Principal

Écrevisse

Quel devrait être le taux de progestérone chez la femme?

La santé est de loin l'élément le plus important de notre qualité de vie. À bien des égards, l'état de santé, le bien-être général, la beauté, parfois même l'humeur dépendent de l'équilibre des hormones dans le corps, tant chez l'homme que chez la femme..

Une concentration et un équilibre corrects des hormones rendent une femme féminine, belle, aimante, calme et particulièrement saine et heureuse..

La progestérone est considérée comme l'une des hormones «féminines» les plus importantes. C'est une hormone stéroïde du groupe progestérone qui affecte le cycle menstruel, le développement de l'embryon pendant la grossesse chez l'homme et d'autres espèces de primates.

Il est produit dans les ovaires chez la femme, dans les testicules chez l'homme, dans les glandes surrénales et dans le placenta. Pendant la grossesse, la progestérone est produite d'abord par le corps jaune, puis par le placenta..

Le taux de progestérone chez la femme affecte directement l'état de santé général d'une femme, son état de santé et son apparence, portant un embryon pendant la grossesse.

  1. Propriétés de la progestérone chez les femmes en âge de procréer
  2. Cycle menstruel normal
  3. Fonctions progestérone
  4. Taux de contenu en progestérone
  5. Test de progestérone
  6. Manque de progestérone
  7. Augmentation de la progestérone
  8. Correction des niveaux de progestérone
  9. Avec un niveau d'hormone élevé
  10. Avec de faibles niveaux de progestérone
  11. Médicament Duphaston pour augmenter les niveaux de progestérone
  12. Recommandations pour maintenir les niveaux de progestérone

Propriétés de la progestérone chez les femmes en âge de procréer

La progestérone joue, sans exagération, le rôle le plus important dans le corps d'une femme:

  1. Une concentration élevée de l'hormone stimule la fécondation d'un ovule libéré pendant l'ovulation par le follicule.
  2. Le manque de progestérone provoque des symptômes désagréables du syndrome prémenstruel, tels que des sautes d'humeur soudaines, une sensation de malaise à la veille de vos règles. Pour cette raison, pendant cette période, les médecins peuvent recommander de prendre des préparations supplémentaires de progestérone pour augmenter la concentration de l'hormone dans le corps afin de réduire les symptômes du SPM..
  3. La progestérone est produite avec modération jusqu'au milieu du cycle mensuel d'une femme. Après cela, un ovule est libéré de l'ovaire. Si la fécondation n'a pas eu lieu, le niveau de l'hormone baisse brusquement et rapidement, puis la prochaine menstruation se produit, selon un cycle menstruel stable. Lorsqu'elle est fécondée, le taux de progestérone continue d'augmenter et croît jusqu'à la seizième semaine de grossesse. À partir de la seizième semaine à compter du jour de la dernière menstruation, le placenta remplit la fonction de fournir au corps de la progestérone.
  4. Si une femme se trouve dans une position intéressante, le niveau de l'hormone est réduit, il existe alors un risque d'avortement spontané ou de naissance prématurée. La progestérone stimule l'utérus pour retenir le fœtus, l'accumulation de graisse sous-cutanée, la préparation des glandes mammaires pour nourrir le bébé.

Cycle menstruel normal

En règle générale, dans le corps de la femme, la quantité de progestérone peut varier en fonction de la nutrition, des médicaments hormonaux (contraceptifs), de la présence d'habitudes mauvaises ou saines, de l'activité sexuelle, de l'activité physique, du régime quotidien, de la grossesse ou de la ménopause, du stress.

Le cycle menstruel comporte généralement quatre phases principales:

  1. Phase menstruelle. Sa durée varie de cinq à sept jours. Ce sont les jours de menstruation, lorsque l'endomètre est rejeté et que le corps se prépare à la libération de l'œuf suivant. Cette phase est caractérisée par la présence d'un flux menstruel.
  2. Phase folliculaire. Dans cette phase, un nouvel œuf mûrit. Le niveau de progestérone est normalement à une faible concentration. La durée de cette phase peut être de 7 à 22 jours normalement chez une femme en bonne santé, en fonction des caractéristiques individuelles du système reproducteur d'une femme particulière..
  3. Phase ovulatoire. Pendant cette phase, l'ovule mûri - prêt pour la fécondation quitte l'ovaire et se déplace dans les trompes de Fallope. La durée de la phase ovulatoire n'est que de trois jours. Cette période est très favorable à la conception. Un ovule mûr sort du follicule rompu et se déplace vers le sperme pour la fécondation. Et si l'ovule ne rencontre pas le sperme, la grossesse ne se produit pas, puis l'ovule meurt. Si l'ovule est fécondé - la conception se produit, alors l'œuf déjà fécondé commence à se diviser rapidement et se déplace à travers les tubes vers l'utérus pour s'enfouir dans l'endomètre duveteux, initiant ainsi une nouvelle vie. Et en même temps, le niveau de progestérone dans le corps augmente rapidement..
  4. Phase lutéale. Pendant cette période du cycle, le corps jaune produit l'hormone progestérone en plus grande quantité, dirigeant toutes les forces du corps pour préserver et développer une éventuelle grossesse. La durée de cette phase du cycle est de 13 à 14 jours. Dans le cas où la grossesse ne se produit pas dans le cycle actuel, le corps jaune meurt, le niveau d'hormones dans le corps diminue brusquement et après un ou deux jours, la prochaine menstruation survient. C'est en relation avec la baisse du taux d'hormones que des sensations désagréables et une mauvaise santé surviennent à la veille des prochaines règles.

Fonctions progestérone

Fonctions hormonales:

  • La progestérone réduit le tonus de l'utérus en cas de grossesse, contribuant ainsi à sa préservation, tout en augmentant le tonus du col de l'utérus, l'aidant à maintenir le fœtus à l'intérieur de la cavité utérine.
  • Favorise la préservation de la fonction sécrétoire de l'endomètre, augmente sa teneur en glycogène, créant ainsi des conditions favorables à l'implantation et au développement du bébé à naître.
  • L'hormone progestérone interfère avec la maturation d'un nouvel ovule dans les ovaires, arrêtant ainsi les menstruations pendant la grossesse.
  • Responsable de la température corporelle. C'est lors de la production de progestérone par le corps jaune selon la 2ème phase que la température corporelle, y compris la température basale, monte à 37,2 - 37,4 degrés et reste dans ces limites au cours du 1er trimestre de la grossesse normale. La température basale baisse lorsque le taux de progestérone diminue, ce qui peut signaler un risque de fausse couche et nécessite une correction rapide chez la femme enceinte pour un achèvement favorable de la grossesse en cours grâce à un accouchement rapide.
  • La progestérone en concentration normale dans le corps d'une femme en bonne santé empêche la formation de ganglions fibreux, ainsi que de kystes dans les glandes mammaires.
  • Aide à transformer les graisses en énergie nécessaire, normalise la coagulation sanguine et est également responsable de la concentration normale de sucre dans le sang.
  • La concentration normale de l'hormone progestérone, en fonction des phases, empêche l'apparition de symptômes désagréables du SPM avant la menstruation.

