Principal

Oncologie

Quel médecin traite les glandes surrénales?

Les glandes surrénales doivent fonctionner correctement, car elles participent au plein fonctionnement de tout le corps. Ces deux glandes endocrines sont situées au-dessus des reins et produisent pas mal d'hormones, telles que: l'adrénaline, la norépinéphrine, les glucocorticoïdes et minéralocorticoïdes, ainsi que les hormones sexuelles.

En conséquence, un manque ou un excès de certaines hormones conduit à diverses maladies. Quel médecin est responsable du traitement des glandes surrénales? Le système endocrinien et, par conséquent, les problèmes des glandes surrénales, sont traités par un endocrinologue.

Ce spécialiste traite non seulement la maladie existante, mais aussi ses conséquences. Un endocrinologue doit être contacté pour normaliser les niveaux hormonaux, éliminer les problèmes dans la région génitale, restaurer le métabolisme.

Pour diagnostiquer correctement la maladie, vous devrez probablement faire un test sanguin et urinaire pour certaines hormones et faire une échographie de ces glandes. Le patient peut être référé pour une tomographie.

Toutes les maladies hormonales doivent être traitées en temps opportun afin que vous n'ayez pas à dépendre d'un traitement hormonal substitutif pour le reste de votre vie, bien que dans certaines situations, cela soit inévitable..

Maladies des glandes surrénales

Les maladies des glandes surrénales, comme tout autre organe endocrinien, peuvent se manifester par une augmentation ou une diminution de la production de leurs propres hormones. Dans ce cas, le processus pathologique peut être limité par une violation de la synthèse d'une et de plusieurs hormones surrénales.

  • Rendez-vous endocrinologue
  • Maladies de la glande thyroïde et ophtalmopathie endocrinienne
  • Traitement de l'hypothyroïdie
  • Traitement de la thyroïdite auto-immune chronique
  • Maladies des glandes surrénales
  • Obésité
  • Maladies neuroendocriniennes
  • Maladie parathyroïdienne et ostéoporose
  • Endocrinologie gynécologique
  • Diabétologie
  • Oncologie en endocrinologie
  • Endocrinologie chirurgicale
  • domicile
  • Clinique pour adultes
  • Endocrinologie
  • Maladies des glandes surrénales

Les glandes surrénales sont des glandes appariées directement adjacentes aux pôles supérieurs des reins.

Cet organe endocrinien est vital. Les hormones surrénales sont responsables des mécanismes d'adaptation et de défense, assurent la survie de l'organisme sous stress et stress accru, sont responsables du niveau de pression artérielle et de résistance vasculaire, régulent l'équilibre, déterminent la réponse du corps aux allergènes et aux processus inflammatoires, participent à la régulation du métabolisme, à la synthèse du collagène et au travail système reproducteur.

Les maladies des glandes surrénales, comme tout autre organe endocrinien, peuvent se manifester par une augmentation ou une diminution de la production de leurs propres hormones. Dans ce cas, le processus pathologique peut être limité par une violation de la synthèse d'une et de plusieurs hormones surrénales.

À cet égard, les plaintes des patients atteints de maladies de ces organes peuvent être très diverses et inclure:

  • gain ou perte de poids (avec syndrome de Cushing ou insuffisance surrénalienne chronique)
  • augmentation ou diminution de la pression artérielle (avec phéochromocytome, syndrome de Connes ou maladie d'Addison)
  • palpitations et fièvre (avec phéochromocytome)
  • douleurs abdominales, nausées et vomissements (avec phéochromocytome, insuffisance surrénalienne)
  • faiblesse et perte de force (avec insuffisance surrénalienne chronique)
  • assombrissement de la peau ou formation de «vergetures» (avec la maladie d'Addison ou le syndrome de Cushing)
  • redistribution caractéristique du tissu adipeux avec changement d'aspect (avec hypercortisolisme)
  • douleur musculaire, parésie et paralysie (avec hyperaldostéronisme primaire)
  • croissance excessive des cheveux et alopécie (avec violations de la production de stéroïdes sexuels) et bien plus encore

non-spécificité des plaintes dans de nombreuses maladies des glandes surrénales, ces patients ne se tournent généralement pas vers un spécialiste spécialisé (endocrinologue), subissent des examens inutiles et reçoivent un traitement inadéquat. Il est important de noter que lors du traitement d'un patient atteint de maladies surrénales, un médecin a besoin de certaines connaissances pour combiner des symptômes disparates en un seul concept diagnostique de maladie endocrinienne et pour prescrire un examen adéquat..

En règle générale, une simple mesure en laboratoire du niveau d'hormones surrénales ne suffit pas. Il est important de le savoir. Ces tests n'acquièrent un contenu informatif que dans certaines conditions, au cours de tests diagnostiques, y compris avec l'introduction d'un certain nombre de médicaments pharmacologiques..

Les spécialistes de la clinique Rassvet reconstituent et mettent constamment à jour leurs compétences dans le domaine du diagnostic des troubles fonctionnels des glandes surrénales, ce qui permet de poser efficacement, de manière fiable et au moindre coût le bon diagnostic et recommander un traitement..

Maladies des glandes surrénales chez les femmes - causes, symptômes et traitement

Les glandes surrénales sont des glandes endocrines appariées qui se trouvent au-dessus du sommet des reins. Les maladies des glandes surrénales chez les femmes entraînent une violation du métabolisme minéral et de l'équilibre eau-sel. En raison de la production insuffisante d'hormones nécessaires à la santé des femmes, une perturbation hormonale se produit. Il est important de consulter un médecin en temps opportun et de restaurer le fonctionnement complet des glandes surrénales.

La tâche principale des glandes surrénales est de produire des hormones qui régulent tous les processus vitaux du corps.

Quel est le rôle des glandes surrénales?

L'un des organes importants du système endocrinien est situé dans la cavité abdominale derrière les reins. Se compose de 2 structures: cortex et moelle épinière.

La substance corticale située en 3 zones: réticulaire, fibré et glomérulaire, remplit différentes fonctions:

  • dans la zone glomérulaire, des hormones sont produites (aldostérone, corticostérome, désoxycorticostérone);
  • dans la zone du faisceau - corticostérone;
  • dans la zone réticulaire - la sécrétion d'androgènes sexuels (glandes) est active; affectant la libido, développant la force et la masse musculaire; chez l'homme, régulation des lipides sanguins et des taux de cholestérol.

La substance corticale contribue à:

  • synthèse et production d'hormones (cortisol et corticostérone), en particulier d'hormones sexuelles;
  • garder l'équilibre eau-électrolyte sous contrôle. Le cortex est responsable de la production d'hormones, de corticostéroïdes, la substance cérébrale est conçue pour se synthétiser;
  • production de noradrénaline, d'adrénaline et augmentation de la glycémie;
  • stimulation du travail du muscle cardiaque;
  • régulation de la pression artérielle;
  • expansion des bronches.

Les glandes surrénales en général chez les hommes sont activement impliquées dans:

  • la formation des organes génitaux chez les hommes;
  • régulation de l'équilibre hydrique et électrolytique;
  • maintenir une pression artérielle normale;
  • augmenter la performance de la force musculaire;
  • augmentation de la glycémie.

La production d'adrénaline par les glandes surrénales aide à lutter contre le stress et les traumatismes, à augmenter les émotions positives, la force et la puissance d'une personne, la résistance à diverses sensations de douleur.

La norépinéphrine lutte également activement contre le stress et les effets négatifs sur le corps de l'extérieur, participe activement à la régulation de la pression artérielle et à la stimulation du muscle cardiaque.

Les hormones surrénales sont extrêmement importantes pour le maintien de toutes les fonctions du corps, un manque ou un excès conduit au développement de maladies graves.

