Principal

Pituitaire

Carence en testostérone

Tout le contenu iLive est examiné par des experts médicaux pour s'assurer qu'il est aussi précis et factuel que possible.

Nous avons des directives strictes pour la sélection des sources d'informations et nous ne relions que des sites Web réputés, des institutions de recherche universitaires et, si possible, des recherches médicales éprouvées. Veuillez noter que les chiffres entre parenthèses ([1], [2], etc.) sont des liens interactifs vers ces études.

Si vous pensez que l'un de nos contenus est inexact, obsolète ou douteux, sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

  • Les raisons
  • Symptômes
  • Formes
  • Diagnostique
  • Ce qui doit être examiné?
  • Quels tests sont nécessaires?
  • Traitement
  • Qui contacter?
  • Traitement supplémentaire
  • La prévention
  • Prévoir

La carence en testostérone est une carence dans le corps humain (hommes et femmes) de cette hormone sexuelle.

Causes de la carence en testostérone

La testostérone est la principale hormone sexuelle, l'androgène, qui détermine le fonctionnement du corps d'un homme. La testostérone est responsable de la virilisation des garçons, c'est-à-dire de la masculinisation, de l'apparition de traits masculins chez les hommes. Le complexe de symptômes de constitution et d'apparence masculins est le résultat de l'activité de la testostérone. Cette hormone est responsable d'un certain type de corps masculin, de la croissance du squelette et des muscles du garçon, de l'expansion de la ceinture scapulaire, du développement du pénis, de l'apparition des poils masculins, de l'apparition d'un timbre masculin spécifique de la voix, d'une augmentation de la mâchoire, etc. La testostérone est produite chez les hommes dans les cellules de Leyding des testicules et dans le cortex surrénalien, mais en plus petites quantités et appartient aux produits du métabolisme périphérique.

L'activité de la testostérone avec les hormones dihydrotestostérone et androstènedione, ainsi que des dérivés de leur activité, conduit au tonus nécessaire du système nerveux central d'un homme, de ses régions sous-corticales et des centres du système nerveux autonome. Une telle activité du système nerveux, due à la régulation hormonale, soutient le fonctionnement des gonades dans le bon mode, ce qui se manifeste en assurant leur fonction copulatoire..

Dans le corps féminin, la testostérone est produite en petites quantités dans les ovaires et le cortex surrénalien. Chez les filles, la testostérone provoque des processus d'androgénisation, c'est-à-dire l'activation des hormones mâles, qui provoquent des changements dans l'apparence d'une femme selon le type masculin, ainsi que des transformations dans le fonctionnement du corps féminin.

En outre, l'activité de la testostérone dans le corps des deux sexes - homme et femme - entraîne un fort effet anabolisant dans divers tissus et organes d'une personne. Cela se manifeste par l'activation de la synthèse des protéines et la croissance du tissu musculaire, des reins, du foie, de l'utérus, etc..

Les causes de la carence en testostérone chez les hommes ont différentes origines:

  • Dysfonction testiculaire

Si les testicules commencent à mal fonctionner, cela peut entraîner une carence en testostérone dans le corps de l'homme. Par exemple, des troubles fonctionnels apparaissent à la suite de diverses blessures testiculaires ou d'interventions chirurgicales. L'élimination des testicules entraîne également une diminution des niveaux de testostérone dans le corps d'un homme..

Parfois, les garçons naissent sans testicules ou avec certains défauts de ces organes. Il arrive que les testicules soient mal localisés, c'est-à-dire pas dans le scrotum. De telles anomalies dans la structure et le développement des hommes affectent le niveau de testostérone dans le corps, conduisant à sa production à petites doses, insuffisantes pour le développement normal des garçons et des hommes..

Les maladies inflammatoires transmises à différents âges (par exemple, oreillons et autres) provoquent des changements dans la production de testostérone, conduisant à sa carence.

  • Troubles du système hypothalamo-hypophysaire

La glande pituitaire et l'hypothalamus produisent des hormones qui conduisent à la production de testostérone dans les testicules. Il arrive que la quantité d'hormones produites par l'hypophyse et l'hypothalamus soit insuffisante. De tels écarts entraînent une diminution du fonctionnement des testicules, ce qui entraîne une carence en testostérone..

La production d'hormones par l'hypothalamus est altérée pour un certain nombre de raisons, dont l'une peut être la présence de défauts génétiques, par exemple le syndrome de Kallman.

Le petit hypothalamus est également incapable de produire suffisamment d'hormones pour stimuler l'activité testiculaire. Diverses maladies, un effort physique important, des troubles psychologiques, par exemple la boulimie, provoquent un manque de masse similaire de l'hypothalamus.

La perturbation de l'hypophyse entraîne également une carence en testostérone. Il existe des anomalies congénitales qui provoquent la production de faibles quantités d'hormones dans la glande pituitaire. Diverses maladies de cet organe, par exemple une tumeur de l'hypophyse, entraînent également une diminution de son fonctionnement..

La toxicomanie, la réception de fortes doses de rayonnement, l'exposition aux toxines de l'environnement entraînent des défauts de communication entre l'hypothalamus, la glande pituitaire et les testicules, ainsi qu'une perturbation de leur fonctionnement. En conséquence, il y a une diminution de la production de testostérone dans le corps masculin.

  • Changements corporels liés à l'âge

À un certain âge chez l'homme, la production de testostérone commence à diminuer progressivement. Le corps masculin n'a pas de moment précis et aigu lorsque cela se produit. Dans les gonades mâles - les testicules - le seuil ne vient pas quand elles cessent de fonctionner, et l'homme ne peut plus se reproduire. Le processus de diminution de la testostérone dans le corps masculin est lent mais constant.

Avec l'âge, les hommes ont un certain processus d'influence mutuelle. Le vieillissement du corps, qui affecte toutes les fonctions et tous les systèmes, y compris les testicules, l'hypothalamus et l'hypophyse, entraîne une diminution de la production de testostérone. Il faut tenir compte du fait que le niveau général de santé d'un homme diminue, qu'il y a un mauvais état de santé en raison du développement de diverses maladies liées à l'âge, qui est une autre raison de l'apparition d'une carence en testostérone. Mais une diminution de la quantité de testostérone dans le corps d'un homme stimule le processus de vieillissement et affecte négativement sa santé..

  • Syndrome de Kleifelter

Il arrive que des changements héréditaires dans le corps d'un homme d'origine génétique, par exemple le syndrome de Kleifelter, affectent la production de testostérone.

Avec ce syndrome, un certain gène contient le nombre de chromosomes Y qui ne convient pas au sexe masculin, mais un plus petit nombre d'entre eux. Par exemple, au lieu de la configuration habituelle des chromosomes XYY, il y a une configuration XXY modifiée.

De telles anomalies génétiques entraînent une carence en testostérone dans le corps masculin. Les conséquences de faibles taux de testostérone sont des troubles de la reproduction, une virilisation insuffisante chez les garçons, l'infertilité et d'autres maladies, par exemple l'ostéoporose..

