Principal

Pituitaire

Virilisation

La virilisation ou virilisme (latin virilis - masculin, caractéristique d'un homme) est le processus de manifestation de traits masculins (type de corps, traits masculins du visage, croissance des cheveux, muscles développés, timbre de la voix, etc.) chez les hommes et les femmes sous l'influence d'hormones.

La virilisation se produit en raison des hormones sexuelles mâles - androgènes. À cet égard, le terme «androgénisation» est parfois utilisé comme synonyme. La virilisation concerne tout l'organisme dans son ensemble ou ses différentes parties qui présentent une sensibilité spécifique aux effets des androgènes. Ceux-ci comprennent les corps caverneux du pénis et du clitoris féminin, le cartilage du larynx, les follicules pileux dans les zones de croissance des poils pendant la puberté - pubis, abdomen, poitrine, visage, jambes, avant-bras. L'action anabolique des androgènes entraîne une augmentation du développement musculaire, un type de corps masculin se forme. L'utilisation de médicaments anabolisants par les femmes peut entraîner des conséquences peu agréables, telles que la croissance des cheveux sur le visage et le corps dans le modèle masculin, un grossissement de la voix. Il est également possible une augmentation significative de la taille du clitoris, dans certains cas réversible, et des irrégularités menstruelles. Cependant, tous les stéroïdes anabolisants ne sont pas également préjudiciables au corps féminin..

  • Masculinisation
  • Stéroïdes pour les femmes

Les médicaments anabolisants ne peuvent être utilisés que selon les directives d'un médecin et sont contre-indiqués chez les enfants. Les informations fournies ne nécessitent pas l'utilisation ou la distribution de substances puissantes et visent uniquement à réduire le risque de complications et d'effets secondaires.

Virilisation

  • La virilisation (latin virilis - masculin, caractéristique d'un homme), la masculinisation ou le syndrome viril est un complexe de symptômes caractérisé par l'apparition de traits masculins (type de corps, pilosité, tonus de la voix et autres) chez la femme à la suite de l'activation des androgènes - hormones sexuelles mâles (androgénisation). Cependant, ce terme est également utilisé pour décrire les changements qui se produisent chez les hommes.

Une virilisation incomplète au cours du développement intra-utérin peut provoquer un hypospadias.

La virilisation normale des hommes implique les processus habituels de la puberté chez les garçons, dans lesquels la testostérone change le corps: le pénis grandit, les poils pubiens se développent, la voix change.

La virilisation pathologique des porteurs de l'ensemble femelle de chromosomes se produit avec des échecs génétiques conduisant à la production de niveaux accrus d'hormones mâles et est observée, par exemple, avec une hyperplasie congénitale du cortex surrénalien. Dans ce cas, les organes génitaux externes se développent, souvent défectueux (incomplets) chez le type masculin (clitoromégalie avec hypospadias, etc.), et des organes génitaux féminins sous-développés peuvent se former à l'intérieur (voir Intersexe).

Concepts associés

Références dans la littérature

Concepts associés (suite)

La pathologie prénatale étudie tous les processus pathologiques qui se produisent pendant la période prénatale, ainsi que divers troubles de la maturation des gamètes.

Période périnatale - la période allant de 22 semaines complètes (154e jour) de vie intra-utérine du fœtus au 7e jour inclus (168 heures) de vie extra-utérine.

La grossesse d'une femme est divisée en trois périodes de trois mois chacune, appelées trimestres. En outre, le développement intra-utérin d'une personne est généralement divisé en deux périodes: embryonnaire (ou embryonnaire) et fœtale (ou fœtale). La période embryonnaire dure de la fécondation de l'ovule jusqu'à la fin de la 8e semaine de grossesse (ou 10 semaines de la période obstétricale, c'est-à-dire à partir de la dernière menstruation). Pendant l'embryogenèse, la fécondation, le clivage de l'embryon, son implantation, la gastrulation (formation d'embryon.

Qu'est-ce que la virilisation

virilisation - n., nombre de synonymes: 1 • virilité (1) Dictionnaire de synonymes ASIS. V.N. Trishin. 2013... Dictionnaire des synonymes

virilisation - (latin virilis masculin, caractéristique d'un homme; synonyme: androgénisation, masculinisation) l'apparition de traits masculins chez une femme, causée par l'action des androgènes... The Big Medical Dictionary

virilisation - (syn. masculinisation) l'apparition de traits masculins chez les femmes sous l'influence des androgènes. Source: Encyclopédie médicale populaire... Termes médicaux

virilisation - virilité l'apparition de traits masculins (type de corps, poils, tonus de la voix, etc.) chez les femmes sous l'influence des androgènes (Source: Bref dictionnaire des termes sexopathologiques)... Encyclopédie sexologique

virilisation - virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation (Source: "Paradigme plein accentué selon A. A. Zaliznyak")... Formes de mots

Virilisation - (Latin viris - masculin, caractéristique d'un homme). Manifestation des traits masculins chez une femme. Il est observé en raison de l'influence des hormones androgènes - pendant le traitement avec des médicaments hormonaux, avec des tumeurs surrénales. Syn.: Masculinisation... Dictionnaire explicatif des termes psychiatriques

Virilisation - L'apparition de traits masculins chez les femmes sous l'influence d'un excès d'androgènes. * * * le même que l'androgénisation... Dictionnaire encyclopédique de psychologie et de pédagogie

VIRILISATION - (virilwtion) une manifestation de la formation excessive d'androgènes (hyperandrogénie) dans le corps d'une femme. Dans le même temps, une femme a une perte de cheveux sur la peau des régions temporales, une augmentation de la masse musculaire et du clitoris, le développement de l'hirsutisme; la voix devient... Dictionnaire explicatif de la médecine

Virilisation (Virilwtion) - une manifestation de la formation excessive d'androgènes (hyperandrogénie) dans le corps d'une femme. Dans le même temps, une femme a une perte de cheveux sur la peau des régions temporales, une augmentation de la masse musculaire et du clitoris, le développement de l'hirsutisme; la voix devient plus dure... Termes médicaux

Virilité, virilisation - l'apparition de traits masculins (type de corps, poils, ton de la voix, etc.) chez les femmes sous l'influence des androgènes. (Source: Dictionnaire sexologique)... Encyclopédie sexologique

Syndrome viril (virilisme, masculinisation)

Le syndrome de Viril est l'apparition de caractères sexuels masculins secondaires chez les femmes ou les filles. Cela se produit en raison d'un excès d'hormones stéroïdes du groupe androgène ou en violation de leur métabolisme. Il se manifeste sous la forme d'hirsutisme, de grossièreté de la voix, d'irrégularités menstruelles. La calvitie se développe sur le cuir chevelu, les glandes mammaires diminuent de taille, le clitoris augmente. Le diagnostic repose sur les manifestations cliniques, les études hormonales, l'échographie des glandes surrénales et l'IRM du cerveau. Le traitement vise à éliminer la cause profonde des troubles endocriniens, effectué par des méthodes conservatrices et chirurgicales.

CIM-10

  • Les raisons
  • Pathogénèse
  • Classification
  • Symptômes du syndrome viril
  • Complications
  • Diagnostique
  • Traitement du syndrome viril
    • Thérapie conservatrice
    • Chirurgie
  • Prévision et prévention
  • Prix ​​des traitements

informations générales

Le syndrome viril (masculinisation, virilisme) peut se développer chez les femmes de tout âge. La prévalence et la gravité de l'état pathologique dépendent de sa cause. Les formes congénitales surviennent dans 1 cas sur 5 à 6 000 de toutes les filles nouveau-nées. En période de reproduction, la virilisation associée à la pathologie ovarienne survient chez 11% des patientes. Cependant, chez les femmes souffrant d'infertilité endocrinienne, un syndrome viril associé à un ovaire polykystique est détecté dans 70% des cas..

