Principal

Goitre

Qu'est-ce qui cause une diminution des niveaux de FSH sous la normale et que faire?

Par Gulnara Cleveland Mis à jour le 15 janvier 2019 Q&R No comments

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone importante dans le corps féminin. Son taux dépend de l'âge, du poids de la patiente, de la régularité de sa vie sexuelle. La plage standard de FSH est de 1,5 à 11,2 mMU / ml. Une faible FSH chez la femme affecte négativement la nature du cycle menstruel, le début de l'ovulation, la concentration d'androgènes et d'œstrogènes. La condition est corrigée par un gynécologue-endocrinologue.

Causes de la faible FSH chez les femmes

Une diminution de la concentration d'hormone folliculo-stimulante dans le sang d'une femme est facilitée par:

  1. Allaitement et grossesse. Les conditions sont accompagnées d'une production accrue de prolactine. Cette hormone est nécessaire pour un allaitement complet, mais elle réduit considérablement la concentration de FSH..
  2. Maladies inflammatoires et néoplasiques des ovaires (polykystique, ovariite, néoplasmes malins).
  3. Régimes épuisants, nutrition de mauvaise qualité, anorexie.
  4. Trouble de la glande pituitaire (nanisme, insuffisance hypophysaire).
  5. Processus tumoraux du cortex surrénalien (le phénomène provoque un déséquilibre hormonal persistant).
  6. Le syndrome de Sheehan (caractérisé par une destruction partielle des cellules hypophysaires, se développe dans la période suivant l'accouchement).
  7. Syndrome de Kalman (une maladie génétique qui se manifeste par une absence ou une puberté partielle).
  8. Hémochromatose (caractérisée par de graves troubles métaboliques dans lesquels le fer se dépose à l'intérieur des tissus et des organes). La maladie peut être héréditaire.

Important: Si la FSH est abaissée, vous devriez commencer à rechercher la cause en examinant les médicaments que vous prenez. Les hormones surrénales (prednisolone, cortisol), les contraceptifs oraux, les anticonvulsivants réduisent le volume de l'hormone folliculo-stimulante.

Les stéroïdes anabolisants réduisent également les niveaux de FSH, de sorte que les déséquilibres hormonaux chez les femmes sont associés au sport professionnel..

D'autres raisons sont des interventions chirurgicales antérieures sur la glande pituitaire et les organes du système reproducteur. Hypothermie, vie sexuelle irrégulière ou, au contraire, changement fréquent de partenaire - une condition défavorable à l'état d'équilibre hormonal. Un traumatisme cranio-cérébral reporté, des lésions de la cavité abdominale et du petit bassin excluent la possibilité de leur plein fonctionnement.

Symptômes d'une faible FSH chez les femmes

Les manifestations cliniques suivantes indiquent un manque de FSH dans le corps féminin:

  • Il y a une violation du cycle menstruel, il y a souvent un arrêt complet des menstruations (la condition n'est pas associée au début de la ménopause).
  • Endométriose, se manifestant par des douleurs dans la région suprapubienne et le dos lombo-sacré. D'autres symptômes de la maladie sont l'inconfort pendant l'intimité, la fièvre, l'infertilité, les saignements utérins.
  • Interruption volontaire de grossesse (fausse couche).
  • Diminution ou absence de libido.
  • Naissance tardive ou prématurée de la puberté.

Un large éventail de maladies connues se manifeste par les symptômes énumérés. Par conséquent, pour un diagnostic sans erreur, le patient est référé pour un examen complet..

Diagnostique

L'étude comprend la mise en œuvre de méthodes de laboratoire et de matériel.

Au départ, il est important d'établir la concentration de l'hormone folliculo-stimulante. Sans effectuer de diagnostics de laboratoire, il est impossible de déterminer que le FG est inférieur à la normale ou y correspond. Le patient devra donner du sang d'une veine (5 ml suffisent).

Conseil: pour obtenir un résultat de test précis, vous devez arrêter de prendre des médicaments hormonaux 3 jours avant de passer le test.

L'alcool est contre-indiqué la veille. Le sang est donné à jeun - il n'est pas recommandé de manger, de fumer, de boire de l'eau, du café, de prendre des médicaments.

Le résultat de l'étude est interprété par le gynécologue. Pour comprendre ce que signifie un faible niveau de FSH chez un certain patient, elle est référée pour d'autres types de diagnostic.

  • Ultrason. Une option d'enquête informative et accessible. La méthode vous permet d'identifier les processus inflammatoires, tumoraux et dégénératifs qui se déroulent à l'intérieur des ovaires.
  • L'IRM et la tomodensitométrie visent à identifier les troubles de l'hypophyse, car lors d'un examen externe du patient, il est impossible d'établir des problèmes de même nature.
  • Analyse sanguine biochimique et clinique, analyse d'urine. Révèle la leucocytose, augmentation de l'ESR, diminution des taux d'hémoglobine.

Sur la base des réponses des études énumérées, le médecin décide comment augmenter la FSH chez un patient particulier. Par conséquent, sans connaître les résultats du diagnostic, il est impossible d'administrer des médicaments et de prendre des mesures thérapeutiques..

Traitement

Attention: si une concentration réduite de FSH est confirmée, le traitement implique l'utilisation d'agents hormonaux.

Le gynécologue prescrit la biotine, la bromcriptine, le tamifène, la metformine. Le but du rendez-vous est de restaurer le cycle menstruel, de réduire le volume de prolactine. La particularité des médicaments est qu'ils n'affectent pas les autres hormones produites par l'hypophyse.

Les médicaments énumérés aident à réduire la concentration de prolactine 2 heures après leur prise. Les effets secondaires possibles sont des muqueuses sèches, des problèmes digestifs, une vision trouble, des étourdissements, une faiblesse. Ces médicaments entraînent une diminution des niveaux de pression artérielle - une surveillance régulière de ces indicateurs est nécessaire.

Tamifen favorise les pertes vaginales, les démangeaisons génitales, l'hyperplasie de l'endomètre.

Si la relation entre un déficit en FSH et un dysfonctionnement du cortex surrénalien est établie, l'administration d'hydrocortisone est prescrite. Effets secondaires - gain de poids, transpiration accrue, crise hypertensive, fatigue.

Les examens des gynécologues indiquent la nécessité de prendre en compte le fait que l'hydrocortisone augmente la dégradation des protéines et provoque une rétention de sodium à l'intérieur des tissus. La condition est caractérisée par la formation d'un œdème périphérique notable.

Lorsque des tumeurs hypophysaires sont détectées, l'ablation chirurgicale de la tumeur est la méthode de choix..

Le dysfonctionnement ovarien est corrigé par l'utilisation simultanée d'œstrogènes synthétiques et de progestérone. Ce rendez-vous appartient au numéro du traitement hormonal substitutif. Un schéma similaire est prescrit aux femmes qui ont du mal à supporter la ménopause..

Tactiques pendant et après le traitement

Il existe un algorithme clair de ce qu'il faut faire pour restaurer puis maintenir la santé reproductive.

Conseil: Il est important de prévenir l'hypothermie du corps, de contrôler son poids, d'être au grand air tous les jours, de surveiller l'hygiène corporelle. Ne pas trop travailler, laisser du temps pour se reposer pendant la journée.

Pour surveiller la qualité des aliments - arrêter de manger des aliments contenant des colorants, des stabilisants, des substituts de graisse artificiels. Ces aliments sont nocifs pour les hormones et la santé en général. Les recommandations énumérées doivent être suivies non seulement pendant le traitement, mais également après. Cela réduit la probabilité d'un déséquilibre répété de la FSH dans le corps féminin..

Enseignement médical supérieur, spécialité obstétrique et gynécologie, étudié à l'Université médicale d'État de Kazan. Co-auteur de publications scientifiques.

FSH et LH, leur rapport

La capacité de concevoir un enfant est déterminée par le travail coordonné des trois niveaux du système endocrinien. Au deuxième niveau - la glande pituitaire - la FSH et la LH sont produites. Le fonctionnement des ovaires dépend du rapport de ces hormones. Le niveau d'hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes est examiné pour déterminer les causes de l'infertilité. Après cette procédure, les médecins peuvent prescrire un traitement approprié..

Qu'est-ce que la FSH et la LH

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone produite par l'hypophyse. Il influence la formation (maturation et croissance) des follicules féminins et du sperme masculin.

L'hormone lutéinisante (LH) est une hormone impliquée dans le processus d'ovulation. Il stimule le développement des organes génitaux. Chez l'homme, il favorise le développement du sperme. L'hormone lutéinisante est produite dans la glande pituitaire. La FSH et la LH sont appelées hormones gonadotropes, car elles sont produites par des gonadotrophes (cellules de l'hypophyse antérieure).

Ratio FSH / LH

Les niveaux d'hormones sont constamment variables. Il change à la fois tout au long de la vie et pendant un cycle menstruel. Le ratio d'indicateurs peut être soumis à de légères fluctuations.