Cortex surrénalien [modifier | modifier le code]

Le cortex surrénalien contient du tissu nerveux qui assure sa fonction principale. Il produit des hormones qui régulent les processus métaboliques. Certains d'entre eux favorisent la conversion des protéines en glucides et augmentent la résistance du corps aux influences indésirables, d'autres régulent le métabolisme du sel dans le corps. [1]

Les hormones produites dans le cortex sont appelées corticostéroïdes. Le cortex surrénal lui-même se compose morpho-fonctionnellement de trois couches:

Le cortex surrénal a une innervation parasympathique. Les corps des premiers neurones sont situés dans le noyau postérieur du nerf vague. Les fibres préganglionnaires sont localisées dans le nerf vague, dans le tronc antérieur et postérieur du nerf vague, les branches hépatiques, les branches coeliaques. Ils suivent jusqu'aux nœuds parasympathiques et au plexus viscéral. Fibres postganglionnaires: hépatiques, spléniques, pancréatiques, plexus sous-séreux, sous-muqueux et axillaires de l'estomac, intestin grêle et gros et autres organes internes de la structure tubulaire.

Zone glomérulaire [modifier | modifier le code]

Dans la zone glomérulaire, des hormones appelées minéralocorticoïdes sont produites. Ceux-ci inclus:

  • Aldostérone
  • La corticostérone est un glucocorticoïde inactif qui a également une certaine activité minéralocorticoïde
  • Désoxycorticostérone - un minéralocorticoïde inactif

Les corticoïdes minéraux augmentent la réabsorption de Na + et l'excrétion de K + dans les reins.

Zone de poutre [modifier | modifier le code]

Dans la zone du faisceau, des glucocorticoïdes se forment, qui comprennent:

Les glucocorticoïdes ont un effet important sur presque tous les processus métaboliques. Ils stimulent la formation de glucose à partir des graisses et des acides aminés (gluconéogenèse), inhibent les réactions inflammatoires, immunitaires et allergiques, réduisent la prolifération du tissu conjonctif et augmentent également la sensibilité des organes sensoriels et l'excitabilité du système nerveux.

Zone de maillage [modifier | modifier le code]

Dans la zone réticulaire, des hormones sexuelles (androgènes, qui sont des substances précurseurs des œstrogènes) sont produites. Ces hormones sexuelles jouent un rôle quelque peu différent de celui des hormones sécrétées par les glandes sexuelles. Ils sont actifs avant la puberté et après la maturation des gonades; y compris ils affectent le développement de caractères sexuels secondaires.

Le manque de ces hormones sexuelles entraîne la perte de cheveux; l'excès conduit à la virilisation - l'apparition chez une personne de traits caractéristiques du sexe opposé.

Quelles sont les maladies des glandes surrénales?


Maladie d'Addison sur les mains
Les maladies des glandes surrénales peuvent être conditionnellement divisées en groupes en fonction du manque ou de l'excès d'une hormone particulière dans le corps. Développement possible d'une défaillance primaire, secondaire ou aiguë.

  1. Échec primaire, dans lequel la maladie d'Addison se développe chez les femmes et les hommes dans 20 à 40 ans, la production d'hormones ralentit et le processus peut s'arrêter complètement. Les patients présentent: constipation ou diarrhée persistante, douleur dans le tractus gastro-intestinal, pics de pression, perte d'appétit, développement de rhumes, diminution de la concentration, de la mémoire et de la libido, perte de cheveux au niveau des aisselles et du pubis chez la femme, irrégularités menstruelles, diminution nette de la taille des seins et utérus en taille, une augmentation du clitoris, le développement de l'infertilité.
  2. Une insuffisance secondaire entraîne de rares mictions, une perte de conscience, lorsqu'une hospitalisation urgente et une assistance médicale sont nécessaires.
  3. L'échec aigu conduit à la maladie d'Itsenko-Cushing, au phéochromocytome, à l'hyperaldostéronisme en cas de surabondance d'hormones dans le contexte du développement d'une cirrhose hépatique, d'une insuffisance cardiaque et d'une augmentation de la production de l'hormone aldostérone. Les patients présentent des symptômes: constipation, convulsions, fatigue, faiblesse musculaire, maux de tête. Développement possible d'une tumeur maligne (bénigne) dans les cellules de la médullosurrénale.

Lorsque les hormones sont produites en excès (adrénaline, noradrénaline, dopamine), la pression artérielle augmente chez les personnes, lorsqu'elles sont produites en quantités insuffisantes, des processus tumoraux commencent à se développer.

Le fond hormonal n'est pas stable chez les filles pendant la puberté: glycémie élevée, tension artérielle élevée, excitabilité excessive, douleurs abdominales aiguës avant les règles, nausées, vomissements, convulsions, frissons, bouche sèche.

Médullosurrénalienne [modifier | modifier le code]

L'adrénaline est produite dans la médullosurrénale. Cette hormone améliore et accélère les battements cardiaques, augmente la pression artérielle, dilate les pupilles, régule le métabolisme des glucides (améliore la conversion du glycogène en glucose). [1]

Les cellules de la médullosurrénale produisent des catécholamines - adrénaline et norépinéphrine. Ces hormones modifient la pression artérielle, renforcent et détendent le cœur, élargissent et rétrécissent les lumières des bronches et modifient le taux de sucre dans le sang. Au repos, ils libèrent constamment de petites quantités de catécholamines. Sous l'influence d'une situation stressante, la sécrétion d'adrénaline et de noradrénaline par les cellules de la médullosurrénale augmente fortement.

La médullosurrénale reçoit une innervation des fibres préganglionnaires du système nerveux sympathique, ce qui lui permet d'être considérée comme un plexus sympathique spécialisé [2], à la différence que la libération de neurotransmetteurs s'effectue directement dans le lit vasculaire en contournant la synapse.

En plus de l'adrénaline et de la norépinéphrine, les cellules de la moelle épinière produisent des peptides qui remplissent une fonction de régulation dans le système nerveux central et le tractus gastro-intestinal. Parmi ces substances:

Les glandes surrénales sont un organe apparié du système endocrinien, conçu pour garder toutes les fonctions du corps sous contrôle.

Le développement d'une pathologie ou d'une autre dans cet organe peut entraîner diverses maladies chez l'homme et la femme, voire le développement de l'oncologie.

Le rôle des glandes surrénales est important, l'échec de la fonctionnalité nécessite un ajustement et un traitement, de préférence à un stade précoce.

Symptômes courants des maladies surrénales

Les symptômes de la maladie chez les hommes et les femmes présentant un dysfonctionnement des glandes surrénales sont similaires. Les plus généraux comprennent:

  • une forte diminution ou un gain de poids corporel;
  • l'apparition de pigmentation sur la peau (photo ci-dessus);
  • perturbation du tube digestif;
  • croissance des cheveux chez la femme sur le corps selon le type masculin en cas de défaillance de plusieurs hormones à la fois;
  • diminution de la mémoire et de la concentration;
  • nausées Vomissements;
  • obésité;
  • abaisser la tension artérielle.

Lorsque de tels signes apparaissent, vous devez contacter un endocrinologue ou un thérapeute pour un examen.

Il est possible qu'une tumeur se développe dans l'une des glandes, auquel cas vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un oncologue et d'un chirurgien.

Le manque ou l'excès d'hormones peut entraîner un dysfonctionnement de tous les systèmes et organes, affecter négativement la fertilité. Avec les maladies des glandes surrénales, les femmes commencent à souffrir d'intolérance au soleil, de dépression constante, de douleurs thoraciques, de l'apparition de taches de vieillesse sur la peau, d'une violation du cycle mensuel, d'une diminution de la taille des seins, d'une prolifération du clitoris.

Seuls les diagnostics opportuns de la présence de maladies des glandes surrénales chez les femmes peuvent protéger des pathologies et des problèmes graves à l'avenir.

