Principal

Écrevisse

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes sont caractérisées par des maladies du corps humain causées par un dysfonctionnement des glandes endocrines. Ces dysfonctionnements s'expriment dans l'hyperactivité de ces glandes ou au contraire dans l'intensité insuffisante de leur travail (hypofonctionnalité).
Les maladies endocriniennes peuvent être caractérisées différemment. Ce sont des maladies qui résultent d'un déséquilibre hormonal humain. Les substances biologiquement actives - les hormones - sont responsables de la fonctionnalité du corps. Ce sont eux qui sont "responsables" de l'état de l'organisme, de sa croissance, de son développement, du métabolisme de l'organisme, etc. Et lorsque le système endocrinien est perturbé, le fond hormonal est perturbé, ce qui, bien sûr, affecte la fonctionnalité normale de notre corps et cela se manifeste sous la forme de diverses maladies endocriniennes..

Maladies endocriniennes: classification

Pour le moment, il existe plus de 50 maladies différentes du système endocrinien, et nous ne les énumérerons pas toutes ici (elles sont décrites sur d'autres pages de ce site), mais nous considérerons la classification de ces pathologies.

1. Maladies du système hypothalamo-hypophysaire. Les "représentants les plus importants" de ce groupe de pathologies sont: l'acromégalie, la maladie d'Itsenko-Cushing, le diabète insipide.
2. Maladies de la glande thyroïde. C'est le groupe le plus courant de maladies du système endocrinien. Ce sont tout d'abord l'hypothyroïdie, l'hyperthyroïdie, la thyroïdite auto-immune, le cancer de la thyroïde, le goitre toxique diffus.
3. Maladies de l'appareil des îlots du pancréas. L'une des maladies les plus connues et les plus répandues au monde est le diabète sucré, appartenant à cette catégorie de pathologies..
4. Maladies des glandes surrénales. Ce sont les tumeurs surrénales et leur insuffisance, ainsi que l'hyperaldostéronisme primaire.
5. Maladies des glandes reproductrices féminines. C'est aussi un type assez courant de maladies endocriniennes, tout d'abord: syndrome prémenstruel (SPM), syndrome de Stein-Levinthal, divers types de dysfonctionnement menstruel.

Maladies du système endocrinien: causes

Toute maladie du système endocrinien se manifeste pour les raisons suivantes:
1. Carence dans le corps de toute hormone.
2. Excès dans le corps de telle ou telle hormone.
3. Immunité d'un organe ou d'un système aux effets de toute hormone.
4. Synthèse des hormones "défectueuses".
5. Troubles des «lignes» de communication endocrinienne et du métabolisme.
6. Dysfonctionnement simultané de plusieurs systèmes hormonaux.

Nous allons maintenant examiner plus en détail toutes ces causes de maladies du système endocrinien..
Les raisons du manque de l'une ou l'autre hormone peuvent être les suivantes:
- un facteur congénital, qui se caractérise par le sous-développement de ces glandes (hypothyroïdie congénitale);
- maladies infectieuses des glandes;
- divers processus inflammatoires (pancréatite, diabète sucré);
- carence en divers composés bioactifs et nutriments nécessaires à la synthèse de certaines hormones (par exemple, l'hypothyroïdie se produit en raison d'un manque d'iode);
- processus auto-immuns dans le corps (thyroïdite auto-immune);
- toxicose des glandes endocrines et leur irradiation.

Les raisons de la concentration excessive d'hormones dans le corps sont:
- surstimulation de la fonctionnalité des glandes endocrines;
- production d'hormones à partir de ses précurseurs - "produits semi-finis" qui sont présents dans le sang, les tissus périphériques (par exemple, dans les maladies du foie, un excès d'androstènedione, pénétrant dans le tissu adipeux, est synthétisé en œstrogène).

L'insensibilité des organes aux hormones, en règle générale, a des raisons héréditaires, avec lesquelles nos scientifiques n'ont pas encore pleinement compris. En outre, des maladies du système endocrinien pour cette raison peuvent survenir à la suite de toute violation des récepteurs hormonaux en raison de laquelle telle ou telle hormone ne peut pas pénétrer dans les cellules ou tissus souhaités et y remplir ses fonctions..

La synthèse d'hormones «défectueuses» est assez rare et la raison en est une mutation d'un gène donné.

La présence de diverses pathologies hépatiques provoque le plus souvent des maladies endocriniennes humaines causées par une altération du métabolisme et du «transport» des hormones, mais en même temps, la grossesse peut également devenir une telle cause..

Au cours des processus auto-immunes, le système immunitaire perçoit les tissus des glandes endocrines comme étrangers et commence à les attaquer, ce qui perturbe leur fonctionnalité normale et provoque des maladies endocriniennes..

Récemment, les scientifiques arrivent de plus en plus à une conclusion: presque toutes les maladies endocriniennes d'une personne commencent en raison de défaillances de la fonctionnalité de son système immunitaire, qui contrôle toutes les cellules et tous les organes d'une personne..

Maladies endocriniennes: symptômes

Il est impossible de dire quels organes ne peuvent pas être affectés en raison de maladies du système endocrinien, et par conséquent, les symptômes de ces pathologies peuvent simplement étonner l'imagination par leur diversité:
- l'obésité ou, au contraire, une forte perte de poids;
- Arythmie cardiaque;
- fièvre et sensation de chaleur intense;
- hypertension artérielle et maux de tête sévères dans ce contexte;
- transpiration excessive;
- la diarrhée;
- excitabilité excessive;
- faiblesse et somnolence sévères;
- détérioration du cerveau, qui se traduit par des troubles de la mémoire et une perte de concentration;
- soif intense (diabète sucré);
- augmentation de la miction (diabète insipide).

Bien sûr, les symptômes des maladies endocriniennes dépendent de leur type et de leur nature, et vous devez bien le savoir afin de poser un diagnostic correct et opportun..

Maladies endocriniennes: diagnostic

Il est très important pour le médecin, lors du diagnostic, d'identifier toutes les pathologies transférées pouvant être à l'origine d'une maladie endocrinienne. Par exemple, la tuberculose peut entraîner une insuffisance surrénalienne chronique et la pneumonie ou la sinusite peuvent provoquer une inflammation de la glande thyroïde..
En outre, le médecin doit prendre en compte l'hérédité de nombreuses maladies de la glande thyroïde, telles que: thyroïdite auto-immune, diabète sucré et diabète insipide, obésité, goitre toxique diffus.

Souvent, les signes externes caractéristiques sont la preuve d'une maladie endocrinienne ou d'une autre. Par exemple, la grande taille des oreilles, des lèvres, du nez peut indiquer la présence d'acromégalie, un changement dans la configuration du cou parle de la pathologie de la glande thyroïde, avec le nanisme de l'hypophyse, une très faible croissance d'une personne est observée (120-130 cm), et avec le gigantisme, au contraire, élevé (plus 2000 cm.). L'état de la peau peut également indiquer des maladies du système endocrinien. Par exemple, une hyperpigmentation de la peau et des muqueuses avec des dépôts de mélonine dans les zones des lignes palmaires peut indiquer une insuffisance surrénalienne, la présence de lésions fongiques et de pustules est souvent trouvée dans le diabète sucré, la fragilité et la perte de cheveux se produisent dans l'hypothyroïdie. Un changement de la croissance normale des cheveux indique un déséquilibre hormonal, et cela se manifeste dans le syndrome d'Itsenko-Cushing.

La palpation normale est un moyen assez efficace de diagnostiquer certaines maladies endocriniennes. Par exemple, la glande thyroïde, qui est normale, n'est généralement pas palpable, lors du tapotement (percussion), le goitre rétrosternal est bien détecté, et lors de l'écoute (auscultation), un goitre toxique diffus.

Entre autres, diverses méthodes instrumentales et de laboratoire sont largement utilisées pour diagnostiquer les maladies endocriniennes:
- méthode radioimmunologique (utilisant des matières radioactives pour déterminer la quantité d'une hormone);
- Examens aux rayons X;
- imagerie par résonance magnétique et calculée;
- examens échographiques;
- test de glycémie.

Maladies endocriniennes chez les enfants

Ces dernières années, le nombre d'enfants atteints de maladies endocriniennes a considérablement augmenté et ces tristes statistiques ont tendance à augmenter..

Le système endocrinien, comme le système immunitaire et le système nerveux, est posé chez une personne au cours de ses 12 à 14 premières semaines de développement intra-utérin et, bien sûr, toute pathologie (principalement immunitaire) de la mère affecte sa formation et son développement ultérieur..
Il faut dire que le système endocrinien comprend la glande thymus, qui est un organe du système immunitaire, et exerce une activité immunologique: c'est en elle que se déroule la différenciation des cellules immunitaires, qui assurent la fonctionnalité normale du système endocrinien - c'est une telle cyclicité "fermée", qui parle de "causalité "l'état du système immunitaire dans l'apparition de maladies endocriniennes.

La pathologie du thymus, en règle générale, se manifeste dans l'oreille à 1 à 4 ans de la vie d'un enfant. Ce sont des enfants avec un statut immunitaire très faible et peuvent être facilement identifiés par les signes suivants:
- se fatiguer rapidement en nourrissant;
- agité;
- faible tonus musculaire;
- dormir beaucoup;
- grandir mal et prendre du poids lentement;
- tabouret instable.
Le dysfonctionnement de la glande thymus peut se manifester dans n'importe quelle maladie endocrinienne et pas seulement dans le système endocrinien.

Les maladies des glandes surrénales surviennent, généralement à l'adolescence et la raison en est le plus souvent des maladies infectieuses (encore une fois, une défaillance du système immunitaire).

Le diabète sucré chez les enfants est, en règle générale, de nature héréditaire et se manifeste par des maux de tête, des vomissements, une faiblesse, une léthargie, des rhumes fréquents et le traitement consiste, tout d'abord, à restaurer la fonctionnalité normale du système immunitaire..

Les maladies endocriniennes chez les enfants se trouvent dans tout le «spectre» comme chez les adultes, mais il est nécessaire de les traiter, en tenant compte du fait qu'à ce moment, le corps de l'enfant est encore en formation, incl. ses trois systèmes principaux: immunitaire, nerveux et endocrinien et donc la thérapie complexe «douce» et les mesures préventives sont ici mises en avant.

Traitement des maladies endocriniennes

Il existe de nombreuses maladies du système endocrinien et chacune a sa propre méthode de traitement, qui dépend de nombreux facteurs: la nature de la maladie, son stade, sa localité, le statut immunitaire du patient et les caractéristiques individuelles de son corps. L'objectif du traitement de toute maladie endocrinienne: correction des troubles hormonaux, obtention d'une rémission stable et aussi durable de ces pathologies et, à terme, leur disparition complète.

Disons tout de suite que le traitement le plus efficace des maladies endocriniennes est une thérapie complexe de deux systèmes: les systèmes immunitaire et endocrinien. Comme nous l'avons déjà dit, le thymus est un «organe commun» de ces systèmes, qui est engagé dans «l'entraînement» (différenciation) des cellules immunitaires de l'organisme, qui à leur tour contrôlent et assurent son développement et son fonctionnement normaux. C'est une donnée très importante! Les dysfonctionnements de la glande thymus se traduisent par des défaillances dans la fonctionnalité des systèmes immunitaire et endocrinien, qui se manifeste par incl. et dans les maladies endocriniennes.

