Principal

Pituitaire

Caractéristiques de l'hormone T3 chez la femme

La glande thyroïde produit des hormones thyroïdiennes - T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine). Ils sont responsables de nombreux processus dans le corps humain - métabolisme de base, développement du cerveau, travail du système cardiovasculaire.

Le fond hormonal chez l'homme peut être perturbé pour diverses raisons, à commencer par la pathologie de la thyroïde et de l'hypophyse, se terminant par un apport insuffisant en iode.


La triiodothyronine est une hormone produite par la glande thyroïde qui est impliquée dans de nombreux processus dans le corps

De quoi l'hormone T3 libre est-elle responsable?

La T3 est une hormone active contenant de l'iode qui est produite par les cellules folliculaires de la glande thyroïde. Il contient trois atomes d'iode, donc plus de 80% de la triiodothyronine est formée en raison de la désiodation (élimination d'un atome d'iode) de la tétraiodothyronine (T4). La plupart de l'hormone est liée aux protéines du sérum. Pas plus de 0,3% de T3 circule librement dans la circulation sanguine sans former de composés avec des composants sanguins.
La triiodothyronine libre régule l'activité métabolique du corps. Principales fonctions de la triiodothyronine libre (FT3):

  • renforcement de la production de chaleur;
  • accélération de la synthèse du rétinol dans le foie;
  • consommation d'oxygène par les tissus mous;
  • accélération du métabolisme des protéines;
  • excrétion du calcium du corps par les reins;
  • accélération du catabolisme du cholestérol;
  • augmentation de la concentration de glucose sérique;
  • augmentation de l'activité de l'hormone de croissance et de l'insuline;
  • stimulation du métabolisme des cellules de la moelle osseuse;
  • absorption de B12 de l'intestin grêle;
  • biosynthèse des hormones sexuelles;
  • augmentation de la fonction motrice du tractus gastro-intestinal;
  • développement du système nerveux central chez les enfants;
  • stimulation de la croissance osseuse;
  • diminution de la teneur en lipides, triglycérides dans le sang.


Chez la plupart des patients atteints de thyrotoxicose, on observe une augmentation du taux de T3 lié et libre. Ceci est causé par des états de carence en iode, lorsque le niveau de thyrotropine (TSH) est faible dans un contexte d'hyperproduction de triiodothyronine.
La concentration de T3 non liée dans le sérum est déterminée par le taux de conversion de l'hormone liée en libre (T3 / FT3). La teneur accrue en triiodothyronine est lourde d'une activité contractile accrue du myocarde, péristaltisme intestinal. En raison de la stimulation de la fonction hématopoïétique de la moelle osseuse, la concentration de globules rouges dans le sang augmente.

Une analyse du contenu de T3 est soumise pour évaluer le bon fonctionnement de la glande thyroïde. Si des symptômes d'hyperthyroïdie sont détectés, dans la moitié des cas, cela est dû à une concentration accrue de triiodothyronine dans le sang. Des études de laboratoire sont menées pour contrôler l'efficacité du traitement des pathologies endocriniennes.

Quelle est l'importance de la triiodothyronine?

La T3 est une hormone qui contrôle les processus métaboliques énergétiques dans le corps humain, elle favorise la dégradation de l'énergie et l'envoie là où elle est nécessaire. Grâce à son travail, la conduction nerveuse d'une personne est améliorée. Cette hormone est également importante pour le tissu osseux et le système cardiaque, elle aide à activer les processus métaboliques en eux..

La production primaire de triiodothyronine se produit pendant la période prénatale, c'est-à-dire encore dans l'utérus. En l'absence d'hormone, le développement physique et mental de l'enfant est impossible. La synthèse de T3 est influencée par d'autres organes de régulation hormonale - l'hypothalamus et l'hypophyse.

La glande pituitaire antérieure produit de la thyrotropine (TSH), qui stimule l'activité de la glande thyroïde. Il régule la synthèse de la tri- et tétraiodothyronine. En l'absence d'anomalies du système endocrinien, le taux de T3 libre ne dépasse pas 6,8 pmol / l.

Une teneur accrue en triiodothyronine est indiquée par une irritabilité, une agressivité et une fatigue excessives. Au fil du temps, il y a un tremblement des membres supérieurs, des douleurs cardiaques.