Quand consulter un médecin pour le syndrome surrénalien fatigué

De nombreuses personnes ne voient pas leur médecin ou leur endocrinologue pendant un certain temps pour certains des symptômes de fatigue surrénalienne. Cependant, si vous ressentez ces symptômes pendant une longue période, cela peut vraiment affecter votre santé. De plus, certains symptômes peuvent indiquer des conditions médicales plus graves. Par conséquent, il est important de connaître le syndrome surrénalien fatigué, comment le diagnostiquer et le traiter non seulement par vous-même, mais également avec l'aide d'un médecin..

Il est peut-être temps de consulter un endocrinologue / nutritionniste si:

  • Vous présentez un ou une combinaison de symptômes de dysfonctionnement surrénalien depuis une période prolongée
  • Vos symptômes ont commencé à interférer avec les relations de vie et / ou les activités normales, telles que le travail, le temps en famille ou l'école
  • Le régime alimentaire et le mode de vie n'ont pas considérablement amélioré vos symptômes
  • Votre rythme de sommeil s'est transformé en insomnie et / ou vous ne pouvez plus dormir profondément, peu importe combien de temps vous restez au lit
  • Vous avez une hyperpigmentation
  • Vous avez perdu vos règles (aménorrhée)
  • Vous ressentez des étourdissements et / ou une faiblesse générale pendant plusieurs jours consécutifs sans explication (comme une grippe, une commotion cérébrale ou un exercice excessif)
  • Vous ne savez pas comment prendre un complément surrénal approprié ou ne savez pas comment mettre en place un régime surrénalien.

En raison de la nature controversée de cette condition, vous devrez peut-être consulter un naturopathe pour vous aider à traiter les glandes surrénales fatiguées avec une combinaison de conseils diététiques et de supplémentation et tout autre médicament hormonal ou autre nécessaire..

Si vous décidez de traiter vos glandes surrénales fatiguées avec de l'hydrocortisone, faites attention à la posologie. Et suivez strictement les instructions de votre professionnel de la santé! Votre médecin ou votre endocrinologue devrait vous aider à comprendre les effets secondaires potentiels de ce médicament et de tout autre médicament recommandé..

Comment le diagnostic est-il réalisé??

Tout d'abord, vous devez consulter un endocrinologue, qui examinera et prescrira les études suivantes:

  • Test sanguin et analyse d'urine générale;
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Diagnostics radiographiques de la tête pour déterminer la taille de l'hypophyse;
  • Tests non hormonaux;
  • Radiographie du tissu osseux en cas de suspicion d'ostéoporose;
  • La soi-disant «étude de rayonnement» - une nouvelle étude pour obtenir des informations sur le fonctionnement des glandes surrénales, l'état des tissus et organes voisins;
  • Scintigraphie afin de prescrire le bon traitement.

Caractéristiques du syndrome d'Itsenko-Cushing

Le syndrome d'Itsenko-Cushing, au contraire, n'est pas appelé une maladie indépendante des glandes surrénales..

Ce complexe de symptômes est souvent le résultat d'un néoplasme ou d'une tumeur maligne d'un autre organe. Les principaux signes du syndrome d'Itsenko-Cushing, plus fréquent chez la femme, sont considérés:

  • le développement de l'hypertension artérielle;
  • augmentation du poids corporel dans les zones «mâles»;
  • l'acquisition d'un visage en forme de lune;
  • perturbations du métabolisme du glucose;
  • atrophie et diminution du tonus musculaire;
  • manque de menstruation;
  • le développement de l'ostéoporose;
  • céphalalgie, migraine;
  • approvisionnement sanguin perturbé, capillaires fragiles;
  • pousse des poils dans des endroits qui ne sont pas typiques des femmes (pousse de la barbe, de la moustache).

Traitement

Si les symptômes désagréables deviennent douloureux, l'état de santé général s'est fortement détérioré, il est tout d'abord nécessaire d'identifier le type de pathologie qui a entraîné des lésions fonctionnelles des glandes surrénales. Le traitement commence par l'élimination de la cause profonde qui a conduit à la maladie.

Traitement médicamenteux - médicaments hormonaux, pour normaliser le fond hormonal, réduire le remplacement ou éliminer l'excès d'hormones dans le corps, éliminer les facteurs et symptômes négatifs qui peuvent aggraver l'évolution de la maladie.

Comment reconnaître l'hyperaldostéronisme?

La pathologie est un dysfonctionnement des glandes surrénales causé par une production accrue de l'hormone aldostérone.

Les troubles hépatiques, ainsi que l'insuffisance rénale ou cardiaque, conduisant à un dysfonctionnement surrénalien peuvent nuire au travail des glandes et provoquer une maladie.

Ainsi que des dommages à la glande pituitaire et la croissance de tumeurs cancéreuses, un long cours du processus infectieux.

Les symptômes de l'hyperaldostéronisme progressent et il devient impossible de ne pas les remarquer à un moment donné..

Les signes de cette maladie des glandes surrénales peuvent être appelés:

  • hypotonie musculaire;
  • migraine et maux de tête;
  • arythmie cardiaque et tachycardie;
  • sensation constante de faiblesse, de fatigue, même après le sommeil;
  • envie accrue d'utiliser les toilettes;
  • convulsions;
  • gonflement des membres;
  • troubles des selles.

Thérapies


La restauration des niveaux hormonaux est l'un des premiers points dans le traitement des maladies surrénales. En cas de dysfonctionnements pas trop graves, le médecin sélectionnera des produits pharmaceutiques hormonaux qui compensent le manque d'hormone ou son excès.

Des méthodes thérapeutiques d'influence sont nécessaires en cas de production insuffisante ou excessive d'hormones par les glandes elles-mêmes. Dans ce cas, les médicaments pour le traitement des glandes surrénales peuvent se débarrasser de la maladie sans chirurgie. Il est important de se rappeler que l'utilisation de médicaments pour restaurer les glandes surrénales n'est possible que sous la surveillance du médecin traitant..

Si les méthodes conservatrices n'aident pas, une intervention chirurgicale sera nécessaire, par exemple, un traitement chirurgical de l'adénome surrénalien.

L'aide à la restauration de la fonction des glandes sera également fournie par la médecine traditionnelle, la prise de complexes de vitamines et de minéraux, une alimentation appropriée et un traitement thermal.

Comment diagnostiquer et traiter la pathologie surrénalienne?

Il existe un arsenal de méthodes d'examen pour détecter les maladies des organes:

  • Analyse de sang et d'urine;
  • Cathétérisme sélectif des veines surrénales;
  • Tests hormonaux;
  • Radiographie du crâne pour déterminer la taille de l'hypophyse;
  • CT scan;
  • Tomographie magnétique;
  • Radiographie des os du squelette pour détecter les signes d'ostéoporose.

Pour commencer la récupération des glandes surrénales, vous devez arrêter de prendre des contraceptifs hormonaux. Cela peut être fait pas immédiatement si la réception a été longue.

Pour aider les glandes, les herbes, les vitamines C et B, des oligo-éléments sont nécessaires. Il est important de revoir votre mode de vie, de vous reposer, de bonnes relations. La nutrition est un must.

Le traitement des glandes surrénales et de tout le corps avec une déplétion sévère est possible et nécessaire, mais cela prendra beaucoup plus de temps.

Vous pouvez trouver des informations intéressantes sur le traitement et le diagnostic des maladies surrénales dans la vidéo:

Où sont les glandes surrénales chez l'homme? Très souvent, les patients sont intéressés par l'emplacement de ces organes, peuvent-ils être sondés seuls, causent-ils de la douleur? Le médecin peut facilement répondre à de telles questions, car il est extrêmement important de connaître la structure de votre corps et de prévenir les maladies qui peuvent survenir dans l'une ou l'autre partie du corps..

Dans cet article, nous parlerons de l'emplacement et de la structure des glandes surrénales, de leurs fonctions, et nous en apprendrons également sur les pathologies de ces organes..

