Principal

Pituitaire

Pourquoi les faibles niveaux d'estradiol sont dangereux pour les femmes?

L'hormone estradiol a un effet significatif sur le corps féminin. C'est avec sa participation directe aux femmes que se forme tout le système reproducteur, ainsi que les organes internes responsables de la fonction reproductrice du corps. De plus, l'estradiol affecte l'apparence des femmes en leur conférant des signes qui les distinguent des hommes: forme une forme arrondie, une poitrine, des dépôts de graisse sous-cutanée sur les hanches et l'abdomen.

Il n'est pas surprenant que chez les femmes, un faible taux d'estradiol se reflète non seulement négativement sur l'apparence, mais aussi sur le tempérament, le cycle menstruel et, surtout, sur la capacité à tomber enceinte: des taux d'estradiol inférieurs à la normale indiquent souvent une infertilité.

Caractéristique hormonale

L'estradiol est l'hormone sexuelle féminine principale et la plus active, qui appartient à la sous-classe des œstrogènes. Il est produit dans une plus grande mesure dans les ovaires, en petites quantités - par les glandes surrénales, et son objectif principal est de préparer le corps de la femme à la grossesse. Cette hormone affecte également l'état de la peau, l'absence / présence de rides, la bonne humeur, une forte activité physique, l'endurance. De plus, il:

  • stimule la maturation de l'œuf;
  • affecte l'augmentation du flux sanguin dans l'utérus;
  • favorise l'épaississement de la couche muqueuse interne de l'utérus, dont la largeur au moment où l'œuf quitte le follicule doit être d'au moins un centimètre;
  • améliore la coagulation du sang;
  • accélère la formation et le renouvellement des cellules, des tissus, des muscles;
  • renforce les vaisseaux sanguins;
  • retient le sodium et l'eau;
  • participe aux processus métaboliques dans les tissus osseux;
  • abaisse le taux de cholestérol;
  • a un effet calmant sur le système nerveux.

La quantité d'estradiol dans le sang est instable et fluctue constamment. Les taux les plus élevés sont enregistrés entre trois et six heures de l'après-midi, les plus bas - de minuit à deux heures du matin. Le niveau hormonal est influencé par la santé de la femme, ainsi que par le cycle menstruel: dès que l'un des follicules de l'ovule commence à se développer activement et que l'ovule y mûrit, il commence à libérer des œstrogènes, signalant à l'utérus qu'il est temps de se préparer à la conception.

Au moment où le follicule mûrit, le niveau d'estradiol dans le corps est si élevé que l'hypothalamus, l'une des régions du cerveau, signale à l'hypophyse d'augmenter la production d'hormones LH et FSH, qui sont responsables du fonctionnement du système reproducteur du corps. À la suite de la poussée, lorsque la FSH et la LH atteignent leurs valeurs maximales à ce moment, le follicule se rompt et l'œuf qui y a mûri part, commençant à se déplacer vers l'utérus.

Après cela, le niveau d'estradiol diminue au minimum et le corps jaune formé sur le site du follicule déchiré commence à synthétiser activement la progestérone. Certes, une telle baisse est de courte durée et le neuvième jour, le niveau d'estradiol augmente à nouveau, atteignant un deuxième pic, cependant, beaucoup moins que pendant l'ovulation et diminue à nouveau..

Lorsque l'estradiol est abaissé

Le développement de nombreuses maladies associées à des dysfonctionnements du système reproducteur dépend souvent de niveaux trop bas ou trop élevés d'estradiol. Chez les femmes qui n'attendent pas de bébé, le taux hormonal est:

  • phase folliculaire: 57 à 227 pmol / l;
  • pic préovulatoire: de 127 à 476 pmol / l;
  • phase lutéale: de 77 à 227 pmol / l.

Ces données ne sont qu'approximatives, car le niveau de l'hormone change chaque jour.Par conséquent, lors du don de sang pour analyse, vous devez indiquer au spécialiste le jour du cycle. Cela permettra de diagnostiquer plus précisément la maladie, le cas échéant..

De nombreuses femmes peuvent même ne pas connaître le faible taux d'estradiol jusqu'à ce qu'elles commencent à planifier une grossesse: selon les médecins, avec une faible quantité de cette hormone, il est très difficile de tomber enceinte et d'avoir un enfant.

Même si la conception se produit, la probabilité de fausse couche est extrêmement élevée: l'estradiol a un effet énorme sur la formation du placenta, l'état de l'utérus et la circulation sanguine dans les organes pelviens. Il est également responsable de la coagulation du sang, réduisant les saignements pendant l'accouchement..

Parmi les symptômes qui signalent que le taux d'estradiol est inférieur à la normale et auxquels il convient de prêter attention pour commencer le traitement à temps, il y a:

  • cycle irrégulier: retards fréquents ou début trop précoce des règles;
  • douleur pendant la menstruation et syndrome prémenstruel;
  • sécheresse excessive et sensation de brûlure dans le vagin;
  • diminution de la libido;
  • perte de force, impuissance, fatigue rapide;
  • coups de bélier, migraines;
  • une forte diminution du poids corporel;
  • entorses et fractures fréquentes.

À l'avenir, des signes se développent qu'une femme ne peut plus ignorer. Il s'agit d'un changement de silhouette de type masculin, lorsque les hanches se rétrécissent, que les épaules s'élargissent, que des vrilles apparaissent et que les poils du menton s'assombrissent. La situation où une femme ne peut pas tomber enceinte pendant une longue période lorsqu'elle essaie de le faire est également alarmante..

Raisons d'abaisser l'hormone

Diverses raisons peuvent affecter la diminution de l'estradiol chez les femmes. De faibles niveaux d'hormones chez les femmes sont toujours observés pendant ou après la ménopause. Dans ce cas, il s'agit d'un processus naturel établi par la nature, lorsque la quantité d'œstrogène diminue et reste à un niveau très bas..

Chez les femmes en âge de procréer, une diminution de l'estradiol peut être associée aux maladies suivantes:

  • L'hypogonadisme est un dysfonctionnement du fonctionnement des organes génitaux féminins et des glandes mammaires, à la suite de quoi ils s'atrophient. La cause de la maladie peut être une pathologie génétique, une hypoplasie ovarienne, des radiations, des processus inflammatoires, des tumeurs de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, etc.
  • Nanisme hypophysaire - une maladie caractérisée par un retard de la croissance linéaire (nanisme) et du développement physique, provoqué par un mauvais travail de la glande pituitaire et une mauvaise production d'hormones;
  • Hyperprolactinimie - une teneur accrue en l'hormone prolactine dans le sang, qui pendant la lactation est responsable de la production de lait et retarde le début d'une nouvelle grossesse. Si une quantité élevée de prolactine n'est pas associée au bébé, les tumeurs de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, l'hypothyroïdie, la cirrhose, l'insuffisance rénale, les avortements, la chirurgie thoracique affectent l'augmentation de l'hormone;
  • Insuffisance de la phase lutéale - diminution de la production de progestérone par le corps jaune;
  • Le syndrome viril est l'apparition chez les femmes de caractéristiques sexuelles secondaires en raison d'une quantité excessive d'androgènes et d'une atrophie des organes génitaux féminins. C'est souvent une conséquence d'une tumeur de l'hypophyse, de l'hypothalamus, des glandes surrénales, des ovaires;
  • Le syndrome de Shereshevsky-Turner est une maladie génétique provoquée par une violation de la structure du chromosome X, qui s'accompagne de pathologies dans le développement des organes internes et une faible croissance;
  • Processus inflammatoires des organes génitaux internes;
  • La possibilité d'une fausse couche.

De plus, de faibles niveaux d'estradiol peuvent être causés par le tabagisme, les boissons alcoolisées et même leur consommation en petites quantités peut entraîner une forte diminution des œstrogènes. Elle affecte sa quantité et le désir des femmes de perdre du poids, lorsqu'après de nombreuses heures d'entraînement, de retour à la maison, elles renforcent leur force avec une alimentation déséquilibrée, par exemple du sarrasin vide et du kéfir faible en gras.

Il est également généralement admis que les faibles taux d'estradiol sont beaucoup plus courants chez les végétariens que chez les femmes qui mangent de la viande..

