Principal

Pituitaire

Tumeur thyroïdienne

Une tumeur de la glande thyroïde occupe une place particulière dans la structure des maladies endocriniennes. En fonction du stade du processus pathologique, de la nature des changements et de la morphologie du foyer, le pronostic pour le patient peut être différent. Les conditions clés d'un traitement réussi sont un diagnostic précoce et une prévention de haute qualité des métastases possibles..

Les causes des tumeurs

La recherche des causes du développement des néoplasmes dans le corps reste un problème urgent de la médecine moderne. Il existe plusieurs théories expliquant l'oncogenèse (origine), mais aucune d'elles n'a une base de preuves suffisante. Conformément aux vues modernes, l'oncologie de la glande thyroïde est considérée comme une pathologie polyétiologique, c'est-à-dire qu'elle peut se développer à la suite d'un complexe de facteurs. La transformation tumorale des cellules peut se produire pour les raisons suivantes:

  • l'action des cancérogènes chimiques (constituants de certains plastiques, engrais, fumée de tabac);
  • nature physique (rayonnements ionisants, ultraviolets);
  • nature biologique (certains virus, bactéries à oncogénicité).

La particularité du processus tumoral est que pour son "début", il est nécessaire d'influencer un certain facteur et d'avoir une prédisposition aux maladies oncologiques. Cette prédisposition suppose certaines caractéristiques physiologiques du corps, souvent héritées..

Classification des tumeurs thyroïdiennes

Selon le tissu dont se compose le néoplasme et à quel niveau les changements génétiques se sont produits, la maladie peut avoir un pronostic différent. La prévalence des cancers de la glande thyroïde est très faible, seulement dans 1 à 3% des cas, lorsqu'il est diagnostiqué chez un patient présentant des signes de goitre, un cancer est détecté. La plupart des néoplasmes sont bénins..

On distingue deux grandes classes de formations:

  • bénin, représenté par divers types d'adénomes (folliculaires, à cellules claires, papillaires);
  • malin (cancer papillaire, médullaire, folliculaire, épidermoïde, lymphome).

Un type d'écoulement bénin peut ne pas avoir d'effet indésirable ou conduire à une compression des tissus adjacents, se limitant aux manifestations locales. Le processus de cancer sans thérapie adéquate conduit au développement d'une intoxication à la suite d'une nécrose et d'une cachexie (épuisement extrême). Le degré de dysfonctionnement thyroïdien dépend également du type de tumeur..

Caractéristiques des néoplasmes

Une tumeur bénigne de la glande thyroïde se caractérise par une croissance lente, au cours de laquelle elle écarte les tissus adjacents. En règle générale, ce processus dans les étapes initiales passe inaperçu par une personne. Les cellules atypiques sont très similaires aux thyrocytes dont elles sont originaires. Dans certains cas, ils sont également capables de synthétiser des hormones contenant de l'iode, provoquant des symptômes de thyrotoxicose dans le corps. Ce type de formation n'est pas capable de métastases (propagation pathologique de cellules atypiques vers d'autres organes).

La caractéristique d'un néoplasme malin est due à une lésion génétique plus profonde, à la suite de laquelle la tumeur est constituée d'éléments mal différenciés - très différents des cellules progénitrices. Ces foyers sont capables de croître rapidement et se développent en tissu endocrinien sain, ainsi qu'en nerfs et vaisseaux sanguins (type de croissance infiltrante). En raison de cette croissance, ils peuvent ne pas avoir de limites claires et détruire les tissus adjacents. Une division incontrôlée du pool cellulaire et une croissance active se produisent. Pour ces processus, suffisamment d'énergie et de nutriments sont nécessaires.Par conséquent, au centre d'une telle formation, son propre réseau vasculaire est souvent formé, ce qui augmente le flux sanguin total de la glande thyroïde..

Les formations malignes sont capables de métastases, qui sont effectuées par le transfert de cellules tumorales de la glande thyroïde à travers la circulation sanguine ou le système lymphatique. Avoir un risque élevé de récidive après la chirurgie.

Symptômes du processus tumoral

Selon le stade et la gravité de la maladie, les signes généraux suivants de cancer de la thyroïde peuvent apparaître:

  • une sensation de compression dans le larynx;
  • enrouement de la voix;
  • toux fréquente;
  • sensation de "boule" dans la gorge;
  • formation dense à l'avant du cou;
  • difficulté à avaler.

Des signes tels qu'une augmentation de la taille d'une masse inhabituelle à l'avant du cou, accompagnée de douleur, de perte de poids et de fatigue peuvent indiquer le développement d'une tumeur maligne de la glande thyroïde.

Dans la plupart des cas, l'oncologie de la glande thyroïde chez la femme se développe dans le contexte d'un manque de tyrosine et de triiodothyronine et s'accompagne de signes tels que dépression, diminution de la température et irrégularités menstruelles. Selon des études sur l'épidémiologie (prévalence) des maladies thyroïdiennes, une tumeur de la glande thyroïde chez l'homme est diagnostiquée 3 à 4 fois moins souvent.

Si le néoplasme produit des hormones, une hyperthyroïdie se développe dans le corps - un excès persistant d'hormones contenant de l'iode. En conséquence, une personne développe un syndrome de thyréotoxicose, caractérisé par les symptômes suivants:

  • tremblement des membres;
  • légère augmentation persistante de la température;
  • excitabilité émotionnelle élevée;
  • palpitations fréquentes.

Néoplasmes bénins

Dans la structure des néoplasmes du tissu endocrinien, les adénomes formés à partir de cellules synthétisant des hormones occupent la majeure partie de la structure. De tels foyers peuvent avoir une fonction productive ou ne se manifester d'aucune façon..

L'adénome folliculaire est diagnostiqué chez près de 10% des personnes présentant des signes de goitre nodulaire. Cette pathologie est souvent détectée à un jeune âge. Il a une structure de capsule avec un contenu séreux ou colloïdal et des cellules atypiques. Lorsqu'il est feutré superficiellement, il a une forme arrondie, une surface lisse et des contours nets. La consistance, selon le contenu, peut être dense ou très élastique. Peut avoir un réseau vasculaire assez dense, ce qui le rend similaire à une tumeur maligne (un diagnostic différentiel est nécessaire).

L'adénome folliculaire est de deux types, selon le degré d'activité fonctionnelle. Si ses cellules constitutives ne produisent pas d'hormones, sa présence dans la glande thyroïde, à condition qu'elle soit petite, n'affecte en rien l'état de l'organisme. Ce type d'adénome est détecté, en règle générale, lors d'examens échographiques ou radiographiques, prescrits pour d'autres indications ou lors d'un examen préventif. Un autre type de néoplasme est un adénome toxique, qui peut synthétiser activement des substances biologiquement actives. L'intoxication se produit avec des quantités excessives de tyrosine et de triiodothyronine, qui se manifeste par un certain nombre de symptômes graves caractéristiques de l'hyperthyroïdie.

L'adénome folliculaire peut se développer en raison des facteurs suivants:

  • processus inflammatoires prolongés (thyroïdite d'origine infectieuse ou auto-immune);
  • carence en iode dans le corps;
  • blessures au cou;
  • prédisposition héréditaire à l'oncologie;
  • Déséquilibre hormonal.