Dans 15% des cas, une augmentation de la T3 résulte de la prise de médicaments hormonaux et corticostéroïdes. Une glande thyroïde hyperactive est provoquée par:

  • les œstrogènes;
  • acide valproïque;
  • contraceptifs oraux;
  • l'amiodarone;
  • tamoxifène;
  • la méthadone;
  • clofibrate;
  • terbutaline;
  • héroïne, etc..

L'augmentation de la triiodothyronine chez un enfant est souvent causée par des pathologies génétiques, des perturbations auto-immunes. Une synthèse excessive de l'hormone se produit à la suite de la production d'anticorps dirigés contre les récepteurs thyroïdiens, qui sont sensibles à la thyrotropine. Le résultat est une prolifération diffuse du tissu glandulaire, une augmentation de la teneur en hormones thyroïdiennes - T3 et T4.


L'abus de médicaments pour augmenter la puissance entraîne un dysfonctionnement de la glande thyroïde. Selon les statistiques, 27% des patients ayant trouvé un taux élevé de T3 prenaient systématiquement des médicaments pour restaurer la fonction érectile.

De nombreuses femmes après 45 ans sont confrontées à des troubles hormonaux. Ceci est souvent associé au début de la ménopause. L'extinction des fonctions des ovaires entraîne des changements dans le travail du système endocrinien. L'augmentation de la triiodothyronine provoque une transpiration excessive, des sautes d'humeur.

Une T3 libre élevée menace de graves complications. Le déséquilibre hormonal entraîne des changements dans le travail de plusieurs systèmes à la fois:

  • nerveux;
  • cardiovasculaire;
  • urinaire;
  • reproducteur;
  • digestif;
  • immunitaire;
  • hépatobiliaire.

Les conséquences les plus négatives d'un excès d'hormones thyroïdiennes dans le sang comprennent:

  • hépatose thyrotoxique - modifications dystrophiques du foie causées par une altération du métabolisme des lipides;
  • paralysie transitoire hypokaliémique - une violation de l'activité contractile musculaire causée par une diminution de la concentration de potassium;
  • insuffisance cardiaque - un affaiblissement des fonctions myocardiques, accompagné de congestion;
  • fibrillation auriculaire - un rythme cardiaque irrégulier causé par une contraction auriculaire chaotique.


Un niveau constamment élevé de triiodothyronine est dangereux pour une crise thyrotoxique. Elle se manifeste par un essoufflement, une hypertension, une diarrhée, une tachycardie, des douleurs abdominales, une surexcitation mentale. Pour 35 à 50% des patients, la crise thyrotoxique se termine par la mort..

L'hyperthyroïdie chez la femme enceinte affecte négativement le développement du fœtus. Les anticorps dirigés contre les récepteurs de la thyrotropine sont transmis à l'enfant par voie transplacentaire. Pour cette raison, les nouveau-nés reçoivent un diagnostic d'hyperthyroïdie transitoire..

La concentration de T3 libre comprise entre 2,6 et 5,6 pmol / l est considérée comme optimale. Cela signifie que les cellules de la glande thyroïde produisent suffisamment d'hormones pour le fonctionnement normal de tous les organes et systèmes d'une personne..

Différents laboratoires établissent leurs propres normes. Ils dépendent de la méthode de détection de la concentration de la substance, des unités de mesure et de la sensibilité des analyseurs.

La concentration de T3 dépend de l'âge du patient. Un enfant a un taux de triiodothyronine libre inférieur à celui d'un adulte. À l'âge de 12-15 ans, la quantité d'hormone dans le sang et le plasma atteint la valeur optimale. Après 60 ans, le niveau de triiodothyronine (T3) dans le sérum sanguin diminue considérablement - 2,5-3,8 pmol / l.

Pendant la grossesse, le taux de T3 fluctue en fonction de l'âge gestationnel. La concentration de triiodothyronine augmente déjà dans les premiers stades de la grossesse. Cela est dû au fait que le corps de la mère assume la fonction de sécrétion d'hormones thyroïdiennes. Au cours des deuxième et troisième trimestres de la grossesse, la production d'hormones chez le fœtus s'améliore, ce qui entraîne une augmentation du taux de TSH et une diminution du taux de triiodothyronine et de thyroxine. L'équilibre complètement hormonal se stabilise dans les premières semaines après l'accouchement.