Une autre raison qui peut provoquer une baisse de l'hormone est la prise de médicaments sans consulter un médecin: de nombreux antibiotiques, corticostéroïdes, médicaments hormonaux contiennent des substances qui affectent les œstrogènes. Les contraceptifs sont également dangereux s'ils sont utilisés sans consulter un gynécologue: plus tard, cela peut se transformer en incapacité de tomber enceinte.

Solution au problème

Si les tests montrent une faible quantité d'œstrogènes pour augmenter les taux d'estradiol, votre médecin vous prescrira généralement des médicaments contenant cette hormone. Ces médicaments rétablissent non seulement le cycle menstruel, mais font également face avec succès à de nombreuses maladies qui provoquent de faibles niveaux d'œstrogènes. Il s'agit de la maladie des ovaires polykystiques, de l'infertilité, utilisée pour la faiblesse à la naissance, la grossesse post-terme, pour réduire le niveau de prolactine.

En cas de détection d'une maladie à laquelle les médicaments contenant de l'estradiol ne peuvent pas faire face, un traitement est prescrit pour lutter contre la maladie. Surtout, la question ne tolère pas les retards si une tumeur cancéreuse est détectée, les actions du médecin dans ce cas dépendent largement de la maladie et de l'évolution de la maladie.

En plus de prendre des médicaments, pour augmenter le taux d'estradiol dans le corps, vous devez manger des aliments protéinés. Le régime alimentaire peut inclure de la viande maigre, du poisson, de la volaille, des œufs, du foie, des produits laitiers et des produits laitiers fermentés, s'il n'y a pas de contre-indications. Il n'est pas souhaitable de se laisser emporter par les glucides, ainsi que les aliments qui contiennent beaucoup d'amidon: céréales, pâtes, pain, pommes de terre, betteraves. Il est préférable de cuire à la vapeur, bouillir ou cuire les aliments, il est préférable de refuser les aliments frits pour augmenter l'estradiol.

Faibles taux d'estradiol dans le corps d'une femme

Le déséquilibre hormonal affecte l'apparence d'une femme et provoque des problèmes de fonction de reproduction. Avec l'âge, la santé des femmes nécessite encore plus d'attention en raison de la diminution significative d'une hormone féminine importante. Les raisons du faible taux d'estradiol chez une femme doivent être diagnostiquées et, si nécessaire, traitées en temps opportun.

  • 1 Symptômes d'un faible taux d'estradiol
  • 2 Raisons pour abaisser les taux d'estradiol
    • 2.1 Situations stressantes
    • 2.2 Perte de poids
    • 2.3 Point culminant
    • 2.4 Dysfonctionnement des ovaires
    • 2.5 Troubles génétiques
    • 2.6 Prise de médicaments
  • 3 Estradiol et maternité
    • 3.1 Diminution de l'estradiol et conception
  • 4 Objectif du triple test

Symptômes de faible taux d'estradiol

Pour maintenir la santé et planifier la grossesse, il convient de prêter attention à certains symptômes indiquant que l'estradiol est abaissé:

  • menstruations irrégulières;
  • règles douloureuses et syndrome prémenstruel sévère;
  • inconfort dans le vagin (sécheresse, brûlure);
  • manque de désir d'intimité;
  • prostration;
  • baisse de la pression artérielle;
  • migraine;
  • perte de poids;
  • problèmes du système musculo-squelettique (fractures, entorses possibles).

Avec un traitement rapide, les symptômes associés au déficit hormonal féminin disparaissent. Avec inattention à sa santé ou soins médicaux intempestifs, les déviations entraînent une modification du corps d'une femme selon le type masculin, une violation de sa fonction reproductrice.

Raisons de la baisse des taux d'estradiol

Chez les femmes, les faibles taux d'estradiol sont associés à de nombreuses raisons:

  • des situations stressantes;
  • perte de poids brutale;
  • âge après 40 ans, lorsque la ménopause commence;
  • dysfonctionnement ovarien;
  • troubles au niveau génétique;
  • utilisation à long terme de certains médicaments.

Des situations stressantes

Si nous nous tournons vers les statistiques du taux de natalité des années de guerre, il y a eu récemment une forte baisse. La raison principale de ce phénomène n'est pas l'absence de population masculine, mais le fait qu'en cas de stress, les glandes sexuelles féminines ne produisent pas d'hormones, dont l'estradiol. Cela conduit à une violation du cycle et à l'impossibilité de concevoir..

Perte de poids

La plupart des filles et des femmes essaient de contrôler leur poids corporel en ayant recours à toutes sortes de régimes. Les options de régime choisies pour une perte de poids rapide entraînent de graves troubles métaboliques. Dans le contexte d'un faible taux d'estradiol chez la femme, une détérioration de l'état général est observée, le cycle est perturbé, la grossesse ne se produit pas.

Climax

Avec l'âge dans le corps féminin, un faible taux d'estradiol est la norme. Sa carence est associée à l'arrêt de l'activité ovarienne, au dysfonctionnement et au remplacement des gonades. Les femmes devraient percevoir ce phénomène comme un processus physiologique naturel et s'y préparer psychologiquement. Parallèlement aux changements de la ménopause, l'ostéoporose peut se développer, des problèmes de tension artérielle surviennent.

Dysfonctionnement ovarien

Toutes les maladies des glandes génitales féminines provoquent une perturbation de la production d'hormones. Le manque d'estradiol est plus souvent associé à des syndromes bien connus:

  • ovaires épuisés;
  • ovaires résistants.

Les raisons de ces phénomènes ne sont pas entièrement comprises, même au niveau actuel de développement de la médecine. La condition dans laquelle l'estradiol est abaissé pendant une longue période dans le contexte de ces syndromes conduit souvent à l'infertilité. Avec l'aide d'un traitement médicamenteux, le cycle menstruel est rétabli, mais la conception n'est possible qu'avec l'utilisation d'une cellule donneuse.

Les troubles génétiques

Les troubles au niveau génétique ne peuvent pas être traités et provoquent des changements irréversibles dans le corps de la femme:

  • pas de saignement menstruel;
  • incapacité de concevoir un enfant;
  • restructuration de la silhouette selon le type masculin.

La seule solution au problème est l'hormonothérapie, mais elle vise uniquement à maintenir la santé de la femme..

Prendre des médicaments

Si l'état de santé d'une femme nécessite un traitement médicamenteux à long terme, elle a un faible taux d'estradiol. Ces médicaments comprennent des médicaments pour la chimiothérapie, le danazol, la cimétidine, la nandrolone, la mifépristone.

Estradiol et maternité

L'hormone «la plus féminine» est extrêmement importante non pas tant pour l'apparence attrayante d'une femme que pour sa fonction reproductrice. Si le taux d'estradiol est inférieur à la normale, la probabilité de tomber enceinte et de porter un bébé est négligeable. Même avec le début de la grossesse, avec un manque d'estradiol, le risque d'auto-avortement est élevé..

L'hormone participe à la formation du placenta, contrôle l'état de l'utérus et assure une circulation sanguine normale dans les organes pelviens. La coagulation sanguine dépend de la présence de cette hormone en quantité suffisante, ce qui est extrêmement important pour la prévention des saignements lors de l'accouchement..

Diminution de l'estradiol et conception

La concentration de l'hormone féminine dans le sang varie considérablement, ce qui dépend de la phase du cycle menstruel, de l'état de santé de la femme et même de l'heure de la journée. Le niveau le plus élevé est exprimé au moment de la maturation du follicule. Pour le corps d'une femme, c'est un signal qu'il faut se préparer à la conception..

Ce signal hormonal entre dans le cerveau, qui ordonne à la glande pituitaire de synthétiser activement l'hormone lutéinisante (LH) et l'hormone folliculo-stimulante (FSH), qui déclenchent un travail actif du système reproducteur..

À la concentration maximale de LH et de FSH, le follicule se rompt et l'œuf mature, prêt pour la fécondation, part et se déplace vers l'utérus. À une faible concentration de l'hormone, le follicule ne se rompt pas et le processus de fécondation de l'ovule est impossible.

Objectif du triple test

Il s'agit d'un test sanguin obligatoire d'une femme enceinte entre 15 et 20 semaines, qui est effectué afin d'identifier d'éventuelles pathologies et anomalies génétiques chez l'enfant à naître. Le triple test porte ce nom car la concentration de trois substances importantes est déterminée:

  • AFP - alpha-foetoprotéine;
  • HCG - gonadotrophine chronique humaine;
  • EZ - estriol libre.

