Principal

Glandes surrénales

Analyse de la progestérone dans INVITRO

Un test sanguin de progestérone dans INVITRO est prescrit pendant la gestation, en cas d'irrégularités menstruelles et de problèmes de conception. Nous essaierons de comprendre plus en détail les caractéristiques de l'étude dans l'article présenté..

Conclusion

  • l'examen de la progestérone dans INVITRO est précis;
  • l'analyse vous permet de découvrir la cause de l'infertilité, des irrégularités menstruelles, de surveiller tout en portant un enfant;
  • nécessite le respect de certaines règles de préparation.

Que montre un test sanguin de progestérone?

L'analyse vous permet de déterminer le niveau de l'hormone, dont la production se produit par le corps jaune des ovaires. C'est lui qui est responsable de la préparation de l'endomètre pour l'implantation de l'ovule et la réussite de la mise bas du bébé..

Il est jugé justifié de désigner un examen chez INVITRO lorsque:

  • violations du cycle menstruel;
  • problèmes de conception;
  • saignements utérins;
  • grossesse prolongée.

À l'aide de l'examen, il est possible de déterminer l'état du placenta au 2ème et au 3ème trimestre.

Comment se déroule un test de progestérone

Pour que les résultats soient fiables, il faut:

  • à la veille de l'examen, refuser de consommer des boissons alcoolisées, des aliments épicés, gras et salés, des médicaments, du thé fort et du café;
  • éviter les rapports sexuels un jour avant la visite prévue au laboratoire;
  • ne pas être surchargé physiquement et psycho-émotionnellement;
  • ne pas fumer 2-3 heures avant l'examen.

La prise de sang veineux dans le laboratoire INVITRO est réalisée à jeun dans la première moitié de la journée. La meilleure période pour prendre du matériel est de 7 jours, 14 et 20 jours du cycle.

Décrypter les résultats - taux de progestérone dans le sang

L'indicateur dépend de la phase du cycle menstruel.

Phase de cycleIndicateur normal (nmol / l)
Folliculaire0,30 - 2,23
Ovulatoire0,48-9,41
Lutéal6,99-56,63

Où faire un test sanguin pour la progestérone

Vous pouvez effectuer l'analyse dans des établissements médicaux publics et privés. La plupart des femmes préfèrent les laboratoires privés comme INVITRO.

En effet, une institution publique aura besoin d'être référée par un médecin, et elle peut également manquer de l'équipement et du matériel nécessaires..

Taux de progestérone pendant la grossesse

Après la fécondation, une augmentation rapide de la quantité d'hormone est observée, cela se produit jusqu'à 15-16 semaines. De plus, l'indicateur se stabilise quelque peu et croît moins intensément..

Tarif à la semaine

Semaine de grossesseIndicateur normal (ng / ml)
1-212-18,2
5-618,6-21,7
7-820,3-23,5
9-1023-27,6
11-1229-34,5
13-1430,2-40
15-1639-55,7
17-1834,5-59,5
19-2038,2-59,1
21-2244,2-69,2
23-2459,3-77,6
25-2662-87,3
27-2879-107,2
29-3085-102,4
31-32101,5-126,6
33-34105,7-119,9
35-36112-124
37-38219
39-40273

La déviation peut causer des problèmes pour porter un enfant.

Réduction de la progestérone pendant la grossesse

Une diminution des taux d'hormones peut provoquer:

  • avortement spontané;
  • violations du développement de l'embryon;
  • surcharge;
  • faiblesse des fonctions placentaires;
  • congélation du fœtus.

Augmentation de la progestérone pendant la grossesse

Une augmentation pathologique de la quantité d'hormone lors du portage d'un bébé peut indiquer:

  • dysfonctionnement du placenta;
  • troubles des reins;
  • augmentation de la glycémie;
  • kyste de l'ovaire.

Progestérone dans INVITRO - expérience (avis)

«J'ai été examiné dans le laboratoire INVITRO, car il y avait des problèmes avec le cycle menstruel. J'ai contacté plus d'une fois, j'ai été très satisfait du service et de l'attention du personnel. Je recommande le laboratoire INVITRO à tout le monde ".

«Je suis allée au laboratoire INVITRO car j'avais besoin de connaître le taux de progestérone, car je ne pouvais pas tomber enceinte. Au début, j'étais dans un laboratoire d'État, doutant de la fiabilité des résultats. Je voudrais noter que tout était au plus haut niveau, croyez-moi, j'avais quelque chose à comparer ».

Progestérone n ° 63

  • la cause du saignement utérin n'est pas claire;
  • infertilité; - le cycle des menstruations est rompu;
  • une pathologie ovarienne est suspectée;
  • a révélé des pathologies des testicules des hommes;
  • maladies possibles de la glande thyroïde, des glandes surrénales, etc..

Unités de mesure dans le laboratoire INVITRO: nmol / l.

Unités de mesure alternatives: ng / ml.

Conversion d'unités: ng / ml х 3,18 ==> nmol / l.

Valeurs de référence:

Âge gendre.Niveau de progestérone nmol / L
Hommes 18-120L0,9-2,9
Femmes 18-120L
phase folliculaire

Augmentation des niveaux de progestérone:

  1. saignement utérin dysfonctionnel avec allongement de la phase lutéale;
  2. certains types d'aménorrhée secondaire;
  3. dysfonctionnement du complexe fœtal-placentaire;
  4. maturation retardée du placenta;
  5. altération de l'élimination de la progestérone en cas d'insuffisance rénale;
  6. prendre des médicaments: clomifène, corticotropine, kétoconazole, mifépristone, progestérone et ses analogues synthétiques, tamoxifène, acide valproïque.

Diminution des niveaux de progestérone:

  1. inflammation chronique des organes génitaux internes;
  2. persistance folliculaire (hyperestrogénie);
  3. saignement utérin anovulatoire dysfonctionnel (diminution de la sécrétion de progestérone dans la 2ème phase du cycle menstruel);
  4. diverses formes d'aménorrhée primaire et secondaire;
  5. la menace d'interruption de grossesse de la genèse endocrinienne;
  6. insuffisance placentaire;
  7. retard de croissance intra-utérin (la concentration de progestérone dans le sang d'une femme enceinte est égale ou légèrement inférieure à la valeur inférieure de la norme hebdomadaire tout au long de la grossesse);
  8. vrai en retard;
  9. prise de médicaments: ampicilline, carbamazépine, cyprotérone, danazol, epostan, estriol, goséréline, leupromide, contraceptifs oraux, phénytoïne, pravastatine, prostaglandine F2.

Progestérone in invitro - votre expérience

Merci pour vos voeux)
sur le gelé - c'est généralement une question distincte, le sujet est très difficile, car il y a beaucoup de raisons pour lesquelles cela peut arriver - ils n'ont rien trouvé pour moi, tout semblait aller bien. la progestérone est plutôt faible - mais 65-70 in invitro n'est pas 20-30. il n'y avait pas de tiraillements, de décharge, de détachement - rien. un léger ton pendant l'échographie est quelque chose auquel, par exemple, en Europe, ils ne font jamais attention du tout. C'est, formellement, dans mon cas, la raison de l'arrêt du développement à une période de 8-9 semaines est généralement restée un mystère. Peut-être que c'est une tendance à la thrombose, peut-être - au-delà des androgènes - j'ai tendance à cela, peut-être - des problèmes génétiques subtils qui ne sont pas détectés par l'analyse la plus simple du caryotype du fœtus que nous avons donné.