Néoplasmes malins

Le cancer est une maladie assez rare de la glande thyroïde, mais dans la structure générale des processus malins dans les organes endocriniens, cette pathologie se classe au premier rang en termes de fréquence d'apparition. Le plus souvent, le type de cancer dit hautement différencié est diagnostiqué, avec le traitement complexe correct duquel il est possible d'atteindre des taux de survie élevés. Il y a une forte incidence de cancer chez les personnes vivant dans les zones carencées en iode (régions du nord, Transbaïkalie), ainsi que chez celles touchées par la centrale nucléaire de Tchernobyl.

Le cancer papillaire est le néoplasme malin le plus courant de la glande thyroïde. Le tissu tumoral est dérivé de cellules progénitrices folliculaires A et B. Il se caractérise par une évolution relativement favorable. La première manifestation de la pathologie est une petite formation indolore de nature nodulaire dans la lésion. En grandissant, un syndrome de compression peut se développer: un enrouement et des difficultés à avaler apparaissent. Ce type de cancer a tendance à toucher les enfants et les adolescents, en particulier ceux qui ont été exposés à des rayonnements ionisants. Dans l'enfance, le cancer papillaire se caractérise par une évolution agressive.

Le cancer folliculaire est un autre type d'oncologie qui est 8 à 9 fois moins fréquent que le cancer papillaire. Il est également formé de cellules folliculaires A et B, caractérisées par une capsule et un réseau vasculaire développé (flux sanguin intranodulaire). Il a une structure folliculaire et est très similaire en apparence à un adénome bénin. Le parcours est plus agressif que celui du papillaire. S'il est détecté au stade initial avec un traitement adéquat pour le cancer folliculaire, le pronostic de survie est de 5 ans après la chirurgie ou plus. Peut donner à distance les poumons, le système squelettique, cependant, les ganglions lymphatiques sont extrêmement rares.

Le cancer médullaire est la tumeur maligne la plus agressive de la glande thyroïde. Il est formé de cellules C qui synthétisent la substance active calcitonine, à la suite de quoi un excès de cette hormone se développe dans le corps à un stade prononcé de la maladie. La croissance tumorale est relativement lente, à haut risque de métastases principalement par voie lymphogène et due à une croissance infiltrante. Pour le cancer de la thyroïde, le pronostic après la chirurgie dépend du stade de la maladie et de la présence de métastases..

Méthodes de diagnostic

Les mesures diagnostiques primaires commencent par l'interrogation du patient par un endocrinologue et l'établissement d'un tableau général des symptômes et des manifestations externes de la maladie. Ensuite, une palpation est effectuée: le médecin palpe l'avant du cou, vérifie la structure de la glande thyroïde, son emplacement, sa taille. Déjà à ce stade, des formations superficielles peuvent être détectées. Leur taille, douleur, fusion avec les tissus environnants, consistance et mobilité sont notés.

À l'étape suivante, des méthodes de diagnostic instrumentales sont utilisées. Ce sont les techniques les plus informatives pour visualiser l'oncologie des tissus endocriniens. En cas de suspicion de néoplasme, un diagnostic par ultrasons est prescrit, ce qui permet de déterminer avec précision la taille, l'emplacement du foyer, le stade de la maladie et un diagnostic préliminaire. La malignité du processus est indiquée par une échogénicité réduite, des bords inégaux, des signes de croissance dans les tissus sains et des inclusions calcifiées.

Au stade suivant de l'étude, une biopsie est prescrite afin d'étudier les signes morphologiques des cellules atypiques, le cas échéant. Cela aide à établir le type de cancer de la thyroïde, à déterminer le pronostic du patient et à évaluer la nécessité d'une intervention chirurgicale. Cette méthode de laboratoire est également appliquée lors de la détection de croissances vasculaires volumétriques, en particulier avec un type de flux sanguin intranodullaire (lorsque les vaisseaux pénètrent dans la formation). Pour clarifier les caractéristiques de l'apport sanguin au foyer pathologique, une dopplerographie est effectuée.

Les résultats des études instrumentales réalisées sont évalués avec les résultats d'une prise de sang. Avec le cancer médullaire, une teneur accrue en calcitonine est déterminée, avec un adénome folliculaire producteur d'hormones - un excès de thyroxine et de triiodothyronine. En outre, la composition cellulaire et chimique du sang, le coagulogramme lors de l'intervention chirurgicale prévue est examiné. L'algorithme d'examen des patients comprend nécessairement la numérisation d'autres organes pour diagnostiquer d'éventuelles métastases à distance.

Méthodes opératoires de traitement

Le traitement de base est l'ablation chirurgicale de la tumeur thyroïdienne. Les techniques suivantes sont utilisées:

  • hémithyroïdectomie, qui est l'ablation de l'un des lobes de l'organe et est indiquée dans les premiers stades du développement de foyers malins et de certains foyers bénins;
  • résection subtotale, c'est-à-dire l'ablation de la majeure partie du tissu thyroïdien;
  • thyroïdectomie - ablation complète (radicale) de la glande thyroïde;
  • lymphadénectomie, qui élimine les ganglions lymphatiques adjacents à risque de métastases (cancer médullaire).

Après une intervention chirurgicale pour enlever la glande thyroïde, le patient est sous étroite surveillance médicale. Pendant toutes les activités de traitement, une coopération étroite de spécialistes de différents profils est importante: oncologue, endocrinologue, radiologue, chirurgien. Une surveillance constante de la concentration d'hormones contenant de l'iode est nécessaire. Si un cancer de la thyroïde de bas grade est détecté, l'opération peut être complétée par une radiothérapie..

Pour le traitement des ganglions bénins asymptomatiques, des méthodes conservatrices sont utilisées, si l'objectif est important, une chirurgie de préservation des organes est effectuée.

Traitement médical

Après une chirurgie radicale du cancer, un traitement à l'iode radioactif est effectué pour éliminer tous les thyrocytes (sains, tumoraux) et les métastases éventuelles. Un traitement suppressif est utilisé pour réduire le niveau de TSH et compenser également l'absence de thyroxine et de triiodothyronine avec des analogues synthétiques.

Si une opération extra-utérine a été réalisée pour une lésion bénigne, le patient se voit prescrire un traitement de remplacement pour compenser le manque d'hormones et de préparations d'iode, si nécessaire. Des études systématiques des tests sanguins et de l'état du tissu endocrinien sont nécessaires.

Tumeur thyroïdienne

Une tumeur de la glande thyroïde est un nodule malin qui se développe à partir des cellules C de l'épithélium de l'organe. Il est possible que la glande soit endommagée par des métastases de tumeurs situées dans d'autres organes..

Selon les statistiques, dans 90% des cas, une tumeur thyroïdienne est de nature maligne. Il a été constaté que chez 5% des patients atteints de diverses pathologies de la glande thyroïde, après ouverture, un néoplasme oncologique non diagnostiqué au cours de la vie a été trouvé. Néanmoins, malgré une telle propagation de la maladie, et 5,6% des personnes sur 100 000 de la population ont une tumeur (données de 2001), les décès dus au cancer de la glande thyroïde sont rares. Le fait est que cette pathologie présente certaines caractéristiques, à savoir: elle se développe lentement, donne rarement des métastases et perturbe tout aussi rarement le travail d'autres organes.

Le plus souvent, la tumeur est diagnostiquée chez les femmes âgées de 40 à 60 ans. Chez les hommes, la maladie se développe 3,5 fois moins souvent.

La maladie est le plus souvent provoquée par les facteurs suivants:

Excès prolongé dans le corps de l'hormone TSH, qui a un effet stimulant sur l'organe.

Rayonnement ionisant du corps, qui est particulièrement dangereux à un jeune âge.

