Principal

Oncologie

Hypothyroïdie et hyperthyroïdie - qu'est-ce que c'est et quelle est la différence?

L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie sont des troubles endocriniens qui peuvent aggraver considérablement la qualité de vie d'une personne. En cas de dysfonctionnement de la glande thyroïde, l'apparence, le caractère et les réactions comportementales changent. Lors du diagnostic des pathologies endocriniennes chez les enfants, un traitement rapide est important pour éviter des complications irréversibles..

Informations générales sur les pathologies

La glande thyroïde est un organe important pour le fonctionnement normal d'un corps sain. La glande thyroïde a une forme de papillon - isthme, lobes droit et gauche. La fonction de la glande thyroïde et de l'hypophyse est associée au maintien du fonctionnement normal du cerveau, des structures musculaires, des systèmes nerveux central et cardiovasculaire.

En cas de violation, une suppression ou une excitation de la fonction thyroïdienne est possible, ce qui, en conséquence, provoque le développement d'une hypo- ou d'une hyperthyroïdie. Les deux maladies thyroïdiennes ont une clinique différente, les raisons affectent également la santé humaine.

Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie fait référence à une diminution de la fonction thyroïdienne causée par une faible production de l'hormone T4. L'hypothyroïdie survient dans la plupart des cas de tous les troubles endocriniens. L'évolution de l'hypothyroïdie ralentit tous les processus vitaux, s'accompagne de somnolence, d'état apathique, de paresse, de troubles de la parole, d'hypotension, de prise de poids, quelle que soit la nutrition.

Apathie, somnolence - symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie congénitale chez les enfants en l'absence de traitement adéquat pendant jusqu'à 6-7 mois entraîne des conséquences irréversibles, pouvant aller jusqu'au crétinisme, à la démence. Jusqu'à récemment, l'hypothyroïdie était appelée crétinisme. La prévalence de la pathologie est de 1 à 2% chez les femmes, 2% chez les enfants, jusqu'à 10% chez les personnes âgées ou âgées.

Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie ou thyrotoxicose est une condition opposée à l'hypothyroïdie, causée par une production excessive d'hormones T4 et T3, l'activité de la glande thyroïde. La sursaturation avec des hormones provoque une accélération du métabolisme (dans le langage courant «feu du métabolisme») et l'épuisement des ressources de l'organisme. La maladie est de nature secondaire, se développe dans le contexte de pathologies thyroïdiennes, dans 80% des cas, elle est causée par le syndrome de Graves, la maladie de Graves.

La principale différence entre l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie réside dans la production de thyroxine (T4) et de triiodothyronine (T3). Avec une fonction thyroïdienne réduite, il y a un manque d'hormones pour répondre aux besoins de l'organisme, et avec une hyperfonction, un excès hormonal.

Signes distinctifs de manifestations

Le tableau clinique, exactement comme les conséquences des maladies, varie considérablement, ce qui peut être clairement reflété dans le tableau comparatif.

Signes cliniques d'hypothyroïdieSymptômes d'hyperthyroïdie
Détérioration des cheveux, des ongles, de la peauAugmentation de la transpiration, sensation de chaleur
Fatigue, somnolence, apathie, diminution des performances, syndrome dépressifChaos de pensées, désordre, changement des réactions comportementales de l'excitation à l'agression
Détérioration des cheveux, des ongles, de la peauInsomnie, excitabilité psycho-émotionnelle
Perturbation du cycle menstruelPerte de poids tout en maintenant un appétit habituel
Changement d'apparence: gonflement des yeux, baisse de la lèvre inférieure, les enfants sans traitement adéquat semblent retardés mentalementTroubles du rythme cardiaque, augmentation du pouls, tachycardie
Spasmes musculaires, contractions convulsives involontairesTrouble des selles, diarrhée
Gonflement des organes internes, du tissu conjonctif, obésité viscéraleAugmentation de l'anxiété, des étourdissements

Les manifestations cliniques des pathologies thyroïdiennes dépendent de la gravité et de la négligence de la maladie, de la rapidité du traitement médicamenteux ou chirurgical. Chez les jeunes enfants, les pathologies sont un peu plus compliquées en raison de l'imperfection de la psyché, de l'immunité.

Diagnostic des maladies

L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie appartiennent à l'endocrinologie et les endocrinologues sont impliqués dans le diagnostic et le traitement. Une diminution ou une augmentation de la fonction thyroïdienne est basée sur les données de diagnostic suivantes:

  • test sanguin pour le niveau de thyroxine (T4), triiodothyronine (T3), ainsi que l'hormone thyréostimulante TSH;
  • le niveau d'auto-anticorps contre la glande thyroïde (AT-TPO, AT-TG);
  • test sanguin biochimique détaillé pour déterminer des indicateurs qualitatifs et quantitatifs.
Test sanguin - une méthode pour diagnostiquer l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie

Un examen échographique, une scintigraphie avec un agent de contraste et une biopsie à l'aiguille fine pour des indications particulières sont obligatoires. Aujourd'hui, le diagnostic obligatoire de l'hypothyroïdie est effectué immédiatement après la naissance d'un enfant (1-5 jours de vie) afin de corriger en temps opportun l'état pathologique et prévenir le développement de complications potentiellement mortelles.

Méthodes de thérapie de la pathologie

Aujourd'hui, de nombreux troubles endocriniens répondent bien à un traitement conservateur. Le traitement vise non seulement à restaurer le fond hormonal et la synthèse des hormones thyroïdiennes, mais également à éliminer la cause profonde, les complications et les conséquences à long terme.

Hypothyroïdie

Les produits pharmaceutiques modernes permettent de synthétiser avec succès l'hormone thyroïdienne sous la forme d'un analogue synthétique de la L-thyroxine (Eutirox, Levothyroxine). Le traitement est prescrit avec une dose d'âge minimum, les résultats du traitement sont examinés 1 fois en 3 mois, puis la dose est augmentée ou laissée la même. En cas d'hypothyroïdie transitoire, la durée du traitement varie de 3 mois à 2 ans. Avec une normalisation stable du fond hormonal, le médicament est progressivement annulé.

Avec le développement du coma hypothyroïdien, le traitement est prescrit dans les unités de réanimation et de soins intensifs avec administration intraveineuse de fortes doses d'hormones, d'hormones thyroïdiennes, soulagement des perturbations hydroélectrolytiques, restauration de l'hémodynamique et correction de l'hypoglycémie.

Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie a plusieurs méthodes de traitement de routine, qui dépendent de la gravité des manifestations cliniques, des causes et des complications. Les principales méthodes de traitement de l'hyperthyroïdie sont:

  • thérapie conservatrice avec des médicaments contenant de l'iode;
  • ablation chirurgicale de tout ou partie de la glande altérée avec un traitement hormonal substitutif à vie;
  • thérapie à l'iode radioactif.
Thérapie conservatrice - une méthode de traitement de l'hyperthyroïdie

Souvent, les méthodes de traitement sont combinées les unes aux autres. Un traitement adéquat et opportun détermine en grande partie le rétablissement du patient. Les facteurs pour prescrire une thérapie particulière sont l'âge, le sexe, les antécédents cliniques généraux du patient..

