Principal

Goitre

Perturbation hormonale chez la femme - comment rétablir l'équilibre?

Un phénomène naturel tel que le maintien de la vie humaine dépend directement des transformations physiologiques tout au long de la vie d'une personne, inhérentes aux fonctions hormonales responsables de la croissance, de la formation et du vieillissement du corps.

L'ensemble du processus d'activité vitale du corps concerne directement le travail hormonal, qui à son tour, comme le métabolisme et le travail de tous les organes, est contrôlé par le système nerveux central..

De nombreuses études ont confirmé le fait que les perturbations hormonales chez la femme se manifestent souvent par des interruptions du cycle menstruel. Ce phénomène doit toujours être une source de préoccupation et une enquête pour identifier les changements dans la sphère endocrinienne..

De plus, il existe d'autres symptômes assez divers, mais le traitement d'une symptomatologie définitivement donnée n'est établi que par un spécialiste dans ce domaine en fonction de paramètres individuels.

  1. Causes des perturbations hormonales
  2. Symptômes
  3. Perturbation hormonale du système reproducteur
  4. Perturbation hormonale du système nerveux
  5. Perturbation métabolique hormonale
  6. Signes de déséquilibre hormonal pendant la puberté
  7. Correction du déséquilibre hormonal
  8. Puberté retardée
  9. Puberté retardée
  10. Développement sexuel avec virilisation effacée
  11. Saignement utérin dysfonctionnel
  12. Perturbation hormonale chez les femmes en âge de procréer
  13. Amonorrhée
  14. Saignement utérin
  15. SPM (syndrome prémenstruel)
  16. Perturbation hormonale après l'avortement
  17. Perturbation hormonale pendant la grossesse
  18. Perturbation hormonale après l'accouchement
  19. Perturbation hormonale avec la ménopause
  20. Diagnostique
  21. Les conséquences de la perturbation hormonale
  22. Traitement du déséquilibre hormonal
  23. Correction du déséquilibre hormonal avec des contraceptifs oraux
  24. Correction du déséquilibre hormonal avec une sélection individuelle de médicaments hormonaux
  25. Prévention des perturbations hormonales
  26. Commentaires

Causes des perturbations hormonales

Les causes profondes de ce phénomène chez les femmes et les hommes peuvent être de toutes sortes..

Considérez les principales causes de perturbation hormonale chez la femme:

  • Le beau sexe rencontre ce problème en raison de caractéristiques physiologiques - avec le début de la ménopause, au moment où le corps, selon certaines propriétés naturelles, au début d'un certain temps, diminue la production d'œstrogènes et d'autres hormones féminines.
  • Et chez les jeunes filles, la première perturbation hormonale survient lors de la transformation du corps d'un enfant en adulte, lorsque le corps se transforme pour remplir ses fonctions reproductives. Il y a des cas où le déséquilibre des hormones à l'adolescence est présent pendant une période assez longue et la synthèse des hormones n'est normalisée qu'après le début de la grossesse et l'accouchement..
  • La conception, la grossesse elle-même et la naissance d'un enfant peuvent également être un facteur d'une telle perturbation hormonale dans le corps féminin. Un déséquilibre hormonal après l'accouchement déclenche généralement un gain ou une perte rapide de poids global. Une manifestation similaire d'un échec, après un certain temps, revient à la normale sans effets thérapeutiques. Cependant, si les troubles hormonaux ne sont pas revenus à la normale après une période d'allaitement, l'aide d'un spécialiste peut être nécessaire..
  • De plus, des changements dans les hormones sexuelles féminines peuvent apparaître après l'interruption de grossesse, la raison de ce phénomène réside dans le fait que le corps féminin, après la fécondation, le corps entier est reconstruit et se prépare à porter un fœtus et à l'accouchement, et l'avortement complique sa dépendance à un état non naturel. Cela provoque une interruption de la synthèse des hormones..
  • L'état de stress persistant dans lequel se trouve tout représentant du sexe faible peut également devenir une cause indirecte. En fait, par conséquent, dans la société actuelle, beaucoup de femmes sont susceptibles d'échouer, car elles ne sont souvent pas inférieures à la moitié masculine de la population en termes de mode de vie et d'emploi..

En ce qui concerne d'autres facteurs, nous pouvons parler de:

  • le non-respect d'une bonne nutrition et de son régime, avec une consommation fréquente d'aliments gras, frits, fumés et d'aliments contenant des hormones (viande de poulet, etc.);
  • inactivité physique et manque de la quantité requise d'activité physique;
  • obésité;
  • maladies des organes féminins, en outre, maladies virales et infectieuses répandues; l'utilisation de comprimés oraux contre la conception;
  • lourde charge de travail physique.

Symptômes

Les troubles hormonaux peuvent se manifester avec des signes non exprimés, cependant, une femme doit en être informée afin qu'au moindre changement, elle consulte immédiatement un médecin pour les déterminer..

Il convient de s'inquiéter des symptômes suivants:

  • Irrégularité des jours critiques;
  • Irritabilité, qui, avec un déséquilibre hormonal, se traduit par une agression déraisonnable, une humeur sombre, de la colère, des vues pessimistes sur l'actualité;
  • Prise de poids injustifiée tout en conservant les préférences et les manières inhérentes à l'alimentation. Une telle réponse aux dysfonctionnements dans le travail de sécrétion endocrinienne apparaît souvent et il est nécessaire de comprendre que la méthode diététique de traitement du surpoids n'est pas efficace;
  • Les symptômes de perturbation du travail et de la synthèse hormonale comprennent également la privation de sommeil, caractérisée par un manque de sommeil le soir, ou par une interruption fréquente du sommeil au milieu de la nuit;
  • Fatigue rapide et constante, qui ne peut être éliminée d'aucune façon, qu'il s'agisse d'un long repos, d'activités habituelles, d'activité physique, de loisirs, de marche;
  • Diminution de la libido;
  • Migraine.

Lorsqu'un changement hormonal se produit chez le beau sexe, les manifestations individuelles sont caractéristiques, et pour cette raison, il est certain que la perte de cheveux et un changement de couleur sont autorisés, tout cela fait référence aux symptômes de cette maladie..

L'expressivité et les mesures thérapeutiques sont des processus fortement interdépendants, où l'accent est principalement mis sur l'exactitude sans erreur du diagnostic.

Perturbation hormonale du système reproducteur

À un jeune âge, le déséquilibre des fonctions de la région génitale se traduit par:

  • Une fille de 12 à 17 ans a un ralentissement de la formation sexuelle, avec un développement retardé de différences sexuelles secondaires.
  • Parallèlement à cela, il y a souvent la manifestation de signes d'ontogénie qui sont inhabituels pour une identité de genre donnée. Les femmes développent des différences masculines secondaires (masculinisation), tandis que les hommes développent des différences féminines (phénomène de féminisation).

En plus de tout ce qui précède, le trait reproducteur change:

  • La libido est considérablement réduite, jusqu'à une absence absolue;
  • Diminution de la capacité érectile dans le sexe fort;
  • Les femmes ressentent une certaine difficulté à l'apparition de l'orgasme (anorgasmie);
  • L'infertilité survient.

Perturbation hormonale du système nerveux

Avec les troubles hormonaux, le développement d'un phénomène tel que la cérébrosthénie se produit..

Les signes d'épuisement sont les suivants:

  • Hypersomnie;
  • Irritabilité et irascibilité, agression sans fondement;
  • Se sentir fatigué après des activités et activités mineures;
  • Instabilité émotionnelle, larmoiement;
  • Interruptions de l'état émotionnel, pouvant entraîner du stress et des troubles nerveux;
  • Diminution du potentiel mental et intellectuel, qui a une propriété réparatrice.

Perturbation métabolique hormonale

Les difficultés du processus métabolique, qui se manifestent par des troubles hormonaux, se manifestent souvent par un excès de poids et une obésité. Une augmentation soudaine de poids est une raison pour les spécialistes de parler de problèmes dans la sphère hormonale.

