Principal

Goitre

Décrypter l'analyse de TSH, T3, T4

Aujourd'hui, je vais vous montrer comment déchiffrer indépendamment un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes (TSH, T3 et T4) et vous présenter un livre merveilleux qui apprendra à toute personne sans formation médicale à comprendre de manière indépendante les données de laboratoire..

J'ai reçu un diagnostic d'hypothyroïdie et d'AIT il y a 3 ans, en même temps qu'on m'a prescrit un «traitement» avec de la L-thyroxine. Mais récemment, j'ai découvert que le diagnostic avait été mal effectué: l'endocrinologue a justifié la nécessité de prendre l'hormone par le fait que ma TSH était élevée. Pendant les 3 ans, j'ai surveillé un seul indicateur - TSH.

Lorsque j'ai pris possession du livre "Test sanguin pour les maladies de la glande thyroïde", mes idées sur le diagnostic ont complètement bouleversé. Ce livre est devenu un véritable salut pour moi et m'a donné l'opportunité de protéger ma santé des médecins analphabètes qui ne comprennent pas l'importance d'un diagnostic complet par prise de sang.

Je vous invite à marcher avec moi à travers toutes les étapes des tests d'autodécodage des hormones thyroïdiennes. Même si vous avez une condition complètement différente (euthyroïdie ou hyperthyroïdie), vous comprendrez que ce n'est pas aussi difficile qu'il y paraît.

Le 19 décembre 2016, je me suis rendu dans un laboratoire de diagnostic clinique privé et j'ai fait un don de sang pour les indicateurs suivants: TSH, T3 totale, T4 totale, T3 libre, T4 libre, anti TPO et anti TG. Le résultat était le suivant:

Un endocrinologue d'une polyclinique locale «comprendrait» immédiatement que j'ai un besoin urgent de prescrire de la L-thyroxine, car elle ne comprend pas ce que signifie une augmentation de la valeur de TSH. Des anticorps TG au-dessus de la normale l'auraient fait me regarder avec un regard sympathique. Elle me raconterait une autre histoire selon laquelle «un processus auto-immun a causé l'hypothyroïdie» et «je dois prendre de la L-thyroxine et contrôler la TSH». Nous sommes passés - nous savons :)

Par conséquent, je ne me suis pas précipité pour voir le médecin avec ces tests, mais j'ai ouvert le livre "Test sanguin pour les maladies thyroïdiennes" devant moi, je me suis armé d'un stylo, d'un papier et d'une calculatrice et j'ai commencé à étudier mon cas individuel.

Le livre "Test sanguin pour les maladies thyroïdiennes"

Je vous préviens encore une fois que je ne donne ici qu'un exemple de transcription de mon analyse. Je ne présenterai pas la méthodologie détaillée et je le fais avec les meilleures intentions. Car si vous ne comprenez pas l'essence des trois états - euthyroïdie, hypothyroïdie et hyperthyroïdie et états compensatoires du métabolisme thyroïdien, alors sans cette connaissance, déchiffrer l'analyse vous donnera peu. Je vais quand même vous parler de quelque chose, mais il vaut mieux que vous ayez une image complète. La classification des maladies de la glande thyroïde du Dr Ouchakov est fondamentalement différente de ce que les médecins vous ont dit auparavant et de ce que vous pourriez trouver vous-même sur Internet. Le livre vaut 150% d'être acheté et lu d'une couverture à l'autre.

Transcription de l'analyse TSH

Commençons d'abord - avec TSH. Dans mon cas, TSH = 9,02 [0,4-3,77]. Qu'est-ce que ça veut dire?

Une augmentation de la TSH est un signe d'hypothyroïdie. Mais 99% des endocrinologues de notre pays ont une définition incorrecte de l'hypothyroïdie fermement ancrée dans leur tête. Cher lecteur, savez-vous ce qu'est l'hypothyroïdie? Vous avez peut-être entendu ou lu quelque part que «l'hypothyroïdie est un déficit en hormones thyroïdiennes» ou «une fonction thyroïdienne diminuée».

Si vous regardez de plus près mon formulaire de test, vous pouvez constater qu'avec une TSH élevée, je n'ai pas de déficit en hormone thyroïdienne. Et ce n'est pas un cas rare - selon les données du livre "Blood test", plus de 30% des patients atteints d'hypothyroïdie ont une quantité complète d'hormones thyroïdiennes dans leur sang. Ils peuvent même ne pas soupçonner qu'ils ont une hypothyroïdie jusqu'à ce qu'ils entrent accidentellement dans le bureau d'un endocrinologue (comme ce fut le cas avec moi).

Normes de la triiodothyronine, de la thyroxine et de l'hormone stimulant la thyroïde

Aujourd'hui, très souvent, un test sanguin pour les hormones produites par la glande thyroïde est prescrit pour diagnostiquer une grande variété de maladies. Cette étude consiste à déterminer le taux d'hormones thyroïdiennes (thyroxine et triiodothyronine - respectivement T4 et T3), qui sont produites par la glande thyroïde, ainsi que l'hormone thyréostimulante (TSH) associée produite par l'hypophyse. L'analyse permet à l'endocrinologue d'évaluer l'état d'un organe important du corps humain dans son ensemble et de prescrire correctement un traitement si un écart par rapport à la norme est détecté.

Caractéristiques hormonales

L'hormone thyroïdienne est produite dans l'hypophyse, située à la base du cerveau. Son objectif fonctionnel est de stimuler la production d'hormones par la glande thyroïde:

  • T3 (triiodothyronine),
  • T4 (thyroxine).

La triiodothyronine et la thyroxine sont des bio-substances hautement actives très importantes responsables de la santé humaine en général. T3 et T4 assurent le bon métabolisme, le fonctionnement normal des systèmes végétatif, cardiovasculaire et digestif, et soutiennent également les fonctions mentales du corps humain. L'hormone stimulant la thyroïde, la triiodothyronine et la thyroxine sont interdépendantes. D'une part, la TSH stimule la production de T3 et T4 par la glande thyroïde, et lorsque leur niveau augmente, ces substances suppriment la production de TSH dans l'hypophyse. Ainsi, dans un corps humain sain, une autorégulation de l'équilibre hormonal a lieu, basée sur le «feedback».

La condition dans laquelle la production de T3 et T4 se produit en quantités normales est appelée euteriose. En endocrinologie, les pathologies suivantes se distinguent en violation de la norme:

  • Hypothyroïdie - avec une déviation dans le sens de la diminution.
  • Hyperthyroïdie - avec une déviation dans le sens de l'augmentation.
  • Thyrotoxicose - avec production active de bio-substances.

Taux TSH

Un test indicatif important est la détermination de la TSH dans le sang. Une telle étude est prescrite en même temps que la délivrance de tests de T3 et T4, produits par la glande thyroïde. Le taux de TSH varie en fonction de l'âge et peut être en miel / l:

  • pour les nouveau-nés - 0,7–11;
  • pour les enfants de plus de 10 semaines - 0,6-10;
  • jusqu'à deux ans - 0,5–7;
  • jusqu'à cinq ans - 0,4–6;
  • moins de 14 ans - 0,4–5;
  • pour les adultes - 0,3–4.

La plus grande quantité de TSH chez les personnes en bonne santé se trouve le matin. Si le niveau est nettement supérieur à la norme, cela signifie que la glande thyroïde produit une quantité insuffisante d'hormones stimulant la thyroïde, ce qui peut indiquer de telles pathologies:

  • maladie mentale,
  • dysfonctionnement des glandes surrénales,
  • manque de vésicule biliaire,
  • hypothyroïdie,
  • tumeurs hypophysaires.

