Principal

Pituitaire

Que sont les hormones?

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

introduction

Le rôle des hormones dans la vie humaine

Les hormones sont impliquées dans la régulation de tous les processus vitaux pour le corps humain. Ils affectent la croissance, le développement, les fonctions de reproduction, le métabolisme et de nombreux autres processus..

L'influence des hormones s'étend aux domaines suivants:

  • maintenir la stabilité du corps et de tous ses systèmes;
  • adaptation aux conditions environnementales;
  • immunité accrue (défenses corporelles);
  • organisation de l'activité mentale;
  • contrôle de l'appareil génétique;
  • activité de reproduction;
  • détermination de la taille, du poids, des proportions de la silhouette d'une personne, etc..

Système endocrinien

L'ensemble des glandes endocrines qui produisent des hormones s'appelle le système endocrinien..

Ce système comprend les organes suivants:

  • pituitaire;
  • hypothalamus;
  • glandes surrénales;
  • thyroïde;
  • glandes parathyroïdes (parathyroïdes);
  • ovaires chez les femmes;
  • testicules chez les hommes;
  • foie;
  • reins;
  • pancréas;
  • placenta (chez la femme enceinte);
  • tube digestif.

Les hormones sécrétées par ces glandes sont en interaction subtile les unes avec les autres, maintenant l'équilibre hormonal du corps en équilibre.

Déséquilibre hormonal

Dans le cas où, pour une raison quelconque, la production de l'une ou l'autre hormone augmente ou diminue, l'équilibre hormonal est perturbé. C'est ce qu'on appelle un déséquilibre hormonal..

Ce phénomène peut être causé par des blessures, des tumeurs, des réactions allergiques et des maladies inflammatoires. Les perturbations hormonales peuvent également être une conséquence du stress, du manque chronique de sommeil, du tabagisme excessif, de l'abus d'alcool.

Les symptômes de déséquilibre hormonal peuvent être très divers, en fonction de l'organe du système endocrinien affecté. En termes généraux, il s'agit d'un dysfonctionnement de divers organes et systèmes et, par conséquent, de l'apparition de maladies.

Détermination du taux d'hormones dans le sang. Tests hormonaux

Un déséquilibre hormonal, une production excessive ou insuffisante de l'une ou l'autre hormone, peut être déterminé par un endocrinologue par un test sanguin.

Pour chaque hormone, il existe un taux de son contenu dans le sang. Ces normes sont différentes pour les hommes, les femmes et les enfants; ils changent avec l'âge, ils ne seront donc pas répertoriés ici. Habituellement, dans le formulaire d'analyse de laboratoire, à côté du nombre indiquant le contenu de l'hormone dans le sang, la valeur numérique de sa norme pour une personne d'un âge et d'un sexe donnés est également indiquée. Chez les femmes, en outre, le niveau d'hormones sexuelles dans le sang change pendant la menstruation, la grossesse, pendant la période climatérique.

La détermination des troubles hormonaux par un test sanguin aidera l'endocrinologue à diagnostiquer correctement la maladie et à prescrire un traitement efficace.

Hormones de diverses glandes endocrines:

Pituitaire

La glande pituitaire peut être appelée l'organe principal du système endocrinien: cette glande, située sur la surface inférieure du cerveau, affecte le travail de toutes les autres glandes endocrines. La glande pituitaire a deux lobes et chaque lobe produit ses propres hormones.

Hormones hypophysaires antérieures
Le lobe antérieur de l'hypophyse est le site de production des hormones suivantes:

  • somatotropine (hormone de croissance) - favorise la croissance et le développement du corps, une augmentation des réserves d'énergie dans tous les tissus;
  • hormone de stimulation de la thyroïde (TSH) - régule l'activité de la glande thyroïde pour la production d'hormones;
  • hormones folliculo-stimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH) - affectent l'activité des ovaires;
  • l'hormone stimulant les mélanocytes (MSH) - améliore la production de pigment sombre par les cellules individuelles de la peau;
  • la prolactine (PRL) est une hormone qui active le développement des glandes mammaires chez les adolescentes et la production de lait maternel (lactation) chez les femmes en travail. La teneur en prolactine dans le sang augmente avec le stress psychologique et la fatigue physique. En cas de stress prolongé, cette hormone peut provoquer une mastopathie - une maladie dyshormonale du sein.

Hormones hypophysaires postérieures
1. Vasopressine - affecte le métabolisme de l'eau, réduit la production d'urine. Provoque également un rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins et une augmentation de la pression artérielle.
2. Oxytocine - contribue à la contraction de l'utérus et à l'apparition du lait maternel chez les femmes en travail.

Thyroïde

La glande thyroïde produit 2 hormones principales: la triiodothyronine (T3) et la thyroxine (T4). De tels noms sont associés au nombre de molécules d'iode contenues dans ces hormones: T3 - 3 molécules d'iode, T4 - 4 molécules. Par conséquent, pour le fonctionnement normal de la glande thyroïde, une quantité suffisante d'iode dans les aliments est nécessaire..

Les hormones thyroïdiennes contribuent à:

  • la croissance et le développement du système nerveux central chez les enfants;
  • croissance et maturation de tout l'organisme;
  • formation normale des organes génitaux;
  • la formation de globules rouges - érythrocytes;
  • réduction de la graisse corporelle (perte de poids).

Une production insuffisante d'hormones par la glande thyroïde s'accompagne du développement des symptômes suivants:
  • l'apparition d'un excès de poids corporel;
  • le développement d'une fatigue excessive, une faiblesse musculaire;
  • abaisser la tension artérielle et la fréquence cardiaque;
  • abaissement de la température corporelle, frissons constants, sensation de froid;
  • douleurs musculaires et articulaires;
  • infertilité, irrégularités menstruelles;
  • dépression, mauvaise humeur;
  • déficience de mémoire;
  • peau sèche et démangeaisons;
  • l'apparition d'un œdème sur le visage et les jambes;
  • détérioration de la fonction motrice intestinale - constipation.

Si vous soupçonnez une diminution ou une augmentation de l'activité de la glande thyroïde, un test sanguin est prescrit pour ses hormones. Le plus indicatif est un test sanguin pour la T4 et la TSH (hormone thyréostimuline de l'hypophyse, qui régule l'activité de la glande).

Hormones sexuelles

Hormones féminines
Les hormones féminines comprennent les œstrogènes et la progestérone.

L'œstrogène est produit dans les ovaires. Il participe activement au processus de puberté d'une fille, affecte la régularité du cycle menstruel. Avec une teneur normale en œstrogènes dans le corps, une femme reste en bonne santé, sa peau et ses cheveux sont sains et beaux.

De plus, les œstrogènes améliorent la mémoire, ont des propriétés sédatives (sédatives) et stimulent le dépôt de réserves de graisse sous-cutanées. À propos, un indicateur d'une teneur élevée en œstrogènes dans le corps d'une femme (et, par conséquent, d'une capacité élevée à concevoir et à avoir des enfants) est une couleur de cheveux claire..

La progestérone est synthétisée dans les glandes surrénales, le placenta d'une femme enceinte et dans le corps jaune (une glande endocrine temporaire qui se forme dans l'ovaire pendant la grossesse). La progestérone favorise la conception et la grossesse normale. Il provoque également des modifications des glandes mammaires associées à la préparation à la lactation..

Le niveau d'hormones féminines diminue fortement avec le début de la ménopause. Les changements hormonaux dans le corps entraînent des changements dans la psyché et le bien-être d'une femme. Une dépression de l'humeur, de l'irritabilité, des larmes, une fatigue accrue, etc. apparaissent souvent une augmentation de la pression artérielle et des maux de tête; parfois - douleur au cœur et à l'abdomen. L'état des cheveux et de la peau se détériore. Caractérisé par des "bouffées de chaleur" - une sensation de chaleur, une rougeur de la peau du visage et du haut du corps, une transpiration accrue.

Une image similaire, mais moins prononcée, est observée pendant la menstruation et la veille du début. À ce stade, la quantité d'hormones féminines dans le corps diminue également, mais pas autant qu'à la ménopause.

Hormones pendant la grossesse
Après la fécondation de l'ovule, des changements hormonaux ont lieu dans le corps de la femme, dans lesquels les mêmes hormones - œstrogène et progestérone - sont impliquées. Leur niveau dans le sang d'une femme augmente considérablement: un corps jaune se forme dans l'ovaire, qui produit ces hormones au cours des 12 à 16 premières semaines de grossesse. Ensuite, le corps jaune, comme une glande temporaire, est absorbé et la fonction de production d'hormones féminines passe au placenta.

