Principal

Pituitaire

Éliminer les douleurs spasmodiques dans le pancréas avec la pancréatite

Les antispasmodiques pour la pancréatite aiguë ou chronique sont les médicaments les plus importants. Ils soulagent les douleurs intenses causées par les spasmes (contraction involontaire) des fibres musculaires des tissus du pancréas. Le syndrome de la douleur dans l'inflammation aiguë de la glande est dangereux par le développement d'un état de choc avec un risque élevé de décès du patient. Par conséquent, éliminer les contractions spastiques dans l'organe et réduire ainsi l'intensité de la douleur à l'aide d'antispasmodiques est l'un des objectifs importants de la thérapie..

Quels sont les antispasmodiques

Les antispasmodiques sont des médicaments dotés d'un mécanisme d'action spécial visant à détendre les microfibres musculaires dans les parois des vaisseaux sanguins et de tout organe interne à structure musculaire lisse.

Les antispasmodiques utilisés en gastro-entérologie sont destinés à soulager les spasmes des muscles lisses des organes abdominaux, y compris le pancréas, ainsi que les parois des vaisseaux sanguins dans les foyers de spasme.

Les propriétés thérapeutiques de ces agents pharmacologiques comprennent:

  • relaxation des muscles du système digestif, y compris les canaux du pancréas et des voies biliaires,
  • élimination du syndrome douloureux causé par la contraction convulsive des fibres musculaires du système digestif,
  • réduction de l'activité excrétrice du pancréas,
  • diminution de la sécrétion d'acide chlorhydrique,
  • dilatation des vaisseaux sanguins, des bronches, stimulation du cœur, baisse de la pression.

Les antispasmodiques non seulement soulagent la douleur, mais activent également l'apport sanguin aux organes. De plus, l'utilisation de ces médicaments n'affecte pas directement le mécanisme de sensibilité à la douleur et ne complique donc pas le diagnostic..

Caractéristiques d'action pour la pancréatite

L'un des symptômes de base de l'inflammation pancréatique est la douleur. Les causes de son apparition sont plusieurs facteurs principaux:

  • obstruction du canal excréteur principal de la glande due à un spasme du soi-disant sphincter d'Oddi - un anneau musculaire avec une ouverture à travers laquelle le suc pancréatique et la bile s'écoulent dans le duodénum,
  • étirement anormal de la capsule de l'organe enflammé,
  • spasme réflexe des voies biliaires et de la vésicule biliaire,
  • contractions spasmodiques dans l'intestin grêle.

Dans les crises aiguës de pancréatite, une douleur coupante, souvent insupportable, de type zona, peut amener le patient à un état de choc douloureux et à la mort. Pour soulager l'intensité des sensations douloureuses et éviter les chocs, les antispasmodiques sont immédiatement utilisés pour détendre l'anneau musculaire d'Oddi, éliminer l'obstruction des canaux excréteurs et ouvrir la voie au jus et à la bile dans l'intestin grêle. Une crise aiguë de pancréatite nécessite l'injection de solutions médicinales ayant un effet thérapeutique puissant et accéléré..

Avec une légère douleur sourde et l'absence de vomissements, des médicaments pour détendre les muscles lisses des organes abdominaux et éliminer le syndrome douloureux sont prescrits des antispasmodiques sous forme de comprimés.

Médicaments antispasmodiques efficaces

Le degré d'action thérapeutique des antispasmodiques est largement déterminé par la gravité des manifestations de la pancréatite, l'évolution de la maladie (aiguë ou chronique), la forme posologique du médicament (pilules ou injections), l'âge et d'autres maladies internes compliquant l'inflammation du pancréas.

Considérez une liste des principaux médicaments antispasmodiques prescrits pour la pancréatite.

Drotaverin

La drotavérine pour la pancréatite est l'un des antispasmodiques les plus courants, les plus efficaces et les plus disponibles. Le médicament a un effet relaxant long et prononcé sur les muscles lisses des organes internes et des vaisseaux sanguins. C'est sur la base de la drotavérine qu'un médicament aussi connu que le No-shpa a été développé, qui élimine les contractions spastiques des muscles des organes abdominaux, y compris les canaux pancréatiques. Les comprimés de Drotaverin commencent à agir 25 à 40 minutes après l'ingestion, ils sont donc utilisés en l'absence de douleur intense et de vomissements chez le patient. L'injection intramusculaire de Drotaverin ou No-shpa a un effet thérapeutique en 5-7 minutes.

Les contre-indications pour la nomination de médicaments à base de drotavérine comprennent:

  • maladies cardiaques graves, y compris choc cardiogénique,
  • Pression artérielle faible,
  • dysfonctionnement rénal et hépatique sévère,
  • entrée pour les enfants de moins de 7 ans,
  • intolérance individuelle.

Pendant la grossesse et l'allaitement, nommer avec prudence.

Papavérine

La papavérine pour la pancréatite élimine la douleur en réduisant la pression dans l'organe causée par le spasme des canaux glandulaires et en rétablissant l'écoulement de la bile et du suc pancréatique. Le médicament est utilisé sous forme de suppositoires, de comprimés et d'une solution injectable à 2%. La papavérine est plus efficace lorsqu'elle est administrée par voie sous-cutanée ou par perfusion intraveineuse.

En pédiatrie, la papavérine est également prescrite aux enfants. En comprimés et suppositoires - à partir de 6 mois, sous forme d'injections - à partir de 1 an. La posologie est choisie par le médecin en fonction de l'âge et de la gravité des manifestations de la pancréatite.

Les contre-indications de la papavérine sont les mêmes que celles de la drotavérine et du No-shpa. Mais en plus, la papavérine n'est pas utilisée chez les patients atteints de glaucome, d'hypothyroïdie..

L'atropine

L'atropine dans la pancréatite est prescrite comme agent antispasmodique, sous l'action duquel le tonus accru et les contractions spastiques du pancréas sont éliminés. En pratique, l'atropine n'est utilisée que dans la phase aiguë de la pathologie..

En cas de crise aiguë de pancréatite, l'atropine est prescrite sous forme d'injections pour bloquer la douleur uniquement pour des indications strictes et avec la surveillance obligatoire du personnel médical..

La particularité de l'effet thérapeutique de l'atropine est due à sa propriété de renforcer l'effet analgésique des analgésiques - Analgin, Baralgin. Par conséquent, pour les douleurs spastiques sur fond de pancréatite, la solution d'atropine est souvent administrée en association avec des analgésiques. Cela peut réduire considérablement la durée d'une crise aiguë..

L'atropine réduit la gravité des effets indésirables des stupéfiants, par exemple la morphine, auxquels il faut recourir en cas de choc douloureux.

Il convient de garder à l'esprit que la substance thérapeutique de l'atropine est un alcaloïde contenu dans les fibres de plantes vénéneuses - henbane, belladone, dope. Par conséquent, le médicament a des contre-indications graves et des effets indésirables prononcés. À cet égard, en pédiatrie, ils évitent de prescrire de l'atropine aux enfants ou de l'utiliser, en calculant la posologie strictement en fonction du poids corporel de l'enfant..

Platyphylline

La platyphylline est un médicament d'un groupe de substances de type atropine qui, en plus d'un effet antispasmodique sur les tissus musculaires lisses de la glande, a un faible effet sédatif.

Une solution à 0,2% est utilisée pour l'injection sous-cutanée comme aide d'urgence pour soulager les crises de douleur aiguës. Le médicament a une liste étendue d'effets secondaires graves, par conséquent, comme l'atropine, il n'est utilisé que sous surveillance médicale, en particulier chez les enfants.

