Principal

Goitre

Premiers soins et traitement des brûlures des voies respiratoires

Dans la plupart des cas (environ 90 à 95%), les brûlures affectent exclusivement la peau. Cependant, il se produit parfois des lésions de la membrane muqueuse des yeux, de la bouche ou de la cavité nasale, des voies respiratoires et des sections initiales du tube digestif, qui sont très difficiles à traiter..

Les brûlures des voies respiratoires sont particulièrement graves:

  • tout d'abord, cela est dû au fait qu'ils remplissent des fonctions vitales.
  • deuxièmement, de telles brûlures sont extrêmement difficiles à traiter sans l'utilisation d'équipements complexes et coûteux.
Photo 1. Les brûlures des voies respiratoires sont causées par des incendies ou par l'inhalation de produits chimiques. Source: Flickr (SJFD_CPR).

Lorsque de l'air chaud ou des vapeurs chimiques sont inhalés, les muqueuses sont endommagées. Dans le même temps, des processus similaires aux brûlures de la peau se produisent dans les tissus du système respiratoire..

Les raisons

En cas de brûlure des voies respiratoires, la membrane muqueuse est endommagée, qui réagit avec la sécrétion de mucus et le spasme des éléments musculaires. Ces processus, en particulier dans la région du larynx, sont les plus importants, car ils peuvent provoquer une insuffisance respiratoire aiguë et entraîner la mort du patient..

Signes de brûlure

Selon la gravité de la lésion des voies respiratoires, les symptômes de brûlure varient. Il existe trois degrés de brûlure des voies respiratoires:

  1. Une légère brûlure s'accompagne de douleur, il n'y a pas de séparation des expectorations et du mucus des voies respiratoires, ou ils sont insignifiants. La respiration n'est pas difficile, il n'y a pas de changement de voix;
  2. La gravité modérée s'accompagne de la libération d'une quantité importante de mucus, d'expectorations, de laryngos et de bronchospasmes. La victime a du mal à respirer, sa voix est rauque, la prononciation des voyelles est douloureuse. Des films fibrineux apparaissent dans la trachée et les bronches;
  3. Degré sévère. Les zones de la membrane muqueuse sont nécrotiques, les films fibrineux sont séparés, bloquant la lumière des voies respiratoires. La respiration est extrêmement difficile voire impossible, la parole est gravement douloureuse ou absente en raison de la fermeture des voies respiratoires.

C'est important! La clinique des brûlures des voies respiratoires se développe progressivement. Des symptômes mineurs immédiatement après une exposition à des facteurs thermiques ou chimiques peuvent se transformer en insuffisance respiratoire sévère après 8 à 12 heures.

Classification des brûlures des voies respiratoires

En fonction du facteur qui a provoqué la brûlure des voies respiratoires, on distingue deux types de lésions muqueuses: thermique et chimique. Dans le même temps, ce dernier peut être causé non seulement par la pénétration de produits chimiques agressifs sur les muqueuses, mais également par l'inhalation de vapeurs acides ou alcalines:

Une division différente des brûlures des voies respiratoires est basée sur la localisation des dommages.

  • le premier type comprend les brûlures des voies respiratoires supérieures (cavité nasale, pharynx et larynx):
  • au second - les voies respiratoires inférieures (trachée, bronches et leurs petites branches).

Par le type de brûlure

Dans la version pure, les brûlures thermiques ou chimiques du système respiratoire se produisent rarement, le plus souvent elles sont combinées.

En règle générale, ils se produisent dans le contexte d'incendies, d'accidents, d'accidents. Souvent, l'inflammation provoque l'évaporation de produits chimiques ou, au contraire, le contact de composés actifs avec l'environnement conduit à l'apparition de points chauds.

Chimique

Se produit lorsque des vapeurs de composés chimiques sont inhalées en raison de violations de la sécurité (ignorer l'utilisation des équipements de protection individuelle, une ventilation défectueuse, des conteneurs de mauvaise qualité pour les composés volatils), ou en cas d'urgence (violation de l'intégrité du conteneur avec des composés chimiques, leur évaporation sous l'influence de températures élevées).

Contrairement aux brûlures cutanées, les lésions des voies respiratoires ne sont que légèrement différentes en cas d'inhalation d'acide ou de vapeurs alcalines. Le changement du pH sanguin et l'intoxication lorsque ces substances pénètrent dans la circulation sanguine sont plus importants, ce qui ne peut être déterminé qu'à l'aide d'un équipement spécial..

Le plus souvent, les brûlures chimiques des voies respiratoires sont exposées aux travailleurs de l'industrie chimique et aux personnes qui entrent en contact avec une grande quantité de détergents, désinfectants (travailleurs des laboratoires, installations de traitement des eaux, personnel infirmier).

Thermique

Une brûlure des voies respiratoires due à l'inhalation d'air chaud (plus de 100 ° C) est plus fréquente dans la vie quotidienne qu'une brûlure chimique. Elle peut survenir aussi bien lors d'incendies que dans la vie de tous les jours (cuisiner sur un feu ouvert, brûler de vieilles choses, etc.). Le plus souvent, ces blessures surviennent lorsqu'elles sont exposées à l'air chaud dans un espace clos..

C'est important! L'inhalation de monoxyde de carbone fait partie intégrante des brûlures thermiques. Un séjour prolongé sur le lieu de l'incendie, même avec des dommages thermiques mineurs, peut entraîner un état grave, exprimé par un manque d'oxygène dans le système nerveux central..

Par localisation de la brûlure

Avec des brûlures des voies respiratoires supérieures et inférieures, les lésions peuvent être localisées dans différentes parties du larynx.

Selon l'emplacement de la blessure, la gravité de la maladie et le pronostic différeront..

Cavité nasale et pharynx

Les lésions isolées des voies respiratoires supérieures surviennent relativement rarement et se produisent avec une seule inhalation peu profonde d'air chaud ou de vapeur volatile.

De tels cas ne sont presque jamais mortels, mais peuvent provoquer une atrophie de la membrane muqueuse des zones touchées, ce qui entraînera de fréquentes rhinites et pharyngites..

Pharynx

Les cordes vocales sont la section la plus étroite des voies respiratoires. Avec leurs brûlures, il existe un risque élevé de développer un laryngospasme, au cours duquel la mort par asphyxie et la perte de la voix sont possibles.

Trachée

La défaite de la trachée ne se produit jamais de manière isolée. Il est toujours combiné avec des brûlures du larynx, ce qui aggrave considérablement la condition.

Dans la phase aiguë, il y a une accumulation de mucus, une diminution du réflexe de la toux, qui, associée au laryngospasme, peut entraîner la mort. À long terme, des zones de rétrécissement de la trachée se forment, une trachéite chronique se développe.

Poumons et bronches

Les brûlures directement au tissu pulmonaire (alvéoles) sont impossibles, car le mouvement d'un flux d'air chaud ou de vapeurs chimiques est arrêté par de petites bronches en raison de leur spasme. Mais les petites bronches elles-mêmes souffrent en même temps.

Plus le calibre des bronches est endommagé, plus l'état de la victime est grave.

En règle générale, ces conditions ont des conséquences irréversibles et aboutissent à la mort..

Premiers soins médicaux et premiers secours

Fournir des soins d'urgence pour les brûlures des voies respiratoires au stade préhospitalier.

  1. La victime doit être éloignée des lieux de l'incident, offrant un accès maximal à l'air frais;
  2. Si le patient est conscient, il doit s'allonger sur le dos avec la moitié supérieure du corps relevée. S'il n'y a pas de conscience, allongez-vous sur le côté avec la moitié supérieure du corps levée;
  3. Une ambulance devrait être appelée.

Assistance médicale à la victime

Pendant toute la période d'assistance, il est nécessaire de vérifier la présence d'une respiration spontanée. En son absence, commencez immédiatement la ventilation artificielle des poumons;

  1. La victime doit recevoir des analgésiques (analgine, kétanov) et des sédatifs (diphenhydramine, seduxen, relanium), de préférence par voie intramusculaire..
  2. Rincer la peau du visage et du cou à l'eau froide, rincer abondamment la bouche.
  3. Si vous avez des bouteilles d'oxygène, respirez à travers un masque à oxygène.
  4. Si la victime n'est pas capable de respirer par elle-même, alors il est nécessaire: injecter par voie intramusculaire ou intraveineuse de la diphenhydramine, de l'éphédrine ou de l'adrénaline. Si les médicaments sont inefficaces pendant 1 à 2 minutes, une trachéotomie doit être pratiquée. La procédure peut être effectuée en utilisant tous les moyens disponibles, mais uniquement si vous avez des compétences particulières.