L'exposition aux rayons X augmente le risque de tumeur thyroïdienne de 5 à 10 fois. La période qui s'écoule entre le rayonnement et la formation d'une tumeur thyroïdienne dépend de l'âge du patient au cours duquel les examens radiographiques ont été effectués. Ainsi, si le rayonnement a été effectué dans l'enfance, la tumeur peut apparaître après 10 à 12 ans. Si à l'adolescence, après 20-25 ans. Si l'exposition aux rayonnements a été fournie à l'âge adulte, la tumeur peut apparaître après 30 ans ou plus.

Prédisposition génétique à la formation de tumeurs. Ainsi, à la suite de la mutation des gènes 10q11-q12, D10S170, A, une tumeur papillaire se développera. En raison de la mutation des gènes 18847, A, une tumeur folliculaire se forme. Une tumeur médullaire se développera en raison de la mutation de l'oncogène RET, 10q11.2, A,

Les principaux symptômes pouvant indiquer une tumeur de la glande thyroïde: difficulté à avaler de la nourriture, toux, mal de gorge, enrouement, etc..

Classification des tumeurs thyroïdiennes

La classification d'une tumeur thyroïdienne est la suivante:

Tumeurs épithéliales malignes.

Tumeurs épithéliales bénignes.

En fonction de la forme histologique de la tumeur, on distingue les néoplasmes thyroïdiens suivants:

Tumeur folliculaire - prévalence 15 à 20%.

La tumeur papillaire est la plus fréquente (60 à 70% des cas).

Médullaire - il représente environ 5% des cas.

Anaplasique - la prévalence est de 2 à 3% des cas.

Des tumeurs mixtes surviennent dans 5 à 10 cas.

Lymphomes 2 à 3% des cas.

Tumeur thyroïdienne folliculaire

Cette tumeur est la deuxième forme la plus courante de lésion maligne thyroïdienne, après le carcinome papillaire. Il est le plus souvent diagnostiqué chez les personnes vivant dans des pays où il y a un manque aigu d'iode dans les aliments..

Un néoplasme de leurs cellules folliculaires se développe, qui font partie intégrante d'une glande thyroïde saine.

Une tumeur folliculaire ne se propage le plus souvent pas aux ganglions lymphatiques, mais ses cellules sont capables de métastaser vers les poumons, les os et d'autres organes.

Tumeur maligne de la glande thyroïde

Les tumeurs malignes de la glande thyroïde sont les carcinomes papillaires, folliculaires, médullaires et anaplasiques.

La tumeur maligne la plus courante est le carcinome papillaire. La formation se développe lentement, impliquant souvent les ganglions lymphatiques situés sur le cou dans le processus pathologique. Cette tumeur n'affecte qu'un seul lobe de la glande thyroïde. La mortalité dans les tumeurs papillaires thyroïdiennes est faible, le traitement est le plus souvent efficace.

Le carcinome médullaire provient de cellules glandulaires qui produisent une hormone qui régule le taux de calcium sanguin (calcitonine). Par conséquent, sa présence peut être suspectée par la teneur élevée en calcitonine et en antigène carcinoembryotique dans le sang. Cette tumeur donne souvent lieu à des métastases, qui se trouvent dans le foie, les poumons, les ganglions lymphatiques et d'autres organes. Souvent, les métastases commencent déjà au moment où la tumeur a été diagnostiquée pour la première fois. Le pronostic du traitement du carcinome médullaire est souvent mauvais.

Le carcinome anaplasique est très rare. Elle se caractérise par une croissance rapide et agressive, des métastases précoces aux ganglions lymphatiques et aux organes distants. Par conséquent, le traitement de ce type de tumeur est difficile..

Tumeur bénigne de la thyroïde

Les tumeurs bénignes de la thyroïde sont:

Adénomes qui se forment à partir de l'épithélium folliculaire, formant des nodules durs. Les nodules peuvent se fondre dans un goitre.

Les kystes, qui sont des formations contenant une capsule remplie de liquide. Les kystes peuvent apparaître n'importe où dans la glande thyroïde.

Symptômes d'une tumeur thyroïdienne

Les symptômes d'une tumeur thyroïdienne sont les suivants:

Le sentiment qu'il y a une masse élargie dans la région du cou. Le plus souvent, il se produit d'un côté et se caractérise par une croissance rapide..

Le cou dans la zone où se trouve la glande sera quelque peu œdémateux.

Des douleurs apparaissent localisées dans la région de la glande et peuvent irradier vers les oreilles.

La voix change, l'enrouement apparaît.

Avoir de la difficulté à avaler de la nourriture.

Problèmes respiratoires possibles. Il y a souvent étouffement, toux, essoufflement.

La toux n'est pas associée à des infections respiratoires et est présente de manière continue. Il a été établi que si la tumeur de la glande thyroïde a atteint le stade 4, elle envoie des métastases aux poumons dans 61% des cas..

Les sensations douloureuses qui apparaissent lors des mouvements de déglutition d'une personne ont un effet stimulant sur les glandes de la gorge et du larynx. En conséquence, le patient a une sensation constante de boule dans la gorge..

Un autre symptôme d'une tumeur thyroïdienne est l'hypothyroïdie. Cette condition est due au fait que le tissu sain de la glande devient de moins en moins, ce qui entraîne une diminution de la quantité d'hormones produites..

Les symptômes suivants indiquent le développement de l'hypothyroïdie:

Léthargie, somnolence, apathie;

Perte de cheveux, grossissement de la voix.

Une tumeur folliculaire de la glande thyroïde, au contraire, entraîne une augmentation du travail de l'organe, ce qui provoque le développement de l'hyperthyroïdie.

Dans ce cas, les symptômes de la pathologie sont:

Problèmes de sommeil;

Perte de poids;

À un âge avancé, les symptômes généraux d'une tumeur thyroïdienne sont plus prononcés que chez les jeunes. De plus, la maladie progresse plus rapidement..

Causes d'une tumeur de la glande thyroïde

Il a été établi qu'une tumeur de la glande thyroïde apparaît dans 80% des cas chez les patients qui ont déjà un goitre.

Les causes suivantes des tumeurs thyroïdiennes peuvent être distinguées:

Inflammation chronique des organes.

Appartenant au sexe féminin et âgé de plus de 40 à 50 ans.

Manque d'iode dans le corps, sa faible teneur en nourriture.

Inflammation chronique ou tumeurs du sein et de la région génitale.

Prédisposition génétique aux tumeurs endocrines.

L'effet des rayons X ou des rayonnements ionisants à la fois sur le corps dans son ensemble et sur la région du cou et de la tête en particulier. Ce rayonnement est particulièrement dangereux dans l'enfance et l'adolescence..

La présence d'un adénome de la glande thyroïde, qui peut dégénérer en une tumeur maligne.

Maladies génétiques héréditaires (syndrome de Gardner, syndrome de Cowden, polypose familiale, etc.).

Poussées hormonales dans le corps d'une femme qui se produisent pendant la période de gestation, pendant l'alimentation et pendant la ménopause.

Le plus souvent, pour qu'une tumeur se forme, il est nécessaire d'influencer plusieurs raisons à la fois..

Diagnostic des tumeurs thyroïdiennes

Le diagnostic des tumeurs thyroïdiennes commence par la palpation de l'organe dans le cabinet de l'endocrinologue. En présence d'éducation, le médecin pourra ressentir un ou plusieurs nodules denses de différentes tailles. Les tumeurs malignes adhèrent le plus souvent aux tissus environnants, ont une surface bosselée et une faible mobilité.

Le stade de la tumeur peut être déterminé en effectuant une scintigraphie thyroïdienne. Des informations similaires peuvent être obtenues après avoir subi une tomodensitométrie.

