Principal

Glandes surrénales

NORMES DES INDICATEURS DE LABORATOIRE PENDANT LA GROSSESSE

La thyroxine (T4) est l'une des principales hormones thyroïdiennes. Il affecte le fonctionnement de nombreux organes internes et détermine le fonctionnement normal du système reproducteur. Un changement du taux de T4 pendant la grossesse indique une pathologie de la glande thyroïde ou d'autres conditions dangereuses et menace le développement de complications graves.

Qu'est-ce que T4?

La thyroxine est la principale forme d'hormones thyroïdiennes biologiquement actives. C'est une prohormone - T3 (triiodothyronine) en est produite. Dans le sang, il existe sous deux formes:

  • T4 gratuit. Il représente 0,4% de la quantité totale de thyroxine. Il n'est pas associé aux protéines de transport et peut se déplacer seul dans le sang. Possède une activité biologique - il affecte les processus se produisant dans le corps. Présent dans le sang pendant une courte période. Il est détruit en passant par les reins et le foie. Se transforme en T3.
  • Tied T4. Il constitue la majeure partie de la thyroxine totale. Il est associé aux protéines de transport et ne peut pas se déplacer indépendamment. Il existe dans le sang depuis longtemps, il n'est pas détruit dans le foie et les reins. Biologiquement inactif - n'affecte pas les processus se produisant dans le corps. Se convertit en T4 gratuit en cas de besoin.

La thyroxine est synthétisée par les cellules folliculaires de la glande thyroïde. Il est produit sous le contrôle de la thyréostimuline (TSH) dans la glande pituitaire. Dans le corps, il effectue les tâches suivantes:

  • active le métabolisme;
  • augmente la température corporelle;
  • contrôle la croissance cellulaire;
  • affecte le travail du cœur;
  • stimule la production de protéines;
  • affecte la synthèse des vitamines, etc..

Dans le corps féminin, la thyroxine assure une ovulation complète, affecte la préparation de l'utérus pour une éventuelle grossesse. Un déséquilibre des hormones thyroïdiennes conduit à l'infertilité.

Comment la T4 change pendant la grossesse?

Pendant la gestation, une glande thyroïde saine augmente la production d'hormones de 15 à 30%. Cela est nécessaire pour le développement complet du fœtus et le déroulement réussi de la grossesse. La stimulation de la glande thyroïde est associée aux processus suivants:

  • Production de gonadotrophine chorionique. HCG agit comme une TSH faible (sa structure est similaire à celle de l'hormone thyréostimulante) et conduit à une légère augmentation de la T4 libre. Dans le même temps, la concentration d'hormone thyréostimuline dans l'hypophyse diminue. Ces processus se produisent au cours du premier trimestre de la grossesse - de 8 à 14 semaines. Une hyperthyroïdie transitoire se développe. Après deux mois, les hormones reviennent à la normale. La perturbation hormonale n'a pratiquement aucun effet sur l'état de la femme. Seulement chez 2% des femmes enceintes, la T4 augmente de manière significative, ce qui conduit au développement d'une toxicose sévère avec des vomissements indomptables.
  • Augmentation de 2,5 fois la production de globuline thyroïdienne (TSH) dans le foie. Cela conduit à une augmentation de la T4 totale et à une diminution de sa forme libre - biologiquement active, affectant le métabolisme. Chez environ 30% des femmes, le taux de thyroxine libre reste à la limite inférieure de la norme. Une diminution significative de la T4 se produit avec une carence en iode. Dans le même temps, une augmentation de la thyroxine liée est observée. Il culmine de 20 à 24 semaines.
  • Désiodation des hormones thyroïdiennes dans le placenta. Dans le même temps, le besoin de T4 augmente et sa synthèse augmente..

La thyroxine maternelle affecte le fonctionnement de la glande thyroïde fœtale. L'orgue est posé dans la 4-5ème semaine. La production d'hormones commence à 6-8 semaines, mais seulement à la fin du premier trimestre, la glande thyroïde fœtale acquiert la capacité d'accumuler de l'iode et de synthétiser indépendamment la T4. La différenciation complète de l'orgue se termine à la 16e semaine. À partir de ce moment, la glande thyroïde du fœtus fonctionne indépendamment.

Jusqu'à 16-18 semaines de gestation, le fonctionnement de la glande thyroïde fœtale dépend entièrement du niveau des hormones thyroïdiennes de la mère. Si les hormones restent dans la plage normale, elles ne traversent pratiquement pas le placenta. Un excès de T4 et de T3 pénètre dans la circulation sanguine fœtale. Un déséquilibre des hormones thyroïdiennes est la principale cause de troubles du développement neuropsychiatrique chez les enfants.

L'activité de la glande thyroïde du fœtus dépend également de l'apport en iode. L'absence de cet élément dans le corps de la mère conduit au développement d'une hypothyroïdie congénitale et, à long terme, à un retard mental. L'hypothyroïdie peut également être causée par la pénétration d'anticorps dans les tissus de la glande thyroïde..

Le changement du niveau d'hormones thyroïdiennes chez une femme et un enfant se produit indépendamment l'un de l'autre. Par exemple, au deuxième trimestre, le taux de T4 fœtal est supérieur à celui de la mère..

Indications pour évaluer le niveau de thyroxine

Pour dépister l'état de la glande thyroïde, la concentration de deux hormones, TSH et T4, est évaluée. La thyroxine est toujours déterminée en conjonction avec l'hormone thyréostimuline. Une définition isolée du T4 n'a pas de sens.

La détermination de la thyroxine est effectuée au cours du premier trimestre de la grossesse. Le moment optimal pour l'examen est de 9 semaines. Pendant cette période, il est possible d'identifier d'éventuelles violations et d'affecter le fonctionnement de la glande thyroïde. Au cours des trimestres II et III, la détermination de la T4 est nécessaire pour contrôler le traitement prescrit.

Indications pour déterminer T4:

  • toxicose sévère (vomissements de femmes enceintes);
  • la menace d'interruption de grossesse;
  • fausse couche et antécédents d'infertilité;
  • grossesse multiple;
  • maladie thyroïdienne passée;
  • malformations fœtales;
  • développement fœtal retardé;
  • diabète sucré chez la mère;
  • symptômes de déséquilibre hormonal thyroïdien.

De nombreux chercheurs pensent que la TSH et la T4 devraient être déterminées chez toutes les femmes enceintes, indépendamment de la présence de plaintes et de facteurs de risque.

Taux de T4 pendant la grossesse:

  • T4 totale - 62-150 nmol / l;
  • T4 gratuit - 10-25 pmpol / l.

Au cours du premier trimestre, la concentration de T4 libre peut fluctuer entre 11 et 28 pmpol / l. Après 14 semaines, avec des changements physiologiques, le niveau de thyroxine ne dépasse généralement pas la plage normale. Une diminution ou une augmentation significative de la T4 indique le développement d'une pathologie.

Préparation à l'examen

Règles relatives au don de sang:

  • Un test sanguin doit être effectué le matin à jeun. Il est souhaitable de supporter 8 à 14 heures de jeûne. Avec la toxicose, le diabète sucré, la pathologie du tube digestif et dans d'autres conditions où le jeûne est difficile ou contre-indiqué, vous pouvez faire un don de sang 4 heures après une collation légère.
  • Lors de l'examen de suivi, vous devez faire un don de sang en même temps que le premier test.
  • Avant l'examen, il convient d'exclure l'activité physique, le stress.

Raisons d'augmenter le T4

La croissance de la thyroxine peut être causée par les conditions suivantes:

  • maladies de la glande thyroïde associées à son hyperfonction. T4 se développe avec diverses thyroïdites (y compris celles d'origine auto-immune), goitre toxique diffus;
  • tumeurs de la glande thyroïde, de l'hypophyse (thyrotropinome) et du placenta (choriocarcinome);
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • maladie rénale sévère (syndrome néphrotique);
  • pathologie hépatique chronique (y compris hépatite virale avec transition vers la cirrhose);
  • troubles endocriniens (obésité);
  • maladies héréditaires associées à une violation de la synthèse des hormones thyroïdiennes;
  • prise irrationnelle de médicaments (dose excessive de L-thyroxine dans l'hypothyroïdie, prise excessive d'héparines dans le syndrome hypercoagulable de la femme enceinte, etc.).

Une augmentation de la T4 entraîne le développement d'une hyperthyroïdie et l'apparition de symptômes caractéristiques:

  • excitabilité, nervosité;
  • gain de poids insuffisant (moins de 300 g par semaine);
  • transpiration excessive;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • Palpitations cardiaques;
  • vomissement;
  • la diarrhée.

Dans le contexte de l'hyperthyroïdie, la probabilité d'avortement est élevée. Le risque de développer une gestose et d'autres complications augmente.

Les raisons de la baisse du T4

Une diminution de la thyroxine peut être causée par les conditions suivantes:

  • pathologie de la glande thyroïde associée à une diminution de la production d'hormones: hypothyroïdie primaire, stade tardif de la thyroïdite auto-immune, goitre endémique;
  • état après chirurgie - résection de la glande thyroïde;
  • maladies inflammatoires et altération du flux sanguin dans l'hypophyse et l'hypothalamus;
  • stress prolongé;
  • une mauvaise alimentation entraînant un apport insuffisant en iode, une alimentation stricte et un jeûne;
  • prendre certains médicaments (y compris les corticostéroïdes, les anticonvulsivants, les contraceptifs oraux avant la grossesse).

Une diminution de la T4 s'accompagne de symptômes d'hypothyroïdie:

  • faiblesse non motivée;
  • gain de poids rapide (plus de 500 g par semaine);
  • humeur dépressive;
  • somnolence;
  • diminution de l'attention et de la mémoire;
  • constipation;
  • abaisser la tension artérielle;
  • la nausée;
  • douleur musculaire;
  • peau sèche.

L'hypothyroïdie n'est souvent pas reconnue car ses symptômes sont similaires à ceux d'une grossesse normale. Sans traitement, une production insuffisante de T4 entraîne des complications. Dans le contexte de l'hypothyroïdie, il existe une forte probabilité d'avortement spontané, de retard de croissance fœtale, de prééclampsie, d'anémie et de saignement pendant l'accouchement..