il est presque inutile de consulter sur le besoin de soutien, comme le montre mon expérience - si le médecin pense que c'est nécessaire - il est presque inutile de le persuader de faire autre chose, c'est-à-dire que le médecin a pensé que c'était nécessaire - il en sera ainsi. vous ne pouvez demander qu'une dose plus faible, de sorte qu'elle soit utérine et vaginale - il semble donc qu'il devrait y avoir moins d'effets secondaires. mais j'étais encore très malade à cause de lui, évidemment la toxicose s'est intensifiée une heure et demie après l'injection de la pilule. formellement avec lui en général et la voiture doit être conduite avec précaution, et en général, il a un effet épaississant sur le sang - c'est-à-dire, si je le faisais, je le prendrais au minimum. la poitrine fait mal juste à cause de l'augmentation de la progestérone, elle est sensible de sa part - sinon tout est très individuel. pour quelqu'un ça augmente énormément, pour quelqu'un ça n'est pas très ressenti - nous sommes tous différents.
votre santé et que vous soyez enceinte)

Progestérone (progestérone)

  • Enquête auprès du personnel des ménages
  • Évaluation du risque de développer des maladies du système cardiovasculaire
  • Diagnostic du syndrome des antiphospholipides (APS)
  • Évaluation de la fonction hépatique
  • Diagnostic de l'état des reins et du système génito-urinaire
  • Diagnostic de l'état du tractus gastro-intestinal
  • Diagnostic des maladies du tissu conjonctif
  • Diagnostic du diabète sucré
  • Diagnostic des anémies
  • Diagnostic et suivi du traitement de l'ostéoporose
  • Biochimie du sang
  • Diagnostic de l'état de la glande thyroïde
  • Profils d'hôpitaux
  • Vous êtes en bonne santé - le pays est en bonne santé
  • Gynécologie, reproduction
  • Enfant en bonne santé: pour les enfants de 0 à 14 ans
  • Maladies sexuellement transmissibles (IST)
  • Problèmes de poids
  • Tests de laboratoire avant le régime
  • Régimes
  • la beauté
  • Profils sportifs
  • Examens hématologiques
  • Examens pour hommes et femmes
  • Examens hématologiques
  • Métabolites du glucose et des glucides
  • Protéines et acides aminés
  • Syndrome métabolique
  • Marqueurs de la fonction rénale
  • Pigments
  • Lipides
  • Les enzymes
  • Les vitamines
  • Substances inorganiques (macro et microéléments)
  • Protéines spécifiques
  • Surveillance des médicaments
  • Protéines impliquées dans le métabolisme
  • Évaluation en laboratoire de l'immunité humorale et cellulaire
  • Recherche allergique
  • Marqueurs de maladies auto-immunes
  • Statut de l'interféron
  • Analyse clinique des matières fécales
  • Analyse biochimique des matières fécales
  • Évaluation générale de la microflore naturelle du corps
  • Femoflor: profils d'études des affections dysbiotiques du tractus urogénital chez la femme
  • Évaluation spécifique de la microflore naturelle du corps
  • Le risque de développer des maladies multifactorielles
  • La santé reproductive
  • Maladies oncologiques et désintoxication altérée des xénobiotiques
  • Métabolisme des médicaments (pharmacogénétique)

La progestérone est une hormone stéroïde du corps jaune des ovaires, nécessaire à toutes les étapes de la grossesse.

La progestérone se forme dans les ovaires et en petites quantités dans le cortex surrénalien sous l'influence de l'hormone lutéotrope (LH). Au cours du premier trimestre de la grossesse, la progestérone se forme dans le corps de la mère; à partir du deuxième trimestre, les premières étapes de la synthèse se produisent dans le corps de la mère, d'autres étapes sont effectuées par le placenta.

Il prépare l'endomètre de l'utérus à l'implantation d'un ovule fécondé, et après son implantation, il aide à maintenir la grossesse: il supprime l'activité des muscles lisses de l'utérus, maintient la dominante de la grossesse dans le système nerveux central; stimule le développement des sections sécrétoires terminales des glandes mammaires et la croissance de l'utérus, la synthèse des hormones stéroïdes; a un effet immunosuppresseur, supprimant le rejet de l'ovule. Stimule la sécrétion de sébum.

En dehors de la grossesse, la sécrétion de progestérone commence à augmenter dans la période pré-ovulatoire, atteignant un maximum au milieu de la phase lutéale, revenant au niveau initial à la fin du cycle. La teneur en progestérone dans le sang d'une femme enceinte augmente, augmentant 2 fois de 7 à 8 semaines, puis augmentant progressivement jusqu'à 37 à 38 semaines.

L'analyse est effectuée du 22 au 23e jour du cycle menstruel, sauf si d'autres périodes sont indiquées par le médecin traitant.

Les biomatériaux destinés à la recherche doivent être consommés à jeun. Au moins 8 heures doivent s'écouler entre le dernier repas et le prélèvement sanguin (de préférence au moins 12 heures). Les jus, thé, café (surtout avec du sucre) ne sont pas autorisés. Tu peux boire de l'eau.

S'il n'est pas possible de donner le biomatériau le matin, vous pouvez supporter une période de jeûne d'au moins 6 heures avant de prélever du sang, à l'exclusion des graisses pendant le repas du matin.

  • Identification des causes des irrégularités menstruelles, y compris le diagnostic différentiel de divers types d'aménorrhée.
  • Identifier les causes de l'infertilité.
  • Identifier les causes des saignements utérins dysfonctionnels.
  • Évaluation de l'état du placenta dans la seconde moitié de la grossesse.
  • Diagnostic différentiel de la véritable prolongation de la grossesse.

L'interprétation des résultats des tests contient des informations destinées au médecin traitant et ne constitue pas un diagnostic. Les informations de cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'automédication. Un diagnostic précis est posé par un médecin, en utilisant à la fois les résultats de cet examen et les informations nécessaires provenant d'autres sources: anamnèse, résultats d'autres examens, etc..

Unités de mesure dans le laboratoire indépendant INVITRO: nmol / l.

Progestérone. Test de progestérone

Messages recommandés

Regarde actuellement 0 utilisateurs

Aucun utilisateur ne consulte cette page..

Sujets populaires

Auteur: Contttt
Créé il y a 13 heures

Auteur: Lissin96
Créé il y a 21 heures

Auteur: Lissin96
Créé il y a 9 heures

Auteur: Elina Elina
Créé il y a 5 heures

Auteur: Glamurka
Créé il y a 6 heures

Auteur: Sergey 7
Créé il y a 2 heures

Avis sur les cliniques

À propos du site

Liens rapides

  • À propos du site
  • Nos auteurs
  • Aide du site
  • La publicité

Sections populaires

  • Forum sur la planification de la grossesse
  • Graphiques de température basale
  • Bibliothèque de santé reproductive
  • Avis sur les cliniques sur les médecins
  • Communication dans les clubs pour PDR

Les documents publiés sur notre site sont à titre informatif et sont destinés à des fins éducatives. Veuillez ne pas les utiliser comme conseil médical. La détermination du diagnostic et le choix d'une méthode de traitement restent la prérogative exclusive de votre médecin traitant!

Qui a pris de la progestérone chez Invitro?

Les filles, dites-moi s'il vous plaît la progestérone 0,6 à la phase folliculaire normale:
0,3 - 2,2
Phase ovulatoire:
0,5 - 9,4
Phase lutéale: 7,0
- 56,6
Post-ménopause:

J'ai remis à Invitro à 20 DC 4.4 prog. Je suis arrivé à G, ils ont dit que c'était déjà la phase lutéale et que ce n'était pas suffisant (((..

Merci, Lead! Voilà comment nous sommes, insolubles ((((

Êtes-vous traité par Duphaston ou comment?

Ils ne m'appellent que Duphaston + 3 mois je bois Dufa de 16 à 25 jours, le 4 je prends de la progestérone, puis soit j'annule, soit je bois à nouveau. Avec Denis, elle n'est tombée enceinte que puis à une dose maximale de 5 comprimés par jour.

Pour une raison quelconque, mon médecin pense que OK n'est pas une option pour moi. étiez-vous enceinte ou pas sur Duphaston? Je lui ai proposé l'option OK et lui ai proposé de tomber enceinte de la première, refusé.. Apparemment j'ai des ovaires tellement paresseux qu'ils risquent de ne pas commencer après OK, et je resterai en ménopause à 28 xxx

pourquoi ne le pense-t-elle pas?! depuis son traitement, qui prescrit ne fonctionne pas?! pourquoi ne pas essayer. donc ça a marché pour moi.

