Principal

Glandes surrénales

Comment les niveaux de TSH affectent la planification de la grossesse

C'est une hormone stimulant la thyroïde qui affecte l'état du système reproducteur. Il est produit par l'hypophyse et joue un rôle important dans l'organisme. Les médecins prescrivent la livraison de TSH lors de la planification d'une grossesse, la norme détermine la capacité de concevoir.

Si les niveaux d'hormones sont perturbés, vous pouvez avoir de graves problèmes. La perte complète des menstruations (aménorrhée), les cycles irréguliers qui passent souvent sans ovulation ne sont pas exclus. Pendant la menstruation, l'écoulement est abondant et douloureux, et la durée des jours «rouges» varie dans différentes directions.

Si la TSH est supérieure ou inférieure à la norme, il est impossible de planifier une grossesse même avec l'aide de la FIV, car les problèmes de portage d'un enfant, jusqu'à une fausse couche, ne sont pas exclus. L'hormone cause de nombreuses maladies et nuit à l'état du corps féminin. L'indice TSH de 1,1, 2,9 ou 3,5 mU / l est acceptable pour les femmes enceintes. Lors de la planification d'une ovulation réussie, le niveau doit osciller autour de 2.

Il est important de ramener TSH à la normale

Taux TSH pour la conception

Si une femme pense à un enfant, le taux d'hormone thyréostimulante doit être compris entre 1,5 et 2,5 mU / L. Dans ce cas, planifier une grossesse et porter un bébé est possible. Chez la femme enceinte, les indicateurs sont différents: de 0,4 à 4 mU / l, et au premier trimestre la TSH est très faible, ce qui aide à identifier le début de la grossesse.

Si l'hormone s'écarte de la norme établie, la fille ne pourra pas concevoir d'enfant ou la grossesse sera difficile avec un risque élevé de perte fœtale. Les perturbations hormonales lors de la planification affectent négativement le développement du bébé. Il naîtra avec un retard de croissance, des maladies de la thyroïde et de l'hypophyse.

Faites-vous tester avant la conception

Analyse TSH

Les filles qui planifient une grossesse vérifient leur taux d'hormones pour déterminer si elles peuvent concevoir et porter un enfant. Si une TSH élevée est diagnostiquée, il y aura des problèmes d'ovulation et avec un taux inférieur, des difficultés surviendront pendant la grossesse. Pour déterminer le niveau de TSH au stade de la planification, un examen est effectué par un endocrinologue.

Avant d'aller chez le médecin, vous devez vous préparer, sinon le résultat peut être inexact. Il existe plusieurs règles:

  • faire un don de sang pour TSH le matin à jeun (boire au maximum un verre d'eau);
  • dernier repas à 20h00;
  • éliminer le stress, une activité physique intense la veille (y compris le yoga et le fitness);
  • par jour, le menu ne doit pas contenir de plats frits, épicés et gras, de soude et d'alcool.

Avant la procédure, une femme est interdite de l'échographie, des rayons X, de la physiothérapie, du massage, des injections dans les muscles et les veines. Ils viennent à la clinique au moins 10 minutes avant de prendre du sang pour normaliser la fréquence cardiaque. Vous ne pouvez pas entrer immédiatement dans le bureau après avoir été dans un gel intense ou une chaleur étouffante.

Lors de la planification, le sang pour la TSH est prélevé dans une veine de l'avant-bras, où les vaisseaux sanguins sont clairement visibles et presque immobiles. Les veines médiane, ulnaire et radiale conviennent. Le processus de prise de biomatériau pour les hormones est le même que dans d'autres études..

Nous donnons du sang à jeun

TSH élevé lors de la planification de la conception

Si la TSH est supérieure à la norme, elle affecte négativement le système reproducteur, car elle empêche l'ovulation et affecte les ovaires. La fille perd la capacité de concevoir et de devenir enceinte. L'augmentation du travail de la glande pituitaire affecte la glande thyroïde, ce qui réduit la synthèse des hormones.

Une TSH élevée est due à une carence en iode, car la T4 est formée à partir d'iode par la glande thyroïde. Lorsqu'il n'y en a pas assez, il n'y a rien pour produire l'hormone, donc la TSH augmente. De cette façon, le corps avertit des dysfonctionnements..

Il est important de normaliser les niveaux hormonaux lors de la planification de manière intégrée. Des médicaments puissants sont prescrits. Ils aident à réduire la TSH et à traiter les conditions médicales sous-jacentes..

Habituellement, les experts prescrivent Eutirox. Lors de la planification, ils le boivent selon un certain schéma et sous la surveillance constante d'un médecin. L'automédication est dangereuse car le corps peut réagir négativement aux hormones artificielles.

Peut être prescrit à l'hôpital

Une faible TSH affecte-t-elle la conception?

Si l'indicateur est inférieur à la norme, une femme peut devenir enceinte. Mais vous devez savoir à l'avance si le TSH est abaissé. Parce que les problèmes graves commencent souvent pendant la grossesse. Le déséquilibre se manifeste déjà à 1 mois:

  • gestose;
  • la nourriture n'est pas digérée;
  • nausées sévères pendant la grossesse;
  • rupture du placenta.

Le mauvais état de la femme enceinte peut affecter négativement la grossesse, une fausse couche n'est pas exclue. Si l'hormone est plus faible que nécessaire, elle est augmentée par les médicaments El-thyroxin, T-reocomb.

Tu vas réussir

Commentaires

Margarita, 29 ans:

Avant la grossesse, j'ai passé les tests nécessaires et il s'est avéré que j'avais un faible taux de TSH. Avant la planification, des préparations de thyroxine ont été prescrites pour ramener les indicateurs à la normale et une nouvelle analyse après 1,5 mois. Le traitement a aidé, l'hormone est passée à 2,5 mU / L pendant la grossesse.

Mon niveau de TSH est sorti de l'échelle - 3,5. Le gynécologue-endocrinologue savait que je prévoyais une grossesse et m'a prescrit Eutirox à boire pendant deux mois. L'analyse de contrôle a montré une diminution à 2,5.

À propos de l'auteur: Borovikova Olga

TSH dans la planification de la grossesse: quelle est la norme pour une conception réussie?

Lors de la planification d'une grossesse, la TSH doit se situer dans les limites normales, il est donc important de se faire tester et de vérifier son niveau pour s'assurer qu'il n'y a pas d'écarts. L'analyse vous permet de vérifier le fonctionnement de la glande thyroïde et de déterminer s'il y a un dysfonctionnement. L'hormone thyroïdienne est la principale hormone de la «thyroïde», la production d'autres substances en dépend, ce qui, à son tour, affecte le fonctionnement du corps. Quel est le taux TSH pendant cette période à partir de laquelle il y a des taux bas ou élevés?

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/norma-ttg-pri-beremennosti-i-ee-planirovanii.jpg " alt = "norm ttg" width = "660" height = "440" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/norma-ttg-pri-beremennosti -i-ee-planirovanii.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/norma-ttg-pri-beremennosti-i-ee-planirovanii-300x200.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Qu'est-ce que l'hormone stimulant la thyroïde et quels sont ses effets?

La TSH ou thyrotropine est la principale hormone du système endocrinien, produite par l'hypophyse et contrôle la glande thyroïde. Son rôle principal est de stimuler la synthèse d'autres substances hormonales, en raison desquelles dépendent des processus importants dans le corps.

TSH favorise la biosynthèse de la thyroxine et de la triiodothyronine - abrégés en T4 et T3. Il existe une relation inverse entre eux: avec une augmentation de leur niveau, la titeotropine est supprimée, et inversement, des indicateurs faibles contribuent à une augmentation de sa production.

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de:

  • assurer l'équilibre énergétique du corps;
  • synthèse de protéines et de vitamine A;
  • régulation de la motilité intestinale;
  • accélération de la pensée;
  • augmentation de l'activité mentale;
  • normalisation du cycle menstruel chez la femme;
  • croissance;
  • travail du système nerveux central, CVS;
  • régulation de la fonction reproductrice.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/norma-ttg-pri-planirovanii-beremennosti-3.jpg "alt = "perturbation de la glande thyroïde" width = "660" height = "279" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/norma-ttg-pri-planirovanii- beremennosti-3.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/norma-ttg-pri-planirovanii-beremennosti-3-300x127.jpg 300w "tailles =" (largeur max: 660px) 100vw, 660px "/>

Souvent, avec un manque de thyrotropine, la taille de la glande thyroïde augmente, ce que l'on appelle un goitre. De plus, les indications pour l'analyse sont:

  • diminution de la concentration d'attention;
  • troubles du tube digestif;
  • œdème du corps, ainsi que de la muqueuse nasale, des sections d'oreille, des cordes vocales;
  • diminution de la pression artérielle;
  • frisson;
  • insomnie;
  • douleur cardiaque et augmentation du rythme cardiaque;
  • troubles du système reproducteur: absence de menstruation, impuissance;
  • infertilité.

L'effet de l'hormone sur la conception

Les problèmes de la glande thyroïde affectent la fonction reproductrice de la femme, affectant le cycle menstruel:

  • la régularité est rompue;
  • la production de progestérone diminue;
  • des cycles anovulatoires apparaissent;
  • une aménorrhée se développe - les saignements mensuels s'arrêtent complètement;
  • l'infertilité est notée.

En raison d'un manque ou d'un excès d'hormones thyroïdiennes, une infertilité endocrinienne peut se développer..

Taux de TSH en préparation à la grossesse

Si une femme non enceinte a une valeur supérieure à 3, il est très important de contrôler le taux d'hormones par un endocrinologue. Une forte augmentation de la TSH menace une fausse couche ou une régression de la grossesse.

Il faut également tenir compte du fait que les valeurs de référence des hormones peuvent différer selon les laboratoires, ceci est influencé par les systèmes de test et les analyseurs utilisés..

Niveaux de TSH faibles

De faibles niveaux de thyrotropine se produisent avec:

  • insuffisance de la glande pituitaire;
  • La maladie de Plummer;
  • jeûne;
  • blessure à l'hypophyse;
  • néoplasmes thyroïdiens;
  • surabondance d'hormones thyroïdiennes en raison d'un dosage inapproprié de médicaments hormonaux;
  • maladies psychologiques.

Une TSH basse lors de la planification d'une grossesse est souvent associée à l'infertilité. La thérapie de remplacement peut restaurer la fertilité d'une femme, ce qui augmente les chances de conception.

Niveaux de TSH élevés

Les niveaux de TSH supérieurs à la normale peuvent être déclenchés par:

  • intoxication grave du corps;
  • perturbation du système nerveux central;
  • activité physique intense;
  • maladie somatique ou mentale;
  • chirurgie récente impliquant la glande thyroïde;
  • kyste ou tumeur de la glande;
  • insuffisance de la fonction surrénalienne;
  • surdosage de médicaments qui affectent le niveau de TSH;
  • thyroïdite - une maladie chronique de la glande thyroïde.