Pour clarifier la taille de la tumeur et le nombre de nœuds, vous pouvez utiliser le diagnostic par ultrasons. Cependant, cette étude ne fournira pas d'informations sur la nature du processus oncologique..

Une IRM peut identifier une tumeur bénigne ou maligne chez un patient. Mais la confirmation finale du diagnostic est impossible sans une biopsie à l'aiguille fine de la glande thyroïde avec une étude histologique plus approfondie de la biopsie résultante.

Un test sanguin révélera une augmentation de l'ESR, l'anémie. Si une personne a une augmentation du taux d'hormone calcitonine dans le sang, cela permet de suspecter une tumeur médullaire.

Traitement des tumeurs thyroïdiennes

Le traitement d'une tumeur thyroïdienne dépend de la forme de la maladie de la personne et du stade de développement. Il est possible, à la fois une application indépendante et complexe des méthodes suivantes:

Intervention opératoire

La chirurgie est l'un des principaux traitements du cancer de la thyroïde. Elle n'est pas effectuée uniquement lorsqu'une formation anaplasique est détectée..

La découpe d'un lobe de la glande thyroïde s'appelle une lobectomie. Elle ne peut être réalisée que si la tumeur est petite et ne dépasse pas les limites de l'organe. L'avantage de cette procédure est que le patient n'a pas besoin de prendre de médicaments hormonaux à l'avenir. Après tout, un lobe de la glande restera avec lui et fonctionnera.

La thyroïdectomie consiste à retirer tout l'organe. Dans ce cas, le patient devra prendre des hormones thyroïdiennes tout au long de sa vie, ce qui devra être fait quotidiennement. Le plus souvent pendant l'opération, les ganglions lymphatiques cervicaux sont enlevés.

Thérapie à l'iode radioactif

Le traitement est basé sur l'effet destructeur sur les cellules glandulaires de la glande thyroïde et les tumeurs de l'iode radioactif (Iode-131). Une fois dans le corps, le médicament est collecté dans les tissus de la glande et détruit le tissu atypique de la tumeur. Dans le même temps, les autres organes ne souffrent pas.

Cette méthode est utilisée après la chirurgie pour détruire les tissus restants et les métastases..

Il est particulièrement efficace de réaliser un traitement à l'iode radioactif au stade 4 d'une tumeur folliculaire ou papillaire. Pour améliorer l'effet, le patient se voit prescrire un apport parallèle d'hormone thyréostimuline.

Traitement avec des médicaments hormonaux

Des médicaments hormonaux peuvent être prescrits pour maintenir le fonctionnement normal du corps et pour empêcher la poursuite de la croissance des cellules atypiques qui pourraient être restées après la chirurgie.

Radiothérapie

La radiothérapie est utilisée pour traiter les tumeurs thyroïdiennes anaplasiques. L'impact ne concerne que l'éducation elle-même. Le cours dure plusieurs semaines, 5 jours par semaine. Cela réduit le risque de récidive de la tumeur après la chirurgie et ralentit également le taux de maturation des métastases (si la tumeur s'est développée dans d'autres tissus).

Quant au pronostic, il est le plus favorable, à condition que le traitement ait été démarré à temps et que la tumeur n'ait pas atteint sa taille maximale. Le pronostic le moins favorable pour les tumeurs anaplasiques et le lymphome. Le décès des patients survient le plus souvent dans les six mois suivant la manifestation de la maladie. Un risque accru de métastases est une tumeur médullaire qui envoie des cellules atypiques vers des organes distants..

L'auteur de l'article: Bykov Evgeny Pavlovich | Oncologue, chirurgien

Éducation: est diplômé d'une résidence au Centre scientifique d'oncologie russe. N. N. Blokhin "et a reçu un diplôme dans la spécialité" Oncologue "

Quelles sont les causes de l'enflure avec une maladie thyroïdienne?

Si la glande thyroïde ne fonctionne pas correctement, le fond hormonal change considérablement. De tels échecs affectent négativement le travail de tous les systèmes et organes responsables de l'activité vitale du corps. L'une des difficultés du diagnostic des maladies thyroïdiennes est que le tableau clinique est souvent flou. Pour cette raison, la maladie se manifeste lors d'un examen accidentel ou avec une pathologie très gambadante.

Un gonflement associé à une maladie thyroïdienne (hypothyroïdie ou thyrotoxicose) peut survenir avec une probabilité égale. Dans le cas du goitre, le gonflement se manifeste principalement au niveau du cou et du visage. À cet égard, un inconfort non seulement esthétique, mais également physiologique survient. L'œdème apparaît avec une forte violation du niveau d'hormones, car les processus métaboliques sont perturbés.

Causes des poches

Avec l'hypothyroïdie (une maladie dans laquelle il y a une pénurie d'hormones contenant de l'iode), le corps humain subit quelques changements:

  • Le métabolisme au niveau intercellulaire est réduit;
  • Le cholestérol commence à s'accumuler dans les vaisseaux;
  • L'indice de perméabilité capillaire augmente;
  • Le processus d'excrétion du fluide est perturbé.

En raison de la passivité des enzymes, la privation d'oxygène apparaît au niveau cellulaire. Dans ce contexte, la production de protéines est moins active. Les produits de désintégration s'accumulent dans l'espace intercellulaire, un œdème apparaît.

En cas de lésion de la glande thyroïde, un gonflement peut être exprimé de manière significative. Cela est dû aux fluctuations hormonales. Le traitement de la glande thyroïde doit être effectué immédiatement. Vous ne devez pas vous soigner vous-même, vous devez consulter un spécialiste.

La nature du gonflement

L'œdème avec maladie thyroïdienne a une forme et une zone d'apparition différentes. Les poches peuvent varier considérablement dans les propriétés..

Chez les personnes ayant des problèmes du système cardiovasculaire, un œdème apparaît souvent dans les membres inférieurs. Avec une maladie rénale - sur le visage. Par conséquent, il est problématique de déterminer la zone de manifestation des maladies thyroïdiennes..

Au stade initial du développement de la maladie, l'œdème survient rarement ou faiblement, quel que soit l'endroit. Le processus est souvent confondu avec la prise de poids. La personne ne soupçonne pas que cet excès de poids est une accumulation de liquide dans les tissus..

Un gonflement de la glande thyroïde peut avoir une structure pâteuse. La peau de ces zones est souvent froide et pâle. Avec une forte palpation, des fosses apparaissent. Mais le plus dangereux n'est pas un changement d'apparence d'une personne, mais un gonflement des organes internes.

Un tel échec peut être à l'origine d'une compression tissulaire et du développement de diverses complications. Les poches sont une raison importante de consulter un médecin, qui ne doit pas être retardée. Seul un spécialiste peut guérir. Lui seul sait par quel algorithme traiter.

Méthodes pour traiter les poches

Toute personne souffrant d'hypothyroïdie doit suivre strictement les instructions prescrites par le médecin. Le traitement de la maladie thyroïdienne n'est pas seulement un médicament. Vous devez également faire attention au régime alimentaire, à la correction de l'équilibre hydrique. De plus, vous devriez faire du sport (un exercice régulier léger donnera un résultat positif).

Une approche intégrée prescrite par un médecin aidera à faire face à la maladie.

Des méthodes alternatives peuvent également aider à éliminer les poches, mais assurez-vous de consulter votre médecin. De plus, il convient de noter que ces méthodes utilisent généralement des produits naturels, qui peuvent provoquer des allergies..