Plus près du terme du travail, la production d'ocytocine par l'hypophyse, une hormone qui favorise la contraction utérine, augmente.

Après l'accouchement, le niveau d'hormones féminines dans le corps de la mère diminue rapidement pour revenir à des valeurs normales. Le rôle principal pendant cette période appartient aux hormones hypophysaires prolactine et ocytocine, responsables de la lactation..

Hormones mâles
La principale hormone masculine (androgène) est la testostérone. Il est produit par les testicules et les glandes surrénales. Chez les petits garçons, les niveaux de testostérone dans le corps sont négligeables. L'augmentation de la production de cette hormone commence à la puberté.

Sous l'influence de la testostérone, la capacité de féconder apparaît; des caractéristiques sexuelles secondaires apparaissent - la voix devient basse, une barbe et des cheveux commencent à pousser sur la poitrine, le pubis et les aisselles. Plus la voix d'un homme est basse, plus le taux de testostérone dans son sang est élevé (chez les hommes castrés dans l'enfance, la voix reste haute pour la vie).

La testostérone affecte également la psyché: elle augmente l'agressivité d'un homme.

Chez les alcooliques et les gros fumeurs, le taux de testostérone dans le sang diminue; elle diminue également pendant la période de ménopause masculine (à l'âge de 50-60 ans). Les personnes âgées deviennent moins agressives que les hommes dans la fleur de l'âge.

Hormones "courantes"
On ne peut pas supposer que les hormones féminines ne sont produites que dans le corps féminin et les hormones mâles - uniquement chez l'homme. Les deux types d'hormones sexuelles sont présents chez les personnes des deux sexes, mais en quantités différentes..

Ainsi, dans le corps masculin, l'hormone féminine œstrogène est produite, mais son niveau est 10 fois inférieur à celui de la femme. En une telle quantité, il aide à maintenir l'équilibre hormonal. Mais si, pour une raison quelconque, la concentration d'œstrogènes dans le sang d'un homme augmente considérablement, cela peut conduire à l'impuissance et à une altération de la maturation du sperme..

De même, le corps d'une femme produit normalement une petite quantité de testostérone. Si l'équilibre hormonal est perturbé, avec une augmentation du taux de testostérone dans le sang, une femme développe des caractéristiques sexuelles secondaires masculines: la voix devient basse, des poils, une moustache et même une barbe peuvent apparaître.

Avec le début de la ménopause, en raison d'une diminution des taux d'œstrogènes, les niveaux de testostérone augmentent dans le corps féminin. Par conséquent, à la ménopause, une femme peut acquérir une détermination masculine et une tendance à prendre des décisions indépendantes. Cependant, l'apparition de tels traits de caractère s'accompagne de la croissance des poils sur le corps et le visage, ainsi que d'un risque accru d'accident vasculaire cérébral..

Hormone anti-Müllérienne (AMH)
Cette hormone est normalement présente dans le corps d'une femme adulte; produire ses ovaires. Un test sanguin pour cette hormone est effectué pour déterminer la capacité d'une femme à produire des ovules, à concevoir. Une diminution du niveau de cette hormone se produit généralement pendant la ménopause, et signifie le vieillissement des ovaires, leur incapacité à produire des ovules.

Chez l'homme, l'hormone anti-müllérienne n'est présente dans le corps qu'avant la puberté, c'est-à-dire chez les garçons. Avec le début de la puberté, le niveau d'AMH diminue fortement. Dans le sang d'un homme adulte, un taux élevé d'AMH indique un retard du développement sexuel. Un faible taux d'hormone anti-mulllérienne chez les garçons est un indicateur d'un développement sexuel prématuré..

Glandes surrénales

Les glandes surrénales sont de minuscules glandes appariées situées à l'extrémité des reins. Malgré sa taille miniature, les glandes surrénales produisent une grande quantité d'hormones très importantes pour le corps. Chaque glande surrénale a une couche corticale et médullaire, et chaque couche sécrète différentes substances.

Régulation de la production d'hormones surrénales par l'hypophyse à l'aide d'ACTH (hormone adrénocorticotrope).
Les hormones du cortex surrénalien sont appelées corticostéroïdes. Ceux-ci inclus:
1. Glucocorticoïdes (corticostérone, cortisone, hydrocortisone). Ils contrôlent le métabolisme des glucides dans le corps, suppriment le développement de maladies inflammatoires et protègent les tissus des effets nocifs des microbes..
2. Minéralocorticoïdes (désoxycorticostérone, aldostérone). Ces hormones régulent le métabolisme des minéraux et de l'eau, en particulier le métabolisme du sodium et du potassium..

En plus des corticostéroïdes, le cortex surrénalien sécrète également des hormones sexuelles (chez la femme - testostérone en petites quantités et chez l'homme - microdoses d'oestrogène).

Les hormones médullosurrénales sont l'adrénaline et la norépinéphrine. Ils régulent l'activité du système cardiovasculaire. Dans ce cas, la fonction de la norépinéphrine est uniquement d'augmenter la pression artérielle par action vasoconstrictrice, et l'effet de l'adrénaline est beaucoup plus large. L'adrénaline augmente la fréquence cardiaque, inhibe la digestion, stimule l'activité cérébrale.

Une production insuffisante d'hormones du cortex surrénalien (en raison de diverses maladies) s'accompagne des symptômes suivants:

  • abaisser la tension artérielle;
  • faiblesse musculaire;
  • fatigue accrue;
  • perte d'appétit, aversion pour la nourriture;
  • perte de poids;
  • violation de la pigmentation de la peau (apparition de taches brunes ou assombrissement général de la peau).

Avec une activité accrue du cortex surrénalien, les signes douloureux suivants apparaissent:
  • augmentation de la pression artérielle;
  • faiblesse générale;
  • croissance excessive des cheveux;
  • dépôts graisseux sur le cou;
  • perte de poids des membres supérieurs et inférieurs avec atrophie musculaire;
  • diminution de la puissance chez les hommes;
  • peut-être même le développement du diabète.

Pancréas

Le pancréas dans le corps humain remplit une double fonction: il produit des enzymes digestives et en même temps des hormones - insuline et glucagon.

L'insuline abaisse la glycémie. Avec une carence en cette hormone, une maladie grave se développe - le diabète sucré.

Le glucagon, en revanche, augmente la glycémie.

Remplissant des fonctions opposées, ces hormones maintiennent normalement le taux de sucre requis dans la circulation sanguine (3,3 - 5,5 mmol / l).

"Hormones du bonheur"

Il y a pas mal d'hormones qui provoquent des sentiments de joie, de plaisir, de plaisir - en un mot, «les hormones du bonheur». Mais le plus souvent, ces mots sont appelés deux hormones - l'endorphine et la sérotonine. Ils sont produits par l'hypophyse dans certaines conditions: lors de sports, de relations sexuelles; en riant, en plein soleil, en dégustant de délicieux plats, en parlant avec une personne agréable, etc..

Les hommes ont une autre «hormone du bonheur» - la dopamine, qui est produite dans des situations extrêmes qui nécessitent un effort maximal de toutes les forces du corps. La dopamine affecte les femmes différemment, ce qui les fait ressentir de la peur..

Traitement hormonal

Portée des médicaments hormonaux

Les hormones sont utilisées pour les maladies des glandes endocrines, lorsque leur niveau dans le corps diminue. Cette utilisation d'hormones est appelée thérapie de remplacement. Exemple - la nomination d'hormones sexuelles féminines dans des comprimés pour la ménopause.

Les médicaments hormonaux sont également utilisés pour supprimer l'activité excessive d'autres glandes endocrines. Exemple - pilules contraceptives hormonales.

Certaines hormones sont utilisées comme médicaments hautement spécifiques. Exemple - l'adrénaline soulage une crise d'asthme bronchique en relaxant les muscles des bronches.

Surtout souvent dans le traitement de nombreuses maladies, des hormones surrénales sont utilisées - les corticostéroïdes. Ils sont utilisés dans les domaines suivants:

  • allergologie;
  • gastro-entérologie;
  • dermatologie;
  • chirurgie et de nombreux autres domaines de la médecine.