Grossesse et TSH

Test sanguin TSH

Lors du port d'un enfant, les indicateurs T3 peuvent dépasser les limites admissibles, mais cela n'indique pas dans tous les cas une pathologie. Lorsque l'hormone libre est élevée, cela peut indiquer une variante de concentration normale pour le stade initial de la grossesse. Et pas dans toutes les situations, cette condition nécessite un traitement. Les niveaux de triiodothyronine peuvent s'auto-récupérer au deuxième trimestre.

Si la concentration de T3 est abaissée, cela indique toujours un manque d'hormone thyroïdienne, de sorte qu'en raison de sa carence, le futur bébé ne soit pas lésé, il est nécessaire de compenser sa pénurie avec des médicaments synthétiques.

Cela n'a aucun sens de déterminer l'indicateur de l'hormone totale chez une femme enceinte, car pendant cette période, la synthèse des protéines augmente considérablement, ce qui permet de lier des molécules et de surestimer quelque peu le résultat du test..

Le manque d'hormones thyroïdiennes est un trouble grave. Une forme sévère de la maladie peut provoquer un «crétinisme» chez un enfant, un «myxœdème» chez un patient adulte.

Mais la distribution périphérique des hormones permet de prévenir le développement de telles maladies, si une thérapie complexe a été commencée en temps opportun. Ce n'est qu'après des diagnostics de haute qualité réalisés dans des conditions de laboratoire que les endocrinologues prescrivent un traitement adéquat approprié.

La prévention

Pour éviter les fluctuations des hormones thyroïdiennes dans le sang, le dysfonctionnement thyroïdien doit être minimisé. Cela nécessite:

  • refuser de mauvaises habitudes;
  • consommer 0,15 mg d'iode par jour;
  • éviter les situations stressantes;
  • observer un régime de sommeil et d'éveil;
  • traiter les foyers d'infections chroniques;
  • n'abusez pas des contraceptifs hormonaux;
  • subir un examen préventif par un médecin 1 à 2 fois par an.

La prévention de l’hypo- et de l’hyperthyroïdie chez la femme consiste en l’observance de mesures préventives, une alimentation rationnelle et l’arrêt du tabac. Pour éviter de graves complications, vous devez contacter un endocrinologue dès les premiers signes de violations..

Quel est le danger d'augmenter la triiodothyronine

L'augmentation de l'hormone T3 chez les femmes, ainsi que la diminution, a ses propres raisons. Et bien que les plus courants d'entre eux aient été indiqués plus tôt, il existe également d'autres facteurs qui peuvent affecter les indicateurs du contenu de cette substance..

Ainsi, les causes de l'augmentation de la triiodothyronine libre chez les femmes peuvent être associées à:

  • utilisation à long terme de la contraception hormonale;
  • goitre de carence en iode;
  • carence en oligo-élément iodé dans le corps;
  • traitement utilisant des éléments d'iode radioactif.

Il existe d'autres raisons pour lesquelles la T3 libre est élevée chez les femmes. Ceux-ci inclus:

  • augmentation de la production d'hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde;
  • pathologies hépatiques ou rénales chroniques;
  • troubles de la fonction thyroïdienne associés à des complications postnatales.

Une T3 libre élevée chez les femmes peut survenir dans le contexte d'une maladie génétique telle que le syndrome de Pendred. La maladie est caractérisée par le développement d'un goitre et d'une perte auditive, mais elle est extrêmement rare..

De nombreuses conditions pathologiques de la glande thyroïde s'accompagnent d'une augmentation de la triiodothyronine. Souvent, une personne ne remarque même pas un tel écart par rapport à la norme. La T3 étant une hormone très active, une augmentation de sa quantité dans le sang provoque les symptômes suivants:

  • Tout agace une personne, il devient nerveux, agressif, très vite excité. Cet état s'accompagne d'une sensation de fatigue constante..
  • Les doigts commencent à trembler.
  • Le patient a une augmentation de la fréquence cardiaque, une tachycardie, le cœur commence à fonctionner par intermittence. La T3 est une hormone qui contribue à l'apparition de l'extrasystole. Une personne ressent très bien un tel état et se plaint souvent à un médecin d'une insuffisance cardiaque..
  • Le patient commence à perdre du poids rapidement.

