Principal

Pituitaire

L'estomac fait mal après la progestérone

Snejnaia Je vous félicite pour votre grossesse, et comment avez-vous pris un congé de maladie? le gynécologue a donné? C'est juste que je m'inquiète de toute façon, parce que ma grossesse précédente a aussi fait tellement mal que chez les écureuils, et la ST s'est terminée. La gynécologue n'a rien dit du tout, elle n'a pas proposé de congé de maladie (((
Ponimashka, merci pour une grossesse facile aussi
SiamkA oui, j'ai fait des tests avant la grossesse: testostérone 81 ng / dl (normal), harmonique lutéinisante 1,61 mUI / ml (sobre) et prolactine trop cher 31,59 ng / ml. Et maintenant à la réception, elle a dit qu'il n'était pas nécessaire de prendre les hormones, c'est étrange.

Les filles ne veulent pas penser au mal, mais j'ai peur (((, qui va répéter ce ST à nouveau. Si soudain frottis commencera à appeler une ambulance?

Répondre au message de Irisha2013 le 25 mai 2013 15:23

Dans les deux grossesses, les premières semaines de 5 semaines, l'estomac tirait si fort que j'ai toujours pensé que mes règles allaient commencer.

Je sais que le no-shpu en Russie se boit en tonnes pendant la grossesse, comme l'acide ascorbique. Notre gynécologue aurait cloué pour ça.

L'estomac fait mal après la progestérone

À partir d'une annulation SHARP de grossesse à N'IMPORTE QUELLE période, au moins 4, au moins 7, au moins 10, au moins 15 semaines de grossesse, il y a une TRÈS forte probabilité d'une fausse couche menaçante.
Eh bien de quoi tu parles?
Vous avez un hématome, vous avez 7 semaines de grossesse - votre corps se reconstruit.
Les 3 fois au cours des trois premiers jours, j'avais tellement sommeil! Et le jour et la nuit - et il y avait une faiblesse, et même des nausées, - cela s'appelle la toxicose du premier trimestre!

N'arrêtez pas brusquement de prendre de la progestérone sous quelque forme que ce soit.
Si vous voulez vraiment essayer, alors UNIQUEMENT progressivement, moins 100 mg tous les 7 à 9 jours, pas plus souvent.

Je pense que je peux encore le lancer brusquement. - c'est ta phrase généralement amusée!
Oui, l'abolition de la progestérone provoque des menstruations même sans grossesse!

En général, cela dépend de vous, mais je n'ai entendu aucun médecin normal quoi que ce soit au sujet de l'annulation brutale d'utrik, rien que le mot NE PAS!

Même maintenant, à 19 semaines, ils me disent - vous ne pouvez pas brusquement! Seulement lentement.

Et vous avez aussi un hématome - eh bien, de quelle annulation parlez-vous?.

Désolé qu'il y ait tant de lettres et tellement émotionnellement, je ne pouvais tout simplement pas passer, car bon, c'est très faux. A MON HUMBLE AVIS. Je vous souhaite une grossesse facile et un accouchement à temps.

L'hormone progestérone, obtenue de l'extérieur, n'arrête en aucun cas la production de votre hormone, elle ne fait que la compléter. Et le corps réagit précisément à une forte diminution de sa quantité.
Êtes-vous sûr de pouvoir arrêter de fumer même après une journée de prise. Je suis à peu près sûr du contraire. J'ai lu trop d'histoires sur divers scénarios et j'ai déjà de l'expérience. Maintenant, je suis juste enceinte, je lis toutes sortes d'histoires sur la grossesse et l'accouchement, et ce n'est que récemment que j'ai lu une histoire sur le fait qu'une fille, en ayant assez entendu parler du bétail d'un instructeur «intelligent», a brusquement jeté un luffa ou un matelas à 12 semaines et a perdu un enfant.
Ensuite, bien sûr, tout s'est terminé par un heureux accouchement..
S'il n'y a pas de certitude claire - réfléchissez 100 fois.
Les médecins m'ont dit - vous devez réfléchir 20 fois à l'opportunité de commencer à en boire ou non, mais si vous avez déjà commencé, alors c'est tout, jusqu'à 16 semaines, soyez mentalement prêt à le prendre.

Et même ci-dessus on vous a conseillé correctement - vous ne le buvez pas, vous l'insérez par voie vaginale. Il est donc mieux absorbé, plus ciblé et il y a beaucoup moins d'effets secondaires à sa prise.

Et en général - votre grossesse, vous prenez votre propre décision, pensez juste 100 fois, pour que plus tard vous ne vous mordiez pas les coudes.

L'estomac a mal à cause de la progestérone! c'est possible ?

Commentaires des utilisateurs

En cryo sous THS, j'ai eu ma propre ovulation deux fois... donc c'est différent pour tout le monde. Et ça gémit, tire, les hormones alors agissent sur l'endomètre

Sensationnel. Et comment cela peut-il être dans le zgt. Et une autre question si la cryo pour les menstruations THS ne peut pas aller plus tôt que prévu pendant que je prends de la progestérone

Cela peut être facile, tout le monde a des organismes différents... Je ne me connaissais pas moi-même. Qu'en est-il de la progestérone, dans le sens après le transfert? Le support mensuel n'affecte pas... mais la progestérone, quoi exactement?

C'est juste que j'ai Cryo sur le blocus. Autrement dit, tout est créé artificiellement. Si vous vous concentrez sur mon cycle naturel, alors mes règles devraient durer dans deux jours. Et aussi dans deux jours j'aurai un transfert. Le médecin m'a dit de ne pas faire attention à mon cycle naturel. J'ai peur que soudainement mes règles se rompent

Pendant le blocus, tout est sous contrôle, bien sûr. Ne t'inquiète pas, il parle correctement

L'estomac ne fait pas mal à cause de la progestérone, le ton peut probablement être, vous diriez au médecin

Tu penses? Je n'ai pas encore eu de transfert

Clairement, dans tous les cas, il s'agit d'une charge hormonale, donc le corps semble se rebeller

Quels effets secondaires de la progestérone peuvent survenir

Peu de gens savent à quel point la progestérone et le surpoids sont étroitement liés. Même un léger écart du niveau d'hormones par rapport à la norme - et les dépôts graisseux sont là. Même si vous mangez sainement et faites de l'exercice régulièrement.