Actuellement, il existe une préparation immunitaire qui remplace avec beaucoup de succès
la fonction du thymus est un facteur de transfert. La base de cet immunomodulateur est formée par les molécules immunitaires du même nom, qui, entrant dans l'organisme, remplissent trois fonctions:
- éliminer les perturbations des systèmes endocrinien et immunitaire;
- étant des particules d'information (de même nature que l'ADN), les facteurs de transfert «enregistrent et stockent» toutes les informations sur les agents étrangers qui envahissent le corps, et lorsqu'ils ré-envahissent, «transmettent» ces informations au système immunitaire, qui neutralise ces antigènes;
- éliminer tous les effets secondaires causés par l'utilisation d'autres médicaments.

Il existe toute une gamme de cet immunomodulateur, dont Transfer Factor Advance et Transfer Factor Glucoach sont utilisés dans le programme Endocrine System pour la prévention des maladies endocriniennes. Selon les estimations de nombreux scientifiques célèbres à ces fins, il n'y a pas de meilleur médicament.

© 2009-2019 Facteur de transfert 4Life. Tous les droits sont réservés.
plan du site
Site officiel Ru-Transferfactor.
Moscou, st. Marxiste, 22 ans, bâtiment 1, bureau 505
Tél: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

© 2009-2020 Transfer Factor 4Life. Tous les droits sont réservés.

Site officiel Ru-Transfer Factor. Moscou, st. Marxiste, 22 ans, bâtiment 1, bureau 505
Tél: 8 800 550-90-22, 8 (495) 517-23-77

Maladies endocriniennes: liste, symptômes, signes et traitement

30 septembre 2019

  • Les organes de sécrétion internes sont de deux types
    • Mixte
    • Endocrine
  • Portée de la neuroendocrinologie
  • Symptômes des maladies endocriniennes
  • Liste des maux
  • Diagnostic des maladies endocriniennes
    • Analyses
  • Traitement des maladies endocriniennes
  • Méthodes de préservation de la santé
  • Conclusion

Des glandes spéciales sont impliquées dans la création d'hormones, qui représentent la structure hormonale. Les substances biologiques sont transportées avec le sang, entrant dans les cellules et les viscères du corps, afin de réguler leurs fonctions.

Les organes de sécrétion internes sont de deux types

Mixte

  • parathyroïde - régule la motricité;
  • pancréas - participe à la digestion et sécrète également du glucagon et de l'insuline;
  • le thymus produit des cellules immunitaires;
  • les testicules et les ovaires sécrètent de la testostérone, de la progestérone, des œstrogènes;
  • paraganglia, fonctionnant sans échec, empêchent le développement de néoplasmes.

Endocrine

  • thyroïde - est responsable des structures immunitaires et nerveuses. Les problèmes de thyroïde entraînent des troubles mentaux, des problèmes avec le tube digestif;
  • surrénale - produit de la noradrénaline et de l'adrénaline. Leur pénurie conduit à une détérioration des fonctions protectrices et un excès conduit à l'apparition de néoplasmes;
  • la glande pinéale à l'état normal ne permet pas le développement de tumeurs ou de diabète sucré;
  • la glande pituitaire et les noyaux du cerveau exercent un contrôle sur toute la structure.

Tout problème de fonctionnalité peut devenir le début de processus pathologiques neuroendocriniens.

Portée de la neuroendocrinologie

  • Régulation du métabolisme.
  • Développement général du corps.
  • Assurer la fonctionnalité des organes.
  • Normalisation de l'état mental.
  • Service complet des fonctions reproductives.

Intéressant! La vitamine D. est connue pour être produite lorsqu'elle est exposée au soleil. Les scientifiques ont constaté que la production de testostérone augmente également..

Symptômes des maladies endocriniennes

Les problèmes affectent l'état général et, par conséquent, les maladies du système endocrinien ne peuvent pas être détectées immédiatement. La raison principale est un échec de la production de substances hormonales, par exemple s'il y en a trop ou trop peu. Pour détecter la maladie, vous devez comprendre les symptômes:

  • transpiration excessive;
  • problèmes de poids, par exemple une forte augmentation ou diminution;
  • se sentir fatigué qui ne disparaît pas même après le repos;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • problèmes de mémoire;
  • augmentation de la température sans raison;
  • changements cutanés tels que l'acné, la peau sèche ou grasse;
  • essoufflement, augmentation de la fréquence cardiaque;
  • maux de tête, pics de pression;
  • bouche sèche;
  • problèmes avec le tractus gastro-intestinal;
  • croissance disproportionnée des bras ou des jambes;
  • cycle irrégulier chez les filles.

Quel que soit le changement détecté dans le système endocrinien, les médecins conviennent que le principal facteur de l'événement est l'hérédité, ainsi que les mauvaises habitudes, une mauvaise alimentation, le stress et l'environnement..

Liste des maux

La liste de toutes les maladies est large, il est important de réparer l'une d'elles à temps et de la guérir. Les affections des organes du système endocrinien comprennent:

  • diabète sucré - manque d'insuline; diabète insipide - une carence en vasopressine, qui contrôle la quantité de liquide dans le corps.
  • goitre - carence en iode;
  • gigantisme - un excès de somatotropine;
  • hypothyroïdie - un manque de substances thyroïdiennes;
  • syndrome d'hypercortisolisme - travail excessif des glandes surrénales.

Intéressant! La sérotonine est responsable de la bonne humeur, de la mémoire et des performances.

Diagnostic des maladies endocriniennes

Afin de noter les violations du fonctionnement des organes internes, pour commencer à lutter contre la maladie, vous devez contacter un endocrinologue et être examiné http://www.semashko.com/endokrinologicheskoe-otdelenie. Le médecin ordonnera des dons de sang et d'urine pour déterminer le taux de sucre et d'hormones dans les échantillons. Le résultat montrera si le patient souffre de diabète sucré, expliquera les problèmes de cycle chez la femme et si les glandes fonctionnent correctement. De plus, un examen échographique peut être prescrit pour détecter des maladies des glandes endocrines et, dans des cas particuliers, des rayons X ou une tomographie.

Analyses

Pour comprendre la problématique, ainsi que pour obtenir un résultat précis, il est nécessaire de se préparer aux analyses. Quelques jours avant l'événement à venir, arrêtez d'utiliser des médicaments, de l'alcool, excluez toute activité. En outre, il convient de rappeler que le matériel est pris tôt le matin à jeun..

Traitement des maladies endocriniennes

Une fois la maladie du système endocrinien détectée, un traitement est prescrit. Le choix de l'option la plus efficace dépend de l'endroit exact où l'écart par rapport à la norme s'est produit, de la gravité de la maladie et de l'âge du patient..

  • Médicaments, vitamines et hormones.
  • Homéopathie.
  • Magnéto et physiothérapie.
  • Chirurgie (tumeurs).
  • Thérapie immunitaire, utilisée pour soulager les symptômes de la maladie du système endocrinien, ainsi que pour assurer une rémission stable.

Méthodes de préservation de la santé

Afin de réduire le risque de maladie, il est nécessaire de procéder à la prévention.

  • La base est une alimentation saine. Inclure les légumes, les fruits, les céréales, riches en vitamines et minéraux dans l'alimentation. Élimine les gras, les frits, les épicés et réduit également la consommation de sucre.
  • Le sport est un gage de santé et, par conséquent, une activité physique légère ne fera pas de mal.
  • Éviter les cigarettes et les boissons alcoolisées.
  • Ne vous exposez pas aux effets nocifs de la nature, tels qu'une exposition prolongée au soleil.
  • Réduire le stress.
  • L'utilisation de phytopréparations.
  • Un sommeil de qualité.
  • Chambre régulière pour un endocrinologue.

Toutes ces méthodes réduiront à zéro le risque de développer des maladies du système endocrinien, par exemple des problèmes métaboliques. De plus, le spécialiste peut prescrire des médicaments de soutien contenant de l'iode et des oligo-éléments bénéfiques..

Fait intéressant! L'hormone de croissance a également des effets anti-âge. Par exemple, une étude sur un groupe de personnes âgées a montré que ceux qui avaient des niveaux élevés de cette substance se maintenaient en excellente forme physique et mentale..

Conclusion

Lorsque les premiers signes indiquant des maladies du système endocrinien sont détectés, l'essentiel est que la thérapie ait commencé à temps. Cela aidera à contrôler le changement, à éliminer ses signes. Les mesures préventives sont applicables non seulement pour ceux qui ont une prédisposition aux maladies du système nerveux, car de telles pathologies peuvent apparaître chez n'importe quel patient. Des écarts mineurs entraînent des conséquences dangereuses.

Source: NUZ "ROAD CLINICAL HOSPITAL IM. N. A. SEMASHKO À ST.LUBLINO JSC "Chemins de fer russes"

Maladies du système endocrinien

Le système endocrinien est représenté par les glandes endocrines. Les substances qu'ils produisent sont appelées hormones. Ils régulent le travail des organes individuels, des systèmes physiologiques et du corps dans son ensemble. Avec un manque ou un excès persistant d'hormones, des maladies endocriniennes se développent.

Liste des pathologies hormonales:

Nom de la maladieBrève description
Crise d'AddisonRéduire ou arrêter la sécrétion d'hormones surrénales. Crampes, douleurs abdominales, perte d'appétit, vomissements, nausées, odeur d'acétone de la bouche, pression artérielle basse, impuissance.
Adénome thyroïdienNéoplasme bénin dans les tissus organiques. Caractérisé par une perte de poids, une transpiration, une tachycardie, une faiblesse.
AcromégalieHypertrophie pathologique de certaines parties du corps, associée à une sécrétion excessive d'hormone de croissance. La maladie provoque une tumeur de l'hypophyse antérieure.
Maladie d'Itsenko-CushingTrouble neuroendocrinien résultant de lésions du système hypothalamo-hypophysaire, sécrétion excessive d'ACHT (hormone adrénocorticotrope), hyperfonction surrénalienne secondaire. L'obésité, le dysfonctionnement sexuel, le diabète sucré, l'ostéoporose sont les principaux symptômes de la pathologie.
GigantismeHauteur anormale causée par un excès d'hormone de croissance (somatotropine) produite par l'hypophyse antérieure.
Hyperinsulinisme (hypoglycémie)(hypoglycémie)

