance, les réflexes protecteurs du pharynx et du larynx ne sont pas complètement formés - en outre, la distance entre la dentition et la trachée est inférieure à celle des adultes. Cependant, la suspicion d'un corps étranger trachéal chez un adulte n'est pas toujours sans fondement. La lumière de l'organe est plus large et peut accueillir des éléments plus grands sans risque d'asphyxie immédiate (suffocation): pièces de monnaie, dents, boutons de manchette. Les conditions d'aspiration sont créées dans un état d'intoxication alcoolique, de sommeil profond, d'évanouissement.

Il existe plusieurs modèles concernant les corps étrangers:

  • les gros sont situés dans la trachée;
  • les petits pénètrent plus profondément dans la lumière des bronches;
  • lorsqu'il est localisé dans la trachée, il est possible de voter (déplacer) l'objet.

En plus de la douleur à l'avant du cou et du sternum, la toux paroxystique est également un symptôme typique..

Lorsqu'un corps étranger est au scrutin, un bruit sec peut être entendu, même à distance du patient. Il est à noter que la douleur et la toux diminuent ou disparaissent si le corps étranger est fixe et reste immobile. Cependant, il s'agit d'un phénomène temporaire. Lors d'une toux, un objet peut se déplacer non seulement vers les bronches, mais également jusqu'au larynx, ce qui menace le patient d'asphyxie en raison de sa violation entre les cordes vocales.

La douleur par inhalation est associée à la récidive de la quinte de toux. Un corps étranger, en mouvement, irrite la membrane muqueuse. Si vous appuyez sur le site de projection trachéale, le patient ressent une augmentation de la douleur - cependant, il est préférable de refuser une telle manipulation. Il n'aide pas à retirer un objet tombé dans la trachée et, au contraire, peut contribuer à l'aggravation des dommages.

Inflammation du cartilage du larynx

Bien que des changements pathologiques soient observés à partir du larynx, on peut supposer à tort que les symptômes sont déclenchés par une maladie trachéale. La lésion inflammatoire du cartilage du larynx est appelée chondropérichondrite et survient lorsque le périchondre ou le cartilage est infecté:

  • à la suite d'une lésion du larynx avec lésion du cartilage;
  • à la suite d'une intervention chirurgicale;
  • après la radiothérapie.

Le site de l'inflammation est clairement limité lorsque l'un des cartilages est impliqué dans le processus pathologique, mais lorsque toutes les structures cartilagineuses du larynx sont affectées, des modifications sont également observées dans les tissus mous. La pression sur le devant du cou provoque une douleur - elle peut être assez intense.

Thyroïdite aiguë et subaiguë

La thyroïdite est une inflammation de la glande thyroïde. Un processus aigu est provoqué par une infection bactérienne, un processus subaigu est associé à des maladies virales. Dans le premier cas, il existe un risque de formation d'abcès, dans le second - destruction du tissu glandulaire et de sa fibrose (cicatrisation).

L'inflammation purulente s'accompagne d'un œdème étendu et de sensations de douleur sévères dans le contexte du syndrome d'intoxication. Avec la thyroïdite subaiguë, une augmentation modérée de la glande thyroïde est observée et la douleur est provoquée par son étirement. Avec la thyroïdite, la trachée n'est pas affectée, par conséquent, le patient ne ressent généralement ni toux ni douleur lors de la respiration, notant en même temps une douleur en appuyant sur le cou.

Médiastinite

Cette maladie, comme la thyroïdite, n'affecte pas directement la trachée et implique la présence d'un processus inflammatoire dans les tissus du médiastin. Cependant, l'une des raisons probables de son développement peut être une lésion de la trachée lors de l'introduction d'un corps étranger, à la suite d'un traumatisme, lors d'une intervention chirurgicale. Le syndrome de la douleur se caractérise par:

  1. La présence de douleurs lancinantes.
  2. Localisation de la douleur à la base du cou, derrière le sternum.
  3. Augmentation de la douleur lors de l'inclinaison de la tête en arrière.

L'intensité de la douleur augmente avec l'inhalation, la déglutition.

La douleur dans la région de la trachée lorsque vous appuyez sur le sternum et la base du cou augmente, comme si elle soulignait les limites des changements pathologiques; il apparaît également lorsque la zone nommée est touchée. Cela se produit dans le contexte d'une faiblesse générale, une augmentation de la température corporelle. Une irradiation de la région interscapulaire est probable (avec médiastinite postérieure).

Toute forme de syndrome douloureux doit être différenciée, car la douleur elle-même ne peut pas servir de seul critère pour confirmer le diagnostic. La pression sur la zone touchée augmente la gravité de la douleur dans la plupart des processus pathologiques, il vaut donc la peine d'évaluer tous les symptômes du tableau clinique, et pas seulement les signes individuels. Pour découvrir la cause de la douleur, vous avez besoin d'un examen à plein temps par un médecin.

Mal de gorge et de poitrine (signes de maladie et conseils de traitement)

La gorge et la poitrine font mal, jetez les pensées d'une infection banale. Très probablement, le problème est beaucoup plus compliqué et une telle pathologie devrait attirer l'attention sur elle-même..

Une visite chez le médecin est nécessaire. S'ils sont laissés sans surveillance, d'autres problèmes peuvent être très dangereux. Pourquoi? Quelles complications peut-il y avoir? Et quelle maladie a occupé ton corps?

Voyons comment ces symptômes peuvent être dangereux pour votre vie et votre santé. Trouble respiratoire: la situation est-elle grave?

Ce symptôme ne peut pas être qualifié d'ordinaire et c'est pourquoi il nécessite une attention particulière..

Mais sa combinaison avec une douleur dans le larynx peut être le signe d'une pathologie grave et même d'une urgence aiguë. Pas de panique, les difficultés respiratoires ne sont pas toujours un problème sérieux.

Prenez la même rhinopharyngite, dans laquelle non seulement la muqueuse nasale devient enflammée, mais également le pharynx. De plus, il est accompagné d'un nez qui coule, d'éternuements, de maux de gorge et de poitrine..

Vous pouvez difficilement la qualifier de dangereuse, à moins que nous ne parlions de bébés. Après tout, ils ont souvent des spasmes laryngés dans le contexte de tels symptômes, qui peuvent être mortels..

Pour restaurer la respiration nasale, vous devez vous rincer le nez avec Aqualor ou Aquamaris, qui hydratent parfaitement la membrane muqueuse et ne créent pas de dépendance.

En cas d'œdème sévère, vous devez verser des médicaments vasoconstricteurs comme la naphtyzine, la sanorine, etc..

  1. Organes respiratoires: inflammation aiguë
  2. Organes respiratoires inférieurs: maladies et leurs signes
  3. Croup faux et vrai: dangereux!
  4. Pathologies: symptômes secondaires
  5. Neurologie

Organes respiratoires: inflammation aiguë

Les maux de gorge et les douleurs thoraciques indiquent que le processus inflammatoire causé par un virus ou une infection s'est déplacé vers les voies respiratoires inférieures.

Ces symptômes sont typiques des maladies suivantes:

  • Bronchite;
  • Pneumonie;
  • Trachéite;
  • Bronchiolite.

Et seul un spécialiste qualifié peut distinguer la bronchite de la pneumonie. Après tout, il écoutera la respiration dans la région de la poitrine et, par une respiration sifflante, il déterminera où se concentre le problème..

Ces connaissances s'acquièrent au cours d'années d'étude et de pratique, de sorte que les habitants respirent tous d'une manière. Et même une mère aimante ne suffirait pas pour mettre une oreille sur sa poitrine. Et un tel diagnostic ne peut que nuire.

Organes respiratoires inférieurs: maladies et leurs signes

Chaque maladie a ses propres symptômes typiques:

  • Trachéite: la douleur et les brûlures sont concentrées dans la poitrine, toux de type sec;
  • Laryngotrachéite: toux de type aboiement, voix enrouée, respiration douloureuse, surtout à l'inspiration;
  • Bronchite: un changement brusque d'une toux sèche à une toux humide, il y a un essoufflement, des douleurs lors de la toux, un bronchospasme;
  • Bronchiolite: toux improductive, respiration douloureuse, essoufflement mixte, expiration sifflante et la respiration elle-même est visiblement bruyante;
  • Pneumonie: la respiration est douloureuse et difficile, essoufflement, les respirations profondes sont toujours accompagnées d'une toux, la peau est pâle.

Comment la trachéite et la bronchite peuvent-elles causer des maux de gorge? C'est simple - la même trachéite apparaît rarement seule.

Le plus souvent, son compagnon a un rhume et pour elle, un mal de gorge est un phénomène assez naturel. Et tous les signes sont là - un mal de gorge et de poitrine, ainsi qu'une toux sèche et irritante.

Croup faux et vrai: dangereux!

Cette maladie est connue par beaucoup sous le nom de laryngotrachéite sténosante. Et avec lui, l'essoufflement est un phénomène très dangereux qui nécessite une attention médicale urgente..

Mais si la douleur est mélangée à une sensation comme si quelque chose interférait dans la gorge, bloquant la respiration, alors nous pouvons parler d'un vrai croup.

Et c'est déjà une plaque de diphtérie, qui ferme la lumière du larynx, privant une personne de respirer.

Cette maladie est rare, mais elle existe et il est stupide de la considérer comme inoffensive.

En effet, sans intervention médicale chirurgicale, le risque de décès est incroyablement élevé. Et cela s'applique aussi bien aux adultes qu'aux enfants. En effet, sans injection d'un sérum spécial, le problème ne peut être résolu.

Pathologies: symptômes secondaires

Les maladies ci-dessus sont caractérisées par le fait que les maux de gorge et le sternum sont les principaux symptômes..

Voici un autre ajout intéressant au format vidéo:

Mais il y a des maladies pour lesquelles ce sont des symptômes secondaires, mais non moins dangereux. Et cela est typique des maladies suivantes:

  • Péricardite aiguë;
  • Angine de poitrine;
  • Anévrismes de l'aorte thoracique;
  • Pathologies de la colonne cervicale;
  • Reflux gastro-œsophagien;
  • Névrose.