Duspatalin

Antispasmodique, produit en comprimés et en gélules avec le principe actif mébévérine. Le médicament présente plusieurs caractéristiques positives pour exacerber la pancréatite:

  • réduit le spasme du canal pancréatique principal,
  • affecte le tonus du sphincter musculaire d'Oddi,
  • améliore le fonctionnement du pancréas, prévenant la stagnation du suc pancréatique,
  • avec une utilisation prolongée montre un minimum d'effets indésirables graves.

Pour le traitement d'urgence lors d'une crise de douleur aiguë, Duspatalin n'est pas utilisé. Mais un traitement à long terme (jusqu'à 6 mois) avec un processus chronique vous permet d'obtenir avec son aide un affaiblissement stable des manifestations de la pancréatite.

Autres médicaments utilisés pour les pathologies du pancréas, qui s'accompagnent de spasmes des cellules musculaires lisses:

  1. Niaspam, Sparex. Produits efficaces à base de mébévérine, mais moins chers que Duspatalin.
  2. Riabal (bromure de prifinium). Un antispasmodique sous forme de sirop, utilisé en pédiatrie chez les nourrissons à partir de 3 mois. Élimine la douleur avec inflammation de la glande, spasmes intestinaux (coliques), ballonnements chez les nourrissons.
  3. Dicetel (bromure de pinaverine).
  4. Galidor (en comprimés et injections).
  5. Buscopan. Il est inclus dans un certain nombre de remèdes efficaces pour soulager la douleur spastique au cours de l'évolution chronique de la pancréatite. Empêche le développement d'une crise aiguë, détend le sphincter et élimine la stagnation de la bile et du suc pancréatique. Élimine simultanément les sensations douloureuses du spasme des muscles lisses de tous les organes du tractus gastro-intestinal, des nausées, des ballonnements, de la diarrhée.
  6. Spazmalgon spasmoanalgésique (comprimés et injections). En raison de l'interaction de trois composants actifs, il a un effet thérapeutique prononcé dans la pancréatite. La composition de Spazmalgon contient deux types d'antispasmodiques (bromure de fenpiverinium, pitofénone) et le métamizole sodique analgésique (analgine), qui renforcent l'action de l'autre. En comprimés, il est utilisé pour les douleurs spastiques modérées. Dans les injections, il a un effet plus fort sur la douleur aiguë. Agit en outre comme un agent anti-inflammatoire et antipyrétique.
  7. Autres médicaments combinés: Took, Revalgin (en injections), Spazgan (en comprimés et injections), Maxigan, Spazmalin.

Contre-indications et effets secondaires

Malgré l'effet thérapeutique prononcé des antispasmodiques, ces médicaments ont un certain nombre de contre-indications et provoquent des effets indésirables supplémentaires. Les effets indésirables les moins prononcés sont notés lors de l'utilisation de Drotaverin, No-shpa, Spazgan, Duspatalin, Dicetel, cependant, l'utilisation prolongée d'un antispasmodique dans les comprimés et les gélules peut également entraîner des conséquences désagréables..

La liste des contre-indications générales pour différents groupes de lubrifiants comprend:

  • intolérance aux ingrédients actifs et aux composants auxiliaires du médicament,
  • période d'attente pour bébé et allaitement,
  • âge jusqu'à 2 ans (parfois jusqu'à 10-12 ans),
  • glaucome, myasthénie grave,
  • tumeurs de la prostate, obstruction des voies urinaires et des intestins,
  • Pression artérielle faible,
  • maladies ulcéreuses du tractus gastro-intestinal,
  • athérosclérose cérébrale sévère,
  • insuffisance cardiaque sévère, troubles du rythme cardiaque, bloc auriculo-ventriculaire,
  • insuffisance hépatique sévère.

En plus de ces contre-indications, chaque antispasmodique dispose d'une liste de conditions et de maladies caractéristiques uniquement pour lui, dans lesquelles sa prise est interdite. Par conséquent, avant utilisation (même après la prescription d'un médecin), vous devez lire les instructions en détail. Par exemple, l'atropine, la platyphylline ne sont pas autorisées à être prescrites pour la toxicose tardive, les lésions cérébrales et la paralysie cérébrale chez les enfants, la maladie de Down. Par conséquent, un auto-traitement non contrôlé par un médecin peut entraîner de graves complications..

La gamme générale des effets secondaires des antispasmodiques:

  • augmentation de la fréquence cardiaque avec une pression artérielle basse,
  • bouche sèche, peau,
  • trouble respiratoire, essoufflement,
  • rétention urinaire, atonie intestinale,
  • attaques de maux de tête et d'étourdissements,
  • crises convulsives,
  • photophobie,
  • éruption cutanée, démangeaisons, rougeur,
  • réactions anaphylactiques - œdème laryngé, essoufflement, chute de pression.

En cas de développement aigu de l'un ou l'autre effet secondaire, il est nécessaire de consulter d'urgence un spécialiste, et en cas d'insuffisance respiratoire - appeler d'urgence une équipe d'ambulance.

Crise de pancréatite (pancréas)

La pancréatite est une maladie inflammatoire sévère qui affecte le pancréas. Son développement peut se produire sous des formes aiguës et chroniques, mais dans le premier et le second cas, les patients ont souvent des crises caractérisées par un syndrome douloureux sévère. Et dans ce cas, il est nécessaire de connaître clairement non seulement les symptômes d'une attaque du pancréas, mais également comment fournir les premiers soins au patient. Après tout, si une personne ne reçoit pas le traitement nécessaire en temps opportun, cela peut entraîner des conséquences tristes et irréversibles..

Causes d'une attaque

Une attaque du pancréas, en règle générale, se produit complètement soudainement, et il y a plusieurs raisons à cela:

  • inexactitudes dans la nutrition;
  • stress;
  • boire de l'alcool (même en très petites quantités);
  • fumeur;
  • inflammation de la vésicule biliaire;
  • maladies infectieuses;
  • maladies du foie;
  • pathologie du système cardiovasculaire;
  • anomalies congénitales de la structure du pancréas, etc..

Et malgré le fait qu'il existe de nombreux facteurs pouvant provoquer des crises de pancréatite, la principale cause de leur apparition est une mauvaise alimentation. Après tout, le pancréas est le principal organe de synthèse des enzymes digestives. Et si une personne consomme régulièrement des aliments «lourds» pour le tube digestif, la glande est surchargée, son travail échoue, ce qui entraîne l'apparition de processus inflammatoires dans le parenchyme pancréatique.

Ceci, à son tour, provoque l'apparition d'un œdème, à la suite duquel l'organe augmente en taille et un rétrécissement de la lumière des canaux excréteurs est noté. De tels phénomènes provoquent la stagnation du suc pancréatique à l'intérieur de la glande, car sa libération dans le duodénum ne peut pas être effectuée par les canaux rétrécis. Et il contient des enzymes digestives, dont le travail est activé immédiatement après leur production. Et étant donné qu'ils restent à l'intérieur de l'organe, ils commencent à digérer ses cellules, ce qui provoque l'apparition d'une crise de douleur.

Comment calmer un pancréas irrité à la maison?

La présence du pancréas est un élément vital dans le corps humain, assurant la production de composants enzymatiques spéciaux qui participent activement au tube digestif et sont responsables de la production de l'hormone insuline, qui contrôle la concentration de sucre dans le sang. Par conséquent, tout échec dans le travail de cet organe peut entraîner le développement de complications graves et même la mort. Le dysfonctionnement pathologique de l'organe parenchymateux associé au processus inflammatoire est appelé pancréatite, qui peut être à la fois aiguë et chronique.

Toute manifestation d'une attaque de cette maladie provoque une douleur insupportable sévère, des nausées et un écoulement de vomi. Le pancréas, irrité par l'inflammation, réduit intensément et fortement la qualité de vie de chaque patient. Par conséquent, il est très important de savoir comment calmer le pancréas à la maison, comment soulager la douleur et que faire s'il n'y a aucune possibilité d'obtenir des soins médicaux d'urgence qualifiés..

