Principal

Pituitaire

Sang pour l'estradiol

Si l'hormone estradiol commence à être produite plus ou moins que la norme, cela pose de nombreux problèmes. D'autant plus qu'il est produit principalement dans les ovaires, c'est l'une des hormones sexuelles féminines les plus actives, les œstrogènes, et sa tâche principale est de préparer le corps féminin à la conception. Sa carence conduit souvent à l'infertilité, à un excès - au développement d'une tumeur maligne.

Par conséquent, lorsqu'un médecin soupçonne que des problèmes de santé sont associés à une mauvaise production d'hormones, il prescrit toujours une référence pour analyse. Étant donné que le niveau d'estradiol dans le corps fluctue constamment (et que sa quantité dépend non seulement de la phase du cycle menstruel, mais également de l'heure de la journée), il est très important de savoir comment bien se préparer à la procédure et quand il est préférable de prendre l'hormone pour l'analyse: la fiabilité en dépend résultats.

Caractéristique hormonale

L'estradiol affecte activement la maturation du follicule et l'augmentation de la couche fonctionnelle de l'endomètre (le jour de la libération de l'ovule du follicule, l'épaisseur de la couche interne de l'utérus doit dépasser un centimètre). Il est également responsable de l'échange correct de cholestérol et du dépôt de la couche de graisse sous-cutanée, influençant la formation d'une silhouette féminine. Grâce à lui, la peau des femmes devient lisse et soyeuse, elle arrête la pousse des poils sur le visage, les jambes, l'abdomen.

Le rôle de l'hormone ne s'arrête pas là: elle augmente la quantité de protéines qui lient le cuivre et le fer, retarde l'excrétion du sodium et de l'eau par l'organisme, augmente le taux de thyroxine (hormone thyroïdienne) et affecte la coagulation sanguine. Affecte également l'échange de tissu osseux, réduit sa destruction, accélère la croissance linéaire chez les filles.

Une certaine quantité de l'hormone est également présente dans le corps masculin et est produite dans les testicules et les glandes surrénales. Certes, sa quantité est très faible et la tâche principale est de réguler l'échange des fractions de cholestérol, de favoriser la coagulation sanguine et d'aider également à assimiler le calcium et d'autres oligo-éléments.

Entraînement

Habituellement, le médecin prescrit de donner du sang pour l'estradiol avec les symptômes suivants:

  • en violation du cycle menstruel;
  • aménorrhée (absence de menstruation);
  • oligoménorrhée (la menstruation se produit avec un intervalle de plus de quarante jours);
  • en violation de la puberté;
  • anovulation (un œuf mûr ne peut pas quitter l'ovaire);
  • infertilité;
  • l'ostéoporose chez la femme, caractérisée par une maladie osseuse;
  • signes de féminisation dans le corps masculin.

Quand faire un don de sang pour l'estradiol, cela dépend en grande partie non seulement du cycle menstruel, mais également du médecin et de l'hôpital dans lequel le test sera effectué: le niveau de l'hormone dans le corps fluctue constamment et chaque clinique a des recommandations différentes. Certains médecins recommandent de faire un don de sang les jours 4-6 du cycle, si nécessaire, répétez-le les jours 20-21, d'autres disent que vous pouvez faire le test à tout moment, l'essentiel est d'indiquer le jour du cycle.

Pour que les résultats soient fiables, il est très important de respecter les normes de base et de bien préparer le corps. Le sang pour la quantité d'hormone féminine dans le sang doit être prélevé à jeun le matin: le temps entre le dernier repas et le test doit être de huit, de préférence dix heures.

Depuis le moment du dernier repas, jusqu'au don de sang, seule l'eau est autorisée à boire. Le jour de la procédure, il sera correct d'éviter toute activité physique; avant la procédure, vous devez vous asseoir dans la salle d'attente pendant environ 10 à 20 minutes pour que le sang se calme et se repose.

Quelques jours avant de donner du sang, vous devez suivre un régime, excluant les aliments gras et frits, les boissons alcoolisées du menu. S'il s'avère qu'il n'est pas possible de résister à une fête avant de donner du sang, la procédure doit être reportée d'un jour ou deux. Fumer peut fausser les résultats du test, vous ne devez donc pas fumer pendant une heure avant la procédure.

Si des médicaments sont pris à ce moment-là, ils doivent être arrêtés et pour se faire dépister, vous devrez attendre environ dix à quinze jours. En cas de maladie infectieuse, le test d'estradiol doit être reporté, car la maladie peut fausser les résultats. S'il n'est pas possible de refuser un médicament, ce problème devra certainement être convenu avec le médecin.

