Principal

Glandes surrénales

5 maladies de la glande thyroïde

5 maladies de la glande thyroïde

Sans cette petite glande endocrine, le corps ne pourrait pas fonctionner normalement. Lorsque la glande thyroïde est en bonne santé, vous ne vous souvenez même pas de son existence. Cela ne fait pas mal, vous ne pouvez pas le voir ou le sentir avec vos doigts. Par conséquent, lorsque des problèmes de santé apparaissent, il ne vous vient même pas à l'esprit que la glande thyroïde peut être la cause des maux. La glande thyroïde produit des hormones importantes pour le corps. Et son mauvais travail peut entraîner de graves problèmes..

Hyperthyroïdie

Il se trouve que la glande thyroïde produit trop d'hormone. En réponse, la glande pituitaire produit moins de son hormone thyrotropine (TSH). Cela signifie que la glande thyroïde fonctionne trop vite. Si la glande est saine, elle recevra ce signal et se calmera. Si l'interaction entre la glande thyroïde et l'hypophyse est perturbée, la concentration de TSH dans le sang diminue et les hormones thyroïdiennes continuent d'augmenter. Tu te sens mal. Vous êtes irrité, en sueur, vos mains tremblent et votre rythme cardiaque augmente. Vous avez des règles irrégulières et perdez du poids malgré une alimentation normale.

Analyses. Ces symptômes vous obligeront à consulter un thérapeute. Vous recevrez une référence pour une analyse qui montrera la concentration de thyrotropine et de deux hormones thyroïdiennes dans le sang: T4 et T3. Si les résultats sont supérieurs à la normale et que la concentration de TSH est inférieure à 0,1 mU / L, cela indique une hyperthyroïdie. Le thérapeute vous référera à un endocrinologue.

Traitement. Les symptômes désagréables de l'hyperthyroïdie disparaîtront lorsque vous commencerez à prendre le soi-disant. thyrostatiques. Ils ralentissent le travail de la glande. Il est nécessaire de faire une échographie. Le médecin pourra évaluer la position, la taille et la forme de la glande thyroïde et voir s'il y a des nœuds dessus. Si le traitement par thyréostatiques n'a pas fonctionné, de l'iode radioactif est utilisé. Le plus souvent, une dose suffit pour que la glande fonctionne normalement..

Régime. Vous êtes contre-indiqué dans les aliments contenant une grande quantité d'iode, ainsi que dans les médicaments et préparations vitaminées contenant de l'iode.

Mode de vie. Évitez les activités physiques intenses afin de ne pas exercer de stress supplémentaire sur le cœur. Il vaut mieux partir en vacances à la fin de la saison, quand il ne fait plus si chaud. Le bronzage et le bain sont contre-indiqués. Vous ne devez pas faire de procédures thermiques sur la région du cou, telles que des compresses et des inhalations. Le massage de la colonne cervicale est contre-indiqué.

Hypothyroïdie

Si la glande thyroïde produit trop peu d'hormones, des symptômes désagréables apparaissent. Vous grossissez, bien que vous mangez un peu, vous vous sentez fatigué, vous avez la peau sèche, les cheveux tombent et les ongles se cassent. Vous pouvez souffrir d'œdème, d'hypotension artérielle et de taux de cholestérol élevé. Mais la manifestation la plus désagréable de l'hypothyroïdie est les irrégularités menstruelles..

Analyses. Il est nécessaire de vérifier le niveau de l'hormone TSH. S'il est supérieur à 4,5 mU / L, cela indique une hypothyroïdie. Faites attention à vos niveaux d'hormones T3 et T4. Si vous avez cette condition, ce sera en dessous de la normale.

Traitement. Pour compenser le manque d'hormone thyroïdienne, il est nécessaire de prendre l'hormone en comprimés quotidiennement et une alimentation riche en cet élément. Pour que la glande thyroïde fonctionne correctement, elle doit recevoir 150 à 200 mcg d'iode par jour.

Régime. Un moyen efficace d'éliminer la carence en iode est de manger du poisson et des fruits de mer. Les algues et les varechs, ainsi que les kakis, les kiwis et autres fruits, sont de bonnes sources de cet élément..

Mode de vie. Tout type d'activité physique vous sera utile: marche, natation, vélo.

5 maladies de la glande thyroïde

Goitre toxique diffus (maladie de Graves)

Chez certaines personnes, la glande thyroïde ne fonctionne pas correctement car le corps produit des anticorps qui l'attaquent constamment, entraînant une inflammation chronique. Si, par conséquent, la glande thyroïde se développe et commence à produire des quantités excessives de l'hormone, vous souffrez de la maladie de Graves. Le goitre toxique diffus est caractérisé par les manifestations cliniques de l'hyperthyroïdie indiquées ci-dessus. À l'examen, une augmentation de la glande thyroïde est déterminée. Votre cou a un renflement caractéristique (goitre) et une exophtalmie (yeux exorbités).

Analyses. Votre médecin vous référera aux tests d'hormones thyroïdiennes et de TSH. Il est également nécessaire d'établir des anticorps thyroïdiens dans le sérum sanguin. Vous recevrez une référence pour une échographie. Si des nodules sont trouvés dans le goitre, l'endocrinologue vous référera à d'autres tests, comme une biopsie à l'aiguille fine ou une scintigraphie.

Traitement. Vous prendrez des thyrostatiques. Peut nécessiter un apport d'iode radioactif ou une intervention chirurgicale.

Régime. Aucune nourriture spéciale requise.

Mode de vie. Abandonnez les cigarettes, le café fort, le thé et l'activité physique intense.

Goitre nodulaire

La maladie thyroïdienne la plus courante en Russie est le goitre nodulaire. La cause de cette maladie est un apport insuffisant d'iode provenant des aliments dans le corps. Elle se caractérise par la présence d'un nœud (ou plusieurs) dans la glande thyroïde. Dans ce cas, la taille de la glande thyroïde peut sensiblement augmenter.

Analyses. La recherche principale est l'échographie. Si le médecin trouve une bosse, il vous référera pour une biopsie à l'aiguille fine. Il est toujours nécessaire si le diamètre du nœud est supérieur à 1 cm.Le médecin peut également vous référer pour une scintigraphie afin de déterminer la nature des nœuds et leur capacité à absorber l'iode..

Traitement. Le médecin doit évaluer les résultats de la biopsie obtenue. En l'absence de cellules malignes, l'endocrinologue sélectionnera une thérapie individuelle pour vous. Si les résultats de la cytologie sont mauvais, le patient est indiqué pour une intervention chirurgicale. N'ayez pas peur d'un diagnostic terrible: un traitement rapide contribue à un rétablissement complet tout en maintenant la capacité de travailler.

Régime. La prévention du développement du goitre nodulaire consiste en l'apport quotidien de sel iodé et de médicaments contenant de l'iode. La dose pour un adulte est de 200 mcg par jour.

Mode de vie. Un bon moyen de fournir de l'iode au corps est de passer des vacances à la mer en hiver comme en été. Une grande quantité de cet élément dans l'air reconstituera les réserves d'iode. Cependant, vous devez vous protéger des rayons directs du soleil - essayez de ne pas prendre le soleil.