Les niveaux de FSH chez les filles sont très bas. Sa norme est de 0,4 à 6,6 mUI / ML. Après la première menstruation (ménarche), le taux d'hormone folliculo-stimulante est établi dans les limites caractéristiques d'une femme adulte.

Le niveau de LH chez les filles avant la puberté est de 0,05 à 3,7 unités. Il est installé après la ménarche.

Le taux de FSH et de LH dépend de la phase du cycle menstruel:

  • pendant la première phase du cycle (folliculaire), le taux de FSH atteint ses valeurs maximales. Sa norme est de 1,4 à 11,0 unités. À ce stade, plusieurs follicules commencent à se développer activement, mais après 5-6 jours, un seul follicule domine. Il pousse plus vite que les autres, le reste réduit considérablement leur développement. Pendant cette phase, l'hormone lutéinisante stimule la production d'œstrogènes. Le taux de LH varie de 1,4 à 8,6;
  • pendant la phase ovulatoire, l'hormone folliculo-stimulante augmente au maximum, allant de 4,8 à 20,5 mUI / ml. La LH stimule le processus d'ovulation. Sa concentration augmente considérablement, allant de 14,3 à 75,8 unités;
  • dans la phase lutéale, le niveau de l'hormone diminue nettement, allant de 1 à 9 unités. Pendant cette période, l'œuf quitte le follicule, à sa place un corps jaune apparaît. Le corps n'a pas besoin de FSH car il s'attend à une grossesse. Si la conception ne se produit pas, l'hormone prépare le follicule suivant et prépare le corps à un nouveau cycle menstruel. Le niveau de l'hormone lutéinisante diminue, sa concentration varie de 1 à 14 mUI / ML.

Ratio FSH / LH

Pendant l'enfance, les deux hormones sont produites dans un rapport de un pour un. Après le début de la première menstruation, le niveau de LH prévaut sur la FSH, s'arrête à une valeur de 1,5 à 1. À la fin de la puberté avant le début de la ménopause, l'indicateur de l'hormone folliculo-stimulante est systématiquement inférieur à l'hormone lutéinisante d'une fois et demie ou deux fois.

Si le rapport des deux hormones dépasse 2,5, il s'agit d'un signe important des maladies suivantes:

  • émaciation ovarienne,
  • ovaire polykystique,
  • tumeur hypophysaire.

Avec une grande différence dans le rapport hormonal, un examen complet et un traitement approprié sont nécessaires.

La norme des hormones chez les hommes

Les indicateurs de FSH et de LH chez les hommes ne sont pas soumis à des fluctuations. L'hormone folliculo-stimulante favorise la production de testostérone, est responsable de la croissance des tubules séminifères. L'hormone lutéinisante crée les conditions nécessaires à la croissance et au développement du sperme, affecte la perméabilité du tissu testiculaire.

Le niveau de FSH est de 1,1 à 11,1 mUI / ML, le taux de LH varie de 0,9 à 8,8 unités. FSH sera toujours légèrement supérieur à LH.

Comment se faire tester

Le rapport des hormones dépend entièrement de la phase du cycle menstruel. Ce moment est fondamentalement important, il permet d'évaluer le taux d'hormones à un certain jour du cycle..

Une analyse qui détermine la FSH doit être effectuée du troisième au cinquième jour de la menstruation. Ces jours correspondent au début de la phase folliculaire. L'analyse, qui détermine le niveau de LH, est généralement effectuée du sixième au septième jour du cycle menstruel. Les hommes peuvent passer les deux tests à tout moment.

Règles relatives au don de sang:

  • le sang doit être donné à jeun, l'échantillon est prélevé dans une veine.
  • les patients doivent s'abstenir de s'entraîner ou de faire un effort physique pendant trois jours avant de passer des tests.
  • il est interdit de fumer une heure avant le prélèvement sanguin.
  • il est nécessaire d'informer l'infirmière du jour du cycle ou de la semaine de grossesse.

Que faire avec une FSH élevée

Une augmentation du taux d'hormone folliculo-stimulante est observée chez les femmes présentant les symptômes suivants:

  • manque de menstruation,
  • avec des saignements utérins (mais ils ne sont pas associés à la menstruation).

Si une femme en âge de procréer a une FSH élevée, cela indique la présence des maladies suivantes:

  • dysfonctionnement des glandes sexuelles,
  • augmentation des niveaux de testostérone,
  • émaciation ovarienne,
  • insuffisance rénale,
  • alcoolisme,
  • Résultats radiographiques.

Des niveaux élevés d'hormone folliculo-stimulante ne sont pas une maladie, mais seulement un symptôme d'une autre maladie qui doit être traitée. Si la FSH atteint le niveau de 40 unités, la conception devient alors impossible, malgré l'âge de la femme.

Habituellement, l'insuffisance ovarienne doit être traitée si les taux de FSH sont élevés. Dans la phase primaire, les niveaux de FSH seront plus élevés que la normale, pendant la phase secondaire, la FSH et la LH seront abaissées. La thérapie est réalisée avec des médicaments hormonaux - les œstrogènes. La posologie est choisie par le médecin, elle est individuelle pour chaque femme. Après l'hormonothérapie, le patient passe à un régime de traitement cyclique. Après avoir obtenu son diplôme, une femme peut essayer de tomber enceinte..

Niveaux de FSH réduits

Avec un faible taux, une femme peut ne pas ovuler et il peut y avoir une atrophie mammaire. Les femmes ont généralement de rares règles et ne peuvent pas tomber enceintes.

Une diminution de l'hormone est associée aux maladies suivantes:

  • ovaire polykystique,
  • dysfonctionnement de l'hypothalamus,
  • obésité,
  • troubles du fonctionnement de la glande pituitaire (uniquement chez les hommes).

Chez les femmes et les hommes, la libido est considérablement réduite, la croissance des cheveux diminue, les rides apparaissent tôt.

Avec une FSH faible, il est nécessaire d'identifier la maladie sous-jacente et de la guérir. Après cela, l'indice de l'hormone folliculo-stimulante atteindra les valeurs acceptées.

LH élevée

L'hormone lutéinisante peut être dépassée dans les situations suivantes:

  • insuffisance rénale,
  • l'endométriose,
  • tumeur hypophysaire,
  • jeûne prolongé,
  • émaciation ovarienne,
  • fonctionnement insuffisant des gonades,
  • ovaire polykystique,
  • entraînement physique intense.

Faible LH

Les principales causes de faibles niveaux d'hormones lutéinisantes comprennent:

  • prendre des médicaments,
  • manque de menstruation,
  • aménorrhée,
  • grossesse,
  • avec une activité altérée de la glande pituitaire,
  • avec une augmentation de la prolactine dans le sang,
  • obésité,
  • insuffisance de la phase lutéale.

Des niveaux faibles ou élevés de l'hormone dans le corps sont un symptôme d'autres maladies ou conditions (telles que le jeûne ou la grossesse). Pour normaliser l'hormone, la maladie sous-jacente doit être déterminée et un traitement approprié doit être prescrit..

Avec une diminution ou une augmentation des hormones dans le sang, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Il vaut la peine de consulter un médecin pour obtenir le traitement nécessaire.

Si vous souhaitez avoir un bébé, mais que vous ne pouvez pas tomber enceinte, la clinique du Centre FIV d'Arkhangelsk vous attend. Nos experts sauront vous conseiller, procéder à un examen complet. Une fois le diagnostic posé, vous suivrez un traitement conservateur. Si nécessaire, nos médecins effectueront la procédure de FIV. Nous vous aiderons à ressentir toute la joie de la maternité.

Publications connexes

  • Analyse FSH - quand prendre, résultats

L'analyse FSH est un test pour vérifier la santé du système reproducteur, le bon développement d'un garçon ou d'une fille, la santé de la région génitale d'une femme en période postménopausique.

De nos jours, de nombreux couples mariés rêvent d'avoir des enfants, mais ils ne peuvent pas réaliser leur rêve. Le terrible diagnostic «d'infertilité» se fait de plus en plus souvent entendre. Heureusement, les méthodes modernes de traitement utilisées en médecine de la reproduction viennent en aide aux familles infertiles..

Lozovitsky Dmitry Vitalievich, médecin du centre de FIV d'Arkhangelsk, parle des principales causes d'infertilité chez la femme:

Arkhangelsk, rue Voskresenskaya, 87k2 / tél: +7 (8182) 46-41-17

Nous attirons votre attention sur le fait que ce site Web est à titre informatif uniquement et en aucun cas une offre publique n'est déterminée par les dispositions de l'art. 437 du Code civil de la Fédération de Russie. Pour des informations détaillées sur le coût des services, veuillez contacter les administrateurs de la clinique médicale.