Vous ne pouvez pas donner de sang après des radiographies, des examens rectaux, des procédures d'isiothérapie. S'ils sont prescrits, il est conseillé de subir un examen dans une clinique en même temps, tandis que le don de sang devrait être la première analyse..

résultats

Le taux d'estradiol fluctuant constamment, lors du décodage des résultats, il sera nécessairement pris en compte à quel jour du cycle menstruel le sang a été donné. Au niveau le plus bas, c'est au début et au milieu de la phase de folliculine, maximum à la fin de cette étape, un jour avant l'ovulation.

Dans le même temps, quelques jours avant la libération de l'ovule par les ovaires, il monte brusquement, puis après quelques jours, il diminue rapidement, puis augmente et le neuvième jour après l'ovulation atteint des valeurs élevées et diminue à nouveau fortement. Chez les femmes ménopausées, la quantité de l'hormone diminue à la normale, ce qui est observé chez les hommes.

De plus, le niveau de l'hormone fluctue tout au long de la journée: il atteint des valeurs maximales de 15 à 18 heures, le minimum - entre minuit et deux heures du matin. Ce moment doit également être pris en compte lorsqu'il sera nécessaire de donner du sang..

Le résultat d'un test sanguin peut généralement être obtenu le lendemain; dans certains laboratoires, les données peuvent être obtenues dans les trois heures. Dans certains laboratoires, la mesure est faite en picogrammes (pg), dans d'autres - picomoles (pmol) de substance par millilitre / litre de plasma.

Si le niveau hormonal est normal, chez les hommes, les indicateurs varieront de 19,7 à 242 pmol / l ou 16 à 72 pg / ml, chez les enfants - moins de 31 pg / ml. Chez la femme, en fonction de la phase du cycle menstruel, les données seront les suivantes (il convient de noter que les résultats peuvent être ajustés en laboratoire et être supérieurs ou inférieurs à ces indicateurs, il sera donc correct de se concentrer davantage sur les propos du médecin):

Phase folliculaire97,5 à 592 pmol / l58 à 228 pg / ml
Phase ovulatoire685 à 1404 pmol / l128 à 477 pg / ml
Phase lutéale120 à 738 pmol / l78 à 278 pg / ml
Ménopause14,9 à 258 pmol / lMoins de 83 pg / ml

Lorsque l'estradiol n'est normalement pas produit chez une femme, le développement du follicule est inhibé, ce qui entraîne un manque d'ovulation. Cela entraîne non seulement une violation du cycle menstruel, mais conduit également à l'infertilité: même si la conception a eu lieu, avec un manque d'hormone, l'œuf ne pourra pas se fixer correctement sur la paroi de l'utérus, ce qui entraînera une fausse couche en début de grossesse. Tout cela s'accompagne généralement d'une détérioration de l'état émotionnel: dépression, apathie s'installe, baisse des performances.

Une quantité accrue d'estradiol est souvent observée dans l'obésité, car les cellules graisseuses sont capables de produire des œstrogènes. Lorsque le corps produit plus d'hormones féminines que la normale, il peut se faire sentir par des saignements utérins, ou signaler des problèmes avec la glande thyroïde, le développement de tumeurs dans les ovaires, les glandes mammaires, les glandes surrénales, la cirrhose du foie.

Parfois, une augmentation du taux d'hormones se produit lors de la prise de médicaments, tout d'abord, nous parlons d'anticonvulsivants, de médicaments antifongiques, de stéroïdes anabolisants, de contraception hormonale. Dans ce cas, il serait correct d'arrêter de prendre des médicaments et de les remplacer par des analogues..

L'hormone estradiol - signification physiologique chez l'homme et la femme, concentration dans le sang (normale, faible, élevée). Test d'estradiol

Le site fournit des informations générales à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Une consultation spécialisée est requise!

Estradiol - concept (ce que c'est), caractéristiques générales, fluctuations cycliques de la concentration

L'estradiol est une hormone sexuelle féminine de la famille des œstrogènes. En plus de l'estradiol, deux autres structures bioorganiques sont appelées hormones œstrogènes - ce sont l'œstrone et l'œstriol. Cependant, c'est grâce à l'estradiol que se réalisent les principaux effets physiologiques des hormones œstrogènes. Cette hormone appartient à la typiquement féminine, car elle est produite dans le corps de la femme en quantités relativement importantes et met en œuvre de nombreux effets physiologiques. Cependant, dans le corps des hommes, l'estradiol est également produit, mais en petites quantités, et remplit des fonctions plutôt auxiliaires que principales. L'œstrone et l'œstriol n'ont pas une signification et des effets aussi prononcés sur le corps d'une femme.