Ainsi, s'il y a une violation de la circulation sanguine dans le muscle cardiaque (angine de poitrine), une douleur intense dans la poitrine peut dépasser ces limites et la transmettre à la gorge, au dos et plus loin.

Souvent, de telles attaques sont appelées "souffle de mort" et elles sont très effrayantes pour une personne. La péricardite est également dangereuse avec sa douleur lancinante dans la poitrine, ses douleurs dans le larynx et la mâchoire. Même le virage avec lui est très douloureux.

Avec une hernie de l'œsophage, cela peut être similaire à l'angine de poitrine. Les symptômes sont particulièrement prononcés en se penchant et en se couchant.

Et c'est une douleur thoracique brûlante, un mal de gorge douloureux, des sensations de sécheresse dans la bouche, des éructations, à la fois vides et avec le contenu de l'estomac.

Neurologie

La douleur thoracique peut être un signe de troubles névralgiques ou de maladie dégénérative des articulations. La même névralgie intercostale peut être accompagnée d'un mal de gorge qui irradie dans le larynx.

Et aussi avec des douleurs à l'aisselle, accompagnées d'une sensation de brûlure. Très souvent, je confond une telle névralgie avec une crise cardiaque..

Mais la première chose qui est caractéristique des maladies cardiaques est qu'elles restent inchangées lorsque la position du corps change. De plus, tout mouvement peut être douloureux et incroyablement difficile et douloureux..

Mais avec la névralgie, la douleur disparaît complètement. Même un stress sévère, une psychose ou une explosion émotionnelle peuvent causer des maux de gorge et des douleurs thoraciques pressantes.

Et si le contexte émotionnel ne change pas, la douleur peut s'aggraver. Mais la réponse exacte ne peut être donnée par un médecin qu'après examen et tests..

Souvent, les gens ignorent les symptômes discutés et non seulement ne vont pas chez le médecin, mais mènent également un mode de vie habituel et nocif.

Regardez les instructions détaillées dans la vidéo:

Et tout peut se terminer incroyablement mal, et nous ne parlons pas seulement de complications dangereuses, mais aussi de mort. Sans intervention médicale, il est dangereux pour les adultes et les enfants. Surtout pour les tout-petits. C'est pourquoi vous ne pouvez pas vous passer d'un médecin.

Trachéite aiguë

Auteur, rédacteur en chef et expert médical - Muraeva Yulia Yurievna.

Date de la dernière mise à jour: 04.07.2019.

Nombre de vues: 473,221

La trachéite aiguë est une maladie inflammatoire des voies respiratoires inférieures qui affecte la muqueuse de la trachée 1. Inclus dans le groupe des infections virales respiratoires aiguës (ARVI) 2.

Causes de la trachéite aiguë

Dans la plupart des cas, la trachéite est d'origine virale 4. Plus de 90% de tous les cas enregistrés de maladies infectieuses sont des infections virales des voies respiratoires 2. De plus, 51 à 60% des cas sont des enfants. Leur taux d'incidence est 4 à 8 fois plus élevé que celui des adultes 3.

Le plus souvent, les ARVI sont causés par des virus grippaux, parainfluenza, rhinovirus, adénovirus, virus respiratoire syncytial (virus RS) 9. Il n'est possible d'identifier l'agent pathogène que dans 40 à 45% des cas 9. Les agents pathogènes atypiques (Mycoplasma pneumoniae et Chlamydophila pneumoniae) peuvent également provoquer le développement d'une trachéite dont la fréquence de détection dans la trachéite est de 2% 4. Possible infection combinée viro-bactérienne 4.

Trachéite aiguë. Symptômes

Lorsque des virus sont introduits dans les cellules de la muqueuse trachéale, une réaction locale se développe, ce qui conduit à l'apparition de manifestations cliniques telles que:

  • toux,
  • production excessive de mucus,
  • éducation flegme.

Des symptômes généraux peuvent également être observés sous forme d'intoxication de gravité variable 2:

  • la faiblesse,
  • augmentation de la température corporelle,
  • douleurs musculaires et articulaires,
  • mal de crâne.

La toux est une réaction réflexe complexe qui vise à protéger le système bronchopulmonaire 5. D'une part, la toux empêche les particules et substances indésirables de pénétrer dans les bronches, d'autre part, elle favorise l'élimination des sécrétions trachéobronchiques (expectorations).

Avec la trachéite, la toux peut être intrusive, fréquente et débilitante. Les crises deviennent plus fréquentes la nuit et peuvent être accompagnées de douleur, de grattage ou de crudité dans la poitrine et le larynx 5. Une insuffisance respiratoire n'est généralement pas observée 5.

Au début de la maladie, toux sec, improductif 5. Après avoir activé la production d'expectorations, il devient humide, ce qui conduit généralement à une amélioration de l'état du patient 5.

La voix trachéite est généralement sourde et rauque 5. Le changement de voix se produit en raison de l'implication dans le processus inflammatoire du larynx et du traumatisme des cordes vocales par une puissante onde d'air pendant la toux 5. Une toux fréquente, paroxystique et sèche endommage le larynx plus sévèrement 5.

Diagnostic de la trachéite aiguë

Pour poser un diagnostic, le médecin procède à un examen, examine les antécédents médicaux, pose des questions sur la nature de la toux.

À l'examen, il peut y avoir une rougeur de la gorge, un enrouement, un écoulement nasal et une congestion nasale. Une respiration sifflante est possible, qui disparaît rapidement en crachant des crachats, alors que la respiration est difficile 9.

Des tests de laboratoire sont généralement prescrits pour déterminer le type d'infection - virale ou bactérienne - cela peut déterminer les tactiques de traitement 10. Chez les patients adultes, une analyse générale du sang et de l'urine est obligatoire, chez les enfants - avec une augmentation prolongée de la température et aucune amélioration 10.

Pour exclure une infection bactérienne sévère avec des manifestations cliniques appropriées, il est recommandé de déterminer le niveau de protéine C-réactive 10. Les résultats des tests suivants plaident en faveur d'une infection virale:

  • numération des globules blancs normale ou diminuée,
  • Protéine C-réactive inférieure à 20 mg / l 5.

Avec une infection bactérienne, le nombre de leucocytes augmente à 12x10 9 / l et plus de 5.

Les examens instrumentaux (laryngotrachéoscopie, trachéobronchoscopie) au cours de l'évolution non compliquée de la maladie ne sont pas réalisés 10. Ils ne sont prescrits que dans les cas où les symptômes indiquent le développement de complications - bronchite ou pneumonie.

Comment traiter la trachéite aiguë

Le traitement de la trachéite aiguë est complexe et comprend: un traitement anti-inflammatoire, des médicaments pour éclaircir et éliminer les expectorations, ainsi qu'un traitement anti-allergique et réparateur 3.

Il est conseillé d'exclure de fumer, de supprimer les aliments épicés et salés de l'alimentation, les aliments trop chauds ou trop froids - tout cela peut irriter la membrane muqueuse.

Pour le traitement symptomatique de la trachéite, si nécessaire, utilisez 3:

  • antipyrétique,
  • anti-inflammatoire,
  • antitussifs,
  • antiseptique,
  • immunothérapie.

Si la cause de la maladie est précisément établie, il est possible de prescrire des agents antiviraux et antibactériens 3.

Les médicaments peuvent être complétés par des méthodes physiothérapeutiques telles que l'électrophorèse, la thérapie magnétique et vibroacoustique, qui ont des effets anti-inflammatoires et anti-œdèmes 1.

Avec une toux sèche obsessionnelle, qui ne s'accompagne pas de séparation des expectorations et est douloureusement tolérée par les patients, le médecin peut prescrire des antitussifs d'action centrale ou périphérique 6.

Selon les experts de l'OMS, dans le traitement de près de 75% des patients, il est possible d'utiliser des préparations à base de plantes 2.

Les phytopréparations peuvent être considérées comme une option de traitement pour une toux productive légère dans la trachéite aiguë 2. Pour cela, les plantes médicinales doivent avoir des propriétés expectorantes, anti-inflammatoires et mucorégulatrices (capacité à liquéfier et éliminer les mucosités).

De nombreuses préparations à base de plantes répondent à ces exigences. Par exemple, racine de réglisse, gingembre, eucalyptus et autres. Ils liquéfient non seulement les mucosités, mais aident également à les éliminer, activant l'activité motrice des bronches..

C'est sur une base végétale qu'une ligne de médicaments a été créée Docteur IOM ®.

Il comprend des pommades, du sirop et des pastilles contre la toux de différentes saveurs 7,8,11. Partie pastilles Doctor IOM ® comprend des extraits de réglisse, de gingembre et d'emblème médicamenteux 6, qui ont des effets anti-inflammatoires et antispasmodiques, anesthésient et favorisent l'excrétion des mucosités. Ces propriétés aident à faire face rapidement à la toux et à restaurer la membrane muqueuse des voies respiratoires 7.

Un autre composant des pastilles est le lévomenthol, qui a un effet antispasmodique et antiseptique 7.

Les adultes (à partir de 18 ans) peuvent prendre des pastilles, une toutes les 2 heures, mais pas plus de 10 par jour. Durée d'admission - jusqu'à 2-3 semaines 7.

Pour les enfants à partir de 3 ans de la gamme Doctor MOM ®, ils conviennent sirop pour la toux et pommade Doctor IOM ® Fito.

Prévention de la trachéite aiguë

La trachéite aiguë étant généralement associée à une infection virale 4, sa prévention nécessite des mesures qui empêchent la propagation des virus:

  • lavage complet des mains obligatoire au retour à la maison, en particulier après avoir emprunté les transports en commun, ainsi qu'après un contact avec une personne malade,
  • désinfection des surfaces dans la pièce où se trouve le patient,
  • dans les hôpitaux, polycliniques - respect du régime sanitaire et épidémique, traitement approprié des instruments (phonendoscopes, otoscopes),
  • dans les établissements pour enfants - isolement des enfants présentant des signes de SRAS, respect du régime de ventilation, utilisation de serviettes jetables.