De plus, une augmentation du taux de TSH dans le sang est observée chez la femme enceinte et avec un effort physique insupportable et prolongé. Dans de tels cas, la normalisation du fond hormonal se produit après la disparition des raisons qui ont provoqué le déséquilibre. Il est normal que les femmes enceintes présentent des taux élevés de TSH, en particulier au cours du premier trimestre, lorsque la glande thyroïde fœtale est en phase de formation et ne fonctionne pas correctement..

Si le niveau d'hormone stimulant la thyroïde est faible, cela indique principalement une fonction réduite de la glande pituitaire. Parmi les raisons ménagères pouvant provoquer une diminution de la TSH, il faut noter un fort stress psychologique et une surdose de médicaments contenant des hormones. De plus, une diminution de cette bio-substance dans le sang peut survenir avec le développement des pathologies suivantes:

  • thyrotoxicose,
  • tumeurs bénignes de la thyroïde,
  • tumeurs cérébrales.

Taux d'hormone T4

Une analyse de la teneur en thyroxine dans le sang est presque toujours prescrite en même temps que l'étude du taux de TSH. La combinaison des deux valeurs vous permet d'évaluer comment la glande thyroïde fait face à ses fonctions. La thyroxine dans le sang peut être liée à des protéines (albumine) et non liée (T4 libre). La valeur totale est la thyroxine totale, mais la quantité de thyroxine libre est considérée comme plus informative..

La T4 totale normative est mesurée en nmol / l. Chez les nouveau-nés, le niveau de thyroxine le plus élevé est déterminé, qui est compris entre 69,6 et 219. Dans la période d'âge allant jusqu'à 20 ans, la norme de la limite supérieure diminue progressivement. Par conséquent, les résultats d'analyse sont déchiffrés selon des tableaux spéciaux. Après 20 ans, la plage normative de l'hormone reste inchangée et est:

  • pour les hommes - 59-135;
  • pour femme -71-142.

Pendant la grossesse, une surdose de médicaments hormonaux, des anomalies du foie et des reins, il est important de déterminer le taux de thyroxine libre dans le sang afin d'exclure un faux diagnostic. Le taux de T4 libre est le plus souvent mesuré en pmol / l et se situe dans les plages suivantes:

  • pour les hommes - 12,6-21;
  • pour les femmes -10,8-22.

Pour les femmes enceintes, les valeurs indicatives autorisées diffèrent et varient selon le trimestre:

  • avec une grossesse de moins de 13 semaines - 12,1-19,6;
  • pendant la grossesse de 13 semaines à 28 semaines - 9,6 -17;
  • pendant la grossesse 28 semaines à 42 semaines - 8,4-15,6.

La cause la plus fréquente d'une augmentation de la thyroxine est la maladie de Bazedov. D'autres pathologies courantes qui conduisent à une augmentation de la production de substances bioactives par la glande thyroïde sont les maladies du foie et des reins, l'obésité et les tumeurs thyroïdiennes bénignes..

Une diminution de la thyroxine inférieure à la normale est le plus souvent due au développement d'une thyroïdite. De plus, un faible taux de T4 est observé lorsque:

  • thyroïde enlevée,
  • carence en iode dans le corps,
  • quantité insuffisante de protéines dans l'alimentation,
  • empoisonnement au plomb.

Norme T3

La concentration de triiodothyronine dans le sang est bien inférieure à celle de la thyroxine, mais en même temps son activité biologique est plus élevée. La T3 affecte l'apport en oxygène de tous les tissus du corps humain, accélère le métabolisme des protéines, abaisse le taux de cholestérol et participe à la production de vitamine A dans le foie. Une analyse de la quantité de triiodothyronine dans le sang est généralement prescrite lorsqu'il devient nécessaire de clarifier l'état de la glande thyroïde. La T3 totale est déterminée par les plages de valeurs standard suivantes, unité de mesure nmol / l:

  • moins de 20 ans - 1,23-3,23;
  • jusqu'à 50 ans - 1,08-3,14;
  • après 50 ans - 0,62-2,79.

Le niveau de triiodothyronine libre est considéré comme plus indicatif, sa norme est de 2,6-5,7 pmol / l. Avec une augmentation de la quantité de T3 libre, de graves maux de tête et une augmentation de la température corporelle peuvent être observés pendant une longue période. Les signes extérieurs sont une poignée de main et un déséquilibre émotionnel. Pour un faible niveau de la norme de la triiodothyronine, une fatigue rapide, une faiblesse musculaire et des convulsions déraisonnables sont caractéristiques. De plus, avec une faible quantité de T3, le sommeil et l'activité cérébrale sont perturbés, ce qui se manifeste par un ralentissement de la pensée.

Indications des tests d'hormones et règles de leur délivrance

Si un patient se tourne vers un endocrinologue avec des plaintes concernant son état pour la première fois ou dans le but d'un examen préventif, le médecin prescrira les tests suivants pour évaluer les fonctions de la glande thyroïde:

  • au niveau de l'hormone thyréostimulante,
  • au niveau de la thyroxine libre,
  • au niveau de la triiodothyronine libre.

Cela suffira à tirer des conclusions correctes sur l'état de la glande thyroïde. La norme générale pour une enquête initiale n'est pas indicative. En cas de suspicion de pathologie grave, d'autres études peuvent être prescrites, mais une telle décision dans chaque cas spécifique est prise par l'endocrinologue sur une base individuelle. Aussi, la quantité de substances bioactives produites par la glande thyroïde peut intéresser les médecins d'autres spécialités afin de clarifier le diagnostic. Les indications peuvent être:

  • impuissance,
  • infertilité,
  • arythmie du muscle cardiaque,
  • retard du développement sexuel et mental,
  • aménorrhée,
  • diminution de la libido.

Le sang veineux pour analyse est toujours pris le matin à jeun. Il est important d'arrêter de prendre des médicaments hormonaux un mois avant l'étude et d'exclure la prise de médicaments contenant de l'iode trois jours avant le prélèvement sanguin. À la veille du jour de l'étude, vous devez éviter les situations stressantes et minimiser l'activité physique.

Les tests de la thyréostimuline (TSH) produite par l'hypophyse et des hormones produites par la glande thyroïde (T3 et T4) permettent un diagnostic précis et un traitement correct. Leurs valeurs dépendent tout d'abord du facteur âge, mais elles peuvent évoluer dans certaines conditions extérieures..

Tests d'hormones: TSH, T4, AT à TPO. Quels tests ne doivent pas être passés

Comment fonctionnent les hormones thyroïdiennes. Hypothyroïdie et thyrotoxicose

Anton Rodionov, cardiologue, candidat en sciences médicales, professeur agrégé du département de thérapie de la faculté n ° 1 de la première université de médecine d'État de Moscou Sechenov

Pourquoi le médecin demande-t-il souvent aux patients de se faire tester pour les hormones thyroïdiennes et de ne pas faire d'échographie? Quelles hormones doivent être testées en premier et quels tests sont un gaspillage d'argent? Le Dr Anton Rodionov dans le livre "Décoder les tests: comment faire un diagnostic par vous-même" parle en détail de ce que montre chaque hormone thyroïdienne, des normes de TSH, T3 et T4 et du traitement de l'hypothyroïdie et de la thyrotoxicose.

La glande thyroïde est un régulateur des processus métaboliques qui contrôle de nombreuses fonctions du corps. Quelle sera le pouls, fréquent ou rare, quelle sera la pression, haute ou basse, quelle sera la température - toutes ces questions sont répondues dans une certaine mesure par la glande thyroïde. Même le degré d'intelligence est déterminé par le fonctionnement de la glande thyroïde dans l'enfance, c'est un fait scientifique.!

