Principal

Écrevisse

Le taux de progestérone chez la femme, la carence, le taux est trop élevé: que faire des changements?

La progestérone est souvent appelée hormone de grossesse, car elle est le plus activement synthétisée après la fécondation de l'ovule. Pendant la période de gestation, cette hormone maintient l'utérus dans un état détendu, empêchant sa contraction et, par conséquent, une fausse couche ou une naissance prématurée..

Chez les femmes non enceintes, ce stéroïde est produit en moins grande quantité, mais néanmoins, son rôle dans le maintien de la santé des femmes n'est pas moins important que pendant la grossesse.

Le taux de progestérone chez la femme dépend directement de l'âge, de la période du cycle menstruel et de l'âge gestationnel. Dans cette rubrique, nous voulons vous inviter à comprendre ce qu'est la progestérone, quelles sont sa norme et ses fonctions dans le corps, et quels changements de son niveau peuvent indiquer. De plus, nous vous expliquerons en détail comment déterminer la quantité de progestérone dans le sang des femmes et comment se préparer à une telle étude..

Qu'est-ce que la progestérone et où est-elle produite?

La progestérone est une hormone stéroïde qui est synthétisée dans le corps féminin principalement par les ovaires et le placenta, ainsi qu'en petite quantité par le cortex surrénalien.

Chez les femmes non enceintes, la progestérone est responsable de la santé reproductive, à savoir l'apparition régulière de la période ovulatoire et des règles. Chez la femme enceinte, la progestérone permet au bébé d'être porté.

Quel est le cycle menstruel?

Pour mieux comprendre comment la progestérone est produite et quand il est préférable de la déterminer dans le sang, nous vous suggérons de comprendre d'abord ce qu'est le cycle menstruel..

Le cycle menstruel est un signe de puberté chez la femme, ce qui indique qu'une femme peut se reproduire.

La durée normale du cycle menstruel est de 25 à 33 jours. Cette période est généralement divisée en quatre phases, à savoir:

  • menstruel (de 1 à 5-7 jours du cycle), lorsque la couche déciduale de l'endomètre est rejetée;
  • folliculaire (de 6-8 à 12-14 jours du cycle), qui se caractérise par la maturation du follicule dominant dans l'ovaire;
  • ovulatoire (13-15 jours du cycle), au cours duquel le follicule dominant se rompt et l'œuf pénètre dans la cavité abdominale;
  • lutéale, qui commence le jour de l'ovulation et dure jusqu'à la prochaine menstruation. Dans cette phase, la couche déciduelle de l'endomètre se prépare à tomber et à sortir avec du sang menstruel.

Quel est le rôle de la progestérone dans le corps féminin?

La progestérone chez la femme effectue de nombreuses tâches, notamment les suivantes:

  • préparation des organes du système reproducteur chez une femme en vue de la grossesse;
  • assurer le déroulement normal de la grossesse et de l’accouchement;
  • assurer une implantation cohérente d'un ovule fécondé par un sperme dans l'endomètre de l'utérus.
  • arrêter le rejet de la couche déciduelle de l'utérus, empêchant ainsi l'apparition de la menstruation;
  • adaptation du système nerveux pendant la grossesse, l'accouchement et l'allaitement;
  • maintenir un état détendu de l'utérus tout en portant un bébé afin d'éviter une fausse couche ou une naissance prématurée;
  • augmentation de la sécrétion de sébum;
  • conversion des lipides en énergie;
  • participation au développement de l'appareil glandulaire de la glande mammaire;
  • préparation de la glande mammaire pour la lactation;
  • réduire le risque de kystes fibreux dans les glandes mammaires;
  • participation au maintien d'une glycémie normale;
  • régule la glycémie;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • fournir la libido;
  • assurer la formation de l'instinct maternel, etc..

Progestérone: la norme chez la femme

L'indicateur de progestérone dans les résultats d'un test sanguin se traduit sous forme de nanogrammes par millilitre (ng / ml) ou de nanogrammes par litre (nmol / l). Pour convertir ng / ml en nmol / l, vous devez multiplier ce nombre par 3,18.

Comme nous l'avons déjà mentionné, les taux de progestérone chez les femmes dépendent directement de l'âge et du jour du cycle menstruel, et pendant la grossesse - de la période. De plus, la quantité de progestérone dans le sang est affectée par la prise de contraceptifs oraux, il faut donc en tenir compte lors du décodage des résultats.

Niveaux de progestérone chez les femmes non enceintes

Phase du cycle menstruelJour du cycle menstruelLa quantité d'hormone, ng / mlLa quantité d'hormone, nmol / l
menstruelde 1 à 5-7 jours0,1-0,70,32-2,23
folliculairede 6 à 8 jours

de 8 à 13 jours0,1-1,4

0,13-1,50,37-4,41

0,41-4,81ovulatoirede 14 à 15 jours0,15-2,90,48-9,41lutéalede 16 à 18 jours

de 19 à 28 jours0,16-3,0

2,2-17,90,51-9,67

6,99-56,93

Comme vous pouvez le voir, la tendance est démontrée assez précisément, car le niveau de progestérone dépend de la phase du cycle, et l'indicateur maximal de l'hormone correspond à la phase lutéale. Par conséquent, l'analyse la plus précise sera effectuée de 19 à 23 jours du cycle menstruel..

Niveaux de progestérone chez les femmes enceintes

Trimestre de grossesse

La quantité d'hormone, ng / ml

La quantité d'hormone, nmol / l

Premier (de 1 à 12 semaines)35,6-286,211,19–90Deuxième (de 13 à 24 semaines)81,2-284,325,5-89,4Troisième (de 25 à 42 semaines)153,9-1343,5548,4-422,5

Le deuxième tableau nous montre également que le taux de progestérone augmente avec la durée de la grossesse. Le niveau d'hormone le plus élevé au cours du dernier trimestre, car il est nécessaire de prévenir la naissance prématurée, ainsi que de préparer le canal génital pour l'accouchement et les glandes mammaires pour la lactation.

Test de progestérone: comment se préparer et quand le prendre?

Un test sanguin pour déterminer le taux de progestérone est prescrit aux femmes dans les situations suivantes:

  • cycle menstruel anovulatoire;
  • infertilité;
  • courte durée de la phase lutéale du cycle;
  • saignement utérin d'étiologie inconnue en l'absence de causes organiques;
  • perturbation hormonale dans le corps;
  • la menace d'interruption prématurée de grossesse;
  • la gravité des symptômes climatériques;
  • diagnostic des tumeurs des ovaires et des glandes surrénales;
  • effets indésirables chez les patients prenant de la progestérone;
  • surveillance des niveaux hormonaux pendant la stimulation de l'ovulation;
  • surveillance de l'état du placenta.