À propos de l'hormone

Sans exagération, la progestérone est l'une des hormones les plus importantes du corps. Il appartient aux stéroïdes endogènes. Influence le cycle menstruel, la grossesse et le développement intra-utérin. Il est presque impossible de porter un enfant sans lui..

Cependant, il joue également un rôle métabolique, agissant comme intermédiaire dans la synthèse d'autres hormones sexuelles et corticostéroïdes. Et s'il n'avait pas été produit par le cortex surrénalien et les testicules des hommes, ils auraient perdu leur sexe, car leur hormone principale (la testostérone) ne peut pas se former sans elle..

  • participe à la synthèse de nombreuses hormones;
  • renforce les os;
  • ralentit le processus de vieillissement;
  • améliore la libido;
  • a un effet positif sur le système nerveux;
  • améliore la capacité mentale;
  • régule les niveaux de sucre et l'équilibre de l'eau;
  • réduit le risque de maladie cardiovasculaire;
  • normalise le fonctionnement de la glande thyroïde;
  • améliore l'état de la peau;
  • assure un sommeil sain.

Dans le corps des femmes:

  • prépare l'utérus pour l'implantation d'embryons;
  • réduit la contractilité des muscles lisses utérins, à l'exclusion des fausses couches et des naissances prématurées;
  • participe à la formation des tissus fœtaux au cours du développement embryonnaire;
  • prépare les ligaments et les muscles pour l'accouchement;
  • facilite l'activité de travail;
  • prépare les glandes mammaires à l'allaitement, inhibe la lactation;
  • normalise le cycle menstruel;
  • réduit le risque de mastopathie.

Dans le corps des hommes:

  • favorise la production de testostérone, qui joue un rôle important dans la vie sexuelle et la formation du soulagement musculaire;
  • réduit le risque de cancer de la prostate;
  • réduit le niveau d'œstrogène, empêchant ainsi l'apparition de traits féminins dans l'apparence des hommes.

L'hormone stéroïde n'apporte tous ces bienfaits au corps que si son contenu ne dépasse pas la norme, différente pour les hommes et les femmes..

Normes pour les hommes

Normes pour les femmes

Pour les non enceintes

Pour enceinte

Si la progestérone est contenue dans le corps dans les limites normales, ne vous inquiétez pas de l'excès de poids. Mais qu'arrive-t-il à la figure lorsque son niveau devient trop bas ou trop élevé?

Un fait intéressant. Pendant le cycle menstruel, un corps féminin en bonne santé produit environ 210 mg de progestérone. Ce chiffre s'élève à 2 500 mg par an..

Pathogénèse

En cas de déficit en progestérone, le corps jaune formé après l'ovulation produit une quantité insuffisante de progestérone, ce qui provoque une cascade de troubles. Normalement, cette hormone transfère l'endomètre dans la phase de sécrétion, préparant les conditions pour l'implantation de l'embryon. Au début de la grossesse, il réduit l'activité motrice de l'utérus et arrête le développement des réponses immunitaires du fœtus. Un niveau insuffisant de progestérone perturbe la structure de l'endomètre, rendant l'implantation difficile. Si cela se produit, une diminution insuffisante du tonus de l'utérus et de l'activité du système immunitaire crée une menace d'interruption de grossesse. À l'avenir, selon le principe du feedback, une carence en progestérone entraîne une formation réduite de FSH, une diminution de la libération d'œstrogène et un ralentissement de la formation des follicules pour la prochaine ovulation. Une carence en œstrogène-progestérone se développe, un cycle menstruel anovulatoire se produit.

Il existe plusieurs théories sur la pathogenèse moléculaire du déficit en progestérone. L'hypothèse généralement acceptée voit la cause du syndrome dans un changement de rétroaction endocrinienne, ce qui conduit à une violation de la proportion entre les niveaux d'hormones folliculo-stimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH). Cela peut être dû à des modifications de la sensibilité des récepteurs ou à des anomalies de signalisation dues à un défaut génétique. Le niveau anormal d'autres hormones (sexe, thyroïde, hypophyse) conduit à la même violation. D'autres théories du développement du trouble indiquent la possibilité de défauts dans les récepteurs de l'endomètre ou l'apparition d'un stress oxydatif avec la libération de grandes quantités de radicaux libres dans les tissus de l'utérus et des ovaires.

Effet sur le poids

Contrairement aux autres hormones, la progestérone a une relation particulière avec la graisse corporelle, et donc le surpoids. Si, par exemple, nous savons qu'un faible taux de testostérone entraîne une augmentation de l'IMC et qu'une augmentation ne l'affecte en rien, alors tout est beaucoup plus compliqué. Le moindre écart par rapport à la norme dans les deux sens peut conduire à ce problème..

Faible progestérone et surpoids

Une diminution de la progestérone (hypoprogestéronémie) provoque une prise de poids excessive principalement parce que son manque conduit à une perturbation hormonale générale. De nombreuses hormones ne peuvent pas être synthétisées sans elle (testostérone, par exemple), tandis que d'autres, au contraire, commencent à être trop produites (estradiol). Une quantité excessive de ce dernier, en passant, est l'une des causes courantes de l'obésité. Un dysfonctionnement de la glande thyroïde commence, ce qui entraîne également une augmentation de la graisse corporelle.

L'hypoprogestéronymie réduit la libido: les hommes et les femmes perdent tout intérêt pour le sexe opposé et les rapports sexuels. Et lui, comme vous le savez, est l'un des moyens les plus efficaces de perdre du poids..

L'une des conséquences de cette pathologie est l'augmentation de la nervosité, de l'irritabilité et des états dépressifs. Des problèmes du système nerveux comme celui-ci entraînent un trouble de l'hyperphagie boulimique.

Normalement, l'hormone régule les niveaux de sucre, ce qui signifie qu'elle aide à contrôler l'appétit. Dès que le corps détecte sa carence, des sauts d'insuline commencent à être observés, vous voulez manger de plus en plus, et avec une augmentation de la teneur quotidienne en calories, les dépôts de graisse s'accumulent.

L'une des raisons pour lesquelles une prise de poids excessive se produit pendant l'hypoprogestéronymie - la stagnation de «l'eau morte» dans les tissus. Son volume, bien sûr, n'est pas calculé en un grand nombre de kilogrammes, mais des poches et un ralentissement du métabolisme fourniront.