Par conséquent, résoudre des problèmes diagnostiques complexes et répondre aux questions difficiles des patients: «Pourquoi ma peau sèche-t-elle?», «Pourquoi mon cœur bat-il?», «Pourquoi ai-je la constipation?», «Pourquoi les garçons ne m'aiment pas ? " etc., nous nous posons invariablement une contre-question: y a-t-il un dysfonctionnement de la glande thyroïde??

Et dans ce cas, pas une échographie de la glande thyroïde nous aidera, mais un test sanguin.

IndicateursNormal (vérifier les résultats avec les valeurs normales du laboratoire qui a effectué les analyses, en tenant compte des unités de mesure)
Hormone stimulant la thyroïde (TSH)0,4 - 4,0 miel / l
Sans triiodothyronine (T3)2,6 à 5,7 pmol / l
Thyroxine libre (T4)9 à 22 pmol / l
Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (anticorps contre la TPO)7 mmol / L). Dans ces cas, même avec une hypothyroïdie subclinique, un traitement de remplacement de la thyroxine est prescrit.

La thyrotoxicose manifeste (évidente) nécessite presque toujours un traitement. Au début, j'ai écrit «toujours», puis, en toute honnêteté, j'ai décidé d'ajouter qu'il existe des formes rares qui se passent d'elles-mêmes. Cependant, la thyrotoxicose nécessite toujours une consultation avec un médecin et une observation..

La thyrotoxicose subclinique ne nécessite pas de traitement, mais les tests doivent être répétés après 6 mois, il existe une possibilité de transition vers la forme expansée.

Tests d'anticorps: est-il nécessaire de prendre?

De nombreuses personnes ont vu dans leur analyse d'autres anticorps mystérieux, par exemple des anticorps contre la peroxydase thyroïdienne (AT à TPO) ou des anticorps contre la thyroglobuline (AT à TG). Une augmentation de ces anticorps indique que certains processus auto-immunes peuvent avoir lieu dans la glande thyroïde..

Je dois dire tout de suite que s'il s'agissait d'une analyse «au cas où», alors c'est l'argent jeté (propre ou compagnie d'assurance). Juste comme ça, juste au cas où, ces analyses n'ont pas besoin d'être faites. Ils ne sont pas utilisés pour le diagnostic primaire, mais pour clarifier le diagnostic dans les cas où la maladie a déjà été détectée.

Cependant, le problème est que, souvent, il est également «mis à rude épreuve». Le fait est que les anticorps en eux-mêmes n'ont pas besoin de traitement; leur augmentation isolée n'équivaut pas au diagnostic de thyroïdite chronique. Donc, si vous avez une augmentation des anticorps dans votre analyse aléatoire avec une fonction thyroïdienne normale (avec une TSH normale), ne vous inquiétez pas. Faites simplement un test de TSH une fois par an.

Maladie thyroïdienne: 5 conseils

Pendant que nous parlons de la glande thyroïde, je profite de l'occasion pour vous donner quelques recommandations plus importantes..

  • La plupart des régions de Russie sont dans la zone de carence en iode. Achetez uniquement du sel iodé et utilisez-le à la place du sel ordinaire.
  • Il n'y a pas autant d'iode dans les algues qu'on le croit généralement. Vous pouvez utiliser des algues pour faire des salades si vous le souhaitez, mais cela ne signifie pas du tout que vous pouvez abandonner les méthodes traditionnelles de prévention de l'iode (sel iodé ou doses pharmacologiques d'iode pour les femmes enceintes).
  • Il est impossible d'utiliser une solution alcoolique d'iode pour «la prévention et le traitement de la glande thyroïde», comme cela est parfois recommandé dans les programmes télévisés et les livres pseudoscientifiques sur la santé. «Filets d'iode», une solution d'iode dans du sucre ou du lait peut rapidement conduire à l'accumulation de doses toxiques d'iode dans la glande thyroïde et au développement d'une thyrotoxicose.
  • Pas besoin de faire une échographie de la glande thyroïde au cas où. Si la fonction de la glande thyroïde n'est pas altérée et que la glande elle-même n'est pas agrandie et qu'aucune formation n'y est palpable, l'échographie "au cas où" fera plus de mal que de bien. Détection de petits nodules, peur de la détection du cancer, ponctions répétées injustifiées, échographies répétées - c'est ce qui attend une personne qui a marché sur ce chemin glissant de multiples examens inutiles.
  • Un adulte en bonne santé doit mesurer les niveaux de TSH une fois tous les 5 ans. Si vous avez déjà reçu un diagnostic d'hypothyroïdie subclinique, de thyrotoxicose subclinique ou si vous prenez un médicament antiarythmique amiodarone, passez un test sanguin de TSH tous les 6 mois..

Les informations sur le site sont à titre indicatif uniquement et ne constituent pas une recommandation d'autodiagnostic et de traitement. Pour des questions médicales, assurez-vous de consulter un médecin.

Décrypter un test sanguin pour TSH, T3, T4

La glande thyroïde affecte directement ou indirectement le travail de tous les organes et systèmes du corps. Par conséquent, ses pathologies conduisent très rapidement à l'apparition de nombreuses maladies. Un test sanguin pour les hormones thyroïdiennes permet au médecin d'évaluer le fonctionnement de la glande thyroïde d'une personne. Le plus souvent, un test sanguin pour TSH, T3, T4 est prescrit pour cela..

Test sanguin pour TSH

L'hormone stimulant la thyroïde (TSH) est le principal régulateur de la fonction thyroïdienne. Il est produit par une petite glande (glande pituitaire) sur la surface inférieure du cerveau. La fonction principale de l'hormone stimulant la thyroïde est de maintenir une concentration constante des hormones thyroïdiennes triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4). Les hormones thyroïdiennes sont responsables de la régulation de la production d'énergie dans le corps. Avec une diminution de leur contenu dans le sang, l'hypothalamus produit une hormone qui stimule la synthèse de TSH par l'hypophyse.

Les troubles de l'hypophyse entraînent une diminution ou une augmentation du taux d'hormone thyréostimuline dans le sang. En cas d'augmentation de son contenu, du T3 et du T4 en quantités anormales sont libérés dans le sang, contribuant au développement de l'hyperthyroïdie. Avec une teneur réduite en hormone stimulant la thyroïde dans le sang, la production d'hormones thyroïdiennes diminue également, ce qui conduit à l'apparition d'une hypothyroïdie.

Des troubles de la production de TSH peuvent apparaître à la suite d'une maladie de l'hypothalamus, dans laquelle il commence à sécréter une quantité diminuée ou accrue du régulateur de la sécrétion de TSH par l'hypophyse (thyrolibérine).

Indications d'analyse

Il existe des indications pour prescrire un test sanguin pour la TSH:

  • évaluation de l'état de la glande thyroïde;
  • diagnostiquer l'infertilité féminine, surveiller son traitement;
  • contrôle du traitement des pathologies thyroïdiennes;
  • diagnostic de dysfonctionnement thyroïdien chez les nouveau-nés;
  • hypertrophie de la glande thyroïde;
  • symptômes d'hypothyroïdie et d'hyperthyroïdie;

Normes

Les normes TSH dans un test sanguin dépendent de l'âge de la personne. Voici les valeurs de cet indicateur, μIU / L:

  • enfants de moins de deux semaines - 0,7–11;
  • enfants de moins de dix semaines - 0,6-10;
  • moins de 2 ans - 0,5–7;
  • 2-5 ans - 0,4-6;
  • enfants de moins de 14 ans - 0,4–5;
  • plus de 14 ans - 0,3-4.