Tactiques de gestion de la grossesse lors du changement de thyroxine

Une augmentation ou une diminution de T4 est une raison pour un examen supplémentaire:

  • tests sanguins pour les hormones: TSH et T3;
  • détermination des anticorps dirigés contre la peroxydase thyroïdienne de la glande thyroïde;
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • biopsie par ponction de la glande thyroïde - selon les indications.

Le décodage des résultats est effectué par un gynécologue. Les données obtenues nous permettent de faire un diagnostic préalable et de trouver la cause de l'échec hormonal. Des informations supplémentaires sont fournies par un test sanguin général et biochimique, un ECG, etc..

Si des troubles hormonaux sont détectés, le patient est envoyé pour une consultation avec un endocrinologue. D'autres tactiques dépendront du diagnostic, de la durée de la grossesse, de l'état de la femme et du fœtus..

T4 gratuit pendant la grossesse: la norme aux 1er, 2ème et 3ème trimestres et les causes des écarts

La plupart des hormones dont dépendent le déroulement normal de la grossesse et le développement du fœtus sont produites par l'hypophyse, l'hypothalamus et un organe temporaire - le placenta. Cependant, tout est interconnecté dans le corps et des hormones thyroïdiennes spécifiques affectent également le processus de gestation. Quel rôle joue la thyroxine libre (T4) pendant la grossesse? Pourquoi sa production peut-elle diminuer ou augmenter? Comment normaliser les niveaux d'hormones?

Informations sur les hormones T3 et T4

T3 (triiodothyronine) et T4 (thyroxine) font référence aux hormones thyroïdiennes et sont des structures polypeptidiques iodées. Une autre hormone thyroïdienne est responsable de leur production - la thyréostimuline (TSH).
T3 et T4 sont toujours présents dans le corps dans deux états: libre et lié. Dans ce dernier cas, on entend des complexes constitués de globuline et d'une hormone associée, qui n'ont aucune valeur jusqu'à un certain temps..

Lorsque le besoin d'activité de ces composants se fait sentir, ils sont libérés des protéines et circulent dans le sang à l'état libre. Ce sont les T3 et T4 libres qui sont des hormones biologiquement actives.

Fait intéressant, la quantité d'hormones non liées dans le corps est négligeable: moins de 1%, tandis que les 99% restants sont contenus dans des complexes de globulines. De plus, la triiodothyronine est en fait la thyroxine, qui a «perdu» une molécule d'iode. Dans le même temps, le T3 dépasse de près de 100 fois son "frère" en activité.

Importance pour les femmes enceintes

Les hormones thyroïdiennes sont nécessaires non seulement pour le corps de la femme, qui est responsable de la formation du fœtus, mais aussi pour toute la vie. Ainsi, les composants iodés sont impliqués dans les processus suivants:

  • tous les types de métabolisme: protéines, lipides, glucides;
  • maintenir le fonctionnement et la santé des systèmes cardiovasculaire et respiratoire;
  • amélioration du tonus vasculaire et musculaire;
  • normalisation de la fréquence cardiaque;
  • renforcer les forces immunitaires du corps;
  • stabilisation des principaux processus du système nerveux central, de la psyché.

Parlant directement des femmes enceintes, la concentration normale d'hormones thyroïdiennes assure pour elles de nombreuses fonctions. Donc, T3 et T4:

  • favoriser le développement et la croissance du fœtus;
  • stimuler la synthèse des protéines et de l'ARN;
  • améliorer le métabolisme;
  • éliminer le «mauvais» cholestérol du corps;
  • améliorer les processus de pensée et la vitesse de transmission de l'influx nerveux;
  • maintenir une température corporelle normale;
  • améliorer la digestion.

Lorsque la concentration d'hormones n'est ni supérieure ni inférieure à la normale, le risque de naissance prématurée et de fausse couche diminue, il est plus facile pour un ovule fécondé de pénétrer dans l'endomètre utérin, les cellules et les tissus reçoivent de l'oxygène plus facilement et la grossesse se déroule sans complications.

T3 et T4 sont impliqués dans la pose des organes fœtaux, la formation du système nerveux et à partir de la 12-13e semaine, ils contribuent au développement et à l'activité de la glande thyroïde fœtale.

Qu'est-ce que la thyroxine

La T4 est produite par la glande thyroïde. Les cellules folliculaires de la glande thyroïde sont responsables de la production, une autre hormone, la triiodothyronine, agit sur la thyroxine. Il provoque la synthèse de T4.

  • Stimule la production de protéines. Cet élément est responsable de l'état des tissus de la femme, aide à reconstruire harmonieusement les muscles et les tissus du fœtus..
  • Alimentation en oxygène des cellules. Lié à la production de protéines. C'est lui qui produit l'accouchement et l'oxygénation accélérés des cellules du corps de la femme, le fœtus.
  • Poids. La T4 affecte le taux métabolique. S'il est contenu dans le corps en quantité normale, les processus métaboliques restent également normaux et le poids de la femme ne saute pas.
  • Métabolisme des vitamines. C'est cette hormone qui est responsable des signaux sur les besoins du corps en vitamines et qui provoque également la synthèse de la vitamine A par le foie..
  • Navires. La thyroxine aide à éliminer le cholestérol du sang, à éliminer les vaisseaux sanguins de la plaque, à prévenir les caillots sanguins, etc..
  • Système nerveux central. T4 stimule le système nerveux central.
  • Un cœur. Avec la norme de T4 libre chez les femmes pendant la grossesse, la charge sur le cœur est moindre, le système cardiovasculaire est plus stable.

Comment se faire tester correctement?

Lorsqu'une femme consulte pour la première fois la question de la planification d'une grossesse, l'un des premiers tests sera un prélèvement de sang veineux pour déterminer la concentration d'hormones thyroïdiennes. Avant de donner du sang, vous devez prendre en compte plusieurs points.

  1. Avertissez votre médecin de la prise de médicaments hormonaux, y compris les contraceptifs oraux. Le spécialiste annulera le traitement ou la protection de cette manière, au moins un mois avant l'analyse.
  2. 5 jours avant l'analyse, vous devez arrêter de prendre des médicaments contenant de l'iode, et plus encore - des suppléments iodés.
  3. La veille de l'analyse, vous devez prendre soin de votre propre calme et vous soulager du stress, ce qui déforme considérablement les résultats du test..

Le prélèvement sanguin est effectué le matin et le dernier repas ne doit pas avoir lieu plus tard que 8 heures avant l'heure d'analyse prévue.

Quand devez-vous surveiller la thyroxine

Il est nécessaire de surveiller la T4 pendant la grossesse dans plusieurs cas:

  1. Prendre des médicaments hormonaux (y compris des contraceptifs) avant la grossesse;
  2. Symptômes d'hypothyroïdie, de thyrotoxicose;
  3. Une augmentation de la taille de la glande thyroïde;
  4. Cycle menstruel irrégulier, difficulté à concevoir, infertilité;
  5. Chute de cheveux sévère;
  6. Prise de poids soudaine et difficulté à perdre du poids;
  7. Développement du goitre;
  8. Diminution de la libido;
  9. Période postopératoire, si l'intervention a été réalisée sur la glande thyroïde.

Norme

Au 1er trimestre


Lors de l'analyse, le médecin prête attention aux hormones à l'état libre et aux complexes de globulines. Pendant la grossesse, ces taux devraient être plus élevés que chez les hommes adultes et les femmes non enceintes. La concentration la plus élevée de T3 et T4 atteint au cours du premier trimestre, lorsque tous les principaux organes de l'enfant sont pondus, la femme est donc obligée de «partager» des substances biologiques avec le bébé.

Selon le laboratoire, la quantité de T3 et T4 est mesurée en nmol / L ou μg / dL, si l'on parle de la teneur totale en hormone, ou en pmol / L et ng / L, si vous avez besoin de connaître la teneur en hormones à l'état libre..

Indicateurs normaux de grossesse au premier trimestre:

  • T4 totale: 77-231 nmol / L ou 5,87-17,95 μg / dL;
  • T4 libre: 7,65-18,70 pmol / l ou 0,64-1,47 ng / dl;
  • T3 total: 1,3-2,7 nmol / l;
  • T3 libre: 2,3-6,3 nmol / l.

Pour l'interprétation des résultats, les paramètres individuels ne conviennent pas: le médecin évalue toujours simultanément la concentration de T3, T4 et TSH.

Au 2ème trimestre

Au deuxième trimestre, la quantité d'hormones thyroïdiennes diminue légèrement, bien qu'un léger excès de la norme soit autorisé et ne nécessite pas de traitement.

  • T4 totale: 75-230 nmol / L ou 5,80-17,90 μg / dL;
  • T4 libre: 7,60 à 18,60 nmol / l ou 0,60 à 1,45;
  • T3 commun et T3 libre restent au même niveau.

Pendant la 3e période de gestation

Habituellement, les indicateurs présentés par l'analyse au troisième trimestre coïncident avec les chiffres obtenus au deuxième. Une légère déviation à un degré plus ou moins important est autorisée, si la femme se sent bien, l'échographie ne montre aucune anomalie dans le développement du bébé et toutes les autres hormones sont en quantités normales.

Thyroxine pendant la grossesse

Ce qui précède sont les points généraux de l'influence de T4 sur le corps féminin. Pendant la grossesse, l'hormone a un effet supplémentaire sur le fœtus et le corps de la mère:

  1. Aide à fournir au fœtus les substances nécessaires au développement;
  2. Améliore la synthèse des protéines, des acides par le corps de la mère;
  3. Préserve le métabolisme, les femmes avec une teneur normale en T4 prennent moins de poids pendant la grossesse;
  4. Maintient l'activité mentale d'une femme dans la période périnatale, lorsque ses ressources sont rapidement épuisées (accélère la transmission des impulsions entre les neurones);
  5. Augmente le transfert de chaleur des cellules;
  6. Renforce le péristaltisme de l'intestin grêle, maintenant ainsi une bonne digestion; Stabilise la fréquence cardiaque, renforce les vaisseaux sanguins.