Les hormones sexuelles peuvent ralentir le développement du cancer génital: chez les hommes, les hormones sexuelles féminines sont utilisées pour cela, et chez les femmes, les hormones sexuelles mâles.

Avec l'aide de l'hormonothérapie, vous pouvez réduire considérablement les changements liés à l'âge dans le corps humain. Une multithérapie hormonale correctement prescrite (traitement avec plusieurs hormones en même temps) peut augmenter l'espérance de vie, augmenter le niveau d'immunité, améliorer la mémoire et l'apparence d'une personne.

Prendre des médicaments hormonaux

Les médicaments hormonaux ne peuvent pas être utilisés pour l'automédication. Seul un médecin devrait les prescrire. Même de très faibles doses d'hormones ont un effet important sur le corps.

Vous devez prendre des médicaments hormonaux sous forme de comprimés strictement à temps. Si vous devez prendre des comprimés une fois par jour, choisissez une heure qui vous convient et buvez le médicament constamment à ce moment (par exemple, à 8 heures du matin par jour). Ne manquez pas l'heure fixée: le taux d'hormone dans le sang commencera à diminuer, ce qui affectera votre bien-être.

La prise irrégulière d'hormones doit également être exclue, sinon un traitement au lieu d'un bénéfice entraînera des dommages.

Une personne prenant des médicaments hormonaux doit être surveillée par un médecin qui peut ajuster la dose de médicament si nécessaire.

L'annulation des médicaments hormonaux doit également avoir lieu sous surveillance médicale, progressivement. Vous ne pouvez pas simplement arrêter de prendre des hormones - vous devez réduire progressivement leur dose..

Où et comment acheter des hormones

Vous pouvez acheter des médicaments hormonaux dans les pharmacies régulières et les pharmacies en ligne. Cependant, la plupart de ces médicaments nécessitent une ordonnance à l'achat. Cela s'applique principalement aux hormones surrénales.

Les pilules hormonales pour femmes (pilules contraceptives) sont vendues sans ordonnance, mais pour choisir celle qui vous convient, vous avez besoin d'une consultation d'un gynécologue.

Certains médicaments hormonaux sont disponibles sous forme de poudre dans des flacons pour des injections sous-cutanées ou intramusculaires (ces médicaments sont généralement utilisés en traitement hospitalier, à l'hôpital). Les hormones sont également disponibles sous forme de pilules pour le traitement ambulatoire. Les comprimés contiennent des hormones surrénales, des hormones thyroïdiennes, des hormones sexuelles féminines.

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Que sont les hormones

Les hormones sont des substances biologiquement actives (BAS) qui sont sécrétées par les glandes endocrines (EG) et n'agissent que sur certaines cellules qui ont des récepteurs pour elles. Ces cellules sont appelées cellules cibles. Pour déclencher un mécanisme hormonal spécialisé, il est nécessaire de lier des hormones aux récepteurs souhaités adaptés à une substance physiologiquement active particulière.

Histoire de la découverte des hormones

L'étude des glandes endocrines et de leur fonction en 1855 a été commencée par le médecin britannique T. Addison. Il a été le premier à découvrir les causes d'une maladie endocrinienne rare - l'hypocorticisme. Un autre fondateur de l'endocryologie est le médecin français K. Bernard, qui a étudié les processus de sécrétion interne et les organes qui libèrent diverses substances dans le sang. Le même terme «hormone» a été utilisé pour la première fois par les médecins britanniques Starling et Bayliss dans l'étude de la sécrétine en 1902 (ils ont également découvert cette hormone en 1899).

Aujourd'hui, la médecine connaît plus d'une centaine de substances hormonalement actives..

Que sont les hormones

En fonction du moment de l'exposition, les hormones sont réparties dans les groupes suivants:

  1. Les hormones circulantes se trouvent dans le sang et là, elles se lient aux cellules cibles (cellules qui ont des récepteurs hormonaux membranaires). Les hormones circulantes ont une régulation endocrinienne et sont appelées «hormones classiques».

L'apport sanguin aux glandes endocrines est assuré par des vaisseaux sanguins et, dans un sens plus étroit, par des capillaires dont la paroi est constituée d'endothélium fenêtré. Cette structure facilite l'entrée d'hormones dans la circulation sanguine. Le mouvement continu du sang sert de transfert rapide d'hormones aux cellules cibles. Cela permet aux substances biologiquement actives d'atteindre leur destination finale en peu de temps (environ 1 minute). Les hormones circulantes ont une durée d'action relativement longue dans le sang car elles se lient aux protéines plasmatiques qui interfèrent avec leur métabolisme dans le foie ou leur filtration dans les reins.

Il existe trois types d'hormones, selon leur origine:

  • hormones sécrétées par EF - insuline, glucagon, testostérone, progestérone, thyroxine, etc.
  • hormones sécrétées par les cellules endocrines atypiques - en fait, presque toutes les cellules du corps humain produisent des substances biologiquement actives, à l'exception des cellules qui constituent les organes de l'audition et de la vision. Les cellules endocrines atypiques sont les cardiomyocytes, les fibroblastes, les cellules myoépithéliales, les cellules graisseuses, les ostéoblastes et de nombreuses autres cellules endocrines atypiques avec une localisation différente dans le corps. L'ensemble de toutes les cellules endocrines atypiques est appelé le système endocrinien diffus. Les hormones qu'il produit sont appelées hormones glandulaires..

Les hormones sécrétées par les cellules nerveuses sont des neurohormones. Ce groupe comprend les hormones antidiurétiques, l'ocytocine, etc..

  1. Les hormones locales - restent dans le corps (y sont sécrétées) et ont leur effet sur les cellules voisines. Ils se propagent principalement par diffusion à travers l'interstitium et agissent paracrine (sur des cellules cibles rapprochées).
  2. Les cellules endocrines à action autocrine ont des récepteurs plasmatiques pour leurs propres hormones. La combinaison d'une hormone avec un récepteur est appelée action autocrine..

Régulation de la sécrétion et de l'activité des hormones

Leur activité dépend de plusieurs facteurs:

  • leur synthèse;
  • leur sécrétion;
  • leur entrée dans la circulation sanguine;
  • leur liaison aux protéines plasmatiques (BP);
  • taux métabolique et excrétion;
  • activité des récepteurs présents dans les cellules cibles.

Un exemple est la régulation de la glycémie, dont le niveau détermine la sécrétion d'insuline et de glucagon. La sécrétion d'insuline est stimulée par des concentrations élevées de glucose et la sécrétion de glucagon est stimulée par de faibles taux de glucose sanguin. Une régulation supplémentaire est effectuée par un mécanisme de rétroaction (rétroaction négative (NF) et rétroaction positive (PIC)).

L'activité des hormones dépend de leur combinaison avec une PA spécifique, avec laquelle la plupart des hormones se lient après leur entrée dans le plasma. Le complexe, qui est formé par les hormones lors de la liaison à BP, les protège de l'action destructrice des enzymes dans le sang et de la filtration glomérulaire. Au début du processus, l'activité hormonale est minime. Comme leur liaison à une PA spécifique est facilement détruite, l'hormone libérée par la suite devient déjà active..

Mécanisme de rétroaction hormonale

Rétroaction négative (NF)

Commentaires positifs (PIC)

De manière caractéristique, lorsque la concentration de l'hormone dans le sang est supérieure à un certain niveau, sa sécrétion par la glande est supprimée.

Une fois que l'hormone atteint sa fonction physiologique, sa sécrétion supplémentaire n'augmente pas et peut même diminuer sur une période de temps..

Il est observé lorsque la sécrétion de l'hormone est stimulée par sa faible concentration dans le sang. Par exemple, les hormones sexuelles sont sécrétées chez les hommes et les femmes. Elles (hormones) sont sécrétées par les glandes, qui sont stimulées par les hormones gonadotropes de la glande pituitaire. La glande pituitaire est activée par un facteur qui déclenche l'hypothalamus.

Un exemple est le mécanisme de l'OUS observé dans la régulation de la sécrétion des hormones thyroïdiennes (TG).

Lorsque la glande pituitaire est stimulée par l'hormone hypothalamique thyrolibérine, elle libère l'hormone thyroïdienne stimulant la thyroïde. À mesure que la concentration de ces hormones augmente progressivement, elles ont un effet suppressif sur l'hypothalamus et la sécrétion d'hormones thyroïdiennes s'arrête. Ceci illustre le mécanisme de rétroaction.