Maladie de Hashimoto (thyroïdite auto-immune)

C'est une maladie génétique qui peut être héréditaire. Il consiste en la formation d'anticorps dans la glande thyroïde qui détruisent les cellules de la glande. Dans le même temps, ils réduisent l'efficacité de la glande, entraînant une hypothyroïdie. C'est une maladie chronique qui nécessite un traitement à vie..

Analyses. Il est nécessaire d'examiner le niveau d'hormones thyroïdiennes, l'hormone TSH et d'établir la présence d'anticorps dirigés contre la TPO et la TG. Vous devriez absolument avoir une échographie de la glande thyroïde.

Traitement. Vous devez prendre des hormones thyroïdiennes, contrôler la concentration de TSH dans le sang et le taux de cholestérol. Si des nodules de plus de 1 cm sont détectés, votre médecin vous référera pour une biopsie à l'aiguille fine.

Régime. Avec une TSH normale et aucun symptôme d'hypothyroïdie, aucun régime spécial n'est requis.

Mode de vie. Etre pro-actif. Marchez ou faites de l'exercice pendant au moins 30 minutes par jour. Vous devez être prudent avec les procédures cosmétiques - consultez toujours votre endocrinologue au préalable.

LES MALADIES DE LA GLANDE THYROÏDE chez les femmes, en particulier en âge de procréer, surviennent 5 à 7 fois plus souvent que chez les hommes. En règle générale, ces problèmes surviennent chez les personnes âgées de 30 à 50 ans, mais ils peuvent également être congénitaux. Selon l'OMS, environ 3% de la population mondiale souffre d'un dysfonctionnement thyroïdien..

IL EST IMPORTANT DE SAVOIR

Combien coûtent les tests?

Analyse du niveau de l'hormone TSH (thyrotropine) Vous donnez du sang, toujours à jeun et seulement jusqu'à 10 heures du matin. L'analyse est gratuite sur le lieu de résidence. Dans une clinique privée, le coût de l'analyse est d'env. 300 à 500 roubles.

Analyse du niveau d'hormones T3 et T4 (seules les fractions libres sont informatives). La triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4) sont déterminées sur la base d'un test sanguin. Avec référence - gratuit, dans un laboratoire privé - env. 300 à 500 roubles.

Échographie de la glande thyroïde. L'étude vous permet de vérifier l'état de la glande thyroïde, s'il y a des nœuds dessus. Sur recommandation d'un endocrinologue - gratuit, en clinique privée - à partir de 1000 roubles.

Biopsie à l'aiguille fine. Cette étude est nécessaire si le diamètre du nœud dépasse 1 cm.Avec une référence d'un endocrinologue - gratuitement, dans une clinique privée - à partir de 1000 roubles.

Scintigraphie. Sert à vérifier l'activité fonctionnelle des nœuds. Après la fin de l'étude, vous devez boire 1,5 litre d'eau et marcher pendant trois heures afin d'éliminer le radio-isotope avec l'urine dès que possible. Le coût approximatif est d'environ 300 roubles. Actuellement, cette méthode est peu utilisée..

Que pouvez-vous faire vous-même

L'hyperthyroïdie ne peut être guérie avec des herbes. Mais vous pouvez atténuer les manifestations désagréables de la maladie. Avec la transpiration, l'insomnie, l'augmentation du rythme cardiaque et l'anxiété, les sédatifs à base de plantes aideront. Disponible en pharmacie sans ordonnance.

Une glande thyroïde hypertrophiée: comment elle menace?

La glande thyroïde est un organe important du système endocrinien responsable de la production d'hormones contenant de l'iode. Quand elle est en ordre, rien ne dérange une personne, mais les moindres changements dans son travail affectent immédiatement le travail de tout l'organisme. Pourquoi une glande thyroïde hypertrophiée est-elle dangereuse? Et le réduit? Sur quelles bases pouvez-vous diagnostiquer vous-même le problème et qui contacter si la glande thyroïde est hypertrophiée?

Emplacement et structure

La glande thyroïde est située à l'avant du cou, près de la trachée. Il se compose de deux lobes égaux, le lobe gauche est connecté au petit isthme droit. Normalement, la glande thyroïde a un volume modéré, ne gonfle pas à la surface du cou et n'est pas enfoncée. Pour les hommes, le volume est de 25 ml, pour les femmes, il est inférieur à 18 ml. Chez un nouveau-né, il pèse 2-3 g, mais il grandit au fur et à mesure que tout le corps grandit, et à l'âge de 20 ans, son poids peut atteindre 25-30 g.

Les cellules du tissu conjonctif de la glande thyroïde produisent des hormones contenant de l'iode - triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4), qui sont activement impliquées dans le travail du tractus gastro-intestinal, des systèmes nerveux, cardiovasculaire et génito-urinaire.

Une modification du volume de la glande thyroïde est le premier signal d'un dysfonctionnement de son travail. Il peut être augmenté (ce qui est plus fréquent) ou diminué. Il convient de noter que l'élargissement de la thyroïde est plus typique chez les femmes que chez les hommes. Ce dysfonctionnement est particulièrement fréquent chez les adolescents et les retraités..

Quel changement menace?

Une glande thyroïde hypertrophiée est un symptôme physique de son fonctionnement anormal. Une légère augmentation de taille est observée chez 40% de la population, et seulement chez 5% elle nécessite une intervention médicale. Une glande thyroïde hypertrophiée peut être le signe de telles maladies:

  • hyperthyroïdie - production excessive d'hormones T3 et T4. Cela conduit à une augmentation notable du métabolisme. La cause peut être une tumeur de la glande thyroïde, de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, une inflammation de la glande ou une maladie de Graves (maladie de Graves);
  • hypothyroïdie - production insuffisante d'hormones iodées. Elle peut être causée par un manque d'iode dans l'alimentation, un dysfonctionnement de la glande elle-même et de l'hypophyse ou de l'hypothalamus. Le cas le plus courant;
  • euthyroïdie - il y a une augmentation du volume de la glande thyroïde, mais le niveau d'hormones produites dans le corps reste normal en raison de l'augmentation de la production d'hormone stimulant la thyroïde par l'hypophyse. Le plus souvent, ce n'est pas un cas clinique et survient pendant la puberté, et une telle augmentation de la glande thyroïde chez la femme est possible pendant la grossesse, la ménopause.

Si la glande thyroïde est agrandie, le métabolisme dans le corps est perturbé, ce qui entraîne des conséquences telles que la fatigue chronique, l'irritabilité, la distraction, le ralentissement des processus de pensée, ainsi que des problèmes de puissance. Pour compenser la carence en iode, la glande thyroïde grossit - d'abord légèrement, puis de manière significative. Mais souvent, cela ne suffit pas et une thérapie est nécessaire. Les conséquences d'une hypertrophie de la glande thyroïde sont complètement réversibles si vous agissez en temps opportun. Si, cependant, lors d'une visite chez un médecin et d'un examen, resserrez, le goitre peut atteindre une taille critique - dans ce cas, vous devrez utiliser des hormones artificielles tout au long de la vie.