La prévention de la plupart des infections virales reste aujourd'hui non spécifique, car il n'existe pas de vaccin universel 5. Un vaccin antigrippal annuel est recommandé et peut être administré à partir de 6 mois 5. Cela peut réduire la morbidité et réduire le risque de complications 5.

Littérature:

  1. Zh.G. Romanova, L.P. Mayorova. Utilisation de l'appareil "Magofon" dans le traitement de la trachéite aiguë. Otorhinolaryngologie. Europe de l'Est, # 2 (07), 2012, p. 127-128.
  2. N.G. Berdnikova. L'utilisation de plantes médicinales dans le traitement des maladies bronchopulmonaires. RMZh, n ° 6, 2014, p. 440-445.
  3. E.P. Karpova. Thérapie des infections virales respiratoires aiguës: conseils pratiques. Pharmacologie efficace. Pediatrics, 2012, avril, p. 74-83.
  4. T.V.Spichak. Traitement des maladies respiratoires aiguës chez les enfants. Philosophie du succès. Otorhinolaryngologie pédiatrique. N ° 2, 2013, p. 34-38.
  5. A. A. Baranov et autres. Infection virale respiratoire aiguë chez les enfants: approches modernes du diagnostic et du traitement. Pharmacologie pédiatrique, 2017, volume 14, n ° 2, p. 100-109.
  6. A. L. Zaplatnikov, N. S. Glukhareva, N. V. Koroid, G. A. Mingalimova. Infections respiratoires aiguës chez les enfants: principes de la thérapie rationnelle. Consilium Medicum. 2011; 3: 46-51.
  7. Instructions pour l'utilisation des pastilles contre la toux à base de plantes Doctor MOM ®.
  8. Mode d'emploi du médicament Doctor MOM ® sirop contre la toux.
  9. N.V. Orlova, T.G. Suranova. Maladies respiratoires aiguës: caractéristiques du cours, thérapie médicamenteuse. Conseil médical, 2018, n ° 15, p. 82-88.
  10. E. B. Belan, T. L. Sadchikova. Infections virales respiratoires aiguës: une vision réelle du problème et une approche moderne du traitement. Cancer du sein. Revue médicale, 2018, n ° 11, p. 60-64.
  11. Mode d'emploi du médicament pommade Doctor MOM ® Fito.

La trachée fait mal et l'inflammation des voies respiratoires supérieures du pharynx - traitement

La trachée, ou trachée, est une section des voies respiratoires située entre les poumons et le pharynx, et a une longueur moyenne de 15 cm. Elle est constituée de semirings cartilagineux et jouxte l'oesophage avec sa paroi postérieure. De l'intérieur, la trachée est recouverte d'une membrane muqueuse dont l'inflammation est appelée trachéite.

Définition de la maladie

Le processus inflammatoire peut se dérouler sous une forme aiguë et chronique, et en fonction de cela, les types de trachéite sont distingués:

  • Aiguë - avec le bon traitement, l'inflammation de la trachée répond bien au traitement, se déroule sans complications et disparaît complètement en 3 semaines;
  • La trachéite chronique, en règle générale, est une conséquence d'un traitement incorrect de l'inflammation aiguë. En conséquence, le traitement est retardé pendant une longue période (parfois toute la vie), avec des périodes alternées de rémission et d'exacerbation.

Dans la trachéite chronique, des changements profonds se produisent dans la trachée dans deux directions:

  • Hypertrophique - la membrane muqueuse devient plus épaisse, plus de mucus et d'expectorations sont produits, une vasodilatation se produit;
  • Atrophique - la couche de mucus sur les parois de la trachée devient plus mince, la surface prend un aspect lisse et brillant, des croûtes sèches se forment constamment dessus, à cause desquelles le patient a des accès de toux douloureuse.

Très rarement, la maladie survient de manière isolée. Dans la plupart des cas, la trachéite survient en conjonction avec d'autres maladies des voies respiratoires: rhinopharyngotrachéite, laryngotrachéite, trachéobronchite.

Causes d'occurrence

La proximité de la trachée par rapport aux voies respiratoires supérieures la rend très vulnérable aux infections virales et bactériennes se développant dans les organes ORL. Souvent, l'infection, ayant pénétré dans le pharynx, les amygdales ou la cavité nasale, se propage à travers les voies respiratoires sans réponse rapide et affecte la trachée. Beaucoup connaissent la maladie lorsqu'une toux sèche et douloureuse commence après un mal de gorge et une toux..

Un certain nombre des facteurs suivants peuvent également provoquer la survenue d'une trachéite:

  • Inhalation: air très chaud ou trop froid, vapeurs contenant des produits chimiques qui irritent la muqueuse, air gazé ou poussiéreux;
  • Abus d'alcool et de tabac;
  • La présence de maladies allergiques, puis de trachéite allergique est diagnostiquée;
  • La présence de pathologies des poumons, du cœur, des reins.
  • Graves dommages au système immunitaire.

Le plus souvent, la trachéite survient à la suite de rhumes des voies respiratoires supérieures pendant la période automne-hiver et pendant les épidémies.

Symptômes

Le principal symptôme d'un processus inflammatoire de la trachée est une toux paroxystique sèche qui s'aggrave la nuit et le matin. Une caractéristique de la trachéite est la douleur derrière le sternum qui survient après une crise. De plus, le patient présente les symptômes suivants:

  • Respiration superficielle, peur de provoquer une attaque;
  • Une toux peut survenir en pleurant, en riant, en criant - toute action avec une respiration profonde;
  • La température corporelle est élevée, avec le développement de la maladie, elle peut augmenter encore plus;
  • Les expectorations, initialement rares et visqueuses, deviennent abondantes et mucopurulentes en 3-4 jours;
  • Les ganglions lymphatiques sont hypertrophiés, une faiblesse et une somnolence sont observées.

Si les voies respiratoires inférieures sont impliquées dans le processus, alors l'intensité des symptômes augmente: la température augmente, les crises de toux deviennent plus fréquentes, une respiration difficile et une respiration sifflante apparaissent dans les poumons.

Le processus inflammatoire dans les organes respiratoires se développe très rapidement et afin de prévenir les complications, particulièrement dangereuses chez les personnes âgées et dans l'enfance, aux premiers signes de trachéite, il est nécessaire de consulter un médecin.

Complications possibles

Avec un traitement opportun et correct, la trachéite est complètement guérie. Ignorer les symptômes, en particulier pendant une longue période, peut provoquer un certain nombre de conditions pathologiques graves:

  • Le développement du processus inflammatoire d'une forme aiguë à une forme chronique, qui nécessite de grands efforts pour une guérison complète;
  • La bronchite ou la pneumonie est le résultat d'une perte de temps, qui n'est traitée que dans un hôpital. Les patients dont l'immunité est affaiblie sont particulièrement sensibles;
  • Faux croup chez les enfants, résultant des particularités de la structure anatomique. L'œdème qui se propage au larynx peut provoquer une crise d'étouffement, dans laquelle une ambulance doit être appelée immédiatement;
  • L'asthme bronchique survient à la suite d'une présence prolongée de trachéite allergique.

Avec la transition de l'inflammation vers les bronches et les poumons, l'état du patient se détériore fortement: la température augmente, tous les signes d'intoxication sont observés, une respiration sifflante sèche se fait entendre dans les poumons, des douleurs peuvent survenir non seulement lors de la toux, mais aussi lors de la respiration.

Si les symptômes de la trachéite deviennent plus intenses, chaque heure de retard, en particulier pour les patients affaiblis, peut être décisive pour aggraver la situation. Par conséquent, l'augmentation des signes de la maladie nécessite un appel immédiat au médecin ou à une «ambulance».

Traitement

Pour élaborer le schéma thérapeutique correct et diagnostiquer les maladies concomitantes, des études sont prescrites:

  • Une formule sanguine complète, qui peut révéler des changements dans la composition qui sont de nature inflammatoire;
  • La laryngotrachéoscopie peut indiquer une nature hypertrophique ou atrophique des modifications de la trachée, détecter la présence d'hémorragies pétéchiales;
  • Écouvillons de la cavité buccale et du nez, aidant à déterminer la nature de l'agent pathogène et, si nécessaire, à choisir le médicament approprié;
  • Si une nature allergique de la maladie est suspectée, les tests allergiques nécessaires et la consultation d'un allergologue sont effectués;
  • Si nécessaire, une consultation avec un phthisiatre (diagnostic de tuberculose) ou un pneumologue (maladies broncho-pulmonaires) est prescrite.

En plus du traitement médicamenteux, un certain nombre de procédures physiothérapeutiques sont effectuées:

  • Inhalations ultrasoniques, par lesquelles le médicament pénètre dans la trachée sous forme de minuscules gouttes;
  • La thérapie UHF sur la poitrine aide à réchauffer le corps à un niveau profond, fournissant simultanément un effet anti-inflammatoire et soulageant le bronchospasme;
  • L'inductothermie normalise la quantité de mucus produite, soulage l'inflammation et les douleurs thoraciques;
  • Une électrophorèse utilisant du chlorure de calcium et de l'iodure de sodium est effectuée pour améliorer l'effet expectorant.

