Principal

Écrevisse

L'épiglotte est visible et ressentie

Face aux maladies ORL, certaines personnes se posent une question sur l'épiglotte. En règle générale, cela est dû au fait que lors de l'examen du pharynx, il devient soudainement visible. Cela devient particulièrement alarmant pour les parents lorsqu'ils remarquent une formation incompréhensible dans la gorge d'un enfant. Bien sûr, chercher une réponse par vous-même n'est pas tout à fait la bonne décision, il vaut mieux consulter un médecin. Seul un spécialiste, après un examen détaillé, peut dire s'il y a une raison de s'inquiéter..

informations générales

L'épiglotte (épiglotte latine) est un cartilage en forme de feuille constitué de fibres élastiques. Il est situé à l'entrée du larynx et le recouvre lors de la déglutition. Avec sa partie étroite (inférieure), il se fixe au cartilage thyroïdien et fait saillie au-dessus de lui avec son apex, étant derrière la racine de la langue. En raison de son élasticité, l'épiglotte se plie et se dilate facilement lors de la déglutition. Empêcher les aliments de pénétrer dans les voies respiratoires est sa tâche principale..

À l'extérieur, l'épiglotte est recouverte d'une membrane muqueuse de couleur rose pâle. Il se compose d'épithélium squameux stratifié et de lamina propria (tissu conjonctif). Ce dernier contient les cellules glandulaires qui alimentent les vaisseaux et les fibres nerveuses. La base de l'organe est le cartilage élastique. Il a de petites indentations des glandes laryngées à travers lesquelles les nerfs peuvent passer.

Les raisons

La principale question qui inquiète les patients lors du rendez-vous chez le médecin ORL concerne la raison pour laquelle l'épiglotte est visible lors de l'examen du pharynx. Le plus souvent, elles sont posées par des mères anxieuses, remarquant une structure supplémentaire sous la racine de la langue chez leur enfant. Mais la cause de ce phénomène ne peut être déterminée que par un spécialiste, évaluant toutes les plaintes et symptômes objectifs. Parmi les conditions probables, il faut noter:

  • Caractéristiques constitutionnelles.
  • Syndrome d'épiglotte («boule» dans la gorge).
  • Inflammation (épiglottite).
  • Kyste d'épiglotte.

Dans la plupart des cas, il n'y a aucun danger à voir ce cartilage lorsque vous ouvrez la bouche. Et le médecin rassurera le patient en parlant des caractéristiques anatomiques du larynx et de leurs variations individuelles chez chaque personne. Mais n'oubliez pas d'autres conditions, parmi lesquelles il existe une pathologie assez grave..

Les raisons pour lesquelles l'épiglotte apparaît dans le pharynx lorsque la bouche est ouverte sont le plus souvent associées aux caractéristiques individuelles de la structure des organes ORL. Mais il y a d'autres situations qui nécessitent une attention..

Symptômes

Chaque condition pour laquelle une personne cherche un médecin a ses propres symptômes. Et leur identification devient un aspect important du diagnostic au stade primaire. L'anamnèse est prise en premier, en particulier les plaintes. Ils sont détaillés et comparés à une pathologie connue. Ensuite, un examen du pharynx et du larynx est effectué (y compris l'utilisation de miroirs) afin d'établir des signes objectifs ou de confirmer leur absence.

Caractéristiques constitutionnelles

Cela ne vaut probablement pas la peine de dire que le corps de l'enfant continue de grandir. Les tissus mous sont très souples, le cartilage est élastique et les os à certains endroits n'ont pas encore atteint la minéralisation la plus élevée. Il existe différentes options pour le développement individuel et les caractéristiques anatomiques qui sont normales. Cela se produit avec le larynx, mais pas seulement chez les enfants..

Même les adultes peuvent ouvrir la bouche de différentes manières: quelqu'un est plus large, tire bien la langue, et certains ne peuvent pas le faire pour diverses raisons physiologiques: la structure et la position du larynx, la tension musculaire, etc. Mais même leur épiglotte peut être vue vue prononciation des sons aigus ("et" ou "e"). Dans ce cas, la luette avec le palais mou est remontée et le cartilage s'approche de la racine de la langue, ce qui permet de distinguer son sommet.

Dans l'environnement des anesthésiologistes, il existe même une classification du tableau laryngoscopique lors de l'ouverture de la bouche, qui sert à évaluer la facilité d'intubation. Il est basé sur les caractéristiques individuelles de la structure de l'organe. Si vous le regardez, il devient clair que voir le cartilage lors de l'examen du pharynx est la norme parfaite:

Le larynx de chaque personne est disposé différemment. Et l'épiglotte peut bien apparaître derrière la langue lorsque vous ouvrez la bouche dans des conditions normales. Il aura une forme et une taille normales, avec une membrane muqueuse inchangée et sans impuretés. Même si l'enfant a récemment eu une sorte d'infection respiratoire et que la mère, en regardant la gorge, a remarqué du cartilage, cela ne signifie pas la présence d'une pathologie de l'épiglotte..

Le pharynx et le larynx chez un enfant et un adulte ont des caractéristiques constitutionnelles différentes, dans lesquelles le cartilage en forme de feuille est montré lors de l'examen du pharynx.

Syndrome de la gorge noueuse

À mesure que les humains vieillissent, l'anatomie du larynx change également. L'épiglotte est légèrement déformée, se penchant vers l'avant. En même temps, il devient visible chez un adulte. Et s'il y a encore une augmentation concomitante de l'amygdale linguale située à la racine, alors son contact avec la surface du cartilage peut être observé. C'est pourquoi beaucoup se plaignent de la sensation d'une "boule" ou d'un corps étranger dans la gorge..

Les mouvements de la "gorge vide" ne font qu'augmenter le frottement mécanique du pétale cartilagineux contre la racine de la langue, ce qui peut même conduire à une luxation de l'épiglotte et à une suffocation. Mais prendre de l'eau ou de la nourriture n'augmente pas l'inconfort. Oui, et à l'examen, le médecin ORL ne révèle aucune anomalie..

Épiglottite

Une situation complètement différente se produit lorsque la membrane muqueuse de l'épiglotte devient enflammée. Les microbes sont la cause la plus fréquente de pathologie: Haemophilus influenzae et pneumocoque. Mais les dommages sont parfois de nature différente, résultant de blessures directes, de brûlures causées par des aliments chauds ou de produits chimiques agressifs. Les symptômes les plus courants de l'épiglottite sont:

  • Mal de gorge, pire en avalant.
  • Difficulté à respirer (respiration sifflante).
  • Voix étouffée (nasale).
  • Fièvre.

Très souvent, les enfants deviennent irritables et agités, ils peuvent prendre une position forcée pour faciliter la respiration: ils étirent le cou en avant, s'assoient la bouche ouverte, se penchant en avant. Si, à l'examen direct, l'épiglotte ne peut pas être vue, alors après avoir appuyé sur la langue ou à l'aide d'un miroir, il devient clair qu'elle est modifiée: enflée, rougie et élargie. La paroi du pharynx est également hyperémique, parfois granuleuse, des accumulations de mucus peuvent être observées dessus.

L'épiglottite peut devenir plus grave - abcès de l'épiglotte. Ensuite, l'état général s'aggrave encore plus, un essoufflement est exprimé. Les tissus voisins gonflent et le pus est déterminé dans le cartilage lui-même, qui brille à travers une fine membrane muqueuse.

Kyste d'épiglotte

La plupart des kystes du larynx sont situés précisément sur le cartilage qui en recouvre l'entrée. Le plus souvent, ils sont de nature à rétention, formés lorsque les canaux glandulaires sont bloqués. Mais il existe aussi des kystes embryonnaires (dermoïdes) qui se forment in utero. Par conséquent, si l'épiglotte de l'enfant est visible, il convient de déterminer s'il y a une formation pathologique dessus.

Pendant longtemps, le kyste est asymptomatique. Et seulement après avoir atteint une certaine taille, ils deviennent la cause d'une gêne dans la gorge, de la toux, des difficultés à respirer ou à avaler. Par conséquent, malgré sa bénignité histologique, le kyste de l'épiglotte doit être détecté à temps.

Les formations kystiques dans la région de l'épiglotte ne sont pas une pathologie aussi courante. Mais ils peuvent non seulement entraîner une augmentation de la taille du cartilage, mais aussi devenir la cause d'une violation des fonctions vitales..

Diagnostics supplémentaires

Des recherches supplémentaires aident à comprendre pourquoi l'épiglotte devient visible lors de l'examen. Il est prescrit par un médecin dans les cas où il n'a pas été possible d'établir l'origine des changements par des méthodes cliniques. À partir des procédures de diagnostic de laboratoire et instrumentales, on peut noter ce qui suit:

  • Analyse sanguine générale.
  • Analyse sérologique (anticorps contre les infections).
  • Écouvillon nasopharyngé (microscopie, culture).
  • Fibrolaryngoscopie.

En règle générale, l'absence de pathologie est déterminée lors d'un examen de routine. Ensuite, les mères qui se sont tournées vers un médecin ORL pour se plaindre que «je vois l'épiglotte de mon enfant» ne devraient certainement pas s'inquiéter. Mais d'autres problèmes sont néanmoins clarifiés à l'aide d'aides. Et seulement après avoir reçu tous les résultats, le diagnostic final est posé et le traitement approprié est prescrit..

L'épiglotte dépasse

salut! Une boule dans la gorge a commencé à se faire sentir, j'ai regardé - l'épiglotte était visible à la racine de la langue. Cela ne s'est jamais produit auparavant. Rien ne fait mal ni ne dérange sauf que maintenant il semble qu'il y interfère. Veuillez me dire s'il y a lieu de s'inquiéter? J'ai lu que vous ne pouvez pas prendre une gorgée vide, sinon vous pouvez étouffer. Est-ce vrai? Aide s'il vous plaît, je suis dans un autre pays maintenant et je ne peux pas aller chez le médecin.

Sur le service AskDoctor, une consultation gratuite en ligne sur les connaissances est disponible sur tout problème qui vous concerne. Les experts médicaux fournissent des consultations 24 heures sur 24. Posez votre question et obtenez une réponse immédiatement!

Si vous avez une question similaire ou similaire, mais que vous n'avez pas trouvé de réponse - obtenez votre consultation en ligne 03 auprès d'un médecin expert.

Si vous souhaitez obtenir des conseils plus détaillés d'un médecin et résoudre le problème rapidement et individuellement, posez une question payante dans un message personnel privé. être en bonne santé!

L'épiglotte est visible chez un adulte

La laryngite, la pharyngite et l'épiglottite sont trois maladies similaires. Ils se caractérisent respectivement par une inflammation du larynx, du pharynx et de l'épiglotte. Chacune des maladies peut se développer à des âges différents, à la fois chez un adulte et un enfant. Chaque pathologie, quelle que soit la similitude générale, compte tenu du processus inflammatoire dans la zone laryngée, a un traitement différent, ses propres symptômes et même les raisons du développement.