Raisons de dysfonctionnement

Si la glande thyroïde est hypertrophiée, les raisons en sont très probablement les suivantes:

  • alimentation déséquilibrée (carence en iode dans le corps) - par conséquent, il est important de manger du poisson de mer et d'autres fruits de mer, du sel iodé, des noix;
  • conditions environnementales défavorables - des substances nocives, pénétrant dans le corps, peuvent entraîner une augmentation de la glande thyroïde;
  • carence en vitamine D - pendant la saison chaude, il est recommandé d'être au soleil plus souvent (à des heures sûres), pendant la saison froide - pour prendre cette vitamine en plus;
  • disposition héréditaire - si une augmentation de cette glande est observée chez des parents proches, cela peut être transmis;
  • dysfonctionnement de la glande pituitaire ou de l'hypothalamus - le travail de ces parties du cerveau est étroitement lié au travail de la glande thyroïde;
  • stress chronique, anxiété - la glande thyroïde est très sensible à l'état émotionnel;
  • manque d'activité physique;
  • la présence d'infections bactériennes qui suppriment l'activité de la glande.

Il peut y avoir une raison, mais le plus souvent il y en a plusieurs. Et il n'est pas toujours possible d'établir un lien direct entre la cause et la maladie évolutive..

Il est important de faire attention à votre alimentation, de faire du sport et de simplement mener une vie active, de prendre soin de votre santé et de vous reposer - si vous faites cela, il n'y aura aucune raison pour la croissance de la glande thyroïde, sauf peut-être seulement l'hérédité..

Symptômes et diagnostic

Les symptômes d'une hypertrophie de la glande thyroïde (en plus de la croissance physique) peuvent avoir les éléments suivants:

  • un changement brusque du poids corporel - à la fois une augmentation et une diminution;
  • changement de fréquence cardiaque;
  • violation de la thermorégulation - la transpiration augmente, des frissons ou de la fièvre peuvent être ressentis;
  • problèmes gastro-intestinaux;
  • fatigue accrue, apathie;
  • irritabilité, dépressions nerveuses;
  • serrant le cou comme une cravate étroitement liée.

Mais ici, il est important de ne pas confondre causes et conséquences. Par exemple, une personne occupant un poste de direction peut éventuellement devenir très irritable, ce qui sera attribué aux conditions de travail et à une augmentation de la glande thyroïde - aux conséquences d'un état émotionnel nerveux. Mais en fait, tout sera l'inverse: la présence d'une infection dans le corps entraîne un dysfonctionnement de la glande thyroïde, et un manque d'iode provoque un état nerveux.

Les symptômes et le traitement sont bien sûr liés, mais les causes sont tout aussi importantes. C'est pourquoi vous ne devez pas prendre le diagnostic en main - il est préférable de contacter immédiatement les professionnels dès l'apparition des symptômes. La seule chose qui peut être faite à la maison est de tester le niveau d'iode dans le corps. Pour ce faire, avant de vous coucher, appliquez un filet d'iode sur la jambe, le bras ou le ventre à l'aide d'un coton-tige. Si le matin il n'y a pas de trace de grille d'iode, cela signifie qu'il y a une carence en iode dans l'organisme. Si le maillage ne pâlit pas en un jour ou ne pâlit que légèrement, il y a un excès d'iode dans le corps.

Si la glande thyroïde est hypertrophiée, vous devriez consulter un endocrinologue. Le diagnostic dans ce cas se déroulera dans l'ordre suivant:

  1. examen physique, entretien avec le patient;
  2. un test sanguin pour déterminer les anticorps et les niveaux d'hormones;
  3. Échographie de la glande thyroïde;
  4. scintigraphie (facultative - introduction d'un isotope radioactif et balayage);
  5. histologie (facultatif - examen en laboratoire d'un échantillon de tissu).

Comment se déroule le traitement

Ce n'est qu'après avoir effectué les recherches nécessaires et obtenu toutes les informations nécessaires que le médecin peut déterminer pourquoi la glande thyroïde a augmenté et, par conséquent, prescrire un traitement. Si l'augmentation de la glande thyroïde est insignifiante, vous pouvez simplement modifier le régime quotidien et le régime alimentaire - et ne pas traiter avec des médicaments.

Si l'augmentation de la glande thyroïde est plus importante, l'hormone torixine ou thyréostatique est prescrite, en fonction du diagnostic exact (la posologie est prescrite par le médecin individuellement). Au fil du temps, les hormones normalisent la taille et la fonction de la thyroïde.

Dans les cas particulièrement difficiles - si la glande thyroïde est trop agrandie et pendant une longue période - une intervention chirurgicale peut être nécessaire avec un retrait partiel ou complet de celle-ci. Une intervention chirurgicale est indiquée si, après un traitement médicamenteux, elle continue d'augmenter, ce qui signifie que les hormones ne sont pas assez efficaces. En outre, les indications chirurgicales sont la présence de gros nœuds et de kystes (plus de 3 cm de diamètre), la localisation du goitre nodulaire derrière le sternum, la présence d'une tumeur - à la fois bénigne et maligne. Avec une résection complète, le corps n'est plus capable de produire indépendamment les hormones contenant de l'iode T3 et T4, par conséquent, leur utilisation à vie sous forme de comprimés est nécessaire.
Une autre méthode utilisée dans le traitement de cette maladie est l'introduction d'iode radioactif. Cette méthode est utilisée pour les patients de plus de 40 ans. Il s'agit d'une méthode controversée, car il est extrêmement difficile de choisir la dose d'iode radioactif et de prédire la réponse du corps à un tel traitement. Souvent, à la suite du traitement de l'hyperthyroïdie de cette manière, le patient acquiert une hypothyroïdie et vice versa..

Une thyroïde hypertrophiée n'est pas une condamnation à mort. Pour éviter une communication étroite avec un endocrinologue, dans la plupart des cas, il suffit de savoir pourquoi cela se produit et d'essayer d'éliminer toutes ces raisons. Une glande thyroïde légèrement agrandie peut ne causer aucun problème. Néanmoins, s'il y a des soupçons et des symptômes, vous ne devez pas reporter la consultation: il vaut mieux subir un examen et s'assurer que tout est en ordre. Vous pouvez également identifier le problème et recevoir un traitement à un stade précoce. Dans ce cas, vous n'avez pas à penser à quoi faire si la glande thyroïde est agrandie à une taille critique..

Hypertrophie thyroïdienne: causes, symptômes, traitement

Au sens figuré, la glande thyroïde est une barrière protectrice d'un corps sain.

Seules quelques personnes réalisent l'importance et le caractère indispensable de cet organe, tandis que la majeure partie de la population n'associe en aucune façon les maladies survenues à des troubles de la glande thyroïde..

Pendant ce temps, le fonctionnement normal de presque tous les systèmes et organes internes dépend de l'état de la glande thyroïde, et tout dysfonctionnement de la glande thyroïde peut entraîner le développement de maladies, souvent assez graves..