Complications et pronostic

Les complications de l'hypothyroïdie sont principalement dues à un dysfonctionnement du système nerveux central, du cerveau, du développement persistant de l'oligophrénie et du crétinisme chez les enfants. Les enfants sont à la traîne dans le développement sexuel et psychophysique, souffrent de maladies infectieuses et inflammatoires chroniques. Pendant la grossesse, l'hypothyroïdie provoque de graves troubles fœtaux intra-utérins, provoquant une hypothyroïdie congénitale chez les enfants. Une autre complication de la fonction thyroïdienne réduite est le risque de développer un coma hypothyroïdien (sinon, un coma myxoedème), lorsque des mesures de réanimation urgentes sont nécessaires.

Les complications de l'hyperthyroïdie deviennent des troubles métaboliques persistants et le développement d'une crise thyrotoxique avec convulsions, signes d'insuffisance cardiaque, tachycardie, jusqu'au coma ou au décès du patient. Une crise thyréotoxique peut être accompagnée d'une évolution apathique - apathie complète, dépression de la respiration ou du pouls, indifférence. La crise thyréotoxique aiguë ne survient que chez les filles ou les femmes.

Prévention et nutrition

La prévention des pathologies thyroïdiennes est réduite à un diagnostic rapide, à un examen médical, à un examen échographique des structures glandulaires. Pour les personnes ayant des antécédents de prédisposition au développement de troubles endocriniens, ainsi que d'autres maladies, il est important de contrôler les taux hormonaux au moins 2 fois par an.

Une alimentation adéquate peut prévenir l'apparition d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie. Le menu comprend des produits contenant de l'iode, des fibres, du potassium, du magnésium, du calcium. Assurez-vous d'exclure l'alcool, le tabagisme.

La glande thyroïde est un organe important qui réagit à tout facteur agressif interne ou externe. Compte tenu des capacités compensatoires élevées, de nombreuses maladies sont asymptomatiques pendant longtemps, cependant, une violation du déséquilibre hormonal affecte presque immédiatement la qualité de vie et si la condition pathologique persiste, elle entraîne des conséquences irréversibles..

Hyperthyroïdie versus hypothyroïdie: comment distinguer

Les problèmes de thyroïde peuvent toucher n'importe qui à tout âge, de la petite enfance aux toutes dernières années de la vie. Selon l'American Thyroid Association, plus de 12% de la population américaine développera une maladie thyroïdienne à un moment donné. Actuellement, on estime que 20 millions d'Américains souffrent d'une forme de maladie thyroïdienne, et jusqu'à 60% des personnes atteintes d'une maladie thyroïdienne ne savent même pas qu'elles ont un problème! De plus, les femmes sont cinq à huit fois plus susceptibles que les hommes d'avoir des problèmes de thyroïde..

Avec de telles statistiques, il est très important de connaître les signes d'hypothyroïdie et d'hyperthyroïdie, car ce sont les deux problèmes de thyroïde les plus courants aujourd'hui. Quels sont les signes et symptômes de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie? Dans une certaine mesure, les symptômes de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie peuvent être quelque peu opposés, comme vous pouvez déjà le voir, mais ce n'est pas tout. Une fois que vous avez déterminé si vous souffrez d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie, vous pouvez élaborer un plan de traitement. Heureusement, il existe de nombreux traitements naturels contre l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie..

Hyperthyroïdie contre hypothyroïdie

La glande thyroïde est une petite glande située à la base de votre cou, parfois appelée glande papillon. Pendant ce temps, à la base du cerveau se trouve la glande pituitaire, qui sécrète l'hormone stimulant la thyroïde (TSH). La TSH provoque la production et la libération de thyroxine par la glande thyroïde, la principale hormone thyroïdienne.

Quoi qu'il en soit, votre glande thyroïde est liée au fonctionnement de chaque organe de votre corps. L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie sont deux conditions qui affectent la façon dont une glande thyroïde défectueuse peut provoquer des symptômes dans tout le corps.

Si vous pensez avoir un problème de thyroïde, il est utile de connaître la différence entre les symptômes de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie afin de pouvoir discuter de ce que vous avez vécu avec votre professionnel de la santé. Ces symptômes ne peuvent certainement pas être ignorés ou traités; problème de thyroïde peut s'aggraver.

Symptômes d'hyperthyroïdie

Lorsque vous produisez trop d'hormones thyroïdiennes, vous pouvez développer une hyperthyroïdie. Certaines des causes de l'hyperthyroïdie comprennent la maladie de Graves, une thyroïde enflée ou des nodules thyroïdiens.

Votre médecin peut reconnaître de nombreux signes et symptômes comme étant causés par l'hyperthyroïdie, notamment:

  • Perte de poids non intentionnelle, même lorsque votre appétit et votre apport alimentaire restent inchangés ou augmentent
  • Rythme cardiaque rapide (généralement plus de 100 battements par minute)
  • Arythmie
  • Palpitations cardiaques
  • Augmentation de l'appétit
  • Nervosité, agitation et irritabilité
  • Tremblements (généralement de petits tremblements dans les mains et les doigts)
  • Transpiration
  • Changements menstruels
  • Augmentation de la sensibilité à la chaleur
  • Modifications de la structure intestinale, en particulier selles plus fréquentes
  • Une glande thyroïde hypertrophiée (goitre), qui peut apparaître comme un gonflement à la base du cou
  • Fatigue, faiblesse musculaire
  • Difficulté à dormir
  • Amincissement de la peau
  • Cheveux fins et cassants

Selon la clinique Mayo, «les personnes âgées sont plus susceptibles de ne présenter aucun signe, symptôme ou symptôme bénin, comme une fréquence cardiaque rapide, une intolérance à la chaleur et une tendance à la fatigue pendant les activités normales». Si rien n'est fait, les personnes atteintes d'hyperthyroïdie peuvent perdre de la densité osseuse et un rythme cardiaque irrégulier, ce qui augmente le risque d'accident vasculaire cérébral.

Symptômes de l'hypothyroïdie

Le contraire d'une thyroïde hyperactive est, logiquement, une thyroïde invalide. Si votre médecin vous examine pour l'hypothyroïdie, vous présentez probablement des symptômes tels que:

  • Fatigue
  • Hypersensibilité au froid
  • Constipation
  • Peau sèche
  • Gain de poids
  • Visage enflé
  • Enrouement
  • Faiblesse musculaire
  • Cholestérol sanguin élevé
  • Douleurs musculaires, sensibilité et raideur
  • Douleur, raideur ou gonflement des articulations
  • Menstruations plus dures que d'habitude ou irrégulières
  • Amincissement des cheveux
  • Rythme cardiaque lent
  • la dépression
  • Déficience de mémoire
  • Glande thyroïde élargie (goitre)

Laboratoires d'hyperthyroïdie et d'hypothyroïdie

Comme vous pouvez le voir sur ces listes de symptômes, il existe une différence assez importante entre les symptômes de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie, mais les travaux de laboratoire sont importants pour déterminer exactement les problèmes de santé auxquels vous pourriez ou non être confronté..