Les principes de base du traitement de diverses maladies thyroïdiennes peuvent être trouvés dans la section correspondante - https://proshhitovidky.ru/lechenie/.

Régime alimentaire pour gonflement de la glande thyroïde

Pour rétablir un métabolisme normal (métabolisme) avec œdème, vous devez suivre un régime alimentaire approprié (voir Nutrition de la glande thyroïde). Pour votre propre santé, vous devez contrôler vous-même certains points:

  1. La qualité des produits;
  2. La quantité de nourriture consommée - pour bien manger et ne pas transférer;
  3. Repas fractionnés - Divisez les repas en cinq à six portions.
  4. Mangez des fruits, des légumes et des herbes (sachez que certains produits de cette catégorie sont interdits). Il est nécessaire d'exclure les viandes grasses, frites, fumées, les cornichons, les bonbons. Évitez les viandes grasses. La poitrine de poulet bouillie ne sera pas nocive. Vous pouvez également manger du poisson de mer;
  5. Normaliser la consommation - au moins un litre d'eau propre par jour. En cas d'insuffisance rénale, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Une bonne nutrition aidera à restaurer le métabolisme.

Traitement hormonal

Le traitement hormonal est optimal pour les maladies thyroïdiennes. La tâche principale d'une telle thérapie est d'assurer les processus qui se déroulent dans le corps..

Les hormones sont administrées par voie intraveineuse. Cela permet une dynamique positive. Pendant la période d'un tel traitement, avec des maladies de la glande thyroïde, l'œdème se produit assez rarement. Lors de la prise de médicaments hormonaux, vous devez prendre en compte:

  • Les doses sont sélectionnées exclusivement individuellement pour chaque personne;
  • Les médicaments sont le plus souvent prescrits sur une base continue, mais les doses peuvent varier;
  • Il est nécessaire de surveiller régulièrement le fond hormonal..

En cas de déséquilibre hormonal, vous devez immédiatement en informer votre médecin..

Remèdes populaires pour les poches

Les remèdes populaires pour l'œdème avec une maladie thyroïdienne ont un effet épargnant. Les méthodes visent à éliminer les symptômes graves. Il est recommandé d'utiliser diverses herbes, des composants qui contribuent à l'élimination de l'excès de liquide du corps.

Tableau des remèdes populaires pour l'œdème

PlanteQue faire?Une photo
MillepertuisLe soir, préparez une infusion de faible concentration à partir de 1 cuillère à soupe de millepertuis sec et 250 ml d'eau bouillante. Appliquer froid le matin.
OriganIl existe des contre-indications, consultez votre médecin avant utilisation. Préparation: 2 cuillères à soupe. l. verser l'origan sec avec de l'eau bouillante (500 ml), laisser infuser pendant environ 3 heures. Taux journalier - 500 ml.
BusserolePour la préparation, vous pouvez utiliser des sacs filtrants vendus en pharmacie. Lisez attentivement les instructions. A mauvais goût.
Prêle des champsVous pouvez l'assembler vous-même ou l'acheter à la pharmacie. Préparation: 1 cuillère à café de prêle est versée dans 150 ml d'eau bouillante. Pris au chaud tous les jours.
PersilUne infusion diurétique est préparée à partir d'herbes séchées ou fraîches. Versez de l'eau bouillante sur cinq branches. Insister jusqu'à ce qu'il soit complètement refroidi. Il est recommandé de prendre 2 fois par jour..

(sur les appareils mobiles, le tableau défile de gauche à droite)

Pour redonner du tonus, il est recommandé de prendre de l'ortie, de l'anis, de l'échinacée, de l'éleuthérocoque.

Seul un traitement complet de la maladie, à la suite de laquelle un œdème est apparu dans une maladie thyroïdienne, aidera à se débarrasser de ces symptômes. N'oubliez pas, le traitement doit obligatoirement se dérouler sous la supervision d'un spécialiste..

Qu'est-ce qu'une tumeur de la glande thyroïde?

Dans cet article, vous apprendrez:

Une condition telle qu'une tumeur de la glande thyroïde indique qu'elle est dans un état critique. Malgré le fait que ce processus peut être à la fois bénin et malin, un traitement est nécessaire dans tous les cas. À propos des symptômes, du traitement et d'autres nuances plus loin.

Symptômes courants

Au stade initial, les patients peuvent ne remarquer aucune manifestation d'une tumeur thyroïdienne. Le développement de la maladie présentée au fil du temps provoque un renflement ou un gonflement évident du cou dans la pomme d'Adam - de chaque côté. À mesure qu'il augmente, il appuiera sur la trachée, les nerfs et les vaisseaux sanguins situés à proximité.

Visuellement, le goitre diffus peut être identifié par une augmentation uniforme. En parlant de variété nodale, il convient de noter que dans l'écrasante majorité des cas, elle est beaucoup plus élargie d'un côté du larynx. L'exposition à des organes situés près de la gorge peut se manifester par les symptômes suivants dans les tumeurs thyroïdiennes bénignes et malignes:

  • difficulté à respirer
  • un changement de voix se développant rapidement, qui s'accompagne d'un enrouement sévère;
  • attaques d'étouffement, qui apparaissent la nuit et commencent soudainement;
  • toux violente;
  • difficultés à avaler de la nourriture, se manifestant à la hausse;
  • attaques de vertiges, de lourdeur palpable et constante dans les tempes, la tête.

Chez l'homme, s'il y a un taux d'iode insuffisant dans une tumeur de la glande thyroïde, il y a un affaiblissement du désir sexuel jusqu'à une impuissance persistante. Pour les femmes, les processus caractéristiques peuvent être la déstabilisation du cycle menstruel. Dans ce cas, une tumeur de la glande thyroïde, à la fois bénigne et maligne, peut provoquer une infertilité et des fausses couches..

Tumeur bénigne de la thyroïde

L'adénome, comme le goitre, est une tumeur bénigne de la glande thyroïde. Il se forme en raison de l'augmentation de la sécrétion de l'hormone thyréostimuline. Cela est également possible en raison de processus négatifs dans le travail du système nerveux autonome. Les principales manifestations initiales d'une tumeur bénigne sont:

  • changement de poids vers le bas;
  • incapacité à tolérer des températures élevées;
  • haut degré d'irritabilité;
  • augmentation du degré de transpiration;
  • tachycardie, ou palpitations cardiaques, qui se manifeste non seulement dans le cadre de l'activité, mais également au repos;
  • fatigue élevée quelle que soit la charge physique.

À l'avenir, avec le développement d'une tumeur bénigne, l'activité du tractus gastro-intestinal est perturbée, des changements de pression se forment. Dans certaines situations, les experts indiquent une augmentation minime mais constante de la température corporelle.

Une tumeur thyroïdienne peut être détectée par échographie et examen cytologique. Une biopsie (ponction) est réalisée, dont le but est d'obtenir du matériel biologique. C'est lui qui dans 80% des cas permet de différencier une tumeur thyroïdienne bénigne d'un processus oncologique. Dans certaines situations, un test sanguin pour le rapport des hormones peut être une méthode de diagnostic.

Tumeur maligne de la glande thyroïde

Le cancer est mis en évidence par une tumeur maligne de la glande thyroïde. Le premier signe du début de ce processus est la formation d'une formation nodulaire, ainsi qu'un changement de la taille des ganglions lymphatiques de la colonne cervicale. La preuve ultérieure d'une tumeur de la glande thyroïde dans ce cas devrait être considérée comme des sensations douloureuses près de la pomme d'Adam et un changement de voix.