De plus, de nombreux patients développent une maladie telle que l'ostéoporose. Difficulté dans la structure osseuse solide, due à des facteurs tels que des dégradations du métabolisme du calcium.

Mais néanmoins, avec dirigé et effectué au moment du traitement, tous les symptômes sont facilement éliminés. Cependant, si ces violations sont négligées pendant longtemps, cette circonstance peut parfois aggraver la santé, provoquant des perturbations à long terme dans le travail de nombreux systèmes et organes importants du corps humain..

Signes de déséquilibre hormonal pendant la puberté

La puberté est une période très difficile pour les enfants eux-mêmes et leurs parents..

En particulier, cela a à voir avec les filles, car à ce stade de la restructuration du corps, les hormones bouillent, se développant à la limite.

Dans la terminologie médicale, le début du développement sexuel est normalement âgé de 7 à 8 ans et le processus de croissance doit être terminé à l'âge de 18 ans..

Correction du déséquilibre hormonal

Dans cette période de temps, un jeune corps féminin se forme de manière particulièrement intensive, il grandit, des différences sexuelles secondaires apparaissent et la sphère reproductrice féminine mûrit. Si tout se passe normalement et correctement, à l'âge de 18 ans, la fille est déjà prête pour le début de sa vie sexuelle, elle peut tomber enceinte et donner naissance à un enfant en bonne santé..

Il existe deux types de pathologies qui indiquent un déséquilibre hormonal:

  • Maturation sexuelle prématurée. Chez les filles atteintes de ce type de pathologie, jusqu'à 7 ans, des signes de sexe secondaires se développent, le flux menstruel apparaît bien avant l'heure prévue, en outre, elles ont une poussée de croissance soudaine;
  • Ralentissez la maturation des sexes. Chez ces filles, les seins commencent à augmenter après l'âge de 16 ans, au cours de la même période, d'autres différences entre les sexes se développent. L'apparition du flux menstruel survient entre 17 et 18 ans.

Puberté retardée

Le soi-disant «standard» du sexe normal dans le beau sexe est son apparition dans l'enfance et l'adolescence de 7 à 18 ans. Ce phénomène physiologique prend fin à l'âge de 18 ans.

A cette époque, que l'on appelle la période de la puberté dans les annales scientifiques, il y a une accélération du taux de réorganisation du corps, une augmentation significative de la taille et du poids, le développement de différences secondaires de genre.

C'est pendant cette période que s'effectue la maturation de la sphère du genre féminin, qui assure par la suite tout le processus de reproduction..

Dans le cas où des différences secondaires entre les sexes sont constatées chez les enfants de moins de 7 ans, la formation du genre est alors considérée.

Ce phénomène s'accompagne de l'apparition prématurée du début du flux menstruel (dans la pratique médicale, des cas de ce processus ont été observés à 4 ans), du développement et de l'augmentation du volume de sécrétion de lait. Chez les filles, le poids corporel et la taille augmentent assez rapidement, mais finissent par s'arrêter à 152 cm, en raison de l'ossification de fragments squelettiques, qui favorisent la croissance verticale..

Un certain nombre de types d'apparition prématurée de la puberté sont déterminés:

  • Formation précoce en tant qu'écart par rapport à la norme, causée par des dysfonctionnements du système nerveux central ou résultant de la présence de tumeurs ovariennes qui synthétisent les œstrogènes et d'autres hormones. Souvent, exclusivement des néoplasmes situés à proximité de l'hypophyse et de l'hypothalamus sont les principales causes du développement précoce du sexe;
  • Maturation sexuelle prématurée de type constitutionnel, souvent sa base est la tendance génétique chromosomique de la fille à un début prématuré de la puberté. Dans le même temps, il n'y a pas d'écarts globaux par rapport à la norme et de défaillances des systèmes responsables de la stabilisation hormonale. Ces jeunes femmes ont une bonne capacité de grossesse et d'accouchement, elles n'ont pas besoin de thérapie. L'apparition du cycle menstruel dans une telle situation ne commence pas avant l'âge de 6 ans..

Puberté retardée

Preuve que l'enfant a un ralentissement au début de la période de transition, il n'y aura pas de différence secondaire entre les sexes avant l'âge de 16 ans.

La raison de ce développement du corps féminin peut être une tendance génétique. Cependant, parallèlement à cela, tous les systèmes et organes importants après le début du cycle menstruel (à 17 ou 18 ans) seront normaux, ce qui n'entravera en rien le processus de grossesse et d'accouchement..

Cependant, il y a aussi un retard pour des raisons pathologiques. Cela peut être provoqué par la maladie de Shereshevsky-Turner ou par des écarts dans le travail prévu de la glande pituitaire..

Aujourd'hui, les causes profondes du ralentissement du processus de réorganisation du corps telles que la dystrophie alimentaire (conséquence d'une carence dans l'alimentation en protéines, oligo-éléments et vitamines) sont très courantes..

C'est parce que maintenant toutes sortes de régimes et de régimes nutritionnels sont très à la mode, et les filles rêvent d'être très minces et minces..

Développement sexuel avec virilisation effacée

La formation du genre avec virilisation effacée signifie un type de puberté dans lequel des différences entre les sexes entre les hommes et les femmes.

Par exemple, les cheveux apparaissent dans des zones où ils ne sont pas normaux, et en plus, un squelette masculin se développe.

Ces manifestations sont accompagnées d'un excès de poids, d'acné chez les adolescentes et de vergetures..

La raison principale de ces symptômes anormaux devient clairement une pathologie dans les fonctions du cortex surrénalien et des appendices, qui accompagnent l'hérédité

Saignement utérin dysfonctionnel

Les saignements utérins dysfonctionnels sont des pertes de sang importantes, non liées au flux menstruel.

Dans les situations où ils apparaissent chez les filles pendant la maturation sexuelle, il s'agit de saignements juvéniles.

Normalement, ils surviennent après 14 jours ou 2-3 mois de retard. Ils peuvent être en grand volume ou en frottis, mais leur durée atteint alors 2 semaines.

Il s'agit d'un problème très courant de la région génitale féminine chez les filles de ce groupe d'âge..

Les experts estiment que la cause profonde est la charge de travail intellectuelle et physique excessive des adolescents modernes, c'est pourquoi un tel écart est souvent observé chez les filles passionnées de sport, étudiant dans des établissements d'enseignement spécialisés..

Perturbation hormonale chez les femmes en âge de procréer

Chaque fille qui a passé la puberté entre en période de procréation. À ce stade de sa vie, elle est capable de concevoir et de porter un fœtus. Cependant, à ce stade, une violation de la production d'hormones peut se faire sentir..

La non-apparition prolongée de saignements menstruels chez les femmes en âge de procréer, sans rapport avec la grossesse et l'allaitement, est appelée aménorrhée. Mais il a ses propres types avec des caractéristiques individuelles..

Amonorrhée

Le terme aménorrhée hypothalamo-hypophysaire signifie absence prolongée de menstruation, chez les femmes d'âge moyen..

Les raisons de ce phénomène peuvent être envisagées:

  • maladies infectieuses auxquelles une femme a été exposée dans son enfance;
  • activité physique intense;
  • stress puissant et prolongé;
  • manque de régime, faim.

En ce qui concerne les descriptions de ce type d'aménorrhée, on peut parler de:

  • perte physique de force;
  • système nerveux fragile;
  • anémies;
  • hypotension.

Souvent aménorrhée, provoquée par une violation de la fonctionnalité du cortex surrénalien.

Les principales causes de cette manifestation comprennent: le syndrome d'Itsenko-Cushing, une déviation caractérisée par une certaine violation du travail prévu du cortex surrénalien, conduisant à la production de quantités excessives de ses hormones. La base de ce processus est souvent le néoplasme et les hormones synthétisées par celui-ci..

Les descriptions incluent les éléments suivants:

  • gain de poids;
  • visage souvent violet;
  • couches d'accumulation graisseuse dans le haut du corps;
  • muscles des membres affaiblis;
  • croissance des cheveux dans des zones inhabituelles;
  • vergetures violettes;
  • hypertension artérielle;
  • maladies osseuses.