  • Élargissement de la glande thyroïde: symptômes et traitement
    • Les principales étapes de la maladie
    • Formes d'élargissement de la glande thyroïde
    • Augmentation de la thyroïde: causes
    • La glande thyroïde est hypertrophiée: symptômes
  • Augmentation de la glande thyroïde: que faire?
    • Traitement de l'hypothyroïdie
    • Traitement de l'hypothyroïdie
    • La prévention

Élargissement de la glande thyroïde: symptômes et traitement

À quoi sert la glande thyroïde? Cet organe important est responsable de la production d'hormones iodées: thyroxine, triiodothyronine et calcitonine. Ces hormones sont impliquées dans les processus suivants:

  • Formation, croissance des os et des tissus;
  • coordination du système nerveux;
  • normalisation du métabolisme;
  • fournir de l'énergie aux cellules du corps.

À première vue, il peut sembler que ce n'est pas un travail si dur, mais sans cela, le fonctionnement normal du corps est tout simplement impossible. L'une des maladies les plus courantes du système endocrinien est une hypertrophie de la glande thyroïde, et cette pathologie affecte à la fois les hommes et les femmes, quel que soit leur âge..

Le danger de la pathologie réside dans le fait qu'aux premiers stades de son développement, il n'est pas toujours possible de remarquer les changements affectant l'organe. En d'autres termes, la maladie commence secrètement. Mais si, néanmoins, vous remarquez le développement de la maladie, vous ne devez pas l'ignorer et laisser le processus sans surveillance. Très souvent, de tels changements indiquent des pathologies graves du système endocrinien..

Les principales étapes de la maladie

Le développement de la pathologie passe par cinq étapes.

La première

Au premier stade du développement de la pathologie, il n'y a pratiquement aucun symptôme. Lors de l'examen visuel et de la palpation, aucun changement n'est également observé. Un petit isthme ne peut être vu qu'en avalant.

La deuxième

La forme du cou n'est pas modifiée, la palpation révèle une légère augmentation de la glande thyroïde, les petits nœuds sont déterminés, l'asymétrie n'est pas visible.

Troisième

Il y a une augmentation notable du volume du cou, les lobes de la glande thyroïde sont bien palpables. Le patient a besoin de soins médicaux.

Quatrième

Il se caractérise par une forte augmentation de l'organe affecté, il y a des changements importants dans la configuration du cou.

Le cinquième

La glande thyroïde atteint une taille incroyable, ce qui entraîne une compression de la trachée et de l'œsophage. En conséquence, il y a des difficultés à manger et des problèmes respiratoires. De plus, à la dernière étape, la voix est presque complètement perdue..

Formes d'élargissement de la glande thyroïde

Il existe plusieurs formes de la maladie, qui sont déterminées en fonction de l'état des tissus hypertrophiés. Avec une augmentation uniforme, ils parlent du développement d'un goitre diffus, mais si la formation de nodules est notée, une augmentation nodulaire est diagnostiquée. Les nœuds peuvent être de différentes tailles - de très petits à assez grands.

Si leur taille a atteint 1 cm ou plus, on peut parler du développement d'une maladie grave, car ces nœuds dégénèrent souvent en tumeurs cancéreuses. Dans de tels cas, une biopsie est nécessaire..

En plus de ces deux formes, il existe une troisième - mixte. Son développement commence par un élargissement diffus, suivi de la formation de nodules..

Augmentation de la thyroïde: causes

Il existe plusieurs facteurs dont la présence augmente la probabilité de développer un goitre, parmi lesquels on peut distinguer les suivants:

  • Intoxication environnementale. Les toxines présentes dans l'environnement ont un effet destructeur sur le système des glandes endocrines. La fonctionnalité de la glande thyroïde en souffre également..
  • Stress constant. Malheureusement, en nos temps de turbulence, un tel phénomène se produit assez souvent. Par conséquent, les experts, en plus du traitement principal, recommandent de mener des séances de relaxation psychologique, de méditation et de yoga..
  • Mauvaise alimentation et carences en micronutriments. Parmi les raisons les plus courantes d'un tel plan, on peut noter un manque d'iode dans les aliments et l'eau. De plus, une faible teneur en oligo-éléments tels que le fluorure et le sélénium dans les aliments peut également déclencher le développement de la maladie..
  • La défaite de l'hypothalamus et de la glande pituitaire. Les substances produites par ces glandes endocrines ont un effet significatif sur le fonctionnement de la glande thyroïde. Ainsi, l'hormone stimulant la thyroïde sécrétée par l'hypophyse contrôle le fonctionnement ultérieur de la glande et l'hypothalamus prend en charge l'effet inverse sur la glande thyroïde..
  • Hypovitaminose. Il faut se rappeler qu'une carence en vitamines entraîne un dysfonctionnement de la glande thyroïde..
  • La présence de lésions infectieuses dans le corps. Certaines infections bactériennes nuisent au fonctionnement de la glande thyroïde.
  • Un mode de vie sédentaire et un manque d'exercice.
  • Mauvaises habitudes. Les personnes souffrant de dépendance à l'alcool, au tabac et aux drogues sont plus susceptibles de souffrir de maladies du système endocrinien.
  • Manque de lumière du soleil. Si une personne ne suffit pas dans la rue, le manque de soleil entraîne une perturbation de la glande thyroïde..
  • Activité de travail dans la production dangereuse.
  • Maladies chroniques: pathologies des reins, du foie, du système cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal, ainsi que du diabète sucré.
  • Troubles hormonaux.
  • Grossesse et accouchement.

La glande thyroïde est l'un des organes les plus importants du système endocrinien et même des changements mineurs dans son travail affectent négativement le fonctionnement de tout l'organisme dans son ensemble. Tout d'abord, cela affecte le bien-être général d'une personne, ainsi que la santé reproductive des femmes..

Le goitre est toujours causé par des changements hormonaux. Les problèmes de thyroïde sont plus susceptibles de toucher les femmes que les hommes. Cela s'explique par l'émotivité accrue du beau sexe, la faiblesse de son système immunitaire, ainsi que des changements hormonaux périodiques dans le corps..

Tous les facteurs ci-dessus peuvent entraîner des complications. Par exemple, les premières règles, la puberté, la grossesse, l'accouchement et le début de la ménopause sont un bouleversement sérieux pour la glande thyroïde. Tous ces événements importants dans la vie d'une fille et d'une femme affaiblissent leur système endocrinien, le rendant sans défense contre les poussées hormonales récurrentes, et provoquent le développement d'une carence aiguë en iode. Et un stress constant et une immunité affaiblie s'ajoutent aux raisons ci-dessus, ce qui conduit finalement à des problèmes avec la glande thyroïde.

La glande thyroïde est hypertrophiée: symptômes

Les signes courants d'un dysfonctionnement de la glande thyroïde sont les suivants:

  • Fatigue et fatigue constantes;
  • violation du rythme cardiaque;
  • troubles du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation), nausées, vomissements;
  • perte de cheveux progressive;
  • violation des fonctions visuelles;
  • trouble du sommeil, irritabilité accrue;
  • violation de la thermorégulation: une sensation de chaleur ou de frissons;
  • problèmes de puissance chez les hommes et irrégularités menstruelles chez les femmes.

Comme mentionné précédemment, la perturbation de la glande thyroïde peut s'exprimer sous deux formes: l'hypothyroïdie, caractérisée par une diminution du taux d'hormones thyroïdiennes, et l'hyperthyroïdie (thyrotoxicose), qui se caractérise par une production excessive d'hormones. Chacune de ces formes a ses propres caractéristiques spécifiques..