Laryngite ↑

L'inflammation ou la laryngite laryngée est une affection courante qui peut se développer pour un certain nombre de raisons, notamment:

    infections. C'est la cause la plus courante et l'infection peut être primaire ou secondaire. La primo-infection survient lorsqu'un virus ou une bactérie pénètre directement dans la paroi du larynx. Une infection secondaire se développe à la suite d'une maladie préexistante, telle qu'une sinusite ou une amygdalite. Le plus souvent, le larynx est affecté par les staphylocoques, les streptocoques, le virus de la grippe ou de la rougeole, ainsi que les rhinovirus;

L'inflammation de la muqueuse du larynx provoque un certain nombre de symptômes désagréables, notamment:

    le symptôme le plus courant qui distingue instantanément la laryngite de la pharyngite est l'enrouement et l'enrouement de la voix. Comme les cordes vocales sont situées dans la section médiane du larynx le long de sa paroi arrière, elles sont inévitablement impliquées dans le processus et cela se traduit par des changements de voix et même une aphonie temporaire;

Chez un enfant, le développement de la laryngite est plus dangereux. Ce danger réside dans la survenue possible d'une sténose, c'est-à-dire d'un blocage des voies respiratoires à la suite d'un œdème laryngé.

En outre, il convient de noter que chez un enfant, les symptômes de la laryngite sont plus prononcés, l'inflammation du larynx s'accompagne de:

  • œdème sévère;
  • difficulté à respirer, jusqu'à une crise d'asphyxie;
  • douleur lors de la déglutition, en raison de laquelle l'appétit de l'enfant est considérablement réduit;
  • décoloration bleue du triangle nasolabial, à la suite d'une suffocation;
  • aboiements de toux, etc..

En règle générale, en cas de maladie chez un enfant, une hospitalisation dans un établissement médical est nécessaire, car il existe un risque élevé de complications sous forme de sténose laryngée.

Le traitement de la laryngite est prescrit individuellement, en fonction de qui l'a chez un enfant ou un adulte, ainsi que de sa nature: infectieuse ou allergique, et du type de cours: laryngite chronique ou aiguë.

En cas de laryngite infectieuse, elle doit être traitée avec des antibiotiques, le plus souvent prescrits:

  • Amoxicilline;
  • Céfuroxime;
  • Ciprofloxacine et autres.

Dans la forme allergique, tout d'abord, le traitement commence par l'élimination de l'agent allergique responsable de la laryngite. De plus, des antihistaminiques sont prescrits:

  • suprastine;
  • tavegil;
  • diazoline.
  • inhalation, vapeur ou nébuliseur. Vous pouvez effectuer la procédure avec une solution de soude ou d'eau minérale alcaline, ainsi que des décoctions à base de plantes ou des solutions spéciales de mucolytiques;
  • gargarisme. Cette procédure est également importante dans le traitement de la laryngite infectieuse, car elle permet d'éliminer l'infection. Vous pouvez vous gargariser avec des solutions antiseptiques spéciales, des décoctions à base de plantes, du sel ou une solution de soude;
  • bains de pieds chauds. Ils donnent une bonne sortie de sang du haut du corps vers les jambes, réduisant ainsi le gonflement, mais cette procédure est contre-indiquée à des températures élevées.

De plus, il est important de respecter les recommandations de base lors du traitement de la maladie:

  • régime, abandonnez les aliments trop épicés, salés et acides;
  • équilibre hydrique, buvez une quantité suffisante de liquide chaud par jour, thé, lait, décoctions à base de plantes, etc.
  • maintenir un microclimat approprié dans la pièce. Évitez l'air sec, il doit être suffisamment humide, car la muqueuse laryngée est déjà sèche;
  • exclure l'alcool et le tabagisme.

Pharyngite ↑

L'inflammation du pharynx ou la pharyngite peut être soit une maladie distincte, soit un symptôme de l'une des autres pathologies, telles que les ARVI, la grippe, les ARI, etc..

La principale cause de la pharyngite est une infection, plus souvent virale, moins souvent bactérienne. De tels virus peuvent provoquer une pharyngite:

  • herpès;
  • grippe;
  • rhinovirus;
  • adénovirus, etc..
  • Aussi bactéries et champignons:
    staphylococcus;
  • streptocoque;
  • champignon du genre Candida.

Le développement d'une forme allergique de pharyngite est également possible.Dans ce cas, un allergène de divers types provoque la maladie, par exemple des produits chimiques qui pénètrent dans la gorge, de la fumée ou certains aliments.

La pharyngite peut être aiguë ou chronique. Si la pharyngite aiguë n'est pas correctement traitée, elle deviendra inévitablement chronique avec le temps. Dans le même temps, la forme chronique ne présente pas de symptômes aussi prononcés que la forme aiguë, mais elle est en même temps beaucoup moins sensible au traitement..

  • mal de gorge aigu, aggravé par la toux et la déglutition;
  • rougeur et gonflement de l'arrière du pharynx, un exemple sur la photo;
  • maux de gorge et sécheresse;
  • douleur des ganglions lymphatiques cervicaux.

Si l'infection du pharynx descend jusqu'au larynx, une laryngite peut se développer et les symptômes se mélangent.

Concernant le traitement, tant chez l'enfant que chez l'adulte, il est individuel et doit être prescrit par un médecin.

Les recommandations générales sur la façon de traiter la pharyngite sont les mêmes que pour la laryngite..

Épiglottite ↑

L'inflammation de l'épiglotte, ou épiglottite, est une maladie grave qui peut être fatale en raison du blocage des voies respiratoires. L'épiglotte est un petit cartilage dont la fonction principale est d'empêcher les aliments de pénétrer dans la trachée. Au moment de son inflammation, il gonfle rapidement et déjà 12 heures après le début de la maladie peut bloquer complètement les voies respiratoires.

Le plus souvent, la pathologie est diagnostiquée chez les enfants de moins de quatre ans, mais le développement d'une épiglottite chez un enfant plus âgé n'est pas exclu.

La cause de la pathologie est une infection bactérienne. Les symptômes de l'épiglottite sont les suivants:

  • fièvre;
  • douleur en avalant;
  • enrouement de la voix;
  • respiration difficile;
  • cyanose et perte de conscience avec manque aigu d'oxygène.

Si vous commencez à traiter l'inflammation de l'épiglotte en temps opportun, dans ce cas, le pronostic sera favorable et les symptômes disparaîtront au bout de deux jours..

Attention! Si vous remarquez que votre enfant a commencé à éprouver des difficultés à respirer, vous devez immédiatement appeler une ambulance, car l'épiglottite se développe en quelques heures..

Les patients pour le traitement de l'épiglottite doivent être hospitalisés à l'hôpital, sinon il y a une forte probabilité d'asphyxie, en particulier chez un enfant. Le traitement de la pathologie consiste en l'administration de médicaments antibactériens. S'il est impossible de respirer, le patient doit être traité avec une méthode chirurgicale, en effectuant une trachéotomie. Une opération dans laquelle une incision est faite sur le cou et un tube est inséré dans la trachée, de sorte que l'oxygène peut être fourni de toute urgence. Une fois la respiration rétablie, le tube est retiré et la personne poursuit sa vie normale..

Chacune des maladies, que ce soit la pharyngite, la laryngite ou l'épiglottite, a ses propres caractéristiques. Par conséquent, seul un spécialiste doit traiter l'une des pathologies, l'automédication n'est appropriée dans aucun des cas. Rappelez-vous également que tous les médicaments indiqués dans l'article sont à titre informatif et ne visent en aucun cas à éveiller le désir d'auto-traitement..

Auteur: Skladanaya Julia

Causes de la maladie

Le larynx est constitué de plusieurs cartilages, l'un d'entre eux - l'épiglotte - est le plus grand et ferme les voies respiratoires lors de la déglutition afin que la nourriture, le liquide ou la salive n'y parviennent pas. Parfois, cela arrive, puis la personne s'étouffe. Si l'infection atteint la partie supérieure du larynx, une épiglottite se produit - inflammation de l'épiglotte et des tissus environnants. La membrane muqueuse recouvrant le cartilage devient enflammée, enflée, un œdème tissulaire se produit, tout cela conduit à la fermeture de l'entrée de la trachée et à la suffocation.

Le plus souvent, la maladie survient chez les garçons de 2 à 5 ans, bien qu'elle puisse survenir chez un adulte. Le coupable de cette maladie grave est Haemophilus influenzae. Cette bactérie nous parvient par le biais de gouttelettes de salive du porteur (le plus souvent, ces porteurs sont des fumeurs expérimentés, qui présentent déjà tous les signes de bronchite chronique). Avec un état d'immunité normal, il peut être asymptomatique pendant une longue période dans la cavité nasale ou les sinus. Mais sous stress, l'hypothermie peut provoquer sinusite, épiglotite, pneumonie, otite moyenne.

En plus d'Haemophilus influenzae, le pneumocoque, le staphylocoque, la Klebsiella, le streptocoque, le virus de la grippe, l'herpès, la parainfluenza et la varicelle peuvent devenir les coupables de l'épiglotite. Plus susceptible de développer une épiglotite après une blessure au cou, une brûlure de l'œsophage causée par des aliments chauds ou un produit chimique.

Comment se manifeste l'inflammation de l'épiglotte?

Il n'y a pas de symptômes spécifiques qui pourraient être reconnus aux premiers stades de la maladie, donc la mère de Katya n'a rien à se reprocher. Au tout début, l'épiglottite - inflammation de l'épiglotte est très similaire à une simple infection virale: la température corporelle augmente, la fatigue apparaît, le bébé arrête de jouer, veut aller chez sa mère ou simplement se coucher. Les enfants peuvent se plaindre d'avoir le nez bouché, un mal de gorge, une tête.

Mais au bout de quelques heures, l'image change radicalement: le mal de gorge devient plus fort, il devient difficile d'avaler et de parler. La salive s'écoule de la bouche vers l'extérieur, car le patient est incapable de l'avaler. Plus l'épiglotte ferme la lumière de la trachée, plus il est difficile pour le bébé de respirer, un sifflement apparaît pendant la respiration, la position de l'enfant est forcée, assis, penché en avant et tirant la langue. L'étouffement provoque la peur et l'horreur, alors les enfants deviennent agités. Avec un fort degré de carence en oxygène, la pâleur de la peau est remplacée par le bleu des lèvres et des membres.

En ce moment, un appel d'ambulance est vital.

Qui diagnostique et traite?

Épiglottite - L'inflammation de l'épiglotte provoque une urgence médicale qui doit être traitée dans une unité de soins intensifs. Cependant, on ne peut pas se passer d'un médecin ORL. Un spécialiste à l'aide d'appareils optiques effectue une laryngoscopie ou une fibrolaryngoscopie. On voit clairement comment le cartilage est agrandi, les tissus environnants sont gonflés et la membrane muqueuse acquiert une couleur rouge vif.