Votre médecin vérifiera vos taux sanguins de thyréostimuline (TSH) et de thyroxine. Il existe des différences claires entre les paramètres biologiques de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie, en particulier l'hyperthyroïdie par rapport aux niveaux de TSH dans l'hypothyroïdie. De faibles taux de thyroxine et des taux élevés de TSH peuvent indiquer une glande thyroïde insuffisante (hypo). Des taux de thyroxine élevés et des taux de TSH faibles ou inexistants peuvent signifier que vous avez une glande thyroïde hyperactive (hyper).

Quel est le niveau de TSH dans l'hyperthyroïdie? La «plage normale» pour le test TSH peut varier d'un laboratoire à l'autre, mais se situe généralement entre 0,5 et 4,0-5,5 unités milli-internationales par litre (mUI / L). Votre médecin peut suspecter une hyperthyroïdie si votre taux de TSH est inférieur à 0,5, mais des tests supplémentaires sont nécessaires. Selon Christian Nasr, MD à la Cleveland Clinic: «Tant que votre TSH est d'au moins 0,1 et que vous n'avez pas de taux élevés de T4 ou T3 et que vous ne présentez aucun symptôme d'hyperthyroïdie, vous pouvez continuer votre test TSH tous les six mois. Aucune intervention requise ".

Quel est le niveau de TSH qui indique une hypothyroïdie? Si vous avez des niveaux élevés de TSH (plus de 4,0) lors de tests répétés, cela peut indiquer que la glande thyroïde ne produit pas suffisamment d'hormones thyroïdiennes et que vous êtes peut-être hypothyroïdien. Si vous souffrez d'hypothyroïdie, d'autres tests de la fonction thyroïdienne, y compris la T4 libre et la T3 libre, seront également faibles.

Il est important de savoir que le test TSH à lui seul ne vous dit pas pourquoi votre niveau de TSH est trop élevé ou trop bas. Si vous obtenez des résultats anormaux de TSH, votre médecin devrait demander plus de laboratoires qui ont identifié des différences entre la physiopathologie de l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie, y compris:

  • Tests d'hormones thyroïdiennes T4
  • Tests d'hormones thyroïdiennes T3
  • Tests pour diagnostiquer la maladie de Graves, une maladie auto-immune qui cause l'hyperthyroïdie
  • Tests pour diagnostiquer la thyroïdite de Hashimoto, une maladie auto-immune qui cause l'hypothyroïdie

Hyperthyroïdie versus traitement de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie peut-elle être guérie? Il n'y a pas de remède pour le diagnostic de l'hypothyroïdie, mais il peut y avoir des moyens d'augmenter naturellement la production d'hormones thyroïdiennes grâce à des aides diététiques telles qu'un régime d'hypothyroïdie. Les comprimés de lévothyroxine sodique, également connus sous le nom de Synthroid, sont un traitement courant de l'hypothyroïdie. Ce médicament est utilisé en remplacement d'une hormone synthétique pour aider à réguler les niveaux thyroïdiens. Les médecins recommandent généralement de prendre ce médicament quotidiennement pour le reste de votre vie..

La première étape du traitement naturel de l'hypothyroïdie consiste à s'attaquer aux causes sous-jacentes du dysfonctionnement thyroïdien, telles que l'inflammation, la surutilisation de médicaments, les carences nutritionnelles et les changements hormonaux dus au stress. Le régime de l'hypothyroïdie exclut les aliments qui peuvent déclencher une inflammation et des réponses immunitaires, et se concentre plutôt sur les aliments qui aident à guérir le tractus gastro-intestinal, à équilibrer les hormones et à réduire l'inflammation..

Qu'en est-il du traitement traditionnel de l'hyperthyroïdie? Il existe des médicaments couramment prescrits pour limiter l'activité de l'hyperthyroïdie, comme le méthimazole ou le propylthiouracile (PTU). La chirurgie peut être une autre recommandation généralement acceptée en dernier recours pour retirer tout ou partie de la glande thyroïde si les médicaments anti-thyroïdiens ne fonctionnent pas. Les traitements naturels de l'hyperthyroïdie méritent d'être explorés, car l'élimination des sources d'inflammation de l'alimentation et l'utilisation de suppléments de soutien de la thyroïde et d'huiles essentielles peuvent aider à faire la différence..

Hyperthyroïdie versus hypothyroïdie: ce qui est pire?

Ce sont deux états différents, et l'un n'est pas nécessairement «pire» que l'autre. Aux États-Unis, l'hypothyroïdie est plus fréquente que l'hyperthyroïdie. Certains experts pensent que l'hypothyroïdie est plus difficile à combattre, mais l'hyperthyroïdie peut causer des problèmes plus urgents. Si vous pensez avoir un problème de santé, il est très important de consulter immédiatement un médecin..

Pouvez-vous souffrir d'hypothyroïdie et d'hyperthyroïdie en même temps??

Il est impossible d'avoir une hypothyroïdie et une hyperthyroïdie en même temps. Cependant, vous pouvez aller et venir entre ces deux problèmes de thyroïde..

Si vous suivez actuellement un traitement pour un problème thyroïdien et que votre fonction thyroïdienne commence à basculer entre inefficace et hyperactive, votre médicament peut en être la cause et vous devez en parler immédiatement à votre médecin..

Ceci, selon Marius Stan, MD à la Mayo Clinic, explique: «Si vous n'avez pas de problème thyroïdien, la cause la plus fréquente d'une fonction thyroïdienne altérée est l'inflammation thyroïdienne (thyroïdite). Au départ, la thyroïdite entraîne une fonction thyroïdienne hyperactive, car lorsque la glande thyroïde devient enflammée pour la première fois, elle libère toutes ses hormones stockées. Après cela, la glande thyroïde commence lentement à revenir à la normale, mais elle ne maintient pas sa production normale d'hormones. Par conséquent, lorsque les réserves d'hormones sont épuisées, une hypothyroïdie se développe. Son issue dépend du type de thyroïdite comme suit ".

Le Dr Stan poursuit en expliquant qu'il existe deux types de thyroïdite, la thyroïdite subaiguë et la thyroïdite silencieuse. La thyroïdite subaiguë est causée par un virus et comprend une douleur qui commence à l'avant du cou et se propage aux oreilles. La thyroïdite subaiguë disparaît souvent d'elle-même sans aucun problème à long terme. La thyroïdite silencieuse est une maladie auto-immune indolore dans laquelle le système immunitaire attaque le tissu thyroïdien. Dans ce type de thyroïdite, la fonction thyroïdienne peut revenir à la normale après l'épisode initial, mais cela peut se reproduire et au fil du temps, cela peut évoluer vers un cas à long terme d'hypothyroïdie.

Hyperthyroïdie et hypothyroïdie: symptômes et traitement

L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie (thyrotoxicose) sont deux conditions du corps associées à une violation de l'activité sécrétoire de la glande thyroïde (TG). La première pathologie est très courante: 3-4% de la population du pays en souffre. La thyréotoxicose est diagnostiquée chez 0,02% des personnes. La majorité des patients sont des femmes âgées. Au fil du temps, ces maladies entraînent une diminution des capacités intellectuelles, le développement d'un cancer de la thyroïde. Ils sont particulièrement dangereux pour les jeunes enfants, car ils entraînent un retard dans le développement mental et physique. Par conséquent, il est important de diagnostiquer et de traiter ces conditions en temps opportun..