Diagnostic du type et du degré

Au stade préhospitalier, il est important d'établir le type de brûlure (thermique ou chimique), en fonction des circonstances de l'incident. La victime ou les témoins de l'incident sont interrogés et la situation sur les lieux de l'incident est évaluée, en faisant attention à la présence de conteneurs contenant des substances chimiques et aux incendies. La gravité de la brûlure est vraisemblablement basée sur les symptômes de la victime.

Au stade hospitalier, un oto-rhino-laryngologiste, un pneumologue, une radiographie pulmonaire et une bronchoscopie sont examinés. Il est également possible de mener une étude en laboratoire des expectorations ou du mucus sortants.

La principale méthode de diagnostic est la bronchoscopie, qui vous permet d'évaluer visuellement l'état des voies respiratoires.

Traitement des brûlures des voies respiratoires

Les mesures thérapeutiques pour de telles lésions du système respiratoire sont divisées en précoces et à distance. Les premiers sont effectués dans les 24 à 48 heures après avoir reçu une brûlure et sont associés à une menace pour la vie de la victime, tandis que les plus éloignés continuent jusqu'à guérison complète..

Traitement médical

Comprend l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • Stimulants du centre respiratoire (sulfocamphocaïne, caféine-benzoate de sodium);
  • Glucocorticoïdes à la fois sous forme d'inhalation et d'injections;
  • Analgésiques et antispasmodiques;
  • Thérapie de désintoxication (introduction goutte à goutte de protéines et de solutions salines, diurétiques);
  • Inhalation d'oxygène humidifié.

Avec une brûlure de 2 à 3 degrés, un traitement antibactérien et analgésique doit être effectué. Dans le même temps, l'utilisation d'analgésiques narcotiques est interdite, car ils dépriment le centre respiratoire.

Dans la dernière période de traitement, des médicaments mucolytiques et expectorants (ACC, ambroxol) sont utilisés, une lutte contre une infection secondaire, un rétrécissement des voies respiratoires après brûlure est effectué (des enzymes fibrinolytiques, des antispasmodiques, des glucocorticoïdes sont utilisés).

Photo 2. Après la brûlure, les victimes toussent souvent. Source: Flickr (Rebecca Brown).

Traitement opératoire

Avec le développement de l'insuffisance respiratoire, la trachéotomie et l'utilisation d'un ventilateur sont possibles.

Dans les derniers stades du traitement, une élimination endoscopique du tissu cicatriciel sur les cordes vocales, la trachée et les grosses bronches est effectuée.

Remèdes populaires pour la récupération

Le traitement par la médecine traditionnelle est indiqué pour les brûlures légères.

  • Framboises et argousier sous forme de sirops, confitures ou thés pour réduire l'inflammation;
  • Infusions de plantain, racine de guimauve, thermopsis pour faciliter l'évacuation des expectorations;
  • Utilisation du miel et de ses dérivés sous forme de bio- et immunostimulants naturels.

Période de rééducation

Afin de restaurer plus rapidement le système respiratoire après une brûlure, des exercices de physiothérapie et de respiration doivent être effectués. Un point important est le traitement thermal dans les grottes de sel, les zones de conifères.

Mesures préventives

Pour réduire le risque de développer une brûlure des voies respiratoires, vous devez:

  • Lorsque vous travaillez avec des composés chimiques, utilisez un équipement de protection individuelle sous la forme d'un masque ou d'un respirateur;
  • Ne laissez pas les récipients contenant des substances volatiles ouvertes;
  • En cas d'incendie, utilisez un chiffon plié en plusieurs couches et humidifié avec de l'eau ou des respirateurs de protection spéciaux pour éviter l'inhalation d'air chaud et de fumée.

Premiers soins pour les brûlures des voies respiratoires

La défaite des voies respiratoires supérieures est un changement pathologique du trophisme des parties fonctionnelles, provoqué par l'influence des températures élevées, des produits chimiques, des appareils électriques défectueux, des radiations.

Les brûlures des voies respiratoires supérieures peuvent être causées par une exposition à des facteurs thermiques ou par l'influence agressive de produits chimiques. Dans chacun de ces cas, il est nécessaire d'être en mesure de fournir rapidement une assistance à la victime afin d'éviter l'apparition de complications indésirables..

Une brûlure pulmonaire peut survenir pour diverses raisons. Le plus souvent, des blessures surviennent en raison d'une exposition à des gaz chauds dans l'air lors d'un incendie (fumée), d'une source de flamme ouverte, de vapeurs chimiques.

Quel est le danger

Toutes les lésions par inhalation constituent une menace élevée pour le fonctionnement normal du système respiratoire, dans certains cas, il existe un risque de mort. Les lésions des structures des poumons et de la trachée sont classées comme une affection plutôt grave, car le corps souffre de manque d'oxygène. Les brûlures respiratoires doivent être traitées rapidement.

De telles lésions sont difficiles à diagnostiquer si la victime est inconsciente, il n'y a pas de symptômes externes..

Le système respiratoire occupe une zone assez large du corps: la cavité buccale et le larynx, les bronches, les poumons avec alvéoles. Savoir à quelle profondeur la brûlure s'est propagée est problématique.

De telles blessures sur l'épiderme s'accompagnent d'une réponse spéciale de la peau et des structures muqueuses. Il s'agit d'une rougeur, de l'accumulation de liquide interstitiel dans les tissus, du développement de poches. Avec de telles manifestations dans les poumons, il existe un risque de condition obstructive et de perturbation du système respiratoire.

Une brûlure chimique des poumons est provoquée par l'exposition à des produits chimiques - des solutions contenant de l'ammoniaque, des vapeurs de chlore, des acides forts et des alcalis. Avec une telle lésion, il est nécessaire d'éliminer la substance active du corps dès que possible et de rincer à l'eau. Cela évitera les complications. Si ces substances pénètrent dans les voies respiratoires, une telle manipulation ne fonctionnera pas. Par conséquent, la condition avec une telle blessure est aggravée..

Symptômes

Cette plaie a des manifestations complexes. Les principales manifestations qui surviennent lors de lésions des voies respiratoires comprennent:

  • gonflement de la membrane muqueuse;
  • enrouement de l'appareil vocal;
  • ressentir de la douleur en avalant;
  • difficulté à respirer;
  • toux sans écoulement humide;
  • carbonisation des poils dans la cavité nasale;
  • une sensation de suie dans la bouche;
  • taches affectant la muqueuse buccale.

Les premiers soins sont fournis de différentes manières. Son ordre dépend du stade de l'endommagement. Au total, il y a 4 degrés de dommages aux structures respiratoires:

1. Ils surviennent avec une légère influence de facteurs agressifs sur les organes respiratoires et se caractérisent par une légère carence en oxygène, un enrouement, une hyperémie de la bouche et du nasopharynx. À ce stade des dommages, il n'y a généralement pas de toux complètement sèche, la voix change à peine. La seule complication est la pneumonie. Les blessures de ce degré sont faciles à traiter et ont un pronostic positif.

2. Cette étape se développe avec un contact plus long avec des facteurs dommageables.
Dans ce cas, les signes suivants sont observés:

  • changement de voix en une voix rauque;
  • un écoulement humide apparaît dans la toux;
  • le visage entre également au centre des dommages;
  • une respiration sifflante se fait entendre dans les poumons.

Si à ce stade vous ne vous adressez pas à des spécialistes, vous pouvez provoquer le développement d'un processus inflammatoire dans les poumons. En soi, une brûlure au 2ème degré a une dynamique de traitement favorable..

3. Ce degré de dommage ne peut être obtenu que par un contact prolongé avec un facteur de dommage. Cette défaite se caractérise par:

  • arrêt respiratoire;
  • trouble respiratoire;
  • une augmentation significative de la température corporelle;
  • gonflement des structures muqueuses;
  • confusion et hallucinations;
  • la présence d'une respiration sifflante sèche dans les poumons, qui après quelques jours se transforme en un processus inflammatoire.