Thérapie médicamenteuse

En fonction de la cause de la maladie (allergique, infectieuse) et de la nature de l'agent pathogène (viral, bactérien), des médicaments peuvent être prescrits:

  • Antibiotiques pour la trachéite: Augmentin, Amoxiclav, Flemoxin, Suprax, Fortum, Zinnat, Cefixim, Azithromycin. Le choix du médicament est fait en tenant compte de la sensibilité des bactéries à celui-ci;
  • Antiviral: Arbidol, Isoprinosine, Viferon, Grippferon, Amiksin, Remantadin, Aflubin. Ils ne sont utilisés que si la nature virale de l'infection est établie. La plus grande efficacité d'utilisation est obtenue lors de l'utilisation de médicaments dès le premier jour de la maladie;
  • Antihistaminiques: Fenkarol, Lratadin, Suprastin, Tavegil, Peritol, Zaditen, Claritin, Zyrtec, Ketotifen. Prescrit en cas de détection de la nature allergique de la toux; Parallèlement à la prise de médicaments, les efforts visent à éliminer le contact avec l'allergène;
  • Mucolytiques et expectorants: Mukaltin, Bronholitin, Pertussin, Gedelix, Ambroxol, Lazolvan, Ascoril, Bromhexin. Prescrit pour liquéfier et soulager les expectorations;
  • Symptomatique: antipyrétique (Panadol, Paracetamol, Ibufen), analgésiques (Analgin, Ketanov), mal de gorge (Grammidin, Strepsils, Hexoral).

Parallèlement au traitement de la trachéite, le traitement des maladies qui l'ont provoquée est effectué: rhinite, amygdalite, sinusite, etc..

Lors du traitement de la trachéite à domicile, vous devez accorder une attention particulière aux mesures générales: boire beaucoup de boissons contenant des vitamines et maintenir une humidité élevée dans la chambre du patient. La pièce doit être régulièrement ventilée et nettoyée à l'eau. S'il n'y a pas d'humidificateur dans la pièce, placez un chiffon humide et de la vaisselle avec une grande surface d'évaporation, remplie d'eau.

Remèdes populaires

Le traitement ambulatoire peut être complété par l'utilisation de remèdes populaires, en complément de la pharmacothérapie:

  • Faites bouillir 250 ml de lait pendant 15 minutes., après y avoir mis 1 cuillère à soupe. l. sauge. Puis filtrez, ajoutez 1 cuillère à soupe. l. miel et boire 1 cuillère à soupe. trois fois par jour;
  • Prenez 1 cuillère à soupe. l. racine de guimauve sèche hachée, faire bouillir pendant 15 minutes., filtrer et prendre 50 ml avant les repas trois fois par jour;
  • Les bourgeons de pin, l'origan, la racine d'élécampane sont brassés selon le même schéma, se gargarisent avec les mêmes infusions;
  • Faites des inhalations avec des décoctions d'herbes médicinales (camomille, calendula, millepertuis) 2-3 fois par jour, pendant 15-20 minutes, en ajoutant éventuellement quelques gouttes d'huile essentielle (pin, sapin, eucalyptus);
  • En l'absence de température, des pansements à la moutarde sont placés sur la zone de la trachée;
  • Faites une compresse sur la poitrine à partir de deux purées de pommes de terre avec l'ajout d'huile végétale;
  • Frottez la poitrine avec un mélange de 10 ml de miel avec 3 gouttes d'huile essentielle;
  • Ils boivent du jus de radis noir avec du miel trois fois par jour dans un rapport 1: 1;
  • Les huiles essentielles de thym apaisent la toux trachéite. Un oreiller est bourré d'herbe séchée et placé à la tête;
  • Des infusions d'écorces d'oignon, de framboises, d'eucalyptus sont utilisées pour se gargariser;
  • Broyer 5-6 gousses d'ail, faire bouillir dans un verre de lait et boire 1 c. plusieurs fois par jour.

L'utilisation de remèdes populaires, ainsi que de médicaments, doit être convenue avec le médecin traitant. Dans ce cas, la posologie et la durée d'admission doivent être indiquées..

La prévention

La trachée est située à la jonction des voies respiratoires supérieures et inférieures, ce qui détermine la dépendance de la survenue de la trachéite aux infections respiratoires aiguës et aux infections virales respiratoires aiguës. Par conséquent, pour prévenir la maladie, il faut tout d'abord éviter les rhumes et les infections virales des voies respiratoires..

Adénotomie endoscopique chez les enfants - cet article vous dira tout sur l'opération.

Les mesures nécessaires pour la prévention de la trachéite comprennent:

  • Maintien du niveau d'humidité dans les locaux d'habitation, nettoyage humide et ventilation;
  • Promenades régulières au grand air et hors de la ville;
  • Éviter l'hypothermie, à la fois locale et générale;
  • Durcissement progressif et éducation physique;
  • Rejet des mauvaises habitudes;
  • Renforcer l'immunité avec des immunostimulants naturels et prendre des complexes vitaminiques.

Une attention particulière doit être accordée aux personnes ayant une prédisposition aux maladies des voies respiratoires supérieures. Les premiers symptômes de la trachéite devraient être la raison pour laquelle vous devez contacter un pneumologue ou un oto-rhino-laryngologiste.

Vidéo

conclusions

La trachéite, comme toute maladie, nécessite une certaine attention. Il est important de ne pas oublier que le diagnostic rapide et les mesures prises peuvent vous éviter de nombreux moments désagréables. Et bien que l'inflammation de la trachée ne soit pas une maladie grave, ignorer les symptômes ne passe pas inaperçu. Comme dans tout processus en cours, les conséquences peuvent être imprévisibles..

En attendant, il est assez simple d'éviter l'apparition de la trachéite - il vous suffit de traiter les rhumes les plus légers qui sont apparus à temps, ou de ne pas les autoriser du tout. Et puis l'infection n'atteindra pas la trachée, ce qui signifie que l'inflammation n'aura pas une seule chance..

La trachée et la poitrine font mal sans tousser

Trachéite aiguë

Co-auteur, éditeur et expert médical - Maksimov Alexander Alekseevich.

Date de dernière mise à jour: 22.10.2019.

La trachée est un tube cartilagineux creux entre le larynx et les bronches. Comme d'autres parties des voies respiratoires, il est tapissé de l'intérieur par une membrane muqueuse. Grâce à elle, la trachée conduit non seulement l'air, mais aussi la nettoie, la réchauffe et l'hydrate en plus.

L'inflammation de la muqueuse de la trachée est appelée trachéite. Cette maladie peut être aiguë ou chronique. L'aspect aigu est plus fréquent. Le pic d'incidence se produit pendant la saison froide, ce qui est associé à la prévalence des infections virales pendant cette période et à des conditions météorologiques défavorables.

La trachéite survient rarement de manière isolée. Il est généralement associé au coryza, c'est-à-dire au nez qui coule, à la pharyngite (inflammation de la gorge), à ​​la laryngite (inflammation du larynx) ou à la bronchite. Cela signifie que le traitement doit être complet et doit être planifié par un médecin. Seul un spécialiste sera en mesure de dresser un tableau réel de la maladie et de sélectionner le schéma thérapeutique optimal, en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Symptômes de la trachéite aiguë

La trachéite aiguë se manifeste principalement par des attaques de toux - sèche, douloureuse, plutôt rugueuse et intrusive. Il s'intensifie la nuit et le matin, ce qui est associé à l'accumulation de mucosités dans les voies respiratoires. D'autres facteurs peuvent provoquer une crise de toux avec trachéite: rires, cris, respirations profondes, température de l'air contrastée, arômes durs et fumée.

Dans les premiers jours, les expectorations ne se forment presque pas ou restent si visqueuses qu'elles partent avec beaucoup de difficulté. Par conséquent, au début de la maladie, la toux est sèche, dure et n'apporte pas de soulagement. Au fur et à mesure que la trachéite se développe et que les bronches sont impliquées dans le processus inflammatoire, la sécrétion de crachats augmente, elle se liquéfie. Dans le même temps, la toux devient moite, plus productive et pas aussi épuisante, ses attaques se répètent moins souvent. Le bien-être du patient est considérablement amélioré.

En plus de la toux, d'autres symptômes sont souvent observés dans la trachéite aiguë:

  • douleur, douleur et sensation de brûlure derrière le sternum, particulièrement prononcées après une autre quinte de toux;
  • changement de la fréquence et de la profondeur de la respiration;
  • augmentation de la température corporelle (généralement jusqu'à 38 ° C), qui est typique principalement de la trachéite infectieuse et compliquée;
  • maux de tête;
  • faiblesse générale, fatigue rapide, faiblesse et autres signes d'intoxication générale.

Le processus inflammatoire de la trachéite se propage souvent aux zones voisines du système respiratoire, car il n'y a pas de frontière claire entre elles, la membrane muqueuse passe en douceur d'une partie des voies respiratoires à une autre. Les expectorations qui coulent ou les vomissent lorsque vous toussez contribuent à l'irritation des tissus et à la propagation du pathogène.

Lorsqu'il est impliqué dans l'inflammation des bronches, une trachéobronchite se développe. Ceci s'accompagne d'une détérioration de l'état du patient: sa température corporelle augmente, les accès de toux deviennent plus fréquents, la douleur dans la poitrine devient plus forte, un essoufflement peut apparaître.

Si la trachéite est accompagnée d'une laryngite, vous devez vous préparer à un enrouement ou même à une perte de voix temporaire. Et avec l'œdème qui accompagne l'espace de la muqueuse laryngée (il est situé approximativement sous les cordes vocales), une insuffisance respiratoire aiguë peut se développer avec des difficultés respiratoires et une sensation de peur.

Pourquoi une trachéite aiguë survient-elle??

Infection

Le développement de la maladie est le plus souvent causé par des infections virales - la grippe et d'autres virus qui affectent les voies respiratoires et le système respiratoire. Les bactéries peuvent également agir comme agents responsables: pneumo-, strepto-, staphylocoques et autres. Il y a souvent une soi-disant infection mixte, lorsque l'inflammation est causée par plusieurs agents pathogènes différents à la fois. De plus, le plus souvent l'infection bactérienne est secondaire, elle complique l'évolution des ARVI.

Facteurs non infectieux

La trachéite aiguë chez un adulte peut être non infectieuse, bien que ce soit moins fréquent.