Le test de progestérone ne nécessite aucune mesure préparatoire particulière, vous ne devez pas manger de nourriture 8 heures avant le prélèvement sanguin.

Dans les cas où la durée du cycle est légèrement plus longue (32-35 jours), l'analyse est effectuée le 28e ou 29e jour du cycle.

La régularité de vos règles est un rôle important dans le choix du moment pour un test sanguin de progestérone. Par conséquent, lors de la prise de sang, l'infirmière précisera certainement quand les dernières règles ont commencé et combien de temps dure votre cycle..

Un test sanguin de progestérone avec des menstruations régulières est effectué le matin strictement à jeun le 21ème jour du cycle menstruel, si sa durée est de 28 jours. Vous pouvez également mener cette étude le 22ème jour ou même le 23ème jour, mais les résultats les plus objectifs seront toujours le 21ème jour du cycle menstruel, car à ce moment le niveau de l'hormone atteint son maximum.

Avec un cycle menstruel irrégulier, le test de progestérone est effectué plusieurs fois. Lors du choix d'une date pour le don de sang, il est nécessaire de se concentrer sur l'ovulation, qui est déterminée par des tests express ou en mesurant la température basale. Dans ce cas, l'étude est réalisée le 6-7ème jour après l'ovulation..

À la ménopause ou pendant la grossesse, un test sanguin de progestérone est effectué tous les jours.

Lors d'une consultation préalable avec le médecin qui vous dirige pour cette étude, il est impératif de vous informer de la prise de tout médicament, car cela peut affecter l'objectivité des résultats..

Les résultats des tests sanguins pour la progestérone peuvent être inférieurs ou supérieurs à la normale.

La progestérone est au-dessus de la normale: quelles sont les raisons?

Lorsque la progestérone est plus élevée que la normale, les experts désignent cette condition comme une hyperprogestéronémie.

Les raisons de l'augmentation du taux sanguin de cette hormone chez les femmes non enceintes en âge de procréer peuvent être les conditions suivantes:

  • insuffisance rénale;
  • hyperfonction du cortex surrénalien;
  • kyste du corps jaune;
  • saignements utérins chroniques;
  • déséquilibre hormonal;
  • prendre des contraceptifs oraux ou d'autres médicaments contenant des progestatifs.

Si la progestérone dans le sang est trop élevée, la femme développe des symptômes tels que:

  • fatiguabilité rapide;
  • gain de poids sans cause;
  • transpiration excessive;
  • hypertension artérielle;
  • dysménorrhée;
  • acné;
  • flatulence;
  • augmentation de la sensibilité et de la douleur des glandes mammaires;
  • labilité émotionnelle.

Manque de progestérone: quelles sont les raisons?

Une diminution de la quantité de cette hormone dans le sang est appelée hypoprogestéronémie..

Les raisons de cette perturbation hormonale peuvent être les conditions suivantes:

  • manque d'ovulation;
  • insuffisance du corps jaune;
  • maladies chroniques des appendices inflammatoires;
  • activité physique excessive;
  • stress chronique;
  • anorexie;
  • prendre certains groupes de médicaments.

Symptômes de l'hypoprogestéronémie:

  • infertilité;
  • fausses couches fréquentes au premier trimestre;
  • saignements utérins dysfonctionnels;
  • dysménorrhée;
  • interruption non autorisée de grossesse ou naissance prématurée;
  • prolongation de la grossesse;
  • insuffisance placentaire.

Que faire si votre taux sanguin de progestérone change?

Un obstétricien-gynécologue est responsable du diagnostic et du traitement de l'excès ou du déficit en progestérone chez la femme..

Que l'hormone dans le sang soit augmentée ou diminuée, vous devez d'abord savoir pourquoi l'échec hormonal s'est produit. Pour ce faire, une femme doit subir un examen complet, dont le volume est prescrit par le médecin traitant..

Presque toujours, une analyse est prescrite qui détermine simultanément le niveau d'œstrogène et de progestérone dans le sang, car une telle étude est plus informative.

Lorsque la cause de l'hypo- ou de l'hyperprogestéronémie est connue, le médecin traitant prescrira un traitement. Par exemple, en cas de kystes ou de tumeurs, un traitement chirurgical est effectué et en cas d'insuffisance rénale, le travail des reins est normalisé, etc..

Avec un excès de progestérone, la base du traitement est d'éliminer la cause, car c'est le seul moyen de normaliser le niveau de cette hormone.

En cas de déficit en progestérone, y compris pendant la grossesse, des médicaments du groupe des progestatifs (Utrozhestan, Ingesta, Dyufaston, Progestérone et autres) sont prescrits, qui contiennent de la progestérone et sont disponibles sous forme de solutions injectables ou de comprimés. Les doses de médicaments sont sélectionnées strictement individuellement, en fonction des résultats de l'analyse.

Les progestatifs ne doivent jamais être utilisés dans les cas suivants:

  • tumeurs du sein de toute qualité;
  • pathologie hépatique;
  • métrorragie.

De plus, les progestatifs sont utilisés avec prudence, sous la surveillance du médecin traitant, chez les patients atteints de diabète sucré, d'insuffisance rénale, d'épilepsie, d'asthme bronchique et de migraine..

En plus du traitement médicamenteux, quel que soit le niveau de l'hormone dans le sang, tous les patients doivent adhérer à certains principes, à savoir:

  • élimination du stress;
  • limiter l'activité physique;
  • une alimentation appropriée et saine;
  • mode de vie actif;
  • rejet des mauvaises habitudes.

Ainsi, nous pouvons conclure que la progestérone est l'une des hormones féminines les plus importantes responsables de la fonction reproductrice, de la grossesse normale et de la préparation à l'accouchement. Mais, malgré l'importance de cette hormone, en aucun cas on ne doit prendre les médicaments qui la contiennent seul, car cela menace de conséquences dangereuses pour la santé des femmes..

Le taux de progestérone chez la femme par phases du cycle et âge gestationnel

Les taux de progestérone chez la femme sont déterminés par l'âge, la phase du cycle menstruel et la durée de la grossesse. Ce n'est pas une valeur exacte, mais une plage acceptable, car le niveau de l'hormone dans le corps change presque constamment sous l'influence de l'effort physique, de l'état émotionnel, du régime alimentaire et même de l'heure de la journée..

La progestérone prépare l'endomètre à l'implantation d'un ovule fécondé, réduit l'activité du système immunitaire, ce qui empêche le rejet de l'embryon, sous son influence, la glaire cervicale s'épaissit, formant une sorte de bouchon qui protège la cavité utérine des agents étrangers.

La progestérone est l'une des hormones stéroïdes les plus importantes, qui a un effet complexe sur le corps féminin. Il régule non seulement le système reproducteur, mais participe également à la synthèse de certaines autres hormones, en particulier les corticostéroïdes. Cependant, malgré l'importance de l'hormone pour le corps, toutes ses fonctions, ainsi que les indicateurs normatifs et les conditions préalables à leur changement, restent totalement inexplorés..