L'œstradiol est normalement produit dans les ovaires ou, plus précisément, dans la membrane du follicule en cours de maturation (vésicule de Graaf), à l'intérieur de laquelle l'œuf se développe. Ce sont les follicules ovariens qui possèdent la plus grande partie de l'estradiol produit dans le corps de la femme. De petites quantités d'estradiol sont également synthétisées dans les glandes surrénales et le tissu adipeux. Cependant, si une femme est en surpoids, la quantité d'estradiol synthétisée dans les adipocytes (cellules du tissu adipeux) peut être assez importante. Pendant la grossesse, l'estradiol est synthétisé par le placenta. Chez les hommes, l'estradiol est produit uniquement par les glandes surrénales, de sorte que sa quantité totale est faible..

L'estradiol est synthétisé à partir de la molécule de cholestérol sous l'influence de l'enzyme aromatase en attachant des radicaux à des positions spécifiques. C'est pourquoi une femme a besoin de cholestérol pour produire la quantité normale d'estradiol. À cet égard, il devient évident le danger d'un végétarisme strict, ainsi que de régimes sans cholestérol, dans lesquels le corps de la femme ne reçoit pas la quantité requise de cholestérol, de sorte que la synthèse de la quantité normale d'estradiol ne se produit pas, ce qui, à son tour, provoque de nombreux troubles, tels que, par exemple, violation du cycle menstruel, manque de désir sexuel, infertilité, etc. Dans des expériences menées par des scientifiques nazis sur des prisonniers des camps de concentration pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été prouvé qu'un manque de cholestérol pour le corps humain est bien plus dangereux que son excès. Et comme le cholestérol ne se trouve que dans les produits d'origine animale (beurre, viande grasse, saindoux, crème sure, etc.), il ne faut pas abandonner complètement leur utilisation. Manger une quantité raisonnable de viande de porc grasse et de beurre est non seulement bénéfique, mais également nécessaire au fonctionnement normal du système de production d'hormones sexuelles dans le corps des femmes et des hommes.

En bref, le schéma de synthèse de l'estradiol est le suivant: la molécule de cholestérol est convertie en testostérone, dont une partie, à son tour, se combine avec l'acétyl-CoA, à la suite de laquelle la progestérone est formée. En outre, à partir des réserves disponibles de progestérone et de testostérone dans la membrane du follicule ovarien en croissance, de l'estradiol se forme. De plus, lors de la première phase du cycle menstruel, la quasi-totalité de la progestérone est convertie en œstradiol, ce qui assure la croissance et la maturation de l'œuf. Ensuite, après l'ovulation, les ovaires commencent à produire de grandes quantités de progestérone, qui n'a pas le temps de se convertir en estradiol. C'est en raison du taux relativement faible de conversion de la progestérone en estradiol que dans la deuxième phase du cycle menstruel chez la femme, c'est la progestérone qui prévaut sur toutes les autres hormones, ce qui provoque les effets correspondants. La production d'estradiol est contrôlée par l'hormone folliculo-stimulante (FSH), l'hormone lutéinisante (LH) et la prolactine, et pendant la grossesse - par la gonadotrophine chorionique (hCG). Chez les hommes, l'estradiol est formé à partir de la testostérone dans les glandes surrénales, les testicules et le tissu adipeux..

Après synthèse, l'estradiol pénètre dans la circulation sanguine, où il se lie rapidement aux protéines plasmatiques. La majeure partie de l'estradiol (environ 98%) circule dans le sang sous forme associée à des protéines. Les protéines avec lesquelles l'œstradiol interagit sont appelées globulines de liaison aux hormones sexuelles (SHBG).

La concentration d'estradiol dans le sang n'est pas constante, elle fluctue. De plus, le niveau d'estradiol chez les femmes fluctue non seulement pendant le cycle menstruel, mais également tout au long de la journée. Chez les hommes, il n'y a que des fluctuations quotidiennes de la concentration d'estradiol dans le sang. Cela est dû au fait que la libération d'hormones tropiques (FSH et LH) par l'hypophyse se produit à des heures strictement définies - c'est l'après-midi entre 15h00 et 18h00, et aussi la nuit - dans l'intervalle de 00h00 à 02h00. Ainsi, ces hormones tropiques (FSH et LH) exercent également leurs effets régulateurs, y compris le lancement et l'activation de la synthèse de l'estradiol, à certaines heures - peu de temps après leur libération dans la circulation systémique, c'est-à-dire le soir et le matin. C'est la raison pour laquelle il est nécessaire d'être testé pour l'estradiol le matin, de manière optimale de 7h00 à 8h00 et un maximum de 10h00.