En ce qui concerne l'aménorrhée due à des anomalies des appendices, la raison la plus courante de l'apparition doit être prise en compte - les appendices polykystiques.

Cette aménorrhée est exprimée comme suit:

  • gain de poids excessif des 1er et 2ème types;
  • poils sur la partie supérieure de la bouche, sur l'intérieur des cuisses, sur le menton;
  • plusieurs vergetures;
  • affaiblissement des cheveux et des ongles.

Saignement utérin

Le concept de saignement utérin implique une transformation pathologique des périodes menstruelles, provoquée par un échec du niveau d'hormones féminines.

Décrit comme une augmentation significative de la quantité de sang excrété ou des jours critiques prolongés.

Ici, une modification de l'aménorrhée à long terme est susceptible de provoquer des saignements abondants de différents volumes et fréquences, la conséquence de ces pathologies devient souvent une anémie.

SPM (syndrome prémenstruel)

Le syndrome prémenstruel est une combinaison de symptômes qui apparaissent au stade lutéal du cycle, vraisemblablement 2 à 10 jours avant le début des règles..

Il peut être trouvé chez les femmes de tous âges, mais souvent les jeunes femmes qui ont franchi la barre des 30 ans y sont exposées.

Les raisons de ce phénomène comprennent:

  • prédisposition génétique;
  • conditions dépressives;
  • maladies de la région pelvienne, d'origine infectieuse ou bactérienne.

Comme d'habitude, cela commence une semaine avant les jours critiques et les sensations de douleur extrême surviennent le premier jour, puis la vague de douleur diminue et disparaît complètement.

Selon de nombreuses descriptions, il existe plus de 150 symptômes, les plus célèbres d'entre eux sont:

  • migraine;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • affaiblissement;
  • agressivité;
  • nervosité;
  • larmoiement;
  • les pics de tension artérielle;
  • pouls lent;
  • sensation de douleur et engorgement dans la glande mammaire;
  • odorat prononcé.

Perturbation hormonale après l'avortement

Les experts disent que l'avortement a un effet beaucoup plus fort sur le corps des femmes qui n'ont pas encore accouché. La probabilité d'infertilité et de complications graves à des fins de reproduction.

Par conséquent, les gynécologues conseillent de pratiquer des avortements à un stade précoce, cela peut, dans une certaine mesure, garantir l'avenir d'une femme..

Descriptions et symptômes du déséquilibre hormonal chez les femmes après une interruption de grossesse:

  • gain de poids soudain;
  • transpiration excessive;
  • nervosité;
  • vergetures;
  • migraine;
  • accélération de la fréquence cardiaque;
  • les pics de tension artérielle.

La perturbation des hormones due à l'avortement, entraîne un changement du cycle menstruel, des difficultés de fertilité.

Les conséquences sont également couvertes par la sécrétion de lait, dès le début de la grossesse, certaines transformations y sont effectuées et après une interruption soudaine des processus, il existe une menace de développement de néoplasmes et de nodules.

Perturbation hormonale pendant la grossesse

Le corps féminin subit toujours une transformation après la fécondation..

À partir du moment où la conception a eu lieu et que l'ovule est attaché à l'une des parois de la cavité utérine, la production de l'hormone hCG commence.

Une grande quantité de son contenu dans la circulation sanguine devient la base d'un changement dans la quantité de production d'autres hormones.

La sphère endocrinienne est obligée de se reconstruire aux transformations qui en résultent dans le corps, mais néanmoins, le déséquilibre hormonal pendant la grossesse est un processus naturel et physiologique visant à une issue positive de la grossesse..

Cependant, il existe des pathologies pouvant entraîner un risque de fausse couche:

  1. Manque de progestérone;
  2. Testostérone excessive
  3. Manque d'oestrogène.

Perturbation hormonale après l'accouchement

Pendant la période de gestation et après l'accouchement, l'image hormonale d'une femme change plusieurs fois, pour cette raison, le corps est inhabituellement vulnérable à ce moment.

Sous l'influence du stress et d'autres facteurs négatifs, des troubles de la synthèse des hormones peuvent être trouvés.

Le corps féminin sans déviations a une telle propriété de récupération dans les 3-4 mois après l'accouchement..

Si l'allaitement est pratiqué, le tableau hormonal change à nouveau, accentuant la prolactine et l'ocytocine, les hormones fondatrices de la lactation et du contrôle de l'allaitement en général.

Après un certain temps après la fin de l'allaitement, les hormones sont normalisées.

Perturbation hormonale avec la ménopause

Les symptômes principaux et courants du déséquilibre hormonal pendant la ménopause:

  1. Séjours assez longs dans un état d'apathie et de stress, incapacité à concentrer son attention;
  2. Manifestation fortement exprimée du syndrome prémenstruel. Habituellement, avec le début de la ménopause 7 jours avant la première décharge, une femme ressent une douleur dans la poitrine, aggrave les maladies du tube digestif et déséquilibre également les migraines;
  3. Troubles du sommeil (vigilance à 4-5 heures du matin (c'est le moment où la production d'hormones diminue)).

Diagnostique

Étant donné que tout déséquilibre hormonal a des conséquences, cette condition devient la base de conséquences assez graves, une telle condition nécessite toujours une correction médicale.

Mais tout d'abord, vous devez déterminer la cause profonde du trouble hormonal..

À ces fins, une consultation d'un endocrinologue est nécessaire et, en outre, une analyse du biomatériau pour le statut hormonal est nécessaire..

Il convient de mentionner que ces analyses sont effectuées avant et après les jours critiques. De plus, si, après avoir effectué une étude en laboratoire, un changement dans le niveau d'une hormone est déterminé, pour clarifier la cause de la violation, des études auxiliaires doivent être effectuées.

Les conséquences de la perturbation hormonale

Un changement d'hormones est une circonstance qui a un effet extrêmement négatif sur l'état de santé d'une femme. Cela signifie non seulement des échecs de reproduction, mais une détérioration significative de la santé.

Un manque ou un nombre excessif d'hormones individuelles, sans traitement à l'époque, entraîne les conséquences complexes suivantes:

  • Infertilité;
  • Non-émergence du désir de mener une vie sexuelle active, perte totale de libido;
  • En surpoids;
  • Le développement de néoplasmes malins, dont l'augmentation est soumise au statut hormonal;
  • Fractures osseuses causées par l'ostéoporose;
  • Cardiopathie ischémique, provoquée par des plaques athéroscléreuses;
  • Type II d'une maladie aussi dangereuse que le diabète sucré.

Traitement du déséquilibre hormonal

La méthode de traitement est déterminée par quelle hormone change sa valeur et sa quantité par rapport à la norme. Dans certains cas particuliers, des difficultés surviennent avec la synthèse d'une hormone, mais souvent une simple analyse du biomatériau révèle la présence de difficultés vis-à-vis de plusieurs hormones.

Tout spécialiste a son propre concept de traitement de la pathologie, et pourtant les gynécologues-endocrinologues sont conditionnellement divisés en deux classifications: certains choisissent le rendez-vous comme traitement pour l'utilisation de contraceptifs oraux, et d'autres choisissent le contrôle d'une hormone particulière avec certains médicaments.

Correction du déséquilibre hormonal avec des contraceptifs oraux

Pour ramener la synthèse des hormones à la normale, de tels médicaments peuvent être prescrits, tels que Yarin, Diana 35, Jess, Lindinet.

Ce traitement est comme les deux faces d'une même médaille:

  • Tout d'abord, pour chaque spécialiste, il existe une solution très confortable: il n'est pas nécessaire de choisir un schéma spécifique - tous les modulateurs d'hormones synthétiques dans les préparations sont distribués à l'avance sur une base quotidienne par rapport au cycle.
  • Cependant, il y a un autre aspect de la médaille - un tel traitement correctif peut avoir des conséquences négatives:
    • Immunité aux contraceptifs oraux, se manifestant par des nausées et des vomissements quotidiens;
    • Conception en dehors des plans et début de grossesse non désirée, après l'arrêt de la consommation de drogue Et à cause de l'action de rebond, il se peut que la femme soit enceinte de jumeaux ou de triplés;
    • Augmentation des symptômes de changement hormonal après l'arrêt des médicaments oraux modulateurs hormonaux.