Un écart par rapport à la norme AFP peut indiquer la présence du syndrome de Down chez l'enfant, des troubles du développement des systèmes physiologiques. Un changement de l'indicateur hCG vers une diminution (comme une faible progestérone) peut être une preuve de la menace d'interruption de grossesse, de mort fœtale et de grossesse non en développement. Une EZ sous-estimée indique une menace de fausse couche, d'infection intra-utérine, d'anémie chez le fœtus, de développement physique altéré de l'enfant à naître.

Une femme doit être attentive aux symptômes qui peuvent indiquer de faibles taux d'estradiol. Une faible concentration de cette hormone peut entraîner des changements irréversibles dans le corps d'une femme et la priver à jamais de la possibilité de devenir mère..

Diminution de l'estradiol chez les femmes

L'estradiol est produit à la fois dans le corps des femmes et des hommes, mais dans ce dernier, la concentration est dix fois plus faible. Dans le corps féminin, l'hormone est produite par les ovaires, et dans une moindre mesure par les cellules des glandes surrénales, du tissu adipeux et du tissu osseux. Chez l'homme, l'estradiol fait partie du système de production de testostérone, il est principalement concentré dans les cellules des testicules (testicules), ainsi que dans les glandes surrénales.

Causes des faibles taux d'estradiol

L'hormone est synthétisée dans les ovaires

Les ovaires de femmes en bonne santé synthétisent l'estradiol sous l'influence des fluctuations du taux d'autres hormones sexuelles responsables du cycle menstruel.

Dans la première moitié du cycle, le taux d'estradiol augmente progressivement, atteignant un maximum en moyenne pendant 13 à 14 jours. Ses concentrations élevées contribuent à la libération de l'ovule du follicule mature - l'ovulation se produit. En outre, la concentration de l'hormone dans le sang commence à diminuer, atteignant un minimum dans la deuxième phase du cycle menstruel. Si vous donnez du sang pour analyse à ce moment, le résultat est sensiblement réduit. Des augmentations ultérieures des taux d'estradiol provoquent des saignements menstruels.

L'infection à mycoplasme est l'une des causes d'un faible taux d'estradiol

Si une erreur dans la détermination du moment du don de sang est exclue, les raisons d'une véritable diminution du taux d'estradiol peuvent être:

  1. Épuisement de la réserve ovarienne des ovaires (diminution du nombre d'œufs qui s'y trouvent, épuisement de la «réserve»). Cela peut survenir en raison d'une intoxication fréquente du corps - alcool, tabac, substances dangereuses au travail.
  2. Ménopause physiologique (normale en termes) et précoce;
  3. Insuffisance hypophysaire - peut être congénitale ou survenant après une infection grave. Le plus souvent, dans ce cas, d'autres hormones du système reproducteur ne sont pas non plus normales: hormone lutéinisante, prolactine.
  4. Maladies inflammatoires des organes génitaux - en particulier des ovaires. La diminution des taux d'estradiol est fréquente dans les infections chroniques à gonocoque, mycoplasme et chlamydia.
  5. Hyperprolactinémie - une augmentation du taux de prolactine souvent associée à un dysfonctionnement de la glande thyroïde.
  6. Pathologie de la grossesse - chez la femme enceinte, l'estradiol est réduit avec une gestose sévère, un allongement fœtal.

Chez les hommes, un niveau fortement réduit d'estradiol peut être associé à une inflammation de la prostate, des testicules.

Symptômes et signes d'un faible taux d'estradiol

Des changements cutanés peuvent indiquer une diminution des taux d'estradiol

Chez la femme, un taux réduit d'estradiol se manifeste par un certain nombre de changements d'apparence et de symptômes désagréables:

  1. L'apparition de poils durs et décolorés sur le corps dans des endroits inhabituels: sur la poitrine, les surfaces arrière de la jambe, les cuisses, sur le visage.
  2. Détérioration de l'apparence de la peau, de son élasticité, de l'apparition rapide de la sécheresse et des rides.
  3. Irrégularités menstruelles: retard ou arrêt des saignements mensuels, menstruations excessivement abondantes avec caillots sanguins ou écoulement prolongé de «maculage» pendant plus de 7 jours, saignements vaginaux en dehors des règles.
  4. Diminution de la libido, manque de plaisir sexuel.
  5. Échec de grossesse ou fausses couches précoces spontanées, fausse couche habituelle.
  6. Sécheresse du vagin, dessèchement des organes génitaux externes, modifications de leur sensibilité.
  7. Vaginose bactérienne fréquente, candidose récurrente (muguet).

Quel est le danger des faibles taux d'estradiol?

Développement de l'ostéoporose - danger de faibles niveaux d'hormones

Un faible taux d'estradiol chez les femmes en âge de procréer entraîne non seulement une altération de la fonction reproductrice du corps (incapacité de concevoir et de porter un enfant), mais également de multiples troubles de santé. Avec de faibles taux d'estradiol, les événements suivants peuvent survenir:

  • Développement de l'endométriose en raison d'un rejet incomplet de la couche supérieure de l'endomètre pendant la menstruation.
  • Diminution du taux de fer dans le sang, altération du transport des hormones (en particulier thyroxine de la glande thyroïde).
  • Augmentation du sang de cholestérol «nocif» dans la composition des lipoprotéines de basse densité, diminution de la concentration des lipoprotéines «protectrices» de haute densité, qui aident à éviter l'athérosclérose.
  • Extinction de l'activité sexuelle, atrophie des organes génitaux féminins, principalement de la muqueuse vaginale.
  • Douleur sévère dans la région pelvienne, apparition de saignements utérins.
  • Développement de l'ostéoporose - fragilité du tissu osseux, tendance à la fracture.
  • Ménopause précoce (avant 45 ans).

Indications d'analyse

Ovaires polykystiques - une raison d'être examiné

Les indications d'analyse chez les femmes sont:

  • Toute irrégularité du cycle menstruel (en particulier des saignements) - la détermination du taux d'estradiol est le plus souvent incluse dans une étude endocrinologique complète;
  • L'endométriose;
  • Kystes et tumeurs ovariens;
  • Syndrome des ovaires polykystiques;
  • Condition après un avortement, y compris des médicaments, pour contrôler la restauration du cycle menstruel;
  • Grossesse chez les femmes qui présentent un risque accru en raison de maladies chroniques existantes, ainsi que chez celles qui ont fait des fausses couches;
  • La nécessité d'une sélection rigoureuse des contraceptifs - chez les jeunes femmes, les adolescents, chez les personnes sujettes à des réactions indésirables sévères aux médicaments hormonaux.

Préparation pour le test d'estradiol

N'oubliez pas la préparation à l'analyse

La préparation doit toujours inclure la détermination correcte du jour du cycle menstruel, vous devez marquer le jour du début des règles dans le calendrier à l'avance afin de ne pas faire d'erreurs dans les calculs. Le don de sang doit être strictement effectué le jour prescrit par le médecin pour l'étude, le plus souvent 4 à 5 jours après le début du saignement.

Pour obtenir un résultat précis, vous devez abandonner l'utilisation de contraceptifs hormonaux - non seulement des pilules, mais aussi des patchs, des anneaux intravaginaux, car ils contiennent des analogues de l'hormone déterminée dans le sang. Pendant cette période, il est nécessaire de se protéger avec une méthode barrière (préservatif).

Il faut rappeler que l'analyse ne sera vraiment informative pour le médecin que si toutes ses prescriptions sont remplies: le jour du don de sang, la présence ou l'absence de médicament.

Le sang est donné le matin à jeun ou 4 à 5 heures après le dernier repas, tandis que les aliments gras, la suralimentation doit être évitée.

Comment normaliser les niveaux d'estradiol

Option de correction possible - thérapie de remplacement

Le niveau de l'hormone dans le sang est normalisé de lui-même après avoir éliminé les raisons qui l'ont amené à diminuer:

  1. Avec les kystes et les tumeurs des ovaires, une intervention chirurgicale est le plus souvent nécessaire pour les retirer ou un traitement à long terme avec des médicaments hormonaux;
  2. En cas de problèmes avec l'hypophyse, un examen approfondi est nécessaire pour exclure l'oncologie;
  3. Dans les maladies inflammatoires des ovaires causées par une infection, le traitement antibactérien (prise d'antibiotiques), la physiothérapie sont au premier plan;
  4. Avec l'épuisement de la réserve ovarienne ou la ménopause précoce, l'arrêt du tabac, la consommation d'alcool et la normalisation de la nutrition sont indiqués. Parfois, votre médecin peut vous prescrire une thérapie de remplacement des hormones sexuelles féminines pour maintenir la santé globale..