Les raisons

La production d'hormones mâles, qui conduit à l'apparition d'hirsutisme, peut être renforcée par des facteurs constitutionnels et héréditaires. Chez les femmes de nationalité orientale, il y a une croissance accrue des cheveux sur le visage, les organes génitaux externes. Mais cela n'est pas considéré comme un syndrome viril à part entière nécessitant un traitement. Les vraies raisons sont:

  • Syndrome adrénogénital. L'hyperplasie congénitale de la zone corticale des glandes surrénales est héréditaire de manière autosomique récessive. Des signes d'hyperandrogénie peuvent apparaître dès la naissance; chez les filles, les organes génitaux externes ressemblent à ceux des hommes. À l'adolescence, la formation du squelette se produit selon le type masculin, le cycle menstruel est perturbé.
  • Tumeurs des glandes surrénales. Les corticostéromes, androstéromes et corticoandrostéromes sont plus fréquemment diagnostiqués. Ils se développent dans la période postpubère, s'accompagnent d'un changement de la nature de la croissance des cheveux, de l'apparition de l'acné et d'une violation de la distribution des tissus adipeux. Les femmes remarquent une baisse de la libido, deviennent infertiles.
  • Maladie d'Itsenko-Cushing. Il se développe avec une tumeur hypophysaire qui produit une hormone adrénocorticotrope en excès. Cela conduit à la stimulation de toutes les zones du cortex surrénalien, au développement de l'hypercortisolisme. La maladie se manifeste plus souvent chez les patients âgés de 20 à 40 ans.
  • Syndrome de Stein-Leventhal. Le syndrome viril dans la maladie polykystique est associé à une synthèse excessive d'androgènes dans les ovaires. La maladie se développe chez les jeunes femmes âgées de 20 à 30 ans, entraîne un hirusutisme, un excès de poids, des irrégularités menstruelles et une infertilité.
  • Tumeurs ovariennes masculinisantes. Ils proviennent des restes embryonnaires des gonades mâles. Chez les jeunes patientes, les menstruations deviennent peu fréquentes, une aménorrhée et une infertilité peuvent se développer. L'atrophie des glandes mammaires, une hypoplasie de l'utérus se développe. À un âge plus avancé, une calvitie masculine, un grossissement de la voix et une hypertrophie du clitoris se produisent.

Pathogénèse

Dans le syndrome adrénogénital, il existe un défaut des enzymes impliquées dans la synthèse des hormones surrénales. Cela conduit à une production inadéquate de cortisol et à une réponse ACTH excessive. Le résultat est une hyperplasie du cortex surrénalien, leurs cellules produisent activement de la progestérone, de la 17-hydroxyprogestérone et des hormones mâles. Une carence en glucocorticoïdes entraîne le développement d'une hypoglycémie, ce qui est difficile pour les enfants.

L'ACTH a une affinité pour les récepteurs de l'hormone stimulant les mélanocytes, augmente la synthèse de mélanine dans la peau, par conséquent, le syndrome viril s'accompagne d'une hyperpigmentation. Elle se manifeste à la fois chez les jeunes enfants et dans la masculinisation qui se développe à l'âge adulte. Une pigmentation accrue peut être observée sur n'importe quelle partie du corps, souvent sur le visage, les organes génitaux.

L'hyperandrogénie au cours du développement intra-utérin conduit à la naissance de filles avec un caryotype 46XX, mais un clitoris hypertrophié. À 1,5-2 ans, croissance des poils de la région pubienne, des aisselles peuvent apparaître. La croissance s'accélère, mais il y a une fermeture prématurée des zones de croissance à 9-10 ans, les filles sont donc plus petites que leurs pairs. Les menstruations peuvent ne pas commencer ou une oligoménorrhée se développe, mais les règles plus tardives s'arrêtent.

Chez les femmes avec une production accrue d'androgènes, qui survient plus souvent avec une maladie polykystique, il y a un déficit en FSH, mais un niveau basal accru de LH. La stimulation des ovaires par l'hypophyse ne conduit pas à l'ovulation. La surproduction d'androgènes entraîne une atrésie folliculaire, une hyperplasie stromale et une tunique albuginée. Cela complète le cercle vicieux, exacerbe la perturbation du cycle. Un excès de testostérone conduit à la manifestation de signes du syndrome viril.

Classification

La condition pathologique est classée selon la principale cause d'augmentation des taux d'androgènes. Le syndrome viril est considéré comme une maladie congénitale ou acquise. Dans ce cas, le premier groupe comprend le syndrome adrénogénital et le second - toutes les autres causes. Mais le plus souvent, ils utilisent une classification en fonction de la source de la synthèse des androgènes:

  • Syndrome viril surrénalien. Il se développe lorsque la substance corticale est endommagée, caractéristique de l'hyperplasie corticale. Ce groupe comprend le syndrome adrénocorticotrope, ainsi que les tumeurs hypophysaires.
  • Syndrome viril ovarien. Se produit avec une surproduction d'androgènes par les tissus ovariens. Ce groupe comprend les tumeurs masculinisantes, le SOPK.

Symptômes du syndrome viril

Les manifestations de virilisation dépendent de l'âge auquel les changements endocriniens se sont produits. La gravité dépend du niveau d'augmentation des androgènes dans le sang. Chez les nouveau-nés, la virilisation peut conduire à un pseudohermaphrodisme. La fille est née avec des organes génitaux externes qui ressemblent extérieurement à un homme: le clitoris est hypertrophié, le vagin est raccourci et peut s'ouvrir dans l'urètre.

Avec la progression du syndrome viril pendant la période prépubère, une puberté prématurée est observée. La voix de la fille devient grossière, la croissance est à la traîne, le type de corps devient trapu. La peau et les cheveux gras augmentent, les soucis d'acné, l'hirsutisme est noté. Les poils poussent sous les aisselles, en grande quantité dans le pubis, ainsi que sur les bras et les jambes. Règles irrégulières, souvent aménorrhées.

À l'âge de la reproduction, la virilisation se développe progressivement, tous les symptômes ne sont pas présents. La peau devient rugueuse, épaissie, grasse, des éruptions acnéiques apparaissent. En raison de l'épaississement des ligaments, la voix devient grossière. L'hirsutisme est parfois le seul signe du syndrome viril, ce qui rend le diagnostic difficile et conduit à une visite tardive chez le médecin.

Une diminution persistante de la libido perturbe les relations familiales et augmente le stress. Les menstruations deviennent irrégulières, la durée des saignements est raccourcie et le cycle est allongé jusqu'à ce qu'une aménorrhée se produise. L'infertilité endocrinienne se développe, qui ne peut être guérie sans éliminer l'hyperandrogénie et ses causes.

Le virilisme s'accompagne d'une modification de la distribution des fibres sous la peau; chez les patients, les dépôts graisseux s'accumulent dans la partie supérieure du corps, de sorte que les membres paraissent minces de manière disproportionnée. Perturbation du métabolisme des glucides et des lipides, par conséquent, la pathologie est souvent associée au diabète sucré.

Complications

Les conséquences de l'hyperplasie du cortex surrénalien sont une altération du métabolisme du calcium et le développement de l'ostéoporose. Les femmes ressentent des douleurs dans les os tubulaires, des fractures pathologiques peuvent survenir, difficiles à récupérer. Souvent, dans le contexte du syndrome viril, une immunodéficience secondaire se forme, par conséquent, une candidose vaginale chronique se produit et, en cas d'obésité, l'infection affecte les plis cutanés, la zone sous le sein.