Correction du déséquilibre hormonal avec une sélection individuelle de médicaments hormonaux

Il est très difficile d'élaborer un schéma thérapeutique correctif. Il est possible qu'il soit nécessaire d'utiliser en parallèle plusieurs médicaments modulateurs hormonaux, pour cette raison, le gynécologue-endocrinologue doit choisir les moyens avec beaucoup de soin, pour éviter les changements dans la synthèse d'autres hormones, dont le nombre est normal.

Remèdes en cas de pénurie ou d'excès de certaines hormones:

    Testostérone excessive - utilisé pour le traitement: Dexaméthasone, Cyprotérone, Metipred;

Perturbation hormonale chez la femme

Le fond hormonal d'une femme n'est pas stable. Cela change en raison du cycle mensuel, de la grossesse et de la ménopause. Pendant ces périodes, les changements sont dus à des raisons physiologiques et sont considérés comme la norme. Mais le système hormonal est très sensible aux facteurs externes. Le stress constant, la mauvaise écologie et les mauvaises habitudes affectent chaque jour la santé d'une femme. À cet égard, une perturbation hormonale se produit, qui n'est pas associée à des processus physiologiques. Souvent, les femmes se tournent vers un médecin lorsque des anomalies graves sont apparues dans le corps. Parfois, les changements pathologiques sont irréversibles..

Dans cet article, nous examinerons quelles hormones sont importantes pour le corps féminin, ce qui conduit au déséquilibre et comment restaurer le dérèglement hormonal s'il se produit..

Quel est le fond hormonal et son importance

Tout dans le corps est interconnecté. Pour le fonctionnement optimal de tous les systèmes et organes, des substances biologiquement actives sont nécessaires - les hormones. Ils sont produits par les glandes endocrines. Le déroulement de tous les processus vitaux dépend de ces substances. Grâce à eux, une femme peut concevoir et porter un enfant..

Toutes ces substances doivent être présentes dans le corps en une certaine quantité. Une surabondance ou un manque d'entre eux conduit à divers échecs. Le rapport des hormones dans le corps masculin et féminin est différent.

Les principales hormones chez la femme:

Il est produit principalement par les ovaires. C'est de ces hormones que dépend le bon développement du système reproducteur chez une fille pendant la puberté. Ils sont responsables du développement de l'utérus, des trompes de Fallope et également de la formation de caractères sexuels secondaires. La conception et le déroulement de la grossesse dépendent des œstrogènes. Cette hormone est également appelée hormone de la jeunesse, car elle affecte l'état de la peau, des os.

Également une hormone importante dont dépend la régularité du cycle menstruel. Il est chargé de préparer les glandes mammaires à l'allaitement et devient le «gardien» de la grossesse survenue. En l'absence de cette substance, des problèmes de menstruation surviennent souvent et des fausses couches et des grossesses gelées sont également possibles..

Ce sont deux hormones féminines centrales, mais il y en a d'autres tout aussi importantes. Parmi eux, la testostérone, la prolactine et l'hormone lutéinisante (LH) peuvent être distinguées dans un groupe spécial. Chaque hormone remplit une fonction strictement définie, par conséquent, la concentration de ces substances à certaines périodes du cycle doit correspondre à la norme. Les écarts, même mineurs, entraînent des perturbations des systèmes endocrinien, reproducteur et autres du corps.

Pourquoi des troubles hormonaux surviennent

Des facteurs internes et externes peuvent influencer la production de substances biologiquement actives. Considérons les raisons les plus courantes.

Maladies endocriniennes

C'est de l'état du système endocrinien que dépend la production de certaines hormones. C'est le centre principal, qui se compose des glandes endocrines. Cela comprend les ovaires, la glande pituitaire, le pancréas et les glandes thyroïdiennes, la glande pinéale, les glandes surrénales. Toute déviation de ces organes entraîne automatiquement des perturbations dans le fonctionnement du corps. Les troubles endocriniens les plus courants sont:

  • Diabète;
  • hypothyroïdie - survient en raison de troubles de la glande thyroïde. Cette pathologie est souvent à l'origine de fatigue chronique chez la femme..
  • goitre - hypertrophie de la glande thyroïde. Se produit souvent chez les femmes en raison de changements liés à l'âge.
  • Syndrome d'Itsenko-Cushing. Elle se caractérise par une croissance excessive des poils, une augmentation du poids corporel. Se produit en raison d'un surmenage des glandes surrénales.

Toute perturbation du travail du système endocrinien provoque d'abord le développement de maladies inflammatoires dans les organes pelviens ou le système reproducteur. Si vous ne commencez pas le traitement à ce moment, l'infertilité survient par la suite..

Adolescence ou puberté

Jusqu'à l'adolescence, le contexte hormonal chez les garçons et les filles est à peu près le même. Mais avec le début de la puberté, chaque sexe commence à produire ses propres hormones, dont dépend le développement des organes génitaux et des caractères sexuels secondaires..

Pendant cette période, la production accrue de substances biologiquement actives est considérée comme normale. À partir d'environ 11 à 12 ans, sous leur influence, une restructuration complète du système endocrinien se produit. La production d'hormone de croissance est également importante pendant cette période. Ce boom hormonal explique la difficulté de l'adolescence.

Avant la puberté, il est difficile de reconnaître des anomalies dans la production d'hormones. Les anomalies congénitales des organes génitaux peuvent conduire au fait qu'à l'adolescence, la fille n'aura pas assez d'hormones féminines. Le facteur héréditaire est également important. Pour évaluer le fond hormonal chez un adolescent, vous devez consulter un gynécologue ou un endocrinologue pédiatrique.

Prendre des médicaments hormonaux

La prise de certains médicaments peut également entraîner des déséquilibres hormonaux. La cause la plus fréquente est la contraception orale, qui contient des œstrogènes ou du gestodène. En particulier, il existe un risque de perturbation de l'équilibre hormonal avec l'auto-administration de contraceptifs.

Les médicaments modernes ont une faible dose d'hormones, mais néanmoins, seul un médecin peut les prescrire. Il est impératif que vous vérifiiez d'abord le fond hormonal et que vous vous fassiez tester.

Troubles émotionnels, stress

Le système endocrinien est très sensible au stress et à l'anxiété. Sous l'influence d'émotions fortes négatives, l'hypophyse libère une grande quantité d'adrénaline, une hormone du stress, dans la circulation sanguine. Il est nécessaire pour la mobilisation à court terme de toutes les ressources du corps. Mais un stress prolongé ou fréquent conduit au fait que cette hormone est constamment libérée dans le corps, ce qui oblige les glandes endocrines à travailler à la limite. Cela conduit à des perturbations hormonales..

Problèmes surrénaliens

Les maladies des glandes surrénales entraînent également un excès ou un manque de substances biologiquement actives telles que le cortisol, la catécholamine, les hormones sexuelles. La plupart des pathologies sont associées à des néoplasmes bénins - kystes et / ou adénomes. Pour les diagnostiquer à temps, vous devez vous présenter à des examens préventifs.

Troubles de la régulation neuroendocrinienne

Cela inclut toute pathologie du système hypothalamo-hypophysaire, qui comprend l'hypothalamus, la glande pituitaire et les glandes périphériques. Cela peut être une lésion cérébrale traumatique, des tumeurs malignes, des accidents vasculaires cérébraux, une encéphalite..

Style de vie malsain

Boire de l'alcool entraîne une libération constante de cortisol dans la circulation sanguine. Avec des libations fréquentes, un excès de cette hormone entraîne des perturbations dans la sphère émotionnelle. Anxiété, dépression, apathie apparaissent. Et cela, à son tour, conduit à un travail accru du pancréas..