Combien d'oestrogène devrait être dans le corps féminin?

Qu'est-ce que l'estradiol

L'estradiol appartient aux œstrogènes - hormones sexuelles féminines. Ce groupe comprend également l'estriol et l'estrone, mais le premier représentant est le plus actif et est responsable de plusieurs fonctions. Il est produit directement dans les ovaires, en une certaine quantité - dans les glandes surrénales, les tissus adipeux et le placenta. Il est également produit dans le corps des hommes - dans les testicules, les glandes surrénales, mais la production et la concentration chez le sexe opposé sont beaucoup plus faibles que chez les femmes.

En raison de la structure spécifique des molécules, l'estradiol est classé comme une hormone stéroïde formée à partir du cholestérol.

Comment traiter

La thérapie consiste en la sélection de médicaments qui augmentent le niveau de l'hormone. La posologie et le schéma posologique avec un faible taux d'œstrogènes chez la femme doivent être choisis exclusivement par un médecin, qui tiendra compte de l'âge, de l'état de santé général, des caractéristiques individuelles du patient et de la quantité d'hormone. L'automédication peut entraîner diverses complications..

Pour normaliser le fond hormonal, des médicaments sont prescrits pour augmenter les œstrogènes chez les femmes. Ils sont produits sous différentes formes pharmacologiques:

  • gels (ne provoquent pas d'inconfort et de réactions allergiques);
  • emplâtres (pratique pour ceux qui doivent beaucoup travailler et qui sont en voyage d'affaires);
  • agents oraux (normaliser la condition pendant une courte période de temps);
  • suppositoires vaginaux (ne conduisent pas au développement d'effets secondaires);
  • implants sous-cutanés (ils libèrent des hormones dans le sang à une dose dosée, l'effet dure environ six mois);
  • injections intraveineuses et intramusculaires (augmentation rapide des taux d'hormones).

Valeur pour le corps féminin

Les hormones sexuelles ne sont pas seulement responsables du fonctionnement des organes reproducteurs. Ils ont un effet complexe sur le corps, peuvent affecter l'apparence, l'humeur et les fonctions d'autres systèmes corporels.

Jusqu'à l'âge de 12 à 14 ans environ, la quantité d'estradiol dans le sang des garçons et des filles est presque la même. L'adolescence est la période pendant laquelle le niveau de cette hormone dans le corps féminin augmente considérablement. C'est ce processus qui fournit des différences externes entre filles et garçons: grâce aux substances actives, les premiers acquièrent une taille fine, une poitrine et des hanches arrondies, une quantité réduite de poils, un ton caractéristique..

Les fonctions suivantes de l'estradiol sont distinguées:

  • la formation de caractéristiques sexuelles chez les femmes;
  • la croissance et le fonctionnement normal de l'utérus pendant la puberté et pendant la grossesse;
  • normalisation du cycle menstruel, sa formation chez les adolescentes;
  • accélération des processus de renouvellement du tissu musculaire et osseux, leur renforcement et augmentation de l'endurance;
  • nettoyer les vaisseaux sanguins du «mauvais» cholestérol, prévenir l'apparition de l'athérosclérose, niveler la pression artérielle;
  • normalisation de l'activité des muscles lisses, y compris les tissus intestinaux et vésicaux;
  • une augmentation de la conductivité des tissus nerveux;
  • effet anabolisant (formation de composés plus complexes à partir de composés simples, par exemple, la croissance de la couche graisseuse sous la peau ou la masse musculaire).

Changements d'humeur sous l'influence de diverses hormones. La teneur en estradiol dans la fourchette normale conduit au fait qu'une femme se sent en bonne santé, pleine d'énergie, elle est moins sujette à la dépression et tolère mieux la fatigue. En combinaison avec la testostérone, cette hormone est responsable de la libido. Le déséquilibre est lourd de faiblesse générale, de frustration sans cause, de stress constant et de manque de désir sexuel.

Comment l'estradiol affecte le corps d'un homme

Étant donné que dans le corps masculin, les hormones sexuelles sont sécrétées par les testicules et les glandes surrénales, leur quantité dépend du fonctionnement complet de ces glandes..

Lors de l'interprétation des tests d'hormones, les critères d'âge, la présence de maladies somatiques concomitantes et la prise de certains médicaments doivent être pris en compte.

S'il est nécessaire d'étudier le profil hormonal d'un homme, des tests sont généralement prescrits pour déterminer le niveau d'hormones telles que la dihydrotestostérone, la testostérone, la globuline liant le sexe, la FSH, la lutropine, l'estradiol, la prolactine et la progestérone. Malgré le fait que non seulement les hormones «mâles» sont répertoriées, la mesure du taux d'hormones sexuelles féminines aide souvent à diagnostiquer les troubles endocriniens chez les hommes, ainsi qu'à déterminer les causes de l'infertilité masculine..

Dihydrotestostérone250 à 990 pg / ml
Testostérone345 à 950 ng / dL
Globuline liant le sexe13 à 70 nmol / l
FSH1,37 à 13,58 mU
LH2 à 9 mU / l
Estradiol16 à 73 pg / ml
Prolactine2,5 à 15 ng / ml
Progestérone0,35 à 0,63 nmol / l

Le taux d'analyse des hormones chez les hommes peut différer selon les laboratoires, par conséquent les données figurant dans le tableau peuvent ne pas toujours coïncider avec les taux des différents laboratoires. Il est souhaitable que l'évaluation de l'hormonogramme soit effectuée par un spécialiste expérimenté qui prendra en compte toutes les nuances de chaque patient et déterminera à quel niveau la pathologie est détectée et comment y faire face. Habituellement, des médicaments hormonaux sont prescrits pour corriger les niveaux d'hormones..

Le taux d'hormones mâles chez les femmes, bien sûr, est très différent de celui des hommes. La détermination du taux d'androgènes chez une femme est indiquée en cas de signes de virilisation, de pilosité excessive, de troubles du cycle, de polykystose, d'infertilité.

Dans le sang des hommes, cette hormone est également présente, mais sa quantité est insignifiante. Il est sécrété par les testicules et les glandes surrénales. Cette hormone, avec modération, a un effet positif sur l'apparence de l'homme. Sous son influence, le corps de l'homme change:

  1. Les os poussent mieux, ils contiennent beaucoup de calcium;
  2. La spermatogenèse est réalisée;
  3. Le travail du système nerveux est normalisé;
  4. Le corps est mieux saturé d'oxygène;
  5. Le métabolisme s'améliore;
  6. L'hormone aide à nettoyer les vaisseaux sanguins du cholestérol.

Comment se déroule le test hormonal?

Si des troubles hormonaux apparaissent, le médecin aura besoin des résultats des tests. Tout se résume à la collecte standard de sang dans un laboratoire spécial, mais ce processus présente un certain nombre de caractéristiques.

Vous ne devez pas vous rendre seul aux tests hormonaux sans rendez-vous chez le médecin.

Premièrement, la quantité dans le sang est liée à la phase du cycle. Au début du cycle, jusqu'au 4ème jour, ses volumes sont minimes, ce qui peut sembler une norme réduite. Au milieu du cycle, juste avant l'ovulation, l'estradiol augmente considérablement. La date approximative du test sanguin doit être discutée avec votre médecin..

La procédure standard est attribuée le 4ème ou 6ème jour du cycle, la deuxième analyse est réalisée le 21-23ème jour pour comparer les indicateurs.

Ci-dessous, un tableau du taux d'hormones dans différentes phases pour les femmes de 14 à 55 ans.

journéePhaseLa quantité d'estradiol dans le sang (pg / ml)
1-14Folliculaire57-227
14-16Ovulation127-427
16-30Lutéal77-227

Deuxièmement, l'analyse de l'hormone estradiol nécessite une certaine préparation pour obtenir les résultats les plus précis..