Se débarrasser des toxines

Les glandes surrénales, avec le mauvais mode de vie d'une personne, peuvent ne pas faire face à l'une de leurs fonctions les plus importantes - la régulation du métabolisme. Nettoyer les glandes surrénales avec des remèdes naturels à base de plantes aidera à réduire l'effet des toxines et des toxines sur les organes et à éviter les changements pathologiques.

Quatre composés efficaces pour nettoyer les glandes surrénales:

  1. Boisson au miel avec viorne et calendula. Diluez une bouteille de teinture de calendula avec de l'eau (trois litres), faites bouillir et laissez mijoter à feu doux pendant un quart d'heure. Réfrigérer et mélanger avec les baies écrasées (250 g) et un demi-verre de miel. Gardez-le au frais et dans l'obscurité pendant 24 heures. Profitez d'une boisson agréable pendant le déjeuner et le dîner (pas plus d'un demi-verre).
  2. Infusion "herculéenne". Faites tremper cinq cuillères à soupe de flocons d'avoine dans 0,5 L d'eau pendant la nuit. Le matin, filtrez et buvez par petites gorgées toute la journée..
  3. Décoction de Tumbleweed. Versez deux cuillères à soupe de poudre de saline sèche avec de l'eau (300 ml), faites bouillir et laissez refroidir. Filtrer après quelques heures. Le traitement avec un méli-mélo de colline est le suivant: vous devez boire un quart de verre 20 minutes avant le petit-déjeuner, le déjeuner et le dîner pendant au moins deux semaines.
  4. Teinture de pissenlit. Mettez une grande cuillerée de poudre de racine de pissenlit séchée dans un thermos (250 ml). Après 48 heures, filtrer et boire dans un petit verre avant les repas.


Le jus de betterave fraîchement pressé avec du persil et du jus de cassis aide également à nettoyer les glandes surrénales. Ils aident non seulement à se débarrasser des toxines, mais aussi à saturer le corps en vitamines.

Maladie d'Addison: l'aide de la pharmacie verte

Les plantes médicinales contribuent à la guérison de cette maladie: l'action des préparations à base de plantes vise à améliorer les fonctions du cortex surrénalien.

Les propriétés du sureau donnent de bons résultats. Vous devez prendre une grande cuillerée de fleurs de sureau noir et insister dans de l'eau bouillante (250 ml) jusqu'à ce qu'elle refroidisse. Filtrer et prendre un petit verre avant chaque repas.

Quelles autres plantes médicinales peuvent aider à traiter la maladie d'Addison? Les fleurs de busserole, de prêle et de géranium ont des propriétés médicinales appropriées. Voici trois recettes basées sur eux:

Recette numéro 1. Teinture de prêle. Versez quatre cuillères à soupe d'eau (450 ml) et faites bouillir. Après dix minutes, filtrez. Boire une demi-tasse deux fois par jour.

Recette numéro 2. Infusion de géranium. Broyez les feuilles de la plante, rassemblez-les dans une petite cuillère et infusez avec de l'eau bouillante (200 ml). Après vous être refroidi, buvez.

Recette numéro 3. Infusion de busserole. Mélangez trois cuillères à soupe de plantes médicinales avec du romarin sauvage (deux cuillères à soupe). Cuire à la vapeur dans de l'eau bouillante (500 ml) pendant trois heures. Boire une demi-tasse deux fois par jour.

Assurez-vous de suivre un régime à l'exception des assaisonnements épicés, des agrumes pendant la phytothérapie.

Plantes curatives pour kystes et tumeurs


La phytothérapie, bien sûr, ne soulagera pas de telles affections. Mais cela peut soulager les symptômes désagréables. Quoi utiliser en plus du traitement des néoplasmes surrénaliens?

Avec l'aldosteroma, vous pouvez essayer une composition à base de millefeuille, de millepertuis, d'élécampane, d'oiseau d'alpiniste et de thym à parts égales. Cuire à la vapeur cinq cuillères à soupe du mélange dans 250 ml d'eau bouillante pendant quatre heures. Filtrer et boire deux cuillères trois fois par jour.

Pour l'adénome, les feuilles de cassis sont utiles. Hachez-les et prenez trois grosses pincées. Cuire à la vapeur les matières premières dans de l'eau bouillante (250 ml) pendant trois heures. Boire à jeun le matin et avant le dîner.

Perturbation des glandes surrénales

Le dysfonctionnement des glandes surrénales entraîne diverses conséquences pour le corps. Les manifestations dépendent de la propagation de la lésion au tissu glandulaire. En outre, la violation peut être associée à la fois à une hyper et une hyposécrétion d'hormones. En fonction de cela, l'une ou l'autre fonction des glandes surrénales humaines en souffre. Les symptômes les plus courants sont: augmentation de la pression artérielle, obésité féminine, augmentation de la pigmentation de la peau (le plus souvent sur l'abdomen), alopécie. En plus de ces manifestations, il existe des problèmes plus graves, tels qu'une violation combinée de tous les types de métabolisme, l'hermaphrodisme, une crise hypertensive avec le développement d'une crise cardiaque et d'un accident vasculaire cérébral..

Médecins traitant les maladies surrénales à Moscou

Ici, vous pouvez choisir un médecin qui traite les maladies surrénales. Si vous n'êtes pas sûr du diagnostic, prenez rendez-vous avec un médecin généraliste ou un médecin généraliste pour clarifier le diagnostic.

Quels médecins traitent les maladies surrénales

  • Endocrinologue.

Cette page contient des notes, des prix et des avis sur les médecins de Moscou spécialisés dans le traitement de la maladie des glandes surrénales.

Autres médecins traitant la maladie

Pour trouver le traitement le plus efficace, le médecin peut vous orienter vers une consultation avec des spécialistes:

  • Médecin IRM
  • Spécialiste en échographie.

"Maladies des glandes surrénales chez la femme - fonctions, principaux symptômes et schémas thérapeutiques"

5 commentaires

Les glandes surrénales jouent un rôle essentiel dans la régulation hormonale de l'organisme. Si une femme reçoit un diagnostic de pathologie surrénalienne sévère, il est probable que la patiente suivra un traitement hormonal substitutif pour le reste de sa vie, et sera même enregistrée pour «invalidité due à une maladie générale»..

Malheureusement, à l'heure actuelle, il devient de plus en plus difficile de consulter un endocrinologue. La fameuse «optimisation des soins de santé» a conduit au fait qu'un thérapeute polyclinique est devenu un «distributeur de coupons» pour les spécialistes restreints. Il remplit beaucoup de papiers, subit un examen médical et ne peut souvent tout simplement pas prendre le temps de recueillir les symptômes nécessaires.

Par conséquent, il est nécessaire que chaque personne ait un minimum de connaissances nécessaires pour déterminer simplement quel spécialiste vous devez vous inscrire dans un centre médical payant afin de ne pas payer deux fois. Aujourd'hui, nous allons parler des glandes surrénales: comment elles fonctionnent, pourquoi elles existent et quels symptômes de leur lésion se retrouvent chez les femmes.

Les glandes surrénales: ce qu'elles sont et où se trouvent-elles?

glandes surrénales chez les femmes

Les glandes surrénales sont de petites glandes appariées en forme de "pression" sur le dessus de chaque rein. Les glandes surrénales, comme les reins, sont situées dans l'espace rétropéritonéal. La taille de chacun ne dépasse pas 6 cm sur 3 cm La couleur est brun clair et légèrement différente de celle du tissu adipeux jaunâtre.

La structure interne de ces petites glandes est très intéressante. Ils se composent de deux couches très différentes, même en apparence, le cortex et la moelle épinière:

  • Le cortex surrénalien est divisé en quatre zones (faisceau, soudanophobe, glomérulaire et réticulaire) et produit des hormones.