À ce stade, la toux est assez fréquente, une pneumonie et une insuffisance pulmonaire sévère se développent également..

4. Cette étape est la plus difficile. Un gonflement et des symptômes mortels se développent rapidement. Perspectives négatives.

Premiers secours

Pour ce type de blessure, les premiers soins doivent être immédiats. Si la séquence d'actions est incorrecte, des complications se développent. Les brûlures des voies respiratoires sont déclenchées par l'exposition au feu, aux liquides et à la vapeur. Les premiers secours doivent être effectués dans l'ordre suivant:

  • neutralisation du facteur dommageable;
  • assurer l'écoulement des flux d'air frais;
  • le patient doit assurer une position couchée (la tête doit être plus haute que le corps);
  • la bouche et la cavité nasale doivent être rincées avec une solution aqueuse. En cas de brûlure chimique des voies respiratoires avec des réactifs acides, les voies respiratoires supérieures sont traitées avec une solution de soude, en cas de brûlure alcaline, avec une solution d'acide citrique;
  • rincer le visage à l'eau froide;
  • pour éliminer la douleur, tout analgésique est injecté par voie intramusculaire;
  • appelle une ambulance;
  • si la victime ne respire pas, une ventilation artificielle est effectuée.

Pour une rééducation plus rapide, le patient doit rester silencieux pendant environ 2 semaines, car avec une brûlure, les ligaments sont gravement blessés.

Méthodes de traitement et pharmacothérapie

Le traitement des brûlures par inhalation est effectué sous la supervision d'un pneumologue ou d'un combustiologue dans un établissement médical..

Avant de prescrire un traitement, des mesures diagnostiques sont effectuées:

  • examen visuel du patient;
  • interroger des témoins;
  • analyser la situation;
  • recueil d'anamnèse et d'analyses;
  • examen des bronches pour évaluer la profondeur de la lésion.

Lors du traitement des brûlures des voies respiratoires supérieures, un plan de traitement général est utilisé. Il se compose des éléments suivants:

  • neutralisation de l'œdème;
  • restauration de la fonction respiratoire normale;
  • éliminer le liquide des poumons;
  • prévention du développement des brûlures;
  • prévention des complications;
  • réhabilitation.

La thérapie complexe comprend généralement les moyens suivants:

  • médicaments par inhalation pour neutraliser l'œdème (diphenhydramine, hydrocartizone);
  • médicaments analgésiques (Analgin);
  • en cas d'infection, il est nécessaire de prendre des antibiotiques, qui ont un effet néfaste sur tous les types de micro-organismes (Suprax, Azithromycine);
  • pour réduire la gravité de l'œdème, il est nécessaire de prendre des diurétiques (furosémide et remèdes à base de plantes);
  • avec une douleur intense localisée dans les muqueuses, il est nécessaire d'utiliser de la lidocaïne ou de la novocaïne, elles soulagent la douleur localement.

Conséquences et prévention

Les lésions du premier degré disparaissent rapidement et sans douleur. Les conséquences d'un incendie dans ce cas sont minimes. Cette lésion est caractérisée par un pronostic favorable. Avec des dommages plus élevés, des complications plus graves se développent. Parfois, des dommages à la membrane muqueuse se produisent, ce qui se traduit par des symptômes négatifs.

Les plus défavorables pour le patient sont les suivants:

  • destruction du trophisme des petites branches des bronches;
  • changements dans la structure et la physiologie de l'appareil vocal;
  • le développement de l'insuffisance cardiaque et pulmonaire;
  • dysfonctionnement du système urinaire;
  • nécrose tissulaire.

Afin d'éviter les brûlures, il est conseillé d'éviter les situations qui provoquent le développement de telles blessures. Dans un environnement domestique, il est préférable de ne pas entrer en contact avec des liquides chauds.

Dans un environnement de production, vous devez toujours respecter les mesures de sécurité lorsque vous travaillez avec des liquides et des produits chimiques inflammables..

Si vous avez une brûlure, il est important d'amener la victime à l'hôpital le plus tôt possible et de commencer le traitement..

Brûlure des voies respiratoires

Articles d'experts médicaux

  • Code CIM-10
  • Épidémiologie
  • Les raisons
  • Pathogénèse
  • Symptômes
  • Formes
  • Complications et conséquences
  • Diagnostique
  • Ce qui doit être examiné?
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • La prévention
  • Prévoir

Une brûlure des voies respiratoires est une lésion des tissus muqueux des organes respiratoires, qui se développe au moment de l'inhalation d'un agent nocif: vapeur, fumées chimiques, fumée chaude, etc..

Code CIM-10

Épidémiologie

Le plus grand nombre de brûlures des voies respiratoires a été observé pendant les guerres: pendant ces périodes, la fréquence des blessures thermiques a augmenté de manière significative, passant de 0,3% à 1,5% du nombre total de victimes. Cela est dû à l'utilisation massive d'explosifs, de mélanges combustibles et d'armes thermiques.

Dans les temps modernes, la fréquence des brûlures augmente malheureusement. Par exemple, seulement en Israël, à la suite de conflits militaires, les brûlures variaient de 5% à 9%. Lors de l'utilisation de chars et de véhicules motorisés, le pourcentage peut être augmenté de 20 à 40%.

Dans les conditions domestiques, le nombre de brûlures des voies respiratoires est beaucoup plus faible et est inférieur à 1% de tous les cas de brûlure.

Causes de brûlure des voies respiratoires

Une brûlure du système respiratoire peut être déclenchée par:

  • fumées chimiques;
  • haute température.

Les plus graves sont les brûlures mixtes causées par une combinaison d'exposition chimique et thermique..

Une brûlure chimique peut être obtenue au travail en cas d'endommagement accidentel des récipients contenant du liquide qui s'évapore. L'inhalation de telles fumées entraîne souvent des lésions tissulaires internes. De plus, une fumée âcre peut être inhalée lors d'un incendie. Si une telle fumée contient du phosgène, de l'acide cyanhydrique ou nitreux ou d'autres substances toxiques, une brûlure respiratoire est inévitable..

Des dommages thermiques au système respiratoire sont observés lors de l'inhalation de vapeur ou d'air chaud, voire de flammes.

Pathogénèse

La pathogenèse d'une brûlure des voies respiratoires consiste en une destruction thermique ou chimique des tissus muqueux et sous-muqueux avec une violation de leur fonction. Le degré de dommage peut être différent, en fonction de la température et de la durée de l'exposition, de la profondeur de l'inhalation lorsqu'un agent nocif entre. Si la brûlure est importante, une nécrose des tissus profonds peut survenir, qui peut couvrir plusieurs couches..

Les brûlures sont souvent accompagnées d'un processus inflammatoire, avec une perméabilité vasculaire altérée et un œdème, ce qui complique encore la fonction respiratoire.

Symptômes de brûlure des voies respiratoires

Les premiers signes d'une brûlure du système respiratoire apparaissent immédiatement après l'exposition à un facteur nocif. Des circonstances telles qu'un incendie dans un appartement, une buanderie, la mienne, pendant le transport, ainsi qu'une exposition de courte durée à la vapeur ou au feu ouvert (en particulier s'il y a une brûlure à la poitrine, au cou ou au visage) peuvent indiquer la présence d'une brûlure.

Une brûlure des voies respiratoires supérieures s'accompagne d'une douleur aiguë au pharynx et à la poitrine. La douleur augmente lorsque vous essayez d'inspirer, donc la respiration est difficile. La température corporelle peut augmenter.

Visuellement, vous pouvez détecter des lésions cutanées au niveau des lèvres et les muqueuses de la cavité buccale sont enflées et hyperémiques. Dans les cas graves, à la suite de lésions de l'anneau laryngé externe, une sténose laryngée et une asphyxie peuvent se développer..

Toux, expectoration, voix méconnaissable

Stade I (brûlures de la muqueuse buccale, de l'épiglotte, du larynx).

Stade II (brûlure des degrés II et III des organes respiratoires).

Respiration sifflante indistincte et sèche.

Un grand nombre de respiration sifflante sèche, qui devient humide après 2-3 jours et se transforme en crépitation.