L'hormone progestérone: la norme chez la femme

Dans la pratique quotidienne, les gynécologues et les endocrinologues utilisent des tableaux qui indiquent les normes de progestérone chez la femme pour différentes situations cliniques..

Taux de progestérone chez la femme enceinte:

Taux de progestérone, nmol / l

Taux de progestérone en fonction de la phase du cycle menstruel:

Indicateurs de progestérone, nmol / l

Ainsi, la gamme des niveaux de progestérone chez les femmes normales est assez large. À cet égard, seul un médecin peut interpréter correctement le résultat de l'analyse, car la progestérone normale pour un patient peut être élevée pour un autre ou faible pour un tiers..

Sécrétion de progestérone

Dans le corps féminin, la progestérone est produite par le corps jaune de l'ovaire et des glandes surrénales..

Le corps jaune est une glande endocrine temporaire qui se forme sur le site d'une vésicule de Graaf éclatante. Le corps jaune se développe rapidement et atteint sa maturité au jour 21 du cycle menstruel avec une durée de 28 jours. C'est le soi-disant corps jaune de la menstruation. Si la grossesse n'a pas eu lieu, à partir du 22e jour, elle subit une régression progressive avec formation d'une cicatrice blanchâtre (corps blanc) à sa place.

Si une femme a confirmé une carence en progestérone, au stade de la planification de la grossesse dans la deuxième phase du cycle menstruel, on lui prescrit des médicaments contenant cette hormone.

Dans les cas où la conception a lieu, le corps jaune continue de se développer (le corps jaune de la grossesse) au cours des 12 premières semaines de grossesse. Ensuite, au fur et à mesure que le placenta se forme, les fonctions de la glande sécrétant la progestérone y sont transférées et le corps jaune s'estompe progressivement.

Le rôle biologique de la progestérone

Le rôle principal de la progestérone est dans la régulation de la fonction de reproduction. Il prépare l'endomètre à l'implantation d'un ovule fécondé, réduit l'activité du système immunitaire, ce qui empêche le rejet de l'embryon, sous son influence, la glaire cervicale s'épaissit, formant une sorte de bouchon qui protège la cavité utérine des agents étrangers qui peuvent la pénétrer depuis le vagin. Une forte diminution du taux de progestérone dans le sang favorise le début du travail, est un signal pour le début de la lactation dans la période post-partum. C'est pour ces fonctions qu'on l'appelle l'hormone de grossesse..

La progestérone joue un rôle important dans la sécrétion de certaines autres hormones. Par exemple, son déséquilibre conduit à une perturbation de l'activité de l'aldostérone et nuit également à la sensibilité du tissu mammaire à l'action des œstrogènes..

La progestérone affecte également l'état de la peau. Avec l'âge, son niveau dans le corps de la femme diminue progressivement. En conséquence, la synthèse du collagène et de l'élastine est perturbée, la turgescence cutanée s'aggrave, des rides apparaissent. Il est caractéristique que lorsque des médicaments contenant de la progestérone sont prescrits aux patients, leur état de la peau s'améliore considérablement.

La progestérone affecte la production d'un neurostéroïde important pour l'activité du système nerveux central - l'allopregnanolone. Selon les chercheurs, ce neurostéroïde, en association avec la progestérone, a un effet significatif sur l'excitation sexuelle d'une femme..

Chez la femme enceinte, les signes d'une éventuelle carence en progestérone sont des douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen et / ou dans la région lombaire et des taches.

Compte tenu de tout ce qui précède, il devient clair à quel point il est important de maintenir des taux normaux de progestérone chez les femmes..

Niveaux de progestérone anormaux

Les symptômes suivants sont caractéristiques d'un taux de progestérone abaissé:

  • menstruations rares;
  • infertilité ou avortement spontané aux premiers stades;
  • risque élevé de développer une faible placentation et un placenta praevia;
  • retard de croissance intra-utérin;
  • dyspepsie (flatulence, constipation);
  • température corporelle inférieure inexpliquée par d'autres raisons;
  • croissance excessive des cheveux (hirsutisme);
  • manque d'engorgement des glandes mammaires avant la menstruation.

Chez la femme enceinte, les signes d'une éventuelle carence en progestérone sont des douleurs persistantes dans le bas de l'abdomen et / ou dans la région lombaire et des taches.

Normalement, une progestérone élevée n'est observée que chez les femmes enceintes. S'il n'y a pas de grossesse, des taux d'hormones élevés sont associés à une pathologie (par exemple, tumeurs malignes des ovaires ou des glandes surrénales, cirrhose du foie).

Règles de don de sang pour la progestérone

Le sang pour la progestérone est pris le matin à jeun. Au moins huit heures devraient s'écouler après le dernier repas.

Les femmes non enceintes donnent généralement du sang pour tester la progestérone le septième jour de la phase lutéinisante, lorsque le corps jaune de l'ovaire est à son maximum. Il est logique de mener une étude le 21e jour du cycle menstruel uniquement pour les patientes ayant un cycle régulier de 28 jours. Dans tous les autres cas, le médecin détermine le moment optimal pour l'analyse sur une base individuelle..

Normalement, la durée de la phase II du cycle est de 12 à 14 jours, et la durée de la phase I peut être différente (cela explique les différences de durée du cycle menstruel chez différentes femmes). Par conséquent, si une femme a un cycle régulier, il est généralement recommandé de donner du sang pour la progestérone 7 jours avant le début de la prochaine menstruation..

Normalement, une progestérone élevée n'est observée que chez les femmes enceintes. S'il n'y a pas de grossesse, des niveaux élevés d'hormones sont associés à une pathologie..

Dans les cas où le cycle menstruel du patient est irrégulier, la date de l'ovulation est déterminée. Cela peut être fait de plusieurs manières:

  1. Détermination de la température basale. Chaque jour à la même heure le matin, sans sortir du lit, une femme mesure la température dans le rectum. Dans la première phase du cycle, elle est inférieure à 36,8-37 ° C. 12 à 24 heures avant l'ovulation à venir, la température basale diminue encore de 0,3-0,5 ° C, puis augmente et dans la deuxième phase atteint 37,1-37,4 ° C. Une diminution répétée de la température basale est notée 1 à 3 jours avant le début des saignements menstruels, ce qui est associé à une régression du corps jaune dans l'ovaire.
  2. Tests d'ovulation. Vous pouvez utiliser des bandelettes de test d'hormone lutéinisante urinaire en vente libre. Le test ne doit pas être effectué avec l'urine du matin, comme pour déterminer l'hCG, mais avec l'urine du jour ou du soir. L'étude de l'urine doit commencer 17 jours avant le début des saignements menstruels. Avec un cycle irrégulier, le jour du début des tests d'urine est calculé en fonction du cycle le plus court.
  3. Folliculométrie. À l'aide de l'échographie, le médecin surveille la croissance du follicule dominant et le moment de sa rupture, c'est-à-dire l'ovulation.