La zone glomérulaire synthétise l'aldostérone, les hormones corticostéroïdes (corticostérone, cortisol et cortisone) sont produites dans la zone du faisceau et des formes inactives d'androgènes (c'est-à-dire les hormones sexuelles mâles) sont produites dans la zone réticulaire. La zone soudanophobe produit des cellules qui "se spécialisent" et se dirigent vers d'autres parties du cortex.

  • La substance cérébrale produit de l'adrénaline et de la noradrénaline.

Ainsi, les glandes surrénales sont complètement «dédiées» à la production d'hormones, et c'est leur fonction principale. Quels sont les effets des hormones surrénales??

Fonction surrénalienne dans le corps humain

Les hormones du cortex et de la médullosurrénale sont vitales. Le prélèvement de ces organes des deux côtés conduit à la mort, et la thérapie de remplacement totale est trop difficile, et conduit également rapidement à la mort, car elle ne peut pas rivaliser avec la régulation naturelle subtile avec rétroaction.

Les fonctions des glandes surrénales sont nombreuses, et se construisent en fonction de la production d'hormones, dont il existe une cinquantaine d'espèces au total:

  • L'aldostérone et les hormones de son groupe maintiennent un métabolisme eau-sel normal, augmentant l'excrétion de potassium et de protons dans l'urine et réduisant l'excrétion de sodium, de chlore et de bicarbonate de sodium;
  • Les hormones corticostéroïdes sont synthétisées à partir du cholestérol, et ne serait-ce que pour cette raison, elles peuvent être considérées comme un composé vital.

Ces substances adaptent le corps aux effets stressants du monde environnant. Ils nous protègent des infections et des blessures, suppriment l'inflammation et les réactions allergiques et bloquent l'apparition de maladies auto-immunes. Les hormones surrénales favorisent la glycémie et augmentent les réserves de glycogène hépatique.

Ils affectent le métabolisme des graisses et, dans le même temps, dans certaines parties du corps, les réserves de graisse diminuent, mais dans d'autres elles augmentent. C'est exactement à quoi ressemblent les patients (personnes en surpoids avec des bras et des jambes minces) avec des lésions des glandes surrénales, lorsque la synthèse de ces hormones augmente..

  • Les androgènes du cortex surrénalien dans le corps féminin sont la source de testostérone. Chez les femmes, environ 65% de cette substance est produite précisément par le «traitement» des androgènes du cortex surrénalien;
  • L'adrénaline et la noradrénaline maintiennent le tonus vasculaire et la vasoconstriction. La noradrénaline est nécessaire en cas de choc avec une forte baisse de la pression artérielle causée par l'expansion des vaisseaux périphériques (c'est-à-dire sans perte de liquide). L'adrénaline aide à décomposer rapidement les graisses, induit le glucose du dépôt dans la circulation sanguine, prépare les muscles à l'exercice et est une hormone de «préparation au stress».

Mais tout cela n'est que théorie. À quoi ressemblent les maladies qui affectent les glandes surrénales??

Les symptômes de la maladie des glandes surrénales peuvent-ils faire mal?

L'obésité est l'un des symptômes du dysfonctionnement surrénalien

Les signes de la maladie des glandes surrénales sont assez divers. Voici un exemple tiré d '"un autre opéra". Par exemple, tout le monde sait que l'estomac, les intestins, la vésicule biliaire et le foie sont tous des organes digestifs situés dans la cavité abdominale. Par conséquent, un symptôme courant est la douleur abdominale. Les glandes surrénales ne peuvent pas blesser.

Plus précisément, ils peuvent blesser, comme tous les organes internes, par exemple, avec suppuration, avec une augmentation rapide des tumeurs surrénales, avec du phlegmon de tissu rétropéritonéal. Mais ces douleurs ne sont pas un signe spécifique de leur défaite, car un tel symptôme est des troubles causés par un manque ou un excès de synthèse hormonale..

Les symptômes de la maladie des glandes surrénales chez les femmes peuvent sembler totalement indépendants les uns des autres. Nous listons les principales lésions de ces glandes importantes..

Conditions associées à une production accrue d'hormones

Les maladies des glandes surrénales comprennent la maladie d'Itsenko-Cushing et le syndrome de Cushing, l'hyperaldostéronisme primaire (avec une production accrue de minéralocorticoïdes) et l'androstérome (une tumeur qui produit des androgènes). Il peut également y avoir corticoestroma (survient chez les hommes), ainsi que des tumeurs mixtes qui produisent différentes hormones.

C'est pourquoi le concept même d '«adénome surrénalien chez la femme» peut inclure une variété de symptômes. Après tout, "l'adénome" est une tumeur de la glande, et comme nous le savons déjà, la glande surrénale synthétise plus de 50 hormones différentes.

À propos du syndrome et de la maladie de Cushing

Il s'agit d'une condition dans laquelle des quantités excessives d'hormones corticostéroïdes sont produites. Dans le cas où l'hypophyse produit un excès d'ACTH, une hormone adrénocorticotrope (l'hormone est le «boss» des glandes surrénales), alors cette condition s'appelle la maladie d'Itsenko-Cushing et fait référence à la pathologie de l'hypophyse. De plus, l'ACTH peut être produite par des tumeurs du poumon et du médiastin..

Parfois, cet état d'hypercortisolisme se développe sans aucun lien avec l'ACTH. Dans ce cas, nous parlons d'une tumeur du cortex surrénalien chez une femme, puis cela s'appelle le syndrome de Cushing. Il peut s'agir d'un corticostérome ou d'un carcinome (tumeur maligne). Les symptômes de lésions des glandes surrénales sont les suivants:

  • Obésité avec dépôts graisseux sur le visage, le cou, la poitrine, le dos et la nuque. Le visage est en forme de lune, les bras et les jambes sont minces, ils souffrent d'hypotrophie musculaire;
  • Le teint est violet, bouffi, parfois avec une teinte bleutée;
  • La peau est fine, sèche, "marbrée", les vaisseaux y sont clairement visibles;
  • De longues stries violettes et violettes apparaissent sur l'abdomen, les cuisses, les glandes mammaires, les épaules;
  • Des zones d'hyperpigmentation sont exprimées;
  • La sécrétion de sébum est altérée, l'acné et les hémorragies sous la peau sont visibles;
  • L'ostéoporose est très prononcée, avec des fractures pathologiques des vertèbres, du col fémoral;
  • Il existe une dystrophie myocardique, des troubles du rythme cardiaque;
  • Le diabète se joint souvent - après tout, un excès d'hormones augmente le taux de sucre dans le sang (dans 10 à 15% de tous les cas);

Il existe d'autres symptômes - l'excès d'androgènes augmente souvent avec les glucocorticostéroïdes. La croissance des cheveux de type masculin (hirsutisme) se produit, la menstruation diminue et l'aménorrhée s'installe. Une telle tumeur, sécrétant principalement des précurseurs de testostérone, est appelée androstérome..

Hyperaldostéronisme

C'est le nom du complexe de symptômes causé par une production accrue d'aldostérone et d'autres minéralocorticoïdes. Comme d'habitude, la maladie a une forme primaire (le plus souvent, une tumeur surrénalienne au niveau de la zone corticale responsable de la production d'aldostérone). Cette condition est appelée syndrome de Connes..

Il existe également un hyperaldostéronisme secondaire, dans lequel il n'y a pas de tumeur, et l'aldostérone monte sur commande du «centre» - ceci est associé à des troubles du métabolisme hydroélectrolytique, un rétrécissement des artères rénales, un syndrome néphrotique ou une insuffisance cardiaque congestive. Le système rénine - angiotensine - aldostérone est impliqué, mais nous ne nous attarderons pas là-dessus. Comment se manifeste cette pathologie? Voici les principaux symptômes:

  • Augmentation de la pression artérielle et l'inefficacité des médicaments pour l'abaisser;
  • Faiblesse musculaire, crampes, signes d'une diminution du taux de potassium (il vous suffit de faire un test sanguin pour les électrolytes);
  • Dans les cas graves, une polyurie se développe (l'excrétion urinaire par jour est supérieure à 1,5 à 2 litres) et une nycturie (prévalence de la miction nocturne pendant la journée).