  • Syndrome de Kallman

Une maladie qui est génétiquement déterminée et qui se manifeste par une violation de la production d'hormone de libération des gonadotrophines dans l'hypothalamus. En conséquence, une quantité insuffisante de l'hormone ci-dessus réduit la production d'hormone lutéinisante et d'hormone folliculo-stimulante dans la glande pituitaire. Et le manque des dernières hormones dans le corps affecte la synthèse réduite de la testostérone dans les testicules, ainsi que le sperme.

  • Le syndrome de Down

Les personnes atteintes de ce trouble génétique ont de faibles taux de testostérone dans le corps, entre autres symptômes..

  • Boulimie et anorexie

C'est un trouble mental associé à un trouble de l'alimentation. Habituellement, un désir maniaque de perdre du poids ou la peur de prendre des kilos en trop survient chez les femmes. Mais certains hommes souffrent également de déviations similaires. Habituellement, la lutte contre le surpoids se traduit par une alimentation stricte, qui est remplacée par une alimentation excessive incontrôlée..

Puis, dans une crise de remords, certains hommes stimulent l'envie de vomir ou de prendre des laxatifs pour se débarrasser rapidement des aliments qu'ils ont mangés..

Il arrive que, à la recherche de la minceur, les hommes refusent longtemps la quantité normale de nourriture et mangent un minimum de nourriture. Ou, à ces fins, une activité physique et un entraînement épuisants et prolongés sont utilisés.

De telles expériences non naturelles sur soi-même provoquent une carence en testostérone dans le corps masculin..

  • Ménopause et ménopause

Comme mentionné ci-dessus, les hommes n'ont pas de tranche d'âge spécifique au-delà de laquelle il y a une forte baisse des fonctions sexuelles. Cependant, dans la pratique médicale, les termes ménopause masculine et ménopause masculine sont utilisés. Cela signifie que la quantité de testostérone produite chez les hommes commence à diminuer progressivement à partir d'environ trente-cinq ans. Ces changements progressifs et réguliers provoquent de graves dysfonctionnements et des maladies du corps masculin..

Et pourtant, il existe des différences individuelles dans lesquelles chez certains hommes, même âgés, les niveaux de testostérone sont normaux. Et dans certaines catégories de la population masculine, le taux de testostérone commence à baisser très tôt, bien plus tôt que la norme, ce qui conduit à une carence hormonale dans le corps.

  • Prendre des médicaments qui affectent la production de testostérone, à savoir les glucocorticoïdes, le kétoconazole et les opioïdes. Prendre également des médicaments appelés antiandrogènes qui bloquent la production de testostérone.
  • La présence de mauvaises habitudes, comme le tabagisme, la consommation d'alcool, la toxicomanie, qui entraînent des perturbations ou une déstabilisation complète du système hormonal.
  • Augmentation du stress mental et du stress.
  • Le stress constant, causé par des problèmes au travail et dans la famille, conduit à un épuisement du système nerveux, ce qui abaisse le taux de testostérone dans le sang. En outre, l'incapacité de recevoir les plaisirs masculins ordinaires affecte le niveau de testostérone dans le corps de la même manière..
  • Facteurs associés à des modes de vie malsains.

L'abstinence prolongée, la consommation d'aliments contenant des hormones féminines, des conditions de vie défavorables pour l'environnement, la routine au bureau, une petite quantité d'activité physique ou, au contraire, une quantité exorbitante, le surpoids, etc. entraînent une forte diminution des taux de testostérone dans le sang.

Les raisons de la carence en testostérone chez les femmes sont les suivantes:

  • Ménopause et ménopause.
  • L'entrée d'une femme en ménopause s'accompagne d'un changement de l'équilibre hormonal dans le corps. La quantité de production de certaines hormones (y compris la testostérone) commence à diminuer fortement, ce qui conduit à leur carence.
  • Insuffisance rénale, dans laquelle les glandes surrénales ne peuvent pas produire suffisamment de testostérone.
  • Le syndrome de Down.
  • Les femmes, comme les hommes atteints d'une maladie similaire, ont une faible teneur en testostérone dans le corps..
  • La prise de certains médicaments peut entraîner une carence en testostérone chez les femmes, à savoir les glucocorticoïdes, les opioïdes et le kétoconazole.
  • Ovariectomie.

L'ovariectomie est l'ablation chirurgicale d'un ou des deux ovaires. Comme la testostérone est produite dans ces organes féminins, l'absence d'un ou des deux ovaires entraîne une carence en testostérone dans le corps féminin..

Lorsque les ovaires sont retirés, une femme entre dans une période prématurée de ménopause et de ménopause, associée à un manque de production d'hormones sexuelles. Dans le même temps, elle a un risque accru de maladies graves telles que l'ostéoporose, les maladies cardiaques, etc..

  • Surrénalectomie.

Une surrénalectomie est une intervention chirurgicale qui supprime une ou deux glandes surrénales. Étant donné que les glandes surrénales sont responsables de la production de testostérone, en leur absence, les femmes souffrent d'une carence en testostérone dans le corps..

Symptômes de carence en testostérone

Les symptômes de carence en testostérone chez les hommes sont plus prononcés que chez les femmes, car cette hormone est la principale hormone sexuelle masculine. Les symptômes d'un manque de testostérone dans le corps masculin peuvent être divisés en plusieurs groupes:

  1. Troubles végéto-vasculaires:
    • rythme cardiaque augmenté,
    • les bouffées de chaleur,
    • la survenue d'une cardialgie,
    • l'apparition de l'anémie,
    • l'apparition de transpiration excessive.
  2. Troubles endocriniens:
    • obésité,
    • l'apparition de la gynécomastie - la croissance des glandes mammaires,
    • cheveux réduits sur le visage, le pubis et les aisselles.
  3. Troubles du système musculo-squelettique:
    • la survenue de l'ostéoporose et une diminution du niveau global de densité osseuse,
    • l'apparition de douleurs osseuses,
    • diminution de la masse musculaire totale,
    • diminution de la force physique.
  4. Troubles psycho-émotionnels:
    • tendance à de fréquentes sautes d'humeur,
    • l'émergence d'une tendance à devenir souvent déprimé,
    • l'apparition de la fatigue,
    • sensation de fatigue constante,
    • l'apparition de troubles de la mémoire,
    • la survenue de divers troubles du sommeil, la survenue d'insomnie,
    • faible niveau de productivité créative,
    • impossibilité de concentration longue.
  5. Troubles trophiques:
    • peau sèche,
    • apparition de rides.
  6. Troubles génito-urinaires et troubles sexuels:
    • diminution de la libido, diminution des sensations pendant l'orgasme,
    • l'apparition d'une éjaculation accélérée,
    • la survenue d'une dysfonction érectile,
    • réduction du nombre d'érections involontaires,
    • l'apparition d'une envie fréquente de vider la vessie,
    • diminution de la taille des testicules.