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie

Une glande thyroïde défectueuse entraîne un ralentissement ou une accélération de la production d'hormones. S'ils sont synthétisés en excès, la pathologie est appelée hyperthyroïdie ou thyrotoxicose. Si trop peu d'entre eux sont produits, hypothyroïdie.

La thyréotoxicose se développe dans le contexte d'un goitre toxique de type nodulaire ou diffus, thyroïdite subaiguë. Moins fréquemment, la maladie devient une conséquence d'un tératome (kyste dermoïde) de l'ovaire ou d'une tumeur hypophysaire, accompagnée d'une augmentation de la production d'hormone thyréostimulante (TSH). Elle peut également être causée artificiellement par une surdose d'iode ou de médicaments thyroïdiens..

La principale raison du développement de l'hypothyroïdie est la thyroïdite auto-immune ou une infection humaine par le virus de l'herpès simplex de type 4. La maladie se développe également avec des pathologies conduisant à une diminution de la masse de l'organe glandulaire ou à un ralentissement de l'activité sécrétoire. Ceux-ci incluent une carence en iode, en sélénium, une agénésie ou une aplasie de la glande thyroïde. Moins fréquemment, la pathologie est la conséquence d'une violation de la synthèse de TSH par l'hypophyse..

Symptômes courants

  • Dyspepsie - nausées, vomissements, ballonnements, constipation ou diarrhée.
  • Aggravation du sommeil - réveil fréquent ou insomnie.
  • Augmentation de la fatigue et diminution des performances.
  • Perturbations du cycle menstruel chez la femme.

Différents symptômes

Habituellement, les symptômes sont opposés les uns aux autres. Cela s'explique par le fait que l'excès et la carence en hormones dans le corps sont des conditions qui s'écartent de la norme dans des directions opposées. Mais des signes apparaissent sur les mêmes systèmes, tissus:

  • Peau, jambes, cheveux. En cas d'insuffisance thyroïdienne, ils se dessèchent, les cheveux s'amincissent. Avec la redondance, ils deviennent plus minces, perdent leur élasticité, les cheveux deviennent cassants, les cheveux gris apparaissent.
  • Appétit et poids corporel. Avec l'hypofonction de la glande thyroïde, l'appétit diminue, mais le poids corporel augmente. Avec l'hyperfonctionnement de l'organe, l'appétit augmente, mais le poids diminue.
  • Fréquence cardiaque et tension artérielle. Avec la suppression des fonctions de la glande, la fréquence cardiaque ralentit à 60 battements par minute ou moins, la pression artérielle est inférieure à la normale. En cas d'activité excessive - la fréquence cardiaque s'accélère à 90 battements par minute ou plus, la pression artérielle est supérieure à la normale.
  • État psycho-émotionnel. Avec un déficit hormonal, la dépression se développe, avec un excès - irritabilité, sentiment de peur, anxiété.

Avec l'hypothyroïdie, les patients se plaignent d'une perte auditive, d'un gonflement et d'un enrouement. Ils ont un ralentissement des réactions, de la parole et de la pensée. Avec une activité excessive du tissu glandulaire, des tremblements de la main et une photophobie se développent. Les yeux deviennent bombés, la glande grossit. Le patient développe une soif et un désir fréquent d'uriner.

Quel devrait être le traitement

Le traitement de ces conditions est prescrit par un médecin après recherche et diagnostic. Il consiste à corriger le niveau de TG dans le corps. Vous pouvez corriger le fond hormonal par des méthodes directes et indirectes..

Comment l'hypothyroïdie est-elle traitée?

Étant donné que la pathologie est associée à une production insuffisante de TG, le moyen le plus simple d'augmenter leur niveau dans le corps à la normale est de prescrire un traitement de remplacement. Il consiste à prendre de la thyroxine artificielle. Le médecin sélectionne un médicament thyroïdien et détermine sa dose quotidienne individuellement pour chaque patient. La dose est ajustée une fois par an, en tenant compte des résultats d'un test sanguin pour la concentration de TSH.

Si le déficit hormonal est associé à une alimentation déséquilibrée, il est conseillé au patient de suivre un régime. La table doit être variée, riche en protéines, en fruits et légumes. De plus, on lui prescrit des préparations d'iode et de sélénium, car ces éléments sont activement impliqués dans la synthèse de la thyroxine.

Comment la thyrotoxicose est-elle traitée?

Aux premiers stades de la maladie, le médecin prescrit des médicaments thyrostatiques aux patients. Ils inhibent l'activité sécrétoire de la glande thyroïde, ce qui conduit à la réalisation de l'équilibre hormonal. Si, après la fin du cours, les symptômes réapparaissent, un traitement à l'iode radioactif est effectué, ce qui détruit le tissu de l'organe hypertrophié. Avec un tissu glandulaire très envahi, ils ont recours à la thyroïdectomie - ablation chirurgicale d'une partie de la glande. Le tissu restant après l'opération continue de fonctionner, mais à une intensité plus faible.

Une méthode alternative est basée sur la prise de médicaments du groupe des bêta-bloquants. Ils n'affectent pas la fonction hormonale de l'organe, mais bloquent l'effet des excès d'hormones sur les systèmes cardiovasculaire et nerveux..

Si vous présentez des signes d'hyper ou d'hypothyroïdie, contactez le centre médical Harmony. Nos spécialistes diagnostiqueront et prescriront un traitement compétent. Il soulage les symptômes des pathologies et prévient le développement de conséquences..

Qu'est-ce que l'hyperthyroïdie et en quoi elle diffère de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie sont deux formes de trouble de la sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Le préfixe «hypo» indique qu'il n'y a pas assez d'hormones et «hyper» - qu'il y en a trop. Au lieu d '"hyperthyroïdie", on dit parfois "thyrotoxicose", mais ce n'est pas la même chose. La thyréotoxicose est une conséquence d'une exposition à un excès d'hormones thyroïdiennes. Cette condition peut survenir à la fois à la suite d'une hyperthyroïdie et d'une inflammation de la glande thyroïde, une surdose de L-thyroxine.

  1. Causes et symptômes du déséquilibre hormonal
  2. Hypothyroïdie
  3. Hyperthyroïdie
  4. Caractéristiques distinctives des maladies
  5. Est-il possible d'avoir une hypothyroïdie et une thyrotoxicose en même temps?
  6. Pourquoi est-il impératif de consulter un médecin
  7. Comment est le diagnostic
  8. Différences dans le traitement de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie
  9. Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie - ce qui est pire
  10. L'hypothyroïdie peut-elle se transformer en hyperthyroïdie?

Causes et symptômes du déséquilibre hormonal

L'hypo- et l'hyperthyroïdie commencent en raison de troubles de la glande thyroïde. C'est un petit organe en forme de papillon situé sous le larynx. Il produit principalement de la thyroxine (T4), de la triiodothyronine (T3) et de la calcitonine.