Habituellement, une tumeur maligne de la glande thyroïde est diagnostiquée chez les personnes ayant une fonction thyroïdienne normale. Les formations nodulaires doivent être considérées comme une préoccupation particulière lorsqu'elles sont trouvées chez des personnes de moins de 20 ans. À cet âge, la présence de tumeurs bénignes est moins probable. À cet égard, la probabilité qu'ils soient malins est beaucoup plus élevée.

À des fins préventives, il est recommandé:

  • éviter un apport en iode insuffisant;
  • utilisez quotidiennement du sel iodé ou des algues;
  • éviter les radiographies fréquentes des zones principales, à savoir la tête et le cou.

La base de la prophylaxie des tumeurs est le traitement opportun des maladies, ainsi que le passage systématique, une fois tous les 4 à 8 mois, d'examens endocrinologiques. Cela est particulièrement vrai pour les personnes à risque. Nous parlons de tumeurs bénignes et malignes précédemment diagnostiquées de la glande thyroïde, irradiation périodique.

Traitement

Lorsqu'une tumeur est diagnostiquée dans la région de la glande thyroïde, le traitement doit être orienté vers la lutte contre le néoplasme détecté. Les spécialistes prescrivent des médicaments antimitotiques et antimétaboliques. La thérapie est réalisée avec un large spectre d'action: de l'antibactérien à l'élimination des toxines.

Une condition préalable au traitement d'une tumeur thyroïdienne doit être considérée comme la prise de complexes vitaminiques. Ce dernier régulera le degré d'activité fonctionnel de l'hypophyse et de la glande thyroïde elle-même.

Les méthodes thérapeutiques pour une tumeur maligne de la glande thyroïde comprennent: l'exposition chirurgicale, la thérapie à l'iode radioactif, l'utilisation d'hormones, une radiothérapie spéciale et une chimiothérapie. Dans la très grande majorité des cas, 2 méthodes ou plus sont utilisées, ce qui permet de restaurer avec succès la santé des patients atteints d'oncologie.

Un prélèvement fragmentaire ou absolu de l'organe est effectué. Où:

  • les ganglions lymphatiques et les tissus attachés sont réséqués;
  • dans les mêmes situations où le néoplasme n'est localisé que dans une partie de la glande thyroïde, les deux lobes sont soumis à une élimination totale. Cela est dû au fait que dans 80% des cas, à travers les voies lymphatiques à l'intérieur des organes, la tumeur se propage à la partie autrefois saine.

Après résection d'une tumeur maligne, une restauration obligatoire est montrée en raison des hormones thyroïdiennes. Ils permettent de supprimer la production de TSH et le degré d'activité de ces cellules qui n'ont pas pu être éliminées ou détectées.

Après l'application d'iode radioactif, une personne subit un examen obligatoire des tissus. Si seul le tissu thyroïdien résiduel est diagnostiqué, il n'est pas nécessaire de répéter le cours. Sinon, dans un délai d'un mois, il faut passer par un autre cycle, plus long.

Il convient de noter que les processus oncologiques dans les tissus thyroïdiens, traités à l'iode radioactif, provoquent dans certains cas le développement de métastases insulaires. Dans cette situation, la posologie du principe actif doit être augmentée..

Ainsi, la classification des tumeurs thyroïdiennes est diversifiée. La préservation de sa santé doit être traitée avec une attention particulière pour les représentants de tous les sexes et de tous âges. Au minimum, vous devez consulter un endocrinologue et mener une vie saine, en mangeant de manière rationnelle et en n'oubliant pas l'activité physique. Cela aidera à éviter la formation de tumeurs bénignes et malignes..

6 symptômes subtils du cancer de la thyroïde

Le cancer de la thyroïde est l'un des plus insidieux. Il peut ne pas se manifester pendant une longue période ou s'accompagner de symptômes inattendus que vous ne pourrez probablement pas associer à l'oncologie. Ces six signes doivent être pris au sérieux..

Le cancer de la thyroïde représente un pourcentage relativement faible de tous les cancers (environ 2%), mais sa prévalence augmente rapidement. Selon l'OMS, dans la plupart des pays du monde, l'incidence de ce type de cancer augmente chaque année de 4%. Comme pour les autres tumeurs malignes, le succès du traitement dépend de l'initiation rapide du traitement. Ne retardez pas l'examen de la thyroïde si vous présentez ces symptômes.

Bosse sur le cou

Les statistiques sont de notre côté: la grande majorité des néoplasmes thyroïdiens sont bénins. Mais si vous remarquez que la taille de la glande thyroïde a augmenté ou que des renflements apparaissent sur le cou qui n'existaient pas auparavant, une échographie est simplement nécessaire.

Combien coûte la guérison de la glande thyroïde

Lorsqu'il s'agit de prévenir les maladies, le médecin parle généralement d'une bonne nutrition, de l'exercice et d'un examen médical régulier..

Mais pour prévenir les maladies thyroïdiennes, il suffit de cuisiner tous les repas avec du sel iodé..

Selon les statistiques du ministère de la Santé, plus de 2% des Russes souffrent de maladies thyroïdiennes - soit près de 3 millions de personnes. Toutes ces maladies sont chroniques. Dans la plupart des cas, la médecine ne sait pas encore comment les traiter, elle ne peut que compenser.

Je suis endocrinologue. Dans cet article, je vais vous dire quelles maladies sont dues à un dysfonctionnement de la glande thyroïde, comment elles sont traitées et combien cela coûte.

Quelles sont les maladies de la glande thyroïde?

La glande thyroïde est un organe qui prend l'iode du sang et le convertit en hormones. Ils sont appelés contenant de l'iode. Comme d'autres hormones, elles régulent le métabolisme du corps. Tout d'abord, ils affectent la fréquence cardiaque et le fonctionnement du système nerveux..

Tant qu'il y a une quantité normale d'iode dans le sang d'une personne, la glande thyroïde fonctionne normalement. Mais s'il devient petit, il compense le déficit. Pour cela, la glande augmente: de cette manière, elle traite plus de sang, capte plus d'iode et produit plus d'hormones. Parfois, le changement est vu de l'extérieur: un gonflement apparaît sur le cou, ressemblant au goitre d'un oiseau, c'est pourquoi la maladie tire son nom.

apport quotidien d'iode pour un adulte

Moins il y a d'iode dans le sang, plus le fer augmente de manière intensive afin de nous fournir la bonne quantité de ses hormones. Mais toute compensation a une limite.

Si vous démarrez le processus, après un certain temps, des formations supplémentaires apparaissent dans la glande thyroïde - les nœuds. Ils sont constitués de cellules glandulaires, ils captent donc également l'iode et produisent des hormones. Mais la glande thyroïde ne régule pas leur activité, donc après un certain temps, les cellules commencent à produire trop d'hormones. Une condition survient que les médecins appellent la thyrotoxicose.

Avec la thyrotoxicose, une personne devient nerveuse, transpire beaucoup, perd du poids rapidement, son rythme cardiaque s'accélère et l'essoufflement se produit même avec un effort mineur. Si la thyrotoxicose n'est pas traitée, il existe un risque de fibrillation auriculaire et d'arrêt cardiaque.

Avec un goitre en marche, un autre scénario est également possible. Parfois, les cellules glandulaires des nœuds perdent leur capacité à capturer l'iode du sang et à produire des hormones. Ensuite, au contraire, il y en a trop peu. Les médecins appellent cette maladie hypothyroïdie..