Dommages possibles au système cardiovasculaire, résultant de troubles du métabolisme des glucides et des graisses, de l'équilibre électrolytique. Chez les patients atteints du syndrome viril, en fonction des causes de cette affection, une hypertension artérielle et une hypertrophie ventriculaire gauche sont détectées. Dans l'enfance, de graves troubles électrolytiques peuvent entraîner la mort.

Diagnostique

En cas de plaintes d'irrégularités menstruelles, d'infertilité, d'hirsutisme, une femme doit consulter un obstétricien-gynécologue. De plus, vous aurez besoin d'une consultation d'un endocrinologue et, si vous soupçonnez une pathologie de l'hypophyse, d'un examen par un neurologue. Le diagnostic vise à établir la cause du développement du syndrome viril, car il définit l'approche du traitement. Les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Examen gynécologique. Déterminé par une hyperpigmentation des grandes lèvres, une augmentation de la croissance des poils dans le pubis, un clitoris élargi. L'utérus peut être hypoplasique par palpation. Les seins atteints du syndrome de virilisation à long terme sont de taille réduite.
  • Diagnostics de laboratoire. La concentration d'hormones stéroïdes est à l'étude. Il y a une diminution du corizol, une augmentation de la testostérone. Dans le syndrome des ovaires polykystiques, la FSH est diminuée et la LH est augmentée. Pour diagnostiquer le syndrome adrénogénital, un test ACTH est effectué.
  • Échographie gynécologique. L'examen des organes pelviens montre une diminution de la taille de l'utérus et de l'épaisseur de l'endomètre. Plusieurs follicules sont notés sur les ovaires, mais il n'y a pas de dominante, il n'y a aucun signe d'ovulation.
  • IRM de la glande pituitaire. Avec l'adénome, une formation ressemblant à une tumeur est détectée. La technique vous permet de détecter des néoplasmes de 1 à 3 mm de taille, le contraste améliore l'efficacité de l'étude.
  • Densitométrie. Chez les femmes atteintes du syndrome viril, la densité minérale osseuse est réduite, l'ostéoporose est diagnostiquée. Les enfants sont mesurés pour l'âge osseux afin de déterminer leur potentiel de développement potentiel.

Traitement du syndrome viril

Le traitement doit être débuté le plus tôt possible pour éviter l'apparition des conséquences de l'hyperandrogénie. Une hospitalisation en gynécologie peut être nécessaire pour une résection ovarienne polykystique laparoscopique. Le traitement médicamenteux est effectué en ambulatoire avec observation périodique par un gynécologue ou un endocrinologue dans une polyclinique.

Thérapie conservatrice

Le traitement du syndrome viril est sélectionné individuellement, en fonction des causes de la pathologie. Le but de la thérapie chez les enfants est le développement adéquat de l'enfant, l'inhibition de la puberté prématurée. Pour les femmes, il est nécessaire de maintenir ou de restaurer la fertilité. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

  • Glucocorticoïdes. Ils sont prescrits dans le traitement du syndrome adrénogénital pour compenser la violation de la synthèse de leurs propres hormones, selon le principe de rétroaction, la production d'ACTH diminue et le niveau d'androgènes est normalisé. Lorsqu'elles sont associées à des perturbations électrolytiques, des préparations minéralocorticoïdes sont utilisées.
  • Antiestrogènes. Les femmes atteintes d'une maladie polykystique qui planifient une grossesse se voient prescrire des médicaments pour stimuler l'ovulation. Les anti-œstrogènes sont administrés en association avec des gonadotrophines pour induire la maturation du follicule dominant et la libération de l'œuf. Les hormones sont administrées selon un schéma spécial, en respectant strictement les jours du cycle.
  • Biguanides. Ils sont prescrits aux femmes qui développent simultanément un diabète sucré avec le syndrome viril. Les médicaments de ce groupe réduisent la résistance à l'insuline des tissus et aident à améliorer le métabolisme des glucides. La durée du traitement est de 3 à 6 mois, peut être effectuée dans le contexte de la stimulation de l'ovulation.

Chirurgie

En cas d'hyperplasie congénitale des surrénales, le traitement chirurgical n'est pas utilisé. Il est indiqué pour les tumeurs ovariennes masculinisantes, les néoplasmes surrénaliens. Pour retirer l'adénome hypophysaire, une hospitalisation est nécessaire dans le service de neurochirurgie. Après la chirurgie, vous devrez peut-être suivre une radiothérapie avec des rayons gamma ou des protons.

La correction chirurgicale du syndrome viril est efficace dans la maladie polykystique. L'accès laparoscopique est réalisé par résection en coin ou cautérisation des ovaires par des méthodes thermiques ou laser. La démodulation ovarienne est également utilisée. Après l'intervention, la grossesse survient dans les 6 à 12 mois, mais plus tard, la probabilité de conception diminue rapidement.

Prévision et prévention

Avec la forme congénitale du syndrome viril, le pronostic n'est pas toujours favorable en raison de l'association avec des troubles électrolytiques. Dans d'autres cas, un traitement débuté en temps opportun vous permet de compenser les anomalies hormonales, de normaliser le niveau d'androgènes. Un traitement à vie est souvent nécessaire pour maintenir le phénotype et la fertilité féminins.

La prévention spécifique des changements virils vise un diagnostic précoce du syndrome adrénogénital. Tous les enfants subissent un test sanguin pendant 3 jours pour identifier les anomalies génétiques et prescrire un traitement à temps. Pour les femmes en âge de procréer, la prévention consiste en un mode de vie sain, réduisant le risque d'infections génitales, qui peuvent indirectement provoquer une inflammation des ovaires et augmenter la probabilité de développer une polykystose..

Virilisation

  • v
  • T
  • e

La virilisation ou masculinisation est le développement biologique des différences de genre, des changements qui différencient le corps masculin du corps féminin. La plupart des changements de masculinisation sont produits par les androgènes. La virilisation est le plus couramment utilisée dans trois contextes médicaux et biologiques de genre: la différenciation sexuelle prénatale, les changements post-partum de la puberté masculine normale et la surexposition aux androgènes chez les femmes. En outre, le résultat présumé du traitement de substitution androgénique chez les hommes ayant un retard de puberté et de faibles taux de testostérone, ainsi que chez les hommes transgenres à la recherche d'une transition de genre.

contenu

  • 1 Virilisation prénatale
    • 1.1 Élevé
    • 1,2 faible
  • 2 Virilisation normale
  • 3 masculinisation anormale de l'enfance
  • 4 Chez les adolescents ou les femmes adultes
  • 5 Virilisations médicalement induites chez les transsexuels
    • 5.1 Effets de masculinisation permanents
    • 5.2 Effets réversibles de la masculinisation
  • 6 Perte des caractéristiques sexuelles masculines
  • 7 Voir aussi
  • 8 Références
  • 9 Liens externes
  • 10 Recherche

Virilisation prénatale

En période périnatale, la virilisation fait référence à la fermeture du périnée, à l'amincissement et à la rugosité du scrotum, à la croissance du phallus et à la fermeture de la rainure urétrale à l'extrémité du pénis. Dans ce contexte, la masculinisation est synonyme de virilisation..

La masculinisation prénatale des femelles génétiques et la sous-virilisation des mâles génétiques sont des causes courantes de troubles génitaux et intersexuels.

Haute

La masculinisation prénatale d'un fœtus génétiquement féminin peut se produire lorsque des quantités excessives d'androgènes sont produites par les glandes surrénales fœtales ou sont présentes dans le sang maternel. Dans la forme sévère d'hyperplasie congénitale des surrénales, la masculinisation complète du fœtus génétiquement féminin se traduit par une anatomie masculine apparemment normale sans testicules palpables. Le plus souvent, la virilisation est partielle et les organes génitaux sont ambigus.