Malgré sa petite taille, la glande thyroïde contrôle des processus vitaux importants - le taux de réactions métaboliques, l'activité du système immunitaire, cardiovasculaire, nerveux, le cortex cérébral.

Un déséquilibre de la glande thyroïde affecte le travail de tous les organes.

Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est un syndrome causé par une carence chronique en hormones thyroïdiennes. Il peut être congénital et acquis.

La forme congénitale a les raisons suivantes:

  • anomalies dans le développement de la glande thyroïde;
  • maladies de la mère pendant la grossesse (en particulier auto-immunes et infectieuses);
  • médicaments tératogènes (nocifs pour le fœtus);
  • exposition aux produits chimiques;
  • radiation;
  • carence en iode pendant la grossesse.

Possibilités de formes héréditaires rares causées par des mutations des gènes TITF1, TITF2, FOXE1, PAX8. Cette pathologie est associée à une cardiopathie congénitale, une fente palatine ou d'autres anomalies du développement..

La forme acquise a les raisons suivantes:

  • thyroïdite auto-immune chronique;
  • ablation partielle ou complète de la glande thyroïde;
  • thérapie à l'iode radioactif;
  • prendre des thyréostatiques;
  • manque d'iode adéquat dans l'alimentation.

Les principaux signes sont associés à un ralentissement des processus métaboliques dans l'organisme. Le corps produit moins de chaleur, ce qui vous fait sentir froid par tous les temps. La fréquence cardiaque diminue, le péristaltisme intestinal ralentit. Les cheveux atteints d'hypothyroïdie deviennent secs, sans vie et commencent à tomber. Les personnes atteintes de ce diagnostic sont plus fatiguées, dorment plus longtemps et prennent facilement du poids..

D'autres symptômes d'hypothyroïdie sont également observés:

  • l'oubli;
  • cheveux et peau secs, ongles cassants;
  • spasmes musculaires;
  • la dépression;
  • changements dans le cycle menstruel.

Hyperthyroïdie

Le syndrome est causé par un excès chronique d'hormones thyroïdiennes. Cela se produit en cas de violations de la part de la glande elle-même ou des organes qui régulent son travail. Jusqu'à 80% des cas d'hyperthyroïdie sont diagnostiqués dans le contexte d'un goitre diffus toxique. D'autres raisons sont également possibles:

  • inflammation subaiguë de la glande thyroïde;
  • Thyroïdite de Hashimoto;
  • goitre nodulaire;
  • tumeurs hypophysaires;
  • adénome toxique de la glande thyroïde;
  • struma ovarien;
  • apport incontrôlé d'hormones thyroïdiennes synthétiques;
  • immunité du tissu hypophysaire aux hormones thyroïdiennes;
  • maladies auto-immunes;
  • prédisposition héréditaire.
Les symptômes de l'hyperthyroïdie sont à l'opposé de l'hypothyroïdie.

Tous les processus métaboliques dans le corps sont accélérés, ce qui se traduit par les signes suivants:

  • excitabilité, agressivité, sautes d'humeur;
  • diminution de la concentration, sommeil interrompu, états de panique;
  • hypertrophie de la glande thyroïde à des degrés divers;
  • exophtalmie (gonflement des yeux) causée par une augmentation de la masse grasse et musculaire dans les orbites;
  • diminution de l'acuité visuelle, larmoiement;
  • tachycardie;
  • perte de poids due à une augmentation de l'appétit;
  • perturbations du cycle menstruel, difficultés de conception, avortement spontané;
  • transpiration, peau grasse.

Caractéristiques distinctives des maladies

L'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie sont initialement impossibles à distinguer. Au fur et à mesure que le développement progresse, la différence entre eux en comparaison devient de plus en plus évidente, puisque les mécanismes de leur développement sont opposés..

Tableau des différences entre l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie.

IndiceHypothyroïdieHyperthyroïdie
Battement de coeurRalentiAugmenté
Réponse en températureSensibilité au froidIntolérance à la chaleur
PeauPeau sècheTranspiration excessive
ApparencePrise de poids, gonflementPerte de poids
Changements psychiquesIncapacité à penser clairement, problèmes de mémoireSentiments d'anxiété, de nervosité, de sommeil interrompu
Troubles des sellesConstipationLa diarrhée
Changements musculairesDouleurs musculaires et articulairesTremblements, faiblesse musculaire
Signes supplémentairesTaux de cholestérol élevé, marqué par le syndrome prémenstruelAugmentation de l'appétit, yeux exorbités

Sachant en quoi une condition diffère d'une autre, l'endocrinologue peut poser un diagnostic en fonction des plaintes du patient, mais il le confirmera certainement par des tests de laboratoire.

Est-il possible d'avoir une hypothyroïdie et une thyrotoxicose en même temps?

De telles conditions ne peuvent pas être diagnostiquées simultanément. L'hypofonction diffère de l'hyperthyroïdie en ce que ce sont des processus opposés.

Pourquoi est-il impératif de consulter un médecin

Tout déséquilibre hormonal est un risque potentiel. En aucun cas vous ne devez vous adonner à l'automédication, car en prenant des médicaments sans tenir compte des tests, vous pouvez obtenir l'effet inverse. L'hypo- et l'hyperthyroïdie sont également dangereuses.

Comment est le diagnostic

Pour comprendre ce qui se passe exactement avec vos glandes endocrines et à quel point la situation est critique, vous devez faire un test sanguin pour les hormones TSH, T3 et T4:

  • La TSH est un indicateur de l'hormone stimulant la thyroïde, qui est produite dans l'hypophyse et régule la glande thyroïde.
  • T4 - c'est le nom de la thyroxine, qui est produite par les thyrocytes de la glande thyroïde.
  • T3 est le nom abrégé de la triiodothyronine synthétisée dans la glande thyroïde.

Pour les non-spécialistes, les résultats du test peuvent poser des questions différentes, par exemple, si la TSH est élevée, il s'agit d'une hypothyroïdie ou d'une hyperthyroïdie. Votre médecin doit expliquer la situation en fonction des tests. Mais pour avoir une idée générale, gardez à l'esprit qu'une augmentation de la valeur de TSH indique souvent une compensation pour l'hypothyroïdie, une carence - l'hyperthyroïdie. Avec la thyroxine et la triiodothyronine, la situation est inverse: leur niveau augmente avec l'hyperthyroïdie et diminue avec l'hypothyroïdie..

Le diagnostic est fait en tenant compte des indicateurs de toutes les hormones.

Différences dans le traitement de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie

Le but du traitement est de ramener les hormones à des niveaux normaux. La tactique dépendra de la direction dans laquelle le déséquilibre s'incline. La thérapie conditionnelle fait la différence.

Dans le cas de l'hypothyroïdie, il est nécessaire de ralentir son travail avec les types de thérapie suivants:

  • Traitement conservateur avec l'utilisation de médicaments qui inhibent l'accumulation d'iode par la glande thyroïde - Metimazole, Mercazolil, Propylthiouracil.
  • Traitement conservateur avec l'utilisation d'inhibiteurs de la synthèse des hormones thyroïdiennes - Propranolol, Nadolol.
  • Chirurgie (ablation d'un nœud ou foyer d'augmentation de la sécrétion sur le corps de la glande thyroïde).
  • Thérapie à l'iode radioactif.