Taux de contenu en progestérone

En l'absence de grossesse, la quantité normale de progestérone pour une femme en bonne santé qui ne prend pas de médicaments hormonaux est normale, dans le cadre des indicateurs ci-dessous:

  • Phase folliculaire - de 0,32 à 2,25 nmol / l
  • Phase ovulatoire - de 0,49 à 9,41 nmol / l
  • Phase lutéale - de 6,95 à 56,63 nmol / l

Après la ménopause, la norme pour les taux de progestérone est jusqu'à 0,64 nmol / l

En état de grossesse, la progestérone est considérée comme normale, selon les indicateurs suivants, selon les semaines de grossesse à compter du jour de la dernière menstruation:

Nous prenons une semaine. (n / b)

Teneur en progestérone nmol / l (normal +/-)

Le niveau d'œstrogène dans le corps d'une femme: comment déterminer la norme et comment compenser les fluctuations?

Les œstrogènes occupent à juste titre une place particulière dans le corps féminin, car ce sont eux qui participent à la formation des caractères sexuels et contribuent au fonctionnement normal du système reproducteur. Et, bien qu'ils soient communément appelés hormones sexuelles, les récepteurs aux œstrogènes se trouvent presque partout: dans les vaisseaux sanguins, le cerveau, les muscles, les os, la vessie... Habituellement, les gens ne pensent pas à l'importance de ces hormones jusqu'à ce qu'ils rencontrent diverses signes de déséquilibre: des troubles de l'humeur, de l'insomnie et du vieillissement prématuré au développement de l'ostéoporose, de l'endométriose et de l'apparition de néoplasmes. Dans cet article, nous parlerons de l'importance des œstrogènes pour la santé des femmes..

La norme des œstrogènes dans le corps d'une femme

Les œstrogènes sont le nom collectif de tout un groupe d'hormones aux propriétés similaires, qui sont synthétisées principalement (mais pas seulement) par l'appareil folliculaire ovarien. Le niveau d'œstrogène chez la femme change tout au long de la vie en fonction de l'âge, de la phase du cycle menstruel et des circonstances de la vie. Il existe trois principaux types de gonadostéroïdes féminins (hormones sexuelles), chacun ayant ses propres caractéristiques:

  1. L'estradiol - étant le plus actif et le plus significatif du groupe des œstrogènes, il a le principal effet féminisant - non seulement chez les femmes, mais aussi chez les hommes. Au total, il remplit environ 400 fonctions dans le corps féminin. Grâce à l'estradiol, des caractères sexuels secondaires se forment, l'utérus et les trompes de Fallope, le vagin et les glandes mammaires se développent. Le contenu normal de cette hormone folliculaire dans le sang a un effet positif général sur tout le corps, avec sa participation à des processus tels que:
    1. synthèse de sérotonine, qui aide à maintenir la bonne humeur et la concentration;
    2. synthèse de collagène, responsable de la santé et de la beauté de la peau et des cheveux;
    3. métabolisme lipidique et régulation de la concentration sanguine de cholestérol;
    4. répartition du tissu adipeux selon le type féminin;
    5. rétention de calcium dans le corps: maintien de la force et de la masse du tissu osseux;
    6. normalisation de la pression artérielle;
    7. thermorégulation corporelle.

    La quantité d'estradiol change au cours des différentes périodes de la vie (voir tableau. 1).

    Tableau 1. Taux normaux d'estradiol dans le sang à différentes étapes de la vie d'une femme

    L'âge de la femme

    Taux d'estradiol

    L'estradiol maintient et contrôle le cycle menstruel, de sorte que le niveau de cet œstrogène varie du plus bas pendant la phase folliculaire au plus élevé au moment de l'ovulation. Lors de la planification d'une grossesse, il convient de garder à l'esprit que la conception n'est possible qu'avec une quantité suffisante d'estradiol dans le corps de la femme:

    • 18,9–246,7 pg / ml - les jours de la phase folliculaire;
    • 35,5-570,8 pg / ml - pendant la phase lutéale;
    • 22,4-256 pg / ml - pendant la phase ovulatoire.

    Une teneur suffisante en estradiol est nécessaire non seulement pour la conception, mais aussi pour le port. Pendant la grossesse, le niveau de cette hormone fluctue dans la plus large gamme: de 210 à 240 pg / ml au premier trimestre et jusqu'à 25 000 à 30 000 pg / ml au troisième.

    La quantité d'oestrogène à la ménopause dans le corps d'une femme diminue, car la fonction des ovaires s'estompe et un dysfonctionnement des gonades se produit. Cela conduit à des déséquilibres hormonaux, ce qui peut entraîner des problèmes de poids, le travail des systèmes cardiovasculaire et squelettique. Cependant, l'âge n'est pas la seule raison de la diminution du taux d'hormones sexuelles féminines..

    Causes et symptômes de faibles taux d'œstrogènes

    Les œstrogènes sont responsables de la santé, de la fonction reproductrice et du confort psychologique d'une femme, ainsi que de sa beauté et de sa féminité. Par conséquent, il est nécessaire de s'assurer que le taux de gonadostéroïdes ne dépasse pas la plage normale. Dans ce cas, il ne faut pas se concentrer sur l'âge, mais sur la phase du cycle: par exemple, en phase folliculaire, la limite inférieure est considérée comme étant de 18,9 pg / ml.

    Causes de faibles taux d'œstrogènes chez les femmes:

    1. Changements liés à l'âge: comme mentionné ci-dessus, pendant la ménopause, la quantité d'oestrogène diminue.
    2. Maladies du système endocrinien, en particulier dysfonctionnement de la glande pituitaire.
    3. Dysfonctionnement ovarien de toute étiologie.
    4. Dépendance excessive aux sports de force conduisant à une production accrue de testostérone, un antagoniste des œstrogènes.
    5. Alimentation et régime déséquilibrés: les cellules graisseuses agissent comme des dépôts d'œstrogènes. Une forte diminution de la quantité de tissu adipeux entraîne des déséquilibres hormonaux et des troubles métaboliques.

    La réduction des niveaux d'œstrogènes chez les femmes entraîne des conséquences désagréables, telles que:

    • Détérioration de l'humeur et ses sautes d'humeur: apathie, agressivité, anxiété.
    • Troubles cognitifs: altération de l'attention, de la mémoire, de la concentration, de l'intelligence.
    • Troubles du sommeil, perte d'énergie, maux de tête.
    • Problèmes de thermorégulation: bouffées de chaleur, transpiration.
    • Violations du système cardiovasculaire, pics de pression artérielle.
    • Problèmes avec le système squelettique: une carence en œstrogènes entraîne le «lessivage» du calcium du corps, et donc la perte osseuse, la fragilité des os et le développement de l'ostéoporose.
    • Diminution de l'élasticité de la peau, sécheresse de l'épiderme.
    • Diminution de la libido.