Symptômes

La pancréatite aiguë contribue aux symptômes symptomatiques suivants:

  • la formation de douleurs aiguës dans la zone épigastrique ou de sensations douloureuses avec un caractère de ceinture avec une irradiation progressive vers le dos lombaire, le sternum, ainsi que la clavicule, l'omoplate et l'articulation de la mâchoire inférieure,
  • l'apparition d'une sensation de nausée, entraînant une décharge intense de vomi,
  • le développement de diarrhée ou de constipation accompagnée de flatulences,
  • sensation de frissons accompagnée d'une augmentation de la température corporelle globale,
  • une forte diminution de la pression artérielle,
  • pâleur de la peau et sensation de faiblesse dans tout le corps,
  • la transpiration peut augmenter,
  • dans la région ombilicale et la zone épigastrique, des manifestations jaune-cyanosées et des taches de sang résorbable avec des lésions hémorragiques peuvent apparaître,
  • la formation d'un arrière-goût désagréable dans la bouche,
  • diminution de l'appétit pour terminer la perte.

Si de tels symptômes apparaissent, des soins médicaux rapides sont nécessaires, des diagnostics supplémentaires et le début du traitement nécessaire.

Si la douleur dans le pancréas est laissée sans surveillance par des spécialistes gastro-entérologiques expérimentés, la forme aiguë de la maladie peut se transformer en une forme chronique, caractérisée par une alternance de périodes de rémission et d'exacerbations..

Avec le passage de la pathologie au stade de la maladie chronique, le patient commence à montrer des signes symptomatiques supplémentaires sous la forme de:

  • brûlures d'estomac,
  • éructations,
  • avec une diminution du niveau de production d'insuline, un diabète sucré peut commencer à se développer,
  • jaunissement de la sclérotique des yeux,
  • une diminution notable du poids corporel total.

Avec l'inflammation du pancréas chronique, un remplacement progressif des tissus glandulaires du conjonctif se produit, ce qui entraîne un lent processus de destruction et de mort de l'organe parenchymateux. Tout cela peut devenir la raison de l'élimination de l'organe affecté et du développement de problèmes graves dans tout le corps..

Causes de la maladie

La raison du développement d'une maladie aussi grave que la pancréatite peut être la présence des facteurs suivants:

  • courir régulièrement des collations et trop manger,
  • consommation excessive de boissons alcoolisées, d'aliments frits et gras, ainsi que d'aliments épicés, fumés et salés,
  • troubles hormonaux,
  • exposition à certains médicaments,
  • pathologies de calculs biliaires,
  • processus inflammatoire dans le duodénum,
  • infestation par les helminthes.

Assistance d'urgence à domicile

Alors, comment soulager la douleur dans le pancréas si elle est enflammée et gravement malade à la maison?

Avec une manifestation exacerbée de la pancréatite à la maison, le patient doit immédiatement s'asseoir, en inclinant légèrement le corps vers les genoux. Cette pose ou la pose de l'embryon aidera à soulager la douleur de la pancréatite pendant un certain temps, sous réserve d'un repos complet.

Lorsque le pancréas fait mal à la suite d'une crise aiguë de pancréatite, il n'est en aucun cas recommandé de soulager la douleur en appliquant une compresse chaude. Tout ce qui est nécessaire ici, c'est une paix et un froid complets. Pour appliquer une compresse froide, dans la plupart des cas, un coussin chauffant ou une bouteille de glace en plastique est utilisé. Le froid doit être appliqué exactement à l'endroit où la douleur est la plus prononcée. Avant d'appliquer une compresse froide sous la forme d'une bouteille ou d'un coussin chauffant avec de la glace, vous devez l'envelopper dans un chiffon lâche afin d'éviter l'hypothermie..

Avec une exacerbation de la pancréatite actuelle à la maison, il est nécessaire d'exclure complètement l'utilisation de tout produit alimentaire pendant les 2-3 prochains jours, mais assurez-vous d'un apport régulier en portions de liquide dans le corps du patient. Comme boisson, une eau minérale sans gaz ou une boisson au thé faible est recommandée. De nombreux experts recommandent de boire un quart de verre toutes les demi-heures..

Une fois que le pancréas aura cessé de faire mal et que l'attaque sera soulagée, l'état du patient commencera à se normaliser, il sera donc possible de commencer à introduire dans le régime l'utilisation d'aliments légers sous forme de diverses céréales cuites dans l'eau, de légumes bouillis, de viandes maigres et de poisson. Pour préparer des plats pour la pancréatite, il est recommandé d'utiliser la méthode de cuisson à la vapeur, au four ou par ébullition.

L'utilisation d'aliments à haute teneur en matières grasses dans les aliments, ainsi que les plats préparés par friture et fumage, à forte teneur en épices chaudes et en sel doivent être complètement exclus du régime, ainsi que l'utilisation de boissons alcoolisées.

Méthodes supplémentaires pour éliminer une attaque pancréatique

Si le pancréas fait mal après avoir pris toutes les mesures ci-dessus, la prise des médicaments suivants aidera à se débarrasser de la douleur désagréable:

  • Comprimé de baralgin ou de paracétamol,
  • pour fournir une action supplémentaire, telle que le soulagement de l'inflammation et des spasmes, la prise d'antispasmodiques sous forme de No-Shpy ou de Papavérine aidera,
  • des médicaments tels que Creon, Mezim et Festal aideront à décharger le pancréas.

Pour soulager instantanément la douleur, vous pouvez faire une injection de solution No-Shpy ou de Papaverine.

De plus, des recettes folkloriques peuvent également être utilisées pour soulager une attaque du pancréas à la maison, mais uniquement avec un strict respect d'un régime alimentaire spécial prescrit par le spécialiste traitant:

  • Une demi-heure avant les repas, prenez un demi-verre de jus fraîchement pressé de tubercules de pomme de terre.
  • Trois fois par jour avant les repas, il est recommandé de prendre du bouillon d'avoine.
  • Il est également recommandé de consommer une infusion de menthe poivrée, d'aubépine et de plantain avant les repas, au moins 3 fois par jour..
  • Une autre recette efficace pour le traitement de la pancréatite est la préparation d'une infusion de racine de bardane, d'aneth et de graines de lin, ainsi que de masse verte de millepertuis et de myrtilles. Le médicament obtenu par brassage doit être consommé avant chaque repas, au moins 3 fois par jour.

    Il est important de se rappeler que toute manifestation de pathologie pancréatique, qu'il s'agisse d'une crise aiguë de sa forme ou de l'exacerbation d'une maladie chronique, doit être traitée en temps opportun dans un hôpital..

    L'automédication de la pathologie pancréatique du pancréas est assez risquée, car le traitement de cette maladie nécessite une approche qualifiée et globale de son élimination. De plus, une vigilance particulière doit être exercée lors de l'utilisation de recettes issues de la médecine traditionnelle, car une combinaison incorrecte de végétation ou des dosages inexacts lors de la préparation d'une infusion ou d'une décoction curative peuvent entraîner de graves complications. Par conséquent, lorsque les premiers signes de pathologie pancréatique apparaissent dans la région de l'organe parenchymateux, il est nécessaire de demander immédiatement l'aide d'un spécialiste qualifié pour un examen détaillé, un diagnostic précis et la nomination d'un schéma thérapeutique en temps opportun.

    Comment soulager les spasmes pancréatiques et les coliques pancréatiques?

    Le pancréas est la deuxième plus grande glande du corps humain. Il est situé sur le dessus de l'abdomen, à savoir directement derrière l'estomac. Il est allongé et en moyenne moins de 24 centimètres de long.