  • Blessure mécanique. La trachéite traumatique est possible lorsque des corps étrangers pénètrent dans les voies respiratoires, par exemple à la suite d'un examen endoscopique insuffisamment précis du système bronchique et d'une intubation trachéale pendant l'anesthésie opérationnelle.
  • Effets thermiques - inhalation d'air chaud froid ou (moins souvent) très sec. Dans ce cas, le point clé du développement de l'inflammation n'est pas l'irritation des parois trachéales, mais le vasospasme qui s'y produit. Cela conduit à une perturbation du fonctionnement des glandes dans les parois de la trachée et à une diminution de la fonction protectrice de sa membrane muqueuse..
  • Brûlures chimiques qui surviennent lors de l'inhalation de vapeurs d'agents alcalins ou acides. Il peut s'agir de produits chimiques ménagers agressifs, de déchets industriels, de peintures et vernis, de produits pétroliers, de réactifs chimiques. Cette trachéite est particulièrement difficile..
  • Irritation de la membrane muqueuse des voies respiratoires avec de l'air pollué, poussiéreux ou excessivement sec. La fumée de tabac revêt une importance particulière, y compris avec la fumée secondaire.
  • Réaction allergique en réponse à l'ingestion d'allergènes individuellement significatifs dans les voies respiratoires. Dans ce cas, la trachéite est généralement associée à une laryngite, une bronchite obstructive (violation complète de la perméabilité bronchique) ou même à un œdème pulmonaire.

Parfois, la trachéite devient une maladie professionnelle, c'est-à-dire que son apparence est associée à des facteurs nocifs au travail. Par conséquent, les travailleurs des ateliers chauds, des fermes, des raffineries chimiques et pétrolières, ainsi que les mineurs et les tailleurs de pierre sont en danger..

Ce qui contribue au développement de la trachéite?

La trachéite ne se développe pas chez toutes les personnes qui contractent des infections virales respiratoires aiguës, qui ont été en contact avec des substances irritantes ou qui sont congelées. Le risque de lésion trachéale est augmenté en présence de facteurs prédisposants.

Tout d'abord, ce sont des maladies de fond des voies respiratoires supérieures, accompagnées d'une violation de la respiration nasale. Un nez qui coule de toute nature, une sinusite, une courbure prononcée de la cloison nasale conduisent au fait qu'une personne commence à respirer par la bouche. En conséquence, l'air insuffisamment réchauffé et humidifié pénètre dans le larynx et la trachée, ce qui irrite la membrane muqueuse et augmente le risque d'inflammation pendant l'infection.

Les facteurs prédisposants comprennent les maladies cardiaques, accompagnées d'une insuffisance cardiaque chronique avec congestion de la circulation pulmonaire. Le gonflement de la membrane muqueuse qui en résulte entraîne une diminution de sa fonction de barrière.

Manque de vitamines et de nutriments, diminution de l'immunité, excès de toxines dans le corps - tout cela augmente également le risque d'inflammation de la trachée en réponse à l'introduction de l'agent pathogène ou à l'hypothermie.

Traitement de la trachéite aiguë

Il est nécessaire de traiter la trachéite aiguë sous la supervision d'un spécialiste. Dans certains cas, un examen supplémentaire est nécessaire pour clarifier la cause et la nature de la maladie.

Les principales tâches sont:

  • impact sur la cause de la maladie. Cela comprend l'arrêt d'une réaction allergique, l'élimination de l'infection, l'élimination d'un corps étranger, en évitant l'action de facteurs provoquants;
  • soulagement de la toux, transfert de la toux sèche à humide;
  • réduire la gravité de l'inflammation;
  • élimination du fond et des conditions aggravantes de la trachéite: manque de vitamines, épuisement, immunité affaiblie;
  • une diminution de la gravité de l'intoxication et (si nécessaire) une diminution de la température corporelle. Il est important de se rappeler que la fièvre est un mécanisme naturel de lutte contre les infections. Par conséquent, vous ne devez pas abuser de médicaments antipyrétiques. Ils peuvent vous aider à vous sentir mieux, mais ils n'affectent pas l'évolution de la maladie..

Les formes non compliquées de trachéite peuvent être traitées en ambulatoire. Mais les cas graves de la maladie peuvent nécessiter une hospitalisation. Une attention particulière est portée au traitement des patients affaiblis et âgés, surtout s'ils ne sont pas capables de mouvement autonome pour des raisons de santé, car leur trachéite se transforme facilement en trachéobronchite et même en pneumonie.

Le traitement est effectué de manière complexe, en utilisant des médicaments et des méthodes non médicamenteuses. Il n'est pas nécessaire d'interrompre le traitement après l'amélioration de l'état, il est nécessaire d'observer les conditions de prise des médicaments recommandés par le médecin.

Médicament pour la trachéite

Le schéma de traitement médicamenteux de la trachéite aiguë est établi en tenant compte de la nature de la maladie et de la gravité des symptômes du patient.

Impact sur la cause

Si un virus particulier est devenu l'agent causal, des agents antiviraux sont généralement utilisés, ainsi que des immunostimulants (par exemple, des médicaments à base d'échinacée). En cas de trachéite sévère et prolongée de nature bactérienne, le médecin peut introduire des antibiotiques dans le schéma thérapeutique. Si la maladie évolue sans complications, il est généralement possible d'y faire face sans ces fonds. Mais la décision sur la rationalité et la durée de l'antibiothérapie ne doit être prise que par un médecin..

Dans certains cas, avec la trachéite, un examen bactériologique des expectorations est effectué avant de commencer le traitement avec des agents antimicrobiens. Il est semé sur des milieux nutritifs pour déterminer le type d'agent pathogène et sa sensibilité aux principaux groupes de médicaments. Cela vous aidera à choisir l'antibiotique le plus approprié..

Traiter la toux et dégager les voies respiratoires

Dans le traitement de la trachéite aiguë, une grande attention doit être accordée, bien sûr, à la toux - le principal symptôme de la maladie. Avec une toux sèche et débilitante improductive, des médicaments sont utilisés pour supprimer le réflexe de toux. Une telle mesure est nécessaire dans les premiers jours de la trachéite..

Au stade suivant de la maladie, la tâche principale du traitement est de dégager les voies respiratoires du mucus résultant. Pour ce faire, il est nécessaire de faciliter son passage à l'aide de médicaments mucolytiques et expectorants. Mais ils ne peuvent pas être utilisés simultanément avec des médicaments antitussifs. Il est également inacceptable de supprimer une toux grasse. Ceci est lourd de stagnation des expectorations et de transition de l'inflammation vers les parties inférieures du système respiratoire, jusqu'au développement d'une bronchopneumonie.

Thérapie de soutien

Les herbes peuvent être utiles pour soulager les symptômes de la trachéite. Avec la trachéite, ils peuvent être utilisés sous forme de décoctions et d'infusions. Mais un moyen de traitement plus pratique et plus fiable consiste à utiliser des remèdes à base de plantes prêts à l'emploi avec une composition soigneusement sélectionnée et équilibrée. Par exemple, dans le schéma de thérapie complexe de la trachéite, vous pouvez inclure le sirop contre la toux Doctor MOM ®, qui contient des extraits de réglisse nue, d'élécampane, de wasiki adatoda, de morelle indienne et d'autres plantes médicinales - 10 plantes médicinales au total. Il convient aussi bien aux adultes qu'aux enfants de plus de 3 ans. Ce remède aide à fluidifier les mucosités et à les éliminer des voies respiratoires, et soulage également l'inflammation.

Pour les adultes, il existe également des pastilles contre la toux à base de plantes Doctor MOM ® à base d'extraits de réglisse, de gingembre et d'emblème médicinal. Ils adoucissent également la toux, ont des effets anti-inflammatoires et expectorants. De telles pastilles peuvent être utilisées comme adjuvant dans le traitement de la trachéite. Ils aident à faire face aux attaques de toux et à faciliter l'évolution de la maladie..

Mesures non liées aux drogues

Pour réduire la gravité du processus inflammatoire, des procédures de physiothérapie sont prescrites. Mais l'échauffement ne peut commencer que s'il n'y a pas de fièvre..

Conseils généraux sur la façon d'aider le corps à faire face à la maladie

Pour toute maladie des voies respiratoires, y compris la trachéite, il convient de suivre quelques règles simples.

  • Boire plus de liquide chaud: boissons aux fruits et eau minérale chauffée sans gaz, décoctions de rose sauvage, framboise et fleur de tilleul. Cela aidera non seulement à soulager l'intoxication, mais contribuera également à la liquéfaction des expectorations..
  • Mangez des aliments riches en calories et en vitamines. Pendant la maladie, le corps a besoin de nutriments pour réparer les tissus et maintenir le système immunitaire..
  • Arrêtez de fumer et demandez aux membres de la famille de fumer uniquement à l'extérieur de la maison.
  • Élimine les irritants tels que la fumée, la poussière, les odeurs fortes. Pendant la période de maladie, il est conseillé de ne pas utiliser de produits chimiques ménagers, d'arrêter temporairement d'utiliser du parfum et de l'eau de toilette.
  • Aérez la pièce et gardez-la humide. L'air trop sec irrite la membrane muqueuse des voies respiratoires et provoque des accès de toux.

Avec le début du traitement en temps opportun, la trachéite est résolue en 10 à 14 jours, ne laissant aucune conséquence et sans limiter par la suite la capacité de travailler.

Les principales causes de douleur dans la trachée

Le mal de gorge ou la trachée est un symptôme assez courant qui apparaît principalement en raison du processus inflammatoire. La trachée est la trachée. Il s'agit d'un prolongement du larynx et d'un tube étroit d'environ 10 à 12 cm de long dont les éléments fondamentaux sont le cartilage. Lorsque des symptômes de douleur apparaissent, beaucoup ne peuvent pas comprendre pourquoi la gorge et la trachée font mal et ce qu'il faut faire pour y remédier.