Copyright © 2015-2020 LLC "ECO CENTER ON VOSKRESENSKAYA" Tous droits réservés.
Plan du site | politique de confidentialité

Augmentation de la FSH et de la LH: signification et implications

Le rôle des hormones dans notre corps ne peut guère être surestimé, car elles régulent le travail de presque tous les organes. Le fond hormonal affecte le comportement, l'état émotionnel, l'apparence, la santé générale. Les hormones ont un effet particulièrement fort sur le système reproducteur humain, responsable de la capacité de se reproduire. Les hormones gonadotropes, les hormones folliculo-stimulantes (FSH) et les hormones lutéinisantes (LH) sont activement impliquées dans la régulation du système reproducteur.Par conséquent, les informations sur leur augmentation, leur diminution ou leur violation du rapport aideront à éliminer les maladies graves et à prévenir leur développement..

FSH et LH: rôle dans le corps

Il existe plusieurs niveaux de régulation hormonale du fonctionnement du système reproducteur: l'hypothalamus, l'hypophyse et directement les ovaires et les testicules. La FSH et la LH sont des hormones hypophysaires produites par la glande endocrine centrale, dont la sécrétion dépend des libérines et des statines de l'hypothalamus.

Folliculo-stimulant - est responsable de la formation de gamètes reproducteurs, prenant une part active dans l'ovogenèse et la spermatogenèse. La FSH favorise l'apparition d'un follicule dominant, assure la croissance de sa membrane et la synthèse des œstrogènes, de la testostérone, et augmente également la sensibilité des cellules génitales à la LH. Lutéinisation - affecte le développement des organes génitaux, ainsi que la synthèse de la testostérone et des œstrogènes. Des taux élevés de LH et une FSH élevée chez les femmes en phase ovulatoire favorisent la libération de l'ovule du follicule, la LH est également responsable de la formation du corps jaune et de la production de progestérone.

Le rapport LH / FSH et la phase du cycle menstruel

La fonction de reproduction des organes génitaux dépend directement des hormones de la glande pituitaire. Le rapport normal de FSH et de LH est la condition principale du développement d'un ovule et d'un spermatozoïde à part entière, l'apparition de l'ovulation et du corps jaune chez la femme. La grossesse est impossible sans ces processus..

Normalement, après la naissance, un niveau élevé de FSH et de LH est enregistré, qui diminue progressivement, une augmentation de la concentration d'hormones est enregistrée de 8 à 9 ans jusqu'à la puberté, pendant cette période, elles contribuent à la formation de caractères sexuels secondaires et assurent le bon développement des organes génitaux. Après le début de la puberté chez les garçons, la concentration d'hormones se stabilise et reste à peu près au même niveau, fournissant les conditions nécessaires à la formation du sperme. Mais les indicateurs d'hormones dans le corps féminin sont sujets à des fluctuations tout au long de la vie, ainsi que tout au long du cycle menstruel, qui est divisé en certaines phases.

Dans la phase folliculaire du cycle, on note une augmentation progressive de la FSH (son niveau est de 3,5 à 12,5 mUI / ml), ce qui assure la maturation du follicule dominant et la synthèse des œstrogènes. La concentration de LH dans le sang est de 1,8 à 2,7 mUI / ml. Dès qu'un niveau suffisant d'œstrogènes s'est accumulé dans les cellules, ils sont libérés dans le sang, ce qui envoie un signal aux glandes endocrines centrales et une forte augmentation de la concentration de LH se produit, qui dépasse la valeur initiale de 10 fois (jusqu'à 19,5-115 mIU / ml). Il convient de noter qu'à ce moment, un taux élevé de FSH est observé (4,5-21 mUI / ml). Tout cela contribue à la libération de l'ovule du follicule mature - l'ovulation se produit et la phase ovulatoire commence, qui dure plusieurs jours.

Ensuite, la phase lutéale commence. Peu à peu, le niveau de FSH diminue à 1,5-7,5 mUI / ml, car il ne joue pas un grand rôle. La concentration de LH diminue également à 0,6-16 mUI / ml, mais elle prévaut sur l'hormone folliculo-stimulante, car dans cette phase, elle assure la formation du corps jaune, ce qui est nécessaire pour préparer une femme à l'apparition d'une future grossesse: de la progestérone est produite, ce qui crée des conditions optimales pour le développement de l'embryon... Si l'embryon est implanté avec succès dans l'endomètre, la fonctionnalité du corps jaune est maintenue davantage, mais s'il est rejeté ou si la fécondation ne l'a pas été, le corps jaune s'atrophie, le niveau de FSH dans le sang augmentera à nouveau et le cycle se répète.

Une augmentation de la LH et de la FSH à différentes périodes de développement et dans les phases du cycle menstruel, leur diminution ou modification du rapport signale un dysfonctionnement du système reproducteur et le développement de conditions pathologiques graves.

Rapport normal LH / FSH

Pendant tout le cycle menstruel, la concentration de LH et de FSH change, mais leur rapport doit être compris entre 1,5 et 2 chez la femme pendant la période de reproduction. Avant le début de la puberté, le rapport hormonal est de 1, un an après le début des premières règles, il passe à 1,5. 2 ans après le début de la ménarche, le ratio se stabilise, augmente, mais ne dépasse pas 2.

Chez les hommes, la LH et la FSH remplissent une fonction tout aussi importante, mais leur concentration après la puberté est plus stable: la LH atteint 0,9-8,8 mUI / ml et la FSH - 1,1-11,1 mUI / ml. Dans le même temps, la FSH prédomine le plus souvent légèrement dans le corps masculin..

Mais il devrait toujours y avoir un équilibre, une augmentation d'une hormone (par exemple, une augmentation de la FSH) conduit invariablement à un déséquilibre chez les autres, ce qui perturbe considérablement le fonctionnement du système reproducteur et réduit la probabilité de grossesse. Il convient de rappeler qu'une modification du niveau de l'une des hormones affecte toujours la concentration des autres. Par conséquent, lors du diagnostic, des écarts par rapport à la norme sont observés dans presque toutes les hormones; bien qu'une augmentation de la FSH ou de la LH tout en maintenant un rapport normal ne soit pas un signe de pathologie et indique un état favorable du corps féminin. Pour cette raison, il n'est pas recommandé de déchiffrer les analyses par vous-même, car seul un spécialiste qualifié peut évaluer correctement les données. Vous pouvez vous faire tester pour les hormones et obtenir leur décryptage au «Centre FIV» de Kaliningrad.

Augmentation de la FSH

Le niveau d'hormones dépend de l'âge, du jour du cycle, des caractéristiques individuelles et d'autres facteurs externes et internes. Tous ces signes sont pris en compte lors de l'interprétation des résultats de recherche. Des écarts peuvent être détectés à la suite d'erreurs de laboratoire, en raison d'une exposition à des facteurs défavorables ou à toute maladie.

Un déséquilibre dans le sens de l'augmentation de la FSH signale l'apparition de conditions pathologiques. Normalement, une augmentation de la FSH est observée pendant la ménopause, car pendant cette période, les ovaires perdent leur activité fonctionnelle, la quantité d'oestrogène diminue, ce qui conduit à un niveau élevé de FSH.

Mais une augmentation de la FSH à un jeune âge parle de troubles endocriniens, d'épuisement ovarien. Une FSH élevée s'accompagne le plus souvent de saignements utérins, de troubles menstruels et l'absence totale de menstruation (aménorrhée) n'est pas exclue. De plus, une FSH élevée peut être causée par des néoplasmes et des maladies gynécologiques..

Plus le niveau d'hormone folliculo-stimulante est élevé et plus l'indice LH est bas, plus l'hyperplasie de l'endomètre, le retard des règles, l'anovulation, les saignements utérins sont plus probables. Il convient de noter, cependant, que des taux élevés de FSH sont une cause fréquente d'infertilité et de fausse couche..

Une augmentation de la FSH chez l'homme indique la présence d'une pathologie endocrinienne, qui affecte négativement le processus de spermatogenèse..

Augmentation de la LH

Le plus souvent, les femmes ont des valeurs de LH normales ou diminuées. Une augmentation des taux de LH réduit considérablement la probabilité de grossesse, car de tels indicateurs indiquent un déséquilibre hormonal grave, l'apparition d'une endométriose, une maladie polykystique et une insuffisance rénale. Un niveau élevé de LH avec une faible concentration de FSH entraîne un dysfonctionnement des ovaires, le follicule ne peut pas complètement mûrir, l'ovulation ne se produit pas, ce qui se termine par la formation d'un kyste.

Souvent, une augmentation de la FSH et de la LH signale le début d'une ménopause précoce, d'une déplétion ovarienne et de l'infertilité. Par conséquent, la détermination du niveau de ces hormones est une étude obligatoire lors du diagnostic de l'infertilité et des problèmes de portage d'une grossesse, en particulier avant de se préparer au protocole de FIV. Bien que de faibles taux ne soient pas non plus des signes favorables, de tels résultats nécessitent des tests répétés, car les hormones FSH et LH pénètrent dans le sang de manière impulsive, par conséquent, les études ne peuvent pas toujours donner une évaluation objective de l'état du corps d'une femme..