    Cet organe a un haut niveau de sensibilité, il réagit donc à tous les stimuli en premier lieu. Presque tout processus d'inflammation du pancréas est appelé pancréatite dans la terminologie médicale. Un symptôme pancréatique peut se manifester de différentes manières. La cause de cette maladie varie également..

    Il existe des signes bien connus de pancréatite qui nécessitent une attention médicale immédiate, car il existe des maladies qui se développent dans le contexte d'une inflammation du pancréas, qui, en l'absence de traitement rapide, entraînent de graves conséquences pour la santé du patient..

    Symptômes d'inflammation du pancréas

    Pour commencer, il faut dire que les symptômes de la maladie peuvent, à la fois se manifester brusquement et ne pratiquement pas se manifester. Un symptôme courant de la maladie est un spasme du pancréas, qui entraîne des douleurs. Ainsi, la promotion des enzymes nécessaires à la digestion des oligo-éléments utiles est bloquée et une stagnation se produit. À la suite de cette stagnation, les tissus commencent à s'affecter et un ulcère apparaît à leur surface..

    Presque tous les processus inflammatoires dans le pancréas entraînent l'apparition de fibrose ou de durcissement des tissus. Cette maladie, à son tour, entraîne une détérioration de la qualité de l'échogénicité au cours de l'échographie et la possibilité de développer un insulinome ou une tumeur hormonalement active. La fibrose, ainsi que la pancréatite, peuvent être asymptomatiques, ce qui complique considérablement le diagnostic opportun et correct de la maladie.

    Le plus souvent, les patients notent des signes de la maladie tels que des éructations, de la diarrhée et des ballonnements. Diminue l'appétit, contre lequel le patient perd du poids. Étant donné que tout cela entraîne des problèmes avec le système digestif, des symptômes tels que nausées, vomissements et constipation sont observés. De plus, les maladies du pancréas entraînent un port sec ou une plaque dentaire, ainsi que l'apparition de taches violettes sur la peau..

    Le dysfonctionnement du tube digestif conduit le plus souvent à la rétention d'un excès de liquide dans l'abdomen, tandis qu'une hydropisie est observée.

    Causes de l'inflammation du pancréas

    L'inflammation du pancréas se produit principalement en raison d'un mode de vie inapproprié.

    Au total, les médecins ont plus d'une centaine de raisons pour le développement de maladies pancréatiques..

    Parmi ceux-ci, les plus courants sont la consommation excessive d'alcool et la dépendance à de mauvaises habitudes comme le tabagisme..

    De plus, les causes suivantes du processus inflammatoire dans le pancréas sont répandues:

    • cholélithiase;
    • prendre certains médicaments;
    • maladies infectieuses;
    • maladie métabolique;
    • la présence de vers;
    • diverses blessures à l'estomac, etc..

    Dans la pancréatite aiguë, une douleur à la ceinture apparaît soudainement. Les crises de douleur peuvent durer des heures ou plusieurs jours. Dans ce cas, il est nécessaire d'hospitaliser rapidement le patient et d'effectuer un traitement dans un hôpital sous la stricte surveillance d'un médecin..

    La pancréatite chronique n'est pas si agressive. Cependant, il a des conséquences presque irréversibles pour le corps humain. En règle générale, en cas de mort des cellules actives d'un organe, un tissu conjonctif est créé qui ne produit pas d'hormones ni d'enzymes. En conséquence, une personne peut avoir une maladie intestinale et le diabète..

    Dans des cas extrêmement rares, un cancer du pancréas survient.

    Bases du traitement de la pancréatite

    Tout le monde peut avoir une pancréatite, mais, en règle générale, ce sont des adultes. Malgré la présence d'un grand nombre de médicaments, beaucoup tentent de guérir cette maladie à l'aide de la médecine traditionnelle..

    Cependant, il convient de rappeler que la pancréatite aiguë nécessite des soins médicaux immédiats et une hospitalisation. Tout d'abord, vous devez savoir comment soulager un spasme du pancréas. L'hôpital utilise des produits salins et de glucose pour cela..

    Ils soulagent efficacement l'intoxication et réduisent l'effet de la déshydratation, tout en s'abstenant de manger et de boire beaucoup de liquides. Dans certains cas, une prescription d'antibiotique supplémentaire est requise.

    Au cours de l'évolution chronique de la maladie, le médecin prescrit des médicaments qui réduisent la douleur, ainsi que des enzymes supplémentaires pour aider à la production d'enzymes. Dans certains cas, l'insuline est recommandée pour réguler les taux de glucose.

    La règle principale du traitement à domicile de la pancréatite est le strict respect du régime alimentaire, tandis que les aliments suivants sont recommandés:

    1. Les produits laitiers.
    2. aliments protéinés et viande maigre.
    3. Un poisson.
    4. Céréales.
    5. Légumes cuits et bouillis.
    6. Fruits et baies frais.

    Il n'est pas souhaitable de manger:

    • des noisettes;
    • champignons;
    • les légumineuses;
    • aliments gras et épicés;
    • saucisses et viandes fumées;
    • un grand nombre de produits de boulangerie;
    • boissons gazeuses et alcoolisées, etc..

    Vous devrez également réduire considérablement la consommation de sel de table..

    Colique pancréatique - comment s'en débarrasser?

    Les causes des spasmes pancréatiques peuvent être différentes. Si vous devez éliminer les sensations de coup de couteau directement à la maison, il est nécessaire de faire asseoir le patient avec une légère inclinaison vers l'avant, alors que le couché sur le dos est complètement contre-indiqué, car cette position ne fait que renforcer les sensations douloureuses. Les compresses chaudes sont également contre-indiquées. Mieux vaut utiliser le froid.

    Dans les 24 heures, la nutrition est absolument contre-indiquée pour réduire la charge sur le pancréas. De petites portions de flocons d'avoine sont un bon début après un régime strict. En plus d'une bonne nutrition, les coliques avec pancréatite aident à soulager la consommation excessive d'alcool, alors qu'il est préférable de boire plus souvent et en petites quantités. Vous pouvez boire de l'eau plate, de l'eau minérale, mais sans gaz, tisanes et décoctions.

    Vous pouvez soulager les spasmes à la maison à l'aide d'analgésiques (par exemple, le paracétamol). Vous pouvez également utiliser des médicaments antispasmodiques, des spasmes pancréatiques, tout en étant considérablement réduits. Si la douleur aiguë a déjà considérablement diminué, utilisez des préparations auxiliaires contenant des enzymes qui déchargeront la glande.

    En général, le traitement de la pancréatite légère est effectué à l'aide de diverses recettes folkloriques. Il ne faut pas oublier que l'utilisation de tous les remèdes populaires, ainsi que des médicaments d'une pharmacie, nécessite une consultation préalable avec un médecin. C'est le seul moyen de s'assurer que le corps ne subit plus aucun dommage au lieu d'un traitement..

    La pancréatite chronique a sa place dans la CIM ou le classificateur international des maladies. Cette maladie nécessite un diagnostic et un traitement rapides, car les flocons dans le pancréas entraînent souvent des complications de santé importantes. Il est préférable de traiter les canaux du pancréas sous la surveillance d'un médecin. Néanmoins, assez souvent, le choix du patient revient au traitement à domicile, avec l'utilisation de:

    1. Médicaments spécialisés qui aident à réguler l'activité du pancréas.
    2. Compresses froides pour réduire les sensations de douleur
    3. Eaux minérales qui doivent être prélevées en grande quantité, à la fois pour la prophylaxie et pour le traitement.
    4. Aliments diététiques spéciaux.

    La pancréatite, comme toute autre maladie, nécessite un diagnostic et un traitement rapides. Si le patient présente des symptômes tels que des nausées et des vomissements, une altération des selles et de l'appétit, des brûlures d'estomac, des tiraillements et des crampes sous la côte du côté droit, il est nécessaire de consulter un médecin. Ignorer ces symptômes peut entraîner des complications nécessitant un traitement supplémentaire..