Promu

Si pendant la grossesse la teneur en hormones dépasse la norme autorisée, l'endocrinologue et le gynécologue qui dirigent la grossesse vérifient la quantité d'autres hormones. L'excès est souvent insignifiant et non dangereux.

Symptômes

Les symptômes d'un excès d'hormones thyroïdiennes comprennent:

  • irascibilité, anxiété, irritabilité;
  • mauvais sommeil;
  • tremblement de la main;
  • bouffées de chaleur, transpiration accrue;
  • perte de poids avec le même appétit;
  • les selles et les troubles digestifs;
  • gonflement visible des yeux.

Les raisons

Si nous parlons des raisons, elles peuvent être associées aux caractéristiques du corps féminin ou aux pathologies. Parmi les pathologies, on peut noter:

  1. goitre toxique diffus;
  2. hyperthyroïdie;
  3. thyroïdite aiguë;
  4. violations dans le foie;
  5. glomérulonéphrite.

Effets

Un excès d'hormones iodées est-il dangereux pendant la grossesse? Si l'excès est important, un traitement sera nécessaire, mais cette condition ne présente pas de danger mortel ni pour la mère ni pour le bébé..

  • La conséquence la plus grave en est la thyroïdite post-partum. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle le corps commence à produire des anticorps contre sa propre glande thyroïde. Dans ce cas, les hormones thyroïdiennes pénètrent dans la circulation sanguine, provoquant une hyperthyroïdie.
  • De plus, en raison de l'excès de T3 et T4, une quantité accrue de bilirubine se forme, ce qui peut entraîner l'obésité.

Traitement

Après un examen hormonal, votre médecin peut décider de réduire vos taux d'hormones thyroïdiennes en prenant des médicaments. Les médicaments acceptables pour la grossesse sont:

  1. Tyrosol.
  2. Mercazolil.

Quels autres facteurs affectent la glande thyroïde

Après avoir reçu des résultats sur le contenu de T4 libre pendant la grossesse, vous ne devez pas paniquer si un écart par rapport à la norme est constaté. La production d'hormones dans le corps féminin n'est pas statique. Il est en constante évolution, sous réserve de nombreux facteurs:

  1. L'âge de la femme;
  2. Durée, phase actuelle du cycle menstruel;
  3. Différents trimestres de grossesse;
  4. Prendre des médicaments;
  5. État émotionnel;
  6. Qualité de la nourriture, alimentation.

Rétrogradé

Une T3 et une T4 réduites pendant la grossesse sont plus dangereuses qu'une augmentation, surtout si la TSH est supérieure à la normale. Ces hormones sont inversement proportionnelles: si la TSH augmente, alors la T3 et la T4 diminuent, et vice versa.

Symptômes

Une condition dans laquelle la quantité de T3 et T4 dans le sérum sanguin est faible est appelée hypothyroïdie. En règle générale, il est associé à une carence en iode prolongée et se manifeste par les symptômes suivants:

  • syndrome de fatigue chronique;
  • léthargie, apathie, découragement;
  • augmentation de la somnolence;
  • altération de la mémoire, de l'attention, de la concentration;
  • gain de poids rapide;
  • troubles digestifs, constipation;
  • gonflement important du haut du corps, du visage, du cou;
  • diminution de la fréquence cardiaque.

Les raisons

Les raisons de ces conditions sont associées soit à un fort manque d'iode, qui provoque une alimentation malsaine, un manque d'aliments contenant de l'iode dans l'alimentation, la famine et les régimes stricts, soit à des pathologies:

  • goitre endémique;
  • hypothyroïdie;
  • thyroïdite chronique.

Effets

  1. Le manque de synthèse des hormones iodées, comme l'iode lui-même, aggrave le déroulement de la grossesse et le bien-être de la femme.
  2. Si une carence hormonale est détectée à un stade précoce, des anomalies congénitales de la glande thyroïde, du système nerveux et d'autres organes du fœtus peuvent survenir..

Traitement

Habituellement, une faible concentration d'hormones T3 et T4 est associée à une carence en iode:

  • L'iode est essentiel pour les femmes enceintes, c'est pourquoi le médecin recommande de modifier le régime alimentaire et d'ajouter des aliments riches en iode au menu. Des préparations d'iode peuvent également être prescrites.
  • Si le manque d'hormones thyroïdiennes ne s'est pas produit dans le contexte d'une carence en iode, des analogues artificiels d'hormones thyroïdiennes sont prescrits - agents à base de lévothyroxine (Eutirox, L-thyroxine).

Le fond hormonal de la femme enceinte doit être stable et les indicateurs quantitatifs des hormones doivent être normaux. Ce n'est que dans ces conditions que la grossesse se déroulera sans complications et l'enfant recevra la quantité appropriée de ces substances de la mère jusqu'à ce qu'il acquière sa propre glande thyroïde..

Une étude sur les hormones T3 et T4 est prescrite au stade de la planification de la grossesse. Le médecin recommande de reporter la conception jusqu'à ce que les hormones reviennent à la normale. Il est préférable de reporter la grossesse pendant une courte période plutôt que de faire face à des conséquences désagréables pendant la période de portage d'un bébé.

Hormones T3 et T4 gratuites pendant la grossesse. Norme et écarts par rapport à celle-ci


La santé thyroïdienne est particulièrement importante pendant la grossesse

Outre la triiodothyronine, les T4 totales et libres sont considérées comme les principales hormones thyroïdiennes: leur taux pendant la grossesse a un effet important sur la santé de la femme enceinte, ainsi que sur la croissance et le développement de l'enfant. De quoi sont responsables ces substances biologiquement actives et pourquoi il est nécessaire de surveiller leur évolution en attendant le bébé: essayons de le comprendre dans notre revue détaillée et vidéo dans cet article.

Qu'est-ce que la thyroxine

La T4 est produite par la glande thyroïde. Les cellules folliculaires de la glande thyroïde sont responsables de la production, une autre hormone, la triiodothyronine, agit sur la thyroxine. Il provoque la synthèse de T4.

  • Stimule la production de protéines. Cet élément est responsable de l'état des tissus de la femme, aide à reconstruire harmonieusement les muscles et les tissus du fœtus..
  • Alimentation en oxygène des cellules. Lié à la production de protéines. C'est lui qui produit l'accouchement et l'oxygénation accélérés des cellules du corps de la femme, le fœtus.
  • Poids. La T4 affecte le taux métabolique. S'il est contenu dans le corps en quantité normale, les processus métaboliques restent également normaux et le poids de la femme ne saute pas.
  • Métabolisme des vitamines. C'est cette hormone qui est responsable des signaux sur les besoins du corps en vitamines et qui provoque également la synthèse de la vitamine A par le foie..
  • Navires. La thyroxine aide à éliminer le cholestérol du sang, à éliminer les vaisseaux sanguins de la plaque, à prévenir les caillots sanguins, etc..
  • Système nerveux central. T4 stimule le système nerveux central.
  • Un cœur. Avec la norme de T4 libre chez les femmes pendant la grossesse, la charge sur le cœur est moindre, le système cardiovasculaire est plus stable.


Si le taux de thyroxine dans le sang s'écarte de la norme, la femme a des difficultés à concevoir et à avoir des enfants. L'effet de l'hormone sur le système reproducteur est énorme..

Physiologie et fonctions de base de la thyroxine

T4, tant chez les femmes que chez les hommes, est toujours moins actif que T3. Au cours de son métabolisme dans l'organe, il se transforme souvent en triiodothyronine, dégageant une molécule d'iode, et n'a alors son effet..

Premièrement, la thyroxine est formée sur la base de la thyroglobuline dans le parenchyme de la glande thyroïde. Il représente environ 75 à 80% de la quantité de toutes les hormones dans les tissus de l'organe endocrinien. Au besoin, il pénètre dans la circulation sanguine, où il est fixé pour transporter les protéines. Les plus importants sont:

  • albumine,
  • globulines,
  • transthyrétines.

Les principales fonctions de l'hormone sont:

  • Catabolique. Il aide à convertir les molécules de graisse et de glucose en énergie.
  • Aide à un métabolisme adéquat.
  • Régulation de la croissance et du développement corrects du tissu osseux et du parenchyme des organes internes.
  • Activation CNS.

Séparément, il convient de parler de l'effet de cette substance biologique sur le corps des femmes qui portent un fœtus. La T4 libre pendant la grossesse a tendance à interagir avec les hormones stéroïdes et à assurer le fonctionnement normal de la glande dans des conditions de consommation d'énergie accrue. Si ses indicateurs sont significativement inférieurs à la normale dans l'un des trimestres, cela peut indiquer le développement d'une hypothyroïdie. Il est nécessaire de diagnostiquer la maladie à temps et de commencer un traitement approprié.

Différence entre T4 total et gratuit

La glande thyroïde ressemble à la forme des ailes d'un papillon, son poids normal est de 15 à 20 grammes. La plupart des hormones produites sont passives, transportées dans tout le corps à l'aide de protéines. La thyroxine commune appartient également à ces hormones. Il est amorphe, se déplace strictement avec la protéine porteuse.

Une petite partie des hormones est gratuite. Autrement dit, après la synthèse, ils se déplacent de manière incontrôlable avec la circulation sanguine. Si une hormone rencontre un catalyseur sur son chemin, elle commence un effet actif sur le corps humain. Le catalyseur de la thyroxine libre est l'iode. Pour cette raison, le travail de la glande thyroïde, un apport suffisant en iode et son contenu dans le sang sont si étroitement liés. Sans molécules d'iode, le libre est pratiquement inutile. Cela n'affecte pas de manière significative le corps, les processus qui s'y déroulent.

Concept OAGA

Le terme OAGA (histoire obstétricale et gynécologique compliquée) est un ensemble d'informations sur la santé gynécologique d'une femme - facteurs infructueux qui peuvent nuire à la grossesse et à l'accouchement en cours..