Un frottis du pharynx sur la flore et la sensibilité aux antibiotiques est également important. Malgré le fait qu'empiriquement le médicament antibactérien est sélectionné dans les premières heures de traitement, l'analyse vous permet de clarifier s'il est correctement sélectionné et, si nécessaire, d'ajuster la prescription.

S'il est impossible d'effectuer une laryngoscopie, une radiographie simple des organes du cou est utilisée, sur laquelle l'ombre d'une épiglotte élargie et un gonflement des tissus du cou sont visibles.

Dans l'analyse générale du sang, la leucocytose est notée avec un déplacement de la formule vers la gauche et une augmentation de l'ESR.

Thérapie

Le traitement est effectué uniquement dans un hôpital. Tout d'abord, les médecins doivent obtenir la perméabilité des voies respiratoires, ils sont traités avec de l'oxygène humidifié. Dans les cas graves, le patient est intubé.

Des antibiotiques sont prescrits sans faute: pénicillines protégées (Augmentin, Amoxicalav) ou céphalosporines de 2ème et 3ème générations (Cefuroxime, Ceftriaxone, Cefotakim).

Pour soulager les symptômes d'intoxication et de fièvre, une thérapie par perfusion est effectuée.

Épiglottite - l'inflammation de l'épiglotte est traitée dans les 7 à 10 jours, au cours desquels il est impératif de suivre l'ensemble du traitement antibiotique. À l'avenir, l'enfant entre dans l'enregistrement du dispensaire chez le pédiatre du district et est observé sur le site.

Je suis préoccupé par la pression constante dans ma gorge. J'ai consulté un médecin ORL - tout va bien, sauf pour la pharyngite chronique. Je remarque que la pression augmente lorsque je me penche, après avoir mangé et surtout quand je suis nerveux. Quelle est cette maladie? Quelles mesures prendre en premier?

La lettre est commentée par un oto-rhino-laryngologiste, médecin de la plus haute catégorie, docteur en sciences médicales Vladimir Ivanovich Kochenov.

- De nombreuses personnes, principalement des femmes, se rendent chez le médecin ORL pour se plaindre de la présence d'un corps étranger dans la gorge, ce qui leur fait peur, les obligeant à penser à une éventuelle tumeur.

En règle générale, si le médecin ORL ne trouve aucun changement, le patient peut se tourner vers un neurologue, un endocrinologue, un thérapeute... Et souvent, sans trouver la cause des sensations désagréables, les médecins prescrivent des massages, des inhalations, des rinçages et même des tranquillisants au patient concerné.

Pendant ce temps, pour expliquer de manière suffisamment détaillée à un malade les caractéristiques anatomiques de la structure de son pharynx, afin qu'il comprenne pourquoi le soi-disant «syndrome de l'épiglotte» (une boule dans la gorge) se produit.

Le fait est qu'avec l'âge, l'épiglotte est légèrement déformée, son extrémité libre - le pétale - commence à se pencher vers l'avant, vers la racine de la langue. Dans le même temps, les amygdales palatines diminuent de volume, tandis que les amygdales linguales, au contraire, augmentent. Par conséquent, il y a un contact mécanique du bord du pétale d'épiglotte avec l'amygdale linguale, ce qui donne la sensation d'une boule dans la gorge. J'ai tiré cette conclusion de l'expérience de 20 ans de travail en tant qu'oto-rhino-laryngologiste-oncologue.

Les femmes méfiantes, enclines à écouter leur corps, remarquent tôt une nouvelle sensation désagréable et commencent à vérifier constamment si elle a persisté ou si elle est passée. Vérifiez en prenant une «gorgée vide» - pas de nourriture ni d'eau.

Cela ne fait qu'aggraver la situation, car il y a un frottement dur de l'épiglotte contre la membrane muqueuse de la racine de la langue. Certains patients peuvent éprouver une suffocation réelle et non simulée à ce stade en raison d'une luxation de l'épiglotte..

Presque tous les patients qui se plaignent d'une boule dans la gorge, comme notre lecteur, ont une pharyngite chronique. Un quart des patients présente un degré extrême d'hypertrophie de l'amygdale linguale.

Si cette sensation désagréable vous dérange, essayez d'éviter une gorgée vide. Observez-vous et vous remarquerez que l'inconfort, la douleur, la sensation de corps étranger lors de l'ingestion de nourriture et d'eau n'augmentent pas. C'est la différence entre le syndrome de l'épiglotte et divers néoplasmes..

Comment se débarrasser de l'inconfort du syndrome de l'épiglotte?

Tout d'abord, comprenez que ce qui se passe n'est pas une pathologie..

Deuxièmement, ne prenez pas une «gorgée vide». Gardez avec vous toujours de l'eau minérale, du thé, du bouillon de camomille et, si un «morceau» apparaît, buvez le liquide.

Troisièmement, vous pouvez enterrer l'huile de rose musquée ou toute autre huile par le nez 1 à 2 fois par semaine en position couchée. Ou beurrez votre gorge en prenant le médicament par voie orale.

Quatrièmement, si une boule dans la gorge est devenue plus gênante, consultez un oto-rhino-laryngologiste. La cryothérapie fonctionne bien pour le syndrome de l'épiglotte.

Façons de se débarrasser de l'enrouement de votre voix

Toute personne peut probablement faire face à une voix rauque dans sa vie. De tels troubles sont le résultat de l'influence d'une grande variété de facteurs négatifs. Souvent, de telles manifestations se développent dans un environnement qui a été exposé à des rhumes ou à des maladies virales qui affectent les organes respiratoires. Des problèmes similaires dérangent plus souvent les personnes de certaines professions,... ⇒

Gorge irritée

Chaque personne, absolument sans exception, devait endurer dans la vie, sinon de la douleur, du moins des sensations désagréables dans la gorge. Et les causes les plus courantes d'un tel inconfort sont les infections virales, les rhumes et un état déprimé (affaibli) du système immunitaire. Mais il est à noter, malgré l'abondance de provocateurs... ⇒

Pourquoi une personne a-t-elle mal à la gorge?

Le mot angine signifie, traduit de l'anglais, «serrer, serrer». En effet, la caractéristique du mal de gorge est une douleur qui ressemble à un fil de fer barbelé qui resserre la gorge. Dans la gorge humaine, il existe un mécanisme efficace conçu pour se protéger contre diverses infections - ce sont les amygdales, dans le langage courant, elles sont appelées «amygdales». Mais parfois, en présence de toutes sortes de conditions défavorables, ce mécanisme ne fonctionne pas, donc une personne tombe malade. Premier… ⇒

Problèmes de gorge après la chirurgie

«Je voudrais vous demander votre avis. Il y a trois mois, j'ai subi une intervention chirurgicale pour enlever le kyste médian du cou avec résection osseuse. Maintenant, on dirait qu'une pomme d'Adam a poussé sous la cicatrice de la glande thyroïde. Le chirurgien a dit qu'il s'agissait d'une prolifération de cartilage en forme de faucille et, éventuellement, guérirait complètement... ⇒

L'apparition de l'épiglottite

La cause la plus fréquente d'inflammation de l'épiglotte est la bactérie Haemophilus influenzae, type b. Ce type de bactérie provoque également une pneumonie et une méningite. Ce microbe peut pénétrer dans les voies respiratoires par le biais de gouttelettes en suspension dans l'air. De plus, l'hémophilus influenza peut «somnoler» dans la cavité nasale jusqu'à ce que des conditions défavorables déclenchent le développement de.

En plus de cette bactérie, les agents responsables de l'épiglottite comprennent également:

- Pneumocoque, l'agent causal le plus courant de la méningite.

- Streptocoques des groupes A, B et C.

- Champignon de type levure Candida, agent causal du muguet.

- Varicelle-zona - l'agent causal de la varicelle.

L'épiglottite peut résulter d'un traumatisme direct. De plus, l'épiglottite survient en raison de brûlures dans les voies respiratoires ou lorsque des liquides très chauds sont consommés..

Les autres causes d'inflammation de l'épiglotte comprennent: brûlure de la gorge par des produits chimiques (acides ou alcalis), traumatisme à corps étranger, substances à fumer telles que la cocaïne ou l'héroïne.

Au 20e siècle, la plupart des cas d'épiglottite sont survenus chez les enfants, en particulier ceux âgés de 2 à 7 ans. Cependant, en raison de la vaccination généralisée des enfants, qui a commencé en 1985, le nombre de cas d'épiglottite chez les enfants a fortement diminué. Actuellement, un cas d'épiglottite survient chez un adulte sur 100 000 par an. Les enfants ont encore moins.

Tout au long du 20e siècle, l'épiglottite était une maladie courante chez les enfants, en particulier entre 2 et 7 ans et moins fréquemment chez les adultes. Mais depuis l'introduction de la vaccination infantile en 1985, le nombre d'enfants atteints d'épiglottite a chuté de façon spectaculaire. Aujourd'hui, cette maladie survient une fois sur 100 000 adultes et encore moins souvent chez les enfants..

Les facteurs de risque potentiels d'épiglottite comprennent:

- Paul. L'épiglottite touche plus d'hommes que de femmes.

- Affiliation raciale. Les personnes à la peau foncée sont plus sensibles aux infections que les personnes à la peau blanche. Diverses options de soins de santé, y compris les vaccinations infantiles, qui ne sont pas facilement disponibles dans les pays les moins riches.

- Facteur de villes bondées. La bactérie se propage rapidement lorsque les personnes sont en contact étroit. Les infections se propagent très rapidement dans les jardins d'enfants et les crèches, mais elles se propagent également rapidement dans les écoles, les bureaux et les ménages..

- Système immunitaire faible. Si votre système immunitaire a été affaibli par une maladie ou un traitement, vous êtes plus enclin à attraper des virus et des bactéries qui peuvent causer une épiglottite.

L'évolution de la maladie Épiglottite

La pathogenèse de cette maladie est basée sur la rupture des capillaires avec l'apparition de petites hémorragies sous l'influence de virus respiratoires. La défaite de l'épithélium favorise la pénétration de la flore bactérienne dans la couche sous-muqueuse, provoquant une inflammation et un œdème.

Symptômes de l'épiglottite

L'épiglottite est parfois précédée d'une infection des voies respiratoires supérieures. La maladie peut progresser rapidement et bloquer complètement les voies respiratoires en 2 à 5 heures en raison d'une inflammation et d'un gonflement de l'épiglotte. Les principaux symptômes de l'épiglottite sont: forte fièvre, bruyant, respiration sifflante, mal de gorge, irritabilité, agitation, épuisement; Difficulté à avaler Pour soulager son état, l'enfant étend le cou, s'assoit et se penche en avant, la bouche ouverte et la langue sortie; les narines s'évasent en essayant d'inhaler.