    Signes de taux d'hormones élevés

    Il y a des périodes de la vie où des niveaux élevés d'hormones sont la norme physiologique des œstrogènes chez les femmes - pendant la grossesse ou les phases correspondantes du cycle menstruel. Cependant, il est nécessaire de s'assurer que pendant le reste de la vie, le taux d'œstrogène ne dépasse pas les limites établies (par exemple, pas plus de 246,7 pg / ml d'estradiol les jours de la phase folliculaire, etc.), car un excès de gonadostéroïdes ne peut causer pas moins de problèmes que leur carence.

    Les raisons de l'augmentation du taux d'œstrogènes chez la femme doivent être principalement recherchées dans les pathologies de glandes endocrines telles que l'hypophyse, les ovaires, les glandes surrénales, la glande thyroïde, afin d'exclure la possibilité de tumeurs et de kystes. Si, dans le contexte de valeurs élevées de gonadostéroïdes, selon les résultats d'études instrumentales et de laboratoire, les maladies de ces glandes n'ont pas été détectées, nous pouvons alors envisager un groupe de raisons moins dangereuses pour une augmentation du taux d'œstrogènes:

    • maladies métaboliques - principalement diabète et obésité;
    • hypodynamie ou mode de vie sédentaire;
    • stress neuropsychique et physiologique chronique ou excessif, y compris ceux causés par la famine (régimes alimentaires), les températures extrêmes, l'insomnie, les traumatismes physiques graves, la violence et d'autres stress;
    • prendre des médicaments hormonaux, psychoactifs et certains autres - cela comprend également la consommation à relativement long terme d'alcool et de drogues, le tabagisme;
    • accumulation dans le corps d'exo- et xénoestrogènes, qui imitent l'action des œstrogènes naturels et activent ainsi les récepteurs des œstrogènes. Les xénoestrogènes se trouvent dans certains types de plastiques, et certains conservateurs (parabens), surfactants, colorants artificiels, etc. peuvent agir comme ces "pseudoestrogènes".

    Une augmentation de la quantité d'oestrogène dans le sérum sanguin ou une pseudo-augmentation du taux d'estradiol sur une longue période a ses propres symptômes non spécifiques, à savoir:

    • prise de poids incontrôlée sans signes d'augmentation de l'appétit et changements dans le menu (combinaison «haute estradiol + progestérone normale»);
    • altération de la fonction thyroïdienne et / ou obésité modérée (moins de 7 kg au-dessus de la normale), accompagnée d'un épaississement de la zone «culotte» et des cuisses en raison du tissu adipeux (une association «d'estradiol normal + progestérone faible»);
    • certaines maladies gynécologiques, notamment l'endométriose et le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK, syndrome de Stein-Leventhal), ainsi que des problèmes de conception (combinaison de «résistance normale ou élevée à l'estradiol + progestérone»);
    • violations de la périodicité du cycle menstruel, y compris des symptômes concomitants: maux de tête graves et fréquents, convulsions, saignements abondants;
    • sensibilité accrue et gonflement du sein, plus tard - sensibilité des glandes mammaires au toucher, douleur sourde dans leur partie supérieure ou latérale, provoquant la suspicion de mammite;
    • troubles psycho-émotionnels: d'abord, il s'agit de l'irritabilité, des crises de panique, des sautes d'humeur, de «l'incapacité à s'arrêter» dans une conversation ou lors des tâches ménagères, des changements de libido (dans n'importe quelle direction); plus tard - fatigue chronique, oubli, dépression, apathie, troubles du sommeil, épuisement nerveux;
    • problèmes de cheveux - peuvent se manifester par des changements de couleur, un amincissement et une perte de cheveux accrue, jusqu'à l'alopécie;
    • rétention d'eau dans le corps, entraînant un gonflement des membres et du visage;
    • modifications de la fréquence cardiaque, augmentation de la pression artérielle, thrombose veineuse;
    • troubles intestinaux, y compris coliques et flatulences.

    Les symptômes avec un taux accru d'estradiol, prédominant par rapport à la progestérone, peuvent se manifester avec des intensités différentes et dans différentes combinaisons, en fonction des caractéristiques individuelles du beau sexe. Un diagnostic précis ne doit être posé que par un endocrinologue après tous les tests de laboratoire et de matériel nécessaires.

    Comment pouvez-vous aider le corps?

    Un mode de vie correct, pas de mauvaises habitudes, une alimentation saine et une activité physique modérée régulière sont des conditions nécessaires pour maintenir le corps féminin en bonne forme. Malheureusement, avec l'arrivée d'un certain âge, le respect de ces règles à lui seul ne suffit pas. Le maintien du bien-être, de la beauté et de l'activité n'est possible que si le bon équilibre hormonal est maintenu. Mais les changements liés à l'âge dans le système reproducteur sont un processus naturel. Vaut-il toujours la peine de l'interférer en recourant à un traitement hormonal substitutif (THS), qui présente de nombreuses contre-indications et effets secondaires? Comment normaliser les œstrogènes sans craindre pour votre santé?

    Des études cliniques à long terme ont permis de trouver une solution moderne et sûre au problème: bien sûr, il est impossible de compenser le manque de ses propres œstrogènes, sauf à l'aide d'analogues synthétiques, mais vous pouvez lutter efficacement contre les symptômes de la carence en œstradiol à l'aide de phytoestrogènes.

    Les phytoestrogènes sont un groupe de composés végétaux naturels qui, en raison de leur structure chimique, ont le même effet que les œstrogènes, mais ne sont pas des hormones.

    L'efficacité des phytoestrogènes n'a pas été acceptée immédiatement et sans condition. De plus, il existe plusieurs types de phytoestrogènes. Ces substances se retrouvent dans de nombreux aliments et plantes, mais leur utilisation incontrôlée peut soit être sans effet, soit entraîner des conséquences indésirables..

    Dans leur recherche d'un phytoestrogène sûr mais efficace, les chercheurs se sont tournés vers la génistéine. C'est l'une des substances les plus étudiées et les plus efficaces qui possède des propriétés semblables aux œstrogènes. La génistéine aide à atténuer les effets des faibles taux d'œstrogènes chez les femmes, aidant à lutter contre:

    • avec le développement de l'ostéoporose;
    • avec des signes de changements liés à l'âge et de photovieillissement cutané;
    • avec des troubles métaboliques;
    • avec troubles psycho-émotionnels: sautes d'humeur et insomnie.

