Principal

Glandes surrénales

Comment traiter l'hypothyroïdie pour éviter les conséquences?

Dans cet article, vous apprendrez:

Dans le monde moderne, un nombre croissant de personnes souffrent d'hypothyroïdie chaque année. Des études montrent que 5 à 15% des adultes ont des niveaux élevés de thyréostimuline (TSH). L'hypothyroïdie a des conséquences désastreuses et de graves complications chez les femmes. Si vous ne commencez pas à le traiter à temps, tous les systèmes et organes d'une personne en souffrent..

Cette maladie est causée par un manque d'hormones thyroïdiennes dans le corps. Il peut être associé à diverses raisons, allant de la pathologie de la glande thyroïde elle-même à des maladies de la région hypothalamo-hypophysaire, qui régule son travail..

Traitement

Malgré toutes les raisons, le traitement de l'hypothyroïdie est le même dans tous les cas. Compte tenu de la carence hormonale, il doit être reconstitué. Cela peut être fait à l'aide d'hormones synthétiques, d'analogues de la thyroxine (T4) produits par la glande - préparations de lévothyroxine sodique et dans certaines situations - et d'analogues de la triiodothyronine (T3).

T4 et T3 sont les principales hormones thyroïdiennes. Ils diffèrent les uns des autres par un atome d'iode et sont impliqués dans l'échange de protéines, de graisses, de glucides, la formation d'ADN, d'hormones et de substances biologiquement actives. Dans les cellules, la thyroxine est convertie en triiodothyronine biologiquement active.

Pour compenser la maladie, il suffit généralement de prendre de la lévothyroxine sodique (noms commerciaux - eutirox, L-thyroxine). La dose du médicament est choisie individuellement pour chaque patient par le médecin. Cela dépend de l'âge, du poids corporel, du taux de TSH, de l'état corporel (grossesse, allaitement, présence de maladies chroniques). Après avoir prescrit le médicament, chaque patient est expliqué les règles de sa prise.

Règles de prise de lévothyroxine sodique dans le traitement de l'hypothyroïdie:

  • le médicament est pris quotidiennement le matin à jeun au moins 30 à 40 minutes avant le petit-déjeuner;
  • lorsqu'une forte dose est prescrite, le traitement commence par 25 à 50 mcg du médicament, avec une augmentation progressive de la dose de 25 mcg tous les 3 à 5 jours;
  • chez les personnes âgées, le traitement commence par de petites doses, elles augmentent plus lentement que chez les jeunes en bonne santé, 12,5 à 25 mcg tous les 7 à 10 jours;
Lévothyroxine sodique
  • pendant la grossesse, le besoin d'hormones thyroïdiennes augmente, de sorte qu'une femme doit consulter un médecin pour corriger le traitement;
  • les préparations de fer et de calcium doivent être prises au plus tôt 4 heures après la prise de la lévothyroxine sodique, elles ralentissent son absorption;
  • l'hypothyroïdie est une maladie chronique, par conséquent, la prise d'hormones doit durer toute la vie, sans laissez-passer pour "donner du repos au corps", un tel repos ne fera qu'aggraver le problème existant.

Pendant le traitement, il est nécessaire de surveiller et d'ajuster la dose du médicament pris. Pour cela, en fonction du type d'hypothyroïdie, les taux de TSH et / ou de T4 libres dans le sang sont déterminés. Un tel suivi est effectué tous les 6 à 12 mois, et plus souvent au début du traitement et pendant la grossesse..

Le sang pour les hormones thyroïdiennes est donné strictement à jeun, pour les femmes, quel que soit le jour du cycle menstruel. Le comprimé de lévothyroxine sodique doit être pris immédiatement après le test..

Le but du traitement de l'hypothyroïdie est d'atteindre le bien-être et un état hormonal normal. Le niveau optimal de TSH dans le contexte du traitement hormonal substitutif est de 0,5 à 2,0 μUI / ml.

La fréquence du pouls, les modifications de l'ECG, la composition des lipides sanguins sont également évaluées. Avec une bonne compensation de la maladie, les douleurs au cœur et les palpitations ne devraient pas déranger, le taux de cholestérol dans le sang est normalisé et le bien-être général s'améliore.

Conséquences et complications

En l'absence de traitement de l'hypothyroïdie, les femmes développent des complications, surtout à un moment où elle ne le sait pas encore. En raison du manque d'hormones, le métabolisme ralentit, le taux de cholestérol dans le sang augmente et le liquide s'accumule dans les tissus. Les fonctions cognitives et intellectuelles souffrent, l'humeur diminue.

    Dommages au système cardiovasculaire. Chez les patients, le pouls devient plus fréquent, il y a des interruptions dans le travail du cœur. En relation avec une augmentation du taux de cholestérol sanguin, une athérosclérose précoce se développe. Cela peut entraîner une maladie coronarienne même à un jeune âge. Souvent, chez ces patients, les médicaments pour abaisser le cholestérol sanguin sont inefficaces. La pression artérielle augmente souvent.

  • Dommages au système nerveux. La pensée ralentit, la mémoire diminue, l'humeur empire, jusqu'à une dépression. Peut-être une sensation d'engourdissement, rampant dans les membres, diminution de la sensibilité. Préoccupé par une somnolence constante, une fatigue accrue.
  • Maladies du tractus gastro-intestinal. Un problème typique pour un patient atteint d'hypothyroïdie est la constipation. Avec un manque d'hormones, la motilité intestinale et gastrique diminue, elles sont surchargées et provoquent une sensation désagréable de surpeuplement. Diminution de l'appétit. Nausées et vomissements possibles.
  • Gonflement du visage, des bras, des jambes, perte de cheveux. Gain de poids.
  • Dysfonctionnement reproductif. Dans le sang d'un patient atteint d'hypothyroïdie, le taux de prolactine augmente. Chez les femmes, cela provoque des irrégularités menstruelles, un manque d'ovulation et une infertilité. Chez l'homme, la spermatogenèse en souffre, la libido diminue.
  • Anémie. Avec un manque de thyroxine dans le corps, l'absorption du fer dans l'intestin est perturbée. De plus, les hormones thyroïdiennes stimulent la formation des cellules sanguines, ce processus est perturbé lorsqu'elles sont déficientes..
  • Ophtalmopathie - lésions oculaires. En même temps, les paupières, la conjonctive gonflent et un bombement apparaît. Préoccupé par la sécheresse oculaire, une double vision est possible.
  • Chez les jeunes enfants, l'hypothyroïdie congénitale peut entraîner le développement d'un crétinisme, une maladie accompagnée d'un retard du développement physique et mental. Ces enfants ont un physique disproportionné, des traits du visage spécifiques, souvent des organes internes réduits et des glandes sexuelles sous-développées. L'intellect est altéré de l'idiotie légère à sévère.
  • La conséquence principale et la plus difficile est un coma hypothyroïdien..

    Le coma hypothyroïdien est une maladie potentiellement mortelle, accompagnée d'une exacerbation brutale de tous les symptômes d'hypothyroïdie et de troubles de la conscience. Le taux de mortalité dans ce cas est de 60 à 90%.

    Les maladies infectieuses graves, les traumatismes, les interventions chirurgicales, la perte de sang, l'hypothermie, l'abus d'alcool provoquent le développement d'un coma hypothyroïdien. Il est plus fréquent chez les personnes âgées qui n'ont pas pris de lévothyroxine sodique pendant une longue période ou qui l'ont prise à des doses insuffisantes..

    Le coma dans ce cas se développe progressivement. Cela commence par une diminution significative de la température corporelle, une faiblesse accrue, une somnolence. La peau est pâle, œdémateuse, la pression artérielle est basse, le pouls et la respiration sont rares. À un stade ultérieur, la température corporelle est inférieure à 35 ° C, la pression est extrêmement basse, la respiration est peu profonde, la rétention urinaire et la rétention des selles, une perte de conscience se produit.

    Le traitement d'un coma hypothyroïdien est effectué uniquement dans un hôpital de l'unité de soins intensifs. Le patient reçoit une injection intraveineuse de fortes doses de lévothyroxine sodique, ainsi que des hormones surrénales. Une thérapie symptomatique est effectuée, visant à normaliser la fonction de tous les organes et systèmes..