De plus, chez la femme, il existe un certain phasage dans la sécrétion de LH et de FSH, en fonction de la phase du cycle menstruel. Ainsi, au tout début du cycle menstruel (phase de folliculine), le taux d'œstradiol dans le sang est faible, puisque celui disponible a été consommé pendant la menstruation. Pendant cette période, la glande pituitaire sécrète une grande quantité de FSH, qui stimule la croissance et le développement du follicule. En conséquence, l'estradiol commence à être produit dans la membrane folliculaire et est libéré dans la circulation systémique. Ainsi, la concentration d'estradiol augmente progressivement au cours de la première phase du cycle menstruel. Le taux maximal d'augmentation de la concentration d'estradiol est observé 3 à 5 jours avant le début de l'ovulation. Dans le même temps, la concentration maximale d'estradiol dans le sang d'une femme est notée 1 à 1,5 (24 à 36 heures) jours avant le début de l'ovulation (la libération d'un ovule de leur follicule). La quantité maximale d'estradiol via un mécanisme de rétroaction négative envoie un signal à la glande pituitaire - la structure du cerveau, qui passe à la production de LH, réduisant la sécrétion de FSH. Dès qu'il y a plus de LH dans le sang que de FSH, une femme ovule, l'ovule quitte l'ovaire et la membrane du follicule éclate.

Au cours de l'ovulation, la concentration d'estradiol diminue fortement, car la membrane folliculaire dans laquelle l'hormone a été produite s'est avérée déchirée et le corps jaune à sa place ne s'est pas encore formé. Cette faible concentration d'estradiol survient dans les 48 heures (2 jours) après l'ovulation. Ensuite, à la place du follicule, un corps jaune se forme, qui prend en charge la fonction de production d'estradiol, à la suite de quoi la concentration de cette hormone recommence à augmenter dans le sang. La concentration d'estradiol augmente jusqu'au 9ème jour après l'ovulation, c'est-à-dire pendant la majeure partie de la seconde moitié du cycle menstruel. Ensuite, à partir du 10ème jour après l'ovulation, et jusqu'au début des règles, lors de l'atrésie (mort) du corps jaune, la concentration d'estradiol dans le sang des femmes recommence à diminuer. Au prochain cycle menstruel, tout se répète à nouveau..

Les fluctuations de la concentration d'estradiol dans le sang décrites ci-dessus, en fonction du cycle menstruel, ne sont caractéristiques que pour les adultes, les femmes sexuellement matures et en bonne santé. Les filles avant la puberté ont une faible quantité d'estradiol, comme les garçons, car elles n'ont pas de maturation mensuelle des œufs. Pendant la puberté, le niveau d'estradiol dans leur corps commence à augmenter, atteignant progressivement le niveau des femmes adultes, et c'est à partir de ce moment que les filles commencent à avoir leurs règles..

Pendant la grossesse, l'estradiol est produit en continu par le placenta et aucune fluctuation de sa concentration n'est observée. Au contraire, pendant la grossesse, la concentration d'estradiol augmente progressivement et régulièrement, atteignant un maximum quelques jours avant l'accouchement. Après l'accouchement, dans les quatre jours, il y a une diminution marquée de la concentration d'estradiol et son retour à des valeurs normales «non enceintes».

Avec l'extinction de la fonction menstruelle chez la femme (début de la ménopause), une diminution progressive de la concentration d'estradiol se produit. Pendant la ménopause, la concentration d'estradiol chez la femme est exactement la même que chez l'homme..

Fonctions de l'estradiol - de quoi l'hormone est responsable?

L'estradiol est considéré comme l'une des principales hormones sexuelles féminines, car ses fonctions et effets physiologiques sont très étendus. Ainsi, l'hormone est capable d'affecter de nombreux organes et tissus du corps, appelés organes cibles. Pour l'estradiol, les organes cibles sont:

  • Utérus;
  • Vagin;
  • Vulve (la zone de l'entrée du vagin)
  • Glande mammaire.

L'hormone, agissant sur tous les organes génitaux des femmes, stimule leur croissance et leur développement pendant l'enfance et la puberté. Autrement dit, l'estradiol affecte tous les organes et tissus liés à la sphère reproductrice. Sous l'influence de l'hormone, une croissance et des changements cycliques se produisent dans les tissus des organes génitaux, ainsi que la formation de caractères sexuels secondaires (par exemple, la croissance des glandes mammaires chez la femme, des poils sur le pubis et les aisselles, etc.).

Chez la femme adulte, l'estradiol stimule la première phase du cycle menstruel, et provoque également la croissance et la prolifération de l'endomètre, qui prépare ainsi à l'éventuelle implantation de l'ovule, c'est-à-dire au début de la grossesse. C'est l'augmentation progressive de la concentration d'estradiol dans la première phase du cycle menstruel qui conduit au passage de l'hypophyse à la synthèse de LH, qui, à son tour, provoque l'ovulation. Ainsi, nous pouvons dire que l'estradiol est très important pour le début normal de l'ovulation et, par conséquent, pour la conception d'un enfant. L'œstradiol est également essentiel pour un cycle menstruel normal..