Symptômes d'hypothyroïdie:

  • Gonflement du visage, des paupières, des membres supérieurs et inférieurs;
  • gain de poids dû à un ralentissement des processus métaboliques;
  • fragilité, sécheresse et chute des cheveux;
  • diminution de l'appétit;
  • intolérance au froid, frissons, frissons constants;
  • bouche sèche;
  • abaisser la tension artérielle;
  • augmentation du taux de cholestérol sanguin;
  • ralentissement de la fréquence cardiaque: le nombre de pulsations ne dépasse pas 60;
  • somnolence, léthargie, faiblesse générale du corps;
  • maux de tête;
  • déficience auditive, enrouement, difficulté à respirer;
  • desquamation, sécheresse, jaunissement ou pâleur de la peau;
  • humeur dépressive, dépression;
  • diminution des performances, troubles de la mémoire;
  • signes d'anémie ferriprive;
  • les femmes ont des irrégularités menstruelles;
  • picotements dans les mains.

Symptômes d'hyperthyroïdie:

  • Essoufflement, augmentation de la pression artérielle;
  • transpiration accrue et mauvaise tolérance aux températures élevées;
  • perte de poids avec augmentation de l'appétit et bonne nutrition;
  • cheveux gris précoces, ongles cassants et cheveux clairsemés;
  • augmentation de la fréquence cardiaque (plus de 90 battements / minute);
  • humidité de la peau, parfois - une violation de la pigmentation de la peau;
  • fatigue rapide et faiblesse musculaire;
  • dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal (constipation, diarrhée, vomissements);
  • envie fréquente d'uriner, soif constante;
  • troubles du sommeil;
  • tremblement des membres supérieurs;
  • trouble de la fonction sexuelle;
  • problèmes de vision: larmoiement, photophobie, développement des yeux exorbités;
  • anxiété, irritabilité, sensation constante de peur, nervosité, irritabilité.

Augmentation de la glande thyroïde: que faire?

Si la glande thyroïde est hypertrophiée, il est nécessaire de commencer de toute urgence à traiter la pathologie, mais tout d'abord, vous devez consulter un endocrinologue et subir l'examen de laboratoire nécessaire. Un traitement opportun et correct augmente la probabilité de restaurer la taille naturelle de la glande thyroïde et contribue à la normalisation de ses fonctions. Vous devez d'abord ramener le niveau d'hormones thyroïdiennes à la normale..

Traitement de l'hypothyroïdie

Au stade initial du traitement, un traitement de substitution est effectué. Le patient se voit prescrire des médicaments (dérivés de la tyrosine) qui ont un effet similaire aux hormones thyroïdiennes. Ces médicaments comprennent les suivants:

  • Liothyronine;
  • Eutirox;
  • Triiodothyronine;
  • Lévothyroxine sodique.

Le choix du médicament, ainsi que sa posologie, sont déterminés individuellement, en fonction des résultats de l'examen. Les mêmes médicaments sont prescrits pour le goitre diffus non toxique, les néoplasmes de la glande thyroïde, ainsi que pour éviter les récidives après une opération pour enlever une partie de la glande thyroïde.

Les patients souffrant de troubles des reins, du foie, ainsi que les personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires (hypertension, angine de poitrine, ischémie) doivent être particulièrement prudents lors de la prise d'hormones thyroïdiennes..

Traitement de l'hypothyroïdie

Le traitement de l'hyperfonctionnement de la glande thyroïde est effectué de trois manières: traitement médicamenteux, ablation de la glande entière ou d'une partie de celle-ci par chirurgie, et traitement à l'iode radioactif, qui a un effet destructeur sur les nodules et l'excès de tissu thyroïdien..

Le traitement médicamenteux consiste en l'utilisation de médicaments thyrostatiques qui suppriment l'activité excessive de la glande thyroïde. Ces médicaments comprennent les suivants:

  • Tyrosol;
  • Mercazolil;
  • Propylthiouracile;
  • Thiamazole;
  • Propicil;
  • préparations de lithium.

Les préparations contenant de l'iode radioactif suppriment la synthèse de la triiodothyronine (t3) et de la thyroglobuline (t4), empêchent leur libération de la glande thyroïde, la capture de l'iode par la glande thyroïde et l'activation des hormones thyroïdiennes.

Les patients souffrant de leucopénie, de lésions hépatiques sévères, ainsi que les femmes pendant l'allaitement sont contre-indiqués pour prendre ces médicaments.

Le traitement à l'iode radioactif n'est indiqué que si le patient a déjà 40 ans. La difficulté de réaliser une telle thérapie est qu'il est assez difficile de trouver le bon dosage et de prédire la réaction de la glande thyroïde. Il arrive souvent qu'après la normalisation de la glande thyroïde, le développement de l'hypothyroïdie commence, donc un traitement de soutien supplémentaire est nécessaire.

Dans les cas particulièrement graves, une intervention chirurgicale est effectuée. Les facteurs suivants peuvent en servir de base:

  • Localisation rétrosternale de l'élargissement nodulaire de la glande thyroïde;
  • la présence de gros kystes (plus de trois cm);
  • suspicion d'une tumeur cancéreuse;
  • la présence de nœuds dans la glande thyroïde, dont la taille est supérieure à 2,5-3 cm;
  • adénome thyroïdien.

La prévention

Il est conseillé aux personnes vivant dans des régions considérées comme carencées en iode d'utiliser du sel iodé au lieu du sel de table ordinaire, d'inclure plus d'aliments à forte teneur en iode dans leur alimentation et de prendre des médicaments contenant cet élément. Les préparations contenant de l'iode doivent être suivies en cours, et seulement après consultation d'un médecin, car un excès d'iode est aussi dangereux que sa carence.

Une prudence particulière lors de l'utilisation de ces médicaments doit être observée chez les personnes atteintes de goitre nodulaire, ainsi que chez les patients âgés présentant une hypertrophie de la thyroïde..

Aliments riches en iode:

  • germe de céréales;
  • un poisson;
  • algue;
  • fruits de mer: moules, crevettes, crustacés, calamars.

Tous les aliments ci-dessus doivent être consommés régulièrement, pas de temps en temps. Ne les exposez pas à une cuisson prolongée, car cela réduirait la teneur en iode..

Vous pouvez vous protéger des maladies de la glande thyroïde, sous réserve d'un mode de vie sain, de la normalisation du travail et du repos, du refus des mauvaises habitudes, ainsi que de la prise de médicaments contenant de l'iode en cas de carence de cet élément dans la nourriture et l'eau, repos régulier en mer. Les examens médicaux annuels sont d'une grande importance pour la détection précoce de la pathologie..

Que faire si la glande thyroïde est hypertrophiée, pour quelles raisons cela se produit, des symptômes possibles

La glande thyroïde est un organe qui peut entraîner des déséquilibres dans tout le corps humain. Une hypertrophie de la glande thyroïde est une pathologie courante à notre époque, qui touche plus de 50% de la population mondiale. Malheureusement, dans la plupart des cas, le problème n'est pas résolu au stade initial, mais le patient est amené à des complications lourdes de conséquences désagréables..