Rien de compliqué, il vous suffit de suivre les règles indiquées ci-dessous:

  • quelques jours avant la procédure, essayez de minimiser ou d'exclure du menu les gras, la farine, les viandes fumées et l'alcool;
  • il est nécessaire de prendre l'analyse le matin, à jeun, vous ne pouvez boire qu'une petite quantité d'eau ou de thé faiblement infusé non sucré;
  • vous ne pouvez pas mesurer la quantité de l'hormone immédiatement après les radiographies ou les procédures rectales;
  • vous devez vous détendre et ne pas vous inquiéter.

Herbes pour le traitement

Certaines plantes contiennent également des hormones nécessaires à la gent féminine. Les herboristes vous conseillent de faire attention aux herbes qui augmentent les œstrogènes si vous avez un problème. Les femmes devraient introduire dans leur régime des boissons basées sur:

  • sauge;
  • tilleul;
  • camomille;
  • racine de réglisse.

Bien sûr, ce «traitement» doit être abordé avec sagesse, car les herbes, bien qu'elles agissent plus doucement, ne sont pas toujours sûres.

Alors, quelles conclusions peut-on tirer? Tout déséquilibre hormonal dans le corps est une pathologie, et une condition dans laquelle les femmes ont un faible taux d'œstrogène ne fera pas exception. Les symptômes de ce trouble peuvent apparaître à tout âge. Sans thérapie adéquate, le développement de diverses complications et conséquences est possible - de la détérioration de l'apparence à l'infertilité. Par conséquent, si des signes suspects apparaissent, vous devez consulter un médecin dès que possible..

Tableau des âges: taux d'estradiol chez la femme

Les niveaux d'estradiol fluctuent tout au long de la vie. À la naissance, cette hormone est pratiquement absente du corps de la fille. À l'âge de 4 ans, il apparaît, mais il ne peut toujours pas influencer pleinement le corps. La manifestation la plus vivante de son activité est à l'âge de 14 ans, la puberté, lorsque les signes extérieurs d'une femme sont déjà perceptibles. Le prochain tournant est l'apparition de la vieillesse, lorsque le niveau de l'hormone baisse fortement. Avant la ménopause, de nombreuses femmes remarquent des changements dans leur silhouette, elle devient plus dense, la peau devient plus molle et des rides apparaissent. L'ambiance change constamment, et pas pour le mieux. Pendant la ménopause, l'hormone active est présente dans le corps de manière insignifiante, ce qui affecte principalement l'activité sexuelle.

Par conséquent, il est important de comprendre à quel âge le taux d'estradiol dans le sang est considéré comme normal..

ÂgeEstradiol (pg / ml)
De la naissance à 6 ans0-22
6-14 ans22-57
14 à 55 ans57-227
55 et plus19-85

Caractéristiques fonctionnelles

Le taux d'estradiol chez la femme change en fonction du développement du follicule et de la période postovulatoire. L'estradiol est interdépendant des hormones de l'hypophyse antérieure.

L'estradiol dans la première phase du cycle est au niveau minimum et son augmentation maximale se produit dans la période lutéale (médiane). Les taux sériques d'estradiol augmentent de moins de 50 pg / ml dans la phase folliculaire précoce à 200-500 pg / ml au milieu du cycle lorsque l'estradiol est à son maximum.

Si l'ovule n'est pas fécondé, le corps jaune des menstruations se forme, qui continue à produire de l'estradiol pendant 9 jours supplémentaires. Puis il régresse et meurt. L'estradiol tombe à un niveau minimum et la menstruation se produit.

Lorsque l'estradiol est élevé dans la phase postovulatoire, cela indique une grossesse. L'hormone prépare la muqueuse de l'utérus pour l'implantation d'un ovule. Après 12 semaines de grossesse, la fonction de production d'estradiol passe au placenta. La limite de la norme est surestimée pendant la grossesse et revient au niveau pré-enceinte dans la semaine suivant l'accouchement.

L'estradiol affecte également:

  • facteurs de coagulation sanguine;
  • la force des os du squelette;
  • force du muscle cardiaque;
  • équilibre lipidique;
  • rythme circadien normal.

Après 40 ans, les femmes subissent une diminution des taux d'estradiol avant la ménopause. Pendant la ménopause, le taux d'estradiol est de 19,7 à 82 pg / ml. Cela conduit à l'extinction de la fonction de reproduction et au développement de l'ostéoporose..

Raisons d'une diminution des taux d'hormones

Les troubles hormonaux sont causés non seulement par des maladies graves, mais également par un mode de vie inapproprié ou la prise de médicaments inappropriés.

Un faible taux d'estradiol affecte immédiatement l'apparence de la femme: la peau devient sèche, une desquamation inhabituelle apparaît, les cheveux tombent, les ongles semblent désordonnés, se cassent, un excès de végétation sur le corps peut apparaître. Le symptôme le plus caractéristique est un retard ou une absence totale de menstruation.

Les raisons des violations peuvent être les suivantes:

  • mode de vie malsain: tabagisme, alcool, qui ont tendance à perturber l'équilibre des hormones;
  • régimes stricts faibles en gras, en protéines ou mode de vie végétarien avec un manque de produits d'origine animale;
  • surmenage chronique;
  • activité physique excessivement intense;
  • maladies de la glande pituitaire;
  • néoplasmes dans les ovaires ou d'autres organes du petit bassin;
  • maladies vénériennes;
  • troubles de la production d'hormones par les glandes surrénales et la glande thyroïde;
  • infections bactériennes sévères.

Lorsque les premiers signes de violations possibles apparaissent, vous devez contacter votre gynécologue ou votre endocrinologue.

Une identification précise de la cause aidera à se débarrasser rapidement des manifestations négatives du déséquilibre hormonal.

Effets des œstrogènes

  • Formation des organes génitaux féminins
  • Croissance du tissu musculaire de l'utérus et de l'endomètre
  • Croissance des alvéoles et des canaux des glandes mammaires
  • Renforcer la formation de vaisseaux sanguins dans l'utérus
  • Rétention d'eau et de sodium dans l'organisme
  • Baisser le cholestérol
  • Augmentation de la coagulation sanguine

L'analyse doit être prise le matin (de 8 à 11), à jeun. La veille, il est conseillé d'éviter les excès alimentaires et les activités physiques intenses. S'il n'y a pas d'instructions spéciales, il est préférable de choisir entre 2 et 4 jours du cycle menstruel pour le prélèvement sanguin..
Vous ne devez pas vous attribuer cette analyse par vous-même. Un large éventail de valeurs normales ne vous permettra pas d'évaluer correctement les résultats, ce qui entraînera des angoisses et des inquiétudes inutiles. Seul le médecin traitant peut évaluer l'image du fond hormonal.

L'une des raisons courantes du développement d'un manque d'œstrogènes chez la femme est le stress émotionnel (stress), le déficit de sommeil, les troubles dépressifs (alors qu'un manque d'œstrogène provoque une nouvelle aggravation de la dépression), un effort physique excessif ou une sédentarité (manque d'activité physique), un régime.

En outre, un faible niveau d'oestrogène peut être observé après des blessures graves, des pathologies infectieuses, un épuisement, dans le contexte de carences en vitamines, pendant la période d'acclimatation après un changement de lieu de résidence.

Dans de tels cas, la normalisation de la carence en œstrogènes se produit après la restauration d'un sommeil et d'un repos normaux, d'une nutrition adéquate et d'une activité physique. Si nécessaire, des multivitamines et des remèdes à base de plantes sont prescrits pour augmenter le niveau d'oestrogène.

Cependant, il faut comprendre qu'un manque d'œstrogènes peut également être observé dans les maladies graves nécessitant un traitement complexe, par conséquent, si des symptômes de déséquilibre hormonal apparaissent, vous devez contacter un gynécologue-endocrinologue..

Il est strictement interdit de prescrire indépendamment des médicaments pour augmenter les œstrogènes chez la femme ou pour traiter avec la médecine traditionnelle..

Les symptômes d'un manque d'oestrogène chez les femmes peuvent également être observés dans le contexte:

  • maladies du système hypothalamo-hypophysaire;
  • violations de la fonction hormonale des ovaires;
  • lésion ovarienne bénigne ou maligne;
  • syndrome des ovaires polykystiques;
  • conditions hyperandrogènes;
  • syndrome adrénogénital;
  • troubles génétiques accompagnés de faibles niveaux d'oestrogène chez les femmes;
  • déséquilibre hormonal post-partum;
  • effectuer une radiothérapie ou une chimiothérapie.