Dans tous les cas, après avoir reçu les résultats de l'analyse, vous devez contacter votre médecin afin qu'il élabore un nouveau plan d'observation, vous prescrive des méthodes de recherche complémentaires et, si nécessaire, des mesures thérapeutiques..

Le taux et le rapport de LH et FSH. Hormone lutéinisante (LH) et hormone folliculo-stimulante (FSH)

Les hormones sexuelles sont produites par les glandes sexuelles, le cortex surrénalien et les cellules placentaires. Les hormones féminines affectent de nombreux systèmes corporels et organes individuels. Le niveau hormonal détermine le comportement d'une femme, ses émotions, son activité mentale et son apparence. Pour la production d'hormones sexuelles féminines, des substances telles que les hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes (LH et FSH) sont responsables.

Qu'est-ce que l'hormone folliculo-stimulante

L'hormone folliculo-stimulante (FSH) est une hormone produite par la glande endocrine - la glande pituitaire. C'est cette hormone qui affecte la formation des cellules germinales féminines et mâles lors de la maturation des follicules dans les ovaires d'une femme et la spermatogenèse dans les testicules d'un homme..

Agissant sur les ovaires, la FSH contribue au début de la formation de la cellule reproductrice féminine, au milieu du cycle, la cellule reproductrice se développe au maximum, quitte le follicule éclaté et est prête pour la fécondation. Pendant cette période, une grossesse est possible et le niveau de FSH est maximal. Puis progressivement, le niveau de cette hormone diminue et le niveau d'une autre hormone hypophysaire augmente..

La glande pituitaire est une glande endocrine de forme ovale située à la base du crâne; elle produit des hormones hypophysaires qui affectent la régulation et le travail des glandes endocrines du corps..

Le concept d '«hormone lutéinisante»

La glande pituitaire antérieure produit également l'hormone LH. Cette hormone lutéinisante stimule le bon développement des organes génitaux sécréteurs d'hormones. Le rapport normal de LH et de FSH dans le corps féminin régule la synthèse de l'hormone estradiol. À mesure que la quantité de cette hormone dans le sang augmente, le niveau de FSH diminue..

Selon le jour du cycle menstruel, le rapport des hormones LH aux hormones FSH peut varier. Ainsi, les niveaux de LH sont faibles pendant presque tout le cycle. Seul le milieu du cycle est caractérisé par une augmentation décuplée des niveaux de LH, après quoi la période d'ovulation commence. Sous l'influence d'une teneur élevée en LH, un corps jaune commence à se former dans l'ovaire et de la progestérone est produite, ce qui permet à l'embryon de pénétrer dans la paroi utérine. Les niveaux les plus élevés de FSH sont également notés au milieu du cycle..

La LH dans le corps masculin régule la production de testostérone, qui est produite par les cellules de Leydig dans les testicules. Lorsqu'une certaine quantité d'hormone masculine est atteinte dans le sang, la production de cellules sexuelles mâles commence.

Études pour déterminer la LH et la FSH

Le cycle menstruel est divisé en phase folliculaire (du début du cycle à 12-14 jours), ovulatoire (peut-être le 12-14ème jour) et lutéale (tous les autres jours du cycle).

La libération d'hormone lutéinisante est étroitement liée à l'hormone folliculo-stimulante produite par l'hypophyse, la testostérone, la progestérone et d'autres hormones sexuelles, il est donc important de contrôler le niveau de toutes ces hormones pour identifier diverses pathologies.

Pour identifier l'hormone folliculo-stimulante (FSH) et sa quantité, des tests de sérum sanguin sont effectués, qui sont administrés à jeun. Cependant, il convient de garder à l'esprit que de telles analyses ne sont effectuées que certains jours du cycle. Ainsi, dans la première phase, le sang est donné les jours 7-9, et dans la troisième phase - les jours 22-24.

Pour déterminer la quantité de LH produite dans le corps, des tests sanguins sont effectués. Les résultats du test seront différents si le sang est prélevé à différents moments du cycle et dans différents groupes d'âge. De faibles taux de LH sont observés chez les enfants de 8 ans par rapport à la naissance. À partir de huit ans, les niveaux de LH augmenteront jusqu'à la puberté. Avec le début de la grossesse, de faibles niveaux de cette hormone sont observés..

Rapport FSH / LH, norme

Pour avoir une image de la santé du système reproducteur féminin, vous devez connaître le rapport normal de LH et de FSH. Pour commencer, le niveau de ces deux hormones est déterminé séparément..

La valeur normale de la FSH en phases en UI / l pour les femmes: phase folliculaire 3,5-13,0; phase ovulatoire 4,7-22,0; phase lutéale 1.7-7.7. Pour un homme, la norme est de 1,5 à 12,0.

Valeur normale de LH en phases en UI / L pour les femmes: phase folliculaire 2-14; phase ovulatoire 24-150; phase lutéale 2-17. Pour un homme, la norme de l'hormone lutéinisante est de 0,5 à 10, et ce niveau de l'hormone est constant.

Pour différents âges féminins, le rapport LH / FSH sera différent. Ainsi, pour les filles qui n'ont pas eu de menstruations, cet indicateur sera égal à 1. Un an plus tard après les premières règles, le rapport LH et FSH sera compris entre 1 et 1,5. Les femmes ayant des règles depuis plus de deux ans et avant le début de la ménopause ont un rapport plus élevé de FSH et de LH, la norme se situe entre 1,5 et 2.

Indicateurs excessifs des hormones LH et FSH

Un rapport surestimé de LH et de FSH, qui dure plus de 2, peut indiquer la présence de kystes dans les ovaires chez la femme et se manifester chez les personnes atteintes du syndrome de résistance androgénique. Un tel rapport surestimé d'hormones est observé chez les femmes pendant l'ovulation..

Une augmentation significative des taux de LH et de FSH indique une insuffisance ovarienne primaire. Mais les hormones surestimées LH et FSH sont la norme pour l'apparition de la ménopause.

Avec une augmentation de la concentration de FSH, on observe des saignements de l'utérus qui ne se produisent pas pendant la menstruation, et il peut n'y avoir aucun écoulement mensuel..

Le niveau élevé de FSH chez les femmes sans menstruation est la raison pour laquelle des études de gènes caryotypiques sont menées. Cette absence de flux menstruel peut être considérée comme une ménopause précoce..

Indicateurs abaissés des hormones LH et FSH

Étant donné que l'hypophyse libère les hormones LH et FSH par portions, leur norme dans le sang dans des conditions qui réduisent leur production est déterminée en prenant du sang toutes les demi-heures trois fois..

Lorsque les analyses donnent des résultats sous-estimés des hormones LH et FSH, cela peut être exprimé par des signes tels qu'une petite quantité de décharge les jours critiques, une anovulation, une incapacité à tomber enceinte, un sous-développement du sein, des organes génitaux externes et internes, un manque de libido.

Un faible taux de FSH chez les hommes indique que la production de cellules germinales mâles est réduite dans le corps, ces hommes sont stériles, ils n'ont pas de libido, la quantité de poils dans tout le corps diminue.

Comme en témoigne la déviation des hormones LH et FSH

La production limitée de LH indique des troubles de la phase lutéale. Cela signifie que la progestérone est produite en quantités insuffisantes, l'utérus n'est pas en mesure de se préparer à maintenir l'embryon sur sa paroi. En conséquence, une grossesse peut ne pas se produire. Il est normal que cette hormone diminue pendant le portage d'un bébé..

Mais un niveau élevé de LH indique une maladie des ovaires polykystiques, sur leur épuisement.

Si le niveau d'hormone folliculo-stimulante est augmenté, cela indique des anomalies du fonctionnement du système reproducteur ou des glandes responsables du fonctionnement des organes reproducteurs, des irrégularités menstruelles et des saignements.

Facteurs affectant le taux d'hormones hypophysaires

De faibles niveaux de LH et de FSH dans le corps masculin et féminin peuvent être causés par un dysfonctionnement de l'hypophyse, en particulier son lobe antérieur, ou par une fonction hypothalamique altérée. La raison de la faible teneur en FSH peut être le surpoids chez une femme, car les hormones sexuelles sont produites dans le tissu adipeux. L'obésité peut également survenir à la suite d'une violation du rapport des hormones hypophysaires.

Des niveaux élevés de LH et de FSH se produisent lorsque des tumeurs hypophysaires sont détectées, ce qui peut être détecté par tomographie du cerveau. La tumeur affectera la fonction de la glande pituitaire pour réguler les autres glandes endocrines. Le mécanisme neuroendocrinien de régulation de l'activité corporelle sera perturbé.

L'influence de l'état émotionnel, toutes sortes de stress, des régimes alimentaires stricts, des activités sportives épuisantes affecteront certainement l'augmentation des niveaux de FSH..