En outre, l'alcool affecte négativement le travail des glandes surrénales, les forçant à produire constamment l'hormone du stress (adrénaline). Sous son influence, la quantité d'oestrogène, une hormone féminine, diminue. En conséquence, une femme qui boit commence à dominer les traits masculins - une voix rugueuse, une diminution de l'élasticité de la peau et le cycle menstruel est perturbé. Peut-être un vieillissement prématuré et l'apparition d'une ménopause précoce.

Une mauvaise alimentation, à savoir l'utilisation d'aliments gras ou de restauration rapide, entraîne des troubles métaboliques. Et comme vous le savez, l'obésité est l'une des maladies du système endocrinien. Les régimes stricts, la passion pour le véganisme provoquent souvent aussi un épuisement physique général. Dans ce cas, il est possible d'arrêter complètement les menstruations en raison d'un manque de nutriments et de vitamines..

Maladies gynécologiques

Maladies du système reproducteur féminin pouvant provoquer des troubles hormonaux:

  • fibromes utérins;
  • l'endométriose;
  • polypes dans la cavité utérine;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • hyperplasie de l'endomètre.

Grossesse, accouchement

Pour que le corps féminin puisse porter l'enfant, il a besoin d'une nouvelle restructuration. Par conséquent, après la conception, la production de certaines hormones importantes augmente considérablement. La première substance biologiquement active, dont la quantité augmente considérablement, est l'hCG. C'est par sa quantité qu'une grossesse est déterminée ou non. Sa carence indique la décoloration du début de la grossesse..

La production de progestérone et d'oestrogène augmente également. Pendant la grossesse, ils aident à faire face à l'augmentation du stress sur le corps. Habituellement, après l'accouchement, il faut 2-3 mois pour normaliser les niveaux hormonaux. Mais vous devez savoir que si une femme allaite, une quantité accrue d'hormones est également la norme..

Climax

Après 40 à 45 ans, la fonction ovarienne se détériore. À cet égard, la production d'hormones féminines diminue également. Cela affecte tout le corps, il est donc reconstruit dans un nouveau système de travail. Pour cette raison, l'état de santé général se détériore, la femme commence à vieillir plus rapidement, des maladies du système musculo-squelettique se produisent, en particulier l'ostéoporose.

Important! Même après l'arrêt des règles, des hormones en quantité minimale sont produites pendant encore 1 à 2 ans. La grossesse est possible pendant cette période..

Ce sont les principales raisons qui conduisent à des troubles hormonaux dans le corps féminin. Mais les facteurs de provocation peuvent également inclure la vie dans des zones écologiquement défavorables, le travail dans des industries dangereuses et d'autres facteurs.

Signes de déséquilibre hormonal chez la femme

Les symptômes dépendent de l'âge et de la cause. Les femmes en âge de procréer se plaignent souvent des problèmes suivants:

  1. Irrégularités menstruelles. Il peut s'agir de périodes retardées ou manquantes pendant un certain temps (aménorrhée).
  2. Amélioration du PMS.
  3. Douleur intense pendant la menstruation.
  4. Augmentation de la croissance des cheveux (hirsutisme).
  5. Problèmes de peau tels que l'acné, une inflammation persistante.
  6. Changements d'humeur fréquents sans raison.
  7. Diminution de la libido.
  8. Les troubles du sommeil.
  9. Maux de tête.
  10. Agressivité, colère envers les autres, irritabilité.
  11. Ongles cassants et perte de cheveux.
  12. Inconfort pendant les rapports sexuels en raison d'une diminution de la lubrification vaginale.

Une femme associe souvent une fatigue constante à une forte charge de travail ou de ménage. Mais c'est souvent le signe d'un déséquilibre hormonal. Cette condition nécessite un avis médical et une correction..

Symptômes du déséquilibre hormonal chez les adolescentes

Chez les filles, les symptômes sont quelque peu différents. Cela est dû au fait qu'ils commencent tout juste à établir le fond hormonal nécessaire à un adulte. Des problèmes de formation de caractères sexuels secondaires peuvent indiquer des violations..

Vous devez consulter un médecin si:

  1. Il n'y a pas de menstruation avant l'âge de 16-17 ans.
  2. Il y a une croissance insuffisante des poils dans les aisselles ou dans la région pubienne.
  3. Les seins ne se forment pas.
  4. Il y a un cycle irrégulier un an après la première menstruation;

Un physique trop maigre ou, au contraire, une forte augmentation de poids peut également être le signe que tout n'est pas en ordre avec les hormones..

Comment traiter le déséquilibre hormonal chez les jeunes filles? L'essentiel ici est de ne pas nuire. Par conséquent, la thérapie n'est choisie que par un médecin après un examen approfondi..

Quelles peuvent être les conséquences d'un déséquilibre hormonal

Le manque ou l'excès de substances biologiquement actives peut entraîner une variété de troubles fonctionnels. La fonction reproductrice de la femme est la première à souffrir. Les déséquilibres hormonaux sont souvent à l'origine d'infertilité, de fausses couches fréquentes ou d'irrégularités dans le cycle. D'autres conséquences sont les fibromes, la mastopathie, la polypose vaginale. Un groupe distinct comprend la formation de tumeurs hormono-dépendantes. L'impulsion de leur développement est juste une surabondance de certaines hormones. Le malaise général, l'irritabilité et la mauvaise humeur peuvent contribuer à la dépression.

Comment déterminer le déséquilibre hormonal: méthodes de diagnostic

Un gynécologue-endocrinologue s'occupe des troubles hormonaux du corps féminin. Il recueille une anamnèse et procède à un examen sur une chaise gynécologique. Un certain nombre de tests de laboratoire sont effectués pour un diagnostic précis. Pour cela, vous devez être testé pour certains types d'hormones: les hormones féminines (hCG, prolactine, progestérone), les hormones thyroïdiennes (TSH, thyroxine libre) et le taux de testostérone libre. Pour ce faire, vous devez faire un don de sang à jeun..

En outre, le médecin peut prescrire un examen supplémentaire:

  1. Échographie intravaginale.
  2. Colposcopie.
  3. Échographie des glandes endocrines, des glandes surrénales.

Si des violations sont détectées, la consultation d'autres spécialistes restreints est nécessaire - un thérapeute, un neurologue, un psychothérapeute.

Perturbation hormonale chez la femme: traitement et prévention

La thérapie comprend uniquement une approche intégrée. Avec des écarts mineurs, cela peut suffire à normaliser la routine quotidienne. Pour les adolescents, il est souvent recommandé de réduire le stress mental, de boire un cours de multivitamines, d'abandonner les mauvaises habitudes et de bien manger.

Avec la ménopause, un traitement hormonal substitutif est recommandé, car le corps n'a pas assez d'hormones propres. De plus, si un déséquilibre hormonal chez la femme est détecté par analyse, le traitement peut inclure:

  1. Suivre un régime spécifique.
  2. Traitement des maladies chroniques des organes pelviens.
  3. Dépistage des IST, car elles provoquent une inflammation des organes génitaux.
  4. En cas de manque d'hormones, des hormones synthétiques sont prescrites. Cela peut être des pilules, des patchs, des injections.
  5. Apport cyclique de complexes vitaminiques spéciaux.

Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est effectuée, qui consiste à effectuer une laparoscopie et un curetage du col de l'utérus. Habituellement, cette méthode est recommandée lors de la détection de néoplasmes, dont la croissance dépend des niveaux hormonaux..

Remèdes populaires

Si, pour une raison quelconque, l'hormonothérapie ne peut être effectuée, des préparations à base de plantes peuvent être prises. Certaines herbes contiennent des phytohormones, elles sont donc utilisées pour restaurer le déséquilibre hormonal. Pour cela, des décoctions ou infusions de sauge, menthe, origan, utérus des hautes terres, fenugrec conviennent. Seulement ils ne doivent en aucun cas être attribués indépendamment! Vous ne pouvez les prendre qu'après consultation et autorisation de votre médecin..