Les symptômes de carence en testostérone chez les femmes sont moins prononcés que chez les hommes, car cette hormone n'est pas la principale hormone sexuelle féminine. Les signes d'un manque de testostérone dans le corps féminin sont les suivants:

  1. Diminution de la libido, c'est-à-dire manque de désir d'avoir des relations sexuelles.
  2. Insensibilité des organes génitaux et autres zones érogènes pendant les rapports sexuels et incapacité à jouir du plaisir pendant les rapports sexuels.
  3. Irrégularités menstruelles, se manifestant par le manque de régularité des saignements menstruels.
  4. Augmentation de la transpiration corporelle.
  5. Augmentation de la sécheresse de la peau et l'apparition des rides.
  6. Augmentation de la sécheresse et de la fragilité des cheveux.
  7. L'apparition d'une fatigue constante et d'une fatigue rapide.
  8. Diminution de la capacité de travail générale et de la force physique.
  9. L'apparition d'une mémoire et d'une attention altérées.

Formes

Carence en testostérone chez les hommes

La carence en testostérone chez les hommes peut être causée par des maladies génétiques, des changements liés à l'âge ou des maladies générales qui affectent la quantité de testostérone dans le sang..

Une diminution de la quantité de testostérone liée à l'âge est considérée comme un phénomène physiologique normal. Ce processus a lieu après trente-cinq ans, plus près de quarante ans. Dans le même temps, il y a une diminution douce, progressive mais constante du taux de testostérone dans le sang, en moyenne, d'un à deux pour cent par an. Tous les hommes d'âge moyen et plus âgés subissent le processus d'une lente diminution de la testostérone, mais il y a des moments où la quantité de cette hormone chute brusquement à un niveau inférieur à la normale.

Les experts estiment que s'il n'y a pas de symptômes caractéristiques d'une carence en testostérone dans le corps, cela n'a même aucun sens d'effectuer des tests et, de plus, de prescrire un traitement. Il existe une opinion selon laquelle en l'absence de ces symptômes, le traitement peut être inefficace..

Mais lorsque des symptômes de carence en testostérone apparaissent, un traitement médicamenteux doit être utilisé. Parce que de faibles niveaux de testostérone, bien inférieurs à la normale, affectent considérablement la détérioration de la santé des hommes. De plus, le traitement de ce problème entraînera certainement une amélioration de l'état du patient..

Une carence en testostérone dans le corps se produit lorsque sa quantité diminue à 300 nanogrammes et moins par décilitre de sang. En présence d'un tel problème chez les hommes, la qualité de vie se détériore considérablement, car un grand nombre de maux et de maladies apparaissent. Certains membres du sexe fort remarquent une fatigue constante et une diminution de la capacité de travailler, une diminution de la force physique, des sautes d'humeur constantes, une tendance aux états dépressifs, un mauvais sommeil ou une insomnie, une diminution ou un manque de désir sexuel, une dysfonction érectile et l'éjaculation, etc. Mais seuls les deux tiers des hommes qui ont des problèmes similaires se tournent vers des spécialistes pour obtenir de l'aide..

Il arrive que le sexe fort présente des symptômes de carence en testostérone, mais ils ne font pas attention à ces signes et, par conséquent, ne reçoivent pas de traitement en temps opportun.

Une carence en testostérone chez les hommes d'âge moyen et âgé entraîne les maladies suivantes: ostéoporose, troubles endocriniens, anémie, obésité, maladie rénale, hypertension, cardialgie, essoufflement, prostatite, etc..

La carence en testostérone chez les garçons et les adolescents, causée par des maladies ou des troubles génétiques de l'enfance, conduit à une virilisation insuffisante, c'est-à-dire à une formation insuffisante d'un adolescent de sexe masculin. Les cheveux masculins sont réduits, la silhouette de l'adolescent acquiert des contours féminins, la largeur des épaules diminue, la quantité de masse musculaire diminue, la couche graisseuse est répartie sur le corps selon le type féminin, les glandes mammaires augmentent, le timbre de la voix acquiert des intonations féminines, le type de comportement se déplace vers les manifestations féminines. De plus, une fragilité osseuse et une tendance à l'ostéoporose augmentent, des troubles endocriniens et végétatifs-vasculaires sont observés, une anémie survient, des formes graves d'acné apparaissent, la libido et les fonctions d'érection diminuent, une infertilité peut survenir, la force physique diminue, une instabilité mentale est observée, il y a une tendance à la dépression etc.

Carence en testostérone chez les femmes

La testostérone est la principale hormone qui influence la libido féminine. La quantité normale de testostérone dans le corps féminin contribue à l'apparition du désir sexuel chez les femmes. Les études qui ont été menées dans ce domaine ont révélé une relation claire entre les taux de testostérone sanguine et les niveaux de désir sexuel, ainsi que la sensibilité normale des organes génitaux et la fréquence des rapports sexuels..

La carence en testostérone chez les femmes réduit considérablement les niveaux de libido, ce qui entraîne une perte de désir sexuel, ainsi qu'une diminution de la sensibilité générale des organes génitaux et du plaisir pendant les rapports sexuels. Peut-être un manque complet d'orgasme avec un faible taux de testostérone.

La testostérone joue un rôle important dans la maturation du follicule dans les ovaires. Chez les adolescentes, dans les cellules d'un ovule en cours de maturation, la testostérone, l'hormone mâle, est transformée en œstrogène, une hormone féminine, ce qui affecte le développement des glandes mammaires pendant cette période. À la puberté, la quantité de testostérone dans le corps des filles augmente, ce qui est associé au nombre de transformations qui doivent se produire dans le corps de la fille.

Si la quantité de testostérone est réduite, une telle violation peut entraîner l'infertilité de la fille et de la femme. Un taux de testostérone insuffisant peut entraîner un manque d'œstrogènes chez les filles, ce qui affectera la formation insuffisante de leurs caractéristiques sexuelles secondaires..

La testostérone est également responsable du fonctionnement normal de la moelle osseuse et des glandes sébacées, ainsi que du développement des os squelettiques. Une faible quantité de testostérone dans le corps féminin affecte la force des os et un niveau suffisant de leur développement..

L'augmentation du tonus émotionnel et de la bonne humeur d'une femme est associée à une quantité normale de testostérone dans le sang. La baisse des niveaux de testostérone affecte la détérioration de l'humeur et du bien-être, augmente les sautes d'humeur vers des conditions dépressives. Une femme avec une carence en testostérone ressent une léthargie constante et une fatigue rapide.

Il existe également une faible résistance aux facteurs de stress et une stabilité mentale minimale..

La carence en testostérone chez la femme affecte également une diminution de la masse musculaire totale et une diminution de la force physique..

Diagnostiquer une carence en testostérone

Il existe des maladies pour lesquelles il est recommandé de vérifier le niveau de testostérone dans le corps:

  1. La formation de fortes augmentations dans la zone de la selle turque, ainsi que les faits existants de l'effet des radiations sur la zone de la selle turque, ainsi que la présence d'autres maladies de la zone de la selle turque.
  2. Perte de poids sévère causée par l'infection à VIH.
  3. Prendre des médicaments des groupes glucocorticoïdes, opioïdes, kétoconazole.
  4. La présence du dernier stade de l'insuffisance rénale.
  5. Procédure d'hémodialyse, à savoir purification extrarénale du sang, utilisée dans les formes aiguës et chroniques d'insuffisance rénale.
  6. La présence dans le corps de maladies de gravité modérée et sévère de nature obstructive.
  7. Une histoire d'infertilité.
  8. Présence d'ostéoporose ou de fractures osseuses avec blessures mineures.
  9. Diabète sucré de type 2 antérieur.