    La prise de phytoestrogènes peut être indiquée non seulement avec des niveaux insuffisants d'hormones sexuelles féminines, mais aussi avec des taux accrus: lorsqu'une femme est obligée de prendre des médicaments qui réduisent considérablement le niveau d'œstrogènes, ce qui conduit à une mauvaise santé. La prise de complexes de vitamines et de minéraux avec la génistéine rend la thérapie plus douce et plus confortable.

    Les phytoestrogènes ont prouvé leur innocuité et leur utilisation pour le traitement des symptômes de la ménopause est reconnue par la communauté médicale professionnelle [2].

    Toute femme souhaite éviter les symptômes désagréables de la ménopause et préserver la beauté le plus longtemps possible. Mais même si vous sentez que le moment est venu où les hormones commencent à «jouer au vilain», ne vous découragez pas. La bonne attitude et le souci de votre santé vous permettront d'entrer dans une nouvelle étape de la vie avec optimisme et une vigueur renouvelée. Et cela peut être facilité en recourant aux réalisations modernes de la science et de la médecine..

    Complexe de vitamines avec des isoflavones dans la composition

    Après 40 à 45 ans, des changements irréversibles du système reproducteur se produisent dans le corps féminin. Ce dysfonctionnement, provoqué par l'épuisement de l'appareil folliculaire ovarien, provoque des bouffées de chaleur, de l'insomnie, des pics de pression, un «lessivage» du calcium du tissu osseux et des troubles métaboliques. Tout cela réduit considérablement la qualité de vie d'une femme et ne vaut donc pas la peine d'ignorer les problèmes.

    Si une femme souhaite atténuer les symptômes de la ménopause, tout en évitant le traitement hormonal, vous pouvez faire attention aux substances biologiquement actives d'origine végétale - les isoflavones.

    Le complexe vitamino-minéral "Complivit® Calcium D3 Gold" contient de la génistéine, qui est un représentant du groupe des isoflavones, qui, dans son action et sa structure, se rapproche le plus des œstrogènes endogènes. Le choix de ce phytoestrogène particulier est dû au fait que, malgré son efficacité, la génistéine n'interagit pratiquement pas avec les récepteurs responsables des fonctions de croissance. Cela signifie qu'il ne peut pas contribuer à l'apparition et à la croissance des néoplasmes..

    En fonction de l'état de l'organisme, les isoflavones peuvent avoir un effet non seulement œstrogène, mais également anti-œstrogène: en raison de l'émergence d'une compétition pour les récepteurs œstrogéniques entre la génistéine et l'étradiol, le degré d'effet de ce dernier diminue. Ainsi, l'utilisation d'isoflavones est parfois conseillée lorsque le taux d'œstrogène augmente..

    En plus de la génistéine, le complexe Complivit® Calcium D3 Gold comprend:

    • Le calcium est un macronutriment essentiel à la minéralisation osseuse normale, mais il est mal absorbé et «perdu» avec le début de la ménopause. Le réapprovisionnement en temps opportun de la carence en calcium évite une augmentation de la fragilité osseuse et le développement de l'ostéoporose. En outre, le calcium a un effet bénéfique sur l'émail des dents, le tissu musculaire, stabilise les systèmes nerveux et cardiovasculaire..
    • Vitamine K1 - participe à la minéralisation osseuse et régule la coagulation sanguine. En association avec du calcium et de la vitamine D3, il réduit le risque de fractures et d'autres problèmes liés au travail du système musculo-squelettique chez les femmes de plus de 40 ans.
    • Vitamine D3 - participe à la régulation du métabolisme calcium-phosphore et de la minéralisation osseuse, améliore la transmission des impulsions neuromusculaires et assure le fonctionnement normal du myocarde.

    "Complivit® Calcium D3 Gold" est un complexe, qui contient des substances sélectionnées dont une femme a besoin pendant la période climatérique. Dans chacun de ces composés, le corps après 40 ans éprouve un besoin accru avec un manque réel de.

    Complivit® Calcium D3 Gold est recommandé comme source supplémentaire de calcium, de vitamine D3, de vitamine K1 et de génistéine d'isoflavones, dont l'action contribue à:

    • renforcement du tissu osseux, y compris des dents;
    • la production de collagène, améliorant ainsi le métabolisme dans les cellules du cartilage articulaire et maintenant la jeunesse des cellules de la peau de l'intérieur, en les protégeant du photovieillissement;
    • soulagement des manifestations végétatives-vasculaires de la carence en œstrogènes;
    • améliorer la santé globale, l'humeur et les performances, normaliser le sommeil.

    Le complexe «Complivit® Calcium D3 Gold» peut réduire les manifestations de la ménopause: cela nécessite de ne prendre qu'un seul comprimé (1575 mg) par jour au cours du repas. Durée du cours - mois.

    La sécurité des composants du complexe de vitamines et de minéraux nous a permis de réduire au minimum les contre-indications - il s'agit d'une intolérance individuelle aux composants, à la période de grossesse et à l'allaitement. Il est recommandé de consulter un médecin avant utilisation..

    * Le numéro du complément alimentaire "Complivit® Calcium D3 Gold" dans le registre des certificats d'enregistrement d'État de Rospotrebnadzor - RU.77.99.88.003.Е.004497.10.16 du 6 octobre 2016 [3].

    Une diminution de la production d'œstrogènes pendant la ménopause entraîne une perturbation de la synthèse du collagène, responsable de l'élasticité de la peau et des tissus articulaires.

    Les bouffées de chaleur, les troubles du sommeil, les sautes d'humeur soudaines et fréquentes sont des symptômes typiques des changements hormonaux liés à l'âge dans le corps..

    Pour combler la carence en œstrogènes pendant la ménopause, des complexes de vitamines et des suppléments spécialisés peuvent être recommandés.

    De faibles niveaux d'hormones sexuelles chez les femmes peuvent entraîner de la fatigue, de l'irritabilité et des troubles du sommeil.

    En règle générale, la ménopause s'accompagne non seulement d'un inconfort physique, mais également d'un inconfort psychologique important..

    Complivit® Calcium D3 GOLD "est recommandé comme source supplémentaire de calcium, de vitamine D3, vitamine K1 et la génistéine des isoflavones.

    • 1 Eremenko V.V. La relation entre le niveau de résistance au stress et la concentration d'œstrogènes dans le sang d'une femme en bonne santé
      // Problèmes modernes de la science et de l'éducation. - 2015. - N ° 6.
    • 2 Directives de pratique clinique pour la ménopause AMERICAN ASSOCIATION OF CLINICAL ENDOCRINOLOGISTTS and AMERICAN
      COLLÈGE D'ENDOCRINOLOGIE 2017
    • 3 https://clck.ru/KgThr

    Chaque femme doit faire face aux fluctuations hormonales au stade de l'extinction de la fonction ovarienne. Mais pour que cette période pour le beau sexe ne devienne pas une surprise désagréable ou même un choc soudain, il est important de "garder le doigt sur le pouls", de surveiller à l'avance les changements du taux d'œstrogène dans le sang, d'effectuer une densitométrie (étude de la structure du tissu osseux), de consulter un endocrinologue et des spécialistes des cliniques prénatales. Une alimentation variée et nutritive et une activité physique régulière peuvent être des contributions tout aussi précieuses à la santé et à la beauté..