En d'autres termes, l'OASA pendant la grossesse peut être administrée à une femme enceinte qui a des problèmes liés à la fertilité..

Thyroxine pendant la grossesse

Ce qui précède sont les points généraux de l'influence de T4 sur le corps féminin. Pendant la grossesse, l'hormone a un effet supplémentaire sur le fœtus et le corps de la mère:

  1. Aide à fournir au fœtus les substances nécessaires au développement;
  2. Améliore la synthèse des protéines, des acides par le corps de la mère;
  3. Préserve le métabolisme, les femmes avec une teneur normale en T4 prennent moins de poids pendant la grossesse;
  4. Maintient l'activité mentale d'une femme dans la période périnatale, lorsque ses ressources sont rapidement épuisées (accélère la transmission des impulsions entre les neurones);
  5. Augmente le transfert de chaleur des cellules;
  6. Renforce le péristaltisme de l'intestin grêle, maintenant ainsi une bonne digestion; Stabilise la fréquence cardiaque, renforce les vaisseaux sanguins.

En soi, la thyroxine est passive. Cependant, lors de la rencontre avec des molécules d'iode, la T4 est convertie en substances hormonales puissantes. Ils ont l'effet indiqué sur une femme et un fœtus..

Signes précoces de grossesse

Dans les premiers stades, la grossesse est diagnostiquée sur la base de signes douteux et probables.

Signes douteux de grossesse - divers types de sensations subjectives, ainsi que des changements objectivement déterminés dans le corps, en dehors des organes génitaux internes: caprices gustatifs, changements dans les sensations olfactives, fatigue facile, somnolence, pigmentation de la peau sur le visage, le long de la ligne blanche de l'abdomen, des mamelons et de l'aréole.

Les signes probables de grossesse sont des signes objectifs des organes génitaux, des glandes mammaires et du stade des réactions biologiques à la grossesse. Ceux-ci comprennent: l'arrêt des règles chez les femmes en âge de procréer, une augmentation des glandes mammaires et l'apparition de colostrum lors de la compression des mamelons, une cyanose de la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus, un changement de forme et de consistance de l'utérus, une augmentation de sa taille.

Vous pouvez vérifier au préalable la présence d'une grossesse à la maison à l'aide d'un test express pour le contenu de l'hormone gonadotrophine chorionique dans l'urine d'une femme (le test est effectué à partir du premier jour du retard de la prochaine menstruation).

L'échographie (échographie) vous permet de confirmer le fait de la grossesse.

Pourquoi est-il important de surveiller la T4 pendant la grossesse

Le maintien du taux de T4 pendant la grossesse est vraiment important. Un écart par rapport au niveau normal conduit à un mauvais fonctionnement de l'hormone. Une quantité suffisante de thyroxine permet:

  • Sauver la grossesse;
  • Portez le bébé jusqu'à la date de naissance normale sans naissance prématurée;
  • Maintient l'activité du corps jaune, qui synthétise la progestérone;
  • Aide une femme à concevoir pendant l'ovulation en contrôlant l'activité des hormones sexuelles;
  • Fournit une absorption accrue d'oxygène pour les fournir au fœtus;
  • Stabilise la pression artérielle.

Au premier trimestre de la grossesse, le taux de T4 est plus élevé que dans les autres. Pendant cette période, le corps produit plus d'hormones afin de fournir à l'embryon les substances nécessaires, pour le protéger d'une fausse couche spontanée..

Ce que ces termes incluent?

Les antécédents obstétricaux compliqués (OAA) sont basés sur la présence dans les antécédents du patient de:

  • fausse couche spontanée;
  • interruption artificielle de grossesse;
  • naissance prématurée;
  • anomalies placentaires;
  • congélation du fœtus, mortinaissance;
  • accouchement avec complications: saignements, rupture précoce des fœtus amniotiques, hypoxie fœtale, faiblesse du travail ou travail rapide, ruptures, etc.
  • des mesures pour préserver la grossesse;
  • intervention chirurgicale pendant la gestation et l'accouchement;
  • malformations congénitales chez les enfants.

L'histoire gynécologique compliquée (OGA) est basée sur la présence de:

  • violations de la fonction menstruelle;
  • lésions infectieuses, inflammatoires et tumorales du vagin, de l'utérus, du col de l'utérus, des trompes et des ovaires;
  • pathologies dans la structure des organes reproducteurs.

Lors de l'identification des problèmes dans les deux groupes, l'état d'une femme enceinte peut être caractérisé par un indice mixte - OAGA. Une autre catégorie est l'histoire somatique compliquée (OSA). C'est une caractéristique générale pour désigner les maladies chroniques et les pathologies des organes des systèmes cardiovasculaire, digestif, endocrinien et nerveux du corps..

Lors de l'identification des problèmes dans les deux groupes, l'état d'une femme enceinte peut être caractérisé par un indice mixte - OAGA. Une autre catégorie est l'histoire somatique compliquée (OSA). C'est une caractéristique générale pour désigner les maladies chroniques et les pathologies des organes des systèmes cardiovasculaire, digestif, endocrinien et nerveux du corps..

Parfois dus à un malentendu, ces termes génèrent de l'anxiété et de l'anxiété, parfois sans aucun fondement..

Quand devez-vous surveiller la thyroxine

Il est nécessaire de surveiller la T4 pendant la grossesse dans plusieurs cas:

  1. Prendre des médicaments hormonaux (y compris des contraceptifs) avant la grossesse;
  2. Symptômes d'hypothyroïdie, de thyrotoxicose;
  3. Une augmentation de la taille de la glande thyroïde;
  4. Cycle menstruel irrégulier, difficulté à concevoir, infertilité;
  5. Chute de cheveux sévère;
  6. Prise de poids soudaine et difficulté à perdre du poids;
  7. Développement du goitre;
  8. Diminution de la libido;
  9. Période postopératoire, si l'intervention a été réalisée sur la glande thyroïde.


La vérification des niveaux de thyroxine est recommandée pour les femmes dans ces situations, même si elles ne sont pas enceintes et ne prévoient pas d'avoir d'enfants. Les modifications du fonctionnement de la glande thyroïde sont dangereuses pour le corps.

Raisons d'abaisser l'hormone

Le T4 gratuit peut être abaissé pour les raisons suivantes:

  • la présence d'un goitre endémique, d'une inflammation auto-immune ou d'une lésion de la glande thyroïde, de néoplasmes dans l'organe, d'une lésion cérébrale traumatique, d'une inflammation de l'hypothalamus;
  • carence en protéines;
  • manque d'iode;
  • une forte diminution du poids;
  • prendre des stéroïdes anabolisants, des anticonvulsivants, des contraceptifs hormonaux.

Avec une diminution critique de la production de T4, les femmes enceintes se plaignent de:

  • douleur articulaire;
  • difficulté à se souvenir;
  • constipation persistante;
  • la nausée;
  • ralentissement de la fréquence cardiaque;
  • peau sèche et perte de cheveux;
  • gain de poids rapide.

Comment se faire tester au niveau T4

Les recommandations doivent être suivies pour que les résultats des tests soient aussi fiables que possible:

  • Arrêtez de prendre des médicaments hormonaux et contraceptifs dans 1 mois;
  • Pendant 5 jours, excluez les vitamines, les médicaments et les aliments contenant de l'iode;
  • Évitez le stress, les troubles émotionnels pendant 1 jour.

Le dernier conseil doit également être pris en compte. Les conditions de stress inhibent la production de nombreuses hormones, dont la T4. Le prélèvement sanguin est effectué le matin à jeun. Il est recommandé de ne pas manger 6 heures avant le test, de ne pas boire d'alcool la veille et de fumer pendant 1 heure.

Hormone stimulant la thyroïde (TTG) - qu'est-ce que c'est?

L'hormone de stimulation thyroïdienne, abrégée TSH, ou thyrotropine (thyrotropine), est une substance sécrétée par l'hypophyse pour stimuler la glande thyroïde. Cette hormone a un rythme de sécrétion particulier et présente un intérêt considérable pour le diagnostic des maladies thyroïdiennes et hypophysaires..

De quoi l'hormone TSH est-elle responsable??

Lorsque la glande thyroïde est sous-performante, le manque de ses hormones (en particulier T4) dans le sang stimule la production de TSH. La thyrotropine provoque la production d'hormones par le tissu, et lorsque leurs niveaux atteignent un certain seuil, l'hormone n'est plus produite.

Tableau de consommation d'iode

L'hypertrophie thyroïdienne est un autre effet intéressant de l'hormone stimulant la thyroïde. L'organe stimulé par la TSH fonctionne activement, son métabolisme est accéléré et de ce fait, la glande augmente en taille, comme les muscles d'une personne entraînée. C'est ce qu'on appelle l'hypertrophie thyroïdienne fonctionnelle..

L'iode est utilisé dans la synthèse des hormones thyroïdiennes. En conséquence, plus le taux d'hormone thyréostimuline est élevé, plus la glande thyroïde a besoin d'iode..

Les deux derniers effets sont particulièrement importants. Avec un manque d'iode, le tissu thyroïdien est toujours stimulé, mais il ne peut pas synthétiser correctement les hormones. Si cette condition persiste assez longtemps, les complications peuvent aller de kystes inoffensifs à des tumeurs malignes potentiellement mortelles..

Lectures normales de TSH

Tableau des normes TSH chez la femme par âge
Âge

2 semaines0,7 à 11 μIU / L
jusqu'à 10 semaines0,6 à 11 μUI / L
Moins de 2 ans0,5 à 7 μIU / L
2 à 5 enfants0,4 à 6 μIU / L
Moins de 14 ans0,4 à 5 μIU / L
Plus de 14 ans0,3 à 4 μIU / L
Grossesse, 1er trimestre0,35 à 2,5 μIU / L
Grossesse, 2ème et 3ème trimestre0,35 à 3,0 μIU / L

Il existe un rythme circadien de sécrétion d'hormones stimulant la thyroïde par l'hypophyse. Ainsi, son niveau le plus élevé est déterminé de minuit à 4 heures, et le plus bas - l'après-midi. C'est pourquoi la gamme des concentrations normales de l'hormone est si large: 0,4 à 4,0 μU / ml. De plus, le besoin en varie considérablement en fonction de la période de vie..