Toux sèche fréquente, les mucosités sont libérées après 2-3 jours. La voix est rauque, l'aphonie est possible.

Se produit souvent les jours 2-3.

Occasionnellement, a un cours favorable.

Il se développe dans presque tous les cas. Le courant est lourd.

Formes

En fonction du facteur qui a causé les dommages au système respiratoire, on distingue divers types de telles blessures. Ils diffèrent tous, tout d'abord, par les symptômes cliniques..

  • Une brûlure chimique des voies respiratoires peut être suspectée avec la présence simultanée de lésions chimiques de la peau du cou, du visage, de la poitrine, dans la cavité buccale. La victime a souvent des problèmes respiratoires, sa voix change, il y a des vomissements sanglants, une toux avec des sécrétions sales.
  • Une brûlure au chlore des voies respiratoires s'accompagne d'une forte sensation de brûlure dans la gorge, la cavité nasale et derrière le sternum. Dans le même temps, un larmoiement, une toux fréquente sévère et une rhinite toxique peuvent être observés. La membrane muqueuse des voies respiratoires reste irritée pendant plusieurs jours après la cessation de l'action du facteur dommageable.
  • Une brûlure des voies respiratoires avec de l'acide peut être déterminée par l'état de la paroi pharyngée postérieure. Dans la plupart des cas, la membrane muqueuse devient d'abord blanche ou jaune, puis devient vert sale et ensuite presque noire. Une croûte se forme à la surface, qui saigne lorsqu'elle est rejetée.
  • Une brûlure des voies respiratoires avec des vapeurs de peintures provoque un gonflement du nasopharynx, des éternuements, de la toux. La victime se plaint d'essoufflement et de difficultés respiratoires. La peau est pâle, les yeux deviennent rouges. Des maux de tête et des étourdissements surviennent souvent.
  • Les brûlures thermiques des voies respiratoires s'accompagnent d'un essoufflement, d'une peau bleue et de changements de voix. À l'examen, on peut remarquer des brûlures évidentes du pharynx et du palais supérieur. Le patient montre de l'anxiété, de la peur, souvent associées à une douleur intense et à des difficultés respiratoires. Dans les cas graves, une perte de conscience se produit.
  • Les brûlures des voies respiratoires lors d'un incendie sont les plus courantes. Une telle blessure est caractérisée par des dommages aux lèvres, au cou et à la bouche. À l'examen, une surface interne brûlée des narines est observée. Lors de l'examen des sécrétions des bronches, de la cavité nasale, des traces de suie peuvent être trouvées.
  • Une brûlure à la vapeur des voies respiratoires s'accompagne généralement d'un laryngospasme, sans dommage significatif à la trachée, aux bronches et aux poumons. Le fait est que lorsque de la vapeur chaude est inhalée, une réaction protectrice est déclenchée sous la forme d'une contraction involontaire des muscles du larynx. Par conséquent, ce type de brûlure peut être considéré comme le plus favorable..

Complications et conséquences

Brûlures légères des voies respiratoires du 1er stade. ne causent généralement pas d'effets négatifs et sont guéris sans trop de problèmes.

Avec II ou III Art. une brûlure peut développer des complications avec un pronostic plutôt négatif.

Parmi les complications les plus défavorables figurent les suivantes:

  • le développement de l'emphysème - une maladie pulmonaire chronique, qui s'accompagne de l'expansion de petites bronchioles et d'une violation de l'intégrité des septa interalvéolaires;
  • changements dans la structure des cordes vocales;
  • pneumonie chronique;
  • insuffisance de la fonction pulmonaire et cardiaque;
  • insuffisance rénale;
  • les phénomènes de nécrose et de fibrose de la trachée et des bronches, qui peuvent finalement entraîner la mort.

Diagnostic de la brûlure des voies respiratoires

Habituellement, le diagnostic d'une brûlure des voies respiratoires ne pose pas de problèmes. Il est beaucoup plus important et plus difficile d'évaluer la profondeur et l'étendue des lésions tissulaires internes. Dans la plupart des cas, les mesures de diagnostic utilisées sont basées sur cela..

  • Les tests de laboratoire - biochimie et numération formule sanguine complète, une analyse d'urine générale - indiquent le développement d'une anémie et une détérioration de la fonction rénale. Cependant, de tels changements ne se produisent pas immédiatement, mais seulement 2-3 jours après la blessure..
  • Le diagnostic instrumental est réalisé par laryngoscopie et bronchoscopie. La bronchoscopie est une méthode de diagnostic plus informative des brûlures, qui vous permet de vérifier en toute sécurité et de toute urgence l'état de toutes les parties de la trachée et des bronches. La bronchoscopie permet de clarifier la nature de la lésion: il peut s'agir de brûlures catarrhales, nécrotiques, érosives ou ulcéreuses des voies respiratoires.
  • Le diagnostic différentiel est effectué entre les brûlures chimiques et thermiques du système respiratoire, ainsi qu'entre les lésions de la membrane muqueuse des voies respiratoires et digestives.

Brûlures chimiques des voies respiratoires avec des produits chimiques ménagers. Causes et traitement des brûlures des voies respiratoires

Une brûlure pulmonaire se produit suite à une exposition à de la fumée chaude, des produits chimiques et d'autres substances. Le problème se manifestera en fonction du degré et de l'étendue des lésions. Ceci est pris en compte lors de la sélection des méthodes de traitement..

Des brûlures aux poumons sont possibles en raison de l'inhalation de produits chimiques:

  • Acide. Les dommages causés par le chlore sont les plus courants.
  • Alcali. Soude caustique, ammoniaque, soude caustique.
  • De l'alcool.

Des brûlures thermiques apparaissent si une personne inhale de la fumée chaude, de la vapeur, des liquides à haute température.

De telles blessures s'accompagnent du développement d'un processus inflammatoire, de lésions de la membrane muqueuse, de l'épithélium et de troubles circulatoires..

Classification des brûlures par degrés

Une brûlure du système respiratoire se développe en plusieurs étapes. Le premier degré est caractérisé par une brûlure de la muqueuse buccale, de l'épiglotte et du larynx. Cela peut se produire en avalant du liquide bouillant ou en brûlant des vapeurs. Si le poumon est affecté, la membrane muqueuse gonfle et la douleur lors de la déglutition est inquiétante. Les cas plus graves sont caractérisés par des cloques et une floraison blanche. Trouble de la déglutition.

La deuxième étape se manifeste par une brûlure du système respiratoire. Ces lésions sont plus sévères. Ils affectent l'épiglotte, son cartilage et ses plis, le pharynx, la trachée.

Les brûlures au troisième degré représentent un grave danger pour la santé et la vie humaines. Dans ce cas, le développement d'une hyperémie est observé. Les bronches perdent leur capacité à retenir l'humidité et le mucus s'accumule dans les voies respiratoires. Dans le même temps, une insuffisance respiratoire, un œdème sévère, un choc de brûlure se développent..

Les symptômes de la lésion apparaîtront en fonction de la gravité de la brûlure..

Manifestations cliniques

Les personnes atteintes de brûlures des voies respiratoires présentent les symptômes suivants:

  • brûlure au visage et au cou;
  • l'apparition de poils de nez brûlés;
  • la formation de suie sur la langue et le palais;
  • l'apparition de taches nécrotiques sur la muqueuse buccale;
  • gonflement du nasopharynx;
  • la voix devient rauque;
  • des sensations douloureuses apparaissent lors de la déglutition;
  • difficulté à respirer et toux sèche.

Pour des informations détaillées sur le degré des lésions, un examen bronchoscopique est prescrit..

Au cours des douze premières heures suivant la blessure, les voies respiratoires gonflent et se développent. Peu à peu, la brûlure entraîne la formation de foyers d'inflammation dans les voies respiratoires, ce qui nécessite un traitement urgent.

Dommages thermiques aux poumons

Une brûlure pulmonaire peut être obtenue lors d'un incendie dans des véhicules ou des quartiers d'habitation. Ces lésions surviennent généralement sous l'influence de l'air chaud et apparaissent avec des lésions cutanées et s'accompagnent d'une insuffisance respiratoire sévère et de la mort du patient. Pendant les premières heures, il est difficile de déterminer le tableau clinique. Les dommages peuvent être identifiés par plusieurs symptômes:

  • violation de la conscience;
  • dyspnée;
  • cyanose de la peau;
  • traces de suie sur la langue et la muqueuse buccale;
  • dommages à la paroi pharyngée.