Le niveau d'œstrogène (estradiol) chez la femme dépend de l'âge et de la phase du cycle menstruel. La mesure des indicateurs est effectuée en pmol / l.

  • Chez les filles de la première année de vie, les taux d'œstrogènes sont inférieurs à cent cinquante-cinq pmol / l.
  • Chez les patients âgés de un à cinq ans - jusqu'à quatre-vingt dix huit pmol / l.
  • De cinq à dix ans - jusqu'à cent trente-huit;
  • De dix à quatorze ans - moins de 355 pmol / l.
  • Et de quatorze à dix-huit ans - moins de 953 pmol / l.
  • Chez les femmes de plus de 18 ans, les taux d'œstrogènes sont largement déterminés par la phase du cycle menstruel..
  • Dans la phase folliculaire, les taux d'œstrogènes varient de soixante-huit à 1269 pmol / l.
  • Dans la salle ovulatoire - de cent trente et un à 1655.
  • Phase lutéale - de quatre-vingt-onze à huit cent soixante et un pmol / l.
  • Pendant la ménopause, les taux d'œstrogènes sont inférieurs à soixante-treize.

Il est nécessaire de comprendre que l'automédication peut être dangereuse pour la santé, par conséquent, un médecin doit prescrire des mesures pour augmenter le niveau d'œstrogène. L'auto-sélection des médicaments est inacceptable.

Avec une légère violation du fond hormonal, non associé à des kystes ou des néoplasmes malins des ovaires. En outre, des dommages au système hypothalamo-hypophysaire, etc. une normalisation du régime et du mode de vie peut être prescrite.

Il est nécessaire de manger une quantité suffisante d'aliments protéinés (viande bouillie, produits laitiers). Et augmentez également votre consommation d'herbes fraîches, de fruits et de légumes. Il est bon de réduire l'utilisation des féculents, des bonbons, des sodas et de l'alcool.

Il est également recommandé d'arrêter de fumer.

Les aliments qui augmentent les œstrogènes comprennent les légumineuses, le chou, les pommes, les figues, les grenades, etc..

Utilisation efficace d'huile de lin, de soja ou de sésame, décoctions d'origan, de tilleul, de sauge, de menthe.

Il est également recommandé d'augmenter votre consommation de poisson gras ou de prendre des suppléments contenant des oméga-3®.

Pour normaliser le fond hormonal, l'acide folique®, les vitamines B, la vitamine A, E, la biotine®, le sélénium®, le zinc®, etc. sont également efficaces..

Des sédatifs peuvent être prescrits si indiqué..

De plus, il est recommandé de normaliser l'activité physique, de se reposer davantage, d'éviter le stress et la surcharge physique.

Qu'est-ce que cela signifie si l'hormone est élevée

Un taux d'estradiol élevé n'est normal que si la fille est enceinte. Dans tous les autres cas, il doit être considéré comme un état pathologique..

Si l'estradiol est élevé, une femme remarque que la peau est devenue plus grasse, les pores se sont dilatés et l'acné commence à apparaître, le poids corporel augmente sans raison, l'appétit augmente, des échecs de menstruation sont observés, la fatigue augmente et des poches sont constatées. Indigestion, irritabilité, insomnie peuvent apparaître.

Cela peut être causé par une violation de la fonction des ovaires eux-mêmes - le follicule n'est pas détruit et le corps ne sait pas comment y réagir. En conséquence, les niveaux d'autres hormones peuvent augmenter..

  • problèmes de production d'hormones thyroïdiennes;
  • l'abus d'alcool;
  • maladies des organes génitaux et urinaires;
  • dysfonctionnement de la glande pituitaire.

La cirrhose hépatique est une cause fréquente d'augmentation anormale des taux d'estradiol. C'est dans cet organe que les hormones sont détruites. Les tout premiers problèmes qui en résultent entraînent une accumulation de substances actives en excès..

Fonctions et synthèse

Fonctions de l'estradiol dans le corps féminin:

  • stimule la croissance des tissus génitaux;
  • forme un certain nombre de caractéristiques sexuelles secondaires féminines;
  • régule la fonction menstruelle;
  • forme du tissu adipeux sous-cutané, en le répartissant selon le type féminin;
  • régule la grossesse et l'allaitement;
  • détermine les caractéristiques psychophysiologiques du comportement sexuel féminin.

En outre, l'hormone active la croissance osseuse, le métabolisme de l'oxygène dans les tissus, affecte le taux de cholestérol, provoque une rétention de liquide et de sodium dans le corps.


Les taux d'hormones varient en fonction de l'âge, de la phase du cycle, de l'heure de la journée, de la présence ou de l'absence de grossesse

Les œstrogènes se trouvent également dans le corps masculin. Chez les hommes, de petites quantités d'estradiol sont produites par les glandes surrénales, les testicules et les cellules des tissus périphériques lors de la conversion des androgènes..

Chez la femme, l'hormone est principalement produite dans les ovaires, dans la membrane du follicule en cours de maturation. Une petite quantité de l'hormone est également synthétisée dans le cortex surrénalien et dans les cellules du tissu adipeux. Le précurseur de l'estradiol est le cholestérol, et la testostérone et l'androstènedione sont des produits intermédiaires de la biosynthèse. La testostérone est partiellement convertie en estradiol par l'enzyme aromatase. Le rapport de l'estradiol à la testostérone est essentiel pour la manifestation de ses effets, de plus, ce rapport régule, selon le principe de rétroaction, la synthèse des substances hormonalement actives de l'hypophyse.

Le contrôle et l'activation de la synthèse de l'estradiol sont effectués par les hormones tropiques (lutéinisantes et folliculo-stimulantes) et la prolactine, et pendant la grossesse - par la gonadotrophine chorionique. L'estradiol circule dans la circulation systémique avec la globuline liant les hormones sexuelles, pénètre dans tous les organes et tissus, est métabolisé par le foie.

Indicateurs pendant la grossesse

Dans le corps d'une femme enceinte, l'estradiol interagit directement avec la progestérone, qui est responsable du cours normal de la formation et du développement du fœtus. A ce moment, ces deux hormones commencent à être produites par le placenta et leur nombre augmente constamment..

Pendant la grossesse, les taux d'estradiol peuvent atteindre un record de 27 000 pg / ml, mais cela s'applique aux dernières semaines. Un tableau spécial a été développé avec la norme de l'hormone pour chaque période.

Une semaineIndice d'estradiol
1-2210-400
3-4380-680
5-61680-1480
7-81380-1750
9-101650-2290
11-122280-3120
13-142760-6580
15-165020-6580
17-184560-7740
19-207440-9620
21-228260-11460
23-2410570-13650
25-2610890-14090
27-2811630-14490
29-3011120-16220
31-3212170-15960
33-3413930-18550
35-3615320-21160
37-3815080-22850

Ce sont les fluctuations de l'estradiol qui sont responsables des changements d'humeur des femmes enceintes, de l'augmentation de l'appétit et de l'absence de menstruation. Étant donné que cette condition est normale pour le corps, une forte diminution de l'hormone après la naissance d'un enfant se traduit par une dépression post-partum.

Pourquoi un faible taux d'estradiol a été identifié, comment l'augmenter naturellement

Fonctions de la matière

L'hormone estradiol est un élément important du système reproducteur. Cette substance a un effet significatif sur le fond émotionnel et la santé physique d'une femme. L'élément a un effet bénéfique sur le corps de la femme:

  1. Normalise les paramètres de coagulation sanguine;
  2. Aide à contrôler les niveaux de cholestérol;
  3. Affecte favorablement le fond psycho-émotionnel;
  4. Fournit le plein développement des organes génitaux secondaires;
  5. Améliore le développement et la nutrition des os;
  6. Soutient l'équilibre de l'eau.

Sous l'influence de l'estradiol, se développe une silhouette féminine caractérisée par une taille fine, des hanches prononcées et de beaux seins. De plus, l'estradiol affecte les caractéristiques suivantes du corps:

  • Assure la maturation normale du follicule dans les ovaires;
  • Donne à la voix douceur et sonorité;
  • Active la croissance des cheveux sous les aisselles et les poils pubiens;
  • Donne à l'utérus une structure lâche - cela garantit une fixation réussie de l'ovule et le début de la grossesse;
  • Améliore la libido.