Tous les chiffres sont très approximatifs, car les normes pour chaque laboratoire sont différentes, ce qui s'explique par différentes méthodes pour déterminer la concentration de TSH, l'étalonnage des appareils.

À titre de comparaison, la norme pour déterminer la concentration de l'hormone thyréostimuline par la méthode RIA est de 0,24 à 2,9 μIU / ml et avec ELISA de 0,6 à 3,8 μIU / ml. Très souvent, les laboratoires écrivent des valeurs normales directement sur la feuille avec le résultat. Bien sûr, les normes indiquées ne conviennent qu'aux femmes adultes non enceintes. Le reste est préférable de clarifier par téléphone. C'est exactement ce que fait un médecin lorsqu'il a affaire à un nouveau laboratoire pour lui..

Présentation

TSH pendant la grossesse

Une diminution significative des valeurs normales de l'hormone thyréostimuline chez la femme enceinte est frappante. Au cours de cette période de la vie, le fond hormonal d'une femme change, reconstruisant le corps pour la grossesse. L'une des hormones ressemble à la TSH par sa structure chimique et peut même parfois interagir avec son récepteur. Il s'avère donc qu'il reprend partiellement le travail de l'hormone thyréostimuline, la T4 augmente, inhibant la sécrétion de l'hormone. Étant donné que cela se produit chez chaque femme à un degré différent, les changements du niveau de l'hormone sont individuels et ne peuvent être évalués que par un médecin..

L'infertilité chez les femmes est souvent «sur la conscience» de l'hormone thyréostimulante, qui contrôle la glande thyroïde. Ceci est si répandu ces dernières années que la recherche de la cause commence de plus en plus par la vérification des niveaux d'hormones thyréostimulantes et thyroïdiennes. À propos, l'infertilité masculine peut également être due à une pathologie thyroïdienne..

Quant à la grossesse, jusqu'à la 10e semaine chez le fœtus, la glande thyroïde ne s'est pas encore formée correctement et ses hormones pénètrent dans le placenta. Si le niveau d'hormones thyroïdiennes chez la mère est insuffisant / excessif pendant une longue période, le développement de l'enfant est altéré. Le plus souvent, il s'agit de violations de la formation du cerveau, qui se manifestent plus tard par un retard du développement psychomoteur..

Le niveau minimum de TSH à 10-12 semaines, c'est-à-dire au premier trimestre, est de 0,35 à 2,5 μUI / L. Dans environ une femme enceinte sur dix, l'hormone est abaissée dans le contexte d'un excès de T4. L'hormone stimulant la thyroïde diminue encore plus lors de grossesses multiples.

Les femmes, dont l'âge approche les 50 ans, devraient être testées pour T4, T3 et TSH lorsque les premiers signes de ménopause apparaissent. Ces trois indicateurs sont essentiels pour déterminer la fonction thyroïdienne. Les maladies thyroïdiennes accompagnent et / ou simulent souvent la ménopause.

Arrêt des menstruations, absence de grossesse à 1 an d'activité sexuelle sans contraceptifs, baisse de la libido sont les principales «sonnettes d'alarme» qui devraient vous faire réfléchir à la santé reproductive et vérifier le niveau d'hormone thyréostimuline.

Augmentation ou diminution de TSH

L'analyse de la TSH se fait à jeun, il est recommandé à l'avance d'éviter l'activité physique, le stress et de ne pas fumer. Compte tenu des fluctuations importantes du niveau de l'hormone au cours de la journée, il est raisonnable de faire des tests répétés toujours en même temps.

Une augmentation du taux de TSH est le plus souvent causée soit par un excès d'hormones thyroïdiennes, qui suppriment sa synthèse, soit par la pathologie de l'hypophyse, que cette synthèse réalise.

Le manque d'hormone stimulant la thyroïde avec une augmentation simultanée des hormones thyroïdiennes suggère que la glande thyroïde ou une partie de celle-ci est hors de contrôle de l'hypophyse, qu'elle fonctionne de manière autonome et est trop intensive. Cela se produit, par exemple, dans la maladie de Graves-Basedow, lorsque des anticorps se forment qui remplacent l'hormone stimulant la thyroïde et stimulent exceptionnellement fortement la thyroïde..

Parfois, la TSH est élevée et la thyroïde est dans les limites normales. Cela se produit dans le premier tiers de la grossesse ou est une réaction non spécifique à une maladie grave, comme une crise cardiaque.

En cas de manque à la fois d'hormone thyréostimuline et de thyroïde, une pathologie hypophysaire doit être suspectée. Dans ce cas, le faible taux de T4 s'explique par le manque de stimulation de la glande thyroïde. Cela se produit avec des tumeurs de l'hypophyse (en particulier avec l'atteinte de son lobe antérieur) ou d'autres parties du cerveau, après une lésion cérébrale traumatique, une chirurgie cérébrale ou une exposition prolongée aux radiations. Un excès de TSH et d'hormones thyroïdiennes peut être dû à une tumeur hypophysaire qui synthétise activement et de manière incontrôlable les hormones. Des niveaux élevés de TSH stimulent la glande thyroïde, provoquant une hyperthyroïdie et une hypertrophie.

Une diminution simultanée de la T4 et une augmentation de la TSH indiquent que la glande thyroïde ne remplit pas entièrement sa fonction ou ne perçoit pas les signaux de l'hypophyse. Manque d'iode, élimination partielle ou complète de la glande thyroïde, fibrose, néoplasmes, défaut génétique de l'organe ou de la structure de l'hormone thyréostimulante - les raisons de cette affection sont multiples. Les taux normaux de T4 avec un excès de TSH sont très rares et cèdent rapidement la place à l'une des conditions décrites ci-dessus.

Certains médicaments augmentent le niveau de l'hormone: antipsychotiques, préparations à base d'iode, prednisone et β-bloquants.

Symptômes

Avec un excès de TSH, le rythme cardiaque et la respiration deviennent plus fréquents, la pression augmente, de l'anxiété apparaît, l'appétit s'améliore, mais la personne perd du poids. Si cette affection dure assez longtemps, l'apparence du patient prend alors des caractéristiques caractéristiques de l'hyperthyroïdie: yeux grands ouverts, poignée de main, excitation motrice, instabilité émotionnelle.

L'effet inverse a un manque de TSH: la personne est inhibée, somnolente, récupère de manière incontrôlable, la peau est enflée, l'apathie, la dépression apparaît. Chez les enfants, cette condition est appelée crétinisme et se caractérise par un retard du développement mental et émotionnel, mais sinon, les symptômes sont les mêmes. Ce n'est qu'une fois la maladie guérie et la TSH normalisée que l'enfant pourra rattraper le niveau de développement de ses pairs.

La gravité de ces symptômes est très faible et est donc souvent ignorée par le patient. Seule l'attention portée aux proches et à leur propre bien-être plus d'une fois a permis un diagnostic précoce. Le traitement aux premiers stades de la maladie est toujours le plus efficace.

Contrairement à l'opinion largement répandue et fondamentalement erronée, toute concentration de TSH n'entraîne pas directement de modification du bien-être, et tous les symptômes sont dus uniquement à son effet sur l'activité hormonale de la glande thyroïde..

Seule une telle décoction commencera la RÉGÉNÉRATION de la glande thyroïde

Le goitre disparaîtra au bout de 3 jours! Ce remède est devenu une sensation dans le traitement de la glande thyroïde!

Les problèmes de violation du niveau d'hormones dans la glande thyroïde sont connus depuis des siècles. Ainsi, par exemple, même dans la Chine ancienne, la population savait que pour éviter une augmentation de la glande, le corps devait être saturé d'algues. À notre époque, cette violation est devenue si répandue qu'une discipline spéciale, la thyroïdologie, a été allouée à leur étude. Les échecs sont devenus particulièrement fréquents en raison du développement des activités technologiques de l'humanité, ainsi que de la survenue de catastrophes d'origine humaine, par exemple, comme l'accident de Tchernobyl, après lequel un grand nombre de pathologies diverses, y compris endocriniennes, ont commencé à être observées..

L'un des meilleurs moyens de diagnostiquer la thyroïde consiste à effectuer des tests d'hormones thyroïdiennes. Selon leurs résultats, il est possible d'identifier les maladies à un stade précoce, de vérifier le niveau du système endocrinien. Les conditions préalables, avant de passer des tests, sont le refus de consommer des boissons alcoolisées, des médicaments hormonaux.

Les patients sont préoccupés par plusieurs questions:

  1. Quelles sont les indications pour donner du sang pour les hormones?
  2. Combien et quels tests doivent être effectués?
  3. Comment décoder les résultats vous-même?

Les tests d'hormones thyroïdiennes sont effectués à partir d'une veine. Leur augmentation est une hyperthyroïdie, leur diminution est une hypothyroïdie..

Indications pour les tests ↑

Vous pouvez suivre cette procédure non seulement selon les indications, mais également à titre préventif. Cela vaut la peine de l'écouter, en particulier pour les femmes enceintes ou celles qui ne font que planifier un enfant. La glande thyroïde affecte l'ensemble du corps et ses déviations peuvent entraîner des perturbations des systèmes reproducteur, nerveux, cardiovasculaire, immunitaire et autres. Donc, ne soyez pas surpris si un test sanguin pour le niveau d'hormones dans la glande thyroïde n'est pas prescrit par un endocrinologue, mais par un gynécologue, un cardiologue ou un thérapeute.

Vous devez surveiller votre santé et, en cas de moindre défaillance, contacter le cabinet médical. Les symptômes alarmants peuvent inclure:

  • calvitie, perte de cheveux;
  • impuissance, diminution de la libido, infertilité;
  • retard du développement de la parole ou de la puberté chez un enfant;
  • transpiration abondante;
  • tremblant dans les membres;
  • manque de menstruation;
  • formation de goitre.