La pathologie est caractérisée par une teneur élevée en insuline dans le sang et une diminution du taux de glucose. La condition causée par un dysfonctionnement du pancréas se manifeste sous la forme d'étourdissements, de faiblesse, de tremblements, d'augmentation de l'appétit. Hyperthyroïdie (thyrotoxicose)Augmentation de la fonction sécrétoire de la thyroïde (concentration élevée d'hormones thyroïdiennes T3 et T4). Provoque une accélération du métabolisme ("feu métabolique"). HypogonadismeUn syndrome clinique associé à une activité sécrétoire insuffisante des gonades et à une violation de la synthèse des hormones sexuelles. La condition s'accompagne d'un sous-développement des organes génitaux, de caractéristiques sexuelles secondaires, de troubles métaboliques. Syndrome hypothalamiqueComplexe de troubles endocriniens, métaboliques et végétatifs associés à un dysfonctionnement hypothalamique. La pathologie est caractérisée par une prise de poids, des sautes d'humeur, des irrégularités menstruelles, une augmentation de l'appétit et de la soif. HypothyroïdiePathologie associée à une fonction thyroïdienne insuffisante. Le métabolisme ralentit, la faiblesse, la somnolence, le ralentissement de la parole, la prise de poids s'expriment. Nanisme hypophysaireManque d'hormone de croissance associé à un dysfonctionnement de l'hypophyse antérieure, déficit congénital en hormone de croissance. La maladie est caractérisée par une petite taille anormale (nanisme), un faible développement physique. Goitre euthyroïdien diffusExcroissance du tissu thyroïdien sans perturber ses fonctions. Avec une augmentation significative de la taille, il y a un défaut cosmétique, une sensation de pression dans le cou. Maladies par carence en iode de la glande thyroïdeLe manque d'iode perturbe la synthèse des hormones T3 et T4. La taille de la glande thyroïde augmente, le poids corporel augmente, la mémoire se détériore, une fatigue chronique se développe. Diabète insipide («diabète»)Il se développe avec un manque d'hormone antidiurétique (ADH) ou une résistance rénale à celle-ci. Une grande quantité d'urine est excrétée, une soif insatiable se développe ObésitéLa maladie se développe en raison d'un déséquilibre entre l'apport et les dépenses énergétiques. Le poids corporel augmente de plus de 20 kg. La formation pathologique de dépôts graisseux est associée à une violation de la régulation hypothalamo-hypophysaire du comportement alimentaire. ProlactinomeUne tumeur hormonale active de la glande pituitaire. Produit de grandes quantités de prolactine. Un excès d'hormone se manifeste par une formation excessive de lait maternel, un dysfonctionnement du cycle menstruel chez la femme et un dysfonctionnement sexuel chez l'homme.. Diabète
Troubles métaboliques associés à une carence en insuline et à une augmentation de la concentration de glucose. Elle se caractérise par une soif intense, une augmentation de l'appétit, une faiblesse, des étourdissements, une mauvaise régénération tissulaire. ThyroïditeInflammation du tissu thyroïdien. Manifesté par pression, douleur dans le cou, difficulté à avaler, voix rauque. PhéochromocytomeTumeur de la médullosurrénale, sécrète de grandes quantités de catécholamines. Manifesté par une pression artérielle élevée et des crises hypertensives. Infertilité endocrinienneUn complexe de troubles hormonaux qui conduisent à un manque d'ovulation chez la femme et à une diminution de la qualité du sperme chez l'homme. Elle est causée par des dysfonctionnements de la thyroïde, des gonades, de l'hypothalamus, de l'hypophyse.

Causes des pathologies

Les maladies hormonales surviennent pour diverses raisons:

  • prédisposition génétique;
  • dommages aux glandes endocrines à la suite de maladies infectieuses;
  • pathologies congénitales des glandes endocrines;
  • hémorragie ou circulation altérée dans les tissus des organes qui sécrètent des hormones;
  • inflammation qui provoque une perturbation hormonale;
  • lésions auto-immunes;
  • tumeurs des glandes endocrines.


Le développement de maladies du système endocrinien provoque des facteurs:

Que sont les maladies endocriniennes

Fondation Wikimedia. 2010.

  • Et plus
  • L'endométrite

Voyez ce que sont les «maladies endocriniennes» dans d'autres dictionnaires:

MALADIES ENDOCRINES - un groupe de maladies humaines causées par une altération de la fonction des glandes endocrines; sujet d'étude de l'endocrinologie... Grand dictionnaire encyclopédique

Maladies endocriniennes - MALADIES ENDOCRINIÈRES, maladies humaines causées par une altération de la fonction des glandes endocrines (par exemple, la glande thyroïde dans la thyrotoxicose); le sujet de l'endocrinologie.... Dictionnaire encyclopédique illustré

maladies endocriniennes - un groupe de maladies humaines causées par une altération de la fonction des glandes endocrines; le sujet de l'endocrinologie. * * * MALADIES ENDOCRINIENNES MALADIES ENDOCRINIENNES, un groupe de maladies humaines causées par un dysfonctionnement des glandes...... Dictionnaire encyclopédique

MALADIES ENDOCRINIÈRES - un groupe de maladies humaines causées par une fonction altérée des glandes int. sécrétion; le sujet de l'endocrinologie... Sciences naturelles. Dictionnaire encyclopédique

MALADIES ENDOCRINIÈRES - [voir. endo grec Je sépare le krino, je distingue] un groupe de maladies humaines causées par une fonction altérée des glandes endocrines; le sujet d'étude de l'endocrinologie... Psychomotricité: dictionnaire-référence

Maladies gynécologiques - maladies des organes génitaux féminins. Les maladies inflammatoires les plus courantes des organes génitaux. Selon le type de microbe de l'agent pathogène, on distingue des non-spécifiques, des spécifiques (candidose, tuberculose, chlamydia,...... Encyclopédie sexologique

Système endocrinien - Les principales glandes endocrines (à gauche un homme, à droite une femme): 1. Épiphyse (appelée système endocrinien diffus) 2. Glande pituitaire 3. Glande thyroïde 4... Wikipedia

Lemod - Principe actif ›› Méthylprednisolone * (Methylprednisolone *) Nom latin du Lemod ATC: ›› H02AB04 Méthylprednisolone Groupe pharmacologique: Glucocorticoïdes Classification nosologique (CIM 10) ›› A16 Tuberculose respiratoire, pas...... Dictionnaire des médicaments

Dexaméthasone - Article d'instructions. Le texte de cet article reprend presque entièrement les instructions d'utilisation du médicament fournies par son fabricant. Cela viole la règle d'irrecevabilité des instructions dans les articles encyclopédiques. Aussi... Wikipedia

Endocrinologie - (de Endo. Grec. Kríno Je sépare, isole et. Logy est la science de la structure et de la fonction des glandes endocrines (glandes endocrines), les hormones qu'elles produisent, les modes de formation et d'action sur le corps des animaux et des humains. E. clinique...... Grand Soviet encyclopédie

Maladies endocriniennes

Les maladies endocriniennes sont des pathologies résultant d'une perturbation du fonctionnement normal des glandes endocrines. Toutes les maladies du système endocrinien se développent à la suite d'un hyperfonctionnement (synthèse excessive d'hormones), d'un hypofonctionnement (production insuffisante d'hormones) ou d'un dysfonctionnement (dysfonctionnement) des organes endocriniens.

Causes des maladies endocriniennes

Toutes les maladies des glandes endocrines surviennent à la suite d'une exposition aux raisons suivantes:

  • excès de brouhaha;
  • manque d'hormones;
  • production d'hormones anormales;
  • violation de la production et de la livraison d'hormones;
  • résistance hormonale.

La raison d'une synthèse insuffisante des hormones peut être:

  • inflammation des glandes endocrines (par exemple, diabète ou pancréatite);
  • prédisposition héréditaire;
  • complications après les maladies infectieuses transférées des organes endocriniens;
  • l'effet des radiations ou des substances toxiques sur les organes de sécrétion interne;
  • échec immunitaire;
  • un manque d'un certain nombre de substances essentielles dans le corps (par exemple, un manque d'iode entraîne une diminution de la fonction thyroïdienne).

La raison de l'hyperfonctionnement d'une glande particulière peut être:

  • sa stimulation excessive;
  • synthèse d'hormones similaires par différents tissus et glandes.

La résistance aux influences hormonales est généralement héréditaire. Les raisons exactes du développement d'une telle résistance sont actuellement inconnues..

Des hormones anormales défectueuses dans le système endocrinien sont rarement produites. Ce phénomène est généralement causé par une mutation génique..

Dans certains cas, le corps échoue et le système immunitaire commence à lutter contre ses propres cellules, ce qui conduit à la destruction de la glande endocrine et à son incapacité à remplir ses fonctions. Ces causes de maladies endocriniennes sont appelées auto-immunes..

Classification des maladies endocriniennes

Les maladies des organes endocriniens sont réparties dans les groupes suivants:

1. Pathologie de l'hypophyse et de l'hypothalamus:

  • diabète insipide;
  • gigantisme et acromégalie;
  • hyperprolactinémie;
  • prolactinome;
  • Maladie d'Itsenko-Cushing.

2. Maladies des glandes sexuelles chez la femme:

  • PMS;
  • perturbations du cycle;
  • Syndrome de Stein-Leventhal.

3. Maladies de la glande thyroïde:

  • hypothyroïdie;
  • cancer de la thyroïde;
  • hyperthyroïdie;
  • goitre (nodulaire, endémique, toxique);
  • thyroïdite (subaiguë, auto-immune);
  • adénome thyrotoxique.

4. Maladies des glandes surrénales:

  • insuffisance chronique;
  • tumeurs (hormono-actives).

5. Maladies du pancréas:

  • Diabète.

Symptômes de la maladie endocrinienne

Les maladies endocriniennes se manifestent de différentes manières, car on peut parler de pathologies de plusieurs glandes endocrines à la fois.

Souvent, le patient n'attache pas d'importance à certains des symptômes, les attribuant à la fatigue, à la suralimentation ou au stress. En conséquence, la maladie progresse, ce qui complique le traitement ultérieur et aggrave le pronostic..

Voici les symptômes les plus courants qui caractérisent les maladies des glandes endocrines:

- fatigue sans cause, sensation de faiblesse et de faiblesse;

- un changement brusque de poids dans un sens ou dans l'autre;

- tachycardie, douleur cardiaque;

- maux de tête, hypertension;

- sensation constante de soif;

- augmentation de l'irritabilité nerveuse.

Diagnostic des maladies endocriniennes

En règle générale, il est impossible de diagnostiquer indépendamment l'une ou l'autre pathologie des organes de sécrétion interne en raison de la non-spécificité des symptômes. En cas de suspicion, vous devez demander l'aide d'un endocrinologue qui effectuera les examens nécessaires, diagnostiquera et prescrira un traitement adéquat.

Les maladies du système endocrinien sont diagnostiquées à l'aide des techniques suivantes:

1. Enquête - menée pour découvrir les causes des maladies endocriniennes et comprendre le mécanisme de leur développement.

2. Examen externe. Un médecin expérimenté peut déjà poser un diagnostic préliminaire dès le premier rendez-vous, en analysant l'état des cheveux et de la peau du patient, en notant une croissance atypique des cheveux, une augmentation de la glande thyroïde, etc..

3. Palpation. Habituellement, une technique similaire est utilisée pour diagnostiquer les maladies thyroïdiennes..

4. Les maladies des organes endocriniens peuvent être identifiées à l'aide des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire suivantes:

  • Ultrason;
  • CT et IRM;
  • radiographie;
  • recherche sur les radio-isotopes;
  • test de glycémie et un certain nombre d'autres.

Traitement des maladies endocriniennes

Il existe de nombreuses maladies des organes endocriniens, et chacune d'elles est traitée à sa manière. Lors du choix d'un schéma thérapeutique, le médecin prête attention à la localisation du processus pathologique, au stade et à la nature de l'évolution de la maladie, à l'état du système immunitaire du patient et aux caractéristiques individuelles de son corps.

Le traitement des maladies endocriniennes est effectué afin d'obtenir les résultats suivants:

  • restauration de la synthèse normale des hormones;
  • obtenir la rémission de la maladie, lorsque les changements positifs de l'état de santé du patient deviennent persistants (idéalement, il est souhaitable de parvenir à un rétablissement complet).

Le plus efficace est le traitement complexe des maladies des organes de sécrétion interne, qui comprend la thérapie endocrinienne et immunitaire.

L'organe le plus important du corps humain, qui est responsable de la création de l'immunité cellulaire et affecte les processus métaboliques dans le corps (y compris le métabolisme hormonal), est le thymus, également appelé thymus..

C'est dans cet organe que les cellules immunitaires du corps mûrissent. En cas de dysfonctionnements du thymus, non seulement une diminution de la défense immunitaire du corps se produit, mais également le travail des organes endocriniens est perturbé, ce qui peut conduire au développement de diverses pathologies.

