Principal

Oncologie

Stimulation à l'ocytocine: quand est-elle nécessaire et y a-t-il des complications?

L'ocytocine est un analogue créé synthétiquement de l'hormone, dont la synthèse se produit dans la neurohypophyse.

L'ocytocine augmente le tonus musculaire de l'utérus, augmentant ainsi la contractilité de l'organe.

L'hormone a un effet vasodilatateur sur la couche musculaire des vaisseaux sanguins, ce qui abaisse la tension artérielle.

Le mécanisme d'action de l'ocytocine sur l'utérus

Décrivons le mécanisme d'action de ce médicament. Il est prescrit pour stimuler le travail lors de l'avortement à des périodes de gestation de plus de 20 semaines, ainsi qu'à des fins thérapeutiques en cas de saignement utérin lors d'un avortement, ainsi qu'en cas de faiblesse du travail, en cas de retard de l'accouchement du placenta ou de faible tonus utérin.

L'action de l'ocytocine s'exprime dans le fait qu'une femme ressent des contractions utérines sous forme de contractions. Les contractions de crampes facilitent la libération de l'embryon de la cavité utérine pendant l'avortement.

Si l'avortement est pratiqué à une date ultérieure, en raison de la contractilité des muscles lisses de la glande mammaire, la lactation peut commencer sous la forme d'une petite quantité de colostrum. Dans les premiers stades de la gestation, l'ocytocine empêche l'implantation de l'ovule sur la paroi de l'utérus, à la suite de quoi il est libéré à l'extérieur avec une petite quantité de sang.

À une date ultérieure, le médicament provoque des contractions, l'ouverture du canal cervical et la sortie du fœtus. Dans les structures cérébrales, l'hormone agit comme un médiateur et participe aux processus cognitifs, exacerbant l'oubli, de sorte qu'une femme peut ressentir une diminution de l'activité mentale du cerveau.

Un symptôme de l'exposition à l'ocytocine est une baisse de la pression artérielle.

RÉFÉRENCE L'ocytocine commence à agir 1 à 3 minutes après l'administration, l'effet dure jusqu'à une demi-heure.

Pharmacodynamique de cette substance

Quelle est la pharmacodynamique de cette substance? L'ocytocine interagit avec l'appareil récepteur spécifique de la couche musculaire de l'utérus, représenté par les protéines G. La sévérité de la réponse à l'effet de l'hormone est aggravée en proportion directe de l'augmentation de l'âge gestationnel, atteignant un maximum dans les derniers stades.

L'hormone active l'activité du travail en raison d'une augmentation de la perméabilité de la membrane aux ions calcium, de la teneur en ions dans les cellules, de l'excitabilité des membranes cellulaires, ainsi que d'une diminution du potentiel de membrane au repos.

Le médicament potentialise les contractions rappelant celles de l'accouchement, tandis que l'apport sanguin utérin diminue, ce qui minimise le risque de saignement.

L'ocytocine a la capacité d'améliorer la contractilité du myomètre de modérée à tétanique. En potentialisant l'activité contractile des cellules myoépithéliales localisées dans les alvéoles des glandes mammaires, l'hormone augmente la sévérité de la lactation.

En exerçant un effet sur la couche musculaire lisse des vaisseaux, le médicament provoque leur expansion, à la suite de laquelle le flux sanguin rénal augmente, dans les artères coronaires et cérébrales. Lors de l'utilisation d'ocytocine, la pression artérielle chute, une tachycardie se développe et le débit cardiaque augmente.

Après avoir diminué, la pression monte lentement de plusieurs millimètres de mercure. L'ocytocine provoque un effet antidiurétique, la surhydratation permet l'introduction du médicament à fortes doses. N'affecte pas la contractilité de la musculature des intestins et de la vessie.

Les saignements et les écoulements dus à la libération de l'ovule de la cavité utérine commencent plusieurs heures (1-3) après la prise d'Oxytocin, avec l'utilisation combinée de mifépristone et de misoprostol.

Il existe des cas connus de signes d'avortement survenant dans la demi-heure ou, au contraire, 36 à 48 heures après la prise de mifépristone, uniquement après la prise de misoprostol avec de l'ocytocine..

Cela vous permet d'améliorer l'effet, ainsi que le moment où il commence à agir lorsqu'il est administré par voie intramusculaire?

Pour améliorer l'efficacité des effets de l'ocytocine, avant de le prendre, vous devez boire de la mifépristone à une dose de 600 mg (soit 3 comprimés). Après 1,5 à 2 jours (36 à 48 heures), vous devez prendre du Misoprostol à une dose de 400 μg (soit 2 comprimés).

Uniquement en combinaison, ces deux médicaments ont un effet durable sur l'interruption de grossesse. S'abstenir de manger pendant 2-3 heures avant et après l'avortement médicamenteux augmentera l'effet de l'utilisation de médicaments.

L'annulation des antiacides, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des anticonvulsivants, le tabagisme améliore également l'effet.

Le médicament peut ne pas fonctionner si, après avoir pris la femme, elle a eu une crise de vomissement et qu'elle n'a pas eu recours à une utilisation secondaire du médicament. En outre, une diarrhée abondante peut réduire considérablement le niveau d'exposition aux médicaments à zéro..

Si le plan de dosage de Mifepristone ou Mirolyut n'est pas respecté, l'avortement peut ne pas avoir lieu. Il est également nécessaire d'observer strictement l'intervalle de temps entre la prise de Mifepristone et de Misoprostl, l'utilisation de ce dernier plus de 48 heures après la première ne donnera pas le résultat souhaité.

Pour interrompre la gestation, de l'ocytocine intramusculaire ou intraveineuse est utilisée. L'administration intramusculaire a moins de succès et est effectuée moins fréquemment.

Après combien, c'est-à-dire quand l'ocytocine commence-t-elle à agir lorsqu'elle est administrée par voie intramusculaire? Après l'injection, la myotonie se développe en 3 à 7 minutes, mais la durée de l'effet est de 2 à 3 heures. L'effet attendu se développe plus lentement qu'avec l'administration intraveineuse.

C'est pourquoi les injections veineuses ont un avantage. L'administration intraveineuse d'ocytocine fournit une réponse immédiate de l'utérus au médicament, l'effet dure une heure.

Pour une sélection sans erreur de la dose du médicament, des linéomates spécialisés sont utilisés qui contrôlent le flux des gouttes en une minute. La dose de l'hormone est calculée sur une base individuelle.

