Principal

Goitre

Thyrotoxicose

L'hyperthyroïdie est un état pathologique du corps dans lequel il y a une libération excessive d'hormones thyroïdiennes. La teneur accrue en hormones est toxique pour le corps, par conséquent, le deuxième nom de cette maladie est la thyrotoxicose.

Cette pathologie n'est pas une maladie indépendante, mais survient à la suite d'autres maladies: goitre toxique diffus, thyroïdite, maladie de Graves (maladie de Graves), tumeur bénigne productrice d'hormones. La maladie peut toucher n'importe qui à tout âge, mais elle est plus fréquente chez les femmes.

L'hyperthyroïdie a été suffisamment étudiée et la médecine moderne dispose d'un arsenal important d'agents thérapeutiques efficaces pour sa guérison..

Qu'est-ce que la thyrotoxicose de la glande thyroïde

La thyréotoxicose est une affection douloureuse du corps résultant de la sécrétion excessive d'hormones par la glande thyroïde. Étant donné que ce type d'hormone est responsable du taux de métabolisme cellulaire, le métabolisme énergétique dans le corps échoue. Par conséquent, l'hyperfonction de la glande thyroïde affecte tous ses systèmes..

Si les hormones thyroïdiennes dépassent la norme, le corps réagit comme suit:

  • l'échange de chaleur augmente, la température corporelle peut augmenter;
  • augmentation de la consommation d'oxygène par le corps;
  • le rapport des hormones sexuelles (œstrogènes et androgènes) est perturbé;
  • augmente la sensibilité des tissus aux «hormones du stress»: adrénaline, norépinéphrine;
  • sensibilité accrue aux impulsions du système nerveux;
  • l'équilibre eau-sel est perturbé;
  • les glandes surrénales sont surchargées, au fil du temps leur déficit hormonal se manifeste.

Le diagnostic d '"hyperthyroïdie" est posé uniquement par les résultats de tests sanguins de laboratoire pour le niveau d'hormones thyroïdiennes.

Thyrotoxicose - causes

La cause la plus fréquente de la maladie est le goitre à toxicité diffuse ou la maladie de Graves (Basedow). Plus des trois quarts des patients atteints d'hyperthyroïdie ont ces diagnostics..

La thyréotoxicose est souvent accompagnée de processus auto-immunes, elle est donc appelée maladie auto-immune.

Actuellement, les endocrinologues citent un certain nombre de raisons menant à la thyrotoxicose:

  • stress chronique ou sévère;
  • intoxication du corps par l'iode lorsqu'il est excessivement ingéré avec de la nourriture ou d'une autre manière;
  • La maladie de Basedow (goitre toxique diffus), dans laquelle une quantité excessive d'hormones est produite par l'ensemble de la glande thyroïde;
  • goitre toxique nodulaire (maladie de Plummer), lorsque des nœuds avec une activité sécrétoire accrue apparaissent dans le corps de la glande;
  • surdosage d'hormones dans le traitement de l'hypothyroïdie (fonction thyroïdienne insuffisante);
  • maladies infectieuses dans lesquelles les cellules thyroïdiennes sont endommagées;
  • prédisposition génétique, héritée principalement de la lignée féminine.

Le schéma thérapeutique ultérieur dépend de la cause identifiée de l'état pathologique..

Formes de la maladie

En fonction de la gravité de la maladie, les formes suivantes de thyrotoxicose sont distinguées:

  • Poids léger. Se produit généralement lorsque le niveau d'hormones est légèrement dépassé. Les troubles sont observés principalement dans le tissu thyroïdien. D'autres organes et systèmes d'organes restent dans un état presque normal. Une tachycardie mineure et une dyspnée légère sont possibles. Les symptômes sont légers. Une personne peut même ne pas être consciente de sa maladie. La correction de l'état du corps à ce stade de la maladie s'effectue assez facilement.
  • Moyenne. Il y a une tachycardie prononcée et une respiration rapide. Peut être accompagné d'une perte de poids rapide. Le métabolisme énergétique est amélioré. Le niveau d'hormones surrénales et le taux de cholestérol sont réduits. Une instabilité émotionnelle peut survenir. Un besoin urgent de consulter un médecin pour compenser la maladie et prévenir le développement d'une forme sévère.
  • Lourd. Se produit si le traitement n'a pas été effectué à des stades précoces. Aux symptômes d'une forme moyenne s'ajoute un épuisement général sévère du corps. C'est une condition très dangereuse. Le dysfonctionnement du corps peut être irréversible et il devient extrêmement difficile de rétablir l'équilibre hormonal.

La forme asymptomatique est appelée subclinique. La maladie n'est détectée qu'après des tests de laboratoire.

Il est important de commencer le traitement à temps - moins les symptômes se manifestent, plus la probabilité d'ajuster rapidement l'équilibre hormonal du corps et de restaurer le métabolisme est élevée..

Signes de thyrotoxicose

Plus le taux d'hormones thyroïdiennes est élevé, plus les symptômes seront sévères:

  • augmentation de la fréquence cardiaque, tachycardie;
  • exophtalmie - yeux "bombés";
  • respiration rapide, essoufflement;
  • sensation de chaleur ne correspondant pas à la température ambiante;
  • transpiration excessive sans effort physique notable au repos;
  • perte de poids soudaine non associée à des changements alimentaires;
  • tremblements des membres ou tremblements dans tout le corps;
  • fatigue accrue;
  • altération de la mémoire et de la capacité de concentration;
  • les troubles du sommeil;
  • irrégularités menstruelles chez les femmes;
  • extinction du désir sexuel chez les hommes, impuissance;
  • instabilité émotionnelle;
  • changements d'humeur rapides et non motivés;
  • diminution de la résistance au stress.

Si vous présentez plusieurs symptômes à la fois, vous devez contacter d'urgence un endocrinologue, qui vous prescrira un test sanguin pour le niveau d'hormones thyroïdiennes..

En outre, une maladie de la glande thyroïde peut se manifester par ses modifications physiques:

  • la prolifération du corps de la glande entraîne une augmentation de la région cervicale, il y a un "effet de collier serré";
  • gonflement notable de la région du cou;
  • avec une augmentation significative de la glande, il peut être difficile d'avaler, de respirer.

La manifestation de troubles hormonaux sans manifestations visibles dans la région du cou est possible.

Il est très important de contrôler le taux d'hormones thyroïdiennes chez la femme enceinte, car l'hyperthyroïdie maternelle peut provoquer une thyrotoxicose du fœtus, perturbant son développement dans l'utérus..

Chez certains patients, la maladie peut se manifester très fortement dans la sphère émotionnelle et ressembler à un trouble mental.

La maladie se déroule différemment chez les femmes, les hommes et les enfants. Les symptômes peuvent également différer selon le sexe et l'âge..

La manifestation de la maladie chez les femmes

La maladie affecte non seulement la santé mais aussi l'apparence d'une femme:

  • l'état des cheveux s'aggrave, ils deviennent fins, cassants, secs, échevelés;
  • la structure des ongles est perturbée, ils deviennent cahoteux, la partie externe de la plaque à ongles peut se décoller;
  • le cycle menstruel est perturbé, les menstruations deviennent douloureuses, une diminution notable de la quantité de flux menstruel;
  • hypertension, tachycardie se produit.

Les femmes peuvent éprouver de l'angoisse mentale lorsqu'elles observent des changements négatifs dans leur apparence. L'hyperthyroïdie chez les jeunes femmes peut entraîner une diminution de la fertilité ou même une infertilité.

Symptômes de thyréotoxicose chez les hommes

Les hommes souffrent de thyrotoxicose plus sévèrement que les femmes. En plus des symptômes communs aux deux sexes, les hommes présentent également des symptômes caractéristiques:

  • une forte diminution de la force musculaire, peut-être excessive;
  • la masse musculaire est perdue, il devient impossible d'effectuer un travail «physique»;
  • la nervosité et l'irritabilité se manifestent;
  • tachycardie et respiration rapide;
  • diminution de la puissance;
  • troubles gastro-intestinaux possibles et diarrhée;
  • augmentation de l'appétit avec perte de poids;
  • nervosité, irritabilité;
  • insomnie et autres troubles du sommeil.

La maladie entraîne une augmentation du travail du cœur, ce qui chez les hommes peut rapidement entraîner une maladie cardiovasculaire.