Des concentrations élevées d'oestrogènes et d'androgènes suppriment les cellules hypothalamiques, qui sont responsables de la sécrétion du facteur de libération de l'hormone hypothalamique. En conséquence, les cellules hypophysaires qui libèrent des hormones gonadotropes sont supprimées, la sécrétion d'hormones sexuelles par les glandes reproductrices diminue et leur concentration dans le sang est normalisée..

Dans les cas où les taux d'hormones sexuelles dans le sang sont inférieurs à la normale, une plus grande quantité d'hormone hypothalamus est libérée et la libération d'hormones sexuelles est également stimulée.

L'activité accrue des glandes endocrines est appelée hyperfonction et une activité réduite est appelée hypofonction..

Lorsqu'elle est hyperactive, chaque glande endocrine a tendance à sur-sécréter des hormones spécifiques au moment où leur fonction physiologique est terminée. Ensuite, elle reçoit des signaux directs ou indirects qui suppriment toute sécrétion supplémentaire. A l'inverse, lorsque la glande est en hypofonction, l'OOS diminue également, ce qui stimule la glande à sécréter une quantité suffisante de l'hormone.

Le rôle du système nerveux central dans la régulation et la sécrétion d'hormones

Le système nerveux central remplit la fonction principale de régulation de la sécrétion hormonale de deux manières.

Premièrement, il participe à la régulation par la formation de substances spécifiques dans les neurones de diverses structures cérébrales. Ils, à leur tour, suppriment ou stimulent la sécrétion de certaines hormones dans l'hypophyse..

La deuxième façon est l'innervation végétative directe des formations endocriniennes. L'acétylcholine, la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline interviennent dans l'activité des glandes endocrines par l'intermédiaire de médiateurs. Ceci est réalisé en agissant sur leurs cellules sécrétoires, ainsi qu'en régulant le flux sanguin tissulaire dans les organes endocriniens en modifiant le tonus vasculaire.

Caractéristiques de la sécrétion hormonale

Les hormones dans le corps humain sont sécrétées et libérées dans le sang périodiquement et sur des impulsions avec des intervalles de temps qui peuvent être plus ou moins. Il y a aussi des fluctuations 24/7 de la sécrétion hormonale appelées rythmes circadiens. Certaines hormones sont davantage sécrétées le jour et d'autres la nuit..

En hiver, plus de thyroxine est libérée qu'en été. Chez la femme, les hormones œstrogènes prédominent et atteignent un maximum de concentration tous les 14 jours à compter du début des règles. Il existe également des hormones qui, en l'absence de changements environnementaux importants, pénètrent assez uniformément dans la circulation sanguine..

Les hormones jouent un rôle énorme dans le corps, régulant de nombreux processus métaboliques.

Les hormones

Les hormones sont des substances chimiques actives sécrétées par le système endocrinien du corps. Les hormones ont un effet complexe et multiforme sur tout le corps humain, ainsi que sur certains organes et tissus. Les hormones humaines sont humorales, c'est-à-dire qu'elles sont transportées par le sang. Ils servent de sorte de régulateurs, en cas de violation de l'activité entraînant de graves défaillances fonctionnelles dans le corps, c'est pourquoi le système hormonal du corps doit être clairement ajusté. Pour la première fois, ils ont parlé de l'existence d'hormones en 1902.

La glande est un organe qui sécrète ou produit certaines substances. Les glandes productrices d'hormones sont:

  • Glande pituitaire (ocytocine, prolactine, hormone stimulant les mélanocytes)
  • Hypothalamus (dopamine, «hormone de croissance»)
  • Testicules (testostérone, androsténediol)
  • Ovaires (androsténediol)
  • Placenta (lactogène)
  • Pancréas (insuline, gastrine, glucagon, peptide intestinal vasoactif)
  • Glande thyroïde (triiodothyronine, calcitonine, thyroxine)
  • Foie (angiotensine, angiotensinogène)
  • Reins (érythropoïétine, calcitriol)
  • Glandes surrénales (aldostérone, adrénaline, cortisol), etc..

En plus des glandes endocrines, certaines parties des tissus du corps produisent également des hormones. Ces hormones sont appelées hormones tissulaires, elles sont responsables de la sécrétion d'insuline, de la sécrétion de suc gastrique, du système digestif.

À ce jour, la science n'a pas encore complètement étudié toutes les hormones, organes et tissus qui les produisent. La glande pinéale, par exemple, fait toujours l'objet de controverses parmi de nombreux experts qui se demandent s'il vaut la peine de l'attribuer aux glandes du système endocrinien..

La production d'hormones par les glandes est produite directement dans la circulation sanguine, grâce à laquelle les hormones «flottent» vers l'organe ou le tissu souhaité. Pour le dosage précis des hormones dans le corps, un mécanisme de contrôle complexe est fourni qui permet d'éviter des niveaux hormonaux insuffisants ou excessifs. Dans le cas où la glande qui a produit l'hormone constate son taux trop élevé dans le sang, la sécrétion ralentit jusqu'à la production de substances neutralisantes. Lorsque les niveaux d'hormones chutent, la glande est activée et commence à produire davantage de ces substances..

Le rôle de chaque hormone dans le corps est strictement défini et chaque type a son propre effet. L'insuline, par exemple, affecte la glycémie, et c'est son rôle spécifique..

Le taux d'action de l'hormone est différent pour chaque espèce. Par exemple, l'hormone de croissance est une hormone à régulation lente, mais l'injection d'adrénaline dans le sang fournit une réponse presque immédiate..

Principe de fonctionnement

Une fois que ces substances actives pénètrent dans la circulation sanguine et atteignent leur cible, elles commencent à interagir avec des récepteurs spécifiques. Chaque récepteur a sa propre hormone, ainsi un complexe hormone-récepteur est construit.

Les hormones sont porteuses d'informations: pour arriver à destination, elles signalent qu'un processus particulier doit être lancé.

Pour maintenir une concentration constante d'hormones, elles sont régulièrement accumulées dans le foie, après quoi elles sont excrétées du corps, par exemple dans l'urine.

L'hypothalamus et l'hypophyse jouent le rôle le plus important dans la sécrétion d'hormones - ils produisent d'énormes quantités d'hormones responsables des besoins humains de base.

Tout est tellement compliqué dans le système hormonal qu'il existe des hormones qui régulent la sécrétion d'autres hormones. Ceux-ci incluent les neurohormones, à savoir les neurotransmetteurs qui sont produits dans le diencéphale. Ils contrôlent la production d'hormones endocrines et hypophysaires. La norépinéphrine - la principale neurohormone, elle régule le système nerveux et le cœur, et est également un précurseur de l'adrénaline.

Hormones et immunité

La glande thymus peut à juste titre être appelée l'organe central du système immunitaire du corps. Il est situé derrière le sternum. Les lymphocytes, qui se trouvent dans cette glande, participent aux processus associés à l'immunité du corps: ils pénètrent dans la rate et les ganglions lymphatiques, où il y a une lutte contre les corps étrangers. La glande du thymus sécrète également des hormones, mais leur action n'est pas encore entièrement comprise, mais on le sait avec certitude - ces hormones sont un régulateur important du système immunitaire de l'organisme, on suppose qu'elles sont les catalyseurs de la différenciation (dirigeant la cellule immunitaire contre le pathogène) et de la maturation des lymphocytes.

Analyse de la concentration d'hormones

Presque tous les processus du corps, d'une manière ou d'une autre, sont associés à des hormones - de puissantes substances bioactives. La violation du fond hormonal du corps humain peut entraîner de graves conséquences pour les organes internes, ainsi que pour l'état de santé en général. Le poids, l'humeur, l'état des cheveux et de la peau dépendent également fortement de la concentration d'hormones dans le sang. C'est pourquoi tout médecin peut prescrire une référence pour analyse..

Pendant la grossesse, un test sanguin pour les hormones est obligatoire, car ses indicateurs montrent une image claire de l'état de santé de la mère et de l'enfant. Pendant la grossesse, les hormones suivantes sont nécessairement abandonnées: progestérone, œstrogène, gonadotrophine chorionique, somatomammotrophine chorionique, minéralocorticoïdes, glucocorticoïdes, prolactine, etc..