Correction des niveaux de progestérone

Si une femme a confirmé une carence en progestérone, au stade de la planification de la grossesse dans la deuxième phase du cycle menstruel, on lui prescrit des médicaments contenant cette hormone. En l'absence de grossesse (confirmée par les résultats d'un test sanguin pour l'hCG), le médicament est annulé les jours 12-13, ce qui contribue à l'apparition de saignements menstruels. En cas de grossesse, les préparations de progestérone continuent d'être prises jusqu'à la 16e semaine de gestation, c'est-à-dire jusqu'au moment où le placenta est complètement formé, ce qui prendra en charge la production de l'hormone..

Le niveau de progestérone dans le corps change presque constamment sous l'influence de l'activité physique, de l'état émotionnel, de l'alimentation et même de l'heure de la journée.

Pendant la période climatérique, les femmes peuvent se voir prescrire des médicaments hormonaux combinés contenant à la fois des œstrogènes et de la progestérone. Une telle thérapie réduit le risque de cancer de l'utérus, d'ostéoporose, élimine les symptômes désagréables de la ménopause et améliore l'état de la peau..

Progestérone chez la femme: norme, symptômes, écarts

L'une des hormones «féminines» les plus importantes est traditionnellement considérée comme la progestérone - une hormone stéroïde du groupe progestatif, qui a un effet très complexe sur le corps de la femme. Outre l'effet direct sur le corps féminin, la progestérone est un maillon important dans la synthèse d'autres hormones d'origine endogène, dont un certain nombre d'hormones sexuelles et de corticostéroïdes.

Malgré un rôle aussi important de la progestérone, la médecine moderne n'en sait pas tout. Ses fonctions, les raisons des changements de niveau dans le corps et les conditions préalables à la croissance des indicateurs standards restent mal compris. Nous parlerons de ce que nous pouvons dire avec certitude sur la progestérone.

Synthèse de progestérone

La progestérone est synthétisée dans le corps par deux organes: le corps jaune (une glande sécrétoire temporaire, qui se forme dans la période postovulatoire) et les glandes surrénales. Grâce à l'hormone produite par le corps jaune, il y a une augmentation de l'activité sécrétoire de l'endomètre et une augmentation de la vascularisation - le processus de formation de nouveaux vaisseaux sanguins. Grâce à ces processus, la membrane muqueuse interne de l'utérus est prête à recevoir un ovule fécondé et la mobilité de l'utérus lui-même ralentit. Autrement dit, le corps féminin se prépare à la grossesse. En plus du corps jaune et des glandes surrénales, il synthétise la progestérone et le placenta. Cela se produit principalement pendant la grossesse. Nous parlerons plus en détail de cette étape de synthèse juste ci-dessous..

Fonctions progestérone

Nous avons déjà noté que la progestérone a un effet extrêmement large sur le corps féminin. Considérons ses principales fonctions plus en détail:

Direction de l'impactFonctions principales
Système reproducteurUn certain nombre de médecins donnent à la progestérone un autre nom - «hormone de grossesse». Grâce à lui, l'utérus est préparé pour la conception. De plus, après la fécondation, la progestérone réduit l'intensité de la réponse immunitaire du corps féminin, ce qui évite le rejet d'embryons..
Lors de l'accouchement, une baisse du taux de progestérone dans le corps de la femme aide à faciliter leur évolution, et après l'accouchement, une diminution du volume de synthèse hormonale est une condition préalable à l'apparition de la lactation.
Équilibre hormonalLa progestérone a un effet assez sérieux sur la synthèse d'autres hormones. Nous avons déjà mentionné les hormones sexuelles et les corticostéroïdes. De plus, un déséquilibre de la progestérone peut affecter l'activité de l'aldostérone, une hormone du cortex surrénalien, ainsi que le fonctionnement des œstrogènes, en particulier dans les tissus mammaires..
CuirLes fonctions de la progestérone dans ce sens sont une déclaration assez controversée, mais un certain nombre de médecins les acceptent comme un axiome. On pense que la présence de récepteurs de progestérone dans la peau forme une relation étroite entre l'hormone et la peau. Une baisse de son niveau peut entraîner une augmentation du nombre de rides, ainsi qu'une diminution de la force et de l'élasticité de la peau. Cette affirmation est en partie étayée par le fait que l'hormonothérapie avec des médicaments contenant de la progestérone, dans la grande majorité des cas, a un effet positif sur la qualité de la peau..
système nerveux centralLa progestérone est partiellement synthétisée dans le système nerveux central et, selon la classification internationale, elle est classée comme stéroïde endogène. De plus, la synthèse de progestérone est une condition préalable à la production d'allopregnanolone - un neurostéroïde, ce qui est assez important pour le corps..
Comportement sexuelIl existe une opinion selon laquelle la progestérone, associée à l'alloprégnanolone susmentionnée, augmente le désir sexuel dans le corps féminin. De plus, un certain nombre d'études menées par le Dr Diana Fleischman ont démontré une certaine relation entre des taux élevés de progestérone et une tendance aux relations homosexuelles. Mais cette théorie ne s'est pas répandue en médecine..

Normes de progestérone dans le corps féminin

Comme tout ce qui concerne la progestérone, les indicateurs normatifs de son contenu dans le corps ne sont pas entièrement compris et concept plutôt vague. Il existe quatre tableaux de normes pour la teneur en progestérone chez la femme:

  • par phases du cycle menstruel,
  • par phases du cycle menstruel pour les femmes utilisant des contraceptifs hormonaux,
  • par jours du cycle menstruel,
  • par trimestre de grossesse.

Considérons-les séparément.