Pourquoi ça ne marche pas? ça marche même, le résultat du traitement est de dormir dans la pièce voisine)))))

Je lui fais beaucoup confiance, je cherchais mon médecin depuis très longtemps et elle a été retrouvée))) vraiment partie aux USA et probablement pour de bon. marié, donc je cherche)

Elle a prescrit un ami à Diana-35 pendant 3 mois et lors de l'annulation de la grossesse, tout a fonctionné)))) seulement dans ce cas, il n'y avait aucun problème avec les harmonies

Ouais. Eh bien, j'ai aussi une grossesse en cas d'annulation.

Lid, es-tu enceinte de Duphaston ou quelque chose comme ça? Je n'arrive pas à comprendre en ce moment ((vous n'avez pas été menacé de faire une fausse couche?

au tout début, ils l'ont mis sur la préservation. vu le matin

Au tout début, c'est absurde. l'essentiel est que tout B n'était pas bourré.. Merci Lida, tu m'as beaucoup aidé !! Maintenant, je vais chercher un nouveau médecin et frapper activement Yarina)

nooooooo alors non. Oui, et j'ai tonné là-bas à cause d'un diagnostic incorrect - ils en ont mis un ectopique. Imaginez :) et B elle-même était TTT idéale et a accouché à 41 semaines, puis Polka est restée debout et n'a pas voulu sortir :)

Pas une figue pour vous. diagnosticiens, bon sang ((((

J'avais une menace tout B, j'étais constamment assis sur du magnésium, du génipral et 6 autres médicaments (((Je crains toujours que cette boue puisse affecter l'enfant, ne parle toujours pas vraiment. (((Le deuxième B voudrait peut être administré moins de pilule.

Fields adorait la maison de ma mère)))) dans ton journal j'ai lu que le bébé n'était pas pressé d'aller au monde))))

oui :))) ils ont à peine persuadé de quitter la maison :)

Le médecin m'a rassuré qu'après l'accouchement, le corps fonctionnerait, mais je n'ai pas eu de chance. Cela n'a fait qu'empirer: avant B, seul le bon était multifolliculaire, maintenant les deux ovaires (((

J'ai honte que ma mère et le ba veuillent me payer Dufa et 150 médicaments supplémentaires si seulement je pouvais donner naissance à une seconde. Et je veux travailler et gagner de l'argent pour le traitement, dans le premier B j'ai tout fait avec mon propre argent, mon mari ne sait pas quels montants ont été dépensés pour le magnésium B6, Dufa, etc.

va travailler :) si tu veux! :)

J'irai))) seul Denisk grandira un peu plus à la maternelle. Et puis vous regardez et le mari déménagera (nous sommes en état de divorce permanent) et il n'y aura personne pour accoucher s'il y a au moins un peu d'argent.

Je suis déjà complètement confus. vous êtes en état de divorce, et vous étiez sur le point de donner naissance à un deuxième?!

Nous sommes dans un état ensemble, pas ensemble, je voulais aligner le cycle et pour que les hormones se mettent en place. le mari du second veut vraiment, et moi aussi. Les enfants sont le bonheur)))

Bien, OK. vous êtes le héros ! Je ne prévoirais pas une seconde dans une telle relation

Non, je suis plutôt un imbécile))) mais personne ne sait à 100% comment la vie va continuer et les enfants naissent)))

vous avez une phase lutéale - c'est la deuxième phase de votre cycle menstruel.

Merci, Tanya! Clair. là encore il n'y en a pas assez et encore une fois Dufaston est en packs (((

pas du tout! demain je vais juste le prendre moi-même)))

Bonne chance et les indicateurs nécessaires)))

ps. Je progeste en invitro uniquement en B, j'ai réussi.

I DO B in Invitro était déjà un client régulier (((((pendant plus de six mois, j'ai été nivelé de la progestérone.. le médecin a promis qu'après l'accouchement, tout reviendra à la normale, maintenant, bon sang, il est venu ((((((

Eh bien, le 23e jour du cycle est déjà 9 jours après l'ovulation. similaire à la phase lutéale. pour cette phase, vous avez un indicateur bas. en dessous de la norme est fort.

et si dans l'ovulatoire... également à la limite inférieure de la norme - mais c'est encore plus ou moins... parce que. on peut dire que l'ovulation est passée.

Le kapets est bas. Je peux vivre sans Dufaston un jour. question rhétorique en cours de route.

et comment se manifeste-t-il? quels sont les signes??

et vous n'avez pas été averti le matin? il semble être meilleur que dyufaston alors.

Le cycle dure de 35 à 10 jours, l'estomac fait mal, ils tirent comme avec M, et maintenant mon estomac et mes jambes tirent (((

Dyufaston va mieux, je fais confiance à mon médecin, elle est déchirée et a brisé les droits

Oh. J'ai rêvé ((((. Et il s'avère que si vous n'aviez pas redressé la progestérone avant B., vous n'auriez pas pu?

Et dans B. vu duphaston?

Je ne pouvais pas oublier et donc je suis allé chez les médecins et seul le 4ème médecin a compris ce qui se passait. Donc, avec la prochaine grossesse, la même poubelle, apparemment (((((

Oui, jusqu'à 17 semaines, puis Genipral + autre chose (je ne me souviens pas déjà) jusqu'à 37

J'ai bu avec les deux pendant jusqu'à 20 semaines. parce que tout est normal pour la progestérone B. et au début de B., les ovaires produisent peu. à partir de 4 semaines, j'ai mangé du dyufaston. sur la conservation.

quand Vasilisa zab. et le torchage a commencé. Mais je ne pouvais pas aller à l'hôpital - je l'ai passé à l'in vitro pour la progestérone. il s'est avéré être faible pour mon terme, et j'ai commencé à boire du Dufa selon le même schéma qu'avec Vadka + noshpa en injections. papavérine. magne. toujours hémostatique.

Metipred a bu avec Vadka jusqu'à 36 semaines..

Bref, tous les B. mangent des tables par poignées. mais il y a des enfants.

avant Vadka, il y a eu une fausse couche à 12 semaines. Je soupçonne que c'est à cause du manque de progestérone que mon B. a gelé.

Ilyukha et moi pour B. - il suffit de cracher.. mais sauver et endurer est beaucoup de travail.

Oui. aussi des poignées de pilules.

À 23 DC, il est faible, bien sûr, c'est la phase lutéale, et vos indicateurs sont de 7,0 à 56,6

Merci! Je vais continuer à manger Duphaston hykhkh

Taux de progestérone Invitro

bonne après-midi!
Aujourd'hui, j'ai testé l'hCG et la progestérone. Avec hCG, tout semble être en ordre, normal. Mais concernant la progestérone, je souhaite recevoir des informations plus détaillées. dans la dernière grossesse (non réussie), selon le tableau du médecin, il était en dessous de la normale. (par semaine). il n'y a pas de tel tableau sur le site Web d'INVITRO.
mes résultats: hCG: 1918 HONEY / ML, progestérone: 58,7 NMOL / L
selon les calculs, à partir du jour de l'ovulation, il est maintenant 20 jours (3 semaines), à partir du jour de la dernière période menstruelle 31 jours (5 semaines).
Je ne prends pas de médicaments contenant de la progestérone et je ne voudrais pas en prendre.
Je doute de la progestérone, car Le 8 janvier, quelque chose de similaire à la menstruation a commencé, mais pas comme d'habitude, mais plus maigre, a duré 3 jours et immédiatement ma poitrine me faisait mal. J'ai fait un test, il s'est avéré //.
J'ai entendu dire que cela se produit, est-ce nécessaire en raison d'un manque de progestérone?
Merci d'avance!