En vieillissant, la production d'estradiol diminue considérablement. Cela provoque des conséquences négatives sur le travail du cœur et des vaisseaux sanguins et affecte négativement l'apparence des cheveux et des ongles..
Grâce à l'estradiol, des substances spéciales se manifestent - des neutrotransmetteurs. Ils ont un effet bénéfique sur le fonctionnement du corps féminin, réduisant la sensibilité au stress. Il aide à éliminer l'irritabilité..

Normes d'estradiol

Le contenu de l'hormone fluctue à différents jours du mois et même à l'heure de la journée. Des recherches menées par des scientifiques ont montré que la quantité maximale d'estradiol est diagnostiquée entre 15 et 18 heures et la minimum entre 22 et 24 heures. Il convient de garder à l'esprit que les paramètres de la substance dépendent de la phase du cycle. En l'absence de grossesse, les taux d'estradiol suivants sont observés:

  1. Phase folliculaire - survient aux jours 1-14 du cycle et est caractérisée par une teneur en estradiol de 68 à 1269 pmol / l;
  2. Phase d'ovulation - elle est caractérisée par les paramètres de l'estradiol 131-1655 pmol / l;
  3. Phase lutéale - commence le 14-28ème jour du cycle et est caractérisée par un niveau d'élément de 91-861 pmol / l.

Avec le début de la ménopause, le volume d'estradiol diminue et se situe à environ 50 pk / ml. De plus, les normes du paramètre dépendent de la catégorie d'âge:

  • De la naissance à un an - 0;
  • À 2-3 ans - 0-22;
  • 4-6 ans - 22;
  • 7-14 ans - 22-30;
  • 14-55 ans - 57-480;
  • Après 55 ans - 18-85.

Lors du port d'un enfant, les paramètres de l'élément hormonal dépendent du trimestre:

  1. 1 - 210 à 6300 pk / ml;
  2. 2 - 800-19000 pk / ml;
  3. 3 - 11800-37000 vc / ml.

Indications pour la détermination de l'estradiol

Une analyse de l'hormone estradiol est nécessaire pour de tels écarts:

  • Infertilité;
  • Fragilité des os;
  • Manque d'ovulation;
  • Déséquilibre hormonal qui provoque une perturbation du cycle;
  • Maladie des ovaires polykystiques;
  • Saignement de l'utérus qui n'a aucun lien avec la menstruation;
  • Problèmes dans le travail de la glande pituitaire;
  • Manifestations sévères du syndrome prémenstruel;
  • Croissances tumorales dans les glandes surrénales;
  • Dysfonctionnement des glandes sexuelles;
  • Néoplasmes ovariens;
  • Étape préparatoire à la FIV.

Image clinique

Il n'y a pas de symptômes spécifiques qui indiqueraient une élévation de l'estradiol dans le sang. Tous peuvent accompagner divers processus pathologiques..

Les femmes avec des niveaux élevés de l'hormone ont:

  • fatigue chronique,
  • gain de poids net,
  • peau sèche,
  • chute de cheveux,
  • membres froids,
  • irritabilité,
  • acné,
  • douleur dans les glandes mammaires,
  • transpiration excessive,
  • cycle irrégulier,
  • gonflement du visage et des membres,
  • perturbation du tube digestif.

Caractéristiques de l'étude

Pour obtenir des données précises, du sang est prélevé pour évaluer le niveau d'estradiol pendant 4 à 6 jours du cycle. La deuxième étude est réalisée les jours 20-21.

Pour obtenir des résultats précis, vous devez suivre un certain nombre de directives:

  1. Il est important d'exclure la suralimentation 2-3 jours avant la procédure;
  2. Pendant la journée, vous devez réduire le stress physique et intellectuel;
  3. Abandonnez les rapports sexuels par jour;
  4. Évitez de fumer et de consommer de l'alcool par jour.

En cas d'utilisation de médicaments, assurez-vous d'informer le spécialiste qui a recommandé la procédure. Dans certaines situations, les médicaments doivent être temporairement annulés, car ils peuvent fausser les données obtenues..

Vous devez manger au plus tard 12 heures avant l'étude. Le sang doit être donné exclusivement à jeun. Il est préférable de le faire entre 8h et 11h. Pour l'étude, le sang doit être prélevé dans la veine cubitale dans un volume de 5 à 10 ml.


Il faut 3 à 7 jours pour attendre les résultats de l'étude. En cas d'urgence, le résultat sera obtenu dans les 5 heures suivant le don de sang.

Comment faire un don de sang pour l'oestrogène?

L'analyse doit être prise le matin (de 8 à 11), à jeun. La veille, il est conseillé d'éviter les excès alimentaires et les activités physiques intenses. S'il n'y a pas d'instructions spéciales, il est préférable de choisir entre 2 et 4 jours du cycle menstruel pour le prélèvement sanguin..

Vous ne devez pas vous attribuer cette analyse par vous-même. Un large éventail de valeurs normales ne vous permettra pas d'évaluer correctement les résultats, ce qui entraînera des angoisses et des inquiétudes inutiles. Seul le médecin traitant peut évaluer l'image du fond hormonal.

Yevtushenko Anna Alexandrovna obstétricienne-gynécologue

Raisons de la diminution de l'indicateur

Plusieurs facteurs conduisent à une diminution de ce paramètre. Pour normaliser le fond hormonal, il est impératif d'établir les raisons de sa violation..

Un stress sérieux

Dans un état de stress sévère, une perturbation hormonale est observée. Dans cette situation, les ovaires cessent de produire des œstrogènes, ce qui provoque la disparition des menstruations et une diminution des fonctions de reproduction..

Dans une telle situation, aucune thérapie particulière n'est requise. Après la restauration de l'état psychologique, le fonctionnement des ovaires est normalisé..

Trop peu de poids

La perte de poids soudaine, qui est généralement observée dans le contexte d'un régime strict, affecte négativement tous les organes et systèmes. À la suite de ces processus, la glande pituitaire cesse de produire les gonadotrophines nécessaires. Cela provoque une diminution de la synthèse des hormones sexuelles..

De plus, une diminution de l'estradiol est associée à une diminution de la graisse corporelle, car une petite quantité de cette substance y est produite. En conséquence, la menstruation s'arrête, l'état de santé est perturbé. Cet effet est observé avec la perte de littéralement de 10 à 15% de tissu adipeux..

Pour faire face au problème, vous devez restaurer un poids corporel normal. Dans certaines situations, cela nécessite de contacter une diététiste. Vous devrez peut-être également consulter un psychothérapeute.

Climax

À ce moment, la fonction de reproduction s'estompe. Cela se produit entre 45 et 55 ans. Avec l'avènement de la ménopause, la taille des ovaires diminue, les récepteurs des hormones disparaissent. À la suite de ces processus, la production de tous les stéroïdes, y compris les œstrogènes, diminue..

Problèmes ovariens

La déplétion et la résistance des ovaires entraînent une diminution du volume des hormones sexuelles. En cas de résistance, les ovaires se forment normalement et contiennent des follicules. Cependant, ils ne répondent pas aux influences hormonales du cerveau..

La raison en est peut-être des anomalies congénitales, des pathologies auto-immunes, une exposition aux rayonnements des organes pelviens. En conséquence, la menstruation s'arrête progressivement et l'infertilité se développe. Dans ce cas, la valeur de l'estradiol diminue considérablement.

L'émaciation ovarienne est une condition similaire. Cependant, dans une telle situation, les follicules sont absents ou présents en petit nombre. En plus de perturber le cycle, des bouffées de chaleur et d'autres manifestations de la ménopause se produisent. Les deux syndromes surviennent avant l'âge de 35 à 38 ans et constituent un gros problème.

Hypopituitarisme

Ce terme est compris comme une violation du fonctionnement de la glande pituitaire. Il peut être complet ou partiel. La cause de cette condition est des lésions cérébrales causées par des formations tumorales, des infections, des radiations.

Avec une perturbation complète de la glande pituitaire, des manifestations complexes se produisent - faiblesse générale, épuisement, lésions osseuses, évanouissements et même coma. Si l'anomalie est partielle, certains organes sont touchés, dont les glandes sexuelles.

Dans ce cas, le volume d'hormones diminue et l'estradiol ne fait pas exception. Les règles d'une femme s'arrêtent, ses seins diminuent, les poils pubiens et aisselles tombent. Pour faire face au trouble, une thérapie de substitution est sélectionnée.