Symptômes chez les enfants

Chez l'enfant, la maladie peut ne pas se manifester par un changement d'apparence (effet de gonflement des yeux, épaississement du cou). Le plus souvent, les enfants présentent les manifestations suivantes:

  • incapacité à se concentrer et à rester assis;
  • nervosité et instabilité émotionnelle;
  • hyperactivité;
  • perte de poids avec augmentation de l'appétit;
  • irritabilité et colère;
  • capriciosité;
  • perturbations de sommeil.

Avec la thyrotoxicose, un enfant peut devenir très émacié, il est donc important d'augmenter le régime alimentaire à des normes un peu plus élevées que celles recommandées pour son âge. Les enfants n'ont pas besoin de limiter leur apport calorique, car l'augmentation du métabolisme énergétique nécessite plus de nutriments.

Complications

Si vous ne commencez pas le traitement de la thyrotoxicose à temps, cela peut passer à un stade avancé et affecter le travail de nombreux systèmes organiques..

Tout d'abord, les éléments suivants peuvent apparaître:

  • troubles cardiovasculaires: arythmie, tachycardie, jusqu'à l'infarctus du myocarde;
  • la prolifération du tissu thyroïdien entraîne des troubles de la déglutition et de la respiration;
  • infertilité et impuissance;
  • ophtalmopathie endocrinienne (troubles de la structure et de la fonction des yeux);
  • épuisement général du corps;
  • perte importante de masse musculaire.

Si vous commencez un traitement complexe à temps, tous les symptômes disparaissent et le corps retrouve son fonctionnement normal. Pour éviter les complications, il est important de ne pas déclencher la maladie et de consulter un endocrinologue à temps.

Diagnostique

En cas de suspicion de thyrotoxicose, l'endocrinologue prescrira les études suivantes:

  • Test sanguin pour les hormones thyroïdiennes. Seul un dépassement peut indiquer de manière fiable une maladie..
  • Etude de la quantité d'hormones thyréostimulantes (taux de TSH).
  • Un test sanguin pour la présence d'anticorps anti-hormones. L'apparition d'anticorps montre la nature auto-immune de l'hyperthyroïdie.
  • Échographie de la glande thyroïde. Si un goitre toxique diffus est observé, la taille de la glande augmente et sa structure change. Dans le cas du goitre toxique nodulaire, des zones de structure et de densité modifiées se forment dans le corps de la glande..
  • Scintigraphie thyroïdienne (tomographie avec introduction de marqueurs radioactifs) pour étudier la structure de la glande thyroïde et identifier les causes du trouble.
  • Examens ophtalmiques si les lésions oculaires sont visibles ou fonctionnelles.
  • Cardiogrammes et autres études sur les organes susceptibles d'être affectés par la thyrotoxicose.

Si le diagnostic est confirmé par des tests de laboratoire, un traitement est prescrit.

Thyrotoxicose - traitement

Les méthodes suivantes sont utilisées pour traiter la thyrotoxicose:

  • Médicament (conservateur). Des produits pharmaceutiques qui réduisent la libération d'hormones thyroïdiennes et des préparations d'iode sont utilisés.
  • Chirurgical. S'il existe une zone pathologique de la glande thyroïde exprimée structurellement, elle est supprimée. Il est également possible de retirer toute la glande si elle est complètement atteinte. En cas d'ablation de la glande, le patient se voit prescrire un traitement hormonal substitutif à vie. Si possible, ils essaient de garder la partie de la glande non affectée par la maladie. Après une thyroïdectomie partielle, la fonction de la glande est généralement rétablie et il n'est pas nécessaire de prendre des hormones à vie.

Tout d'abord, une méthode médicamenteuse est prescrite. Si cela ne fonctionne pas, ils recourent à enlever une partie de la glande ou son intégralité.

Nutrition pour la thyrotoxicose

Il est très important de comprendre qu'une bonne nutrition joue un rôle important dans le traitement de la thyrotoxicose..

Les aliments suivants doivent être complètement exclus de votre alimentation:

  • viande grasse;
  • nourriture frit;
  • fruits de mer et algues;
  • assaisonnements chauds et épices;
  • chocolat et bonbons gras;
  • café, cacao;
  • de l'alcool;
  • produits contenant des additifs chimiques et des conservateurs.

Si vous n'excluez pas ces produits, une intoxication supplémentaire du corps sera observée.

Vous devez également ajouter au régime:

  • grains entiers (céréales, pain);
  • produits laitiers faibles en gras (kéfir, fromage cottage);
  • légumes et fruits;
  • légumes-feuilles;
  • viande maigre, bouillie ou cuite à la vapeur;
  • poisson maigre (bouilli ou cuit au four);
  • tisanes, jus de fruits, compotes.

Vous ne devez absolument pas manger d'aliments gras, en particulier ceux saturés de graisses animales. Vous devez également éviter les bouillons de viande riches et les quantités excessives de glucides rapides (bonbons).

La prévention

Méthodes de prévention de la thyrotoxicose:

  • éviter les mauvaises habitudes (tabagisme, abus d'alcool et de malbouffe);
  • mener une vie active, faire du sport;
  • éviter autant que possible les situations stressantes;
  • mangez principalement des aliments sains;
  • consulter régulièrement un endocrinologue et subir une échographie de la glande thyroïde.

Une attention particulière doit être accordée à la prévention des personnes ayant une prédisposition génétique (celles qui ont des parents par le sang atteints de cette maladie).

Thyroïde active. Pourquoi l'hyperthyroïdie est-elle dangereuse?

Avec l'hyperthyroïdie, trop de ces hormones pénètrent dans la circulation sanguine et les processus métaboliques sont accélérés. Malheureusement, cela ne présage rien de bon..

Notre expert est un endocrinologue de la clinique de l'institution scientifique budgétaire de l'État fédéral "Institut de recherche en nutrition", un médecin de la plus haute catégorie Tatyana Karamysheva.

Le cœur bat, les mains tremblent

L'hyperthyroïdie, ou, comme on l'appelle aussi, la thyrotoxicose, est une condition très désagréable. Le plus souvent, les personnes qui en souffrent se plaignent d'un rythme cardiaque fort, d'une irritabilité excessive, d'une faiblesse, d'une perte de cheveux, d'une mauvaise tolérance à la congestion, de tremblements mineurs dans les mains. Beaucoup perdent du poids sensiblement, bien qu'ils mangent beaucoup.

Un endocrinologue expérimenté peut souvent reconnaître l'hyperthyroïdie simplement en regardant le patient. Et pourtant, il est inacceptable de poser un diagnostic uniquement sur la base des symptômes. Un test sanguin de laboratoire est nécessaire pour les hormones thyroïdiennes - T3 et T4, ainsi que pour l'hormone hypophysaire - TSH. Le niveau du premier avec hyperthyroïdie est augmenté, le niveau du dernier est diminué. Si tel est le cas, vous devez commencer le traitement dès que possible. La glande thyroïde affecte absolument tous les systèmes du corps, de sorte que la production excessive de ses hormones peut entraîner de graves complications. Y compris arythmies cardiaques graves, crise cardiaque, insuffisance rénale.

Vrai ou temporaire?

Cependant, avant de commencer le traitement, vous devrez subir une série d'examens de clarification. Il est important de comprendre si l'hyperthyroïdie est vraie chez l'homme.

La glande thyroïde est constituée de cellules qui peuvent être comparées à de petites cloques. À l'intérieur d'eux, des hormones sont produites, qui s'infiltrent ensuite à travers les parois cellulaires et pénètrent dans la circulation sanguine. Dans la vraie hyperthyroïdie, trop de ces hormones sont synthétisées, c'est-à-dire que la glande fonctionne trop activement. Cette condition est également appelée maladie de Graves ou maladie de Graves..

Mais l'image peut être différente. Par exemple, si la glande thyroïde est enflammée, la perméabilité de ses parois cellulaires augmente et l'hormone est libérée dans le sang plus rapidement que nécessaire. En même temps, sa production n'augmente pas, le fer en produit autant que d'habitude. Une telle hyperthyroïdie est généralement un phénomène à court terme qui se résout souvent d'elle-même ou ne nécessite qu'une correction minimale. Il est beaucoup plus difficile de traiter la maladie de Graves. Pour les distinguer, vous avez besoin d'un test sanguin supplémentaire pour les anticorps contre les récepteurs TSH..