    Un diagnostic tardif, ainsi qu'un traitement, peuvent entraîner de multiples complications de santé. C'est pourquoi, en cas de moindre suspicion d'une certaine maladie, contactez directement votre médecin, qui vous prescrira les tests nécessaires, si nécessaire, consultez un spécialiste et un traitement préalable. Ainsi, vous saurez sûrement s'il s'agit d'un trouble «nerveux», ou bien d'une maladie qui nécessite un diagnostic préalable et un traitement ultérieur.

    Comment la pancréatite est traitée, l'expert le dira dans la vidéo de cet article.

    Comment supprimer une crise de pancréatite à la maison

    Une maladie telle que la pancréatite est assez grave, car il existe un processus inflammatoire aigu ou chronique dans le pancréas (pancréas). Il convient de noter tout de suite que l'attaque de cette maladie a un degré d'activité différent pour chaque évolution de la maladie..

    Recommandations d'Elena Malysheva dans le numéro spécial "C'est bon de vivre!" Sur la façon de surmonter la pacréatite en utilisant les effets curatifs des remèdes naturels.

    Pancréatite aiguë: à quoi ressemble une crise?

    Avec cette évolution de la maladie, le syndrome douloureux est localisé au centre du processus inflammatoire, à savoir dans la tête, le corps ou la queue du pancréas.

    Veuillez noter que si le processus inflammatoire est situé dans le corps du pancréas, le patient a une crise douloureuse dans la région épigastrique. Lorsque la douleur survient dans l'abdomen ou sous les côtes, cela signifie que des changements pathologiques se produisent dans le corps d'un patient atteint de pancréatite. À ce moment, vous ne devez pas retarder le traitement, car des complications de santé graves peuvent survenir.

    Lorsque la crise de douleur est localisée sous les côtes gauches, cela signifie que l'inflammation a commencé dans la queue du pancréas.

    Remarque! La nature du syndrome douloureux est le zona, de sorte que l'attaque peut durer plusieurs heures.

    Avec une telle inflammation, le patient développe également des éruptions hémorragiques. Qu'est-ce que ça veut dire? Les éruptions hémorragiques se caractérisent par l'apparition de petites taches rouges, le plus souvent dans l'abdomen.

    En plus de la douleur, le patient a également un tableau clinique général lors d'une crise..

    1. La température corporelle augmente, peut atteindre plus de 39 degrés.
    2. Nausées atroces.
    3. Vomissement.

    Si les symptômes ci-dessus de la maladie ne disparaissent pas, cela signifie que la maladie devient chronique.

    N'oubliez pas que vous ne pouvez pas supprimer complètement les crises aiguës à la maison, car vous devez prendre des mesures drastiques.

    Symptômes d'une crise de pancréatite chronique

    Si dans une évolution aiguë la douleur peut être endurée, une crise de pancréatite chronique nécessite une aide urgente. En effet, avec une telle évolution de la maladie, le patient souffre de douleurs.

    En ce qui concerne le syndrome douloureux, il y a un spasme, qui donne non seulement au dos, mais également à la région épigastrique..

    La pancréatite chronique est souvent accompagnée d'une attaque douloureuse dans l'hypochondre droit ou gauche.

    En plus de la douleur, la température du patient monte à un maximum de 38 degrés, des frissons se produisent.

    Important! Des frissons peuvent survenir simultanément avec de la fièvre - cela indique le début d'un processus inflammatoire purulent.

    Beaucoup de gens se demandent pourquoi il est impossible d'arrêter une attaque chez eux? En fait, vous pouvez éliminer un peu une crise à la maison, mais vous devez toujours appeler une ambulance..

    À la question: est-il possible de guérir un ulcère de l'estomac ou du duodénal à domicile, répond le médecin-gastro-entérologue, chef du service de gastroentérologie Mikhail Vasilievich Arkhipov.

    Après tout, si les mesures ne sont pas prises en temps opportun, des complications peuvent survenir..
    Vous comprenez maintenant quels sont les symptômes d'une crise de pancréatite et nous envisagerons ensuite un traitement à domicile.

    Premiers secours en cas d'attaque

    La première chose qu'un patient doit faire est d'observer trois règles importantes "Faim, froid et repos".

    Faim: vous ne devez manger aucun aliment pendant une crise, y compris boire beaucoup d'eau, car cela entraînera des complications.

    Froid: en raison du fait que l'attaque douloureuse s'intensifie à chaque fois, il est nécessaire de mettre un coussin chauffant froid dans la région épigastrique à la maison.

    Comment mettre correctement le coussin chauffant? Aspirez de l'eau froide et placez le coussin chauffant dans le congélateur. Avant de le placer sur la zone abdominale, enveloppez le coussin chauffant avec un chiffon.

    Certains patients pensent que si le coussin chauffant reste longtemps sur le ventre, il n'y aura pas de douleur. En fait, la cure à froid ne doit pas dépasser 20 minutes. Notez que dans les mêmes 20 minutes, le patient doit encore faire une pause.

    Les bienfaits de la cure à froid:

    1. Réduit l'apparition de la douleur.
    2. Élimine le gonflement pancréatique.
    3. Pendant le traitement par le froid, l'inflammation diminue.

    Si les méthodes ci-dessus n'ont pas apporté de résultat positif, il est nécessaire de prendre des médicaments. Avec une crise de douleur sévère, vous pouvez prendre des médicaments du groupe des antispasmodiques ou des analgésiques.

    Le médicament le plus sans lame est le No-shpa. Afin de normaliser l'écoulement de la bile, il est nécessaire de prendre un médicament cholérétique, par exemple, "Allochol".

    Vous savez maintenant comment soulager une crise de pancréatite à la maison. Rappelez-vous, ne vous mettez pas dans un état accablé, il vaut mieux appeler une ambulance.

    Ce qui se fait à l'hôpital?
    L'assistance d'urgence pour une attaque sans faute comprend:

    • Compte-gouttes avec solution saline, Cerucal.
    • Analgésiques, par exemple: Ketorolac, Kvamatel.

    Si nécessaire, les médecins administrent d'autres injections pour soulager l'état du patient..
    Les premières actions du personnel médical de l'hôpital sont d'exclure le pancréas du processus de digestion.

    Par conséquent, à l'hôpital, le patient se voit prescrire la faim pendant 3 à 7 jours. Mais cela ne veut pas dire qu'à ce moment, vous ne mangerez pas du tout. Vous pourrez boire de petites quantités d'eau.

    Après 7 jours, les médecins effectuent une thérapie diététique, puis nettoient le corps du patient.
    En cas d'intoxication sévère, des processus purulents peuvent se produire et le niveau d'enzymes dans le sang augmente également.

    Par conséquent, les médecins prescrivent Créon et Pancreatin. Si le patient continue de vomir, le médicament Metoclopramide est prescrit.

    Assistance médicale supplémentaire:

    1. Dans la phase aiguë, Contrakal et Gordox sont prescrits.
    2. Oméprazole intraveineux.
    3. Pour le gonflement du pancréas, le furosémide (lasix) est prescrit.

    Pour éliminer l'acidité de l'estomac, la famotidine, la cimétidine sont prescrites.

    Comment manger juste après une crise?

    Dans les premiers jours suivant une attaque, les médecins recommandent fortement une grève de la faim au patient. Ce jour-là, après le traitement principal, on vous prescrira des compte-gouttes contenant du glucose et des vitamines, ils enrichiront votre corps avec des substances utiles.

    Le troisième jour, suivez un régime protéiné et glucidique. Vous pouvez inclure des soupes, des céréales dans votre alimentation.