Faible

Une sous-virilisation peut se produire si le mâle génétique ne peut pas produire suffisamment d'androgènes ou si les tissus corporels ne peuvent y répondre. Une sous-virilisation extrême se produit lorsqu'aucune hormone androgène significative ne peut être produite ou que le corps est complètement insensible aux androgènes. En conséquence dans le corps féminin. Une sous-distillation partielle produit des parties génitales ambiguës sur le chemin entre l'homme et la femme. Un léger degré de sous-dilatation peut être un petit pénis. Des exemples sont le syndrome de sous-polymérisation d'insensibilité aux androgènes, le déficit en alpha-5 réductase et certaines formes d'hyperplasie congénitale des surrénales..

Virilisation normale

En général, outre les applications médicales, les virilisations font souvent référence au processus de la puberté masculine normale. Ces effets comprennent la croissance du pénis et des testicules, la croissance accélérée, le développement des poils pubiens et d'autres poils androgènes du visage, du tronc et des membres, l'approfondissement de la voix, l'augmentation de la musculature, l'épaississement de la mâchoire, la proéminence du cartilage du cou et l'élargissement des épaules..

Masculinisation anormale de l'enfance

La virilisation peut survenir pendant l'enfance chez les hommes et les femmes, en raison de quantités excessives d'androgènes. Les effets typiques de la virilisation chez les enfants sont les poils pubiens, l'accélération de la croissance et de la maturation des os, l'augmentation de la force musculaire, l'acné et l'odeur corporelle des adultes. Chez les hommes, la virilisation peut indiquer une puberté précoce et une hyperplasie congénitale du cortex surrénalien et des androgènes produisant des tumeurs (généralement) à partir des gonades ou des glandes surrénales sont des causes accidentelles chez les deux sexes.

Chez les adolescents ou les femmes adultes

La virilisation chez la femme peut se manifester par une hypertrophie clitoridienne, une augmentation de la force musculaire, de l'acné, de l'hirsutisme, un amincissement frontal des cheveux, un approfondissement de la voix et des irrégularités menstruelles dues à l'anovulation. Certaines des causes possibles de virilisation chez les femmes sont:

Virilisations médicalement induites chez les transsexuels

Les transsexuelles qui reçoivent une prescription médicale à la naissance choisissent parfois de suivre un traitement hormonal substitutif. Ce processus conduit à la virilisation, provoquant de nombreux effets de la puberté typiquement masculine. Beaucoup de ces effets sont permanents, mais certains effets peuvent être inversés si les transsexuels arrêtent ou interrompent individuellement leur traitement.

Effets de virilisation permanents

  • Approfondir la voix
  • Croissance des poils du visage et du corps
  • Calvitie masculine
  • Agrandissement du clitoris
  • Atrophie mammaire - contraction et / ou ramollissement possible du sein

Effets réversibles de la masculinisation

  • Développement musculaire supplémentaire (en particulier le haut du corps)
  • Augmentation de la transpiration et modification de l'odeur corporelle
  • Attaché aux veines et à la peau à gros grains
  • Modifications des lipides sanguins (cholestérol et triglycérides)
  • Augmentation du nombre de globules rouges

perte des caractéristiques sexuelles masculines

Fait référence à la perte des caractéristiques sexuelles masculines du renversement de la virilisation. Certains aspects de la virilisation, mais pas tous, sont réversibles. La perte des caractéristiques sexuelles masculines se produit naturellement avec l'andropause, pathologiquement avec l'hypogonadisme, et artificiellement ou médicalement avec les antiandrogènes, les œstrogènes et l'orchidectomie. Souhaitable de la part des femmes transgenres qui ont subi un changement exaltant et renforçant de la masculinisation pubertaire pour restaurer et évoquer des traits physiques féminins qui pourraient ou non se produire. Certains traits virilisés restent cependant (par exemple, les poils du corps, un menton dur et un larynx élargi), en raison de la façon dont la virilisation affecte la physiologie du corps..

Syndrome viril ou virilisation chez la femme: qu'est-ce que c'est, comment traiter l'un des types d'hyperandrogénie et l'apparition de caractères sexuels masculins

Le syndrome de Viril est l'un des types d'hyperandrogénie. L'apparition de caractéristiques sexuelles masculines chez les filles et les femmes est une conséquence du déséquilibre hormonal. Le phénomène négatif se développe non seulement à la puberté et en âge de procréer, mais également chez les nouveau-nés.

Le manque de thérapie en temps opportun crée de nombreux problèmes avec la formation de caractéristiques sexuelles secondaires, la formation du cycle menstruel et réduit le niveau de fertilité. Les manifestations d'hyperandrogénie affectent négativement l'apparence. Les causes, les symptômes et les méthodes de traitement du syndrome viril sont décrits dans l'article.

informations générales

Un excès d'androgènes chez les femmes perturbe de nombreux processus dans le corps, affecte négativement l'état de la peau, des cheveux et le fonctionnement du système reproducteur. La virilisation se produit avec une forte augmentation de la concentration de testostérone et d'autres androgènes. Le rajeunissement de l'apparence d'une femme, les changements dans la structure et la taille des organes du système reproducteur en combinaison avec l'hirsutisme, l'acné crée de nombreux problèmes.

Pendant quelles périodes la virilisation se développe-t-elle chez la femme? L'hyperandrogénie se forme au cours du développement intra-utérin, avec le début de la puberté, à l'âge de 2030 et chez la femme mature. Même pendant la ménopause, les patientes sont confrontées à une hyperandrogénie sur fond de perturbation hormonale.

Raisons de développement

Facteurs augmentant le risque de développer un syndrome viril: / p>

  • violation du métabolisme périphérique des hormones sexuelles mâles,
  • pendant la grossesse, une femme développe un néoplasme producteur d'androgènes,
  • l'utilisation de stéroïdes anabolisants. Le désir de développer des muscles, de se débarrasser de l'excès de graisse corporelle (de l'avis de la femme) associé à un entraînement intensif en force augmente considérablement le niveau de testostérone et d'autres androgènes, la virilisation du corps progresse activement,
  • processus pathologiques qui augmentent la testostérone totale et libre,
  • une femme enceinte prend des médicaments contenant des androgènes,
  • production excessive de dihydrotestostérone et de déhydroépiandrostérone,
  • violation de la liaison des hormones mâles aux protéines plasmatiques.

La violation de la sécrétion et de l'échange d'androgènes est une conséquence de pathologies de diverses natures. Une caractéristique de l'évolution de la maladie est la production de testostérone dans le processus tumoral.

Découvrez les causes du cystadénome de l'ovaire droit et comment traiter la formation.

Renseignez-vous sur les signes de la ménopause précoce chez la femme et sur les méthodes de traitement du déséquilibre hormonal à cette adresse.

La virilisation se développe sur fond de pathologies:

  • sclérocystose ovarienne,
  • processus tumoral en dehors des glandes surrénales et des ovaires,
  • forme virilisante de dysfonctionnement surrénalien congénital,
  • tumeur bénigne ou maligne des ovaires / glandes surrénales.

La virilisation est souvent associée à des pathologies du système endocrinien. L'utilisation à long terme de contraceptifs oraux contenant des androgènes est une autre raison de la formation de caractéristiques masculines.

Symptômes

Les principaux signes du syndrome viril:

  • la musculature squelettique est formée selon le modèle masculin,
  • le clitoris augmente,
  • les petites lèvres diminuent sensiblement ou s'atrophient,
  • de nombreux abcès apparaissent sur le visage, la poitrine, le dos,
  • le sinus urogénital se forme,
  • une forte augmentation de la libido,
  • la voix devient plus profonde et plus dure,
  • les poils du visage et du corps poussent activement.