Cher Svetlana! Les niveaux de progestérone correspondent au premier trimestre de la grossesse. Les valeurs de référence de la progestérone pour les femmes enceintes dans notre laboratoire sont indiquées uniquement pour les trimestres de la grossesse, ce qui est recommandé par le fabricant du système de test, qui détermine le niveau de l'hormone. En cas de saignement et de douleur pendant la grossesse, il est conseillé d'effectuer une échographie des organes pelviens et de contacter votre gynécologue pour déterminer d'autres tactiques.

N ° 63, progestérone (progestérone)

La progestérone se forme dans les ovaires et en petites quantités dans le cortex surrénalien sous l'influence de l'hormone lutéotrope (LH). Au cours du premier trimestre de la grossesse, la progestérone se forme dans le corps de la mère; à partir du deuxième trimestre, les premières étapes de la synthèse se produisent dans le corps de la mère, d'autres étapes sont effectuées par le placenta.

Il prépare l'endomètre de l'utérus à l'implantation d'un ovule fécondé, et après son implantation, il aide à maintenir la grossesse: il supprime l'activité des muscles lisses de l'utérus, maintient la dominante de la grossesse dans le système nerveux central; stimule le développement des sections sécrétoires terminales des glandes mammaires et la croissance de l'utérus, la synthèse des hormones stéroïdes; a un effet immunosuppresseur, supprimant le rejet de l'ovule. Stimule la sécrétion de sébum.

En dehors de la grossesse, la sécrétion de progestérone commence à augmenter dans la période pré-ovulatoire, atteignant un maximum au milieu de la phase lutéale, revenant au niveau initial à la fin du cycle. La teneur en progestérone dans le sang d'une femme enceinte augmente, augmentant 2 fois de 7 à 8 semaines, puis augmentant progressivement jusqu'à 37 à 38 semaines.

  • Identification des causes des irrégularités menstruelles, y compris le diagnostic différentiel de divers types d'aménorrhée.
  • Identifier les causes de l'infertilité.
  • Identifier les causes des saignements utérins dysfonctionnels.
  • Évaluation de l'état du placenta dans la seconde moitié de la grossesse.
  • Diagnostic différentiel de la véritable prolongation de la grossesse.

L'interprétation des résultats des tests contient des informations destinées au médecin traitant et ne constitue pas un diagnostic. Les informations de cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'automédication. Un diagnostic précis est posé par un médecin, en utilisant à la fois les résultats de cet examen et les informations nécessaires provenant d'autres sources: anamnèse, résultats d'autres examens, etc..

Unités de mesure dans le laboratoire indépendant INVITRO: nmol / l.

Unités de mesure alternatives: ng / ml.

Conversion d'unités: ng / ml х 3,18 ==> nmol / l.

Valeurs de référence

Âge gendre
Garçons de 18 ans
0,3 - 2,2
Filles de 18 ansAprès la puberté
période et
avant la postménopause
Phase folliculaire0,3 - 2,2
Phase ovulatoire
(milieu du cycle)
0,5 - 9,4
Phase lutéale7,0 - 56,6
Post-ménopause

Diminution des niveaux de progestérone:

  • INFORMATIONS DE BASE

jusqu'à 2 jours ouvrables

* La période spécifiée n'inclut pas le jour de la prise du biomatériau

De toute urgence dans 2 heures. (voir liste)

Test immunologique par chimiluminescence en phase solide.

Dans cette section, vous pouvez connaître le coût de réalisation de cette étude dans votre ville, lire la description du test et le tableau d'interprétation des résultats. Lorsque vous choisissez où passer le test de "progestérone" à Bichkek et dans d'autres villes de Russie, n'oubliez pas que le prix de l'analyse, le coût de la procédure de prélèvement du biomatériau, les méthodes et le calendrier des études dans les bureaux médicaux régionaux peuvent différer.

Des questions

Ce qui est indiqué par des taux élevés et faibles de progestérone

Le niveau de l'hormone peut diminuer en raison de saignements extramenstruels, de maladies du système génito-urinaire de nature infectieuse, de la prise de certains médicaments et de taux élevés de testostérone. Une petite quantité est un signe:

  • Manque d'ovulation;
  • Problèmes de fonctionnement du placenta et du corps jaune;
  • Fausse couche possible;
  • Retards dans le développement de l'enfant;
  • Renaissance du fœtus;
  • Flux menstruel anormal.

Comment déterminer l'absence d'ovulation

En présence d'un kyste dans l'ovaire ou avec une production excessive d'hormone par les glandes surrénales, la quantité de progestérone dans le sang peut augmenter considérablement, ce qui signifie que le corps peut observer:

  • Grossesse;
  • Saignement soudain de l'utérus;
  • Kyste du corps jaune;
  • Irrégularités pendant le cycle menstruel.

Une augmentation du niveau d'une substance dans le sang peut également affecter le test de grossesse, une deuxième bandelette très faible apparaît, mais la menstruation se produit au bon moment.

Afin d'augmenter le niveau de l'hormone, il est recommandé d'utiliser:

  • Légumineuses;
  • Des noisettes;
  • Produits laitiers;
  • Viande maigre;
  • Des œufs;
  • Céréales;
  • Suffisamment de fruits et légumes.

Un mode de vie sain, renoncer aux mauvaises habitudes aide également à normaliser le taux d'hormone dans le sang.

  1. Fausse couche, infection, immunité innée; Makarov O.V., Bakhareva I.V. (Gankovskaya L.V., Gankovskaya O.A., Kovalchuk L.V.) - "GEOTAR - Media". - Moscou. - 73 p. - 2007.
  2. Le principe de base de la méthode de thérapie à l'ozone en médecine. Posibnik pour lycari. Harkiv 2001 - 99 p. Publication scientifique
  3. Diabète sucré chez la femme enceinte. Makarov O.V., Ordynsky Moscou 2010 p. 127.
  4. Urgences en obstétrique. Sukhikh V.N., G.T. Sukhikh, I.I.Baranov et al., Editeur: Geotar-Media, 2011.

Quels effets cela provoque dans le corps

On sait depuis longtemps ce que la progestérone est responsable chez la femme. Cela s'appelle l'hormone de grossesse. La préparation de l'endomètre pour l'adoption d'un ovule fécondé dépend de la concentration normale..

Pour la formation réussie du corps jaune, l'ovulation est nécessaire. Cela dépend de la concentration des œstrogènes, ainsi que des hormones hypophysaires. Les hormones folliculo-stimulantes et lutéinisantes déterminent la maturation du follicule. Le follicule en croissance lui-même produit des œstrogènes qui soutiennent son existence et préparent l'endomètre, augmentent la sensibilité de la membrane épithéliale à la progestérone.

Après l'ovulation, le corps jaune produit de la progestérone. Il transforme l'endomètre en caduque, nécessaire à l'implantation de l'embryon. L'hormone affecte la température basale, l'augmentant de 0,2 à 0,5 degrés entre le moment de l'ovulation et la fin du cycle.

Les fonctions de l'hormone sont de maintenir la grossesse:

  • favorise la prolifération des vaisseaux sanguins dans la caduque;
  • bloque l'activité contractile de l'utérus;
  • renforce le tissu musculaire du col de l'utérus, ce qui empêche le développement de l'avortement;
  • bloque les réponses immunitaires locales pour empêcher le rejet d'une cellule fécondée.

Tout au long de la grossesse, une forte concentration de principes actifs assure sa conservation. Une forte baisse des taux de kinine se produit avant l'accouchement. Ceci est considéré comme un élément déclencheur du début du travail..

L'action de l'hormone se propage aux glandes mammaires. La kinine active stimule le développement des alvéoles et des lobules, dans lesquels le lait se formera à l'avenir.

La quantité d'hormone diminue pendant la ménopause et une hyperestrogénie relative se produit. Cette condition est un facteur prédisposant au développement de processus hyperplasiques de l'endomètre..