Augmentation des performances

Selon la transcription d'un test sanguin pour la TSH, une augmentation de cet indicateur se produit avec de telles maladies et conditions:

  • hypothyroïdie primaire ou secondaire;
  • Thyroïdite de Hashimoto;
  • tumeurs hypophysaires - adénome basophile, thyrotropinome;
  • syndrome de production non régulée de TSH;
  • insuffisance surrénalienne;
  • les tumeurs pulmonaires sécrétant de la thyrotropine;
  • prééclampsie - une forme sévère de néphropathie chez la femme enceinte;
  • maladie mentale;
  • empoisonnement au plomb;
  • prendre certains médicaments, par exemple, l'aténolol, la phénytoïne, le métroprolol, la morphine, la prednisolone, la rifampicine, le métoclopramide.

Diminution des performances

Une diminution de la TSH en dessous de la norme dans un test sanguin indique la possibilité de développer les maladies suivantes:

  • goitre toxique diffus;
  • La maladie de Plummer (adénome thyrotoxique);
  • Thyrotoxicose indépendante de la TSH;
  • thyroïdite auto-immune avec des signes de thyrotoxicose;
  • hyperthyroïdie chez les femmes enceintes;
  • cachexie - épuisement extrême du corps;
  • maladie mentale.

Pendant la grossesse

Pendant la grossesse, un test sanguin TSH peut montrer certaines anomalies. Ainsi, jusqu'à la 12e semaine de grossesse, le taux de TSH est de 0,35-2,5 μIU / ml, jusqu'à 42 semaines - 0,35-3 μIU / ml. Une diminution du niveau de cet indicateur se produit avec une grossesse unique chez 20 à 30% des femmes, avec des grossesses multiples - chez 100% des femmes enceintes. Des écarts mineurs par rapport à la norme de la teneur en TSH dans le sang pendant la grossesse ne constituent pas une menace pour la santé de la femme et de l'enfant. Mais une augmentation ou une diminution significative du niveau de concentration de cette hormone augmente le risque de développer des pathologies de grossesse.

Il est souvent impossible de trouver la cause exacte du dérèglement thyroïdien en mesurant le taux de TSH dans le sang. Pour cela, le niveau des hormones triiodothyronine (T3) et thyroxine (T4) est généralement déterminé en plus..

Le contenu des hormones thyroïdiennes T3 sv, T4 sv, TSH dans le sang: norme et écarts. Comment se faire tester?

Quelle est l'hormone T3, T4

La glande pituitaire supérieure est responsable de l'hormone TSH - hormone thyréostimulante, qui affecte la production de la glande thyroïde:

  • T3 - triiodothyronine;
  • T4 - thyroxine.

La T4 est plus active; sous l'influence de l'enzyme thyroperoxydase (TPO), elle est convertie en T3. Dans le sang, ils se combinent en composés protéiques et circulent sous cette forme et, si nécessaire, quittent le ligament et sont libérés. Ces hormones libres T3 et T4 assurent la principale activité métabolique et biologique. Dans le sang, le taux d'hormones libres est inférieur à 1% du total, mais ces indicateurs sont importants pour le diagnostic.

Quelles fonctions remplit la glande thyroïde??

La fonction de la glande thyroïde dans le corps humain est de synthétiser et de libérer des hormones thyroïdiennes, nécessaires à la vie en petites quantités. Il n'y a pas de processus ou de système dans le corps qu'il n'influencerait pas directement ou indirectement. Les doses de ses hormones chez une personne en bonne santé doivent toujours correspondre exactement aux besoins actuels. La glande thyroïde est située sur le cou, immédiatement sous le larynx, recouvrant la trachée à l'avant. La forme de l'organe ressemble à un papillon et sa taille est petite. La fonction de la glande thyroïde dans le corps est de produire des hormones et de les libérer dans le sang. Pour la synthèse, la glande a besoin d'iode, et lorsque le corps en manque, la glande thyroïde réduit la formation de thyroxine au profit de la triiodothyronine. Il contient un atome d'iode en moins et son activité biologique est encore légèrement supérieure..

Avec l'avènement du sel iodé, la carence en iode est de moins en moins courante. En règle générale, cela se produit avec une augmentation du besoin en iode: grossesse, allaitement, puberté ou croissance intensive chez les enfants.

Les hormones thyroïdiennes

Si la glande thyroïde est le chef d'orchestre invisible dans le corps, ses hormones sont les baguettes du chef d'orchestre. La glande thyroïde synthétise la calcitonine, la thyroxine (T4), la triiodothyronine (T3).

Quelles hormones affectent?

  • Taux métabolique;
  • Coeur et tous les vaisseaux sanguins;
  • Système respiratoire;
  • Squelette, muscles;
  • Reins;
  • Cerveau;
  • Le système reproducteur;
  • Hématopoïèse.

T3 et T4 rendent les cellules du corps plus sensibles à l'adrénaline et aux autres catécholamines. En conséquence, il accélère le métabolisme et augmente la demande en oxygène. L'appétit augmente, mais le corps dépense également beaucoup plus d'énergie - et la personne perd du poids.

Pour la même raison, le rythme cardiaque s'accélère, les vaisseaux se contractent et la pression artérielle monte en eux. Le rythme respiratoire s'accélère également.

La réduction du taux de cholestérol est l'une des fonctions essentielles des hormones thyroïdiennes. Cela réduit le risque d'athérosclérose et protège contre les problèmes vasculaires et cardiaques..


Une certaine concentration de T3 et T4 est nécessaire pour que la somatotropine hypophysaire remplisse sa fonction de stimulation de la croissance de l'enfant. Aussi, ces hormones stimulent sa synthèse.

Les hormones thyroïdiennes accélèrent également l'élimination des liquides du corps, fournissant ainsi un effet anti-œdème..

Les hormones thyroïdiennes T3 et T4 accélèrent les processus dans le cerveau, ce qui améliore la perception et la mémoire, la vitesse de la pensée et contribue au développement neuropsychique opportun chez les enfants. Avant la naissance, la fonction des hormones thyroïdiennes est de stimuler le développement du système nerveux, à la fois central et périphérique.

Les hormones thyroïdiennes permettent également la conception et soutiennent le déroulement normal de la grossesse. Ainsi, au début, l'activité de la glande thyroïde augmente et dans la seconde moitié - diminue. Effets scientifiquement prouvés des hormones thyroïdiennes sur le développement des glandes mammaires et leur fonction dans la période post-partum.

Seule une telle décoction commencera la RÉGÉNÉRATION de la glande thyroïde

Le goitre disparaîtra au bout de 3 jours! Ce remède est devenu une sensation dans le traitement de la glande thyroïde!

Enfin, ces hormones stimulent la formation de globules rouges dans la partie hématopoïétique de la moelle osseuse..

Calcitonine

La fonction de l'hormone calcitonine est de diriger le calcium du sang vers les os. Cela permet au squelette du bébé de grandir et protège les adultes de l'ostéoporose. La calcitonine (thyrocalcitonine) est augmentée dans les fractures, de sorte que le processus de régénération est terminé. Même les caries ordinaires peuvent se développer en raison d'une synthèse insuffisante de celle-ci par la glande thyroïde..