Anomalies génétiques

Avec le mauvais groupement de chromosomes, toutes sortes de syndromes sont observées. L'un d'eux est le syndrome de Shereshevsky-Turner. Elle se caractérise par un gonflement des membres, la présence de plis ptérygoïdes sur le cou.

Cela vous permet de diagnostiquer l'anomalie à l'hôpital. Par la suite, les filles ont une petite taille, des troubles de la structure des oreilles et du palais, un développement insuffisant des organes génitaux.

La seule option de traitement pour le trouble est un traitement de substitution avec des médicaments contenant des œstrogènes. Ils donnent à la silhouette une forme féminine, provoquent des saignements cycliques et normalisent la qualité de vie..

Hyperprolactinémie

La prolactine, qui est une hormone hypophysaire, inhibe la synthèse des hormones sexuelles. Une quantité excessive de cet élément affecte négativement les fonctions reproductives du corps féminin.

Une cause fréquente de problèmes est une tumeur de l'hypophyse appelée prolactinome. Avec son développement, des manifestations typiques apparaissent. Ceux-ci incluent des irrégularités dans le cycle, la production de lait du sein en dehors de la lactation, l'acné, les poils du visage. Parfois, la pathologie provoque l'infertilité.

Utilisation de médicaments

Il existe de nombreux médicaments qui réduisent les niveaux d'estradiol. Habituellement, les médicaments pour effectuer la chimiothérapie, la nandrolone, la dexaméthasone ont cet effet. Le danazol, la pravastatine et d'autres médicaments entraînent également des problèmes similaires..

Raisons de l'augmentation de l'estradiol

Il existe de nombreux facteurs qui entraînent une augmentation de la teneur en cette hormone dans le sang. Pour ajuster le fond hormonal, vous devez établir un facteur provoquant.

Obésité

Il convient de garder à l'esprit que le tissu adipeux est une sorte d'organe endocrinien. Dans celui-ci, des transformations complexes d'androgènes en œstrogènes sont effectuées. Si la couche devient trop grande, ce processus est interrompu..

En conséquence, le volume d'estradiol dans le sang augmente. Ce processus s'accompagne souvent de la disparition de l'ovulation et d'une diminution des fonctions reproductives..

L'obésité est également une menace après la ménopause. Trop d'oestrogène peut réduire les symptômes de la ménopause en aidant à gérer la sécheresse vaginale excessive, les bouffées de chaleur et d'autres symptômes. Cependant, la violation provoque une menace excessive de prolifération de l'endomètre, des formations tumorales, de l'utérus et des ovaires.

Hyperandrogénie

Ce terme fait référence à une augmentation du niveau d'androgènes dans le corps. Ce sont des précurseurs d'œstrogènes. Par conséquent, une quantité excessive de ces substances provoque une augmentation de la teneur en hormones féminines.

D'un point de vue clinique, l'hyperandrogénie présente des symptômes différents. Dans les cas simples, les gens ont des problèmes de peau - séborrhée, acné. La calvitie et la croissance excessive des poils du visage sont également observées.

Un degré complexe de pathologie provoque l'arrêt des menstruations, une altération des fonctions de reproduction. La figure féminine change selon le type masculin.

Le trouble le plus courant associé à une augmentation du taux d'hormones mâles chez les femmes est la maladie des ovaires polykystiques. En médecine, on parle de syndrome de Stein-Leventhal..

La base de la violation est une déviation du fonctionnement de la glande pituitaire et de l'hypothalamus, qui provoque la production active d'androgènes dans les ovaires. En outre, les facteurs de provocation comprennent l'obésité, les maladies thyroïdiennes, l'augmentation des taux d'insuline dans le sang..

Le traitement du syndrome est choisi en tenant compte des plans reproductifs de la femme. Si une grossesse est prévue, le clomifène est prescrit. Dans d'autres situations, les contraceptifs combinés sont recommandés, qui contiennent une petite quantité d'oestrogène et ont des propriétés antiandrogéniques..

Tumeurs produisant des hormones

Il existe des tumeurs dans les ovaires qui provoquent la synthèse active des hormones féminines. Chez les filles avec ce diagnostic, la puberté commence à l'avance. À l'âge moyen, des saignements utérins sont observés. Des problèmes avec le cycle menstruel sont également possibles..

Avec le début de la ménopause, des taches sont observées, qui ont des degrés d'intensité variables. De plus, l'état de la peau ne correspond pas à la catégorie d'âge - elle est plus élastique.

Tous ces processus provoquent une augmentation de la teneur en œstrogènes dans le corps. Si, avec de tels signes, un néoplasme est détecté, il doit être retiré et envoyé pour histologie. La thérapie est prescrite en tenant compte du type de tumeur - elle peut être bénigne ou maligne.

Formations productrices de HCG

Un facteur commun qui provoque des déséquilibres hormonaux est la dérive kystique. Le carcinome chorionique peut également en être la cause. Ces troubles apparaissent avec l'introduction incontrôlée de villosités choriales dans l'utérus. Ils poussent dans l'organe. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, des métastases surviennent et affectent d'autres organes..


La cause du problème est l'ensemble anormal de chromosomes lors de la fécondation. La formation de tumeurs produit activement de l'hCG, ce qui entraîne une augmentation de la teneur en progestérone et en œstrogènes.

Pour poser un diagnostic correct, le médecin effectue une échographie et prescrit une analyse pour déterminer le niveau de hCG. Selon la gravité de la pathologie, une observation ou une chimiothérapie peut être prescrite.

Utilisation de médicaments

Parfois, une augmentation du taux d'estradiol est observée dans le contexte de l'utilisation de certains médicaments. Les facteurs provoquants sont les anabolisants, les œstrogènes, le kétoconazole. Le clomifène, la cimétidine et d'autres substances sont également à l'origine de problèmes..

Lésions hépatiques complexes

La conversion des hormones sexuelles est terminée dans le foie. C'est dans cet organe qu'ils sont métabolisés et quittent le corps. Avec le développement de la cirrhose et d'autres troubles accompagnés d'une insuffisance hépatique, la teneur en œstrogènes augmente.

Traitement des troubles hormonaux pendant la ménopause

Il serait faux d'associer le début de la ménopause à une maladie, mais dans certains cas, les hormones pendant la ménopause subissent des fluctuations quantitatives si importantes que l'état de la femme s'aggrave dans ce contexte. Dans de tels cas, on ne peut pas se passer de l'utilisation de médicaments spéciaux qui aident à atténuer les effets du déséquilibre hormonal. Dans ce cas, le traitement peut être effectué à la fois à l'aide d'hormones artificielles et à l'aide d'analogues végétaux d'œstrogènes..

Traitement phytoestrogène

Si les symptômes de la ménopause ne constituent pas une menace prononcée pour la santé d'une femme, il est préférable de commencer le traitement par la prise de médicaments à base de phytoestrogènes. Ces fonds contiennent dans leur composition des substances dont la composition et l'action sont proches des hormones produites par les ovaires. L'avantage de cette option de traitement est l'élimination délicate du manque d'estradiol chez la femme et l'absence de conséquences désagréables. Et l'inconvénient est la nécessité d'une utilisation à long terme, ce qui n'est pas toujours possible.Par exemple, un tel retard dans les saignements utérins dysfonctionnels peut être dangereux. Les plus populaires parmi les femmes ménopausées étaient: Klimadinon, Tsi-Klim, Mensa, Menopace, Estrovel, Remens, Klimaktoplan.

Traitement hormonal synthétique

Dans les cas où l'état de la femme est considérablement aggravé et s'accompagne, par exemple, de saignements utérins pendant la ménopause, de pathologies cardiovasculaires sévères, de bouffées de chaleur excessivement intenses et fréquentes, le recours à un traitement hormonal substitutif est inévitable. Le plus préféré est de prendre des médicaments à faible dose dans lesquels la quantité d'oestrogène ne dépasse pas 35 ug. Ces médicaments sont beaucoup moins susceptibles de provoquer des effets secondaires. Cependant, il convient de rappeler que la prise d'hormones pendant la ménopause pendant une longue période (plus de 2-3 ans) est dangereuse, car avec une utilisation prolongée, le risque de développer des conséquences indésirables augmente considérablement. Souvent, l'utilisation du THS est associée au début de processus oncologiques.