Les brûlures thermiques sont dangereuses car elles peuvent provoquer une insuffisance respiratoire ou des lésions pulmonaires aiguës. Le traitement dans ces cas est effectué dans des centres spéciaux pour les grands brûlés ou dans les unités de soins intensifs de l'hôpital..

Dommages chimiques au système respiratoire

Les brûlures apparaissent sous l'influence de produits chimiques. Cela peut être l'influence d'alcalis, d'huiles volatiles, de sels de métaux lourds et de divers acides. Les cyanures et les oxydes de glucides sont hautement toxiques. La combustion de produits pétroliers, d'articles en caoutchouc, en soie et en nylon s'accompagne de la libération d'ammoniac et de chlorure de polyvinyle. Ce sont des sources de chlore, d'acide chlorhydrique, d'aldéhyde.

Ces substances provoquent des brûlures chimiques des voies respiratoires. La gravité de ces dommages dépend de la durée de l'exposition, de la concentration et du type de produit chimique et de la température..

Les agents agressifs, même à de faibles concentrations, peuvent provoquer des brûlures pulmonaires.

Les dommages chimiques sont accompagnés d'un tableau clinique vif. Dans le même temps, le patient souffre de douleurs intenses, de nausées, de vertiges, de difficultés respiratoires, de perte de conscience. Le traitement est effectué dans un hôpital.

À la suite d'une brûlure, la fonction pulmonaire est altérée. Cela conduit à une condition potentiellement mortelle - un choc de brûlure..

Premiers secours pour les brûlures

En cas de brûlures des voies respiratoires, il est important de fournir une assistance à la victime à temps. Cela nécessite:

  • protéger le patient de l'influence de substances nocives et fournir un afflux d'air frais;
  • si la personne n'a pas perdu connaissance, il faut lui donner une position semi-assise pour que sa tête soit levée;
  • dans un état inconscient, le patient doit être mis de côté afin qu'en cas de vomissement, il ne s'étouffe pas en vomissant;
  • pour une brûlure aux acides, le traitement est effectué en utilisant un rinçage avec une solution de bicarbonate de soude;
  • les dommages alcalins sont éliminés avec de l'eau avec de l'acide acétique ou citrique;
  • il est important de livrer le patient dans un établissement médical dès que possible pour poursuivre le traitement.

Pendant le transport, il est nécessaire de surveiller l'état de la respiration. S'il s'arrête, la respiration artificielle est effectuée. Ce n'est qu'à la suite d'une assistance opportune, même en cas de brûlures des voies respiratoires, que l'on peut s'attendre à un pronostic favorable.

Méthodes de traitement

Tout d'abord, le traitement des lésions respiratoires est effectué comme suit:

  • un anesthésique est administré par voie intraveineuse;
  • laver le visage à l'eau froide;
  • rincez-vous la bouche avec de l'eau bouillie réfrigérée;
  • en cas de douleur aiguë, la cavité buccale est traitée avec une solution de novocaïne ou de lidocaïne;
  • mettre sur le patient un masque à oxygène et fournir un apport d'air frais.

Selon le type de blessure, des soins d'urgence appropriés sont fournis. Ils utilisent également des méthodes médicales générales de traitement. Ils permettent:

  • Débarrassez-vous de l'œdème laryngé et fournissez un accès normal à l'air.
  • Élimine les sensations douloureuses et élimine les chocs.
  • Assurer la sortie des sécrétions muqueuses des bronches et des poumons, qui est produite à la suite d'une brûlure.
  • Prévenir le développement de l'inflammation dans les poumons.
  • Évitez l'effondrement d'une partie spécifique du poumon.

Pour soulager l'état du patient, il est impératif d'utiliser un traitement anti-inflammatoire, décongestionnant et analgésique. De plus, pour la restauration complète des organes endommagés, le patient doit rester silencieux pendant deux semaines et faire une inhalation.

Le traitement des brûlures pulmonaires est effectué à l'aide de médicaments antibactériens.

On peut compter sur un bon pronostic avec le traitement rapide des brûlures au premier degré. Plus le volume du tissu affecté est important, plus la situation est mauvaise. De telles brûlures entraînent souvent la mort du patient..

Des brûlures thermiques se produisent lors de l'ingestion de liquides chauds ou de l'inhalation de gaz chauds. Une brûlure des voies respiratoires doit être suspectée dans tous les cas lorsque des dommages sont reçus dans un espace clos ou semi-clos (incendie dans une maison, sous-sol, transport, mines), s'il est causé par la vapeur, une flamme, une explosion, lorsque les vêtements de la victime ont brûlé.

Au moment de l'exposition à un liquide ou à un gaz chaud ou immédiatement après, la victime peut développer un choc de brûlure, tandis qu'une réaction directe à une brûlure des voies respiratoires est un laryngo- ou un bronchospasme. Déjà pendant la période de choc de brûlure, une insuffisance respiratoire grave peut se développer en raison d'une obstruction mécanique des voies respiratoires, d'un bronchospasme et de modifications du tissu pulmonaire. La violation de la fonction de drainage des voies respiratoires, une diminution du réflexe de toux et une restriction des excursions respiratoires contribuent à l'accumulation de mucus, puis d'exsudat fibrineux, qui peuvent fermer complètement la lumière des bronches. En plus des voies respiratoires, le tissu pulmonaire est impliqué dans le processus..

Avec les brûlures les plus légères (degré I), le patient ne présente pas de signes d'insuffisance respiratoire, avec des brûlures au degré II, elles surviennent 6 à 12 heures après la blessure et avec des brûlures au degré III - au moment de l'exposition à un liquide ou à un gaz chaud. Pour les brûlures du premier degré, seules l'hyperémie et le gonflement de la membrane muqueuse dans les voies respiratoires supérieures sont caractéristiques, avec des brûlures du deuxième degré, parallèlement à cela, une infiltration est notée et, aux endroits les plus gravement touchés, des plaques gris-blanc. Des bulles sur la membrane muqueuse sont rarement formées [Tarasov D. et al., 1982]. Avec des brûlures du degré III, la membrane muqueuse est nécrotique.

Dans la trachée et les bronches avec brûlures thermiques du 1er degré, l'hyperémie légère et l'œdème de la membrane muqueuse sont légers, l'éperon de la bifurcation trachéale reste aigu et mobile. En cas de brûlures au deuxième degré, une hyperémie et un œdème prononcés avec un chevauchement important des films fibrineux, qui forment parfois des «plâtres», sont œdémateux et un éperon de bifurcation. En cas de brûlures graves au troisième degré, il y a beaucoup de crachats épais et de films fibrineux dans la lumière de la trachée et des bronches. L'ulcération accompagne souvent l'œdème, mais n'est pas toujours facile à détecter

Le tableau clinique avec de graves brûlures thermiques des voies respiratoires est presque toujours alarmant: aphonie, dyspnée paroxystique, cyanose, douleur intense, salivation, toux, troubles de la déglutition. En cas de brûlures par flamme, brûlure des cheveux la veille du nez, traces de suie sur les muqueuses, expectorations mélangées à de la suie sont déterminées.

L'état général peut être perturbé ou la température corporelle augmente. Dans le larynx, les changements pathologiques sont les plus prononcés dans la zone de son vestibule. Le gonflement de la membrane muqueuse du larynx est la cause de la sténose, mais il ne se développe pas immédiatement, mais sur plusieurs heures.

La trachéotomie pour les brûlures des voies respiratoires supérieures est indiquée uniquement avec une décompensation de la respiration causée par une sténose de degré III-IV et l'absence d'effet d'un traitement conservateur, une asphyxie mécanique et une insuffisance respiratoire sévère avec extinction du réflexe de toux. Il est également produit pour les brûlures des voies respiratoires inférieures lorsqu'elles sont exposées à une flamme sur le visage et le cou, lorsque leur toilette constante est nécessaire, les états comateux des brûlés, le développement de pneumonie et d'atélectasie en eux..