    Hypothyroïdie - symptômes, causes, types et traitement de l'hypothyroïdie

    Bonne journée, chers lecteurs!

    Dans l'article d'aujourd'hui, nous examinerons l'hypothyroïdie, ainsi que ses symptômes, ses causes, ses types, son diagnostic, son traitement et sa prévention. donc.

    Qu'est-ce que l'hypothyroïdie?

    L'hypothyroïdie est une affection pathologique du corps causée par un manque chronique d'hormones thyroïdiennes (hormones thyroïdiennes).

    La cause de l'hypothyroïdie réside principalement (dans 99% des cas) dans l'hypofonction (production insuffisante) des hormones thyroïdiennes - triiodothyronine, thyroxine et calcitonine, c'est dans le cas de l'hypothyroïdie primaire. La cause de l'hypofonction elle-même est généralement la thyroïdite, une maladie inflammatoire de la glande thyroïde. Une autre cause d'hypothyroïdie, mais la plus rare, est un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse, qui interviennent dans la régulation de la production d'hormones thyroïdiennes. Il existe d'autres facteurs / maladies de la glande thyroïde qui contribuent au manque d'hormones, mais nous en parlerons plus tard dans l'article.

    L'hypothyroïdie est une maladie grave du système endocrinien, ses conséquences sont donc très complexes. Par exemple, le degré extrême d'hypothyroïdie chez les adultes est le myxœdème (œdème muqueux de la peau) et chez les enfants - le crétinisme. De plus, les processus métaboliques sont perturbés dans le corps - métabolisme énergétique, protéique et minéral, synthèse des hormones sexuelles, développement normal, structure et fonctionnement du cerveau, systèmes cardiovasculaire, digestif et musculo-squelettique. Lorsque la dose requise d'hormones manquantes pénètre dans le corps, les symptômes disparaissent généralement, cependant, cela doit être fait à temps.

    Statistiques des maladies

    L'hypothyroïdie chez les femmes, en particulier après 60 ans, survient généralement le plus souvent - 19 femmes sur 1000, tandis que chez les hommes, ce chiffre n'est que de 1 sur 1000. Ces problèmes de thyroïde sont également observés chez les personnes vivant dans des régions éloignées de la mer. Si nous parlons de statistiques mondiales, les médecins notent que la population totale présentant une carence en hormones thyroïdiennes est d'environ 2%.

    L'insidiosité de la pathologie réside dans la difficulté de la diagnostiquer indépendamment. Ainsi, l'apparition de la maladie peut se traduire par une simple manifestation de fatigue chronique..

    Pour la première fois, ils ont commencé à parler de la maladie hypothyroïdie et l'ont décrite en 1873.

    Hypothyroïdie - ICD

    CIM-10: E03.9;
    CIM-9: 244,9.

    Symptômes de l'hypothyroïdie

    Les premiers signes d'hypothyroïdie sont:

    • Faiblesse générale, fatigue accrue;
    • L'apparition sur la peau d'un gonflement dense des tissus mous;
    • Abaissement de la pression artérielle, après quoi une hypotension artérielle se forme;
    • Bradycardie (diminution de la fréquence cardiaque inférieure à 59 battements / min.);
    • Activité mentale altérée;
    • Dysfonction sexuelle.

    Les principaux symptômes de l'hypothyroïdie sont:

    • Faiblesse générale, léthargie, fatigue accrue, somnolence ou insomnie;
    • Gonflement de la peau, parfois des muqueuses du nasopharynx et de l'oreille moyenne;
    • Dépression de l'activité mentale, altération de la mémoire et des soins;
    • Dysfonctionnement du tractus gastro-intestinal - nausées, constipation, ballonnements, gastrite, manque d'appétit;
    • Un ensemble de kilos en trop, l'obésité;
    • Irrégularités menstruelles chez la femme, jusqu'à l'absence complète de menstruation;
    • Dysfonctionnements sexuels et diminution de la libido chez les hommes;
    • Blanchiment de la peau avec un léger jaunissement, xérose de la peau (xérodermie);
    • Augmentation de la perte de cheveux, ainsi que la sécheresse et la fragilité;
    • Amincissement de la plaque à ongles, délaminage et fragilité accrue des ongles;
    • Tolérance sévère à la chaleur et au froid;
    • Température corporelle abaissée (hypothermie);
    • Douleurs musculaires, parfois accompagnées de crampes;
    • Raideur de mouvement, un certain engourdissement des membres;
    • Douleur thoracique, bradycardie, cardiomégalie, hypotension artérielle;
    • État dépressif;
    • Dysfonctionnement des glandes surrénales;
    • Diminution du taux d'hémoglobine dans le sang;
    • Carence en fer, carence en vitamine B12, anémie macrocytaire et mégaloblastique;
    • Diminution des propriétés protectrices du corps (système immunitaire).

    Symptômes spécifiques:

    • Jaunissement du cuir chevelu;
    • Dépression de la fonction auditive;
    • Suppression de la fonction visuelle;
    • Oppression de la fonction vocale, comme si la langue était tressée, voix rauque;
    • Galactorrhée;
    • Des frissons;
    • Syndrome du canal carpien;
    • Développement de la dyskinésie biliaire;
    • Vomissement.

    Complication de l'hypothyroïdie

    Parmi les complications de l'hypothyroïdie figurent:

    • Excroissance de la glande thyroïde en volume;
    • Cancer de la thyroïde;
    • Formation d'adénome secondaire;
    • Formation d'une selle turque "vide";
    • Modifications de la structure des glandes mammaires, galactorrhée permanente;
    • En raison d'un dysfonctionnement ovarien - infertilité;
    • La naissance d'un enfant présentant un trouble du développement et du fonctionnement du système nerveux;
    • Perte de conscience;
    • Coma hypothyroïdien (myxoedème), mortalité dans laquelle peut atteindre 80%;
    • Décès.

    Causes de l'hypothyroïdie

    La cause la plus fréquente d'hypothyroïdie est la présence d'une thyroïdite auto-immune chronique, qui est une maladie inflammatoire de la glande thyroïde, dans le contexte d'un dysfonctionnement du système immunitaire..

    Les autres causes d'hypothyroïdie comprennent:

    • Prédisposition héréditaire;
    • Anomalie congénitale de la glande thyroïde - son augmentation ou sa diminution de taille;
    • Traitement chirurgical reporté de la glande thyroïde;
    • Manque aigu d'iode dans le corps pendant une longue période;
    • Traitement du goitre à l'iode radioactif (iode-131);
    • Irradiation ionisante de la glande thyroïde;
    • La présence de tumeurs;
    • Effets pathologiques sur le corps de certains médicaments (lévodopa, Parlodel, préparations à base de sérotonine et autres);
    • La présence d'une infection dans le corps - tuberculose, actinomycose et autres;
    • Lésion de la glande pituitaire ou de l'hypothalamus;
    • Hémorragie;
    • Nécrose;
    • Dysfonctionnements des reins et du foie pour la conversion des enzymes;

    Types d'hypothyroïdie

    La classification de l'hypothyroïdie comprend les types suivants...

    Par étiologie:

    Hypothyroïdie primaire (thyrogène). Le facteur déterminant qui conduit à un manque d'hormones thyroïdiennes dans le corps est un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Considérez sa sous-espèce:

    • Hypothyroïdie congénitale, principalement due à une violation du développement de la glande thyroïde, ainsi qu'à la conversion des enzymes impliquées dans la production d'hormones par la glande.
    • Hypothyroïdie acquise, causée par de nombreux facteurs en raison desquels un dysfonctionnement de la glande thyroïde s'est produit - ce sont des opérations, des radiations et des blessures, diverses tumeurs, la présence de maladies infectieuses, des processus auto-immunes, un manque persistant aigu d'iode dans le corps, l'ablation de la glande et autres.
    • Hypothyroïdie idiopathique - la cause exacte de l'hypothyroïdie ne peut être déterminée.