La présence des problèmes ci-dessus peut affecter la conception, il est donc important de subir un examen complet afin de déterminer la raison exacte de l'augmentation de la TSH. La planification d'une grossesse dans une telle situation doit être approuvée par un gynécologue et un endocrinologue, car pendant la gestation, les médicaments à traiter sont limités..

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/113.jpg "alt =" test de thyrotropine "width =" 660 " height = "359" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/113.jpg 660w, https://dazachatie.ru/wp-content/uploads /2018/03/113-300x163.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Comment se faire tester: préparation et quel jour

Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes est effectué le matin à jeun, avant l'étude, certaines recommandations doivent être suivies:

  • faire une pause après avoir mangé pendant 10 à 12 heures;
  • exclure par jour: l'alcool, les cigarettes, les aliments frits et gras;
  • ne pas effectuer de diagnostic en présence de maladies infectieuses;
  • arrêtez de prendre des médicaments hormonaux dans un mois;
  • arrêtez de prendre des médicaments contenant de l'iode dans 4 jours;
  • fournir un confort physique et émotionnel.

Lors de la planification de la conception, le sang peut être donné n'importe quel jour du mois, quel que soit le cycle. Les médecins recommandent de vérifier le taux d'hormones thyroïdiennes chaque année après 30 ans, lors d'un examen médical préventif. Lors du traitement du déséquilibre hormonal, des tests sont effectués deux fois par an, si un tel besoin a été confirmé par le médecin traitant.

.gif "data-lazy-type =" image "data-src =" https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/1401984460_sage-femme-123088_w1000.jpg "alt =" grossesse thyroxine "largeur = "660" height = "573" srcset = " data-srcset = "https://dazachatie.ru/wp-content/uploads/2018/03/1401984460_sage-femme-123088_w1000.jpg 660w, https: // dazachatie.ru / wp-content / uploads / 2018/03 / 1401984460_sage-femme-123088_w1000-300x260.jpg 300w "tailles =" (largeur maximale: 660px) 100vw, 660px "/>

Pendant la période de planification du bébé, il est important pour une femme de subir un examen, ce qui permet d'exclure la présence de pathologies pouvant affecter la conception, le développement ou la portance d'un enfant. Les femmes enceintes sont testées pour déterminer le niveau d'hormones dans le sang, parmi lesquelles les hormones thyroïdiennes sont importantes. TSH est impliqué dans le développement de T4 et T3, ils sont tous interconnectés. Un excès de T4 et T3 contribue à une augmentation de la TSH et vice versa.

Les hormones thyroïdiennes affectent de nombreux processus dans le corps, y compris la fonction de reproduction. Leur manque ou leur excès peut provoquer des problèmes de conception en raison de l'effet sur le cycle menstruel. Par conséquent, il est important de subir un diagnostic afin de corriger le plus rapidement possible la concentration d'hormones importantes dans le sang en cas de violation et de concevoir avec succès un bébé..

Avez-vous examiné votre glande thyroïde avant de planifier une grossesse? Comment est ton résultat?

Le taux de TSH optimal lors de la planification d'une grossesse

Pourquoi l'hormone TSH est-elle si importante lors de la planification d'une grossesse? La TSH est une hormone hypophysaire qui participe activement à la régulation de la fonction de base de la glande thyroïde. À savoir, dans les processus de production des hormones thyroxine (T4) et triiodothyronine (T3). Ces substances biologiquement actives normalisent l'activité du cœur, du tube digestif et du système nerveux. Et affectent également le travail des glandes de la région génitale. La TSH est un indicateur spécifique qui permet de juger de l'état de la glande thyroïde, ce qui affecte directement la conception d'un enfant..

Taux de TSH lors de la planification d'une grossesse

L'hormone est produite par la glande pituitaire. Étant donné que tous les organes et systèmes du corps fonctionnent en harmonie, la TSH interagit également avec la T4 et la T3 (hormones thyroïdiennes) selon le principe de la rétroaction. Si le niveau de T4 n'est pas suffisant, la TSH est augmentée, avec un excès de T4 - la TSH diminue.

En substance, l'analyse TSH lors de la planification d'une grossesse est une tentative de comprendre exactement comment la glande thyroïde et l'hypophyse fonctionnent. S'il y a des anomalies, un traitement hormonal sera nécessaire pour corriger la condition. Un don de sang pour vérifier la fonction est simplement nécessaire, car un examen échographique ne donne pas une image complète de ce qui se passe.

Une étude est réalisée en utilisant une méthode éprouvée - ELISA, lorsque le niveau de l'hormone dans le sérum sanguin sera vérifié, et les indicateurs émis doivent être conformes à la norme TSH pour la planification de la grossesse: 1,5-2,5 mU / l. après la conception, l'indicateur peut dévier dans des directions différentes, mais ne doit pas dépasser 0,4-4 mU / l.

Il est intéressant de noter que l'analyse de la TSH vous permet également de déterminer la conception qui s'est produite dans les premiers stades - le niveau de l'hormone à ce moment diminue fortement!

Les écarts importants par rapport aux normes TSH indiquées lors de la planification de la grossesse et pendant la gestation entraînent de nombreuses complications. En l'absence d'ajustements hormonaux, l'enfant peut naître avec des anomalies de la glande thyroïde. Dans les premiers stades, les déviations sont pleines de fausses couches spontanées..

Si TSH est faible, mais T4 est normal

La situation avec la synthèse des hormones est la suivante - si la glande thyroïde produit une quantité insuffisante de l'hormone de croissance T4, la glande pituitaire, afin d'équilibrer la situation, commence à synthétiser plus de thyrotropine. Si l'hormone T4 est formée en grande quantité, la concentration de thyrotropine diminue en conséquence.

Dans le corps d'une femme enceinte, une situation où le niveau de T4 est normal et le niveau de TSH est réduit, les préliminaires indiquent ce qui suit:

  • Développer une pathologie basée sur les tombes;
  • Prendre des médicaments de certains groupes.

L'essentiel avec de tels indicateurs d'analyse n'est pas de désespérer, mais de commencer la thérapie en temps opportun. Pour éviter que des résultats diagnostiques indésirables ne vous prennent par surprise, passez par un examen complet pendant la planification de la grossesse.

Quand être alerte?

Lors de la planification d'une grossesse, la TSH ne doit pas s'écarter de la norme. Les signes suivants doivent alerter la femme enceinte:

  • Fausses couches spontanées et grossesses pathologiques dans le passé;
  • Les sautes d'humeur - du désespoir à la joie et vice versa;
  • Anomalies graves du cycle menstruel;
  • Goitre - l'endocrinologue peut poser un tel diagnostic après l'examen;
  • Fatigue et douleurs musculaires sévères;
  • Perte de poids excessive ou gain de poids sans raison apparente;
  • Température corporelle instable - elle peut monter et descendre, ce qui affecte également le bien-être.

Si une femme est inscrite auprès d'un endocrinologue ayant des problèmes de thyroïde, elle peut demander à son médecin ce que devrait être la TSH lorsqu'elle planifie une grossesse. Le médecin donnera des explications et, si nécessaire, prescrira des tests répétés et un traitement hormonal. Il est particulièrement important de clarifier ces points et d'ajuster l'équilibre hormonal pour les femmes qui ne peuvent pas tomber enceinte. Cependant, il est souvent nécessaire de vérifier le niveau non seulement de TSH, mais également d'autres hormones..

Traitement

Révéler une diminution de l'hormone thyroïdienne dans le sang est une raison indispensable pour orienter la femme enceinte vers une consultation avec un endocrinologue. Ce médecin palpera la glande thyroïde ainsi qu'un examen clinique complet..

Si nécessaire, le spécialiste peut prescrire des tests supplémentaires, ainsi qu'un examen échographique de la glande thyroïde. Ces tests sont nécessaires pour établir un diagnostic correct..

Une diminution significative de la TSH dans le sang de la femme enceinte est une indication pour la prescription d'antithyroïdiens. Ces médicaments abaissent les taux de T3 et T4, contribuant ainsi à réduire les symptômes indésirables de la femme..

La sélection de ces médicaments est effectuée strictement individuellement. Pour cela, l'état initial de la femme, son poids, la nature de l'évolution de la grossesse, ainsi que le risque potentiel que ces médicaments peuvent avoir sur le fœtus sont évalués..

Pour éliminer les symptômes indésirables du système cardiovasculaire, la femme enceinte se voit prescrire des médicaments visant à corriger les violations qui se sont produites.

Vous pouvez éliminer l'arythmie avec des bêtabloquants. Ces médicaments doivent être utilisés au besoin..

La surveillance du traitement prescrit est effectuée à l'aide d'ECG réguliers. De telles études aident les médecins à évaluer dans quelle mesure la fréquence cardiaque a changé et si des perturbations persistent avec l'utilisation de médicaments..

La pharmacothérapie conservatrice est la mesure de base utilisée chez les femmes enceintes. S'il est inefficace, un traitement chirurgical est généralement nécessaire. Cependant, pendant la grossesse, les médecins essaient de ne pas recourir à cette méthode de traitement..

Ces opérations sont effectuées uniquement sous anesthésie générale. Tous les médicaments sont extrêmement toxiques pour le fœtus. Le traitement chirurgical des pathologies de la glande thyroïde est effectué uniquement pour des raisons médicales strictes et lorsque la vie d'une femme enceinte est en danger.

L'endocrinologue surveille l'état de la patiente pendant la grossesse. C'est ce spécialiste, et non un obstétricien-gynécologue, qui peut sélectionner les médicaments, ainsi que le choix de leur posologie requise.

Pour plus d'informations sur ce qu'il faut faire avec une TSH basse, regardez la vidéo suivante..

Le rôle principal de la TSH dans la planification de la grossesse

Les femmes enceintes passent par une série d'études avant la grossesse afin d'obtenir une évaluation de leur santé. Les médecins s'intéressent aux indicateurs de diverses hormones, ainsi qu'au taux de TSH à la conception, ce qui nous permet d'évaluer les chances de tomber enceinte dans la situation actuelle. Le fait est que l'hormone stimulant la thyroïde affecte non seulement l'état du système endocrinien.

Il a un effet sur le système cardiovasculaire ou génital. Les écarts par rapport à la norme TSH affectent négativement le système reproducteur, car de tels échecs conduisent souvent à de telles pathologies:

  • Changement permanent du cycle menstruel.
  • Diminution de la synthèse de la progestérone - la même que l'on appelle «l'hormone de grossesse». Avec son absence, la grossesse peut ne pas se produire ou peut être interrompue prématurément.
  • La nature du cycle menstruel change - la durée et l'abondance de la décharge.
  • L'aménorrhée se développe lorsque les règles ne se produisent pas du tout.
  • Le nombre de cycles anovulatoires augmente.