Heureusement, la médecine moderne ne reste pas immobile et il existe aujourd'hui sur le marché libre un médicament qui aide le thymus à fonctionner normalement et, si nécessaire, double ses fonctions..

Ce médicament est appelé facteur de transfert. Il est basé sur des molécules immunomodulatrices qui, lorsqu'elles pénètrent dans l'organisme du patient, ont l'effet complexe suivant:

  • éliminer les effets secondaires possibles associés à la prise d'autres médicaments;
  • se souvenir des informations sur les micro-organismes pathogènes qui pénètrent dans le corps humain et, lorsqu'ils réapparaissent, activent immédiatement le système immunitaire pour les combattre;
  • éliminer les perturbations des systèmes immunitaire et endocrinien.

À ce jour, toute une gamme de Transfer Factor a été créée pour toutes les occasions. Pour les maladies du système endocrinien, les plus efficaces sont le facteur de transfert Glucoach et le facteur de transfert Advance.

Prévention des maladies endocriniennes

Afin de minimiser la probabilité de développer des maladies endocriniennes, les recommandations suivantes doivent être observées:

  • bien manger, mener une vie active;
  • refuser de mauvaises habitudes;
  • traiter en temps opportun les maladies infectieuses et les pathologies d'autres origines, qui peuvent nuire à l'état du système endocrinien;
  • si possible, éviter l'exposition à des facteurs environnementaux nocifs (rayonnement ultraviolet, composés chimiques, etc.);
  • si des symptômes suspects sont détectés, vous devez immédiatement contacter un endocrinologue et subir des examens prescrits par un spécialiste.

Si une maladie des organes endocriniens est détectée, il est nécessaire de respecter strictement le schéma thérapeutique prescrit par le médecin, de suivre toutes ses recommandations. Cela aidera à prévenir le développement de complications et à améliorer la qualité de vie du patient..

La menace fantôme: comment détecter les symptômes des troubles endocriniens

Certaines maladies du système endocrinien sont difficiles à manquer - par exemple, le gigantisme. Lorsque l'hypophyse produit trop d'hormone de croissance, une personne devient très grande: les garçons atteignent 2 mètres à l'âge de 18 ans, les filles - 1 mètre 90 cm Cette maladie s'appelle le gigantisme et une croissance élevée n'est pas son seul symptôme: les personnes qui en souffrent rapidement se fatiguer, souffrir de maux de tête, tomber souvent malade avec des maladies concomitantes allant jusqu'à la cirrhose du foie. Associés au pic de croissance, ces symptômes donnent une image que même les non-professionnels peuvent facilement interpréter. Et c'est bien: la médecine moderne peut protéger les patients souffrant de gigantisme de complications graves et améliorer considérablement leur santé..

Malheureusement, les maladies endocriniennes ne se manifestent pas toujours aussi clairement. Les gens peuvent vivre des années sans prêter attention aux symptômes bénins des problèmes du système endocrinien. On sait, par exemple, que les formes latentes de diabète sucré souffrent deux fois plus de personnes que celles diagnostiquées. Afin de voir un médecin à temps, vous devez avoir une idée générale de ces maladies, de leurs manifestations et de leurs conséquences. L'endocrinologue Tatyana Soluyanova, PhD, chef du département d'endocrinologie, Centre de diagnostic clinique MEDSI sur Belorusskaya, a dit au PM ce que vous devez savoir pour ne pas manquer les signes avant-coureurs..

Qu'est-ce que le «système endocrinien», où se trouve-t-il et pourquoi est-il nécessaire?

Commençons par ce qu'est le système endocrinien. Dans le corps, il est représenté par les glandes endocrines et les cellules endocrines individuelles, dispersées dans presque tous les tissus et organes. Les glandes et les cellules sont impliquées dans la production d'hormones - des substances qui contrôlent de nombreux processus, de la croissance corporelle et de la puberté à la digestion. Les maladies du système endocrinien sont associées à une carence persistante ou à un excès d'hormones.

Pourquoi les maladies du système endocrinien se développent-elles??

Il n'y a pas de réponse unique à cette question. L'hérédité et d'autres maladies, par exemple les maladies auto-immunes, peuvent également déclencher le développement de la maladie. Parfois, les glandes endocrines souffrent d'infections, parfois de traumatismes et d'hémorragies. Nous ne pouvons pas influencer ces facteurs, mais nous pouvons choisir un mode de vie associé à un risque réduit de développer des maladies endocriniennes. La liste des facteurs de risque pour beaucoup d'entre eux comprend le tabagisme, l'obésité, le manque de mobilité, l'abus d'alcool..

Comment savoir que quelque chose ne va pas avec le système endocrinien?

Les symptômes des troubles endocriniens sont souvent similaires à ceux d'autres maladies. Ils peuvent inclure:

  • Changement de poids corporel (obésité et perte de poids);
  • Violations du système cardiovasculaire (troubles du rythme cardiaque, augmentation ou diminution de la pression artérielle);
  • Symptômes neurologiques: fatigue, somnolence, sautes d'humeur, anxiété, perte de mémoire;
  • Troubles de la régulation du système nerveux autonome: transpiration, augmentation ou diminution de la température, sensation de chaleur, tremblements des mains;
  • Troubles du métabolisme des sels minéraux et de l'eau - sécheresse de la peau, des muqueuses, mictions fréquentes et abondantes, sensation de soif intense, gonflement, convulsions.

Aucun des symptômes énumérés n'indique sans ambiguïté une maladie du système endocrinien, et même leur combinaison ne constitue pas une base pour un diagnostic. Mais chacune de ces plaintes est une raison de consulter un médecin. Un endocrinologue sera en mesure de déterminer des méthodes de diagnostic qui aideront à clarifier le diagnostic. Il est très important de ne pas hésiter à consulter un médecin: plus le diagnostic est reçu tôt et le traitement prescrit, moins la maladie aura le temps d'infliger de dommages au corps..

Quelles méthodes de diagnostic un endocrinologue peut-il utiliser??

Pour diagnostiquer et prescrire un traitement adéquat, le médecin peut avoir besoin des résultats de tests sanguins, parfois plusieurs (biochimiques et hormonaux), des résultats d'un examen échographique de la glande thyroïde et des reins. Étant donné que tout le système endocrinien est contrôlé par une partie spéciale du cerveau - la glande pituitaire, l'endocrinologue doit parfois l'examiner également - pour cela, il effectue une imagerie par résonance magnétique du cerveau. Parfois, une tomodensitométrie des reins et des glandes surrénales est nécessaire pour diagnostiquer une maladie rénale. En cas de problèmes avec la glande thyroïde, responsable de l'échange d'iode dans l'organisme, des études de radio-isotopes (scintigraphie) sont effectuées. Pour cela, des isotopes radioactifs de l'iode sont injectés dans le corps du patient par voie intraveineuse ou dans une capsule. Par la distribution du radio-isotope dans le tissu thyroïdien, les médecins concluent quelle partie de la glande ne fait pas son travail.

Dans certains cas, une biopsie est également nécessaire - la collecte de cellules de la glande thyroïde. Les cellules sélectionnées sont envoyées au laboratoire pour recherche; la biopsie permet d'identifier ou d'exclure le cancer.

Les deux groupes les plus courants de maladies endocriniennes sont le diabète sucré et les maladies thyroïdiennes. Nous avons demandé à l'endocrinologue Tatyana Soluyanova de vous en dire plus à leur sujet..

Menace n ° 1: le diabète

Le diabète n'est pas contagieux, mais le nombre de cas augmente si rapidement que les médecins parlent d'épidémie de diabète. Cette maladie peut réduire considérablement la qualité de vie. Dans ce contexte, des complications d'organes vitaux se développent souvent, l'efficacité et la qualité de vie diminuent. Le diabète sucré de types 1 et 2 oblige le patient à modifier son mode de vie: respect strict des recommandations diététiques et augmentation de l'activité physique. Le diabète sucré peut être asymptomatique pendant des années, par conséquent, les médecins recommandent de surveiller attentivement leur état pour les personnes à risque.

Les personnes à risque de développer un diabète sucré sont:

  • Avoir une prédisposition génétique (parents souffrant de diabète);
  • Âge mûr (après 40-45 ans);
  • Avoir un taux de cholestérol élevé;
  • Surpoids ou obèse; le dépôt de graisse sous-cutanée à la taille est particulièrement indicatif: dans le groupe à haut risque, les hommes avec un tour de taille de plus de 94 cm et les femmes avec un tour de taille de plus de 80 cm;
  • Mener une vie sédentaire;
  • Ceux qui souffrent d'hypertension artérielle;
  • Les fumeurs.

Il est recommandé à tous les patients de plus de 45 ans de subir un examen de diagnostic précoce du diabète sucré tous les trois ans, et aux représentants des groupes à risque - chaque année.

Menace n ° 2. Maladies de la glande thyroïde

Parmi les maladies endocriniennes, les maladies de la glande thyroïde occupent la deuxième place de prévalence après le diabète sucré. Cette glande est responsable de la production d'hormones thyroïdiennes, impliquées dans la régulation du métabolisme et de la croissance cellulaire. Le composant le plus important pour ces hormones est l'iode; son excès ou sa carence affecte gravement le corps.

L'apparition de problèmes dans le travail de la glande thyroïde peut être indiquée par des changements tangibles de sa forme et de sa structure (compactage, hypertrophie de la glande), «boule dans la gorge», faiblesse ou fatigue, apparition d'œdème, augmentation du poids corporel, palpitations, troubles du rythme cardiaque, apparition de peau sèche ou sévère transpiration, tremblements des doigts, etc. Mais il est impossible de poser un diagnostic correct sans des méthodes modernes d'examen de la glande thyroïde. Seul un médecin peut diagnostiquer.

Il n'est pas toujours possible de prévenir les maladies thyroïdiennes. Mais des facteurs tels qu'une alimentation équilibrée, le renoncement au tabac et l'abus d'alcool, le traitement des conditions médicales sous-jacentes et des contrôles réguliers peuvent réduire considérablement le risque et diagnostiquer rapidement..

Où aller pour être examiné?

Le diagnostic des maladies du système endocrinien est difficile. Nous avons besoin d'endocrinologues compétents, de diagnostics de laboratoire modernes et de recherches sur des équipements médicaux sophistiqués - tomodensitométrie, IRM et échographie. L'examen est plus rapide et plus facile à passer où tout cela est rassemblé en un seul endroit.

Le Centre de diagnostic et de traitement du diabète sucré opère au MEDSI à Belorusskaya. Le Centre fournit des soins aux patients atteints du syndrome métabolique, du prédiabète et du diabète sucré, y compris à l'aide de technologies innovantes - méthodes de traitement extracorporelles.

Le Centre dispose d'un programme spécialisé - Check-up «Prévention du diabète sucré», visant au diagnostic précoce du diabète et de ses complications cardiovasculaires, si:

  • Les proches parents du patient étaient ou sont atteints de diabète sucré;
  • Le patient est en surpoids (en particulier avec la redistribution du tissu sous-cutané dans l'abdomen);
  • Le patient a eu une augmentation de la glycémie et / ou du taux de cholestérol.

Que faire si vous avez reçu un diagnostic de perturbation endocrinienne?