Il est également important de faire une échographie de la glande thyroïde. Cela aide à comprendre s'il y a des nœuds dedans. Si tel est le cas, une autre étude est nécessaire - scintigraphie avec un radio-isotope. Grâce à lui, le médecin peut comprendre si la glande entière travaille trop activement ou seulement le nœud. Malheureusement, dans ce dernier cas, le traitement ne peut être qu'opératoire - les médicaments modernes pour l'hyperthyroïdie n'agissent pas sur les nœuds. Si toute la glande «faisait rage», le médecin prescrit des médicaments.

Réduisez la production

Un autre schéma: avec l'aide de thyrostatiques, la glande thyroïde est complètement "éteinte" pendant un certain temps. Dans le même temps, la patiente prend des pilules avec son hormone synthétique tous les matins. Pour les patients, cette approche provoque souvent la confusion: leurs hormones ne sont pas juste assez - trop, et le médecin les prescrit en plus pour une raison quelconque. Cependant, ce traitement a du sens. La glande «éteinte» a la capacité de se reposer et de récupérer. Après avoir annulé les médicaments qui la suppriment, elle peut commencer à travailler normalement (les médicaments contenant des hormones, bien sûr, sont immédiatement annulés).

Maximum - 2 ans

Pendant l'opération, la glande peut être complètement retirée, puis vous devrez prendre des pilules contenant son hormone à vie. Mais souvent une partie de la glande est laissée, et dans ce cas, un traitement de remplacement n'est pas nécessaire.

Une alternative à la chirurgie est la thérapie à l'iode radioactif, lorsque l'activité de la glande thyroïde est définitivement supprimée à l'aide de faisceaux radio. Cette procédure est considérée comme plus douce, elle est donc généralement pratiquée chez les personnes âgées ou fragiles qui peuvent ne pas tolérer l'anesthésie. Mais comme il est impossible de quitter une partie de la glande en activité, à l'avenir, vous devrez prendre des médicaments avec ses hormones. Bien sûr, cela donne au patient un certain inconfort, mais il est très faible, surtout par rapport aux conséquences possibles de l'hyperthyroïdie. Il n'y a donc pas besoin d'avoir peur d'un traitement radical - s'il est indiqué, il est nécessaire.

Thyrotoxicose de la glande thyroïde, de quoi s'agit-il, symptômes et traitement

La thyréotoxicose est un processus qui se produit dans le corps humain en raison d'une augmentation persistante du nombre d'hormones thyroïdiennes.

Dans la pratique médicale, le synonyme «hyperthyroïdie» est également utilisé, ce qui signifie une augmentation de la fonction de la glande thyroïde. Cependant, ce dernier peut également survenir dans les conditions quotidiennes, par exemple chez la femme pendant la grossesse, de sorte que c'est le terme «thyrotoxicose» qui permet de révéler le plus complètement le sens de la maladie (intoxication aux hormones thyroïdiennes, sinon - empoisonnement).

La thyréotoxicose est une pathologie, mais l'opposé de l'hypothyroïdie. Le fait est qu'avec une faible teneur en hormones thyroïdiennes, le taux de tous les processus fonctionnant dans le corps humain diminue, et avec la thyrotoxicose, au contraire: le métabolisme se déroule au maximum avec une activité maximale..

Ce que c'est?

La thyréotoxicose de la glande thyroïde est une production excessive d'hormones causée par une perturbation du système endocrinien. Littéralement, la maladie signifie une intoxication du corps par les hormones thyroïdiennes. Le syndrome peut se développer à la suite d'un dysfonctionnement de l'hypophyse ou de la glande thyroïde. Avec cet état du corps, tous les processus métaboliques du corps sont considérablement accélérés (en particulier, le métabolisme) et les organes fonctionnent de manière extrême avec une charge accrue, ce qui affecte non seulement eux, mais également l'état de santé général..

Nutrition pour l'hyperthyroïdie

Quel devrait être le régime alimentaire pour l'hyperthyroïdie? Le but d'un régime thérapeutique n'est pas de prendre du poids, mais de saturer le corps d'une composition utile en vitamines et minéraux. Avec la bonne approche du régime, l'hyperthyroïdie peut être vaincue et le poids corporel sera restauré automatiquement.

Il est impossible de créer soi-même une alimentation équilibrée. Le patient doit contacter un endocrinologue ou un nutritionniste avec cette question, vous pouvez également trouver un régime alimentaire équilibré sur Internet sur des sites médicaux faisant autorité..

La première chose à considérer est la suivante:

  • le régime ne doit pas contenir d'aliments riches en iode;
  • la priorité devrait être donnée aux aliments végétaux plutôt qu'aux aliments pour animaux;
  • nécessite un apport quotidien de fibres à raison de trois cuillères à soupe par jour (une par prise).

La nutrition pour l'hyperthyroïdie chez les femmes devrait être constituée d'un grand nombre d'aliments riches en calcium et en phosphore. Cela est dû à la lixiviation active du calcium / phosphore du tissu osseux. Les produits laitiers faibles en gras doivent être consommés quotidiennement pour rétablir l'équilibre minéral osseux.

Le régime alimentaire et le régime alimentaire pour l'hyperthyroïdie excluent complètement les aliments frits. Cette règle s'applique à toute la durée du traitement, et parfois à toute la vie. Au lieu d'aliments frits, vous devez cuire à la vapeur les légumes et les viandes. C'est la recommandation générale pour la glande thyroïde hyperactive. Cependant, pour chaque patient, il existe également des caractéristiques individuelles lors de l'élaboration d'un régime thérapeutique: un nutritionniste et un endocrinologue en parleront.

Le mécanisme de développement de la thyrotoxicose

Les hormones thyroïdiennes produites par la glande thyroïde diffèrent entre elles par la présence ou l'absence d'un atome d'iode supplémentaire dans la molécule. Jusqu'à 80% de leur quantité totale pénètre dans la circulation sanguine sous forme de thyroxine, qui a une activité relativement faible et est essentiellement une prohormone. Avant d'agir sur les cellules des organes cibles, qui sont pratiquement tous les tissus du corps, la thyroxine se transforme en une forme biologiquement active - la triiodothyronine.

Dans des conditions normales (c'est-à-dire sans thyrotoxicose), les deux hormones thyroïdiennes ont un effet stimulant sur la croissance des tissus, leur différenciation, ainsi que sur le développement normal de l'organisme dans son ensemble. De plus, ils:

  1. Augmenter la pression artérielle systémique;
  2. Accélérer le flux des processus de pensée;
  3. Augmente le niveau d'énergie psychique;
  4. Améliore l'activité physique;
  5. Augmenter la glycémie;
  6. Ils inhibent la synthèse du glycogène dans le foie et les muscles squelettiques;
  7. Stimule l'activité des éléments clés de la glycolyse, etc..

Une carence en thyroxine et en triiodothyronine provoque le développement d'un bilan azoté positif, et leur concentration accrue a un effet catabolique sur les processus du métabolisme des protéines, contribue à leur décomposition accrue, ainsi qu'à l'inhibition de la synthèse. En conséquence, une personne développe un bilan azoté négatif et une thyrotoxicose..

description du problème


Le tableau clinique, lorsque la thyrotoxicose d'origine médicamenteuse est détectée, est l'excès du niveau actuel d'hormones dans la glande thyroïde.
Au niveau de sa fonctionnalité, c'est la glande thyroïde qui est l'un des organes clés de la sécrétion..

Dans des conditions normales, il produit plusieurs hormones, parmi lesquelles la triiodothyronine, la thyroxine (leurs rapports sont d'environ 1 à 5 et 4 à 5).

Parmi ces composants, la triiodothyronine est la forme active; la thyroxine peut être convertie en elle.

Attention! Dans le corps humain (zone du cerveau), il y a une formation - la glande pituitaire, c'est celle-ci qui contrôle directement la quantité d'hormones formées.

L'hypophyse elle-même sécrète une hormone thyréostimulante, qui a un effet stimulant sur les cellules thyroïdiennes, la production ultérieure des composants considérés ci-dessus. Lorsque la quantité de l'un d'eux augmente au-delà de la norme admissible, une réaction protectrice est observée de la part de l'hypophyse: elle réduit le taux de production de «son» hormone. Sinon, un dysfonctionnement se produit, ce qui entraîne des conséquences complexes et dangereuses de la thyrotoxicose..