Phéochromocytome

Jusqu'à présent, nous avons écrit sur l'augmentation de la production d'hormones corticales. Un phéochromocytome est une tumeur de la moelle qui sécrète de l'adrénaline et de la norépinéphrine. En clinique, elle se manifeste par une hypertension artérielle maligne, qui se poursuit par des crises.

Chaque femme sait quelles sont les sensations lorsque ces hormones sont produites. Si une explosion ou un coup de feu retentit soudainement, un bassin de fer est soudainement tombé dans la maison, puis la peur surgit, puis elle transpire, la pression monte, et vous devez «vous éloigner» de l'expérience. Imaginez cet état multiplié et fréquent..

Dans de nombreux cas, si une femme n'est pas pressée de consulter un médecin, une tumeur des glandes surrénales entraînera des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, un œdème pulmonaire, une encéphalopathie. Les principaux symptômes du phéochromocytome sont les suivants:

  • Pression «hors échelle» périodique: le niveau de pression artérielle dépasse 250 mm. rt. Art. (Haut);
  • Entre les crises (qui correspondent à la libération d'hormones de la tumeur), la pression est souvent réduite et des évanouissements se produisent en se levant;
  • Il y a des plaintes d'interruptions dans la région du cœur, de fièvre, d'essoufflement, de constipation;
  • Parfois, les attaques se déroulent comme des attaques de panique, avec une agitation et une peur prononcées. Il y a un mal de tête, une déficience visuelle;
  • Si la tumeur est maligne, elle peut donner des métastases rapides à d'autres organes et se manifester dans une clinique appropriée (jaunisse, anémie, épuisement, douleurs osseuses, etc.).

Diminution de la production d'hormones surrénales

L'hypocorticisme est une condition dans laquelle la production de corticostéroïdes est réduite. Cela peut être à la fois primaire et secondaire. Souvent, les maladies auto-immunes sont à blâmer, et la pathologie est appelée maladie d'Addison. Dans cette maladie surrénalienne, due à une carence à la fois en aldostérone et en cortisol, la déshydratation, la perte d'électrolytes et une modification de leur rapport sont au premier plan. Pour réduire la fonction des glandes surrénales, il est caractéristique:

  • L'apparition de pigments foncés sur la peau (mamelons, région génitale), parties ouvertes du corps. Il est important que l'assombrissement («bronze») se produise là où le soleil ne tombe pas - dans les plis cutanés et même sur les muqueuses;
  • Sur fond de "bronze", il peut y avoir des taches pâles de dépigmentation - vitiligo;
  • Il y a une diminution prononcée du poids corporel - de 3 à 15 kg;
  • Une asthénisation se produit, une faiblesse sévère, une dépression se développe;
  • Diminution de la libido;
  • Un symptôme important est une diminution de la pression artérielle, qui peut se manifester par un évanouissement en position debout et sous stress;
  • L'appétit diminue, des douleurs épigastriques apparaissent, des selles instables se produisent;
  • La perte de sodium entraîne une dépendance excessive aux aliments salés.

Qu'est-ce que l'eucorticisme et les incidentalomes?

Eucorticisme - ce sont des tumeurs surrénales qui proviennent de tissus indifférents et non hormonaux et qui sont complètement incapables de produire des hormones. Par conséquent, leur croissance est souvent imperceptible - ils maintiennent le fond hormonal d'une femme (créé par les glandes surrénales) dans la norme.

Par conséquent, il est nécessaire de rechercher une tumeur d'une autre manière, et souvent elle est trouvée par hasard - avec CT ou IRM. En raison de l'accident fréquent lors de la détection d'une tumeur dangereuse, ils sont appelés «incidentalome» - ils peuvent causer du stress et de la dépression, ou plutôt le fait de la détection. Parce que tout le monde a peur du cancer.

Quel médecin traite les glandes surrénales?

Quel médecin contacter?

Étant donné que les glandes surrénales sont un organe endocrinien, même si une tumeur hormonalement inactive est apparue, il faut le prouver.

Par conséquent, un médecin est nécessaire - un endocrinologue qui effectuera des études, des tests appropriés, déterminera le niveau d'hormones dans le sang et les symptômes causés par celles-ci. Dans certains cas (par exemple, avec des tumeurs non croissantes hormono-inactives), aucun traitement n'est nécessaire, mais une simple observation par un endocrinologue.

Si la nécessité d'une intervention chirurgicale est confirmée, le patient est transféré au service de chirurgie pure (du service d'endocrinologie) et, en présence d'une tumeur maligne, un endocrinologue et un chirurgien oncologue ou un spécialiste en radiothérapie sont traités ensemble..

À propos du traitement et des médicaments des glandes surrénales

Les symptômes peuvent être accompagnés d'attaques de panique

Le traitement des glandes surrénales chez la femme dépend de la maladie. Ainsi, avec le syndrome et la maladie de Cushing, des médicaments sont prescrits pour réduire la production de stéroïdes. Dans le cas d'un adénome hypophysaire sécrétant de l'ACTH, il est retiré. L'hypophyse est également irradiée et, dans les cas graves, la glande surrénale est retirée (d'une part) s'il s'agit d'une cause centrale. Dans le cas d'une tumeur de la glande surrénale et d'un hypercortisolisme secondaire, ils agissent en fonction de la nature de la tumeur - ils sont retirés, irradiés ou une chimiothérapie est administrée..

Avec l'hypocorticisme, une thérapie à vie est prescrite, qui «remplace» le manque d'hormones. Habituellement, lorsque des hormones sont prescrites, il y a une amélioration nette et rapide de la condition..

Dans le cas d'hyperaldostéronisme associé à une tumeur, il est retiré, parfois avec la glande surrénale. S'il s'agit d'un processus bilatéral, non associé à une tumeur, un traitement à long terme avec des diurétiques, des antagonistes du calcium et des inhibiteurs de l'ECA est indiqué.

Si un phéochromocytome est diagnostiqué, la mort est inévitable sans traitement. Il est nécessaire de retirer la glande surrénale, qui a une tumeur. Pendant que le patient se prépare à l'opération, des alpha-bloquants (doxazosine, prazosine) et des bêta-bloquants (propranolol) sont prescrits comme protection contre les crises.

Si un incidentalome est diagnostiqué, il est supprimé si la taille est supérieure à 6 cm, ainsi qu'en cas de croissance progressive ou de début d'activité hormonale. En cas de stabilité, l'observation et l'IRM sont indiquées après 6, 12 et 24 mois.

Quelle est la ligne de fond?

Le pronostic dépend du diagnostic. Ainsi, avec des incidents stables, vous pouvez généralement les "oublier". Mais avec le phéochromocytome, s'il n'est pas traité, il y aura tôt ou tard une crise cardiaque, un accident vasculaire cérébral, des accidents vasculaires cérébraux répétés sur fond de crises hypertensives, avec une issue fatale inévitable.

Et dans le cas d'un traitement rapide, plus de 95% des patients surmontent avec succès le taux de survie à 5 ans, et seulement avec une forme récurrente maligne, ce pourcentage ne dépasse pas 40%.

Où se trouvent les glandes surrénales et ce qu'elles font?

Les maladies des glandes surrénales chez les femmes ont une certaine spécificité dans le traitement pendant la gestation.

Quelles fonctions font?

Les organes féminins jouent un rôle important dans la normalisation des niveaux hormonaux. Si, pour une raison quelconque, une violation de leur travail est constatée, le bien-être général du patient s'aggrave, divers troubles sont notés dans le corps. Les fonctions suivantes des glandes surrénales sont distinguées:

  • sont responsables de la synthèse du cortisol et de la corticostérone;
  • produire des hormones surrénales qui répondent au stress;
  • contrôler l'équilibre de l'eau et de l'électrolyte;
  • combiner l'adrénaline et la noradrénaline;
  • produire des œstrogènes et contrôler la production d'autres hormones sexuelles.