Le diabète sucré ou un dysfonctionnement de la glande thyroïde est désagréable, mais avec un traitement adéquat, la plupart de ces pathologies et d'autres du système endocrinien peuvent être freinées. La plupart de ces maladies ne guérissent pas rapidement, certaines doivent être traitées à vie. Souvent, en cas de troubles du système endocrinien, la supervision d'un médecin, des examens et des tests réguliers sont nécessaires. Par conséquent, dans leur traitement, un rôle important est joué par la confiance entre le médecin et le patient, la mise en œuvre correcte des recommandations du médecin traitant, le mode de vie du patient. Parfois, ces facteurs sont plus importants que la pharmacothérapie. C'est pourquoi, immédiatement après le diagnostic, il est important de trouver un médecin et un centre médical bien équipé où le patient sera observé.

Maladies du système endocrinien - causes et symptômes chez l'homme ou la femme, diagnostic, méthodes de traitement

Qui est endocrinologue

Avec un dysfonctionnement de la glande thyroïde, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments. Seul un spécialiste de profil étroit peut les nommer. L'endocrinologue travaille de manière fructueuse dans une direction donnée, vérifie les fonctions des organes internes qui produisent des hormones ou sont contrôlés par eux. Nous parlons de la thyroïde, du pancréas, du thymus et des gonades, des glandes surrénales, de l'hypothalamus, de l'hypophyse, de la glande pinéale. La correction du déséquilibre hormonal est la tâche principale d'un endocrinologue qui traite en toute sécurité les patients adultes et les enfants.

Ce que traite l'endocrinologue

L'endocrinologue opère dans deux domaines principaux: l'endocrinologie pédiatrique et la diabétologie. Le premier groupe couvre la catégorie d'âge des enfants et adolescents qui, dans un contexte de déséquilibre hormonal, ont des problèmes de développement sexuel. La deuxième direction que prend l'endocrinologue couvre des pathologies aiguës et chroniques telles que le diabète sucré et les complications qui peuvent provoquer une affection caractéristique. La maladie est difficile à traiter, elle peut être congénitale, acquise.

D'autres groupes de maladies traitées par l'endocrinologue sont présentés ci-dessous:

  1. Acromégalie - production accélérée d'hormone de croissance.
  2. Maladie d'Itsenko-Cushing avec des dommages importants aux fonctions des glandes surrénales.
  3. Diabète insipide acquis dans le contexte de maladies évolutives de l'hypothalamus et de l'hypophyse.
  4. Thyroïdite auto-immune - une maladie lorsque, avec une carence en iode, la glande thyroïde est pathologiquement hypertrophiée.
  5. Pathologies avec altération progressive du métabolisme calcique.
  6. L'obésité, qui survient également chez les femmes, les enfants et les hommes dans un contexte de déséquilibre hormonal.
  7. L'ostéoporose est un diagnostic qui s'accompagne d'une diminution de la densité des structures osseuses dans le contexte d'une violation de la concentration d'hormones.

Avec quoi vont-ils chez un endocrinologue?

Si un patient éprouve une sensation de soif insupportable, tout en se plaignant de mictions fréquentes, il est possible qu'une maladie endocrinienne telle que le diabète insipide prévale dans son corps. Dans une situation aussi difficile, un endocrinologue aidera - qui il est et ce qui guérit est déjà connu. N'hésitez pas avec une visite, sinon la maladie devient chronique. Par conséquent, une visite chez un endocrinologue est appropriée dans les tableaux cliniques suivants:

  • syndrome adrénogénital;
  • maladies auto-immunes;
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien;
  • formations nodulaires dans la glande thyroïde;
  • insuffisance surrénalienne aiguë et chronique;
  • trouble du métabolisme lipidique.

Dysfonctionnement thyroïdien

Maladies endocriniennes affectant la glande thyroïde:

  • goitre (associé à la prolifération des tissus glandulaires). Il existe plusieurs types de goitre - endémique, sporadique, diffus, nodulaire, colloïdal, parenchymateux. A partir du type de trouble endocrinien chez les femmes ou les hommes, une liste de problèmes émergents est déterminée;
  • hyperthyroïdie. Ce syndrome se produit dans le contexte d'un hyperfonctionnement de la glande;
  • hypothyroïdie. Elle est associée à une carence persistante en hormones produites par la glande thyroïde. Avec une carence prononcée chez les adultes, une maladie telle que le myxœdème se développe, chez les enfants - le crétinisme.

Problèmes de croissance

Le deuxième trouble endocrinien le plus courant chez l'enfant est associé à la glande thyroïde. Cette glande commence à se former avant même la naissance du bébé. On pense que chez un fœtus de 36 semaines, la glande thyroïde peut remplir les mêmes fonctions que chez un adulte. Cependant, en volume, il est encore relativement faible; le fer atteint le pic de croissance chez les adolescents..

Il arrive que la glande thyroïde soit en retard de croissance, mais en même temps, elle fait face à son travail, produisant la quantité d'hormones requise. En raison de facteurs provocateurs (maladies infectieuses, stress), ses capacités compensatoires sont épuisées et une hypothyroïdie se développe - un manque d'hormones thyroïdiennes. Il est lourd de puberté retardée, de troubles de la mémoire, d'une forte diminution de l'attention, de sauts de poids inadéquats et de dépression.

!Une baisse des résultats scolaires (avec la même diligence), des frissons constants, une pâleur, un visage gonflé, des cheveux cassants sont tous des symptômes indirects de l'hypothyroïdie. Si vous en remarquez au moins deux, emmenez l'enfant chez un endocrinologue.

Maladies endocriniennes

Informations supplémentaires: diabète sucré, diabète insipide, thyréotoxicose, hypothyroïdie, acromégalie, maladie de Cushing, maladie d'Addison et hypogonadisme

Les maladies endocriniennes sont une classe de maladies qui résultent d'un trouble d'une ou plusieurs glandes endocrines. Les maladies endocriniennes sont basées sur une hyperfonction, une hypofonction ou un dysfonctionnement des glandes endocrines..

Apudomes

Les apudomes sont des tumeurs émanant d'éléments cellulaires situés dans divers organes et tissus (principalement des cellules d'îlots (endocrines) du pancréas, des cellules d'autres parties du tractus gastro-intestinal, des cellules C de la glande thyroïde) qui produisent des hormones polypeptidiques. Les types d'apudomes suivants sont actuellement décrits:

  • VIPoma;
  • Gastrinome;
  • Glucagonoma;
  • Carcinoïde;
  • Neurotensinome;
  • PPoma;
  • Somatostatine

Syndrome de Vipom

Le VIPoma (syndrome de Werner-Morrison, choléra pancréatique, syndrome de diarrhée aqueuse-hypokaliémie-achlorhydrie) se caractérise par la présence de diarrhée aqueuse et d'hypokaliémie résultant d'une hyperplasie des cellules des îlots ou d'une tumeur, souvent maligne, provenant des cellules des îlots du pancréas (généralement le corps et la queue), qui sécrètent un polypeptide intestinal vasoactif (VIP). Dans de rares cas, le VIPoma peut survenir dans les ganglioneuroblastomes, localisés dans l'espace rétropéritonéal, les poumons, le foie, l'intestin grêle et les glandes surrénales, survenant dans l'enfance et sont généralement bénins. La taille des VIPomes pancréatiques est de 1... 6 cm Dans 60% des cas de néoplasmes malins au moment du diagnostic, il existe des métastases. L'incidence du VIPoma est très faible (1 cas par an pour 10 millions de personnes) ou 2% de toutes les tumeurs endocrines du tractus gastro-intestinal. Dans la moitié des cas, la tumeur est maligne. Le pronostic est souvent défavorable.

Gastrinome

Avec l'hyperplasie des cellules G, un gastrinome se forme - une tumeur bénigne ou maligne localisée dans le pancréas, le duodénum ou le jéjunum, ou même dans les ganglions lymphatiques péripancréatiques, à la porte de la rate ou de la paroi de l'estomac. Cette tumeur produit plus de gastrine, une hypergastrinimie se produit, ce qui, grâce au mécanisme de stimulation des cellules pariétales, provoque une production excessive d'acide chlorhydrique et de pepsine. Dans une situation normale, les cellules G sous l'influence de l'acide chlorhydrique inhibent la production de gastrine, mais le facteur d'acidité n'affecte pas les cellules G par la gastrine. En conséquence, plusieurs ulcères peptiques de l'estomac, du duodénum ou du jéjunum se développent. La sécrétion de gastrine par les gastrinomes augmente particulièrement fortement après avoir mangé..

Manifestation clinique de l'hypergastrinimie - syndrome de Zollinger-Ellison (type 1).

Glucagonoma

Le glucagonoma est une tumeur, souvent maligne, provenant des cellules alpha des îlots pancréatiques. Elle se caractérise par une dermatose érosive migratoire, une apaphéilite angulaire, une stomatite, une glossite, une hyperglycémie, une anémie normochrome. Il se développe lentement, métastase au foie. Il y a 1 cas sur 20 millions entre 48 et 70 ans, plus souvent chez les femmes.

Un carcinoïde est une tumeur maligne qui survient généralement dans le tractus gastro-intestinal, qui produit plusieurs substances de type hormonal

PPoma

Le PPoma est une tumeur du pancréas qui sécrète le polypeptide pancréatique (PP). Il n'y a pratiquement aucune manifestation clinique. Il est plus souvent diagnostiqué après des métastases hépatiques. Traitement: opératoire, chimiothérapie et symptomatique. Le pronostic dépend du début du traitement.

Somatostatine

Le somatostatine est une tumeur maligne à croissance lente, caractérisée par une augmentation du taux de somatostatine. Cette maladie rare touche des personnes de plus de 45 ans - 1 cas sur 40 millions.

  • somatostatine
    des cellules delta du pancréas et
  • apudome
    , tumeur duodénale sécrétant de la somatostatine.

Diagnostic basé sur la présentation clinique et des taux sanguins élevés de somatostatine. Le traitement est opératoire, chimiothérapeutique et symptomatique. Le pronostic dépend de la rapidité du traitement.

Symptômes pour voir un médecin

Dans certains cas, les signes que le corps donne sont mal interprétés par les parents. Il est nécessaire de consulter un endocrinologue pédiatrique si des symptômes tels que:

  • Crampes musculaires fréquentes.
  • Fractures osseuses fréquentes.
  • Chute de cheveux.
  • Mauvais état des ongles - jaunissement, délaminage.
  • Effritement des tissus dentaires durs.
  • Picotements dans les orteils et les mains.
  • Fatiguabilité rapide.

Ces indicateurs indiquent des pathologies de la glande parathyroïde..

En présence d'un tableau clinique tel que:

  • Somnolence constante.
  • Changements d'humeur soudains.
  • Passage de l'état actif à la fatigue.
  • Yeux exorbités.
  • Gain ou perte de poids déraisonnable.
  • Toux avec bronches claires.
  • Gonflement des paupières.
  • Sensation de constriction dans la gorge.

La fonction thyroïdienne doit être vérifiée.

Il y a probablement un problème avec les glandes surrénales si:

  • Envie d'aliments salés.
  • L'enfant éprouve des nausées, des vomissements.
  • Diminution de l'appétit.
  • Étourdi.
  • Rythme cardiaque lent.
  • Basse pression.
  • Peau d'une teinte foncée dans la zone pliée des coudes, des genoux.

Signes spécifiques indiquant une pathologie du pancréas:

  • Douleur abdominale aiguë qui ne disparaît pas pendant plus d'une heure et demie.
  • Diminution de la douleur lors de la flexion en avant.
  • Nausées et vomissements fréquents.
  • Soif constante.
  • Augmentation de la miction la nuit.
  • Fréquence des furoncles ou de l'orge.