La thyrotoxicose subclinique est généralement appelée le moment où le corps accumule beaucoup de triiodothyronine, de thyroxine, trop peu de composants du groupe thyrotrope.

Causes d'occurrence

Les causes les plus courantes de thyrotoxicose thyroïdienne sont:

  • goitre toxique diffus (maladie de Graves, maladie de Graves). La part de cette maladie dans la structure de la thyrotoxicose représente jusqu'à 80% de tous les cas. Dans cette condition, des anticorps spécifiques se forment dans le corps, qui se fixent aux cellules de la glande thyroïde et sont perçus par elles comme une hormone stimulant la thyroïde (une telle tromperie insidieuse). En conséquence, les cellules thyroïdiennes produisent de manière intensive de la thyroxine et de la triiodothyronine, croyant à tort qu'elles sont déficientes. Dans le même temps, la taille de la glande thyroïde augmente de manière diffuse;
  • goitre toxique nodulaire (maladie de Plummer). Dans cette maladie, pas toute la glande thyroïde, mais seulement ses parties individuelles (sous la forme de nœuds) produisent plus activement des hormones thyroïdiennes. Plus fréquent chez les personnes âgées;
  • thyroïdite auto-immune (thyroïdite de Hashimoto) ou thyroïdite subaiguë (inflammation virale de la glande thyroïde). Dans ces conditions, la quantité d'hormones thyroïdiennes produites ne diffère pas de la norme et une augmentation de leur contenu dans le sang se produit à la suite de la destruction des cellules thyroïdiennes et de l'entrée de leur contenu (c'est-à-dire des hormones créées) dans le sang. Ces maladies conduisent à des formes bénignes de thyrotoxicose par rapport au goitre toxique diffus;
  • apport excessif d'hormones thyroïdiennes artificielles de l'extérieur. Cette situation se produit dans le traitement de l'hypothyroïdie par la L-thyroxine, lorsque sa dose n'est pas contrôlée par des tests hormonaux. C'est ce qu'on appelle la thyrotoxicose artificielle. Il existe également des cas d'utilisation de la thyroxine comme moyen de perdre du poids, ce qui est illégal et peut également conduire à une hyperthyroïdie artificielle;
  • apport excessif d'iode dans le corps. C'est une cause plutôt rare de thyrotoxicose, mais elle ne peut être ignorée. La source d'iode peut être non seulement la nourriture, mais également des médicaments, par exemple l'amiodarone (un médicament antiarythmique souvent utilisé pour les troubles du rythme cardiaque);
  • adénomes de la glande thyroïde;
  • tumeurs hypophysaires avec production accrue d'hormone thyréostimuline;
  • tumeurs ovariennes pouvant également produire des hormones thyroïdiennes (p. ex., struma ovarien).

Étiologie

Il est à noter que la thyrotoxicose n'est pas une unité nosologique indépendante. Les raisons de la progression de la pathologie sont directement liées aux processus qui se déroulent déjà dans le corps et obligent la glande thyroïde à produire plus activement la quantité d'hormones, ce qui dépasse considérablement les indicateurs de la norme d'âge.

La thyréotoxicose est un syndrome spécifique qui évolue dans le contexte de processus auto-immuns, infectieux et oncologiques dans le corps du patient, à la suite desquels la glande thyroïde devient l'organe cible.

Les principales causes de la thyrotoxicose:

  • pathologies de nature infectieuse, endommageant les cellules de la glande thyroïde, dont la fonction principale est la synthèse d'hormones;
  • stress psycho-émotionnel. La cause la plus fréquente qui provoque la progression de la thyrotoxicose. Les scientifiques ont découvert depuis longtemps que toute situation stressante peut entraîner de fortes fluctuations des niveaux d'hormones;
  • maladies infectieuses, à la suite de la progression desquelles il existe un trouble métabolique;
  • prédisposition héréditaire. Le risque de progression de la pathologie augmente plusieurs fois si l'un des proches est atteint de thyrotoxicose;
  • diminution de la réactivité corporelle;
  • la prise de fortes doses d'hormones dans le corps que la glande thyroïde produit (avec des médicaments hormonaux). Habituellement vu dans le traitement de l'hypothyroïdie;
  • ingestion de fortes doses de composés iodés dans le corps. Il convient de noter que si cela a été observé sur une certaine période de temps, la thyrotoxicose est un processus réversible;
  • prise incontrôlée de médicaments contenant des hormones thyroïdiennes. Ils sont souvent pris par des personnes qui essaient de perdre du poids..

Classification

En fonction de la gravité de la maladie, trois degrés de thyrotoxicose sont distingués:

  • 1 degré (forme légère) - un tableau clinique prononcé est absent, le patient se tourne vers un spécialiste principalement avec des plaintes de dysfonctionnements du système nerveux (irritabilité, insomnie, névrose, combats de tête);
  • Grade 2 (modéré) - le poids corporel du patient diminue rapidement, la perte de poids peut atteindre plus de 10 kg par mois, en plus, un essoufflement, des palpitations sont ajoutées;
  • Grade 3 (forme sévère) - il y a un épuisement du patient, une perturbation du travail des organes vitaux, des signes d'intoxication générale.

Une autre forme de la maladie est distinguée - la thyrotoxicose subclinique, dans ce cas, le patient ne présente aucune manifestation clinique de la pathologie, cependant, les tests sanguins montrent un excès d'hormones thyroïdiennes dans le corps.

En l'absence de diagnostic rapide et d'intervention médicale, cette forme de la maladie entraîne des troubles du rythme cardiaque, de l'insomnie, le développement de névrose, des veines obstruées avec des caillots sanguins, des tremblements des extrémités.

Signes chez les femmes pendant la grossesse

En raison de la formation de gonadotrophine chorionique par le placenta à la fin du premier trimestre, les femmes subissent une augmentation temporaire de l'activité de la glande thyroïde. En général, la production de thyroxine peut augmenter de 40 à 50%. En effet, l'hormone placentaire est structurellement similaire à la thyrotropine hypophysaire, qui donne la commande pour la formation de la thyroxine et de la triiodothyronine.

La thyrotoxicose subclinique peut se manifester:

  • émotivité accrue;
  • épisodes fréquents de vomissements;
  • trouble du sommeil;
  • Augmentation de l'appétit;
  • palpitations cardiaques, en particulier lors d'un effort physique, même de faible intensité;
  • difficulté à respirer;
  • augmentation de la transpiration;
  • intolérance à la chaleur et à la congestion;
  • augmentation de la pression artérielle (principalement systolique).

Aucun de ces signes n'étant spécifique, il est impossible de poser un diagnostic sur la base des symptômes cliniques. Par conséquent, dans toutes les situations douteuses, un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes, la gonadotrophine chorionique et la thyrotrophine hypophysaire est obligatoire..

Symptômes de la thyrotoxicose

Si nous considérons une affection pathologique comme la thyrotoxicose, ses symptômes dépendront de nombreux facteurs, notamment la durée de cette affection, sa gravité et même le sexe du patient. Les femmes souffrent de symptômes de thyrotoxicose plusieurs fois plus souvent que les hommes, et la plupart des nouveaux cas de la maladie surviennent pendant des périodes de changements hormonaux brusques dans le corps - puberté, grossesse et récupération du corps après avoir porté un enfant, moment de l'extinction de la fonction reproductrice.

