Principal

Pituitaire

L'hormone progestérone dans le corps d'une femme pendant la grossesse

Pendant la grossesse, des changements hormonaux se produisent dans le corps féminin. Chez les femmes enceintes, les indicateurs de progestérone peuvent fluctuer, ce qui entraînera une menace d'avortement spontané ou de pathologie dans le développement du fœtus.

Il sera possible d'éviter des conséquences désagréables grâce à une correction compétente, qui comprend la prise de préparations spéciales contenant de la progestérone micronisée artificielle ou naturelle.

Conclusion

  1. La progestérone est essentielle à la réussite de la conception, du portage et de l'accouchement..
  2. Vous pouvez déterminer le niveau de l'hormone grâce à l'hémotest.
  3. Avec une diminution de la concentration de progestérone, les femmes enceintes subissent une correction médicamenteuse.
  4. Lors de la prise de médicaments, des effets secondaires peuvent survenir, donc toute thérapie doit être effectuée sous la supervision d'un gynécologue.

Pourquoi avez-vous besoin de progestérone

La progestérone est une hormone stéroïde qui participe activement à des processus importants dans le corps des femmes et des hommes. Par exemple, il aide le cerveau en agissant comme un neurostéroïde.

Mais la progestérone participe également au travail du système reproducteur, assurant une fixation sûre sur les parois de l'utérus de l'embryon, le déroulement normal de la grossesse et la prévention de l'avortement spontané.

Attention! L'hormone est responsable de la régulation des cycles menstruels. Si une femme a de faibles taux de progestérone, il peut y avoir de gros problèmes de grossesse. La conception n'aura pas lieu en raison du manque d'ovulation.

La progestérone a également les fonctions suivantes:

  • affecte la beauté, ce qui est extrêmement important pour un public féminin;
  • assure la santé et l'élasticité de la peau;
  • inhibe ou, au contraire, accélère les changements corporels liés à l'âge;
  • fournit aux hommes et aux femmes une attirance sexuelle, etc..

Comment la quantité de progestérone est déterminée

Pour savoir quel est le niveau de progestérone chez une femme enceinte, il est nécessaire de procéder à des tests de laboratoire. Pour l'analyse, le patient devra faire un don de sang, que les spécialistes étudieront en utilisant la technique ELISA.

Combien de progestérone devrait être normal

Le niveau de l'hormone dans le sang des femmes enceintes est calculé par des techniciens de laboratoire à l'aide d'une formule simple. L'indicateur résultant en ng / ml est multiplié par 3,18 (pour chaque trimestre, il existe sa propre norme):

  1. Ovulation - 0,8 à 3,0.
  2. Premier - de 11,2 à 90,0.
  3. Deuxième - de 25,6 à 89,4.
  4. Troisième - de 48,4 à 422,5.

Qu'est-ce qu'une carence en progestérone et pourquoi

Une quantité insuffisante de l'hormone entraîne les conséquences suivantes:

  • problèmes d'implantation d'un ovule fécondé;
  • interruption spontanée de la grossesse;
  • insuffisance du corps jaune, etc..

Nombre élevé de progestérone, ce qu'ils disent

Avec des niveaux d'hormones surestimés chez une femme, des jumeaux, des triplés sont généralement détectés. La présence de jumeaux peut être déterminée dès la 15e semaine, car pendant cette période, chaque fœtus acquiert un placenta individuel.

Attention! Une concentration accrue de progestérone peut indiquer le développement de processus tumoraux. Un indicateur anormal révélé en début de grossesse indique la survenue d'un dérapage (vésicule biliaire).

Symptômes de carence

Une femme peut suspecter une diminution de la concentration de progestérone par des symptômes caractéristiques:

  • basse température (un thermomètre est inséré dans le rectum);
  • dépôt de graisse dans l'abdomen;
  • règles douloureuses;
  • sautes d'humeur;
  • léthargie, fatigue;
  • trouble du sommeil;
  • augmentation des cheveux gras;
  • l'apparition de l'acné, des taches de vieillesse;
  • gonflement, etc..

Attention! Chez la femme enceinte, une diminution des taux de progestérone se manifeste sous la forme de saignements rares, d'oligohydramnios / polyhydramnios, de douleurs lombaires.

Un excès d'hormone peut être suspecté par les symptômes:

  • migraine;
  • Fatigue extrême;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • apathie;
  • nausées Vomissements;
  • chute de cheveux;
  • gain de poids rapide, etc..