Si un enfant souffre souvent d'ARVI et développe également des processus infectieux et viraux, il est impératif de vérifier l'état de la glande thymus. Elle joue le rôle de protection du corps.

Vous devriez consulter votre médecin si:

  • Les garçons ont des seins qui poussent.
  • Les filles ont des cheveux sur la poitrine, le visage, le ventre.
  • Il y a de l'acné, de l'acné, des comédons.
  • Les filles âgées de 13 à 16 ans ont un cycle menstruel irrégulier.
  • Les garçons âgés de 13 à 16 ans ne «brisent» pas leur voix.
  • Aucun signe de puberté n'apparaît entre 12 et 16 ans.

Ces symptômes indiquent des anomalies dans le développement des testicules et des ovaires..

Les échecs de l'hypophyse sont associés à:

  • augmentation (diminution) de la croissance des enfants en fonction de l'âge.
  • Changement de dents de lait après 9-10 ans.

Symptômes de la maladie endocrinienne.

Les plaintes des patients souffrant de maladies endocriniennes peuvent être très variées. Celles-ci comprennent, par exemple, une perte de poids ou, au contraire, une prise de poids, des plaintes de palpitations cardiaques et des interruptions du travail du cœur, de la fièvre, de la fièvre, une transpiration accrue, une excitabilité accrue, une diarrhée (avec goitre toxique diffus), des maux de tête associés à une augmentation tension artérielle (avec hypercortisolisme, phéochromocytome), faiblesse sévère et faiblesse musculaire (avec insuffisance surrénalienne chronique), diminution de l'attention, somnolence, troubles de la mémoire (avec hypothyroïdie), soif accrue (avec diabète sucré), augmentation persistante des mictions (avec diabète insipide) et beaucoup d'autres.

En un mot, il est difficile de nommer des organes et des systèmes dont les dysfonctionnements ne se produiraient pas dans les maladies du système endocrinien.

Il est également très important ici d'identifier par le médecin les maladies transférées, qui à l'avenir peuvent conduire à des maladies des glandes endocrines. Par exemple, l'insuffisance surrénalienne chronique est souvent la conséquence d'une tuberculose antérieure.

L'hypothyroïdie peut se développer après une résection subtotale de la glande thyroïde pour un goitre toxique diffus. Une inflammation aiguë de la glande thyroïde (thyroïdite) peut se développer à partir d'une pneumonie, d'une amygdalite aiguë ou d'une sinusite.

La découverte d'une histoire familiale est d'une grande importance. La prédisposition héréditaire joue un rôle important dans l'apparition de maladies telles que le diabète sucré, le goitre toxique diffus, l'obésité, le diabète insipide, les maladies auto-immunes des glandes.

Dans certains cas, le lieu de résidence du patient peut affecter la santé. Ainsi, le développement du goitre endémique est causé par une faible teneur en iode dans l'environnement..

Lors de l'examen d'un patient, divers symptômes sont révélés qui permettent de suspecter immédiatement une maladie particulière. Lorsque la glande thyroïde est affectée, des modifications de l'expression faciale sont constatées: un regard effrayé ou en colère associé à un certain nombre de symptômes oculaires (augmentation de la brillance des yeux, élargissement de la fissure palpébrale, clignement rare, affaiblissement de la convergence, hyperpigmentation de la peau des paupières) sont typiques pour les patients atteints de goitre toxique diffus et le visage est chez les patients atteints d'hypothyroïdie. Une augmentation de la taille du nez, des lèvres, des oreilles se retrouve dans l'acromégalie. Lors de l'examen du cou, il est possible de révéler des changements dans sa configuration, ce qui est caractéristique d'une augmentation prononcée de la glande thyroïde..

En outre, avec certaines maladies, il existe certaines caractéristiques physiques des patients. Ainsi, avec le nanisme hypophysaire, il y a une croissance très faible (hommes en dessous de 130 cm, femmes en dessous de 120 cm) tout en conservant les proportions corporelles caractéristiques de l'enfance. Avec le gigantisme, au contraire, une très grande taille - les hommes mesurent plus de 200 cm, les femmes mesurent plus de 190 cm.

Souvent, avec une pathologie endocrinienne, la peau est affectée. Par exemple, une hyperpigmentation de la peau et des muqueuses avec dépôt accru de mélanine dans les lignes palmaires, la circonférence du mamelon est observée dans l'insuffisance surrénalienne chronique. De larges stries de couleur rouge-violet sur l'abdomen et les cuisses sont trouvées chez les patients atteints du syndrome d'Itsenko-Cushing. La peau pâle et froide est typique des patients souffrant d'hypothyroïdie, chaude et à haute élasticité avec un goitre toxique diffus. Une tendance aux lésions cutanées pustuleuses et fongiques apparaît avec le diabète sucré. La peau sèche, la fragilité et la perte de cheveux surviennent avec l'hypothyroïdie.

Dans un certain nombre de maladies, des changements dans la croissance normale des cheveux sont également notés, de sorte que le type féminin se trouve chez les hommes atteints d'eunuchoïdisme, au contraire, le type masculin chez les femmes se manifeste dans le syndrome d'Itsenko-Cushing.

Même avec certaines maladies, des changements dans la distribution de la couche de graisse sous-cutanée sont souvent observés. Par exemple, avec le syndrome d'Itsenko-Cushing, il y a un excès de dépôt de graisse dans le cou, le tronc, l'abdomen et le visage. Une perte de poids des patients est observée avec l'hyperthyroïdie, la thyroïdite auto-immune, le diabète sucré. La prise de poids se produit rapidement avec l'hypothyroïdie.

Le système squelettique change également, il peut y avoir des douleurs osseuses et des fractures pathologiques avec hyperparathyroïdie.

La palpation est un outil précieux pour diagnostiquer les troubles thyroïdiens. Normalement, il n'est généralement pas palpable. Avec la percussion, un goitre rétrosternal peut être détecté. Et avec auscultation de la glande thyroïde - goitre toxique diffus.

Diagnostic et traitement du déséquilibre hormonal

Une personne elle-même peut suspecter de telles pathologies en raison de certains symptômes, mais seul un spécialiste qualifié peut confirmer le diagnostic. Lors du premier rendez-vous, le médecin procède à un examen externe, en tenant compte de la proportionnalité du corps, de l'état de la peau, de la taille de la glande thyroïde et de la nature des poils du corps. Sur la base de ces signes, un spécialiste peut poser un diagnostic primaire..

Lorsqu'il n'y a pas de symptômes visibles de maladie du système endocrinien, le médecin palpe. Si vous sentez la glande thyroïde, vous pouvez identifier un goitre d'une taille ou d'une autre. De plus, des méthodes d'auscultation et de percussion peuvent être utilisées. À partir des procédures de laboratoire et instrumentales, le patient est affecté:

  • examen échographique (échographie) des ovaires, des glandes surrénales, de la glande thyroïde;
  • imagerie par résonance magnétique et tomodensitométrie (IRM et TDM) des glandes endocrines;
  • Examen aux rayons X pour détecter d'éventuelles modifications du tissu osseux;
  • un test sanguin pour le sucre et les hormones;
  • radio-immunoessai avec l'iode 131 pour détecter les pathologies thyroïdiennes.

Le diagnostic de la perturbation hormonale est:

  • Collecte et vérification des antécédents médicaux.
  • Exclusion des tumeurs du système endocrinien.
  • Examen du système reproducteur.

Pour corriger l'état du patient, les médecins utilisent:

  • Médicament. Les vitamines A, E, calcium, sélénium, zinc, potassium, substituts des hormones féminines et masculines sont utilisés. antipsychotiques, remèdes homéopathiques.
  • Intervention chirurgicale. Des opérations sont effectuées pour éliminer les formations kystiques et les tumeurs.
  • Régime correct. Les patients sont aidés à normaliser leur poids corporel grâce à une alimentation équilibrée et à l'exercice.
  • Restauration du régime de travail et de repos.

Quand contacter un endocrinologue

En règle générale, toute maladie s'accompagne de certains symptômes. Si les premiers symptômes alarmants commencent à apparaître, vous devez immédiatement demander conseil à un médecin.

Pour le diabète sucré, les signes suivants sont caractéristiques: bouche sèche, fatigue et somnolence, soif constante, maladies de la peau, infections fongiques, augmentation ou diminution brutale du poids corporel et bien plus encore.

Les troubles de l'activité de la glande thyroïde (en ce qui concerne le syndrome de thyréotoxicose) passent avec des signes tels que transpiration excessive, diminution de l'immunité, irritabilité, augmentation de l'appétit, irrégularités menstruelles. De plus, la fréquence cardiaque augmente, le corps peut à peine tolérer la chaleur et une certaine agitation apparaît. Le syndrome d'hypothyroïdie s'accompagne d'une peau sèche, de cheveux cassants, de troubles de la mémoire, d'une température corporelle basse, de constipation.

L'obésité est caractérisée par les signes suivants - diminution de la puissance et de la libido, rythme cardiaque fréquent, faiblesse générale du corps, prise de poids rapide.

Avant de commencer le traitement, l'endocrinologue est obligé de diagnostiquer. Les plus populaires sont l'IRM, la tomodensitométrie et l'échographie. Des méthodes d'examen des radionucléides sont également utilisées, en fonction de ce que l'endocrinologue vérifie

et de quelles maladies on soupçonne.

Un endocrinologue pédiatrique est un médecin qui s'occupe du traitement et de la prévention des organes responsables des processus métaboliques du corps.

Le spécialiste étudie et contrôle les travaux des organismes suivants:

  • Glande thyroïde. Produit des hormones de croissance, des processus métaboliques.
  • Glande parathyroïde. Régule le métabolisme du calcium, est responsable du fonctionnement des systèmes moteur et nerveux.
  • Ovaires et testicules. Responsable des hormones sexuelles et de la maturation.
  • Thymus. Remplit la fonction de protection de l'immunité.
  • La glande pituitaire. Responsable de la croissance et du développement.
  • L'hypothalamus. Il est associé au travail du système nerveux. Affecte la sensation de soif, de faim, de libido.
  • Glandes surrénales. Produire des hormones mâles, des androgènes, de l'adrénaline, synthétiser des glucides et des protéines, échanger de l'iode.
  • Pancréas. Responsable du métabolisme des glucides.

La spécificité d'un endocrinologue dans le traitement des enfants est de surveiller le développement et la maturation compétents d'un organisme en croissance, ainsi que la production normale d'hormones.

Souvent référé au médecin par un pédiatre.

Les organes de sécrétion internes sont de deux types

Mixte

  • parathyroïde - régule la motricité;
  • pancréas - participe à la digestion et sécrète également du glucagon et de l'insuline;
  • le thymus produit des cellules immunitaires;
  • les testicules et les ovaires sécrètent de la testostérone, de la progestérone, des œstrogènes;
  • paraganglia, fonctionnant sans échec, empêchent le développement de néoplasmes.

Endocrine

  • thyroïde - est responsable des structures immunitaires et nerveuses. Les problèmes de thyroïde entraînent des troubles mentaux, des problèmes avec le tube digestif;
  • surrénale - produit de la noradrénaline et de l'adrénaline. Leur pénurie conduit à une détérioration des fonctions protectrices et un excès conduit à l'apparition de néoplasmes;
  • la glande pinéale à l'état normal ne permet pas le développement de tumeurs ou de diabète sucré;
  • la glande pituitaire et les noyaux du cerveau exercent un contrôle sur toute la structure.