Causes de la douleur

Les sensations de douleur sont l'une des manifestations les plus courantes du corps qui apparaissent si quelque chose ne va pas. La trachée peut "se rappeler" d'elle-même en cas de maladies respiratoires. En particulier, un symptôme, une toux sèche, peut causer de la douleur.

La maladie la plus courante à l'origine de ce symptôme désagréable est la trachéite. S'il n'y a aucun signe de la maladie, il convient de se demander si la trachée a été endommagée? En particulier, lors de l'ingestion d'objets étrangers, de gros morceaux de nourriture, il peut y avoir des zones enflammées de l'intérieur. De l'extérieur, il est également soumis à des contraintes mécaniques. Avec une forte pression ou des plaies pénétrantes, la trachée peut signaler une douleur.

En résumé, on peut noter que les raisons les plus courantes sont:

  1. trachéite;
  2. avaler des objets étrangers, de gros morceaux de nourriture.
  3. trachéobronchite;
  4. une blessure qui a été subie avec une forte pression, un impact, une blessure par arme blanche.

Chacun d'eux nécessite un examen séparé, en particulier les cas où la douleur est causée par des affections respiratoires..

La trachéite est la cause la plus courante de douleur dans la trachée

Cette condition est également appelée inflammation trachéale. Cela commence souvent par un nez qui coule, que peu de gens associent à cette maladie. Cependant, sans le bon traitement, cette maladie peut entraîner de graves complications, en particulier évoluer vers une pneumonie..

Qu'est-ce qui peut conduire à cette maladie?

La trachéite n'est rien de plus qu'un processus inflammatoire dans la trachée. Cela peut être causé par:

  1. Hypothermie, due à un spasme des capillaires situés dans la membrane muqueuse des voies respiratoires, ce qui, à son tour, entraîne une détérioration du travail des mécanismes de protection. Dans de telles conditions, les organismes pathogènes sont activés et provoquent diverses maladies..
  2. Diminution de l'immunité. La raison peut être à la fois une maladie persistante et une carence en vitamines. Cependant, dans la plupart des cas, la trachéite, associée à une faible immunité, se transforme en bronchite ou en pneumonie.
  3. Allergie.
  4. Pénétration de corps étrangers. En fait, ce ne sera pas une source de bactéries pathogènes, mais cela pourrait bien provoquer un processus inflammatoire.
  5. Fumeur. La fumée de cigarette irrite la membrane muqueuse des voies respiratoires et augmente le risque de la plupart des maladies respiratoires..
  6. Pollution environnementale. La poussière, les vapeurs nocives, si elles pénètrent dans les voies respiratoires, peuvent endommager les membranes de la trachée et des bronches. De plus, l'air sale provoque souvent des réactions allergiques..

Connaissant les causes de cette maladie, vous pouvez couper votre corps des influences néfastes. Ainsi, le risque d'apparition de la maladie sera beaucoup plus faible..

Comment reconnaître la trachéite?

Chaque maladie a ses propres caractéristiques. Mais seul un médecin spécialisé peut les identifier après un examen, la détermination des plaintes des patients et la réalisation des recherches nécessaires.

En plus de la douleur dans la trachée, lorsque la trachéite apparaît, le patient se plaint également de:

  1. La toux est d'abord sèche, mais devient progressivement humide en raison de la sécrétion de mucosités. Les attaques sont les plus courantes la nuit..
  2. Une mauvaise santé générale se traduit par une augmentation de la température corporelle, une faiblesse, une fatigue et une somnolence. Des processus inflammatoires dans les ganglions lymphatiques sont également souvent observés. Ils grossissent et réagissent avec douleur lorsqu'ils sont pressés.
  3. Douleur lors de l'inhalation, de la toux.

Symptômes supplémentaires qui ne sont pas inhérents à la trachéite, mais à la maladie respiratoire qui l'a provoquée. Ceux-ci incluent la congestion nasale, les maux de gorge, etc..

Traitement de la trachéite

La paix est la clé de tout traitement. Étant donné que les virus sont l'un des agents pathogènes les plus courants, la température corporelle sera élevée. Et dans de telles conditions, il est préférable d'être au lit. En outre, le médecin traitant peut prescrire des médicaments antiviraux..

Les boissons chaudes sont utilisées pour soulager les symptômes d'intoxication. Buvez-le par petites gorgées pour éliminer la possibilité de dommages supplémentaires à la gorge. Les boissons les plus utiles sont le sirop à la racine de réglisse, le thé à la camomille ou à l'églantier, les framboises, les canneberges. Peu importe ce que vous voulez, il vaut mieux ne pas rendre le thé sucré, car cela provoque le développement d'organismes pathogènes dans la région de la gorge.

Une procédure telle que l'inhalation donne un résultat positif. Les pommes de terre, le bouillon de plantain, la camomille, la propolis, la menthe, la sauge et la lavande sont utilisés comme composants médicinaux..

Une attention particulière doit être portée à la toux. En effet, en plus des processus pathogènes, c'est lui qui peut provoquer des douleurs non seulement dans la gorge, mais également dans la trachée. En aucun cas, vous ne devez utiliser les mêmes médicaments pour différents types de toux (sèche et humide).

Trachéobronchite - comme cause de douleur dans la trachée

Cette maladie peut survenir du fait de l'action d'organismes pathogènes (staphylocoques, streptocoques) et de l'ingestion de corps étrangers (notamment poils d'animaux, pollen, parfums, etc.).

Causes de la trachéobronchite

Les principaux facteurs pouvant déclencher l'apparition de la trachéobronchite comprennent:

  1. Respirer de l'air trop froid ou trop chaud. Un air excessivement humide ou sec peut également provoquer des maladies..
  2. Ingestion de vapeurs nocives pouvant irriter les muqueuses.
  3. Mauvaises habitudes;
  4. L'action des infections virales (rubéole, scarlatine, ARVI, parainfluenza, rougeole, etc.).
  5. Complication des affections des voies respiratoires supérieures.
  6. Immunité réduite.

La cause la plus fréquente est après la rhinite, la pharyngite ou la laryngite. Dans ce cas, la trachéobronchite est une complication et non une maladie survenant indépendamment..

Symptômes de la maladie

Les manifestations dépendent en grande partie du fait que la maladie a été causée par une autre plaie ou si elle s'est développée d'elle-même. Sous forme aiguë, on peut observer:

  1. gonflement de la trachée, des bronches;
  2. accumulation de mucosités;
  3. des accès de toux sèche persistante, qui survient lors de l'inhalation et est observée plus souvent le matin ou la nuit;
  4. une augmentation de la température corporelle;
  5. changement de voix;
  6. douleur dans le larynx et derrière le sternum;
  7. écoulement sous forme de mucus visqueux.

Dans la forme chronique de la maladie, il peut y avoir un inconfort et une douleur dans la région de la poitrine lors de la toux, un essoufflement, des expectorations de nature différente et, dans certains cas, une atrophie de la surface muqueuse des voies respiratoires supérieures.

Il n'est pas recommandé de diagnostiquer cette maladie par vous-même. La meilleure option serait de contacter votre médecin qui, en plus de l'examen, vous dirigera vers les recherches nécessaires.

Traitement de la trachéobronchite

Un ensemble de mesures visant à traiter cette maladie peut inclure les procédures suivantes:

  • inhalation thermique et thermique-alcaline;
  • l'utilisation de réchauffer la poitrine avec des emplâtres à la moutarde;
  • boire une boisson chaude à faible teneur en sucre par petites gorgées (afin de ne pas endommager la paroi muqueuse déjà enflammée avec une boisson trop chaude);
  • effectuer une électrophorèse sur la zone thoracique;
  • magnétothérapie;
  • l'utilisation de médicaments expectorants, anti-inflammatoires et antipyrétiques;
  • apport obligatoire d'un complexe vitaminique pour augmenter les fonctions protectrices de l'organisme.

Les médecins ne recommandent pas de commencer une maladie. Même la rhinite apparemment la plus inoffensive peut avoir de graves conséquences. Les maux de gorge et la zone trachéale sont également des symptômes alarmants. Cela peut être dû à une maladie ou à une blessure..

Lorsqu'un tel symptôme apparaît, il est recommandé de ne pas s'automédiquer, mais de demander l'aide d'un spécialiste, car la trachéite et la trachéobronchite sont très rarement le seul problème. Par conséquent, il est recommandé de procéder à un examen qualitatif pour identifier les causes et le traitement le plus efficace. Vous ne pouvez pas laisser la douleur sans traitement et laisser la maladie suivre son cours.

Douleur trachéale

La trachée fait partie du système respiratoire et est considérée comme l'une des voies respiratoires inférieures. Il s'agit d'un tube de 9 à 12 cm de long, formé d'anneaux cartilagineux reliés par des ligaments fibreux. L'apparition de sensations douloureuses dans la région de la trachée peut être expliquée par diverses raisons - dans ce cas, le plus souvent, il existe généralement des pathologies infectieuses et inflammatoires. La douleur peut déranger les patients de différents groupes d'âge - hommes et femmes. Si la trachée fait mal, il est important de diagnostiquer et de commencer le traitement dès que possible..

Le contenu de l'article

Les raisons

La douleur trachéale est un symptôme qui ne peut être considéré comme le signe d'une maladie particulière, car elle est assez non spécifique. La trachée est une formation anatomique qui a plusieurs départements. Il est important de différencier la douleur dans la trachée de l'inconfort dans l'œsophage, qui est situé à proximité. Il est également nécessaire de faire la distinction entre les plaintes de douleur dans la trachée et la douleur dans les maladies coronariennes..

Pourquoi la trachée peut-elle faire mal? Il y a plusieurs raisons principales:

  1. Trachéite infectieuse.
  2. Corps étranger trachéal.
  3. Inflammation du cartilage du larynx
  4. Thyroïdite aiguë et subaiguë.
  5. Médiastinite.