Si une personne développe une thyrotoxicose, les symptômes de cette affection apparaissent comme suit:

  • un changement brusque du poids corporel qui se produit dans le contexte de l'alimentation habituelle et du niveau d'activité physique. C'est pourquoi les endocrinologues disent qu'avec une perte de poids rapide, il est nécessaire d'exclure la présence non seulement de diabète sucré chez le patient, mais également d'affections accompagnées d'une concentration élevée d'hormones thyroïdiennes;
  • transpiration accrue, qui ne peut être expliquée par les conditions environnementales ou le stress;
  • une sensation de chaleur dans toutes les parties du corps - chez une personne atteinte de thyrotoxicose, la température corporelle est vraiment supérieure à celle de son homologue en bonne santé, car les hormones thyroïdiennes, ainsi que l'interféron, sont des substances qui aident le corps à lutter contre les maladies infectieuses;
  • les palpitations cardiaques et la tachycardie ne peuvent pas être associées à la nutrition, à l'activité physique, aux maladies existantes des systèmes cardiovasculaire et hématopoïétique;
  • l'apparition de tremblements des bras, des jambes, de tout le corps - le tremblement qui se produit ne peut pas être expliqué par l'athérosclérose des vaisseaux du cerveau et des lésions organiques du système nerveux;
  • fatigue rapide - le corps n'a tout simplement pas assez d'énergie pour remplir ses fonctions habituelles;
  • excitation nerveuse et labilité (variabilité rapide) de l'humeur - c'est ainsi que se manifeste l'effet négatif direct des hormones thyroïdiennes sur les cellules du système nerveux (cortex et structures sous-corticales du cerveau);
  • changements de concentration, distraction, troubles de la mémoire qui ne peuvent être expliqués par des lésions athéroscléreuses des vaisseaux cérébraux;
  • instabilité des selles - en éliminant plus que nécessaire la quantité de liquide, le corps essaie de se «débarrasser» des hormones thyroïdiennes «supplémentaires» (la thyroxine et la thyronine sont très solubles dans l'eau);
  • violation du cycle menstruel chez la femme - avec un excès significatif du niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sérum sanguin à partir des indicateurs de la norme d'âge, il est possible de développer une aménorrhée, qui est loin d'être toujours réversible même avec un traitement rapide de la thyrotoxicose;
  • un changement (une forte diminution) du désir sexuel chez les hommes - des concentrations élevées de thyroxine et de thyronine suppriment la production de testostérone dans le corps.

Il existe également des manifestations externes de thyrotoxicose, qui ne sont pas toujours remarquées par le patient lui-même ou ses proches, qui le rencontrent constamment, mais qui sont perceptibles au regard d'un médecin expérimenté de toute spécialité, en particulier un endocrinologue. Ces symptômes incluent l'identification d'un goitre et une augmentation du volume du cou (les colliers des vêtements qu'il porte depuis longtemps deviennent serrés pour une personne), un gonflement d'une certaine partie du cou, une altération de la déglutition et de la respiration (si des processus pathologiques accompagnés d'une augmentation notable de la glande thyroïde deviennent la cause de la thyréotoxicose).

Très souvent, le premier signe qui fait réfléchir un médecin à la possibilité de thyréotoxicose chez un patient est l'apparition d'exophtalmie - une saillie de l'œil par rapport à l'orbite du crâne, et son degré dépend à la fois du niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sérum sanguin et de la durée de la maladie. En outre, les patients eux-mêmes disent avoir commencé à cligner des yeux nettement moins souvent, ce qui s'explique par une diminution de la sensibilité de la cornée aux stimuli externes et conduit tôt ou tard au développement de kératites et de conjonctivites. En raison de l'exophtalmie, l'emplacement des axes des globes oculaires change, de sorte que les patients se plaignent qu'il leur est très difficile de voir des objets suffisamment proches de l'œil..

Un niveau élevé d'hormones thyroïdiennes affecte négativement l'état des organes du système cardiovasculaire du patient - une dystrophie myocardique se développe souvent, dont les principales manifestations sont des arythmies résistantes au traitement standard pour de telles conditions et dont la nature de la douleur cardiaque est incertaine. C'est pourquoi les patients souffrant de maladies cardiaques et à risque de thyrotoxicose ont besoin d'une consultation rapide avec un endocrinologue et d'une détermination obligatoire en laboratoire du niveau d'hormones thyroïdiennes..

En fonction de la gravité des symptômes de la thyrotoxicose chez un patient individuel, on distingue une forme bénigne de cet état pathologique, modérée et sévère - le critère d'attribution n'est pas le niveau d'hormones thyroïdiennes dans le sérum sanguin, mais la gravité des symptômes cliniques.

Diagnostique

L'importance d'un diagnostic rapide

La symptomatologie de la thyrotoxicose est si spécifique qu'un grand nombre de patients (en particulier dans la vieillesse) confondent ces troubles graves de la glande thyroïde avec des changements ordinaires liés à l'âge. Par exemple, les sensations de chaleur sont considérées comme des propriétés de la ménopause, et les maladies cardiaques et les troubles psychologiques concomitants ne sont en aucun cas corrélés avec des problèmes hormonaux. Le diagnostic de la thyrotoxicose, confirmant (ou excluant) la maladie, peut être réalisé par des endocrinologues spécialisés.

Afin de commencer le traitement approprié le plus rapidement possible, le patient doit subir un examen, qui comprend 2 étapes: une évaluation des fonctions de la glande thyroïde et la recherche des raisons d'une telle augmentation des hormones. La méthode la plus élémentaire pour déterminer la teneur en TSH (hormones stimulant la thyroïde) dans le sang est le diagnostic de laboratoire. De toutes les autres manières, la cause directe de la thyrotoxicose est établie..

Un stress psychologique sévère, toute intervention chirurgicale ou des infections généralisées peuvent provoquer une crise thyrotoxique. Cette condition est déjà une menace tout à fait réelle pour la vie. Le rythme cardiaque est perturbé, la température corporelle augmente, des vomissements et de la diarrhée apparaissent. Le patient perd connaissance et tombe dans le coma. Un traitement ultérieur a lieu en soins intensifs. Afin de ne jamais empêcher une telle condition, il est important de diagnostiquer la thyrotoxicose toujours à temps..

Réception primaire

Lors de l'examen initial, le médecin évalue le poids du patient, l'état de son apparence et le mode de communication (la parole confuse hâtive est l'une des principales manifestations externes de la thyrotoxicose). Prête une attention particulière à l'état de la peau, des cheveux et des ongles. Mesure la pression artérielle et le pouls, caractérise visuellement l'état de la glande thyroïde.

Le patient, à son tour, informe le médecin en détail de son état de santé et fournit des données échographiques et des analyses de sang (générales et pour les hormones). Si des opérations ont déjà été transférées, il est extrêmement nécessaire de le mentionner, ainsi que du traitement déjà appliqué (le cas échéant).

Si, sur la base des données obtenues, l'endocrinologue soupçonne toujours un dysfonctionnement thyroïdien, le patient se voit attribuer un examen complet.

Thyrotoxicose chez les enfants

En règle générale, la thyrotoxicose se trouve chez les enfants nés de femmes souffrant de cette maladie dans le passé ou qui en sont atteintes dans le présent. Dans le développement de la thyrotoxicose chez les nouveau-nés, un certain rôle est joué par le stimulant thyroïdien actif et d'autres anticorps stimulant la thyroïde, qui sont assez souvent détectés dans le sang de la mère et de l'enfant et traversant la barrière placentaire.

En règle générale, six à douze semaines après la naissance, la thyrotoxicose chez les nouveau-nés disparaît, mais dans des cas exceptionnels, elle persiste et persiste pendant de nombreuses années, accompagnée d'un tableau clinique typique de goitre toxique diffus. Les enfants atteints de thyrotoxicose (généralement des garçons) naissent généralement prématurément. Le trait distinctif le plus caractéristique de ces enfants est un front convexe saillant, de nombreux enfants ont une glande thyroïde hypertrophiée et leur température corporelle est légèrement élevée. Dans le contexte d'une augmentation du métabolisme, une faible prise de poids est caractéristique, de la diarrhée, des vomissements, de la transpiration, de l'anxiété, de l'excitabilité, de l'exophtalmie. Les symptômes suivants peuvent également être observés: hypertrophie de la rate et du foie, augmentation du rythme cardiaque, jaunisse, diminution de la respiration, thrombocytopénie, arythmie, expansion du cœur, surdéveloppement du tissu lymphoïde et œdème.

L'examen radiographique du squelette montre clairement une craniosténose et un développement accéléré du système squelettique. Il y a une très faible concentration ou une absence totale d'hormone thyréostimuline dans le sang, avec une teneur accrue en hormones thyroïdiennes

Dans le processus de perte de poids, n'oubliez pas l'importance du fond émotionnel.

Habituellement, ces patients sont déprimés. Ils développent des larmes. Il leur est difficile de se souvenir des informations. En outre, avec la thyrotoxicose, des changements se produisent dans le travail des organes internes. La glande thyroïde est responsable du fonctionnement de tout le corps. Par conséquent, lorsqu'elle produit une quantité excessive d'hormones, tous les organes commencent à fonctionner à un rythme accéléré. Ils s'usent rapidement et un certain nombre de symptômes inhérents à cette maladie apparaissent..