Article connexe: Progestérone pendant la grossesse

3 Quand est-il préférable de donner du sang

Le contenu de cette substance change considérablement à différents moments de la journée et pendant le cycle menstruel, il existe donc des recommandations sur le moment de tester la progestérone. Le test est effectué dans un laboratoire, après le prélèvement, le sang est placé dans un tube spécial avec un conservateur.

Le niveau de 17-hydroxyprogestérone est examiné dans le sang veineux. Il est pris le matin à jeun. La nourriture ne doit pas être prise 8 heures avant le test. Il n'est pas recommandé de fumer 1 heure avant de donner du sang. À la veille de l'étude, la consommation d'alcool doit être exclue et les situations stressantes doivent être évitées si possible. Avant de passer le test, dites au médecin quels médicaments ont été pris au cours des derniers mois.

Les médicaments peuvent affecter le taux de 17-hydroxyprogestérone dans le sang. Il est conseillé de faire un don de sang le 3 à 5 jour du cycle menstruel - dans la phase folliculaire, lorsque la teneur en substance doit être minimale.

Qu'est-ce que la progestérone, ses fonctions

La progestérone est une hormone sexuelle stéroïde produite par le corps jaune des ovaires, le cortex surrénalien et le placenta (pendant la grossesse). Il est responsable de la réussite de la conception, de la naissance d'un bébé et de l'allaitement. La progestérone est également un agoniste de certains récepteurs et stimule les enzymes hépatiques.

Et pourtant, le rôle principal de l'hormone est de maintenir la grossesse. Grâce à lui, des processus se produisent dans l'endomètre de l'utérus qui le préparent à une éventuelle conception, et à l'avenir, le corps de la femme est préparé pour l'accouchement et l'allaitement (si une grossesse a eu lieu).

L '«hormone de grossesse» (comme la progestérone est souvent appelée) remplit les fonctions suivantes liées au développement fœtal:

  • change l'état de la muqueuse utérine pour la fixation réussie d'un ovule fécondé sur l'endomètre envahi;
  • réduit la réponse immunitaire du corps, ce qui ne lui permet pas de «rejeter» l'embryon (empêche les fausses couches);
  • réduit la contractilité des muscles de l'utérus, ce qui vous permet également de maintenir la grossesse;
  • responsable de l'étirement de l'utérus en fonction de la taille du fœtus;
  • forme une couche de graisse supplémentaire sur le ventre de la femme, protégeant l'utérus et le bébé qui s'y développe des influences mécaniques;
  • participe à la préparation des os pelviens de la femme en travail pour l'accouchement;
  • maintient la viscosité du sang et la glycémie chez la femme enceinte à un niveau stable;
  • prépare les tissus et les canaux des glandes mammaires à la lactation.

Une baisse du taux de progestérone dans le corps d'une femme enceinte conduit à l'accouchement et devient un signal pour commencer l'allaitement.

L'hormone est également responsable du cycle menstruel normal (alternance d'ovulation et de menstruation) et l'arrête pendant la période de gestation si l'ovule a été fécondé.

Le rôle biologique de la progestérone dans l'organisme ne se limite pas aux fonctions de reproduction. Il est responsable de plusieurs processus plus importants:

  • pour l'attirance sexuelle;
  • pour le fonctionnement normal du cerveau (en tant que neurostéroïde);
  • pour la sécrétion des sécrétions cutanées et le maintien d'une peau jeune.

L'instinct maternel se forme également sous l'influence de cette hormone particulière.

Tests pour le niveau de progestérone et leurs indications

Actuellement, pour le diagnostic des pathologies endocriniennes en laboratoire, des tests sont effectués pour le taux de progestérone libre et pour le niveau de l'hormone 17OH progestérone dans le sang. Ce sont deux hormones différentes (malgré le nom similaire) et elles sont produites par des glandes différentes:

  • l'hormone 17OH progestérone est synthétisée par le cortex surrénalien;
  • progestérone libre - par le corps jaune de l'ovaire ou du placenta (chez la femme enceinte).

Les deux hormones affectent le fonctionnement normal du système reproducteur féminin, par conséquent, afin de diagnostiquer complètement le corps avec des problèmes de conception ou en cas d'irrégularités menstruelles, il est nécessaire de faire un test pour les deux hormones. Pour évaluer l'évolution de la grossesse et lors du diagnostic de ses pathologies, les femmes se voient généralement prescrire un test sanguin uniquement pour le niveau de progestérone libre.

Les indications pour prescrire un test de progestérone sont:

  • Irrégularités menstruelles;
  • suspicion de grossesse extra-utérine;
  • risque de fausse couche;
  • détermination de l'ovulation lors de la planification de la grossesse;
  • diagnostic d'infertilité;
  • absence de menstruation chez les femmes non enceintes en âge de procréer;
  • violation de l'activité du corps jaune;
  • contrôle de l'état du placenta pendant la grossesse;
  • kystes ou tumeurs ovariens détectés par échographie;
  • tumeurs surrénales;
  • évaluation de l'efficacité du traitement avec des médicaments à base de progestérone;
  • avec des pathologies surrénales congénitales.

Un test de progestérone est facultatif et n'est généralement pas effectué dans le cadre d'un examen de routine des femmes enceintes si la grossesse se déroule normalement ou si la femme n'a pas eu plus de deux fausses couches ou des grossesses manquées auparavant.

Pendant une période de 40 à 42 semaines, les médecins peuvent prescrire un test de progestérone à une femme afin de différencier une grossesse prolongée et une grossesse prolongée..

Si le taux de progestérone dans le sang est inférieur à la normale pendant le troisième trimestre, cela indiquera une prolongation et la nécessité d'un déclenchement urgent du travail ou d'une césarienne pour minimiser les conséquences négatives pour la santé du fœtus..

Si le taux de progestérone dans le sang à 41-42 semaines se situe dans la plage normale pour le troisième trimestre, il y a alors une grossesse prolongée. Dans ce cas, vous pouvez attendre en toute sécurité le début naturel du travail..

Qu'est-ce qu'un test hormonal progestatif

Avant de vous faire tester pour la progestérone, vous devez comprendre quelle hormone est en général. Une telle substance est présente dans le corps des hommes et des femmes, seule sa quantité est différente selon le sexe

L'importance d'une telle hormone est mise en évidence par le fait qu'elle affecte directement l'état de grossesse. Une telle substance est produite par le corps de la femme dans la deuxième phase menstruelle, lorsque l'ovulation passe.

Le follicule se brise, qui est remplacé par un corps jaune, il augmente de taille sous influence hormonale.

Avant de parler du jour du cycle à prendre pour la progestérone, vous devez comprendre qu'une telle procédure est obligatoire pour toutes les femmes qui attendent un bébé. En outre, une telle procédure est nécessaire en cas d'irrégularités dans le cycle menstruel. Il faut comprendre qu'une quantité hormonale insuffisante peut conduire à l'incapacité de concevoir. Une telle substance ne permet pas à l'embryon de se fixer à la région utérine, si le niveau hormonal est faible, la région utérine dans la deuxième phase est caractérisée par un relâchement et une densité insuffisants.

Il faut dire que lorsqu'une telle analyse est réussie, il faut non seulement savoir comment la passer correctement, mais aussi ce qu'il faut faire avant cela. Donner du sang pour la progestérone n'est pas difficile, tout est abandonné rapidement, mais seul un médecin peut dire avec une précision maximale quand donner de la progestérone. Il faut comprendre qu'une maladie telle qu'une carence hormonale peut nuire considérablement à une femme. Mais le test vous dira tout, un tel test a été développé il y a longtemps, mais sa particularité est que le test n'a pas perdu de sa pertinence jusqu'à présent. Je dois dire tout de suite qu'il est absolument sûr de passer un tel test, mais le test apportera beaucoup d'avantages pour une femme.

Façons de normaliser les niveaux hormonaux

Si le corps d'une femme a un excès d'hormone 1,5 fois ou plus, le médecin prescrit un traitement médicamenteux pour le réduire. Un analogue artificiel de l'hormone, le tamoxifène, le clomifène, est utilisé. Le médecin et le patient doivent s'assurer que la femme n'est pas enceinte. Sinon, lors de la prise du médicament, l'indicateur diminuera, l'utérus commencera à se contracter. Une fausse couche.