Il existe d'autres symptômes qui nécessitent une analyse de la quantité de testostérone dans le sang:

  • Diminution de la libido - désir sexuel - chez les hommes et les femmes.
  • Faire un diagnostic d'hypogonadisme primaire ou secondaire.
  • Divers dysfonctionnements sexuels chez les hommes - puissance réduite, manifestations graves de la ménopause masculine.
  • Irrégularités menstruelles graves chez la femme, comme avec oligoménorrhée ou anovulation.
  • Prostatite chronique existante chez les hommes.
  • Éruptions cutanées graves sous forme d'acné - acné, acné rouge chez les hommes et les femmes.
  • Manifestation de l'ostéoporose chez les deux sexes.
  • Calvitie sévère existante chez les hommes.
  • Symptômes d'obésité chez les deux sexes.
  • Tumeurs testiculaires émergentes chez l'homme.
  • Diagnostiqué avec un fonctionnement insuffisant de la glande pituitaire, ce qui entraîne une croissance altérée - hypolituitarisme - chez les deux sexes.
  • Troubles génétiques chez les garçons, tels que le syndrome de Klinefelter, qui entraînent une altération du développement sexuel.
  • Réduction de la quantité d'albumine dans le corps, qui a pour fonction de lier les hormones sexuelles.
  • Attribution d'une certaine quantité d'amidon non digéré avec des matières fécales, qui s'accompagne d'une augmentation de la motilité intestinale - amilorrhée chez la femme.
  • Formations bénignes dans la couche musculaire de l'utérus - avec myome utérin chez la femme.
  • Avec le syndrome des ovaires polykystiques chez les femmes.

Une carence en testostérone est diagnostiquée en laboratoire. Pour passer un test afin de déterminer le niveau de testostérone, vous devez donner du sang d'une veine, qui est placé dans un tube à essai. Dans ce cas, les données du patient sont enregistrées, ce qui indique son nom, prénom, patronyme, sexe et âge. Si, à ce moment-là, le patient suit déjà un traitement hormonal, il est indiqué quels médicaments hormonaux il prend. Les résultats des tests effectués peuvent généralement être trouvés en quelques heures..

Un test sanguin pour déterminer le niveau de testostérone est effectué sur le sérum sanguin. Il doit être pris à jeun, de sept à onze heures du matin, lorsque le taux de testostérone dans le sang est maximal. Avant de passer le test, vous devez vous limiter:

  • en fumant - ne pas utiliser de cigarettes une heure avant la procédure,
  • dans des situations stressantes et des soucis,
  • en activité physique et en entraînement,
  • divers autres facteurs qui affectent les fluctuations des taux de testostérone.

En outre, les niveaux de testostérone sont affectés par l'utilisation de certains médicaments - par exemple, les médicaments hormonaux, les médicaments contenant des barbituriques. Ces médicaments augmentent les niveaux de testostérone. Pour réduire la quantité de testostérone, ils conduisent à la prise de médicaments cardiaques - glycosides, par exemple, la digoxine; les antipsychotiques tels que la phénothiazine; les diurétiques ainsi que les boissons alcoolisées.

Par conséquent, il est nécessaire d'exclure la consommation d'alcool, ainsi que les médicaments ci-dessus, un jour avant le test. L'exception concerne les médicaments utilisés dans les cours ou indiqués pour une nécessité vitale, qui ne peuvent être interrompus. Dans tous les cas, avant de passer le test, vous devez consulter votre médecin au sujet des médicaments que vous prenez..

On sait que le niveau de testostérone dans le corps augmente le matin et diminue le soir. En outre, différentes saisons affectent la quantité de testostérone dans le sang. Par exemple, à l'automne, la teneur maximale en testostérone dans le corps est observée. Par conséquent, vous devez consulter des experts sur le moment optimal pour l'analyse afin de déterminer le niveau de testostérone.

Les indicateurs de taux de testostérone diminuent avec le régime végétarien existant, ainsi que le jeûne thérapeutique et à des températures élevées.

Lors de l'analyse des données de test pour les niveaux de testostérone, le niveau de testostérone libre total et calculé est pris en compte. Ces paramètres sont déterminés en calculant le niveau de testostérone et de globuline totaux, qui se lie à l'hormone sexuelle.

On sait que le niveau minimum de testostérone dans le corps n'est pas constant chez tous les hommes et dépend de plusieurs facteurs. Par exemple, l'origine ethnique et l'emplacement géographique affectent les niveaux minimums de testostérone d'une personne. Mais la médecine officielle a établi le seuil le plus bas pour la quantité de testostérone dans le corps d'un homme, en dessous duquel un traitement hormonal spécial est nécessaire. Ainsi, le niveau minimum de testostérone totale chez un homme est considéré comme étant de 12 nmol / l ou 346 ng / dl, et la testostérone libre est de 250 lmol / l ou 72 lg / ml. Si le taux de testostérone total est défini comme 8 nmol / L ou 231 lg / ml et que la testostérone libre est de 180 nmol / L ou 52 lg / ml, un traitement hormonal doit être utilisé..

Il convient de noter que des tests répétés pour déterminer le niveau de testostérone dans trente pour cent des cas montrent une quantité normale de testostérone. Il convient de noter que quinze pour cent des jeunes hommes en bonne santé connaissent une diminution de la quantité de testostérone en dessous des niveaux normaux pendant la journée. Par conséquent, afin d'exclure un diagnostic erroné, il est nécessaire de mener des études répétées..

Chez les hommes, le niveau de testostérone totale en quantité de 2,6 à 11 ng / ml est considéré comme normal. Le niveau de testostérone libre chez les hommes de moins de vingt ans est de 0,2 à 42,5 lg / ml; de vingt à cinquante-neuf ans - 6,6 - 30 lg / ml, et plus de soixante ans - 4,9 - 21,6 lg / ml.

Chez les femmes, le niveau de testostérone est considéré comme étant de 0,7 à 3 nmol / l. La quantité de testostérone augmente au moment de l'ovulation et diminue pendant la ménopause. Le meilleur moment pour les femmes quand il est préférable de se faire tester pour la testostérone - le sixième ou septième jour du cycle.

Les principaux signes et causes d'un faible taux de testostérone chez les hommes

La testostérone est la principale hormone sexuelle qui régule le fonctionnement de tout le corps masculin. Avec l'androstènedione, ainsi que la dihydrotestostérone, il détermine le tonus des formations sous-corticales du cerveau et du système nerveux. La testostérone stimule l'activité des glandes sexuelles, soutient l'activité sexuelle. En plus de ses propriétés androgènes, l'hormone a un effet anabolisant sur les tissus corporels, assurant la croissance musculaire et la force osseuse. Un faible taux de testostérone (carence en androgènes) affecte négativement l'état physique et psychologique d'un homme.