En cas d'inflammation de l'épiglotte causée par la bactérie hémophilus influenza, de la fièvre et un mal de gorge sévère sont notés.

Les autres symptômes de l'épiglottite comprennent:

- Bleuissement des lèvres (signe de manque d'oxygène).

Distinguer les épiglottites œdémateuses, infiltrantes et abcédantes.

La forme œdémateuse est caractérisée par une douleur intense à la déglutition, une intoxication, une douleur à la palpation du cou, une augmentation de la température corporelle à 37-39 ° C, une hyperémie diffuse brillante de la muqueuse de l'épiglotte. Les parties sous-jacentes du larynx étaient sans changements pathologiques. Dans le sang, la leucocytose est généralement déterminée, une augmentation de l'ESR.

Avec les formes infiltrantes et abcédantes d'épiglottite aiguë, il existe un état général sévère du patient, des symptômes à développement rapide ou lent, de la fièvre jusqu'à 38-39 ° C, des maux de gorge insupportables, une sensation de manque d'air, des grimaces douloureuses. La langue est recouverte d'une floraison grise sale, l'épiglotte est épaissie et hyperémique, il y a un œdème vitré qui se propage aux sinus piriformes et aux plis du larynx scapulaire. Avec l'épiglottite aiguë abcédée, le pus est visible, brillant à travers la membrane muqueuse œdémateuse, les autres parties du larynx sont immenses. Dyspnée inspiratoire exprimée.

Dans l'épiglottite aiguë, associée à la composante exsudative de l'inflammation, la chondropérichondrite de l'épiglotte se développe assez rapidement.

Complications

Si l'épiglottite n'est pas traitée, une obstruction des voies respiratoires peut se développer. Cela entraînera à son tour un manque d'oxygène, une perte de conscience, des convulsions et la mort en quelques heures. Dans moins de 10% des cas, l'épiglottite entraîne une inflammation des poumons (pneumonie), un gonflement des ganglions lymphatiques du cou, une péricardite (inflammation de la bourse) et un épanchement pleural (liquide dans la cavité pleurale).

Diagnostic de la maladie d'épiglottite

Si un médecin voit un enfant assis avec la tête tendue vers l'avant, la bouche ouverte et la langue qui sort, il soupçonnera immédiatement que l'enfant a une épiglottite. Même un médecin aura du mal à examiner la gorge de l'enfant pour savoir si l'épiglotte est réellement enflée, car l'examen lui-même peut bloquer les voies respiratoires du patient. Souvent, dans cette situation, une radiographie de la gorge est nécessaire pour déterminer l'étendue du gonflement..

Une épiglotte hypertrophiée (symptôme du pouce) peut être vue sur une radiographie latérale du cou. Cependant, l'absence de ce symptôme n'exclut pas l'épiglottite et la radiographie peut entraîner un retard dans les mesures visant à assurer la perméabilité des voies respiratoires. N'essayez pas d'inspecter le pharynx en poussant la langue vers le bas avec une spatule. Cela peut provoquer un laryngospasme réflexe et une obstruction des voies respiratoires. L'inspection de l'épiglotte est réalisée à l'aide d'un fibrolaryngoscope dans la salle d'opération, où l'enfant est livré en position assise et où tout le nécessaire pour l'intubation trachéale est préparé.

Chez l'adulte, en cas de suspicion d'épiglottite, l'épiglotte est également examinée avec un fibrolaryngoscope, ayant tout le nécessaire pour l'intubation trachéale. Les patients sont admis à l'unité de soins intensifs et se voient prescrire des antibiotiques actifs contre Haemophilus influenzae. Dans l'épiglottite aiguë, cet agent pathogène est semé à partir du sang de presque tous les enfants, ainsi que de tous les adultes atteints de bactériémie (25%). Haemophilus parainfluenzae, Streptococcus pneumoniae, Streptococcus pyogenes et parfois Staphylococcus aureus sont également isolés du pharynx chez les patients adultes. Cependant, on ne sait pas si la microflore du pharynx correspond à la microflore de l'épiglotte.

Dans l'épiglottite aiguë, l'examen de la gorge révèle que l'épiglotte est hypertrophiée, enflée et de couleur rouge vif. L'examen doit être précédé d'un examen radiographique latéral. Lors de l'examen de la gorge, un spécialiste expérimenté (par exemple, un anesthésiste) doit être à proximité, qui, si nécessaire, peut insérer un tube afin de créer un passage artificiel pour l'air.

Traitement de l'épiglottite

L'épiglottite est toujours une urgence. Elle ne peut pas être traitée à domicile avec des moyens simples accessibles à tous..

Les soins d'urgence, réalisés dans une unité de soins intensifs, consistent principalement à insérer un tube en plastique sous anesthésie dans les voies respiratoires de l'enfant pour assurer une respiration libre. Une radiographie est prise pour s'assurer que l'épiglotte bloque les voies respiratoires.

L'enfant reçoit des antibiotiques par voie intraveineuse pour tuer les bactéries responsables de l'épiglottite. En outre, des liquides et des nutriments sont injectés dans la veine pour éviter la déshydratation et l'épuisement. L'enfant est placé dans une pièce avec une atmosphère spécialement humidifiée pour éviter que les voies respiratoires ne se dessèchent. L'insuffisance cardiaque et la respiration sont surveillées.

Le séjour à l'hôpital est généralement limité à 5-7 jours, le patient reçoit des antibiotiques pendant 7-10 jours.

Soins d'urgence. L'inflammation de l'épiglotte peut être mortelle si l'aide d'urgence n'est pas fournie à temps. Appelez votre pédiatre ou, en cas d'urgence, appelez une ambulance ou emmenez immédiatement votre enfant à l'hôpital d'urgence. La raison de ces mesures urgentes devrait être la suivante: l'enfant se réveille le jour ou la nuit, commence à parler, essaie de s'asseoir ou demande constamment ses bras, tire la tête en avant, sa bouche est ouverte tout le temps, sa langue sort, l'enfant halète convulsivement, l'essoufflement augmente il y a de la difficulté à avaler; la température corporelle monte à 39-40 ° C, l'enfant se plaint d'un mal de gorge sévère. Toute cette symptomatologie survient soudainement, tombant comme de la neige sur la tête. En règle générale, avant cela, il n'y a aucun signe d'inconfort chez l'enfant..

Tout d'abord, calmez-vous et essayez de calmer l'enfant. Les parents calmes peuvent faire beaucoup pour soulager l'état de leur enfant et réduire leur peur. N'essayez jamais d'appuyer sur la langue d'un enfant malade dans cette situation, n'essayez pas de considérer ce qui se passe dans sa gorge et ne forcez pas l'enfant à changer la position de sa tête. De telles actions peuvent bloquer instantanément les voies respiratoires du patient. Si vous voyagez en voiture, ouvrez la fenêtre et asseyez votre enfant pour qu'il puisse respirer. N'allumez pas le poêle. Répétez calmement à l'enfant: "Respirez lentement et uniformément".

Prévention de l'épiglottite

Pour que les membres de la famille d'un enfant malade ne soient pas infectés par les mêmes bactéries et, par conséquent, ne tombent pas malades avec une épiglottite, on leur prescrit des antibiotiques à des fins préventives. Ce traitement doit être prescrit par un médecin..

Vous pouvez voir l'épiglotte en examinant la gorge

L'épiglotte dans la gorge est visible: est-ce normal?

Face aux maladies ORL, certaines personnes se posent une question sur l'épiglotte. En règle générale, cela est dû au fait que lors de l'examen du pharynx, il devient soudainement visible. Cela devient particulièrement alarmant pour les parents lorsqu'ils remarquent une formation incompréhensible dans la gorge d'un enfant. Bien sûr, chercher une réponse par vous-même n'est pas tout à fait la bonne décision, il vaut mieux consulter un médecin. Seul un spécialiste, après un examen détaillé, peut dire s'il y a une raison de s'inquiéter..

informations générales

L'épiglotte (épiglotte latine) est un cartilage en forme de feuille constitué de fibres élastiques. Il est situé à l'entrée du larynx et le recouvre lors de la déglutition. Avec sa partie étroite (inférieure), il se fixe au cartilage thyroïdien et fait saillie au-dessus de lui avec son apex, étant derrière la racine de la langue. En raison de son élasticité, l'épiglotte se plie et se dilate facilement lors de la déglutition. Empêcher les aliments de pénétrer dans les voies respiratoires est sa tâche principale..

À l'extérieur, l'épiglotte est recouverte d'une membrane muqueuse de couleur rose pâle. Il se compose d'épithélium squameux stratifié et de lamina propria (tissu conjonctif). Ce dernier contient les cellules glandulaires qui alimentent les vaisseaux et les fibres nerveuses. La base de l'organe est le cartilage élastique. Il a de petites indentations des glandes laryngées à travers lesquelles les nerfs peuvent passer.

Les raisons

La principale question qui inquiète les patients lors du rendez-vous chez le médecin ORL concerne la raison pour laquelle l'épiglotte est visible lors de l'examen du pharynx. Le plus souvent, elles sont posées par des mères anxieuses, remarquant une structure supplémentaire sous la racine de la langue chez leur enfant. Mais la cause de ce phénomène ne peut être déterminée que par un spécialiste, évaluant toutes les plaintes et symptômes objectifs. Parmi les conditions probables, il faut noter:

  • Caractéristiques constitutionnelles.
  • Syndrome d'épiglotte («boule» dans la gorge).
  • Inflammation (épiglottite).
  • Kyste d'épiglotte.

Dans la plupart des cas, il n'y a aucun danger à voir ce cartilage lorsque vous ouvrez la bouche. Et le médecin rassurera le patient en parlant des caractéristiques anatomiques du larynx et de leurs variations individuelles chez chaque personne. Mais n'oubliez pas d'autres conditions, parmi lesquelles il existe une pathologie assez grave..

Les raisons pour lesquelles l'épiglotte apparaît dans le pharynx lorsque la bouche est ouverte sont le plus souvent associées aux caractéristiques individuelles de la structure des organes ORL. Mais il y a d'autres situations qui nécessitent une attention..

Symptômes

Chaque condition pour laquelle une personne cherche un médecin a ses propres symptômes. Et leur identification devient un aspect important du diagnostic au stade primaire. L'anamnèse est prise en premier, en particulier les plaintes. Ils sont détaillés et comparés à une pathologie connue. Ensuite, un examen du pharynx et du larynx est effectué (y compris l'utilisation de miroirs) afin d'établir des signes objectifs ou de confirmer leur absence.