En général, les tests d'hormones thyroïdiennes sont importants pour tout le monde, et il est nécessaire de les prendre en prévention au moins une fois par an. Cette procédure aidera à prévenir le développement de maladies graves et leurs conséquences à l'avenir. De nombreuses pathologies commencent de manière asymptomatique, ce qui rend impossible leur identification sans des tests sanguins de laboratoire à un stade précoce. Ainsi, par exemple, avec l'hypothyroïdie, sa forme bénigne commence imperceptiblement et il est extrêmement difficile de la diagnostiquer immédiatement, en particulier chez les personnes âgées, car les manifestations cliniques possibles sont souvent similaires aux changements liés à l'âge. Les tests sanguins peuvent déterminer:

  • niveaux d'hormones;
  • marqueurs de maladies des glandes;
  • régulation des hormones hypophysaires.

Sur la base des données obtenues, si elles ne correspondent pas à la norme, seul un médecin peut donner une évaluation adéquate de ce qui se passe dans la glande thyroïde, établir un diagnostic et prescrire le bon complexe de traitement.

Le don de sang permettra d'identifier diverses pathologies, dont l'hypothyroïdie primaire et secondaire, la thyroïdite subaiguë et auto-immune, etc..

Les hormones affectent généralement tout le corps humain, leur quantité équilibrée contribue à:

  • activation et synthèse protéique pour la régénération de nouvelles cellules;
  • ils sont responsables de la croissance et de la maturation de l'organisme;
  • ils sont responsables de la formation d'érythrocytes;
  • sans eux, la puberté et la production d'hormones sexuelles ne sont pas possibles;
  • déterminer le développement correct du système nerveux central;
  • augmenter la production de chaleur par le corps et bien plus encore.

Souvent, tout commence petit et passe inaperçu. Toute maladie peut être facilement guérie à un stade précoce. Une visite supplémentaire chez le médecin ne fait jamais de mal.

Comment décoder les tests hormonaux? ↑

Et donc vous avez donné du sang et le résultat est entre vos mains. Comment une personne ordinaire peut-elle déchiffrer des nombres complexes sur une feuille de papier? En fait, tout est très simple. Le résultat est présenté sous forme de tableau, dans lequel sont saisis les indicateurs, leurs unités de mesure, la norme et votre résultat.

  1. La TSH est un test hormonal stimulant la thyroïde. En termes simples, il régule le travail du cerveau, produit dans la glande pituitaire. Il s'agit d'un test sanguin obligatoire, le médecin le prescrit le tout premier. Si la TSH ne correspond pas à la norme, cela indique une menace latente existante. Norme 0,4-4,0 mU / l.
  2. T3 est un test général pour la triiodothyronine. Il est prescrit pour détecter l'hypertrose. Son augmentation peut être observée dans les premiers stades de la grossesse en cas de goitre carencé en iode. La diminution indique des perturbations dans les systèmes métabolique et immunitaire. Norme 2,6 - 5,7 pmol / l.

Important. Chez les personnes âgées, le taux est sensiblement différent de celui des jeunes. Des indicateurs séparés ont été déduits pour eux.

  1. T4 - thyroxine libre. L'étude montre le fonctionnement général de la glande thyroïde. Le résultat correct dépend de plusieurs facteurs - il s'agit d'un refus de prendre des contraceptifs oraux ou contraceptifs avant les tests, l'absence de stress. Un niveau accru d'hormones est observé avec un goitre toxique, une thériotoxicose et une forme aiguë de thériodite. Une diminution indique une hypothyroïdie. Norme 9,0 - 22,0 pmol / l.
  2. AT-TG - détection des anticorps contre la protéine iodée, un précurseur des hormones thyroïdiennes (synthèse de T3 et T4). C'est un indicateur important pour confirmer l'absence et le stade initial de développement de la maladie de Hashimoto, goitre toxique et endocrinien. Norme 0 à 18 U / ml.
  3. AT-TPO - une étude pour détecter les anticorps d'enzymes spécifiques dans les tissus de la glande thyroïde. Sur la base de ses résultats, les maladies thyroïdiennes auto-immunes peuvent être évitées..

Pourquoi est-ce nécessaire? ↑

Une glande thyroïde qui fonctionne bien est la base d'un mécanisme sain de tout l'organisme. Disons que la glande thyroïde est un «pompier» travaillant dans le sous-sol de l'une des cliniques. Il n'est pas visible, mais grâce à son travail, les médecins et les patients sont chaleureux et confortables. Si le pompier en fait trop et le jette dans le four à travers, sans charbon, alors il fera chaud à l'hôpital et les gens seront tourmentés. De même s'il injecte moins de charbon que nécessaire. Alors tout le monde gèlera. Ainsi est la glande thyroïde. Dès qu'elle s'écarte de la norme de production, tout le corps souffre.

L'abaissement du taux d'hormones dans le sang se manifeste par une faiblesse générale, de l'irritabilité, de l'insomnie et de l'anxiété. Les femmes peuvent avoir des irrégularités menstruelles ou des problèmes de grossesse. L'hormone stimulant la thyroïde fait partie des tests obligatoires chez les femmes et les enfants.

Un excès d'hormones conduit à une thyrotoxicose. Dans cette condition, il y a une augmentation de la température, de la fièvre, des mains tremblantes, une transpiration abondante et un rythme cardiaque perturbé. Cela favorise une libération accrue de T3 et T4 et une diminution de la TSH. Parfois, vous pouvez simplement faire avec des pilules, mais souvent vous avez besoin d'une intervention chirurgicale ou d'un traitement à l'iode.

Comment se préparer aux tests? ↑

Afin d'obtenir des tests précis de la glande thyroïde, les médecins vous conseillent de suivre certaines règles:

  • Quelques semaines avant de donner du sang, vous devez arrêter d'utiliser des médicaments hormonaux;
  • Si vous utilisez des vitamines iodées, vous devez en informer votre médecin;
  • Élimine le stress physique et sportif;
  • Vous ne pouvez pas manger pendant 1 heure avant de donner du sang.

Les tests sanguins pour les hormones doivent être effectués à jeun, même l'eau est interdite. Il est préférable d'effectuer la procédure avant dix heures du matin, du sang est prélevé dans une veine pour cela. Il est important d'exclure les situations stressantes quelques jours avant l'analyse, et pendant l'étude d'être dans un état absolument calme, car le stress peut affecter les résultats obtenus.
Auteur: Elena Filatova

Quels autres facteurs affectent la glande thyroïde

Après avoir reçu des résultats sur le contenu de T4 libre pendant la grossesse, vous ne devez pas paniquer si un écart par rapport à la norme est constaté. La production d'hormones dans le corps féminin n'est pas statique. Il est en constante évolution, sous réserve de nombreux facteurs:

  1. L'âge de la femme;
  2. Durée, phase actuelle du cycle menstruel;
  3. Différents trimestres de grossesse;
  4. Prendre des médicaments;
  5. État émotionnel;
  6. Qualité de la nourriture, alimentation.

Même les événements qui semblent insignifiants affectent le comportement de la glande thyroïde. Par exemple, si une femme suit un régime faible en gras, son taux de T4 augmentera..

Comment normaliser?

Un écart par rapport à la norme de T4 libre pendant la grossesse menace le développement de complications graves et de déviations dans la formation de l'embryon. Par conséquent, le gynécologue prescrit nécessairement un don de sang pour diverses hormones, y compris la thyroxine libre. En cas de déviations graves des indicateurs, un traitement approprié est prescrit, qui est sélectionné individuellement, en fonction de la cause principale de la pathologie.

Si augmenté

Une augmentation de la T4 libre pendant la grossesse n'est pas aussi dangereuse qu'une diminution de celle-ci, cependant, un écart significatif par rapport à la norme peut entraîner diverses complications. Par conséquent, il est recommandé de normaliser la concentration de l'hormone. Si l'hyperthyroïdie est une conséquence d'une pathologie endocrinienne, des médicaments et parfois un traitement chirurgical sont prescrits comme base du problème. Dans d'autres cas, pour réduire la thyroxine, un régime spécial est prescrit, dans lequel il est nécessaire d'abandonner les aliments frits, gras et salés, pour réduire la consommation d'aliments riches en iode. Il est recommandé de consommer 1% de kéfir la nuit.

Si vous avez un excès de poids, vous devez le réduire. Vous avez également besoin d'une surveillance constante de la glycémie, des taux de TSH et de T4. Une telle décoction est un moyen efficace de normaliser le niveau de thyroxine libre. Mélangez les plantes suivantes en quantités égales:

  • racines d'élécampane;
  • Bourgeons de bouleau;
  • fruits de rowan;
  • étrangler les racines;
  • Millepertuis.

Versez le mélange d'herbes obtenu dans un thermos, versez de l'eau bouillante et laissez infuser pendant 2 heures, puis filtrez l'infusion et prenez-la 2 fois par jour (matin et soir), un demi-verre.

Si abaissé

Le plus souvent, l'hypothyroïdie se produit dans le contexte d'une carence en iode. Par conséquent, le plus souvent pour le normaliser, il suffit d'ajouter des aliments riches en iode (algues, sel iodé, fruits de mer, noix) à l'alimentation quotidienne. Avec une forte carence en iode, le médecin peut vous prescrire Yodomarin 200.

Si la raison de la diminution de la concentration de l'hormone était une diminution du poids ou du régime alimentaire, vous devez alors réviser votre régime alimentaire. En l'absence d'effet de modification du régime alimentaire et de la yodomarine, le spécialiste recommande le médicament thyroxine ou ses analogues. Parfois, le remède homéopathique Ignacy ou Spongia est prescrit.