Manque de testostérone et apparence d'un homme

Les symptômes de carence en androgènes sont souvent, littéralement, là. Signes externes de faible taux de testostérone chez les hommes:

  • Cheveux maigres sur le visage et le corps;
  • Diminution du tonus musculaire, muscles pectoraux légèrement affaissés;
  • Épaules féminines en pente, ventre élargi (obésité abdominale);
  • Peau amincie et sèche;
  • Transpiration excessive et déraisonnable.

Le manque de testostérone affecte non seulement l'apparence d'un homme, mais aussi son caractère: il y a une irritabilité excessive, une irascibilité, un ressentiment, souvent une dépression. Le sommeil et la mémoire s'aggravent sensiblement, la vitesse de réaction ralentit. Un symptôme inhérent à une carence en testostérone est une diminution de la libido. Les hommes souffrant de carence en androgènes se plaignent périodiquement de douleurs thoraciques et osseuses, de troubles du rythme cardiaque et de bouffées de chaleur. Des symptômes comme ceux-ci induisent souvent en erreur les médecins qui essaient de traiter l'effet sans affecter la cause elle-même..

Causes de la faible testostérone

La majeure partie de la testostérone est produite dans les testicules. Le système hypothalamo-hypophysaire du cerveau régule la synthèse de l'hormone. La perturbation de la communication entre ces organes, ainsi que les perturbations des processus biochimiques du corps conduisent à une carence en androgènes.

Les niveaux de testostérone chez les hommes sont déterminés par un certain nombre de facteurs:

  1. Fonctionnalité testiculaire, à savoir, le degré d'activité des cellules de Leydig.
  2. La présence ou l'absence d'obstacles au transport de la testostérone vers les récepteurs et les organes. La quantité d'hormone sous une forme biodisponible (testostérone libre) dépend de ce facteur.
  3. L'état de l'appareil récepteur et l'activité des enzymes dans les organes cibles de la testostérone. En cas d'insuffisance des récepteurs et enzymatique, le traitement hormonal substitutif sera inefficace.
  4. Intensité de la production d'androgènes surrénaliens.
  5. État du foie. L'une des tâches de cet organe est la transformation de la testostérone «épuisée» en ses métabolites inactifs, ainsi que la production de cholestérol - le composant principal de l'hormone masculine. Avec les pathologies hépatiques, la synthèse de la testostérone ralentit, une partie de son volume, au lieu d'être utilisée, est convertie en œstrogènes féminins.

Maladies chroniques qui provoquent un déclin de la testostérone:

  • Hémochromatose (altération de l'absorption du fer, conduisant à son accumulation dans le corps);
  • Insuffisance rénale et hépatique;
  • Anémie;
  • Thyrotoxicose et hypothyroïdie - production excessive et insuffisante d'hormones par la glande thyroïde;
  • Diabète;
  • Méningite, encéphalite;
  • VIH;
  • Obésité;
  • Tumeurs de l'hypophyse et de l'hypothalamus;
  • Andropause.

Chez un enfant, une carence en androgènes peut se manifester, par exemple, en raison d'anomalies chromosomiques, de cryptorchidie, de traumatisme ou de torsion testiculaire, après les oreillons ou la rubéole. Chez les adolescents, les signes de troubles hormonaux ne deviennent généralement visibles qu'à la puberté, ce qui dans certains cas ne se produit pas du tout. Chez les jeunes hommes adultes, les causes du déficit en testostérone sont généralement acquises.

État psychologique

Pour maintenir un niveau normal de testostérone chez un homme, une condition nécessaire est sa satisfaction de sa propre vie, un état psychologique confortable. Le stress à court terme provoque une poussée de testostérone, qui se traduit par une agressivité, une vitesse de réaction accrue et une clarté mentale. Le stress chronique ou la dépression provoque un manque d'androgènes - le corps étouffe l'instinct reproducteur, essayant de résoudre le problème de l'inconfort psychologique. Il a été prouvé qu'un prêt ou une hypothèque banal en cours réduit automatiquement le taux de testostérone des hommes de 15 à 20%. L'augmentation de l'hormone ne se produit qu'après le remboursement des obligations.

Les niveaux de testostérone dépendent également directement de l'estime de soi de l'homme: la confiance en son propre succès garantit un fond androgène constamment élevé. La perte de travail, l'incapacité de répondre aux besoins de la famille créent les conditions préalables à une diminution de la quantité d'hormone masculine.

Un ennemi sérieux de la testostérone est la privation régulière de sommeil, qui met progressivement le corps sous tension. Si un homme dort 5 à 6 heures par jour, le niveau d'androgènes dans son corps diminuera inexorablement en une semaine..

Nourriture, mauvaises habitudes et sport

La composition de l'alimentation quotidienne, le tabagisme, l'alcool, le degré d'activité physique sont des facteurs qui façonnent la santé humaine et les niveaux hormonaux en particulier.

Mauvaises habitudes

De nombreuses personnes sous-estiment les dangers de l'alcool pour les androgènes. Pendant les 5 premières minutes après avoir bu, la testostérone augmente, puis revient à son niveau précédent, puis diminue de manière significative. Suite à une intoxication alcoolique, le tissu testiculaire est endommagé, mais les glandes surrénales continuent à synthétiser régulièrement l'androstènedione. En raison de l'augmentation de la charge sur le foie (lorsque le taux de bilirubine dépasse 25 μmol / l), cette hormone n'est pas excrétée, mais est convertie en œstrogène.

À la suite de l'expérience de scientifiques américains, il a été constaté que pour arrêter complètement la synthèse de l'hormone mâle, il suffit de boire régulièrement pendant trois mois et de gagner environ 20 kilos supplémentaires en mangeant au hasard. Pour la testostérone, la bière est particulièrement nocive et la conséquence de son utilisation fréquente est un ventre exceptionnel, dans lequel les œstrogènes féminins sont activement synthétisés.

À partir des œstrogènes, en plus du «ventre de bière», les hommes commencent à former un corps selon le type féminin - les seins poussent, les volumes sur les côtés et sur les hanches

Les fumeurs mettent également leur santé endocrinienne en danger. La quantité de testostérone et d'un certain nombre d'autres hormones diminue dans une lutte inégale avec l'entrée constante des toxines corporelles.

Nourriture et boissons

Les phytoestrogènes se trouvent non seulement dans la bière, mais aussi dans le soja. Tout produit à base de cette plante peut réduire la quantité d'androgènes..

Les amateurs de bonbons risquent également leurs androgènes. En réponse à l'apport de glucose, le corps libère de l'insuline, une hormone antagoniste de la testostérone. Des quantités colossales de sucre se retrouvent dans les boissons gazeuses comme le «Cola», dont l'utilisation régulière conduira inévitablement à un déséquilibre hormonal et à l'obésité. Les besoins quotidiens en sucre pour un homme sont de 6 cuillères à café, et dans un verre de «Cola» il y en a environ 11.

Comme pour le café, 2-3 tasses d'une boisson, de préférence préparée à partir de grains fraîchement moulus, n'auront aucun effet sur les niveaux de testostérone. Comme preuve, nous pouvons citer une étude publiée dans le Nutrition Journal le 19 octobre 2012 (et voici une autre étude similaire https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23078574).