Sur une note! Avec le développement primaire de l'hyperandrogénie chez la femme adulte, les organes génitaux internes et les organes génitaux se forment correctement, les symptômes précédemment négatifs n'apparaissaient pas. Après une thérapie complexe, la santé reproductive est rétablie, les signes externes de virilisation disparaissent. Dans les cas avancés, il est difficile de normaliser l'équilibre hormonal; certains signes d'hyperandrogénie peuvent devenir irréversibles. Pour cette raison, vous devez contacter un gynécologue à temps, assurez-vous d'être examiné pour les pathologies endocriniennes afin d'éviter des conséquences dangereuses.

Syndrome viril de l'enfance

L'hyperandrogénie intra-utérine est un phénomène dangereux qui provoque le développement d'un pseudohermaphrodisme. La cause est un dysfonctionnement du cortex surrénalien. Dans les cas graves, il est difficile pour les médecins de déterminer le sexe du nouveau-né. Pour clarification, un examen génétique est prescrit: une combinaison de chromosomes YX est le signe d'un homme, XX est une femme.

Avec l'hyperandrogénie de type congénital chez un fœtus féminin, les organes génitaux externes sont formés selon le type masculin: le clitoris est hypertrophié, l'entrée du vagin est plus petite que la taille autorisée, elle est proche de l'ouverture de l'urètre, les grandes lèvres sont similaires au scrotum

Il est important de commencer un traitement hormonal en temps opportun afin d'éviter de graves complications et des troubles de la reproduction à l'avenir. En l'absence de correction, les organes génitaux de la fille ressembleront à ceux des hommes en vieillissant. Après 2 ans, d'autres signes externes d'hyperandrogénie apparaissent: les poils pubiens sont visibles, à 89 ans, la racine des cheveux pousse activement sur le visage. Plus tard, d'autres signes de virilisation se développent: timbre bas de la voix, acné, hyperpigmentation de l'épiderme. À l'adolescence, des manifestations supplémentaires du syndrome viril sont prononcées: le bassin est étroit, les arcades sourcilières sont massives, les épaules sont larges, les muscles bien développés et l'endurance est augmentée..

Quel est le danger de virilisation pour les femmes

L'hyperandrogénie affecte négativement non seulement l'apparence, mais également la fonction de reproduction. En l'absence de traitement compétent et complet, une femme est confrontée à de nombreux problèmes: l'adaptation sociale diminue, il est difficile de trouver un partenaire sexuel, des difficultés surviennent avec le niveau de fertilité.

Violations dans le contexte du syndrome viril:

  • anovulation,
  • infertilité,
  • menstruations rares et peu fréquentes,
  • fausse couche,
  • progression de l'hirsutisme,
  • développement de l'alopécie,
  • augmentation de la graisse de la peau,
  • une augmentation de la zone couverte d'acné,
  • diminution de la taille ou atrophie des glandes mammaires,
  • problèmes psychologiques.

Comment traiter la maladie fibrokystique du sein? Parcourez une sélection d'options thérapeutiques efficaces.

Découvrez les symptômes d'une tumeur hypophysaire chez la femme, ainsi que les méthodes pour éliminer la formation, à partir de cet article..

Allez sur https://fr-dc.ru/vnutrennaja-sekretsija/shhitovidnaya/kolloidnyj-zob.html et lisez sur le goitre thyroïdien colloïdal et comment s'en débarrasser.

Diagnostique

Les signes du syndrome viril sont prononcés; il est difficile de confondre les manifestations de l'hyperandrogénie avec les symptômes d'autres maladies. Acné associée à l'hirsutisme, grossissement de la voix, changement d'apparence de type masculin, violation de la taille des organes génitaux externes; motif de consultation avec un endocrinologue et un gynécologue.

Le patient est testé pour la testostérone totale et gratuite. Il est important de clarifier le niveau de sulfate de DEAS et de dihydrotestostérone, d'œstrogènes, d'hormones hypophysaires. Il est impératif de réaliser une IRM et une échographie des glandes surrénales, des ovaires pour clarifier la nature du processus tumoral. Il est important d'examiner la glande pituitaire à l'aide d'un scanner CT. Si un néoplasme malin est suspecté, une biopsie des cellules de la zone touchée est effectuée.

Directions de la thérapie

Lorsqu'un processus tumoral est détecté dans les glandes endocrines, une opération est prescrite. L'excision du néoplasme est une étape obligatoire: même une tumeur bénigne peut éventuellement dégénérer en cancer. Alors que le néoplasme produit une portion supplémentaire d'androgènes, il est impossible de restaurer le fond hormonal, de stabiliser le niveau d'hormones sexuelles.

La sclérocystose ovarienne est une raison de la nomination d'un traitement hormonal avec l'utilisation de gestagènes et de composés contenant des œstrogènes afin de normaliser le cycle. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale est effectuée.

En cas de dysfonctionnement surrénalien congénital, l'endocrinologue prescrit un traitement hormonal. Pendant une certaine période, une femme reçoit des glucocorticoïdes. La posologie des médicaments pour stabiliser les fonctions des glandes surrénales, éliminer les symptômes de l'hyperandrogénie, le médecin sélectionne strictement individuellement.

Le développement du syndrome viril chez les filles et les femmes nécessite une attention rapide au problème. Le manque de thérapie affecte négativement la fonction reproductrice et l'apparence. La présence d'une tumeur productrice d'hormones est un phénomène dangereux, des cellules malignes sont possibles. Avec l'hyperandrogénie intra-utérine, un examen complet de la femme enceinte est nécessaire. Avec l'initiation opportune de l'hormonothérapie, de la chirurgie (dans le contexte de la présence d'une tumeur ou de lésions ovariennes sévères), le pronostic du syndrome viril est favorable. Dans les cas avancés, une femme est menacée d'infertilité, il existe de nombreux problèmes d'adaptation sociale.

LA VIRILISATION

(Latin viris - masculin, caractéristique d'un homme). Manifestation des traits masculins chez une femme. Il est observé en raison de l'influence des hormones androgènes - pendant le traitement avec des médicaments hormonaux, avec des tumeurs surrénales. Syn.: Masculinisation.

Voyez ce qu'est la VIRILISATION dans d'autres dictionnaires:

LA VIRILISATION

(virilwtion) la manifestation de la formation excessive d'androgènes (hyperandrogénie) dans le corps d'une femme. Dans le même temps, une femme a une perte de cheveux sur la peau des régions temporales, une augmentation de la masse musculaire et du clitoris, le développement de l'hirsutisme; la voix devient plus grossière et plus profonde, et en apparence la figure d'une femme commence à ressembler à celle d'un homme. La cause de la virilisation chez les garçons prépubères peut être le développement de n'importe quelle tumeur (voir la tumeur de Leydig). Regardez

LA VIRILISATION

virilité - l'apparition de traits masculins (type de corps, pilosité, timbre de la voix, etc.) chez les femmes sous l'influence des androgènes (Source: A Brief Dictionary of Sex.

LA VIRILISATION

virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation A. paralysie. Synonymes: virilité. Regardez

LA VIRILISATION

(Latin viris - masculin, caractéristique d'un homme). Manifestation des traits masculins chez une femme. Il est observé en raison de l'influence des hormones androgènes - pendant le traitement avec des médicaments hormonaux, avec des tumeurs surrénales. Syn.: Masculinisation. Regardez

LA VIRILISATION

(Latin virilis masculin, caractéristique d'un homme; synonyme: androgénisation, masculinisation) l'apparition de traits masculins chez une femme, causée par l'action des androgènes.

LA VIRILISATION

virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation, virilisation tions. Regardez

LA VIRILISATION

virilisation (latin virilis masculin, caractéristique d'un homme; synonyme: androgénisation, masculinisation) - l'apparition de traits masculins chez une femme causée par l'action des androgènes.

LA VIRILISATION

(Latin virilis masculin, caractéristique d'un homme; synonyme: androgénisation, masculinisation) l'apparition de traits masculins chez une femme, causée par l'action des androgènes.