    L'essentiel est que la nourriture que vous mangez ne soit pas salée, et en aucun cas n'ajoutez d'assaisonnements..

    Le quatrième jour, vous pouvez inclure dans le régime un peu de fromage cottage faible en gras ou un autre produit laitier fermenté. Certains médecins permettent de manger du poisson blanc le 4ème jour, mais uniquement cuit à la vapeur.

    Le boeuf, le poulet ne peuvent être inclus dans votre alimentation qu'après le 6ème jour. Mais quand même, il vaut mieux faire avec des produits de fromage cottage pour le petit-déjeuner..

    À partir du 10e jour, vous pouvez passer à votre alimentation habituelle. Nous voulons vous avertir - ne mangez pas immédiatement d'aliments gras, car cela peut avoir un effet négatif sur le pancréas.

    Chef gastro-entérologue de la Fédération de Russie: «LA PANCRÉATITE ne disparaît pas?! Le traitement simple a déjà guéri des centaines de patients à domicile! Pour guérir définitivement le pancréas dont vous avez besoin... "En savoir plus"

    Que faire pour éviter que l'attaque ne se reproduise?

    Si vous suivez toutes les recommandations du médecin traitant, vous pouvez éviter une deuxième crise..
    Règles générales:

    1. N'oubliez pas! Il est nécessaire d'appliquer périodiquement des compresses froides.
    2. Tenez-vous en au déchargement de la nourriture. Il est préférable de boire du thé faible les jours de jeûne, de manger des craquelins de blé.
    3. Obtenez des contrôles réguliers.

    Vous savez maintenant quels sont les symptômes d'une crise de pancréatite et comment l'aide est fournie. Mais rappelez-vous, dès qu'une crise survient, vous ne devez pas retarder le traitement, il vaut mieux consulter un médecin.

    L'apparition de spasmes dans le pancréas: symptômes et méthodes de traitement

    Lorsque le pancréas est en panne, la personne ressent systématiquement des douleurs, des spasmes et même des coliques. Cette condition peut souvent être complètement immobilisée pour le reste de la journée. Par conséquent, il convient de connaître la cause de cette affection, les symptômes, ainsi que les méthodes de premiers soins et le traitement éventuel..

    Concept de spasme du pancréas

    Lors de l'apparition d'un spasme, la pression dans le pancréas ou ses conduits augmente fortement. Dans ce cas, un jet inversé du suc pancréatique et des enzymes produits dans le pancréas se produit. En conséquence, le développement du processus inflammatoire est observé dans tout l'organe, ou seulement dans une petite partie.

    Les raisons

    Il est assez facile de provoquer des crampes, des coliques et d'activer le processus inflammatoire. Habituellement, cette condition se développe dans le contexte d'une maladie existante, par exemple, une pancréatite de toute forme (aiguë ou chronique). Mais les signes avant-coureurs sont:

    • abus constant de boissons alcoolisées;
    • nutrition irrationnelle avec la consommation d'aliments gras, épicés, ainsi qu'avec beaucoup d'épices;
    • eau froide ou crème glacée glacée par temps chaud;
    • produits alimentaires de mauvaise qualité, à forte teneur en composants chimiques non naturels (édulcorants, arômes, substituts, etc.);
    • fumeur.

    En outre, les spasmes peuvent provoquer des maladies concomitantes:

    1. L'apparition de calculs dans la région de la bile.
    2. Utilisation à long terme d'antibiotiques.
    3. Infections virales.
    4. Helminthes.
    5. Troubles du métabolisme dans le corps.
    6. Lésion du tractus gastro-intestinal.
    7. Pancréatite.

    Important. Pour diverses raisons, les spasmes peuvent être plus ou moins prononcés. Mais ils nécessitent souvent des soins médicaux urgents.

    Symptômes

    Souvent, certaines manifestations cliniques peuvent parler d'une maladie complètement différente. Et une personne n'est pas pressée de voir un médecin, et entre-temps, la maladie progresse et une personne apprend une pathologie complètement différente, étant déjà dans un lit d'hôpital. Si une personne se plaint d'un spasme du pancréas, les symptômes dans ce cas sont:

    • crampes douloureuses dans la partie supérieure de l'estomac;
    • nausée et vomissements;
    • violation des selles, la calla devient une structure liquide;
    • la diarrhée;
    • une forte augmentation de la température corporelle.

    Les vomissements s'aggravent généralement avec une douleur accrue. Plus ils sont élevés, plus les vomissements sont fréquents. Les symptômes s'aggravent avec tout mouvement d'une personne et s'atténuent un peu lorsqu'une personne est immobilisée.

    Comment soulager les spasmes pancréatiques

    Si une personne éprouve des spasmes persistants du pancréas avec une douleur aiguë, il vaut la peine d'appeler immédiatement une ambulance pour l'hospitalisation. Mais souvent, un tel état est pris par surprise, par exemple en dehors de la ville ou dans un petit village, où l'ambulance sera assez longue. Dans ce cas, il vaut la peine de savoir comment soulager l'état du patient. Pour cela, vous avez besoin de:

    1. Refusez de prendre des médicaments antispasmodiques sous forme de comprimés (No-Shpa, Spazmalgon et autres). Ils ne sont pas seulement inefficaces, ils ont souvent l'effet inverse, provoquant des vomissements..
    2. Vous devez absolument mettre une personne dans une position confortable et calme, la position «embryon» est parfaite. C'est quand une personne se couche sur le côté et tire ses genoux vers la poitrine.
    3. De plus, une personne doit refuser complètement de manger pendant une journée. Il est permis et même recommandé de boire de l'eau minérale alcaline. Une telle eau a un effet bénéfique sur le tractus gastro-intestinal, neutralisant l'effet de l'environnement acide de l'estomac..
    4. Une compresse fraîche doit être appliquée à l'emplacement du pancréas.
    5. Injectez par voie intramusculaire un médicament antispasmodique, tel que «Papaverine», «Maxigan» ou «No-Shpa».

    Souvent, des actions inappropriées pour arrêter les spasmes pancréatiques entraînent une grave détérioration de l'état d'une personne. Et compte tenu de tout le danger de la maladie, qui provoque des spasmes, elle est complètement mortelle. Il n'est pas recommandé de retarder la visite chez le médecin, d'endurer la douleur et, après le soulagement, d'oublier le problème. Puisqu'une telle attitude rend le corps accro à la douleur et complique non seulement le diagnostic, mais tous les traitements.

    Comment reconnaître les coliques pancréatiques

    En plus des spasmes, une personne peut souffrir de coliques pancréatiques. Il est assez facile de les confondre avec des crampes et des coliques intestinales, mais leur degré de manifestation est plus prononcé. Ils peuvent également conduire à un véritable choc et à la mort. Les coliques se développent dans le contexte de la pancréatite aiguë. Dans ce cas, une personne se plaint de picotements dans l'hypochondre gauche ou sous la cuillère. Le degré de manifestation des coliques dépend de la force de l'inflammation..

    Lors de la formation de coliques pancréatiques, une production excessive de suc pancréatique se produit, à la suite de laquelle une personne ressent:

    • brûlures d'estomac;
    • éructations aigres;
    • la diarrhée;
    • nausée et vomissements;
    • douleurs de couture.

    Les raisons de cette condition sont:

    1. Manger de grandes quantités de nourriture la nuit.
    2. La présence d'aliments gras dans l'alimentation.
    3. Apport alimentaire épicé.
    4. Consommation excessive d'alcool.

    Important. Si la maladie n'est pas traitée, tôt ou tard, les parois du pancréas commencent à s'effondrer.