La principale complication de l'hyperthyroïdie est un goitre toxique diffus. Il peut être déterminé par palpation lors de l'examen initial. Si le médecin soupçonne que le patient a un goitre toxique diffus, il envoie le patient pour un examen supplémentaire. Cela peut être une tomodensitométrie ou une échographie. Avec ces tests, la taille de la glande thyroïde peut être déterminée. Vous pouvez également connaître le nombre de nœuds et de kystes.


Le régime alimentaire pour l'hypothyroïdie doit être prescrit par un médecin

Si le poids corporel d'une personne diminue, il doit contacter un endocrinologue, et ces personnes perturbent également leur métabolisme normal. Ils transpirent et augmentent la perception de la chaleur. De plus, ces patients souffrent de constipation fréquente. Ils peuvent avoir de la diarrhée, des douleurs abdominales. Parfois, ils peuvent avoir des vomissements et des nausées, et les femmes perdent leur fertilité. Les hommes ont d'autres complications, ils deviennent incapables de rapports sexuels et le foie grossit également. Habituellement, ces patients sont agités, ils souffrent d'insomnie. Les hommes perdent également leur fertilité.

Le fond émotionnel est généralement instable chez ces patients. Leurs membres tremblent et ils se fatiguent rapidement. Habituellement, ces patients se tournent vers un neurologue présentant tous les symptômes énumérés. Les symptômes sont similaires à ceux de la dystonie végétative-vasculaire. Par conséquent, il est difficile de reconnaître immédiatement les maladies du système endocrinien. Un médecin expérimenté peut soupçonner que le patient souffre d'une maladie thyroïdienne et envoyer le patient pour un examen supplémentaire.

Complications

En l'absence de traitement ou d'évolution sévère de thyrotoxicose, il existe un risque de complications. Le plus souvent, il s'agit d'une crise thyrotoxique, en règle générale, une crise survient avec des maladies concomitantes graves ou une maladie de Graves non traitée. En cas de crise thyrotoxique, les signes d'hyperthyroïdie augmentent fortement, les symptômes s'aggravent et les troubles du travail d'autres organes se développent rapidement.

Symptômes d'une crise thyrotoxique:

  1. augmentation de la pression artérielle;
  2. état excité;
  3. diminution du volume d'urine excrétée, puis anurie;
  4. nausées, vomissements indomptables, diarrhée;
  5. dessèchement des muqueuses;
  6. tremblement;
  7. hyperémie, gonflement du visage;
  8. augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 °;
  9. confusion, hallucinations, troubles de la coordination des mouvements;
  10. évanouissement.

Plus souvent, la complication survient chez la femme, dans 70% des cas, la crise se développe sous une forme aiguë sévère.

Provocateurs psychologiques

Toutes les personnes subissent un stress à des degrés divers, mais la thyrotoxicose ne se produit pas dans cent pour cent des cas. Pour expliquer ce fait, un portrait psychologique d'une personne a été dressé, qui est plus sensible à la maladie que les autres. Les traits de caractère suivants étaient typiques des patients:

  • indépendance excessive, refus de l'aide extérieure;
  • la volonté de trop s'acquitter de la tâche à tout prix;
  • la tendance à cacher leurs expériences, leurs faiblesses et leurs peurs;
  • recherche de succès, de travail et de responsabilité excessive.

Dans l'enfance, ces patients étaient artificiellement imposés au rôle d'un adulte, pour lequel ils n'étaient pas prêts. Le plus souvent, ce sont des frères et sœurs aînés d'une famille nombreuse. Chez les femmes, une alternative à la réussite professionnelle peut être le désir d'avoir le plus d'enfants possible..

Traitement de la thyrotoxicose de la glande thyroïde

En cas de thyrotoxicose, le traitement implique une approche intégrée, prenant en compte les causes du développement du trouble, le complexe symptomatique, l'état général du patient. Le traitement doit avoir lieu simultanément à plusieurs niveaux: avec la correction des niveaux hormonaux, l'élimination des causes du développement d'une intoxication hormonale, le patient doit recevoir un traitement réparateur.

Avec la thyrotoxicose, le traitement implique:

  • Méthodes conservatrices de traitement de la thyrotoxicose - Les méthodes conservatrices sont basées sur des médicaments thyrostatiques utilisés pour supprimer l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde. Le traitement médicamenteux nécessite une attention particulière dans la prise de médicaments pour éviter les rechutes. La pharmacothérapie vous permet de normaliser les fonctions de l'hypothalamus, du système nerveux central ou de les compenser;
  • Les techniques radicales impliquent une intervention chirurgicale. Avec la thyrotoxicose, le traitement par des méthodes radicales est utilisé avec une inefficacité de la correction médicamenteuse, la suspicion de néoplasmes malins, avec un goitre rétrosternal, avec une augmentation significative de la glande thyroïde;
  • La méthode radioactive consiste à prendre des médicaments contenant de l'iode radioactif. En cas de thyrotoxicose, le traitement à l'iode radioactif est efficace et sûr. L'iode s'accumule dans les cellules de la glande thyroïde, ce qui entraîne leur mort et leur remplacement par le tissu conjonctif. La technique vous permet de réduire rapidement la manifestation du complexe symptomatique. Le principal risque d'un traitement à l'iode radioactif est la suppression complète de la fonction thyroïdienne, qui nécessite un traitement hormonal substitutif à vie.

Remèdes populaires

Le traitement de la glande thyroïde avec des remèdes populaires ne peut être commencé qu'après un diagnostic précis, la cause de l'augmentation de la sécrétion d'hormones a été identifiée. De plus, avant d'utiliser des ordonnances, vous devez obtenir la permission de votre professionnel de la santé..

Remèdes populaires pour normaliser la glande thyroïde:

  • décoction de valériane. Il est recommandé de prendre ce remède populaire trois fois par jour. Il aide efficacement à normaliser le fonctionnement de la glande;
  • betterave. Il est recommandé de l'utiliser quotidiennement cru. Le légume contient beaucoup d'iode, ce qui est un élément important pour le fonctionnement normal de la glande thyroïde;
  • infusion d'aubépine. Il est permis d'utiliser ce remède populaire pendant 3 semaines au maximum, après quoi une pause est prise pendant 2 semaines;
  • rose musquée. Un excellent remède populaire qui aide à stabiliser la glande. Les hanches d'églantier peuvent être prises sous n'importe quelle forme.

Consultation médicale sur la thyrotoxicose

  • Question: Lors d'un traitement par thyréostatiques, à quelle fréquence les tests hormonaux doivent-ils être effectués??

Réponse: Si un traitement médicamenteux de la thyrotoxicose est en cours, la première étude des hormones thyroïdiennes (T3 libre, T4 libre) après le début du traitement thyréostatique doit être réalisée un mois après le début du traitement. En outre, dans le contexte d'une diminution de la dose de thyrostatiques, l'étude doit être réalisée plusieurs fois de plus avec un intervalle de 1 mois. L'étude TSH doit être réalisée au plus tôt 3 mois après le début du traitement thyréostatique, car elle reste faible pendant une longue période. Après avoir sélectionné une dose d'entretien de thyréostatiques, une recherche hormonale peut être effectuée une fois tous les 2-3 mois..

  • Question: Quelles sont les limites de la prise de thyréostatiques?

Réponse: Jusqu'à ce que le niveau des hormones thyroïdiennes se normalise, il est recommandé de réduire l'activité physique. Après la normalisation des hormones (atteinte de l'euthyroïdie), il est possible d'augmenter le niveau d'activité physique.

  • Question: Quelle est la probabilité de rémission après un cours de thérapie thyréostatique?

Réponse: Le cours de la thérapie thyréostatique dure généralement 12 à 18 mois. Après cela, des études sont menées afin de s'assurer que la rémission est possible (échographie de la glande thyroïde est réalisée, étude des anticorps dirigés contre le récepteur TSH). Après cela, la thérapie est terminée. Cependant, la probabilité de récidive de la maladie dépasse parfois 50%. La rechute survient généralement dans la première année suivant l'arrêt du traitement thyréostatique. En cas d'inefficacité du traitement, une ablation chirurgicale de la glande thyroïde ou un traitement à l'iode radioactif est indiqué.

La prévention

Vous savez maintenant ce qu'est la thyrotoxicose. Afin d'éviter le développement d'une pathologie, il est recommandé:

  • mener une vie active et saine,
  • abandonner les mauvaises habitudes, en particulier le tabagisme et l'abus d'alcool,
  • bien manger et être systématiquement examiné par un endocrinologue.