Le traitement de l'hypothyroïdie vise à augmenter l'activité thyroïdienne. À cette fin, des médicaments sont prescrits à la lévothyroxine (L-thyroxine). La dose est choisie individuellement, en tenant compte du poids corporel, de l'âge et du degré de pathologie thyroïdienne. Si la cause de l'hypothyroïdie est une carence en iode, des médicaments sont prescrits pour compenser le manque d'oligo-élément: Iodomarine, Iodbalance, iodure de potassium, microiodure, iode actif.

Hyperthyroïdie ou hypothyroïdie - ce qui est pire

Les symptômes de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie sont nécessairement différents, mais tout aussi désagréables. Cela ne veut pas dire qu'une maladie est pire que l'autre. L'empoisonnement aux hormones thyroïdiennes entraîne de graves conséquences et leur carence chronique est difficile à traiter. Quelle que soit la direction du déséquilibre, lorsque les symptômes apparaissent, vous devriez consulter un endocrinologue.

L'hypothyroïdie peut-elle se transformer en hyperthyroïdie?

Lorsque la glande thyroïde est perturbée, l'hypofonction est parfois remplacée par une hyperfonction, mais le plus souvent l'inverse se produit: l'excès d'hormones se transforme en hypothyroïdie. Par exemple, avec la thyroïdite auto-immune, lorsque la thyrotoxicose se produit pour la première fois, puis la décompensation et l'hypofonction de la glande. Il est important de savoir en quoi l'hypothyroïdie diffère de l'hyperthyroïdie, cela aidera à suivre l'évolution du stade de la maladie dans le temps.

L'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie diffèrent par le mécanisme de développement, les manifestations externes et internes et nécessitent des tactiques de traitement différentes. Mais une règle est pertinente pour les deux maladies: plus le diagnostic est posé et le traitement prescrit tôt, plus la qualité de vie sera élevée..

Quelle est la différence entre l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie??

Dans cet article, vous apprendrez:

Thyroïde - Une glande en forme de papillon située à l'avant à la base de votre cou, agit comme le centre de contrôle de votre corps. Les hormones sécrétées par la glande thyroïde soutiennent le cerveau, le cœur, les muscles et d'autres organes et aident le corps à utiliser l'énergie correctement.

Par conséquent, lorsque quelque chose ne va pas, ce qui conduit à une glande thyroïde hyperactive ou, au contraire, à une diminution de son activité, votre métabolisme augmente trop ou ralentit, respectivement. Ces deux conditions - l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie - ont des effets différents sur la glande thyroïde et ont également des symptômes prononcés..

La principale différence entre l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie est la production d'hormones. En termes simples, avec une hypothyroïdie ou une activité insuffisante de la glande thyroïde, le niveau d'hormones nécessaire n'est pas créé pour répondre aux besoins du corps. Avec l'hyperthyroïdie, ou une glande thyroïde hyperactive, en revanche, trop d'hormones sont produites.

La cause la plus fréquente d'hypothyroïdie est une maladie auto-immune appelée maladie de Hashimoto. Il s'agit d'une condition dans laquelle le système immunitaire crée des anticorps qui détruisent les cellules de la glande thyroïde et interfèrent avec la synthèse de l'hormone thyroïdienne.

La forme la plus courante d'hyperthyroïdie est une maladie appelée maladie de Graves. Certaines personnes atteintes de cette maladie développent un gros gonflement devant le cou appelé goitre, et le gonflement des yeux augmente souvent en raison de l'inflammation..

Symptômes de l'hypothyroïdie et de l'hyperthyroïdie

Avec l'hypothyroïdie, tout votre métabolisme ralentit - votre rythme cardiaque est plus lent que la normale, votre tractus intestinal devient lent et votre corps produit moins de chaleur.

En raison d'une glande thyroïde insuffisante, vous pouvez remarquer:

  • Fatigue
  • Oubli
  • Peau sèche
  • Cheveux secs
  • Ongles cassants
  • Constipation
  • Gain de poids
  • Spasmes musculaires
  • La dépression
  • Changement du cycle menstruel
  • Gonflement à l'avant du cou - goitre

Le changement de poids avec l'hypothyroïdie est une chose amusante, les personnes atteintes d'hypothyroïdie peuvent se forcer à maintenir un niveau d'activité normal tout en ne prenant que quelques kilos en trop. Mais certaines personnes se sentent tellement fatiguées qu'elles arrêtent de faire de l'exercice, commencent à dormir davantage et changent leurs habitudes, ce qui entraîne une prise de poids importante..

D'autre part, avec une glande thyroïde hyperactive, toutes les fonctions corporelles ont tendance à s'accélérer. Les personnes atteintes d'hyperthyroïdie présenteront des symptômes d'un métabolisme rapide. En raison d'une glande thyroïde hyperactive, vous pouvez remarquer:

  • Chaleur
  • Augmentation de la transpiration
  • Difficulté à s'endormir
  • Confusion des pensées
  • Difficulté à se concentrer sur une tâche
  • Oubli
  • La diarrhée
  • Augmentation de la fréquence cardiaque et des palpitations
  • Anxiété, nervosité ou irritabilité
  • Perte de poids
  • Problèmes menstruels
  • Fatigue

«Il est important de noter que la perte de poids associée à l'hyperthyroïdie est associée à une faiblesse musculaire et une fatigue persistante et ne profitera donc pas à l'organisme..

Si vous ressentez l'un des symptômes ci-dessus, nous vous conseillons de contacter votre endocrinologue. Ils peuvent commander des tests pour déterminer si vos hormones se situent dans la plage normale, et sinon, ils peuvent prescrire le bon traitement pour réduire ou éliminer complètement vos symptômes..

Il est également important de considérer d'autres différences majeures entre l'hypo- et l'hyperthyroïdie. Ceux-ci incluent la différence des facteurs de risque et le pronostic global..

Morbidité et facteurs de risque: qui est à risque de troubles thyroïdiens?

L'hypothyroïdie est courante: 1 personne sur 20 aux États-Unis reçoit un diagnostic de la maladie après l'âge de 12 ans. L'hyperthyroïdie est légèrement plus facile à diagnostiquer mais moins fréquente, avec 1 personne sur 100 diagnostiquée.

Chez les femmes, la maladie survient plus souvent, en particulier à partir de 60 ans. On estime qu'une femme sur huit aura un trouble thyroïdien à un moment donné. En outre, ces troubles sont héréditaires..

Des problèmes peuvent survenir à la suite de traitements contre le cancer. Des nodules peuvent se développer sur la glande thyroïde, mais ils ne sont généralement pas cancéreux et ne provoquent pas nécessairement d'effets indésirables. Une biopsie et une échographie peuvent être nécessaires pour exclure un cancer de la thyroïde.

Parfois, la grossesse peut provoquer des fluctuations des hormones, y compris celles de la glande thyroïde. L'hypothyroïdie est plus souvent diagnostiquée que l'hyperthyroïdie. Habituellement, tout redeviendra normal environ un an après l'accouchement. L'hypothyroïdie est également un facteur de risque pour les femmes ménopausées.