    Méthodes de traitement de base

    Pour le traitement des crampes et des coliques, il vaut la peine d'aborder plus largement, car les symptômes ne doivent pas être traités. Le traitement doit s'attaquer aux causes sous-jacentes de la maladie. La pancréatite étant le principal prédicteur des spasmes, le traitement dépend de sa forme. Dans la pancréatite aiguë, une attention médicale professionnelle immédiate est requise, car il existe un risque de décès. En outre, le schéma thérapeutique est le suivant:

    1. Tout d'abord, le médecin soulage la douleur et les spasmes. Pour cela, le patient reçoit une injection intramusculaire d'une solution saline associée à du glucose. Ils aident activement à soulager les crampes et à prévenir la déshydratation. Si les spasmes ont un degré élevé de manifestation, l'administration de médicaments antispasmodiques est prescrite. Après avoir arrêté le spasme, le patient doit passer des tests (sang, urine, lis calla).
    2. En cas de doute sur les résultats du test, le patient est référé pour une autre échographie, TDM ou IRM.

    De plus, une personne se voit prescrire une abstinence complète de nourriture pendant 24 heures. Et buvez également beaucoup de liquides à forte teneur en alcali. Après cela, le patient reçoit un régime spécial pour soulager le stress excessif du tractus gastro-intestinal et du pancréas. De plus, des enzymes sont souvent prescrites pour faciliter la digestion..

    Si la pancréatite est chronique, le tissu pancréatique est généralement gravement endommagé. Pour soulager la maladie et arrêter le spasme, des antispasmodiques sont administrés à une personne. Après cela, le patient reçoit des instructions pour les tests:

    • un test sanguin mettant l'accent sur le nombre de leucocytes, ce sont les leucocytes qui parlent du degré du processus inflammatoire;
    • test sanguin biochimique pour obtenir des informations sur la quantité d'enzymes produites par le corps;
    • tests d'urine et de calla;
    • Échographie abdominale (moins souvent radiographie, tomodensitométrie, IRM, endoscopie);
    • après le glucose et le traitement médicamenteux, des tests répétés du fonctionnement du pancréas sont prescrits.

    Important. Souvent, pour réduire le degré du processus inflammatoire, le patient se voit prescrire un traitement médicamenteux sous forme de prise d'antibiotiques..

    Avec la pancréatite, le soulagement des spasmes pancréatiques est l'une des premières tâches principales, car le degré de leur manifestation peut entraîner un choc anaphylactique et une complication du bien-être général d'une personne.

    Régime

    Le régime alimentaire est considéré comme l'un des principaux composants d'une thérapie complexe pour les maladies du pancréas. Car c'est le mauvais régime qui est le plus souvent à l'origine de la perturbation du tube digestif. Par conséquent, le régime alimentaire dans ce cas comprend nécessairement les recommandations suivantes:

    • après l'apparition de spasmes pancréatiques, le patient est autorisé à manger pendant 2-3 jours et seulement après que la douleur se soit calmée;
    • il est nécessaire de manger des aliments diététiques bouillis, sans épices, pas très chauds et râpés;
    • vous devez manger de façon fractionnée. Il est préférable d'avoir 5 repas par jour dans votre alimentation..

    Aliments autorisés et recommandés pour les maladies du pancréas:

    1. Viande maigre.
    2. Les produits laitiers.
    3. Céréales, en particulier la farine d'avoine.
    4. Fruits et légumes non acides.
    5. Tisanes.

    Si vous suivez toutes les recommandations du médecin, le résultat ne sera pas long à venir. Et bientôt, tout le système digestif se rétablira et les symptômes désagréables disparaîtront sans laisser de trace. Prévenir la maladie et ses symptômes est beaucoup plus facile que de guérir.

    Comment soulager une crise de douleur pancréatique

    Le pancréas fait mal pour de nombreuses raisons - de certaines maladies au mauvais mode de vie. Parfois, les attaques surviennent soudainement. Dans de tels cas, vous devez appeler une ambulance et avant qu'elle n'arrive, vous pouvez essayer la douleur pancréatique à la maison.

    Quel est le pancréas, son emplacement et sa structure

    Le pancréas - pancréas - fait référence aux glandes du tube digestif, exocrine, et en même temps est une glande endocrine qui produit l'hormone insuline. C'est le deuxième plus grand organe du tractus gastro-intestinal après le foie: ses dimensions sont de 16 à 22 centimètres.

    La forme est légèrement incurvée, allongée, rappelant une virgule. Poids - environ 75 grammes. Cela s'appelle un pancréas, mais en position debout, il se trouve derrière l'estomac. Il se forme in utero, au moment de la naissance, il atteint 5 millimètres. À l'âge de 10 ans, il pousse deux fois et demie.

    Situé profondément dans la cavité abdominale. Devant la glande se trouve l'épiploon et, au niveau de la paroi abdominale antérieure, l'estomac. C'est comme si le duodénum s'enroulait autour de sa tête. Les muscles du dos et la colonne vertébrale sont situés derrière. Il s'avère que c'est un organe, protégé au maximum des influences extérieures..

    Dans l'abdomen, la glande est située horizontalement. Il se compose d'une grosse tête, d'un corps allongé en forme de prisme et d'une queue allongée et effilée. La glande contient deux types de cellules et un stroma, qui est un tissu conjonctif avec des vaisseaux et des canaux situés à l'intérieur.

    Les principales cellules du tissu glandulaire sont des cellules pancréatiques qui produisent des enzymes digestives qui sont ensuite sécrétées dans le tube digestif. Les cellules forment de petits amas - des lobules, chacun ayant son propre canal excréteur.

    De petits canaux fusionnent alors, formant le canal de Wirsung, et lui, à son tour, rejoint le canal cholédoque et pénètre dans le duodénum. La connexion de conduit explique l'apparition fréquente de la jaunisse dans l'inflammation du pancréas.

    Les cellules endocrines, qui produisent l'insuline et le glucagon et les libèrent directement dans le sang, remplissent la fonction intrasécrétoire. Ils sont situés principalement dans la queue de la glande..

    Le pancréas est un vaste réseau de nerfs et de vaisseaux sanguins. Cette innervation intense contribue au fait que le pancréas fait très mal - pour toute pathologie.

    Fonctions pancréatiques

    Production d'enzymes essentielles et participation à la digestion

    Tout ce dont vous avez besoin est contenu dans le suc de la glande, qui commence à être produit immédiatement après que la nourriture pénètre dans l'estomac, et parfois, lorsqu'elle est vue ou lorsque l'odeur est inhalée. Pendant la journée, une moyenne d'environ 600 ml de jus est produite, mais sa quantité varie considérablement - cela dépend du type d'aliment.

    Le jus pancréatique contient des enzymes qui dégradent les protéines (trypsine, chymotrypsine, élastase, collagénase et carboxypeptidase), les graisses (lipase et phospholipase), les glucides (amylase, lactase) et les nucléases qui dégradent l'ADN et l'ARN étrangers.

    Production d'hormones

    Le pancréas produit des hormones qui régulent l'absorption des glucides et assurent la normalisation des processus métaboliques.

    L'insuline régule les niveaux de glucose et stimule sa conversion en glycogène. L'accumulation de glycogène se produit dans le foie et les muscles. Utilisé par le corps au besoin.

    Inversement, le glucagon décompose le glycogène et le convertit en glucose..

    Maladies du pancréas

    Les symptômes de la pathologie du pancréas sont très similaires: douleur dans l'hypochondre gauche ou droit (avec inflammation de la tête), parfois encerclant, irradiant vers le dos et omoplate à gauche. Souvent - nausées, vomissements, selles molles. La douleur pancréatique peut être une douleur aiguë ou constante, qui augmente après des inexactitudes dans l'alimentation.

    Pancréatite aiguë

    La douleur pancréatique avec pancréatite est aiguë, localisée à gauche ou à droite dans le haut de l'abdomen, parfois elle se ceint, accompagnée de nausées et vomissements qui n'apportent pas de soulagement, ballonnements, selles dérangées (diarrhée, constipation).