L'hormone abaisse également simultanément le taux de calcium dans le sang, mais sa concentration normale régule les fonctions de tous les muscles sans exception: des voies respiratoires et cardiaques aux squelettiques qui mettent les membres en mouvement. Si l'équilibre du calcium dans le sang est perturbé, il y a des crampes de tous les muscles, y compris les muscles respiratoires, ou, au contraire, leur faiblesse critique. Les deux peuvent conduire à la mort.

Avec un manque brutal de calcitonine, le niveau de calcium augmente tellement qu'il commence à se déposer sous forme de calcite dans le corps. Le plus souvent, ils se trouvent dans les reins et les tissus mous, moins souvent dans le foie. L'ostéoporose se développe progressivement, conduisant à des fractures pathologiques qui se produisent même avec un traumatisme mineur et se développent très mal ensemble si la maladie sous-jacente n'est pas guérie.

Pathologie thyroïdienne

Il est courant de distinguer deux types de dysfonctionnement thyroïdien: respectivement une diminution et une augmentation de l'hypothyroïdie et de l'hypothyroïdie. C'est important quand la perturbation hormonale a commencé. Donc, si une personne manque d'hormones thyroïdiennes (hypothyroïdie) depuis l'enfance, il s'agit d'un crétinisme et, si à l'âge adulte, d'un myxœdème.

Le poids d'une personne atteinte d'hypothyroïdie (fonction réduite) est augmenté et il est impossible de le perdre sans traiter la maladie sous-jacente. Les yeux sont mi-clos, la peau est enflée, le patient lui-même est léthargique, léthargique. Chez les enfants, le développement neuropsychique est inhibé, mais sinon les symptômes sont exactement les mêmes - c'est le crétinisme.

Une personne souffrant d'hyperthyroïdie (fonction accrue) a l'air très avec des symptômes caractéristiques: maigre, serrant la main, les yeux grands ouverts. Le patient devient nerveux, colérique, son humeur change rapidement et de manière imprévisible.

Tous ces symptômes sont déjà un dysfonctionnement grave de la glande thyroïde. Dans la plupart des cas, des changements relativement faibles de l'activité de l'organe sont observés. Cela se manifeste par des symptômes tels que: cheveux cassants, ongles, desquamation de la peau, sautes d'humeur fréquentes... Rien de spécifique. La condition est très similaire à l'hypovitaminose habituelle, mais elle se produit sous nos latitudes souvent en raison d'un manque d'iode, de sélénium ou de caractéristiques héréditaires.

Comment T4 et T3 agissent sur le corps

Les hormones polypeptidiques iodées interreliées agissent sur le développement global du corps, activant tous les systèmes. Grâce à un travail bien coordonné:

  • la pression artérielle se stabilise;
  • de la chaleur est générée;
  • l'activité motrice augmente;
  • la saturation de tous les organes en oxygène s'accélère;
  • les processus mentaux sont stimulés;
  • une fréquence cardiaque et un rythme normaux sont produits;
  • l'assimilation des protéines est accélérée;
  • les hormones sont impliquées dans tous les processus métaboliques, enrichissant les cellules et les tissus du corps en énergie.

Un écart par rapport à la norme de l'une des hormones, à la hausse ou à la baisse, conduit à un déséquilibre et peut provoquer divers écarts:

  • diminution des capacités intellectuelles;
  • violation de l'activité mentale;
  • abaisser la tension artérielle;
  • échecs des contractions du muscle cardiaque;
  • l'apparition d'un œdème corporel;
  • troubles du fonctionnement du système reproducteur, jusqu'à l'infertilité;
  • la fonctionnalité du tractus gastro-intestinal est perturbée;
  • le développement d'une maladie coronarienne.

Si le niveau de T3, T4 et TSH diminue fortement pendant la grossesse, cela peut provoquer une violation de la formation du système nerveux chez le fœtus.

La valeur des analyses

Pour diagnostiquer l'état de la glande thyroïde, le médecin vous prescrira une analyse des trois hormones - T3, T4 et TSH, tandis que les indicateurs quantitatifs à l'état libre et au niveau général seront déterminés:

  • TSH - régule la production d'hormones, si son niveau commence à augmenter, la glande thyroïde produit alors T4 et T3 dans une moindre mesure - cette déviation est appelée hypothyroïdie;
  • l'hormone t4 libre est responsable de la production de protéines dans le corps, ses écarts par rapport à la norme indiquent un dysfonctionnement de la glande thyroïde;
  • le niveau total de thyroxine est affecté par la concentration des protéines de transport dans le sang;
  • La T3 libre participe au métabolisme de l'oxygène et à son assimilation par les cellules.

L'hormone T3 libre est formée à la suite de la synthèse de T4, qui ne diffère que d'un seul atome d'iode dans la molécule.

Comment T3 change pendant la grossesse?

Les taux de T3 sont liés à la concentration d'une autre hormone thyroïdienne, la T4. Leurs significations changent à mesure que la grossesse progresse:

  • Au premier trimestre, une augmentation transitoire du niveau de T3 et T4 se produit. Cela est dû à la production accrue de gonadotrophine chorionique humaine. HCG a une structure similaire à la TSH, une hormone hypophysaire qui détermine le fonctionnement de la glande thyroïde. De 8 à 14 semaines de gestation, la concentration de TSH diminue et le taux d'hormones stimulant la thyroïde augmente naturellement. Cette condition n'est généralement pas dangereuse pour la femme et le fœtus. Seulement chez un petit nombre de femmes enceintes, la TSH diminue de manière significative et des symptômes d'hyperthyroïdie apparaissent.
  • Au deuxième trimestre, le fond hormonal est normalisé. L'effet stimulant de l'hCG cesse et le niveau de TSH augmente. La concentration de T3 et T4 dans le plasma diminue naturellement. Il peut y avoir une légère augmentation du taux d'hormones thyroïdiennes, mais généralement leur quantité reste dans la plage normale.

Les hormones thyroïdiennes de la mère affectent l'état du fœtus. Au premier trimestre, la glande thyroïde de l'embryon ne peut pas encore répondre pleinement aux besoins de l'organisme en croissance. L'organe est déposé à 4-5 semaines d'embryogenèse, mais ne commence à fonctionner que 6 à 8 semaines. Jusqu'à la fin du premier trimestre, la glande thyroïde fœtale ne fonctionne pas à pleine puissance. Elle ne peut pas capturer l'iode et cette tâche est transférée à la glande thyroïde de la mère. Le développement de l'orgue se termine à la 16e semaine. À partir de ce moment, la glande thyroïde fœtale ne dépend plus des hormones maternelles..

Normes T3, T4 et TSH pour différents groupes de personnes

Les patientsTSH, μMe / mlT3 CBT3 généralT4 CBT4 général
Adultes0,4-3,92,6-5,50,9-2,79,0 à 19,062,0-150,7
Enceinte0,1-3,42,3-5,21,7-3,07,6-18,675,0-230,0
Enfants:
1-5 ans0,4-6,0-1,30-6,0-90,0-193,0
6-10 ans0,4-5,0-1,39-4,6010,7-22,382,0-172,0
11-15 ans0,3-4,0-1,25-4,012,1-26,862,0-150,7

Le taux pour les femmes est le même que pour les hommes.

Normes de contenu pour diverses formes de T3


La teneur en T3 la plus élevée est observée chez les enfants du 4ème jour au 12ème mois de vie.

Selon le sexe et l'âge d'une personne en bonne santé, son sang contient de la T3 libre et de la T3 totale à une concentration de 1,30 à 7,50 nmol / litre. La concentration de ces substances, compte tenu de l'âge, est indiquée dans les tableaux suivants.