L'analyse pour déterminer le niveau de triiodothyronine est une procédure assez compliquée. Il n'est pas rare que les laboratoires commettent des erreurs. Un test supplémentaire peut être effectué pour déterminer le niveau de deux autres hormones - T4 et TSH. Si les résultats obtenus indiquent que la TSH est normale et que la T3 (hormone) est augmentée, cela indique généralement une erreur.

De plus, l'analyse ne sera pas fiable même si la valeur T4 est normale et que TSH et T3 sont augmentés. Si de tels résultats sont obtenus, l'analyse doit être reprise, car avec une augmentation de l'hormone T3, le niveau de TSH diminue et T4 augmente.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

Le sang à la concentration T3 est prescrit en présence des symptômes négatifs décrits ci-dessus. En outre, un biomatériau est utilisé pour les affections chroniques prolongées qui ne peuvent être traitées. Il existe de nombreuses méthodes de diagnostic, mais un thérapeute ou un endocrinologue doit rédiger une référence pour des tests tels que:

  • T3 total (montre le niveau de triiodothyronine dans le corps humain);
  • T3 libre (détermine la concentration du composant actif non lié aux protéines).

Pour identifier les violations existantes, l'attention doit être dirigée vers les indicateurs de T3 libre. L'étude est réalisée uniquement le matin, strictement à jeun. Le respect des règles de livraison de l'analyse garantit un résultat final précis. La valeur normale du taux de triiodothyronine chez l'adulte est de 3,15 à 6,24 pmol / L.

Parfois, il arrive que même le résultat des études T3 ne donne pas une image précise et des doutes surgissent. Dans ce cas, l'endocrinologue prescrit en outre un test sanguin pour la concentration totale de T4. Et seules deux valeurs obtenues déterminent la norme ou l'écart de la triiodothyronine dans le corps humain.

Si nécessaire, selon les analyses de l'hormone, un traitement est prescrit pour normaliser la concentration de T3. Les principales actions du personnel médical doivent viser à éliminer la cause qui a provoqué des problèmes de glande thyroïde. Les paramètres de la triiodothyronine sont surveillés simultanément avec le traitement.

Si le niveau de triiodothyronine ne correspond pas aux valeurs normales, les femmes subissent un examen supplémentaire. Pour déterminer la forme de la maladie et ses causes, des tests de laboratoire sont effectués:

  • Test TSH. L'hormone hypophysaire contrôle la sécrétion d'hormones contenant de l'iode. Avec l'hypothyroïdie, la quantité d'hormone stimulant la thyroïde augmente et avec l'hyperthyroïdie, elle diminue.
  • Test T4. La thyroxine n'est pas aussi active que la T3. Mais plus de 80% de la triiodothyronine en est synthétisée. Un taux élevé de T4 chez la femme est l'un des signes de la maladie de Graves.
  • Analyse des anticorps dirigés contre la thyroglobuline (TG). Un niveau élevé d'immunoglobulines spécifiques indique une nature auto-immune de la maladie thyroïdienne.


Pour exclure les pathologies cancéreuses et évaluer les changements structurels de la glande, les femmes subissent une échographie, une scintigraphie et un examen cytologique après une biopsie à l'aiguille fine.

Qu'est-ce que T3 gratuit et général?

Les cellules de la glande sont capables de produire la quantité requise de triiodothyronine déjà avec trois atomes d'iode. Ayant pénétré dans la circulation sanguine, cette hormone se lie aux molécules de protéines de transport et est transportée à travers les vaisseaux vers les tissus qui en ont besoin pour fonctionner. Cependant, une petite quantité de triiodothyronine, non liée aux molécules de protéines, reste dans le sang. Il est sans hormone T3.

L'hormone T3 libre restante en combinaison avec celle associée aux protéines est appelée totale. C'est sa quantité qui est considérée comme indicative pour déterminer les pathologies de la glande thyroïde..

Quand une recherche T3 est-elle nécessaire? Symptômes alarmants

Une augmentation de la T3 dans le corps entraîne inévitablement des changements dans le travail des organes internes. Les symptômes suivants indiquent des troubles endocriniens:

  • faiblesse musculaire;
  • fatiguabilité rapide;
  • Augmentation de l'appétit;
  • amincissement des cheveux;
  • tachycardie ou bradycardie;
  • augmentation de la température;
  • serrer des mains;
  • selles molles;
  • bombement des globes oculaires;
  • trouble du sommeil;
  • une forte diminution du poids corporel;
  • hypertension artérielle;
  • labilité émotionnelle;
  • violation du cycle menstruel;
  • sensation de palpitations dans l'estomac.