Diagnostics hypothyroïdie et hyperthyroïdie

La première étape du diagnostic de l'hypo- et de l'hyperthyroïdie est un simple test sanguin. Il est préférable de le prendre à jeun..

Le test sanguin mesurera trois types d'hormones. La première est appelée hormone thyréostimulante (TSH), qui est sécrétée par l'hypophyse dans le cerveau. Un score élevé signifie que votre glande pituitaire est surexcitée, essayant probablement de compenser une glande thyroïde insuffisante. (L'hypophyse peut être dans cette condition en raison d'autres facteurs.) Un résultat faible signifie que vous n'obtenez pas suffisamment d'hormones dans votre sang et peut indiquer une hyperthyroïdie.

Deux autres hormones que votre médecin peut vérifier comprennent la thyroxine libre (T4) et la triiodothyronine totale (T3). De faibles niveaux de l'une de ces hormones indiquent une hypothyroïdie, tandis que des niveaux élevés indiquent une hyperthyroïdie.

Les tests de diagnostic ultérieurs dépendent de ce que votre médecin trouve dans votre test et lors d'un examen physique de la thyroïde. Pour diagnostiquer les kystes possibles, une échographie de la thyroïde hypertrophiée peut être nécessaire. Parfois, une biopsie peut également être utilisée, ce qui comprend le prélèvement d'un échantillon de tissu pour le dépistage du cancer.

Une autre méthode utilisée pour diagnostiquer une maladie est la scintigraphie. Une glande thyroïde saine ne consomme que la quantité d'iode dont elle a besoin. Si les images montrent que votre glande thyroïde a absorbé trop d'iode, il se peut que vous souffriez d'hyperthyroïdie. Sinon, hypothyroïdie.

Différences de traitement

Les traitements pour ces conditions varient. La clé du traitement de l'hypothyroïdie est d'augmenter les niveaux d'hormones; le traitement de l'hyperthyroïdie se concentre sur sa réduction. Cela peut être un processus délicat au début, votre médecin doit déterminer la dose de médicament nécessaire pour stabiliser la thyroïde.

L'hypothyroïdie nécessite souvent des médicaments à vie. La lévothyroxine (nom de marque Synthroid) est souvent prescrite pour le traitement pour aider à remplacer la thyroxine (T4) manquante dans le corps. Des ajustements de dose sont nécessaires de temps en temps, la plupart des gens «continuent» de prendre ce médicament.

Parfois, le traitement de l'hyperthyroïdie peut être temporaire. Par exemple, les médicaments anti-thyroïdiens agissent en empêchant la glande thyroïde de produire trop d'hormones. Les bêta-bloquants sont également utilisés pour minimiser les effets d'une trop grande quantité d'hormones thyroïdiennes sur le corps..

Les cas plus graves d'hyperthyroïdie peuvent nécessiter un traitement à l'iode radioactif. L'iode radioactif détruit les cellules thyroïdiennes pour réduire la sécrétion d'hormones dans le corps. Cette approche est utilisée lorsque les médicaments ont échoué. Malheureusement, cela conduit souvent à une hypothyroïdie, qui nécessite des médicaments pour augmenter les niveaux d'hormones..

Pour les personnes qui souhaitent une alternative au traitement à l'iode radioactif ou aux médicaments antithyroïdiens, la chirurgie peut être une option. La partie de la glande thyroïde qui cause le problème sous-jacent est supprimée. L'ablation chirurgicale complète s'appelle une thyroïdectomie. La thyroïdectomie partielle signifie qu'un seul côté de la thyroïde est retiré. Avec une élimination complète dans le corps, la synthèse des hormones nécessaires s'arrête et elles doivent être prises en plus.

Complications et pronostic

Le pronostic ultérieur dépend du diagnostic: hypo- ou hyperthyroïdie. Dans le premier cas, les hormones et les symptômes généraux peuvent s'améliorer avec des médicaments, mais le traitement devra probablement être poursuivi jusqu'à la fin de la vie. Dans le second cas, si les médicaments antithyroïdiens agissent, les niveaux d'hormones thyroïdiennes sont normalisés sans aucune condition supplémentaire..

Si vous avez une forme quelconque de maladie thyroïdienne, votre médecin surveillera votre état avec des tests sanguins continus pour s'assurer que vos hormones sont normales..

Les complications de la maladie thyroïdienne peuvent inclure:

  • Anxiété (plus fréquente avec l'hyperthyroïdie)
  • Dépression (plus souvent avec hypothyroïdie)
  • Fluctuations de poids
  • Problèmes de fertilité
  • Malformations congénitales
  • Problèmes cardiaques
  • Hypertension artérielle (plus fréquente avec l'hyperthyroïdie)

Hyperthyroïdie et hypothyroïdie: les différences, ce qui est pire

Le système complexe des organes internes produit quotidiennement des substances nécessaires au bon fonctionnement du corps. Les hormones, les vitamines et les acides aminés sont à la base de la santé humaine. La perturbation du travail d'une petite cellule ou d'une glande entraîne des conséquences irréparables, que le patient n'est pas toujours en mesure de changer.

Les changements dans le travail du système endocrinien associés aux changements de l'état écologique de l'environnement sont devenus un phénomène régulier. Et un résident sur deux des mégapoles se plaint de fréquents sautes d'humeur, de douleurs dans la gorge et de toux d'étiologie inconnue. Et en décidant de consulter un endocrinologue, il peut entendre un diagnostic décevant: hyperthyroïdie ou hypothyroïdie. Alors, quelles sont les différences entre ces maladies?

Caractéristiques du système endocrinien

Les hormones libérées par le système endocrinien sont transportées par la circulation sanguine vers tous les organes. Ceci est facilité par de petites glandes disséminées dans tout le corps qui sont responsables de la production d'hormones..

L'organe le plus important est la glande thyroïde, située à l'avant de la gorge. Elle ressemble à un papillon avec des ailes de différentes tailles. Les lobes de la glande thyroïde le long des bords de chaque «aile» ont une glande parathyroïde.

Cette «construction» produit quatre types d'hormones responsables de la croissance et de la formation de nouveau tissu osseux dans les fractures, et régule également le flux de calcium à travers les intestins provenant des aliments. Ainsi, la thyroxine, la triiodothyronine et la parathyroïdine produites par la glande thyroïde régulent le renouvellement des cellules osseuses, leur croissance tout au long de la vie d'une personne..

Écarts par rapport à la norme

Les scientifiques luttent depuis longtemps pour résoudre le problème des écarts dans le travail du système endocrinien. La cause de l'apparition n'a pas encore été établie. Chaque nouveau patient signifie de nouveaux symptômes et une nouvelle cause..

Fondamentalement, au stade initial, il est très difficile de déterminer la cause exacte de la maladie. La symptomatologie est telle que les thérapeutes ne peuvent pas répondre sans équivoque à quel type de maladie «tourmente» le patient.

Il y a peu de différence entre les symptômes de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie. Tout d'abord, tous les patients ressentent une faiblesse musculaire, une fatigue accrue. Une perte de poids se produit, même si la personne ne change pas de régime, les cheveux s'amincissent et les ongles se cassent.