SolAnnées d'âge)Concentration (nmol / litre)
FDu jour IV à 1 an1.300 - 6.300
MDu jour IV à 1 an1.300 - 6.300
F1 - 121,740 - 2,910
M1 - 121,740 - 2,910
F12 - 151 500 à 2 710
M12 - 151 500 à 2 710
F15 - 171,440 - 2,150
M15 - 171,450 - 2,390
F17 - 191,590 - 2,080
M17 - 191,590 - 2,080
FPlus de 19 ans0,890 - 2,440
MPlus de 19 ans0,890 - 2,440

Important! Seul un spécialiste peut interpréter le résultat de la recherche. L'autodiagnostic en cas de fond hormonal est strictement interdit..

En moyenne, le résultat pour les femmes est de 5 à 10% inférieur à celui des hommes. La grossesse entraîne une diminution encore plus importante de la teneur en triiodothyronine totale et la restauration de son contenu se produit au plus tôt 7 jours après la naissance de l'enfant. Une nouvelle diminution du niveau de l'hormone est observée chez les deux sexes à l'âge de soixante-cinq ans..


À partir de 65 ans, le niveau T3 commence à baisser sensiblement

SolAnnées d'âge)Concentration (nmol / litre)
FDu jour IV à 1 an3 600 à 7 500
MDu jour IV à 1 an3 600 à 7 500
F1 - 124.300 - 6.800
M1 - 124.300 - 6.800
F12 - 153 800 - 6 100
M12 - 154.400 - 6.700
F15 - 193 600 à 5 700
M15 - 193 500 - 5 900
FPlus de 19 ans2.600 - 5.700
MPlus de 19 ans2.600 - 5.700

Afin d'obtenir des résultats corrects, l'influence d'un certain nombre de facteurs doit être exclue..

Après tout, les indicateurs peuvent changer considérablement sous l'influence de:

  • stress;
  • activité physique;
  • entrainement sportif;
  • l'utilisation de boissons alcoolisées et de drogues;
  • changements de saisons de l'année (les indicateurs maximaux sont en automne et en hiver, et le minimum - en été);
  • des inexactitudes dans le régime alimentaire, auxquelles il faut tenir compte à la veille de la collecte de matériel biologique;
  • prendre des médicaments tels que des hormones (y compris des contraceptifs), des salicylates, de l'amiodarone, de la coumarine (et des dérivés), des préparations contenant de l'iode et du lithium.


Différents laboratoires peuvent utiliser différents systèmes pour déterminer la teneur en T3

Important! Lors de la réussite de l'analyse pour T3, il convient de garder à l'esprit que chaque laboratoire peut avoir ses propres instructions internes pour la procédure, car l'étude peut être réalisée à l'aide de plusieurs algorithmes différents et les résultats, en conséquence, peuvent différer et être indiqués dans différentes unités de mesure..

En règle générale, sur les formulaires de chaque laboratoire, il existe un tableau des valeurs normales de référence de l'indicateur pour faciliter la comparaison et l'interprétation du résultat par les spécialistes qui ont commandé l'étude..

Quels facteurs affectent les niveaux de triiodothyronine?

L'hormone t3, dont la norme chez la femme est inférieure à celle de l'homme, peut modifier sa concentration dans les conditions suivantes:

  • Âge. Chez les enfants, la quantité de substances biologiquement actives dans la glande thyroïde atteint le niveau des adultes entre 11 et 15 ans. Avec l'âge (après 65 ans), sa concentration diminue progressivement.
  • Pendant la grossesse, la norme physiologique est une légère diminution de la quantité de cette hormone, qui est rétablie après l'accouchement..
  • Changements saisonniers. Après avoir réussi le test de triiodothyronine en hiver, la norme chez les femmes et les hommes peut être augmentée. À l'inverse, pendant les mois d'été, il y a une augmentation des taux d'hormones thyroïdiennes..

Pourquoi des déséquilibres T4 et T3 peuvent se produire

Les conséquences d'un manque ou d'un excès d'hormones T4 T3 affectent tous les systèmes du corps, et les causes du déséquilibre sont des anomalies dans le travail de la glande thyroïde ou de l'hypophyse:

  • goitre toxique (forme diffuse ou multinodulaire);
  • adénome toxique;
  • thyroïdite auto-immune;
  • goitre endémique;
  • tumeur pituitaire;
  • maladies oncologiques de la glande thyroïde.

Pendant la grossesse, un déséquilibre hormonal se produit et la production de T4 et T3 peut être perturbée, le plus souvent le niveau de 3T est faible, en particulier au premier et au deuxième trimestre. Pour le développement normal du fœtus, il a besoin d'iode, et comme sa propre glande thyroïde n'est pas encore formée, il puise des réserves dans le corps de la mère. Pour compenser cette carence, la glande thyroïde commence à produire plus de T3, tandis que la sécrétion de TSH par l'hypophyse diminue fortement. Si l'écart par rapport à la norme chez une femme enceinte est proche de zéro, cet indicateur doit être alarmant et nécessite une étude plus détaillée..

Le problème du diagnostic du niveau d'hormones chez les femmes enceintes est dû au fait que les symptômes sont très similaires à ceux de la toxicose et que de nombreuses femmes, et même les médecins, n'y prêtent pas suffisamment attention..

Comment rebondir

L'augmentation des niveaux d'hormones nécessite un examen complet afin de poser un diagnostic précis.

Le plan de traitement des anomalies hormonales consiste en un schéma spécifique:

  • identification et élimination de la cause fondamentale;
  • prendre des médicaments hormonaux qui équilibrent l'excès d'hormones libres;
  • normalisation de la glande thyroïde.

La prescription de médicaments dépend du diagnostic et des manifestations cliniques de la maladie..

Médicaments

Une concentration élevée de triiodothyronine libre nécessite un traitement hormonal.

Afin de supprimer le niveau de l'hormone, des médicaments antithyroïdiens sont prescrits, tels que:

  • Propicil;
  • Mercazolin;
  • Tyrosol.

Les composants actifs des formes posologiques s'accumulent dans la glande thyroïde, supprimant ainsi progressivement la production de T3. Après normalisation du niveau d'hormones, la dose du médicament est réduite ou complètement éliminée. Si, après le traitement, l'indicateur de la substance ne diminue pas, mais, au contraire, sa concentration est stable ou même en croissance, le patient subit un traitement chirurgical.

En plus de la prise de médicaments hormonaux, un traitement complexe est prescrit pour les maladies qui ont provoqué une augmentation de l'hormone et les maladies qui se sont développées dans le contexte d'un état pathologique. Dans chaque cas, une tactique individuelle est développée.

Méthodes traditionnelles

La médecine traditionnelle peut aider à réduire la concentration de triiodothyronine, mais elle ne peut pas être utilisée comme traitement principal. La haute efficacité des herbes médicinales est obtenue en conjonction avec des formes posologiques. Avant d'utiliser tel ou tel remède, il est impératif de faire un test d'allergie et de consulter votre médecin..