    L'effet de la progestérone sur le corps d'une femme: la nomination d'une hormone

    Presque tous les processus biochimiques se produisant dans le corps humain sont contrôlés par des hormones.

    Chez les femmes, les œstrogènes et les progestatifs sont «isolés». Les premiers sont responsables de la féminité, les seconds - de la possibilité de concevoir et de porter une grossesse.

    L'hormone progestérone est une substance biologiquement active qui régule le cycle menstruel et le développement embryonnaire.

    Quelle est l'hormone progestérone

    Dans le corps d'une femme, l'hormone progestérone est responsable du fonctionnement du système reproducteur. Pendant le cycle menstruel, la quantité de sa production change..

    Dans la phase de formation des follicules (dans la première moitié du cycle), les lectures sont minimes. Ils sont compris entre 0,3 et 0,9 ng / ml.

    Au cours du processus d'ovulation, un ovule est libéré de l'ovaire, le corps jaune est libéré, il commence également à produire de la progestérone, une hormone féminine, de sorte que sa quantité augmente treize fois.

    Si l'ovule n'est pas fécondé, le processus de destruction du corps jaune se produit, sans son support, les indicateurs de progestérone diminuent considérablement, l'endomètre gonfle, puis est rejeté, le processus se termine par la menstruation.

    En cas de fécondation de l'ovule, le corps jaune continue de produire l'hormone jusqu'à la 16e semaine de grossesse. Après cette période, la sécrétion de l'hormone décrite est reprise par le placenta.

    De quoi est responsable la progestérone chez la femme

    Sous l'influence d'un taux élevé de progestérone dans le corps féminin, divers changements commencent à se produire: l'épaisseur de l'endomètre (la couche muqueuse de l'utérus) est nivelée, les muscles de l'organe génital se détendent.

    Après la fécondation, le fond hormonal régule la diminution de l'intensité de l'immunité, ce qui aide à prévenir la possibilité de rejet des rudiments fœtaux.

    Pendant l'accouchement, le niveau de progestérone dans le corps d'une femme baisse à nouveau brusquement, ce qui aide à faciliter le processus de l'accouchement, et immédiatement après son achèvement, une diminution de la synthèse devient une condition préalable au début de la lactation.

    Tant que le niveau d'hormones responsables de la grossesse est plus élevé que la normale, l'ovulation ne se produit pas, il n'y a donc pas de menstruation pendant le portage d'un bébé..

    L'effet de la progestérone sur le corps

    L'hormone progestérone est responsable de la synthèse des corticostéroïdes, l'activité de l'aldostérone, le fonctionnement des œstrogènes impliqués dans la formation des caractères sexuels dépendent de son niveau.

    L'action de la progestérone dans le corps d'une femme augmente l'élasticité du tissu musculaire de l'utérus, grâce à laquelle l'organe génital peut s'étirer et augmenter de taille à mesure que le fœtus grandit.

    L'hormone décrite est impliquée dans la gestion du métabolisme des fluides, les processus de renforcement des os, de maintien de la glycémie, de maintien de la fonction de la glande thyroïde et de régulation du sommeil.

    Il augmente la viscosité du sang, ce qui est nécessaire pour éviter les saignements pendant l'accouchement. Tout écart par rapport à la norme donne lieu à des phénomènes susceptibles d'aggraver considérablement la qualité de vie d'une femme.

    Où est-il produit

    Dans le corps d'une femme, la progestérone est produite dans les ovaires, en petites quantités, elle est formée par les glandes surrénales et en partie par le système nerveux humain.

    L'hormone est impliquée dans la formation de l'allopregnanolone, un neurostéroïde qui aide à maintenir les performances du cerveau.

    Une fois qu'une partie de l'hormone remplit les fonctions souhaitées, elle se décompose dans le foie en substances qui perdent leur activité biologique.

    Ensuite, ils sont excrétés dans l'urine. Le processus de production est continu, de nouvelles portions d'hormones progestérone pénètrent constamment dans le sang.

    Leur niveau diminue ou augmente en fonction de la phase du cycle menstruel. Lors de l'ovulation, une autre source de production apparaît. Ce corps jaune est une glande endocrine temporaire.

    Si l'ovulation se termine pendant la grossesse, elle fonctionnera activement jusqu'à 16 semaines, puis le placenta prend en charge la fonction de reproduction de l'hormone décrite.

    Taux de progestérone

    Il n'est pas possible de déterminer les indicateurs exacts. Le taux approximatif de l'hormone progestérone pour les phases du cycle menstruel est déterminé par les nombres suivants:

    Moment de la journéeLimite inférieure admissibleLimite supérieure
    Jusqu'à 12 heures170540
    Après midi65330

    Normes pour les trimestres de la grossesse:

    L'auditoireLimite inférieure admissible, mcg / dlLimite supérieure admissible, μg / dl
    Enfants de 1 à 9 anscinq85
    Adolescents de 11 à 15 ans20263
    Femmes de 18 à 49 anstrente335
    Femmes ménopauséestrente200
    Hommes de 18 à 49 ans135440

    Chez les femmes utilisant des contraceptifs hormonaux, les indicateurs de la norme peuvent être différents, les valeurs données dans le tableau peuvent changer en fonction de l'heure de la journée, du mode de vie de la femme, de son état émotionnel.

    Par conséquent, seul un médecin expérimenté peut lire correctement les résultats de l'analyse et comprendre si le niveau de l'hormone est augmenté ou diminué..

    La médecine connaît des cas où des taux très élevés, révélés lors de l'étude des résultats de tests sanguins de laboratoire, témoignent des caractéristiques individuelles du corps féminin.

    Pour cette raison, l'autodiagnostic n'est pas autorisé..

    Excès et carence

    Étant donné que l'hormone progestérone est responsable du fonctionnement du système reproducteur, son manque affecte tout d'abord son fonctionnement: il y a des irrégularités dans le cycle menstruel, l'utérus devient incapable de recevoir un ovule fécondé, une femme ne peut pas tomber enceinte.

    En cas de conception, le risque de fausse couche demeure tout au long de la grossesse. De faibles niveaux nuisent au fonctionnement des glandes mammaires.

    Avec un déséquilibre prolongé dans la glande mammaire, des nœuds fibreux commencent à se former.