Mais la condition la plus dangereuse en cas d'écart par rapport à la norme de l'indicateur TSH lors de la planification d'une grossesse est l'infertilité. C'est pourquoi tant d'attention a été accordée à la TSH - son indicateur est tout aussi important pour la conception et la gestation que pour les hormones sexuelles..

Il est important de comprendre que même avec un écart par rapport aux indicateurs ci-dessus, il existe une possibilité à la fois de tomber enceinte et de porter un enfant, mais personne n'exclut les risques pour le bébé - il peut être né avec des pathologies thyroïdiennes.

L'effet de l'hormone sur la conception

Les problèmes de la glande thyroïde affectent la fonction reproductrice de la femme, affectant le cycle menstruel:

  • la régularité est rompue;
  • la production de progestérone diminue;
  • des cycles anovulatoires apparaissent;
  • une aménorrhée se développe - les saignements mensuels s'arrêtent complètement;
  • l'infertilité est notée.

En raison d'un manque ou d'un excès d'hormones thyroïdiennes, une infertilité endocrinienne peut se développer..

Comment préparer vos tests?

Après avoir consulté le médecin, un certain nombre d'études seront attribuées, notamment la vérification du niveau de TSH dans le sang, la comparaison des indicateurs avec la norme. Comme d'autres recherches, cela se fait après une certaine préparation. Parmi les mesures à considérer:

  • Allez au laboratoire l'estomac vide - évitez de manger de la nourriture, y compris de boire du thé ou du café. Il est permis d'utiliser de l'eau propre sans gaz. Vous ne pouvez pas manger 12 heures avant les tests.
  • Vous ne pouvez pas consommer de boissons alcoolisées, y compris celles à faible degré, pendant plusieurs jours - au moins 4 à 5 jours. L'alcool a un effet négatif sur la santé, il affecte également les niveaux de TSH, il faut beaucoup de temps pour disparaître.
  • Il est recommandé de se rendre au laboratoire le matin - de 7h à 11h.
  • Vous ne devriez pas fumer dans 24 heures.
  • Vous ne devriez pas prendre de médicaments. Il est recommandé d'annuler certains types d'hormones pendant un certain temps, mais ce problème ne doit être résolu qu'avec votre médecin. Si un traitement de substitution est effectué, le refus sera impossible. C'est pourquoi vous devez informer l'assistant de laboratoire des médicaments que vous prenez..
  • Vous devriez vous reposer et essayer de ne pas entrer dans des situations stressantes..

Il faut souvent jusqu'à un jour ou deux pour mener des recherches - tout dépend de la charge de travail du laboratoire. Cependant, le plus souvent, les résultats sont déjà prêts le jour du test..

N'interprétez pas les résultats vous-même - pour cela, vous devez consulter le médecin. Il prend en compte divers facteurs et évalue l'état général du patient, vérifie les résultats d'autres études.

Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie est souvent causée par une glande thyroïde auto-immune, ou maladie de Graves. Cette pathologie peut interférer avec la conception normale en raison d'irrégularités menstruelles. De plus, il se manifeste par d'autres symptômes:

  • perdre du poids;
  • irritabilité;
  • labilité émotionnelle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • arythmies.

Si cette maladie n'est pas diagnostiquée avant la grossesse, une perturbation excessive de l'hormone thyroïdienne commencera à s'écouler vers le fœtus, perturbant son activité cardiaque. Les options pour traiter l'hyperthyroïdie pendant le port d'un enfant sont limitées.

Les moyens les plus efficaces sont les médicaments qui suppriment la fonction thyroïdienne. Cependant, ils auront un effet similaire sur l'enfant, provoquant le développement d'une hypothyroïdie. Le traitement chirurgical de la glande thyroïde n'est autorisé que pendant le deuxième trimestre et la thérapie à l'iode radioactif est interdite pendant la grossesse.

TSH élevée lors de la planification d'une grossesse

Une condition qui nécessite une attention accrue d'un endocrinologue. Des taux de TSH supérieurs à la norme établie peuvent entraîner un dysfonctionnement ovarien et un manque d'ovulation. Et c'est déjà l'incapacité de tomber enceinte.

Les raisons

Parmi les principales raisons de cette condition:

  • Teneur en iode insuffisante. C'est le coupable le plus courant de TSH élevé.
  • Prédisposition génétique.
  • Diverses tumeurs, y compris l'hypophyse.
  • Une augmentation de la taille de la glande thyroïde.
  • Interventions chirurgicales récentes.
  • Nécrose tissulaire.
  • Intoxication du corps.
  • Maladies infectieuses.

Ce ne sont pas toutes les causes, mais les principales sont celles qui provoquent le plus souvent une augmentation des niveaux de TSH. Si vous n'ajustez pas le fond hormonal, la conception peut ne pas se produire. Mais même en cas de grossesse, le fœtus peut être rejeté par le corps de la femme. Il est également important que certaines pathologies chez le fœtus puissent se développer - thyroïdite auto-immune, qui provoque une insuffisance placentaire.

Symptômes

Vous devez faire attention aux conditions suivantes:

  • Augmentation du poids corporel. Souvent avec une TSH accrue par rapport à la norme, il est difficile de perdre des kilos en trop.
  • Rythme cardiaque lent.
  • Peau sèche qui peut se décoller avec le temps.
  • Constipation persistante ou problèmes de selles en général.
  • Somnolence ou réactions inhibées.
  • Gonflement et poches.

Tous ces symptômes doivent être vérifiés. Il n'est pas du tout nécessaire que la raison soit couverte par une augmentation du TSH, mais cette possibilité ne doit pas non plus être écartée..

Les conséquences d'une forte diminution de l'hormone TSH pour l'enfant à naître

Une diminution de la concentration de l'hormone au cours du premier trimestre de la grossesse n'est pas dangereuse pour la mère et son bébé. Ce phénomène est normal et ne nécessite pas de traitement, seulement une observation. Une diminution de la concentration est observée avec une toxicose sévère

Si après 15-16 semaines, le niveau de l'hormone n'est pas rétabli, un examen supplémentaire est nécessaire, car à ce stade, il est important d'identifier en temps opportun les maladies possibles de la glande thyroïde

Un des symptômes pathologiques dangereux est une hypertrophie de la glande thyroïde. En médecine, cette condition est appelée hyperthyroïdie ou thyrotoxicose. Cette condition pathologique n'est diagnostiquée que chez 2% à 4% des femmes enceintes..

Chez les femmes non enceintes, l'hyperthyroïdie s'accompagne d'un manque de menstruation (aménorrhée).

À propos, c'est l'hyperthyroïdie qui est une cause fréquente d'infertilité; dans le contexte de cette maladie, des complications similaires se développent:

  • Fausse couche;
  • Gestose;
  • Naissance prématurée;
  • Rupture du placenta;
  • Anémie;
  • Hypoxie;
  • Développement fœtal retardé.

Chez 3% des femmes enceintes dans un contexte de thyroxicose, le fœtus est infecté par des anticorps agressifs. La maladie peut être identifiée par les signes suivants:

  • Excitabilité excessive;
  • Une forte augmentation de la fréquence cardiaque;
  • Perte de poids;
  • Vision floue.

Avec la thyrotoxicose congénitale, dans la plupart des cas, l'enfant n'a pas besoin de traitement spécial - tous les symptômes disparaissent au bout de six mois. Si l'état du nouveau-né est grave, un traitement est prescrit par un endocrinologue.

Malheureusement, dans le contexte d'une diminution de la concentration de thyrotropine, compliquée par la thyrotoxicose, la grossesse est à risque et ne fonctionnera guère. Si l'état de la patiente est grave, la seule solution au problème est d'interrompre la grossesse. Si la grossesse peut être maintenue, la femme nécessite une surveillance constante par un endocrinologue. En ce qui concerne l'accouchement, une césarienne est très probablement indiquée. L'accouchement naturel n'est possible que si l'état de la femme enceinte est satisfaisant.

Déficit en TSH dans la planification de la grossesse

C'est une condition tout aussi dangereuse. Un indicateur réduit est considéré comme inférieur à 1,5 mU / l. si la grossesse est déjà un fait accompli, alors la norme pour les femmes dans une position intéressante ne peut pas descendre en dessous de 0,4 mU / l. Le diagnostic de tels processus se produit avec une maladie telle que la thyrotoxicose, qui est considérée comme une maladie génétique.

Les raisons

Parmi les principales raisons sont:

  • Goitre. Un médecin peut le diagnostiquer.
  • Les tumeurs.
  • Dysfonctionnement ovarien.
  • Irradiation.
  • Les effets négatifs des médicaments. Une mauvaise utilisation entraîne souvent une diminution de la TSH par rapport à la norme.
  • Blessure à la tête.
  • Diverses maladies chroniques qui nécessitent également des tests et un traitement.

Ces raisons ne sont pas exhaustives. Une diminution des niveaux de TSH peut résulter du stress et d'un épuisement nerveux extrême..

Des écarts importants par rapport à la norme peuvent être le signe d'une grossesse multiple..

Une diminution de la TSH est une condition dangereuse pendant la grossesse. Cela peut entraîner un décollement placentaire, des fausses couches. Il est également dangereux que l'enfant souffre - une malformation cardiaque se développe souvent, le fœtus est en retard dans le développement. Il y a un grand risque de décoloration de la grossesse.

Causes, symptômes et conséquences des écarts par rapport à la norme

Plus le taux de TSH est bas, plus les hormones thyroïdiennes sont produites par la glande thyroïde. Lorsque la concentration d'hormone stimulant la thyroïde est inférieure à 0,4 mU / l, le patient reçoit un diagnostic d'hyperthyroïdie. En cas de dépassement de la limite supérieure de la norme de 4 mU / l, on parle d'hypothyroïdie. Les deux conditions ne sont pas normales et nécessitent des soins médicaux..

Niveaux de TSH élevés

Provoquer la sécrétion de TSH au-delà de la norme, en plus de perturber le fonctionnement de la glande thyroïde, peut:

  • tumeurs hypophysaires;
  • toxicose précoce et tardive sévère (gestose);
  • le stress et la dépression;
  • fumeur;
  • activité physique intense;
  • empoisonnement aux métaux lourds;
  • abus de préparations contenant de l'iode.

Une femme enceinte ne présente généralement aucun symptôme d'hypothyroïdie. Seules les formes sévères de pathologie se manifestent par les phénomènes suivants:

  • gain de poids inexpliqué avec diminution de l'appétit;
  • peau sèche;
  • chute de cheveux;
  • pouls lent;
  • somnolence, léthargie, état apathique;
  • une tendance à la constipation;
  • gonflement du visage;
  • abaisser la pression artérielle et la température corporelle;
  • douleur et inconfort dans la glande thyroïde.