Causes et symptômes des maladies des glandes surrénales chez les femmes

Signes d'hyperaldostéronisme


L'hyperaldostéronisme surrénalien chez la femme provoque migraine, engourdissement, convulsions.
Le travail des glandes surrénales peut être affecté par la ménopause, diverses maladies, y compris une telle violation. L'écart est caractérisé par une production accrue d'aldostérone. L'hyperaldostéronisme est associé à un dysfonctionnement hépatique, souvent diagnostiqué dans la cirrhose. Avec la pathologie, le corps féminin souffre des manifestations suivantes:

  • maux de tête fréquents;
  • rythme cardiaque rapide;
  • une augmentation du volume quotidien d'urine;
  • désir constant de boire;
  • engourdissement des membres;
  • état convulsif;
  • hypokaliémie.

Manifestation de la maladie d'Addison

Si les hormones des glandes surrénales sont produites en plus ou moins de quantités, une telle maladie peut se développer. Les problèmes se posent principalement dans le contexte de la maladie tuberculeuse. Le patient est capable de détecter la déviation des glandes surrénales selon un certain nombre de symptômes:

  • battements cardiaques fréquents;
  • sensation de nausée et de vomissement;
  • abaisser la tension artérielle;
  • selles dérangées;
  • une forte diminution du poids corporel;
  • fatiguabilité rapide;
  • inattention et distraction.

Souvent, avec une déviation similaire des glandes surrénales chez une femme, le désir sexuel diminue et devient chauve dans la région pubienne et axillaire.

syndrome de Cushing


Le syndrome de Cushing chez la femme affecte le cycle menstruel, le sommeil, la force.
En cas de violation, une hyperfonction surrénale est notée, ce qui entraîne la production de plus de corticostéroïdes que le corps n'en a besoin. Les femmes à risque sont âgées de 25 à 40 ans. Avec le syndrome de Cushing, les médecins identifient les néoplasmes dans le corps féminin qui sont localisés dans le pancréas, le foie et les tissus bronchiques. La déviation des glandes surrénales se manifeste par des signes caractéristiques:

  • une forte augmentation du volume dans l'abdomen, le visage, la poitrine;
  • l'apparition de vergetures sur la peau;
  • augmentation de la croissance des cheveux dans la zone du visage;
  • périodes interrompues;
  • faiblesse des muscles et des os douloureux;
  • fonctions protectrices réduites du système immunitaire;
  • la formation de calculs dans lesquels une femme a des douleurs dans les régions lombaire et abdominale;
  • incapacité à dormir normalement.

Caractéristiques du syndrome de Connes

La maladie surrénalienne est caractérisée par une augmentation de la sécrétion d'aldostérone due à une tumeur formée (aldostérome) ou à une hyperplasie diffuse. Une femme se plaint des symptômes suivants:

  • une augmentation de la quantité quotidienne d'urine excrétée;
  • augmentation de la soif;
  • densité urinaire insuffisante en raison d'une diminution de la quantité d'ions sodium;
  • augmentation de la pression artérielle.

Phéochromocytome et autres tumeurs surrénales


Le phéochromocytome des glandes surrénales chez la femme provoque une hypertension, une faiblesse, des mictions fréquentes, une indigestion.
L'insuffisance surrénalienne est souvent associée à des néoplasmes pathologiques dans l'organe interne. Surtout, le médecin détecte les tumeurs de nature bénigne:

  • aldostérome;
  • glucocorticostérome;
  • corticoestroma;
  • glucoandrostérome;
  • phéochromocytome.

Jusqu'à la fin, il n'a pas été possible de déterminer les sources par lesquelles l'éducation des organes d'une femme se manifeste. On sait que le phéochromocytome est une conséquence d'une augmentation des cellules glandulaires, qui se manifeste en oncologie. Une augmentation de la progestérone, des œstrogènes et d'autres hormones peut également affecter le développement de la maladie. Les tumeurs se manifestent avec les symptômes suivants:

  • augmentation de la pression artérielle;
  • rythme cardiaque perturbé;
  • affaiblissement des muscles;
  • randonnées fréquentes dans un petit chemin;
  • sensation de nausée et de vomissement;
  • augmentation de la production de sueur;
  • convulsions, tremblements et frissons.

Dans le contexte d'un néoplasme des glandes surrénales chez une femme, la membrane muqueuse de la cavité buccale s'assèche.

Dysfonctionnement du cortex surrénalien


Le dysfonctionnement du cortex surrénal entraîne une perte de poids dramatique, une pigmentation, une indigestion, une faiblesse.
Souvent, la défaite chez les femmes se fait sentir lorsque la région antérieure de l'hypophyse est endommagée ou qu'un organe interne meurt. La déviation se manifeste dans des tumeurs de nature cancéreuse ou bénigne et dans des pathologies infectieuses dans des organes appariés. L'insuffisance du cortex surrénalien s'accompagne des symptômes suivants:

  • malaise et fatigue rapide;
  • perte de poids;
  • appétit et selles perturbés;
  • vomissements et accès de nausées;
  • l'apparition de taches sur la peau;
  • une diminution des indicateurs de pression artérielle, qui n'augmentent guère lors de la prise de médicaments;
  • envie accrue d'utiliser les toilettes la nuit;
  • réduire la quantité de glucose dans le liquide sanguin.

Signes d'hyperplasie surrénale

Le dysfonctionnement du cortex surrénalien entraîne une altération de la production de cortisol, associée à une mutation génétique. Il s'accompagne de telles manifestations:

  • la présence d'un niveau accru de pigmentation sur les organes génitaux externes;
  • l'émergence d'hormones mâles, qui affecte l'apparence d'une femme;
  • croissance des poils pubiens et des aisselles à un âge précoce;
  • l'apparition de l'acné;
  • cycle menstruel tardif.

Comment reconnaître l'hyperandrogénie?


L'hyperandrogénie des glandes surrénales provoque une éruption cutanée, une calvitie de la tête et une pilosité de l'abdomen.
Avec un écart de cette nature, une quantité excessive d'hormones du sexe opposé est produite dans le corps du sexe faible. Il est recommandé de commencer à traiter l'hyperandrogénie dès que possible, car l'infertilité et d'autres complications surviennent en cas de violation. La maladie peut être détectée par les manifestations suivantes:

  • éruption cutanée sévère sur la peau du visage;
  • perte de cheveux et chute des cheveux sur le front;
  • épiderme très gras dû à une augmentation de la sécrétion produite par les glandes sébacées;
  • ton de voix réduit;
  • croissance des cheveux sur le péritoine et la poitrine.

Structure

Les glandes surrénales sont un organe apparié qui produit des hormones pour réguler le travail des principaux systèmes corporels.

La forme et la taille des glandes surrénales: en largeur - jusqu'à 3-4 cm, en longueur - 5-6 cm, pas plus de 1 cm d'épaisseur, la glande surrénale gauche a la forme d'un croissant et est légèrement plus grande que la droite, qui ressemble à une pyramide trièdre. Leur poids moyen est de 7 à 10 g..

Comment les glandes surrénales sont-elles disposées? Anatomie des glandes surrénales: pédicule latéral et médial, corps. Les principaux composants du corps de la glande surrénale sont le cortex et la moelle épinière. Le travail de la substance corticale est coordonné par les hormones du système endocrinien produites par l'hypophyse.

La structure des glandes est en couches:

Gélule graisseuseCouche séparéeNe fait pas partie de la glande, il a une fonction protectrice.
Substance corticaleSynthétiser différentes hormones et remplir différentes fonctionsLa couche externe est la majorité de la glande (80% de la masse).
La matière cérébraleLa couche interne (au milieu), qui est entourée par le cortex.