    Hypothyroïdie secondaire (hypophyse). La maladie est causée par un dysfonctionnement de la production d'hormones thyroïdiennes dû à des perturbations du travail de l'hypophyse (une glande située dans la région du cerveau). Les facteurs qui mènent à cela deviennent généralement - l'athérosclérose des vaisseaux, les lésions ischémiques et les maladies inflammatoires dans la région du cerveau, les processus auto-immunes, les tumeurs, ainsi que l'effet toxique sur l'hypophyse de certains médicaments. Si nous parlons du tableau clinique de l'hypothyroïdie secondaire, alors, contrairement au primaire, c'est plus difficile, car il s'accompagne de lésions d'autres organes, en particulier - les ovaires, les glandes surrénales, les systèmes cardiovasculaire et autres.

    Hypothyroïdie tertiaire (hypothalamique). L'échec est associé à une perturbation de l'hypothalamus, qui à son tour est généralement causée par des facteurs tels que les traumatismes, les tumeurs, les processus ischémiques et les maladies infectieuses inflammatoires (méningo-encéphalite, etc.) dans le cerveau, ainsi que l'effet sur l'organisme de certains médicaments, tels que la sérotonine.

    Hypothyroïdie tissulaire (transport, périphérique). Les troubles sont généralement associés à la conversion des hormones et à leur distribution dans tout le corps. Ceci est souvent facilité par des facteurs tels que les processus auto-immuns, les perturbations de la structure des récepteurs dans les tissus du corps, les troubles métaboliques, ainsi que l'enzymopathie du foie et des reins, qui sont impliqués dans la conversion de la thyroxine en triiodothyronine.

    L'hypothyroïdie primaire est également classée par gravité:

    Hypothyroïdie latente (subclinique) - caractérisée par une augmentation du taux d'hormones stimulant la thyroïde (TSH) dans le contexte d'un niveau normal de thyroxine (T4).

    Manifeste - caractérisé par un niveau accru d'hormones thyréostimulantes (TSH) dans le contexte d'un faible niveau de thyroxine (T4), avec des manifestations cliniques évidentes (symptômes). Peut être:

    • Compensé;
    • Décompensé.

    Hypothyroïdie compliquée (évolution sévère) - accompagnée de complications telles que - crétinisme, dysfonctionnement cardiaque, adénome hypophysaire secondaire et autres, jusqu'au myxœdème coma et à la mort.

    Diagnostic de l'hypothyroïdie

    Le diagnostic de l'hypothyroïdie comprend les méthodes d'examen suivantes:

    • Examen visuel du patient, antécédents médicaux (y compris les antécédents familiaux);
    • Hémogramme complet pour la thyroxine, la triiodothyronine et la thyréostimuline (TSH);
    • Chimie sanguine;
    • Examen échographique (échographie);
    • Tomodensitométrie (CT);
    • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
    • radiographie.

    De plus, peuvent être attribués:

    • Scintigraphie thyroïdienne;
    • Ponction biopsie à l'aiguille fine.

    Le diagnostic d '«hypothyroïdie» ne peut être établi que par un endocrinologue.

    Traitement de l'hypothyroïdie

    Le traitement de l'hypothyroïdie comprend généralement les points suivants, en fonction du diagnostic:

    1. Thérapie étiotropique;
    2. Thérapie de substitution;
    3. Traitement symptomatique;
    4. Régime.

    Important! Les médicaments et leurs dosages sont sélectionnés par un endocrinologue, en fonction du type de maladie, de sa gravité, des manifestations cliniques, des maladies concomitantes et de l'âge du patient.

    1. Thérapie étiotropique

    La thérapie étiotropique signifie le traitement des maladies primaires et concomitantes qui ont conduit à l'hypothyroïdie. Il peut s'agir d'une thyroïdite, qui, en fait, dans la plupart des cas, est la cause d'une hypothyroïdie, d'un goitre endémique et d'autres maladies inflammatoires de la glande thyroïde, de l'hypophyse ou de l'hypothalamus..

    Si la cause de l'hypothyroïdie réside dans une quantité insuffisante d'iode dans le corps, le patient se voit prescrire des médicaments à base d'iode - "Betadine", "Iodide".

    De plus, ils peuvent être prescrits - sel iodé, algues.

    2. Thérapie de substitution

    La thérapie de substitution consiste à prendre des médicaments hormonaux qui sont des substituts aux hormones thyroïdiennes naturelles. Habituellement, ces médicaments sont bien tolérés, mais leur utilisation peut dans certains cas durer toute la vie.

    Parmi les médicaments qui remplacent les hormones, on trouve: «Bagotyrox», «Levothyroxine» (L-T4), «Eutirox».

    3. Traitement symptomatique

    Pour améliorer l'évolution de la maladie et la qualité de vie du patient, un traitement symptomatique est prescrit, qui vise à soulager les symptômes de l'hypothyroïdie, ainsi qu'à maintenir le fonctionnement normal d'autres organes, dont l'activité peut être inhibée dans cette maladie..

    Le traitement symptomatique de l'hypothyroïdie peut inclure les médicaments suivants:

    Cardioprotecteurs - visant à normaliser la fréquence cardiaque, la pression artérielle et d'autres domaines qui améliorent le fonctionnement du système cardiovasculaire: «ATF», «Mildronat», «Preductal», «Trimetazidin».

    Glycosides cardiaques - utilisés pour l'insuffisance cardiaque: Digoxin, Korglikon, Strofantin

    Les médicaments nootropes et les neuroprotecteurs - sont prescrits pour normaliser les processus métaboliques dans le système nerveux, le cerveau:

    Les préparations à base d'hormones sexuelles féminines visent à normaliser le déroulement des menstruations et de l'ovulation.

    Complexes de vitamines et de minéraux qui améliorent l'activité de tous les organes et systèmes: "Aevit", "Milgama", complexes multivitaminés ("Geksavit", "Undevit").

    4. Régime alimentaire pour l'hypothyroïdie

    Le régime alimentaire pour l'hypothyroïdie est basé sur l'exclusion des aliments riches en cholestérol et en acides gras saturés de l'alimentation. De plus, il est nécessaire de réduire au minimum la consommation de glucides «rapides», difficiles à digérer et d'augmenter la sécrétion d'aliments dans l'estomac..

    Il est préférable de cuire les aliments à la vapeur, car ces aliments seront faciles pour l'estomac et avec une perte minimale de vitamines. Vous pouvez également cuire de la nourriture. La quantité d'aliments protéinés doit être augmentée.

    Pour la constipation, vous devez améliorer la quantité de fibres dans les aliments..

    Il est préférable d'utiliser la version iodée sous forme de sel..

    Il vaut mieux exclure l'utilisation de beurre ou d'huile de tournesol en cuisine, ou du moins minimiser.

    La quantité d'eau par jour doit être limitée à 1,5 litre, sinon le gonflement peut augmenter. En boisson, l'utilisation d'eau minérale, notamment enrichie en iode, a un effet bénéfique sur l'organisme.

    Ce que vous pouvez manger avec l'hypothyroïdie?

    Viande et poisson: bœuf, veau, poulet, poisson de mer (saumon, hareng, maquereau), foie de morue, œufs.

    Porridge: sarrasin, millet.

    Produits laitiers: lait, fromage cottage, fromage, kéfir, yaourt nature.

    Produits végétaux: algues, choux, betteraves, pommes de terre, carottes, tomates, concombres, aubergines, courgettes, poivrons, épinards, ail, oignons, ainsi que pommes, groseilles, cerises, raisins, kakis, mandarines, kiwis, bananes, dattes et noix.

    Dessert: Au lieu de bonbons, il est recommandé d'utiliser des fruits secs, vous pouvez manger de la gelée.

    1 jour par semaine, il est conseillé de faire une journée de jeûne, sur laquelle se concentrer sur l'utilisation de fruits et légumes frais.

    Quoi ne pas manger avec hypothyroïdie?

    La nutrition pour l'hypothyroïdie exclut les aliments tels que les viandes épicées, grasses, frites, fumées, les aliments instantanés (restauration rapide), les cornichons, les sauces et les marinades, les produits de boulangerie, les jus contenant du sucre, le riz poli, les boissons alcoolisées, le blé et la farine de maïs..