Augmentation de la progestérone et excès de poids

La relation entre une progestérone élevée (hyperprogestéronémie) et un excès de poids est encore plus facile à expliquer. L'une des principales fonctions de l'hormone pendant la grossesse est de fournir au corps des réserves de nutriments (= graisse). C'est l'un des mécanismes établis par la nature elle-même. Lorsque vient le «jour de pluie» (toxicose, famine forcée, maladie), ces dépôts sont progressivement consommés pour nourrir le fœtus et la mère.

L'hormone favorise le dépôt de graisse dans la cavité abdominale et sur les hanches, car, en plus de la fonction nutritionnelle de réserve, elles remplissent également une fonction protectrice. La couche créée protège le fœtus des chocs et des chocs mécaniques de l'extérieur.

Si le niveau de l'hormone augmente, il commence à s'engager de manière intensive dans le stockage des graisses, même s'il n'y a pas de grossesse. C'est juste que c'est l'une de ses principales fonctions, et il la remplit fidèlement.

Dans le cadre de ces doubles standards, avec une tendance au surpoids, la quantité de progestérone dans le corps doit être constamment surveillée. Tout écart dans les deux sens entraîne un excès de poids et la perte de poids n'est possible que si son niveau est normalisé.

C'est intéressant. La progestérone, qui est synthétisée dans les ovaires, est appelée lutéale, et celle dans le placenta est appelée placentaire.

Causes de la maladie

Les allergies sont l'une des maladies les plus courantes. Les adultes et les enfants y font face. L'état pathologique porte le plus grand danger pendant la grossesse, car le corps de la femme subit à ce moment un certain nombre de changements importants.

Le type d'allergie hormonale nécessite une attention particulière. Cette condition très désagréable affecte non seulement la santé. Les symptômes graves gâchent gravement la vie du patient lui-même et l'humeur de ses proches, provoquent des maladies d'autres organes et de systèmes entiers. Par exemple, respiratoire.

Cette condition peut être déclenchée par les substances les plus courantes et les plus inoffensives auxquelles le système immunitaire humain s'est avéré sensible: poussière, laine, produits chimiques, lumière froide et ultraviolette, etc. La liste des allergènes identifiés ne cesse de s'allonger.

L'un d'eux est la progestérone - une hormone multifonctionnelle du corps féminin..


Son manque, en particulier chez la femme enceinte, peut entraîner une perte fœtale. Par conséquent, le médicament Progestérone est prescrit.

Il existe un principe qui guide le système immunitaire du corps lorsqu'il détecte une forte augmentation du niveau de l'hormone. Un saut peut survenir pour diverses raisons - médicaments, stress ou déséquilibres hormonaux. Mais la réaction suit immédiatement et les conséquences de la «guerre» peuvent affecter tout le corps.

Il est difficile de déterminer le processus d'allergie hormonale en raison de la variabilité des symptômes qui le «déguisent» en quelque chose d'autre avec des symptômes similaires. Mais si des réactions inhabituelles suivent exactement après la prise du médicament Progestérone, le diagnostic ne sera pas difficile..

Dans ce cas, il est nécessaire de distinguer la réaction générale du corps à diriger la progestérone de la réaction locale, causée par une mauvaise administration du médicament ou la présence d'autres composants irritants.

Dans le second cas, la réaction peut suivre à la température inappropriée du médicament injecté (les cristaux de la substance doivent se dissoudre complètement) ou, par exemple, aux huiles qui composent.

Symptômes d'anomalies

Seuls des tests appropriés peuvent confirmer qu'il y a des problèmes dans le corps. Mais ils peuvent être suspectés par des symptômes individuels..

Si la progestérone est faible:

  • Irrégularités menstruelles;
  • difficulté à concevoir;
  • fausses couches (principalement au premier trimestre);
  • constipation, flatulences;
  • transpiration excessive, frissons fréquents;
  • sautes d'humeur, dépression, agressivité, larmoiement, irritabilité;
  • diminution de la libido;
  • douleur et légère hypertrophie des glandes mammaires;
  • des fissures dans la muqueuse vaginale, des démangeaisons et des brûlures;
  • augmentation de l'appétit, excès de poids;
  • maux de tête, hypertension;
  • gonflement du visage;
  • éruptions cutanées sur le visage, perte de cheveux.

Chez les femmes, plusieurs de ces symptômes sont communément appelés «SPM». Ils commencent à apparaître 10 jours avant la menstruation, atteignent un pic 3-4 jours avant eux et disparaissent immédiatement après la fin. Tout est à blâmer pour le déclin de la progestérone. Chez les hommes, l'hypoprogestéronymie se manifeste principalement par une irritabilité et une diminution du désir sexuel.

Si la progestérone est élevée:

  • l'acné non seulement sur le visage, mais aussi sur les épaules, le dos;
  • grossissement des glandes mammaires, douleur dans le bas de l'abdomen;
  • surpoids;
  • stratification, fragilité, amincissement des ongles et des cheveux, séborrhée;
  • hypotension;
  • problèmes gastro-intestinaux;
  • gonflement des jambes;
  • vertiges;
  • fatigue chronique, apathie, dépression, somnolence, léthargie;
  • saignement qui ne rentre pas dans le cycle menstruel.

Si vous menez une vie saine, mangez bien, consacrez suffisamment de temps au sport, mais que l'excès de poids ne disparaît pas et que plusieurs de ces symptômes sont présents, vous devriez être testé pour les hormones et porter une attention particulière à la progestérone..

À propos du nom. Le terme remonte à la préposition latine «pro» (traduit par «avant») et au mot anglais «gesta» (qui signifie «grossesse»). Cela reflète le fait que le contenu normal de cette hormone dans le corps doit être pris en charge avant même la conception afin de porter un bébé en bonne santé..

Effets secondaires


Une condition de surdosage peut entraîner les troubles suivants:

  • le développement de maladies du tractus gastro-intestinal;
  • insuffisance rénale;
  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • hypertension artérielle;
  • insomnie;
  • la dépression.

Attention! Souvent, les glandes mammaires des patients gonflent, des sensations douloureuses apparaissent. Dans les cas extrêmes, des conditions allergiques se produisent, caractérisées par une éruption cutanée, des démangeaisons cutanées, des nausées.

La condition est dangereuse pour la santé, elle peut provoquer des troubles graves, par conséquent, dans ce cas, il est impératif de consulter un médecin. Un traitement opportun évitera le développement de conséquences dangereuses, de maladies.