Médecine traditionnelle dans la lutte contre les niveaux élevés d'hormone T3:

Veux direPréparationApplicationl'effet
AubépineLes fleurs d'aubépine (1 cuillère à soupe) sont versées avec de l'eau bouillante (250 ml) et infusées pendant 30 minutes. Est filtré.Prenez 50 ml par voie orale trois fois par jour. Cours - 2 semaines.La plante a un effet cicatrisant sur la glande thyroïde, normalisant son travail, rétablissant la fonction du système cardiovasculaire, réduisant l'hypertension artérielle et possède des propriétés sédatives.
Sanguine blancheBroyez les matières premières sèches, sélectionnez 1 cuillère à soupe. l. et versez de l'eau tiède (200 ml), mettez le feu. Laisser mijoter 5 minutes. Insister 1 heure et filtrer.Prendre par voie orale 70 ml de bouillon 3 fois par jour avant les repas. Cours - 4 semaines.Normalise le bon fonctionnement de la glande thyroïde, quelle que soit la nature des violations.
L'avoineL'avoine non pelée (1 cuillère à soupe L.) est versée avec 1 verre d'eau bouillante. Va au bain-marie pendant 30 minutes. Refroidi, filtré.Prenez au lieu de thé. Vous pouvez ajouter du miel. Cours - 1 mois.Restaure la fonction de la glande thyroïde, élimine les toxines et leurs produits de désintégration du corps.
ValérianeBroyez la racine de la plante et sélectionnez 1 cuillère à soupe. l. Versez 250 ml d'eau tiède et faites bouillir. Insister pendant environ 2 heures.Prenez 2 cuillères à soupe. l. perfusion 5 fois par jour.Soulage les symptômes, soulage l'état général, calme le système nerveux.

Après le traitement, une seconde analyse est effectuée afin de contrôler l'efficacité de la thérapie..

Autres méthodes

Avec des lésions diffuses de goitre, une thérapie à l'iode radioactif est effectuée. La substance pénètre dans la région thyroïdienne, où commence le processus de sa désintégration. Si une irradiation locale est appliquée, certaines des cellules thyroïdiennes meurent, leur taille diminue et, en conséquence, la production d'hormone T3 diminue.

Pour les femmes enceintes, une telle tactique de traitement est contre-indiquée, car elle peut affecter négativement le fonctionnement de la glande thyroïde chez l'enfant..

Un taux élevé de T3 dans 60% des cas entraîne la prolifération des cellules thyroïdiennes. Dans de telles situations, la méthode de traitement conservatrice est inefficace, les patients ont besoin d'une procédure de thyroïdectomie (ablation d'un organe).

Après l'opération, des signes d'hypothyroïdie apparaissent. Pour compenser la carence en hormones thyroïdiennes, ils recourent à la prise de médicaments hormonaux. Ces patients prennent des hormones pour le reste de leur vie. Lors du traitement des troubles thyroïdiens, il est très important de suivre toutes les recommandations du médecin traitant et d'observer le bon régime alimentaire et de se reposer.

Les patients doivent respecter ces règles:

  • vous ne pouvez pas mourir de faim, la nourriture doit être fréquente et fractionnée;
  • exclure de l'alimentation les aliments gras, épicés, fumés et trop salés, les produits semi-finis;
  • essayez d'éviter toute situation stressante;
  • faciliter l'activité physique;
  • prenez régulièrement des sédatifs;
  • marcher plus souvent au grand air;
  • observer le régime de la journée de travail, en le combinant avec un bon repos.

Ce qui affecte les niveaux de T4 bas et élevés

L'hormone T4, responsable de la synthèse des protéines et de leur distribution aux cellules, a en outre un effet important sur le corps féminin - la fonction de reproduction en dépend.

Si le taux d'hormone T4 est abaissé, les femmes peuvent présenter les symptômes suivants:

  • fatigue élevée;
  • larmoiement;
  • faiblesse musculaire;
  • chute de cheveux;
  • gain de poids;
  • menstruations abondantes;
  • échecs de l'ovulation.

Si la t4 libre est augmentée chez les hommes, ils peuvent ressentir:

  • faiblesse et fatigue;
  • irritabilité;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • transpiration;
  • perdre du poids;
  • tremblement des doigts.

Lorsque la norme de m4 est dépassée, cela peut indiquer de telles maladies:

  • porphyrie;
  • adénome toxique;
  • le thyrotropinome;
  • maladies tumorales de l'hypophyse;
  • hypothyroïdie;
  • Infection par le VIH.

Le plus souvent, la T4 est augmentée chez un enfant atteint de goitre toxique, lorsqu'une inflammation de la glande thyroïde se produit et que son volume augmente considérablement. La deuxième raison est la prise de médicaments, tels que:

  • la lévothyroxine;
  • propranolol;
  • aspirine;
  • tamoxifène;
  • furosémide;
  • acide valproïque.

L'hormone T4 totale ne peut augmenter que lorsque l'enfant prend ces médicaments depuis longtemps. Si de tels médicaments sont prescrits à un enfant, ils doivent être administrés strictement conformément à la prescription du médecin..

T3, T4 gratuit et général - quelle est la différence?

Dans le sang, les deux hormones circulent dans deux états:

  • libre;
  • protéines de transport liées.

L'indicateur général est l'agrégat d'hormones libres et liées.

L'effet sur le corps du T4 total et gratuit est très différent. L'indicateur global peut aller au-delà de la norme, mais la quantité d'hormone à l'état libre sera considérablement réduite. Par conséquent, les informations sur les T4 et T3 libres sont importantes pour une analyse adéquate. Sous une forme liée aux protéines, la thyroxine et la triiodothyronine n'ont aucun effet sur l'organisme. Ils peuvent circuler dans la circulation sanguine pendant des mois et s'accumuler. Mais si le processus de désintégration est perturbé, il y aura alors une pénurie d'hormones libres. C'est pourquoi une analyse est nécessaire pour déterminer les T4 et T3 libres, ainsi que leur niveau général..

Il est difficile de déterminer quel indicateur est le plus important: T4 général ou gratuit. L'analyse la plus révélatrice est celle de la grossesse. À ce stade, la quantité de protéines dans le sang augmente considérablement dans le corps de la femme, qui concentre la thyroxine en elle-même, de sorte que son indicateur total peut être normal, mais sous la forme libre de l'hormone T4, il n'y en aura pas assez, ce qui affectera négativement le développement du fœtus..

L'iodomarine affecte-t-elle la TSH?

Le traitement des maladies de la glande thyroïde est effectué avec des préparations contenant de l'iode. Ces derniers incluent "Yodomarin". Ce médicament est recommandé lorsque la concentration de l'hormone thyrotropine change. «Iodomarine» avec TSH de concentration augmentée (4,7, 8 et ainsi de suite) et réduite (moins de 0,4) est prescrite à différentes doses.

Pourquoi nommer "Yodomarin"?

L'hormone thyrotropine (TSH) est produite par l'hypophyse. La TSH contrôle les niveaux de thyroxine et de triiodothyronine. Autrement dit, dans le cas d'une augmentation de la concentration de T3 et T4 dans le sang, la production de thyrotropine est activée. Mais s'il y a une diminution du taux de TSH, la glande thyroïde arrête temporairement de synthétiser ses propres hormones..

Le changement de concentration de cette hormone se produit sous l'influence de divers facteurs. La glande thyroïde joue un rôle important à cet égard. La dépression des fonctions organiques contribue à une augmentation ou une diminution de la concentration de TSH.

Sur la base des informations ci-dessus, il s'avère que dans le cas d'une augmentation de la thyrotropine, il est nécessaire de prendre de l'iode et, si elle diminue, d'autres médicaments. Cependant, cette conclusion n'est pas entièrement correcte. Dans certains troubles, la relation entre ces hormones est perturbée.

«Iodomarin» est un médicament utilisé pour éliminer la carence en iode ou prévenir les maladies thyroïdiennes. Le médicament est disponible sous deux formes:

  1. "Yodomarin 100". Chaque comprimé de ce médicament contient 131 mg d'iodure de potassium.
  2. "Yodomarin 200". Un comprimé contient 2 fois plus d'iodure de potassium. Ce type de médicament est utilisé pour une carence en iode aiguë.