Le matériel d'analyse est le sang veineux. Le prélèvement sanguin est effectué strictement à jeun, la veille de l'accouchement, il est nécessaire de limiter la consommation de médicaments contenant de l'iode, de boissons alcoolisées, d'abandonner un effort physique intense, et si l'analyse est effectuée le matin, puis également à partir de la nourriture, c'est-à-dire strictement à jeun, il est conseillé d'arrêter de fumer pendant quelques heures.

Lors de l'étude de l'analyse des hormones, il faut garder à l'esprit que ces substances sont étroitement liées les unes aux autres. Un niveau abaissé d'une hormone peut conduire à un niveau abaissé de cinq autres, et dès que sa concentration normale est rétablie, tout le fond hormonal peut être normalisé..

Formation: Diplômé de l'Université médicale d'État de Vitebsk avec un diplôme en chirurgie. À l'université, il a dirigé le conseil de la société scientifique étudiante. Formation continue en 2010 - dans la spécialité "Oncologie" et en 2011 - dans la spécialité "Mammologie, formes visuelles de l'oncologie".

Expérience professionnelle: Travail dans le réseau médical général pendant 3 ans en tant que chirurgien (hôpital d'urgence de Vitebsk, Liozno CRH) et à temps partiel en tant qu'oncologue et traumatologue régional. Travailler en tant que représentant pharmaceutique tout au long de l'année au sein de la société Rubicon.

Il a présenté 3 propositions de rationalisation sur le thème "Optimisation de l'antibiothérapie en fonction de la composition en espèces de la microflore", 2 travaux primés au concours républicain-revue des travaux de recherche d'étudiants (1 et 3 catégories).

Hormones - que sont-elles? Quelles hormones y a-t-il? Comment les hormones apparaissent?

Les hormones sont des substances biologiquement actives produites par les glandes endocrines.

Les glandes endocrines (glandes endocrines) sont des glandes qui libèrent des hormones dans la circulation sanguine. Avec le sang, les hormones sont transportées dans tout le corps, régulant le métabolisme et le travail de certains organes.

Au total, une personne possède 9 glandes endocrines et chacune d'elles produit d'une à plusieurs hormones.

Certains organes aident à produire des hormones: reins, tractus gastro-intestinal, placenta chez la femme enceinte, foie et autres..

Organise le travail de toutes les hormones hypothalamus - une petite partie du cerveau.

Les hormones régulent l'activité de l'organe, étant éloignées de la glande dans laquelle elles se forment. C'est ce qu'on appelle une action distante (du mot «distance»). Dans le même temps, une petite quantité d'hormones peut provoquer des changements importants dans le corps..

Les hormones sont toujours présentes dans la vie d'une personne. Ils sont responsables de presque toutes les fonctions, de la croissance aux émotions..

Si les hormones sont produites en quantités normales, la personne ne rencontre aucun problème. Mais si une hormone est produite à des doses plus ou moins importantes que nécessaire, de graves problèmes de santé surviennent..

Quelles sont les hormones

Au 21ème siècle, la science connaît plus de 100 hormones, leur nature chimique et leur mécanisme d'action sont bien étudiés..

Les hormones sont aujourd'hui classées en plusieurs types.

1) Par la glande dans laquelle l'hormone est sécrétée:

glandes surrénales (cortisol, aldostérone);

glande pituitaire (prolactine, somatotrope);

glandes sexuelles (progestérone, testostérone);

glande thyroïde (thyroxine, triiodothyronine);

glande du thymus (thymosines);

glande parathyroïde (hormone parathyroïdienne);

pancréas (insuline, glucagon).

2) Par la structure chimique de l'hormone:

hormones stéroïdes (hormones sexuelles, cortisol, aldostérone);

dérivés d'acides gras (prostaglandines);

hormones protéine-peptide (insuline, glucagon, hormone parathyroïdienne et autres);

dérivés d'acides aminés (adrénaline, norépinéphrine, mélatonine et autres).

Qu'est-ce qui peut provoquer une perturbation des niveaux d'hormones

Stress prolongé. En cas de stress ou d'excitation prolongé, l'hormone cortisol est produite en grande quantité, ce qui perturbe l'équilibre global des hormones.

Manipulation imprudente des médicaments hormonaux. N'oubliez pas que vous ne pouvez pas vous prescrire de médicaments. Il est important de consulter un spécialiste.

Hérédité. Malheureusement, ces troubles ne se prêtent pratiquement pas à un traitement..

Certaines denrées alimentaires contiennent des substances qui affectent la production de divers brouhaha. Les hormones humaines elles-mêmes ne sont pas contenues dans les aliments.

Le manque de sommeil provoque souvent des perturbations hormonales.

Facteur environnemental défavorable.

Changements liés à l'âge chez une personne.

Symptômes de troubles hormonaux

Si le niveau d'hormones est supérieur ou inférieur à la normale, le corps émettra immédiatement une alarme sous forme de symptômes:

la faiblesse est un symptôme courant et le plus souvent le premier. Bien que parfois cela ne s'applique pas au système endocrinien;

une perte ou un gain de poids soudain est une raison de consulter un endocrinologue;

l'acné ou l'acné;

le diabète sucré apparaît en raison d'un manque d'insuline dans le corps;

les cheveux commencent souvent à tomber;

chez les femmes, au contraire, une croissance incontrôlée des poils du corps commence;

une insomnie apparaît, une somnolence constante;

diminution de la libido.

Si de tels symptômes sont détectés, il est conseillé de consulter immédiatement un médecin et de ne pas s'automédiquer.

Diagnostic et traitement du déséquilibre hormonal

Pour diagnostiquer ce problème, un endocrinologue peut prescrire:

Échographie des principaux organes;

prélever du sang dans une veine pour les hormones;

tomodensitométrie du cerveau.

Selon les résultats de l'examen, un traitement est prescrit. Cela peut être différent et implique des mesures telles que:

thérapie hormonale. Une personne se voit prescrire des hormones sous forme de comprimés, de patchs, de crèmes, d'injections;

thérapie vitaminique - prescrite si le patient, pour une raison quelconque, ne peut pas utiliser d'hormonothérapie.

Que sont les hormones en termes simples, où se forment-elles, à quoi servent-elles

En termes simples sur les hormones humaines. Où sont-ils formés, à quoi servent-ils??

Le corps humain possède des glandes endocrines dépourvues de canaux excréteurs. En effet, la sécrétion n'est pas libérée dans le capillaire, mais directement dans le sang. Ces sécrétions sont appelées hormones..

Comprendre les hormones

Comme vous le savez, les hormones sont des éléments biologiquement actifs de nature organique. Qui se forment dans des cellules spéciales des glandes situées dans la sécrétion interne. Ainsi, ils pénètrent dans la circulation sanguine et se lient à des récepteurs spéciaux dans les cellules cibles. Et finalement faire un effet de contrôle sur l'échange d'éléments et de fonctions physiologiques.

Formation d'hormones

Dans la vie de chaque personne, les hormones jouent un grand rôle. Depuis la performance et la santé d'une personne dépend en grande partie des hormones omniprésentes. Ils peuvent être produits non seulement par les glandes, par exemple, les reins et le foie, mais ils possèdent également cette compétence. Mais dans la plupart des cas, un certain nombre d'hormones se forment dans les glandes endocrines..

Puisqu'ils montrent les effets les plus divers sur certaines cellules du corps humain à travers les récepteurs des cellules cibles. Leur connexion avec le récepteur conduit à la formation d'un signal depuis l'intérieur de la cellule. Ce qui se traduit par un effet biologique spécifique.

Les principales hormones du corps humain sont formées:

1. Hypothalamus - le principe du travail est basé sur la production d'hormones, à savoir:

  • - l'hormone de libération de la thyrotropine (TRH);
  • - l'hormone de libération de la corticotropine (CRH);
  • - l'hormone de libération des gonadolibérines (GnRH);
  • - l'hormone de libération de la somatotropine (SRH);
  • - la somatostatine;
  • - somatostatine et autres hormones.

2. La partie antérieure de l'hypophyse participe à la production d'hormones:

  • - romanisation (LH);
  • - somatotropine, etc..

3. La partie postérieure de l'hypophyse produit de l'ocytocine à partir d'hormones et de l'attachement à l'homme (vasopressine).
4. Glandes thyroïdiennes. L'iode doit être présent dans la Providence pour sa synthèse. Les principales hormones sont la thyroxine (T4), qui contient quatre atomes d'iode, et la triiodothyronine (T3), qui contient trois atomes d'iode..
5. Épiphyse - produit des hormones majeures telles que:

  • - mélatonine;
  • - sérotonine.