Avec l'hypothyroïdie, une personne ressent de la faiblesse, de la somnolence, un œdème apparaît, la pensée s'aggrave, la parole ralentit. Il prend du poids, ne tolère pas bien le froid, sa pression diminue, la peau devient sèche, la constipation se produit. La maladie est particulièrement dangereuse pour les femmes enceintes. L'hypothyroïdie retardée conduit au coma.

La glande thyroïde est située à l'avant du cou et a la forme d'un papillon. Source: Sebastian Kaulitzki / Shutterstock

La prévention

Les problèmes de thyroïde résultent souvent d'un manque d'iode dans le corps. Par conséquent, le moyen le plus simple de les éviter est de consommer suffisamment de micronutriments. Un adulte a besoin de 150 mcg par jour, les enfants de 2 à 6 ans ont besoin de 90 mcg et les femmes enceintes et allaitantes ont besoin d'au moins 200 mcg.

Il y a deux problèmes avec l'iode. Dans la plupart des régions de Russie, cela ne suffit pas. Plus il est éloigné de la mer, moins il y a d'iode dans l'air, l'eau et, surtout, la nourriture.

Un autre problème est qu'il ne s'accumule pas dans le corps, mais est excrété lorsque nous allons aux toilettes. Par conséquent, pour la prévention des maladies thyroïdiennes, il est nécessaire de s'assurer que l'iode pénètre dans le corps tous les jours..

En URSS, depuis 1956, l'iode est sans faute ajouté au sel de table. Après 10 ans, l'incidence des maladies thyroïdiennes a chuté de façon spectaculaire. Nous avons même dû fermer des dispensaires anti-caprins spécialisés - il y en avait.

Mais l'iodation du sel augmente son coût, mais pas beaucoup: pas plus de 10%. Par conséquent, dans les années 90, quand il n'y avait pas de temps pour l'iode, de nombreuses industries ont cessé de le faire - et l'incidence de la glande thyroïde a commencé à augmenter fortement. Un nouveau projet de loi sur l'iodation obligatoire des aliments est à l'étude, mais il n'a pas encore été adopté.

Tumeur thyroïdienne: symptômes et traitement

Une tumeur de la glande thyroïde est une maladie qui entraînera des changements négatifs dans tout le corps. Le «papillon» situé dans la colonne cervicale est responsable du travail de tous les organes internes, et les processus pathologiques de la glande thyroïde provoquent des changements d'apparence, des capacités mentales et entraînent souvent la mort.

Causes de la tumeur

La glande thyroïde, comme tout autre organe interne du corps humain, est sujette à diverses maladies, processus inflammatoires et l'apparition de cellules cancéreuses sur ses tissus mous. Dans la plupart des cas, le cancer de la thyroïde survient en raison d'un manque de minéraux dans le corps. Il y a aussi un facteur d'hérédité, de prédisposition raciale et d'âge..

La principale raison de la pathologie de la glande thyroïde est une quantité insuffisante d'iode dans le corps en raison de la malnutrition, de la présence de mauvaises habitudes et d'une mauvaise situation environnementale.

Le deuxième facteur de tumeur le plus courant est l'exposition aux rayonnements..

Les rayons X sont la principale source de rayonnement.

En soi, les rayons X, qui sont effectués une fois par an ou moins, ne nuisent pas au corps, car la dose de rayonnement dangereux est minime. Mais dans les cas où une utilisation fréquente de la procédure est nécessaire, par exemple dans le traitement de diverses maladies, lorsqu'il est nécessaire de surveiller la dynamique du traitement, des expositions répétées aux rayons X présentent un risque de développer un cancer..

Le cancer de la thyroïde est héréditaire. Le gène qui déclenche le développement d'une tumeur est transmis des parents aux enfants. Si la famille a un cas de kyste thyroïdien ou de tumeur, tous les parents doivent subir un examen physique régulier et une échographie de la glande thyroïde.

Quant à la prédisposition liée à l'âge, le risque de développer un cancer de la thyroïde augmente après 40 ans. Chez les femmes, la maladie survient beaucoup plus souvent, en particulier pendant la ménopause et la ménopause. Cela est dû aux changements hormonaux dans le corps et au flétrissement de la fonction du système génito-urinaire. Un fait intéressant est que les cas de détection de tumeurs sont plus fréquents chez les blancs que chez les représentants du groupe afro-américain..

Signes d'une tumeur

Le cancer de la thyroïde, comme la plupart des néoplasmes, ne présente pas de tableau symptomatique prononcé aux premiers stades du développement de la maladie. Le diagnostic opportun de la maladie est compliqué par le fait que la plupart des gens ne font pas attention aux changements dans leur corps et ne se précipitent pas pour consulter un médecin. Avec la croissance d'une tumeur thyroïdienne, les symptômes sont les suivants:

  • perte de poids soudaine;
  • violation de la thermorégulation;
  • explosions d'agression et d'irritabilité;
  • sensation constante de fatigue;
  • apathie et somnolence;
  • tachycardie;
  • dyspnée.

Cette image symptomatique est typique d'une tumeur maligne. Le développement d'un kyste bénin dans la glande thyroïde n'a pas de signes clairs et se trouve généralement chez les patients, tout à fait par accident, lors d'examens médicaux de routine ou dans le traitement d'autres maladies.

Lorsque la tumeur se développe, les patients ont des problèmes d'alimentation. Le néoplasme commence à faire pression sur le larynx et la douleur survient constamment en cas d'ingestion de nourriture, de liquide ou de salive. Le syndrome douloureux apparaît à la palpation de la colonne cervicale.

Dans les derniers stades de développement, une tumeur cancéreuse peut être vue sans équipement spécial - un tubercule se gonflera d'un côté du cou.

Un symptôme du cancer de la thyroïde qui survient chez certains patients est une température corporelle constamment élevée.

Avec le développement d'un néoplasme oncologique, le patient peut montrer des signes de rhume en leur absence. Il y a une toux, une rhinite, un mal de gorge, comme avec l'angine.

Compte tenu de l'ampleur et de la similitude des symptômes, il est important de consulter un médecin dans tous les cas, même si tous les signes d'un rhume ou d'une grippe sont présents..

Types de tumeurs

Le cancer de la thyroïde est divisé en plusieurs types, selon le type de cellules cancéreuses, leur emplacement et les symptômes de la maladie. Chaque type de cancer a son propre pronostic et sa fréquence d'apparition:

  • tumeur médullaire - jusqu'à 80% des cas de récupération;
  • cancer papillaire - jusqu'à 90% des patients guéris;
  • type folliculaire de tumeur thyroïdienne - un pronostic favorable dans 90% des cas;
  • cancer anaplasique - mortel dans plus de 90% des cas.

Une tumeur papillaire de la glande thyroïde est le cas le plus bénin de cancer. C'est plus fréquent chez les femmes. Elle survient quel que soit l'âge et peut être présente chez les nourrissons. La tumeur est traitable, le pronostic pour l'avenir est favorable.

Le type médullaire de tumeur papillon survient lorsque les cellules saines d'un organe dégénèrent en cellules malignes, entraînant une perturbation de la production de l'hormone responsable du métabolisme du calcium dans les organes. Anaplasique est un type de néoplasme mortel, qui ne laisse pratiquement aucune chance pour un pronostic favorable. Ce type de cancer survient dans de rares cas, se caractérise par le développement rapide du tableau symptomatique et une mortalité élevée (plus de 90%).

Avec une tumeur folliculaire établie de la glande thyroïde, qu'est-ce que c'est et quel est le pronostic - les patients sont intéressés. Ce type de tumeur survient lorsque les cellules folliculaires prédominent, qui sont de nature bénigne, mais leur structure est similaire à celle des cellules cancéreuses malignes.