Pourquoi tombe-t-il ou monte-t-il

Pour se débarrasser de l'excès de poids causé par des taux de progestérone faibles ou élevés, vous devez découvrir ce qui a conduit à cette pathologie. Si la cause n'est pas éliminée, le traitement sera inefficace..

  • aménorrhée;
  • hyperandrogénie;
  • hypereprolactinémie;
  • maladies de la glande thyroïde;
  • les infections sexuellement transmissibles;
  • insuffisance de la phase lutéale du cycle menstruel;
  • oncologie des ovaires, de l'utérus;
  • pathologie et traumatisme du cerveau, en particulier - l'hypothalamus et la glande pituitaire;
  • insuffisance placentaire;
  • prendre des médicaments hormonaux;
  • ménopause précoce;
  • salpingo-oophorite;
  • activité physique excessivement intense;
  • suivre des régimes trop stricts.

De plus, le test peut donner un résultat incorrect s'il a été effectué le mauvais jour du cycle menstruel..

  • grossesse;
  • kyste du corps jaune;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales;
  • usage irrationnel de drogues;
  • tumeurs ou anomalies congénitales dans les organes du système reproducteur;
  • insuffisance rénale, hépatique;
  • prendre des contraceptifs oraux;
  • dérive kystique.

Sans un examen médical et une consultation avec un endocrinologue, il peut être difficile d'identifier et d'éliminer les causes de la pathologie..

Les nombreux visages de la progestérone. On l'appelle différemment: l'hormone de la jeunesse, de la beauté, de la grossesse. Tout cela souligne son rôle important dans la vie d'une femme..

Troubles hormonaux: déficit en œstrogène et en progestérone

Dès la petite enfance, chaque fille s'imagine dans le rôle d'une mère, jouant avec ses amies comme des «mères-filles» ou simplement enveloppant la poupée dans une couche, prétendant que c'est un enfant. Le temps passe, tout change, la fille grandit, et ces jeux deviennent réels et sont entourés d'un certain nombre de problèmes. Ce qui nous paraissait si simple dans l'enfance devient un test difficile et parfois irréalisable en termes de mise en œuvre. Comme vous l'avez peut-être deviné, nous parlons des difficultés de concevoir et de porter.

Les plans ne sont pas toujours faciles à mettre en œuvre, surtout si la question concerne directement le fonctionnement du système reproducteur. Cette partie complexe du corps féminin, qui dépend du «geyser» hormonal du corps, pose de nombreux obstacles à l'accouchement et nécessite une attitude attentive et sensible envers elle-même. Pour comprendre les problèmes de conception et de tenue, il faut se plonger dans le monde du cycle mensuel. Toutes les réponses aux questions y sont cachées..

Comment normaliser

Avec des niveaux de progestérone augmentés et diminués pour perdre du poids, vous devrez suivre le traitement prescrit par le médecin.

Si vous avez un faible taux de progestérone, on peut vous prescrire:

  • comprimés: Duphaston, Prajisan et acide ascorbique;
  • gélules pour ingestion et administration vaginale: Urozhestan et Luteina;
  • comprimés vaginaux Endometrin;
  • gel vaginal Crinon;
  • crème à usage externe Pro-G-Yam, qui comprend l'igname sauvage;
  • injections sous forme de solution huileuse pour administration intramusculaire - Oxyprogestérone;
  • injection intramusculaire ou sous-cutanée d'Ingest;
  • ampoules de progestérone naturelle.
  • Comprimés de clomifène (l'un des médicaments hormonaux les plus puissants);
  • Comprimés de mifépristone (contre-indiqués pendant la grossesse, car ils provoquent une fausse couche);
  • comprimés anti-œstrogènes Tamoxifène;
  • contraceptifs oraux: Diane-35, Yarina, Zhanin.

Le traitement physiothérapeutique aide à faire face à l'excès de poids avec hyperprogestéronymie en conditions stationnaires:

  • bains de brome et de pin;
  • acupuncture;
  • thérapie par résonance magnétique;
  • thérapie à l'ozone;
  • thérapie électrochirurgicale;
  • électrophorèse.

Vous devez savoir que l'auto-administration de progestérone est strictement interdite. Des médicaments mal sélectionnés peuvent mettre la vie en danger et avoir des effets irréversibles sur la santé.

Il y a une opinion. Certains médecins pensent que seule la progestérone qu'elle produit elle-même est utile pour l'organisme. Cela s'appelle endogène. L'hormone qu'une femme prend sous forme de pilules, d'injections et même de crèmes est étrangère, exogène et donc nocive..

Injections de progestérone pour déclencher la menstruation

Pour de nombreuses patientes qui ont un retard dans la menstruation, les experts prescrivent des injections de progestérone. Avant d'effectuer un traitement médicamenteux, la patiente doit subir un examen de laboratoire, qui aidera le médecin à déterminer la concentration de l'hormone dans son sang.

Découvrez comment se faire tester correctement pour la progestérone.

Pour exclure les conséquences désagréables, la posologie du médicament ne doit être définie que par un médecin. Afin de provoquer des menstruations, les patients se voient prescrire des injections de progestérone à une certaine concentration: 1,0%, 2,0%, 2,5%. Le médicament injecté est une solution d'huile (d'olive ou d'amande), qui contient une hormone synthétique.

Découvrir quel est le taux de progestérone au jour 21 du cycle

VIDÉO CONNEXE: résistance à l'insuline. Hyperandrogénie. Hyperprolactinémie. Faux L-thyroxine. Air 30/07/2019

Forum d'auto-massage pour la perte de poids. Comment perdre du poids de 2 kg par semaine pour un adolescent. J'ai perdu beaucoup de poids. Bonjour à tous ceux qui suivent un régime. Complément alimentaire Vizhen. Guppy a perdu du poids après avoir accouché.

Il existe 12 systèmes dans le corps humain: le système nerveux central du système nerveux central, le système respiratoire, les systèmes cardiovasculaire, hématopoïétique, digestif, excréteur y compris le système urinaire et la peau, le système reproducteur, endocrinien, musculo-squelettique, lymphatique, immunitaire, système nerveux périphérique.

Adelinka 29

Y a-t-il des dommages à B avec un excès de progestérone?

Entrée publiée par * Adelinka * 14 septembre 2011

32,135 vues

Les filles, comment cela peut-il nuire? (Si trop de progestérone).

31 commentaires

Commentaires recommandés

Rejoignez nos discussions!