De plus, c'est sous l'action de l'estradiol que les femmes développent une lubrification du vagin, nécessaire à des rapports sexuels normaux. Par conséquent, l'hormone est vitale pour la vie sexuelle d'une femme. Avec une carence en œstradiol chez la femme, une sécheresse vaginale et une diminution prononcée de la libido sont notées, ce qui rend les rapports sexuels presque impossibles.

De plus, les œstrogènes favorisent la croissance osseuse.Ainsi, après le début des règles, les filles grandissent très rapidement en longueur, dépassant les garçons du même âge..

Les principales fonctions et effets suivants de l'estradiol sur le corps des filles peuvent être conditionnellement distingués:

  • Pendant la puberté (puberté) entre 11 et 15 ans environ, l'estradiol assure la croissance de l'utérus et le passage de l'organe à l'âge adulte. Sous l'influence de l'hormone dans les cellules de l'utérus, le métabolisme augmente, il se développe activement, il y a une germination abondante des vaisseaux sanguins (vascularisation) et un enrichissement des tissus en eau.
  • Pendant la puberté entre 11 et 15 ans, l'estradiol permet une augmentation active du nombre de cellules dans le vagin, les lèvres, le clitoris et la vulve, qui deviennent des organes fonctionnellement complets d'une femme adulte. Dans le vagin, l'épithélium cubique est remplacé par un épithélium stratifié, résistant aux infections et susceptible de s'étirer, ce qui est nécessaire pour le déroulement normal des rapports sexuels et de l'accouchement à l'avenir.
  • Pendant la puberté, l'estradiol déclenche la prolifération du stroma et du tissu adipeux des glandes mammaires, ce qui conduit à la croissance et à la formation de seins chez les filles. Au cours de la même période, des canaux pour le lait se forment..
  • Dans les trompes de Fallope, l'estradiol provoque une augmentation du nombre de cellules épithéliales ciliées, ainsi que de leur activité, nécessaire au mouvement des œufs dans l'utérus.
  • L'estradiol améliore la croissance du tissu osseux, ce qui conduit à un «étirement» fort et rapide des filles pendant la puberté. C'est en raison de la production active d'estradiol que les filles à la puberté dépassent les garçons en croissance.
  • Une faible concentration d'estradiol améliore les processus de redressement osseux, ce qui rend les femmes ménopausées sujettes à l'ostéoporose.
  • Les œstrogènes sont responsables du dépôt de graisse sur l'abdomen, les cuisses et les fesses, ce qui conduit à la formation d'une figure féminine caractéristique et arrondie. En principe, ce sont les œstrogènes qui conduisent à la formation d'une figure féminine..
  • L'estradiol détermine les caractéristiques psycho-émotionnelles des femmes.
  • L'estradiol provoque une rétention d'eau et de sodium dans les tissus, qui est à l'origine d'un œdème physiologique chez la femme enceinte.

Chez l'homme et la femme, l'estradiol améliore la coagulation sanguine et a un effet anti-athéroscléreux, abaissant la concentration de cholestérol, de triglycérides (TG) et de lipoprotéines de basse densité (LDL). C'est en raison de la concentration relativement élevée d'estradiol dans le sang des femmes en âge de procréer qu'elles développent rarement une athérosclérose et une maladie coronarienne..

Chez les hommes, l'estradiol joue un rôle important dans la formation de spermatozoïdes de qualité normale, c'est-à-dire que l'hormone est nécessaire à la conception de la progéniture. Cependant, pour les hommes, le rôle et les fonctions de l'estradiol ne sont pas aussi importants que pour les femmes..

Estradiol pendant la grossesse

La teneur en œstradiol dans le sang augmente régulièrement tout au long de la grossesse, car cette hormone est produite par le placenta en quantités croissantes. L'estradiol en association avec la progestérone est une hormone nécessaire au maintien de la grossesse, au fonctionnement normal du complexe fœto-placentaire, ainsi qu'au métabolisme intensif dans les tissus de l'utérus et à la croissance des os de l'embryon. L'estradiol garantit la croissance et l'étirement du tissu utérin en fonction des besoins du fœtus. En outre, l'hormone augmente la circulation sanguine dans les vaisseaux utérins et placentaires, ce qui est également nécessaire pour répondre aux besoins du fœtus en nutriments et en oxygène..

En association avec la progestérone, l'estradiol fournit l'état le plus favorable des vaisseaux de l'utérus et du placenta pour la grossesse. L'estradiol améliore le métabolisme dans tous les tissus du corps, ce qui augmente les besoins pendant la grossesse. Étant donné que le taux métabolique et le flux sanguin d'une femme ne font qu'augmenter au fur et à mesure de la grossesse, le placenta produit de plus en plus d'estradiol. Ceci explique l'augmentation constante de la concentration de l'hormone au fur et à mesure de la grossesse. Par conséquent, pour une femme enceinte, une teneur élevée en cette hormone dans le sang n'est pas dangereuse, au contraire, un faible taux d'hormone peut provoquer une insuffisance placentaire, un retard du développement fœtal ou une fausse couche.