    Un niveau élevé de l'hormone décrite chez une femme non enceinte survient en cas de néoplasmes malins ou de kystes du corps jaune dans les ovaires, cela peut indiquer une insuffisance rénale ou une hyperplasie du cortex surrénalien..

    Cette dernière pathologie est la cause de l'obésité et de l'infertilité.

    La formation d'un taux élevé de progestérone chez une femme est influencée par la prise à long terme d'analogues d'hormones synthétiques, d'antifongiques, d'agents hormonaux (clomifène, mifépristone), d'antiépileptiques tels que la dépakine, par exemple.

    Si, pendant la grossesse, le corps jaune contribue à une production accrue de l'hormone progestérone, des problèmes surviennent avec le développement du fœtus.

    Un tel indicateur parle du dysfonctionnement du placenta - un organe qui assure la formation naturelle de l'embryon. Dans une telle situation, la disparition de la grossesse ou une naissance prématurée est possible..

    Un taux élevé de progestérone chez une femme enceinte peut provoquer un phénomène appelé «taupe hydatidiforme». Avec lui, le fœtus cesse de se développer, mais toutes ses coquilles poussent..

    Les raisons

    Un manque de l'hormone décrite peut être provoqué par:

    • Maladies du système génito-urinaire.
    • Prise de médicaments à long terme.
    • Stress chronique.
    • Avortements reportés.
    • Troubles des glandes surrénales, de la glande thyroïde, de l'hypophyse.
    • Néoplasmes ovariens.

    Un niveau élevé indique indirectement la présence de dysfonctionnements dans le système endocrinien, cela peut être le résultat d'une utilisation prolongée de médicaments contraceptifs.

    Symptômes

    La progestérone affecte le corps de la femme, la prépare à la grossesse et à la naissance d'un fœtus. Il existe des symptômes directs qui peuvent indiquer une absence de celui-ci..

    Ce sont des violations du cycle menstruel, la survenue de saignements utérins en dehors des menstruations, le développement d'une insuffisance rénale, des fausses couches en début de grossesse, l'absence de probabilité de conception en présence d'ovulation.

    Il est possible de déterminer un taux élevé de progestérone uniquement par des signes indirects..

    Si une femme prend rapidement du poids avec son régime alimentaire habituel, les cheveux commencent à pousser abondamment sur son corps, la pression artérielle augmente et diminue brusquement et le massage de la poitrine provoque des douleurs, il est possible que le déséquilibre hormonal soit la cause du malaise..

    Seule une analyse en laboratoire peut confirmer les soupçons.

    Complications

    Outre les dysfonctionnements du système reproducteur, tout écart par rapport à la norme peut provoquer le développement de la maladie d'Addison (insuffisance rénale chronique), l'apparition de tumeurs dans les glandes surrénales et les ovaires.

    Analyses

    Un gynécologue peut prescrire une référence pour un test sanguin de laboratoire. Dans le processus de sa mise en œuvre, le sang veineux est prélevé avec une seringue.

    Pour obtenir une image objective, il est important de bien se préparer à la procédure de diagnostic..

    Quand prendre

    Les médecins conseillent aux femmes non enceintes de faire un don de sang pour la détermination des taux hormonaux le 22e jour à compter du début du cycle menstruel, il est préférable de le faire le matin avant 11h00 strictement à jeun.

    Les femmes enceintes peuvent être testées n'importe quel jour ouvrable. Il est recommandé de prendre de la nourriture pour la dernière fois au plus tard huit heures avant le prélèvement sanguin. En cas d'absence de périodes régulières, l'analyse devra être effectuée plusieurs fois par mois.

    Il est conseillé d'abandonner le traitement médicamenteux qui affecte le fond hormonal deux semaines avant l'heure fixée.

    Si cela ne peut être fait pour des raisons de santé, le patient doit fournir au laboratoire un protocole de traitement dans lequel la posologie des médicaments utilisés est clairement prescrite..

    Il est important d'exclure toute activité physique, consommation d'alcool, fumer un jour avant la procédure de diagnostic décrite.

    Thérapie

    Vous pouvez contrôler le niveau de progestérone à l'aide de médicaments..

    En cas de carence en hormone féminine, les éléments suivants sont prescrits:

    • Injections naturelles de progestérone (solution huileuse en ampoules). Ils sont produits par voie intramusculaire, le cours et la dose sont calculés individuellement, en tenant compte des écarts identifiés.
    • Prise de médicaments hormonaux contenant une hormone synthétisée artificiellement ("Ugrozhestan", "Duphaston").
    • L'utilisation de gels vaginaux («Krion») ou de comprimés vaginaux («Endometrin»).

    Tous les médicaments vous permettent de changer radicalement le fond hormonal, donc l'automédication est inacceptable. Seul un médecin est chargé de choisir un remède, de calculer la posologie et de déterminer la durée du cours..

    Avec un excès d'hormone féminine, il est prescrit:

    • Tamoxifène. Sa substance active se lie aux récepteurs des œstrogènes et interfère avec la production d'hormone féminine.
    • "Mifépristone". Un médicament efficace qui agit pour bloquer les récepteurs de la progestérone.
    • Clomifène. Agent de liaison aux récepteurs des œstrogènes non stéroïdiens.

    Tout médicament doit être pris sous la surveillance du médecin traitant..

    Que sont les œstrogènes et la progestérone?

    Les œstrogènes et la progestérone sont des hormones clés qui déterminent le fonctionnement du système reproducteur féminin. L'équilibre de ces substances détermine le cours du cycle menstruel, affecte la conception, la portance et l'accouchement..

    • 1 Pourquoi avez-vous besoin d'œstrogènes?
    • 2 Pourquoi avez-vous besoin de progestérone?
    • 3 Test sanguin pour les hormones
    • 4 Niveaux d'œstrogènes anormaux
    • 5 Niveaux de progestérone anormaux

    La perturbation hormonale associée à un manque ou à un excès d'une des hormones conduit à des problèmes de santé reproductive et provoque le développement de diverses pathologies. Un test sanguin pour la concentration d'œstrogène et de progestérone vous permet de détecter les violations et de déterminer les tactiques de traitement.

    Pourquoi avez-vous besoin d'œstrogènes?

    Sous l'élévation, les œstrogènes unissent un groupe d'hormones stéroïdes sexuelles:

    • L'estradiol est l'hormone la plus active du groupe des œstrogènes. Fournit les processus de base dans le système reproducteur féminin.
    • Estron est le deuxième plus important de sa catégorie. Fonction mal comprise.
    • L'estriol est un œstrogène avec une activité biologique minimale. Joue un rôle important pendant la grossesse: assure l'apport sanguin au placenta, la croissance de l'utérus et des glandes mammaires.