La pharmacothérapie est rarement prescrite. Si le taux de progestérone est plus de 1,5 fois supérieur à la normale, le médecin prescrit un régime spécial pour réduire le taux de progestérone:

  • exclure les produits protéiques (viande), les produits laitiers (lait, kéfir, crème sure);
  • exclure les graisses végétales (huile de tournesol);
  • retirer les légumineuses, la citrouille de l'alimentation;
  • prenez des vitamines (A, C, E);
  • boire des décoctions d'herbes (menthe, sorbier, clou de girofle);
  • vous ne pouvez pas boire de médicaments augmentant la progestérone chez une femme (Utrozhestan, Endometrin).

Le régime alimentaire d'un patient à forte progestérone doit inclure: poisson, bœuf sans graisse, fruits, légumes.

Si le médecin détecte une faible progestérone chez une femme, un traitement est prescrit pour l'augmenter et guérir l'infertilité.

  1. Thérapie médicamenteuse visant à combler le manque de progestérone chez les femmes. La progestérone naturelle, l'Utrozhestan, le Crinon, Duphaston sont utilisés. Ils ne peuvent pas être utilisés si une femme a des néoplasmes malins ou un diabète sucré.
  2. Préparations à base de plantes: Cyclodinone, Mastodinon. Les médicaments régulent le cycle menstruel, réduisent la contractilité de l'endomètre de l'utérus, affectant le corps des femmes.
  3. Régime. Le régime alimentaire comprend des protéines et des produits laitiers. Ceux-ci incluent la viande rouge, le poulet, le lait, la crème sure. L'agneau contient une grande quantité de l'hormone, car il contient de la graisse. Une condition préalable est l'utilisation de graines de tournesol et de citrouille, d'amandes. L'hormone sexuelle se trouve dans les produits à base de levure: produits de boulangerie, bière.
  4. Remèdes populaires. Les herbes ne doivent pas être utilisées si une femme utilise des agents hormonaux. Les méthodes populaires comprennent des infusions de pivoine, de borax utérus et d'angélique. Ils sont brassés dans de l'eau bouillante pendant une journée et bu dans la seconde moitié du cycle menstruel, sa violation s'arrête.

Si l'hormone est élevée, vous devez immédiatement consulter un gynécologue. Il vous dira comment abaisser le taux de progestérone et mener correctement le traitement sans nuire au corps, quel jour du cycle effectuer l'analyse.

Le pronostic de la maladie dépend de l'état de santé du patient, du taux de progestérone dans l'organisme et du traitement.

L'hormone affecte la santé des femmes, l'état du corps, portant une grossesse

Par conséquent, il est important de subir des tests hormonaux et de savoir comment augmenter les niveaux de progestérone avant de la planifier.

Qu'est-ce qui affecte la diminution et l'augmentation des taux de progestérone chez les femmes

L'excès de progestérone pendant la grossesse est compensé par une augmentation du nombre d'autres hormones. Mais s'il est absent, des changements dans l'apparence de la femme et son bien-être se produisent:

  • gonflement des membres (le déséquilibre hormonal affecte le métabolisme eau-sel, entraînant une rétention d'eau à l'intérieur du corps);
  • changements dans la qualité de la peau (desquamation, éruptions cutanées, acné au contenu purulent);
  • une augmentation du tissu adipeux;
  • dysfonctionnement intestinal (diarrhée, flatulences);
  • une augmentation de la taille des glandes mammaires, leur grossissement, une inflammation;
  • psychologiquement, une femme devient instable (sautes d'humeur fréquentes), fatigue, anxiété apparaît

Une diminution de l'hormone sexuelle entraîne de graves conséquences. Par conséquent, vous devez diagnostiquer la cause à temps et l'éliminer. Une diminution de l'indicateur affecte:

  • cycle menstruel (il se perd, parfois il peut être absent)
  • l'apparition de saignements utérins sans raison;
  • la capacité d'une femme à porter un embryon (elle est rejetée, car une diminution de l'hormone entraîne des spasmes musculaires de l'utérus);
  • la qualité des cheveux sur la tête chez les femmes (l'alopécie féminine se développe - la calvitie);
  • état de santé (une personne devient irritable, léthargique, des nausées ou des vomissements fréquents apparaissent);
  • l'apparition de néoplasmes;
  • immunité (sa fonction diminue, des maladies fréquentes apparaissent).

Conséquences des niveaux anormaux de progestérone

L'augmentation ou la diminution de la concentration de progestérone dans le sang chez les femmes enceintes et non enceintes peut avoir des conséquences graves.

Pendant la grossesse, un faible taux d'hormones entraîne souvent une fausse couche - un avortement spontané ou une décoloration de la grossesse. Il peut également menacer le développement intra-utérin retardé de l'enfant et une naissance prématurée..

Une augmentation du niveau de l'hormone est dangereuse en raison d'un retard de maturation du placenta et d'un dysfonctionnement du complexe fœto-placentaire, ce qui affecte la santé physique et mentale de l'enfant à naître..

Chez les femmes non enceintes, des taux anormaux de progestérone affectent la régularité et la durée du cycle menstruel..

Une augmentation de la concentration de l'hormone menace les conditions suivantes:

  • aménorrhée secondaire (absence de menstruation);
  • saignements utérins dysfonctionnels avec une deuxième phase prolongée du cycle:
  • hirsutisme (augmentation de la croissance des poils);
  • l'apparition d'acné et d'acné difficile à traiter;
  • gonflement.

Souvent, une violation de la production de progestérone est associée à une synthèse anormale d'autres hormones sexuelles, de sorte que les signes et les conséquences peuvent être variés, d'autres symptômes se rejoignent.

Une diminution des niveaux d'hormones conduit à:

  • au manque d'ovulation et aux saignements utérins acycliques;
  • à une aménorrhée primaire ou secondaire;
  • à des périodes douloureuses prolongées (parfois avec une augmentation de la température);
  • au syndrome prémenstruel sévère;
  • aux difficultés de conception (dues à une insuffisance de la phase lutéale et au manque de développement du corps jaune);
  • infertilité.

Si vous soupçonnez une violation de la production de progestérone dans le corps, il est nécessaire de passer une analyse à son niveau (nécessairement en dynamique) et en cas de résultats anormaux, de subir le traitement prescrit par le médecin.

1 Qu'est-ce que la progestérone

La 17-OH progestérone, ou 17-hydroxyprogestérone, est une substance liée aux stéroïdes qui est produite par le cortex surrénalien, les ovaires et le placenta chez la femme enceinte. Il est dérivé de la progestérone, une hormone sexuelle féminine. La substance diffère en ce qu'elle contient un groupe hydroxyle supplémentaire. La 17-hydroxyprogestérone est un composant essentiel à partir duquel des hormones importantes telles que:

  • le cortisol, une hormone du stress;
  • la testostérone est une hormone sexuelle masculine;
  • oestrogène;
  • prolactine;
  • estradiol - hormone sexuelle féminine.

La teneur en progestérone 17-OH peut varier considérablement en fonction de l'heure de la journée: son taux est maximal le matin et diminue le soir. En outre, la quantité de 17-hydroxyprogestérone fluctue au cours du mois chez les femmes en âge de procréer. Dans la première phase folliculaire du cycle menstruel, son contenu est le plus petit et pendant la phase lutéale, le niveau de cette substance augmente considérablement.

À l'aide d'un test d'immunosorbant lié à une enzyme pour cette hormone, sa concentration peut être déterminée. Le contenu de 17-he progestérone aide à évaluer les fonctions des glandes surrénales, des ovaires, pour établir la cause de diverses conditions pathologiques.