Il existe une forte probabilité de manifestations de nervosité, de sautes d'humeur soudaines. Des tremblements et une transpiration accrue sont observés. Les gens commencent à boire des poignées de sédatifs, en y ajoutant des vitamines pour augmenter le tonus. Mais les symptômes ne disparaissent nulle part et, avec le temps, ils deviennent encore plus prononcés..

En essayant de ne pas prêter attention aux écarts alarmants, les patients se tournent souvent vers un spécialiste restreint à des stades ultérieurs, lorsqu'ils doivent recourir à une intervention chirurgicale ou à un traitement à long terme. Et ils sont amenés au cabinet du médecin avec des symptômes prononcés de maladies: maladie de Graves, augmentation de la glande thyroïde, ralentissement de la croissance, diminution des capacités mentales chez les enfants et les adultes. Alors, en quoi l'hypothyroïdie est-elle différente de l'hyperthyroïdie??

Maladie avec le préfixe "hyper"

Comme vous le savez, la signification du préfixe «hyper» est beaucoup, une surabondance. Dans le cas de la glande thyroïde, il s'agit de la production de grandes quantités d'hormones triiodothyronine et thyroxine.

Il existe trois types d'hyperthyroïdie:

  • primaire (la glande thyroïde est affectée);
  • secondaire (affecte la glande pituitaire);
  • tertiaire (l'hypothalamus est affecté).

Toutes ces glandes sont impliquées dans divers processus nerveux du corps, de l'acclimatation à la fonction sexuelle. La différence entre l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie est que la production de plus d'hormones est associée à des maladies auto-immunes qui contribuent à la prolifération des cellules thyroïdiennes, ce qui conduit à la thyrotoxicose.

La maladie de Graves, les néoplasmes nodulaires (maladie de Plummer et de Graves) sont le plus souvent à l'origine de l'hyperthyroïdie. En augmentant la quantité d'oxygène consommée par la glande thyroïde, «aide» à la croissance rapide des cellules pathogènes.

Le manque est nuisible aussi

L'une des différences entre l'hypothyroïdie et l'hyperthyroïdie est que l'hypothyroïdie est le plus souvent une maladie congénitale. Dans ce contexte, le développement d'autres pathologies associées à un manque d'hormones se produit..

Tout d'abord, il s'agit d'une croissance et d'un développement lents chez les enfants. Chez les adultes atteints d'hypothyroïdie, il peut y avoir un gonflement des paupières, des membres, une déficience auditive, un changement du timbre de la voix, une diminution de la température corporelle, des troubles du sommeil.

Dans le contexte d'un manque d'iode, des maladies cardiovasculaires se développent, des problèmes d'écoulement de la bile, une hypertrophie du foie, des dysfonctionnements des organes pelviens chez la femme, ainsi qu'une mastopathie. Chez l'homme, dysfonctionnement sexuel.

Traitement

Tout endocrinologue ne peut commencer le traitement qu'après le diagnostic de la maladie. Pour cela, une échographie sera réalisée. Pour éviter tout écart, il est nécessaire de faire un tel diagnostic au moins une fois tous les trois ans jusqu'à quarante ans, et après cela - une fois par an.

La deuxième étape sera une analyse détaillée des hormones dans le sang, la présence d'anticorps et la biochimie générale. Si l'échographie montre une glande thyroïde hypertrophiée ou des nodules, une biopsie est effectuée.

La quantité accrue d'hormones, ainsi que leur faible niveau, dictent leurs propres caractéristiques dans le traitement de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie. La différence de traitement médicamenteux dépend du niveau d'hormones.

Pour réduire le niveau de triiodothyronine et de thyroxine, il est nécessaire de consommer des médicaments qui bloquent leur production. Régime de soutien requis. Pendant cette période, il est conseillé d'exclure les aliments qui provoquent une excitation nerveuse (caféine, cacao, épices) et d'équilibrer l'alimentation afin que le patient reçoive une quantité suffisante de nutriments.

Si le traitement suppressif ne donne pas le résultat souhaité, les spécialistes ont recours à une intervention chirurgicale. Une partie de la glande thyroïde ou des nodules sont enlevés. Dans tous les cas, la quantité d'hormone produite est réduite, ramenant l'organe à la normale..

Le dernier recours dans le traitement de l'hyperthyroïdie consiste à avaler une capsule d'iode radioactif. La libération progressive de la substance favorise la mort des cellules pathogènes qui entraînent un fonctionnement accru.

L'hypothyroïdie congénitale et acquise est traitée par un traitement substitutif. La prise de médicaments hormonaux est prescrite à vie. En outre, le complexe comprend des comprimés contenant de l'iode (Iodomarine, Iodine Balance, Active Iode). Leur apport contribue au maintien des hormones normales triiodothyronine et thyroxine, et régule également le travail de tous les organes et systèmes.

Un régime spécial riche en iode fait également partie du traitement de l'hypothyroïdie et comprend des fruits de mer et du sel iodé.

Ce qui est pire: hypothyroïdie ou hyperthyroïdie?

Il est impossible de dire sans équivoque qui est le plus «chanceux» - les patients atteints d'hypothyroïdie ou d'hyperthyroïdie. La maladie est chronique dans les deux cas, avec le diagnostic annuel nécessaire et la consultation d'un spécialiste.

Différence entre l'hyperthyroïdie et l'hypothyroïdie dans le système de traitement

Pour chaque maladie, ses propres médicaments et son régime alimentaire sont utilisés pour normaliser les fonctions corporelles. Un diagnostic intempestif des maladies thyroïdiennes peut entraîner divers changements dans l'apparence et le bien-être général des patients.

L'hyperthyroïdie provoque une acromégalie - croissance accélérée des os des bras, des jambes et du crâne. La plupart des personnes souffrant de cette maladie particulière sont répertoriées dans le livre Guinness des records comme les personnes les plus grandes. Les yeux exorbités et la pomme d'Adam, la maladie de Basedow est une autre manifestation de l'hyperthyroïdie.

L'hypothyroïdie se manifeste le plus souvent sous la forme d'une inhibition du système nerveux central. Avec une maladie congénitale, il y a un manque d'appétit, une faible prise de poids, ainsi que des anomalies dans le travail du cerveau.

La comparaison de l'hyperthyroïdie et de l'hypothyroïdie n'est pas possible. Chaque maladie est transférée et traitée à sa manière, bien qu'elle soit causée par une perturbation du travail d'un organe - la glande thyroïde et d'autres organes qui composent le système endocrinien.

Il n'y a jamais trop de santé!

Les maladies du système endocrinien sont difficiles à diagnostiquer. Comment distinguer l'hypothyroïdie de l'hyperthyroïdie, votre thérapeute et votre endocrinologue vous le diront. Il est important de surveiller votre état de santé, de consulter votre médecin et d'essayer d'équilibrer votre alimentation..

Si vous ne vous sentez pas bien ou si vous présentez des symptômes récurrents, ne les ignorez pas. Peut-être, de cette manière, après avoir découvert la maladie à temps, vous pourrez vous en sortir avec "peu de sang" et suivre un traitement conservateur au stade primaire.