Principal

Oncologie

Hypothyroïdie pendant la grossesse

L'hypothyroïdie pendant la grossesse n'est pas rare et très dangereuse. C'est un trouble endocrinien causé par une diminution persistante du taux d'hormones thyroïdiennes. De nombreux facteurs différents peuvent déclencher le mécanisme de la maladie..

Les maladies de la glande thyroïde chez les femmes sont 10 à 15 fois plus fréquentes que chez les hommes. Le principal problème social de la maladie est la violation de la fonction reproductrice des femmes, même avec une évolution asymptomatique de la maladie. L'hypothyroïdie est diagnostiquée chez une femme sur trois souffrant d'infertilité.

Il convient de noter que parfois la grossesse elle-même peut provoquer le développement de maladies thyroïdiennes, le plus souvent dans les zones endémiques à l'iode.

Les raisons

Toutes les raisons peuvent être conditionnellement divisées en 2 catégories - primaire et secondaire.

Hypothyroïdie primaire. Dans ce cas, la cause de la maladie est dans la glande thyroïde elle-même..

  • malformations congénitales de la glande thyroïde;
  • processus inflammatoire, y compris la thyroïdite auto-immune. Au début, la thyroïdite auto-immune est asymptomatique, puis des symptômes d'hypothyroïdie apparaissent;
  • violation de la structure de la glande après exposition à l'iode radioactif;
  • néoplasmes;
  • conséquences postopératoires - la maladie se développe en raison d'une diminution de la taille de l'organe.

Hypothyroïdie secondaire. C'est une complication des maladies d'un autre organe, alors que la glande thyroïde elle-même est complètement saine. Les causes de l'hypothyroïdie secondaire sont des maladies de la glande pituitaire, à la suite desquelles une quantité insuffisante d'hormone thyréostimuline (TSH) est produite, ou une hormone thyréostimulante, par laquelle l'hypothalamus régule la production de TSH.

  • les tumeurs;
  • troubles circulatoires;
  • lésion chirurgicale ou ablation d'une partie de l'hypophyse;
  • malformations congénitales de l'hypophyse;
  • traitement à long terme avec des glucocorticoïdes (dopamine à fortes doses).

Classification

Selon la gravité, il existe 3 formes d'hypothyroïdie:

  1. SOUS-CLINIQUE. Elle se caractérise par l'absence de signes et de symptômes de la maladie. Il peut y avoir des niveaux normaux d'hormones thyroïdiennes dans le sang, mais toujours un niveau élevé de TSH. L'hypothyroïdie subclinique ne touche pas plus de 20% des femmes.
  2. CLASSIQUE OU MANIFESTAL. Toujours accompagné d'une détérioration de la santé. Le niveau d'hormones dans le sang est faible, mais la TSH est augmentée.
  3. LOURD. Elle se caractérise par une longue évolution de la maladie en l'absence de traitement adéquat. En règle générale, le résultat est un coma.

Clinique

L'hypothyroïdie pendant la grossesse est la cause d'une diminution du métabolisme. Étant donné que les récepteurs des hormones thyroïdiennes sont situés presque dans tout le corps, le fonctionnement de nombreux organes et systèmes est perturbé. La gravité dépend du niveau de déficit hormonal. C'est pour cette raison que la maladie est difficile à suspecter à un stade précoce, mais il est très important que le fœtus reçoive la bonne quantité d'hormones thyroïdiennes précisément au cours des 12 premières semaines de grossesse, lors de la formation des organes internes..

Organes et systèmesSymptômes
Peau et muqueusesUne pâleur parfois avec une teinte ictérique, un œdème et un gonflement du visage. Peau sèche, froide et moite. Chute de cheveux sur le cuir chevelu et sur les bords des sourcils.
Système respiratoireEssoufflement pendant le sommeil, accumulation possible d'exsudat dans la cavité pleurale.
Le système cardiovasculaireUne diminution du pouls de moins de 60 battements par minute, une augmentation ou, plus souvent, une diminution de la pression, le cœur se contracte rarement et lentement, les tonalités sont étouffées. Pour cette raison, une femme peut se plaindre de faiblesse et d'essoufflement..
Tube digestifFaible appétit, goût altéré pour la nourriture, fonctionnalité altérée des voies biliaires, écoulement altéré de la bile, calculs dans la vésicule biliaire.
Organes excréteursStagnation du liquide dans le corps, violation du retour des substances biologiques de l'urine dans le sang.
Os et articulationsInflammation des articulations, destruction du tissu osseux.
HématopoïèseAnémie, violation des processus de coagulation sanguine.
Organes ORLPerte auditive, enrouement, symptômes de difficulté à respirer par le nez.
Système nerveuxTroubles du sommeil, perte de mémoire, dépression.
AutreEn raison d'un mode de vie sédentaire et d'un métabolisme réduit, les femmes prennent du poids, elles ont une température corporelle basse, une peau sèche et froide au toucher.

Prise en charge d'une femme enceinte atteinte d'hypothyroïdie

Si une femme enceinte a une maladie thyroïdienne, elle se voit attribuer un plan de gestion de grossesse distinct:

  1. La question du maintien de la grossesse est abordée.
  2. Une femme est observée par un obstétricien avec un endocrinologue.
  3. Un conseil génétique est prescrit, du liquide amniotique est souvent prélevé pour analyse afin d'exclure les malformations congénitales du fœtus.
  1. Le traitement est prescrit pour les formes d'hypothyroïdie même légères et asymptomatiques.
  2. Il est conseillé à toutes les femmes au cours du premier trimestre de la grossesse de prendre des préparations à base d'iode.
  3. Pendant la grossesse, le niveau d'hormones est examiné plusieurs fois..
  4. Les femmes se rendent à la maternité à l'avance pour résoudre le problème de la méthode d'accouchement, qui est souvent prématurée. Après la naissance, l'enfant doit suivre un conseil génétique médical.

Quelles peuvent être les conséquences pour l'enfant?