L'utilisation du médicament sous forme de comprimé a un faible effet et n'est donc pas effectuée. Les injections peuvent être effectuées dans le canal cervical ou la paroi utérine.

Comment savoir si un médicament donné a eu l'effet désiré sur le corps?

Afin de savoir si l'ocytocine a fonctionné, il est nécessaire d'évaluer la contractilité de l'utérus. À cette fin, vous pouvez utiliser un appareil de cardiotocographie (CTG) qui, en plus d'évaluer le rythme cardiaque de l'embryon, est capable de calculer la fréquence et la force des contractions utérines..

A la palpation de l'utérus, l'obstétricien-gynécologue ressent les contractions de l'utérus.

Quand il est excrété du corps et que sait-on de l'effet secondaire?

La période d'élimination de 50% prend de une à six minutes. Il rétrécit plus tard dans la gestation. La plus grande quantité de médicament se désintègre rapidement dans les hépatocytes hépatiques et les reins.

À la suite de l'hydrolyse enzymatique, la désactivation de l'ocytocine se produit sous l'influence de l'enzyme oxytokinase. La plus petite partie de l'hormone est excrétée dans l'urine sous sa forme chimique d'origine.

En raison du fait que l'ocytocine est excrétée assez rapidement du corps, la récupération du corps se produit également rapidement. Cependant, des effets secondaires peuvent se développer lors de l'utilisation de fortes doses du médicament:

  • hypertonicité de l'utérus;
  • spasme de l'utérus;
  • tétanos de l'utérus;
  • rupture de l'utérus;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • abaisser la tension artérielle;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • choc;
  • la nausée;
  • vomissement;
  • surhydratation;
  • choc anaphylactique.

L'interruption de grossesse est stressante pour l'organisme et nécessite des mesures pour restaurer et combattre les effets de succion. En cas de vomissements, l'utilisation de cerucal (raglan) est indiquée.

En cas de syndrome douloureux, ils recourent à l'utilisation d'analgésiques, par exemple baralgin.

En cas de saignement prolongé, des urotoniques sont utilisés, par exemple, la dicinone.

Avec le développement de réactions allergiques, des antihistaminiques sont utilisés (par exemple, tavegil).

Une décoction d'ortie ou une teinture de poivre d'eau aide à arrêter le saignement.

Avant de décider d'utiliser l'Oxytocin, il est nécessaire d'évaluer la probabilité du risque d'hypertonicité ou de tétanos de l'utérus.

Toute femme qui a reçu une injection d'hormone doit être sous la surveillance d'un médecin dans un hôpital gynécologique spécialisé avec une autorisation de pratiquer l'avortement.

En cas de complications désagréables, le gynécologue doit immédiatement fournir une assistance.

Pendant la prise du médicament, un contrôle permanent de la contraction utérine et du niveau de tension artérielle de la femme est nécessaire.

En présence de symptômes d'hypertension utérine, il est conseillé d'arrêter immédiatement la perfusion d'Oxytocin, pour cette raison, les contractions utérines cessent.

Tenez compte du risque d'afibrinogénémie et de pertes sanguines sévères.

ATTENTION Décès connus dus à une rupture utérine, des saignements abondants incontrôlés ou une hémorragie dans l'espace sous-arachnoïdien..

Conclusion

L'ocytocine est utilisée pour interrompre la grossesse après 20 semaines. Dans de rares cas, le médicament est utilisé dans les premiers stades (4-5 semaines).

Cela est dû au fait qu'à ce moment l'implantation de l'ovule n'a pas eu lieu, le niveau d'œstrogène augmente, la couche musculaire de l'utérus est sensible aux doses élevées de l'hormone.

À court terme, l'introduction du médicament est justifiée dans le cas d'un avortement incomplet, les contractions utérines éliminent les restes de l'ovule de l'utérus.

Voyez-vous des inexactitudes, des informations incomplètes ou incorrectes? Sachez comment améliorer votre article?

Souhaitez-vous proposer des photos sur le sujet pour publication?

Aidez-nous à améliorer le site! Laissez un message et vos contacts dans les commentaires - nous vous contacterons et ensemble nous améliorerons la publication!

  • Quel est ce médicament
  • Acte
  • Les indications
  • Contre-indications
  • Progression de la procédure
  • Effets

Afin que le processus d'accouchement se déroule avec le moins de pertes possible pour la mère et l'enfant, il est souvent décidé de le stimuler. Avec elle, tout se passe beaucoup plus vite et plus facilement. Cependant, le débat ne s'apaise pas sur le fait que cela entraîne de nombreuses conséquences négatives pour la santé d'une femme et de son bébé. L'ocytocine pendant l'accouchement, un médicament qui est le plus souvent administré pour accélérer le travail en cas de retard, est particulièrement préjudiciable.

Son application est-elle justifiée? Dans quelle mesure son introduction dans le corps d'une femme en travail est-elle dangereuse, à la fois pour elle-même et pour le nouveau-né? Une jeune mère a le droit de connaître les réponses à ces questions passionnantes et importantes..

Quel est ce médicament

L'ocytocine est une hormone produite par le corps dans l'hypothalamus, transportée vers l'hypophyse (son lobe postérieur), où elle est activement accumulée (déposée) puis libérée dans le sang.

Sa concentration dans le sang change légèrement pendant la menstruation et la grossesse. Alors qu'à la fin du 9ème mois, son niveau augmente considérablement et devient maximum la nuit. Ceci est directement lié au fait que c'est à cette heure de la journée que le plus grand nombre de bébés naissent..

Au stade initial de l'accouchement, cette hormone dans le corps féminin lisse les muscles de l'utérus, le tonifie, forçant le col de l'utérus à s'ouvrir. Après la naissance du bébé, il augmente la libération de prolactine, qui est responsable du succès de la lactation..

En conséquence, si les médecins diagnostiquent un travail faible en raison d'un manque de cette substance, le travail est stimulé par l'ocytocine, ce qui accélère l'accouchement, ce qui facilite ce processus pour tous ses participants. Une fois terminé, il peut être utilisé pour normaliser l'allaitement et accélérer la contraction utérine..

À travers les pages de l'histoire. En 1953, le chimiste Vincent Du Vigneau (USA) parle de la structure de l'ocytocine, et l'année suivante il la synthétise, c'est-à-dire qu'il peut l'obtenir dans des conditions artificielles, en dehors d'un organisme vivant. En 1955, pour cela, il a reçu le prix Nobel de chimie.

Acte

Afin de ne pas avoir peur d'une telle stimulation, il est préférable de savoir à l'avance quel est l'effet spécifique de l'ocytocine sur le corps de la femme et sur le fœtus pendant et après l'accouchement..