La viande de bovins, de porcs et de poulets constitue une menace sérieuse pour la testostérone. Les producteurs étrangers et certains producteurs russes nourrissent activement leurs «animaux de compagnie» avec des hormones femelles pour une augmentation la plus rapide de la viande. D'où la puberté précoce des filles observée ces dernières années. L'agneau est relativement sûr. Le lait de vache gras comporte le même danger..

Les œufs fumés cuits dans des conditions industrielles en utilisant de la fumée liquide ont un effet néfaste. Fumer à chaud maison ne fera pas de mal.

Le pamplemousse est également une malbouffe car il contient des substances qui augmentent le niveau d'aromatase, une enzyme nocive pour les hommes qui convertit la testostérone en œstrogène..

La restauration rapide n'est pas seulement mauvaise pour la testostérone et la puissance. Manger ce type d'aliments peut conduire une personne en bonne santé à un handicap profond. Les graisses trans dangereuses se trouvent également dans les croustilles, les beignets et les muffins, le glaçage, les biscuits, les gaufres, les bonbons, les gâteaux - dans tous les produits à base d'huile végétale industrielle, pâtes à tartiner, margarine.

Certaines sources mentionnent la menthe comme un agent abaissant la testostérone. L'allégation est controversée, car les expériences ont été menées uniquement sur des rongeurs, qui ont été injectés avec des quantités excessives d'extraits de menthe frisée et de menthe poivrée (étude https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25386406). L'effet de la réduction de la testostérone est noté par les femmes qui utilisent régulièrement des thés à la menthe à cette fin. Il n'y a pas d'avis similaires d'hommes qui ajoutent parfois de la menthe à leur thé..

Entraînement physique et abstinence

L'inactivité physique et l'exercice intense (en particulier la course sur de longues distances) peuvent réduire les niveaux de testostérone. De nombreux hommes sont obligés de passer la plupart de leur temps au bureau ou dans des sièges d'auto, ce qui signifie une stagnation du sang dans les organes pelviens et un manque de nutrition pour les testicules. La prostatite stagnante se joint également progressivement. Certaines personnes sont trop occupées au gymnase. L'entraînement en force augmente la testostérone, mais seulement s'il est fait sans stéroïdes et non pour l'usure. Chez les hommes «en cours», la production de leur propre hormone diminue, il peut être difficile de la restaurer pendant la période de «retour en arrière».

Chez les sportifs, afin d'améliorer les performances physiques, l'abstinence sexuelle est pratiquée avant la performance. La raison est la perte de l'hormone pendant l'éjaculation. La testostérone augmentera en fait (environ 2 fois) dans les 3 premiers jours après l'éjaculation, puis reviendra à son niveau normal, et après un mois, la quantité de l'hormone diminuera progressivement.

La masturbation pathologiquement fréquente peut également entraîner une carence en androgènes, car la testostérone n'aura pas le temps de récupérer (cela nécessite au moins 8 à 12 heures après l'éjaculation). En même temps, l'épuisement physique et émotionnel, la fatigue chronique viendront..

Certains hommes s'épuisent avec des régimes faibles en gras à la recherche d'une bonne condition physique. C'est un gros dommage pour le système endocrinien, car en seulement 2 semaines, le taux de testostérone tombera en dessous de la normale. Les graisses sont nécessaires pour un homme avec modération, mais elles doivent être naturelles (poissons gras, légumes et beurre, saindoux).

Médicaments

Un faible taux de testostérone chez les hommes peut être causé par la prise régulière de médicaments contenant les substances suivantes:

  1. Ibuprofène (analgésiques et antipyrétiques).
  2. Kétoconazole (présent dans les médicaments antifongiques).
  3. Statines (prescrites pour abaisser le cholestérol).
  4. Finastéride et tamsulosine (prescrits pour l'hyperplasie prostatique).

Une diminution du niveau d'androgènes dans ce cas est la raison de la correction du traitement.

Diagnostic et traitement

Un urologue, un andrologue ou un endocrinologue peut identifier une carence en androgènes. Pour ce faire, il suffit de donner du sang pour la testostérone totale et la globuline. L'analyse est effectuée deux fois avec un intervalle de 2 semaines. Ceci sera suivi d'un examen plus détaillé afin d'identifier la cause de la pathologie. Sans ordonnance d'un médecin, il ne vaut pas la peine de s'inscrire indépendamment à des examens instrumentaux et de passer des tests pour des indicateurs détaillés.

Dans la pratique médicale, afin d'optimiser les mesures thérapeutiques, la carence en androgènes est divisée en plusieurs catégories:

  1. L'hypoandrogénie est une affection réversible caractérisée par la présence de symptômes cliniques dans le contexte de taux normaux de testostérone totale dans le sang. Cela se produit lorsque le transport hormonal est perturbé - il n'atteint pas les récepteurs cibles, se liant aux globulines telles que la SHBG. Plus leur concentration est élevée, plus le niveau de la forme bioactive de testostérone est bas et moins son effet sur le corps.
  2. L'hypoandrogénémie est également une condition réversible, mais dans ce cas, des signes de laboratoire s'ajoutent aux signes cliniques (les taux de testostérone sont inférieurs à la normale, ce qui indique une fonctionnalité testiculaire insuffisante). Cependant, l'indicateur du taux de gonadotrophines (substances sécrétées par l'hypophyse qui stimulent la synthèse des hormones sexuelles) se situe dans les limites normatives. Cela signifie que lorsque le dysfonctionnement testiculaire est corrigé, les niveaux de testostérone peuvent revenir à la normale. La gonadotrophine chorionique est utilisée pour la stimulation.
  3. L'hypogonadisme est un manque irréversible de testostérone. Autrement dit, le système hypothalamo-hypophysaire, qui contrôle les testicules et la synthèse des hormones en eux, et les testicules eux-mêmes sont affectés. La condition est déterminée par des signes cliniques et de laboratoire prononcés.

Pour le traitement de l'insuffisance androgénique irréversible, ainsi que comme agent de soutien sous formes réversibles, l'hormonothérapie substitutive est utilisée avec des médicaments injectables («Nebido»), des comprimés ou des médicaments transdermiques («Androgel»).

Les formes réversibles de carence en androgènes peuvent être corrigées à l'aide de diverses méthodes:

  • L'utilisation de suppléments vitaminiques et minéraux;
  • Cours de traitement aux herbes (compléments alimentaires) à base de tribulus rampant, de chèvre de montagne, d'eurycome, de produits apicoles;
  • Augmentation de l'activité physique, musculation;
  • Rejet des mauvaises habitudes;
  • Minimiser ou éliminer les facteurs de stress.

Les suppléments bioactifs qui affectent les niveaux d'androgènes ne doivent être pris qu'après un diagnostic médical.

Conséquences et prévention de la carence en androgènes

Le manque de testostérone a les conséquences suivantes:

  1. Infertilité.
  2. Impuissance.
  3. L'athérosclérose.
  4. Crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux, insuffisance cardiaque.
  5. Oncologie.
  6. Problèmes urologiques.
  7. Obésité.
  8. Diabète.