Les hormones thyroïdiennes ont l'influence la plus importante sur la formation et la maturation du cerveau du nouveau-né. Aucune autre hormone n'a un effet similaire.

Les conséquences négatives de l'hypothyroïdie pendant la grossesse pour le fœtus:

  • risque élevé d'avortement spontané;
  • mortinaissance;
  • malformations cardiaques congénitales;
  • perte auditive;
  • strabisme;
  • malformations congénitales des organes internes.
  • hypothyroïdie congénitale, qui se développe chez les enfants nés de mères atteintes d'hypothyroïdie non traitée. C'est la conséquence la plus difficile pour le fœtus, c'est la principale raison du développement du crétinisme. Le crétinisme est une maladie causée par une hypofonction de la glande thyroïde. Il se manifeste par un retard du développement mental et physique, des poussées dentaires tardives, une mauvaise fermeture des fontanelles, le visage prend des traits caractéristiques épais et gonflés, les parties du corps ne sont pas proportionnelles, le système reproducteur de l'enfant en souffre

Une fois le diagnostic établi, des médicaments de remplacement d'hormones thyroïdiennes à vie sont prescrits dès que possible à l'enfant. Plus le traitement de l'enfant est commencé tôt, plus les chances de développement normal de ses capacités mentales sont grandes. De plus, chaque trimestre de l'année, le traitement est surveillé - la taille, le poids, le développement général et les niveaux d'hormones de l'enfant sont mesurés.

HYPOTHYROÏDE TRANSITOIRE. Une maladie temporaire des nouveau-nés qui disparaît d'elle-même et sans laisser de trace. Il est plus fréquent dans les régions présentant une carence en iode, chez les bébés prématurés, si la mère a pris des médicaments qui inhibent l'activité hormonale de la glande thyroïde. Dans ce cas, un traitement est prescrit à l'enfant comme dans l'hypothyroïdie, si après des analyses répétées le diagnostic n'est pas confirmé, tous les médicaments sont annulés.

Diagnostique

Puisqu'il est difficile de suspecter une maladie au début de son développement, le médecin nie les antécédents de la femme: perturbation de la glande thyroïde dans le passé, fausses couches, infertilité, hypothyroïdie congénitale chez un enfant déjà né.

Pour confirmer le diagnostic, il suffit de donner du sang pour les hormones - la détection d'une augmentation du taux de TSH suffit, car une augmentation de la TSH est le signe le plus sensible de l'hypothyroïdie, même avec son évolution subclinique..

Traitement

Toutes les femmes ont besoin d'un traitement immédiat, même avec une évolution asymptomatique de la maladie.

La thérapie de substitution est réalisée avec un analogue synthétique de l'hormone thyroxine lévothyroxine. En raison du fait que pendant la grossesse, les besoins du corps féminin en cette hormone augmentent, la dose du médicament est calculée en fonction des résultats du test, en tenant compte du poids corporel de la femme. Pendant la grossesse, une femme doit maintenir un taux de TSH de 2 mU / l, la T4 est normale, mais meilleure à son bord supérieur.

Habituellement, pour une femme en position, la dose du médicament est augmentée de moitié. Ensuite, toutes les 8 à 12 semaines de grossesse, des tests hormonaux sont effectués, selon les résultats desquels le médecin ajuste la dose du médicament. Après 20 semaines de grossesse, la dose est augmentée de 20 à 50 mcg supplémentaires. Le médicament est pris le matin (en cas de toxicose avec vomissements sévères, l'administration de la lévothyroxine peut être reportée aux heures du déjeuner). Le médicament n'a pas d'effet négatif sur le fœtus, il n'est pas capable de provoquer une surdose. De plus, une femme doit prendre des préparations d'iode (par exemple - Iodomarine).

Si la maladie est entièrement compensée, la planification d'une grossesse pour une femme n'est pas contre-indiquée..

PRÉPARATIONS D'IODE. Le médicament le plus courant pour reconstituer la carence en iode dans le corps est l'iodomarine, il est disponible en comprimés contenant 100 et 200 mg d'iode. Le médicament peut être utilisé à des fins prophylactiques ainsi que pour le traitement.

L'iodomarine normalise la production d'hormones thyroïdiennes, assurant l'iodation des précurseurs des hormones thyroïdiennes. Selon le mécanisme de rétroaction, il inhibe la synthèse de TSH, empêche la prolifération de la glande thyroïde.

INDICATIONS POUR L'UTILISATION:

  • L'iodomarine en prophylaxie doit être prise pendant une période de croissance intensive, c'est-à-dire les enfants, les adolescents, les femmes enceintes et allaitantes..
  • Planification de la grossesse.
  • Après l'ablation de la glande thyroïde, ainsi qu'un traitement hormonal.
  • L'iodomarine est incluse dans le schéma thérapeutique du goitre à toxicité diffuse, conséquence d'une carence en iode.
  • La menace d'ingestion d'iode radioactif.
  • En outre, le médicament est prescrit pour la syphilis, les cataractes, l'opacité de la cornée et du corps vitré, avec une infection fongique des yeux, en tant qu'expectorant.

MODE D'APPLICATION. Pour les nouveau-nés et les enfants de moins de 12 ans, l'iodomarine est administrée 1/2 comprimé (50 mg), adolescents - 1-2 comprimés (100-200 mg). Pour les femmes enceintes et allaitantes, l'iodomarine est prescrite à 200 mg par jour.

Ce que disent les acheteurs?

Nous avons examiné les critiques du forum des parents. Toutes les femmes laissent des commentaires positifs, affirmant que leur santé s'est améliorée après avoir pris le médicament, elles ont ressenti une poussée de force et d'énergie. Nous avons trouvé des critiques dans lesquelles les parents ont déclaré qu'après avoir pris le médicament, les résultats de l'échographie ont révélé des changements dans le fœtus dans une direction positive. Il n'y a pas d'avis négatifs sur le forum des parents.