Caractéristiques constitutionnelles

Cela ne vaut probablement pas la peine de dire que le corps de l'enfant continue de grandir. Les tissus mous sont très souples, le cartilage est élastique et les os à certains endroits n'ont pas encore atteint la minéralisation la plus élevée. Il existe différentes options pour le développement individuel et les caractéristiques anatomiques qui sont normales. Cela se produit avec le larynx, mais pas seulement chez les enfants..

Même les adultes peuvent ouvrir la bouche de différentes manières: quelqu'un est plus large, tire bien la langue, et certains ne peuvent pas le faire pour diverses raisons physiologiques: la structure et la position du larynx, la tension musculaire, etc. Mais même leur épiglotte peut être vue vue prononciation des sons aigus ("et" ou "e"). Dans ce cas, la luette avec le palais mou est remontée et le cartilage s'approche de la racine de la langue, ce qui permet de distinguer son sommet.

Dans l'environnement des anesthésiologistes, il existe même une classification du tableau laryngoscopique lors de l'ouverture de la bouche, qui sert à évaluer la facilité d'intubation. Il est basé sur les caractéristiques individuelles de la structure de l'organe. Si vous le regardez, il devient clair que voir le cartilage lors de l'examen du pharynx est la norme parfaite:

Le larynx de chaque personne est disposé différemment. Et l'épiglotte peut bien apparaître derrière la langue lorsque vous ouvrez la bouche dans des conditions normales. Il aura une forme et une taille normales, avec une membrane muqueuse inchangée et sans impuretés. Même si l'enfant a récemment eu une sorte d'infection respiratoire et que la mère, en regardant la gorge, a remarqué du cartilage, cela ne signifie pas la présence d'une pathologie de l'épiglotte..

Le pharynx et le larynx chez un enfant et un adulte ont des caractéristiques constitutionnelles différentes, dans lesquelles le cartilage en forme de feuille est montré lors de l'examen du pharynx.

Syndrome de la gorge noueuse

À mesure que les humains vieillissent, l'anatomie du larynx change également. L'épiglotte est légèrement déformée, se penchant vers l'avant. En même temps, il devient visible chez un adulte. Et s'il y a encore une augmentation concomitante de l'amygdale linguale située à la racine, alors son contact avec la surface du cartilage peut être observé. C'est pourquoi beaucoup se plaignent de la sensation d'une "boule" ou d'un corps étranger dans la gorge..

Les mouvements de la "gorge vide" ne font qu'augmenter le frottement mécanique du pétale cartilagineux contre la racine de la langue, ce qui peut même conduire à une luxation de l'épiglotte et à une suffocation. Mais prendre de l'eau ou de la nourriture n'augmente pas l'inconfort. Oui, et à l'examen, le médecin ORL ne révèle aucune anomalie..

Épiglottite

Une situation complètement différente se produit lorsque la membrane muqueuse de l'épiglotte devient enflammée. Les microbes sont la cause la plus fréquente de pathologie: Haemophilus influenzae et pneumocoque. Mais les dommages sont parfois de nature différente, résultant de blessures directes, de brûlures causées par des aliments chauds ou de produits chimiques agressifs. Les symptômes les plus courants de l'épiglottite sont:

  • Mal de gorge, pire en avalant.
  • Difficulté à respirer (respiration sifflante).
  • Voix étouffée (nasale).
  • Fièvre.

Très souvent, les enfants deviennent irritables et agités, ils peuvent prendre une position forcée pour faciliter la respiration: ils étirent le cou en avant, s'assoient la bouche ouverte, se penchant en avant. Si, à l'examen direct, l'épiglotte ne peut pas être vue, alors après avoir appuyé sur la langue ou à l'aide d'un miroir, il devient clair qu'elle est modifiée: enflée, rougie et élargie. La paroi du pharynx est également hyperémique, parfois granuleuse, des accumulations de mucus peuvent être observées dessus.

L'épiglottite peut devenir plus grave - abcès de l'épiglotte. Ensuite, l'état général s'aggrave encore plus, un essoufflement est exprimé. Les tissus voisins gonflent et le pus est déterminé dans le cartilage lui-même, qui brille à travers une fine membrane muqueuse.

Kyste d'épiglotte

La plupart des kystes du larynx sont situés précisément sur le cartilage qui en recouvre l'entrée. Le plus souvent, ils sont de nature à rétention, formés lorsque les canaux glandulaires sont bloqués. Mais il existe aussi des kystes embryonnaires (dermoïdes) qui se forment in utero. Par conséquent, si l'épiglotte de l'enfant est visible, il convient de déterminer s'il y a une formation pathologique dessus.

Pendant longtemps, le kyste est asymptomatique. Et seulement après avoir atteint une certaine taille, ils deviennent la cause d'une gêne dans la gorge, de la toux, des difficultés à respirer ou à avaler. Par conséquent, malgré sa bénignité histologique, le kyste de l'épiglotte doit être détecté à temps.

Les formations kystiques dans la région de l'épiglotte ne sont pas une pathologie aussi courante. Mais ils peuvent non seulement entraîner une augmentation de la taille du cartilage, mais aussi devenir la cause d'une violation des fonctions vitales..

Diagnostics supplémentaires

Des recherches supplémentaires aident à comprendre pourquoi l'épiglotte devient visible lors de l'examen. Il est prescrit par un médecin dans les cas où il n'a pas été possible d'établir l'origine des changements par des méthodes cliniques. À partir des procédures de diagnostic de laboratoire et instrumentales, on peut noter ce qui suit:

  • Analyse sanguine générale.
  • Analyse sérologique (anticorps contre les infections).
  • Écouvillon nasopharyngé (microscopie, culture).
  • Fibrolaryngoscopie.

En règle générale, l'absence de pathologie est déterminée lors d'un examen de routine. Ensuite, les mères qui se sont tournées vers un médecin ORL pour se plaindre que «je vois l'épiglotte de mon enfant» ne devraient certainement pas s'inquiéter. Mais d'autres problèmes sont néanmoins clarifiés à l'aide d'aides. Et seulement après avoir reçu tous les résultats, le diagnostic final est posé et le traitement approprié est prescrit..

Méthodes de recherche sur le larynx

Lors d'une rencontre avec un patient se plaignant de maux de gorge ou de difficultés respiratoires, le médecin évalue tout d'abord son état général, la fonction respiratoire du larynx, prédit la possibilité d'une sténose aiguë et, le cas échéant, fournit une aide d'urgence au patient..

Anamnèse

Dès les premiers mots, par la nature du son de la voix du patient (voix nasale, rauque, aphonique, cliquetante, essoufflement, stridor, etc.), vous pouvez vous faire une idée d'une éventuelle maladie. Lors de l'évaluation des plaintes du patient, une attention est portée à leur nature, durée, fréquence, dynamique, dépendance aux facteurs endo et exogènes, maladies concomitantes.

Inspection visuelle. La zone du larynx, qui occupe la partie centrale de la surface antérieure du cou, les régions sous-maxillaires et suprasternales, les surfaces latérales du cou, ainsi que la fosse supraclaviculaire, est soumise à un examen externe. Lors de l'examen, l'état de la peau, l'état du schéma veineux, la forme et la position du larynx, la présence d'un œdème du tissu sous-cutané, un gonflement, des fistules et d'autres signes indiquant des lésions inflammatoires, tumorales et autres du larynx sont évalués.

Palpation

La palpation du larynx et de la face antérieure du cou est réalisée dans la position normale de la tête et lorsqu'elle est rejetée, tout en évaluant le relief de la zone palpable (Fig.1).

Figure: 1. Protrusions et dépressions de la région laryngée: 1 - saillie de l'os hyoïde; 2 - cavité hyoïde-thyroïdienne; 3 - la saillie du cartilage thyroïdien (pomme d'Adam, pomme d'Adam); 4 - cavité intercricoïde-thyroïdienne; 5 - protrusion de l'arc cartilagineux cricoïde; 6 - protrusion sous-glottique formée par les premiers anneaux de la trachée; 7 - cavité suprasternale; pyak - os hyoïde; shx - cartilage thyroïdien; nx - cartilage cricoïde; gr - sternum

La palpation superficielle évalue la texture, la mobilité et la turgescence de la peau recouvrant le larynx et les zones adjacentes. Avec une palpation profonde, la zone de l'os hyoïde, l'espace près des coins de la mâchoire inférieure, sont examinés, puis descendent le long des bords antérieur et postérieur du muscle sternocléidomastoïdien, déterminant l'état des ganglions lymphatiques. Palper la fosse supraclaviculaire et la zone de fixation du muscle sternocléidomastoïdien, les surfaces latérale et occipitale du cou, puis procéder à la palpation du larynx. Il est recouvert des deux côtés avec les doigts des deux mains, triant ses éléments. Évaluer la forme, la consistance, établir la présence possible de douleur et d'autres sensations. Ensuite, le larynx est déplacé vers la droite et la gauche, évaluant sa mobilité, ainsi que la présence possible de phénomènes sonores - crunch (avec fractures du cartilage), crépitation (avec emphysème). La palpation de la zone du cartilage cricoïde et du ligament conique révèle souvent l'isthme de la glande thyroïde qui les recouvre. Touchant la fosse jugulaire, ils demandent au patient de faire un mouvement de déglutition: en présence d'un lobe ectopique de la glande thyroïde, sa poussée se fait sentir.

Laryngoscopie

La laryngoscopie est le principal type d'examen du larynx. La complexité de la méthode réside dans le fait que l'axe longitudinal du larynx est situé perpendiculairement à l'axe de la cavité buccale, c'est pourquoi le larynx ne peut pas être examiné de la manière habituelle. L'examen du larynx peut être effectué soit à l'aide d'un miroir laryngé (laryngoscopie indirecte), à ​​l'aide duquel l'image laryngoscopique est présentée sous la forme d'une image miroir, soit à l'aide de directoscopes spéciaux conçus pour la laryngoscopie directe.

Pour la laryngoscopie indirecte, des miroirs laryngés plats sont utilisés, similaires à ceux utilisés pour l'épipharyngoscopie spéculaire postérieure. Pour éviter la buée du miroir, il est chauffé sur une lampe à alcool avec une surface de miroir à une flamme ou dans de l'eau chaude. Avant l'introduction du miroir dans la cavité buccale, vérifiez sa température en touchant la surface métallique arrière avec la peau de la surface arrière de la main de l'examinateur.

La laryngoscopie indirecte est réalisée dans trois positions du sujet: 1) en position assise avec le corps légèrement incliné vers l'avant et la tête légèrement inclinée vers l'arrière; 2) en position de Killian (Fig. 2, a) pour une meilleure vue des parties postérieures du larynx; dans cette position, le médecin examine le larynx par le bas, debout devant le sujet sur un genou, et il incline la tête vers le bas; 3) en position turque (b) pour inspecter la paroi avant du larynx, dans laquelle le sujet jette la tête en arrière, et le médecin examine d'en haut, debout devant lui.