La cause de la douleur peut également être une ostéochondrose de la colonne cervicale et / ou thoracique. La trachée étant située dans l'espace anatomique à côté d'autres structures, il est souvent difficile, sur la seule base de plaintes, de différencier les lésions trachéales d'autres processus pathologiques dans lesquels elle n'est pas affectée..

La douleur avec lésion de la trachée est localisée derrière le sternum, ainsi que dans le larynx.

Pour établir un diagnostic, vous avez besoin d'un examen complet. Vous ne pouvez pas vous passer d'un examen objectif - dans certains cas, des techniques de visualisation sont utilisées, y compris la trachéobronchoscopie.

Trachéite infectieuse

L'inflammation de la muqueuse trachéale est fréquente. La trachéite devient souvent une composante du syndrome respiratoire dans diverses maladies infectieuses. Il est à noter que dans la plupart des cas, il est provoqué par des virus, bien que le processus pathologique puisse également être de nature bactérienne. La trachéite est observée isolément ou comme un signe d'IRA (infection respiratoire aiguë).

Quelles sont les caractéristiques du syndrome douloureux dans la trachéite infectieuse aiguë??

  1. Manque de sensations douloureuses au repos.
  2. Provocation de la douleur par la toux.
  3. Localisation derrière le sternum, ainsi que dans la face antérieure du cou.

Respirer, surtout en inspirant profondément, peut provoquer une toux - et donc des douleurs. Parfois, les patients essaient de vérifier leurs propres sentiments en appuyant sur le cou. Cela peut également augmenter la douleur, surtout lorsque vous essayez d'avaler pendant que la pression est appliquée. Cependant, cette manifestation ne peut être considérée comme un symptôme à part entière et significatif pour le diagnostic..

Corps étranger trachéal

Plus de 90% des cas de corps étrangers pénétrant dans la trachée sont enregistrés chez des patients de moins de 5 ans. Les enfants peuvent par inadvertance inhaler de petits objets: graines de tournesol, graines de citrouille, grains de maïs, écailles de poisson. Dans l'enfance, les réflexes protecteurs du pharynx et du larynx ne sont pas complètement formés - en outre, la distance entre la dentition et la trachée est inférieure à celle des adultes. Cependant, la suspicion d'un corps étranger trachéal chez un adulte n'est pas toujours sans fondement. La lumière de l'organe est plus large et peut accueillir des éléments plus grands sans risque d'asphyxie immédiate (suffocation): pièces de monnaie, dents, boutons de manchette. Les conditions d'aspiration sont créées dans un état d'intoxication alcoolique, de sommeil profond, d'évanouissement.

Il existe plusieurs modèles concernant les corps étrangers:

  • les gros sont situés dans la trachée;
  • les petits pénètrent plus profondément dans la lumière des bronches;
  • lorsqu'il est localisé dans la trachée, il est possible de voter (déplacer) l'objet.

En plus de la douleur à l'avant du cou et du sternum, la toux paroxystique est également un symptôme typique..

Lorsqu'un corps étranger est au scrutin, un bruit sec peut être entendu, même à distance du patient. Il est à noter que la douleur et la toux diminuent ou disparaissent si le corps étranger est fixe et reste immobile. Cependant, il s'agit d'un phénomène temporaire. Lors d'une toux, un objet peut se déplacer non seulement vers les bronches, mais également jusqu'au larynx, ce qui menace le patient d'asphyxie en raison de sa violation entre les cordes vocales.

La douleur par inhalation est associée à la récidive de la quinte de toux. Un corps étranger, en mouvement, irrite la membrane muqueuse. Si vous appuyez sur le site de projection trachéale, le patient ressent une augmentation de la douleur - cependant, il est préférable de refuser une telle manipulation. Il n'aide pas à retirer un objet tombé dans la trachée et, au contraire, peut contribuer à l'aggravation des dommages.

Inflammation du cartilage du larynx

Bien que des changements pathologiques soient observés à partir du larynx, on peut supposer à tort que les symptômes sont déclenchés par une maladie trachéale. La lésion inflammatoire du cartilage du larynx est appelée chondropérichondrite et survient lorsque le périchondre ou le cartilage est infecté:

  • à la suite d'une lésion du larynx avec lésion du cartilage;
  • à la suite d'une intervention chirurgicale;
  • après la radiothérapie.

Le site de l'inflammation est clairement limité lorsque l'un des cartilages est impliqué dans le processus pathologique, mais lorsque toutes les structures cartilagineuses du larynx sont affectées, des modifications sont également observées dans les tissus mous. La pression sur le devant du cou provoque une douleur - elle peut être assez intense.

Thyroïdite aiguë et subaiguë

La thyroïdite est une inflammation de la glande thyroïde. Un processus aigu est provoqué par une infection bactérienne, un processus subaigu est associé à des maladies virales. Dans le premier cas, il existe un risque de formation d'abcès, dans le second - destruction du tissu glandulaire et de sa fibrose (cicatrisation).

L'inflammation purulente s'accompagne d'un œdème étendu et de sensations de douleur sévères dans le contexte du syndrome d'intoxication. Avec la thyroïdite subaiguë, une augmentation modérée de la glande thyroïde est observée et la douleur est provoquée par son étirement. Avec la thyroïdite, la trachée n'est pas affectée, par conséquent, le patient ne ressent généralement ni toux ni douleur lors de la respiration, notant en même temps une douleur en appuyant sur le cou.

Médiastinite

Cette maladie, comme la thyroïdite, n'affecte pas directement la trachée et implique la présence d'un processus inflammatoire dans les tissus du médiastin. Cependant, l'une des raisons probables de son développement peut être une lésion de la trachée lors de l'introduction d'un corps étranger, à la suite d'un traumatisme, lors d'une intervention chirurgicale. Le syndrome de la douleur se caractérise par:

  1. La présence de douleurs lancinantes.
  2. Localisation de la douleur à la base du cou, derrière le sternum.
  3. Augmentation de la douleur lors de l'inclinaison de la tête en arrière.

L'intensité de la douleur augmente avec l'inhalation, la déglutition.

La douleur dans la région de la trachée lorsque vous appuyez sur le sternum et la base du cou augmente, comme si elle soulignait les limites des changements pathologiques; il apparaît également lorsque la zone nommée est touchée. Cela se produit dans le contexte d'une faiblesse générale, une augmentation de la température corporelle. Une irradiation de la région interscapulaire est probable (avec médiastinite postérieure).

Toute forme de syndrome douloureux doit être différenciée, car la douleur elle-même ne peut pas servir de seul critère pour confirmer le diagnostic. La pression sur la zone touchée augmente la gravité de la douleur dans la plupart des processus pathologiques, il vaut donc la peine d'évaluer tous les symptômes du tableau clinique, et pas seulement les signes individuels. Pour découvrir la cause de la douleur, vous avez besoin d'un examen à plein temps par un médecin.

Symptômes et organisation d'un traitement efficace de la trachéite: médicaments et procédures pour traiter la maladie

La trachéite est un processus inflammatoire qui se développe sur la membrane muqueuse de la trachée. En règle générale, la mise en œuvre du diagnostic est complétée par l'identification de lésions supplémentaires du système respiratoire - rhinite, pharyngite, laryngite. La trachéite peut se développer chez une personne quel que soit son groupe d'âge, son sexe. Seul un médecin choisit des moyens de guérir la trachéite.

Trachéite - qu'est-ce que c'est, formes de défaite

La durée de la maladie dépendra de la forme de l'inflammation trachéale. Elle peut être aiguë ou chronique, d'une autre manière prolongée. De plus, la durée de la maladie est influencée par le travail du système immunitaire: plus il résiste activement à la défaite, plus la guérison complète est rapide..

Avec un diagnostic rapide de la maladie, le pronostic sera favorable, la durée moyenne de son évolution est de 7 à 14 jours.

Forme aiguë

Cette forme se développe plusieurs fois plus souvent que la forme chronique et, en termes de symptômes, elle ressemble à des infections respiratoires aiguës. La maladie affecte une personne de manière inattendue, mais le traitement de la trachéite aiguë lors du choix de méthodes efficaces ne dure pas longtemps - environ 2 semaines.

Forme chronique

La forme chronique survient à la suite d'une inflammation aiguë. La transformation d'un processus aigu en un processus chronique est facilitée par:

  • détérioration du fonctionnement de l'immunité;
  • fumeur;
  • mauvaise écologie, effets néfastes de l'activité professionnelle humaine;
  • l'emphysème dans les poumons;
  • rhinite chronique, sinusite;
  • maladie rénale ou cardiaque.

Symptômes

En plus de la toux, le patient s'inquiète des symptômes suivants de la trachéite:

  • augmentation de la température corporelle;
  • faiblesse accrue, somnolence constante;
  • une augmentation de la taille des ganglions lymphatiques;
  • Mal de tête;
  • nez qui coule;
  • augmentation de la transpiration;
  • perte d'appétit.

Dans une évolution chronique, des modifications dangereuses de la membrane muqueuse se développent. Il gonfle, gonfle, les vaisseaux sanguins se dilatent, une respiration sifflante apparaît. Le pus peut s'accumuler et sécher pour former des croûtes difficiles à éliminer.

Types de trachéite

La trachéite est de trois types principaux, qui se distinguent en fonction de la cause:

Toutes les espèces ne risquent pas d’en infecter d’autres. De ce point de vue, l'espèce la plus dangereuse est virale, elle appartient à l'infectieux, progresse rapidement, peut être associée aux ARVI, la grippe, s'accompagne toujours de fièvre, de toux sévère et d'une détérioration significative du bien-être.

Les bactéries sont provoquées par des bactéries pathogènes - les streptocoques ou les staphylocoques le plus souvent. Si le système immunitaire est affaibli, ils commencent à se diviser activement, provoquant des processus inflammatoires. Dans le même temps, la température n'augmente pas, il n'y a aucun symptôme de rhume et l'état de santé reste satisfaisant. Les microbes pyogènes provoquent la séparation des expectorations purulentes lors de la toux.
La trachéite allergique n'est pas infectieuse, elle se développe après un contact avec un certain allergène. Ensuite, la muqueuse trachéale gonfle, en même temps, d'autres symptômes d'hypersensibilité peuvent survenir - urticaire, larmoiement, démangeaisons. Une forte toux n'apparaît pas, mais il y a un mal de gorge obsessionnel.