Important! Les plantes ont un effet cumulatif, par conséquent, pour obtenir un résultat positif, elles sont prises pendant une longue période..

Vous devez également vous souvenir de la prévention. Le corps de la femme est robuste, mais il a également besoin d'attention. Assurez-vous de consulter régulièrement votre gynécologue pour la détection et le traitement rapide des maladies gynécologiques. Le sport et une bonne nutrition rendront le système nerveux plus résistant, ce qui signifie que le stress vous contournera. Si le SPM s'intensifie, ainsi que des irrégularités dans le cycle, ne vous soignez pas. Les troubles hormonaux sont divers et seul un médecin peut établir leur véritable cause.

Déséquilibre hormonal: comment le reconnaître et le prévenir

Chaque femme est confrontée à des fluctuations des niveaux hormonaux. Le syndrome prémenstruel, la grossesse, la ménopause et de nombreux autres facteurs peuvent perturber l'équilibre hormonal, mais si vous ne pouvez pas identifier la cause de l'échec, cela est préoccupant. Dans notre matériel, nous comprenons comment reconnaître l'ennemi à vue et prendre soin de sa santé en temps opportun.

Déséquilibre hormonal - qu'est-ce que c'est?

Les hormones sont des substances sécrétées par les organes et les tissus associés au système endocrinien. Avec le sang, ils pénètrent dans les parties les plus reculées du corps et apportent avec eux les informations nécessaires à leur vie bien coordonnée. En d'autres termes, ils «disent» quoi, où et quand faire et à quelle vitesse.

Les hormones régulent un grand nombre de processus dans le corps: le métabolisme, les cycles de sommeil, la fréquence cardiaque, la fonction sexuelle, l'humeur, la température - et ce n'est qu'une petite liste de tout ce qui est strictement surveillé par les hormones. Mais leur travail est souvent perturbé, et le plus souvent la raison en est une diminution ou une augmentation de la quantité de l'une ou l'autre hormone dans le corps..

Une personne peut à la fois chuter et augmenter le taux d'insuline, de cortisol, de thyroxine, d'œstrogène, de progestérone, mais chacun de ces changements a un impact sérieux sur la santé globale. Si vous cuisinez le dîner et y ajoutez trop de sel ou de poivre, votre plat ne se déroule pas comme il aurait dû être - exactement la même chose se produit avec votre corps lorsque des perturbations hormonales se produisent..

© marieclaire.ru Déséquilibre hormonal: comment le reconnaître et le prévenir

Mais comment comprendre que vous êtes à risque?

Cycle menstruel irrégulier

Pour la plupart des femmes, l'écart entre les règles est de 21 à 35 jours. Si vous observez que chaque mois, ils viennent à des moments différents ou, pire, ne viennent pas du tout, cela peut signifier que votre corps manque de certaines hormones ou, au contraire, que leur niveau est trop élevé. Ceci est le plus souvent dû au rapport des hormones progestérone et œstrogène.

Si vous avez 40 ans ou plus, l'échec peut être causé par la soi-disant périménopause - la période précédant la ménopause ou la dernière menstruation indépendante du corps féminin. Mais en général, un cycle irrégulier peut être le symptôme de graves problèmes de santé du système reproducteur.Par conséquent, dans une telle situation, la meilleure tactique d'action consiste à contacter un gynécologue, à passer tous les tests nécessaires et à commencer le traitement, si nécessaire..

Problèmes de sommeil

Si vous avez besoin de plusieurs heures pour vous endormir et que cela se répète régulièrement, cela peut bien signaler un échec hormonal. La progestérone, une hormone sécrétée par les ovaires, joue un rôle important dans le maintien d'un sommeil profond stable. S'il tombe, cela peut affecter à la fois la qualité du sommeil et la vitesse du sommeil. De plus, de faibles taux d'œstrogènes peuvent conduire à des cauchemars, il est donc très important d'obtenir un diagnostic rapide d'un spécialiste..

© marieclaire.ru Acné chronique

Les éruptions cutanées surviennent souvent pendant vos règles (ou dans les jours précédant vos règles), mais si elles terrorisent votre peau de manière constante, cela indique un déséquilibre hormonal grave. Une quantité accrue d'androgènes - des hormones «mâles» présentes dans les corps masculins et féminins - peut provoquer le recyclage des glandes sébacées et affecter également la fonction des cellules autour des follicules pileux. Tout cela conduit à un colmatage rapide des pores et, dans le pire des cas, au développement de l'acné..

L'effet des hormones sur l'activité cérébrale n'est pas encore entièrement compris, mais on sait avec certitude que les changements dans la quantité d'hormones œstrogènes et progestérone peuvent provoquer un trouble de la mémoire. Certains experts conviennent également que les œstrogènes peuvent affecter les produits chimiques du cerveau appelés neurotransmetteurs. Eh bien, en général, les problèmes de mémoire peuvent être directement liés à des changements hormonaux négatifs dans le corps, tels que, par exemple, une maladie thyroïdienne.

Problèmes d'estomac © marieclaire.ru

Notre intestin contient un grand nombre de récepteurs qui répondent aux œstrogènes et à la progestérone. Lorsque ces hormones deviennent inférieures ou supérieures à la normale, vous remarquerez peut-être des changements importants dans la digestion. Diarrhée, maux d'estomac, nausées - tout cela peut soudainement troubler votre bien-être si les hormones sont perturbées. Si en même temps vous observez des éruptions cutanées fréquentes et une fatigabilité rapide, il est temps de contacter un spécialiste..

La réduction de la quantité d'oestrogène - la principale hormone sexuelle féminine - peut réduire la densité du tissu mammaire. Mais une augmentation de sa quantité peut fonctionner dans le sens opposé, mais pas toujours positif: le tissu mammaire gagnera en densité, mais dans le processus, il y a un risque de kystes et d'autres formations..

Prise de poids rapide

Si vous vous sentez triste ou ennuyé, ce qui se produit souvent lorsque les niveaux d'œstrogènes chutent, votre appétit peut jouer sérieusement. Une diminution de la quantité d'hormone peut conduire à une prise de poids tangible: on sait que si cela se produit avec les œstrogènes, cela peut également affecter les niveaux d'une autre hormone - la leptine, qui aide à réguler la prise alimentaire (lire aussi: «Pourquoi mangeons-nous beaucoup en hiver, et comment prendre appétit sous contrôle ").

Comment prévenir les perturbations hormonales?

1. Ajoutez des acides polyinsaturés à votre alimentation: les oméga-3 et oméga-6 aideront à réduire l'appétit et le risque d'obésité. Ces acides déclenchent la production de leptine, il est donc peu probable que vous preniez du poids avec leur aide..

2. La prochaine fois que vous vous apprêtez à prendre une pause café ou thé matcha, pensez aux herbes adaptogènes. Les plantes adaptogènes affectent la physiologie du corps, normalisant ses processus internes, y compris le travail de l'hormone cortisol.

3. La prise de probiotiques aidera à maintenir l'équilibre de la microflore et un ratio normal de «mauvaises» et «bonnes» bactéries. Plus ces derniers sont dans les intestins du corps, plus il lui est facile de traiter les aliments consommés. Il est également prouvé depuis longtemps que les perturbations hormonales associées aux œstrogènes peuvent être traitées avec des probiotiques qui restaurent l'œstrobol, la bactérie responsable du traitement des œstrogènes..

4. La carence en vitamine D est l'une des maladies les plus courantes sur la planète. Cependant, elle a des conséquences beaucoup plus négatives qu'il n'y paraît à première vue: la vitamine B joue un rôle décisif dans un certain nombre de fonctions corporelles, notamment immunitaires et anti-inflammatoires. De faibles niveaux de cette vitamine peuvent conduire à une hypothyroïdie - un manque d'hormones thyroïdiennes et une diminution de l'intensité de son travail.