Figure: 2. La direction de la trajectoire des rayons et l'axe de vision avec la laryngoscopie indirecte dans la position de Killian (a) et Türk (b)

Le médecin de la main droite prend une poignée avec un miroir fixé dedans, comme un stylo d'écriture, de sorte que la surface du miroir soit dirigée vers le bas. Le sujet ouvre grand la bouche et tire la langue autant que possible. Le médecin I et III avec les doigts de sa main gauche saisit la langue enveloppée dans une serviette en gaze et la tend, en même temps, avec le deuxième doigt de la même main, il soulève la lèvre supérieure pour une meilleure vue de la zone à examiner, dirige un faisceau de lumière dans la cavité buccale et y introduit un miroir. La surface arrière du miroir appuie contre le voile du palais, le poussant vers l'arrière et vers le haut. Lors de l'introduction du spéculum dans la cavité buccale, ne touchez pas la racine de la langue et l'arrière du pharynx, afin de ne pas provoquer de réflexe pharyngé. La tige du miroir et la poignée reposent sur le coin gauche de la bouche, et sa surface doit être orientée de manière à former un angle de 45 ° avec l'axe de la cavité buccale. Le flux lumineux dirigé vers le miroir et réfléchi par celui-ci illumine la cavité du larynx. Le larynx est examiné avec une respiration calme et forcée du sujet, puis avec la phonation des sons "et" et "e", ce qui contribue à un examen plus complet de l'épiglotte et du larynx. Lors de la phonation, les cordes vocales se ferment.

L'obstacle le plus courant en laryngoscopie indirecte est un réflexe pharyngé prononcé. Il existe quelques techniques pour le supprimer. Par exemple, on demande au candidat de compter les nombres à deux chiffres dans son esprit ou, en joignant ses mains, de les tirer de toutes ses forces. Ils proposent également au candidat de tenir sa propre langue. Cette technique est également nécessaire dans le cas où le médecin doit effectuer certaines manipulations dans le larynx, par exemple, ablation de fibromes sur la corde vocale.

Avec un réflexe de vomissement indomptable, ils ont recours à une anesthésie par application du pharynx et de la racine de la langue. Chez les jeunes enfants, la laryngoscopie indirecte échoue pratiquement, par conséquent, si un examen obligatoire du larynx est nécessaire (par exemple, avec sa papillomatose), ils ont recours à la laryngoscopie directe sous anesthésie.

Le cliché laryngoscopique du larynx avec laryngoscopie indirecte est présenté en miroir (Fig. 3): les parties antérieures du larynx sont vues de dessus, souvent recouvertes par l'épiglotte au niveau de la commissure; les régions postérieures, y compris le cartilage aryténoïde et l'espace festonné, sont affichées dans la partie inférieure du miroir.

Figure: 3. Vue interne du larynx avec laryngoscopie indirecte: 1 - la racine de la langue; 2 - épiglotte; 3 - le tubercule de l'épiglotte; 4 - bord libre de l'épiglotte; 5 - pli laryngé creusé; 6 - plis du vestibule; 7 - cordes vocales; 8 - le ventricule du larynx; 9 - cartilage aryténoïde avec cartilage cartilagineux; 10 - cartilage en forme de coin; 11 - espace intercarpien

Avec la laryngoscopie indirecte, l'examen du larynx est possible avec un seul œil gauche, en regardant à travers l'ouverture du réflecteur frontal (ce qui est facile à vérifier lors de la fermeture de cet œil). Par conséquent, tous les éléments du larynx sont visibles dans le même plan, bien que les cordes vocales soient situées à 3-4 cm sous le bord de l'épiglotte. Les parois latérales du larynx sont visualisées nettement raccourcies. Au-dessus, c'est-à-dire en fait, une partie de la racine de la langue avec l'amygdale linguale (1) est visible, puis l'épiglotte rose pâle (2), dont le bord libre s'élève lors de la phonation du son "et", libérant la cavité du larynx pour la visualisation. Directement sous l'épiglotte au centre de son bord, on aperçoit parfois un petit tubercule de l'épiglotte (3), formé par la patte de l'épiglotte. En dessous et en arrière de l'épiglotte, divergeant de l'angle du cartilage thyroïde et de la commissure aux cartilages aryténoïdes, il y a des cordes vocales (7) d'une couleur blanchâtre nacrée, facilement identifiables par leurs mouvements tremblants caractéristiques, réagissant avec sensibilité même à une petite tentative de phonation.

Normalement, les bords des cordes vocales sont uniformes, lisses; lors de l'inhalation, ils divergent quelque peu; lors d'une respiration profonde, ils divergent à la distance maximale et les anneaux trachéaux supérieurs, et parfois même la quille de la bifurcation trachéale, deviennent visibles. Dans les régions latérales supérieures de la cavité laryngée au-dessus des cordes vocales, des plis roses et plus massifs du vestibule sont visibles (6). Ils sont séparés des cordes vocales par l'entrée des ventricules du larynx. L'espace intercrânien (11), qui est en quelque sorte la base de la fente triangulaire du larynx, est délimité par des cartilages aryténoïdes, visibles sous la forme de deux épaississements clavés (9), recouverts d'une muqueuse rose. Lors de la phonation, on peut voir comment ils tournent l'un vers l'autre avec leurs parties avant et rassemblent les cordes vocales qui leur sont attachées. La membrane muqueuse recouvrant la paroi postérieure du larynx devient lisse lorsque le cartilage aryténoïde diverge à l'inspiration; lors de la phonation, lorsque les cartilages aryténoïdes se rapprochent, il se rassemble en petits plis. Chez certains individus, le cartilage aryténoïde est si proche qu'il semble se placer l'un derrière l'autre. À partir du cartilage aryténoïde, des plis d'épiglotte évidée (5) montent et avancent, qui atteignent les bords latéraux de l'épiglotte et servent avec lui de bord supérieur de l'entrée du larynx. Parfois, avec une membrane muqueuse subatrophique, dans l'épaisseur des plis laryngés scapulaires, on peut voir de petites élévations au-dessus des cartilages aryténoïdes - ce sont des cartilages en forme de corne (de Santorin); les cartilages de Vrisberg sont latéraux (10).

La couleur de la membrane muqueuse du larynx doit être évaluée en fonction de l'historique de la maladie et d'autres signes cliniques, car elle n'est normalement pas constante et dépend souvent de mauvaises habitudes et d'une exposition aux risques professionnels. Chez les personnes hypotrophes de constitution asthénique, la couleur de la membrane muqueuse du larynx est généralement rose pâle; en normosténique - rose; chez les personnes obèses, à sang pur (hypersthéniques) ou fumeurs, la couleur de la membrane muqueuse du larynx peut être du rouge au cyanosé sans signes prononcés de maladie de cet organe. Lorsqu'elle est exposée à des risques professionnels (poussières, vapeurs de substances corrosives), la membrane muqueuse acquiert une teinte vernie - signe d'un processus atrophique.

Laryngoscopie directe

La laryngoscopie directe permet d'examiner la structure interne du larynx en image directe et d'effectuer diverses manipulations sur ses structures dans une gamme assez large (élimination de polypes, fibromes, papillomes par des méthodes chirurgicales conventionnelles, cryo- ou laser), ainsi que de procéder à une intubation d'urgence ou planifiée. Cette méthode a été mise en pratique par M. Kirshtein en 1895 et améliorée par la suite à plusieurs reprises. La méthode est basée sur l'utilisation d'un dirétoscope rigide, dont l'introduction dans le laryngopharynx à travers la cavité buccale devient possible en raison de l'élasticité et de la souplesse des tissus environnants.

Les indications de la laryngoscopie directe sont nombreuses et en croissance. Cette méthode est largement utilisée en oto-rhino-laryngologie pédiatrique. Pour les jeunes enfants, un laryngoscope monobloc avec une poignée non amovible et une spatule fixe est utilisé. Pour les adolescents et les adultes, des laryngoscopes avec une poignée amovible et une plaque de spatule rétractable sont utilisés.

Les contre-indications sont une respiration sténosée prononcée, une insuffisance cardiovasculaire, une épilepsie avec un faible seuil de préparation convulsive, des lésions des vertèbres cervicales qui empêchent la tête de basculer en arrière, un anévrisme aortique. Les contre-indications temporaires ou relatives sont des maladies inflammatoires aiguës de la membrane muqueuse de la cavité buccale, du pharynx, du larynx, des saignements du pharynx et du larynx.

Chez les jeunes enfants, la laryngoscopie directe est réalisée sans anesthésie; chez les jeunes enfants - sous anesthésie; personnes âgées - soit sous anesthésie, soit sous anesthésie locale avec prémédication appropriée, comme chez les adultes. Pour l'anesthésie locale, divers anesthésiques d'application peuvent être utilisés en association avec des sédatifs et des anticonvulsivants. Pour réduire la sensibilité générale, la tension musculaire et la salivation, le candidat reçoit un comprimé de phénobarbital (0,1 g) et un comprimé de sibazon (0,005 g) 1 heure avant la procédure. Pendant 30 à 40 minutes, 0,5 à 1,0 ml d'une solution à 1% de promedol et 0,5 à 1 ml d'une solution à 0,1% de sulfate d'atropine sont injectés par voie sous-cutanée. 10-15 minutes avant la procédure, une anesthésie d'application est réalisée (2 ml de solution de dicaïne à 2%). 30 minutes avant la prémédication indiquée, afin d'éviter un choc anaphylactique, l'administration intramusculaire de 1 à 5 ml de solution de diphenhydramine à 1% ou de 1 à 2 ml d'une solution de diprazine à 2,5% (pipolfen) est recommandée.

La position du sujet peut être différente et est principalement déterminée par l'état du patient. L'étude peut être réalisée en position assise, couchée sur le dos, moins souvent en position sur le côté ou sur le ventre.

La procédure de laryngoscopie directe comprend trois étapes (Fig.4).

Figure: 4. Les étapes de la laryngoscopie directe: a - la première étape; b - la deuxième étape; c - troisième étape; les cercles montrent l'image endoscopique correspondant à chaque étape; les flèches indiquent la direction de la pression sur le tissu du larynx des parties correspondantes du laryngoscope

La première étape (a) peut être réalisée de trois manières: 1) avec la langue qui sort, qui est maintenue au moyen d'une serviette en gaze; 2) avec la position habituelle de la langue dans la cavité buccale; 3) avec l'introduction d'une spatule depuis le coin de la bouche. Dans tous les cas, la lèvre supérieure est déplacée vers le haut et la tête du patient est légèrement inclinée vers l'arrière. La première étape se termine en pressant la racine de la langue vers le bas et en tenant la spatule contre le bord de l'épiglotte.