De plus, sous l'influence de l'estradiol, le sodium et l'eau sont retenus dans les tissus, ce qui, à son tour, entraîne une diminution de la teneur en cholestérol et augmente également la coagulation sanguine. C'est la rétention de sodium et d'eau qui provoque l'œdème physiologique des femmes enceintes, qui est particulièrement perceptible au cours du dernier trimestre. Une augmentation de la coagulation sanguine pendant la grossesse est nécessaire pour qu'une femme ne s'épuise pas à cause des saignements pendant la gestation et ne perde pas trop de sang pendant l'accouchement.

Estradiol après le transfert d'embryon dans l'utérus pendant la FIV

Après le transfert d'embryons dans l'utérus pendant la FIV, il n'est pas nécessaire de surveiller le taux d'estradiol, car sa concentration est soumise à des fluctuations importantes et ne reflète aucun paramètre de l'état objectif des ovules plantés dans la cavité utérine. Par conséquent, les spécialistes de la reproduction de nombreuses cliniques ne prescrivent pas de test d'estradiol pour les femmes après le transfert d'embryon dans la cavité utérine..

Il est logique de ne faire un test d'estradiol que le jour du transfert pour déterminer si des médicaments œstrogéniques (par exemple, Proginova, Divigel, Klimara, Menorest, Octodiol, etc.) sont nécessaires pour le soutien médicamenteux pour l'implantation d'embryons.

Si une femme s'est vu prescrire des préparations d'œstrogènes avant le transfert d'embryon afin de stimuler la croissance de l'endomètre ou comme support médicamenteux après la replantation d'œufs fœtaux, la détermination du niveau d'estradiol n'est d'autant plus informatif, car il sera élevé en raison d'un apport constant de l'extérieur..

Cependant, certains spécialistes de la fertilité prescrivent des tests d'estradiol aux femmes le 1er, 3ème, 5ème ou 7ème jour après le transfert d'embryon. Habituellement, en fonction du niveau d'hormones, les médecins peuvent conclure sur la cohérence, la stabilité et le niveau de fonctionnement du corps jaune. Et sur la base des résultats du test, une décision est prise sur la nécessité d'une prise en charge médicamenteuse ou sur la correction du dosage des médicaments pris.

Comme il n'y a pas de prescriptions universelles dans le domaine de la médecine de la reproduction, il est conseillé aux femmes de suivre toutes les prescriptions du médecin pratiquant la procédure de FIV. En conséquence, si le médecin prescrit des tests d'estradiol, ils doivent être pris, car leurs résultats sont nécessaires pour que le médecin prenne une décision.

Selon les normes internationales de gestion de la FIV, il est recommandé de donner de l'estradiol pendant le processus de stimulation ovarienne. Dans ce cas, le taux d'estradiol est considéré comme normal à raison de 280 pg / ml par follicule de 15 mm. Autrement dit, si une femme a 10 follicules, au moment de l'administration de l'hCG, le taux d'estradiol doit être d'au moins 280 * 10 = 2800 pg / ml. Si, après sept jours, ce niveau d'estradiol baisse fortement, cela deviendra une indication pour la prise de médicaments œstrogènes à partir du jour de la ponction du follicule..

Analyse de l'estradiol - définition et indications pour l'accouchement

Indications pour passer un test d'estradiol chez les femmes en âge de procréer

Indications pour passer un test d'estradiol chez les filles pendant la puberté

Indications pour passer un test d'estradiol chez la femme pendant la ménopause

Indications pour passer un test d'estradiol chez l'homme

Test d'estradiol - comment se préparer et réussir correctement?

Règles générales de préparation au test

La veille de l'analyse, vous devez arrêter toute activité physique (par exemple, entraînement sportif, travail physique, etc.). 1 à 2 jours avant le test, il est nécessaire de ne boire aucune boisson alcoolisée, il est également conseillé d'arrêter de fumer. S'il est impossible de ne pas fumer pendant 1 à 2 jours, vous devez vous abstenir de fumer pendant au moins une heure avant de passer le test. Il est également nécessaire de s'abstenir de tout sentiment nerveux et de stress psychologique le jour du test. L'analyse doit être effectuée à jeun et le prélèvement sanguin doit être effectué le matin, au maximum de 10h00 à 00h00..

Le jour du test, vous ne pouvez pas prendre de médicaments œstrogéniques (par exemple, des contraceptifs oraux combinés, ainsi que des médicaments THS, tels que Dermestril, Divigel, Klimara, Menorest, Octodiol, Proginova, Estraderm, Estrimax, Estrogel, Estrofem, etc.) et / ou hypophysaire les hormones. Si le traitement avec ces médicaments ne peut être interrompu, vous devez prendre la pilule après avoir passé l'analyse et l'indiquer sur le formulaire de référence au laboratoire..