5. Dans l'atmosphère de la vie urbaine, la première chose que l'on sacrifie par manque de temps est le sommeil. Cependant, 3-4 heures de sommeil sont essentielles pour le corps. Avec cette quantité, il commence à ressentir un réel stress hormonal: une augmentation de la quantité de l'hormone ghréline, responsable de l'appétit, et une diminution simultanée de l'hormone leptine, responsable de la sensation de satiété, entraînent un risque de prise de poids excessive et une détérioration du métabolisme. C'est pourquoi un sommeil normal est l'une des principales composantes de la santé. S'il y en a assez, le corps augmente la sécrétion d'hormones de croissance, qui aident à réparer les cellules et à en produire de nouvelles avec plus d'intensité..

Perturbation hormonale chez la femme: causes, signes, symptômes et traitement

Le système endocrinien d'une femme - comment ça marche


Qu'est-ce que la perturbation hormonale?
L'échec du système hormonal peut commencer à tout âge, mais le plus souvent, il affecte soit les adolescentes, soit les femmes pendant la ménopause, lorsque le système endocrinien subit des changements dramatiques.

Les hormones du corps féminin sont produites par certaines glandes, qui en science médicale sont appelées l'appareil glandulaire.

Certaines de ces glandes sont directement liées au fonctionnement des organes du système reproducteur féminin:

La glande pituitaire est un appendice cérébral situé dans la surface inférieure du cerveau. Responsable de la production de prolactine, hormone folliculo-stimulante (FSH), hormone lutéinisante (LH), ocytocine.

Glande thyroïde - située dans le cou, au-dessus du larynx. Responsable de la production de thyroxine, qui affecte la croissance de l'endomètre dans l'utérus.

Les glandes surrénales sont des glandes appariées situées au-dessus des reins. Responsable de la production de progestérone, d'un certain nombre d'androgènes et d'une petite quantité d'oestrogènes.

Les ovaires sont des glandes appariées situées dans la cavité pelvienne. Responsable de la production d'œstrogènes, d'androgènes faibles et de progestérone.

Si chez les femmes plus âgées, le dysfonctionnement du système endocrinien se produit en raison de la consommation de l'apport d'ovules et de l'extinction de la capacité de porter des enfants, alors l'échec hormonal chez les filles, au contraire, indique la croissance du corps et sa préparation à l'exécution des fonctions reproductives.

Hormones affectant le système reproducteur féminin

Les œstrogènes sont le nom commun de trois hormones: l'estriol, l'estradiol et l'estrone. Produit par les ovaires et en partie par les glandes surrénales. Sont des hormones de la première phase du cycle menstruel.

Prolactine - affecte la formation de lait dans les glandes mammaires. Aide à réduire les niveaux d'oestrogène et à inhiber l'ovulation pendant l'allaitement.

Hormone folliculo-stimulante - produite par l'hypophyse et l'hypothalamus. Accélère la croissance des follicules dans les ovaires dans la première phase du cycle menstruel. Influence la production d'oestrogène.

L'hormone lutéinisante - produite par l'hypophyse, stimule la production d'œstrogènes, provoque la rupture de la capsule du follicule dominant et la libération d'un ovule mature. Il est étroitement lié à la production d'hormone folliculo-stimulante.

La testostérone est une hormone sexuelle masculine. Chez les femmes, une petite quantité est produite par le cortex surrénalien et les ovaires. Favorise l'élargissement du sein pendant la grossesse.

La progestérone est une hormone du corps jaune, qui se forme après la rupture de la capsule du follicule dominant pendant l'ovulation. De plus, il est produit en grande quantité par les ovaires et le placenta si une femme est enceinte..

Ce sont les principales hormones qui affectent le cycle menstruel dans une plus grande mesure que toutes les autres, qui sont également produites par les glandes endocrines..

Pourquoi il y a un déséquilibre dans le système hormonal

Curieusement, le plus souvent, à première vue, des phénomènes assez banals entraînent des perturbations dans la production d'hormones:

  • surcharge générale - stress physique et mental constant;
  • maladie fréquente et affaiblissement du système immunitaire;
  • changements liés à l'âge: poussée hormonale à l'adolescence; grossesse, accouchement et allaitement; ménopause;
  • toute infection, y compris les infections sexuellement transmissibles;
  • avortements et interventions chirurgicales déjà existantes dans le système reproducteur, par exemple curetage de l'utérus;
  • prise incontrôlée de médicaments hormonaux.

Les anomalies hormonales provoquent très souvent des maladies gynécologiques graves, il est donc important de les suivre dans le temps. De plus, au début, il est assez facile de rétablir l'équilibre, pour cela, il existe de nombreux produits pharmaceutiques bon marché.

Symptômes de déséquilibre hormonal chez les femmes


La croissance des poils et les sautes d'humeur soudaines sont des symptômes d'un déséquilibre hormonal

Les troubles hormonaux ne disparaissent jamais sans conséquences. Selon laquelle des glandes endocrines ne fonctionne pas correctement, une femme éprouve certains symptômes de déséquilibre hormonal..

Un symptôme en médecine signifie un ensemble de manifestations de la maladie que le patient lui-même remarque. Dans ce cas, les symptômes seront les suivants:

  1. Violation de la durée du cycle menstruel;
  2. Saignements intermenstruels;
  3. Menstruations abondantes;
  4. Croissance excessive des poils du corps;
  5. La libération de lait par les glandes mammaires en l'absence d'allaitement;
  6. Changements d'humeur fréquents;
  7. Croissance du poids corporel avec un apport alimentaire relativement modéré;
  8. Chute de cheveux;
  9. Diminution de la libido.

Les symptômes énumérés devraient alerter et devenir une raison de consulter un endocrinologue.

Problèmes hormonaux après un avortement

L'une des complications de l'avortement est le déséquilibre hormonal. Elle survient particulièrement souvent après l'interruption de la première grossesse. L'aménorrhée apparaît. Cela affecte la capacité du corps à concevoir..

Si le cycle menstruel ne s'est pas rétabli dans un délai d'un mois, le médecin vous prescrit des médicaments hormonaux.

Il y a d'autres signes de déséquilibre. Ceux-ci incluent la prise de poids, l'hyperhidrose, l'irritabilité, les maux de tête, la tachycardie, les pics de pression artérielle.

Signes de perturbation endocrinienne

Un signe en médecine signifie un ensemble de manifestations d'une maladie qu'un médecin observe. Il compile le tableau clinique de la maladie, en se basant non seulement sur les données de la recherche médicale, mais également sur les plaintes de la patiente elle-même.
En tant que signes de perturbation hormonale chez une femme, on peut distinguer les éléments suivants:

  • Raccourcissement ou allongement de la première ou de la deuxième phase du cycle;
  • Manque d'ovulation;
  • Kystes de l'ovaire;
  • Kystes du corps jaune;
  • Endomètre mince ou trop épais;
  • La présence de fibromes;
  • Violation du processus de maturation folliculaire (régression du follicule dominant, kyste folliculaire);
  • Un grand nombre de follicules antraux dans un ovaire, ne dépassant pas 8 à 9 mm de diamètre (NPF);
  • Un grand nombre de follicules dans un ovaire qui sont plus grands que 9 mm de diamètre, mais toujours plus petits que le follicule dominant (SOPK).

Causes du déséquilibre hormonal

Tous les facteurs pathologiques en raison desquels une femme peut avoir un retard dans ses règles sont divisés en deux groupes conditionnels: les problèmes de régulation interne et les interférences négatives de l'extérieur. La première catégorie comprend principalement les cas de prédisposition génétique aux perturbations hormonales, acquises en raison d'un modèle spécifique (héréditaire) du fonctionnement du système nerveux central. Les autres violations doivent être examinées plus en détail..

Maladies endocriniennes, gynécologiques, somatiques et infectieuses

La cause des troubles hormonaux est traditionnellement considérée comme des problèmes de glande thyroïde. C'est cet élément du système endocrinien, avec les glandes surrénales, qui est responsable de la synthèse de substances si importantes pour notre corps - œstrogène, testostérone, etc. En conséquence, toute maladie de la «thyroïde» affectera inévitablement le fond hormonal (avec tous les problèmes qui l'accompagnent).