Les anomalies génétiques associées à la présence d'un chromosome X supplémentaire chez les garçons, ou à l'absence totale ou partielle de l'un des deux chromosomes sexuels dans le corps de la femme, affectent également le rapport des hormones hypophysaires.

Le rapport idéal de LH et FSH: la norme dans le tableau

Lors de l'identification des causes de l'infertilité, un test sanguin est toujours prescrit pour le rapport des hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes. Le rapport LH / FSH donne au médecin des informations sur les problèmes existants et aide à décider des actions futures. Deux tests doivent être effectués dans le même cycle menstruel. Les résultats obtenus doivent être considérés en combinaison. Ce type de recherche détermine si la quantité d'hormones est égale ou si l'une prévaut sur l'autre..

Le résultat de l'analyse du rapport LH et FSH est un indicateur de l'activité des organes du système reproducteur.

Hormone de stimulation de follicule

L'hormone folliculo-stimulante est également appelée follitropine. Cette substance est produite par la glande pituitaire antérieure. Remplit les fonctions les plus importantes en régulant le travail du système reproducteur féminin. La FSH soutient l'activité des gonades en les stimulant et en favorisant la croissance des vésicules de graaf, à partir desquelles les œufs matures sont ensuite libérés.

La concentration de follitropine augmente en quelques jours après la fin de la prochaine menstruation et détermine le follicule dominant. Cette substance est responsable du processus de sa maturation et de sa croissance..

Taux FSH

Le résultat du test FSH dépend du jour du cycle sur lequel le sang a été prélevé. Une augmentation du taux d'hormone folliculo-stimulante se produit après la fin des règles et jusqu'au moment où la vésicule dominante atteint une taille correspondant à 20-22 mm.

La norme pour l'ovulation est la FSH de 4,7 à 21,5 mMU / ml..

Le niveau de follitropine, de LH et d'autres hormones sexuelles varie tout au long du cycle. Chaque patient a ses propres indicateurs normaux, en fonction de l'âge, de l'état de santé, de l'humeur, du mode de vie et d'autres caractéristiques individuelles.

Le moment optimal pour effectuer un test de FSH est au début du cycle menstruel. La norme de FSH dans la phase folliculaire (folliculaire) est considérée comme étant de 3,5 à 12,5 mMU / ml. Veuillez noter que les valeurs de référence peuvent varier d'un laboratoire à l'autre..

Ce tableau montre les valeurs normales (de référence) de FSH pour les hommes et les femmes à différentes phases du cycle..

Hormone lutéinisante

Un autre nom pour l'hormone lutéinisante est la lutéotropine. Sa production est réalisée par les glandes endocrines et le cerveau. La substance régule l'activité des organes du système reproducteur féminin. Le but principal de la lutéotropine est de stimuler l'ovulation dans la période appropriée, ainsi que de créer des conditions optimales pour la fixation d'un ovule fécondé.

Chez les femmes, la lutéotropine stimule la synthèse des œstrogènes, et chez les hommes, elle améliore la production d'androgènes.

Norme LH

La première phase est caractérisée par des valeurs abaissées de LSH, correspondant à 2,4-12,6 mMU / ml. Ces paramètres fournissent la concentration nécessaire d'estradiol pour la prolifération des cellules de la couche endométriale. L'augmentation du taux de lutéotropine est notée plus près de l'ovulation et atteint un pic plusieurs heures avant son apparition. Ensuite, la teneur en hormones diminue progressivement. Dans le même temps, la source de progestérone est activée dans la phase lutéale.

Ce tableau présente les taux de LH chez les femmes (valeurs de référence) à différentes phases du cycle.

Niveau normal de LH pour les hommes 1,7 - 8,6 mUI / ml.

LH au-dessus de la normale: qu'est-ce que cela signifie

Un niveau élevé d'hormone lutéinisante dans la première phase indique souvent un ovaire appauvri ou un syndrome des ovaires polykystiques. Mais sachez qu'il est impossible de faire un diagnostic basé sur la seule analyse. Il est nécessaire d'examiner le patient en détail afin d'exclure ces pathologies..

Règles pour passer les tests de LH et FSH

Il est nécessaire de donner du sang pour la lutéotropine et la follitropine dans plusieurs cas:

  • Irrégularités menstruelles;
  • pathologies endocriniennes;
  • maladies du système reproducteur;
  • infertilité.

Les résultats de ces analyses, individuellement, ne sont pas très instructifs, il sera donc difficile de les utiliser pour déterminer quel est le problème. Pour cette raison, les médecins les considèrent ensemble. Il est nécessaire de se familiariser avec les règles de don de sang afin que les résultats soient les plus corrects possible. Les niveaux d'hormones changent constamment et vous devez savoir quel jour vous rendre au laboratoire. La période la plus appropriée est du troisième au cinquième jour du cycle menstruel. Sinon, le rapport sera déformé.

Pour que les tests montrent le résultat le plus précis, vous devez suivre strictement toutes les instructions avant de donner du sang..

Avant l'étude, vous devez adhérer à plusieurs recommandations:

  1. Ne buvez pas d'alcool une semaine avant le test.
  2. Ne mangez pas d'aliments gras, épicés, frits, salés.
  3. Évitez l'activité physique.
  4. N'ayez pas de rapports sexuels trois jours avant l'étude.
  5. Le jour du don de sang, ne fumez pas et restez calme, car le stress émotionnel peut fausser les résultats.
  6. Au moins six heures doivent s'écouler après le dernier repas avant de prendre du sang.

Pour la recherche, prélevez du sang dans une veine. Il est nécessaire de déchiffrer les résultats en fonction des normes du laboratoire dans lequel l'analyse a eu lieu.

Ratio normal d'hormones pour la conception

LH et FSH modifient leur ratio tout au long du cycle mensuel. La phase folliculaire commence immédiatement après la fin des règles. Pour cette période, la prédominance d'une substance chargée de stimuler l'activité des glandes sexuelles est caractéristique. Jusqu'à 6-9 jours du cycle, il y a une augmentation de la concentration de follitropine et une diminution du taux d'hormone lutéinisante. Lorsque l'ovulation se termine, la phase lutéale commence. A ce moment, au contraire, la quantité de FSH diminue et la LH augmente..

Le graphique montre comment la LH et la FSH augmentent au moment où l'ovule quitte le follicule à la fin de la phase folliculaire. Le rapport normal de ces hormones entre elles est indiqué à droite du graphique..

Jusqu'à l'adolescence, la production de ces hormones se produit dans la même quantité, par conséquent, leur rapport est égal à un. Après l'apparition de la première menstruation, le niveau de lutéotropine et de follitropine augmente progressivement. Après un an, le coefficient correspond à 1,5, et après une autre année - 2.

Si le système reproducteur fonctionne correctement, le rapport des hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes doit atteindre 2,5.

Les glandes sexuelles fonctionnent correctement avec le rapport optimal de ces substances. Lors de la détection d'écarts, en particulier avec une augmentation de la production de ces hormones, il est très important de prendre des mesures appropriées en temps opportun pour réduire la concentration. Les méthodes de résolution du problème dépendent des facteurs qui sont devenus les causes des violations..

Que signifie le mauvais ratio?

Pour établir le rapport de la follitropine et de la LH, les indicateurs de lutéotropine sont divisés par la FSH. Les résultats obtenus doivent être compris entre 1 et 2,5. Un coefficient accru indique toujours la présence de processus pathologiques dans le système reproducteur.

Causes courantes de déséquilibre:

  • L'apparition de la ménopause précoce.
  • Tumeurs bénignes.
  • Manque de follicules dans les ovaires.
  • Syndrome de résistance androgénique.
  • Kystes de l'ovaire.
Il est important de comprendre que l'humeur du patient, la prise de médicaments, la surmenage physique, etc. affectent grandement les résultats du test..

Les valeurs sous-estimées indiquent généralement l'absence de processus ovulatoires. Si un coefficient augmenté est noté après le début de la ménopause, c'est la norme.

Normalisation des niveaux hormonaux avant la conception

La préparation d'une grossesse à venir implique un examen approfondi de la patiente, y compris des tests sanguins pour les hormones. La méthode de correction dépend de l'écart entre le coefficient entre la follitropine et l'hormone lutéinisante des valeurs normales. Avec des taux excessivement augmentés, des méthodes modernes et efficaces de traitement de l'infertilité sont utilisées.

Lors de la planification de la conception, le système hormonal est mis en ordre en utilisant les moyens suivants:

  1. Diminution de l'activité physique.
  2. L'utilisation d'agents hormonaux pour réguler le travail des ovaires.
  3. Améliorer les habitudes de sommeil.
  4. Mesures de perte de poids (en cas d'excès).
  5. Élimination des conditions et situations stressantes.
L'obésité est l'un des pires ennemis de l'équilibre hormonal dans le corps, vous devez donc maintenir une forme physique normale, bien manger.