Que faire si la progestérone chute

Une diminution de la concentration de l'hormone est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes. Lorsque cela se produit au cours du premier trimestre, le risque de fausse couche est élevé. Pour éviter les tristes conséquences, les patients subissent une correction médicamenteuse du niveau de progestérone.

Comment réparer une carence et un excès de progestérone

Pour augmenter la concentration de l'hormone, les femmes enceintes se voient prescrire des médicaments spéciaux:

  1. Comprimés d'endométrine, Dyufaston, Utroezhstan.
  2. Complexes de vitamines et minéraux, y compris B6, zinc, magnésium.
  3. Antispasmodiques, par exemple, comprimés de papavérine, No-shpy.
  4. La nutrition est en cours d'ajustement. Refus des aliments gras et frits, des muffins, des confiseries. La quantité de glucides et de protéines est limitée. La préférence devrait être donnée aux épinards, aux produits laitiers, aux graines de citrouille, au maquereau.

Attention! Avec une concentration élevée de progestérone chez la femme enceinte, le traitement n'est pas effectué.

Il est conseillé aux patients de prendre des sédatifs, des laxatifs naturels, des promenades à l'air frais, normaliser le sommeil et le repos. Au deuxième trimestre, des médicaments Curantil et Actovegin, des antispasmodiques et des vitamines B peuvent être prescrits.

Est-il dangereux de prendre de la progestérone

Tous les médicaments doivent être utilisés uniquement pour les prescriptions médicales. En ce qui concerne les médicaments à base de progestérone, à forte concentration en hormone, il existe certains risques pendant les quatre premiers mois de la grossesse:

  • malformations fœtales;
  • fausse couche;
  • malnutrition de l'ovule.

Hemotest pour la progestérone pendant la grossesse

En cas de suspicion de problèmes de grossesse, les patientes subissent un test spécial. Avec son aide, les gynécologues sont en mesure de déterminer s'il existe de réelles menaces pour le fœtus en développement..

Hemotest est prescrit pour de telles conditions pathologiques:

  • utilisation à long terme de médicaments contenant des hormones;
  • a fait une fausse couche;
  • FIV effectuée plus tôt;
  • l'apparition d'un écoulement sanglant, des douleurs dans la partie inférieure du péritoine.

Comment se faire tester

Vous devez vous rendre au laboratoire le matin à jeun. Le dernier repas avant l'échantillonnage du matériel biologique ne doit pas avoir lieu plus tard que 9 heures. Il est interdit de prendre des boissons alcoolisées, des médicaments (sauf les vitaux).

Attention! Lors de la planification d'une grossesse, l'analyse est effectuée à 21-23 jours du cycle menstruel, avec des règles rares, le matériel biologique est prélevé à partir du 15ème jour.

Raisons pour lesquelles il ne pousse pas

Si la concentration de progestérone dans le sang d'une femme enceinte n'augmente pas, cela signifie qu'elle subit des processus pathologiques:

  • le fœtus a gelé;
  • risque de fausse couche;
  • violation de la formation du placenta;
  • grossesse extra-utérine.

Qu'est-ce qui menace s'il tombe au premier trimestre

Si la femme enceinte commence à diminuer la concentration de l'hormone, elle devra faire face à la menace d'une fausse couche, accompagnée de symptômes caractéristiques:

  • frottis de sécrétions;
  • sensations douloureuses dans la partie inférieure du péritoine;
  • faiblesse générale;
  • vertiges;
  • lourdeur dans le bas de l'abdomen, etc..

Progestérone pendant la grossesse

Pour cette catégorie de patients, les gynécologues prescrivent des injections / comprimés:

  • Utrozhestan;
  • Duphaston;
  • Ingesta;
  • Endométrine, etc..

Injections précoces

Les injections intramusculaires de progestérone sont indiquées pour les femmes enceintes présentant un risque d'avortement spontané. Avec leur aide, il est possible de réduire le tonus utérin, pour empêcher le développement du processus de rejet d'embryon..

Comprimés

Des études cliniques ont confirmé la sécurité de Duphaston et d'Utrozhestan fournis aux chaînes de pharmacies sous forme de comprimés. Ils sont prescrits pour de telles pathologies:

  • la menace de fausse couche;
  • fausse couche chronique;
  • insémination artificielle;
  • forme immunitaire d'infertilité;
  • faible concentration d'hormones.