Fonction stimulante (pour contracter l'utérus)

Il est tout à fait justifié d'administrer de l'ocytocine pendant l'accouchement si cette hormone dans le corps de la femme est trop petite pour un accouchement normal. Il a un effet stimulant sur l'utérus:

  • tonifie ses muscles lisses;
  • augmente le tonus du myomètre;
  • augmente la fréquence et l'amplitude de ses contractions (si elles sont administrées à petites doses);
  • améliore le tonus (s'il est administré à haute concentration);
  • est introduit pour contracter l'utérus immédiatement avant l'accouchement, ainsi que pendant les périodes II et III de contractions.

L'ocytocine injectée avant l'accouchement augmente la force de la femme, élargit l'entrée de l'utérus, favorise une naissance plus rapide du bébé, prévenant les blessures.

Fonction conductrice (pour la lactation)

Beaucoup de femmes se demandent pourquoi elles s'injectent de l'ocytocine après l'accouchement, ne connaissant que la fonction stimulante de cette hormone. En fait, c'était lui:

  • favorise la contraction des glandes mammaires, grâce à laquelle le lait produit sous l'influence de la prolactine est activement excrété du sein;
  • pénétrant dans le sein, il aide le lait à passer librement à travers les conduits et à se détacher sans douleur des mamelons;
  • après que le bébé a absorbé le lait, l'ocytocine est dans son hypothalamus, ce qui contribue au développement normal du système nerveux central du bébé.

Il faut garder à l'esprit que la libération d'ocytocine pendant la lactation favorise des contractions modérées mais souvent très douloureuses de l'utérus dans les premières semaines après l'accouchement. Ceci est nécessaire car cela aide le sang à coaguler au niveau du site de fixation du placenta. C'est pour cette raison que l'ocytocine est souvent utilisée pour arrêter un saignement utérin aussi dangereux..

Fonction psychotrope

L'ocytocine apaise et met de bonne humeur, ce qui est très important pour une femme pendant l'accouchement et pour la poursuite de la lactation. Après tout, c'est le stress qui interfère le plus souvent avec l'allaitement normal..

La multifonctionnalité de cette hormone lui permet donc d'être utilisée pendant et après l'accouchement: l'ocytocine induit l'accouchement et active la production de lait maternel. À première vue, il semble qu'il a des avantages et des avantages, il est tellement utile. Mais pourquoi parle-t-on de plus en plus des conséquences négatives qui surviennent après son utilisation pour la stimulation? L'une des raisons est une violation des indications médicales.

C'est intéressant! Il a été démontré que l'ocytocine induit des sentiments de plaisir, de satisfaction, de calme et réduit l'anxiété. On pense que le médicament affecte les zones du cerveau responsables de la peur.

Les indications

Il faut comprendre que l'utilisation de l'ocytocine pendant et après l'accouchement est déterminée par des indications médicales spécifiques, dont la violation entraîne de tristes conséquences. L'hormone est administrée dans les cas suivants.

Pendant l'accouchement

  • Gestose, rupture prématurée du liquide amniotique et autres pathologies qui présentent un risque et une menace pour la vie et la santé de la mère ou du fœtus;
  • facteur Rh prononcé;
  • affaiblissement ou arrêt complet des contractions utérines, c'est-à-dire l'absence de contractions (l'enfant est immobile pendant une durée déraisonnablement longue dans la cavité pelvienne).

Après l'accouchement

  • Prévention des saignements post-partum;
  • contraction utérine insuffisante.

L'administration opportune et correcte d'ocytocine conformément à ces indications médicales évite de nombreuses complications. Par exemple, une présence prolongée du fœtus dans la cavité pelvienne peut conduire à une compression sévère des tissus mous, suivie de l'apparition de fistules chez la mère (génito-urinaire ou génito-urinaire), ainsi qu'à une pression sur la tête du bébé, qui provoque un accident vasculaire cérébral et une hémorragie cérébrale. Cependant, comme pour tout médicament, il existe des contre-indications à l'administration de l'hormone..

Oh oui l'ocytocine! Selon les scientifiques, cette hormone restaure la jeunesse des muscles, accélérant la croissance des cellules souches. Son introduction systématique est donc un moyen sûr et nouveau de lutter contre le vieillissement..

Contre-indications

Avant de stimuler le travail avec de l'ocytocine, le médecin doit effectuer un examen pour identifier les contre-indications à de telles manipulations médicales..

Contre-indications absolues

  • Incohérence dans la taille de la tête et du bassin du fœtus;
  • malposition;
  • l'impossibilité d'accoucher de manière naturelle (avec un gros fœtus, hydrocéphalie, présentation frontale, position transversale, bassin étroit, présentation ou prolapsus du cordon ombilical, placenta praevia);
  • menace de rupture de l'utérus;
  • cicatrices sur l'utérus après myomectomie, césarienne et autres interventions chirurgicales;
  • gonflement du col de l'utérus, atrésie (infection du col de l'utérus), changements cicatriciels dans cette zone qui ne lui permettent pas de s'ouvrir complètement;
  • hypersensibilité au médicament;
  • hyperstimulation de l'utérus avec l'ocytocine lors d'un accouchement précédent;
  • col de l'utérus immature.

Contre-indications relatives

  • Grossesse multiple;
  • fibromes utérins;
  • hypoxie fœtale.

Avec des contre-indications relatives, la question de la stimulation du travail avec l'ocytocine est résolue avec une extrême prudence, car dans certains cas, cela peut entraîner les conséquences très dangereuses dont on parle si souvent et dont les femmes en travail ont si peur. Une surdose du médicament peut également entraîner des effets secondaires. Par conséquent, il est préférable de se renseigner à l'avance sur le schéma d'administration des hormones..

Un fait intéressant. Les injections d'ocytocine à forte dose peuvent réduire la sensibilité à l'alcool.

Progression de la procédure

L'ocytocine pendant et après l'accouchement est administrée de différentes manières: intraveineuse, sous-cutanée, intramusculaire, dans la paroi ou le col de l'utérus.

Pour stimuler le travail, le schéma d'utilisation est le suivant:

  • perfusion intraveineuse goutte à goutte (c'est-à-dire qu'un goutte-à-goutte conventionnel est placé);
  • surveillance constante des contractions utérines chez la femme en travail et de l'activité cardiaque du fœtus;
  • dose standard d'ocytocine: 500 ml de solvant (chlorure de sodium ou glucose) - 1 ml (5 UI) de l'hormone;
  • vitesse - jusqu'à 8 gouttes par minute, tandis que toutes les 40 minutes, augmentez de 5 gouttes jusqu'à ce que le degré souhaité de contraction utérine soit atteint, puis le taux diminue dans l'ordre inverse.