Nous exhortons toutes les femmes pendant la grossesse et l'allaitement à prévenir une carence en iode avec la yodomarine, les femmes atteintes d'hypothyroïdie à commencer le traitement immédiatement.

Ajouter un commentaire Annuler la réponse

Entrées récentes

  • Iode radioactif pour les maladies thyroïdiennes
  • La structure et la fonction du cartilage thyroïdien
  • Modifications diffuses de la glande thyroïde
  • L'apparition de calcifications dans la glande thyroïde
  • Développement du cancer papillaire de la thyroïde

Copyright © 2015-2020 My Iron. Les éléments de ce site sont la propriété intellectuelle du propriétaire du site Internet. La copie d'informations à partir de cette ressource n'est autorisée que si vous spécifiez un lien actif complet vers la source. Avant d'utiliser les matériaux du site, une consultation avec un médecin est requise.

Hypothyroïdie subclinique pendant la grossesse: causes, symptômes, caractéristiques du traitement, pronostic

Toute femme enceinte prend sa santé très au sérieux. Cependant, il existe des maladies qui fonctionnent sans symptômes évidents. Ils constituent une menace latente non seulement pour la future mère, mais aussi pour le nouveau-né. Une de ces maladies est l'hypothyroïdie subclinique pendant la grossesse. Les conséquences, si elles ne sont pas diagnostiquées à temps, peuvent être assez graves..

Il est recommandé aux femmes enceintes de consulter régulièrement un médecin, non seulement au stade de la planification, mais également pendant toute la grossesse. Cela permettra d'identifier la maladie au stade initial de développement. En conséquence, plus le diagnostic est posé tôt, plus le traitement sera facile. Et cela, à son tour, ne donnera pas l'occasion de nuire au bébé. En règle générale, l'hormonothérapie est prescrite aux femmes enceintes si la teneur en TSH dépasse la norme de 2,6-3,0 μUI / m.

Classification selon la norme internationale

En médecine, l'hypothyroïdie pendant la grossesse peut être désignée par deux codes:

  • E02 - une forme latente de la maladie, qui s'accompagne d'une carence en iode dans le corps.
  • E03 - cette forme d'hypothyroïdie est causée par des pathologies congénitales de la glande thyroïde, une thyroïdite auto-immune et un goitre diffus. En outre, les médecins posent un diagnostic similaire aux patients qui ont subi un myxœdème coma, le stade primaire de l'hypothyroïdie, l'atrophie thyroïdienne.

Types d'hypothyroïdie

Cette maladie peut être de deux types:

  • primaire;
  • secondaire.

L'hypothyroïdie primaire pendant la grossesse se développe directement dans l'organe endocrinien, c'est-à-dire dans la glande thyroïde. En règle générale, il ne dépasse pas ses limites. Si une hypothyroïdie secondaire est diagnostiquée, cela signifie que la maladie a commencé à se propager aux organes responsables de la fonctionnalité du système endocrinien. Avec ce type de maladie, l'activité de la glande thyroïde diminue directement en raison du développement de processus pathologiques dans l'hypophyse et l'hypothalamus.

Image clinique

Peu de femmes seront capables de dire avec précision ce qui constitue une maladie telle que l'hypothyroïdie subclinique pendant la grossesse. Lorsqu'une telle pathologie se produit dans le corps, les cellules et les tissus de la glande thyroïde commencent à être endommagés. Ce processus n'est pas accompagné de symptômes évidents. En raison du manque de signes, il est presque impossible de le diagnostiquer par vous-même. C'est pour ces raisons que cette maladie est appelée latente. Le plus souvent, cela se produit après les processus infectieux transférés dans la glande thyroïde. En outre, l'hypothyroïdie subclinique provoque une thyroïdite auto-immune.

Il n'est possible d'identifier la maladie qu'après avoir réussi les tests. Si une femme enceinte a des indicateurs de thyroxine et de triiodothyronine dans les limites normales et que le taux de thyrotropine a augmenté de manière significative, cela indique le développement d'une hypothyroïdie.

Considérez les raisons

L'hypothyroïdie latente pendant la grossesse survient après une hormonothérapie et une radiothérapie, un traitement spécifique avec des médicaments, ainsi qu'après certaines maladies passées. Les médecins disent qu'il existe d'autres raisons qui peuvent provoquer un trouble thyroïdien. Ceux-ci inclus:

  • Carence en iode dans le corps.
  • Processus inflammatoires dans la glande thyroïde ou les tissus situés près de l'organe.
  • Exposition à long terme à l'iode radioactif.
  • Prendre des médicaments qui affectent la fonction thyroïdienne.
  • Ablation complète ou partielle d'un organe endocrinien.

Chez les enfants, un développement inapproprié des organes internes conduit au développement d'une hypothyroïdie..

Il est important de comprendre que même l'une des raisons ci-dessus peut provoquer l'apparition de cette pathologie.

Symptômes

L'hypothyroïdie pendant la grossesse latente n'a pratiquement pas de symptômes prononcés. Elles sont si faibles que la plupart des femmes enceintes n'y prêtent pratiquement pas attention, ce qui explique cela par un changement général d'état. Cependant, avec cette maladie, plusieurs symptômes peuvent encore être distingués:

  • Attention dispersée.
  • Diminution de l'activité (sexuelle et physique).
  • Galactorrhée.
  • Manifestation de lenteur.
  • État de somnolence.
  • Hypothermie.
  • Diminution de l'appétit ou pas d'appétit du tout.
  • Fatiguabilité rapide.
  • Troubles nerveux.

Si la maladie n'est pas diagnostiquée à un stade précoce, les symptômes deviennent plus visibles. Une femme enceinte peut éprouver:

  • diminution significative des capacités intellectuelles;
  • violation de la pression artérielle ou de la pression intraoculaire;
  • gain de poids rapide;
  • problèmes avec le tractus gastro-intestinal;
  • la formation d'un œdème;
  • changements de la peau;
  • cheveux secs;
  • dysfonctionnement du système urinaire.