6. La glande parathyroïde produit de la PTH.
7. Le cortex surrénalien produit environ 10 hormones différentes:

  • - testostérone totale;
  • - glucocorticoïdes (cortisone);
  • - aldostérone et autres.

8. La médullosurrénale fonctionne la principale hormone - l'adrénaline. La noradrénaline est la deuxième.

9. Le pancréas produit une hormone anabolique très basique (insuline) ainsi que du glucagon.

10. Les ovaires produisent des hormones sexuelles et produisent également E1, E2, E3, testostérone, progestérone.

11. Les testicules forment des hormones stéroïdes, la testostérone joue le rôle principal.

12. Les reins sont le lieu de production de l'érythropoïétine. Qui joue un rôle important dans la formation de l'hormone angiotensine.

13. Placenta - synthétise les hormones de deux groupes:

  • - protéine (hCG, PLG, relaxine);
  • - stéroïde (progestérone, œstrogène).

A quoi servent les hormones??

De toutes les principales hormones répertoriées, chacune fait son travail. Par exemple, la prise de PTH, qui est sécrétée par la glande parathyroïde, est formée par de petits amas de certaines cellules sécrétoires situées dans le parenchyme de la glande. Joue un rôle important dans la vie humaine pour maintenir la concentration d'ions calcium dans le sang au niveau physiologique. En remplissant cette fonction, il a un effet sur le fonctionnement des intestins, des reins et également sur la formation des os..

Les hormones nous contrôlent de l'intérieur. Quelle sera sa hauteur? Où et comment distribuer les nutriments? Y aura-t-il une progéniture? Ils sont responsables de tout cela. Si les glandes sont trop diligentes ou pas très diligentes, elles produisent la mauvaise quantité d'hormones, alors une personne n'est pas physiquement comme tout le monde..

Par exemple, la glande thyroïde dans le cou, semblable à un papillon, génère une hormone responsable du métabolisme du corps, de sa croissance et aide les os avec du calcium. Ou les glandes pituitaires dans le crâne, avec une partie, il aide une personne à grandir, et avec l'autre, il surveille la consommation de graisse, d'eau, les échanges de chaleur et la pression artérielle.

Mais, par exemple, les glandes au-dessus des reins produisent une autre excellente hormone - l'adrénaline. En plus de surveiller la pression artérielle, il réagit également aux situations stressantes, se développant activement dans les moments de peur et d'autres angoisses. Et puis il y a des glandes qui produisent des hormones basées sur le sexe..

Hormones: comment fonctionne le système endocrinien dans le corps humain?

Le système hormonal de notre corps régule des fonctions importantes telles que le métabolisme, la croissance et le développement corporels, les fonctions sexuelles, la réponse du corps au stress et à la maladie.

Pour être plus précis, notre système hormonal (endocrinien) se compose de plusieurs glandes.

La glande pituitaire, bien que sous le contrôle de l'hypothalamus, régule de nombreux processus importants dans le corps.

Cette glande contrôle l'activité d'autres glandes endocrines:

  • testicules (testicules);
  • les ovaires;
  • pancréas;
  • glandes surrénales;
  • glande parathyroïde;
  • thyroïde.

Le système hormonal dans le corps est un outil important pour contrôler le corps, en plus du système nerveux.

Les glandes libèrent des hormones pour agir sur d'autres glandes et tissus du corps..

Que sont les hormones?

Les hormones sont des produits chimiques complexes sécrétés par les glandes endocrines pour contrôler certains processus dans le corps.

Les substances endocriniennes vont directement dans le sang.

Grâce à cela, ils sont répartis dans tout le corps. Lorsque les substances hormonales pénètrent au niveau des tissus sur lesquels elles agissent, elles sont fixées sur des récepteurs spéciaux. Chaque substance hormonale a son propre récepteur. Après le contact de la substance hormonale avec le récepteur, les cellules réagissent à ce changement.

Substances hormonales de l'hypothalamus

Hypothalamus

L'hypothalamus est situé dans le cerveau et est considéré comme un «pont» entre le système nerveux et d'autres parties du corps. C'est le principal centre de coordination et de contrôle de la production d'hormones. Avec ces produits chimiques, il agit sur la glande pituitaire.

Hormones hypothalamiques

  • Hormones contre la croissance
    • Somatostatine: produite à la fois par l'hypothalamus et le pancréas
    • Octréotide;
    • Lanréotide.
  • Hormones antigonadotropes
    • Ganirelix;
    • Cetrorelix.

Hormones hypophysaires

Pituitaire

La glande pituitaire est une autre glande endocrine importante trouvée dans le cerveau qui coordonne tout le corps.

Ses «devoirs» comprennent la production de nombreuses substances hormonales importantes, à l'aide desquelles il agit sur d'autres organes. La glande pituitaire affecte de nombreux processus corporels importants:

  • croissance et développement (hormones de croissance);
  • contrôle des niveaux d'eau dans le corps (hormone antidiurétique);
  • production et excrétion de lait (ocytocine et prolactine).

La glande pituitaire antérieure produit les substances hormonales suivantes:

  • hormone de croissance (avec une carence de ce produit chimique, un nanisme hypophysaire se produit, mais avec un excès, un gigantisme);
  • hormones gonadotropes et hormone adrénocorticotrope, avec des effets similaires à ceux des glucocorticoïdes et des minéralocorticoïdes, ainsi que des effets indésirables des corticoïdes;
  • hormone stimulant la thyroïde.

Hormone adrénocorticotrope: disponible dans le commerce en flacons de 50 UI et administrée par voie parentérale ou intraveineuse (12 à 15 UI toutes les 6 heures).
Sinakten Depot - ampoules de 1 mg.

Le lobe postérieur de l'hypophyse produit les substances hormonales suivantes:

  • Oxytocine: utilisée pour arrêter les saignements post-partum. Vendu en ampoules de 1 ml (généralement prescrit à 1-2 ml / jour);
  • Vasopressine: a un effet vasoconstricteur;
  • Hormone antidiurétique: une carence en cette substance peut provoquer un diabète insipide.

Les hormones thyroïdiennes

Thyroïde

La glande thyroïde produit des hormones importantes:

  • thyroxine;
  • triiodothyronine;
  • calcitonine.

Ces substances jouent un rôle très important dans le métabolisme du calcium dans l'organisme et dans le développement des enfants..

Attention! Hormones thyroïdiennes - contre-indiquées en cas d'insuffisance coronarienne et cardiaque.

Fonctions des substances hormonales de la glande thyroïde

Les hormones thyroïdiennes sont caractérisées par les propriétés suivantes:

  • peut être utilisé comme substitut hormonal de l'insuffisance thyroïdienne;
  • stimuler le métabolisme cellulaire.

Préparations contenant des hormones thyroïdiennes

  • Liothyronine - comprimés de 20 mcg.

Substances hormonales de la glande parathyroïde

Glande parathyroïde

La glande parathyroïde produit l'hormone parathyroïdienne (hormone parathyroïdienne), qui est responsable de la distribution du calcium et du phosphore dans tout le corps.

Hormones parathyroïdiennes

  • Thyrocalcitonine (calcitonine): une hormone sécrétée par les cellules parafolliculaires de la glande thyroïde. Il participe (avec la vitamine D2) dans l'équilibre du calcium dans le corps;
  • Parathyrine (hormone parathyroïdienne, PTH, hormone parathyroïdienne);
  • Le dihydrotachystérol aide à traiter l'hypoparathyroïdie. Produit sous le couvert de flacons de 15 ml.

Hormones surrénales

Glandes surrénales

Ces glandes sécrètent plusieurs substances hormonales:

  • hormone corticosurrénale (ACTH, corticotropine, adrénocorticotropine, hormone corticotrope);
  • glucocorticoïdes:
    • cortisol (hydrocortisone): une hormone stéroïde glucocorticoïde;
    • cortisone.
  • minéralocorticoïdes:
    • l'aldostérone;
    • corticostérone;
    • désoxycorticostérone.
  • androgènes;
  • la somatostatine;
  • catécholamines:
    • adrénaline;
    • norépinéphrine.