Les brûlures de la face antérieure du cou, y compris de grade III, ne sont pas une contre-indication à cette opération. La trachéotomie peut être réalisée sous anesthésie locale et générale.

Si, à l'aide d'une aspiration par trachéotomie, il n'est pas possible de libérer les voies respiratoires inférieures du mucus, des détritus et des croûtes, une trachéobronchoscopie inférieure désinfectante est indiquée, parfois une endofibroscopie.

Les manifestations cliniques d'une brûlure des voies respiratoires dépendent également du temps écoulé depuis le moment de la blessure. Ainsi, le gonflement du larynx atteint un maximum après 6-12 heures Selon SK Boenko et al. (1983), le 1er jour après la brûlure, les victimes se plaignent de sécheresse du nez, de transpiration et d'inconfort dans la gorge, de douleurs à la déglutition. À ce moment, il y a généralement une hyperémie «sèche» brillante de la membrane muqueuse du nez, du pharynx et du larynx.

Le 2-3ème jour, un enrouement et des difficultés respiratoires peuvent apparaître. Les brûlures des ailes du nez et des lèvres, des taches blanches de brûlure nécrose sur la membrane muqueuse du nez, le palais mou, à l'entrée du larynx et dans la zone des cordes vocales sont les signes les plus courants de brûlures graves, trouvées lors de l'examen à partir de 2-3 jours après la blessure.

Des soins d'urgence sont nécessaires pendant la période de choc de brûlure avec insuffisance respiratoire grave. Un bloc cervical vagosympathique bilatéral doit être réalisé immédiatement. La prednisolone intraveineuse (30 mg 1 à 2 fois par jour), l'atropine (0,5 à 1 ml), l'adrénaline (0,2 à 0,3 ml) et d'autres bronchodilatateurs sont également des moyens efficaces de lutter contre le bronchospasme. Ils peuvent également être administrés par inhalation, en s'échauffant légèrement avant cela.

Pour le traitement par perfusion, une solution à 0,1% de novocaïne, de polyglucine, de plasma, d'albumine, ainsi que des solutions équilibrées telles que le lactosol sont utilisées. La quantité de liquide transfusé par jour ne doit pas dépasser 3-3,5 litres, elle doit être introduite lentement. De plus, des agents cardiaques sont administrés périodiquement - strophanthine, cocarboxylase, ATP, etc. Des diurétiques osmotiques sont utilisés pour restaurer la fonction rénale: mannitol, mannitol, urée. En cas de diminution de la pression artérielle, la prednisolone, l'hydrocortisone et 40 à 60 mg d'acide ascorbique par jour sont prescrits.

Avec le développement de l'œdème pulmonaire, l'inhalation d'oxygène passant par l'alcool est indiquée. Intraveineuse 10 mg d'une solution à 2,4% d'aminophylline, 0,5 mg d'une solution à 0,05% de strophanthine (ou 0,5 à 1 mg d'une solution à 0,06% de korglikon), 10 ml d'une solution à 10% de chlorure de calcium, 100 à 200 mg d'hydrocortisone ou 30 à 60 mg de prednisolone, 80 mg de lasix [Burmistrov VM et al., 1981].

Cependant, en l'absence de signes de choc de brûlure, il est nécessaire de commencer immédiatement un traitement intensif - inhalation d'oxygène, administration d'antispasmodiques, inhalation d'une solution de novocaïne à 0,5% et d'une solution de bicarbonate de sodium à 4%. En cas d'urgence, l'élimination de la douleur et l'élimination de l'excitation psycho-émotionnelle sont montrées. À cette fin, une anesthésie au masque avec de l'oxyde nitreux et de l'oxygène dans un rapport de 2: 1 peut être administrée en 15 à 30 minutes. Injecter par voie intraveineuse 2 mg d'une solution à 2% de promédol et 2 ml d'une solution à 1% de diphenhydramine.

La thérapie par inhalation est d'une grande importance, par exemple, ils recommandent des inhalations de la composition suivante: 10 ml de solution à 0,25% de novocaïne +1 ml de solution à 2,4% d'aminophylline + 0,5 ml de solution d'éphédrine à 5% +1 ml de solution à 1% de diphenhydramine, auxquels est ajouté 0,5 g de bicarbonate de sodium.

Ensuite, fixez le cou froid, avalez des morceaux de glace et des huiles (huile de poisson), administration intraveineuse de solution de glucose à 10-20%, plasma, hémodez, solution de Ringer ou solution de chlorure de sodium isotonique. À l'heure actuelle, l'utilisation de corticostéroïdes à fortes doses, jusqu'à 15-20 mg d'hydrocortisone pour 1 kg de poids corporel, est également considérée comme obligatoire. Les antibiotiques sont prescrits en même temps.

Par voie topique, pour les applications sur la membrane muqueuse brûlée de la cavité buccale et du pharynx, vous pouvez utiliser du cygérol, de la carotoline, du rétinol, du propol en spray. La nutrition entérale est autorisée à partir du 2-3ème jour, dans un premier temps après le rinçage avec une solution de novocaïne à 5% ou la prise d'anesthésine. La nourriture des premiers jours doit être liquide et non chaude.

Des brûlures thermiques de l'œsophage peuvent résulter de l'ingestion de liquide chaud, elles sont donc accompagnées d'une brûlure similaire à la bouche et à la gorge. Dans la bouche et la gorge, la brûlure est toujours plus prononcée que dans l'œsophage. À cet égard, le traitement de ces brûlures ne diffère pas de celui du pharynx et du larynx. Il est recommandé d’avaler autant que possible les substances médicinales appliquées localement..

DANS. Kalina, F.I. Chumakov

Une brûlure des voies respiratoires est une blessure qui entraîne des lésions de la membrane muqueuse du système respiratoire. Il se produit à la suite d'une vaporisation à haute température, d'éléments chimiques agressifs, de vapeurs et de fumée défavorables..

Classification

Les brûlures des voies respiratoires sont de deux types:

  • chimique (en cas d'interaction avec des réactifs chimiques négatifs et dangereux);
  • thermique (lorsqu'il est exposé à des températures élevées).

Lors de tels dommages, les organes respiratoires suivants sont à risque:

  • poumons et bronches. L'inhalation de vapeurs agressives d'origine chimique ou thermique devient la cause de telles blessures. Une hyperémie se produit, le mucus s'accumule à l'intérieur des poumons et provoque le développement d'une insuffisance respiratoire;
  • région du larynx. Se produit en raison de l'ingestion de substances excessivement chaudes ou de produits chimiques dangereux. La capacité d'avaler s'aggrave, des expectorations apparaissent, contenant du pus et des écoulements sanglants;
  • pharynx. Les dommages à cette zone se produisent pour la même raison que les blessures au larynx. La procédure de déglutition s'accompagne de sensations douloureuses, un gonflement de la zone touchée se produit. Avec des blessures plus graves, une plaque blanche spécifique se forme et, après sa disparition, les manifestations de petites érosions restent à sa place;
  • trachée. Sa défaite se produit le plus souvent dans les incendies. Une insuffisance respiratoire apparaît, une cyanose se développe, la procédure de déglutition devient impossible, il y a une sensation d'essoufflement, d'étouffement et une toux malsaine apparaît également.

Symptômes

Symptômes qui aident à diagnostiquer une brûlure des voies respiratoires supérieures:

  • l'apparition de fortes sensations de douleur, qui sont considérablement augmentées avec un soupir aigu;
  • gonflement des zones touchées;
  • le syndrome de la douleur se propage à la région de la poitrine et de la gorge;
  • le travail de l'appareil respiratoire se détériore considérablement;
  • l'état général de la santé humaine se détériore;
  • la température corporelle après une blessure dépasse la norme.

Premiers secours

Un élément très important des tactiques de traitement à venir est la fourniture correcte et en temps opportun des soins de santé primaires..

Au premier stade des premiers soins, il est nécessaire de se débarrasser de la mise au point négative, ce qui provoque des lésions des voies respiratoires. En cas de douleur intolérable, offrez à la victime un analgésique non narcotique. À l'étape suivante, il est nécessaire de rembourser la victime avec la quantité d'air frais requise. Pour ce faire, essayez de l'emmener dehors ou sur le balcon (s'il est à l'intérieur). Si la personne blessée est dans un état conscient - donnez-lui une position allongée du corps, si elle s'est évanouie lors d'une brûlure - allongez-la doucement sur le côté, en levant légèrement la tête au-dessus du niveau du corps. Surveillez la respiration de la victime.