Une TSH élevée chez la mère, en plus des symptômes désagréables, est lourde de troubles du développement mental du fœtus. Pour cette raison, la Russie effectue un dépistage obligatoire des nouveau-nés pour l'hypothyroïdie..

La thérapie commencée en temps opportun minimise les conséquences néfastes de la pathologie pour l'enfant.

Faible quantité de thyrotropine

Dans 75% des cas, la diminution de la production de TSH est due à la maladie de Graves - une maladie auto-immune de la glande thyroïde. En deuxième lieu, il y a un goitre multinodulaire toxique, qui se reproduit après un traitement médicamenteux, et donc son élimination ou son rayonnement est utilisé pour résoudre le problème. Les causes rares comprennent:

  • adénome toxique;
  • Thyroïdite de Hashimoto (pathologie auto-immune);
  • thyroïdite virale de Quervain;
  • prendre certains médicaments;
  • tumeurs hypophysaires et hypothalamiques.

Pendant la grossesse, une diminution de la production de thyrotropine peut être causée par un excès de gonadotrophine chorionique. Ce trouble hormonal ne nécessite pas de correction et disparaît de lui-même quelque temps après l'accouchement..

  • hypertension artérielle et pouls rapide;
  • divers troubles du rythme cardiaque;
  • perte de poids avec augmentation de l'appétit;
  • température subfébrile;
  • augmentation de la transpiration et de l'intolérance aux températures élevées;
  • faiblesse musculaire;
  • ongles cassants et perte de cheveux;
  • diarrhée et douleurs abdominales.

Avec une TSH basse chez une femme, les hormones thyroïdiennes sont produites dans un volume accru. Avec d'autres substances, ils pénètrent dans le fœtus et provoquent une violation de l'activité de son cœur.

Le taux de TSH optimal lors de la planification d'une grossesse

La planification de la grossesse est tout un processus qui consiste à évaluer la santé de la femme enceinte. Le médecin n'examine pas seulement le patient, il prescrit une échographie. De plus, le panel hormonal est vérifié, y compris les indicateurs de l'hormone thyréostimuline. Il existe un certain taux de TSH lors de la planification d'une grossesse, qui ne doit pas dévier dans un sens ou dans l'autre..

Taux de TSH lors de la planification d'une grossesse

L'hormone est produite par la glande pituitaire. Étant donné que tous les organes et systèmes du corps fonctionnent en harmonie, la TSH interagit également avec la T4 et la T3 (hormones thyroïdiennes) selon le principe de la rétroaction. Si le niveau de T4 n'est pas suffisant, la TSH est augmentée, avec un excès de T4 - la TSH diminue.

En substance, l'analyse TSH lors de la planification d'une grossesse est une tentative de comprendre exactement comment la glande thyroïde et l'hypophyse fonctionnent. S'il y a des anomalies, un traitement hormonal sera nécessaire pour corriger la condition. Un don de sang pour vérifier la fonction est simplement nécessaire, car un examen échographique ne donne pas une image complète de ce qui se passe.

Une étude est réalisée en utilisant une méthode éprouvée - ELISA, lorsque le niveau de l'hormone dans le sérum sanguin sera vérifié, et les indicateurs émis doivent être conformes à la norme TSH pour la planification de la grossesse: 1,5-2,5 mU / l. après la conception, l'indicateur peut dévier dans des directions différentes, mais ne doit pas dépasser 0,4-4 mU / l.

Les écarts importants par rapport aux normes TSH indiquées lors de la planification de la grossesse et pendant la gestation entraînent de nombreuses complications. En l'absence d'ajustements hormonaux, l'enfant peut naître avec des anomalies de la glande thyroïde. Dans les premiers stades, les déviations sont pleines de fausses couches spontanées..

Quand être alerte?

Lors de la planification d'une grossesse, la TSH ne doit pas s'écarter de la norme. Les signes suivants doivent alerter la femme enceinte:

  • Fausses couches spontanées et grossesses pathologiques dans le passé;
  • Les sautes d'humeur - du désespoir à la joie et vice versa;
  • Anomalies graves du cycle menstruel;
  • Goitre - l'endocrinologue peut poser un tel diagnostic après l'examen;
  • Fatigue et douleurs musculaires sévères;
  • Perte de poids excessive ou gain de poids sans raison apparente;
  • Température corporelle instable - elle peut monter et descendre, ce qui affecte également le bien-être.

Si une femme est inscrite auprès d'un endocrinologue ayant des problèmes de thyroïde, elle peut demander à son médecin ce que devrait être la TSH lorsqu'elle planifie une grossesse. Le médecin donnera des explications et, si nécessaire, prescrira des tests répétés et un traitement hormonal. Il est particulièrement important de clarifier ces points et d'ajuster l'équilibre hormonal pour les femmes qui ne peuvent pas tomber enceinte. Cependant, il est souvent nécessaire de vérifier le niveau non seulement de TSH, mais également d'autres hormones..

Le rôle principal de la TSH dans la planification de la grossesse

Les femmes enceintes passent par une série d'études avant la grossesse afin d'obtenir une évaluation de leur santé. Les médecins s'intéressent aux indicateurs de diverses hormones, ainsi qu'au taux de TSH à la conception, ce qui nous permet d'évaluer les chances de tomber enceinte dans la situation actuelle. Le fait est que l'hormone stimulant la thyroïde affecte non seulement l'état du système endocrinien.

Il a un effet sur le système cardiovasculaire ou génital. Les écarts par rapport à la norme TSH affectent négativement le système reproducteur, car de tels échecs conduisent souvent à de telles pathologies:

  • Changement permanent du cycle menstruel.
  • Diminution de la synthèse de la progestérone - la même que l'on appelle «l'hormone de grossesse». Avec son absence, la grossesse peut ne pas se produire ou peut être interrompue prématurément.
  • La nature du cycle menstruel change - la durée et l'abondance de la décharge.
  • L'aménorrhée se développe lorsque les règles ne se produisent pas du tout.
  • Le nombre de cycles anovulatoires augmente.

Il est important de comprendre que même avec un écart par rapport aux indicateurs ci-dessus, il existe une possibilité à la fois de tomber enceinte et de porter un enfant, mais personne n'exclut les risques pour le bébé - il peut être né avec des pathologies thyroïdiennes.

Comment préparer vos tests?

Après avoir consulté le médecin, un certain nombre d'études seront attribuées, notamment la vérification du niveau de TSH dans le sang, la comparaison des indicateurs avec la norme. Comme d'autres recherches, cela se fait après une certaine préparation. Parmi les mesures à considérer:

  • Allez au laboratoire l'estomac vide - évitez de manger de la nourriture, y compris de boire du thé ou du café. Il est permis d'utiliser de l'eau propre sans gaz. Vous ne pouvez pas manger 12 heures avant les tests.
  • Vous ne pouvez pas consommer de boissons alcoolisées, y compris celles à faible degré, pendant plusieurs jours - au moins 4 à 5 jours. L'alcool a un effet négatif sur la santé, il affecte également les niveaux de TSH, il faut beaucoup de temps pour disparaître.
  • Il est recommandé de se rendre au laboratoire le matin - de 7h à 11h.
  • Vous ne devriez pas fumer dans 24 heures.
  • Vous ne devriez pas prendre de médicaments. Il est recommandé d'annuler certains types d'hormones pendant un certain temps, mais ce problème ne doit être résolu qu'avec votre médecin. Si un traitement de substitution est effectué, le refus sera impossible. C'est pourquoi vous devez informer l'assistant de laboratoire des médicaments que vous prenez..
  • Vous devriez vous reposer et essayer de ne pas entrer dans des situations stressantes..

Il faut souvent jusqu'à un jour ou deux pour mener des recherches - tout dépend de la charge de travail du laboratoire. Cependant, le plus souvent, les résultats sont déjà prêts le jour du test..

TSH élevée lors de la planification d'une grossesse

Une condition qui nécessite une attention accrue d'un endocrinologue. Des taux de TSH supérieurs à la norme établie peuvent entraîner un dysfonctionnement ovarien et un manque d'ovulation. Et c'est déjà l'incapacité de tomber enceinte.

Les raisons

Parmi les principales raisons de cette condition:

  • Teneur en iode insuffisante. C'est le coupable le plus courant de TSH élevé.
  • Prédisposition génétique.
  • Diverses tumeurs, y compris l'hypophyse.
  • Une augmentation de la taille de la glande thyroïde.
  • Interventions chirurgicales récentes.
  • Nécrose tissulaire.
  • Intoxication du corps.
  • Maladies infectieuses.

Ce ne sont pas toutes les causes, mais les principales sont celles qui provoquent le plus souvent une augmentation des niveaux de TSH. Si vous n'ajustez pas le fond hormonal, la conception peut ne pas se produire. Mais même en cas de grossesse, le fœtus peut être rejeté par le corps de la femme. Il est également important que certaines pathologies chez le fœtus puissent se développer - thyroïdite auto-immune, qui provoque une insuffisance placentaire.

Symptômes

Vous devez faire attention aux conditions suivantes:

  • Augmentation du poids corporel. Souvent avec une TSH accrue par rapport à la norme, il est difficile de perdre des kilos en trop.
  • Rythme cardiaque lent.
  • Peau sèche qui peut se décoller avec le temps.
  • Constipation persistante ou problèmes de selles en général.
  • Somnolence ou réactions inhibées.
  • Gonflement et poches.

Déficit en TSH dans la planification de la grossesse

C'est une condition tout aussi dangereuse. Un indicateur réduit est considéré comme inférieur à 1,5 mU / l. si la grossesse est déjà un fait accompli, alors la norme pour les femmes dans une position intéressante ne peut pas descendre en dessous de 0,4 mU / l. Le diagnostic de tels processus se produit avec une maladie telle que la thyrotoxicose, qui est considérée comme une maladie génétique.

Les raisons

Parmi les principales raisons sont:

  • Goitre. Un médecin peut le diagnostiquer.
  • Les tumeurs.
  • Dysfonctionnement ovarien.
  • Irradiation.
  • Les effets négatifs des médicaments. Une mauvaise utilisation entraîne souvent une diminution de la TSH par rapport à la norme.
  • Blessure à la tête.
  • Diverses maladies chroniques qui nécessitent également des tests et un traitement.

Ces raisons ne sont pas exhaustives. Une diminution des niveaux de TSH peut résulter du stress et d'un épuisement nerveux extrême..

Une diminution de la TSH est une condition dangereuse pendant la grossesse. Cela peut entraîner un décollement placentaire, des fausses couches. Il est également dangereux que l'enfant souffre - une malformation cardiaque se développe souvent, le fœtus est en retard dans le développement. Il y a un grand risque de décoloration de la grossesse.