Ces hormones affectent les processus suivants:

  • réponse au stress;
  • équilibre du sel et de l'eau dans le corps;
  • métabolisme des glucides.

Adrénaline

L'adrénaline est une hormone très importante libérée par les glandes surrénales en réponse au stress, à l'émotion ou au danger.

En règle générale, l'effet de l'augmentation de la concentration de cette substance hormonale dans le sang est immédiatement remarqué:

  • dilatation bronchique;
  • hypertension artérielle;
  • accélération de la fréquence cardiaque.

Ainsi, le corps se prépare à tout danger: de la course au combat..

Lorsque la production d'adrénaline reste à un niveau élevé pendant une longue période, le patient remarquera des perturbations au niveau du cœur et du système respiratoire..

Glucocorticoïdes (glucocorticostéroïdes)

Les corticoïdes synthétiques sont plus puissants et ont moins d'effets secondaires.

Cette catégorie de médicaments endocriniens comprend également:

  • prednisone;
  • dérivés de la prednisolone contenant du fluor:
    • triamcinolone;
    • dexaméthasone.
  • méthylprednisolone;
  • bétaméthasone.

Il existe des médicaments contenant des corticostéroïdes inhibés. Ces médicaments contiennent moins de corticostéroïdes que les autres médicaments.

Fonctions des glucocorticoïdes

Les fonctions les plus importantes des hormones glucocorticoïdes (naturelles ou synthétiques) sont:

  • effet anti-inflammatoire;
  • participer au métabolisme des protéines, des graisses et des glucides;
  • maintenir l'équilibre hydroélectrique:
    • éliminer l'excès de potassium;
    • retenir le sodium et l'eau.
  • inhiber les processus inflammatoires;
  • supprimer l'activité du système immunitaire:
    • supprimer la production d'anticorps et la prolifération lymphatique.

Ce type d'hormone a un potentiel anti-allergique élevé. En outre, ces substances ont les propriétés suivantes:

  • provoquer une lymphopénie (une diminution du nombre de leucocytes), ce qui est très important dans le traitement de la leucémie;
  • accélérer l'hématopoïèse;
  • maintenir l'homéostasie;
  • augmenter l'endurance du corps à divers facteurs négatifs;
  • stimuler l'activité du système nerveux central, provoquant le bien-être (euphorie);
  • augmenter la sensibilité vasculaire aux catécholamines (adrénaline, norépinéphrine).

Les conséquences d'un excès de glucocorticoïdes dans le sang

Les conséquences d'une augmentation de la concentration d'hormones glucocorticoïdes dans le sang:

  • troubles métaboliques (métabolisme):
    • gonflement et insuffisance cardiaque dus à la rétention de sodium et d'eau et à la perte de potassium;
    • hypertension;
    • effet diabétogène (augmentation de la glycémie et diminution de la résistance au glucose);
    • ostéoporose due à une augmentation du catabolisme des protéines.
  • syndrome d'hypercortisolisme (syndrome d'Itsenko-Cushing), caractérisé par l'obésité, l'asthénie et l'apparition d'acné;
  • les maladies thromboemboliques;
  • taux réduit de guérison des maladies;
  • atrophie surrénale;
  • maladie mentale:
    • trouble des conduites;
    • psychose;
    • excitation.
  • troubles du système digestif:
    • perforation;
    • saignement.
  • exacerbations de nature infectieuse (dues à l'inhibition de la production d'anticorps):
    • tuberculose;
    • infections staphylococciques ou streptococciques.

Indications des glucocorticoïdes

  • insuffisance surrénalienne (associée uniquement aux corticostéroïdes, non à l'hormone adrénocorticotrope);
  • maladies du sang;
  • la fièvre typhoïde;
  • choc toxique infectieux (ITSh);
  • septicémie sévère;
  • certaines maladies infectieuses;
  • certains cas d'insuffisance cardiaque;
  • syndromes néphrotiques;
  • leucémie (leucémie);
  • urticaire et autres manifestations allergiques;
  • l'asthme bronchique;
  • maladies inflammatoires:
    • les maladies associées au métabolisme du collagène;
    • arthrite rhumatismale;
    • rhumatisme articulaire aigu.

Contre-indications pour les glucocorticostéroïdes

Cette thérapie a également des contre-indications:

  • une maladie mentale;
  • grossesse précoce;
  • hypertension artérielle;
  • l'ostéoporose;
  • La maladie d'Itsenko-Cushing;
  • un ulcère d'estomac ou duodénal.

Pour les traitements de longue durée par corticostéroïdes, les recommandations suivantes doivent être suivies:

  • prendre quotidiennement 1-2 g de KCl (chlorure de potassium) ou de légumes et jus de fruits;
  • réduisez votre consommation de NaCl (chlorure de sodium) et prenez des androgènes (comme indiqué par votre médecin!) et des antiacides.

Cortisone

La cortisone est une hormone physiologique, un corticostéroïde. Il se caractérise par un effet anti-inflammatoire modéré.

Il est commercialisé sous le couvert de prednisone (cortisone synthétique), qui est utilisé pour l'insuffisance surrénalienne aiguë et chronique. Ce médicament est vendu sous forme de comprimés (5 mg ou 1 mg) et d'ampoules (25 mg / ml).

La posologie quotidienne recommandée varie de 25 à 75 mg.

Cortisol (hydrocortisone)

L'hydrocortisone est le principal corticostéroïde physiologique vendu en ampoules de 1 ml (25 mg). Injecté sous le couvert d'une injection périarticulaire à des doses de 1 à 2 ml.

Des ampoules d'hémisuccinate d'hydrocortisone (0,025 g) à des doses de 400 à 1000 mg / 24 h peuvent également être utilisées en cas d'urgence:

  • insuffisance surrénalienne aiguë;
  • asthme;
  • coma hépatique;
  • choc;
  • effondrer.

Prednisone

La prednisone (un médicament hormonal synthétique) est utilisée comme agent anti-inflammatoire général. En outre, ce médicament est caractérisé par des propriétés antiallergiques..

Vendu sous le couvert de comprimés de 1 à 5 mg.

Dexaméthasone

La dexaméthasone (un médicament hormonal synthétique) a de puissants effets anti-inflammatoires, avec une tolérance digestive satisfaisante, mais peut rapidement provoquer l'ostéoporose.

Bétaméthasone

La bétaméthasone est un médicament synthétique similaire pour les propriétés anti-inflammatoires de la dexaméthasone. Il est prescrit par voie intramusculaire et intra-articulaire. En vente sous le couvert de comprimés (0,5 mg) et d'ampoules (1 mg).

Paramétazone

Ce médicament synthétique a 2 propriétés importantes:

  • réduit la rétention de sodium dans le corps;
  • stimule l'appétit.

Fluocinolone et fluorométasone

Fluocinolone (un dérivé de la triamcinolone) et fluorométhasone - corticostéroïdes topiques utilisés pour les troubles dermatologiques.

Minéralocorticoïdes

Les principaux minéralocorticoïdes sont l'aldostérone et la désoxycorticostérone. Les deux hormones sont utilisées pour traiter la maladie d'Addison.

Hormones pancréatiques

Pancréas

Cet organe produit de l'insuline et du glucagon, qui régulent l'utilisation du glucose dans le corps..

Cette glande produit également d'autres hormones: la somatostatine, le polypeptide pancréatique et le peptide intestinal vasoactif.

Médicaments antidiabétiques

Les médicaments à base d'insuline et les antidiabétiques oraux peuvent être distingués de cette catégorie de médicaments..

Insuline

L'insuline est une hormone pancréatique produite par les cellules bêta présentes dans les îlots de Langerhans. Cette hormone est essentielle dans le diabète sucré de type 1 (insulino-dépendant).

Selon la vitesse d'exposition, 3 formes d'insuline diffèrent:

  • vite;
  • moyen;
  • lent.

L'insuline à action rapide est considérée comme simple (en ampoules de 200 UI). Ce type d'insuline est injecté sous la peau, en fonction de la concentration de sucre dans l'urine (en règle générale, 1 UI d'insuline est injectée pour 2 g de glucose dans l'urine).

L'insuline Actrapid agit également rapidement, mais cette préparation contient une insuline de plus grande pureté.

Habituellement, l'insuline est injectée 3 fois par jour (15 minutes avant les repas), selon le cas et la dose requise.

L'insuline de durée d'action moyenne (jusqu'à 10-14 heures) fait référence aux médicaments suivants:

  • Insuline Rapitard;
  • Peigne-insuline.