Pour arrêter les saignements utérins, une injection d'ocytocine est administrée après l'accouchement ou une perfusion intraveineuse.

  1. Injection intraveineuse goutte à goutte: pour 1000 ml de solvant - jusqu'à 40 UI de l'hormone.
  2. Injection intramusculaire: 1 ml (5 UI) après séparation du placenta.

Pour la prévention des saignements utérins après l'accouchement:

  • injection intramusculaire de 5 UI d'ocytocine jusqu'à 3 fois par jour pendant plusieurs jours (généralement 2-3).

Pour une césarienne:

  • injection de 5 UI d'ocytocine dans le muscle utérin.

De nombreuses femmes confrontées à ce type de stimulation s'intéressent à la rapidité avec laquelle l'ocytocine agit, c'est-à-dire combien de temps après son introduction, l'utérus commencera à se contracter. L'action apparaît littéralement en quelques (3-5) minutes, pendant environ 3 heures.

À propos de la production. Si auparavant ils utilisaient l'ocytocine, qui était obtenue à partir d'animaux, ils utilisent désormais exclusivement une hormone d'origine synthétique.

Effets

De nombreuses femmes en travail se demandent si l'ocytocine est nocive pendant l'accouchement, à la fois pour elle-même et pour le bébé. En effet, des conséquences négatives voire dangereuses, des effets secondaires indésirables sont notés. Mais ici, vous devez garder à l'esprit deux points très importants. Premièrement, cela ne se produit que si les contre-indications et les erreurs de dosage ne sont pas suivies. Deuxièmement, les conséquences de ce type de stimulation sont rares. Il n'y a donc certainement pas lieu de paniquer.

Pour mere

Conséquences possibles de la stimulation du travail par l'ocytocine sur la santé et la vie d'une femme en travail en cas de mauvaise utilisation:

  • hypertension artérielle;
  • rupture de l'utérus;
  • saignements abondants après l'accouchement;
  • hématome dans la région pelvienne;
  • arythmie, tachycardie réflexe, bradycardie;
  • nausées Vomissements;
  • surhydratation sévère avec coma et convulsions;
  • éruptions cutanées sur la peau;
  • réactions anaphylactiques: essoufflement, hypotension, choc, anaphylaxie;
  • mal de crâne.

Pour un enfant

Conséquences possibles pour l'enfant de l'introduction de l'ocytocine lors de l'accouchement:

  • un petit nombre de points, selon l'échelle d'Apgar (pouls, respiration, tonus musculaire, réflexes et couleur de peau sont déterminés);
  • jaunisse;
  • hémorragie dans la rétine;
  • bradycardie sinusale, tachycardie, arythmies;
  • perturbations du travail du système nerveux central, cerveau;
  • asphyxie avec un résultat mortel supplémentaire.

Selon certains chercheurs, les enfants nés à la suite d'une stimulation par l'ocytocine présentent certaines caractéristiques développementales et comportementales tout au long de leur vie. Et bien que ces données n'aient pas été officiellement confirmées, ce sont elles qui opposent les jeunes mères à l'introduction de cette hormone lors de l'accouchement. Parmi les conséquences indésirables chez les enfants, les médecins notent:

  • augmentation de l'excitabilité neuro-réflexe;
  • hypertension musculaire;
  • dystonie musculaire;
  • hypertension intracrânienne;
  • dysfonctionnements cérébraux minimes (problèmes d'élocution, déficit d'attention).

Mais encore une fois, tout cela ne se manifeste qu'en raison de l'utilisation incorrecte de l'ocytocine lors de l'accouchement..

Gardez à l'esprit. L'ocytocine provoque de la somnolence, ce qui peut nuire au travail.

Connaissant le maximum d'informations véridiques sur ce médicament, une femme n'aura pas peur de déclencher le travail avec l'ocytocine, elle sera en mesure de répondre à une telle décision de manière adéquate et calme. Il est préférable de discuter de ce problème avec votre médecin à l'avance: présentez-vous un risque de faible travail ou pouvez-vous le gérer vous-même.

Il faut comprendre que les conséquences dangereuses de l'introduction de cette hormone ne surviennent que dans certains cas: si des contre-indications n'ont pas été observées ou si le schéma posologique a été violé. Le niveau moderne de la médecine et le professionnalisme des médecins permettent d'éviter une triste évolution des événements. Donc, toutes les peurs et tous les doutes dans la plupart des cas sont vains.

Utilisation d'ocytocine ou d'analogues pendant la grossesse uniquement sous surveillance médicale!

L'ocytocine est une hormone produite dans l'hypothalamus et déposée dans le lobe postérieur de l'hypophyse, d'où elle est libérée dans le sang. C'est l'une des hormones féminines les plus importantes qui a un certain nombre de fonctions importantes, en particulier pendant la grossesse et l'accouchement. La clinique utilise l'ocytocine sous forme de ses analogues synthétiques. Chacun a ses propres caractéristiques d'accueil et d'action sur le corps de la femme.

La substance augmente l'activité contractile de l'utérus, stimulant les contractions pendant le travail et, pendant la lactation, élimine le lait de la glande mammaire, agissant sur les cellules myoépithéliales. Cela contribue à un allaitement approprié du nouveau-né, une prise de poids normale du bébé, réduit le risque de mammite chez une mère qui allaite.

En clinique, les analogues synthétiques de l'ocytocine sont le plus souvent utilisés en pratique obstétricale et gynécologique. L'ocytocine est prescrite pour une grossesse prolongée, une grossesse à l'heure prévue, avec des contractions légères, ainsi que des avortements précoces.

En médecine, l'hormone est également utilisée:

  • dans la période post-partum;
  • période post-avortement;
  • avec des opérations chirurgicales sur l'utérus;
  • l'accouchement ne peut avoir lieu lorsque la vie de la mère est menacée.

L'ocytocine pour l'avortement

L'hormone synthétique est utilisée pour mettre fin à une grossesse précoce en clinique. L'ocytocine augmente le tonus de l'utérus, provoque ses contractions musculaires. La contraction de l'utérus ne permet pas à l'œuf de fruit de se fixer à ses parois ou contribue à son rejet. L'embryon quitte la cavité utérine avec des saignements mineurs.