Les symptômes se développent lentement et les patients qui surveillent de près leur état de santé ont une chance de détecter la maladie tôt. Le cancer folliculaire de la thyroïde est traitable et la guérison se produit dans 90% des cas. Chez les femmes et les hommes, le type folliculaire de tumeur thyroïdienne survient entre 50 et 55 ans.

Autres types de tumeurs

Dans certains cas, la tumeur survient lorsque les cellules du kyste dégénèrent dans la glande thyroïde. La cause du néoplasme est une violation du processus de sortie des hormones, à la suite de laquelle le diamètre des follicules augmente et ils renaissent en kystes. Facteurs conduisant à des néoplasmes multiples ou uniques - stress constant, épuisement mental, manque d'iode, lésions de la colonne cervicale, intoxication grave du corps par des substances nocives.

Les kystes de la glande thyroïde sont de nature héréditaire, peuvent se former sous l'influence de facteurs environnementaux négatifs, être une conséquence des processus inflammatoires transférés. Ce type de tumeur a ses propres symptômes:

  1. Larynx.
  2. Changement (grossissement) de la voix.
  3. Douleur dans la colonne cervicale.
  4. Température élevée constante (jusqu'à 37-37,5 ° C).
  5. À la palpation, un sceau se fait sentir.

Dans certains cas, l'augmentation de la température corporelle peut atteindre 40 ° C. Parmi les autres symptômes de la présence d'un kyste dans la glande thyroïde, le patient peut ressentir des maux de tête constants, des changements d'humeur, une augmentation du volume du cou et une sensation de frissons est constamment présente.

La manifestation du tableau clinique dépend de la taille du kyste. Si le néoplasme mesure moins de 1 cm de diamètre, il n'y a aucun signe de la maladie; un petit phoque peut être trouvé à la palpation. Avec un kyste d'un diamètre de 1 à 3 cm, le cou dans la zone du néoplasme est enflé, il y a une sensation de transpiration dans le larynx, un syndrome douloureux.

Le tableau symptomatique le plus prononcé est observé avec un kyste dont le diamètre dépasse 3 cm. Un essoufflement se produit, le cou est déformé d'un côté, des varices se développent et une douleur survient lorsque le kyste est pressé. Dans certains cas, la température corporelle du patient augmente. Chez les femmes ménopausées et ménopausées en raison d'un déséquilibre hormonal, ainsi que chez les enfants à l'adolescence, les symptômes du kyste se compliquent..

Comment la tumeur est détectée

Le cancer de la glande thyroïde est généralement détecté par hasard, ou à des stades ultérieurs de développement, lorsqu'il est impossible d'ignorer les symptômes de la tumeur. La tumeur est détectée par palpation ou par échographie. Des tests supplémentaires sont effectués pour confirmer le diagnostic principal..

La taille exacte de la tumeur et sa localisation sont révélées à l'IRM. En IRM, non seulement la glande thyroïde est étudiée, mais aussi la cavité abdominale, le foie, car c'est là que des métastases peuvent être présentes en premier lieu. Si la tumeur est trop volumineuse et s'étend au-delà de l'organe, le balayage isotopique est utilisé pour identifier les bords de la tumeur et les métastases possibles.

Pour déterminer la nature de la tumeur, une biopsie des tissus mous de la glande thyroïde est effectuée. Le diagnostic des kystes est effectué par ultrasons. L'échographie montre la taille et l'emplacement du néoplasme, le nombre de kystes, la présence de liquide en eux.

Si une tumeur thyroïdienne est détectée, une TEP-TDM est effectuée. Il s'agit d'une tomographie par émission de positons, réalisée avec une tomographie par ordinateur. Cette étude diagnostique est réalisée pour déterminer le stade de développement de la tumeur et le risque de récidive de la croissance des cellules cancéreuses après le traitement. La TEP-TDM est réalisée plusieurs fois pendant toute la période de traitement pour surveiller la dynamique positive.

Comment la tumeur est-elle traitée?

Les méthodes de thérapie sont choisies par un médecin, et plus souvent par un conseil de médecins, sur la base d'un certain nombre de caractéristiques individuelles de chaque cas de tumeur cancéreuse. Les principales méthodes de traitement sont la chimiothérapie, l'hormonothérapie, la radiothérapie, la chirurgie, l'iode radioactif.

Une approche intégrée est utilisée pour le traitement efficace d'un néoplasme oncologique de la glande thyroïde..

Dans la plupart des cas, des méthodes de traitement conservatrices sont suffisantes pour guérir complètement la maladie..

Si la tumeur est trop volumineuse ou si les résultats de la chimiothérapie, de l'hormonothérapie et d'autres méthodes sont absents, une opération est prescrite pour enlever complètement la glande thyroïde ou ses différentes parties. Lors du retrait de la glande thyroïde ou de parties de ses tissus mous, les ganglions lymphatiques adjacents sont soumis à une résection, sur laquelle les cellules cancéreuses sont le plus souvent localisées, entraînant le développement de métastases ou une rechute de la maladie. Après l'opération, le patient attend une période de rééducation, au cours de laquelle l'hormonothérapie est obligatoire pour détruire les cellules tumorales restantes.

L'iode radioactif est utilisé dans les cas où le tissu thyroïdien reste sur la glande thyroïde après le traitement de la tumeur. Une tumeur de la glande thyroïde exposée à l'iode radioactif peut métastaser. Si présent, la dose d'iode est augmentée.

La radiothérapie est utilisée dans la plupart des cas lorsqu'il existe un néoplasme malin sensible aux rayons X. Pour le meilleur effet, la radiothérapie est utilisée en association avec la chimiothérapie. Chez les femmes après 45 ans, la méthode préférée de traitement des tumeurs est l'hormonothérapie..

Élimination des kystes

Si un kyste est trouvé sur la glande thyroïde, dont le diamètre ne dépasse pas 3 cm, il est éliminé par sclérotisation. Ce type de chirurgie implique l'introduction d'un sclérosant dans le kyste, une substance qui colle les parois du kyste. Le plus souvent, l'alcool est utilisé à ces fins, ce qui cautérise les vaisseaux sanguins, interférant avec la circulation sanguine du kyste, ce qui fait diminuer le néoplasme et ses parois collent ensemble.

La sclérothérapie est effectuée rapidement à l'aide d'une aiguille spéciale. La procédure n'apporte pas de douleur, le patient peut ressentir une légère sensation de brûlure. Les kystes thyroïdiens qui ne sont pas trop hypertrophiés peuvent être traités avec la médecine traditionnelle. Diverses décoctions et teintures d'herbes médicinales à haute teneur en iode sont utilisées - écorce de chêne, noix, huile de lin.

Pendant le traitement des tumeurs thyroïdiennes et des kystes, le patient doit adhérer à un régime thérapeutique spécial. Le régime doit inclure des aliments riches en iode. Ce sont tous les types de fruits de mer, d'algues et de harengs. À partir de céréales - sarrasin et millet. Les légumes et fruits qui ont un effet bénéfique sur la glande thyroïde sont les kakis, les cerises, les dattes, les épinards et les tomates, la laitue, les betteraves, les radis et l'aubergine. Il est recommandé de réduire considérablement la consommation d'aliments gras, d'aliments frits, de bonbons et de produits à base de farine.

Compte tenu de la prévalence du cancer, le passage en temps opportun d'un examen médical de routine est la principale prophylaxie pour prévenir l'apparition de pathologies graves.