Causes d'une hypertrophie de la glande thyroïde

Une glande thyroïde hypertrophiée a son propre nom - goitre. Une telle pathologie peut se développer chez des personnes indépendamment de l'âge, du sexe et les raisons suivantes peuvent être les causes de la violation:

Les raisons de la pathologie sont nombreuses

  • L'abus d'alcool et le tabagisme. Les mauvaises habitudes frappent le système immunitaire, ce qui affaiblit gravement le corps et résiste à peine aux virus et aux bactéries.
  • Les maladies chroniques sous forme aiguë peuvent entraîner des complications à n'importe quel organe d'une personne, y compris la glande thyroïde..
  • Mauvaise écologie.
  • Travailler dans la production dangereuse.
  • Violation des règles alimentaires. La consommation fréquente de malbouffe, les produits semi-finis affecte négativement l'état de la glande thyroïde.
  • Manque d'iode dans le corps.
  • Travail insuffisant de l'hypothalamus et de la glande pituitaire. La violation du signal de ces organes affecte de manière destructrice le travail de tout l'organisme..
  • Néoplasmes.
  • Changement des niveaux hormonaux. Cet élément comprend le plus souvent des représentantes féminines, car leur corps subit un tel changement plus d'une fois dans sa vie, ce sont: la puberté (début des règles), la grossesse, l'accouchement, la ménopause.
  • Tension nerveuse, stress.
  • Changements dans la glande pour diverses raisons.
  • Les effets négatifs des médicaments qui peuvent inhiber les hormones thyroïdiennes.

La glande thyroïde produit des hormones vitales qui sont responsables de tous les processus métaboliques du corps. Les violations dans le travail de cet organe conduisent à des processus irréversibles..

Les endocrinologues notent que la principale raison de l'élargissement de la glande thyroïde est une carence prolongée en iode. À la recherche de ce composant, l'organe commence à augmenter son volume et peut atteindre des tailles impressionnantes, dangereuses pour la santé de tout l'organisme..

Symptômes

Les symptômes d'anomalies de la taille de la glande thyroïde ne sont pas immédiatement remarqués par le patient, le plus souvent des pathologies visibles apparaissent en fonction du stade. Il est possible de révéler une augmentation d'un organe en utilisant le sondage (palpation), l'échographie, la radiographie. Les principaux symptômes sont les suivants:

Douleur en avalant

  1. Au stade initial, il est impossible de remarquer une augmentation par vous-même, mais en avalant de la salive ou de la nourriture, le patient remarque un inconfort.
  2. Au deuxième stade, il est possible de sentir certains lobes de la glande hypertrophiée et de l'isthme.
  3. Dans la troisième étape, une augmentation peut être vue visuellement, car le cou s'épaissit et prend des contours anormaux.
  4. Le quatrième degré se produit lorsque la glande thyroïde fait saillie sur les côtés et interfère avec la déglutition.
  5. La cinquième étape est l'une des plus difficiles. Pendant cette période, le cou est défiguré, il y a une forte pression sur l'œsophage et la trachée. La personne a des difficultés à respirer, avale mal, remarque des changements dans le timbre de la voix et éprouve constamment de la douleur.

En outre, les symptômes secondaires indiquent un problème avec la glande thyroïde:

  • le poids corporel devient inférieur ou supérieur, sans raison apparente
  • une arythmie se développe (augmentation de la fréquence cardiaque)
  • changements de caractère, de l'irritabilité apparaît
  • insomnie
  • les cheveux perdent leur apparence saine et commencent à tomber
  • la transpiration augmente
  • il y a des irrégularités dans le cycle menstruel
  • la vision diminue
  • une toux qui n'est pas la cause d'un rhume ou d'une manifestation de problèmes pulmonaires
  • constipation ou diarrhée
  • tremblement de la main

Où se manifeste la douleur avec une glande thyroïde hypertrophiée

L'élargissement de la glande provoque des sensations désagréables que les experts ne peuvent appeler la douleur. Mais de nombreux patients se plaignent de ressentir des douleurs au cou. Le plus souvent, les patients notent les manifestations d'inconfort suivantes:

  • brûlant
  • pression
  • le col, l'écharpe interfère constamment
  • sensation désagréable dans le cou

La douleur se manifeste par les diagnostics suivants:

  • cancer de la glande
  • thyroïdite
  • hypothyroïdie
  • adénome de la glande
  • thyrotoxicose
  • ganglions thyroïdiens

La douleur survient dans la gorge, l'œsophage, la trachée et peut provoquer de la fièvre. En outre, parallèlement aux sensations douloureuses, une faiblesse sévère, des douleurs articulaires et des maux de tête surviennent..

En cas de douleur dans la glande thyroïde, il est recommandé de consulter d'urgence un endocrinologue. Étant donné que de telles manifestations de la maladie peuvent entraîner de graves conséquences, même la mort.

Étapes du processus

La pathologie se développe progressivement, au début, les symptômes de la maladie sont similaires à la fatigue chronique ou au rhume et ne présentent pas de danger pour la vie du patient.

La glande thyroïde grossit avec les maladies suivantes:

Les experts divisent l'apparence du goitre en plusieurs étapes. La classification de l'OMS en compte trois et les endocrinologues russes cinq:

  1. Le stade initial ou zéro, lorsqu'il n'y a pas de manifestations visibles et d'inconfort.
  2. Première étape. Dans ce cas, les lobes de la glande sont légèrement élargis, il y a un inconvénient pendant le processus de déglutition.
  3. Deuxième étape. Les signes d'agrandissement sont visibles avec une légère pression et visuellement.
  4. Troisième étape. Une glande thyroïde hypertrophiée est visible à l'œil nu.
  5. Quatrième étape. La forme asymétrique de la glande est visuellement perceptible, l'isthme est perceptible sans dispositifs spéciaux. Pendant cette période, un essoufflement sévère apparaît, la prise alimentaire est difficile..
  6. Cinquième étape. Cette étape se caractérise par l'apparition d'un gros épaississement au niveau du cou, qui provoque des douleurs et peut être fatal..

Formes d'agrandissement

Les formes de goitre sont subdivisées en les pathologies suivantes:

  • endémique, caractérisée par une carence en iode
  • sporadique
  • goitre toxique diffus, également appelé thyrotoxicose, maladie de Graves
  • hypothyroïdie, due à une diminution de la fonction des glandes
  • thyroïdite ou inflammation de la glande thyroïde
  • néoplasmes, dommages
  • hyperthyroïdie, due à une fonction accrue des glandes

Changements diffus

Dans ce cas, la fonction de la glande augmente et elle augmente en raison de changements auto-immuns dans le corps. L'anomalie est typique des femmes de 20 à 50 ans. La cause la plus fréquente de cette forme est l'hérédité, qui est associée à un défaut du système immunitaire. Ce processus affecte négativement l'apparence des protéines - des auto-anticorps qui stimulent la production d'hormones ou agrandissent la glande thyroïde..

Aux premiers stades du processus, les patients se plaignent de sautes d'humeur, d'insomnie, d'arythmie, de diarrhée, de perte de poids avec augmentation de l'appétit. Au fur et à mesure que la maladie progresse, des tremblements apparaissent dans les doigts. Dans certains cas, les experts notent l'expansion des pupilles du patient et l'apparition d'un éclat spécial.