En règle générale, les femmes enceintes ont des problèmes pour porter un fœtus. Il existe un risque de naissance prématurée et de décollement placentaire.

Diagnostique

Le plus souvent, l'hypothyroïdie latente pendant la grossesse est découverte par hasard. En règle générale, cela se produit lors de la réussite des tests de routine prescrits par un gynécologue. Au moindre soupçon, le patient doit subir un examen spécial, grâce auquel un diagnostic précis peut être posé. La plupart des médecins sont guidés par le niveau TSH. Chez les femmes enceintes soupçonnées de développer une hypothyroïdie, elle sera considérablement dépassée. Cependant, sur la base de ces seuls indicateurs, il est assez difficile de poser un diagnostic, les médecins suggèrent donc de mener des recherches supplémentaires. Il comprend l'électrocardiographie, l'échographie, la scintigraphie et la radiographie. Grâce à cet examen, vous pouvez détecter des anomalies de la glande thyroïde. En outre, les médecins sont en mesure de diagnostiquer les dysfonctionnements d'autres organes..

Traitement

De nombreuses femmes enceintes s'inquiètent de la façon dont l'hypothyroïdie affecte la grossesse. Comme mentionné ci-dessus, des problèmes surviennent avec le port d'un foetus. Le risque de naissance prématurée et de décollement placentaire est augmenté. Tout cela peut survenir jusqu'à 38 semaines. Et comme vous le savez, dans les premiers stades de la grossesse, les chances de sauver un nouveau-né sont extrêmement faibles..

Le traitement de l'hypothyroïdie consiste à normaliser les niveaux d'hormones thyroïdiennes dans le corps. La quantité d'iode est également surveillée en permanence. Mais les femmes enceintes ne sont pas autorisées à prendre leurs médicaments seules. Le traitement hormonal n'est instauré que selon les directives de votre médecin. De plus, ne prenez pas de médicaments contenant de l'iode par vous-même. Au début du traitement, il est nécessaire d'éliminer la cause profonde qui a déclenché l'apparition de la pathologie. Les médecins prescrivent un régime spécial aux femmes enceintes. Il est développé individuellement pour chaque femme enceinte. Ce besoin permettra au métabolisme de revenir à la normale, car avec cette maladie, il est perturbé. En plus des médicaments de base, il est nécessaire de prendre des minéraux et des vitamines prescrits tout au long de la grossesse. En aucun cas, vous ne devez ignorer les recommandations du médecin et interrompre le traitement sans son autorisation..

Hypothyroïdie gestationnelle pendant la grossesse

Cette pathologie peut conduire au fait que l'hypofonction de la glande thyroïde sera altérée chez le nouveau-né. Cette maladie nécessite un traitement à vie avec une hormonothérapie. Des complications graves peuvent survenir au fil du temps. Ces enfants ont le plus souvent un retard dans le développement mental et nerveux..

Après la naissance du bébé, le diagnostic est posé directement à la maternité au cinquième jour de vie. Pour cela, une analyse spéciale est effectuée, ce qui vous permet de déterminer la présence de la maladie. Les enfants à risque sont ceux dont la mère a reçu un diagnostic d'hypothyroïdie. Les nouveau-nés peuvent présenter des anomalies du développement telles que des aberrations chromosomiques structurelles.

En outre, la naissance d'un enfant peut être affectée par la faible activité de travail d'une mère malade. Ces femmes ont du mal à supporter le processus même de l'accouchement, qui peut être accompagné de saignements sévères. Tout au long de la grossesse, la patiente doit être sous la stricte surveillance d'un endocrinologue..

Hypothyroïdie pendant la grossesse: conséquences pour le bébé

Chez les enfants, l'hypothyroïdie subclinique est diagnostiquée par des tests. En eux, le médecin fait attention au niveau de TSH. Si cela dépasse la norme, la pathologie dans le corps de l'enfant se développe déjà. Les symptômes peuvent être légers. Le plus souvent, l'enfant pousse un cri rauque, a une température corporelle basse, sa peau acquiert souvent une teinte jaunâtre et un gonflement peut apparaître. Les nouveau-nés atteints d'hypothyroïdie prennent du poids rapidement. Si vous ne diagnostiquez pas à temps et ne commencez pas le traitement, avec le temps, la vision peut en souffrir, le développement mental et physique sera altéré..

Après avoir réussi les tests, les enfants reçoivent une hormonothérapie spéciale. La posologie est calculée individuellement, en fonction du poids et de l'âge du patient. La gravité de la maladie est également prise en compte. Il est recommandé de surveiller régulièrement le taux d'iode pendant toute la période. Quand il diminue, un régime spécial enrichi avec cet élément est prescrit, et des médicaments, par exemple, «Iodomarin» et autres.

Malheureusement, si cette maladie apparaît chez un enfant de moins de 2 ans, un traitement hormonal devra avoir lieu tout au long de la vie, sinon il ne pourra pas se développer complètement..

Les prévisions

Quelles prédictions les experts donnent-ils aux femmes diagnostiquées avec une hypothyroïdie pendant la grossesse? Les avis de médecins qualifiés indiquent que tout dépend de l'exactitude du traitement choisi. En outre, le diagnostic opportun de la maladie affecte un pronostic favorable. Si vous consultez un médecin en temps opportun avec la forme primaire, cela aidera à éliminer complètement la pathologie. Mais avec une maladie avancée chez les patients, un dysfonctionnement de nombreux organes se produit, ce qui peut provoquer même quelqu'un.

Conclusion

Avant de planifier une grossesse, la femme enceinte doit subir un examen complet. Pour ce faire, vous devez d'abord déterminer le fonctionnement de la glande thyroïde. Il ne fait pas non plus de mal de surveiller en permanence la teneur en iode dans le corps. Pendant la grossesse, vous devez consulter régulièrement un médecin et vous faire tester. Il est important de faire attention au poids. S'il commence à augmenter rapidement, il est nécessaire de passer une analyse des hormones. Ne négligez pas un régime spécial développé par un médecin. Avec un manque d'iode dans le corps, il comprend des aliments contenant une grande quantité de cet élément. Ces règles simples aideront la future mère à endurer en toute sécurité et à donner naissance à un bébé en bonne santé..