Tout problème de fonctionnalité peut devenir le début de processus pathologiques neuroendocriniens.

Glandes endocrines. Photo: mybiologiya.blogspot.com

Accueil d'un endocrinologue: quels symptômes traiter pour les adultes et les enfants

Les enfants sont moins susceptibles que les adultes d'être dans le bureau d'un endocrinologue

Cela est en partie dû au fait que les parents ne prêtent pas attention aux problèmes de santé de l'enfant en temps opportun, estimant que les changements hormonaux pendant la puberté sont à blâmer pour tout et «cela passera bientôt». De plus, les enfants n'informent pas toujours leurs parents de leur malaise.

Cependant, les parents attentifs peuvent remarquer à temps les signes qu'un rendez-vous avec un endocrinologue est nécessaire. Ceux-ci comprennent: une croissance et un développement physique et émotionnel altérés, une augmentation ou une diminution rapide du poids, des maladies infectieuses persistantes, qui sont le signe d'une diminution des fonctions de protection du corps, une puberté retardée ou accélérée, une altération du développement mental.

Quels problèmes adressent-ils au cabinet de l'endocrinologue

Si une personne de moins de 45 ans ne présente pas de symptômes inquiétants, il n'est pas nécessaire de consulter un endocrinologue. Cependant, les couples qui envisagent de concevoir un enfant, les femmes souffrant d'insomnie, d'irritabilité et d'autres problèmes dus à la ménopause, ainsi que les personnes de plus de 45 ans doivent consulter un endocrinologue au moins une fois par an..

Comment se déroule l'inspection programmée

Lors du premier rendez-vous, l'endocrinologue posera au patient une série de questions pour clarifier le diagnostic. Ces questions aident le médecin à recueillir des informations sur les médicaments, les vitamines et les suppléments actuels que le patient prend; antécédents familiaux de conditions médicales et autres conditions médicales, y compris les allergies alimentaires.

L'endocrinologue peut poser des questions sur les symptômes qui ne semblent pas être liés à la maladie sous-jacente et qui peuvent sembler mineurs au patient. Cependant, ces informations sont également importantes car les niveaux d'hormones affectent de nombreux systèmes différents du corps. Par conséquent, de petits changements dans une glande peuvent affecter une partie du corps éloignée de la glande malade..

Le médecin vérifiera également la pression et la fréquence cardiaque du patient, examinera l'état de sa peau, de ses cheveux, de ses dents et de sa bouche, et palpera également la glande thyroïde pour vérifier si elle est hypertrophiée..

Après le diagnostic visuel, le spécialiste référera le patient pour des tests supplémentaires et, en tenant compte de ceux-ci, établira un plan de traitement.

Quels examens et analyses peuvent être prescrits

Un endocrinologue utilise des tests de diagnostic pour plusieurs raisons, notamment:

  • Pour mesurer le niveau de diverses hormones dans le corps du patient.
  • Pour savoir si les glandes endocrines fonctionnent correctement.
  • Afin de déterminer la cause du problème endocrinologique.
  • Afin de confirmer le diagnostic posé plus tôt.

Très probablement, après le premier rendez-vous, l'endocrinologue orientera le patient vers l'analyse du glucose dans le sang, l'urine et le cholestérol..

En cas de traitement de l'infertilité, un endocrinologue peut prescrire une analyse de sperme à un patient de sexe masculin. Il s'agit d'un test qui vérifie le sperme pour le nombre de spermatozoïdes, la motilité et le nombre de globules blancs, ce qui peut indiquer une infection.

Une scintigraphie thyroïdienne est effectuée pour diagnostiquer l'hyperthyroïdie et examiner les nodules thyroïdiens. Il s'agit d'une image de la glande thyroïde après que le patient a avalé une pilule (ou reçu une injection d'une petite quantité d'iode radioactif).

Puisque la glande thyroïde utilise de l'iode pour fabriquer certaines de ses hormones, elle absorbera la matière radioactive. Cette substance émet de l'énergie et vous permet d'obtenir une image de la glande. Le scan complet est indolore et prend environ une demi-heure.

Une procédure plus rapide, quoique moins informative, est une échographie de la glande thyroïde.

Causes des pathologies

Les maladies hormonales surviennent pour diverses raisons:

  • prédisposition génétique;
  • dommages aux glandes endocrines à la suite de maladies infectieuses;
  • pathologies congénitales des glandes endocrines;
  • hémorragie ou circulation altérée dans les tissus des organes qui sécrètent des hormones;
  • inflammation qui provoque une perturbation hormonale;
  • lésions auto-immunes;
  • tumeurs des glandes endocrines.

Le développement de maladies du système endocrinien provoque des facteurs:

  • effets agressifs des facteurs environnementaux (substances toxiques, rayonnement);
  • l'absence dans le régime alimentaire d'aliments contenant des substances nécessaires à la synthèse des hormones;
  • l'âge après 40 ans, lorsque le système endocrinien échoue;
  • surpoids;
  • mauvaises habitudes;
  • hypodynamie.

Toute maladie endocrinienne survient en raison d'un excès ou d'une carence d'une certaine hormone. Les experts appellent les causes des pathologies endocrinologiques:

  • Sécrétion d'hormones anormales (un événement rare qui survient à la suite d'une mutation génétique);
  • violation du transport ou du métabolisme des hormones (la violation est associée à des changements pathologiques dans le foie, pendant la grossesse);
  • insensibilité (résistance) des tissus aux hormones associée à une activité des récepteurs altérée.

Les signes de maladies du système endocrinien sont différents. Toute pathologie hormonale présente à la fois des symptômes spécifiques et des signes similaires à d'autres maladies. Pour cette raison, le diagnostic de dysfonctionnement des glandes endocrines est difficile. Seul un endocrinologue peut identifier une condition pathologique. Symptômes de déséquilibre hormonal:

  • modifications du poids corporel, des volumes (obésité, émaciation);
  • troubles des organes du système circulatoire (arythmie, augmentation de la pression artérielle);
  • dysfonctionnement du système digestif;
  • réactions neurologiques: fatigue, somnolence, perturbation des processus de mémorisation;
  • interruptions des processus métaboliques (soif, envie fréquente d'uriner);
  • détérioration de la condition physique: transpiration, fièvre, irritabilité nerveuse, faiblesse générale.

Les maladies endocriniennes chez les enfants et les adultes diffèrent dans leur évolution individuelle, elles nécessitent donc la même approche de traitement. Le choix d'un schéma thérapeutique dépend des facteurs suivants:

  • localisation du processus pathologique;
  • stade de la maladie;
  • caractéristiques de flux;
  • l'état du système immunitaire.

L'hormonothérapie substitutive est le principal traitement des maladies chez les femmes et les hommes. Avec le développement de néoplasmes (tumeurs, kystes, ganglions) et une évolution sévère de la maladie, ils ont recours à une intervention chirurgicale. Principaux objectifs thérapeutiques:

  • stabilisation des niveaux hormonaux;
  • restauration du travail des organes et des systèmes;
  • normalisation du métabolisme.

La prévention des maladies endocriniennes est importante. Il est recommandé de suivre des règles simples:

  • mener une vie saine;
  • s'en tenir à une alimentation équilibrée;
  • arrêter de fumer et de boire des boissons alcoolisées;
  • traiter en temps opportun les maladies qui provoquent un dysfonctionnement des glandes endocrines;
  • minimiser l'impact des facteurs environnementaux agressifs.

Si des symptômes de maladies endocriniennes apparaissent, vous devriez consulter un endocrinologue. Un diagnostic rapide des conditions pathologiques associées à un manque et à un excès d'hormones aidera à éviter le développement de maladies dangereuses et de perturbations dans le corps.

Maladies associées à une perturbation hormonale

  1. Dysfonctionnement du système hypothalamo-hypophysaire, dont la manifestation est associée au diabète insipide, à la maladie d'Itsenko-Cushing, etc..
  1. Maladies de la glande thyroïde. Une maladie très courante conduisant à une hypothyroïdie, un goitre toxique diffus, une hyperthyroïdie, etc..
  1. Maladie pancréatique et son représentant - diabète sucré.
  1. Maladies des glandes surrénales.
  1. Maladies des glandes féminines (génitales). Cela comprend à la fois les irrégularités menstruelles et les syndromes prémenstruels..

Bien sûr, ce n'est pas la liste complète des maladies, mais seulement une partie d'entre elles, pour avoir une idée de ce qui est en jeu.
Il existe déjà tout un domaine d'étude, car les raisons de la violation des cycles hormonaux peuvent être des mutations génétiques qui affectent la production d'hormones modifiées. Cela comprend également la synthèse d'hormones défectueuses, une carence en une certaine hormone, des maladies infectieuses des glandes et bien plus encore..

En outre, le déséquilibre hormonal est affecté par d'éventuels problèmes hépatiques, une grossesse ou des causes dues à des facteurs environnementaux..

L'essentiel est de détecter les symptômes à temps, sinon le niveau hormonal dans le corps sera perturbé et, par conséquent, la maladie.

Cela dit, à l'extérieur, les maladies du système endocrinien ne se manifestent en aucune façon, ce n'est pas tout à fait vrai. Dans certains cas, le corps donne un indice sans ambiguïté sous forme d'obésité ou, au contraire, de forte perte de poids..

Et par changements internes, j'entendais les maladies suivantes, dont les symptômes peuvent être détectés même sans certaines connaissances:

  • arythmie;
  • augmentation de la transpiration;
  • faiblesse, parfois proche de l'évanouissement sans cause;
  • altération de la mémoire, de la concentration;
  • la pression monte;
  • haute température;
  • soif (avec diabète sucré);
  • et beaucoup plus.

Les statistiques constatent inexorablement un certain pourcentage de maladies du système endocrinien chez les enfants, ainsi qu'une tendance à une augmentation des tristes indicateurs. Le système immunitaire, comme le système endocrinien, se développe au cours des 14 premières semaines d'être dans l'utérus, et si ce dernier a des pathologies, elles affecteront principalement l'enfant..

Cette catégorie d'enfants a une faible immunité, qui se manifeste par les symptômes suivants:

  • fatiguabilité rapide;
  • anxiété;
  • diminution du tonus musculaire;
  • gain lent de poids et de taille;
  • et beaucoup plus.

Comme il se trouve que c'est votre corps qui a mal fonctionné, non seulement un traitement est nécessaire, mais aussi une prévention régulière, y compris le respect de certaines règles d'un mode de vie actif..

  • Nourriture. Bien sûr, nous parlons d'un certain régime alimentaire ou du moins de l'inclusion de légumes et de fruits frais dans l'alimentation. Les aliments doivent être riches en fibres et en oligo-éléments avec une concentration minimale d'acides gras. Ajoutez du sel iodé lors de la cuisson et assurez-vous de manger plus de fruits de mer.
  • L'eau. Eh bien, l'eau est généralement un sujet à part, mais dans notre cas, sa consommation doit être abondante d'au moins 2 litres par jour..
  • Sport. La thérapie par l'exercice pour toutes les maladies aura un effet positif et avec des perturbations hormonales sont également recommandées par les endocrinologues.
  • Médicaments. Une approche intégrée dans le traitement des maladies du système endocrinien doit également inclure les médicaments, mais seulement après le diagnostic et la prescription du traitement par l'endocrinologue.

Je répète que lors du traitement d'un dysfonctionnement hormonal, une approche intégrée est nécessaire, qui ne doit pas commencer par l'automédication, mais une visite chez le médecin et recevoir une consultation exhaustive.