Normes de progestérone dans le corps féminin par phases du cycle menstruel

Phase du cycle menstruelTaux de contenu en progestérone
Folliculaire0,32 à 2,25 nmol / l
Ovulation0,49 à 9,41 nmol / l
Lutéal6,95 à 56,63 nmol / L
Post-ménopauseEn dessous de 0,64 nmol / L

Normes de progestérone dans le corps féminin par phases du cycle menstruel pour les femmes utilisant des contraceptifs hormonaux

Phase du cycle menstruelTaux de contenu en progestérone
FolliculaireEn dessous de 3,6 nmol / L
Ovulation1,52 à 5,45 nmol / l
Lutéal3,01 à 66,8 nmol / L
Post-ménopauseEn dessous de 3,19 nmol / L

Normes de progestérone dans le corps féminin par jours du cycle menstruel

Jours de cycleTaux de contenu en progestérone
1-50,32-2,23 nmol / l
6-80,37 à 4,41 nmol / l
9-130,41 à 4,81 nmol / l
14-150,48 à 9,41 nmol / l
16-180,51 à 9,67 nmol / L
19-286,99 à 56,93 nmol / l

Normes de progestérone dans le corps féminin par trimestre de grossesse

Trimestre de grossesseTaux de contenu en progestérone
Première8,9 à 468,5 nmol / l
Seconde71,5 à 303,2 nmol / l
Troisième88,7 à 771,5 nmol / l

En regardant les chiffres des quatre tableaux, plusieurs conclusions peuvent être tirées. Premièrement, la médecine reconnaît des gammes réglementaires très larges pour la progestérone. Cela est dû au fait que la quantité d'hormones change dans le corps presque constamment et dépend de nombreux facteurs:

  • moment de la journée,
  • état émotionnel,
  • activité physique,
  • mode de vie.

De plus, aucun de ces facteurs n'est pathologique et même une augmentation importante du taux de progestérone, si plusieurs d'entre eux coïncident, n'est pas un signe de pathologie.

Deuxièmement, nous voyons clairement l'augmentation rapide de la progestérone pendant la grossesse. Cela ne fait que confirmer l'affirmation selon laquelle la progestérone est une «hormone de grossesse» et qu'elle est extrêmement importante dans la fonction de reproduction d'une femme..

Et troisièmement, les chiffres ci-dessus montrent que l'analyse de la progestérone doit être étudiée exclusivement par un médecin. Il ne peut être question d'aucun autodiagnostic. Même des nombres très élevés dans les résultats de la recherche en laboratoire peuvent être le résultat des seules caractéristiques individuelles du corps féminin..

Symptômes de la progestérone élevée chez les femmes

Une augmentation du niveau de progestérone dans le corps n'a pas de manifestations spécifiques claires et seules des analyses de laboratoire et des conseils spécialisés peuvent définitivement résoudre cette violation. Cependant, il existe un certain nombre de symptômes qui se produisent généralement avec une forte progestérone:

  • une quantité importante d'acné sur la peau,
  • poils abondants,
  • gain de poids déraisonnable,
  • fatigue générale, souvent accompagnée de stress et de dépression,
  • réactions allergiques plus fréquentes du corps,
  • maux de tête assez vifs et réguliers,
  • changements externes déraisonnables de la pression artérielle dans les deux sens,
  • sensibilité des seins,
  • problèmes avec le cycle menstruel,
  • écoulement vaginal avec des taches de sang.

En même temps, nous notons une fois de plus: tous ces signes ne sont pas spécifiques. Il est impossible de diagnostiquer uniquement sur eux. Mais la manifestation de plusieurs d'entre eux est un message clair pour la livraison d'une analyse de la progestérone afin d'identifier le développement d'une pathologie probable à un stade précoce et de l'éliminer sans conséquences.

Vous devez également vous rappeler: une forte augmentation de la progestérone est un signe clair de grossesse. Et cette manifestation doit être vérifiée en premier..

Causes pathologiques de la progestérone élevée chez les femmes

Seules quelques pathologies se manifestent par une augmentation des taux de progestérone. Le plus courant d'entre eux est le dysfonctionnement congénital du cortex surrénalien. Cette maladie entraîne une violation de la synthèse de nombreuses hormones par les glandes surrénales. Certains d'entre eux sont produits en quantités insuffisantes, et certains, y compris la progestérone, en excès.
Presque toute la composition hormonale se développe également avec la dérive kystique - une pathologie de la grossesse, qui conduit à la fécondation d'un ovule avec une paire de spermatozoïdes ou du matériel maternel défectueux. Dans un contexte de dérive kystique, le taux de progestérone est élevé même par rapport aux normes de cette hormone pendant la grossesse. Cette pathologie nécessite une thérapie assez sérieuse et opportune, y compris une chimiothérapie, car son développement peut conduire à la formation de néoplasmes malins..
Une autre pathologie qui se manifeste par une augmentation des taux de progestérone est le cancer de l'ovaire. Par conséquent, une étude qualitative et une consultation d'un médecin qualifié sont nécessaires pour une telle analyse..

Façons de réduire les niveaux de progestérone

Il est nécessaire d'appliquer un traitement visant à réduire le taux de progestérone uniquement si la nature pathologique de cette manifestation est confirmée. Vous devez principalement exclure la grossesse, car tout effet sur le fond hormonal pendant cette période peut entraîner des conséquences très désagréables..
L'effet du médicament sur la progestérone élevée peut être effectué par les médicaments suivants:

Une droguePrixLa description
Tamoxifèneà partir de 280 roubles.Le tamoxifène se lie aux récepteurs des œstrogènes et inhibe la production d'hormones sexuelles féminines.
Mifépristoneà partir de 1300 roubles.Médicament anti-progestatif stéroïdien synthétique. Son effet sur la production de progestérone est basé sur le blocage des récepteurs de la progestérone.
Acide valproïqueà partir de 410 frotter.Dérivé d'acides gras. Son action est basée sur la modification des propriétés des canaux sodiques et l'augmentation des niveaux d'acide gamma-aminobutyrique dans le cerveau..
Clomifèneà partir de 980 frotter.Un anti-œstrogène non stéroïdien qui se lie aux récepteurs des œstrogènes situés dans les ovaires et la glande pituitaire.

En plus du traitement médicamenteux, limiter l'utilisation d'un certain nombre de produits aidera à normaliser le taux de progestérone:

  • des noisettes,
  • les légumineuses,
  • produits laitiers,
  • bœuf et volaille.

De plus, l'exclusion de ces produits n'est pas une méthode indépendante, mais est utilisée en complément d'un traitement médicamenteux..
On pense également qu'une forte progestérone aide à réduire la menthe. Le thé de cette plante doit être bu jusqu'à trois fois par jour..

Quel devrait être le taux de progestérone chez la femme?

La santé est de loin l'élément le plus important de notre qualité de vie. À bien des égards, l'état de santé, le bien-être général, la beauté, parfois même l'humeur dépendent de l'équilibre des hormones dans le corps, tant chez l'homme que chez la femme..

Une concentration et un équilibre corrects des hormones rendent une femme féminine, belle, aimante, calme et particulièrement saine et heureuse..

La progestérone est considérée comme l'une des hormones «féminines» les plus importantes. C'est une hormone stéroïde du groupe progestérone qui affecte le cycle menstruel, le développement de l'embryon pendant la grossesse chez l'homme et d'autres espèces de primates.

Il est produit dans les ovaires chez la femme, dans les testicules chez l'homme, dans les glandes surrénales et dans le placenta. Pendant la grossesse, la progestérone est produite d'abord par le corps jaune, puis par le placenta..