    Il est conseillé de minimiser, mais il vaut mieux s'abstenir de boire du thé et du café forts.

    Bien sûr, fumer est également inacceptable..

    Traitement de l'hypothyroïdie avec des remèdes populaires

    Important! Avant d'utiliser des remèdes populaires pour le traitement de l'hypothyroïdie. Assurez-vous de consulter votre médecin!

    Laminaria (algue). La laminaire contient une grande quantité d'iode et d'autres oligo-éléments qui aident à normaliser la glande thyroïde. Vous pouvez manger des algues à la fois naturellement, avec d'autres aliments, ou sous forme de poudre, qui est souvent vendue en pharmacie. La quantité de varech prise à des fins médicinales doit être de 2 à 3 fois / jour. Pour préparer une poudre à partir d'une poudre, vous devez dissoudre une demi-cuillère à café de poudre dans un verre d'eau, puis la boire pendant un repas..

    La contre-indication à l'utilisation du varech est la grossesse, une tendance aux saignements, des processus inflammatoires dans les reins, la présence d'hémorroïdes ou de tuberculose, des troubles du système nerveux.

    Iode avec du vinaigre. Ajouter à un verre d'eau 1 cuillère à café de vinaigre de cidre de pomme et 1 goutte de solution d'iode à 5% (pour un poids corporel inférieur à 65 kg), ou 2-3 gouttes (pour un poids corporel supérieur à 65 kg). Vous devez boire le produit aux repas, 2 à 3 fois par jour, 2 fois par semaine.

    Iode. Le manque d'iode dans le corps peut également être comblé par un essuyage externe de la surface du corps avec une solution d'iode, par exemple sous la forme d'un treillis. L'iode est remarquablement absorbé par les tissus du haut du corps.

    Anis, noix et ail. Ajouter les ingrédients suivants dans le récipient - 50 g d'anis moulu et 300 g de noyaux de noix hachés, une bouillie de 100 g d'ail cuit et écrasé et 1 kg de miel. Mélangez le tout soigneusement et prenez 1 cuillère à soupe. cuillère 3 fois par jour, 20 minutes avant les repas, en remuant le produit avant chaque prise.

    Une décoction à base d'Eleutherococcus. Récupérez les ingrédients suivants - 3 parties de feuilles d'ortie, 2 parties d'herbe de cocklebur et 1 partie de racine d'éleutherococcus, de pissenlit, de graines de carotte et d'ajoncs. Mélangez le tout soigneusement et 1,5 cuillère à soupe. versez 500 ml d'eau dans les cuillères de collecte, puis mettez le produit au feu, portez-le à ébullition et laissez refroidir. Ensuite, filtrez le bouillon, ajoutez-y environ 80 gouttes d'infusion des partitions de noix. Vous devez boire le bouillon à 100 ml à la fois, 4 fois par jour, 30 minutes avant les repas. Pour améliorer l'effet positif, vous pouvez également utiliser de l'eau avec de la poudre de varech, la recette dont nous avons examiné dans la première recette folklorique.

    Concombre. Certains guérisseurs traditionnels recommandent de consommer de 500 à 1000 g de concombres frais par jour pendant l'été. Le concombre frais reconstitue non seulement la quantité requise d'iode dans le corps, mais également d'autres substances utiles - vitamines et micro-éléments.

    Prévention de l'hypothyroïdie

    La prévention de l'hypothyroïdie comprend le respect des mesures préventives suivantes:

    • Essayez de manger des aliments enrichis de vitamines et de minéraux, et n'oubliez pas les aliments qui contiennent de l'iode;
    • Ne laissez pas les maladies de la thyroïde et du cerveau suivre leur cours afin qu'elles ne deviennent pas chroniques;
    • N'utilisez pas de médicaments de manière incontrôlable, sans la recommandation d'un médecin;
    • Arrêtez de fumer, qui provoque souvent des tumeurs non seulement de la glande thyroïde, mais aussi de toute la gorge.
    • Dans la période automne-hiver-printemps, prenez des complexes de vitamines et de minéraux supplémentaires.

    Combien coûte la guérison de la glande thyroïde

    Lorsqu'il s'agit de prévenir les maladies, le médecin parle généralement d'une bonne nutrition, de l'exercice et d'un examen médical régulier..

    Mais pour prévenir les maladies thyroïdiennes, il suffit de cuisiner tous les repas avec du sel iodé..

    Selon les statistiques du ministère de la Santé, plus de 2% des Russes souffrent de maladies thyroïdiennes - soit près de 3 millions de personnes. Toutes ces maladies sont chroniques. Dans la plupart des cas, la médecine ne sait pas encore comment les traiter, elle ne peut que compenser.

    Je suis endocrinologue. Dans cet article, je vais vous dire quelles maladies sont dues à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, comment elles sont traitées et combien cela coûte.

    Quelles sont les maladies de la glande thyroïde?

    La glande thyroïde est un organe qui prend l'iode du sang et le convertit en hormones. Ils sont appelés contenant de l'iode. Comme d'autres hormones, elles régulent le métabolisme du corps. Tout d'abord, ils affectent la fréquence cardiaque et le fonctionnement du système nerveux..

    Tant qu'il y a une quantité normale d'iode dans le sang d'une personne, la glande thyroïde fonctionne normalement. Mais s'il devient petit, il compense le déficit. Pour cela, la glande augmente: de cette manière, elle traite plus de sang, capte plus d'iode et produit plus d'hormones. Parfois, le changement est vu de l'extérieur: un gonflement apparaît sur le cou, ressemblant au goitre d'un oiseau, c'est pourquoi la maladie tire son nom.

    apport quotidien d'iode pour un adulte

    Moins il y a d'iode dans le sang, plus le fer augmente de manière intensive afin de nous fournir la bonne quantité de ses hormones. Mais toute compensation a une limite.

    Si vous démarrez le processus, après un certain temps, des formations supplémentaires apparaissent dans la glande thyroïde - les nœuds. Ils sont constitués de cellules glandulaires, ils captent donc également l'iode et produisent des hormones. Mais la glande thyroïde ne régule pas leur activité, donc après un certain temps, les cellules commencent à produire trop d'hormones. Une condition survient que les médecins appellent la thyrotoxicose.

    Avec la thyrotoxicose, une personne devient nerveuse, transpire beaucoup, perd du poids rapidement, son rythme cardiaque s'accélère et l'essoufflement se produit même avec un effort mineur. Si la thyrotoxicose n'est pas traitée, il existe un risque de fibrillation auriculaire et d'arrêt cardiaque.

    Avec un goitre en marche, un autre scénario est également possible. Parfois, les cellules glandulaires des nœuds perdent leur capacité à capturer l'iode du sang et à produire des hormones. Ensuite, au contraire, il y en a trop peu. Les médecins appellent cette maladie hypothyroïdie..

    Avec l'hypothyroïdie, une personne ressent de la faiblesse, de la somnolence, un œdème apparaît, la pensée s'aggrave, la parole ralentit. Il prend du poids, ne tolère pas bien le froid, sa pression diminue, la peau devient sèche, la constipation se produit. La maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes. L'hypothyroïdie retardée conduit au coma.

    La glande thyroïde est située à l'avant du cou et a la forme d'un papillon. Source: Sebastian Kaulitzki / Shutterstock

    La prévention

    Les problèmes de thyroïde résultent souvent d'un manque d'iode dans le corps. Par conséquent, le moyen le plus simple de les éviter est de consommer suffisamment de micronutriments. Un adulte a besoin de 150 mcg par jour, les enfants de 2 à 6 ans ont besoin de 90 mcg et les femmes enceintes et allaitantes ont besoin d'au moins 200 mcg.

    Il y a deux problèmes avec l'iode. Dans la plupart des régions de Russie, cela ne suffit pas. Plus il est éloigné de la mer, moins il y a d'iode dans l'air, l'eau et, surtout, la nourriture.