Si vos proches ont des maladies thyroïdiennes, il est également recommandé d'effectuer périodiquement une échographie de la glande thyroïde, des études hormonales.

Pourquoi la thyrotoxicose est dangereuse: les causes et les symptômes les plus courants chez les femmes

La thyréotoxicose ou hyperthyroïdie est un syndrome basé sur une glande thyroïde hyperactive. Elle commence à produire en grande quantité des hormones thyroïdiennes - T3 et T4, qui affectent le travail de tous les organes et systèmes vitaux. La pathologie est souvent le résultat du développement d'autres maladies de la glande. Si des symptômes de thyrotoxicose apparaissent chez une femme, vous devez contacter un établissement médical. L'endocrinologue est engagé dans le diagnostic et le traitement de la pathologie.

description du problème

Le tableau clinique, lorsque la thyrotoxicose d'origine médicamenteuse est détectée, est l'excès du niveau actuel d'hormones dans la glande thyroïde.

Au niveau de sa fonctionnalité, c'est la glande thyroïde qui est l'un des organes clés de la sécrétion. Dans des conditions normales, il produit plusieurs hormones, parmi lesquelles la triiodothyronine et la thyroxine occupent la place principale (leurs ratios sont d'environ 1 à 5 et 4 à 5). Parmi ces composants, la triiodothyronine est la forme active; la thyroxine peut être convertie en elle.

L'hypophyse elle-même sécrète une hormone thyréostimulante, qui a un effet stimulant sur les cellules thyroïdiennes, la production ultérieure des composants considérés ci-dessus. Lorsque la quantité de l'un d'eux augmente au-delà de la norme admissible, une réaction protectrice est observée de la part de l'hypophyse: elle réduit le taux de production de «son» hormone. Sinon, un dysfonctionnement se produit, ce qui entraîne des conséquences complexes et dangereuses de la thyrotoxicose..

La thyrotoxicose subclinique est généralement appelée une condition lorsque le corps accumule beaucoup de triiodothyronine, de thyroxine, trop peu de composants du groupe thyrotrope.

Causes d'occurrence

Après avoir considéré ce que c'est et à quel point la thyrotoxicose est dangereuse, il est important d'analyser les causes de son apparition chez les femmes.

Parmi les causes caractéristiques de la thioétoxicose figurent les suivantes:

  1. Maladie de Graves, ou "goitre toxique". En fait, il s'agit de la lésion thyroïdienne la plus courante chez la femme, couvrant jusqu'à 80% de toutes les manifestations diagnostiquées. Le corps humain continue de former des anticorps spécifiques qui se lient strictement aux cellules de la glande thyroïde, après quoi ils sont perçus comme une hormone distincte (indispensable à la stimulation de la thyroïde).
  2. On note la production d'hormones supplémentaires par la glande thyroïde elle-même, un déséquilibre dangereux, quand on pense à tort qu'il existe une carence en triiodothyronine, thyroxine. Parallèlement à cela, la glande thyroïde elle-même se dilate considérablement, apportant à la femme un inconfort important..
  3. L'une des raisons est la maladie de Plummer ou le goitre nodulaire, lorsque les hormones sont produites non pas par l'organe entier (glande thyroïde), mais uniquement par ses parties individuelles. La manifestation de la maladie est le plus souvent observée chez les femmes âgées, elle est observée sous la forme de nœuds séparés.
  4. Une autre raison peut être considérée comme la thyroïdite de Hashimoto (elle est également appelée «subaiguë»), qui se caractérise par une inflammation virale de la glande thyroïde elle-même. La thyrotoxicose iatrogène de la glande thyroïde chez la femme se manifeste, elle devient la raison de la nécessité d'un traitement obligatoire, de la localisation du problème. Le volume de l'hormone thyroïdienne formée par le corps ne diffère en fait pas de la valeur normale établie, mais une augmentation de la teneur dans le plasma sanguin est observée à la suite de la dégradation des cellules thyroïdiennes, le flux d'hormones créées vers le sang. Cette maladie conduit à l'apparition d'une thyrotoxicose relativement peu sévère chez une femme..

Une situation dans laquelle il y a un apport excessif de certains groupes d'hormones artificielles dans la glande thyroïde ne provenant pas des réserves de l'organisme peut survenir lors du traitement avec le composant L-thyroxine, si le dosage n'est pas contrôlé par des tests appropriés afin d'identifier le contenu des hormones.

La thyréotoxicose est artificielle. Des problèmes peuvent être observés lorsque la thyroxine est utilisée comme une sorte de supplément pour perdre du poids, la circonstance n'est pas la bonne décision.

Types de thyrotoxicose

La thyréotoxicose est classée en fonction du niveau de dysfonctionnement de la glande:

  • primaire. Il se développe à la suite de pathologies de la glande thyroïde;
  • secondaire. Il survient à la suite de pathologies de la glande pituitaire;
  • tertiaire. Se développe en raison de troubles de l'hypothalamus.

Il existe trois formes d'hyperthyroïdie primaire:

  • subclinique. Le cours est souvent asymptomatique. Le niveau de TSH diminue, T4 est normal;
  • explicite. Les symptômes cliniques caractéristiques apparaissent. T4 augmenté, TSH diminué;
  • compliqué. Des complications se développent, telles que l'insuffisance cardiaque, la dystrophie d'organe, la fibrillation auriculaire et autres.

Il est possible de déterminer la forme de la pathologie à l'aide de diagnostics de laboratoire et instrumentaux.

Symptômes

Comme le montre la pratique médicale, les signes de thyrotoxicose chez la femme apparaissent très souvent entre 20 et 50 ans. Les symptômes sont assez étendus, au début, vous pouvez facilement vous tromper, car ces symptômes ne contiennent en réalité rien de commun, même en aucun cas lié au travail et à la santé de la glande thyroïde. Cela est dû au fait que les hormones thyroïdiennes sont directement impliquées dans les activités de divers autres systèmes, organes, fournissent un contrôle total sur le métabolisme dans le corps des femmes et des hommes.

S'il y a thyréotoxicose, cela est mis en évidence par les groupes et types de symptômes suivants:

  1. Une femme devient trop excitée, son personnage prend immédiatement une nuance colérique, de l'instabilité, de l'anxiété sont observées, elles sont transmises aux personnes qui l'entourent. Ces personnes sont toujours pressées, elles peuvent jouer avec un objet choisi pendant longtemps ou secouer le pied, en d'autres termes, montrer leur instabilité mentale.
  2. Il y a un tremblement fréquent des membres, qui devient perceptible en étirant les bras et en les maintenant en position horizontale. Des problèmes de sommeil normal surviennent souvent.
  3. Comme le montre la pratique, les femmes atteintes de thyrotoxicose subclinique ne dorment pas beaucoup, mais elles ressentent une fatigue incroyable, une sorte d'insatisfaction face à ce qui se passe. Tout de même, même en tenant compte de la probabilité d'expiration des circonstances les plus favorables, ils ne peuvent pas dormir normalement pendant une longue période, même s'ils parviennent à s'endormir, ils se réveillent régulièrement.
  4. Il y a un changement particulier du niveau d'appétit, le plus souvent lié à une augmentation. La femme commence à manger beaucoup.
  5. La thyrotoxicose subclinique se manifeste comme un tel symptôme comme une violation de la motilité du tractus intestinal.
  6. Souvent, ces femmes ont des selles molles fréquentes, accompagnées de sensations douloureuses sévères (le centre est la région abdominale).
  7. Des vomissements fréquents se produisent également.
  8. Il y a une violation de la formation de la bile, en conséquence, il y a une augmentation rapide de la taille du foie, la survenue directe, en conséquence, de cas dangereux de jaunisse.
  9. Une augmentation de la transpiration et une fièvre alarmante sont notées chez les femmes, même s'il n'y a pas de faits favorables à cela. La température peut augmenter considérablement jusqu'à 37,5 degrés ou plus. Les personnes atteintes de thyrotoxicose subclinique tolèrent souvent négativement l'exposition au temps chaud, aux effets provocateurs, provoquant un grand nombre de symptômes indésirables.
  10. Avec la thyrotoxicose subclinique, l'indicateur actuel du niveau de poids corporel diminue, parallèlement à cela, l'indicateur d'activité physique reste inchangé, rien ne précède de tels changements graves. On note l'apparition d'un phénomène tel que la fatigue chronique, la faiblesse, qui accompagnent une femme, quel que soit son mode de vie..