Avec une T3 accrue chez les personnes âgées, une dystrophie myocardique se produit - un dysfonctionnement du myocarde causé par son épuisement. La maladie est lourde de cardiosclérose, d'ascite.

Le syndrome catabolique est l'un des premiers signes d'une augmentation des taux de triiodothyronine. Elle se caractérise par une perte de poids spectaculaire, une transpiration excessive et une augmentation de l'appétit. Les personnes atteintes de thyrotoxicose n'ont pas froid même avec une forte baisse de la température ambiante.

Avec une teneur accrue en hormones thyroïdiennes, des troubles oculaires se produisent - soulèvement de la paupière supérieure, bombement, conjonctivite chronique dans le contexte d'une fermeture incomplète des paupières. Le visage du malade prend une expression de colère ou de peur. Les symptômes indiquent un goitre toxique diffus.

Avec une augmentation modérée de la concentration de T3, la capacité de concevoir diminue rarement. Mais la progression de la maladie pendant la grossesse est lourde de thyrotoxicose néonatale chez les nouveau-nés. Elle se manifeste par une tachycardie fœtale au cours du dernier trimestre de la gestation, une hypertension et une faible prise de poids après la naissance..

Si la triiodothyronine chez la femme est normale, il ne vaut pas la peine de faire une analyse de son contenu dans le sang. Des recherches sont nécessaires si:

  • un diagnostic différentiel est effectué (une méthode qui implique l'identification d'une maladie en excluant d'autres avec un tableau clinique similaire);
  • il existe des signes cliniques prononcés de thyrotoxicose;
  • l'évaluation du traitement des patients avec thyréostatiques est nécessaire.

Puisque T3 est 10 fois plus actif que T4, les indicateurs anormaux de T3 libre chez les femmes vont certainement se manifester. Dans le même temps, la symptomatologie sera prononcée, il sera donc tout simplement impossible de ne pas la remarquer. L'analyse de la triiodothyronine doit être effectuée si:

  • changements d'humeur fréquents et soudains;
  • maux de tête persistants;
  • des accès de colère déraisonnables;
  • température corporelle constamment élevée ou basse;
  • troubles des selles;
  • diminution ou, au contraire, augmentation du poids corporel sans raison apparente;
  • essoufflement même avec un effort physique léger;
  • irrégularités menstruelles jusqu'à l'aménorrhée;
  • tremblements des membres;
  • transpiration déraisonnable, etc..

En présence de tels symptômes, on peut parler d'écarts par rapport à la norme de T3 et T4 libres chez les femmes dans un sens ou dans l'autre. Pour déterminer avec précision si le niveau de l'hormone est augmenté ou diminué, il est nécessaire de subir une étude clinique spéciale..

Quels indicateurs de la tétraiodothyronine (T4) sont considérés comme la norme?

  1. T4 est gratuit. Les valeurs des paramètres des taux sanguins normaux de ce type d'hormone T4 ne dépendent pas seulement de l'état du patient. Chaque laboratoire, en fonction de l'équipement et du complexe de réactifs utilisés, aura ses propres indicateurs de normes, et ceux-ci doivent être indiqués dans les résultats de la recherche. La concentration de la substance active est mesurée en unités de nanogrammes par décilitre (ng / dl) et picomole pour 1 litre de plasma (pmol / l). Lors de l'utilisation du dernier équipement (au moins 3 générations), cet indicateur chez un adulte en bonne santé fluctuera entre 0,9-1,7 ng / dl ou 9-20 pmol / l.
  2. T4 est courant. Les indicateurs de la teneur en thyroxine totale vont de 60 à 142 nmol / l (nanomolaire de substance active dans 1 litre de plasma) ou 5,5 à 11 μg / dl, selon le sexe du donneur. Un si large éventail d'indicateurs est dû à leur dépendance à l'état général du corps. Pendant la grossesse, il augmente considérablement, ce qui est également considéré comme une norme physiologique..

Comment et quand il est correct de passer le test sur T3 gratuitement

La désiodation de la thyroxine avec formation de T3 se produit plus rapidement dans la glande pituitaire que dans les tissus périphériques. Par conséquent, la détermination de la concentration de triiodothyronine libre est d'une importance particulière pour évaluer l'état du système endocrinien. S'il y a des signes d'augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes, il est nécessaire de faire un test sanguin pour T3.