Vous devez être un utilisateur pour publier un commentaire.

Créer un compte

Inscrivez-vous pour obtenir un compte. C'est simple!

Entrer

Déjà enregistré? Connectez-vous ici.

Le meilleur du site

Bases du cycle: ovulation, implantation, corps jaune

Les premiers signes de grossesse. Les sondages.

Massage gynécologique - l'effet est fantastique?

Sujets populaires

Auteur: Lissin96
Créé il y a 21 heures

Auteur: En attendant le Lion
Créé il y a 15 heures

Auteur: Rtas
Créé il y a 6 heures

Auteur: Madinka Malinka
Créé il y a 15 heures

Auteur: Enma13Ai
Créé il y a 14 heures

Auteur: Twice Mommy
Créé il y a 9 heures

Auteur: Salima22444
Créé il y a 13 heures

Auteur: Salima22444
Créé il y a 14 heures

Auteur: Salima22444
Créé il y a 15 heures

Auteur: Snndhdvsm
Créé il y a 15 heures

Avis sur les cliniques

À propos du site

Liens rapides

  • À propos du site
  • Nos auteurs
  • Aide du site
  • La publicité

Sections populaires

  • Forum sur la planification de la grossesse
  • Graphiques de température basale
  • Bibliothèque de santé reproductive
  • Avis sur les cliniques sur les médecins
  • Communication dans les clubs pour PDR

Les documents publiés sur notre site sont à titre informatif et sont destinés à des fins éducatives. Veuillez ne pas les utiliser comme conseil médical. La détermination du diagnostic et le choix d'une méthode de traitement restent la prérogative exclusive de votre médecin traitant!

Injections de progestérone.

Les filles, toutes une bonne journée! Aidez-moi! Aujourd'hui, c'est 19 DPP. Toujours pas, tire et parfois même mal au ventre en particulier. Il y a eu une décharge, mais elle a disparu avec l'aide d'injections de progik dans l'huile et la dicinone. Ensuite, le médecin a dit de les annuler. Mais mon estomac me fait encore mal presque tout le temps. À l'appui du matin 600 par jour, proginova 3 comprimés et vitamines. Que pensez-vous, peut-être que je peux moi-même ajouter au moins 1 ukolchik 2,5% prog, sinon cela me semble un peu, mais à en juger par le HCG (14 DPP 1072), peut-être qu'il y en a deux et que le support ne suffit pas? Cette injection pourrait-elle nuire chaque jour? Dis aux filles, sinon je deviens fou parce que j'ai mal au ventre, et le docteur n'ajoute rien!!

Progestérone tiré en cas de retard

Questions connexes et recommandées

29 réponses

Et encore une question.
Après l'échographie, le sang a commencé à couler, il a dit qu'il pouvait provoquer des menstruations comme ça
Je suis rentré à la maison, ça est allé un peu plus, puis ça s'est arrêté.
Je me suis levé le matin, il n'y a rien, mais aller aux toilettes et (désolé) essuyer j'ai vu des traces brunes sur du papier
La peinture continue à ce jour. Il n'y a rien sur la bande.
Ça fait mal au-dessus du pubis à droite et à gauche
Parfois nauséeux, pas d'appétit. Ma bouche est sèche quand je m'allonge
Monter dans le train et perdre la tête.
Je ne peux voir un médecin que le 6 juillet.
Après tout, ces signes peuvent indiquer un ectopique?

Recherche du site

Et si j'ai une question similaire mais différente?

Si vous n'avez pas trouvé les informations dont vous avez besoin parmi les réponses à cette question, ou si votre problème est légèrement différent de celui présenté, essayez de poser une question supplémentaire au médecin sur la même page si elle est liée à la question principale. Vous pouvez également poser une nouvelle question, et après un certain temps, nos médecins y répondront. C'est gratuit. Vous pouvez également rechercher des informations pertinentes dans des questions similaires sur cette page ou via la page de recherche du site. Nous vous serons très reconnaissants si vous nous recommandez à vos amis sur les réseaux sociaux..

Medportal 03online.com effectue des consultations médicales en mode de correspondance avec les médecins du site. C'est là que vous obtenez des réponses de vrais praticiens dans leur domaine. En ce moment, sur le site, vous pouvez obtenir des conseils dans 50 domaines: allergologue, anesthésiste-réanimateur, vénéréologue, gastro-entérologue, hématologue, généticien, gynécologue, homéopathe, dermatologue, gynécologue pédiatrique, neurologue pédiatrique, urologue pédiatrique, chirurgien endocrinien pédiatrique, chirurgien endocrinien pédiatrique, spécialiste des maladies infectieuses, cardiologue, cosmétologue, orthophoniste, ORL, mammologue, avocat médical, narcologue, neuropathologiste, neurochirurgien, néphrologue, nutritionniste, oncologue, oncourologue, traumatologue orthopédique, ophtalmologiste, pédiatre, chirurgien plasticien, rhumatologue, psychologue, radiologue, sexologue-andrologue, dentiste, trichologue, urologue, pharmacien, phytothérapeute, phlébologue, chirurgien, endocrinologue.

Nous répondons à 96,77% des questions.

Carence en progestérone. Des risques.

Ufilina Alena Vladimirovna, obstétricienne-gynécologue

Qu'est-ce que la progestérone?

La progestérone est une hormone stéroïde produite chez la femme par les ovaires et en petites quantités par les glandes surrénales. Le niveau de l'hormone dans le sang augmente considérablement pendant l'ovulation et diminue au moment de la menstruation.

La progestérone et les substances synthétiques similaires les progestatifs jouent un rôle énorme dans le corps féminin: ils stimulent la croissance et le développement du tissu glandulaire des glandes mammaires, participent à la transformation de l'endomètre, préparent le corps de la femme à la grossesse et à son port, affectent le système immunitaire d'une femme pendant la grossesse, participent dans le métabolisme.

Un peu sur l'anatomie féminine

Afin de comprendre l'action et la signification de cette hormone, nous allons répéter l'anatomie et la physiologie des organes génitaux féminins. Les organes génitaux féminins internes comprennent l'utérus, les trompes de Fallope, les ovaires et le col de l'utérus. L'utérus est en forme de poire et est situé dans la projection du petit bassin. Dans la partie supérieure de l'utérus, sur les côtés de celui-ci, s'étendent les trompes de Fallope, qui passent dans les ovaires. L'utérus avec des ovaires constitue le système reproducteur du corps féminin. À l'âge de 8-13 ans, un certain nombre de changements commencent à se produire dans le corps de la fille, ce qui conduit ensuite aux premières règles. Cela indique conditionnellement la disposition du corps à concevoir, porter et donner naissance à un enfant..