Effet sur le fœtus

Si le patient prend de la progestérone à la dose prescrite par le gynécologue, l'embryon en développement ne souffrira pas. De tels médicaments, par exemple Duphaston, Utrozhestan, aident à maintenir la grossesse.

Effets secondaires

Chaque médicament a des contre-indications et peut provoquer le développement de symptômes et de complications désagréables. Les médicaments à base de progestérone ont également un certain nombre de contre-indications:

  1. Léthargie.
  2. La migraine apparaît.
  3. La somnolence augmente.
  4. La tête commence à tourner.
  5. La peau peut jaunir..
  6. Des réactions allergiques se produisent.
  7. Il y a une sensation de brûlure, des démangeaisons dans le vagin.
  8. On observe un écoulement d'une structure huileuse.

Symptômes de surdosage

Si la dose de progestérone autorisée est dépassée, les patients présenteront des symptômes désagréables:

  • la nausée;
  • vertiges;
  • faiblesse sévère;
  • bâillonnement.

Attention! En cas de surdosage, il est nécessaire de réduire la quantité de progestérone. Pour éviter les conséquences désagréables, les médecins recommandent de prendre le médicament avant le coucher..

Comment se passe l'annulation

Les femmes enceintes seules ne doivent pas arrêter de prendre de la progestérone. Sous la supervision de spécialistes, la posologie est progressivement réduite. Au départ, tous les trois à cinq jours, la portion quotidienne est réduite d'un demi-comprimé. Dans le même temps, les gynécologues contrôlent de tels moments:

  • état du placenta;
  • tonus utérin;
  • position fœtale.

Attention! Pendant la période de sevrage de la progestérone, les femmes enceintes doivent régulièrement donner du sang pour déterminer le niveau de l'hormone et subir une échographie matérielle. Ces mesures sont prises pour identifier en temps opportun la menace de fausse couche..

Sinon, comment la grossesse est-elle réglementée au stade initial?

Pendant la gestation, en particulier, aux premiers stades, le niveau d'hormones commence à fluctuer activement. Dans cette catégorie de patients, divers changements sont enregistrés:

  • il n'y a pas de flux menstruel;
  • le travail de la glande pituitaire devient plus intense, ce qui supprime le processus de génération de LH et de FSH;
  • la maturation des cellules germinales ne se produit pas;
  • augmente la production de prolactine, nécessaire à la production de lait maternel.

Attention! Le niveau des éléments nécessaires à la fonctionnalité des glandes surrénales et thyroïdiennes augmente progressivement. Leur concentration normale garantit un développement sain de l'embryon, une gestation simple et une naissance rapide.

HCG et grossesse précoce

À un stade précoce, il peut être difficile de déterminer la présence d'une grossesse, y compris des grossesses multiples. Pour confirmer ou réfuter le diagnostic, les patients reçoivent une analyse de hCG. Le résultat vous permettra d'identifier la présence d'une grossesse et de calculer le terme avec une précision allant jusqu'à une semaine.

Attention! L'indice hCG permet aux spécialistes de déterminer si le fœtus présente des anomalies de développement. Mais l'analyse permet également d'identifier une grossesse extra-utérine, grâce à laquelle les risques de rupture des trompes de Fallope et de décès sont considérablement réduits pour les patientes..

En savoir plus sur l'estradiol

Cette substance, générée par les ovaires, est responsable de la formation dans le corps féminin:

  • système reproducteur;
  • désir sexuel;
  • les contours de la figure;
  • cycle menstruel.

Pendant la grossesse, le corps d'une femme a besoin d'estradiol, de sorte que le placenta se joint au processus de production de l'hormone. L'élément favorise la croissance systématique du corps de l'utérus, assure la circulation sanguine complète nécessaire à la nutrition de l'embryon.

Si, avant ou au début de la grossesse, la patiente a pris un excès de poids, les tissus adipeux participeront également à la génération d'estradiol..

Les fluctuations des paramètres d'une substance peuvent provoquer des processus pathologiques:

  1. Rétrogradation. Problèmes de membrane fœtale, malnutrition, manque d'oxygène, avortement spontané.
  2. Promotion. L'excitabilité nerveuse augmente.

Quelles hormones doivent être contrôlées

Parallèlement à la progestérone, les femmes enceintes doivent faire un don de sang pour contrôler le taux:

  • estriol (libre);
  • prolactine;
  • inhibine (A);
  • lactogène (placentaire);
  • insuline;
  • les hormones thyroïdiennes T4, T3, TSH;
  • testostérone.