Assez souvent, un syndrome spécifique appelé exophtalmie apparaît. Dans ce cas, il y a une saillie du globe oculaire, tandis que la fente oculaire chez une femme se dilate quelque peu. Ensuite, l'œil lui-même commence à paraître plus grand qu'il ne l'était auparavant..

Ce phénomène s'accompagne de:

  • gonflement des veines;
  • détérioration de l'acuité visuelle: les objets en face commencent à doubler, il n'est pas possible de se concentrer entièrement exclusivement sur une image séparée;
  • des déchirures aiguës commencent à apparaître, des crampes apparaissant systématiquement, des clignements rares sont observés (en pratique, ce phénomène est bilatéral, mais il existe des options lorsque la symptomatologie ne se manifeste que d'un côté);
  • un clignotement rare peut, avec une forte probabilité, être la conséquence d'une infection qui s'est propagée sur la coquille du globe oculaire.

En cas de thyrotoxicose subclinique, il y a une augmentation de la valeur de la pression artérielle "supérieure", une diminution significative de la pression "inférieure". En elles-mêmes, les violations sont d'une nature fondamentalement différente, se manifestant par une fréquence cardiaque standard jusqu'à un niveau de 90 pendant une minute avant une arythmie destructrice de fibrillation auriculaire. Il est noté comme une cause tout à fait naturelle d'insuffisance cardiaque chez une femme.

Diagnostique

Un endocrinologue peut suggérer le développement d'une thyrotoxicose chez une femme dès le premier rendez-vous. Les patients avec ce diagnostic ont une apparence caractéristique. Pour confirmer, une femme doit subir des diagnostics de laboratoire et instrumentaux.
Méthodes informatives:

  • test sanguin pour les hormones TSH, T3 et T4;
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • ECG - réalisé pour évaluer le travail du CVS et identifier les écarts;
  • scintigraphie thyroïdienne;
  • une biopsie des ganglions de la glande est effectuée au besoin;
  • CT et IRM.

Sur la base des résultats obtenus, un plan thérapeutique efficace est élaboré. Plus le traitement est commencé tôt, plus le pronostic de la thyrotoxicose est favorable chez la femme..

Complications

Si une femme ne se tourne pas vers un endocrinologue en temps opportun, dans ce cas, elle peut développer une crise thyrotoxique. La pathologie est caractérisée par une exacerbation de tous les symptômes de l'hyperthyroïdie. La condition est extrêmement dangereuse et peut mettre la vie en danger.
Symptômes:

  • fièvre;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • signes d'insuffisance cardiaque;
  • violation de la conscience;
  • délirer;
  • sans assistance, un coma survient, qui se termine par la mort.

Parfois, cette condition se développe selon la variante «apathique» - la femme est indifférente à tout, apathique, une cachexie est notée. Une activité physique accrue, un stress sévère, des maladies inflammatoires et infectieuses peuvent provoquer une crise thyrotoxique.

Comment la thyrotoxicose est-elle traitée?

Le traitement de la thyrotoxicose chez la femme implique l'utilisation de techniques à la fois conservatrices et chirurgicales. De plus, la thérapie à l'iode radioactif contribue à améliorer l'état du patient. Le choix d'une méthode particulière dépend de nombreux facteurs - l'âge de la femme, la nature de la maladie, la gravité de son évolution, la présence d'allergies aux médicaments, etc..

Thérapie conservatrice

L'association d'un traitement médicamenteux, d'une diététique et de techniques non médicamenteuses aide à stabiliser l'état du patient. Le plus souvent, ils sont prescrits:

  • médicaments thyréostatiques - propylthiouracol et méthimazole;
  • une alimentation optimale en graisses, protéines, vitamines et minéraux. Vous devez limiter l'utilisation du chocolat, du café, des épices et du thé fort;
  • l'hydrothérapie;
  • traitement de Spa.

En outre, ils effectuent un traitement pour une maladie qui a provoqué une glande thyroïde hyperactive chez une femme..

Chirurgie

L'opération est réalisée en présence d'un seul nœud sur la glande ou dans la croissance d'un tubercule séparé. Avant l'intervention, le chirurgien et l'endocrinologue discutent avec le patient de la partie du tissu organique qui sera prélevée, de la manière dont l'opération aura lieu, des médicaments à prendre pendant la période postopératoire. Les risques potentiels sont également discutés.
Si une partie insignifiante de la glande est retirée pendant l'intervention, cela n'affectera en rien son travail. Elle produira toujours des hormones, mais en quantité optimale. Dans le même cas, si la majeure partie de l'organe est retirée, une hypothyroïdie peut se développer. À l'avenir, une femme devra suivre une thérapie de substitution tout au long de sa vie..

L'utilisation d'iode radioactif

L'essence de la méthode est qu'un patient atteint de thyrotoxicose devra prendre une capsule d'iode radioactif (éventuellement une solution). Prenez le remède une seule fois. La substance active de la capsule pénètre dans la circulation sanguine et atteint la glande thyroïde. Là, il s'accumule et détruit les cellules hyperactives. En conséquence, le travail de l'orgue est stabilisé. L'iode radioactif est prescrit en tandem avec des médicaments.

Thérapie diététique

Une alimentation correcte est une partie importante de la thérapie complexe de la thyrotoxicose. C'est une excellente méthode pour éliminer les déséquilibres dans le corps d'une femme..
Principes de base du régime:

  • surveiller le niveau de protéines dans les aliments;
  • manger plus d'aliments vitaminés, ainsi que des aliments riches en oligo-éléments;
  • augmenter l'apport calorique quotidien;
  • mangez de la nourriture 5 à 6 fois par jour;
  • les portions doivent être petites;
  • ne buvez pas de boissons alcoolisées;
  • limiter l'utilisation du café et du chocolat;
  • débit de liquide par jour - 1,5 litre;
  • retirer du régime les aliments qui provoquent la constipation et les flatulences;
  • la norme de sel par jour est de 10 grammes;
  • cuire à la vapeur, bouillir ou mijoter.

Aliments pouvant être consommés avec la thyrotoxicose:

  • Fruit de mer;
  • cynorrhodons, fraises, myrtilles;
  • betteraves, navets, choux;
  • céleri, ail;
  • avoine germée, blé, sarrasin et orge;
  • noisettes et noix;
  • mon chéri;
  • huile d'olive, de maïs, de soja;
  • céréales avec fruits et légumes;
  • muesli;
  • compotes de fruits secs;
  • tisanes;
  • lait et produits laitiers fermentés;
  • fruits et légumes;
  • viande maigre;
  • produits de boulangerie à base de farine de blé, d'avoine et de seigle.

Produits alimentaires nocifs pour la thyrotoxicose:

  • Chocolat;
  • épices;
  • poisson gras;
  • légumes marinés;
  • café;
  • de l'alcool;
  • poisson fumé et salé;
  • graisses animales;
  • viande grasse;
  • nourriture en boîte;
  • un soda;
  • épices;
  • des œufs;
  • algue;
  • curry et chili;
  • Gâteaux;
  • mayonnaise et ketchup;
  • le vinaigre.

Si vous vous en tenez à un tel régime, vous pouvez réduire les symptômes désagréables de la maladie et revenir à une vie normale. Une alimentation correcte est la clé du succès du traitement de la thyrotoxicose.

La prévention

Pour que la glande thyroïde fonctionne toujours normalement, vous devez respecter les recommandations suivantes:

  • subir régulièrement un examen de routine par un endocrinologue;
  • arrêter de fumer et de boire de l'alcool;
  • mener une vie saine;
  • rationnement de l'activité physique;
  • mangez plus de légumes verts, de légumes et de fruits;
  • mange correctement.

De plus, il est important de surveiller votre santé mentale, vous devez donc éviter autant que possible les situations stressantes..

Nous vous suggérons de regarder une vidéo sur les symptômes de l'hyperthyroïdie:

Comme vous pouvez le voir, il est difficile d'identifier la thyrotoxicose subclinique, vous devez demander l'aide de spécialistes d'un établissement médical. Vous ne devez pas vous soigner (même en prenant des médicaments thyréostatiques), cela ne conduira pas à de bons résultats, vous devez choisir un médecin qualifié.