Symptômes

Les panneaux d'avertissement comprennent:

  • État nerveux.
  • Fièvre et tremblements constants.
  • Maux de tête assez fréquents.
  • Tension artérielle élevée.
  • Tachycardie.
  • Incapacité à prendre du poids.

Cette pathologie est dangereuse, elle est difficile, mais sujette à un traitement et uniquement sous la surveillance d'un médecin. Certains cas nécessitent une intervention chirurgicale, mais elle est interdite au premier trimestre.

Comment la TSH affecte la conception: informations importantes pour planifier une grossesse


Avant de décider d'avoir un bébé, il est important qu'un couple vérifie sa santé.

La grossesse est une étape importante dans la vie de chaque femme. Son évolution est influencée par de nombreux facteurs, allant de l'humeur psychologique de la femme enceinte aux particularités du fonctionnement de tous les systèmes et de son corps..

Le travail de la glande thyroïde est considéré comme particulièrement important pendant la grossesse. Et comment la TSH affecte la conception, et pourquoi même les moindres perturbations hormonales peuvent devenir un obstacle à l'apparition de la grossesse: nous analyserons dans notre revue et vidéo dans cet article.

Glande thyroïde et conception

La perturbation de la glande thyroïde affecte presque immédiatement la fonction reproductrice d'une femme. Tout d'abord, le cycle menstruel (MC) en souffre. Cliniquement, la pathologie thyroïdienne se manifeste comme suit:

  1. Violation de la régularité des menstruations, un changement de leur nature et de leur durée
  2. L'émergence des cycles anovulatoires.
  3. Diminution de la synthèse de la progestérone.
  4. Dans les cas graves, une aménorrhée se développe - la menstruation disparaît complètement.
  5. Infertilité.

Dans la recherche diagnostique des causes de l'infertilité chez une femme, une étude de la fonction thyroïdienne est aussi importante que la détermination du taux de prolactine, des hormones sexuelles et de la perméabilité des trompes de Fallope.

Mais même si la grossesse survient dans le contexte d'une maladie thyroïdienne, vous ne devez pas ignorer ce problème et vous détendre.

Sur le rôle de la glande thyroïde dans le système reproducteur féminin

Le système reproducteur dans le corps d'une femme est un mécanisme clair et bien coordonné qui garantit une grossesse réussie.

Il comprend plusieurs éléments structurels:

  • Les ovaires;
  • Glandes surrénales;
  • Thyroïde;
  • Hypothalamus et glande pituitaire.


En plus des organes génitaux internes, la thyroïde et les glandes surrénales contrôlent le déroulement de la grossesse.

Dans le même temps, le travail de la glande thyroïde a un impact significatif sur le fonctionnement des ovaires, qui est associé aux mécanismes généraux de leur régulation. Cela est prouvé par les puissants changements hormonaux dans le corps après la grossesse et la prévalence des maladies thyroïdiennes post-partum. Et comment la glande thyroïde affecte-t-elle la conception et sa pathologie peut-elle causer l'infertilité??


Une grossesse normale est impossible sans hormones thyroïdiennes

L'influence de la glande thyroïde sur la conception est évidente. Il a été prouvé que:

  • l'hypothyroïdie primaire provoque un dysfonctionnement menstruel chez 75 à 80% des femmes;
  • la plupart des patients souffrant de problèmes thyroïdiens se plaignent de menstruations irrégulières, d'aménorrhée;
  • l'infertilité peut se développer tout en maintenant la régularité des menstruations.


Le manque de règles régulières est l'une des manifestations courantes des problèmes de thyroïde

Alors, comment la glande thyroïde affecte-t-elle la conception? L'infertilité, provoquée par les hormones thyroïdiennes, est basée sur des modifications pathologiques de la phase lutéale du cycle et une obstruction de l'ovulation.

Écart de TSH par rapport à la norme lors de la planification d'une grossesse: causes, symptômes, traitement

Quelles valeurs d'hormone stimulant la thyroïde devraient être égales à celles d'une femme qui planifie une grossesse? Le taux de TSH généralement accepté pour la conception est de 0,27 à 4 μUI / ml. De plus, en moyenne, l'indice de thyrotropine chez les femmes en bonne santé ne dépasse pas 2,5 μIU / ml.

Une analyse simple peut vous aider à éviter de futurs problèmes de santé

Jusqu'en 2012, l'instruction médicale prescrivait la nomination d'un traitement de substitution avec des préparations de lévothyroxine pour les femmes dont la concentration sanguine de TSH dépassait 2,4 μUI / ml. Plus tard, les experts ont découvert qu'un niveau légèrement augmenté (jusqu'à 4 μIU / ml) de thyrotropine peut être corrigé en éliminant la carence en iode.

Depuis lors, la limite supérieure physiologique de la TSH a été augmentée à 4 μIU / ml, et il est recommandé à toutes les femmes prévoyant une grossesse de prendre des préparations à base d'iode (Iodofol, Yodomarina, etc.). Leur prix est assez abordable - moins de 100 roubles. pour 90 comprimés.


L'iodofol (photo), en plus de l'iodure de potassium, contient de l'acide folique nécessaire pendant la grossesse

La plupart des filles pensent que la TSH idéale avant la grossesse doit être comprise entre 0,3 et 4 mU / L. Mais, en fait, de tels indicateurs ne sont autorisés que pour les femmes déjà en poste. Quelle quantité d'hormone doit être produite? Pour tomber enceinte, le corps d'une fille doit avoir un niveau normal de sécrétion, de 1,3 à 2,6 mU / l. hormone stimulant la thyroïde.

Malgré le fait que certaines limites ont été établies pour la quantité admissible d'hormone, il est parfois possible de tomber enceinte même avec une forte diminution des indicateurs. Dans ce cas, la procédure de FIV ou la thérapie complexe, qui comprend la prise de médicaments hormonaux, aidera..

Les niveaux d'hormones féminines, y compris la TSH, peuvent fluctuer pour de nombreuses raisons. Parfois, un écart par rapport à la norme est de courte durée sous l'influence de facteurs externes ou d'un mode de vie inapproprié. Par exemple, une modification du panel d'hormones thyroïdiennes peut être déclenchée par une mauvaise alimentation, de mauvaises habitudes, une activité physique excessive, une carence en iode.

Si le niveau de TSH est considérablement augmenté ou diminué, la femme se voit prescrire un examen complet. L'une des causes des dommages à la thyroïde peut être un dysfonctionnement surrénalien, l'ablation de la vésicule biliaire, des maladies auto-immunes et d'autres pathologies.

Si la TSH est plus proche de la limite inférieure de la norme (moins de 1 mU / L), les médecins considèrent cela comme des conditions favorables à la conception. Mais lorsque l'indicateur tombe en dessous de 0,1 mU / L, on parle d'hyperthyroïdie ou d'hyperfonction thyroïdienne. Dans ce cas, un traitement est prescrit à la femme et ce n'est qu'après stabilisation de la TSH qu'elle sera autorisée à planifier une grossesse..

La raison de la forte baisse de TSH peut être:

  • alimentation épuisante, jeûne prolongé;
  • un état de stress chronique;
  • épuisement complet du système nerveux central;
  • Syndrome de Sheehan;
  • surdosage avec la lévothyroxine (dans le traitement de l'hypothyroïdie);
  • goitre diffus;
  • néoplasme thyroïdien (kyste, tumeur, adénome);
  • thyroïdite auto-immune.

Une TSH basse se manifeste par de nombreux symptômes:

  • tachycardie (le cœur bat très souvent);
  • hypertension;
  • attaques de maux de tête sévères (caractère de type migraine);
  • une augmentation de la température;
  • une sensation de faim indomptable;
  • la diarrhée;
  • irritabilité;
  • tremblements des membres.

Une TSH extrêmement basse n'affecte pas la capacité d'une femme à devenir enceinte, il est donc très important de rechercher cette hormone pendant la phase de planification. Si la pathologie n'est pas détectée à temps, une femme peut éprouver des complications dangereuses après la conception..

Une faible TSH au cours des premières semaines de grossesse peut provoquer:

  • décollement du placenta;
  • toxicose sévère;
  • indigestion des nutriments (à la suite d'une indigestion);
  • gestose;
  • malformations fœtales dues à un excès de T4.

En outre, la mauvaise santé d'une femme peut également affecter le déroulement de la grossesse, ce qui peut entraîner une fausse couche..

La principale raison de l'augmentation de la TSH est la carence en iode. La T4 est synthétisée par la glande thyroïde à partir de l'iode alimentaire. Si cela ne suffit pas, il n'y a rien pour produire du T4 et, par conséquent, la TSH commence à augmenter, signalant un dysfonctionnement du corps. C'est pour cette raison qu'il est fortement conseillé à toutes les femmes au stade de la planification et au premier trimestre de la grossesse de prendre des préparations à base d'iode..

En plus de l'iode, la cause de l'augmentation de la TSH lors de la planification d'une grossesse peut être:

  • processus tumoral dans la glande pituitaire, les glandes surrénales, les organes reproducteurs;
  • pathologies somatiques sévères;
  • troubles psycho-émotionnels;
  • dysfonctionnement rénal nécessitant une hémodialyse;
  • hypothyroïdie, y compris les formes congénitales et subcliniques;
  • ablation de la vésicule biliaire;
  • prendre des contraceptifs oraux, des antipsychotiques;
  • empoisonnement aux métaux lourds;
  • chocs nerveux fréquents.

Pour comprendre que la TSH a augmenté, de tels changements dans le corps aident:

  • fatigue injustifiée;
  • troubles du sommeil: pendant la journée, vous avez vraiment envie de dormir, mais la nuit, il est impossible de dormir
  • diminution de la température en dessous de 36⁰С;
  • hypotension;
  • une augmentation du poids corporel dans un contexte de perte d'appétit;
  • pâleur de la peau;
  • extrémités froides, sensation constante de froid;
  • apathie, signes de dépression;
  • irritabilité sévère;
  • gonflement des membres, de la langue (après le sommeil);
  • réaction inhibée.

Si une hormone TSH élevée n'est pas détectée pendant la planification de la grossesse et qu'une femme parvient à devenir enceinte, il existe un risque de développer de telles complications:

  • mort fœtale intra-utérine;
  • violation du développement du bébé;
  • gestose;
  • activité de travail insuffisante;
  • complications pendant l'accouchement;
  • hypothyroïdie congénitale ou crétinisme chez un enfant;
  • mort périnatale d'un nouveau-né.

De nombreux facteurs affectent la synthèse de la TSH.Par conséquent, avant de prendre du sang, vous devez suivre les règles dans les 72 heures précédant l'analyse:

  • une femme devrait arrêter de boire de l'alcool, des diurétiques, des complexes de vitamines contenant de l'iode;
  • il faut éviter les situations stressantes, le manque de sommeil, un effort physique intense;
  • une hypothermie sévère ou, au contraire, une surchauffe doit être exclue;
  • 12 heures avant le prélèvement sanguin, il est interdit à une femme de manger et de boire.