L'inconvénient de cette méthode est la possibilité d'un avortement incomplet, lorsque l'ovule ne quitte pas la cavité utérine. Dans ce cas, la macération et la pétrification de l'embryon se produisent. Maux de tête possibles, fatigue, malaise, inconfort de traction dans le bas de l'abdomen avec une dynamique de la douleur croissante qui ne disparaîtra pas sans des soins médicaux qualifiés.

Il existe un risque de développer des saignements abondants, qui ne sont arrêtés que par des coagulants et une intervention chirurgicale.

Est-il possible d'interrompre une grossesse à la maison?

Il est strictement interdit d'interrompre une grossesse à domicile..

Tout avortement peut entraîner une multitude de complications qui nécessitent des soins médicaux urgents et de haute qualité, y compris une correction médicale de la condition et.

Effets de l'ocytocine en début de grossesse

Si une femme prend de l'ocytocine au début de la grossesse, l'hormone agira sur les myocytes de l'utérus, les stimulant, ce qui entraînera sa contraction et le rejet de l'embryon, qui quittera la cavité utérine avec des saignements mineurs. Aux stades ultérieurs de la grossesse, lors de l'utilisation de préparations d'ocytocine, une lactation soudaine est possible, avec libération d'une petite quantité de colostrum.

L'ocytocine pour déclencher la menstruation

En tant que seul puissant stimulant des contractions utérines, l'ocytocine est utilisée lorsque la menstruation est retardée. Il est important de comprendre la raison qui a causé le retard des règles. De nombreux facteurs peuvent affecter le cycle ovarien. Le retard peut se manifester par un stress fréquent et sévère, un stress hormonal excessif, un travail physique intense, une maladie, un épuisement du corps et pendant la grossesse.

Avec un long retard dans la menstruation, vous ne devez pas reporter le voyage chez le gynécologue, car cela peut entraîner une détérioration de l'état général du corps. Uniquement avec l'autorisation du gynécologue, afin de provoquer des menstruations à la maison, l'ocytocine est injectée par voie intramusculaire, intraveineuse ou prise par voie orale sous forme de comprimés.

Après césarienne, avortement

L'ocytocine après un avortement ou une césarienne est administrée pour améliorer la séparation de la couche fonctionnelle de l'utérus (endomètre). Si même une petite partie de l'endomètre reste dans la cavité utérine, cela entraîne une inflammation et une intoxication grave de la femme.Par conséquent, dans ce cas, l'ocytocine, augmentant les contractions de l'utérus, fait sortir l'endomètre. Le médicament est également utilisé après un avortement médicamenteux.

Oxytocin-richter

Une hormone d'origine synthétique. Pour ses propriétés pharmacocinétiques, il est similaire à l'hormone humaine. Le médicament interagit avec les cellules myoépithéliales de l'utérus, provoquant sa contraction. En clinique, ils sont utilisés pour induire des contractions chez une femme, stimulant le travail. Améliore l'excrétion du lait du sein.

A un effet vasodilatateur, augmente le flux sanguin vers les reins, le cerveau et le cœur. Montre un effet antidiurétique minimal.

Méthodes d'administration de l'ocytocine:

Lorsque le médicament est administré par voie intraveineuse, l'effet sur l'utérus se produit rapidement, mais dure une heure. Si une injection est administrée par voie intraveineuse, l'action du médicament commence dans 3-5 minutes et la durée est de 2-3 heures.

  • faiblesse primaire du travail;
  • faiblesse secondaire du travail;
  • pour stimuler le travail;
  • avec présentation du siège du fœtus;
  • saignement hypotonique après l'avortement;
  • après une césarienne;
  • pour améliorer l'involution de l'utérus pendant la période post-partum.

Mode d'administration du médicament:

Injecté par voie intraveineuse, intramusculaire, dans le canal cervical. Intraveineuse (compte-gouttes) 1-3 UI pour 10-20 gouttes. Avec intramusculaire 0,5 UI.

Effets secondaires

Sur le corps d'une femme:

  • saignements utérins;
  • contraction tétanique (convulsions);
  • hypertonicité;
  • réactions anaphylactiques.
  • insuffisance utéro-placentaire.

Sur le corps de l'enfant:

  • asphyxie;
  • compression du fœtus;
  • blessure à la naissance;
  • bradycardie.

Désaminooxytocine

Analogue synthétique de l'ocytocine. Provoque une forte perméation des membranes myocytes au calcium, ce qui contribue à leur forte excitabilité et à leur activité utérine. Augmente la contraction des fibres musculaires de l'utérus, ce qui entraîne des contractions. Améliore le passage du lait dans le canal mammaire.

L'effet lactogène est bien mieux exprimé dans l'analogue synthétique que dans l'hormone humaine. En améliorant la lactation, le médicament aide à prévenir la mammite et réduit l'engorgement des mamelons. Normalise la lactation chez les mères allaitantes.

La désaminooxytocine n'a pas d'effet vasopresseur, ce qui permet de la prescrire aux femmes souffrant d'hypertension artérielle. N'a aucune activité antidiurétique.

Prendre ce médicament sous forme de comprimés. Dosage 50 UNITÉS. Prenez la pilule sous-muqueuse, gardez-la dans votre bouche sans la mâcher et sans l'avaler, jusqu'à ce qu'elle soit complètement absorbée.

Avec le déclenchement du travail, les comprimés sont prescrits à des intervalles de 30 minutes. La dose pour stimuler les contractions est de 500 à 900 unités. Une dose unique est réduite de moitié et l'intervalle de prise est augmenté à une heure lorsque les contractions apparaissent.

Si l'effet ne se produit pas, le médicament est à nouveau prescrit, après 24 heures.

Effets indésirables

Du côté de la mère:

  • hypertonicité de l'utérus;
  • Réaction anaphylactique;
  • rupture de l'utérus;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • nausées Vomissements;
  • trouble du rythme cardiaque.

Du côté de l'enfant:

  • compression de l'embryon;
  • suffocation;
  • décès.
  • incohérence dans la taille du canal génital du fœtus;
  • présentation transversale et oblique du fœtus;
  • bassin étroit.

Méthyloxytocine

Analogue synthétique de l'ocytocine. Suivant le même mécanisme que les médicaments ci-dessus, il stimule les muscles utérins, augmentant ainsi sa fonction contractile.