Hypothyroïdie et grossesse - conséquences

La grossesse avec hypothyroïdie de la glande thyroïde sera perturbée. Pour éviter, il est nécessaire de suivre des règles spéciales et de procéder à un certain nombre d'examens supplémentaires.

  1. Qu'est-ce que l'hypothyroïdie
  2. Pourquoi l'hypothyroïdie est dangereuse pendant la grossesse
  3. Causes d'occurrence
  4. Symptômes
  5. Diagnostique
  6. Capacités de diagnostic
  7. Thérapie
  8. La prévention
  9. Vidéo: hypothyroïdie et grossesse, conséquences

Qu'est-ce que l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est une maladie de la glande thyroïde avec diminution ou arrêt complet de la production d'hormones.

Un travail insuffisant du système endocrinien provoque des changements négatifs irréversibles dans le développement du bébé.

Des anomalies mentales ou diverses anomalies physiques congénitales sont des résultats courants..

Il existe deux formes de la maladie:

  1. Congénital.
  2. Acquis à la suite d'une intervention chirurgicale.

Avec toute forme d'hypothyroïdie manifeste, afin de maintenir l'équilibre nécessaire, il est nécessaire de prendre des substituts spéciaux pour les hormones thyroïdiennes.

En l'absence de traitement et de thérapie de soutien, la grossesse se termine par la mort subite du bébé.

Pourquoi l'hypothyroïdie est dangereuse pendant la grossesse

La maladie augmente considérablement le risque des complications suivantes:

En raison de la quantité insuffisante d'hormones nécessaires au développement intra-utérin, l'enfant est diagnostiqué après la naissance:

  • malformations congénitales du système cardiovasculaire;
  • problèmes de vision et d'audition;
  • anomalies des organes internes;
  • crétinisme;
  • hypothyroïdie transmise par la mère;
  • développement mental insuffisant.

Certains médecins notent que les violations accompagneront l'enfant tout au long de sa vie..

Causes d'occurrence

La cause principale de la maladie est le dysfonctionnement de la glande thyroïde. Autrement dit, dans la production insuffisante de composants spéciaux impliqués dans la vie de la mère et du fœtus.

Les experts identifient plusieurs raisons:

  1. Thyroïdite auto-immune. Il s'agit d'une inflammation de la glande thyroïde, qui inhibe considérablement ses fonctions..
  2. Intervention infructueuse d'un chirurgien, dommages mécaniques à un organe interne.
  3. Anomalies de la glande thyroïde, y compris celles apparues à la naissance.
  4. Exposition à l'iode radioactif.
  5. Maladies infectieuses.
  6. Complications de certaines infections respiratoires aiguës qui ne sont pas correctement traitées.
  7. L'apparition dans les vaisseaux sanguins de toxines nocives résultant de l'utilisation de médicaments.
  8. Problèmes d'équilibre en iode dans le corps.

Symptômes

Dans les essais cliniques, la plupart des femmes ont développé les symptômes suivants, qui diffèrent selon la catégorie:

  1. Échange hypothermique. L'obésité, une forte baisse de la température corporelle, qui conduit au dysfonctionnement de certains organes internes. Cela entraîne souvent une maladie chronique grave. Le taux de cholestérol dans le sang augmente.
  2. Syndrome de lésion du système nerveux. Avec des changements hormonaux chez la mère, cela entraîne une perte de mémoire partielle ou des problèmes graves, de la somnolence, une faible activité mentale et physique, des crises de panique à un stade grave, pour le traitement desquelles il sera nécessaire d'utiliser des tranquillisants et de consulter un psychologue.
  3. Anémie. Un manque de fer dans le corps entraîne un manque de vitamine B.Un léger gonflement et un jaunissement peuvent être observés sur la peau.
  4. Hypoxémie obstructive. La seule manifestation est un arrêt à court terme de la respiration pendant le sommeil, dans des cas extrêmement rares, cela devient la cause du décès. Au moindre soupçon, il est recommandé de consulter d'urgence un médecin.
  5. Digestif. Il y a une diminution significative de l'appétit avec des épisodes de nausée, une constipation constante, psychologique évitée
    ne pas manger, dans des cas fréquents, on remarque une compression de la cavité utérine par les intestins, ce qui peut nuire au fœtus.
  6. Cardiovasculaire. La fréquence cardiaque est fortement réduite. Le résultat est l'hypertension artérielle, le développement d'une insuffisance cardiaque. Pour le fœtus, cela porte de graves dommages, éventuellement une inhibition des fonctions du système nerveux central à l'avenir et un retard physique dans le développement.
  7. Ectodermique. Gonflement élevé, ecchymoses sur la peau abondante, gonflement du visage, des joues et du corps. Problèmes possibles avec la croissance des cheveux et une calvitie partielle supplémentaire.

L'hypothyroïdie subclinique pendant la grossesse ne peut être constatée que lors d'un examen spécial qui vise spécifiquement cette maladie. Par conséquent, il existe une possibilité de sa détection à une date ultérieure, lorsqu'il n'est pas possible d'éliminer complètement la maladie.

Il est important de diagnostiquer la maladie à temps et, lorsque les premiers symptômes apparaissent, de se rendre à la clinique.

Diagnostique

En médecine, il existe une technologie par laquelle la T4 (l'hormone elle-même) et l'hormone hypophysaire sont détectées. Si la première substance est réduite, et la seconde est augmentée, c'est la raison pour une analyse de laboratoire supplémentaire.

Cela est dû au fait que l'hypophyse est responsable de la production de micro-éléments de la glande thyroïde, et s'il y en a beaucoup dans le corps et qu'il y a beaucoup de T4, le fonctionnement de ce système est altéré..