Si vous remarquez qu'il a arrêté de respirer, cela signifie que vous devez immédiatement subir une respiration artificielle. Une fois les manipulations ci-dessus effectuées, appelez des travailleurs médicaux qualifiés ou rendez-vous vous-même à l'établissement médical le plus proche pour établir un diagnostic précis et prescrire un traitement de haute qualité et le plus efficace, dans votre cas.

Tactiques thérapeutiques

La principale série de mesures thérapeutiques, en cas de brûlure thermique ou chimique des voies respiratoires:

  • une injection analgésique est administrée;
  • la peau du visage est soigneusement lavée à l'eau courante;
  • en cas de manifestations douloureuses sévères, la cavité buccale est traitée avec une solution anesthésique puissante (novocaïne ou lidocaïne);
  • un masque à oxygène spécialisé est mis sur la personne blessée, qui fournit la quantité d'air humide requise.

Après les manipulations ci-dessus, le médecin procède à un examen approfondi de la victime, découvrant la gravité de la blessure, ainsi que la nature et la cause actuelle de la brûlure. Après avoir étudié les résultats du diagnostic, un médecin qualifié, individuellement pour chacun, écrit la méthode de traitement la plus efficace.

Toutes les mesures thérapeutiques visent:

  • élimination accélérée au maximum de l'œdème laryngé et garantie d'un apport correct en oxygène;
  • élimination du choc et de la douleur qui en résultent;
  • élimination du bronchospasme formé après une blessure;
  • assurer la décharge des bronches et des poumons d'un liquide transparent spécialisé;
  • prévenir le développement possible d'une pneumonie;
  • prévention de l'atélectasie pulmonaire.

Les tâches ci-dessus seront parfaitement gérées par des préparations pharmacologiques qui vous seront prescrites par votre médecin..

Une brûlure des voies respiratoires supérieures est un dommage à la surface muqueuse du système respiratoire résultant d'une exposition à des produits chimiques, des vapeurs, des températures élevées, de la vapeur chaude ou de la fumée. Les caractéristiques cliniques dépendent de la zone et de la profondeur de la lésion, du bien-être de la victime, ainsi que de la qualité des premiers soins fournis.

Les causes des brûlures des voies respiratoires sont très diverses. Par exemple, les métaux chauds, les flammes, l'eau bouillante, la vapeur, l'air chaud ou les produits chimiques toxiques peuvent provoquer des blessures..

Symptômes

Une brûlure des voies respiratoires s'accompagne de lésions au visage, au cou et à la tête.

Les symptômes de ces lésions sont:

  • brûlures de la peau du visage ou du cou;
  • poils brûlés dans la cavité nasale;
  • suie sur la langue ou le palais;
  • nécrose sous forme de taches sur la muqueuse buccale;
  • gonflement du nasopharynx;
  • voix rauque;
  • manifestation de douleur lors de la déglutition;
  • difficulté à respirer;
  • toux sèche.

Ce ne sont que des signes extérieurs de brûlure. Pour établir un tableau clinique complet, il est nécessaire de mener des recherches médicales supplémentaires:

  • bronchoscopie;
  • la laryngoscopie;
  • broncho-fibroscopie.

Variétés

Une brûlure des voies respiratoires supérieures est:

  • chimique;
  • thermique.

Brûlure chimique. La profondeur et la gravité d'une telle blessure dépendent de la concentration, des caractéristiques et de la température de la substance dangereuse, ainsi que de la durée de son effet sur le système respiratoire. Les éléments suivants peuvent agir comme réactifs chimiques:

  • acide;
  • alcali;
  • chlore;
  • alliage de métal chaud;
  • sel concentré.

De tels dommages peuvent être accompagnés d'une nécrose tissulaire des voies respiratoires et de l'apparition d'une croûte. Il y a aussi un essoufflement et une toux paroxystiques, une sensation de brûlure et une rougeur dans la bouche.

Les dommages de nature thermique se produisent lorsque des liquides chauds et de la vapeur sont avalés. Une telle blessure détruit le tissu pulmonaire, perturbe la circulation sanguine dans les voies respiratoires, entraîne leur gonflement et leur inflammation. Les victimes ont souvent un état de choc, un bronchospasme se développe.

Caractéristiques de la classification

Les brûlures des voies respiratoires sont classées en groupes spécifiques:

  1. Brûlures des poumons et des bronches. Se produit après l'inhalation d'air chaud, de vapeur ou de fumée. L'hyperémie se développe, les bronches ne peuvent pas retenir l'humidité interne, le mucus s'accumule dans les poumons. Cela provoque une insuffisance respiratoire, un gonflement sévère et un choc de brûlure. La fumée corrosive inhalée peut provoquer non seulement des brûlures thermiques, mais aussi des brûlures chimiques graves, ce qui représente un grand danger pour le corps..
  2. Brûlure du larynx. Se produit après l'ingestion de liquides bouillants, d'aliments ou d'exposition à des vapeurs chaudes. Ces blessures sont beaucoup plus graves que les brûlures du pharynx, car l'épiglotte, ses plis et son cartilage sont affectés. Un trouble de la déglutition est observé, chaque gorgée est accompagnée de douleur. Des expectorations purulentes avec des impuretés sanguines peuvent apparaître.
  3. Brûlure de la gorge. Cela se produit également (comme une blessure au larynx) après l'ingestion de liquides bouillants, d'aliments ou de vapeurs chaudes. Avec de légers dommages, on observe un gonflement de la muqueuse pharyngée et une déglutition douloureuse. Dans des situations plus difficiles, des bulles et une plaque blanche apparaissent, qui disparaissent après 5 à 7 jours, laissant derrière elles une érosion. Le trouble de la déglutition dans de tels cas dure jusqu'à 2 semaines.
  4. Dans la plupart des cas, cela se produit lors d'incendies. Une détresse respiratoire, une cyanose, un trouble de la déglutition, un essoufflement et une toux sont observés. Dans le même temps, le type thermique d'une telle blessure est rarement observé, car le corps humain a la capacité de contracter involontairement les muscles du larynx, provoquant une fermeture étanche de la glotte.

Premiers secours

En cas de brûlure des voies respiratoires, il est important de fournir les premiers soins à la victime dès que possible. De tels événements se déroulent dans un certain ordre:

  1. La victime est transportée hors de la pièce avec un agent nocif actif afin de lui fournir pleinement de l'air frais.
  2. Si le patient est conscient, il est nécessaire de lui donner une position allongée en levant la tête.
  3. En cas de perte de connaissance, la victime doit s'allonger sur le côté pour ne pas s'étouffer lors des vomissements.
  4. La bouche et la gorge sont rincées à l'eau, en ajoutant une petite quantité de novocaïne ou d'un autre agent ayant un effet anesthésique..
  5. Si la brûlure est causée par l'acide, diluez une petite quantité de bicarbonate de soude dans l'eau..
  6. Si le réactif agissant est un alcali, le rinçage est effectué avec de l'eau additionnée d'acide (acétique ou citrique convient).
  7. Après avoir fourni ces soins d'urgence, vous devez appeler l'équipe d'ambulance ou emmener vous-même le patient à l'institution médicale la plus proche..
  8. Il est important de vérifier la respiration de la victime pendant le transport. S'il s'arrête, la respiration artificielle doit être pratiquée immédiatement..

Traitement

Le traitement des brûlures de nature chimique ou thermique est effectué selon une méthode similaire..

Le but de ces actions thérapeutiques est:

  • éliminer le gonflement du larynx, assurer le fonctionnement normal des voies respiratoires;
  • prévenir ou éliminer le syndrome de choc et de douleur;
  • soulager les spasmes bronchiques;
  • faciliter la sortie du mucus accumulé des bronches;
  • prévenir le développement de la pneumonie;
  • prévenir les troubles de la respiration pulmonaire.

Pendant le traitement, dans la plupart des cas, des médicaments des groupes suivants sont prescrits:

  • Promedol;
  • Bupranal;
  • Prosidol.
  • Ketorolac;
  • Ibuprofène;
  • Lasix;
  • Trifas;
  • Diakarb.
  • Diphenhydramine;
  • Diazolin;
  • Diprazine.