Le médicament est prescrit pour activer le travail. Avec saignement utérin de genèse hypotonique. Le médicament est administré par voie intraveineuse. Injecter avec 500 ml de solution isotonique de chlorure de sodium (solution saline) ou de glucose à 5%. La posologie du médicament est de 50 à 100 mcg. Administré par voie intramusculaire dans des cas particuliers à la fin du travail, une dose de 25 à 50 mcg. Les indications et contre-indications pour la nomination de la méthyloxytocine sont les mêmes que pour la nomination de la désaminooxytocine.

Les médicaments hormonaux ne sont prescrits qu'après consultation d'un médecin. L'automédication est dangereuse pour votre santé!

Mécanisme d'action de l'ocytocine pendant l'accouchement et contre-indications possibles

Le mécanisme d'action du médicament

L'ocytocine sous forme de médicament n'est rien de plus qu'une hormone produite par le lobe postérieur de l'hypophyse, dont les fonctions comprennent la stimulation du travail, la contraction de l'utérus après la naissance d'un bébé et l'émergence et le maintien de la lactation. Ces propriétés sont à la base du mécanisme d'action du médicament. De plus, l'ocytocine affecte le fond émotionnel, contribue à la formation de l'attachement et à l'émergence de l'instinct maternel..

Normalement, le corps d'une femme enceinte produit une quantité suffisante d'ocytocine. Avant de donner naissance, il atteint ses valeurs maximales. De plus, le jour, ses indicateurs sont plus bas que la nuit. Cela explique le fait que le travail commence le plus souvent la nuit..

Avec le début du travail, la quantité d'ocytocine dans le sang d'une femme commence à augmenter. Le maximum est atteint au début de la troisième période, lorsque le placenta est expulsé.

Dans certains cas, lorsqu'il existe des indications médicales, le médicament ocytocine est injecté par voie intraveineuse ou intramusculaire à la femme. En quelques minutes, il a un effet utérotonique, augmente l'activité contractile de la couche musculaire de l'utérus et stimule le travail. L'action du médicament dure jusqu'à 2,5-3 heures.

La drogue injectée atteint le fœtus en petite quantité, ce qui exclut les conséquences négatives pour l'enfant.

Les indications d'administration d'ocytocine sont clairement indiquées. Les obstétriciens n'utilisent pas le médicament inutilement ou à la demande de la femme en travail, pour faciliter le processus.

Avantages

Le principal avantage de l'utilisation du médicament est la capacité de corriger le déroulement du travail, de réduire les risques pour le fœtus et la mère et, dans certains cas, d'éviter une césarienne.

L'introduction de l'ocytocine facilite le déroulement du processus de travail dans les cas suivants:

  • Longue période sèche. Lorsque l'écoulement de liquide amniotique s'est déjà produit et que l'utérus n'est pas encore prêt pour l'accouchement. Il est nécessaire de provoquer des contractions pour éviter l'infection des membranes et de l'utérus.
  • Gestose progressive d'une femme enceinte. Cela peut survenir à tout moment et menacer la vie de la mère et du fœtus. Elle se caractérise par un œdème sévère, une pression artérielle élevée, une aggravation de l'OAM.
  • Conflit Rh entre la mère et le fœtus. Une telle pathologie est lourde de mort fœtale et un accouchement urgent est nécessaire..

L'ocytocine n'est administrée que lorsque le col de l'utérus est suffisamment ramolli et raccourci pour s'ouvrir. Sinon, avant l'ocytocine, la femme enceinte reçoit une injection de médicaments qui préparent le col de l'utérus à l'accouchement.

Un autre avantage du médicament ocytocine est sa capacité à renforcer ou à provoquer à nouveau l'activité de travail affaiblie au cours du processus. L'introduction de l'hormone élimine la faiblesse primaire et secondaire du travail, raccourcissant le temps pendant lequel le fœtus reste immobile et réduisant les risques d'accident cérébrovasculaire et les conséquences graves pour l'enfant.

L'essentiel avec l'introduction du médicament est de ne pas provoquer une stimulation excessive. Le processus de divulgation doit avoir lieu à un rythme aussi proche de.

désavantages

En plus des avantages, le médicament présente plusieurs inconvénients:

  • risque de rupture utérine suite à une stimulation;
  • enseigner les contractions et augmenter leur durée, l'ocytocine peut provoquer un effet secondaire - réduire l'apport sanguin placentaire, ce qui conduit à une privation d'oxygène du fœtus;
  • dans certains cas, l'ocytocine est inefficace et la délivrance naturelle devient impossible.

La posologie du médicament doit être choisie avec soin, en fonction des indications et des caractéristiques individuelles. Le surdosage est lourd de conséquences négatives pour la mère et le fœtus..

Contre-indications

Il existe de nombreuses contre-indications à l'utilisation de l'ocytocine, dont l'obstétricien-gynécologue doit être informé à l'avance:

  • un bassin étroit d'une femme en travail en combinaison avec une grosse tête fœtale;
  • position anormale du fœtus, présentation transversale, frontale, ombilicale;
  • grande taille du fruit;
  • pathologie cérébrale chez un bébé;
  • prolapsus du cordon ombilical;
  • présentation placentaire ou présentation du cordon ombilical;
  • une histoire d'intervention chirurgicale, à la suite de laquelle des cicatrices insolvables sur l'utérus pourraient se former;
  • contre-indication à l'accouchement naturel;
  • hypersensibilité au médicament;
  • immaturité du col de l'utérus.

En plus de celles énumérées, il peut y avoir d'autres contre-indications individuelles.

Application après l'accouchement

L'ocytocine est prescrite non seulement pendant la période de travail actif. Son utilisation dans la période post-partum est également justifiée. Il améliore l'activité contractile de l'utérus, réduit le risque de saignement intra-utérin, est indiqué après une césarienne.

De plus, le médicament empêche le développement de la lactostase, simplifie la lactation.

Conséquences possibles

L'introduction d'une hormone synthétique lors de l'accouchement peut avoir des conséquences négatives pour la mère et le bébé:

  • Le médicament s'intensifie et accélère les contractions. Dans ce contexte, la femme en travail s'épuise rapidement, se fatigue et au moment des tentatives, elle peut s'affaiblir complètement..
  • Pour certaines femmes, l'hormone synthétique agit dans le sens inverse, inhibe le travail, supprime les contractions. Cela peut entraîner la nécessité d'une intervention chirurgicale..
  • Si, après l'administration du médicament, la structure musculaire de l'utérus perd son ton naturel, des saignements post-partum peuvent s'ouvrir..
  • La période de récupération après l'accouchement avec l'ocytocine dure plus longtemps que sans elle.
  • Hypoxie foetale.
  • Pathologies cérébrales chez un bébé dues à une privation prolongée d'oxygène.
  • Pathologie du système nerveux chez un enfant, hyperactivité.
  • Jaunisse, paralysie, trouble du spectre autistique du nouveau-né.