Il existe d'autres affections dont le lien avec les retards de menstruation chez les femmes n'est pas si évident. Toute maladie somatique, quelle que soit la nature de son origine (hypothermie, infection gynécologique ou pathologie congénitale) érode les ressources internes de l'organisme. Cela conduit à une diminution de l'immunité, qui, à son tour, affecte directement le processus de production d'hormones..

Une chose unit les cas ci-dessus. Le traitement de la perturbation hormonale due à une maladie est impossible sans éliminer la source du problème (c'est-à-dire la maladie principale).

Mauvaise alimentation et mode de vie, stress, fatigue physique

Les perturbations hormonales chez les femmes peuvent survenir pour des raisons apparemment insignifiantes. Ainsi, si une femme suit un régime (ou ne respecte pas les principes d'une alimentation équilibrée pour d'autres raisons), il est fort probable que son alimentation ne contienne pas toutes les vitamines et tous les minéraux dont elle a besoin. Cela signifie que le corps n'a rien pour synthétiser la quantité requise d'oestrogène, de progestérone et d'autres hormones nécessaires à la reproduction..

Un stress physique et émotionnel régulier entraîne des conséquences non moins tristes. Le stress maintient le corps en alerte en produisant des quantités massives d'adrénaline et de cortisol. Ces substances en excès peuvent supprimer la synthèse d'autres hormones, ce qui entraîne des problèmes.

Avortements, fausses couches, opérations

Souvent, les symptômes de déséquilibre hormonal apparaissent peu après une grossesse interrompue. Lorsqu'il s'agit de fausse couche, il est important de ne pas confondre cause et effet. Souvent, c'est la perturbation hormonale qui devient le facteur à l'origine de l'interruption spontanée de la gestation. Dans d'autres cas, le modèle est inversé..

Toute interruption artificielle de grossesse est une interférence flagrante avec le travail du corps d'une femme, y compris les processus hormonaux, par conséquent, des irrégularités menstruelles sont possibles même après un avortement médicamenteux. Le traitement des troubles correspondants se résume généralement à l'utilisation d'une thérapie de substitution.

Prendre des médicaments, y compris des contraceptifs hormonaux

L'industrie pharmaceutique moderne produit des médicaments dont les composants sont très proches de la sécrétion naturelle des gonades. Lorsqu'ils sont utilisés correctement, des médicaments comme Mastodion, Cyclodion et Klimadion égalisent le fond hormonal, combattant à la fois les symptômes du trouble et sa cause profonde..

Ces fonds sont largement utilisés en gynécologie. Ils sont prescrits après une fausse couche, lors d'opérations chirurgicales sur les organes génitaux internes, pour préparer le corps à la ménopause, etc. Cependant, si le médicament est mal choisi ou son dosage, le traitement peut nuire, introduisant un déséquilibre encore plus grand dans le fond hormonal du patient. Un effet similaire est observé avec une utilisation inappropriée de contraceptifs oraux. Pour normaliser l'état d'une femme, la consultation d'un médecin et l'ajustement de l'évolution du médicament sont nécessaires.

Partage avec tes amis!

Perturbation hormonale pendant la grossesse

Le corps subit des changements après avoir conçu un enfant. Dès le jour où un ovule fécondé est implanté dans l'une des parois de l'utérus, la production de l'hormone hCG commence. Une augmentation de sa concentration dans le sang provoque une modification de la quantité de production d'autres hormones.

Le système endocrinien est obligé de s'adapter aux changements du corps, mais la perturbation hormonale pendant la grossesse est un processus naturel nécessaire à la réussite de la mise bas d'un enfant..

Mais il existe des violations qui peuvent conduire à une menace de fausse couche:

  1. Manque de progestérone.
  2. Excès de testostérone.
  3. Manque d'oestrogène.

Ce sont les trois principaux troubles hormonaux dont souffrent le plus les femmes enceintes. Pour les corriger, le gynécologue prescrira un traitement médicamenteux.

Climax et atténuation de la fonction reproductrice

Chez les femmes après 45 ans, le niveau d'oestrogène et de progestérone diminue, le nombre d'ovules diminue. La ménopause et la restructuration de tout l'organisme arrivent.

En raison du manque d'hormones, des bouffées de chaleur, de l'irritabilité, de l'insomnie, des changements de tension artérielle, des douleurs cardiaques, de l'essoufflement, de la perte de cheveux, des ongles cassants, des maux de tête, une fatigue accrue.

En raison de la ménopause, l'hCG peut être augmentée. Cela indique également la présence de fibromes utérins.

Les conséquences d'un mauvais fonctionnement du système endocrinien

La perturbation hormonale est un facteur qui affecte négativement la santé d'une femme. Il ne s'agit pas seulement d'une fertilité altérée, mais aussi d'une détérioration générale de la santé..

Un manque ou un excès de certaines hormones, en l'absence de traitement en temps opportun, peut entraîner de graves conséquences, notamment:

  • Infertilité;
  • Fausse couche de grossesse;
  • Obésité;
  • L'apparition du cancer;
  • Diminution de l'immunité;
  • Fatigue élevée;
  • La formation de tumeurs bénignes;
  • Diabète;
  • Ostéoporose;
  • Diminution de l'activité sexuelle.

Si la cause du déséquilibre hormonal réside dans le mauvais fonctionnement des glandes endocrines, qui a été observé dès la naissance, une surveillance constante de l'endocrinologue et une correction systématique de la production de l'une ou l'autre hormone sont nécessaires.

Modifications de la ménopause

Le mécanisme naturel d'extinction de la fonction de reproduction implique une diminution de la production d'hormones. Le corps d'une femme réagit aux changements:

  1. Le fonctionnement de l'hypothalamus est pathologique. Le processus d'endormissement et de relaxation, la formation d'une sensation de faim et de satiété sont perturbés. Diminution de la capacité à répondre adéquatement à la peur et à l'excitation.
  2. Une diminution du taux de progestérone déclenche le processus d'activation forcée des ovaires pour la synthèse d'une hormone insuffisante. Par conséquent, les femmes sont submergées par des bouffées de chaleur fréquentes, exprimées par des frissons ou de la fièvre, une augmentation du rythme cardiaque, une faiblesse générale.
  3. L'augmentation de la fatigue et de la nervosité s'explique par la réaction du système autonome aux pics de taux d'hormones.
  4. Une quantité insuffisante d'œstrogènes entraîne une fragilité des os et des dents, des muqueuses sèches. Le dernier point s'applique également aux organes génitaux externes, ce qui rend difficile l'intimité..

À la ménopause, une défaillance de ce système entraîne des maladies du système cardiovasculaire et une violation de l'équilibre glucidique. C'est à cause de cela que les femmes après 40 à 45 ans commencent à prendre du poids, elles ont de l'essoufflement et un diabète sucré se développe..

Diagnostique

Le diagnostic comprend à la fois des examens instrumentaux et des tests de laboratoire. L'examen commence par une visite chez un thérapeute ou un spécialiste étroit - un gynécologue et un endocrinologue. Souvent, la pathologie est complexe, le traitement devra donc être suivi par plusieurs médecins.

Le diagnostic instrumental comprend:

  • Échographie de la glande thyroïde et des organes pelviens, ainsi que des glandes mammaires. Cette étude est réalisée pour toute plainte présentant des symptômes de déséquilibre hormonal. Dans la plupart des cas, l'échographie vous permet d'identifier à quelle glande la pathologie est associée..
  • IRM et peut être nécessaire si des modifications anatomiques sont identifiées et qu'un diagnostic de clarification est nécessaire.

Les tests de laboratoire comprennent un test sanguin pour les hormones. Le type d'hormones à déterminer est décidé par le médecin traitant, en fonction de la nature des plaintes et des données d'examen. En règle générale, les diagnostics ne posent aucun problème - les méthodes d'analyse modernes sont assez précises.