LA VIRILISATION

(syn. masculinisation) - l'apparition de traits masculins chez les femmes sous l'influence des androgènes. Source: "Encyclopédie médicale populaire"

LA VIRILISATION

virilisation nom, nombre de synonymes: 1 • virilité (1) Dictionnaire de synonymes ASIS. Trishin.2013.... Synonymes: virilité

LA VIRILISATION

L'apparition de traits masculins chez la femme sous l'influence d'un excès d'androgènes.

LA VIRILISATION

LA VIRILISATION

Ayelde ekektin belgilerinin paida boluy

LA VIRILISATION

f Vermännlichung f, Maskulinisierung f

LA VIRILISATION

identique à l'androgénisation.

LA VIRILISATION

LA VIRILISATION

LA VIRILWTION

manifestation d'une formation excessive d'androgènes (hyperandrogénie) dans le corps d'une femme. Dans le même temps, une femme a une perte de cheveux sur la peau des régions temporales, une augmentation de la masse musculaire et du clitoris, le développement de l'hirsutisme; la voix devient de plus en plus grossière et profonde, et en apparence la figure d'une femme commence à ressembler à celle d'un homme. La cause de la virilisation chez les garçons prépubères peut être le développement d'une tumeur (voir tumeur de Leydig). VIRILISME (virilisme) - acquisition de caractères sexuels masculins secondaires par une femme: apparition d'un excès de poils, augmentation de la masse musculaire, grossissement de la voix (masculinisation) et développement traits psychologiques masculins. Source: "Dictionnaire médical". Regardez

Les principales raisons de la virilisation du corps féminin

Une plainte fréquente des patients est la croissance des poils des jambes (principalement des jambes), l'apparition de poils sur le menton, la lèvre supérieure, etc..

Dans l'élucidation des raisons de la virilisation du corps féminin et dans le développement de l'endocrinologie gynécologique en général, l'étude du syndrome adrénogénital (AGS) a joué un rôle important. En tant que forme indépendante, ce type de pathologie a été identifié au début des années 50 (N. T. Starkova). Le principal symptôme de la peste équine est la virilisation progressive de la femelle, causée par une formation accrue de updrogènes, principalement dans le cortex surrénalien, qui est causée par une insuffisance génétiquement déterminée des systèmes enzymatiques impliqués dans la synthèse du cortisol et une forte diminution de la fonction ovarienne, médiée par le système hypothalamo-hypophysaire. Les androgènes sont libérés en excès en raison de l'irritation par l'ACTH des glandes surrénales et de la conversion de l'oxyprogestérone en composés androgéniques. De plus, les androgènes bloquent la sécrétion de FSH par la glande pituitaire, entraînant une diminution de la fonction ovarienne..

Types d'hyperandrogénie. Il existe plusieurs classifications de ce syndrome et, selon le moment de son apparition, elles distinguent les formes congénitales (prénatales) et post-natales. La classification la plus appropriée doit être reconnue sur la base des changements pathologiques. Selon cette classification, le syndrome adrénogénital se distingue en raison de l'hypertrophie du cortex surrénalien et des maladies tumorales de ce dernier.

La forme la plus courante est la forme non compliquée, caractérisée par une excrétion accrue d'androgènes dans l'urine (17-KS) et une teneur accrue en stéroïdes dans le sang, tandis que dans les lésions tumorales du cortex surrénalien, l'augmentation de l'excrétion des androgènes est primaire..

La virilisation prénatale peut être établie immédiatement après la naissance. Dans le cas de la virilisation postnatale chez les filles, les organes génitaux continuent à se développer selon le modèle masculin après la naissance: le clitoris peut atteindre une longueur de 5 à 7 cm, les grandes lèvres se développent vigoureusement, ressemblant à un scrotum divisé en deux; chez les filles plus âgées, la peau des lèvres est très pigmentée et ridée.

Les phénomènes de virilisation sont particulièrement visibles chez les filles de plus de 6 ans. Ils développent des zones de pigmentation
gris-brun dans des zones strictement définies de la peau (lèvres, aréole des glandes mammaires, aisselles, région anogénitale); les glandes sébacées sécrètent une quantité accrue de sécrétion; formes d'acné multiples.

La pigmentation de la peau ressemble parfois à celle de la maladie d'Addison, lorsque le sang des patients contient une grande quantité d'ACTH et d'hormone mélanophore. Déjà à 2–5 ans de vie, les poils pubiens apparaissent et plus loin le long de la ligne blanche de l'abdomen selon le type masculin. À 3-4 ans, les cheveux commencent à pousser dans les zones axillaires et à 8 ans et plus tard - la croissance des poils du visage et augmente généralement, bien que son intensité chez les enfants soit différente.

Les symptômes d'une forme virilisante simple sont différents en fonction de la période d'ontogenèse, au cours de laquelle il y a eu violation de la fonction hormonale des glandes surrénales..

Dans la AHS congénitale, la formation excessive d'androgènes commence pendant la période prénatale de la vie; avec une hypersécrétion d'androgènes à partir de la 13-14 semaine de la vie intra-utérine, une virilisation prononcée des organes génitaux externes se produit, ce qui provoque parfois une erreur dans la détermination du sexe du nouveau-né.

Dans le cas du développement de l'hyperandrogénie au deuxième trimestre de la grossesse, il existe une hypertrophie du clitoris, il n'y a pas de petites lèvres sous-développées, formant un périnée haut fusionnant dans le tiers inférieur. L'ouverture externe de l'urètre et l'entrée très rétrécie du vagin s'ouvrent à proximité l'une de l'autre. Avec une formation excessive d'androgènes au cours du dernier tiers de la grossesse, il y a une augmentation modérée du clitoris, une hyperplasie des petites lèvres et des grandes lèvres. Il y a un emplacement bas de l'ouverture urétrale externe.

Les troubles du développement des organes génitaux internes (utérus, trompes et ovaires) avec AGS congénitale ne se produisent pas, car à ce moment-là ils sont déjà formés. En raison de la pathologie du développement des organes génitaux externes, l'AGS congénitale est considérée comme l'une des formes d'hermaphrodisme, ou plutôt de faux hermaphrodisme féminin, car il existe des ovaires normalement formés. Le clitoris est souvent anormalement grand.

La formation accrue d'androgènes se poursuit dans le développement ultérieur de la fille, ayant un effet spécial sur les tissus osseux et musculaires et les follicules pileux. La croissance rapide d'un enfant au cours de la première décennie est typique, et l'âge osseux selon la radiographie des mains dépasse l'âge du calendrier de 5 à 6 ans à l'âge de 7 à 11 ans. À l'âge de 12 ans, la croissance ralentit brusquement et atteint 150 à 155 cm à 13 ans, à ce moment, le processus d'ossification du squelette est complètement terminé, correspondant à l'âge osseux des personnes de 21 à 23 ans. En conséquence, les filles se révèlent petites et leur physique révèle des traits virils caractéristiques (bassin étroit et épaules larges).

En raison de l'arrêt précoce de la croissance des longs os tubulaires, les bras et les jambes sont relativement courts avec un corps long, les muscles sont bien développés et le physique est généralement viril. Déjà à partir de 3-4 ans, les filles commencent à se coiffer le pubis et les aisselles. À l'âge de 8 ans, les poils du visage apparaissent et, entre 12 et 14 ans, une hypertrichose virile se développe. Le cortex surrénalien fonctionne dans des conditions d'hyperstimulation, ce qui conduit à une hyperplasie du cortex.