Au deuxième stade (b), l'extrémité de la spatule est légèrement surélevée, ramenée sur le bord de l'épiglotte et avancée de 1 cm; après cela, l'extrémité de la spatule est abaissée, recouvrant l'épiglotte. Lors de ce mouvement, la spatule appuie sur les incisives supérieures (cette pression ne doit pas être excessive; en présence de prothèses amovibles, elles sont d'abord retirées). L'insertion correcte de la spatule est confirmée par l'apparition des cordes vocales dans le champ de vision..

Avant le troisième stade (c), la tête du patient est encore plus rejetée en arrière. La langue, si elle est tenue, est relâchée. L'examinateur augmente la pression de la spatule sur la racine de la langue et l'épiglotte (voir le sens des flèches) et, en adhérant au plan médian, place la spatule verticalement (lorsque le sujet est assis) ou, respectivement, l'axe longitudinal du larynx (lorsque le sujet est couché). Dans les deux cas, l'extrémité de la spatule est dirigée vers le milieu de l'ouverture respiratoire. Dans ce cas, la paroi postérieure du larynx pénètre d'abord dans le champ de vision, puis le vestibule et les cordes vocales, les ventricules du larynx. Pour une meilleure vue du larynx antérieur, pressez la racine de la langue vers le bas.

Les types spéciaux de laryngoscopie directe comprennent la laryngoscopie de soutien et suspendue (Fig.5).

Figure: 5. Dispositifs pour soutenir (a) la laryngoscopie directe; b - une représentation schématique de la laryngoscopie directe suspendue

Les laryngoscopes modernes pour la laryngoscopie suspendue et de soutien sont des complexes complexes, qui comprennent des spatules de différentes tailles et des ensembles de divers instruments chirurgicaux spécialement adaptés à la micromanipulation endolaryngée. Ces complexes sont équipés de dispositifs de ventilation par injection des poumons, d'anesthésie et d'équipements vidéo permettant des interventions chirurgicales à l'aide d'un microscope opératoire et d'un moniteur vidéo..

Pour l'examen visuel du larynx, la méthode de microlaryngoscopie est largement utilisée, ce qui permet d'augmenter les structures internes du larynx. Les dispositifs à fibre optique sont plus pratiques pour inspecter les zones difficiles d'accès, qui sont notamment utilisées pour les troubles fonctionnels du larynx..

Les indications de la microlaryngoscopie sont: le doute dans le diagnostic des formations précancéreuses et la nécessité d'une biopsie, ainsi que la nécessité d'une ablation chirurgicale des défauts qui altèrent la fonction vocale. Les contre-indications sont les mêmes que pour la laryngoscopie directe conventionnelle.

L'utilisation de la microlaryngoscopie nécessite une anesthésie endotrachéale à l'aide d'un cathéter d'intubation de petit calibre. La ventilation par jet des poumons n'est indiquée que dans des conditions anatomiques particulièrement étroites.

Examen aux rayons X du larynx

En raison du fait que le larynx est un organe creux, lors de son examen aux rayons X, il n'est pas nécessaire de procéder à un contraste, mais dans certains cas, cette méthode est utilisée en pulvérisant une substance radio-opaque.

Pour la radiographie générale et tomographique, des projections directes et latérales sont utilisées. Dans une projection directe, la superposition de la colonne vertébrale sur les cartilages laryngés les ombrage presque complètement.Par conséquent, dans cette projection, une tomographie aux rayons X est utilisée, qui prend l'ombre de la colonne vertébrale au-delà du plan de l'image, en ne gardant au point que les éléments radio-opaques du larynx (Fig.6).

Figure: 6. Image radiotomographique du larynx en projection directe (a) et schéma des éléments d'identification (b): 1 - épiglotte; 2 - plis du vestibule; 3 - cordes vocales; 4 - sinus en forme de poire

À l'aide de l'examen tomographique, des radiographies claires des sections frontales du larynx sont obtenues et il devient possible d'y identifier des formations volumétriques. Avec la radiographie fonctionnelle (pendant l'inspiration profonde et la phonation), la symétrie de sa fonction motrice est évaluée.

Lors de l'analyse des résultats de l'examen radiographique du larynx, il convient de prendre en compte l'âge du patient et le degré de calcification de son cartilage, dont les îlots peuvent apparaître à partir de 18-2 0 ans. Le cartilage thyroïdien est le plus sensible à ce processus..

Comme déjà noté, dans certains cas, ils recourent à la radiographie de contraste par pulvérisation en aérosol d'un agent de contraste radio-opaque (Fig.7).

Figure: 7. Radiographie du larynx utilisant une substance radio-opaque par la méthode de pulvérisation: a - une radiographie latérale et une représentation schématique de ses signes d'identification (b): 1 - oropharynx; 2 - laryngopharynx; 3 - espace de superposition; 4 - espace sous-pliant; 5 - espace inter-pli; 6 - trachée; 7 - les contours du larynx, visualisés par pulvérisation aérosol d'agent de contraste; c - Radiographie du larynx avec dépoussiérage en projection directe

Méthodes de recherche fonctionnelle du larynx

L'étude de la fonction vocale commence déjà lors de la conversation avec le patient lors de l'évaluation du timbre de la voix et des paraphénomènes sonores qui surviennent en violation des fonctions respiratoires et vocales. L'aphonie ou la dysphonie, la respiration stridoreuse ou bruyante, le timbre vocal déformé et d'autres phénomènes peuvent indiquer la nature du processus pathologique.

Avec les processus volumétriques du larynx, la voix est étouffée, étouffée, son timbre individuel est perdu, la conversation est souvent interrompue par une respiration lente et profonde. Avec une paralysie «fraîche» des constricteurs de la glotte, la voix perd sa sonorité, une grande quantité d'air est dépensée à travers la glotte béante pour la prononciation du mot, de sorte que le patient n'a pas assez d'air disponible dans les poumons pour prononcer une phrase entière, c'est pourquoi son discours est interrompu par des respirations fréquentes, la phrase est fragmentée en mots séparés et au cours d'une conversation, il y a une hyperventilation des poumons avec des pauses respiratoires.

Avec un dysfonctionnement chronique des cordes vocales, lorsqu'il y a compensation de la fonction vocale due aux plis du vestibule, la voix devient rugueuse, basse, enrouée. En présence d'un polype, d'un fibrome ou d'un papillome sur la corde vocale, la voix devient, pour ainsi dire, craquelée, vibrante de mélanges de sons supplémentaires résultant de la vibration de la formation sur la corde vocale. La sténose laryngée est reconnue par le son stridor qui se produit lors de l'inhalation.

Etude de la fonction vocale du larynx

La vibrométrie est l'une des méthodes les plus efficaces pour examiner la fonction vocale du larynx. Pour cela, on utilise des accéléromètres, en particulier le dit accéléromètre maximum, qui mesure le moment où un corps vibrant atteint une fréquence sonore donnée ou une accélération maximale dans la gamme des fréquences vibrées, c'est-à-dire des paramètres de vibration. L'état et la dynamique de ces paramètres sont évalués à la fois dans des conditions normales et dans diverses conditions pathologiques.

Rhéographie laryngée (brillant)

La méthode est basée sur l'enregistrement des changements de résistance ohmique au courant électrique qui se produisent lorsque les cordes vocales s'approchent et divergent, ainsi que lorsque leur volume change pendant la phonation. Les changements de résistance au courant électrique se produisent de manière synchrone avec la vibration du phonateur des cordes vocales et sont enregistrés sous forme d'oscillation (rhéogramme) à l'aide d'un appareil électrique spécial - un rhéographe. La forme du rhéolaryngogramme reflète l'état de la fonction motrice des cordes vocales. Avec une respiration calme (sans phonation), le rhéogramme se présente sous la forme d'une ligne droite, légèrement ondulée dans le temps avec les excursions respiratoires des cordes vocales. Lors de la phonation, apparaissent des oscillations proches d'une sinusoïde dont l'amplitude est corrélée à la force du son émis et la fréquence est égale à la fréquence de ce son. Normalement, les paramètres de l'halogramme sont très réguliers (constants). En cas de violations de la fonction motrice (phonatoire), ces violations sont affichées sur les enregistrements sous la forme de changements caractéristiques inhérents aux troubles organiques et fonctionnels. Très souvent, la photographie est effectuée simultanément à l'enregistrement du phonogramme. Une telle recherche s'appelle la phonographie..

Stroboscopie laryngée

La stroboscopie du larynx est l'une des méthodes les plus importantes de recherche fonctionnelle, qui permet de visualiser les mouvements des cordes vocales à différentes fréquences de l'effet stroboscopique. Cela permet de visualiser les mouvements des cordes vocales lors de la phonation au ralenti ou même de les «arrêter» dans un certain état de dilution ou de mélange.

La stroboscopie du larynx est réalisée à l'aide de dispositifs spéciaux appelés stroboscopes (du grec strobos - tourbillon, mouvement aléatoire et skopo - je regarde). Les stroboscopes modernes sont divisés en mécaniques ou optomécaniques, électroniques et oscillographiques. Dans la pratique médicale, les installations vidéo stroboscopiques avec de larges capacités multifonctionnelles sont largement utilisées (Fig.8).

Figure: 8. Schéma de principe d'une installation vidéo stroboscopique (modèle 4914; entreprise "Brüel & Kjer"): 1 - caméra vidéo avec endoscope rigide; 2 - unité de commande électronique stroboscopique logicielle; 3 - moniteur vidéo; M - prise microphone; P - prise pour connecter une pédale de commande de stroboscope; IT - tableau indicateur

Dans les conditions pathologiques de l'appareil vocal, diverses images stroboscopiques peuvent être observées. Lors de l'évaluation de ces images, il est nécessaire de prendre en compte visuellement le niveau de la position des cordes vocales, la synchronicité et la symétrie (spécularité) de leurs vibrations, la nature de leur fermeture et la coloration auscultatoire du timbre de la voix. Les vidéo stroboscopes modernes permettent d'enregistrer simultanément en dynamique l'image stroboscopique du larynx, les caractéristiques amplitude-fréquence du son phoné, le phonogramme de la voix puis d'effectuer une analyse de corrélation entre les paramètres enregistrés et l'image vidéo stroboscopique. En figue. 9, une photographie d'une image stroboscopique du larynx est montrée.

Figure: 9. Images vidéo laryngostroboscopiques des cordes vocales lors de la phonation dans la norme (d'après D. M. Tomassin, 2002): a - la phase de fermeture des cordes vocales: b - la phase d'ouverture des cordes vocales

Otorhinolaryngologie. DANS ET. Babiyak, M.I. Govorun, Ya.A. Nakatis, A.N. Paschinine

Inflammation de l'épiglotte: causes, symptômes et traitement

L'épiglottite est une maladie courante. Il s'agit d'une inflammation de l'épiglotte et des tissus voisins du laryngopharynx. Avec lui, la perméabilité des voies respiratoires est perturbée et leur obstruction apparaît. La maladie survient aussi bien chez les enfants que chez les adultes, mais généralement chez les garçons de 2 à 5 ans. Les symptômes et le traitement de l'inflammation de l'épiglotte sont décrits dans l'article.