Comment bien se préparer au test et comment ça se passe

Comme dans le cas des autres hormones, il est important de déterminer correctement quand effectuer un test de progestérone. Tout d'abord, pour cela, il est nécessaire de faire un test d'ovulation, tandis que si aucune irrégularité dans la régularité des menstruations n'a été trouvée, vous pouvez passer le test en toute sécurité le vingt-deuxième ou vingt-troisième jour à compter du début du cycle, environ une semaine avant le début des saignements mensuels.

Mais, néanmoins, il est préférable de consulter un médecin à ce sujet, il aidera à déterminer correctement l'heure du don de sang.

En cas d'irrégularités menstruelles, vous devrez donner du sang plus d'une fois, mais trois:

  • le septième jour après le début des saignements mensuels;
  • le quatorze;
  • vingtième.

Cela vous permettra de suivre les changements de concentration de l'hormone et de déterminer son taux individuel..

Pour une préparation correcte, vous devez savoir comment vous faire tester pour la progestérone. Avant de donner du sang, vous avez besoin:

  • Venez au laboratoire le matin sans prendre le petit déjeuner avant, car les aliments et les oligo-éléments contenus dans celui-ci peuvent affecter le résultat global de l'analyse.
  • Vous ne pouvez pas manger la veille de l'analyse les aliments et boissons qui ont un effet excitant sur le système nerveux central: plats avec beaucoup de poivre et d'épices, café, thé fort, alcool.
  • N'ayez pas de relations sexuelles la veille d'aller au laboratoire..
  • Il est impératif d'informer l'infirmière des médicaments que vous prenez, en particulier ceux qui peuvent modifier les niveaux hormonaux, ainsi que toutes les informations sur votre cycle menstruel et sur la semaine de grossesse, le cas échéant..
  • Vous ne devez pas fumer trois heures avant de donner du sang.
  • Essayez de vous protéger des expériences nerveuses et du stress.

Vous ne pouvez pas prendre de petit-déjeuner avant de passer un test de progestérone

Si cela n'était pas nécessaire, le don de sang est reporté à la seconde moitié du trimestre, car une évaluation de l'état du placenta et de l'enfant sera nécessaire. En général, l'analyse de la progestérone pendant la grossesse n'est pas différente du don de sang habituel..

Au laboratoire, une infirmière prélève du sang veineux, qui est ensuite analysé par analyse d'immunochimiluminescence, cela ne prend qu'une journée. À la maison, un test hormonal progestatif ne peut être effectué, une visite à la clinique est donc obligatoire. Vous pouvez vérifier les œstrogènes en même temps; les tests d'œstrogènes sont effectués de la même manière pendant la même période du cycle menstruel. Les œstrogènes et la progestérone sont parmi les hormones les plus importantes du corps féminin qui doivent être surveillées..

Les femmes qui ont besoin d'être testées pour les niveaux d'hormones s'intéressent à la question de savoir combien coûte ce plaisir. Les études du niveau de progestérone chez Invitro (un grand réseau de cliniques), par exemple, coûteront environ cinq cents à six cents roubles.

Les résultats de l'étude, qui doivent être remis aux mains après la prise de sang, doivent contenir des chiffres indiquant la teneur en substance dans le sang. En le comparant avec des indicateurs normaux, vous pouvez déterminer si les chiffres obtenus indiquent des pathologies et une grossesse, ou non.

Qu'est-ce que la progestérone

L'hormone progestérone est formée à partir du cholestérol, qui subit une série de réactions biochimiques. Sa sécrétion se produit par le corps jaune (une formation temporaire sécrétée après l'ovulation) et les glandes surrénales. Si une femme a une grossesse (gestation), les fonctions du corps jaune comprennent la libération de progestérone en excès. Le tissu de l'utérus et sa nutrition par les vaisseaux augmentent.

Dans les dernières semaines de la grossesse, la progestérone est synthétisée par le placenta. Plus de progestérone est nécessaire pour maintenir la gestation, augmenter la nutrition utérine.

La production de progestérone est réalisée sous l'influence de l'hormone lutéotrope. Son montant dépend de la phase du cycle menstruel de la femme. Le pic maximal se produit dans la période suivant l'ovulation (phase lutéale). À la fin du cycle, son nombre atteint une concentration minimale.

Seule une petite quantité de progestérone est gratuite, le reste forme un complexe avec des protéines.

L'excrétion de la substance s'effectue par les reins.

Analyse de la progestérone décodant les résultats

Le déchiffrement des résultats du test consiste à déterminer s'il existe des écarts par rapport à la norme établie dans la concentration de progestérone. De telles fluctuations sont particulièrement dangereuses pendant la grossesse..

Un niveau d'hormone trop bas ne protégera pas l'ovule fécondé et il y aura une menace de rejet par le corps de la femme.

De plus, avec de tels indicateurs, la conception est difficile. Dans le même temps, un taux de progestérone trop élevé lorsqu'une femme n'est pas enceinte indique une perturbation du fonctionnement du système endocrinien. Et cela nécessite également un traitement.

Lors du décodage des valeurs, ils sont repoussés par de tels nombres caractéristiques des différentes phases du cycle menstruel:

  • Phase I, au cours de laquelle le follicule dominant mûrit dans l'un des ovaires - 0,32-2,23 nmol / l;
  • le jour où le follicule se rompt et que l'œuf part par la trompe de Fallope dans l'utérus - 0,48 à 9,41 nmol / l;
  • Phase II, au cours de laquelle le follicule graaf est transformé en corps jaune, dont l'une des fonctions est la sécrétion de progestérone - 7,02-57,0 nmol / l.

Au début de la ménopause, cette valeur est maintenue au niveau de 0,64 nmol / l.

Lorsque, lors du décodage, les résultats d'analyse sont indiqués en ng / ml, cet indicateur doit être divisé par un facteur de 3,18.

Comment prendre de la progestérone

Il est clair que de nombreuses femmes s'intéressent à la question de savoir quand prendre de la progestérone. Mais avant de parler du jour où prendre la progestérone, vous devez comprendre la technologie d'une telle procédure elle-même et comment le décodage d'une telle analyse de la progestérone est effectué. Quand se faire tester pour la progestérone, le médecin décide souvent, car chaque corps féminin est individuel. La progestérone et les analogues d'une telle hormone, comme déjà mentionné, jouent un rôle important dans le développement de l'état de grossesse, par conséquent, toutes les règles d'une telle procédure doivent être suivies.

Avant de donner votre sang pour la progestérone, vous devez savoir qu'avant cela, il est inacceptable d'utiliser des médicaments. Pour que tout soit aussi précis que possible, il est fortement recommandé de tenir un journal spécial du cycle menstruel, il sera alors plus facile de passer des tests hormonaux. Combien de temps attendre les résultats? Cela dépend de la clinique, mais pas pour longtemps. Je dois dire à nouveau que la procédure est effectuée à jeun, je dois dire qu'il ne faut pas fumer avant. Il est préférable de le faire après l'ovulation, le corps est alors entièrement prêt pour le test, le test, le test.

Il faut être testé de bonne humeur, ce sont les règles. Prenez 17 hormones, 17 c'est de la progestérone, si elle répond à la norme, cela est enregistré dans le décodage. À quel point la progestérone augmente-t-elle, comment se préparer correctement à la procédure, pourquoi la progestérone chez la femme, la progestérone chez la femme s'écarte de la norme - seul un médecin expérimenté répondra à toutes ces questions

Pour réussir l'analyse de la progestérone, vous devez comprendre que la préparation de l'analyse prend du temps, mais il est important de déterminer le niveau de progestérone. Alors ne demandez pas pourquoi cette analyse

Mieux vaut attendre quelques jours le résultat et se calmer.

La veille d'une procédure aussi importante, vous devez réviser votre alimentation - les aliments épicés, gras et salés sont exclus. En ce qui concerne la consommation de boissons alcoolisées, toute quantité est inacceptable et il ne vaut pas non plus la peine de mettre trop de pression physique.