De plus, en l'absence de sommeil la nuit, des déséquilibres se produisent souvent, car la plupart des hormones sont synthétisées pendant la nuit. Inévitablement, le processus de production de FSH et de LH est perturbé, leur ratio ne change pas pour le mieux..

Le rapport LH / FSH chez les hommes

Ces substances sont produites non seulement dans le corps féminin, mais également chez l'homme. Mais chez les hommes, ces hormones remplissent différentes fonctions:

  • LH est impliquée dans la production de testostérone et est également responsable de la production de sperme.
  • La FSH chez l'homme assure le fonctionnement normal des testicules, favorise le développement du sperme.

Le rapport entre la follitropine et l'hormone lutéotrope chez l'homme n'a pas beaucoup d'importance. Cela n'est important que dans le corps féminin, en particulier lors de la planification d'une grossesse. La concentration de FSH et de LH chez les hommes est déterminée individuellement.

Le niveau de follitropine dans le sexe fort doit correspondre à la gamme de 1,5 à 12 mU / l, et la lutéotropine - de 0,5 à 10 mU / l.

Ecrivez dans les commentaires vos indicateurs de LH et FSH, nos experts vous donneront leurs recommandations. Posez des questions, partagez des expériences et des conseils. N'oubliez pas de noter l'article à l'aide des étoiles ci-dessous. Merci de votre visite. Que vos hormones soient toujours normales et saines!

Etude du taux d'hormone folliculo-stimulante

Est une hormone hypophysaire qui régule les fonctions des glandes sexuelles. Interagit avec les récepteurs des cellules ovariennes et testiculaires. Accélère la formation des follicules, stimule la formation des œstrogènes, active la spermatogenèse.

Une analyse de la follitropine est prescrite par un thérapeute, un pédiatre, un gynécologue, un andrologue, un endocrinologue, un spécialiste de la fertilité. Il vous permet d'identifier et de déterminer la forme des violations. Le dysfonctionnement est des types suivants

  • primaire, causée par les glandes sexuelles elles-mêmes;
  • secondaires, comme les troubles du système hypothalamo-hypophysaire.

Faites-vous tester pour FSH

Si une personne présente un dysfonctionnement testiculaire (ovarien), dans ce cas, un faible niveau de FSH indique une violation de l'hypothalamus ou de l'hypophyse. Un taux accru est noté chez les patients présentant une pathologie primaire des gonades. En plus de l'analyse de la follitropine, des tests peuvent être prescrits pour déterminer la quantité des hormones suivantes: testostérone, progestérone, prolactine, estradiol. Des études sur la globuline, l'androstènedione, l'inhibine B, ainsi que le spermogramme et d'autres tests permettront d'obtenir des données supplémentaires..

informations générales

La tâche de la FSH est de contrôler l'activité des gonades et leur production de gonadostéroïdes (hormones sexuelles).

Sous l'influence de la FSH dans le corps humain, les processus suivants se produisent:

Catégories (sexe et âge)Fonctions FSH
FemmesLes follicules se forment et mûrissent, l'ovulation se produit au pic de la libération de follitropine, la libido diminue ou augmente. L'hormone affecte le cycle menstruel
HommesLa croissance du canal déférent, l'effet sur la libido et les niveaux de testostérone, dont dépendent la libido et la qualité du sperme
Enfants, adolescentsLe développement physique, la puberté et les caractéristiques sexuelles secondaires se produisent

Les gonadotrophines et les gonadostéroïdes fonctionnent selon le principe du «feedback»: un excès d'hormones sexuelles et d'inhibine B entraîne un faible taux de FSH, une carence - une libération accrue de follitropine dans le sang.

Hormone lutéinisante (LH)

Cette hormone, synthétisée par l'hypophyse, régule la maturation de l'ovule, participe à la formation du corps jaune et stimule le travail de sécrétion des ovaires..

Changements de niveau

Dans les premiers stades de la ménopause, la LH fluctue toujours à la suite des changements du cycle menstruel. Dans la première phase, il n'est pas supérieur à 25 mUI / L, avec l'ovulation, il saute 4 fois et dans la phase lutéale, il tombe à 16 mUI / L et moins. Au fur et à mesure que la ménopause progresse, on note d'abord une augmentation du taux de lutéotropine, puis une légère diminution. Autrement dit, les hormones FSH et LH changent de la même manière. Le taux pendant la ménopause des deux substances fluctue sous l'influence des mêmes facteurs.

Norme

La valeur normale de l'hormone pendant la ménopause varie de 5 à 60 mUI / L. De plus, le taux maximum est observé à l'arrêt des menstruations. La LH reste à un niveau élevé pendant plusieurs années, et lorsque le corps s'habitue à un nouvel état hormonal, elle commence à décliner, s'arrête à 20 mUI / L.

Raisons de l'augmentation et de la diminution du niveau

Le rapport FSH et LH à la ménopause doit être tel que la première hormone dépasse légèrement la seconde en termes d'indicateurs. Si la LH est supérieure à la FSH, cela indique non pas la ménopause, mais une maladie polykystique, une maladie tumorale de l'endomètre, une fonction rénale altérée et d'autres phénomènes pathologiques.

L'hormone augmente considérablement lorsque:

  • perturbation du système hypophyso-ovarien;
  • prendre des stimulants de gonadotrophines et de diurétiques.

Une diminution est notée lorsque:

  • perturbation de l'hypophyse et de l'hypothalamus;
  • manque de corps jaune et excès de prolactine;
  • obésité;
  • stress;
  • mauvaises habitudes;
  • épuisement du système nerveux de la femme.

Ramener à la normale

Le pilier du traitement consiste à prendre des médicaments de remplacement hormonal. Le cours dure généralement jusqu'à 6 mois. Pendant la thérapie, il est nécessaire d'abandonner l'alcool et les cigarettes, de manger de haute qualité, de pratiquer un entraînement physique réalisable et de se reposer complètement.

Les médicaments à base d'hormones pour la ménopause ne sont prescrits que par un médecin spécialiste. L'apport incontrôlé d'hormones synthétiques pendant la ménopause entraîne des changements négatifs dans l'état physique et mental d'une femme.

Indicateurs normaux

Le taux de FSH est différent selon l'âge, et chez la femme également sur le cycle menstruel et la période de grossesse.

Période d'âge, phases du cycleValeurs FSH de référence (moyennes), UI / ml
Filles avant la puberté (jusqu'à 9 ans)0,11-1,6
Adolescentes (12-16 ans)Jusqu'à 3,5
Femmes en âge de procréer (jusqu'à 40 ans), phase folliculaire du cycle2,8-11,3
Phase ovulatoire
Phase lutéale1,7-9,0
MénopauseJusqu'à 150
Post-ménopause21,7-153

Les valeurs de référence de la FSH pour les hommes adultes sont de 1,37 à 13,57 UI / ml, normalement elles sont relativement stables tout au long de la vie. Des fluctuations se produisent chez les garçons avant et pendant la puberté, ainsi que chez les hommes ayant des problèmes de santé.

La FSH est libérée dans le sang de manière impulsive, toutes les 1 à 4 heures. Pendant cette période, pendant 15 minutes, les valeurs de follitropine dépassent les valeurs de référence jusqu'à 2,5 fois. Par conséquent, chez la femme, la concentration de l'hormone fluctue non seulement en fonction de l'âge, de la phase du cycle, mais également de l'heure de la journée..

Des taux élevés ou faibles de FSH dans le sang indiquent des problèmes de santé qui nécessitent une correction médicale.

Obtenez l'avis d'un expert

Laissez votre e-mail et nous vous dirons comment démarrer le traitement si vous souhaitez devenir enceinte

Fonctions de la FSH dans le corps féminin

La FSH, également appelée follitropine, est produite par la glande pituitaire et soutient le système reproducteur féminin. L'hormone pénètre dans la circulation sanguine toutes les 2 à 4 heures. Son but ultime est les ovaires, où il stimule le développement du follicule, est responsable de l'ovulation et de la production d'œstrogènes.

Chez les femmes ménopausées, les ovaires sont épuisés, affaiblis et les follicules qu'ils contiennent deviennent plus petits. Les glandes sexuelles ne remplissent plus leurs fonctions comme avant, réduisant progressivement la synthèse des œstrogènes. La glande pituitaire répond en produisant énergiquement une hormone folliculo-stimulante.

Le niveau de FSH pendant la ménopause augmente de 4 à 5 fois et le reste pendant plusieurs années après la fin de la dernière menstruation. Puis son déclin progressif commence. Mais avec le développement de processus pathologiques, cela ne se produit pas..

Informations importantes: Tableau des normes de l'hormone FSH chez la femme par âge

Signes de faibles niveaux d'hormones

Chez la femme, les symptômes suivants peuvent indiquer une diminution dangereuse de la concentration de FSH:

  • violation du cycle de menstruations rares à son arrêt complet (aménorrhée), non associée à la ménopause - le symptôme le plus courant;
  • cycles anovulatoires;
  • l'endométriose;
  • incapacité de concevoir un enfant;
  • métrorragie;
  • fausses couches spontanées;
  • fausse couche habituelle;
  • diminution de la libido jusqu'à un manque total d'intérêt pour l'intimité;
  • trouble de la fonction sexuelle, inconfort pendant les rapports sexuels;
  • la peau perd sa turgescence, devient ridée;
  • les cheveux ne poussent pas bien.