La plupart des conséquences négatives découlent des actions non coordonnées du personnel médical. Les risques seront minimes si la posologie du médicament est correctement calculée et la méthode d'administration choisie, les caractéristiques individuelles et l'anamnèse de la femme en travail sont prises en compte, les indicateurs d'activité fœtale et la fréquence cardiaque sont étroitement surveillés pendant le travail.

La future mère, se préparant à l'accouchement, devrait s'accorder sur un résultat positif. Si la grossesse s'est bien déroulée et sans complications, la femme enceinte a mené une vie saine, a mangé sainement, a pris des vitamines, a suivi les recommandations du médecin, le bébé s'est développé selon le terme, sans écarts ni pathologies, leur état au moment de l'accouchement ne cause pas d'inquiétude, alors il ne sera pas nécessaire d'utiliser l'ocytocine.

Mais si, dans le processus, il existe des indications aiguës pour l'administration de l'hormone, les spécialistes effectueront immédiatement les procédures nécessaires. Dans ce cas, les avantages estimés du médicament l'emportent sur les risques potentiels..

Pourquoi les femmes en travail reçoivent une injection d'ocytocine?

«Les médecins sont trop paresseux pour déconner, ocytociner tout le monde rapidement, pour que tout le monde accouche jusqu'à la tombée de la nuit, et se repose...», «Les contractions sont absurdes, mais comment ils ont injecté de l'ocytocine - oh, ici mes yeux se sont levés sur mon front. "," Accéléré avec l'ocytocine, un enfant en raison d'un accouchement rapide avec une blessure... "Avouez-le, vous avez lu à plusieurs reprises quelque chose comme ça sur Internet, et même sur le forum Sibmama! Et, peut-être, ils ont fermement décidé: refuser l'injection d'ocytocine jusqu'au dernier.

Mais l'accouchement complètement naturel est-il toujours meilleur et les injections d'ocytocine sont-elles toujours une conséquence des machinations insidieuses des obstétriciens malveillants??

Oxytocine. Notre chère

Probablement la chose la plus importante que les femmes enceintes devraient savoir: l'ocytocine n'est pas du tout une substance étrangère. C'est une hormone qui est produite dans le corps de chaque personne, hommes et femmes. Son effet sur notre corps n'est pas encore entièrement compris. En particulier, il a été récemment révélé que cela affecte... la confiance dans les proches! Oui, oui, les sujets à qui on a injecté un aérosol contenant de l'ocytocine dans le nez étaient plus confiants dans les informations qu'ils avaient apprises de leurs connaissances, mais ils ont quand même évalué de manière critique ce qu'ils ont entendu des étrangers. Ainsi, la célèbre phrase de l'histoire de Mowgli "Nous sommes du même sang" parle probablement du fait que le sang est plein d'ocytocine. Et le contenu de cette hormone augmente pendant l'intimité, et ses injections permettent aux autistes de mieux reconnaître les émotions des autres...

«Mais il y a une fonction de cette hormone, qui a fait l'objet de nombreuses recherches depuis longtemps: c'est l'ocytocine qui contribue à la contraction des muscles de l'utérus pendant l'accouchement, puis assure la lactation - provoque la contraction des canaux de la glande mammaire, poussant le lait. En un mot, sans ocytocine, vous ne pouvez pas accoucher et vous ne pouvez pas nourrir un enfant..

C'est pendant ces périodes de la vie - de la fin de la grossesse à la fin de l'allaitement - que la teneur en ocytocine dans le corps d'une femme est augmentée. En fin de grossesse, sa concentration augmente la nuit (lorsque le travail commence le plus souvent) et diminue pendant la journée..

L'ocytocine est une hormone «deux fois Nobel». Le premier prix Nobel «ocytocine» a été reçu en 1936 par le physiologiste et pharmacologue anglais Henry Dale, qui, en fait, a découvert l'ocytocine, définissant son rôle dans le processus de délivrance.

Eh bien, le deuxième prix a été remporté en 1955 par le biochimiste américain Vincent du Vigno. Il a synthétisé pour la première fois une hormone polypeptidique (c'était exactement l'ocytocine), et le médicament a été testé l'année suivante sur des femmes pour stimuler le travail..

Que se passe-t-il si votre corps manque d'ocytocine

Jusqu'à récemment, les scientifiques croyaient que c'est l'ocytocine, atteignant une certaine concentration, «déclenche» le mécanisme de l'accouchement. Mais aujourd'hui, il a été prouvé que des substances complètement différentes - les prostaglandines - servent de "déclencheur", et l'ocytocine les rejoint plus tard, lorsque les contractions elles-mêmes commencent..

Mais que se passe-t-il si soudainement, pour une raison quelconque, l'ocytocine ne suffit pas? Ensuite, les contractions sont trop rares et faibles, et parfois l'activité de travail se fige complètement au milieu du processus: le col de l'utérus est ouvert, l'enfant est «prêt à sortir», mais il n'y a ni contractions ni tentatives. Parfois, l'ocytocine est suffisante pour le processus même de l'accouchement, mais pas assez pour expulser le placenta et la contraction post-partum de l'utérus. Enfin, un manque d'ocytocine peut provoquer une lactostase: le lait maternel est produit, mais ne se déplace pas le long des canaux, stagne dans le sein.

«Dans ces situations, les injections d’ocytocine synthétique peuvent aider.

Qui reçoit des injections d'ocytocine

Malgré la croyance répandue chez les femmes enceintes que l'ocytocine est injectée à tout le monde d'affilée, juste pour «accoucher plus vite», en fait, ce n'est pas du tout le cas. Après tout, l'intensification artificielle des contractions peut à la fois aider le processus et l'entraver sérieusement. Par conséquent, les médecins ont une liste stricte d'indications pour l'utilisation de l'ocytocine. La principale chose dont le médecin doit être convaincu est que l'accouchement naturel est possible et sûr. Qu'est-ce que ça veut dire?

Le col de l'utérus est mou, raccourci, entrouvert.

L'enfant occupe la position la plus favorable pour l'accouchement dans l'utérus - est dans la présentation de la tête (occipitale).

Les dimensions du bébé et du bassin de la mère sont telles qu'un accouchement naturel est possible.

En un mot, s'il y a tout pour un accouchement réussi sauf les contractions naturelles, le médecin peut essayer de les provoquer avec des médicaments.