    En parlant d'oestrogènes, par défaut, l'estradiol est considéré comme le représentant le plus actif de ce groupe d'hormones. Dans le corps féminin, il effectue les tâches suivantes:

    • Fournit le développement du système reproducteur et la création d'un corps gras sous-cutané selon le type féminin.
    • Détermine l'apparence des caractères sexuels secondaires.
    • Influence la formation de la fonction menstruelle et assure la régularité du cycle.
    • Favorise un comportement sexospécifique.
    • Assure la maturation des follicules et le début de l'ovulation.
    • Possède des caractéristiques anabolisantes: accélère la croissance du squelette, améliore les processus métaboliques dans les os.
    • Affecte les processus biochimiques dans le sang: augmente la coagulation sanguine et réduit le taux de cholestérol.
    • Favorise la rétention d'eau et de sodium dans le corps.

    La production d'œstrogènes a lieu principalement dans les follicules ovariens. Une certaine quantité de l'hormone est synthétisée dans les glandes surrénales.

    Pourquoi avez-vous besoin de progestérone?

    La progestérone est une hormone qui influence le cours du cycle menstruel et de la grossesse. Dans le corps féminin, il remplit la fonction suivante:

    • Dans la deuxième phase du cycle, prépare la muqueuse utérine pour une éventuelle implantation de l'ovule.
    • Favorise la portance du fœtus: réduit le tonus utérin, a un effet immunosuppresseur et supprime le rejet éventuel de l'embryon, stimule la croissance de l'utérus et des glandes mammaires, maintient la dominante de la grossesse dans le système nerveux central.
    • Affecte la sexualité et la libido féminines.
    • Développement lobuloalvéolaire.

    La production de progestérone se produit dans le corps jaune - une glande temporaire qui apparaît dans la deuxième phase du cycle sur le site d'un follicule éclatant. Après 14 à 16 semaines de grossesse, la sécrétion de l'hormone se produit également chez le fœtus (progestérone placentaire). Une petite quantité de l'hormone est synthétisée dans le cortex surrénalien.

    Test sanguin pour les hormones

    Règles relatives au don de sang:

    • Un test sanguin est prélevé dans une veine.
    • Le test hormonal doit être fait le matin à jeun (au moins 8 heures après le dernier repas).
    • À la veille du don de sang, du tabagisme, du stress, l'activité physique doit être exclue.
    • Estradiol - 3-7ème jour du cycle.
    • Progestérone - 21-23 jour du cycle.

    Avec l'ovulation tardive, la progestérone est abandonnée 7 à 9 jours après la date de libération de l'ovule.

    Les valeurs hormonales normales varient en fonction de la phase du cycle menstruel.

    PériodeEstradiol, pmol / lProgestérone, nmol / l
    Phase folliculaire68-12690,3-2,2
    Phase ovulatoire130-16550,5-9,4
    Phase lutéale91-8617,0-56
    Post-ménopauseMoins de 73Moins de 0,6

    La norme est présentée pour les femmes de plus de 18 ans.

    Écarts des niveaux d'oestrogène

    Les raisons de l'augmentation des œstrogènes:

    • Hyperestrogénie associée à la persistance des follicules.
    • Kystes sécréteurs d'hormones et tumeurs ovariennes.
    • Cirrhose du foie.

    Les raisons de la diminution des œstrogènes:

    • Condition après une perte de poids soudaine, une activité physique intense.
    • Échec de la phase lutéale.
    • Processus inflammatoire chronique dans les organes pelviens.
    • Pathologie endocrinienne: syndrome de féminisation testiculaire, hypogonadisme, etc..
    • La menace d'interruption de grossesse.

    Un changement de la concentration d'oestrogène se produit lors de la prise de médicaments.

    Niveaux de progestérone anormaux

    Raisons de l'augmentation de la progestérone:

    • Conditions associées à l'allongement de la phase lutéale du cycle.
    • Aménorrhée secondaire (certaines variantes).
    • Insuffisance rénale.
    • Pathologie du complexe féto-placentaire pendant la grossesse.

    Raisons d'une diminution de la progestérone:

    • Panne de phase LH.
    • Maladie inflammatoire pelvienne chronique.
    • Aménorrhée d'origines diverses.
    • Grossesse: risque d'interruption, retard de croissance fœtale, insuffisance placentaire, vrai retard.

    La nutrition, le mode de vie, les hormones du stress, les facteurs interférents (médicaments) peuvent également provoquer des changements dans la norme des hormones.

    L'évaluation du niveau d'œstrogène et de progestérone est utilisée dans le diagnostic des causes endocriniennes d'infertilité, de fausse couche et de nombreuses maladies gynécologiques

    Le taux de progestérone chez la femme par phases du cycle et âge gestationnel

    Les taux de progestérone chez la femme sont déterminés par l'âge, la phase du cycle menstruel et la durée de la grossesse. Ce n'est pas une valeur exacte, mais une plage acceptable, car le niveau de l'hormone dans le corps change presque constamment sous l'influence de l'effort physique, de l'état émotionnel, du régime alimentaire et même de l'heure de la journée..

    La progestérone prépare l'endomètre à l'implantation d'un ovule fécondé, réduit l'activité du système immunitaire, ce qui empêche le rejet de l'embryon, sous son influence, la glaire cervicale s'épaissit, formant une sorte de bouchon qui protège la cavité utérine des agents étrangers.

    La progestérone est l'une des hormones stéroïdes les plus importantes, qui a un effet complexe sur le corps féminin. Il régule non seulement le système reproducteur, mais participe également à la synthèse de certaines autres hormones, en particulier les corticostéroïdes. Cependant, malgré l'importance de l'hormone pour le corps, toutes ses fonctions, ainsi que les indicateurs normatifs et les conditions préalables à leur changement, restent totalement inexplorés..

    L'hormone progestérone: la norme chez la femme

    Dans la pratique quotidienne, les gynécologues et les endocrinologues utilisent des tableaux qui indiquent les normes de progestérone chez la femme pour différentes situations cliniques..

    Taux de progestérone chez la femme enceinte:

    Taux de progestérone, nmol / l

    Taux de progestérone en fonction de la phase du cycle menstruel:

    Indicateurs de progestérone, nmol / l

    Ainsi, la gamme des niveaux de progestérone chez les femmes normales est assez large. À cet égard, seul un médecin peut interpréter correctement le résultat de l'analyse, car la progestérone normale pour un patient peut être élevée pour un autre ou faible pour un tiers..

    Sécrétion de progestérone

    Dans le corps féminin, la progestérone est produite par le corps jaune de l'ovaire et des glandes surrénales..

    Le corps jaune est une glande endocrine temporaire qui se forme sur le site d'une vésicule de Graaf éclatante. Le corps jaune se développe rapidement et atteint sa maturité au jour 21 du cycle menstruel avec une durée de 28 jours. C'est le soi-disant corps jaune de la menstruation. Si la grossesse n'a pas eu lieu, à partir du 22e jour, elle subit une régression progressive avec formation d'une cicatrice blanchâtre (corps blanc) à sa place.