Organisation du traitement

Les principaux objectifs de la thérapie seront les suivants:

  • diagnostic et élimination de l'influence de facteurs étiologiques sur le corps - bactéries, virus ou allergènes;
  • soulagement des signes de la maladie;
  • prévention des complications possibles et transformation du processus en chronique.

Le médecin doit sélectionner individuellement le schéma de traitement de la trachéite, les médicaments et leurs doses. Il prend en compte l'âge d'une personne, les causes de la pathologie, sa forme, la gravité des symptômes et le développement des complications associées.

Organisation de thérapie à domicile

La trachéite n'est pas une maladie mortelle. Sa thérapie est effectuée à domicile conformément aux recommandations du médecin.

Les règles obligatoires pour la mise en œuvre du traitement sont:

  • Repos au lit pendant 5 à 7 jours, avec de graves dommages - un peu plus longtemps.
  • Apport hydrique suffisant - eau, thés, décoctions. Plus le patient consomme de liquide, meilleur est le fonctionnement des organes du système urinaire, éliminant les virus et les bactéries du corps plusieurs fois plus rapidement.
  • Entretien obligatoire, nettoyage humide régulier dans la chambre. Il est impératif d'ajuster l'humidité de l'air, car l'air sec augmente la toux.
  • Pour éviter les quintes de toux nocturnes avant le coucher, il est recommandé de prendre un médicament antitussif - des comprimés ou des sirops, par exemple, Sinekod, Lazolvan.
  • Effectuer des inhalations régulières - 2 à 3 fois par jour.
  • À température normale, il est permis de faire des compresses, des pansements à la moutarde avant le coucher.

Le traitement de la trachéite à domicile suit toutes les recommandations du médecin. L'interruption du cours peut provoquer des rechutes et des complications.

Thérapie médicamenteuse

Habituellement, après le diagnostic de trachéite, le médecin prescrit les médicaments suivants:

  • antiviral;
  • mucolytique - contribue à la liquéfaction des expectorations, en assurant leur évacuation facile, par exemple, ACC;
  • antitussifs.

Les inhalations avec des solutions alcalines sont obligatoires - elles réduiront l'inflammation et amélioreront la décharge de mucus.

Pour le traitement de la forme chronique, des immunomodulateurs sont également utilisés au stade de la rémission pour renforcer et améliorer le système immunitaire.

Sirops

Avant de prescrire un sirop, le médecin précise la nature de la toux - productive ou non. Une fois secs, il faut des sirops qui suppriment le réflexe - Sinekod, Stoptussin, Erespal. Avec une toux productive, des expectorants sont nécessaires - Lazolvan, Gedelix, Ascoril, Doctor IOM.

Aérosols

Les aérosols soulagent efficacement l'inflammation de la muqueuse trachéale, le résultat de leur utilisation est similaire à l'inhalation. Les particules du médicament vont directement à la lésion. Ingalipt, Bioparox, etc. sont généralement prescrits..

Les antibiotiques

Avec les lésions bactériennes, une antibiothérapie est nécessaire. Les antibiotiques pour la trachéite sont choisis par le médecin après avoir organisé une analyse bactériologique d'un frottis obtenu au niveau du pharynx, ainsi qu'une prise de sang.

Lorsque la muqueuse trachéale est endommagée par des bactéries, les groupes de médicaments antibactériens suivants sont prescrits:

  • Pénicillines ou leur association avec l'acide clavulanique. Ces comprimés sont considérés comme les plus efficaces contre la trachéite bactérienne. Ceux-ci comprennent: Ampicillin, Amoxicillin, Augmentin, Amoxiclav.
  • Céphalosporines. Le médecin les prescrit avec le développement d'une allergie aux pénicillines. Ces médicaments comprennent: Zinnat, Cephalexin, etc...
  • Macrolides. Prescrit si l'antibiothérapie des deux premiers groupes échoue ou si les agents pathogènes y sont résistants. Les macrolides les plus couramment prescrits sont: Sumamed, Azithromycine.
  • Fluoroquinolones. Ces antibiotiques sont prescrits dans les cas les plus avancés. Ceux-ci incluent: Levofloxacin, Moximac.

Tous ces médicaments sont pris par voie orale, en cas de dommages graves, des injections sont faites avec eux.

Séparément, un médicament du groupe des antibiotiques à usage local est isolé - Bioparox. Son principal avantage est l'effet directement sur les surfaces muqueuses de la trachée; par conséquent, il n'y a pas d'effets secondaires. Cela permet un traitement efficace pour les patients affaiblis ou les personnes allergiques..

Inhalation pour trachéite

L'inhalation pour la trachéite est l'une des meilleures méthodes de traitement pour les adultes et les enfants. Les procédures vous permettent d'hydrater les muqueuses sèches, de favoriser la guérison de l'inflammation.

Traitements par nébuliseur

Pour effectuer la procédure, vous n'avez pas besoin de respirer profondément et la préparation la plus simple pour l'appareil est une solution saline. Il peut être utilisé avant de consulter un médecin et de recevoir des rendez-vous plus sérieux. Mais tout autre médicament avant utilisation dans l'appareil est dilué avec une solution saline dans les proportions recommandées par le médecin. Les médicaments qu'un spécialiste peut prescrire comprennent:

  • Bicarbonate de soude. Une solution contenant de la soude est versée dans un nébuliseur, elle aide à hydrater les muqueuses et facilite la toux. La soude sous forme d'inhalation pénètre rapidement dans la trachée, aidant à accélérer la décharge des expectorations
  • Eau minérale. La condition principale est qu'il soit alcalin, par exemple Borjomi ou Essentuki. De telles inhalations fonctionnent sur le principe de la soude.
  • Lazolvan ou Ambrobene. Les médicaments sont dilués avec une solution saline avant la perfusion dans un nébuliseur. L'utilisation de sirop pur ruinera l'appareil et n'aura aucun effet sur le traitement. Le principal ingrédient actif des médicaments est l'ambroxol, qui a un effet émollient et expectorant. Le bronchodilatateur Berodual est souvent utilisé en association avec ce médicament - il soulage les spasmes des bronches, les dilatant.
  • Mukolvan est un agent puissant avec un effet adoucissant et expectorant. Cela fonctionne très bien même avec une forme compliquée de trachéobronchite ou de trachéolaryngite. Parfois, il est recommandé de combiner le traitement avec des solutions hormonales.

Inhalation sans appareil spécial

Lors de l'inhalation à l'ancienne - en inhalant des vapeurs médicinales d'un récipient contenant de l'eau bouillante et des médicaments - il est interdit d'inhaler des vapeurs brûlantes très chaudes. Après avoir fait bouillir l'eau, la solution doit reposer pendant 10 à 15 minutes. La température optimale pour la procédure est de 50 à 55 degrés. Vous pouvez faire des solutions avec des herbes et des huiles, ajouter du sel.

Compresses pour la trachéite

Les compresses sont des méthodes de traitement alternatif, elles aident à réchauffer et à élargir la lumière des vaisseaux sanguins, grâce à quoi les mucosités s'écoulent mieux et l'intensité d'une toux douloureuse diminue. Mais les compresses sont interdites pour la toux sèche, car elles peuvent provoquer une inflammation accrue et la formation d'un œdème..

Les compresses sont contre-indiquées pour la toux sèche, elles ne doivent être commencées que lorsque la toux a réussi à se transformer en une toux productive. Cela se produit quelques jours après le début du traitement. Avec la trachéite, il est permis de faire de telles compresses:

  • un mélange de miel avec de l'alcool de camphre;
  • pommes de terre bouillies au miel;
  • quelques gouttes d'huile essentielle d'eucalyptus dans 1 cuillère à soupe de miel.

La compresse est placée sur la poitrine à travers une serviette en gaze et recouverte d'un chiffon chaud ou d'une écharpe. Il est recommandé d'effectuer la procédure environ une heure avant le coucher pour rendre les crises de toux nocturnes moins douloureuses..

Les règles de la thérapie chez la femme enceinte

Les femmes qui portent un enfant, même avec les moindres symptômes de troubles du corps, doivent se rendre à l'hôpital. Le virus qui provoque la trachéite peut traverser le placenta. Maintenant, il existe un grand nombre de médicaments en vente qui sont autorisés pendant la grossesse, mais un médecin spécifique doit choisir.

Certaines pénicillines et céphalosporines sont des antibiotiques acceptables. Pendant la grossesse et l'allaitement, Bioparox est autorisé.

L'échauffement et le frottement sont contre-indiqués, il est également déconseillé d'utiliser des huiles essentielles.

L'inhalation avec un nébuliseur est efficace pour les femmes enceintes; c'est une procédure sûre et rapide. L'essentiel est de ne pas autoriser l'automédication, car cela peut avoir un effet négatif sur le corps de l'enfant à naître..

Mesures de prévention

La mise en œuvre de la prévention de la trachéite aiguë et chronique consiste à arrêter les causes de la maladie, à renforcer le système immunitaire. Les principales mesures comprennent:

  • prévention de l'hypothermie et refus de visiter les lieux de grandes foules de personnes pendant les périodes d'exacerbations;
  • maintenir un mode de vie sain - nutrition rationnelle, marcher, faire du sport et prendre des complexes vitaminiques;
  • durcissement;
  • traitement rapide des ARVI;
  • traitement rapide des pathologies chroniques des organes respiratoires et d'autres maladies concomitantes.

Les symptômes et les méthodes de traitement ne peuvent être établis que par un médecin. La thérapie est simple, si vous suivez toutes les recommandations, suivez l'algorithme du traitement sélectionné.