Agrandissement du nœud de la glande

La manifestation la plus courante du goitre. Un nœud est une zone de tissu délimitée par une capsule spécifique. À la palpation, une zone compactée est ressentie et de telles manifestations sont également clairement visibles à l'aide de l'échographie. Les nœuds peuvent apparaître, à la fois au singulier et au pluriel, et ne sont pas toujours le résultat de troubles hormonaux:

  1. Les nœuds peuvent être malins ou bénins.
  2. Il y a des moments où les nœuds sont situés derrière le sternum.
  3. Si du liquide apparaît à l'intérieur du nœud, les spécialistes diagnostiquent un kyste d'organe.

Les raisons de l'apparition des nœuds comprennent:

  • hérédité
  • augmentation du rayonnement
  • carence en iode
  • infections virales
  • écologie défavorable
  • stress, tension nerveuse
  • carence en minéraux, vitamines

Les symptômes de la pathologie comprennent:

  • toux
  • problèmes de respiration
  • inconfort lors de la déglutition
  • sensation de boule dans la gorge
  • gorge irritée

Augmentation du lobe thyroïdien

Cette maladie affecte le plus souvent l'ensemble du système endocrinien. L'organe est situé sur la paroi antérieure de la gorge et est divisé en deux lobes: droit et gauche.

Le lobe droit de la glande thyroïde est le plus souvent plus grand que le gauche, ce sont des valeurs normales.

Une augmentation de la proportion de la glande signale un processus inflammatoire ou un kyste bénin. Des kystes peuvent apparaître dans les deux lobes. Mais en même temps à droite et à gauche, cela se produit comme une exception. Avec une augmentation du lobe gauche, l'endocrinologue après l'examen peut diagnostiquer une oncologie ou un goitre diffus.

Agrandissement de l'isthme

Une telle pathologie se produit dans de rares cas et parle de troubles hormonaux ou d'oncologie de l'un des lobes. L'isthme est un fil de connexion entre les lobes droit et gauche de la glande thyroïde et est situé dans la région du deuxième et du troisième cartilage de la trachée.

Augmentation du volume de la glande

Les indicateurs de la masse normale de la glande thyroïde sont de 20 à 30 grammes, où les lobes droit et gauche sont à l'état mou, ne provoquent pas de sensations douloureuses et d'inconfort lors de la déglutition. Si la glande augmente, cela indique des maladies d'organes.

Chez une personne en bonne santé, chaque lobe ne doit pas être plus grand qu'une vignette. Pour calculer les indicateurs normaux d'un organe, il existe une formule:

Hauteur * largeur * longueur * 0,479 = volume de la part

Complications et conséquences de la pathologie

L'élargissement de la glande affecte négativement non seulement l'activité de l'organe lui-même, mais désactive également de nombreuses fonctions de tout l'organisme. Ces violations comprennent:

  • problèmes de poids
  • insomnie
  • problèmes avec le système digestif
  • réaction à un changement d'indicateurs de température

Si le traitement adéquat n'est pas effectué à temps, le goitre peut entraîner une crise thyrotoxique et un coma hypothyroïdien. Cela peut être fatal.

Dans les temps anciens, le goitre est devenu la principale raison du développement du crétinisme de masse..

L'hyperthyroïdie peut entraîner:

  • conditions fébriles
  • hypertension
  • perte de clarté de conscience, apparition du délire
  • tachycardie
  • perte de poids
  • insuffisance cardiaque

Avec l'hypothyroïdie, le patient peut observer les troubles suivants dans la maladie:

  • gain de poids
  • troubles du système nerveux central
  • fatigue chronique et perte de force
  • confusion
  • gonflement
  • problèmes de mémoire
  • dysfonctionnement du travail du système cardiaque et des organes respiratoires

La glande thyroïde est un organe très important qui est responsable du fonctionnement de tout le corps. Les maladies de la glande peuvent entraîner des perturbations de tous les processus métaboliques, des pathologies cardiovasculaires, une diminution de l'activité mentale, des troubles nerveux, un diabète sucré et d'autres conséquences désagréables.

Diagnostique

Le diagnostic du goitre comprend deux groupes.

Le premier groupe désigne les modifications anatomiques de l'organe, qui peuvent être définies comme suit:

  • Ultrason
  • palpation
  • biopsie, c'est-à-dire examen du matériel
  • IRM
  • thermographie
  • tests pour le niveau d'hormones thyroïdiennes
  • balayage radio-isotopique

La manière la plus élémentaire et la plus simple d'étudier un goitre est la palpation. Avec cette méthode, le médecin est en mesure de déterminer le degré d'agrandissement de la glande, la forme, la douleur et les nœuds. Si une augmentation après l'examen initial a été trouvée, le patient est envoyé pour les prochains examens.

L'échographie est l'une des méthodes de recherche les plus abordables et les moins coûteuses qui s'est avérée fiable. La procédure est assez rapide et ne nécessite aucune préparation particulière. L'étude est totalement indolore et ne cause aucun dommage aux humains. Vous n'aurez pas à attendre les résultats de l'examen, car ils seront prêts après 10-20 minutes.

À l'aide d'un examen échographique, un spécialiste a la possibilité d'évaluer visuellement la glande, les vaisseaux adjacents et les ganglions lymphatiques. En outre, l'appareil a la capacité de montrer l'emplacement de l'organe et de désigner ses paramètres. Le décryptage aidera à détecter:

  • kystes
  • tumeurs
  • caillots sanguins
  • scellés
  • taille des néoplasmes
  • et autres écarts par rapport aux normes établies

Biopsie

Une biopsie de la glande thyroïde vous permet de déterminer quelles cellules font partie de l'organe et du nœud (le cas échéant). Si le résultat est négatif, l'étude montre: la formation sur l'organe fait référence à une manifestation bénigne ou maligne de la maladie.

Le processus est similaire au prélèvement de sang dans une veine, seule une fine aiguille est insérée dans la glande thyroïde, à partir de laquelle le matériel requis est prélevé. Aucune préparation particulière n'est requise avant le test.

L'imagerie par résonance magnétique vous permet de voir l'organe dans une image en trois dimensions, qui montrera la présence d'un changement dans la glande, des néoplasmes, des ganglions lymphatiques hypertrophiés, une compression de l'œsophage et de la trachée. Le spécialiste reçoit les résultats de l'étude très rapidement et le jour de l'examen, il a la possibilité d'étudier les informations reçues.

Thermographie

La thermographie est une technique qui vous permet de déterminer la pathologie de la glande thyroïde en déterminant les indicateurs de température de chaque partie du corps humain à l'aide d'une caméra thermique spéciale.

Le rayonnement infrarouge aide à déterminer l'origine du nœud, en raison même de petits changements de température. La procédure est totalement inoffensive et peut être effectuée plus d'une fois..