Recherche supplémentaire - formule sanguine complète pour la présence d'anticorps contre la peroxydase thyroïdienne. S'il est positif, cela signifie un problème de santé grave qui devra être traité immédiatement..

Les conséquences de l'hypothyroïdie et de la grossesse sont extrêmement négatives et peuvent nuire à la fois à la mère et à la future personne..

Dans certains cas, les procédures suivantes peuvent être nécessaires:

  • analyses sanguines biochimiques et cliniques,
  • déterminer le niveau de sa coagulation;
  • trouver de l'iode lié aux protéines;
  • échographie d'organe;
  • électrocardiogramme;
  • Échographie cardiaque.

Il est à noter qu'il est recommandé de mener toutes ces études, car dans ce cas, elles aideront à diagnostiquer les maladies associées à l'hypothyroïdie.

Capacités de diagnostic

Actuellement, les capacités des équipements médicaux sont assez importantes. Il est possible d'identifier la présence ou l'absence de la maladie avec une précision de 99% dans certains cas.

En ce qui concerne les tests sanguins, les raisons d'une réaction positive peuvent être:

  • une mauvaise nutrition;
  • éléments chimiques dans le corps;
  • réception parallèle de fournitures médicales;
  • boire de l'alcool, de la nicotine ou des drogues.

Si toutes les restrictions nécessaires sont observées, l'interprétation du diagnostic sera aussi correcte que possible et le traitement ultérieur aura un résultat positif.

Thérapie

Une caractéristique importante est la nécessité d'un apport constant de médicaments spéciaux.

Lors de la planification d'une grossesse, subissant une hypothyroïdie, la femme enceinte risque non seulement sa santé, mais aussi la possibilité de devenir enceinte à l'avenir. Cela est dû à la forte probabilité de vieillissement prématuré de l'utérus..

Si l'enfant a déjà été conçu, au cours du premier trimestre, le diagnostic prénatal des troubles fœtaux est obligatoire..

Si leur numéro n'est pas dangereux, la mère est autorisée à continuer à porter. Avec un apport quotidien de L-thyroxine, qui remplace l'hormone thyroïdienne.

Une procédure similaire est effectuée au troisième trimestre, juste avant l'accouchement. Dans les cas de faible activité de travail, une intervention chirurgicale spéciale est effectuée.

Très souvent, dans environ 50% des cas, malgré le traitement, l'enfant est toujours né.

La prévention

Les principales mesures pour réduire le nombre de symptômes sont le respect des instructions de l'endocrinologue.

Pour une prévention réussie, vous devez prendre soin de votre santé afin que la situation ne s'aggrave pas avec une maladie supplémentaire. Un régime alimentaire approprié doit être suivi.

Si la mère reçoit un diagnostic d'hypothyroïdie à temps et que d'autres fonctions corporelles fonctionnent de manière stable, les chances d'une grossesse réussie et d'un accouchement sans danger sont considérablement augmentées..

Hypothyroïdie - conception, grossesse et conséquences pour l'enfant

Les hormones thyroïdiennes participent activement au nombre écrasant de processus métaboliques nécessaires au fonctionnement complet du corps.

Tout déséquilibre hormonal survenu dans le contexte de maladies endocriniennes ne peut être considéré comme sûr, en particulier dans le contexte du développement d'une grossesse.

Hypothyroïdie: quelle est cette maladie?

L'hypothyroïdie est une pathologie affectant le système endocrinien, caractérisée par une diminution régulière du taux d'hormones produites par la glande thyroïde. Avec l'hyperthyroïdie, cette pathologie est souvent observée et affecte non seulement les femmes pendant la période de naissance d'un bébé..

La glande thyroïde hypertrophiée reviendra à la normale d'ici une semaine! L'endocrinologue en chef a dit quoi faire! Lire la suite "

Les hormones tyrénoïdes sont responsables de tous les processus métaboliques du corps et sont nécessaires au bon fonctionnement de tous les systèmes. Toute perturbation du fond hormonal ne passe pas sans laisser de trace, surtout s'il s'agit d'une femme portant un bébé.

Y a-t-il de la prévention?

Un système clairement développé pour la prévention de cette condition pathologique n'existe tout simplement pas. Vous pouvez nommer un certain nombre de recommandations qui vous permettront de garder sous contrôle l'état du fond hormonal de votre corps.

  • Lors de la planification d'une grossesse, il est nécessaire de passer des tests pour les hormones thyroïdiennes.
  • Prendre à titre prophylactique des médicaments contenant de l'iode sous la surveillance du médecin traitant.
  • Traitement opportun des maladies infectieuses et évitement de l'influence des substances toxiques.

Quel est le danger des faibles niveaux d'hormones?

Le manque d'hormones thyroïdiennes entraîne dans la plupart des cas une altération de la fonction de reproduction, une conception peut survenir, mais une femme sera capable de porter et de donner naissance à un bébé normal, personne ne peut le dire avec certitude. Tout dépend de la négligence de la maladie, du traitement approprié et de son début en temps opportun..

Le plus dangereux est l'hypothyroïdie subclinique pendant la grossesse. Il peut être très difficile de diagnostiquer cette forme, car ses signes sont ambigus. Seul un test de laboratoire déterminera la présence d'une maladie, il peut ne pas y avoir d'autres manifestations cliniques.


L'hypothyroïdie subclinique est fréquente chez les femmes enceintes, ce qui peut être très difficile à diagnostiquer

Thérapie traditionnelle

Il est important de comprendre qu'il n'existe pas de thérapies traditionnelles capables de corriger la production insuffisante d'hormones dans le corps d'une femme. Toute intervention dans le processus de traitement doit être autorisée par le médecin traitant et se dérouler sous sa stricte surveillance..

Le traitement à l'iode, qui est à la base de toutes les méthodes traditionnelles de traitement des problèmes de thyroïde, peut considérablement aggraver l'évolution de la maladie et entraîner des conséquences irréparables. Les méthodes sûres comprennent uniquement la consommation d'algues.