Si l'hypothyroïdie est la conséquence d'un processus pathologique, le traitement est sélectionné pour éliminer la cause profonde. Vous pouvez également augmenter le niveau de T4 gratuit pendant la grossesse en utilisant les remèdes populaires suivants:

  • Mélangez les grains pelés et hachés dans une quantité de 300 grammes avec 100 grammes d'ail haché, 500 g de miel et 50 g de fruits anis. Prenez le mélange résultant 1 cuillère à café trois fois par jour..
  • Figues séchées (3 pièces), versez 250 ml d'eau bouillante, laissez infuser pendant 10 heures, puis pendant 3 jours après le réveil, mangez 1 figue infusée, lavée avec le bouillon obtenu.
  • Assaisonnez 500 g d'algues avec une pincée de sel iodé et 50 ml de vin sec et consommez-le tous les jours après le déjeuner pendant 30 jours.

Un bon résultat peut être obtenu avec la phytothérapie. Il est recommandé de prendre régulièrement des décoctions d'églantier, de persil, de framboises et de millepertuis. Avant de commencer un traitement avec un taux de thyroxine bas, il est nécessaire de consulter un spécialiste et d'identifier la cause de ce phénomène.

Normes de teneur en thyroxine pendant la grossesse

L'hormone se trouve dans le sang des hommes et des femmes, sa quantité normale est considérée comme comprise entre 11 et 21 pmol / l. Dans certaines institutions médicales, des normes légèrement différentes sont adoptées, mais c'est celle généralement acceptée. Les tarifs T4 gratuits pendant la grossesse dépendent du trimestre en cours:

  • Au cours du premier trimestre, le niveau T4 est proche de la normale. Un léger dépassement du seuil supérieur est autorisé. Cela est dû au fait que le corps de la femme ne fait que s'habituer à l'état de grossesse, l'activation du contrôle de la production de thyroxine n'a pas encore commencé.
  • Au deuxième trimestre, les niveaux d'hormones diminuent. Un niveau de 9,5 à 19 Pmol / L est considéré comme normal..
  • Au troisième trimestre, la quantité de T4 est encore plus faible, 8,2-17 Pmol / l.

Il est important de comprendre que les indicateurs de la thyroxine totale diffèrent du libre. La T4 totale diminue également pendant la grossesse, mais sa teneur est plus élevée, exprimée dans d'autres unités. Se familiariser avec les résultats des tests, ces indicateurs ne doivent pas être confondus..

Quelles mesures doivent être prises?

La présence de problèmes dans le passé crée la nécessité de planifier une grossesse - en passant le stade du diagnostic et du traitement avant la conception. Les femmes qui luttent contre l'infertilité passent automatiquement par cette étape et, dans de nombreux cas, se trouvent dans une position plus avantageuse que celles qui risquaient de tomber enceinte sans se rendre au préalable chez le médecin..

Vous pouvez comprendre pourquoi les femmes veulent effacer les complications tragiques des grossesses passées et trouver du réconfort lors de la prochaine tentative, mais la fertilité ne se limite pas à la conception. L'influence des facteurs OAA et AHA sur les grossesses ultérieures ne doit pas être sous-estimée, ni leur donner trop d'importance. Une visite précoce chez le médecin peut, au sens figuré, effacer l'anamnèse et créer les conditions de départ les plus favorables pour le bébé à naître..

Les facteurs de risque énumérés dans les descriptions d'une grossesse accablée suggèrent un enregistrement précoce. Parfois, l'horreur et l'indifférence superstitieuses conduisent à l'irresponsabilité: en répondant aux questions de l'obstétricien, les femmes cachent des informations négatives ou les présentent avec des distorsions. Cette attitude est pleine d'erreurs médicales. Si, pour une raison quelconque, la patiente a donné des informations inexactes, elle a toujours la possibilité de compléter ou de modifier raisonnablement les données d'historique..

Un examen médical régulier ou une observation par le même gynécologue de confiance, qui tient une documentation détaillée, n'est pas toujours possible. Conseil universel à toutes les femmes qui veulent vivre le bonheur de la maternité: créez une archive à domicile, collectez tous les documents sur votre santé, en commençant par les données sur l'hérédité et les résultats des tests pendant la puberté. Cela aidera à restaurer la chronologie et à fournir des informations spécialisées au médecin dont dépend la santé de l'enfant..

Si le diagnostic d'une grossesse compliquée a déjà été posé, et que cela se produit dans 80% des grossesses en Fédération de Russie, vous devez coopérer activement avec les médecins, en suivant leurs prescriptions et en utilisant la liberté d'obtenir une opinion alternative de spécialistes sur l'un des problèmes qui se sont posés. Un terme avec un nom effrayant est un signal de sauvetage qui aidera à porter et à donner naissance à un bébé en bonne santé..

La présence de problèmes dans le passé crée la nécessité de planifier une grossesse - en passant le stade du diagnostic et du traitement avant la conception. Les femmes qui luttent contre l'infertilité passent automatiquement par cette étape et, dans de nombreux cas, se trouvent dans une position plus avantageuse que celles qui risquaient de tomber enceinte sans se rendre au préalable chez le médecin..

Avez-vous OAA pendant la grossesse? Comment traiter? Dans cette affaire, vous devez faire totalement confiance à votre médecin et suivre clairement ses instructions. Sachant que la femme enceinte avait eu une OAA dans le passé, le spécialiste doit prendre les mesures nécessaires pour éviter d'éventuelles complications. Pour cela, on fait ce qui suit: le groupe à risque est déterminé, des mesures individuelles sont sélectionnées pour accompagner la grossesse.

Malheureusement, de nombreuses femmes ne disent pas à leur médecin qu'elles ont déjà subi un avortement ou une fausse couche. Un spécialiste, ne connaissant pas ces phénomènes, peut sous-estimer les risques possibles et les conséquences seront désastreuses à l'avenir. Il est préférable de tout dire à votre médecin.

Si T4 est augmenté

Avec un léger écart par rapport à la norme, il n'y a pas lieu de s'alarmer. Un fort dépassement du seuil supérieur est la raison pour laquelle il faut contacter un médecin pour des recherches supplémentaires. Une plus grande quantité de thyroxine libre dans le sang peut indiquer différentes pathologies. Il est également important de se rappeler que la grossesse est un puissant catalyseur de dysfonctionnements dans le corps, y compris la glande thyroïde..

Si l'analyse de la quantité de T4 n'a pas été effectuée, vous pouvez comprendre qu'elle est augmentée par les symptômes:

  1. Anxiété, irascibilité;
  2. Problèmes de sommeil, cauchemars;
  3. Détérioration de la santé par temps chaud ou étouffant;
  4. Perte de poids drastique;
  5. Digestion, problèmes intestinaux;
  6. Déficience visuelle ou déficience visuelle.

Comme vous pouvez le voir sur la liste, certains des symptômes des femmes sont attribués au déroulement habituel de la grossesse. En fait, ce sont des signes avant-coureurs d'une trop grande quantité de T4 dans le sang..

Quel est le danger de violation de la norme?

Une baisse significative de la T4 libre peut conduire à une hypothyroïdie. Et même l'hypothyroïdie elle-même, en l'absence de traitement approprié, peut entraîner d'autres complications sous forme de processus inflammatoires, AIT, néoplasmes, comas hypothyroïdiens. L'hypothyroïdie lorsqu'elle est exposée au fœtus conduit à un accouchement précoce, tandis que le fœtus, en règle générale, présente diverses pathologies.

Même s'il n'y a pas de déformations prononcées. À l'avenir, il peut y avoir un retard dans le développement - physique et mental. Avec une augmentation de la T4, l'état de la femme enceinte s'aggrave elle-même: le poids diminue, la femme ne dort pas bien, présente une faiblesse sévère et le corps est épuisé.

Il n'y a aucune force pour supporter un bébé en bonne santé dans de telles conditions. La perte de poids de la mère affectera immédiatement la nutrition du fœtus..

Si une femme avait des problèmes de thyroïde avant même sa grossesse, elle devrait recevoir un traitement hormonal substitutif pendant la grossesse. Un goitre existant pendant la grossesse peut améliorer et aggraver l'état d'une femme - tous individuellement.

Les femmes doivent subir régulièrement des tests hormonaux et des échographies pendant la grossesse. Il est à noter qu'un seul T4 ne donnera pas une image complète de l'état de la glande thyroïde, il est nécessaire de connaître les niveaux de TSH, T3. Un examen de la glande elle-même est également nécessaire..

Si T4 est abaissé

Un écart par rapport à la norme de thyroxine libre pendant la grossesse à la baisse est également un signe de maladies émergentes. La plupart de ces maladies sont liées à des conditions hormonales et à la glande thyroïde. Comme dans le cas précédent, une thyroxine légèrement réduite peut être attribuée à la norme, attribuée à des facteurs externes affectant la santé de la femme.

Une T4 libre significativement réduite peut être jugée par les symptômes:

  • Santé détériorée, faiblesse générale, léthargie, malaise;
  • Somnolence même pendant les heures de clarté;
  • Prise de poids forte et rapide, non associée à la croissance fœtale ou dépassant largement la norme;
  • Constipation;
  • Gonflement du visage, des membres;
  • Bradycardie.

Je ne recommande vivement pas de laisser aller la situation. Les écarts à la hausse ou à la baisse affectent non seulement gravement le bien-être de la femme enceinte. Ils menacent de pathologies dans le développement du fœtus, de graves maladies endocriniennes pour une femme.

En cas de détection de pathologie, un traitement est indiqué visant à rapprocher la quantité de T4 de la normale. Il est recommandé de vérifier la quantité d'hormone avant la conception, en prévision de la grossesse. L'impact sur le fond hormonal d'une femme en période périnatale est dangereux à la fois pour la femme et le fœtus.

L'essence du problème

T4 affecte généralement la possibilité de conception et de fécondation. Par conséquent, avant de tomber enceinte, il est nécessaire, entre autres, de passer un test sanguin, les hormones thyroïdiennes.

Le rôle des hormones thyroïdiennes chez la femme:

  1. Ils participent activement au métabolisme et le contrôlent complètement.
  2. Réguler le travail de chaque organe, assurer sa croissance et son développement.
  3. Parmi les représentants de la belle moitié de l'humanité, le travail de la thyroïde est toujours très étroitement lié au travail du système reproducteur; et ce ne sont pas seulement des violations du MC. En cas de troubles thyroïdiens, il n'y aura pas de conception et de grossesse du tout.
  4. Les hormones thyroïdiennes déterminent le contexte émotionnel et les performances d'une femme.