Phases de la menstruation

La menstruation est un processus cyclique qui dépend de la production et de l'action des hormones et de la santé du corps féminin dans son ensemble. Il se compose de 3 phases:

  • phase de desquamation (ou rejet de la membrane muqueuse de la cavité utérine, menstruation proprement dite)
  • phases de prolifération (formation et croissance d'une nouvelle couche muqueuse de l'utérus)
  • phases de sécrétion (prolifération et modification ultérieure de la membrane muqueuse en vue de l'adoption d'un ovule fécondé au début de la grossesse)

Après une autre menstruation passée, le corps est de nouveau prêt à récupérer. Et ici commence la phase de prolifération. De nouveaux follicules commencent à mûrir dans les ovaires. Ils produisent des œstrogènes, sous l'influence desquels se produit la croissance d'une nouvelle couche muqueuse de l'utérus..

Normalement, l'un des follicules dépasse la croissance des autres et est appelé dominant. Atteignant sa taille maximale, vers le 14e jour du cycle, il éclate et un œuf en sort, prêt pour la fécondation. Le reste des follicules qui n'ont pas atteint la ligne d'arrivée diminue de taille et meurt.

Dans le follicule dominant, un corps jaune se forme sur le site de la libération de l'œuf. C'est une glande endocrine temporaire qui produit de la progestérone. Sous son action, la muqueuse utérine continue de croître activement, se transforme, devient plus «luxuriante». Il commence à synthétiser un certain nombre de nutriments, enzymes nécessaires à l'implantation de l'ovule. Le pic de sécrétion de progestérone survient les jours 20-21 du cycle.

Si la conception n'a pas lieu et que la grossesse ne se produit pas, le corps jaune arrête son activité et régresse. Avec le début de la régression, l'activité de la progestérone diminue, la couche fonctionnelle de la muqueuse utérine est rejetée et la menstruation commence.

En cas de fécondation et de grossesse, le corps jaune continue de produire de la progestérone pour créer des conditions favorables à l'implantation, au développement et à la gestation de la grossesse. De 17 à 18 semaines de grossesse, la progestérone est produite par le placenta. Le besoin d'un corps jaune disparaît et il régresse.

À quoi sert la progestérone??

Étant donné que cette hormone est nécessaire à la préparation réussie du corps pour la grossesse, la gestation et l'accouchement à venir, elle s'appelle l'hormone de grossesse. Il remplit les fonctions suivantes:

  • prépare l'endomètre, le transformant pour l'implantation de l'ovule,
  • réduit le tonus du myomètre, empêchant l'avortement spontané,
  • maintient l'endomètre dans un état nécessaire à la croissance et au développement de l'embryon,
  • réduit l'immunoréactivité du corps, empêchant le rejet de l'ovule en tant que corps étranger,
  • augmente la viscosité du bouchon muqueux dans le canal cervical du col de l'utérus, créant ainsi une barrière protectrice qui empêche les bactéries et les substances étrangères de pénétrer dans la cavité utérine,
  • stimule la croissance de l'utérus pendant la grossesse,
  • renforce la couche musculaire du col de l'utérus, l'empêchant de se raccourcir et de se détendre,
  • provoque une rétention d'eau dans le corps,
  • prépare les glandes mammaires à la lactation - stimule la prolifération et la transformation glandulaire des alvéoles, où le lait est sécrété,
  • affecte le métabolisme dans le corps, augmente l'accumulation de graisse, affecte le métabolisme des glucides,
  • les produits de dégradation de la progestérone affectent doucement le système nerveux, provoquant une relaxation et une somnolence.

Très souvent, l'incapacité de concevoir est associée à une carence en progestérone.

Causes de la carence en progestérone

  • maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux féminins,
  • troubles endocriniens (diabète sucré, maladie thyroïdienne, augmentation de la production de prolactine, augmentation de la production d'hormones sexuelles mâles, endométriose),
  • polypes, fibromes utérins,
  • maladies oncologiques,
  • stress chronique,
  • insuffisance du corps jaune,
  • complications de l'avortement,
  • saignement utérin dysfonctionnel,
  • activité physique excessive et régimes divers (perte de poids),
  • menstruations abondantes,
  • prendre certains médicaments (antibiotiques, analgésiques, contraceptifs, etc.)

Comment soupçonner que vous avez une carence en progestérone?

  • pas de grossesse,
  • violation du cycle menstruel, douleur de la menstruation, syndrome prémenstruel,
  • maux de tête fréquents,
  • changements dans le fond émotionnel (larmoiement, irritabilité, sautes d'humeur soudaines),
  • fatigue accrue, léthargie,
  • insomnie ou somnolence,
  • chute de cheveux,
  • violation de la thermorégulation.

Une grossesse est-elle possible avec de faibles taux de progestérone? Possible. Mais une telle grossesse se poursuit avec la menace d'une interruption, des douleurs tiraillantes et douloureuses dans le bas de l'abdomen, des écoulements sanglants des voies génitales, une grossesse gelée.

Avec une carence en progestérone, un spasme artériel se produit, une fusion des fibres conjonctives de l'endomètre et une détérioration du trophisme tissulaire. Dans cette condition, sans soutien hormonal, il ne sera pas possible de supporter une telle grossesse..

Quels effets secondaires la progestérone peut-elle causer??

La progestérone est une hormone responsable de tous les processus associés à la grossesse. Il est produit par le corps jaune des ovaires et des glandes surrénales, pendant la grossesse - par le placenta, chez l'homme - par des vésicules séminales. S'il le fait en quantité insuffisante, c'est l'une des raisons pour lesquelles une femme ne peut pas tomber enceinte, il est difficile de tolérer une grossesse ou il y a une violation du cycle, des règles douloureuses.

Par conséquent, en cas de pénurie d'hormone, le traitement est souvent prescrit sous forme de pilules, d'injections, de suppositoires, parfois sous forme de pommades ou de crèmes. Bien que l'action de la progestérone ait un effet positif dans de nombreux cas, vous ne devez pas abuser du médicament: il a de nombreux effets secondaires.