Les méthodes supplémentaires du processus de traitement sont:

  • silence complet de la victime pendant 10 à 14 jours, afin de ne pas blesser les ligaments;
  • les inhalations.

Une brûlure des voies respiratoires est un traumatisme complexe qui nécessite des premiers soins en temps opportun et une prescription supplémentaire d'un processus de traitement réparateur. De telles mesures aideront à accélérer la récupération et à prévenir les problèmes respiratoires..

Une brûlure des voies respiratoires supérieures est un dommage grave à la membrane muqueuse qui se produit lorsque de la vapeur très chaude ou des produits chimiques agressifs sont inhalés. Cette blessure peut être causée par une haute tension ou un rayonnement. Toutes les brûlures des organes respiratoires sont divisées en produits chimiques et thermiques. Dans les deux cas, le patient doit fournir des soins médicaux le plus rapidement possible afin d'éviter le développement de complications graves..

Les raisons

La plupart des brûlures des voies respiratoires surviennent pendant la guerre. Cela est dû au fait que pendant cette période, des explosifs, divers mélanges combustibles et des armes thermiques dangereuses sont utilisés..

À la maison, ces blessures aux voies respiratoires sont rares. De telles pathologies ne sont diagnostiquées que dans 1% de toutes les brûlures diagnostiquées. Des brûlures des voies respiratoires peuvent être obtenues dans les conditions suivantes:

  • Lorsque les produits chimiques s'évaporent.
  • À des températures ambiantes élevées.

Les plus graves sont les blessures de nature mixte, causées par des facteurs cumulatifs.

Les dommages chimiques sont principalement obtenus dans des conditions industrielles, lorsque des conteneurs contenant des composants chimiques sont endommagés. L'inhalation brutale de vapeurs chimiques peut brûler les organes respiratoires. Vous pouvez vous brûler les voies respiratoires même en cas d'incendie grave. Lorsque le plastique ou d'autres matériaux émettant de la fumée corrosive brûlent, les dommages aux muqueuses ne peuvent être évités.

Les brûlures thermiques peuvent être rapidement obtenues en inhalant de la vapeur excessivement chaude ou de l'air excessivement chauffé. Parfois, des dommages thermiques sont causés par l'inhalation de flammes.

La gravité des brûlures varie. Cela dépend de la durée d'exposition au projectile et de la valeur de température.

Symptômes

Des signes de brûlures thermiques ou chimiques apparaissent immédiatement dès qu'un facteur dommageable a agi. De telles blessures peuvent être suspectées dans de tels cas:

  • S'il y a un incendie dans une maison, dans une entreprise ou dans un transport.
  • Dans le cas où une personne, même pour une courte période, a été en contact avec un feu ouvert.
  • En cas de catastrophe d'origine humaine, en cas de déversement à grande échelle de réactifs chimiques.

Si les organes respiratoires supérieurs sont brûlés, il y a une douleur dans la gorge et le sternum. Les sensations de douleur sont considérablement intensifiées si une personne essaie d'inhaler, la respiration est donc intermittente. Avec des dommages importants à la membrane muqueuse, la température peut augmenter.

En plus des brûlures des voies respiratoires, la victime a toujours des blessures à la tête, au cou et au visage. Une brûlure des poumons ou des organes des voies respiratoires supérieures peut être suspectée en raison des symptômes suivants:

  • La personne a le cou et la partie avant du corps brûlés.
  • À l'examen, vous pouvez voir des poils brûlés à l'intérieur du nez..
  • La victime a de la suie dans la bouche.
  • Il y a un gonflement sévère du nasopharynx, ce qui entraîne un changement de voix.
  • Une personne ne peut normalement pas avaler non seulement de la nourriture, mais aussi de l'eau.
  • Le patient tousse tout le temps.

Déterminer le tableau complet des lésions tissulaires uniquement par les résultats obtenus lors de l'examen.

Dans les premières heures suivant la blessure, la victime présente un fort œdème des organes respiratoires et un bronchospasme, après un certain temps, des foyers d'inflammation se développent dans les bronches et les poumons.

Brûlure chimique

L'inhalation de vapeurs d'alcalins, d'acides, de métaux fondus et de solutions salines concentrées entraîne une brûlure chimique des voies respiratoires supérieures et des poumons. Le niveau de lésion des tissus mous dépend directement du type de substances et de la durée totale de l'exposition.

Acide

Le plus souvent, les vapeurs d'acide chlorhydrique et sulfurique entraînent des brûlures des voies respiratoires. Ils conduisent à l'apparition d'une croûte grisâtre. Si elle a été causée par l'acide chlorhydrique, la gale aura une teinte turquoise, si la cause de la blessure est l'acide sulfurique, la gale sera verte.

Il convient de rappeler que toute brûlure à l'acide pose un grand danger pour la vie humaine..

Si les voies respiratoires sont endommagées par les acides, les premiers soins consistent à rincer le larynx à l'eau froide. Il est impossible d'ajouter des composants à l'eau de rinçage. Le traitement ultérieur est identique au traitement habituel pour toutes les brûlures des voies respiratoires..

Brûlure de chlore

En cas de fuite de chlore dans la zone de production, les personnes doivent quitter la zone contaminée dès que possible. Avec la défaite de la vapeur de chlore, le patient a un essoufflement, une toux paroxystique et un gonflement du nasopharynx.

Si une personne se trouve dans une pièce avec du chlore renversé depuis un certain temps, elle est emmenée à l'air frais et une ambulance est appelée d'urgence.

Les premiers soins en cas d'intoxication par vapeur de chlore sont fournis dans l'ordre suivant:

  • Lavez le visage, la bouche et les yeux de la victime avec une solution faible de bicarbonate de soude.
  • Une goutte d'huile végétale est instillée dans les yeux, vous pouvez prendre de l'huile d'olive, mais si elle n'est pas là, l'huile de tournesol fera l'affaire.
  • Si la victime souffre de douleurs intenses, une injection d'Analgin peut être administrée avant l'arrivée de l'ambulance..

La personne qui fournit une assistance à la victime doit être extrêmement prudente. Toutes les manipulations sont effectuées dans des gants médicaux stériles et un masque médical stérile.

Le médecin qui arrive reçoit tous les détails de la blessure et quels médicaments ont été utilisés pour fournir une assistance.

Brûlure thermique

Des brûlures thermiques se produisent lorsque la boisson chaude est avalée ou que la vapeur est soudainement inhalée. Habituellement, la victime subit immédiatement un choc et la respiration est perturbée. En plus des voies respiratoires supérieures, les bronches et les poumons sont souvent affectés. Avec une brûlure thermique, la circulation sanguine est perturbée et une inflammation sévère des tissus mous se développe.

En cas de dommage thermique, il est très important de fournir une assistance rapide à la victime. Non seulement la santé d'une personne en dépend, mais aussi sa vie. L'algorithme d'assistance est le suivant:

  • La personne est emmenée à l'air frais ou dans un endroit sûr.
  • La bouche du patient est lavée à l'eau claire, après quoi un verre d'eau fraîche est donné à boire.
  • Appelle un docteur.

S'il y a une telle opportunité, un masque à oxygène est mis sur le patient et sa santé est surveillée jusqu'à l'arrivée du médecin..

Traitement

Toutes les blessures des voies respiratoires de ce type sont traitées de manière symptomatique. Si l'état du patient n'est pas très grave, des masques à oxygène, une irrigation du larynx et des injections de médicaments anesthésiques sont utilisés. Dans un état grave, des médicaments hormonaux peuvent être inclus dans le traitement..

La victime est constamment connectée à des appareils qui surveillent sa vie. Si le patient respire fortement ou si le travail du cœur se détériore, la réanimation est alors utilisée.

Dans les cas très graves, avec une brûlure des voies respiratoires, ils ont recours à la chirurgie..

Les brûlures des voies respiratoires peuvent être causées par des incendies et des accidents industriels. Les blessures causées par les vapeurs acides sont particulièrement dangereuses pour les personnes. Dans ce cas, les tissus mous sont profondément affectés par la formation de croûtes. Avec ces types de blessures, une assistance rapide est très importante..