L'endocrinologue prescrit un test T3 uniquement après avoir reçu les résultats du test de concentration de la thyrotropine. S'ils ne correspondent pas aux indicateurs normaux, recommencez le test pour déterminer le niveau de TSH et T3.

Une bonne préparation de la procédure empêche les faux positifs et les faux négatifs. Pour déterminer le statut hormonal objectif, vous devez:

  • arrêtez de prendre des médicaments hormonaux 2-3 jours avant l'étude;
  • ne mangez pas de nourriture et de boissons gazeuses 4 heures avant l'analyse;
  • arrêter de fumer la veille du test.

Les résultats du diagnostic sont influencés par l'état général du patient. Il n'est pas souhaitable de subir une recherche hormonale avec une exacerbation d'une infection virale ou bactérienne. L'augmentation de la T3 pendant la grossesse n'est pas toujours le résultat de troubles endocriniens. Un résultat faux positif au 3ème trimestre est associé à la production d'hormones thyroïdiennes par la glande thyroïde non seulement de la femme, mais aussi du fœtus.

Les indications

Les données sur le taux de triiodothyronine sont utilisées pour le diagnostic différentiel (comparatif) des maladies thyroïdiennes, ainsi que pour le contrôle de l'état hyperthyroïdien (production excessive d'hormones endocrines).

De plus, le test général T3 est une partie obligatoire du dépistage (examen complet des hormones) de la glande thyroïde dans les cas suivants:

  • dysfonctionnement de la thyroïde ou de l'hypophyse;
  • un changement brusque du poids corporel sans raisons établies;
  • tendance accrue à l'œdème tissulaire;
  • irrégularités menstruelles chez les femmes;
  • règles douloureuses;
  • symptômes prononcés du SPM.

Avec un goitre diffus et toxique nodulaire, ainsi qu'un adénome de la glande thyroïde, des formations peuvent apparaître qui produisent en plus de la triiodothyronine, ce qui conduit à une toxicose T3. Dans ce cas, le niveau hormonal est analysé pour évaluer l'efficacité du traitement..

Diminution de l'hormone T3

Les niveaux de triiodothyronine peuvent être abaissés lorsque toutes les hormones produites par la glande thyroïde sont perturbées. Cette condition survient avec les maladies suivantes:

  • La thyroïdite de Hashimoto est une maladie dans laquelle le système immunitaire d'une personne commence à tuer certaines cellules de la glande thyroïde. Ils ne peuvent pas être restaurés et le plus souvent cessent de fonctionner et produisent des hormones pour toujours..
  • Hyperthyroïdie - cette maladie survient après la prise de certains médicaments visant à traiter un goitre toxique diffus et nodulaire. Les agents les plus dangereux à cet égard sont des thyréostatiques tels que "Tyrozol", "Propicil", "Mercazolil".
  • Le niveau de l'hormone peut diminuer après une intervention chirurgicale pour enlever toute la glande thyroïde ou seulement une partie de celle-ci.
  • Le traitement à l'iode radioactif aide également à réduire le niveau de triiodothyronine. Une telle thérapie vise à éliminer le goitre toxique diffus..
  • Les niveaux d'hormones peuvent chuter lorsque vous prenez des produits contenant de grandes quantités d'iode. Ceux-ci incluent "Amiodarone", "Cordaron" et autres.

Mais une diminution du taux d'hormone T3 dans le sang n'indique pas toujours la présence d'une maladie. Cette condition est typique des femmes qui attendent un bébé, de 6 à 9 mois de grossesse..

Il faut savoir que les hormones T3 et T4, ainsi que la TSH, diminuent dans un certain ordre. Le premier est toujours une diminution du niveau de l'hormone T4, et seulement après que la triiodothyronine tombe. Cela se produit en raison de la particularité de l'organisme, qui est assuré à la suite d'une diminution de l'hormone T3, car elle est presque 10 fois plus active que T4.