La thermographie nécessite une formation spéciale:

  • il n'est pas recommandé de prendre des médicaments hormonaux pendant dix jours
  • arrêtez d'utiliser des pommades dans la région thyroïdienne

Test sanguin pour les niveaux d'hormones

Test sanguin pour les hormones

Le patient fait un don de sang pour les hormones thyroïdiennes afin que le spécialiste puisse déterminer le taux d'hormones thyroïdiennes (triiodothyronine, thyroxine), ainsi que l'hormone thyréostimulante. Pour que l'analyse donne les résultats les plus corrects, elle est prise à jeun, tôt le matin. Il n'est pas recommandé de prendre de l'alcool pendant plusieurs jours avant de passer le test. Les médicaments hormonaux sont pris après un prélèvement sanguin. Avant l'analyse, il n'est pas recommandé de faire des échographies, des ECG, des rayons X ou des procédures de physiothérapie.

Balayage radio-isotopique

Le balayage des radio-isotopes est l'utilisation de la particularité de la glande pour attirer les molécules de technétium et d'iode radioactif vers elle-même, les accumulant. Ces molécules émettent un rayonnement gamma qui peut être capté par un appareil spécial..

Pour mener une étude sur l'organe, un capteur est installé, qui mesure et montre l'intensité d'absorption du technétium ou de l'iode. Cela vous permettra d'obtenir une image de la forme, de la taille, de l'emplacement de l'organe et d'autres écarts. Vous devrez vous préparer à cette procédure:

  • arrêtez de prendre des médicaments et produits contenant de l'iode dans un mois
  • vous ne pouvez pas faire de radiographie avec contraste pendant trois mois
  • annulé pendant trois mois avant la procédure, prenant de la cordarone
  • pendant sept jours exclure la prise d'aspirine, d'antihistaminiques, de sirops contre la toux
  • la numérisation est effectuée le matin à jeun

Toutes les méthodes de recherche ci-dessus sont prescrites par un médecin, le plus souvent une prise de sang, une échographie, une palpation suffisent pour poser un diagnostic précis.

Méthodes de traitement

Les méthodes de traitement du goitre consistent en trois méthodes appliquées à un stade ou à un autre:

  1. Méthode conservatrice, basée sur la prise de médicaments.
  2. La méthode opératoire est lorsque, à l'aide d'une intervention chirurgicale, les lobes d'un organe, les nœuds ou toute la glande thyroïde sont enlevés.
  3. Traitement à l'iode radioactif, qui inhibe au maximum les fonctions de la glande.

La thérapie est choisie en fonction de la cause du problème, de la façon dont la maladie évolue, dans quel état se trouve l'organe.

Si une hypothyroïdie est diagnostiquée, l'endocrinologue prescrit un traitement de remplacement, avec l'hyperthyroïdie, des médicaments sont recommandés qui réduisent la sécrétion excessive d'hormones.

Combien coûte la guérison de la glande thyroïde

Lorsqu'il s'agit de prévenir les maladies, le médecin parle généralement d'une bonne nutrition, de l'exercice et d'un examen médical régulier..

Mais pour prévenir les maladies thyroïdiennes, il suffit de cuisiner tous les repas avec du sel iodé..

Selon les statistiques du ministère de la Santé, plus de 2% des Russes souffrent de maladies thyroïdiennes - soit près de 3 millions de personnes. Toutes ces maladies sont chroniques. Dans la plupart des cas, la médecine ne sait pas encore comment les traiter, elle ne peut que compenser.

Je suis endocrinologue. Dans cet article, je vais vous dire quelles maladies sont dues à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, comment elles sont traitées et combien cela coûte.

Quelles sont les maladies de la glande thyroïde?

La glande thyroïde est un organe qui prend l'iode du sang et le convertit en hormones. Ils sont appelés contenant de l'iode. Comme d'autres hormones, elles régulent le métabolisme du corps. Tout d'abord, ils affectent la fréquence cardiaque et le fonctionnement du système nerveux..

Tant qu'il y a une quantité normale d'iode dans le sang d'une personne, la glande thyroïde fonctionne normalement. Mais s'il devient petit, il compense le déficit. Pour cela, la glande augmente: de cette manière, elle traite plus de sang, capte plus d'iode et produit plus d'hormones. Parfois, le changement est vu de l'extérieur: un gonflement apparaît sur le cou, ressemblant au goitre d'un oiseau, c'est pourquoi la maladie tire son nom.

apport quotidien d'iode pour un adulte

Moins il y a d'iode dans le sang, plus le fer augmente de manière intensive afin de nous fournir la bonne quantité de ses hormones. Mais toute compensation a une limite.

Si vous démarrez le processus, après un certain temps, des formations supplémentaires apparaissent dans la glande thyroïde - les nœuds. Ils sont constitués de cellules glandulaires, ils captent donc également l'iode et produisent des hormones. Mais la glande thyroïde ne régule pas leur activité, donc après un certain temps, les cellules commencent à produire trop d'hormones. Une condition survient que les médecins appellent la thyrotoxicose.

Avec la thyrotoxicose, une personne devient nerveuse, transpire beaucoup, perd du poids rapidement, son rythme cardiaque s'accélère et l'essoufflement se produit même avec un effort mineur. Si la thyrotoxicose n'est pas traitée, il existe un risque de fibrillation auriculaire et d'arrêt cardiaque.

Avec un goitre en marche, un autre scénario est également possible. Parfois, les cellules glandulaires des nœuds perdent leur capacité à capturer l'iode du sang et à produire des hormones. Ensuite, au contraire, il y en a trop peu. Les médecins appellent cette maladie hypothyroïdie..

Avec l'hypothyroïdie, une personne ressent de la faiblesse, de la somnolence, un œdème apparaît, la pensée s'aggrave, la parole ralentit. Il prend du poids, ne tolère pas bien le froid, sa pression diminue, la peau devient sèche, la constipation se produit. La maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes. L'hypothyroïdie retardée conduit au coma.

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et a la forme d'un papillon. Source: Sebastian Kaulitzki / Shutterstock

La prévention

Les problèmes de thyroïde résultent souvent d'un manque d'iode dans le corps. Par conséquent, le moyen le plus simple de les éviter est de consommer suffisamment de micronutriments. Un adulte a besoin de 150 mcg par jour, les enfants de 2 à 6 ans ont besoin de 90 mcg et les femmes enceintes et allaitantes ont besoin d'au moins 200 mcg.

Il y a deux problèmes avec l'iode. Dans la plupart des régions de Russie, cela ne suffit pas. Plus il est éloigné de la mer, moins il y a d'iode dans l'air, l'eau et, surtout, la nourriture.

Un autre problème est qu'il ne s'accumule pas dans le corps, mais est excrété lorsque nous allons aux toilettes. Par conséquent, pour la prévention des maladies thyroïdiennes, il est nécessaire de s'assurer que l'iode pénètre dans le corps tous les jours..

En URSS, depuis 1956, l'iode est sans faute ajouté au sel de table. Après 10 ans, l'incidence des maladies thyroïdiennes a chuté de façon spectaculaire. Nous avons même dû fermer des dispensaires anti-caprins spécialisés - il y en avait.

Mais l'iodation du sel augmente son coût, mais pas beaucoup: pas plus de 10%. Par conséquent, dans les années 90, quand il n'y avait pas de temps pour l'iode, de nombreuses industries ont cessé de le faire - et l'incidence de la glande thyroïde a commencé à augmenter fortement. Un nouveau projet de loi sur l'iodation obligatoire des aliments est à l'étude, mais il n'a pas encore été adopté.