Les médecins recommandent à toutes les femmes de vérifier leur taux de TSH pendant la phase de préparation prégravide. Si la grossesse est survenue non planifiée, il est conseillé de contacter un endocrinologue et de faire un don de sang pour la TSH pendant le processus d'enregistrement. Dans certains pays, cette étude est déjà incluse dans la liste des tests obligatoires pour les femmes enceintes, ce qui a considérablement réduit le nombre de fausses couches, ainsi que le nombre d'enfants nés avec un retard mental..

Pour concevoir et donner naissance à un enfant en bonne santé, la valeur de TSH doit varier entre 1,5 et 2,5 mU / L. Il est important de se faire tester régulièrement, et s'il y a des violations, vous devez corriger le fond hormonal dès que possible. Tout écart de TSH pendant la grossesse peut provoquer des fausses couches ou une pathologie fœtale..

Nous vous suggérons de vous familiariser avec: Que pouvez-vous boire pour un rhume pendant la grossesse

Les valeurs TSH peuvent varier de 0,4 à 4 mU / L, et c'est la norme. Dans les premiers stades, lorsqu'une femme ne connaît pas encore sa situation intéressante, le niveau de TSH baisse fortement. Dans ce cas, ce n'est pas une pathologie de la part du corps, mais le fait de la vie naissante dans la cavité utérine..

La grossesse avec des taux élevés d'hormone thyréostimulante (hyperthyroïdie) est souvent observée en pratique obstétricale. Avec l'hypothyroïdie, le risque de tomber enceinte est considérablement réduit. Dans ce cas, le stade de la maladie et la présence de complications du système reproducteur jouent un rôle important. En cas de conception, il est nécessaire de prendre immédiatement des mesures pour corriger les hormones thyroïdiennes. Un endocrinologue vous aidera à choisir un traitement.

Pour la FIV

Un indicateur TSH jusqu'à 3 mU / l est considéré comme la norme. Lorsque les ovaires sont stimulés, le niveau d'hormone thyréostimulante augmente et s'il dépasse la valeur de 4 mU / L, il existe un risque de perturbation de l'implantation de l'embryon.

Il est également important avec la FIV qu'il n'y ait pas d'hypothyroïdie, car un manque d'hormones thyroïdiennes peut entraîner des pathologies du développement fœtal, une fausse couche.

Dans tous les cas, avant de commencer la FIV, vous devez consulter un endocrinologue et normaliser le taux de TSH avec des médicaments.

Pathologie thyroïdienne et grossesse

Le dysfonctionnement thyroïdien peut entraîner de nombreuses complications et affecter gravement à la fois la portance et le développement du bébé. Un dysfonctionnement thyroïdien non traité menace les complications suivantes:

  1. Fausse couche précoce.
  2. Grossesse gelée.
  3. Naissance prématurée.
  4. L'apparition du diabète sucré gestationnel.
  5. Saignement.
  6. Éclampsie.
  7. Mort intra-utérine d'un bébé.
  8. Malformations congénitales.
  9. Formation de crétinisme chez un enfant - retard mental sévère.

Raisons du changement d'indicateur

Le fond hormonal d'une femme est une structure mince et facilement changeante. Si une femme est attentive à sa santé, subit régulièrement des examens, des sauts brusques en TSH devraient être la raison de contacter un spécialiste spécialisé.

Un certain nombre de facteurs peuvent affecter les niveaux d'hormones:

  • régime hypocalorique;
  • vésicule biliaire enlevée;
  • mauvaises habitudes;
  • mauvais travail des glandes surrénales;
  • empoisonnement avec des substances nocives et toxiques;
  • prendre des médicaments puissants;
  • processus inflammatoire dans la glande thyroïde;
  • contraceptifs hormonaux;
  • stress physique et nerveux élevé.

Promu

Si le taux de TSH est élevé, le dysfonctionnement ovarien entraîne des problèmes d'ovulation, et donc de conception. L'hyperthyroïdie affecte également négativement la glande thyroïde en réduisant la production d'hormones. Si les valeurs TSH dépassent la marque 2,5 mU / L, les raisons peuvent être cachées dans ce qui suit:

  • la présence de kystes et de tumeurs dans la glande thyroïde;
  • néoplasmes dans les glandes mammaires ou les poumons;
  • enlevé la glande thyroïde;
  • prédisposition génétique;
  • intoxication du corps;
  • surdosage de médicaments qui stimulent une augmentation des hormones;
  • thyroïdite auto-immune.

Chacun de ces facteurs présente un risque pour la santé d'une femme enceinte. Avec une augmentation de la TSH, le risque de fausse couche augmente, car les cellules du corps de la mère reconnaissent le fœtus comme un corps étranger. Des niveaux élevés de l'hormone peuvent provoquer diverses pathologies fœtales..

Faible

Si, lors de la planification d'une grossesse, le taux de TSH est inférieur à 1,5 mU / L, il est difficile pour une femme de concevoir. Si elle est déjà enceinte, il est important de s'assurer que le taux d'hormones ne tombe pas en dessous de 0,4 mU / L. Le plus souvent, cela se produit avec la thyrotoxicose..

La thyréotoxicose pendant la grossesse est un événement rare qui survient en présence d'hyperthyroïdie. La pathologie menace de complications pour le fœtus et la mère.

Une femme peut souffrir d'une naissance prématurée, d'une décoloration de la grossesse ou d'un décollement placentaire. L'enfant a souvent une insuffisance cardiaque, un retard de croissance, un retard mental..

Les niveaux de TSH peuvent chuter pour les raisons suivantes:

  • prise incontrôlée de médicaments hormonaux;
  • maladies chroniques;
  • dysfonctionnement des ovaires;
  • irradiation;
  • la formation de goitre toxique diffus;
  • mort des cellules pituitaires;
  • néoplasmes.

Pour que le test hormonal soit fiable, une préparation minutieuse est nécessaire. Une à deux semaines avant de prendre la TSH, vous devez arrêter de fumer, prendre des médicaments hormonaux et des contraceptifs, exclure la prise de médicaments qui peuvent affecter le fonctionnement de la glande thyroïde et réduire l'activité physique. Le sang est prélevé le matin strictement à jeun.

Faible

Compléments alimentaires

Si la cause d'une TSH élevée est une augmentation de l'estradiol, il vaut la peine d'essayer de la réduire avec de la vitamine E. Un certain nombre d'études ont montré que la prise de cette vitamine normalise le rapport des hormones sexuelles (estradiol et progestérone). Cependant, il y a des nuances. Tout d'abord, la posologie doit être d'environ 400 à 800 UI, mais si vous n'êtes pas surveillé par un médecin, il est préférable de prendre 400 UI sans risque de surdosage. Et deuxièmement, un complexe de tocophérols est nécessaire: comme le d-alpha-tocophérol, le d-gamma-tocophérol, le d-delta tocophérol et le d-bêta-tocophérol. Malheureusement, seul le d-alpha-tocophérol se trouve le plus souvent en pharmacie.

Si la cause de la TSH élevée est une carence en fer, vérifiez l'acidité de l'estomac. Très souvent, une faible acidité du suc gastrique entraîne un manque d'absorption d'un certain nombre d'éléments, dont le fer. Le jus de citron peut vous aider, prenez-le matin et soir avec les repas. Alternativement, vous pouvez utiliser la bétaïne pepsine, qui fonctionne de la même manière que le jus de citron. Après deux semaines de prise, vous pouvez voir les premiers résultats de la prise.

Hyperthyroïdie

L'hyperthyroïdie est souvent causée par une glande thyroïde auto-immune, ou maladie de Graves. Cette pathologie peut interférer avec la conception normale en raison d'irrégularités menstruelles. De plus, il se manifeste par d'autres symptômes:

  • perdre du poids;
  • irritabilité;
  • labilité émotionnelle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • arythmies.

Si cette maladie n'est pas diagnostiquée avant la grossesse, une perturbation excessive de l'hormone thyroïdienne commencera à s'écouler vers le fœtus, perturbant son activité cardiaque. Les options pour traiter l'hyperthyroïdie pendant le port d'un enfant sont limitées.

Les moyens les plus efficaces sont les médicaments qui suppriment la fonction thyroïdienne. Cependant, ils auront un effet similaire sur l'enfant, provoquant le développement d'une hypothyroïdie. Le traitement chirurgical de la glande thyroïde n'est autorisé que pendant le deuxième trimestre et la thérapie à l'iode radioactif est interdite pendant la grossesse.

Quand s'inquiéter

S'il n'y a pas de problèmes physiologiques avec les organes reproducteurs pendant la période de planification de la grossesse et que la conception n'a pas lieu, c'est une raison pour un examen par un endocrinologue.

Il convient de prêter attention aux symptômes suivants: maux de tête fréquents, perte de poids, augmentation de l'excitabilité nerveuse, tremblements, palpitations cardiaques, absence de menstruation, fatigue, fièvre.

Le niveau abaissé de TSH est difficile à corriger et nécessite une surveillance constante de l'endocrinologue. Dans de rares cas, une intervention chirurgicale est nécessaire, mais elle n'est possible qu'au deuxième trimestre de la grossesse.

Diminution de l'hormone: la probabilité de grossesse


Avec de faibles niveaux de thyrotropine, la probabilité de conception n'est pas aussi faible qu'avec des concentrations accrues. Mais dans ce cas, des problèmes surviennent déjà pendant la grossesse. Une insuffisance placentaire, un décollement placentaire peut se développer, il existe un risque de naissance prématurée. Le fœtus peut être sous-développé, trop petit en poids et en taille, problèmes cardiaques.

Hypothyroïdie

L'hypothyroïdie est la pathologie la plus défavorable au pronostic par rapport à la fonction reproductive de la femme. Une diminution prononcée de la fonction thyroïdienne se manifeste presque toujours par l'infertilité..

Pour un enfant, l'hypothyroïdie de la mère est également extrêmement dangereuse, car, tout d'abord, elle inhibe son développement mental. Dans les pays où la carence en iode est endémique et où les nouveau-nés ne sont pas dépistés pour l'hypothyroïdie congénitale, le crétinisme est courant.

Nous vous suggérons de vous familiariser avec: Est-il possible pour les femmes enceintes d'obtenir la grenade tôt

Cliniquement, une diminution de la fonction thyroïdienne peut être suspectée par les symptômes suivants:

  • en surpoids;
  • peau sèche;
  • pouls lent;
  • somnolence;
  • léthargie;
  • une tendance à la constipation;
  • œdème dense.