    Des inclusions biliaires sont souvent détectées dans le vomi. Détérioration de l'état général - fièvre, essoufflement, transpiration.

    Pancréatite chronique

    Le pancréas fait mal dans la pancréatite chronique dans l'hypochondre gauche ou droit, peut être situé au milieu de l'abdomen, redonner à gauche et encercler. La douleur augmente après une heure et demie après avoir mangé.

    Souvent accompagné de nausées, de brûlures d'estomac et d'éructations. Pas rare et flatulences, diarrhée, stéatorrhée (présence de graisse non digérée dans les selles), perte d'appétit et de poids. Jaunissement possible de la peau et de la sclérotique.

    Nécrose pancréatique

    En plus des symptômes ci-dessus, il peut y avoir des vomissements répétés, des rougeurs du visage, une cyanose de la paroi abdominale, une tachycardie, de l'anxiété.

    Les causes de l'inflammation

    Plusieurs facteurs peuvent provoquer des crises de douleur pancréatique:

    • Prédisposition héréditaire.
    • Consommation excessive d'aliments gras, épicés, salés ou d'alcool, obésité.
    • Maladie biliaire, maladies du tractus gastro-intestinal.
    • Modifications du diabète sucré.
    • Infections virales - oreillons, pneumonie, hépatite, varicelle.
    • La présence de parasites dans le corps.
    • Cirrhose du foie, hépatite chronique.
    • Cancer du pancréas et kystes.
    • Maladies auto-immunes.
    • Dommages à la glande pendant la chirurgie.
    • Blessures, empoisonnement aux sels de métaux lourds.
    • Prendre certains médicaments - tétracycline, sulfamides, paracétamol, corticostéroïdes, furosémide.
    • Taux élevés de triglycérides sanguins et de calcium.
    • Changement des niveaux hormonaux (ménopause).

    Pas à la dernière place et malformations: la douleur dans le pancréas provoque une hypoplasie congénitale, la division de la glande et le doublement de ses canaux.

    Comment et comment soulager les douleurs pancréatiques à la maison

    La pancréatite aiguë n'est traitée que dans un hôpital, ainsi que l'ensemble de «l'abdomen aigu», par conséquent, en cas de suspicion primaire d'inflammation pancréatique, appelez une ambulance. Avant son arrivée - pour fournir au patient un repos complet, cela réduira l'apport sanguin à l'organe malade et réduira l'inflammation: allongez-vous sur le dos avec les jambes repliées.

    Le froid est appliqué sur la région épigastrique - un sac de glace, un coussin chauffant avec de l'eau froide. Ne prenez pas d'analgésiques pour ne pas maculer le tableau clinique! Ne réchauffez pas le point sensible! Ne pas manger! Trois principes de base de soins pour la pancréatite aiguë - froid, faim et repos.

    Comment soulager rapidement la douleur pancréatique avec des pilules

    Si le diagnostic est connu, vous pouvez essayer de soulager vous-même la douleur pancréatique à la maison. Tout d'abord, c'est la réception des antispasmodiques:

    • No-shpy,
    • Drotaverina,
    • Papavérine,
    • Spazmalgona.

    Un bon effet est donné par l'antispasmodique myotrope Duspatalin (préparation de mébévérine), qui élimine les spasmes du tractus gastro-intestinal.

    Soulage les spasmes Nitroglycérine - sous la langue.

    Aidera à soulager la douleur du pancréas atropine ou des médicaments de son groupe - Bellalgin, Bellastezin.

    Parmi les analgésiques, un bon effet est obtenu en prenant Analgin ou Ibuprofen, un dérivé de l'acide isopropionique du groupe des analgésiques non narcotiques.

    Maxigan, un dérivé de pyrazolone, est un analgésique-antispasmodique. A un effet combiné efficace.

    L'oméprazole et l'Omez, les inhibiteurs de la pompe à protons, ont un bon effet. Ils affectent également le niveau d'acide chlorhydrique dans l'estomac et réduisent la douleur..

    Préparations pour améliorer la motilité (Motilium, Cerucal) et stabiliser l'équilibre acido-basique dans l'estomac - Almagel, Gastal, Fosfalugel. La cimétidine et la famotidine, qui bloquent la libération d'histamine, inhibent également la production d'acide chlorhydrique dans l'estomac. Et Cerucal peut réduire les nausées existantes.

    Vitamines de tous les groupes, acide lipoïque.

    Préparations enzymatiques

    • Mezim,
    • Mezim-forte,
    • Enzistal,
    • Panzinorm,
    • Créon.

    Pour soulager la douleur dans le pancréas à la maison, prendre 1 à 2 comprimés trois fois par jour pendant ou après les repas (ne pas prendre pendant le jeûne!), Lavés avec de l'eau minérale alcaline - ils aident à améliorer la dégradation des protéines, des graisses et des glucides. Il n'est pas recommandé de prendre des préparations enzymatiques contenant de la bile - Festal, Digestal, Enzistal.

    Thérapie antienzyme

    Il vise à arrêter les processus de destruction du pancréas. Pour une meilleure action, il est possible de combiner la prise des médicaments ci-dessus avec des agents qui inhibent la synthèse protéique des enzymes dans la glande - Contrikal, Trasilol.

    Quelles herbes peuvent soulager la douleur dans le pancréas

    Utilisez des infusions à raison d'une cuillère à soupe par verre d'eau bouillante. Insistez pendant une heure. Prendre un demi-verre avant les repas.

    Un mélange d'une cuillère à soupe d'agripaume, d'immortelle et de calendula. Prendre 5-6 fois par jour.

    Mélanger en proportions égales le millepertuis, la menthe poivrée et l'agripaume. Brasser.

    Prenez une quantité égale de fleurs séchées de camomille et de calendula, de millepertuis, d'absinthe, de sauge, de cresson séché et de prêle. Broyez soigneusement. Brasser. Boire avant les repas.

    Versez deux cuillères à café de graines de cumin avec un verre d'eau bouillante. Insister pendant deux heures, égoutter.

    Verser 50 à 70 g de racine de pissenlit hachée avec un verre et demi d'eau bouillante, insister pendant 2 heures, filtrer.

    Une infusion de racine de chicorée broyée est préparée et prise de la même manière que les moyens ci-dessus. Il est possible d'utiliser de la chicorée instantanée prête à l'emploi, qui a un bon goût - elle peut être remplacée avec succès par du café le matin.

    Remèdes populaires pour la douleur dans le pancréas

    Pressez le jus de deux pommes de terre et de deux carottes. Boire à jeun le matin pendant 7 à 10 jours.

    Mélangez des quantités égales de jus de carottes, de chou et de feuilles de laitue. Boire pendant un mois le matin une demi-heure avant les repas.

    Faire bouillir la gelée d'avoine dans l'eau, ajouter un peu de sel pour le goût, utiliser comme plat principal. Ou prendre une demi-tasse trois fois par jour avant les repas.

    Prévention des crises de douleur

    Il est nécessaire de respecter un régime et un régime: repas fractionnés fréquents (jusqu'à 6 fois par jour) à l'exception des aliments épicés, gras, salés et de l'alcool. Les aliments doivent être chauds et avoir une consistance finement hachée.

    Exclure du menu les plats à forte teneur en huiles essentielles et en substances extractives - café, cacao, bouillons de viande et de poisson forts. Plus - lait entier, légumes frais, fruits, jus de fruits et sodas.

    Inclure plus de soupes en purée, d'omelettes, de soufflés, de mousses, de gelée dans l'alimentation.

    Boire abondante - Borjomi, Essentuki n ° 4, Narzan - jusqu'à deux litres par jour.