La prévention de la carence en androgènes repose sur une activité physique régulière (pas nécessairement dans la salle de sport), une alimentation équilibrée avec un accent sur les légumes-feuilles, les graines de citrouille, les protéines de haute qualité, les fibres et pas de mauvaises habitudes. Pour la maîtrise de soi, vous pouvez régulièrement donner du sang pour la testostérone totale dans le cadre d'examens de routine. S'il y a des signes de carence en androgènes, vous devez prendre rendez-vous avec un médecin.

Conclusion

Un faible taux de testostérone est un problème pour les hommes de tout âge. Le manque d'hormone sexuelle, comme une chaîne, entraîne de nombreuses pathologies résultant de l'échec de la fonction de régulation du système endocrinien. Les méthodes modernes, appliquées avec compétence par les médecins pour stabiliser les niveaux de testostérone, sont sûres et efficaces. Les conséquences d'une carence androgénique à long terme sont bien pires et plus réelles que les examens obsolètes des médicaments hormonaux.

Pourquoi une baisse de la testostérone est dangereuse

Les hormones sexuelles régissent la vie des femmes et des hommes. mais seulement chez les hommes - plaisantent les médecins - il existe un «bouton» universel, appelé testostérone. Pourquoi une diminution de la testostérone est-elle dangereuse? Nous nous intéressons à l'andrologue, généticien, professeur Vladimir Taktarov.

Le moteur masculin, le carburant universel pour le mâle... Il n'y a pas d'exagération dans ces comparaisons avec la principale hormone masculine, la testostérone. C'est la testostérone qui contrôle de nombreux processus dans le corps masculin. Avec le début de son développement, le garçon devient un homme: ses organes génitaux commencent à se développer, sa voix change et la croissance des cheveux masculins apparaît. La testostérone est responsable de la masse musculaire et de la force musculaire, de l'intensité de la libido et de la production de spermatozoïdes. Régule la croissance des cheveux sur le visage et le corps, le travail des glandes sébacées, affecte la mémoire et les fonctions cognitives. Le caractère et l'apparence d'un homme, son humeur, son comportement et même ses ambitions dépendent du niveau de testostérone..

Avec l'âge, le niveau de testostérone dans le corps d'un homme diminue. Dans le même temps, la production d'une protéine appelée globuline de liaison sexuelle augmente dans le foie et le niveau de la principale hormone féminine estradiol augmente. La soi-disant carence androgénique se produit.

«Après environ 40 ans chez les hommes, les taux de testostérone diminuent en moyenne de 2 à 5% par an. Cependant, le moment et la vitesse d'apparition de l'andropause peuvent varier considérablement pour différentes personnes, - dit Vladimir Taktarov. - Ils sont largement prédéterminés par notre génétique. Le travail des glandes endocrines en général est très important: aujourd'hui, la théorie selon laquelle il existe d'autres sources de synthèse des hormones sexuelles, à l'exception des gonades, prend de plus en plus d'importance. ".

L'intensité des processus métaboliques joue un rôle énorme. Si le niveau de testostérone dans le sang est une valeur assez constante, alors combien il se manifestera (constitution sexuelle forte, moyenne ou faible) dépend du nombre de récepteurs pour les androgènes. Parfois, la quantité de testostérone est normale, mais les récepteurs ne suffisent pas. Les hommes avec une forte constitution sexuelle (calvitie précoce, poilue, odorante) avec des niveaux de testostérone pas très élevés peuvent avoir des niveaux élevés de dihydrotestostérone (DHT), fait intéressant, ils ont souvent des niveaux élevés d'œstrogènes.

Si chez la femme la carence en hormones sexuelles œstrogènes se produit brusquement, brusquement, la production de testostérone dans le sexe fort ne s'arrête pas complètement, son niveau diminue progressivement, sur 10 à 12 ans. Par conséquent, le problème de l'andropause n'est pas aussi aigu que celui de la ménopause chez la femme. Mais dans tous les cas, il a ses manifestations cliniques - dans le contexte d'une carence en androgènes, des problèmes de santé surviennent tôt ou tard..

Signes de carence en testostérone

Des études montrent que la carence en androgènes peut avoir un impact significatif sur la santé et le bien-être des hommes. Tout d'abord, cela affecte leur humeur et leur libido: la libido et l'activité sexuelle diminuent, la léthargie et l'apathie apparaissent, parfois même la dépression se produit. La capacité de concevoir des enfants diminue: le nombre de spermatozoïdes dépend de la production de testostérone. Avec une diminution des niveaux de testostérone, la graisse corporelle augmente également - en conséquence, le soi-disant indice de masse corporelle augmente.

La force musculaire et la masse osseuse sont également réduites en raison d'une carence en androgènes. Hélas, l'ostéoporose et la fragilité des os associée ne sont pas seulement un problème de femme. Parce que la baisse de la testostérone se prolonge sur des années, la perte osseuse n'est pas aussi perceptible. Bien sûr, il existe des maladies liées à l'âge causées par la perte d'androgènes. Si les femmes développent souvent une incontinence urinaire dans le contexte d'une carence en hormones sexuelles, alors chez les hommes - hyperplasie prostatique (adénome de la prostate) et rétention urinaire.

«Un point très intéressant et controversé est le lien entre les hormones et les maladies somatiques liées à l'âge», déclare Vladimir Taktarov. - À mon avis, l'approche ici est assez simple. Il est nécessaire de voir ce qui se passe avec l'hypogonadisme congénital ou acquis chez les jeunes (le type dit eunuchoïde, castration, maladies héréditaires, etc.) et déjà dans la vieillesse. Les représentants vieillissants du sexe fort sont dépassés par des maladies plus fréquentes chez les femmes (cholélithiase, pancréatite, anémie). Les différences entre les sexes semblent s'effacer, en termes de masse osseuse et de rapport entre les tissus musculaires et adipeux, les grands-parents ne diffèrent pas beaucoup, contrairement aux personnes en âge de procréer et de fleurir ".

À propos, une surabondance d'androgènes est nocive pour les hommes et les femmes. On sait que les maladies du foie, l'athérosclérose, le diabète sucré et les problèmes de thyroïde se développent souvent chez les jocks qui utilisent des stéroïdes anabolisants synthétiques, qui sont des précurseurs de la testostérone, pour augmenter la masse musculaire. Et un taux élevé de cholestérol et, par conséquent, l'athérosclérose se développe précisément avec une augmentation des niveaux de testostérone. Mais bien sûr, cela doit être examiné individuellement..

«Quant à l'affirmation selon laquelle des taux d'hormones et des relations sexuelles élevés sont bons pour la santé et prolongent la vie... Bien sûr, les personnes à forte constitution sexuelle sont plus résilientes et résilientes. Mais parmi les hommes, il y en a 5 à 8%, et les autres ont une constitution sexuelle moyenne et faible. Je dirais au contraire: avec une excellente santé, du bon sexe. Une bonne érection est un marqueur d'un système cardiovasculaire sain. Le même "Viagra" a été créé à l'origine pour le traitement de l'angine de poitrine, et ce n'est qu'alors qu'ils ont remarqué qu'il améliore l'érection ".