Quand «Yodomarin» est prescrit?

Une diminution des indices de thyrotropine se produit dans le contexte de la thyrotoxicose due à:

  • augmentation de la teneur en iode dans le corps;
  • thyroïdite auto-immune;
  • immunité de la thyrotropine aux hormones thyroïdiennes synthétiques;
  • processus tumoral dans les ovaires, les glandes surrénales ou les glandes mammaires;
  • utilisation à long terme d'immunomodulateurs ou de médicaments hormonaux.

«Iodomarin» est contre-indiqué pour les violations ci-dessus. Dans ce cas, la relation entre TSH et T3 avec T4 peut être violée si l'hypophyse est endommagée (mécanique ou tumorale). Dans ce cas, la réception recommandée "Yodomarin".

Une augmentation de la concentration de TSH est due à l'influence des facteurs suivants:

  • hypothyroïdie;
  • intoxication causée par un excès d'iode;
  • thyroïdite;
  • carence en iode;
  • résection (complète ou partielle) de la glande thyroïde.

Dans certains cas, la prise de "Yodomarin" est recommandée comme prophylaxie des pathologies de cet organe. Cependant, vous devez comprendre qu'une augmentation de la TSH n'est pas toujours associée aux maladies thyroïdiennes..

Sur la base de ce qui précède, il s'avère que "Iodomarin" peut être utilisé lorsque la concentration de thyrotropine change uniquement selon le témoignage d'un médecin.

Comment prendre "Yodomarin"?

Le type et la posologie des médicaments pour les pathologies thyroïdiennes sont sélectionnés par l'endocrinologue. Le médecin peut prescrire Yodomarin pour traiter le goitre endémique. Dans ce cas, le médicament est utilisé dans les dosages suivants (nous parlons du médicament "Iodomarin 100"):

  • 1 comprimé par jour - pour les patients de plus de 12 ans;
  • un demi-comprimé - pour les patients de moins de 12 ans;
  • 0,5-1 comprimé - pour la prévention.

Avec le goitre euthyroïdien, «Iodomarin» est pris à la posologie suivante:

  • 1,5 à 2,5 comprimés par jour - pour les patients de plus de 40 ans;
  • 0,5-1 comprimé - pour les patients de moins de 12 ans.

«Iodomarin» est pertinent pendant la grossesse. Après la conception et pendant le premier trimestre chez la femme, l'activité de la glande thyroïde augmente. Cela est dû à l'absence de cet organe dans l'embryon. Autrement dit, la glande thyroïde chez une femme, augmentant la production d'hormones thyroïdiennes, maintient ainsi les performances de deux organismes. À partir du deuxième trimestre, la fonctionnalité précédente de l'orgue est restaurée.

"Iodomarin" élimine le manque quotidien d'iode dans le corps d'une femme. La prise de ce médicament aide à prévenir l'apparition de la thyrotoxicose et d'autres maladies qui surviennent dans le contexte d'un dysfonctionnement thyroïdien. De plus, le médicament assure le développement normal de l'enfant pendant les trois premiers mois après la conception..

Il est conseillé aux femmes enceintes de prendre un comprimé par jour "Yodomarina 200". Dans le même temps, il est interdit de prendre le médicament sans consulter un médecin. Les substances contenues dans le médicament traversent le placenta et passent dans le lait maternel. À cet égard, il est possible que l'enfant soit empoisonné à l'iode..

Qu'est-ce qui cause une surdose de «Yodomarin»?

Chez la plupart des patients, «Yodomarin» ne provoque pas d'effets secondaires. Mais parfois, après avoir pris le médicament, il y a:

  • maux de tête;
  • rougeur de la muqueuse buccale;
  • douleur dans la région des gencives;
  • Goût métallique.

Vaut-il la peine de prendre "Iodomarin" lorsque TSH s'écarte de la norme?

Les maladies du système endocrinien sont traitées par un médecin. Il est interdit de sélectionner indépendamment des médicaments pour de telles pathologies. En particulier, la prise de «Iodomarine» avec une TSH élevée dans la plupart des cas provoque une forte détérioration de l'état du patient. Cela s'explique par le fait qu'à mesure que la concentration d'iode dans le corps augmente, la teneur en thyrotropine augmente. Par conséquent, avec de telles violations, vous ne pouvez pas prendre non seulement "Iodomarin", mais également d'autres médicaments contenant de l'iode.

Cependant, avant de faire des recommandations spécifiques sur la prise de ce médicament, il est nécessaire de connaître les raisons de l'augmentation de la concentration de TSH. Dans certains cas, c'est "Iodomarin" qui aide à ralentir la croissance ou à normaliser le niveau de thyrotropine. Ainsi, des conséquences similaires sont caractéristiques de la grossesse, lorsque le déséquilibre hormonal est causé par un hyperfonctionnement de la glande thyroïde..

Ce médicament est recommandé principalement pour une utilisation avec un manque d'iode dans le corps. Dans d'autres situations, "Yodomarin" est capable d'accélérer le développement de processus pathologiques affectant le système endocrinien. Dans le même temps, l'iode, qui sous la forme d'un composé fait partie de ce médicament, est un oligo-élément nécessaire qui assure le fonctionnement de divers organes et systèmes internes..

La glande thyroïde dans le corps humain remplit la fonction de synthétiser des composés biologiquement actifs. TSH, T3, T4 - hormones responsables du métabolisme énergétique, de l'apport d'oxygène aux cellules, de la croissance et du fonctionnement normal des organes et des tissus.

Comment les hormones diffèrent

La TSH est une hormone stimulant la thyroïde qui régule la glande thyroïde et contrôle la synthèse de la triiodothyronine (T3) et de la thyroxine (T4), produites par l'hypophyse antérieure. La TSH affecte l'intensité de la glande thyroïde.

Le dysfonctionnement de l'hypophyse entraîne une diminution ou une augmentation du taux d'hormone thyréostimulante dans le sang. Une faible concentration de molécules entraîne une hyperthyroïdie (production excessive d'hormones thyroïdiennes), avec une concentration accrue, une hypothyroïdie se développe (synthèse insuffisante).

Les cellules folliculaires de la glande thyroïde produisent et libèrent dans le sang l'hormone thyroxine (T4), qui contient 4 molécules d'iode à sa base. La triiodothyronine (T3) est formée sous l'influence de la TPO (thyroperoxydase) par le clivage d'une molécule d'iode à partir de la thyroxine (T4). 5 à 10% de l'hormone T3, que la glande thyroïde produit seule. Une fois dans la circulation sanguine, les molécules du composé se lient aux protéines plasmatiques de transport (globuline liant la thyroxine (TSH), transthyrétine (TSPA) et albumine).

Les hormones thyroïdiennes circulent à 99% dans un état lié.

La T4 (thyroxine) est produite par la glande thyroïde en grande quantité (90%), cependant, la T3 (triiodothyronine) a un effet actif sur le fonctionnement de tous les organes et systèmes humains.

La tâche principale des hormones thyroïdiennes T3 et T4 est de stimuler la croissance et le bon développement du corps. Avec le fonctionnement normal de la glande thyroïde, les composés biologiquement actifs ont un effet positif sur le fonctionnement du cerveau, déclenchant des processus de pensée. La triiodothyronine et la thyroxine aident à nettoyer le sang des substances nocives, accélèrent le métabolisme des protéines, sont responsables de la régénération des tissus osseux et favorisent les échanges thermiques.

Préparation à l'analyse

Le test des hormones thyroïdiennes est précédé d'une préparation.