Caractéristique hormonale

Dans le corps féminin, l'effet de la progestérone vise principalement à préparer le corps à la consolidation d'un ovule fécondé. Le niveau de cette hormone doit être dans la plage normale, sinon il est semé d'embûches. Si son niveau est augmenté, il se manifestera par une violation du cycle menstruel, des saignements utérins, un kyste ovarien, une dépression.

Avec un manque d'hormone dans le corps (en raison de défaillances internes, d'abus d'alcool), l'ovule ne quitte pas l'ovaire, l'ovulation s'arrête, réduisant la possibilité de tomber enceinte, il y a des règles trop longues et douloureuses avec une température élevée ou, au contraire, leur absence, des problèmes surviennent lors du portage d'un bébé.

Il convient de noter que le niveau de progestérone dans le corps féminin est instable et, en fonction du stade du cycle menstruel, change constamment. Dans les premiers jours après le début des règles, avant l'ovulation, de petites quantités de progestérone sont libérées (à ce moment, d'autres hormones, des œstrogènes, agissent).

Après l'ovulation, qui est le processus de libération d'un ovule mature de l'ovaire dans la cavité abdominale après la rupture d'un follicule mature, un corps jaune se forme sur le site du follicule rompu et, pendant que l'ovule se déplace vers l'utérus, commence à produire de la progestérone, préparant la muqueuse utérine pour une éventuelle grossesse.

Si la conception ne se produit pas, le corps commence à rétrécir et se transforme en tissu cicatriciel, réduisant la quantité d'hormone produite, conduisant à l'apparition des règles. Avec un développement normal, ce processus, de la formation d'un ovule dans l'ovaire à la disparition du corps jaune, se répète jusqu'à la ménopause, sauf pendant la période de grossesse.

Si un enfant est conçu, le corps jaune reste actif tout au long du premier trimestre et le niveau d'hormones continue d'augmenter: la progestérone stimule la croissance de l'endomètre (la paroi interne de l'utérus), arrête la libération de nouveaux ovules par l'ovaire et arrête les menstruations. À la fin du premier trimestre, le placenta mûrit à un point tel qu'il commence à produire indépendamment des œstrogènes et de la progestérone dans la quantité requise, à la suite de quoi le corps jaune n'est plus nécessaire et se dissout.

La quantité de progestérone produite par le placenta augmente très rapidement du premier au troisième trimestre de la grossesse et diminue fortement peu avant l'accouchement. Pendant la grossesse, l'une des fonctions de la progestérone est de supprimer la contraction de la paroi musculaire de l'utérus, évitant ainsi la possibilité d'une fausse couche. L'hormone affecte le centre de thermorégulation dans le cerveau, entraînant une augmentation de la température corporelle jusqu'à 37,4 ° (ceci est particulièrement typique pour le premier trimestre, parfois une température élevée est observée jusqu'à la fin de la grossesse).

La progestérone joue également un rôle pendant la ménopause: quand elle, ainsi que les œstrogènes, commencent à être produites en plus petites quantités et disparaissent progressivement, la fonction des ovaires s'estompe et la vieillesse biologique commence. La ménopause s'accompagne généralement de transpiration, d'une forte augmentation de la pression, de nausées, d'acouphènes, de troubles nerveux, de fluctuations de la température corporelle. Pour aider le corps à survivre à la ménopause, une hormonothérapie est souvent prescrite..

Insémination artificielle

Un rôle important est également donné à la progestérone pendant la FIV (insémination artificielle), lorsque le soutien avec ce médicament commence dès que les embryons sont dans l'utérus. La nécessité d'administrer l'hormone pendant la FIV est due au fait que pendant une grossesse naturelle, la progestérone est produite par le corps en quantité appropriée.

Dans le cas de l'insémination artificielle, le corps a besoin de soutien: avec la FIV, le médicament est prescrit pour stimuler les ovaires. L'introduction d'une hormone stéroïde pendant la FIV réduit non seulement la possibilité de fausse couche, mais favorise également la fixation de l'embryon à l'utérus et la fermeture étanche du canal cervical.

Habituellement, les médicaments pour FIV sont prescrits sous forme de comprimés ou de suppositoires vaginaux. Compte tenu de la durée assez longue du traitement à la progestérone par FIV (de 12 à 16 semaines), les injections ne sont pas encouragées, car elles peuvent provoquer le développement d'hématomes ou d'abcès. La dose dans chaque cas est choisie individuellement et il est impossible de décider indépendamment de la diminuer ou de l'augmenter, si la conception a eu lieu à l'aide de la FIV: cela peut entraîner des effets secondaires et des conséquences négatives.

Le besoin de traitement

Si le processus de maturation folliculaire était perturbé et que l'ovulation ne se produisait pas, le corps jaune ne se formait pas et la progestérone était dans le corps à un niveau minimum, produite seulement en petite quantité par les glandes surrénales. Cela conduit à la prédominance des œstrogènes dans le corps féminin, ce qui provoque le développement de la mastopathie, des fibromes utérins, de l'infertilité et d'autres conséquences négatives.

Par conséquent, si un problème similaire est suspecté, le médecin prescrit des tests et, si le niveau d'hormone est trop bas, prescrit de la progestérone. Cela se produit en l'absence de menstruation, l'infertilité, qui a été causée par une insuffisance du corps jaune, avec la menace d'une fausse couche, avec la FIV, lorsqu'un contrôle total de la grossesse est nécessaire.

Et ici, il y a un point important: le médicament ne doit en aucun cas être abusé et il ne doit être utilisé que dans la quantité prescrite par le médecin. Une diminution ou une augmentation du taux peut entraîner le développement de divers effets secondaires et une diminution de l'efficacité du traitement. Pour la même raison, vous devez faire attention à leur présence dans les contraceptifs hormonaux et consulter un médecin.

Conséquences négatives

Les effets secondaires du traitement à la progestérone sont courants. Cela peut être des maux de tête, des nausées, des vomissements, de l'acné, une diminution de la libido, des changements dans la quantité de sang menstruel, une vision trouble, de l'attention, des sauts de température. Parfois, il peut y avoir une augmentation de la pression artérielle, un œdème, une détérioration de la fonction rénale, des démangeaisons cutanées, des allergies.