Chaque couche présente des différences anatomiques, fonctionnelles et structurelles, à la suite desquelles les cellules corticales produisent différentes hormones: minéralocorticoïdes, glucocorticoïdes et corticostéroïdes. En l'absence de défaillances fonctionnelles, le cortex synthétise environ 30 à 40 mg d'hormones par jour.


Le cortex surrénalien se compose de trois parties (zones, couches): glomérulaire, faisceau et réticulaire. Ce zonage ne peut être retracé qu'au microscope..

La zone glomérulaire est représentée par des cellules rectangulaires, reliées en arcades (glomérules). Cette zone est le site principal de la synthèse des minéralocorticoïdes (aldostérone), qui régulent la pression artérielle dans le corps..

La zone de faisceau est la zone la plus large. Cette couche est composée de cellules polyédriques (cubiques) légères et longues, situées perpendiculairement à la surface de l'organe et formant des faisceaux.

Ici, des hormones stéroïdes (glucocorticoïdes) sont synthétisées: cortisol, corticostérone, 11-désoxycorticostérone. Le cortisol est le principal glucocorticoïde qui coordonne le métabolisme. En outre, le cortisol active d'autres hormones (catécholamine et glucagon).

La zone réticulaire est la partie médiane du cortex, qui est représentée par des endocrinocytes formant un réticulum Les androgènes sont produits ici: sulfate de DHEA, déhydroépiandrostérone, androstènedione (converti en testostérone).

La moelle épinière est la partie centrale de la glande, qui se compose de grandes cellules chromaffines. Ces cellules synthétisent des catécholamines: norépinéphrine (80%) et adrénaline (20%).

En cas de menace pour l'organisme, les catécholamines activent la réaction protectrice. La réaction d'activation est déclenchée après avoir reçu un signal à travers les terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Ce processus implique également le cortisol, synthétisé par le cortex..

Diagnostics: procédures de base

Une femme peut procéder à un auto-examen à la maison, mais de telles manipulations ne sont pas définitives dans le diagnostic, mais aident seulement à comprendre qu'une violation est présente. Pour des résultats plus détaillés, ils se tournent vers un médecin qui peut vérifier soigneusement les glandes surrénales. Les manipulations de diagnostic suivantes sont prescrites:

  • analyse biochimique de l'urine et du sang;
  • Type multispiral IRM et CT;
  • diagnostic des glandes surrénales de la femme par échographie;
  • recherche sur les rayonnements;
  • dépistage des hormones dans le liquide sanguin.

Une femme se voit assigner une analyse du système squelettique pour déterminer la quantité de calcium, car souvent la déviation des glandes surrénales provoque l'ostéoporose.

Augmentation de l'hormone corticale

Comment vérifier les performances des personnes touchées par une maladie surrénalienne? Une quantité accrue d'hormones dans le corps d'une femme peut apparaître. Cette maladie est appelée hypercortisolisme. Le développement se produit souvent dans un contexte de poids lourd ou d'obésité. Conformément au développement du syndrome, la graisse commence à se concentrer activement dans l'abdomen, le visage et le cou. La peau devient plus rouge, ce qui est perceptible par un rougissement fébrile et malsain et de légères abrasions dans les zones intimes.

Les symptômes dans ce cas sont prononcés, ils sont donc immédiatement diagnostiqués par un spécialiste:

  • les mains commencent à perdre du poids de façon spectaculaire et anormale, deviennent complètement disproportionnées par rapport au corps, qui prend progressivement du poids;
  • chez une femme, vous pouvez remarquer la croissance des cheveux sur les bras, la poitrine, les jambes et même au-dessus de la lèvre;
  • l'hypertension artérielle se maintient constamment et ne se confond pas avec les médicaments;
  • l'acné apparaît sur le corps, les égratignures et les plaies profondes ne guérissent pas bien.

Le traitement ne peut être prescrit que par un endocrinologue, qui doit placer le patient dans un hôpital sous surveillance constante pendant la durée du traitement. Après un diagnostic précis et une sélection de traitement, une femme peut rentrer chez elle, où elle observera une routine quotidienne normale et une alimentation équilibrée..

Comment l'insuffisance surrénale est-elle traitée??

Après le diagnostic, la raison exacte de l'écart sera établie et un traitement individuel sera prescrit. La thérapie conservatrice est principalement utilisée pour stabiliser l'équilibre hormonal dans le corps féminin. À cette fin, des préparations hormonales synthétiques sont prescrites qui augmentent les œstrogènes, la progestérone et d'autres hormones manquants ou, au contraire, réduisent leur nombre. Souvent, les symptômes des maladies surrénales chez les femmes sont éliminés avec de tels médicaments:

  • les antibiotiques;
  • les immunosuppresseurs;
  • immunomodulateurs.

Il est également recommandé d'utiliser un traitement de physiothérapie, qui rétablit la fonction des glandes surrénales de la femme et aide à stabiliser le bien-être général. Si un patient traite la pathologie de manière conservatrice depuis longtemps et qu'il n'y a pas de résultat visible, un traitement chirurgical est prescrit. Dans ce cas, le chirurgien effectue une opération endoscopique douce avec une petite incision.

Traitement avec des remèdes populaires

Les herbes sont un bon complément pour traiter les glandes surrénales.
Une femme peut traiter les maladies surrénales de manière non conventionnelle, mais cette thérapie doit être associée à des médicaments. Il est possible d'utiliser des inflorescences de perce-neige et de la vodka, qui sont mélangées et préparées pour un usage oral. La prêle et le cassis sont des remèdes populaires efficaces à partir desquels le thé est préparé. Le médicament aide à traiter les maladies graves des glandes surrénales et aide également les femmes souffrant d'infertilité.

Syndrome de Connes

Dans ce cas, la maladie implique que plusieurs tumeurs et formations se développent dans les glandes surrénales à la fois. La maladie se manifeste le plus rapidement et le plus rapidement possible. L'état du patient est très grave et peut même entraîner un arrêt cardiaque.

Le diagnostic et le traitement ultérieur ne peuvent être effectués que dans un hôpital, car l'ablation de la glande surrénale et la restauration complète du corps d'une femme qui a souffert d'une telle maladie sont envisagées.

Les glandes surrénales présentent des symptômes de la maladie chez la femme, caractéristiques d'une tumeur hormono-active. Le développement de la maladie est dû à un excès de noradrénaline et d'adrénaline, ce qui est stressant pour l'organisme. La maladie est héréditaire et agit aussi très souvent dans le cadre d'une perturbation hormonale complète.

La particularité de la manifestation est qu'une attaque douloureuse et potentiellement mortelle commence par la manifestation de la peur. Le patient commence immédiatement à trembler et à pâlir, se plaint de douleurs dans la région du cœur qui bat. On peut noter des sueurs chaudes constantes, des nausées et des accès de vomissements, une sécheresse constante des muqueuses de la bouche..

Un test sanguin pour la biochimie montre une augmentation du glucose, une lymphocytose aggravée, de nombreux leucocytes.

Les attaques durent souvent quelques secondes, mais peuvent prendre jusqu'à plusieurs heures. La circulation sanguine dans le cerveau est altérée, un œdème pulmonaire ou un accident vasculaire cérébral. La raison d'une telle attaque qui n'est pas standard pour le corps peut résider dans un grand stress, des postures inconfortables pour le repos ou le travail, une charge lourde.

Dans le contexte de cette maladie se développe un diabète sucré, des pathologies compliquées du fond et des reins, une hypertension chronique et sévère. La tumeur peut être diagnostiquée par tomodensitométrie, tests sanguins et urinaires, qui peuvent être généraux ou spéciaux.

Si le diagnostic d'une femme est confirmé, elle est immédiatement placée à l'hôpital, car il n'y a qu'une seule issue - l'ablation soigneuse de la tumeur développée par chirurgie. Il n'y a pas d'équivalent médicamenteux du traitement.