Le diagnostic de la peste équine congénitale chez les filles n'est généralement pas difficile. L'image radiographique des glandes surrénales dans des conditions de rétropneumopéritoine révèle l'aspect caractéristique des glandes surrénales, fortement augmentées en taille, qui conservent cependant leur forme triangulaire. Si, dans les premiers mois de la vie, ils sont multipliés par 2 à 4 par rapport à la norme, alors chez les enfants plus âgés, cette augmentation peut être décuplée, voire plus. La définition de 17-KS est d'une grande importance, dont le niveau avec AGS est augmenté de 5 à 10 fois par rapport à la norme d'âge.

Comme déjà mentionné, la cause directe de l'insuffisance surrénalienne est une insuffisance de cortisol en raison d'un trouble de la synthèse des corticostéroïdes. Si, néanmoins, les patients sont dans un état de compensation relative, alors une augmentation de la charge provoque souvent des symptômes distincts de décompensation..

En raison de la synthèse pathologique des stéroïdes en quantité accrue, en plus des dérivés de glycocorticoïdes, des substances œstrogéniques et des stéroïdes C19 primaires se forment, qui ont un effet androgène direct. La libération accrue d'androgènes et d'oestrogènes inhibe la production de gonadotrophines, ce qui laisse les gonades dans un état infantile. Les caractères sexuels secondaires ne se développent pas en raison de la stimulation des testicules, mais sous l'influence d'une production accrue de stéroïdes dans les glandes surrénales; par conséquent, la puberté précoce souvent observée n'est pas prématurée. Dans le diagnostic différentiel de la SHA congénitale avec hypospadias et cryprchisme chez les garçons, la détermination de la chromatine sexuelle est d'une importance décisive, dont l'absence indique un sexe génétiquement masculin..

Si un enfant a une chromatine sexuelle féminine, nous parlons de faux hermaphrodisme féminin et ce n'est que dans de rares cas que des formes non surrénaliennes d'hermaphrodisme sont possibles. La gynécographie dans les conditions de pneumopéritoine a également une valeur diagnostique significative; il permet d'établir la présence d'un utérus, de trompes, d'ovaires, souvent inaccessibles lors de l'examen rectal chez les jeunes filles. Un symptôme clinique important qui permet de rejeter le diagnostic de virilisation d'une tumeur surrénale est la présence d'un sinus urohépital, qui indique le caractère congénital de cette pathologie. Si un enfant a jusqu'à 8-10 mg de 17-KS dans l'urine avant la puberté, il y a hermaphrodisme surrénalien.

Le développement d'une tumeur masculinisante dans le cortex surrénalien entraîne un développement sexuel prématuré du modèle masculin avec une augmentation du clitoris, une diminution de la taille de l'utérus, l'arrêt des règles et une atrophie des glandes mammaires. Dans le même temps, la libération de 17-KS est significativement (5 à 10 fois et plus) supérieure à la norme. Les signes typiques de néoplasme chez les filles sont un écoulement sanglant des organes génitaux, le développement précoce des glandes mammaires et un utérus élargi. Dans certains cas, on observe des signes de féminisation, de syndrome de Cushing, d'aldostéronisme, etc. Ces tumeurs sont beaucoup plus fréquentes chez les filles que chez les garçons. La nature et le degré de développement de la masculinisation causée par une tumeur du cortex surrénalien sont variés, ce qui concerne principalement la gravité de la croissance des cheveux.

La virilisation peut donc être provoquée par divers facteurs: principalement endogène, selon la pathologie du cortex surrénalien (hyperplasie ou tumeur), de certains types de lésions ovariennes (sclérocystose; tumeur ovarienne virilisante) et ce n'est que dans de rares cas qu'elle résulte d'influences exogènes (le développement d'une tumeur virilisante chez une femme enceinte pouvant affecter l'état du fœtus au sens de l'apparition des symptômes de sa virilisation); prendre une femme enceinte avec des médicaments androgènes: enfin, prendre des médicaments androgènes actifs tels que le propionate de testostérone, la méthyltestostérone, etc. à but thérapeutique (par exemple, avec des saignements utérins ménopausiques ou dysfonctionnels, avec des fibromes utérins, etc.).

Du point de vue du diagnostic différentiel des formes pubertaires et postpubertaires de SHA, il faut garder à l'esprit la tumeur virilisante des ovaires ou des glandes surrénales et le syndrome des ovaires sclérocystiques.

Une tumeur ovarienne, même de petite taille, peut principalement être déterminée par gynécographie. Une augmentation de l'ombre de l'une des glandes surrénales et un changement de ses contours triangulaires indiquent la présence d'une tumeur.

Le test de prednisolone est d'une grande aide; la baisse de la libération de 17-KS au niveau normal permet de parler avec confiance de l'absence de tumeur surrénalienne virilisante. Des difficultés connues peuvent survenir dans le diagnostic différentiel entre la SHA et le syndrome de sclérocystose ovarienne..

Avec la forme dite bénigne de l'AGS, les symptômes de virilisation sont épuisés; Les règles sont parfois régulières, mais ont un caractère anovulatoire persistant. La sortie de 17-KS est légèrement augmentée. Le test de prednisolone dans de tels cas a peu de valeur diagnostique; les tests combinés sont plus importants, par exemple, la stimulation simultanée de la fonction ovarienne tout en supprimant la fonction surrénalienne.

Bien que la gynécographie ait une certaine valeur dans le diagnostic différentiel entre le syndrome des ovaires sclérocystiques et l'ASH, des erreurs sont possibles lors de l'évaluation de la radiographie des organes pelviens, car avec le SAG dû à une hypoplasie utérine, les ovaires peuvent apparaître hypertrophiés de manière disproportionnée..

Comme il ressort de ce qui précède, l'ASH, commençant à différentes périodes de la vie, s'accompagne de divers symptômes - du faux hermaphrodisme féminin avec virilisation prononcée au dysfonctionnement ovarien anovulatoire..

Avec une forme relativement rare de faux hermaphrodisme féminin d'origine non surrénalienne, il n'y a aucun signe d'action androgène. Les causes endogènes de l'origine de cette affection sont presque inconnues, sauf qu'elle est souvent associée à d'autres anomalies du développement..

Avec le faux hermaphrodisme féminin d'origine non surrénalienne, les caractères sexuels secondaires se développent normalement. L'apparence est purement féminine, dans la plupart des cas, il y a des menstruations.

Une tumeur masculinisante de l'ovaire (arrhénoblastome) peut conduire au développement rapide d'une déféminisation et à l'apparition de signes de virilisation. La tumeur se développe souvent dans un ovaire qui, avec sa petite taille, est établi par radiographie du petit bassin. Dans certains cas, une tumeur virilisante se développe dans des ovaires dysgénétiques défectueux.

Si auparavant on supposait que le syndrome adrénogénital est le résultat d'une libération accrue d'androgènes, les dernières études ont montré qu'il ne s'agit que d'un phénomène secondaire, car la synthèse du cortisol est perturbée en raison d'un manque d'enzyme nécessaire, et donc le cortex surrénalien produit des androgènes au lieu du cortisol.

L'hypofonction du cortex surrénalien se manifeste le plus clairement dans la forme dite de gaspillage du sel du syndrome adrénogénital, qui ressemble dans ses troubles au tableau clinique de la maladie d'Addison..

Dans le syndrome adrénogénital, le signe clinique le plus courant est la pigmentation de la peau, ainsi qu'une augmentation
sensibilité à l'insuline chez de nombreux enfants et faible taux de sucre dans le sang. Cette forme sévère survient chez environ un petit nombre de patients et, de manière plus intéressante, survient chez les enfants ayant un sexe génétiquement masculin..