Si la progestérone est élevée, ils récupèrent souvent même si cela fait partie du gel: il y a des critiques qu'après la crème pour soulager la douleur pendant les menstruations, le poids a été pris, malgré un sport constant. Il convient de noter que la crème dans ce cas n'était pas considérée comme un médicament et a été abusée, de sorte que se débarrasser des effets secondaires n'était pas facile..

Souvent, le traitement à la progestérone s'accompagne d'acné sur la peau. Cela se produit parce qu'une augmentation du niveau d'hormone stéroïde entraîne un retard dans l'élimination du liquide du corps et l'accumulation de graisse sous la peau. Cela conduit à des pores de la peau obstrués et à une inflammation ultérieure, entraînant de l'acné et des points noirs..

L'acné et l'acné sur la peau sont courantes pendant la grossesse et indiquent que l'hormone est produite dans la bonne quantité. Si de l'acné apparaît pendant le traitement, il est impératif d'y prêter attention et de consulter un médecin: elles peuvent également indiquer la présence d'allergies ou d'autres problèmes.

L'apparition de boutons et de points noirs peut être accompagnée de poches et même de cernes sous les yeux. La progestérone augmente la perméabilité des vaisseaux sanguins, à la suite de quoi la partie liquide du sang s'écoule dans les tissus et provoque des poches visibles sur la peau.

En plus des conséquences ci-dessus, les effets suivants peuvent être observés:

  • Augmentation du niveau d'émolisation pulmonaire et de thrombose cérébrale;
  • L'apparition d'une thrombose tissulaire et d'une névrite optique;
  • Syndrome prémenstruel;
  • Insomnie ou somnolence;
  • Fausse cystite;
  • Diminution ou augmentation de l'appétit;
  • Nervosité;
  • Détérioration des cheveux et calvitie;
  • Vertiges.

Il n'est pas souhaitable de prescrire des médicaments contenant de la progestérone aux femmes atteintes de diabète sucré, d'hypertension, d'hyperlipidémie. Ainsi que la nomination du médicament pour les migraines fréquentes, l'épilepsie, l'asthme, les problèmes cardiaques et rénaux. Un niveau accru de l'hormone peut provoquer des douleurs dans les articulations, la crête, les ligaments et le bas du dos. Si le médicament est prescrit avant la ménopause, il est capable de masquer son apparition.

La progestérone est capable d'influencer d'autres hormones stéroïdes: elle est capable de modifier l'échange d'œstrogènes, de minéralocorticoïdes, d'androgènes, de glucocorticoïdes et de réduire l'absorption des œstrogènes. En grande quantité, la progestérone, au lieu de supprimer le cortisol, augmente sa quantité, ce qui s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle, des taux de glucose, d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde, de troubles du système digestif et d'autres troubles.

Hormones et boissons alcoolisées

Il convient également de garder à l'esprit que l'alcool est contre-indiqué en toute quantité pendant le traitement à la progestérone. L'alcool est non seulement capable de provoquer une détérioration de la santé, mais peut également annuler l'ensemble du traitement, et même rendre impossible la grossesse par FIV et la naissance d'un enfant en bonne santé. Dans le même temps, l'alcool accélère la circulation du sang et accélère le retrait du médicament du corps, ce qui fait que la femme ne reçoit pas la dose requise.

Il faut également garder à l'esprit que le traitement à la progestérone est prescrit lors de la planification d'une grossesse, la consommation d'alcool affectera non seulement négativement la mère si elle peut porter le bébé, mais provoquera également des problèmes de santé chez l'enfant.

S'il arrive qu'une femme ne soit pas en mesure d'abandonner complètement l'alcool, vous pouvez vous limiter à un verre de vin rouge tout au long de la journée ou au moins le soir, et l'intervalle entre la consommation d'alcool et le médicament (si les instructions indiquent qu'ils sont compatibles) devrait être d'au moins deux heures..

Quels effets secondaires de la progestérone peuvent survenir

La progestérone est produite par les ovaires et en partie par les glandes surrénales. Le niveau de l'hormone dans le corps doit être constamment surveillé: un manque et un excès d'hormone entraînent des conséquences et des troubles graves. En cas de surdosage, la personne doit recevoir les premiers soins..

Raisons de l'augmentation

L'augmentation du niveau se produit pour les raisons suivantes:

  • kyste du corps jaune. Il devient très dense, ne se décompose pas, de sorte que le processus de synthèse de la progestérone se poursuit;
  • augmentation de l'activité du cortex surrénalien. Cela conduit à un excès d'hormones hypophysaires, des troubles de la glande thyroïde;
  • mauvaise consommation de médicaments hormonaux. Un surdosage survient si certains médicaments ne sont pas pris correctement, les doses et la fréquence sont augmentées. cela est particulièrement vrai pour les contraceptifs oraux contenant de la progestérone;
  • insuffisance hépatique. Provoque une violation de la synthèse de nombreuses hormones, y compris la progestérone.

Premiers secours

La première étape consiste à consulter un médecin qui déterminera la cause du surdosage. Si le patient a pris certains médicaments, des médicaments contenant cette hormone, il arrête de prendre.

Si l'état de santé s'est gravement détérioré et que le médicament a été pris peu de temps avant, un lavage gastrique est effectué. Parfois, la progestérone pénètre dans le corps sous forme de suppositoires. Dans ce cas, un lavement est utilisé pour réduire la concentration..

L'état du patient doit être étroitement surveillé. L'auto-traitement est hors de question. Si l'état de santé s'aggrave, il est laissé à l'hôpital. Un traitement hormonal est prescrit pour abaisser efficacement les niveaux de progestérone.

Cette hormone est naturellement produite dans le corps lors de la consommation d'aliments protéinés. Pour réduire son niveau, vous devez abandonner pendant 2-3 semaines:

  • Cottage cheese;
  • viande de volaille;
  • du boeuf;
  • des noisettes;
  • les légumineuses.

Ce régime est un traitement complémentaire mais efficace. Habituellement prescrit par les médecins dès qu'un surdosage est détecté.

Effets secondaires

Une condition de surdosage peut entraîner les troubles suivants:

  • le développement de maladies du tractus gastro-intestinal;
  • insuffisance rénale;
  • mal de crâne;
  • vertiges;
  • hypertension artérielle;
  • insomnie;
  • la dépression.

La condition est dangereuse pour la santé, elle peut provoquer des troubles graves, par conséquent, dans ce cas, il est impératif de consulter un médecin. Un traitement opportun évitera le développement de conséquences dangereuses, de maladies.