La prochaine étape est la livraison de tests, l'obtention de résultats, sur la base desquels un traitement est prescrit.

N'oubliez pas qu'un gramme de prévention remplace un kilogramme de traitement, alors n'attendez pas, et dès les premiers signes de la maladie, rendez-vous immédiatement chez un endocrinologue.

Copains! Moi, Andrey Eroshkin, je vais organiser des webinaires méga intéressants pour vous, inscrivez-vous et regardez!

Thèmes des prochains webinaires:

  • Comment perdre du poids sans volonté et pour que le poids ne revienne pas?
  • Comment retrouver la santé sans pilules, de manière naturelle?
  • D'où viennent les calculs rénaux et que faire pour éviter qu'ils ne réapparaissent?
  • Comment arrêter d'aller chez les gynécologues, avoir un bébé en bonne santé et ne pas vieillir à 40 ans?

INSCRIVEZ-VOUS AU WEBINAIRE

Et le plus important! Si vous ne voulez pas avoir de problèmes avec la glande thyroïde ou si vous souhaitez les éliminer par des méthodes naturelles, sans médicaments chimiques, vous devez absolument vous rendre à l'Academy of Healthy Body en ligne.

Enfin, je veux me tourner vers la catégorie des personnes qui ont un surpoids évident. C'est l'un des premiers signes d'un changement continu des hormones de votre corps. Alors ne vous épuisez pas avec des grèves de la faim, mais écoutez-vous, peut-être que ce n'est pas de la nourriture mais un dérangement hormonal?

Bien que tout de même, pour ceux qui veulent transformer leur vie vers la joie et la santé, je vous recommande de vous familiariser avec mon "Cours de perte de poids actif". Faire le premier pas!

Comment consulter un endocrinologue Quels symptômes devraient être

Les symptômes endocriniens comprennent:

  • infertilité;
  • Palpitations cardiaques;
  • maux de tête fréquents;
  • larmoiement;
  • perte de poids sévère;
  • perte de cheveux ou croissance excessive des cheveux;
  • une augmentation déraisonnable du poids corporel;
  • augmentation ou diminution de l'appétit;
  • insomnie;
  • affaiblissement de la mémoire;
  • démangeaison;
  • peau sèche;
  • constipation;
  • intolérance au froid;
  • transpiration;
  • douleur douloureuse dans les jambes;
  • tremblement;
  • fractures osseuses fréquentes;
  • et etc.

Vous devriez également consulter un spécialiste si vous ressentez une irritabilité constante, une dépression, un manque d'énergie, une faiblesse musculaire, une activité réduite, de la somnolence. Et aussi si vous avez des difficultés à avaler de la nourriture, une sensation de boule dans la gorge, une gêne dans la région du cou, une glande thyroïde hypertrophiée, des difficultés respiratoires.

  1. Les anomalies endocriniennes sont héréditaires, par conséquent, si une personne a une prédisposition génétique aux maladies, il est conseillé de faire un don de sang pour analyse.
  2. Même si une femme ne se plaint pas, elle doit subir un examen par un endocrinologue si: la question de l'utilisation de contraceptifs hormonaux est en cours de décision, une grossesse est prévue, la ménopause commence.
  3. Une visite chez ce spécialiste est un préalable pour les femmes enceintes.
  4. Les hommes présentent également des symptômes pour lesquels vous devez consulter un spécialiste: diminution de la libido, problèmes d'érection, mictions fréquentes.
  5. À l'âge de 45 ans, chaque personne doit consulter un endocrinologue une fois par an (à des fins de prévention).

Symptômes de dysfonctionnement endocrinien chez les enfants

Cependant, il existe plusieurs signes évidents de problèmes du système endocrinien:

un retard de croissance ou, au contraire, un saut brutal; fortes fluctuations de poids, peu importe - gain ou perte; apathie, sautes d'humeur, accès de colère (sans raison apparente); soif fréquente; augmentation ou diminution de la transpiration. Si, après un sport actif, l'uniforme reste complètement sec, il est logique d'emmener l'enfant chez un médecin; problèmes de peau, de cheveux et d'ongles. Tout ce qui précède, bien que non direct, mais des signaux très éloquents de pannes systémiques

Tout ce qui précède, bien que non direct, mais des signaux très éloquents de pannes du système.

Méthodes de préservation de la santé

Afin de réduire le risque de maladie, il est nécessaire de procéder à la prévention.

  • La base est une alimentation saine. Inclure les légumes, les fruits, les céréales, riches en vitamines et minéraux dans l'alimentation. Élimine les gras, les frits, les épicés et réduit également la consommation de sucre.
  • Le sport est un gage de santé et, par conséquent, une activité physique légère ne fera pas de mal.
  • Éviter les cigarettes et les boissons alcoolisées.
  • Ne vous exposez pas aux effets nocifs de la nature, tels qu'une exposition prolongée au soleil.
  • Réduire le stress.
  • L'utilisation de phytopréparations.
  • Un sommeil de qualité.
  • Chambre régulière pour un endocrinologue.

Toutes ces méthodes réduiront à zéro le risque de développer des maladies du système endocrinien, par exemple des problèmes métaboliques. De plus, le spécialiste peut prescrire des médicaments de soutien contenant de l'iode et des oligo-éléments bénéfiques..

Fait intéressant! L'hormone de croissance a également des effets anti-âge. Par exemple, une étude sur un groupe de personnes âgées a montré que ceux qui avaient des niveaux élevés de cette substance se maintenaient en excellente forme physique et mentale..

Quels sont les principaux types de diagnostics généralement effectués par un endocrinologue

Dans certains cas, les médecins voient la cause de la maladie thyroïdienne dans l'abus d'aliments dits goitrogéniques. Cette catégorie de produits dangereux comprend traditionnellement tous les membres de la famille des crucifères: le chou, la moutarde, le brocoli et d'autres types de chou, ainsi que les navets, la racine de manioc, le soja, les pignons et le millet..

Il est à noter que la cuisson inactive les goobogènes. Comme source d'iode pour la prévention des maladies thyroïdiennes, il est recommandé de manger du varech et des algues rouge foncé

Leur présence est particulièrement importante dans un régime qui comprend l'un des goitrogènes

On a remarqué que le goitre (hypertrophie de la glande thyroïde) est le plus vulnérable aux habitants des régions montagneuses et éloignées de la mer, dont l'alimentation ne contient pratiquement pas d'iode. L'iodation du sel est utilisée avec succès ici pour prévenir les maladies thyroïdiennes..

Le tableau clinique de l'hypothyroïdie correspond au fait que tous les processus du corps ralentissent: pouls, métabolisme, motilité inhibée du tractus gastro-intestinal, qui se manifeste par une fatigue accrue, une dépression, un excès de poids, une peau sèche, une perte de cheveux, une tendance à l'œdème, la constipation et d'autres symptômes.

Avec la thyrotoxicose, tout se passe exactement le contraire: les patients sont irritables, nerveux, le cœur bat plus vite que la normale (90 battements ou plus par minute), le poids est généralement réduit. Si dans le premier cas, des remèdes à base de plantes stimulants sont utilisés, dans le second, des préparations naturelles à effet «rafraîchissant» sont présentées.

Pour évaluer la fonction de la glande thyroïde, une étude du niveau de ses hormones dans le sang est réalisée. Lorsque la thérapie de remplacement ne peut être supprimée, le patient se voit prescrire des hormones synthétiques sous forme de pilule. Avec la thyrotoxicose, on utilise des médicaments qui inhibent la fonction de la glande.

Le traitement de l'hypothyroïdie, d'une manière ou d'une autre, devrait inclure des hormones synthétiques: il est presque impossible d'obtenir un effet avec certaines méthodes traditionnelles. Dans le même temps, les remèdes naturels peuvent atténuer quelque peu l'évolution de la maladie et réduire le besoin d'un traitement de substitution..

Pour normaliser l'activité de la glande thyroïde, le zinc, les vitamines E, A, B, B, B et l'acide folique sont également nécessaires. L'un des nutriments les plus bénéfiques est l'acide aminé L-tyrosine, qui a un effet anti-stress et augmente le tonus énergétique. Il est pris à jeun, lavé avec de l'eau, tout en prenant de petites doses de vitamines B et C. Les acides gras essentiels régulent efficacement la fonction glandulaire.

"Docteur endocrinologue qui est-ce et qu'est-ce qui guérit?" - La réponse à cette question doit être recherchée au début du XXe siècle, lorsqu'une nouvelle branche de la médecine clinique, l'endocrinologie, s'est finalement formée. Sa date de naissance est considérée comme 1848..

C'est alors que le médecin anglais Adisson, lors de l'autopsie d'un patient incurable, a attiré l'attention sur une violation du cortex surrénalien. Sept ans plus tard, un autre médecin, Brown-Sekar, a suggéré que les glandes surrénales, et peut-être certaines autres glandes, libèrent dans le sang des substances spécifiques qui ont un effet régulateur sur le corps humain.

En 1905, un nouveau terme médical est apparu - "hormone".

Les hormones (du grec - stimulantes) sont des substances spéciales qui sont produites dans les glandes endocrines pour influencer d'autres organes et cellules du corps. Un endocrinologue est un médecin qui traite la pathologie des glandes endocrines et les troubles hormonaux.

Sondage

Il existe un concept de «minimum clinique», ce sont des tests qui sont attribués aux patients primaires. Il comprend: test sanguin clinique, analyse d'urine générale, coprogramme, analyse du VIH, syphilis, hépatite.

Si des violations de ces indicateurs sont identifiées, des tests supplémentaires sont prescrits. En particulier, en cas de suspicion de dysfonctionnement des glandes endocrines, une recherche hormonale est effectuée. Ceci comprend:

  • détermination du niveau initial d'une hormone particulière;
  • modifications du fond hormonal lors des tests fonctionnels ou de la dynamique (prise en compte du biorythme humain);
  • imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie;
  • Échographie (pour les maladies de l'hypophyse, de la glande pinéale, du pancréas);
  • biopsie (maladie thyroïdienne).

Et après vérification du diagnostic, un traitement est prescrit.

Maladies traitées par un endocrinologue pédiatrique

L'endocrinologue pour enfants traite les maladies et anomalies suivantes:

  • Diabète sucré, formes congénitales et acquises. Manque d'insuline et altération de l'absorption du glucose.
  • Diabète insipide. Soif intense avec augmentation de la miction.
  • Maladie d'Itsenko-Cushing (dysfonctionnement surrénalien).
  • Perturbation hormonale chez les jeunes enfants, les écoliers et les adolescents.
  • Thyroïdite auto-immune. Inflammation de la glande thyroïde à la suite d'une violation du système de défense.
  • Ostéoporose. Résistance osseuse insuffisante en raison d'un manque de calcium.
  • Acromégalie.
  • Hypopituitarisme. Arrêt de la production d'hormones par l'hypophyse.
  • Hypoparathyroïdie. Diminution du calcium en raison d'une diminution de la production d'hormones par les glandes parathyroïdes.
  • Goitre toxique diffus. Sécrétion excessive de sécrétion d'hormones thyroïdiennes.
  • Goitre endémique. Augmentation de la glande thyroïde due à une carence en iode.
  • Retard de croissance.
  • Obésité à des degrés divers.
  • Insuffisance des glandes surrénales. Arrêt de la sécrétion.
  • Troubles du métabolisme du calcium.
  • Anomalies du développement.
  • Hypothyroïdie. Manque d'hormones thyroxine et triiodothyronine.