Estradiol - quel jour du cycle prendre?

Les hommes peuvent se faire tester n'importe quel jour car ils ne présentent pas de fluctuations des niveaux d'hormones associées au cycle menstruel. Les femmes en âge de procréer et les adolescentes qui ont déjà commencé à avoir leurs règles doivent prendre de l'estradiol les jours 6 à 7 du cycle. Si le gynécologue a indiqué d'autres termes pour donner du sang pour l'estradiol, ils doivent être respectés, car le médecin sait dans quel but l'analyse est prescrite. Et si vous le passez à un moment différent, alors l'interprétation et, par conséquent, le traitement seront incorrects..

Les femmes ménopausées, tout comme les hommes, peuvent prendre de l'estradiol n'importe quel jour. Les femmes préménopausées doivent également prendre de l'estradiol le 6ème au 7ème jour du cycle, mais faites-le plusieurs fois, car le taux d'hormones est soumis à de très fortes fluctuations et il est impossible de tirer une conclusion correcte du résultat d'un test. Dans ce cas, l'analyse doit être effectuée dans le même laboratoire..

Estradiol - le prix de l'analyse dans divers laboratoires

Selon le laboratoire dans lequel, à l'aide de quelles méthodes et réactifs, et également à quelle vitesse le test de concentration d'estradiol dans le sang est effectué, son coût peut varier considérablement. Ainsi, dans les laboratoires des institutions médicales publiques, l'analyse de l'estradiol coûte environ 300 roubles. Dans ce cas, le résultat de l'analyse sera connu dans au moins cinq jours. En fonction de la charge de travail du laboratoire, le résultat sera publié dans 3 à 7 jours.

Dans les laboratoires médicaux privés, le coût d'une analyse d'estradiol varie de 400 à 500 roubles. Et le résultat, également en fonction de la charge et du système de gestion adopté, sera émis après un minimum de 5 heures et un maximum de 5 jours..

Qu'est-ce qui affecte le résultat du test d'estradiol?

Le résultat du test d'estradiol peut être incorrect si une personne suit un régime sans protéines, souffre d'une carence en vitamine B, prend des antibiotiques à des doses élevées ou subit un processus de destruction du foie..

De plus, le taux d'estradiol peut augmenter ou, au contraire, diminuer avec certains médicaments, ce qui doit être pris en compte lors de l'interprétation des résultats..
Ainsi, les médicaments suivants augmentent le taux d'estradiol dans le sang:

  • Tous les stéroïdes anabolisants (par exemple, Amigluracil, Methandrostenolone, Nerobol, Dianabol, Retabolil, etc.);
  • Carbamazépine;
  • Cimétidine (lorsqu'elle est prise à des doses supérieures à 2,4 mg par jour pendant un mois ou plus);
  • Clomifène (chez les femmes ménopausées);
  • Kétoconazole;
  • La mifépristone;
  • Nafarelin;
  • Phénytoïne;
  • Tamoxifène;
  • Troléandromycine;
  • Acide valproïque;
  • Contraceptifs oraux combinés.

Les médicaments suivants réduisent le taux d'estradiol dans le sang:
  • Aminoglutethimide;
  • Médicaments de chimiothérapie pour le traitement des tumeurs malignes (par exemple, Hydrea, Fluorouracil, etc.);
  • Cimétidine (à des doses inférieures à 2,4 mg par jour pendant de courtes périodes - moins de 30 jours);
  • Cyprotérone;
  • Danazol;
  • Dexaméthasone;
  • Epostan;
  • Megestrol;
  • La mifépristone;
  • Moclobémide;
  • Nafarelin;
  • Nandrolone;
  • Octréotide;
  • Pravastatine;
  • Mini-pilules (contraceptifs oraux à progestatif seul).

L'estradiol est la norme

Les concentrations normales d'estradiol sont différentes chez les hommes et les femmes. En outre, chez les femmes à différentes phases du cycle menstruel et de la période de reproduction, les normes d'estradiol diffèrent également..

L'estradiol est la norme chez les femmes et les adolescentes dans les différentes phases du cycle menstruel. Dans la première moitié du cycle menstruel (phase folliculaire), la concentration normale d'estradiol dans le sang des femmes est de 12,5 à 350,0 pg / ml. Pendant l'ovulation, la teneur normale en estradiol est de 85,8 à 750,0 pg / ml et dans la seconde moitié du cycle menstruel (phase lutéale) - de 30 à 450 pg / ml.