Chez les adolescents, avec une diminution de la FSH, il existe des problèmes de puberté: développement prématuré ou retard. Chez l'homme, la libido diminue, les poils du visage et du corps poussent mal, il peut y avoir atrophie des gonades, impuissance.

Ces symptômes sont typiques de nombreuses maladies associées à la sphère reproductive. L'apparition d'un ou d'un ensemble de signes est la base d'une visite chez un spécialiste, en cours d'examen.

Que sont les œstrogènes et leur rôle

Désir passionné, attraction, excitation - c'est ainsi que sonne le mot oistros dans la traduction du grec, qui a donné le nom aux hormones féminines œstrogènes. Malgré ce nom intrigant, les œstrogènes dans le corps sont responsables de plus qu'un simple comportement sexuel. Il contrôle toute la vie d'une femme - de la puberté à l'accouchement et au vieillissement progressif. L'œstrogène chez les hommes est également un indicateur important de la santé - à la fois mentale, physique et sexuelle.

Types d'oestrogènes

En répondant à la question - les œstrogènes, qu'est-ce que c'est chez les femmes, il n'est pas tout à fait correct de nommer l'hormone au singulier. Les œstrogènes sont un groupe d'hormones sexuelles féminines qui comprennent trois types:

  1. estradiol
  2. estrone
  3. estriol

Le plus puissant en termes de force et d'effet féminisant est l'estradiol. Il assure le développement des caractéristiques sexuelles secondaires et de la fonction reproductrice, il est inclus dans la composition des préparations hormonales à base d'œstrogènes. Estrone agit plus faible (10 fois!), Mais dans le corps féminin, il est produit dans le plus grand volume.

L'estriol est un produit métabolique des deux autres œstrogènes; très peu de celui-ci circule dans le sang. L'heure de cette hormone survient pendant la grossesse - le placenta, les ovaires et le corps du bébé commencent à la produire de manière intensive. Le niveau d'œstriol pendant la gestation augmente continuellement jusqu'à l'accouchement.

Les œstrogènes mâles et femelles ne sont pas les seules substances œstrogéniques. Dans la nature, il existe également des phytoestrogènes - des hormones végétales riches en céréales, racines, légumes et fruits. L'huile contient des xénoestrogènes, ils sont similaires aux hormones féminines dans la composition et sont très toxiques.

Seule une telle décoction commencera la RÉGÉNÉRATION de la glande thyroïde

Le goitre disparaîtra au bout de 3 jours! Ce remède est devenu une sensation dans le traitement de la glande thyroïde!

Structure et synthèse

Toutes les hormones œstrogéniques sont des stéroïdes, c'est-à-dire que le produit initial de leur synthèse est le cholestérol. Un élément commun entre les trois hormones féminines, phyto- et xénoestrogènes, est l'anneau phénolique dans la structure.

La production d'oestrogène se produit principalement dans les gonades. Chez les femmes, ce sont les ovaires, dans le corps masculin, les testicules produisent leur modeste part œstrogénique, un petit pourcentage d'hormones se forme également dans le cortex surrénalien - chez les deux sexes. Une autre question est de savoir comment les œstrogènes sont produits pendant la grossesse chez la femme. Pendant 9 mois, le corps jaune (glande endocrine temporaire) et le placenta sont la source d'estradiol, d'estrone et d'œstriol.

Les principales «matières premières» pour l'émergence des œstrogènes sont les hormones sexuelles mâles, les androgènes. L'estradiol puissant est synthétisé à partir de la testostérone, l'estrone plus faible de l'androstènedione. L'ensemble du processus se déroule sous l'action de l'enzyme aromatase, cette substance se trouve dans des cellules spéciales des ovaires et des testicules, dans les tissus adipeux et osseux, dans différentes parties du cerveau, etc. Les activateurs d'aromatase sont des hormones tropiques de l'hypophyse - folliculo-stimulantes (FSH) et lutéinisantes (LH).

Les effets des œstrogènes sont en grande partie dus à la variété des récepteurs auxquels les hormones féminines se lient ensuite. Les récepteurs des œstrogènes sont concentrés dans:

  • utérus et vagin;
  • glandes mammaires;
  • l'urètre;
  • foie;
  • ostéoclastes de cellules osseuses;
  • différentes parties du cerveau.

Fonction des œstrogènes chez les femmes

Un ouvrage de référence sur la question "les œstrogènes sont quelles hormones?" répondra clairement et clairement - génital féminin. Mais les fonctions œstrogéniques ne se limitent pas au contrôle du développement sexuel et de la santé reproductive..

Dans le corps féminin, le complexe hormonal «estradiol, estrone et estriol» remplit les tâches suivantes:

  • assure la croissance et le développement de l'utérus, des ovaires, des trompes de Fallope;
  • est responsable de la formation d'une figure féminine et d'un dépôt de graisse spécial (taille fine, bassin luxuriant);
  • seins luxuriants - le mérite des œstrogènes, y compris les hormones qui stimulent la croissance des glandes mammaires pendant la puberté;
  • provoque la croissance des cheveux dans le modèle féminin, une pigmentation spécifique des mamelons et des organes génitaux;
  • assure la maturation de la muqueuse vaginale (sécrétion de mucus, croissance et renouvellement cellulaire);
  • régule le cycle menstruel et la capacité de concevoir;
  • augmente le tonus de l'utérus et des trompes de Fallope (de sorte que le sperme peut rapidement dépasser l'ovule);
  • régule le métabolisme des lipides (élimine activement le cholestérol nocif et retarde le bon cholestérol);
  • empêche le développement de l'athérosclérose (ne permet pas la formation de plaques de cholestérol);
  • augmente la concentration de cuivre et de fer dans le sang;
  • renforce le tissu osseux en raison de l'effet sur les ostéoclastes - cellules de construction;
  • améliore la mémoire à court terme et améliore la capacité d'apprentissage.

Les hormones féminines affectent également directement la beauté. Ainsi, pendant la grossesse, le niveau d'œstrogène augmente fortement - les cheveux deviennent plus épais, plus brillants et cessent de tomber. Grâce aux œstrogènes, la peau des femmes reste veloutée et délicate - le manque d'estradiol doit également être blâmé pour le teint terne et les rides avec la ménopause.

Fonction des œstrogènes chez les hommes

Les principales propriétés œstrogéniques chez les hommes sont:

  • fournir une croissance (associée à la testostérone) et une récupération musculaire;
  • soutenir la santé du cœur et des vaisseaux sanguins (prévenir l'athérosclérose);
  • garder les os solides;
  • réguler le fonctionnement du système nerveux, apaiser et uniformiser l'humeur;
  • intensifier le désir sexuel.

Pourquoi est-il dangereux d'augmenter et de diminuer le niveau d'oestrogène

Les œstrogènes et l'âge sont en proportion directe - le niveau du triplet d'œstrogènes commence à augmenter après 7 ans et diminue progressivement après 45 à 50 ans. Mais en raison de perturbations hormonales, un manque d'œstrogène peut également être observé à l'âge de la reproduction. Un tel trouble chez la femme peut provoquer:

  • développement sexuel retardé, croissance lente;
  • maux de tête et dépression;
  • cycle irrégulier, manque d'ovulation et même menstruation;
  • peau sèche et rides précoces, chute de cheveux;
  • diminution de la libido;
  • sécheresse du vagin, à la suite de douleurs pendant les rapports sexuels;
  • douleurs articulaires, ostéoporose précoce;
  • problèmes de mémoire, performances médiocres;
  • insomnie et sautes d'humeur soudaines, etc.

Les œstrogènes élevés provoquent une dépression, des calculs biliaires, des varices (en raison d'une augmentation de la coagulation sanguine), un œdème, une hypothyroïdie et même augmentent le risque de cancer du sein.

Chez les hommes, avec un faible taux d'oestrogène, les symptômes sont similaires à ceux de certaines femmes: ostéoporose, problèmes cardiovasculaires, faible libido, troubles de la mémoire et diminution de la vigilance mentale. Mais beaucoup plus souvent, les représentants de la moitié forte souffrent d'un excès d'œstrogènes. Cela est dû à l'excès de poids (les cellules graisseuses produisent des œstrogènes), à l'abus de bière (et il est saturé de phytoestrogènes), au stress, au manque de sommeil, etc. libido et dépression.

La testostérone et les œstrogènes sont également étroitement liés. La principale hormone masculine ne sert pas seulement de base à la synthèse du principal œstrogène (estradiol). Il aide également à maintenir le tonus musculaire, est responsable de leur croissance et de leur développement, de leur endurance physique et de la minceur de la femme..