Le taux de progestérone chez la femme affecte directement l'état de santé général d'une femme, son état de santé et son apparence, portant un embryon pendant la grossesse.

  1. Propriétés de la progestérone chez les femmes en âge de procréer
  2. Cycle menstruel normal
  3. Fonctions progestérone
  4. Taux de contenu en progestérone
  5. Test de progestérone
  6. Manque de progestérone
  7. Augmentation de la progestérone
  8. Correction des niveaux de progestérone
  9. Avec un niveau d'hormone élevé
  10. Avec de faibles niveaux de progestérone
  11. Médicament Duphaston pour augmenter les niveaux de progestérone
  12. Recommandations pour maintenir les niveaux de progestérone

Propriétés de la progestérone chez les femmes en âge de procréer

La progestérone joue, sans exagération, le rôle le plus important dans le corps d'une femme:

  1. Une concentration élevée de l'hormone stimule la fécondation d'un ovule libéré pendant l'ovulation par le follicule.
  2. Le manque de progestérone provoque des symptômes désagréables du syndrome prémenstruel, tels que des sautes d'humeur soudaines, une sensation de malaise à la veille de vos règles. Pour cette raison, pendant cette période, les médecins peuvent recommander de prendre des préparations supplémentaires de progestérone pour augmenter la concentration de l'hormone dans le corps afin de réduire les symptômes du SPM..
  3. La progestérone est produite avec modération jusqu'au milieu du cycle mensuel d'une femme. Après cela, un ovule est libéré de l'ovaire. Si la fécondation n'a pas eu lieu, le niveau de l'hormone baisse brusquement et rapidement, puis la prochaine menstruation se produit, selon un cycle menstruel stable. Lorsqu'elle est fécondée, le taux de progestérone continue d'augmenter et croît jusqu'à la seizième semaine de grossesse. À partir de la seizième semaine à compter du jour de la dernière menstruation, le placenta remplit la fonction de fournir au corps de la progestérone.
  4. Si une femme se trouve dans une position intéressante, le niveau de l'hormone est réduit, il existe alors un risque d'avortement spontané ou de naissance prématurée. La progestérone stimule l'utérus pour retenir le fœtus, l'accumulation de graisse sous-cutanée, la préparation des glandes mammaires pour nourrir le bébé.

Cycle menstruel normal

En règle générale, dans le corps de la femme, la quantité de progestérone peut varier en fonction de la nutrition, des médicaments hormonaux (contraceptifs), de la présence d'habitudes mauvaises ou saines, de l'activité sexuelle, de l'activité physique, du régime quotidien, de la grossesse ou de la ménopause, du stress.

Le cycle menstruel comporte généralement quatre phases principales:

  1. Phase menstruelle. Sa durée varie de cinq à sept jours. Ce sont les jours de menstruation, lorsque l'endomètre est rejeté et que le corps se prépare à la libération de l'œuf suivant. Cette phase est caractérisée par la présence d'un flux menstruel.
  2. Phase folliculaire. Dans cette phase, un nouvel œuf mûrit. Le niveau de progestérone est normalement à une faible concentration. La durée de cette phase peut être de 7 à 22 jours normalement chez une femme en bonne santé, en fonction des caractéristiques individuelles du système reproducteur d'une femme particulière..
  3. Phase ovulatoire. Pendant cette phase, l'ovule mûri - prêt pour la fécondation quitte l'ovaire et se déplace dans les trompes de Fallope. La durée de la phase ovulatoire n'est que de trois jours. Cette période est très favorable à la conception. Un ovule mûr sort du follicule rompu et se déplace vers le sperme pour la fécondation. Et si l'ovule ne rencontre pas le sperme, la grossesse ne se produit pas, puis l'ovule meurt. Si l'ovule est fécondé - la conception se produit, alors l'œuf déjà fécondé commence à se diviser rapidement et se déplace à travers les tubes vers l'utérus pour s'enfouir dans l'endomètre duveteux, initiant ainsi une nouvelle vie. Et en même temps, le niveau de progestérone dans le corps augmente rapidement..
  4. Phase lutéale. Pendant cette période du cycle, le corps jaune produit l'hormone progestérone en plus grande quantité, dirigeant toutes les forces du corps pour préserver et développer une éventuelle grossesse. La durée de cette phase du cycle est de 13 à 14 jours. Dans le cas où la grossesse ne se produit pas dans le cycle actuel, le corps jaune meurt, le niveau d'hormones dans le corps diminue brusquement et après un ou deux jours, la prochaine menstruation survient. C'est en relation avec la baisse du taux d'hormones que des sensations désagréables et une mauvaise santé surviennent à la veille des prochaines règles.

Fonctions progestérone

Fonctions hormonales:

  • La progestérone réduit le tonus de l'utérus en cas de grossesse, contribuant ainsi à sa préservation, tout en augmentant le tonus du col de l'utérus, l'aidant à maintenir le fœtus à l'intérieur de la cavité utérine.
  • Favorise la préservation de la fonction sécrétoire de l'endomètre, augmente sa teneur en glycogène, créant ainsi des conditions favorables à l'implantation et au développement du bébé à naître.
  • L'hormone progestérone interfère avec la maturation d'un nouvel ovule dans les ovaires, arrêtant ainsi les menstruations pendant la grossesse.
  • Responsable de la température corporelle. C'est lors de la production de progestérone par le corps jaune selon la 2ème phase que la température corporelle, y compris la température basale, monte à 37,2 - 37,4 degrés et reste dans ces limites au cours du 1er trimestre de la grossesse normale. La température basale baisse lorsque le taux de progestérone diminue, ce qui peut signaler un risque de fausse couche et nécessite une correction rapide chez la femme enceinte pour un achèvement favorable de la grossesse en cours grâce à un accouchement rapide.
  • La progestérone en concentration normale dans le corps d'une femme en bonne santé empêche la formation de ganglions fibreux, ainsi que de kystes dans les glandes mammaires.
  • Aide à transformer les graisses en énergie nécessaire, normalise la coagulation sanguine et est également responsable de la concentration normale de sucre dans le sang.
  • La concentration normale de l'hormone progestérone, en fonction des phases, empêche l'apparition de symptômes désagréables du SPM avant la menstruation.

Taux de contenu en progestérone

En l'absence de grossesse, la quantité normale de progestérone pour une femme en bonne santé qui ne prend pas de médicaments hormonaux est normale, dans le cadre des indicateurs ci-dessous:

  • Phase folliculaire - de 0,32 à 2,25 nmol / l
  • Phase ovulatoire - de 0,49 à 9,41 nmol / l
  • Phase lutéale - de 6,95 à 56,63 nmol / l

Après la ménopause, la norme pour les taux de progestérone est jusqu'à 0,64 nmol / l

En état de grossesse, la progestérone est considérée comme normale, selon les indicateurs suivants, selon les semaines de grossesse à compter du jour de la dernière menstruation:

Nous prenons une semaine. (n / b)

Teneur en progestérone nmol / l (normal +/-)

Le taux de progestérone chez la femme

L'équilibre hormonal est très important pour le corps féminin. Cela est particulièrement vrai des hormones sexuelles. Ils stabilisent l'état émotionnel d'une femme, affectent le fonctionnement de tout le corps.