Il est important de comprendre que pour obtenir le résultat le plus précis possible, le corps féminin doit être détendu autant que possible et il est très important d'éviter le développement de situations stressantes. Si une personne fume (ce qui, en principe, ne devrait pas être fait), cela ne peut pas être fait 2 heures avant la procédure

Le sang ne doit être prélevé que le matin, le petit-déjeuner avant cela est inacceptable. Si vous respectez les recommandations de base, rien n'affectera la précision maximale de l'analyse, ce qui garantit un traitement de haute qualité.

Disponible sur la biochimie

La progestérone est une hormone stéroïde que l'on trouve chez les deux sexes. Mais les hommes en ont une petite quantité en concentration constante. Chez la femme, sa quantité varie en fonction de la phase du cycle menstruel et de la période de la vie..

La base des gestagènes, comme d'autres stéroïdes, est le cholestérol. Cette substance subit une série de réactions biochimiques, avec la formation progressive de la substance active finale. La synthèse se produit dans le corps jaune des ovaires après l'ovulation, en petites quantités dans les glandes surrénales. Chez la femme enceinte, la formation de l'hormone se produit dans le placenta.

Il a été établi que le cycle complet de production de kinine ne peut pas avoir lieu dans le placenta. Cela nécessite le système fœtal-placentaire, qui comprend le fœtus. Le cholestérol du corps maternel pénètre dans le placenta et la substance intermédiaire pergnénolone et progestérone se forme, qui est ensuite transférée au fœtus et complète la synthèse.

Toute la progestérone n'est pas à l'état actif, la plupart se lie aux protéines de transport et à l'albumine, seulement 2% est présente sous forme libre. L'excrétion se produit avec la participation du foie, où la kinine est conjuguée à l'acide glucuronique et excrétée par les reins.

Lorsqu'il y a un écart par rapport à la norme

Les écarts par rapport à la concentration normale peuvent être à la fois à la hausse et à la baisse..

Une carence en progestérone a été associée aux conditions suivantes:

  • insuffisance de la phase lutéale;
  • pathologies endocriniennes: hypothyroïdie, hyperandrogénie, hyperprolactinémie;
  • régimes stricts et carences nutritionnelles;
  • stress constant;
  • maladies des organes génitaux: fibromes, endométriose.

Les symptômes de carence en progestérone apparaissent en fonction de la quantité. Pour une femme, le syndrome prémenstruel est un symptôme courant. Sa gravité est différente, du léger malaise aux manifestations sévères..

Les signes du syndrome prémenstruel sont considérés par beaucoup comme une norme physiologique, ils s'attendent à ce que cette période annule les sautes d'humeur, la colère face à la tempête hormonale. Mais avec le travail rythmique des organes endocriniens, la concentration d'hormones est maintenue à un niveau suffisant et ne se manifeste pas par une détérioration de l'état de la femme.

Avec une diminution prononcée des gestagènes, la conception devient difficile. Ceci est le plus souvent observé lorsque la phase lutéale est insuffisante. Le corps jaune peut ne pas se former, régresser rapidement. Les kystes folliculaires, qui se forment avec le syndrome des ovaires polykystiques, sont une variante de son insuffisance. Cette condition conduit à l'impossibilité de grossesse..

L'embryon doit être implanté dans l'endomètre préparé, qui est affecté par la progestérone. Si une femme avec une fécondation hormonale faible se produit, l'embryon ne peut tout simplement pas se fixer à la paroi de l'utérus ou sera rejeté par elle, car la progestérone doit éteindre l'activité contractile du myomètre. Les fausses couches habituelles, dans lesquelles l'interruption se produit sur une courte période, sont souvent accompagnées de son échec.

Les signes de carence sont également un cycle menstruel irrégulier, des saignements utérins acycliques. Un déficit relatif, dans lequel la concentration d'œstrogène est maintenue au niveau requis, conduit au développement de pathologies prolifératives de l'utérus associées à l'hyperestrogénie - fibromes, endométriose, hyperplasie de l'endomètre.

Beaucoup moins souvent qu'une carence, il peut y avoir une augmentation de la progestérone. La cause de cette affection peut être un kyste du corps jaune, des tumeurs ovariennes, une cirrhose du foie et une pathologie surrénalienne. Le kyste du corps jaune et les formations dans les ovaires entraînent une surproduction de l'hormone. Avec la cirrhose du foie, il n'y a pas d'augmentation de la synthèse de la kinine, une augmentation de l'hormone est associée à une violation de sa conjugaison avec les protéines et le métabolisme.

L'excès se manifeste par les symptômes suivants:

  • prendre un excès de poids;
  • gonflement;
  • l'apparition d'acné et d'acné qui ne répond pas au traitement;
  • augmentation de la croissance des poils corporels;
  • dépression ou sautes d'humeur fréquentes;
  • les pics de tension artérielle.

Souvent, le déséquilibre hormonal affecte non pas une hormone, mais plusieurs. Par conséquent, les symptômes peuvent être variés, avec l'ajout de signes de la pathologie sous-jacente.

Livraison d'une analyse de la progestérone et de son résultat

Après avoir déterminé le jour approprié pour l'analyse, le médecin consulte le patient et explique quel type de préparation est nécessaire avant l'échantillon de sang de progestérone.

Les règles standard nécessaires pour obtenir un résultat fiable de l'analyse hormonale sont principalement mises en évidence:

  1. 7 jours avant l'analyse, il est nécessaire de commencer à réduire progressivement l'intensité de l'activité physique. 2 jours avant le test, ils doivent être minimisés.
  2. Refuser de consommer des boissons contenant de l'alcool 3 jours avant la date exacte du prélèvement sanguin pour les hormones.
  3. Le contact sexuel doit être arrêté 2 jours avant la date exacte du test hormonal.
  4. Un jour avant le prélèvement sanguin, vous devriez essayer de minimiser tous les facteurs de stress et influences possibles qui peuvent conduire à un déséquilibre émotionnel.
  5. 7 jours avant la date exacte de l'analyse, vous devez arrêter de prendre tous les médicaments hormonaux et autres. S'il est impossible de les annuler, réduisez la posologie et prévenez le spécialiste en lui fournissant une liste des médicaments pris.
  6. 2 à 3 heures avant l'échantillonnage du matériel pour la recherche, il est nécessaire d'arrêter de fumer. La période minimale de refus avant le prélèvement sanguin est de 1 heure.
  7. Le dernier repas est possible 8 heures avant l'analyse. Cependant, la période de jeûne ne doit pas dépasser 14 heures. Certains aliments et repas doivent être retirés de l'alimentation quotidienne pendant 2 jours ou plus avant d'être analysés.

Aliments, compléments alimentaires, repas et boissons qui doivent être retirés du régime pendant la période précédant la prise d'un test sanguin de progestérone:

  • épices et épices;
  • boissons contenant de la taurine;
  • boissons au café;
  • aliments gras et frits;
  • viandes fumées;
  • aliments trop salés;
  • produits de confiserie et de boulangerie.

Cela devrait être progressivement éliminé au cours d'une semaine, car cette liste de produits peut favoriser l'excitation du système nerveux, ainsi que conduire à un certain changement du rapport hormonal sous l'influence de macro et micro-éléments.

Important! Le résultat du test peut varier en fonction du laboratoire. En règle générale, les valeurs de référence sont indiquées dans une colonne spécifique du formulaire.

Lorsqu'il n'y a pas de telle marque, vous devez les clarifier avec un spécialiste de laboratoire.

Lorsque la réponse reçue du laboratoire dépasse les valeurs normales, cela peut indiquer les processus pathologiques et autres processus corporels suivants:

  • la cystose du corps jaune;
  • pathologie rénale;
  • dysfonctionnement du cortex surrénalien;
  • aménorrhée;
  • grossesse;
  • pathologies placentaires.

La concentration sous-estimée de progestérone dans le sang peut indiquer que l'ovulation ne se produit pas, car à propos du jour du cycle mal déterminé pour déterminer l'indicateur hormonal.