    Un autre problème est qu'il ne s'accumule pas dans le corps, mais est excrété lorsque nous allons aux toilettes. Par conséquent, pour la prévention des maladies thyroïdiennes, il est nécessaire de s'assurer que l'iode pénètre dans le corps tous les jours..

    En URSS, depuis 1956, l'iode est sans faute ajouté au sel de table. Après 10 ans, l'incidence des maladies thyroïdiennes a chuté de façon spectaculaire. Nous avons même dû fermer des dispensaires anti-caprins spécialisés - il y en avait.

    Mais l'iodation du sel augmente son coût, mais pas beaucoup: pas plus de 10%. Par conséquent, dans les années 90, quand il n'y avait pas de temps pour l'iode, de nombreuses industries ont cessé de le faire - et l'incidence de la glande thyroïde a commencé à augmenter fortement. Un nouveau projet de loi sur l'iodation obligatoire des aliments est à l'étude, mais il n'a pas encore été adopté.

    Comment vaincre l'hypothyroïdie: traitement avec des pilules et des remèdes populaires

    L'hypothyroïdie est une maladie associée à une glande thyroïde sous-active qui entraîne une libération inappropriée ou insuffisante d'hormones thyroïdiennes. En règle générale, la glande thyroïde produit des hormones très importantes pour notre corps qui voyagent dans la circulation sanguine et atteignent les récepteurs de ces hormones. Ces récepteurs se trouvent dans tout notre corps, de sorte qu'un dysfonctionnement de la glande thyroïde peut entraîner des problèmes de santé importants et visibles..

    Traitement médical

    Médicaments pour le traitement de l'hypothyroïdie

    Le traitement conservateur de l'hypothyroïdie implique l'utilisation d'hormones thyroïdiennes afin de compenser l'insuffisance de la glande thyroïde et de normaliser les processus métaboliques. Si le dosage du médicament hormonal est sélectionné correctement, alors déjà 1 à 2 semaines après le début de la prise du médicament, le patient remarquera une amélioration de son état général, une poussée d'énergie apparaîtra et le poids et le taux de cholestérol sanguin commenceront à se stabiliser. Cependant, il est important de comprendre que dans la plupart des cas, le médicament hormonal devra être utilisé à une dose ou à une autre tout au long de votre vie..

    Pour sélectionner le bon dosage au début du traitement, le médecin a besoin de plusieurs mois pour évaluer l'état du patient avec l'une ou l'autre dose d'hormones prescrites et pour identifier le meilleur dosage.

    La dose initiale du médicament dépend en partie de la durée de l'hypothyroïdie non traitée et de l'état du système cardiovasculaire, ainsi que de l'âge du patient. Après 6 à 8 semaines après le début du traitement, le test TSH devra être répété et la dose du médicament ajustée. Dans le même temps, une dose trop faible n'aura pas d'effet thérapeutique sur le patient, avec la persistance de symptômes d'hypothyroïdie, tels que la constipation, une thermorégulation altérée, une prise de poids, une fatigue constante, etc..

    Une dose excessive du médicament peut entraîner des symptômes de thyrotoxicose - tremblements, troubles du sommeil, nervosité, ostéoporose, troubles du rythme cardiaque.

    Prenant des médicaments hormonaux pour l'hypothyroïdie, le patient doit surveiller sa propre santé, en se concentrant sur les symptômes de sa maladie. Avec la posologie efficace sélectionnée de lévothyroxine ou de L-thyroxine, le contrôle des analyses devra être effectué chaque année, cependant, une situation peut se produire lorsque, pendant cette période, le fond hormonal peut diminuer, malgré le traitement. C'est un signal pour réviser la posologie ou le schéma de traitement, c'est pourquoi la lenteur, la sensation de froid et la confusion de conscience qui en résultent ne peuvent être ignorées. Avec ces symptômes, avec le traitement prescrit, vous devriez consulter votre médecin.


    Il est également important de savoir qu'avec le traitement simultané de l'hypothyroïdie avec des maladies gastro-intestinales, l'absorption de l'hormone par les muqueuses peut être limitée par certains médicaments pour le traitement des maladies gastro-intestinales. Cela nécessitera une augmentation de la posologie du médicament hormonal ou une révision du traitement du tractus gastro-intestinal.

    Parfois, dans le traitement de l'hypothyroïdie, une thérapie combinée est utilisée, dans laquelle, en plus de la L-Thyroxine, un autre médicament hormonal est utilisé, par exemple, Thyrocomb. Cependant, la nécessité et l'opportunité d'un tel traitement doivent être commentées exclusivement par le médecin traitant. En outre, pour éliminer la carence en iode dans le corps des patients, l'iodomarine (ou d'autres préparations d'iode) est souvent utilisée dans le traitement de l'hypothyroïdie. Toutes les prescriptions médicales du médecin doivent être strictement observées et ne jamais s'écarter du schéma thérapeutique choisi.

    Les médicaments les plus fréquemment recommandés et recommandés qui sont prescrits aux patients lorsqu'une hypothyroïdie est détectée peuvent être résumés dans le tableau des médicaments pharmacologiques utilisés pour le traitement de l'hypothyroïdie (tableau 1):
    Médicaments utilisés pour traiter l'hypothyroïdie

    Nom commercialSubstance activeGroupe pharmaceutique
    YodomarineIodure de potassiumMoyens qui affectent principalement les processus de métabolisme tissulaire. Médicaments contenant de l'iode
    L-ThyrocineLévothyroxine sodiqueHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    LévothyroxineLévothyroxine sodiqueHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    EndonormExtraits de racines de Potentilla, d'herbes herbacées, de racines de réglisse, ainsi que de poudre de varechCompléments alimentaires affectant le métabolisme. Compléments alimentaires affectant les processus hormonaux
    EutiroxLévothyroxine sodiqueHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    ThyroïdeTriiodothyronine, thyroxineHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments affectant le fonctionnement de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    ThyrocombTriiodothyronine, thyroxine, iodure de potassiumHormones, leurs analogues et médicaments antihormonaux. Médicaments qui affectent la fonction de la thyroïde et des glandes parathyroïdes. Préparations d'hormones thyroïdiennes
    TriiodothyronineLiothyronineRemède thyroïdien. Hormones thyroïdiennes et parathyroïdiennes, leurs analogues et antagonistes

    Thérapie combinée


    En 1999, une étude clinique a montré que lors de l'utilisation de l'hormonothérapie combinée L-T4 + L-T3, les patients présentaient une amélioration plus prononcée des symptômes neurophysiologiques et psychologiques de l'hypothyroïdie que lorsqu'ils choisissaient la monothérapie L-T4 aux mêmes fins. Cependant, selon les données d'une étude clinique menée en 2006 sur 1216 patients atteints d'hypothyroïdie, il n'y avait pas de différence entre l'utilisation de la monothérapie et de la polythérapie, par conséquent, dans une étude ultérieure sur la question de la prescription de la thérapie combinée, le besoin et l'opportunité ont disparu..

    Ainsi, selon les données scientifiques, à ce jour, l'efficacité plus élevée de la polythérapie pour l'hypothyroïdie utilisant les hormones L-T4 + L-T3 n'a pas été prouvée et ne présente aucun avantage par rapport à la monothérapie. Cependant, il y a des indications que dans un petit groupe de patients, la thérapie combinée peut encore être bénéfique..

    Pour déterminer avec précision la catégorie de patients pour lesquels la polythérapie pourrait aider plus efficacement que la monothérapie, la médecine a besoin d'études cliniques prospectives supplémentaires..

    La thérapie de remplacement d'hormone

    Le traitement de l'hypothyroïdie par thérapie de substitution consiste à prendre des médicaments contenant des hormones thyroïdiennes. Ces médicaments ne sont pas différents de la thyroxine humaine naturelle. Le plus souvent, il prend de la lévothyroxine (L-Thyroxine), dont la posologie est généralement augmentée progressivement au cours du traitement..