L'une des hormones les plus essentielles pour le beau sexe est la progestérone. Il prend une part active au travail du système reproducteur d'une femme et contrôle également les événements les plus importants de sa vie - la conception et la grossesse..

À quoi sert la progestérone??

La progestérone est une hormone sexuelle sécrétée par le corps jaune et les glandes surrénales. Pendant la grossesse, le placenta assume également cette fonction. La progestérone est le latin pour la gestation. On l'appelle également l'hormone de grossesse. Ce nom a été inventé pour une raison. Son rôle dans la conception et la naissance d'un enfant est tout simplement inestimable. La progestérone a les fonctions suivantes:

  • modifie la structure de la paroi interne de l'utérus afin qu'un ovule fécondé puisse y pénétrer;
  • après la grossesse inhibe le processus de menstruation;
  • favorise une augmentation de l'utérus avec la croissance du fœtus;
  • détend les muscles de l'utérus, éliminant sa capacité à se contracter et prévenant ainsi la possibilité d'une fausse couche;
  • stimule le développement des glandes mammaires, favorise la production de lait;
  • contrôle l'état émotionnel de la future mère, développe l'instinct maternel;

En plus de la grossesse, cette hormone contrôle également d'autres processus dans le corps:

  • empêche la formation de kystes surrénaliens;
  • réduit la probabilité de caillots sanguins;
  • normalise les indicateurs de sucre;
  • affecte le métabolisme des graisses, l'équilibre minéral;

Quel devrait être?

Le niveau de progestérone dans le corps d'une femme change constamment. Plusieurs processus affectent sa concentration:

  • grossesse;
  • phases du cycle menstruel;
  • prendre des contraceptifs.

Indicateurs par jours du cycle

La progestérone est généralement mesurée en nanogrammes par millilitre (ng / ml) ou en nanomole par litre (nmol / L). Le plus souvent, les valeurs sont affichées en nmol / l. Pour convertir ng / ml en nmol / l, utilisez la formule: ng / ml * 3.18 = nmol / l.

Pour comprendre comment et à partir de quoi la concentration de cette hormone change au cours du cycle menstruel, vous devez d'abord comprendre ses phases.

  • Le cycle commence par la phase folliculaire. Pendant cette période, la maturation du follicule avec l'œuf se produit. Aux jours 2-3 de cette phase et jusqu'à 11-12 jours du cycle, le niveau de l'hormone dans le sang reste à la limite inférieure de la norme et est de 0,31 nmol / l. Les glandes surrénales sont responsables de sa production à ce stade..
  • Le 13-18ème jour du cycle, mais le plus souvent le 15ème jour, l'ovulation se produit - la libération de l'ovule du follicule. De lui reste une coquille, qui s'appelle le corps jaune. C'est pendant cette période que la fécondation de l'œuf a lieu, sinon il meurt. Pendant l'ovulation, le corps jaune commence à produire de la progestérone.
  • Après l'ovulation, la phase lutéale commence. Cela dure jusqu'au début des règles. Dans la deuxième phase, à savoir les jours 18, 19, 20, 21 du cycle, la concentration de l'hormone de grossesse augmente autant que possible.

Son taux chez la femme pendant cette période peut atteindre 56 ng / ml. En effet, ces 4 jours sont considérés comme potentiels pour la fécondation de l'ovule, son passage dans les tubes et son introduction dans l'endomètre de l'utérus. Ces jours-ci, elle se prépare à recevoir un œuf: sa couche muqueuse grossit, se relâche. En l'absence de fécondation, elle est rejetée et part sous forme de menstruation..

Si la fécondation n'a pas eu lieu, après ces 4 jours, c'est-à-dire les jours 22-23, le taux de progestérone diminue jusqu'à une concentration normale de 0,3 nmol / l. Si la fécondation a eu lieu, sa numération globulaire augmentera..

Par conséquent, le moment le plus approprié pour le test de progestérone sera le 22ème jour du cycle, mais il est préférable de répéter le résultat le 24-25ème jour. Les jours peuvent varier en fonction de la durée du cycle.

Par âge

Au cours de la vie, la teneur en progestérone dans le sang d'une femme change considérablement. Sa première forte baisse est observée à l'adolescence 2 ans après les premières règles. Ensuite, le niveau de l'hormone change de manière cyclique en fonction de la phase du cycle menstruel. La diminution finale de la progestérone survient pendant la ménopause - sa quantité est de 0,64 nmol / l.

Mais les origines de son déclin commencent à se former plus tôt - à partir de 38 ans. Pendant cette période, le processus de vieillissement commence dans le corps de la femme, la fonction des ovaires diminue.

À 45-55 ans, les femmes entrent en période de préménopause. Le processus principal à ce stade est le déséquilibre des hormones sexuelles. Le fait est que non seulement la progestérone régule le système reproducteur. Si la progestérone aide à fixer l'ovule dans l'utérus, un autre groupe d'hormones - les œstrogènes - affecte sa formation. Ils, à leur tour, sont sous le contrôle des hormones hypophysaires: folliculo-stimulantes et lutéinisantes.

C'est l'équilibre de toutes ces hormones qui assure le fonctionnement normal du système reproducteur féminin. Chez les femmes préménopausées, cet équilibre est perturbé. La violation du fond hormonal pendant cette période entraîne des perturbations du cycle menstruel. Il provoque également la croissance de néoplasmes, y compris des fibromes. Souvent, le traitement de ces situations est la chirurgie..

Les changements ne se produisent pas seulement dans les organes reproducteurs. Le système nerveux en souffre également. Les perturbations hormonales entraînent souvent une dépression, une humeur instable et même des troubles mentaux graves.

Pendant la ménopause, le niveau d'hormones sexuelles diminue tellement que les ovules cessent de mûrir et qu'il n'y a donc pas d'ovulation. Cela conduit à un arrêt complet du flux menstruel et, par conséquent, à un arrêt de la production de progestérone..

La période après la cessation des règles est appelée postménopause. Et cela arrive à 55-60 ans. Mais le plus souvent, ce concept est combiné avec le terme ménopause ou ménopause..

Avec la ménopause, une femme est accompagnée des symptômes suivants:

  • "Bouffées de chaleur": il fait soudainement chaud, la transpiration augmente;
  • diminution de la mémoire, de l'attention;
  • irritabilité;
  • labilité de l'humeur;
  • trouble du sommeil;
  • fragilité des os, fractures fréquentes.