Raisons du déclin

Une faible FSH peut être causée par:

  • SOPK;
  • tumeurs, formations ressemblant à des tumeurs des glandes sexuelles;
  • cancer de l'hypophyse bénigne;
  • insuffisance du complexe hypothalamo-hypophysaire;
  • Syndrome de Sheehan (complication après l'accouchement, exprimée en nécrose hypophysaire);
  • conditions dans lesquelles il existe une teneur élevée en gonadostéroïdes pathologiquement constante;
  • tumeurs surrénales;
  • hyperprolactinémie (taux élevés de prolactine);
  • nanisme (nanisme);
  • déficit isolé en FSH;
  • grossesse;
  • hémochromatose (dépôt d'un excès de fer dans le corps);
  • régimes durs, famine, anorexie;
  • thérapie hormonale à long terme;
  • hypogonadisme congénital (sous-développement testiculaire).

Hormones FSH et LH pendant la ménopause

Le climax est une étape de la vie d'une femme au cours de laquelle le système reproducteur est inhibé. Ce processus est observé après 45 ans, est naturel, associé à des changements hormonaux dans le corps. Les œstrogènes, les progestérone, les hormones lutéinisantes et folliculo-stimulantes, qui jouent un rôle clé dans le fonctionnement du système reproducteur, modifient leur contenu dans le sang pendant la période ménopausique. Et l'état physique et mental d'une femme dépend de la concentration d'hormones..

Indications pour la recherche

Le dosage des gonadotrophines est nécessaire en cas de suspicion de cancer de l'hypophyse ou de dysfonctionnement hypothalamo-hypophysaire. Mais le plus souvent, l'étude est chargée d'évaluer la fertilité et d'identifier les problèmes de fonction de reproduction..

Raisons de la prescription d'un test FSH:

  • cycles anovulatoires;
  • menstruations irrégulières;
  • pour déterminer la ménopause;
  • fausse couche;
  • SOPK;
  • saignements utérins;
  • établir les causes de l'infertilité;
  • foyers endométrioïdes;
  • suspicion d'une tumeur de l'hypophyse ou des ovaires;
  • détérioration de la libido;
  • hypofonction ovarienne;
  • infections chroniques du système génito-urinaire;
  • contrôle des niveaux d'hormones pendant l'hormonothérapie à long terme;
  • diagnostic des troubles du développement sexuel.

Pour les hommes, connaître la concentration de FSH est nécessaire si vous soupçonnez une tumeur de l'hypophyse ou des testicules, diagnostiquez une infertilité, une impuissance, une diminution de la libido, pour découvrir les causes d'une spermatogenèse altérée.

L'étude de la FSH permet d'évaluer la régulation hormonale et les troubles qui y sont associés: primaires, provoqués par la pathologie des gonades ou secondaires, provoqués par des anomalies du complexe hypothalamo-hypophysaire. Le plus souvent, une faible production de FSH est associée à des maladies hypophysaires, ce qui entraîne un dysfonctionnement des gonades.

Caractéristiques de recherche

Pour l'analyse FSH, le médecin attribue à une femme une date précise, en fonction de la durée et de la phase du cycle, environ 3 à 7 jours du début des règles. La préparation de la procédure est effectuée en trois jours. A cette époque, le stress physique et psycho-émotionnel, le sport, l'intimité sont exclus. Le prélèvement de sang veineux est effectué le matin à jeun, ne pas fumer, boire de l'eau.

Pour déterminer le niveau de FSH, le sérum ou le plasma sanguin est examiné à l'aide de la méthode immunochimioluminescente, qui permet même d'examiner des échantillons congelés. Lors de la prise de sang en phase folliculaire, un seul test peut être utilisé. Si une femme a un cycle irrégulier, trop long ou trop court, de faux résultats peuvent être obtenus. Si nécessaire, afin d'obtenir des résultats plus fiables, faites 2-3 échantillons à une demi-heure d'intervalle. Pour l'analyse, des échantillons de tous les sérums sont combinés.

Les résultats des tests FSH peuvent être déformés non seulement en raison d'un cycle instable. Ils peuvent être affectés par des médicaments hormonaux ou radio-isotopiques pris par la patiente, une grossesse réalisée la veille d'une IRM ou d'une radiothérapie, la consommation d'alcool, le tabagisme, un stress sévère, la prise de médicaments qui affectent la production de FSH, des anticonvulsivants, des COC.

Traitement

Le fond hormonal affecte l'activité de presque tous les organes et systèmes du corps, son déséquilibre entraîne de graves problèmes de santé. Le traitement avec une FSH basse vise principalement à éliminer les causes du déséquilibre hormonal. Dans les cas bénins, une correction est possible grâce à des changements de mode de vie et de nutrition.

Un spécialiste spécialisé est engagé dans le traitement, selon la situation: endocrinologue, gynécologue-endocrinologue, reproductologue. Pour clarifier l'image de la maladie, des diagnostics supplémentaires sont prescrits: échographie, IRM, biochimie sanguine, panel hormonal, frottis.

Il est possible de normaliser l'équilibre des hormones, y compris la FSH, à l'aide d'un traitement hormonal substitutif. La sélection des médicaments contenant des hormones, la posologie et la durée du traitement est une question complexe, non seulement en raison des caractéristiques individuelles de chaque patient, mais également du fait que la production de FSH est étroitement liée à une autre hormone gonadotrope - la lutéotropine (LH), ainsi qu'aux œstrogènes et aux androgènes (hormones sexuelles des femmes et des hommes). ). Par conséquent, lors du choix d'un complexe médical, le médecin prend en compte de nombreux facteurs que le patient ne peut pas analyser par lui-même. Cela signifie que toute auto-médication avec une diminution de la concentration de FSH est exclue..

Dans la clinique de reproduction "AltraVita", des tests sanguins pour la FSH et d'autres hormones sont effectués à l'aide des derniers systèmes de test, des réactifs modernes, qui permettent d'obtenir des informations fiables. Le décodage des résultats est réalisé par des spécialistes hautement qualifiés, cela prend un minimum de temps. L'analyse des hormones est l'une des plus nécessaires dans le diagnostic de l'infertilité et l'évaluation de la fertilité..

Niveaux de FSH élevés ou faibles - causes

Des niveaux élevés d'hormone folliculo-stimulante chez la femme peuvent indiquer des anomalies hormonales. Parmi eux se trouvent généralement:

  • insuffisance ovarienne primaire,
  • syndrome de Turner,
  • tumeur ovarienne,
  • syndrome des ovaires polykystiques,
  • maladies surrénales,
  • troubles thyroïdiens,
  • effet chimiothérapeutique,
  • irradiation et déficit en enzyme 17-alpha-hydroxylase.

La raison d'un écart significatif par rapport à la norme dans le cas de résultats surestimés peut être des tumeurs qui sécrètent l'hormone FSH - le plus souvent un cancer du poumon. Malheureusement, à mesure que votre taux d'hormones folliculo-stimulantes augmente, vos chances de tomber enceinte diminuent, même si votre médecin parvient à provoquer l'ovulation..

Si les résultats du test sont inférieurs à la normale, les femmes doivent examiner l'état de l'hypophyse ou de l'hypothalamus. N'oubliez pas que les niveaux de FSH interfèrent également avec la contraception. L'insuffisance ovarienne primaire fait référence à des maladies qui affectent les dysfonctionnements des systèmes reproducteur et hormonal du corps. Pas assez d'œufs sont incapables de produire des quantités normales d'hormones, ou pas du tout. Dans ce cas, le processus d'ovulation ne se produit pas. Les médecins citent le plus souvent trois causes d'insuffisance ovarienne primaire: l'hypoplasie ovarienne, l'insuffisance ovarienne prématurée et la dysgénésie gonadique.

Vers 45 ans, la plupart des femmes entament une nouvelle phase de leur vie et des changements hormonaux commencent à se produire en préparation de la ménopause. Les ovaires commencent à perdre leur capacité à produire des follicules matures, des œstrogènes et de la progestérone. Cela peut signaler des niveaux de FSH plus élevés..

Il existe de nombreuses raisons possibles pour une FSH faible ou élevée, il est donc difficile d'expliquer pourquoi elle peut être altérée. Fondamentalement, les taux anormaux de FSH sont considérés comme la «cause» des problèmes de fertilité. Un déséquilibre est un signal ou un signe que le corps est hormonal et qu'il y a un problème..

Le système glandulaire est l'un des systèmes les plus importants et les plus complexes du corps. Il est facile de perturber quelque chose si vous souhaitez augmenter une hormone afin que tous les autres niveaux reviennent à la normale. Le problème qui peut se poser avec cette approche est une hormone dans un autre domaine qui est tout aussi important que le premier. C'est pourquoi les traitements naturels peuvent être plus appropriés. Ils se complètent et aident à soutenir le corps, sans le forcer à augmenter une hormone..