Cependant, cette symptomatologie est caractéristique d'une hypothyroïdie sévère. Les formes légères ne peuvent être diagnostiquées que par des niveaux de TSH supérieurs à la normale - plus de 4 mU / l.

Plus tôt le traitement de remplacement de l'hormone thyroïdienne commence, plus tôt la fonction fertile de la femme est rétablie et la conception se produit.

L'hypothyroïdie subclinique est une situation particulière en endocrinologie. Malgré l'augmentation du taux de TSH à 10 mU / l, la teneur en hormones thyroïdiennes reste dans la plage normale. En dehors de la grossesse, la question du traitement de ces patientes est décidée individuellement, des médicaments spéciaux ne sont pas toujours prescrits.

Cependant, la période de procréation est une indication absolue pour le choix d'un traitement substitutif à la L-thyroxine. L'hypothyroïdie subclinique est tout aussi dangereuse pour la conception et la grossesse que la manifestation.

De plus, la plupart des médecins, lors de la planification des normes cibles, considèrent que le niveau de TTT est de 3 à 3,5 mU / l. Et si des nombres plus élevés sont obtenus dans l'analyse, l'hypothyroïdie subclinique est diagnostiquée et le traitement commence immédiatement.

Cette pathologie est également dangereuse car elle n'interfère pas toujours avec la conception normale, mais menace en même temps le développement mental de l'enfant dans la même mesure que la diminution habituelle de la fonction thyroïdienne. Le diagnostic de l'hypothyroïdie subclinique au stade de la planification est la prévention des problèmes de grossesse et de développement fœtal.

Méthodes de normalisation du niveau de l'hormone TSH

Le dysfonctionnement thyroïdien est une pathologie grave qui affecte directement la possibilité de concevoir et de porter un enfant. Il est très important de surveiller les hormones, en particulier pendant la planification de la grossesse..

Si l'analyse de TSH montre son écart à la hausse ou à la baisse par rapport à la norme, il est nécessaire d'effectuer un traitement correctif.

Si la valeur de 2,5 μUI / ml est légèrement dépassée, des médicaments contenant de l'iode sont prescrits, par exemple l'iodomarine. Si l'écart de la TSH par rapport à la norme est important, un traitement hormonal (Thyroxin ou Eutirox) est prescrit. La dose correcte de médicament ne devrait pas causer d'effets secondaires.

Une diminution du niveau de TSH dans la thyrotoxicose est réalisée avec des médicaments qui suppriment la fonction de la glande thyroïde. Si des tumeurs produisent des T3 et T4, elles doivent être enlevées.

Norme pour les hommes

NomNorme
FSH (mUI / ml)1 à 10
LH (mUI / ml)0,8-8,3
Testostérone (nmol / L)5,77-27,14
Progestérone (nmol / L)0,8-4,2
Estradiol (pg / ml)7,63-42,6
Prolactine (mUI / ml)106-530

Il est difficile de surestimer l’importance de substances telles que les hormones dans la planification familiale informée et la grossesse. Ils affectent l'état émotionnel d'une personne, son apparence, sa capacité à se reproduire

Non seulement les femmes, mais aussi les hommes doivent surveiller leurs niveaux hormonaux. Tout déséquilibre peut entraîner des conséquences irréparables qui peuvent être évitées si vous passez les tests à temps et demandez l'aide de spécialistes.

Carence en iode

La carence en iode est généralement une maladie endémique. Il est courant dans les zones à faible teneur en iode dans l'environnement.

Selon l'OMS, les maladies dues à une carence en iode sont la pathologie non infectieuse la plus courante dans le monde. Ils provoquent souvent un retard mental chez les personnes..

Pendant la grossesse, le besoin en iode augmente considérablement. Et si son manque existait avant même la conception, à mesure que l'enfant grandit, le taux d'hormones thyroïdiennes de la femme diminue et un goitre se forme (hypertrophie thyroïdienne).

Il est très important de prévenir les maladies dues à une carence en iode au stade de la planification. Dans la vie de tous les jours, vous pouvez vous limiter à l'utilisation régulière de sel iodé, mais avant la conception, vous devriez consulter un spécialiste.

Si la femme enceinte vit dans une zone d'endémie de carence en iode, elle se verra probablement proposer un traitement avec des préparations spéciales contenant cet oligo-élément.

La détermination de l'hormone stimulant la thyroïde est une mesure importante lors de la planification de la grossesse. Il vous permet de diagnostiquer la pathologie thyroïdienne à temps et de commencer un traitement approprié..

Une faible TSH affecte-t-elle la conception?

Si l'indicateur est inférieur à la norme, une femme peut devenir enceinte. Mais vous devez savoir à l'avance si le TSH est abaissé. Parce que les problèmes graves commencent souvent pendant la grossesse. Le déséquilibre se manifeste déjà à 1 mois:

  • gestose;
  • la nourriture n'est pas digérée;
  • nausées sévères pendant la grossesse;
  • rupture du placenta.

Le mauvais état de la femme enceinte peut affecter négativement la grossesse, une fausse couche n'est pas exclue. Si l'hormone est plus faible que nécessaire, elle est augmentée par les médicaments El-thyroxin, T-reocomb.


Tu vas réussir

Hormone stimulant la thyroïde: de quoi est-il responsable, quel niveau est considéré comme normal?

L'action de la plupart des hormones dans le corps féminin est interdépendante. La plus petite déviation dans le développement de presque n'importe lequel d'entre eux déforme le travail de la chaîne hypothalamo-hypophysaire et peut entraîner un trouble du système reproducteur. La TSH joue un rôle particulier dans ce biomécanisme qui fonctionne bien. Son niveau indique dans quelle mesure la glande thyroïde produit les hormones triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4), qui sont vitales pour le corps humain..

L'oscillation de la TSH affecte le fonctionnement non seulement de la glande thyroïde elle-même, des systèmes cardio-vasculaire, nerveux central et musculo-squelettique, du métabolisme. De telles distorsions ont un impact très négatif sur l'activité du système reproducteur de la femme, ce qui peut entraîner diverses complications. Parmi eux se démarquent:

  • aménorrhée (absence de menstruation pendant 3 mois ou plus);
  • cycles mensuels anovulatoires;
  • violation de la durée et de la régularité des cycles menstruels;
  • manque de progestérone;
  • infertilité.

Il est clair que si une femme n'ovule pas ou que cela se produit à différents moments du cycle menstruel, la conception devient problématique, voire impossible. En cas de fécondation, le début de la grossesse peut être évité par une carence en progestérone - l'embryon ne peut tout simplement pas se fixer à l'endomètre non traité..

Le danger de déviations dans la production de thyrotropine ne réside pas seulement dans une diminution de la capacité de concevoir. L'apparition de la grossesse dans le contexte de taux anormaux de TSH entraîne les complications suivantes:

  • avortement spontané au premier trimestre;
  • grossesse gelée;
  • naissance prématurée;
  • diabète sucré pendant la grossesse;
  • saignement intermenstruel;
  • gestose au stade de l'éclampsie;
  • mort du fœtus ou naissance d'un bébé mort;
  • pathologie du développement du système nerveux du fœtus;
  • crétinisme (déficience mentale grave) chez un nouveau-né.

La TSH ou thyrotropine est la principale hormone du système endocrinien, produite par l'hypophyse et contrôle la glande thyroïde. Son rôle principal est de stimuler la synthèse d'autres substances hormonales, en raison desquelles dépendent des processus importants dans le corps.

TSH favorise la biosynthèse de la thyroxine et de la triiodothyronine - abrégés en T4 et T3. Il existe une relation inverse entre eux: avec une augmentation de leur niveau, la titeotropine est supprimée, et inversement, des indicateurs faibles contribuent à une augmentation de sa production.

Les hormones thyroïdiennes sont responsables de:

  • assurer l'équilibre énergétique du corps;
  • synthèse de protéines et de vitamine A;
  • régulation de la motilité intestinale;
  • accélération de la pensée;
  • augmentation de l'activité mentale;
  • normalisation du cycle menstruel chez la femme;
  • croissance;
  • travail du système nerveux central, CVS;
  • régulation de la fonction reproductrice.

Souvent, avec un manque de thyrotropine, la taille de la glande thyroïde augmente, ce que l'on appelle un goitre. De plus, les indications pour l'analyse sont:

  • diminution de la concentration d'attention;
  • troubles du tube digestif;
  • œdème du corps, ainsi que de la muqueuse nasale, des sections d'oreille, des cordes vocales;
  • diminution de la pression artérielle;
  • frisson;
  • insomnie;
  • douleur cardiaque et augmentation du rythme cardiaque;
  • troubles du système reproducteur: absence de menstruation, impuissance;
  • infertilité.

Système hypothalamo-hypophysaire

L'hypolatamus est situé dans le cerveau et produit deux types d'hormones: certaines (libérines) stimulent la glande pituitaire et la font sécréter plus d'hormones, d'autres (statines) suppriment l'hypophyse.

La glande pituitaire est une glande endocrine située dans le cerveau. Il synthétise trois hormones clés qui affectent le système reproducteur (hormone folliculo-stimulante (FSH), hormone lutéinisante (LH) et prolactine) et une qui affecte la glande thyroïde (TSH):

  1. Hormone folliculo-stimulante (FSH).

Dans le corps féminin, la FSH stimule la croissance et la maturation du follicule. De plus, la FSH affecte la synthèse des œstrogènes. La FSH est synthétisée en petites quantités chez l'homme, participant aux processus de spermatogenèse.

La concentration de FSH chez la femme dépend de la phase du cycle menstruel. Sa concentration maximale dans le sang est observée pendant l'ovulation. Au début du cycle menstruel et à la fin, la teneur en FSH est nettement inférieure. Un changement de son niveau est observé avec l'hypogonadisme, pendant la ménopause, avec le syndrome de Klinefelter, l'alcoolisme et d'autres conditions.

  1. Hormone lutéinisante (LH).

L'hormone lutéinisante stimule la production d'œstrogènes dans les ovaires. Dans le corps masculin, il affecte la synthèse de la testostérone.

Chez la femme, l'hormone lutéinisante favorise la maturation du follicule lors de l'ovulation et la formation du corps jaune. La concentration maximale de LH dans le sang est observée pendant l'ovulation. C'est l'hormone lutéinisante qui déclenche la production du corps jaune qui, avec le développement de la grossesse, commence à synthétiser la progestérone.

Tous les tests d'ovulation sont basés sur la définition d'une poussée de LH. Pendant plusieurs jours, la femme vérifie le taux de LH dans les urines. Un résultat positif indique que l'ovulation se produira dans les 1-2 jours..

Les changements dans les niveaux de LH peuvent être une conséquence de conditions telles que les tumeurs hypophysaires, le jeûne et la surcharge sportive, les maladies rénales, etc. Normalement, une diminution de la LH est observée pendant la ménopause et l'enfance..