Pendant la ménopause, le risque de cancers et de maladies précancéreuses des ovaires et de l'utérus augmente également. Afin de normaliser les niveaux hormonaux et d'éviter de telles conséquences, une thérapie hormonale substitutive est prescrite à une femme. Mais pour cela, il est nécessaire de passer une analyse du niveau d'hormones dans le sang. Après avoir reçu les résultats et les avoir vérifiés avec le tableau des indicateurs standard, le médecin prescrit un traitement individuel.

Certaines femmes ne peuvent pas percevoir adéquatement les changements liés à l'âge qui se produisent à eux au cours de cette période de leur vie. Ils croient que leur féminité et leur attractivité sont perdues. Cela conduit à de graves troubles dans la sphère psycho-émotionnelle, parfois même la démence se manifeste..

Pendant la grossesse

La progestérone atteint sa concentration la plus élevée dans le sang pendant la grossesse. Si la fécondation a eu lieu et que l'ovule est fixé dans la paroi de l'utérus, le niveau de "l'hormone de grossesse" après le pic de 4 jours après l'ovulation ne diminuera pas, mais augmentera. Déjà aux premiers stades de la grossesse, ses indicateurs augmentent considérablement, mais il atteint son niveau le plus élevé au troisième trimestre:

Trimestre

Niveau de progestérone, nmol / l

Quelques jours avant l'accouchement, la quantité de progestérone chute fortement à 2,3 nmol / l. Cela est nécessaire pour que la couche musculaire de l'utérus commence à se contracter, provoquant des contractions, puis tente.

Mais encore, le niveau de l'hormone reste à des chiffres assez élevés. Cela est nécessaire pour que le lait commence à être produit dans les glandes mammaires..

Si une femme est incapable de concevoir naturellement, elle peut recourir à la fécondation in vitro (FIV). Puisqu'il s'agit d'une méthode non physiologique, le corps ne peut pas se préparer complètement à lui seul. Par conséquent, dans ce cas, le niveau de progestérone doit être régulé artificiellement..

Pour un transfert d'embryon réussi, une femme doit d'abord être préparée. Pour ce faire, à partir du 16ème jour du cycle menstruel, elle commence à prendre de la progestérone sous forme de médicaments, après avoir préalablement passé une analyse de son contenu dans le sang. Ces préparations prépareront la couche interne de l'utérus à recevoir un œuf..

À partir du troisième jour de prise de progestérone, le transfert d'embryon peut être effectué. Avant la procédure, une autre analyse du niveau d'hormone est nécessaire. Si l'indicateur est suffisant, une plantation est effectuée, s'il est abaissé, la procédure est annulée. Après le transfert d'embryon, il est recommandé de vérifier le niveau de «l'hormone de grossesse» tous les 2 jours pour s'assurer qu'il est suffisant. Si la procédure réussit, la quantité de progestérone augmentera..

Dans la gestion de la grossesse par FIV, l'abréviation DPP est utilisée. Il détermine le lendemain du transfert d'embryon. Par exemple, 5DPP ou 6DPP. Avec d'autres indicateurs, les jours de livraison de la progestérone, ses valeurs sont également enregistrées. Dans ce cas, le médecin, à partir des indicateurs, ajuste la dose et la quantité de médicaments.

Et les médicaments sont poursuivis pendant presque tout le premier trimestre pour éviter une fausse couche. À l'avenir, le placenta assumera la fonction de production d'hormones..

Il est également important de contrôler la teneur en œstradiol dans le sang d'une femme enceinte. Leur travail conjoint avec la progestérone garantira le bon déroulement de la grossesse..

Raisons d'une diminution ou d'une augmentation

Il y a des cas fréquents où la quantité de progestérone dans le sang est diminuée. Les raisons peuvent être:

  • processus inflammatoires des ovaires;
  • lésions de la glande surrénale, maladie thyroïdienne;
  • fonction insuffisante du corps jaune;
  • tension nerveuse;
  • malnutrition.

La manifestation d'un manque d '«hormone de grossesse» est tout d'abord le syndrome prémenstruel - SPM.

Beaucoup de gens pensent qu'il est normal que, pendant cette période, l'estomac ou la tête commence à faire mal, des nausées et une perte de force et d'activité apparaissent. En fait, cela peut être dû à d'éventuels faibles taux de progestérone qui doivent être ajustés..

D'autres signes comprennent:

  • augmentation de la transpiration;
  • mauvais sommeil;
  • en surpoids;
  • gonflement;
  • spasmes convulsifs;
  • perturbations du cycle menstruel;
  • myome; hyperplasie;
  • gazage.

Avec un niveau insuffisant de cette substance, une femme ne peut pas tomber enceinte. Même si la fécondation a eu lieu, l'ovule ne peut pas pénétrer dans la paroi de l'utérus, car il n'est pas suffisamment développé.

Si une femme tombe enceinte, elle a un risque accru de fausse couche..

Moins fréquemment, il arrive que le taux de progestérone dans le sang augmente. En plus de la grossesse, cela peut entraîner:

  • kystes du corps jaune;
  • perturbation des glandes surrénales;
  • manque de menstruation;
  • tumeurs dans les ovaires;
  • prendre des médicaments qui augmentent les niveaux de progestérone;
  • la dérive kystique est une condition pathologique dans laquelle les villosités choriales mutent, se transformant en bulles. Sa croissance incontrôlée se produit, ce qui menace le développement d'une tumeur cancéreuse.

Un excès d'hormone apparaît comme:

  • en surpoids;
  • augmentation de la pilosité corporelle;
  • sautes d'humeur;
  • instabilité de la pression artérielle;
  • les maladies de la peau pustuleuse;
  • fatigabilité rapide.

Comment normaliser

La restauration des niveaux de progestérone dépend des manifestations de son déséquilibre et des indicateurs des résultats de l'analyse. Si les violations sont superficielles, utilisez des remèdes naturels:

  • Mettre en place un système d'alimentation électrique. Mangez des aliments sains et mangez plus de légumes et de fruits. Les produits laitiers, les produits carnés et le poisson doivent être inclus dans l'alimentation. Boire beaucoup d'eau. N'oubliez pas les aliments qui stimulent la production de cette hormone - noix, graines, avocats, olives.
  • Il est très important de rester calme émotionnellement. Pour ce faire, essayez d'éliminer la cause de vos inquiétudes. Utilisez l'auto-entraînement ou la gymnastique relaxante.
  • Faites du sport actif. L'essentiel est un entraînement régulier et des émotions positives..
  • Abandonnez les mauvaises habitudes.
  • Gardez votre poids sous contrôle.
  • Dormez suffisamment et évitez le surmenage.
  • Évitez de boire beaucoup de café. Essayez de boire du thé pas très fort.