Parmi les remèdes populaires que l'on peut trouver sur Internet, deux sont particulièrement dangereux:

  • Iode avec du vinaigre (cidre de pomme) - lorsqu'il est pris par voie orale, il peut provoquer une brûlure chimique de l'œsophage et provoquer une détérioration due aux effets toxiques de l'iode.
  • Genévrier au beurre - lors de l'utilisation d'une pommade similaire sur la peau de la glande thyroïde, des conséquences imprévues sont possibles.

Causes de l'hypothyroïdie pendant la grossesse

Les principales raisons qui ont conduit à une diminution de la production d'hormones peuvent être considérées:

  • thyroïdite auto-immune chronique;
  • chirurgie thyroïdienne;
  • les mesures thérapeutiques dans lesquelles de l'iode radioactif a été utilisé, principalement pour les personnes atteintes d'oncologie;
  • blessures au cou;
  • un long traitement médicamenteux qui affecte le fond hormonal;
  • mauvaise alimentation, il n'y a pas d'aliments enrichis en iode.

La forme secondaire d'hypothyroïdie apparaît en raison de:

  • néoplasmes qui ont affecté la glande pituitaire et l'hypothalamus;
  • lésion cérébrale;
  • hémorragie dans la glande pituitaire;
  • radiothérapie et chirurgie cérébrale.


Si une femme avait des problèmes de thyroïde avant la grossesse, elle doit être surveillée régulièrement par un médecin pendant sa grossesse.

Symptômes

Les manifestations suivantes indiquent une augmentation de la production d'hormone thyroïdienne:

  1. Faible gain de poids chez une femme enceinte.
  2. Transpiration excessive.
  3. Augmentation de la température corporelle.
  4. Faiblesse des muscles, perte de force.
  5. Opeye.
  6. Goitre.
  7. Tachycardie sévère et essoufflement.
  8. L'apparition de l'hypertension.
  9. Problèmes de rythme cardiaque.
  10. Nausées accompagnées de vomissements.
  11. Sensations douloureuses dans le nombril.
  12. La diarrhée.
  13. Hypertrophie du foie et jaunissement de la peau.

Un excès d'hormones peut entraîner une augmentation de l'irritabilité, de l'humeur et de l'anxiété. Une femme peut remarquer des évanouissements et une attention réduite. Des tremblements de la main sont possibles.


Une augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes est indiquée par une augmentation de la température corporelle..

Ces symptômes apparaissent souvent tout au long du premier trimestre. À 25-28 semaines de gestation, les signes de thyrotoxicose deviennent moins intenses. Si le niveau d'hormones diminue pour des raisons physiologiques, la maladie peut entrer en rémission..

Symptômes de l'hypothyroïdie

L'hypothyroïdie pendant la grossesse peut se manifester par des symptômes très similaires à ceux qui indiquent un faible taux d'hormones thyroïdiennes chez les femmes âgées:

  • somnolence, perte de force, faiblesse dans tout le corps;
  • pensées confuses et mauvaise mémoire;
  • une forte perte de température corporelle, des frissons même dans une pièce chaude, une peau sèche;
  • cheveux fins et ongles cassants;
  • inconfort dans l'abdomen, constipation et sensation de brûlure dans l'estomac;
  • gonflement des jambes, augmentation constante du poids corporel;
  • dysfonctionnement du cœur, hypertrophie de la glande thyroïde, qui entraîne des difficultés respiratoires, modifie la voix.

Influence de la glande thyroïde sur les fonctions de reproduction

Remarque! Aujourd'hui, les maladies thyroïdiennes sont de plus en plus courantes à un jeune âge de procréer - 18-25 ans. Dans le même temps, une attention particulière est portée à la pathologie auto-immune associée à la destruction irréversible des cellules d'organes par son propre système de défense..

La santé du système reproducteur d'une femme dépend directement du fonctionnement normal de la glande thyroïde..

Il existe un lien direct entre les modifications du taux d'hormones thyroïdiennes et:

  • violation de la fréquence et de la régularité des menstruations (chez 80% des patients atteints d'hypothyroïdie);
  • un changement dans la nature de la menstruation;
  • l'apparition de maladies hormono-dépendantes de la région génitale féminine (maladie polykystique, fibromes, mastopathie, endométriose);
  • l'apparition d'une infertilité secondaire.


L'aménorrhée est l'un des signes courants d'hypothyroïdie chez les femmes

La théorie médicale moderne associe cette dépendance au fait que l'activité de la glande thyroïde et des ovaires est contrôlée par le cerveau à partir d'un seul centre - le système hypothalamus-pituitaire. Les problèmes dans le travail d'un corps selon le principe du feedback conduisent inévitablement à des dysfonctionnements d'un autre..

Variétés d'hypothyroïdie

Aujourd'hui, les médecins divisent la maladie en deux formes:

  • l'hypothyroïdie primaire se produit lorsque la maladie n'affecte que le système endocrinien et ne va pas au-delà;
  • l'hypothyroïdie secondaire implique la propagation de la maladie en dehors du système endocrinien, lorsque l'hypothalamus et l'hypophyse sont touchés.

Quant à la gravité de la maladie, elle est de trois types:

  • subclinique;
  • manifeste;
  • lancé.

Lors du portage d'un bébé, c'est la forme subclinique qui survient le plus souvent. Cette forme est caractérisée par un niveau accru de TSH - la sécrétion de l'hypophyse, mais la thyroxine elle-même reste normale. C'est pour cette raison que la maladie est difficile à reconnaître à un stade précoce..

Votre glande thyroïde vous remerciera! Il s'avère que la guérir est élémentaire. Lire la suite "

La glande thyroïde est la vraie cause du cancer! Les conseils de l'endocrinologue - buvez tous les jours pour vous sauver... Lire la suite »

La glande thyroïde fonctionne-t-elle mal? Pour l'aider, préparez 1 cuillère à soupe de... Lire la suite »

"Goitre" et nodules thyroïdiens disparaîtront si vous préparez et buvez tous les jours...