Grâce à cela, le patient n'est pas aussi profondément conscient des conséquences de l'hyperthyroïdie. Ainsi, vous pouvez déterminer indépendamment si une erreur de laboratoire a été commise. Si, selon les résultats de l'analyse, le niveau de triiodothyronine est abaissé (et peu importe s'il s'agit de l'hormone St.T3 ou générale) et que la T4 et la TSH se situent dans la plage normale, les données obtenues doivent être revérifiées dans un autre laboratoire et donner à nouveau du sang..

Fonctions de T3 dans le corps féminin

Une T3 élevée est la base de la nomination d'un traitement hormonal. Pour réduire la concentration de triiodothyronine, des médicaments antithyroïdiens sont pris:

  • Propicil;
  • Tyrosol;
  • Mercazolil, etc..

Les médicaments s'accumulent dans la glande thyroïde, supprimant la synthèse des hormones contenant de l'iode. Après la disparition des symptômes de la maladie, la dose de médicaments est progressivement réduite. Si, après avoir refusé le traitement, le taux de T3 augmente à nouveau, ils ont recours à la chirurgie.

Avec le goitre diffus, un traitement à l'iode radioactif est prescrit. Il pénètre dans les lobes thyroïdiens, où il commence progressivement à se désintégrer. L'irradiation locale de la glande thyroïde entraîne la mort de certaines de ses cellules. Cela réduit sa taille et sa production de T3..

Dans 63% des cas, une augmentation de la T3 devient une conséquence de la prolifération de la glande. Par conséquent, si le traitement médicamenteux est inefficace, une thyroïdectomie est effectuée - ablation de la glande thyroïde. Après la chirurgie, les patients présentent des symptômes d'hypothyroïdie. Pour compenser le manque d'hormones thyroïdiennes, un traitement hormonal substitutif leur est prescrit.

Hormone T3 - qu'est-ce que c'est chez les femmes? La triiodothyronine est une substance produite dans la glande thyroïde. Il provient de la thyronine (T4), qui perd simplement une molécule d'iode, formant un nouveau composé - T3. De plus, il est beaucoup plus actif que la thyronine. La synthèse d'une substance est contrôlée par la gamma glutamyl transférase, ou GGT.

Alors, l'hormone t3 - qu'est-ce que c'est chez les femmes et quel rôle joue-t-elle? Les fonctions biologiques de cette substance sont:

  • transport d'oxygène à travers les cellules de tout l'organisme;
  • démarrer et contrôler le processus de régénération tissulaire;
  • participation à la synthèse de la vitamine A;
  • éliminer le «mauvais» cholestérol du sang;
  • clivage des composés lipidiques;
  • normalisation du cœur;
  • maintenir une température corporelle optimale;
  • fonctionnement bien coordonné du système nerveux.

Préparation à l'analyse

  • Le prélèvement sanguin pour l'analyse du T3 total est effectué exclusivement le matin (jusqu'à 11h00) et strictement à jeun.
  • La veille de l'intervention, les boissons grasses, fumées, épicées et salées, toniques et alcoolisées doivent être exclues de l'alimentation.
  • De plus, dans une journée, vous devez abandonner toute activité physique: sport, sexe, soulever des poids, faire du jogging, de la danse, etc. De plus, il est conseillé de se protéger du stress psychologique et des chocs nerveux. Et 20 minutes avant la manipulation, vous devez vous détendre complètement et vous calmer..
  • Quelques heures avant le test, vous devez vous abstenir de fumer, de mâcher du tabac ou d'utiliser des substituts de nicotine.

Important! Vous devez informer votre médecin à l'avance de tous les traitements médicamenteux récents ou en cours. Chez les femmes qui prennent des contraceptifs oraux, l'analyse n'est effectuée qu'après leur annulation.

Avant de donner du sang, l'endocrinologue pendant 15 à 20 jours annule les médicaments qui augmentent ou diminuent la fonction de la glande thyroïde. Si des médicaments vitaux sont disponibles pour le patient, ils sont indiqués sur le formulaire de référence. Habituellement, le candidat vient au laboratoire après une pause de 10 à 12 heures pour manger. À titre exceptionnel, vous pouvez autoriser un intervalle quotidien de 4 heures.

Il est important d'abandonner complètement l'alcool, le stress physique et émotionnel par jour et le tabagisme en une heure. Si l'analyse est à nouveau programmée pour étudier la réaction à l'utilisation de médicaments, il est conseillé de la passer dans le même laboratoire et à la même heure de la journée que le précédent..


Faire une analyse pour déterminer l'hormone