Vaut-il la peine de recourir à la thérapie de remplacement de l'harmonie

Et pourtant, si le corps n'a pas assez de "carburant", qu'est-ce qui nous empêche de l'ajouter? Ces dernières années, de nombreuses méthodes de thérapie anti-âge reposent sur la prescription de médicaments à base de testostérone - la thérapie de substitution hormonale pour les hommes (THS). Ils visent à améliorer le bien-être général, le tonus musculaire, l'apparence et à lutter contre les maladies liées à l'âge. Cependant, selon Vladimir Taktarov, il faut être très prudent ici..

«Depuis les années 60 du siècle dernier, beaucoup d'espoirs ont été mis sur la testostérone (d'abord, des extraits de testicules d'animaux ont été utilisés, puis de la testostérone synthétisée et ses dérivés sont venus la remplacer). Historiquement, la mode de la thérapie à la testostérone s'est développée par vagues (rappelez-vous le professeur Preobrazhensky, et il était loin d'être le premier). Aujourd'hui, je me méfierais de recommander des préparations de testostérone comme élixir de jeunesse à tout le monde. Ce n'est pas un hasard si dans les sports professionnels, l'utilisation de la testostérone est limitée par les lois antidopage et pénales. Et les scientifiques américains, par exemple, ont prouvé qu'il était capable de provoquer des poussées d'agression. Jusqu'à présent, il n'y a pas d'observations suffisantes sur l'utilisation du THS à la testostérone, mais les données déjà disponibles sont contradictoires ".

Lors de la prescription de testostérone, il est nécessaire de comprendre clairement les indications et les contre-indications. Les indications du THS comprennent un déficit en hormones sexuelles mâles en âge de procréer, l'infertilité, une altération de la libido et de l'érection, l'ostéoporose chez les personnes âgées (avec prudence).

Les contre-indications absolues du THS sont le cancer de la prostate et des testicules chez les hommes jeunes, des taux de cholestérol élevés de faible et très faible densité dans le sang (dans ce cas, la testostérone provoquera le développement de l'athérosclérose).

Quant à une maladie hormonodépendante telle que l'adénome de la prostate, qu'un homme sur deux a après 70 ans... Il est généralement admis que la prise de préparations de testostérone aggrave ce problème en augmentant la masse de tissu glandulaire et en obstruant la miction. Donc, avec de tels problèmes, un homme n'aura plus le temps de faire l'amour. Aujourd'hui, il n'y a aucune preuve convaincante qu'il existe une relation causale entre ces maladies dans le cancer de la prostate et l'adénome de la prostate..

Pour comprendre si vous avez une carence en hormones sexuelles, l'étude de l'indice des androgènes libres aide. Cet indicateur total reflète le rapport de la testostérone liée et biodisponible, qui seule est capable de pénétrer les cellules et d'avoir un effet significatif sur le corps. Étant donné que les hormones stéroïdes sexuelles sont liposolubles, elles peuvent être administrées au corps de différentes manières..

Les injections ne sont pas le moyen le plus physiologique et optimal de délivrer des hormones dans le corps. De nos jours, les préparations sous forme de gel, de suppositoires, de patchs transdermiques sont beaucoup plus répandues..

De plus, lors de la prescription d'hormones, il est très important de prendre en compte les acquis d'une science telle que la chronopharmacologie. La chronopharmacologie nous permet d'optimiser la prise de médicaments en tenant compte de nos rythmes biologiques individuels. Étant donné que le pic de synthèse des hormones sexuelles pendant la journée tombe le matin (c'est la raison de l'érection matinale dite spontanée chez l'homme), il est également recommandé de prendre des préparations de testostérone le matin. De cette façon, nous imitons le cycle quotidien naturel de production de testostérone. Son niveau change et selon la saison.

Comme déjà mentionné, il existe des maladies sexuellement limitées (cancer de la prostate) et affectant plus souvent un sexe spécifique (l'athérosclérose survient beaucoup plus souvent chez les hommes en âge de procréer que chez les femmes). Mais la fréquence des calculs biliaires ou des troubles dépressifs est beaucoup plus élevée chez les femmes. Avec une constitution sexuelle faible, la situation se reflète. Les femmes «androgéniques» souffrent plus souvent d'athérosclérose vasculaire et les hommes «œstrogéniques» - de cholélithiase, de varices et de pancréatite.

Selon Vladimir Taktarov, avec l'andropause, les bénéfices du THS avec testostérone sont inférieurs aux risques de complications possibles. Cependant, ce n'est pas une raison pour refuser d'augmenter son niveau dans l'organisme. Il existe des moyens plus physiologiques et plus sûrs de prolonger la santé et la jeunesse.

Thérapie inhibitrice
L'un des moyens relativement sûrs, qui ne repose pas sur l'utilisation d'une hormone exogène de l'extérieur, mais sur une augmentation de sa production par le corps lui-même. Il existe un groupe d'enzymes qui contribuent à la fois à une augmentation du taux de diverses fractions de testostérone et à une modification du rapport entre la testostérone et les androgènes. Il existe également des analogues à base de plantes, par exemple le jus d'ortie, l'igname sauvage, le houblon et bien d'autres, sur la base desquels de nombreux médicaments et compléments alimentaires ont été créés. Par exemple, les remèdes à base de plantes d'ortie sont historiquement utilisés pour traiter l'alopécie, y compris androgénétique, et l'extrait de fruit de palmier nain est utilisé pour les maladies de la prostate..

Mouvement. Bougez plus, faites du sport, car la testostérone est produite lors d'un effort physique.

Nutrition adéquat. Le manque de protéines et de glucides «lents», l'excès d'aliments contenant beaucoup de graisses saturées et réfractaires réduisent la production de testostérone.

Le contrôle du poids. Aujourd'hui, il est bien connu que le tissu adipeux n'est pas seulement un dépôt d'énergie, mais aussi un organe endocrinien actif. Il produit également de mauvaises substances qui favorisent l'inflammation chronique dans le corps, ralentissent la sécrétion de testostérone et sa transformation en œstrogène. Autrement dit, si l'obésité rejoint également les processus liés à l'âge, le taux de diminution des androgènes sera significatif..

Écologie. Il existe un grand nombre de substances synthétiques et naturelles ayant des effets semblables aux œstrogènes. Dans leur contexte, la production de testostérone diminue également. Ceux-ci comprennent, par exemple, des bouteilles en plastique et des récipients synthétiques, des assainisseurs d'air et des parfums (contenant du paraben). L'œstrogène naturel est le houblon et le malt de la bière. D'où le ventre de bière chez les hommes et d'autres problèmes connexes.

Laissez-nous vous dire le secret de ce que devrait être un macho idéal!

Il est petit, parfumé, aux jambes courtes, avec un excès de poils et un manque de poils sur la tête... Un vrai macho est un antipode complet à une apparence de modèle. Pour la distribution des cheveux
et la croissance correspond à un niveau élevé d'androgènes (avec leur production active chez les adolescents à la puberté, la zone de croissance dans la diaphyse des os tubulaires se ferme et la croissance du corps s'arrête). Et l'enzyme aromatase est responsable de l'odeur, ce qui assure un métabolisme élevé de la testostérone (l'excès de testostérone se transforme
en œstrogène).