Des examens constants avec un médecin vous permettront de contrôler non seulement le niveau de l'hormone, mais également le bon développement du fœtus

Est-il possible de tomber enceinte avec une hyperthyroïdie?

L'hyperactivité de la glande thyroïde provoque souvent un sous-développement du fœtus, c'est pourquoi les femmes sujettes à l'hyperthyroïdie doivent se préparer soigneusement à porter un enfant. Ils doivent subir un examen complet du corps, consulter un endocrinologue qui, si nécessaire, ajustera la posologie des médicaments pris. Le traitement doit être prescrit en tenant compte des symptômes du patient.

La planification de la conception n'est autorisée que lorsque le corps entre dans un état d'euthyroïdie - la normalisation des niveaux hormonaux.

De plus, les médecins conseillent d'arrêter d'utiliser la contraception plusieurs mois après l'arrêt du traitement. La période optimale est de 3 mois après la prise de la dernière pilule, lorsque l'immunité est rétablie dans le corps.

Méthodes de détection de la maladie

Chaque femme, avant de planifier une grossesse, doit subir un examen approfondi et vérifier le fonctionnement de chacun de tous les systèmes afin de remarquer à temps des affections aussi graves que la thyroïdite auto-immune ou l'hypothyroïdie gestationnelle, et peut-être une autre maladie qui provoque des changements dans le développement du fœtus dans l'utérus..

Pour identifier la maladie à un stade précoce et reconnaître les symptômes de l'hypothyroïdie à temps lors de la planification de la conception, vous devez effectuer les types de recherche suivants:

  • déterminer l'hormone stimulant la thyroïde dans le système circulatoire. Son débit varie de 0,4 à 4 mU / l. Si son niveau est supérieur à la normale, cela peut indiquer un manque d'hormones chez le patient..
  • Le niveau de T3 et T4 dans le sang est également fixé, si leur nombre est inférieur à la normale: T4 est inférieur à 0,9 et T3 est inférieur à 2,6 mmol / l, cela peut indiquer le développement de l'hypothyroïdie, ce qui signifie que porter un bébé sera difficile.
  • Des tests sanguins pour les anticorps contre la thyroglobuline et la thyroperoxydase aideront à déterminer la thyroïdite auto-immune ou d'autres lésions de la glande thyroïde qui conduisent à l'hypothyroïdie. Leur quantité normale est de 0 à 18 U / ml et de 0 à 5,6 U / ml. Si le déficit en hormones stimulant la thyroïde est la conséquence d'une maladie telle que la thyroïdite auto-immune, alors le nombre d'anticorps augmente plusieurs fois.
  • En plus des tests sanguins, il est également recommandé de subir un examen échographique de la glande thyroïde. Ce type d'examen révèle la présence de ganglions, de néoplasmes et de changements dans la structure et la taille de la glande thyroïde. Ce type de diagnostic est extrêmement important pour confirmer l'hypothyroïdie..


Il est préférable de traiter l'hypothyroïdie avant la grossesse, afin de ne pas provoquer d'anomalies fœtales.

Le danger de l'hypothyroïdie pendant la grossesse: conséquences pour le bébé

Il est préférable que la future mère apprenne la pathologie le plus tôt possible, car elle pourra alors protéger son bébé à naître.

Au début de la grossesse, même chez les femmes en parfaite santé, une lente augmentation de la TSH est observée et cela est dû à la restructuration du fond hormonal.

Si la patiente connaît l'hypothyroïdie et prend le médicament approprié, son taux de TSH restera normal pendant toute la période de gestation.

Les hormones thyroïdiennes chez les femmes enceintes, dans le contexte d'une hypofonction de la glande thyroïde, sont synthétisées en plus petites quantités, et cette condition entraîne des problèmes dans le développement du fœtus, car dans les premières semaines après la conception, cela dépend directement de l'état de santé de la mère. Si le corps manque constamment d'hormones thyroïdiennes, cela peut sérieusement affecter le développement du système nerveux..

L'hypothyroïdie gestationnelle lors du portage d'un bébé conduit au fait que l'enfant développe une forme congénitale d'hypofonction thyroïdienne, qui nécessitera par la suite une hormonothérapie à vie. Sinon, des complications graves peuvent survenir, sous la forme d'un retard du développement nerveux et mental..

Il est possible de détecter une hypothyroïdie congénitale chez un nourrisson dès le cinquième jour après la naissance. Un test sanguin spécifique est effectué sur le bébé au talon, ce qui vous permet de confirmer ou de nier la présence de cette pathologie.


Tout au long de la grossesse, une femme atteinte d'hypothyroïdie est recommandée pour compenser le manque d'hormones à l'aide de médicaments spéciaux

L'hypothyroïdie maternelle peut augmenter l'apparence d'un bébé présentant des anomalies du développement. La moitié des femmes enceintes avec un diagnostic similaire développent un état de fausse couche. Mais si la grossesse a été préservée, elle s'accompagne souvent d'anémie, de prééclampsie et d'une tendance au retard.

L'accouchement peut être accompagné d'un travail faible et après la naissance du bébé, la femme n'arrête pas de saigner pendant une longue période.

La grossesse avec hypothyroïdie doit toujours être contrôlée non seulement par un gynécologue, mais également par un endocrinologue..

Traitement

Le traitement de cette condition se produit uniquement avec l'aide d'un traitement hormonal substitutif. Dans ce cas, la lévothyroxine sodique est le principal ingrédient actif. Dans chaque cas, le traitement est sélectionné strictement individuellement. Le choix de la posologie dépend de la gravité de l'évolution de la maladie, ainsi que des besoins de la femme et du fœtus à différents moments.

La fonction de la glande thyroïde ne peut pas être restaurée à l'aide de médicaments. Ce traitement vise à introduire des substances de l'extérieur dont la production ne se produit pas dans le corps lui-même..