    La dose initiale du médicament dépend en partie de la durée de l'hypothyroïdie non traitée et de l'état du système cardiovasculaire. À un jeune âge, ainsi qu'en cas d'hypothyroïdie récente (par exemple, après une intervention chirurgicale sur la glande thyroïde), la dose initiale de lévothyroxine peut être de 75 à 100 μg, tandis que chez les personnes âgées, avec une maladie cardiovasculaire sévère, une augmentation progressive et lente de la dose est nécessaire... La lévothyroxine est prise le matin 30 à 40 minutes avant le petit déjeuner. Il est important de prendre des médicaments quotidiennement pour imiter au mieux la production normale d'hormones thyroïdiennes..

    En raison du fait que pendant l'hypothyroïdie, la production d'hormones par la glande thyroïde n'est pas rétablie (à l'exclusion de l'hypothyroïdie transitoire), le traitement de remplacement dure toute la vie. Le patient ne doit pas arrêter le traitement également pour une autre maladie ou prendre d'autres médicaments. Un traitement réussi conduit à une régression de la maladie. Dans ce cas, la posologie de la thérapie de remplacement appliquée n'est pas annulée, mais est progressivement réduite, car il n'est en aucun cas possible d'abandonner brusquement les hormones. Chaque ajustement posologique est effectué après avoir passé les tests appropriés, au plus tôt 2-3 mois après le début du traitement, puis une fois tous les 6-12 mois.

    Complication

    Une complication de l'hypothyroïdie est le myxœdème coma, une condition qui nécessite une réanimation. Cette condition est caractérisée par les symptômes suivants: diminution de la température, de la pression, de la respiration, des processus mentaux, gonflement de tout le corps, en particulier du visage, du cou, des mains.

    Un myxœdème peut survenir après une hypothyroïdie prolongée sans traitement hormonal. Il existe également des situations pouvant provoquer un coma en cas d'insuffisance thyroïdienne: crise cardiaque, traumatisme, stress sévère, hypothermie, prise de médicaments et certains médicaments.

    Traitements non conventionnels


    La thérapie alternative pour l'hypothyroïdie est aussi populaire que pour de nombreuses autres maladies. Cependant, le traitement des problèmes de glande thyroïde doit nécessairement être basé sur des médicaments, car malheureusement, rien en plus des médicaments synthétiques ne peut suffisamment contribuer à la production d'hormones. Cependant, un traitement complexe avec acupuncture, diététique et homéopathie peut considérablement aider à réduire la gravité de certains symptômes de la maladie, ils ne peuvent donc être utilisés que si le médecin traitant n'est pas contre un tel traitement..

    Application de l'acupuncture

    L'acupuncture est basée sur la théorie orientale des méridiens, qui relient tous les organes internes d'une personne avec des points externes sur le corps. Ces points peuvent être mécaniquement influencés pour réguler les flux d'énergie (ainsi que le flux sanguin, si c'est pour le compte de la médecine européenne) et pour guérir les organes affectés. Les points du corps humain qui doivent être affectés sont appelés points d'acupuncture. La technique d'acupuncture pour l'hypothyroïdie permet d'harmoniser le flux d'énergie du canal dans la zone de projection de la glande thyroïde. Si vous irritez un certain point d'acupuncture avec une aiguille, une dégranulation de substances de type histamine se produira, qui ont une propriété vasodilatatrice accrue..

    Le traitement d'acupuncture est réalisé en cure. La durée et la fréquence de ces cours devraient être prescrites par un spécialiste. Habituellement, le traitement au début du traitement comprend 10 à 15 procédures pendant 15 minutes. Aussi, le domaine de responsabilité de l'acupuncteur est d'avertir le patient d'une éventuelle aggravation des symptômes cliniques au tout début du traitement..

    L'efficacité de l'acupuncture dépend toujours de l'exactitude du diagnostic et des qualifications du médecin qui effectue le traitement..

    Le principe principal de l'acupuncture est de libérer les propres forces du corps humain pour combattre la maladie. Le principal avantage de l'utilisation de l'acupuncture est la minimisation des médicaments pendant le traitement (ne s'applique pas à l'hormonothérapie pour l'hypothyroïdie), ainsi que l'absence de nombreuses réactions secondaires du corps.

    Réflexologie informatique


    Il est très efficace de traiter l'hypothyroïdie par réflexographie informatique au stade où la maladie vient d'être détectée chez le patient..

    La technique de la réflexographie par ordinateur est basée sur la restauration de la dynamique normale du système immunitaire et la régulation du système endocrinien, ce qui devrait à l'avenir conduire à une amélioration de la fonctionnalité de la glande thyroïde. La thérapie consiste en l'action sur certains points du corps associés au cerveau et au système nerveux, un faible courant électrique.

    Utilisation de la thérapie EHF

    La thérapie EHF est comprise comme le processus d'exposition du corps humain à des ondes électromagnétiques à haute fréquence d'une portée millimétrique. Cette technique est utilisée pour traiter la plupart des maladies causées par une diminution de la réaction de défense de l'organisme. L'impact de la thérapie EHF affecte l'état immunitaire général, augmente le statut antioxydant, active le processus de régénération tissulaire locale, les ulcères, l'érosion et les plaies guérissent beaucoup plus rapidement. Dans le même temps, il y a une diminution de la probabilité de récidive des maladies chroniques et une augmentation de la résistance de l'immunité aux influences externes..

    En cas d'hypothyroïdie diagnostiquée, la thérapie EHF peut être effectuée selon la prescription du médecin tout en prenant des médicaments.

    De plus, si le traitement a été prescrit en temps opportun, les changements suivants seront observés chez le patient après le transfert du traitement par EHF:

    • tout syndrome douloureux diminuera;
    • le bien-être général s'améliorera;
    • les indicateurs dans les analyses d'urine et de sang sont normalisés en peu de temps;
    • le cycle menstruel est normalisé;
    • lors de la réalisation de méthodes de recherche instrumentales (échographie, par exemple), il y aura une amélioration notable de la dynamique de l'évolution de la maladie.

    Thérapie diététique pendant le traitement

    La nutrition pour l'hypothyroïdie a ses propres caractéristiques. Une diminution de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes provoque la léthargie, la léthargie, l'apathie, la somnolence, la constipation, une diminution du métabolisme basal et une tendance à l'obésité. Ces symptômes déterminent le régime alimentaire..


    Les aliments qui contiennent de la tyrosine aideront votre glande thyroïde. Il s'agit de produits contenant des quantités suffisantes de protéines animales (viande, œufs, lait, fromage, fromage cottage, crème sure, poisson, caviar) et d'origine végétale (principalement des légumineuses). En raison de l'absorption sous-estimée d'iode par la glande thyroïde, il est recommandé d'inclure dans le régime des aliments riches en composés iodés, par exemple, le poisson de mer et autres fruits de mer, le sel de mer. Si le médecin traitant ne le dérange pas, 1 à 2 fois par semaine, vous pouvez utiliser du sel iodé dans les aliments, ainsi que des algues en poudre spéciales, qui contiennent beaucoup de cet oligo-élément. En outre, l'hypothyroïdie nécessite des protéines et du sélénium de haute qualité. Ce dernier peut également être trouvé dans la viande, le saumon et le thon, le poulet, l'ail et les oignons. Eh bien, n'oubliez pas les vitamines B et les acides gras, qui affectent activement l'équilibre hormonal du corps humain..

    Lorsque l'hypothyroïdie est diagnostiquée, les aliments qui ralentissent la fonction de la glande thyroïde et l'empêchent de produire des hormones doivent être exclus de l'alimentation. Ces produits comprennent:

    • les produits à base de soja en raison de leur teneur en isoflavones, qui inhibent activement l'activité des enzymes de la peroxydase thyroïdienne;
    • légumes appartenant à la famille des crucifères - brocoli, chou blanc, choux de Bruxelles, chou-fleur, navets, chou-rave, rutabagas, moutarde - en raison de la teneur en isothiocyanates qu'ils contiennent, ils bloquent la peroxydase thyroïdienne et les membranes de ses cellules, réduisant ainsi la fonctionnalité de l'organe et la production d'hormones, mais en cuit ( traité thermiquement), cet effet est considérablement réduit;
    • gluten et tous les aliments contenant du gluten.