La première manifestation particulière de la maladie est le manque d'appétit, puis les vomissements et l'exsicose. Une perte accrue de chlorure de sodium et d'eau est caractéristique; une déshydratation croissante entraîne une diminution du volume sanguin et du débit sanguin. L'enfant a une arythmie, une tachycardie, une cyanose, une perte de conscience, des convulsions. La teneur en 17-KS dans l'urine est considérablement augmentée et, dans certains cas, la sécrétion d'œstrogènes est également augmentée. Le principal substrat du syndrome de perte de sel adrénogénital est le déséquilibre entre l'hormone diurétique sodique et l'aldostérone. Les patients atteints d'une forme simple de syndrome adrénogénital ne perdent pas beaucoup de sel en raison de la libération d'une quantité importante d'aldostérone. Cela conduit à une compensation d'équilibre satisfaisante.

La plus rare est la troisième forme - hypertensive - du syndrome, dans laquelle la pression artérielle chez les enfants s'élève à 150 / 100–250 / 150 mm Hg. Art., Qui dans certains cas conduit à une insuffisance cardiaque aiguë, un œdème et même une hémorragie cérébrale.

Avec l'hyperandrogénie d'origine diencéphalique, en plus des symptômes virils, des troubles métaboliques végétatifs sont déterminés.

Les signes du syndrome viril apparaissent le plus souvent peu de temps après les infections virales et staphylococciques. Avec une maladie chez les filles, avant le début des règles, il y a une accélération de la puberté. Avec l'hyperandrogénie d'origine diencéphalique chez les patients (contrairement à ceux souffrant de forme postnatale de SHA ou de syndrome de Stein-Leventhal), l'hirsutisme est moins prononcé, seuls les cheveux longs et clairsemés apparaissent sur le menton, sur les aréoles et sur la ligne blanche de l'abdomen. L'obésité est souvent notée, ainsi que l'hypertrophie des glandes mammaires. Des bandes extensibles sont identifiées sur la peau des glandes mammaires, de l'abdomen et des cuisses. Le poids corporel augmente, le tour de poitrine et la taille pelvienne augmentent. De plus, il existe de multiples troubles végétatifs-vasculaires, ainsi que des changements caractéristiques de l'activité électrique du cerveau. La glycémie est souvent élevée.

Les capacités intellectuelles des enfants atteints du syndrome adrénogénital ne sont pas plus faibles, et même généralement un peu plus élevées que chez les enfants normaux. Les enfants souffrant de cette maladie ont souvent du mal à entrer en contact avec les autres, différant d'isolement et de timidité en raison de leur handicap physique, dont ils deviennent particulièrement conscients pendant la puberté, par exemple avec une pousse intense des cheveux, l'apparition d'acné, etc..

Hirsutisme idiopathique

Il faut ajouter que l'hirsutisme chez la femme n'est pas toujours causé par un excès d'androgènes; elle peut dépendre de la sensibilité accrue des follicules pileux à la concentration normale de ces hormones dans le sang (hirsutisme idiopathique constitutionnel). L'augmentation de la croissance des cheveux est souvent observée à partir de 40 ans et pendant l'été.

Comme le souligne MG Sichinava (1973), les femmes envisagent trois types d'hirsutisme; la première étape - avec des signes de virilisation et de calvitie masculine, etc. le deuxième type - sans signes de virilisation, mais en combinaison avec la séborrhée et l'acné, l'infertilité, les irrégularités menstruelles; enfin, le troisième type - l'hirsutisme idiopathique - sans changements pathologiques clairs dans le système endocrinien.

Ainsi, l'hirsutisme est une condition pathologique causée par un dysfonctionnement spécifique d'une glande endocrine, car le tableau clinique peut être influencé par des changements fonctionnels dans des organes tels que le foie, la peau, etc..

Selon certains auteurs, l'hirsutisme peut être causé soit par une production excessive d'androgènes, soit par un manque relatif d'œstrogènes. Cependant, il faut garder à l'esprit que les stéroïdes du groupe C2i (progestérone, corticostéroïdes) peuvent potentiellement avoir un effet androgène sur les follicules pileux. Chez l'homme, des facteurs psychogènes peuvent également influencer la libération cyclique des hormones gonadotropes et stéroïdes; en particulier, la littérature décrit des cas d'hirsutisme après un traumatisme mental sévère.

La testostérone est l'androgène circulant le plus important qui affecte la croissance naturelle des cheveux. D'autres stéroïdes métabolisés en testostérone peuvent également avoir un effet androgène. L'augmentation de la teneur en testostérone chez les femmes atteintes d'hirsutisme est une conséquence soit d'une production excessive de testostérone par les glandes surrénales ou les ovaires, ou de son précurseur, l'androsténediol, soit d'une transformation périphérique accrue de stéroïdes androgènes faibles, tels que la déhydroépiandrostérone et l'androstènediol en testostérone..

La peau humaine a la capacité de modifier l'échange des hormones stéroïdes faibles ci-dessus en testostérone. Chez les femmes atteintes d'hirsutisme, la testostérone peut également être produite localement: dans la peau ou dans le foie avec des voies anormales du métabolisme des androgènes. Dans l'hirsutisme, la concentration élevée de testostérone dans le sang et le taux de sa production sont le résultat de l'excrétion directe de cette hormone par les ovaires ou les glandes surrénales. Les fractions les plus importantes de 17-KS sont l'androstérone, qui a une activité androgénique, et l'étiocholanolone, bien qu'elle soit inactive dans la relation andronique. Avec l'hirsutisme d'origine ovarienne, le taux de 17-KC dans le sang et l'urine est normal. Dans le même temps, il a été noté qu'une quantité accrue de testostérone n'affectait pas la teneur en 17-KC..

I. A. Manuilova, M. N. Kuznetsova, E. A. Bogdanova (1973) s'attardent sur cette question en détail. Ces auteurs soulignent que l'une des causes relativement fréquentes de virilisation effacée est les troubles congénitaux de la synthèse des hormones ovariennes dus à un défaut du système enzymatique dans le syndrome de Stein-Leventhal. Cependant, apparemment, les plus fréquents sont la forme postnatale du syndrome surrénogénital, divers troubles de la régulation centrale de la fonction des ovaires et du cortex surrénalien..

Ainsi, des maladies très différentes peuvent se manifester cliniquement sous la forme d'une virilisation effacée, dont le diagnostic présente encore des difficultés importantes..

En termes de diagnostic différentiel, les tests hormonaux sont de la plus haute importance, dont l'essence est l'activation ou la suppression séquentielle de la fonction des ovaires et du cortex surrénalien..

Outre une analyse approfondie des antécédents familiaux, l'historique du développement de la maladie, l'anthropométrie clinique, ainsi que les examens gynécologiques, radiographiques et hormonaux sont essentiels pour clarifier le diagnostic..




Partie d'une série sur
sexe
Termes biologiques
  • Dimorphisme sexuel
  • Différenciation sexuelle
    • féminisation
    • virilisation
  • détermination du sexe
    • XY
    • X0
    • ZW
    • Z0
    • Dépendant de la température
    • Haplodiploïdie
  • sexe hétérogamétique
  • sexe homogamétique
  • Chromosome de genre
    • Chromosome X
    • Chromosome Y
  • Facteur déterminant les testicules
  • hermaphrodite
    • dichogamie
  • hermaphrodite
Reproduction sexuée
  • L'évolution de la reproduction sexuée
    • Anisogamie
    • isogamie
  • cellules germinales
  • Méiose
  • gamétogenèse
    • spermatogenèse
    • oogenèse
  • gamète
    • sperme
    • Oeuf
  • pollinisation
    • Fécondation externe
    • Fécondation interne
  • Sélection sexuelle
  • reproduction végétale
  • Reproduction fongique
  • Reproduction sexuée chez les animaux
    • rapports sexuels
    • appairage
    • reproduction humaine
Sexualité
  • la plante de la sexualité
  • Sexualité animale
  • la sexualité humaine
    • Mécanique
    • différenciation
    • Activités
  • Portail du sexe
  • Portail de biologie