Ce que c'est?

L'inflammation de l'épiglotte est appelée épiglottite. Dans ce processus, une obstruction des voies respiratoires et une altération de la circulation aérienne sont provoquées. La maladie se manifeste sous la forme de dysphagie, dysphonie, fièvre, mal de gorge, respiration stridor.

Une telle maladie est dangereuse en ce qu'il y a un œdème de l'épiglotte et des tissus voisins, qui rétrécit les voies respiratoires - jusqu'à ce qu'elles soient complètement fermées. L'air ne pénètre pas dans les poumons, ce qui provoque une insuffisance respiratoire aiguë et, par conséquent, la mort.

La forme de l'évolution de la maladie est aiguë. La forme chronique survient également si la maladie ne s'est pas manifestée pour la première fois. L'inflammation de l'épiglotte est:

Il existe des symptômes généraux de formes d'inflammation, mais certains peuvent différer. Dans tous les cas, le patient a besoin d'une aide urgente, puis d'un diagnostic et d'un traitement. Avec une assistance médicale rapide, les complications peuvent être évitées.

Les raisons

Pourquoi une inflammation de l'épiglotte se développe-t-elle? La cause est considérée comme Haemophilus influenzae, qui est constamment présente dans le nez et les sinus à l'état passif. La transmission se produit par des gouttelettes en suspension dans l'air, en raison desquelles la maladie est épidémique.

En plus d'Haemophilus influenzae, les agents pathogènes comprennent les pneumocoques, le champignon Candida, le Staphylococcus aureus, les streptocoques, ainsi que ceux qui provoquent le développement de la parainfluenza, de l'herpès, du lichen, de la varicelle. Ces micro-organismes ne sont pas capables de pénétrer l'épiglotte s'il n'y a pas de facteurs favorables à cela..

L'épiglottite apparaît également en raison de:

  • blessures laryngées - blessures, coups, ruptures;
  • brûlures chimiques avec des alcalis ou des acides;
  • brûlure thermique avec des aliments très chauds;
  • abus de tabac;
  • la toxicomanie.

Pour quelque raison que ce soit, la maladie est inconfortable. Seules les méthodes médicales peuvent soulager la condition. Risque accru d'inflammation chez:

  • hommes (garçons);
  • Afro-américains;
  • les gens qui font partie d'une grande équipe;
  • les personnes allergiques;
  • résidents de mégalopoles;
  • les personnes ayant une immunité réduite ou un déficit immunitaire;
  • personnes atteintes de lymphogranulomatose - maladie du sang;
  • les enfants atteints d'encéphalopathie périnatale;
  • personnes après le retrait de la rate.

Comment cela se manifeste?

Quels sont les symptômes de l'inflammation de l'épiglotte? Tout d'abord, le rhume et la rhinite apparaissent: fièvre, congestion nasale, éternuements. Alors l'occurrence est probable:

  • mal de gorge comme une amygdalite;
  • hyperémie de la gorge;
  • difficulté à respirer, comme avec la trachéite ou la bronchite;
  • symptômes d'intoxication;
  • difficulté à avaler en raison d'une épiglotte enflée;
  • augmentation de la salivation;
  • voix étouffée;
  • respiration rauque, sifflante, bruyante;
  • lèvres et bouts des doigts bleus;
  • peur, irritabilité, anxiété, comme dans l'insuffisance respiratoire aiguë;
  • posture forcée - cou tendu, bouche ouverte, langue saillante.

Ne diagnostiquez pas la maladie vous-même. Cela peut provoquer une suffocation. Des soins médicaux opportuns peuvent améliorer rapidement l'état du patient.

Chez les enfants

La maladie survient généralement chez les enfants, en particulier chez les garçons de 2 à 5 ans. Cela commence par le mal de gorge habituel ou ARVI. Difficulté à respirer, douleur à la déglutition, salivation sévère. Cette maladie progresse rapidement.

En quelques heures, tous les symptômes apparaissent - jusqu'à l'obstruction absolue des voies respiratoires. Ici, un taux de mortalité élevé a été révélé en raison d'une carence aiguë en oxygène, d'un coma hypoxique, d'une aspiration de masses lors de vomissements..

Chez les adultes

L'inflammation de l'épiglotte est rare chez l'adulte. Si une maladie apparaît, elle est plus fréquente chez les hommes. La raison en est la structure de la région laryngée chez les hommes, ainsi que les mauvaises habitudes que toutes les femmes peuvent avoir. Les symptômes d'inflammation de l'épiglotte chez l'adulte sont les mêmes que chez tout le monde.

Chez les femmes, la maladie se développe en raison de l'abus d'alcool ou de drogues. La maladie peut être détectée par les symptômes ci-dessus. Le traitement de l'inflammation de l'épiglotte chez l'adulte doit être effectué sous surveillance médicale..

Diagnostique

Comme vous pouvez le voir sur la photo, l'inflammation de l'épiglotte se manifeste sous la forme de symptômes désagréables. Mais il est nécessaire de procéder au diagnostic uniquement après la restauration de l'état du patient, qui est réanimé, éliminant l'obstruction.

Le médecin ORL recueille les plaintes et l'anamnèse, examine l'épiglotte, puis prescrit des tests et des procédures. Il sera possible de faire un diagnostic en utilisant:

  • fibrolaryngoscopie;
  • radiographie;
  • la laryngoscopie;
  • test sanguin;
  • pharyngoscopie;
  • examen microbiologique de l'écoulement de la gorge.

Nuances de diagnostic

Lors d'un examen clinique, la prudence est de mise, car même avec la pression habituelle avec une spatule sur la racine de la langue, un laryngospasme réflexe peut apparaître. Par conséquent, les procédures doivent être effectuées dans un hôpital où il y a une unité de soins intensifs. Il est souhaitable que des méthodes instrumentales soient utilisées - la fibrolaryngoscopie est considérée comme informative et sûre. L'étude révélera une augmentation et une hyperémie de l'épiglotte, un œdème du cartilage aryténoïde et des ligaments. Un abcès se présente comme une macula, visible à travers la membrane muqueuse.

Des informations peuvent également être obtenues par radiographie. L'image montrera une épiglotte agrandie. Mais son absence n'indique pas qu'il n'y a pas d'épiglottite. Pour déterminer l'agent causal de l'infection, des frottis sont prélevés sur le larynx, après quoi un examen bactériologique est effectué. La nature du processus est également révélée par une analyse sanguine..

Il est nécessaire de différencier la maladie chez un enfant présentant un faux croup, des corps étrangers, un abcès rétropharyngé, un stridor, une coqueluche et d'autres conditions dans lesquelles des symptômes similaires sont détectés. Grâce au tableau clinique et à un examen supplémentaire, le médecin établira un diagnostic précis.

Premiers secours

Si des symptômes de la maladie apparaissent, vous devez appeler une ambulance pour hospitaliser le patient. Avant l'arrivée des médecins, un médicament est injecté par voie intramusculaire pour soulager les poches. Ce sont Ceftriaxone, Ceftazidime. Des médicaments antipyrétiques sont également utilisés..

Il est important que la personne soit assise. Il est nécessaire de fournir un afflux d'air frais, de retirer les vêtements serrés. L'hospitalisation est un must. Dans des conditions stationnaires, le médecin décide des méthodes de traitement en tenant compte des résultats du diagnostic.

Comment traiter?

Le traitement de l'inflammation de l'épiglotte est effectué dans un hôpital. Dans ce cas, les remèdes populaires et le régime alimentaire sont inefficaces. Le traitement à domicile ne peut conduire qu'à la mort. Par conséquent, dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez appeler une ambulance pour transporter le patient en position assise..

Les médecins soulageront l'obstruction respiratoire avant d'arriver à l'hôpital. Comment traiter la maladie à ce stade? Inhalation avec oxygène humide, masque à oxygène, intubation trachéale, trachéotomie par ponction percutanée.

Après son arrivée à l'hôpital, les mêmes procédures sont suivies qu'avant l'élimination de l'obstruction aérienne. Avec quoi d'autre l'épiglottite est-elle traitée? Le réanimateur et l'oto-rhino-laryngologiste prescrivent des médicaments:

  1. Antibiotiques - «Cefotaxime», «Ceftazidime», «Cefuroxime».
  2. Immunocorrecteurs - "Bronchomunal", "Likopid", "Polyoxidonium".
  3. Solutions salines pour perfusion - «Disol», «Laktosol», «Ringer».
  4. Sédatifs.
  5. Inhalation avec des glucocorticoïdes.
  6. Compresses à base de dimexide sur le cou.

En cas d'épiglottite infiltrante, des incisions sont pratiquées sur l'épiglotte dans les zones de gonflement plus important. Avec un abcès, l'épiglotte est ouverte.

Méthode chirurgicale

Dans les cas difficiles, lorsque la lumière respiratoire du larynx est fortement rétrécie, une opération chirurgicale d'urgence est nécessaire. Le traitement dans une telle situation est effectué en introduisant un tube spécial dans le larynx et la trachée, à l'aide duquel l'expansion artificielle de la lumière respiratoire est réalisée. Cela normalise la respiration et protège contre le développement de l'asphyxie. Après l'opération, une antibiothérapie est prescrite.

La prévention

Il consiste en la vaccination. Il existe des vaccins pour les enfants de moins de 5 ans, plus âgés et pour les adultes qui ont une immunité réduite. Une autre prévention est:

  • lavage des mains;
  • faire du sport;
  • durcissement;
  • régime équilibré;
  • renforcement de l'immunité;
  • arrêter de fumer;
  • l'absence d'aliments chauds pour éviter les brûlures;
  • manque d'automédication lorsque des symptômes de maladie apparaissent.

Durée de vie

Combien de temps vivent-ils avec une telle maladie? L'espérance de vie dépend du fait que les soins médicaux ont été fournis. Les décès avec une maladie négligée sont de 30 à 40%. Avec un traitement rapide, le taux de mortalité est de 1%. Il est important d'appeler une ambulance en temps opportun lorsque les symptômes apparaissent afin que la condition ne puisse pas s'aggraver en raison d'une carence en oxygène.

Complications

La complication la plus grave est l'asphyxie aiguë, lorsque les voies respiratoires sont obstruées par une épiglotte œdémateuse. Une complication dangereuse est l'œdème pulmonaire, qui apparaît avec un manque aigu d'oxygène. La propagation de l'infection entraîne une pneumonie, une septicémie et une méningite. Si vous consultez un médecin en temps opportun, le pronostic est généralement positif..

  • politique de confidentialité
  • Pour les titulaires de droits d'auteur

Pro-maladies en ligne © 2020
Attention! Les informations publiées sur le site sont à titre informatif uniquement et ne constituent pas une recommandation d'utilisation. Assurez-vous de consulter votre médecin!