Son principal organe cible est la glande mammaire. La prolactine est responsable de la croissance et de la différenciation de cet organe, stimule les processus de lactation et la conversion du colostrum en lait mature pendant l'allaitement.

Sa teneur élevée inhibe l'ovulation et normalement la prolactine protège une femme d'une nouvelle grossesse pendant qu'elle allaite. La prolactine est impliquée dans les réponses immunitaires et favorise l'orgasme. De plus, la prolactine a un effet analgésique qui protège le système nerveux de la mère lors de l'irritation mammaire lors de l'alimentation du bébé..

La prolactine peut être augmentée ou diminuée dans des conditions telles que l'hypoavitaminose, les maladies du foie, les tumeurs hypophysaires, le dysfonctionnement thyroïdien, la maladie des ovaires polykystiques et autres.

Le tableau ci-dessous donne des indicateurs indicatifs de la norme de ces hormones à différentes périodes..

  1. Hormone stimulant la thyroïde (TSH).

Il est considéré séparément, car la TSH affecte la fonction de la glande thyroïde et il est courant de l'étudier dans les analyses et les maladies de la glande thyroïde, bien que la TSH soit produite dans l'hypophyse.

La TSH stimule et affecte la synthèse des hormones thyroïdiennes. De plus, la TSH est impliquée dans les processus métaboliques et prépare les tissus aux effets des hormones stimulant la thyroïde..

Une augmentation ou une diminution du niveau de TSH dans le corps provoque une maladie thyroïdienne. Cela se produit avec les tumeurs hypophysaires. Hormone stimulant la thyroïde: la norme chez la femme est en moyenne de 0,4 à 4,0 mU / l.

Taux de TSH en préparation à la grossesse

Chez une femme en bonne santé, le taux de TSH doit normalement être compris entre 0,4 et 4 mU / L, cependant, au stade de la préparation à la conception, les chiffres doivent être compris entre 0,4 et 2,5 mU / L. Ces valeurs sont dues au fait qu'après la conception, les indicateurs peuvent légèrement différer à la hausse, en fonction du trimestre.

Si une femme non enceinte a une valeur supérieure à 3, il est très important de contrôler le taux d'hormones par un endocrinologue. Une forte augmentation de la TSH menace une fausse couche ou une régression de la grossesse.

Il faut également tenir compte du fait que les valeurs de référence des hormones peuvent différer selon les laboratoires, ceci est influencé par les systèmes de test et les analyseurs utilisés..

Niveaux de TSH faibles

De faibles niveaux de thyrotropine se produisent avec:

  • insuffisance de la glande pituitaire;
  • La maladie de Plummer;
  • jeûne;
  • blessure à l'hypophyse;
  • néoplasmes thyroïdiens;
  • surabondance d'hormones thyroïdiennes en raison d'un dosage inapproprié de médicaments hormonaux;
  • maladies psychologiques.

Une TSH basse lors de la planification d'une grossesse est souvent associée à l'infertilité. La thérapie de remplacement peut restaurer la fertilité d'une femme, ce qui augmente les chances de conception.

Niveaux de TSH élevés

Les niveaux de TSH supérieurs à la normale peuvent être déclenchés par:

  • intoxication grave du corps;
  • perturbation du système nerveux central;
  • activité physique intense;
  • maladie somatique ou mentale;
  • chirurgie récente impliquant la glande thyroïde;
  • kyste ou tumeur de la glande;
  • insuffisance de la fonction surrénalienne;
  • surdosage de médicaments qui affectent le niveau de TSH;
  • thyroïdite - une maladie chronique de la glande thyroïde.

La présence des problèmes ci-dessus peut affecter la conception, il est donc important de subir un examen complet afin de déterminer la raison exacte de l'augmentation de la TSH. La planification d'une grossesse dans une telle situation doit être approuvée par un gynécologue et un endocrinologue, car pendant la gestation, les médicaments à traiter sont limités..

Pourquoi cette étude est nécessaire

Avant de concevoir un enfant, il est important pour une femme de connaître la fonction reproductrice du corps. A cet effet, un test TSH est réalisé. Une concentration élevée de cette hormone est la cause d'une fonction ovarienne altérée, le processus de libération d'un ovule de l'ovaire dans la trompe de Fallope (ovulation) est altéré, ce qui empêche la femme de concevoir un enfant, le cycle menstruel est perturbé.

En outre, la cause de l'augmentation de l'hormone thyréostimulante peut être la dominance de l'estradiol, dont le niveau devrait diminuer au moment de l'ovulation, laissant la place à la progestérone. C'est la progestérone qui est responsable de la fixation sûre de l'embryon à la paroi utérine et de la gestation. S'il y a peu de progestérone, il y a un risque élevé d'échec lors de la conception, et en cas de grossesse, la probabilité de fausse couche augmente.

La correction de la TSH dans le sang nécessite un traitement approprié. L'hormonothérapie est prescrite par un endocrinologue, qui doit calculer correctement la posologie des médicaments hormonaux. Les manifestations cliniques sont caractérisées par:

  • Les périodes irrégulières, leur nature et leur durée ont changé;
  • Les cycles menstruels monophasiques qui surviennent, dans lesquels il n'y a pas d'ovulation et la phase de formation du corps jaune, mais les menstruations se produisent régulièrement (cycles anovulatoires);
  • Diminution de la production de progestérone;
  • Aménorrhée (les règles sont complètement absentes);
  • L'impossibilité pour une femme de concevoir un enfant. Elle devient stérile.

Hormones FIV pour le syndrome d'hyperstimulation

Un taux élevé d'estradiol est un marqueur de l'hyperstimulation ovarienne, mais l'échographie est plus informative à cet égard, car vous pouvez voir de gros ovaires hypertrophiés avec de nombreux follicules (plus de 15 de chaque côté). Un certain nombre de patients rarement, mais il existe de telles «réponses» paradoxales du corps à la stimulation. Ensuite, le cycle est segmenté et le transfert d'embryons est effectué dans le cycle suivant, et les embryons sont congelés. L'embryologie a atteint un niveau de développement colossal, lorsque, sans endommager les blastocystes, il est possible de procéder à une cryoconservation et de décongeler avec succès les embryons pour les replanter à un moment où cela est nécessaire..

Pourquoi la concentration de TSH change-t-elle?

L'hormone stimulant la thyroïde corrige la glande thyroïde. Si son contenu ne correspond pas aux valeurs normales, cela indique des troubles endocriniens. L'identification en temps opportun des pathologies pendant la grossesse garantit la naissance d'un enfant en bonne santé. Par conséquent, il est conseillé de faire la première analyse à 6-8 semaines de gestation..

Diminution

Les niveaux de TSH chutent fortement si la glande sécrète trop d'hormones. Les raisons probables de la diminution de la thyrotropine pendant la grossesse comprennent:

  • La maladie de Basedow;
  • surdosage de thyroxine;
  • adénome toxique;
  • goitre toxique multinodulaire;
  • ganglions hormono-actifs dans la glande thyroïde.

La maladie de Graves (hyperthyroïdie) est diagnostiquée beaucoup plus souvent pendant la grossesse. La maladie est caractérisée par une suppression complète de la synthèse de TSH, c'est pourquoi les patients développent une ophtalmopathie, c'est-à-dire des lésions oculaires.

Chez 12% des femmes pendant la grossesse, une diminution physiologique des taux de TSH est observée. Cette condition ne présente aucun danger pour la mère ou le fœtus..

Renforcement

Des niveaux élevés de thyrotropine pendant la grossesse sont courants. Cela indique une production insuffisante d'hormones stimulant la thyroïde. Par conséquent, la glande pituitaire commence à synthétiser plus de TSH afin d'augmenter la sécrétion de T3 et T4..

Un excès de thyrotropine pendant la grossesse est souvent associé à:

  • hypothyroïdie;
  • tumeurs hypophysaires;
  • dysfonctionnement des glandes surrénales;
  • thyroïdite auto-immune;
  • thyroïdectomie subtotale;
  • traitement à l'iode radioactif.

Une augmentation de la TSH au cours du premier trimestre de gestation est souvent le résultat d'un goitre endémique latent. Avec le début de la grossesse, la glande thyroïde ne peut plus faire face à la production d'encore plus de T3 et de T4. Par conséquent, la glande pituitaire commence à sécréter de la thyrotropine.

Détermination des taux de thyrotropine pendant la grossesse

L'examen fait référence à des méthodes supplémentaires de diagnostic d'une femme enceinte, qui sont effectuées si cela est indiqué. La détermination du taux de thyrotropine est prescrite dans le cas de:

  • grossesse après une longue période d'infertilité;
  • antécédents de fausses couches et de grossesses manquées;
  • maladies de la glande thyroïde chez des parents proches;
  • pathologie de la glande thyroïde avant la grossesse;
  • symptômes d'anomalies dans le travail de la glande pendant la grossesse.

L'indication pour réussir le test est de vivre dans des zones d'endémie pour l'iode..

L'examen est effectué pour la détection précoce de la pathologie et la nomination d'un traitement médicamenteux (si nécessaire), car la négligence des symptômes de cette affection peut entraîner une fausse couche (si la maladie s'est développée au début de la grossesse) ou une invalidité profonde du bébé à naître.

La période la plus informative pour le diagnostic est la 6-8e semaine de grossesse.

Si une femme avait des problèmes de fonctionnement de la glande thyroïde avant la grossesse, il est conseillé de subir un examen au stade de la planification, puis immédiatement après le début et par la suite, une surveillance mensuelle de l'indicateur est nécessaire..

Les tactiques d'examen ultérieures seront déterminées uniquement sur une base individuelle par le médecin traitant, en fonction des résultats obtenus.

De la pratique, je peux dire que si les résultats sont dans la fourchette normale, le médecin ne peut pas prescrire un deuxième test ou recommander un contrôle dynamique de suivi uniquement s'il y a des symptômes «alarmants» de la part de la mère. Si l'examen montrait un écart par rapport à la norme, le médecin prescrira un nouvel examen et, si nécessaire, un traitement médicamenteux sera prescrit.

Une augmentation du taux de TSH dans le sang peut être une conséquence de:

  • troubles mentaux et somatiques;
  • diverses pathologies de l'hypophyse (thyrotropinome - adénome hypophysaire, tumeur pituitaire);
  • hypothyroïdie de diverses étiologies (manque d'hormones thyroïdiennes);
  • syndrome de sécrétion non régulée de TSH;
  • syndrome de résistance aux hormones thyroïdiennes;
  • insuffisance surrénalienne;
  • thyroïdite (inflammation de la glande thyroïde);
  • effort physique intense;
  • prendre des médicaments hormonaux;
  • interventions chirurgicales récentes.

Tags: grossesse, quoi, vous pouvez, planifier