Comment le médecin peut-il s'assurer que les contractions ne sont pas assez fortes? Habituellement en dilatant le col de l'utérus; s'il se dilate de moins de 1 cm par heure (c'est la vitesse naturelle d'ouverture), ou sur une période anhydre - si le liquide amniotique s'est déversé il y a plus de 4 heures et que les contractions ne s'intensifient pas.

«Le plus souvent, le médicament est administré par voie intraveineuse, et cela fonctionne très rapidement: les contractions s'intensifient au bout de cinq minutes. L'action de l'ocytocine synthétique ne dure pas longtemps, 2-3 heures.

La deuxième raison de l'utilisation de l'ocytocine est les complications de la grossesse qui s'arrêtent immédiatement après l'accouchement, par exemple, la gestose chez la mère ou le conflit Rh entre la mère et le nouveau-né. Un retard lors de l'accouchement peut aggraver considérablement la situation et affecter négativement la santé de la femme et du bébé..

«L'ocytocine introduite artificiellement pendant le travail n'affecte pas la santé du bébé.

Même si toutes ces conditions sont remplies, le médecin ne commencera pas par une stimulation médicamenteuse du travail; tout d'abord, la membrane fœtale est ouverte - le plus souvent, cela suffit pour intensifier les contractions. Avant la rupture du liquide amniotique (naturel ou causé ponction de la vessie fœtale) l'ocytocine n'est pas utilisée.

Qui ne devrait pas recevoir d'injections d'ocytocine

La liste des contre-indications à l'utilisation de l'ocytocine est longue..

Tout d'abord, toute déviation de la position du bébé par rapport à la présentation occipitale, ce qui peut entraîner des complications de l'accouchement.

Deuxièmement, tout problème avec le placenta - présentation complète ou partielle, décollement partiel, perte des boucles du cordon ombilical.

Troisièmement, un utérus blessé, comme des cicatrices d'une précédente césarienne.

Quatrièmement, l'écart entre la taille du fœtus et le bassin de la mère.

Il est extrêmement rare que l'ocytocine soit utilisée lors de grossesses multiples..

Lors de l'utilisation de l'ocytocine, le médecin essaie de choisir la posologie de sorte que les contractions en durée et en fréquence correspondent à celles naturelles, de sorte que le taux d'administration du médicament varie. Si le travail est stabilisé, la dose est réduite au minimum, en maintenant la fréquence de contractions requise.

«Personne n'injecte de l'ocytocine aux femmes en travail« immédiatement et plus », juste« rapidement ». Un surdosage d'ocytocine est extrêmement dangereux et peut provoquer une hypertonicité de l'utérus et même une tétanie - un spasme sans relaxation, pouvant entraîner sa rupture.

«Les sensations douloureuses après le début de l'utilisation du médicament s'intensifient vraiment, mais au contraire, elles ne« s'intensifient »pas, mais« reviennent à la normale ». Après tout, s'il n'y a pas de contractions (ou si elles sont très faibles), alors il n'y a pas de sensations désagréables! Eh bien, toutes les femmes perçoivent les douleurs croissantes comme un état inconfortable..

Lors de l'utilisation de l'ocytocine, le médecin surveille en permanence le rythme cardiaque du bébé. Chaque contraction est un spasme de l'utérus, au cours duquel l'apport sanguin du bébé se détériore. Si les contractions artificiellement induites provoquent une hypoxie - un manque d'oxygène, qui se reflète dans la fréquence cardiaque du bébé - alors le médecin peut décider d'arrêter la stimulation et l'accouchement chirurgical urgent..

Pourquoi utiliser l'ocytocine après l'accouchement

L'ocytocine est importante non seulement pendant mais aussi après l'accouchement. C'est lui qui est responsable de la contraction de l'utérus à la taille précédente "non enceinte" - si cela ne se produit pas, alors il y a un grand risque de saignement dangereux. En règle générale, une hormone naturellement sécrétée suffit à ces fins, car sa production stimule le processus d'allaitement. Beaucoup de mères se souviendront sûrement des crampes douloureuses dans le bas de l'abdomen qui se sont produites chaque fois qu'elles mettent le bébé au sein. Et pas étonnant: la stimulation du sein pendant l'allaitement provoque une poussée d'ocytocine, qui "propulse" le lait le long des conduits, et en même temps provoque des spasmes utérins, semblables à des contractions en miniature..

«Par conséquent, si l'utérus ne se contracte pas assez rapidement après l'accouchement ou s'il existe un risque de saignement utérin post-partum, le médecin peut prescrire de l'ocytocine synthétique.

Ou peut-être en quelque sorte sans ocytocine?

L'une des craintes les plus courantes des femmes enceintes est peut-être qu'une fois le travail stimulé par l'ocytocine, la santé du bébé en pâtira. Mais, soyons honnêtes, ce n'est pas l'ocytocine qui cause le problème: s'il devient nécessaire d'utiliser le médicament, cela signifie que quelque chose a déjà mal tourné lors de l'accouchement. La stimulation artificielle est une tentative de résoudre ces problèmes et d'éviter l'accouchement chirurgical. Bien sûr, une telle intervention est pire que le mécanisme de livraison conçu par la nature, mais bien mieux que rien..

Pouvez-vous vous en tirer avec une stimulation non médicamenteuse? Parfois ça marche.

Premièrement, les contractions peuvent s'intensifier après la perforation des membranes.

Deuxièmement, le travail commence parfois après un rapport sexuel ou une activité physique. Vous avez probablement entendu le conseil de la «grand-mère»: laver les sols, marcher dans les escaliers et aussi prendre une douche de contraste. Parfois cela fonctionne, mais il ne faut pas vraiment compter sur ces méthodes..

«Sans votre permission, l'hôpital ne vous donnera aucun médicament, y compris l'ocytocine. Par conséquent, si vous craignez qu'on vous propose une stimulation du travail trop tôt ou que celle-ci soit pratiquée de manière trop intensive, choisissez le médecin en qui vous avez entièrement confiance..

La dernière chose que je veux vous rappeler: l'ocytocine n'est pas seulement un stimulant du travail, comme vous vous en souvenez, c'est aussi une «hormone de confiance». Peu importe à quel point il se démarque dans le processus de l'accouchement, ce sera certainement suffisant pour que vous ressentiez immédiatement une poussée d'amour maternel incroyable et votre enfant - une confiance illimitée en votre mère. Concentrez-vous sur ces sentiments, pas sur les pensées d'une naissance «parfaite». Avec ou sans stimulation, mais vous êtes maintenant maman, et c'est l'essentiel!