    Remèdes homéopathiques

    Un traitement efficace de l'hypothyroïdie n'est possible qu'avec l'utilisation d'agents hormonaux synthétiques à une posologie adaptée au patient. Par conséquent, toutes les méthodes non conventionnelles sont utilisées une deuxième fois, en complément du traitement hormonal substitutif principal. L'homéopathie n'est pas fondamentale pour une thérapie concomitante, mais son utilisation est encore utilisée dans le traitement de nombreuses maladies..

    Les principaux remèdes homéopathiques utilisés pour l'hypothyroïdie sont Conium, Graphite, Causticum, Sepia, Bromum, Calcium Carbonicum et autres..

    Dans le cas de l'hypothyroïdie chez une personne âgée, Konium ou Causticum peuvent être prescrits comme traitement homéopathique, qui éliminent efficacement les symptômes tels que l'indifférence, la fatigue, la somnolence pendant la journée et la rigidité des pensées. Dans l'hypothyroïdie chez l'enfant, l'efficacité de l'utilisation de Calcium Carbonicum a été prouvée, qui lutte contre le retard physique et mental de toute enfance - de la naissance (avec retard de la dentition, capacité à s'asseoir, se tenir debout, etc.) à l'adolescence (avec puberté retardée). Des médicaments tels que Sepia, Graphitis et Bromum visent à éliminer les symptômes de l'hypothyroïdie chez les personnes de tout âge, tels que la constipation, la bradycardie, l'enflure, la peau sèche, la perte de force, les troubles de la mémoire. Toute préparation homéopathique doit être approuvée par le médecin traitant prescrivant un traitement hormonal, car certaines substances peuvent inhiber l'effet des hormones sur le corps du patient et réduire ainsi l'efficacité du traitement principal..

    Ce qu'il faut éviter

    L'hypothyroïdie peut-elle être guérie simplement en mangeant des aliments sains? A peine, car il existe des plats et des produits nocifs pour le corps qui provoquent un manque d'hormones. Ils doivent être supprimés de votre alimentation de manière permanente. Quels sont ces produits?

    Tout d'abord, tout cela est sucré et gras, ce qui affecte négativement le travail non seulement de la glande thyroïde, mais de tout l'organisme dans son ensemble..

    De plus, certains chercheurs recommandent d'éliminer de votre alimentation les aliments contenant du lait de soja ou de soja. Par conséquent, la prochaine fois, avant d'acheter tel ou tel produit (bonbons, viandes fumées, ou autre), étudiez attentivement sa composition: existe-t-il un composant de soja qui peut détruire les hormones humaines.

    Selon de nombreuses recommandations médicales, vous devez limiter dans votre alimentation des boissons telles que:

    • Café (empêche l'assimilation de haute qualité de l'iode).
    • Alcool (conduit à un spasme des vaisseaux de la glande thyroïde, en raison duquel cet organe ne reçoit pas la quantité nécessaire d'oxygène et d'oligo-éléments utiles).
    • Sel (ralentit l'élimination du liquide du corps, ce qui peut entraîner des microfissures dans le tissu thyroïdien).
    • Soda (provoque un dysfonctionnement des cellules de l'organe endocrinien).

    Traitement de sanatorium

    La cure thermale est très bénéfique pour la glande thyroïde, à la fois pour la prévention des maladies et dans le traitement de diverses pathologies, dont l'hypothyroïdie. Les maladies du système endocrinien sont efficacement traitées dans les sanatoriums par climatothérapie ou balnéothérapie, la boue est moins utilisée. Avec l'hypothyroïdie, la cure thermale peut être utilisée en parallèle avec la prise de médicaments hormonaux, si la pathologie se déroule sans complications. Un traitement de sanatorium compétent aide dans ce cas à éviter la progression de la maladie. Un renvoi vers un sanatorium pour pathologies thyroïdiennes est délivré par un endocrinologue après tous les examens nécessaires du patient.

    Pour le traitement de l'hypothyroïdie dans un sanatorium, il est nécessaire de permettre au patient d'avoir accès à des ressources contenant de l'iode naturel. Pour cela, les eaux minérales et les sources riches en oligo-éléments conviennent le plus souvent, qui sont activement capables de saturer le corps en iode. Le traitement dans ces sanatoriums doit être surveillé en permanence par des endocrinologues. L'eau de guérison peut être appliquée à la fois à l'extérieur et à l'intérieur.

    En plus de la balnéothérapie, dans le traitement de la maladie en question dans les sanatoriums, l'hirudothérapie, le traitement aux plantes médicinales, l'acupression, l'oxygénothérapie utilisant des cocktails d'oxygène qui stimulent les processus métaboliques dans le corps peuvent être utilisés.

    Pour les patients souffrant d'hypothyroïdie, le traitement au sanatorium prévoit un régime spécial contenant de l'iode, qui est fourni par la consommation de fruits de mer et d'autres aliments, qui contiennent de nombreux oligo-éléments essentiels..

    L'hypothyroïdie est utile à traiter dans les stations balnéaires d'eaux carboniques et sulfurées d'hydrogène. Les eaux sulfurées peuvent également être utiles, qui en Russie se trouvent en Bachkirie, au Tatarstan, dans le territoire de Krasnodar, dans le territoire de Stavropol, dans les sources des eaux minérales du Caucase, dans les régions de Pskov et Perm. Les sanatoriums, où le traitement aux sources d'iode-brome est effectué, sont situés dans le centre de la Russie, à Sotchi, en Sibérie, dans l'Oural, dans la région de Moscou. Les sources de bains de radon doivent être recherchées dans les sanatoriums de Chita, Tcheliabinsk, territoire de Stavropol et à Moscou, et d'hydrocarbonate-iode - dans le Caucase.


    Le climat montagneux du territoire de l'Altaï et sa station balnéaire Belokurikha contribuent à la restauration de la glande thyroïde. Les endocrinologues ne conseillent pas d'aller dans toutes les stations balnéaires du sud en été, car une forte activité solaire affecte négativement la glande thyroïde. Le meilleur moment pour le traitement dans ces sanatoriums est l'automne avec sa saison du velours. Et en été, il est recommandé aux patients atteints d'hypothyroïdie de suivre un traitement dans les sanatoriums des régions de Leningrad et de Kaliningrad..

    Remèdes populaires

    L'utilisation d'herbes dans le traitement

    La médecine officielle reconnaît et admet la possibilité de l'effet thérapeutique des phytopréparations sur la pathologie thyroïdienne, y compris l'hypothyroïdie. Si vous utilisez avec compétence des recettes folkloriques à base d'herbes en complément du traitement principal, vous pouvez également soutenir la fonction de la glande thyroïde..

    Les plus populaires parmi les spécialistes sont les recettes à base de plantes suivantes:

    1. Prenez en proportions égales les bourgeons de bouleau, la racine d'élécampane, les fruits de sorbier et le millepertuis. Ce mélange est cuit à la vapeur dans 1 litre d'eau bouillante, bouilli pendant 5 minutes, infusé pendant 12 heures et pris par le patient trois fois par jour une demi-heure avant les repas.
    2. Prenez le pissenlit, le sorbier, le thym, la fraise, le budra, les fleurs de cloportes à parts égales. Préparez une cuillère à soupe du mélange bien mélangé dans un verre d'eau bouillante, laissez reposer une demi-heure, laissez refroidir et apportez au patient chaque matin avant le petit-déjeuner.
    3. Prenez 1 partie d'Eleutherococcus (racine), la même quantité de racines de pissenlit et de graine de carotte et 2 parties d'ortie et d'écorbe. Bien mélanger et verser une cuillère à soupe et demie de ce mélange avec 500 millilitres d'eau, faire bouillir, garder à feu doux pendant 5 minutes, puis retirer du feu et filtrer. 80 gouttes de teinture de membranes de noix sont ajoutées au bouillon fini. Vous devez prendre le remède avant les repas 4 fois par jour..

    La chose la plus importante en phytothérapie dans le cas de pathologies endocriniennes est l'orientation et la nomination d'un spécialiste en phytothérapie qui peut confirmer l'utilité et la sécurité de la prise de diverses décoctions, annuler ou modifier la posologie des médicaments utilisés pendant.