Parmi les antidiabétiques à base d'insuline à action prolongée, on peut distinguer les médicaments suivants:

  • Insuline longue.

À la suite de la prise d'insuline, les effets secondaires suivants peuvent être remarqués:

  • lipodystrophie;
  • réactions allergiques;
  • infections locales;
  • hypoglycémie, qui peut provoquer un coma hypoglycémique.

Glucagon

Le glucagon est produit par les cellules alpha du pancréas. Utilisé pour l'hypoglycémie à l'insuline.

Fonctionne bien dans ces situations:

  • insuffisance cardiaque aiguë;
  • choc cardiogénique;
  • choc insulinique.

Les autres médicaments hypoglycémiants sont:

  • streptozocine;
  • diazoxide.

Agents antidiabétiques oraux

Ces médicaments sont utilisés pour le diabète sucré de type 2 (non insulino-dépendant).

Cette catégorie de médicaments comprend:

  • sulfamides hypoglycémiques;
  • biguanides.
Sulfamides hypoglycémiques

Les sulfamides hypoglycémiques stimulent les cellules bêta.

Les sulfamides hypoglycémiques sont caractérisés par les effets secondaires suivants:

  • désordres digestifs;
  • leucopénie;
  • hypothyroïdie;
  • réactions allergiques;
  • hypoglycémie.
Biguanides

Biguanides - très efficace pour le diabète de type 2.

Les médicaments les plus utilisés dans ce groupe sont:

  • Metformine;
  • Buformine;
  • Silubin retard.

Hormones sexuelles féminines

Les ovaires

Les ovaires produisent des œstrogènes et des progestatifs. Ces substances sont responsables des traits féminins..

Les hormones sexuelles féminines peuvent être classées comme suit:

  • oestrogènes:
    • l'estradiol;
    • estriol;
    • estrone.
  • progestatifs (progestatifs, gestagènes):
    • progestérone.

Les œstrogènes

Fonctions des œstrogènes

Les œstrogènes (hormones sexuelles féminines) sont caractérisés par les fonctions suivantes:

  • favoriser la prolifération de la membrane musculaire de l'utérus et de la membrane muqueuse de l'utérus;
  • provoquer une rétention d'eau;
  • développer la glande mammaire;
  • prévenir le développement du cancer de la prostate et du cancer du sein.

Effets secondaires des œstrogènes

Les œstrogènes peuvent provoquer ces troubles:

  • troubles du système digestif;
  • saignements utérins chez les femmes ménopausées (si de fortes doses sont prises);
  • impuissance et gynécomastie chez les hommes;
  • cancer mammaire;
  • cancer du col de l'utérus.

Préparations à base d'oestrogène

  • Diéthylstilbestrol - comprimés de 1 mg;
  • Estradiol - ampoules de 5 000 à 25 000 UI (par voie intramusculaire);
  • Synthophylline - ampoules de 1 à 5 mg et comprimés de 1 mg;
  • Ambosex - comprimés;
  • Presomen - ampoules et comprimés.

Progestatifs

Fonctions des progestatifs

Progestatifs
les progestatifs provoquent les symptômes suivants:

  • inhibition de la production de gonadotrophines hypophysaires;
  • changements au niveau de la membrane musculaire de l'utérus.

Effets secondaires des progestatifs

  • problèmes de conception;
  • effet contraceptif.

Préparations hormonales contenant des progestatifs

  • Orgametril - comprimés;
  • Allylestrenol - comprimés de 5 mg;
  • Acétoxyprogestérone - comprimés de 25 mg;
  • Progestérone - ampoules de 1 et 2 ml.

Substances hormonales sexuelles masculines

Testicules (testicules)

Ces organes produisent de la testostérone et des androgènes, des substances hormonales responsables des traits masculins..

Androgènes

Fonctions des androgènes

Les principaux effets des androgènes sont:

  • avoir une influence décisive sur le développement du tractus génital masculin;
  • favoriser la descente des testicules;
  • affectent la rétention d'eau dans le corps;
  • ont un effet anabolisant;
  • retarder le développement du cancer du sein chez la femme;
  • éliminer les troubles caractéristiques de la ménopause;
  • éliminer les saignements utérins.

Effets secondaires des substances hormonales sexuelles masculines

  • virilisation chez la femme (à fortes doses);
  • inhibition de la spermatogenèse chez l'homme (à fortes doses);
  • exacerbation de l'insuffisance cardiaque;
  • augmentation de la pression artérielle due à la rétention de sodium et d'eau dans le corps;
  • cancer de la prostate (prostate).

Préparations hormonales contenant des androgènes

  • Testostérone - déguisée en ampoules (10 et 25 mg chacune).
  • Méthyltestostérone - comprimés de 0,01 mg.
  • Testolent - ampoules de 1 ml.

Contrôle hormonal

L'hypothalamus et la glande pituitaire sont les principaux postes de commandement de toute activité hormonale dans le corps. Ces organes sont capables de déterminer la concentration de toute hormone sécrétée par d'autres glandes endocrines et, en fonction de cela, de les affecter..

En d'autres termes, si une glande particulière produit trop ou pas assez d'une hormone particulière, alors l'hypothalamus et l'hypophyse agissent sur elle afin d'optimiser la production à la normale..

Troubles hormonaux

Les troubles hormonaux sont de deux types:

  • maladies résultant de la perturbation de la glande endocrine périphérique;
  • maladies résultant d'un dysfonctionnement de l'hypothalamus ou de l'hypophyse.

Les troubles au niveau de la glande endocrine périphérique résultent de lésions ou d'agressions du système immunitaire (maladie auto-immune). Pour cette raison, cette glande produit trop ou pas assez d'hormones..

Avec un trouble de l'hypothalamus ou de la glande pituitaire (par exemple, dû à une tumeur), le travail de toutes les glandes endocrines peut être perturbé.

Médicaments anti-hormonaux

Médicaments qui suppriment la production de corticoïdes

Cette classe de médicaments comprend:

  • Métirapone;
  • Mitotan;
  • Trilastan.

Leur rôle principal dans l'inhibition de la synthèse des corticostéroïdes et la suppression de l'activité des cellules surrénales.

Médicaments antithyroïdiens

Médicaments anti-thyroïdiens organiques

Les médicaments antithyroïdiens sont des substances qui inhibent la production d'hormones thyroïdiennes:

  • Carbimazole - comprimés de 5 mg;
  • Méthylthiouracil - 5 mg comprimés.
  • Méthimazole - comprimés de 5 mg.

Ces médicaments réduisent l'évolution de l'hyperthyroïdie en inhibant la synthèse des hormones thyroïdiennes. L'effet de ces médicaments sur une thyroïde saine est faible.

Effets secondaires des médicaments anti-thyroïdiens
  • hyperthyroïdie (en cas de surdosage, un goitre peut apparaître);
  • désordres digestifs;
  • jaunisse;
  • chaleur;
  • téméraire;
  • troubles du processus d'hématopoïèse:
  • thrombocytopénie (thrombopénie);
  • granulocytopénie.

Iodures de sodium et de potassium

Les iodures de sodium et de potassium réduisent le volume de la glande thyroïde et réduisent l'hyperthyroïdie. Possède des propriétés expectorantes et anti-inflammatoires.

Effets secondaires des iodures de sodium et de potassium
  • iodisme, caractérisé par les symptômes suivants:
  • catarrhe conjonctival;
  • catarrhe des voies respiratoires supérieures;
  • irritation digestive;
  • téméraire;
  • chaleur;
  • mal de crâne.

Iode radioactif (I-131)

L'iode radioactif (I-131) est caractérisé par un effet antithyroïdien accru. Augmente le risque de cancer et de maladie de Graves.

Utilisation de médicaments hormonaux

La médecine a réussi à identifier la composition de presque toutes les hormones connues. Ainsi, les scientifiques ont réussi à obtenir des substances chimiques de composition identique qui peuvent remplacer certaines hormones lorsqu'elles sont déficientes dans l'organisme en raison d'un dysfonctionnement du système endocrinien..

Les médicaments anti-hormonaux peuvent affaiblir certaines glandes sans intervention chirurgicale.

Les scientifiques apprennent chaque jour des faits nouveaux et intéressants sur notre système hormonal. Cette connaissance aidera à améliorer l'hormonothérapie.