    Si une femme a confirmé une carence en progestérone, au stade de la planification de la grossesse dans la deuxième phase du cycle menstruel, on lui prescrit des médicaments contenant cette hormone.

    Dans les cas où la conception a lieu, le corps jaune continue de se développer (le corps jaune de la grossesse) au cours des 12 premières semaines de grossesse. Ensuite, au fur et à mesure que le placenta se forme, les fonctions de la glande sécrétant la progestérone y sont transférées et le corps jaune s'estompe progressivement.

    Le rôle biologique de la progestérone

    Le rôle principal de la progestérone est dans la régulation de la fonction de reproduction. Il prépare l'endomètre à l'implantation d'un ovule fécondé, réduit l'activité du système immunitaire, ce qui empêche le rejet de l'embryon, sous son influence, la glaire cervicale s'épaissit, formant une sorte de bouchon qui protège la cavité utérine des agents étrangers qui peuvent la pénétrer depuis le vagin. Une forte diminution du taux de progestérone dans le sang favorise le début du travail, est un signal pour le début de la lactation dans la période post-partum. C'est pour ces fonctions qu'on l'appelle l'hormone de grossesse..

    La progestérone joue un rôle important dans la sécrétion de certaines autres hormones. Par exemple, son déséquilibre conduit à une perturbation de l'activité de l'aldostérone et nuit également à la sensibilité du tissu mammaire à l'action des œstrogènes..

    La progestérone affecte également l'état de la peau. Avec l'âge, son niveau dans le corps de la femme diminue progressivement. En conséquence, la synthèse du collagène et de l'élastine est perturbée, la turgescence cutanée s'aggrave, des rides apparaissent. Il est caractéristique que lorsque des médicaments contenant de la progestérone sont prescrits aux patients, leur état de la peau s'améliore considérablement.

    La progestérone affecte la production d'un neurostéroïde important pour l'activité du système nerveux central - l'allopregnanolone. Selon les chercheurs, ce neurostéroïde, en association avec la progestérone, a un effet significatif sur l'excitation sexuelle d'une femme..

    Chez la femme enceinte, les signes d'une éventuelle carence en progestérone sont des douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen et / ou dans la région lombaire et des taches.

    Compte tenu de tout ce qui précède, il devient clair à quel point il est important de maintenir des taux normaux de progestérone chez les femmes..

    Niveaux de progestérone anormaux

    Les symptômes suivants sont caractéristiques d'un taux de progestérone abaissé:

    • menstruations rares;
    • infertilité ou avortement spontané aux premiers stades;
    • risque élevé de développer une faible placentation et un placenta praevia;
    • retard de croissance intra-utérin;
    • dyspepsie (flatulence, constipation);
    • température corporelle inférieure inexpliquée par d'autres raisons;
    • croissance excessive des cheveux (hirsutisme);
    • manque d'engorgement des glandes mammaires avant la menstruation.

    Chez la femme enceinte, les signes d'une éventuelle carence en progestérone sont des douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen et / ou dans la région lombaire et des taches.

    Normalement, une progestérone élevée n'est observée que chez les femmes enceintes. S'il n'y a pas de grossesse, des taux d'hormones élevés sont associés à une pathologie (par exemple, tumeurs malignes des ovaires ou des glandes surrénales, cirrhose du foie).

    Règles de don de sang pour la progestérone

    Le sang pour la progestérone est pris le matin à jeun. Au moins huit heures devraient s'écouler après le dernier repas.

    Les femmes non enceintes donnent généralement du sang pour tester la progestérone le septième jour de la phase lutéinisante, lorsque le corps jaune de l'ovaire est à son maximum. Il est logique de mener une étude le 21e jour du cycle menstruel uniquement pour les patientes ayant un cycle régulier de 28 jours. Dans tous les autres cas, le médecin détermine le moment optimal pour l'analyse sur une base individuelle..

    Normalement, la durée de la phase II du cycle est de 12 à 14 jours, et la durée de la phase I peut être différente (cela explique les différences de durée du cycle menstruel chez différentes femmes). Par conséquent, si une femme a un cycle régulier, il est généralement recommandé de donner du sang pour la progestérone 7 jours avant le début de la prochaine menstruation..

    Normalement, une progestérone élevée n'est observée que chez les femmes enceintes. S'il n'y a pas de grossesse, des niveaux élevés d'hormones sont associés à une pathologie..

    Dans les cas où le cycle menstruel du patient est irrégulier, la date de l'ovulation est déterminée. Cela peut être fait de plusieurs manières:

    1. Détermination de la température basale. Chaque jour à la même heure le matin, sans sortir du lit, une femme mesure la température dans le rectum. Dans la première phase du cycle, elle est inférieure à 36,8-37 ° C. 12 à 24 heures avant l'ovulation à venir, la température basale diminue encore de 0,3-0,5 ° C, puis augmente et dans la deuxième phase atteint 37,1-37,4 ° C. Une diminution répétée de la température basale est notée 1 à 3 jours avant le début des saignements menstruels, ce qui est associé à une régression du corps jaune dans l'ovaire.
    2. Tests d'ovulation. Vous pouvez utiliser des bandelettes de test d'hormone lutéinisante urinaire en vente libre. Le test ne doit pas être effectué avec l'urine du matin, comme pour déterminer l'hCG, mais avec l'urine du jour ou du soir. L'étude de l'urine doit commencer 17 jours avant le début des saignements menstruels. Avec un cycle irrégulier, le jour du début des tests d'urine est calculé en fonction du cycle le plus court.
    3. Folliculométrie. À l'aide de l'échographie, le médecin surveille la croissance du follicule dominant et le moment de sa rupture, c'est-à-dire l'ovulation.

    Correction des niveaux de progestérone

    Si une femme a confirmé une carence en progestérone, au stade de la planification de la grossesse dans la deuxième phase du cycle menstruel, on lui prescrit des médicaments contenant cette hormone. En l'absence de grossesse (confirmée par les résultats d'un test sanguin pour l'hCG), le médicament est annulé les jours 12-13, ce qui contribue à l'apparition de saignements menstruels. En cas de grossesse, les préparations de progestérone continuent d'être prises jusqu'à la 16e semaine de gestation, c'est-à-dire jusqu'au moment où le placenta est complètement formé, ce qui prendra en charge la production de l'hormone..

    Le niveau de progestérone dans le corps change presque constamment sous l'influence de l'activité physique, de l'état émotionnel, de l'alimentation et même de l'heure de la journée.

    Pendant la période climatérique, les femmes peuvent se voir prescrire des médicaments hormonaux combinés contenant à la fois des œstrogènes et de la progestérone. Une telle thérapie réduit le risque de cancer de l'utérus, d'ostéoporose, élimine les symptômes désagréables de la ménopause et améliore l'état de la peau..