La norme pour les filles et les garçons de moins de 11 ans. La norme d'estradiol chez les garçons de moins de 11 ans est inférieure à 20 pg / ml et chez les filles elle varie de 6,7 à 27 pg / ml.

La norme chez les femmes ménopausées est inférieure à 54 pg / ml. De plus, le niveau d'œstrogène inférieur à 20 pg / ml est idéal, et des concentrations allant jusqu'à 54 pg / ml sont considérées comme normales..

La norme d'estradiol chez les hommes de tout âge après le début de la puberté (plus de 11 ans) est de 10 à 50 pg / ml.

L'estradiol pendant la grossesse est la norme pour les trimestres. Au cours du premier trimestre de la grossesse (de la 1re à la 12e semaine de gestation incluse), le taux normal d'estradiol dans le sang est de 215 à 6300 pg / ml. Au deuxième trimestre de la grossesse (de la 13e à la 26e semaine de gestation incluse), le taux d'œstradiol dans le sang est de 800 à 18900 mg / ml et au troisième trimestre (de la 27e à la 40e semaine de gestation) - 11810 - 37100 pg / ml.

Le taux d'estradiol par semaine de grossesse est le suivant:

  • 3 à 6 semaines - 0 à 3,5 nmol / l;
  • 7 à 8 semaines - 3,5 à 12,5 nmol / l;
  • 9-10 semaines - 12,5 - 27,0 nmol / l;
  • 11-12 semaines - 27,0 - 39,5 nmol / l;
  • 13-14 semaines - 39,5 - 43,5 nmol / l;
  • 15-16 semaines - 43,5 - 63,5 nmol / l;
  • 17-18 semaines - 63,5 - 92,0 nmol / l;
  • 19-20 semaines - 92,0 - 95,0 nmol / l;
  • 21-22 semaines - 96,0 - 115,0 nmol / l;
  • 23-24 semaines - 115,0 - 121,0 nmol / l;
  • 25-26 semaines - 121,0 - 171,0 nmol / l;
  • 27-28 semaines - 171,0 - 225,0 nmol / l;
  • 29-30 semaines - 225,5 - 235,5 nmol / l;
  • 31 à 32 semaines - 235,5 à 246,5 nmol / l;
  • 33-34 semaines - 246,5 - 253,0 nmol / l;
  • 35 - 36 semaines - 253,0 - 287,0 nmol / l;
  • 37 - 38 semaines - 287,0 - 320,0 nmol / l;
  • 39-40 semaines - 300,0 - 305,0 nmol / l.

Dans chaque laboratoire spécifique, en fonction des réactifs et des kits utilisés pour déterminer la concentration d'estradiol, ses standards peuvent différer de ceux indiqués ci-dessus. Par conséquent, pour une interprétation correcte des résultats, demandez toujours les normes du laboratoire dans lequel l'analyse est soumise..

Unités de mesure de la concentration d'estradiol et formules de conversion. Toutes les normes sont indiquées en pg / ml, cependant, en plus de cette unité de mesure, ng / L et pmol / L sont utilisés pour indiquer la concentration d'estradiol. L'unité pg / ml est le ng / l. Et la conversion de ng / L en pmol / L et inversement est effectuée selon les formules suivantes:

  • pmol / l * 0,273 = ng / l;
  • ng / L * 3,67 = pmol / L.

Estradiol élevé - ce que cela peut indiquer

Augmentation de l'estradiol chez les hommes

Estradiol élevé chez les femmes

Diminution de l'estradiol - ce que cela peut indiquer

Diminution ou élévation des taux d'estradiol - directives de traitement

Étant donné qu'un taux réduit ou accru d'estradiol n'est pas une maladie indépendante, mais reflète uniquement d'autres pathologies, il n'est pas nécessaire de traiter les résultats réels de l'analyse..

Si un homme ou une femme a un taux d'estradiol augmenté ou diminué, un examen complet doit être effectué pour identifier les causes de cet écart par rapport à la norme. Ce n'est qu'après l'identification de la maladie à l'origine de la diminution ou de l'augmentation des taux d'estradiol que le traitement peut être instauré. De plus, le traitement doit être complet, visant principalement à éliminer la maladie sous-jacente, qui est à l'origine des écarts par rapport à la norme en matière de taux d'estradiol. Les causes des taux anormaux d'estradiol dans le sang étant très variables, les principes de traitement et les approches de traitement ne sont pas moins diversifiés. Dans chaque cas, il est nécessaire de développer un traitement complexe individuel auquel le patient adhérera. Vous ne devez pas essayer de corriger vous-même le niveau d'hormones, car cela entraîne une aggravation de la maladie et une aggravation de l'évolution de la maladie..

Estradiol: rôle dans le corps, règles d'admission - vidéo

Valérate d'estradiol: indications, effets - vidéo

Auteur: Nasedkina A.K. Spécialiste en recherche biomédicale.