Avis de femmes avec OAGA

Pérula

Malgré toutes sortes de difficultés pendant la grossesse et l'accouchement, la future mère doit être sûre d'une issue positive à cette étape de sa vie. Avec un diagnostic d'OASA, la plupart des femmes portent et donnent naissance en toute sécurité à des enfants en bonne santé - il est important de ne pas négliger l'opinion des médecins et de suivre les recommandations des spécialistes.

Statistiques pour la Russie

Selon les statistiques, le nombre de femmes enceintes diagnostiquées avec OASA en Russie augmente chaque année. Actuellement, une anamnèse alourdie accompagne environ 80% des grossesses, c'est-à-dire que 8 femmes enceintes sur 10 présentent certains facteurs de risque pendant la période de procréation..

Dans 50% des grossesses avec des antécédents obstétricaux et gynécologiques compliqués, les patientes doivent être hospitalisées, où une surveillance étroite et un traitement rapide sont prescrits.

Comment déterminer la grossesse avant le retard

Comment mesurer la température basale pour déterminer la grossesse?

En général, la méthode consiste à mesurer non seulement les jours précédant la menstruation, mais tout au long du cycle. Le fait est qu'il n'est pas nécessaire d'analyser une valeur distincte sur un seul jour, mais un graphe BT entier. De meilleurs graphismes de plusieurs cycles - alors la différence sera perceptible.

Voici un graphique biphasique classique pour une femme non enceinte. Au début, pendant la menstruation, la température est légèrement augmentée, puis elle tombe au niveau de 36,2-36,4. Ensuite, l'ovulation se produit et la température monte brusquement à 36,9-37,1. Ensuite, avant la menstruation, elle diminue légèrement - à 36,8.

Naturellement, ces nombres sont arbitraires et approximatifs. Une tendance est importante: une température légèrement augmentée - une diminution - une forte augmentation dans la deuxième phase - une légère diminution avant la menstruation.

Le graphique des températures basales pendant la grossesse est différent..


Dans la première phase et pendant l'ovulation, tout est pareil. Mais la température basale après l'ovulation, si la fécondation a eu lieu, sera complètement différente. Dans la seconde moitié du cycle, la soi-disant rétraction d'implantation peut se produire. La température, qui après l'ovulation est montée à 37 degrés ou plus, chute soudainement d'environ 0,3 à 0,6 degrés. Cela peut signifier qu'une implantation d'embryon a eu lieu, c'est-à-dire qu'un ovule fécondé s'est attaché à la paroi de l'utérus..

Ensuite, BT augmente à nouveau à une valeur de 37-37,6. La température basale pendant la grossesse ne baisse pas avant le délai, mais reste élevée même dans les tout derniers jours du cycle. Après un certain temps, il reste également élevé. L'hormone progestérone "fonctionne", elle augmente légèrement la température.

Avis sur la méthode échographique de diagnostic fœtal

Si une femme enceinte doit faire face au CTG pour la première fois, étudier les commentaires des mères qui ont déjà réussi ce test et qui sont prêtes à partager leurs impressions l'aidera à se préparer mentalement à l'examen..

Diana: Je vous assure que vous ne devriez pas du tout avoir peur de cette procédure, c'est presque comme un rendez-vous avec un enfant à naître - vous mentez et écoutez son rythme cardiaque. Je me suis d'abord rendu au CTG à 32 semaines, puis j'ai réenregistré toutes les deux semaines jusqu'à ce que j'arrive à l'hôpital. Personnellement, j'ai même aimé cette procédure, allongée sur un tonneau et écoutant le rythme des battements de cœur de votre futur bébé. La seule chose qui n'est pas pratique dans les étapes ultérieures est de rester dans une position.

Valeria: Il s'agit d'une procédure très importante et nécessaire qui montre l'état de l'enfant lorsqu'il est au repos et en mouvement. La première fois qu'ils me l'ont fait rapidement, seulement 12 minutes se sont écoulées. La deuxième fois était déjà plus longue, environ une demi-heure. Mon bébé s'est endormi et n'a pas voulu se réveiller. J'ai dû me promener un peu dans la pièce pour l'agiter un peu. En général, la procédure est agréable, car elle permet de ressentir les battements de cœur de votre bébé. La santé pour vous et vos enfants.

Caroline: J'ai entendu parler de CTG pour la première fois à 37 semaines de grossesse. Puis j'ai pris rendez-vous et suis venu à la date fixée. Ils m'ont mis sur un canapé dur, m'ont attaché 2 ventouses et les ont fixées avec des sangles. Je suis resté dans cette position pendant environ une heure. Je vais vous dire que cette heure m'a paru une éternité, car mon dos me faisait très mal. La sensation, bien sûr, n'était pas agréable. Mais ensuite, après ces tourments, j'ai été rassurée par le fait que mon bébé est en parfaite santé.

Seule une approche raisonnable de la surveillance de l'état du fœtus contribuera à la naissance d'un bébé merveilleux et, surtout, en bonne santé.

Quelques conseils pour les femmes enceintes

Avez-vous OAA pendant la grossesse? Maintenant vous savez ce que c'est. Et maintenant, vous n'avez pas besoin de paniquer, il vaut mieux tenir compte de quelques conseils. Pour le développement correct et complet de la grossesse, il est nécessaire de consulter des consultations spécialisées, de suivre toutes les recommandations et rendez-vous prescrits par eux et de mener un mode de vie correct. Il est important de ne pas manquer les rendez-vous avec le médecin, et aussi de lui dire honnêtement toutes les informations nécessaires pour que le futur bébé naisse en bonne santé.

Beaucoup dépend de la mère elle-même, donc tous les efforts doivent être faits pour que la grossesse soit facile et que la naissance à venir réussisse..

Composants OASA

Des antécédents obstétricaux et gynécologiques chargés peuvent concerner une femme enceinte si les facteurs suivants sont présents dans le passé:

  1. Avortement. L'interruption artificielle de grossesse affecte négativement la santé des femmes - des perturbations hormonales se produisent, conduisant le corps au stress, et les risques de maladies inflammatoires et infectieuses du système reproducteur augmentent.
  2. Fausse couche de grossesse. Cela comprend les fausses couches (jusqu'à 28 semaines de gestation) et le travail prématuré (28 à 37 semaines). Si un avortement spontané se produit 2 fois ou plus de suite, la femme reçoit un diagnostic de fausse couche habituelle, dans laquelle chaque grossesse ultérieure risque d'être interrompue..
  3. Décollement placentaire précoce. Un décollement prématuré du placenta peut survenir à n'importe quel stade de la grossesse et peut également être partiel ou complet. Dans tous les cas, il s'agit d'une pathologie grave qui nécessite un traitement et un suivi attentif de la grossesse..
  4. Complications lors de l'accouchement. Blessures au canal génital, larmes, travail anormal, perte de sang importante - tout cela et bien plus encore peuvent entraîner des problèmes lors de l'accouchement ultérieur.
  5. Pathologies chez les enfants déjà nés. Dans ce cas, les médecins surveillent attentivement la femme enceinte et découvrent les causes des pathologies de l'enfant précédent pour exclure le même problème..

Ainsi, OAGA accompagne la grossesse lorsqu'un ou plusieurs éléments sont identifiés. Dans le même temps, une indication pour établir une anamnèse compliquée peut également être une mortinaissance d'un bébé ou sa mort dans les 4 premières semaines, un conflit Rh des parents, une pathologie des organes génitaux de la femme, un déséquilibre hormonal et des irrégularités dans les cycles menstruels, etc..

Le décollement placentaire est l'une des raisons du diagnostic d'OASA à l'avenir

Comme la plupart des femmes «en position», mon dossier médical de gestion de grossesse portait l'inscription «OAGA». Le diagnostic était basé sur les deux grossesses ratées précédentes - des fausses couches spontanées à un stade précoce. À cet égard, à partir de la 4e semaine de gestation, le médecin a prescrit du Dufaston comme médicament hormonal de soutien et des examens échographiques supplémentaires au 1er et 2ème trimestre.

Conséquences pour le fœtus et la femme enceinte

Si la TSH diminue en raison d'une production excessive d'hormones contenant de l'iode, un état hyperthyroïdien est diagnostiqué. Une correction intempestive du fond hormonal entraîne une accélération du métabolisme, un épuisement rapide des réserves énergétiques du corps de la femme enceinte.

Avec une TSH basse, la grossesse peut avoir des conséquences pour la mère et le fœtus:

  • toxicose précoce avec vomissements constants;
  • la menace d'une fausse couche spontanée;
  • décollement du placenta;
  • insuffisance foetoplacentaire;
  • gestose (toxicose tardive);
  • naissance prématurée;
  • insuffisance myocardique;
  • anomalies anatomiques du fœtus;
  • la thyrotoxicose néonatale;
  • crise thyrotoxique.

Chez 2,5% des patients présentant un excès de T3 et T4 dans le sang, des complications surviennent associées à la transition d'auto-anticorps vers des cellules cibles dans l'organisme de l'enfant. Il en résulte une malnutrition fœtale, qui se manifeste par un retard de croissance et de développement psychomoteur de l'enfant après la naissance..

Une carence en thyrotropine due à des pathologies dans le travail du système hypothalamo-hypophysaire entraîne une diminution des hormones contenant de l'iode dans le sang. Dans ce cas, de faibles taux de TSH pendant la grossesse entraîneront:

  • hypertension;
  • sous-développement du fœtus;
  • la menace de fausse couche;
  • accouchement prématuré;
  • toxicose précoce;
  • mort fœtale néonatale;
  • insuffisance placentaire;
  • travail faible;
  • asphyxie du fœtus lors du passage dans le canal génital.


Après l'accouchement, 1/3 des patients développent une thyroïdite post-partum.
Les enfants nés de mères atteintes de troubles endocriniens ont souvent des troubles de la mémoire et de la pensée.