    Algue


    Il y a beaucoup de composés iodés dans les algues, c'est donc un véritable trésor d'avantages pour les patients atteints d'hypothyroïdie..

    Des scientifiques chinois ont découvert qu'en plus de l'iode, les algues contiennent beaucoup d'autres vitamines.Par conséquent, leur utilisation même une fois par semaine aide à saturer le corps d'utilité, comme après la prise de complexes multivitaminés. Les algues sont capables de restaurer la glande thyroïde. Avec l'hypothyroïdie, il est recommandé de faire une poudre d'algues sèches et de la boire 1 cuillère à café trois fois par jour. Ou, préparez un thé spécial en versant 1 cuillère à café de cette poudre avec un verre d'eau bouillie. Prendre du thé aux algues suffit 2 à 3 fois par jour pour combler une carence en iode et stabiliser la fonction thyroïdienne.

    Thérapie de grossesse

    La forme compensée d'hypothyroïdie n'est pas une contre-indication dans les conditions modernes à la planification de la grossesse et de l'accouchement. Cependant, il est important de comprendre qu'en cas de grossesse, le seul traitement que les médecins approuvent dans ce cas, comme dans d'autres situations, est le traitement hormonal substitutif thyroïdien..

    Lorsque la grossesse survient, le besoin du corps en L-thyroxine augmente considérablement, de sorte que la posologie du médicament hormonal correspondant est généralement augmentée. Le but du traitement de l'hypothyroïdie pendant la grossesse est de maintenir le niveau normal minimum d'hormone thyréostimuline et la dose maximale dans la plage normale d'hormone T4. Parfois, au 1er trimestre de la grossesse, une augmentation de la L-thyroxine entraîne une suppression du niveau de l'hormone thyréostimuline, cependant, il n'est pas recommandé de réduire la posologie du médicament, car normalement chez 20% des femmes enceintes au cours du premier trimestre, la TSH diminue.

    Une augmentation de la dose de L-thyroxine de 50 microgrammes n'entraîne pas de surdosage d'hormones, mais aidera à prévenir l'hypothyroxinémie chez un enfant à naître.

    Si la maladie a été diagnostiquée pour la première fois chez une patiente déjà enceinte, elle commence immédiatement à recevoir un traitement de remplacement complet de la L-thyroxine sans augmentation progressive. Les formes manifestes et subcliniques de la maladie sont traitées de la même manière pendant la gestation. Et si sans grossesse, la thérapie de remplacement de l'hypothyroïdie peut être considérée comme l'une des options de traitement, alors dans le cas du port d'un enfant aujourd'hui, en plus de la thérapie de remplacement, les médecins ne peuvent rien offrir au patient de plus efficace et de plus sûr..

    Spécificité du traitement pour différents groupes d'âge


    En règle générale, le traitement de l'hypothyroïdie implique une thérapie de remplacement à vie avec des agents hormonaux synthétiques. Tout d'abord, le manque d'hormones thyroïdiennes est éliminé, puis une posologie d'entretien est sélectionnée pour assurer le bien-être normal du patient.

    Chez les enfants atteints d'hypothyroïdie, le traitement est également effectué avec des médicaments hormonaux thyroïdiens, dans la plupart des cas avec la lévothyroxine. Pour l'hypothyroïdie congénitale, le traitement doit être instauré dans les deux premières semaines de vie. À mesure que l'enfant grandit, la dose de thyroxine doit être augmentée. Si un enfant reçoit un diagnostic de formes d'hypothyroïdie, associées à une violation des structures du cerveau, dans ce cas, il est possible de prescrire une hormone stimulant la thyroïde et des hormones de libération de la thyrotropine. Il est important de se rappeler que dans l'enfance, une surdose d'agents hormonaux peut entraîner des palpitations, des troubles du sommeil, ce qui nécessite une diminution de la dose du médicament. L'absence de plaintes sur le bien-être, le développement normal et la croissance de l'enfant est le signe d'un traitement bien choisi..

    L'hormonothérapie substitutive par la L-thyroxine, indiquée pour les patients atteints d'hypothyroïdie à tout âge, empêche le développement d'une forme subclinique de la maladie en une forme manifeste, qui présente de nombreuses manifestations cliniques. Cependant, chez les patients âgés, le traitement de cette pathologie peut entraîner des difficultés liées à une sensibilité accrue aux hormones thyroïdiennes, à leur surdosage et à la présence d'autres pathologies dans l'organisme. Par conséquent, le groupe plus âgé des patients atteints d'hypothyroïdie a besoin de doses d'hormones plus faibles (de 20 à 40%) pendant le traitement de substitution, qui dans ce cas devraient être d'environ 0,9 microgramme pour 1 kilogramme de poids du patient pendant la titration de la dose, la détermination du taux d'hormones thyroïdiennes et le contrôle. ECG - une fois tous les 2 mois.

    Comment guérir l'hypothyroïdie sans hormones

    Les personnes qui ont reçu un diagnostic de cette maladie grave s'intéressent à la question de savoir comment traiter l'hypothyroïdie de la glande thyroïde, quelle sera l'efficacité du traitement et s'il est possible de faire face à cette maladie. Le tableau clinique de l'hypothyroïdie est bien étudié par l'endocrinologie moderne et il existe de nombreuses méthodes de traitement de la maladie..

    Beaucoup de femmes ont peur de prendre des pilules hormonales, elles croient que c'est un remède terrible à partir duquel vous pouvez prendre du poids, devenir antipathiques et «accro» aux hormones pour la vie. Ils n'ont raison que dans ce dernier cas - en effet, le traitement à la thyroxine devra être poursuivi tout au long de la vie. Cependant, n'oubliez pas que cette thérapie remplace simplement le manque de production de ses propres hormones dans l'hypothyroïdie, par conséquent, elle ne fonctionnera pas pour la remplacer uniquement par des remèdes maison..

    Il existe des médicaments à base d'ingrédients homéopathiques qui peuvent aider à réguler la production d'hormones et à améliorer la fonction thyroïdienne. Ces médicaments comprennent le complément alimentaire «L-thyroxine».

    Certains des avantages de ce remède sont:

    • Pas addictif. Au fil du temps, la prise de pilules peut être minimisée ou complètement arrêtée..
    • Favorise la perte de poids du patient.
    • Beaucoup moins cher que les hormones synthétiques.

    Cependant, avant de choisir ce type de traitement, vous devriez consulter votre médecin..

    L'hypothyroïdie subclinique peut-elle être traitée à l'aide des médicaments ci-dessus? Oui, souvent avec une évolution asymptomatique de la maladie, les mêmes approches sont utilisées qu'avec l'habituel.

    Les chances d'un rétablissement complet

    En raison du fait que dans l'hypothyroïdie, la production d'hormones thyroïdiennes n'est pas rétablie, le traitement substitutif de l'hypothyroïdie dure toute la vie, mais avec une titration de la dose de médicaments si nécessaire.

    L'hypothyroïdie temporaire (ou transitoire), qui survient pendant la grossesse, ainsi que la prématurité, le retard de croissance intra-utérin, l'immaturité fonctionnelle, les infections intra-utérines, chez les enfants de mères atteintes de pathologie thyroïdienne, peuvent être guéries. Avec l'âge, la fonction de la glande thyroïde chez ces enfants est restaurée, les hormones commencent à être produites en quantités suffisantes et aucun traitement n'est nécessaire..

    Les coupables de la maladie

    Il convient de noter que la principale source d'hypothyroïdie est une quantité insuffisante d'iode, dont le corps humain a besoin..

    Les autres causes de la maladie sont les suivantes:

    • diverses inflammations de la glande thyroïde;
    • stress soudain ou prolongé, stress physique ou émotionnel;
    • dommages aux tissus de la glande thyroïde (dus à un traumatisme, à une exposition aux rayonnements, etc.);
    • interventions chirurgicales effectuées dans la région thyroïdienne;
    • un changement brutal du climat;
    • anomalie congénitale.

    Il convient également de mentionner ici que l'hypothyroïdie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes de plus de quarante ans..